La tuberculose pulmonaire chez l'homme - qu'est-ce que c'est?

Tuberculose pulmonaire c'est quoi? Un médecin phthisiatricien répondra à cette question. De nombreux patients atteints de tuberculose sont confrontés à un diagnostic de tuberculose pulmonaire, ignorant de quoi il s'agit, comment il se produit, quels en sont les signes et les causes. C'est une maladie qui survient chez ceux qui souffrent de tuberculose pulmonaire. Elle se caractérise par l'apparition de foyers caséeux encapsulés, de forme suffisamment grande.

Qu'est-ce que la tuberculose pulmonaire?

La tuberculose d’un ou deux poumons, se présentant sous forme focale ou infiltrante-pneumonique, devient la base de la formation. Parfois, la tuberculose du poumon est due au remplissage de la caséose caverneuse, ce qui devient possible grâce à la survenue d'une tuberculose caverneuse.
Pour détecter les foyers de la maladie, vous pouvez utiliser une radiographie, qui sera clairement vue sous des formes arrondies aux contours nets. C'est pour lui et vous pouvez découvrir que dans les poumons il y a une telle éducation qu'il faut combattre.

Les causes de l'apparition de la tuberculose pulmonaire sont des bactéries appartenant au type de nature résistant aux mycoacides.

Ils sont pathogènes et manifestent une virulence affectée par des facteurs externes et internes. Tout dépend du niveau de protection du corps et de la manière dont le système immunitaire gère les bactéries.

L'inflammation se développe lorsque des dommages aux poumons se produisent. Il provoque l'apparition de granules et de diverses buttes pouvant se désintégrer.

L'infection humaine se produit par la voie aérienne par laquelle les mycobactéries pénètrent dans le corps pour la première fois. Parfois, ils sont capables de pénétrer dans la voie alimentaire, contact ou transplacentaire. L’infection est due au fait qu’il existe dans les organes respiratoires une violation du mucus protecteur observé dans les cas d’inflammation aiguë de la gorge, de la trachée et des bronches.

Les substances toxiques permettent aux bactéries de pénétrer plus profondément dans les alvéoles et les bronchioles, entraînant le développement de la tuberculose ou du tuberculome. La méthode alimentaire est également assez courante lorsque, en raison de maladies intestinales, ses parois s’infectent, à travers lesquelles les microbes pénètrent.

Les mycobactéries se multiplient très lentement, de sorte que l'infection se produit progressivement et qu'elles peuvent pénétrer dans les ganglions lymphatiques par la lymphe et se propager à partir de là dans tout le corps. C'est ainsi que se développe la mycobactérie primaire. En raison du manque d'immunité, l'agent pathogène pénètre davantage et le nombre de microbes augmente considérablement.

Lorsque des formations de tuberculome apparaissent dans les poumons, elles sont de plusieurs types:

Ils sont à leur tour homogènes et en couches.

Les processus qui affectent négativement le système immunitaire et le suppriment peuvent modifier considérablement le fond d'hormones dans le corps. En conséquence, le tubulkulema du poumon commence à progresser activement et à évoluer vers d'autres formes de la maladie. Ceux-ci comprennent:

  • pneumonie caséeuse;
  • tuberculose caverneuse;
  • tuberculose fibro-caverneuse.

En cas de pneumonie caséeuse, on ne constate pas d'infiltration périfocale, il n'y a pas de désintégration dans les foyers eux-mêmes, mais les modifications concernent les tissus. Ils peuvent devenir denses et les lésions ne montrent aucune activité.
Dans le développement régressif des tuberculomes, des masses caséeuses peuvent apparaître, qui deviennent alors denses, se fragmentent en fragments séparés et la taille du tuberculome diminue.

C'est la formation d'un nidus fibreux ou d'une fibrose pulmonaire limitée. Caractéristique de la maladie et du rejet de la caséose, après quoi une cavité très fine apparaît.

La tuberculose est présente dans trois domaines principaux:

  • progressive;
  • stationnaire;
  • régressif.

Typiquement, un tel tableau clinique dépend des symptômes de la maladie et de l'état général du patient.

Quels sont les symptômes de la maladie

Les symptômes dans lesquels la tuberculose pulmonaire est exprimée sont isolés. Par conséquent, la plupart des patients ne présentent aucun signe visible de lésion pulmonaire. Il y a souvent un cours inaercept ou chronique, et l'exacerbation se produit en raison de divers facteurs.

Ensuite, des foyers spécifiques se forment et, chez l’infecté, l’état devient lent, le désir de manger disparaît, la température augmente légèrement à 37,8. Les symptômes suivants sont caractéristiques:

  • perte de poids;
  • tendresse de la poitrine;
  • essoufflement;
  • toux sèche;
  • le sang peut apparaître sur l'expectoration;
  • chez les enfants, cela fait souvent mal à la poitrine.

De tels signes indiquent qu'il est nécessaire de consulter d'urgence un médecin, car la maladie devient dangereuse pour une personne et contagieuse pour d'autres.

Comment traiter la tuberculose pulmonaire

Traitement et prévention. Tout d'abord, il est nécessaire de subir un examen physique afin de comprendre la taille d'un tuberculome, son emplacement et la quantité de tuberculose qui a pénétré dans les poumons. Mais avec ce type de diagnostic, il est impossible de voir la pathologie, car une respiration sifflante peut être entendue lors d’une épidémie massive et lorsque des changements infiltrants se propagent à travers le tissu pulmonaire.
Dans ce cas, il est nécessaire de prescrire un test sanguin, bien que même avec des exacerbations sévères, la RSE et la leucocétose donneront des résultats modérés. Malgré le fait qu'une expectoration soit également testée pour analyse, il est impossible d'y trouver des mycobactéries.

Il est parfois possible de les retrouver, si l'infection a également saisi les bronches, puis en laboratoire, on détermine ce qu'est le tuberculome, quelle est sa nature et sa structure. Tests de Mantoux effectués séparément, qui se distinguent par un caractère hyperérique prononcé.
De plus, une radiographie est prescrite sur une base obligatoire afin de comprendre sur les photographies si la maladie est contagieuse, quel traitement devrait être et si une opération est nécessaire pour éliminer le tuberculome.
Les examens sont généralement effectués par des phthisiatriciens, des phthisiopédiatres et des pneumologues.
Le traitement du tuberculome se fait par des méthodes chirurgicales et antibactériennes, bien que beaucoup aient peur des opérations. Les médicaments pénètrent mal dans la formation, les médicaments ne sont donc prescrits que pour les petits tuberculomes. Pour les grandes tailles, seule la chirurgie est prescrite, de sorte que le traitement aura ensuite un effet.

Certains phthisiatriciens ne veulent pas opérer et préfèrent être traités avec des médicaments. Mais un traitement avec des pilules et des moyens spéciaux avant une intervention chirurgicale est prescrit dans de très rares cas. Il doit être cliniquement confirmé qu'il existe une exacerbation et une intoxication est observée.

Il est nécessaire de traiter avec plusieurs médicaments antibactériens pour éliminer une inflammation qui ne disparaît pas d'elle-même. Et seulement après cela, une opération devrait être réalisée pour l'ablation chirurgicale du tuberculome.
Les tuberculomes pulmonaires, comme la tuberculose, nécessitent une prophylaxie, car l'occurrence est associée aux conditions socio-économiques d'une personne ou d'une famille en particulier. Pour cela, une prophylaxie doit être effectuée: des inspections régulières doivent être effectuées, des vaccinations doivent être effectuées et les animaux doivent être vaccinés.

Tuberculome pulmonaire

Tuberculome pulmonaire: caractéristiques du développement et méthodes de traitement

Chez 5 à 10% des personnes atteintes de tuberculose, des formations spécifiques sont détectées aux rayons X. Après un examen approfondi, un diagnostic de tuberculose pulmonaire est posé - il est connu de très peu. Dans cette maladie, une nécrose caséeuse se forme dans le tissu pulmonaire - une masse blanche de cellules mortes à la consistance d'un caillé. Ils sont séparés du reste du poumon par une capsule à double couche. Les tailles de tuberculose varient de 3 mm à 2 cm et plus.

L'âge des patients varie généralement de 20 à 35 ans. Dans la moitié des cas, cette pathologie est détectée par les résultats d'un examen fluorographique. Si une personne est diagnostiquée avec la tuberculose pulmonaire, la maladie est contagieuse ou non, aider à établir ses manifestations cliniques et des tests spéciaux.

Les causes de la maladie

La tuberculose humaine se développe à la suite d'une infection par une bactérie du genre Mycobacterium. Le plus souvent, il s'agit des êtres humains et des taureaux de ce genre. Ils se caractérisent par un degré élevé de virulence, c’est-à-dire qu’il est très facile d’être infecté par ces bactéries. Le développement ultérieur de la maladie dépend de l’état de la santé humaine.

L'infection est possible de plusieurs manières: par l'air, la nourriture, le contact avec le malade, de la mère à l'enfant. La méthode de transmission de mycobactéries par voie aérienne la plus répandue. Chez une personne en bonne santé, les organes respiratoires sont protégés contre l'infection par le travail des cellules de leur membrane épithéliale. Ils sécrètent du mucus qui lie les agents responsables de la tuberculose et les élimine du corps. Si ce système est en panne, l'infection se produit. La transmission des aliments est possible en modifiant la structure et le fonctionnement de la paroi intestinale.

Un traitement incorrect de la tuberculose, dans lequel le foyer d'organismes pathogènes reste longtemps dans l'organe affecté, peut être à l'origine de la tuberculose. De plus, ceci est facilité par une réaction trop active des cellules pulmonaires à Mycobacterium tuberculosis et par le développement de processus fibroplastiques.

Le développement de la tuberculose et ses types

Les formes de tuberculose suivantes précèdent le plus souvent la tuberculose pulmonaire:

1. Focal - plusieurs foyers caséeux sont connectés, formant une infiltration avec une nécrose séparée au centre. Il est ensuite recouvert d'une capsule.

2. Infiltration - la quantité d'infiltrat diminue, la maladie régresse, mais le volume des masses caséo-nécrotiques augmente et elles s'accumulent au centre. En outre, une telle nécrose est soumise à une encapsulation. Cela se produit en cas d'immunité de l'organisme contre une souche spécifique hautement virulente de mycobactéries.
Formé par de telles méthodes de la tuberculose est appelé vrai. Par structure, ils sont divisés en deux types:

  • solitaire - un centre nécrotique caséeux est entouré d'une capsule;
  • conglomérat - la capsule combine plusieurs centres caséeux;

Chacun de ces types de tuberculose peut être homogène ou en couches. Dans le premier cas, les masses nécrotiques sont homogènes, dans le second cas, les couches caséeuses alternent avec du tissu conjonctif. Cela est dû à des exacerbations périodiques de la maladie, alternant avec un état stable.

La couche interne de la capsule de tuberculema est bordée par son centre caséeux. Il se compose de granules. La couche externe est représentée par des fibres fibreuses et sépare cette formation du tissu pulmonaire normal. Les tuberculomes infiltrants ont une capsule sous-développée, dans leur zone centrale de nécrose caséeuse alternant avec des tubercules à cellules épithélioïdes. Dans le cas des caséomes, une capsule mince mais bien développée entoure le noyau massif.

Il existe également des pseudotuberculomes, lorsqu'une cavité (une cavité créée à la suite d'une nécrose) dans le poumon est remplie de lymphe, de parties de cellules détruites et de masses mortes. En même temps, il n’ya pas d’éléments structurels normaux du tissu pulmonaire dans la caséose. Le pseudotuberculome est séparé des parties saines du corps par une large couche fibreuse.

Le tuberculose peut être à l’un des trois stades cliniques suivants:

  • progressive - l'inflammation à la périphérie du foyer augmente, le tuberculome se désintègre partiellement, une cavité se forme, l'agent causal de la maladie se propage au tissu pulmonaire et aux bronches en bonne santé, la zone de désintégration augmente. À ce stade, la personne est contagieuse, car les mycobactéries pénètrent dans l'environnement lorsqu'elles toussent avec des expectorations. L'activation du tuberculome est causée par un affaiblissement du système immunitaire, des troubles hormonaux et d'autres facteurs indésirables. Cette étape peut se terminer par une pneumonie caséeuse ou une tuberculose caverneuse;
  • stable - les données radiographiques restent constantes; parfois, des exacerbations peuvent survenir sans accompagnement du développement d'un tuberculome;
  • régressant - la taille du tuberculome diminue, à sa place un sceau fibreux se forme sous la forme d'un foyer séparé ou d'un champ, parfois une calcification se produit. Une régression complète se termine par le rejet des masses nécrotiques caséeuses, laissant une capsule vide qui se frotte rapidement.

Symptômes de la maladie

La spécificité de cette maladie - l'isolement de la nécrose des tissus sains par une capsule - provoque l'absence fréquente de symptômes si le patient est stable. Après tout, le tuberculome se forme principalement à la suite du traitement de la tuberculose, lorsque l’immunité est activée, et que l’infiltration diminue et s’épaissit. Le patient ne ressent aucune irrégularité et le tuberculome est détecté uniquement lors de l'examen de routine.

L'exacerbation de la maladie peut être causée par divers facteurs, tant externes qu'internes. Ils provoquent une augmentation du tuberculome ou une violation de l'intégrité de sa capsule. Les symptômes suivants se produisent:

  • malaise général;
  • perte d'appétit et de poids;
  • température corporelle basse - jusqu'à 37,8 ° C;
  • douleurs à la poitrine;
  • toux, parfois avec du flegme ou du sang.

Diagnostic et traitement de la tuberculose pulmonaire

La tuberculose est assez difficile à détecter car, dans un état stable, elle ne constitue pas une atteinte au bien-être de la personne. L'examen physique donne rarement des résultats uniquement en présence de modifications infiltrantes importantes autour du tuberculome. On le trouve généralement sur les images radiologiques prévues. Les écarts indiqués sur le photofluorogramme font l'objet de recherches supplémentaires, car ils peuvent être de nature différente.

Mycobacterium tuberculosis ne se trouve pas toujours dans les expectorations. Premièrement, pour cela, la tuberculose doit être active et, deuxièmement, elle doit communiquer avec la bronche de drainage. Par conséquent, une bronchoscopie est effectuée et une ponction est faite pour prendre le matériel avec l'examen ultérieur. Les analyses de sang montrent une légère accélération de la RSE et de la leucocytose. La réaction au test à la tuberculine est le plus souvent prononcée.

Les patients atteints de tuberculome sont traités dans un dispensaire. Au stade évolutif de la maladie, on leur prescrit des médicaments antibactériens - l'isoniazide, le pyrazinamide, la rifampicine, l'éthambutol. Une intervention chirurgicale est également efficace - résection segmentaire du poumon, bisegmentale ou lobectomie. Après cela, une chimiothérapie est généralement prescrite pendant 1 an. Les médicaments anti-inflammatoires et la physiothérapie sont indiqués lors de la maladie lente qui s’ensuit. Un traitement prophylactique est nécessaire pendant deux ans.

Avec une thérapie complexe compétente du tuberculome, le médecin donne un bon pronostic médical.

Qu'est-ce qu'un tuberculome pulmonaire?

Dans le monde moderne, il est très difficile de surmonter l’incidence de la tuberculose.

Il y a vingt-cinq ans, des représentants de l'Organisation mondiale de la santé ont reconnu que cette maladie constituait une menace pour la vie de toute l'humanité.

En Russie, au cours de cette période, le nombre de patients avec un tel diagnostic pour 100 000 habitants a été multiplié par deux et demi et le taux de mortalité a triplé.

Dans certains cas, le corps humain réussit à surmonter les processus inflammatoires causés par les bacilles de la tuberculose.

Ensuite, il peut y avoir un tissu fibreux qui recouvre et enveloppe de manière temporaire ou permanente la partie morte du poumon pour empêcher la récurrence et la propagation de l'infection.

Une telle formation a une forme arrondie, un diamètre pouvant atteindre plusieurs centimètres, ressemble à une tumeur et est appelée tuberculome pulmonaire ou, comme auparavant, tuberculome.

À cet égard, il est nécessaire d'informer de manière qualifiée et intelligible la population sur ce qu'est la tuberculose pulmonaire, quels pourraient être les symptômes, les méthodes de traitement et la prévention de cette maladie.

La présence de tuberculome pulmonaire ne présente généralement pas de symptômes, le tissu fibreux jouant le rôle de capsule et limitant l'environnement infectieux.

Si la forme chronique se développe en une forme aiguë sous l’influence de facteurs de risque, les symptômes ressemblent généralement aux signes généraux de la tuberculose, à savoir:

  • la faiblesse;
  • réticence à manger;
  • parfois température corporelle élevée, jusqu'à 38 ° C;
  • perte de poids;
  • douleur à la poitrine lors de l'expiration;
  • toux sèche ou humide;
  • cracher du sang.

Pendant l'examen, les images montrent un ou plusieurs points noirs. Les tuberculomes de forme ronde sont appelés solitaires.

Si la forme de la formation est anormale ou si des anneaux concentriques sont disponibles, il s'agit d'un tuberculome congloméré.

Parfois, il y a un déplacé du centre de la décomposition de forme arbitraire. Vous pouvez également voir une tache sombre sur la bouche de la bronche, ceci se produit lorsque les particules caséeuses pénètrent dans cette bronche.

En règle générale, les contours clairement définis sont caractéristiques de la tuberculose.

Si les contours sont flous, cela indique que la maladie progresse, les particules caséeuses sont hétérogènes et des processus de destruction ont lieu.

Lorsque l'examen aux rayons X joue un rôle important dans les tissus des organes respiratoires de la croissance du tissu conjonctif.

Selon le processus clinique, le tuberculome est divisé en types suivants:

  • progressive;
  • stationnaire;
  • régressif.

La question logique est: la tuberculose pulmonaire est-elle contagieuse ou non?

Sur la base du fait que la tuberculose est une forme de tuberculose, la réponse est oui, de même que la tuberculose elle-même.

Cependant, puisque dans cette maladie, les zones du poumon caséeuses et nécrotiques sont encapsulées par deux couches protectrices, on peut affirmer qu'il existe un risque d'infection pour les autres lors d'exacerbations, ainsi que de violation de l'intégrité de ces couches lorsque des particules pulmonaires infectées tombent sur ses cellules saines.

Si cela ne se produit pas, l’immunité d’une personne est tout à fait capable de faire face à la possible pénétration de bactéries en forme de bâtonnets dans le sang et de les détruire.

Néanmoins, la tuberculose fermée ne supprime pas le risque d'infection des autres. Il existe toujours des voies d’infection possible par contact par le sang, pendant la grossesse et avec le lait de bébé pendant l’allaitement.

La moitié des personnes infectées apprendront l'existence de leur maladie lors d'une radiographie de routine.

En cas de maladies pulmonaires, le traitement avec des remèdes populaires donne des résultats positifs, mais ils doivent être combinés avec l'utilisation de médicaments.

Dans ce cas, une purification plus efficace des poumons de l'infection se produit, les capsules par la tuberculose diminuent, le traitement est plus rapide.

Les remèdes populaires ont un effet de renforcement sur le corps et les poumons du patient.

Dans de telles conditions, le nombre d'antibiotiques prescrits par le phthisiologue et les autres traitements nécessaires donnent des résultats positifs, tandis que le risque de complications et de chirurgie est réduit.

Parallèlement au traitement de la tuberculose pulmonaire, les remèdes populaires renforcent le système immunitaire humain, accélèrent les processus métaboliques et permettent d'éliminer plus efficacement les expectorations et le mucus des poumons.

À cet égard, des formes galéniques liquides telles que décoctions de racines, écorce, bois, infusions de feuilles, inflorescences de fleurs, tiges de plantes, compresses à usage local sont appropriées à partir des recettes de remèdes populaires.

Dans cette optique, les plantes médicinales les plus utilisées sont Kalanchoe. Des résultats étonnants sont donnés par le produit unique de synthèse biologique - la propolis. L'utilisation de l'ours séché est également très efficace.

Kalanchoe a grandi à la maison. Les feuilles et les tiges sont tordues dans un hachoir à viande. Ajoutez du miel naturel pour obtenir un ratio de 1: 1. Donnez au patient 1 cuillère à soupe matin et soir.

Selon les pneumologues, l'opération peut être évitée si le patient prend deux ou trois gorgées de kvas de la chélidoine une fois par jour.

Il est préparé comme suit: trois litres d'eau plus 200 g de chélandine concassée plus 200 g de sucre. Avant de boire, ajoutez une cuillère à café de crème sure.

La propolis est efficace même lorsque le traitement médicamenteux n’a pas d’effet positif sur l’évolution de la tuberculose pulmonaire et bronchique.

Il est utilisé sous la forme d'une solution aqueuse, d'huile, de teintures au lait chaud. Après une semaine, une amélioration apparaît, la toux diminue, la température corporelle diminue, l'appétit apparaît et le sommeil est restauré.

Pour traiter le tuberculome, la propolis est utilisée naturelle ou en pilule. Son utilisation élimine les expectorations, aide à réduire le volume de la tuberculose, permet d'éviter une intervention chirurgicale pour l'enlever.

À cette fin, on prend 200 g de propolis finement moulue, divisée en deux et placée dans deux récipients dans lesquels de l’alcool pur est ajouté, de sorte que le volume de liquide dans chacun d’eux atteigne 750 ml.

Ensuite, ce mélange doit être conservé sans accès de lumière pendant quinze jours, en agitant de temps en temps. Appliquez la teinture deux fois par jour, 30 ml, le lait pressé.

Les anciens peuples de l'Est utilisaient la medvedka séchée comme agent thérapeutique et prophylactique de la tuberculose.

Il y avait des technologies spéciales pour sa capture et sa préparation. L’amélioration de l’état du patient et la récupération ont été très rapides.

Même avec des formes négligées de tuberculose, la poudre de Medvedka avait un effet bénéfique sur l'état du patient.

Ceci est confirmé par les études cliniques modernes selon lesquelles l'enzyme "feraza", qui détruit la baguette de Koch, fait partie de la medvedka.

Medvedka aide à éliminer le mucus, améliore le fonctionnement du système cardiovasculaire et rénal, du tube digestif, accélère le métabolisme, évite la chirurgie pour éliminer le tuberculome.

Medvedka séchée, broyée, mélangée avec du miel naturel dans un rapport de 1: 5. Appliquer 1 cuillère à soupe trois fois par jour avant les repas.

En outre, si un tuberculome est diagnostiqué, le traitement consistera à utiliser des produits contenant de la mousse, du lait, du goudron.

Composition un: dans 50 g de lait, ajoutez 1 goutte de goudron. À donner au patient le matin, la période de traitement est de sept jours.

L'application suivante est similaire, mais pour 50 g de lait, ajoutez 2 gouttes de goudron la deuxième semaine et 3 gouttes la troisième semaine.

Réception signifie apporter jusqu'à dix gouttes. Ensuite, faites une pause de deux semaines et reprenez le cours.

La composition de la seconde: une cuillère à soupe de mousse du nord versez 0,5 litre d'eau bouillante, infuser pendant deux heures. En donnant au patient deux à quatre fois par jour, une demi-heure avant les repas, vous pouvez vous en tenir au miel, car la perfusion est très amère.

Pour préserver les propriétés thérapeutiques, cette infusion doit être conservée dans un récipient placé sous un couvercle bien fermé. Donner au patient jusqu'à son rétablissement complet.

Le traitement de la tuberculose avec des remèdes populaires renforce sans aucun doute le système immunitaire et a un effet bénéfique sur l’état général du patient, mais doit être effectué sous la surveillance du spécialiste de la tuberculose traitant.

Les méthodes de traitement du tuberculome sont représentées par le traitement médicamenteux et la chirurgie, dont le choix dépend de la taille de la formation encapsulée.

Si son diamètre est inférieur à 2 cm, la thérapie anti-mycotique simple comprend les étapes suivantes:

  • au cours des deux premiers mois, en prenant l'un des quatre groupes d'antibiotiques: pyrazinamide, isoniazide, éthanbutol, rifampicine;
  • dans les six mois suivant l'administration de deux types d'isoniazide et de tuberculostatiques;
  • L'ensemble du traitement est accompagné d'un traitement anti-inflammatoire et destiné à stimuler le système immunitaire.

Si le potentiel thérapeutique est épuisé, le patient doit subir une intervention chirurgicale pour enlever le tuberculome.

Les indications pour l'élimination de la lésion sont:

  • capsules de plus de deux centimètres de diamètre;
  • développement d'exacerbations lorsque le diamètre de la capsule est inférieur à deux centimètres;
  • intoxication tuberculeuse du patient;
  • le début de la période d'élimination des bactéries en forme de tige du patient;
  • lésions spécifiques des bronches;
  • tuberculose multiple dans un secteur pulmonaire.

A notre époque, l'élimination du tuberculome est la méthode la plus efficace pour le traiter.

Avant et après l'opération, le patient se voit prescrire un complexe de traitement antituberculeux. Directement pendant l'opération, en plus du tuberculome, des parties du tissu pulmonaire contenant une pathologie peuvent être retirées.

L'expérience de la chirurgie domestique montre qu'après cela, la rééducation du patient est rapide et sans douleur.

Des études statistiques montrent que la tuberculose et l'une de ses formes, le tuberculome pulmonaire, sont caractéristiques des personnes à risque.

La présence de cette maladie dépend directement des conditions de vie et du mode de vie des personnes. Il est également prouvé que les hommes sont trois fois plus malades que les femmes.

Il est conseillé de prévenir, prévenir l'apparition de maladies de la tuberculose et, si un diagnostic de tuberculose pulmonaire est diagnostiqué, le traitement doit être efficace.

Par conséquent, à titre préventif, il est nécessaire de diagnostiquer la maladie à un stade précoce, de prévenir l’infection par d’autres personnes, de vacciner les nourrissons en temps voulu.

La prévention des maladies implique également ce qui suit:

  • attitude responsable des gens à l'égard de leur santé, renforçant le système immunitaire;
  • l'hygiène;
  • élimination des produits laitiers non testés, car les bovins peuvent être infectés par la tuberculose;
  • examens préventifs périodiques.

La tuberculose pulmonaire est-elle contaminée?

Que la tuberculose pulmonaire soit contaminée ou non dépend de la forme de la maladie. Le tuberculose est l’une des formes cliniques de la tuberculose pulmonaire. Le terme tuberculome implique la présence de Mycobacterium tuberculosis dans le corps du patient.

Mycobacterium provoque l'apparition d'un foyer caséeux encapsulé dans un tissu pulmonaire d'un diamètre supérieur à 10 mm. Il peut être simple et multiple.

Causes du tuberculome pulmonaire

Qu'est-ce que la tuberculose pulmonaire et en quoi est-ce dangereux? Selon les caractéristiques externes, le tuberculome est similaire à une tumeur bénigne. Un foyer pathologique avec un agent pathogène, Mycobacterium tuberculosis, est séparé du tissu pulmonaire sain par une capsule à deux couches, ce qui permet à la maladie de ne pas évoluer longtemps sous une forme latente.

Fondamentalement, le tuberculome est formé chez les patients atteints de tuberculose pulmonaire de forme principalement focale. Dans de rares situations cliniques, il peut se former dans la tuberculose infiltrante ou en raison du blocage de la bronche dans la forme caverneuse de la tuberculose pulmonaire.

Une telle évolution de la tuberculose est provoquée par une réaction hyperergique du patient à l'infection pénétrée. Ceci conduit au fait que le corps tente de délimiter le foyer en formant des capsules saines du tuberculome à partir de tissus sains afin de prévenir l’apparition de signes de tuberculose pulmonaire.

  • La tuberculose solitaire ou foyer nécrotique caséeux est une unité unique avec une capsule composée de deux couches. Il est rempli de masses caséeuses homogènes - une forme homogène, ou plusieurs couches entre lesquelles sont définies les couches de tissu conjonctif - une forme en couches. Formes laminées en cours de traitement chronique, caractérisées par une modification des périodes d’exacerbation et de rémission.
  • Conglomérat forme homogène, qui se compose de plusieurs foyers adjacents, qui sont entourés par une seule capsule.

Regardez des vidéos sur ce sujet.

Déroulement du processus pathologique

La formation pathologique pendant longtemps peut ne pas se manifester cliniquement, mais sous l'influence de facteurs provocants, une période d'augmentation progressive de la taille du tuberculome survient. Cela provoque la fonte du contenu caséal de la capsule et la propagation d'infiltrat inflammatoire dans les poumons.

Lorsqu’ils se propagent le long de l’arbre bronchique, on note souvent la formation de cavités et l’apparition de manifestations cliniques prononcées de tuberculose et d’intoxication.

Avec la libération du contenu de la tuberculose dans les bronches, il est possible de cicatriser.

La pathologie peut se présenter sous différentes options cliniques:

  • Une évolution progressive est caractérisée par l'apparition d'une inflammation périfocale autour du tuberculome. Dans le même temps, on note la désintégration des tissus formant le tuberculome, ce qui conduit à la formation d'une cavité, à la dissémination de tissus localisés à foyer pathologique.
  • Avec un parcours stable pendant de nombreuses années, l'examen aux rayons X effectué n'indique pas de changement dans la taille de la formation. Mais dans le même temps, dans certains cas cliniques, l'apparition de manifestations cliniques d'intoxication du corps du patient est possible.

Ceci s'accompagne d'une augmentation de la formation pathologique en taille, toux avec expectorations mélangées à du sang. Lorsque l'exacerbation s'atténue, les manifestations cliniques de la pathologie disparaissent et la taille du tuberculome diminue.

  • Pour un cours en régression caractérisé par une diminution progressive de la taille des néoplasmes, ce qui conduit à la formation d'un foyer ou d'un champ fibreux et, dans certains cas cliniques, ils peuvent être combinés. Une telle évolution clinique est le plus souvent observée dans les tuberculomes pneumoniques infiltrants.
  • ↑ http: //feedmed.ru/bolezni/organov-dyhaniya/tuberkulema-legkih.html

    Informations intéressantes sur la vidéo

    Quoi lire

    • Qu'est-ce qu'un goitre colloïdal avec prolifération épithéliale?
    • ➤ Quelles opérations sont utilisées dans la maladie de Parkinson!
    • ➤ Qu'est-ce que l'encéphalopathie dyscirculatoire cérébrale et à quel âge a-t-elle lieu?
    • Quels sont les premiers symptômes de la polyarthrite rhumatoïde des doigts?

    Symptômes de la maladie

    Généralement, les symptômes de la maladie sont pratiquement absents car le foyer de l’infection est isolé. Et comme le traitement est chronique, avec une modification de la période de rémission, une période d'exacerbation est inévitable.

    Il peut être accompagné des symptômes suivants:

    • l'apparition de faiblesse générale et d'indisposition;
    • l'appétit est perdu;
    • la température corporelle augmente;
    • perte de poids;
    • l'apparition de douleurs à la poitrine;
    • d'abord, une toux sèche apparaît, alternant avec une toux grasse, dans laquelle du sang peut être détecté dans l'écoulement des expectorations.

    Diagnostic clinique de la maladie

    Lors de la réalisation d'activités de diagnostic, l'examen aux rayons X joue le rôle principal dans le diagnostic. Dans le même temps sur la radiographie a révélé l'obscurcissement sous-pleural limité.

    Le plus souvent, la tuberculose se développe dans les segments 1, 2 et 6 des poumons. En taille, les formations sont petites à 2 cm, moyennes à 2-4 cm, grandes de plus de 4 cm, elles sont aussi simples et multiples.

    La forme solitaire est caractérisée par une forme ronde et régulière. La forme du conglomérat est déterminée par la forme irrégulière et le contour extérieur polycyclique. En présence de carie sur le cliché radiographique, elle est déterminée par la cavité, qui est excentrique et de forme différente.

    Avec une activité élevée du processus pathologique et l'émergence de masses caséeuses dans la bronche, il existe une cavité avec une bronche à proximité. Les contours sont toujours nets, mais lors de l'exacerbation, leur flou et de nouveaux foyers de tuberculose dans le tissu pulmonaire sont notés.

    Lors de l'examen physique effectué par le médecin lors de la rémission, la pathologie est rarement détectée. Pendant la période d'exacerbation avec une activité élevée, l'auscultation des poumons dans la zone endommagée implique des râles secs ou humides.

    Lorsque des tests sanguins de laboratoire sont notés:

    • augmentation du taux de sédimentation des érythrocytes,
    • diminution du nombre de lymphocytes,
    • augmentation du nombre de leucocytes.

    Les recherches menées à l'aide d'un bronchoscope sont reconnues comme la méthode de diagnostic la plus informative pour cette forme de tuberculose.
    Rarement confirmer le diagnostic par thoracotomie ou ponction thoracique.

    À des fins de diagnostic, un test à la tuberculine est utilisé, les patients ont presque toujours une réaction hyperergique.

    Traitement conservateur de la maladie

    Lorsqu'un tuberculema est détecté, le patient est hospitalisé dans un établissement de traitement de la tuberculose, où il suit un traitement. Le traitement du tuberculome pulmonaire est réalisé en 2 phases - intensive et de soutien.

    Pendant la phase intensive, qui dure 2 mois, les médicaments antituberculeux suivants sont prescrits aux patients:

    La posologie des médicaments est choisie individuellement.

    Au cours de la phase d'entretien, qui peut durer de 4 à 6 mois en fonction de l'évolution clinique, 2 médicaments antituberculeux sont prescrits aux patients:

    • l'isoniazide et la rifampicine;
    • l'isoniazide et l'éthambutol.

    Avec le développement lent de l'effet thérapeutique du traitement spécifique effectué, on prescrit aux patients des médicaments anti-inflammatoires et des procédures physiothérapeutiques.

    • ➤ Quand une poignée de main apparaît-elle à un jeune âge?
    • ➤ Sous quelle pathologie prenez-vous un extrait d'absinthe?
    • ➤ Comment utilise-t-on la teinture Aralia pour le psoriasis?
    • ➤ Comment faire de la teinture d'aloès et de miel pour le traitement des articulations!

    Traitement chirurgical de la tuberculose

    Pour éliminer le tuberculome, il est possible de recourir à la chirurgie au cours de laquelle un ou plusieurs segments affectés par le processus pathologique sont retirés.

    Dans les cas graves, le lobe pulmonaire doit être retiré.

    Après la chirurgie, on prescrit au patient un traitement spécifique contre la tuberculose pendant 12 mois maximum.

    Tuberculome pulmonaire en phase de carie

    La tuberculose pulmonaire est une manifestation clinique de la tuberculose. Il ressemble à une tumeur, isolée des poumons par une capsule spéciale. Dans la plupart des cas, la maladie est systématiquement chronique et les symptômes sont donc cachés. Un stade aigu, c'est-à-dire progressif peut être déclenché par des facteurs internes et externes défavorables. Le cours progressif se manifeste par la désintégration du tuberculome.

    Le processus inflammatoire se propage à travers tous les poumons, la masse caséeuse (atteinte) est libérée dans les bronches. Le syndrome douloureux se développe. L'intoxication du corps se traduit par un malaise, une perte d'appétit, le patient perd rapidement du poids. En plus de ces signes, une forte toux se développe, accompagnée de mucosités et d'hémoptysie. À l'examen, le médecin détecte une respiration sifflante dans les poumons. Mycobacterium tuberculosis est détecté dans les expectorations. Le test sanguin détecte une nette diminution du nombre de lymphocytes et une sédimentation accélérée des érythrocytes.

    Cette inflammation infectieuse dans le corps conduit à de multiples formations. Cela, à son tour, provoque la défaillance cellulaire des organes. L’introduction de Mycobacterium tuberculoma dans le corps et le rythme auquel la maladie commence à se développer dépendent des forces immunitaires protectrices de la personne. Un corps en bonne santé peut faire face aux bactéries dangereuses et les expulser par le mucus.

    Les perturbations du système immunitaire provoquent un retard de la bactérie dans les organes respiratoires, provoquant ainsi une infection. Le tuberculose au stade de la carie est contagieuse pour les autres. Cela peut se produire par contact direct avec le patient, par l'air et par la nourriture, ainsi que de la mère au nouveau-né.

    Si le traitement médical est mal effectué ou prématuré, le tuberculome évoluant sous une forme négligée peut entraîner la mort du patient. La détection de la maladie nécessite l'isolement immédiat du malade. Ceci est important, tant pour lui-même que pour les autres.

    Traitement à domicile avec des remèdes populaires

    L'arrêt du processus pathologique dans la tuberculose pulmonaire, en particulier au stade de la désintégration, n'est possible qu'avec des méthodes de traitement médicales et chirurgicales cardinales. L'utilisation de remèdes populaires contribue à améliorer l'état général en nettoyant les poumons et en réduisant le nombre de tumeurs.

    Les avantages de combiner pharmacothérapie et remèdes populaires:

    • les masses muqueuses et les expectorations quittent les poumons beaucoup plus efficacement;
    • améliore le métabolisme;
    • augmente les défenses immunitaires du corps;
    • favorise l'élimination des substances toxiques.

    Avant d'utiliser des remèdes populaires, vous devez consulter un pneumologue. Le médecin peut évaluer objectivement la complexité de la maladie et conseiller les meilleures méthodes de traitement.

    Les moyens les plus courants de la médecine traditionnelle comprennent:

    1. L'utilisation de Kalanchoe. La plante broyée dans un hachoir à viande se mélange dans des proportions égales avec du miel naturel. Une cuillère à soupe deux fois par jour contribue à améliorer le traitement global.
    2. Kvass de chélidoine. Sa préparation est à base de levain à l'eau et de sucre, de chélidoine et de crème sure. Assez pour boire ce genre de kvass 2 à 3 gorgées au déjeuner.
    3. Propolis. Certains patients le prennent naturellement. D'autres considèrent des teintures plus efficaces sur l'alcool ou la vodka. Les guérisseurs conseillent d'utiliser des recettes avec l'ajout d'herbes médicinales telles que la camomille, l'absinthe, le millepertuis, le chardon-Marie.
    4. Mousse du nord La plante est versée de l'eau bouillante et infusée pendant au moins deux heures. Prendre 30 minutes avant chaque repas. Une cuillère à soupe suffit pour 500 litres d'eau bouillie. Il est permis de manger ce remède avec du miel naturel.

    Il est important de se rappeler que les remèdes populaires se rapportent à des méthodes auxiliaires et réparatrices. Le traitement principal et la sélection des méthodes les plus optimales ne relèvent que de la compétence du médecin traitant.

    Conséquences possibles et complications

    La tuberculose pulmonaire en phase de carie se caractérise par une grave intoxication du corps. L'insuffisance respiratoire se développe, l'immunité est affaiblie. Le tableau clinique de la maladie ressemble, à première vue, à une forme aiguë de pneumonie. Les substances toxiques commencent à pénétrer dans le sang. Le patient perd rapidement du poids, devient très pâle. La peau devient bleuâtre.

    Outre les symptômes mentionnés ci-dessus, les conséquences du tuberculome au stade de la désintégration peuvent être la propagation du processus d'infection à tous les organes, sans exception. La température du corps du patient augmente, les expectorations sont libérées du sang. Une diminution significative de la performance est accompagnée d'une transpiration sévère. La maladie est très dangereuse et ignorer ces symptômes peut entraîner la formation d’un cancer ou la mort. Outre l'évolution aiguë de la maladie, d'autres maladies chroniques s'aggravent.

    Le traitement actif de la maladie est représenté par une tactique conservatrice. Il s'agit d'une thérapie spéciale qui bloque la propagation de l'infection dans tout le corps et élimine les foyers affectés, directement sur les poumons. Dans une situation où la thérapie n'aide pas, une intervention chirurgicale est nécessaire. La partie affectée du poumon est enlevée. Après des manipulations chirurgicales, vous devez toujours suivre un traitement de chimiothérapie. Ce traitement aidera à prévenir l'infection dans le sang ou à la neutraliser si le sang est déjà affecté.

    Prévention de cette pathologie et pronostic

    Le principe de base du traitement médical est la prescription de médicaments antibactériens. La chronique historique décrit l'épidémie massive qui s'est transformée en une forme grave de tuberculose et dans laquelle des milliers de personnes sont mortes. Cependant, c'était avant la création de médicaments synthétiques antituberculeux. Une médecine traditionnelle était tout simplement impuissante.

    À l'heure actuelle, même les chirurgies sont prescrites dans des cas extrêmement difficiles. Si un spectre pulmonaire est affecté ou si le diamètre de la lésion atteinte est supérieur à 2 cm, un patient diagnostiqué peut être traité dans une clinique spécialisée pendant plusieurs mois. On ne peut parler de dynamique positive que par de meilleurs tests sanguins et une réduction de la source d'infection sur la base de la diffraction des rayons X.

    Le tuberculose, en tant que forme de tuberculose pulmonaire, est reconnue comme une maladie sociale. Selon les statistiques, les maladies de cette nature sont le plus souvent touchées par les personnes menant un mode de vie antisocial. Il existe un lien direct entre la tuberculose et les conditions de vie des personnes infectées. On sait également que la moitié masculine de la population est malade trois fois plus souvent que la femme. Le groupe à risque est constitué de jeunes âgés de 39 à 40 ans.

    Les principales mesures préventives:

    • mener des mesures anti-épidémiques;
    • diagnostic précoce de la maladie et traitement de qualité en temps voulu pour éviter la propagation de l'infection;
    • examens médicaux périodiques par des spécialistes étroits;
    • vaccination rapide des nourrissons;
    • amélioration des conditions de vie des patients déjà infectés;
    • traitement préventif des personnes en contact avec les patients, un pneumologue et un spécialiste de la tuberculose.

    Tuberculome pulmonaire

    Le tuberculome pulmonaire est un foyer casculeux sacculé dans le tissu pulmonaire avec un diamètre de plus de 1 cm, entraînant l'apparition de diverses formes de tuberculose. Le tuberculose pulmonaire est le plus souvent asymptomatique, elle est donc détectée dans la plupart des cas par hasard. Avec la progression est accompagnée de signes d'intoxication, état subfébrile, toux, hémoptysie. La principale méthode de détection du tuberculome pulmonaire est la radiographie. Une réaction tuberculinique positive est notée; L'Office dans les expectorations n'est pas toujours détecté. Des tactiques conservatrices (chimiothérapie spécifique) sont appliquées à la tuberculose pulmonaire, parfois par voie chirurgicale (segmentectomie, lobectomie).

    Tuberculome pulmonaire

    Le tuberculome pulmonaire est une forme indépendante de tuberculose pulmonaire, à l'origine de la nécrose au fromage, limitée du tissu pulmonaire à la capsule fibreuse. Le tuberculome pulmonaire est détecté chez 4 à 6% des patients atteints de tuberculose respiratoire principalement diagnostiquée. Le groupe dominant est constitué de jeunes âgés de 25 à 40 ans. Un tuberculome pulmonaire est détecté au cours de la fluorographie prophylactique dans plus de la moitié des cas, car il ne s'accompagne pas de manifestations cliniques évidentes. Dans le même temps, la désintégration du tuberculome provoque une exacerbation du processus tuberculeux et représente un danger non seulement pour le patient (en raison de la dissémination bronchique), mais également pour les personnes qui l'entourent (en raison du caractère infectieux). Ces circonstances excluent la possibilité d'une observation passive des patients atteints de tuberculome pulmonaire asymptomatique et nécessitent une position active de la part des spécialistes de la tuberculose et des pneumologues.

    Causes du tuberculome pulmonaire

    La majorité des tuberculoses pulmonaires résultent de l'évolution de formes secondaires de tuberculose (infiltrante, focale, disséminée, caverneuse), moins souvent formées à partir du complexe de la tuberculose primaire et de la tuberculose VGLU. Dans le même temps, 80% des tubercules résultent d'un traitement inadéquat de la tuberculose pulmonaire et seulement 20% surviennent sans traitement préalable. L'hypersensibilité du corps est un rôle connu dans la pathogenèse de la maladie. Parmi les facteurs favorisant la formation de tuberculomes dans les poumons, les chercheurs incluent les troubles métaboliques: en particulier, cette forme de tuberculose est relativement courante chez les patients atteints de diabète.

    L'organisation du tuberculome pulmonaire reflète la réponse de l'organisme à la persistance à long terme de Mycobacterium tuberculosis dans les tissus pulmonaires. Un traitement antituberculeux spécifique peut entraîner assez rapidement la résorption de l'inflammation périfocale et la formation d'infiltration avec un grand nombre de masses caséo-nécrotiques. Au fil du temps, une couche de granulations se forme autour de la zone centrale du foyer caséeux et le long de sa périphérie: des fibres de collagène se fibrosent. Ainsi, lors de l'incision, le tuberculome pulmonaire est constitué d'un noyau caséeux entouré d'une capsule à deux couches: la couche interne est formée de granulations tuberculeuses et la couche externe de fibres fibreuses. En règle générale, le processus de formation d'un tuberculome du poumon prend de 1 à 3 ans.

    Macroscopiquement, le tuberculome pulmonaire est une lésion unique, rarement multiple, ronde ou ovale, de diamètre supérieur à 1-1,5 cm. Tuberculome localisé dans les parties périphériques du poumon, avec la même fréquence que celle détectée dans les poumons gauche et droit.

    Classification du tuberculome pulmonaire

    Pathologiquement, les tuberculomes pulmonaires sont divisés en infiltrant-pneumonique, solitaire (homogène et en couches) et conglomérat. La forme pneumo-infiltrante survient à la suite d'une involution incomplète de la tuberculose infiltrante; caractérisé par une alternance de zones de caséose et de granulomes à cellules épithélioïdes, la présence d'une capsule fibreuse mince. Le tuberculome solitaire (simple) peut avoir une structure homogène ou en couches. Dans le premier cas, il est représenté par un noyau caséo-nécrotique entouré d'une capsule à deux couches; dans le second - zones de caséeux situées de manière concentrique, séparées par des fibres fibreuses, indiquant un processus en forme de vague. Le tuberculome conglomératif se compose de plusieurs foyers caséeux étroitement situés dans une capsule commune.

    Le vrai tuberculome pulmonaire doit être distingué du pseudotuberculome (caséome), qui se forme à la suite de l’oblitération de la bronche drainante et du remplissage de la cavité par de la caséose. Les tuberculomes pulmonaires les plus gros sont divisés en petits (jusqu'à 2 cm de diamètre), moyens (jusqu'à 4 cm de diamètre), grands (jusqu'à 6 cm de diamètre) et gigantesques (plus de 6 cm de diamètre).

    L'évolution clinique du tuberculome pulmonaire peut être:

    • stable - en l'absence de progression des signes cliniques et radiologiques du tuberculome;
    • progressive - lorsque la capsule est desserrée, la caséose est fondue, elle est libérée par la bronche drainante avec formation d'une cavité et ensemencement bronchique du tissu pulmonaire environnant;
    • régressif - en cas de calcification de la caséose et de hyalinisation de la capsule fibreuse.

    Symptômes de tuberculome pulmonaire

    Le tuberculose pulmonaire est caractérisée par la nature asymptomatique ou oligosymptomatique du cours. Dans le premier cas, les patients ne se plaignent pas. Dans le second cas, fatigue, transpiration, perte d'appétit, toux rare (expectorations sèches ou peu abondantes) et affection subfébrile périodique peuvent survenir sans aggravation. La disposition sous-pleurale du tuberculome du poumon provoque l’apparition d’une douleur tirée ou plaintive sur le côté de la lésion associée à la respiration.

    Au cours de la désintégration du tuberculome, l'intoxication devient plus prononcée, une fièvre persistante, une toux avec expectorations et une hémoptysie surviennent chez certains patients. L'évolution du tuberculome pulmonaire peut contribuer au développement d'une pneumonie caséeuse, d'une tuberculose fibro-caverneuse ou pulmonaire disséminée. Dans des conditions favorables, une régression de foyer est possible.

    Diagnostic du tuberculome pulmonaire

    Le diagnostic de tuberculome du poumon est associé à certaines difficultés causées par l'absence fréquente d'antécédents de tuberculose et de données cliniques et physiques modérées. Le diagnostic de la tuberculose peut produire différents résultats: le plus souvent, une hypersensibilité ou une hypersensibilité à la tuberculine est détectée, mais lors de la chimiothérapie, le test de Mantoux peut être modéré ou faiblement positif.

    L’examen physique peut révéler un raccourcissement du son pulmonaire, un essoufflement au niveau du nidus, des râles occasionnellement secs ou humides, un bruit de friction pleural. Les modifications du tableau clinique et biochimique du sang sont plus significatives dans les cas de tuberculome pulmonaire progressif: on note une leucocytose modérée, une lymphopénie, une monocytose, une ESR accélérée et une hypoalbuminémie. Détecter le MBT dans les expectorations et les lavages des bronches n'est pas toujours possible, même dans la phase de désintégration du tuberculome.

    La base pour la vérification du diagnostic est la radiographie des poumons. Une caractéristique radiologique caractéristique est la présence d'un noircissement limité d'une forme arrondie régulière, avec des contours nets et une structure principalement homogène. Au stade aigu, les contours du tuberculome pulmonaire deviennent flous en raison de l'apparition d'infiltration périfocale.

    Le diagnostic différentiel des tubercules est réalisé avec un hamartome du poumon, un cancer du poumon périphérique, des métastases du poumon, un aspergillome, un kyste à échinocoque. Bronchoscopie, tomodensitométrie pulmonaire, thoracoscopie, biopsie pulmonaire aident à exclure le processus non tuberculeux.

    Traitement et pronostic du tuberculome pulmonaire

    Lors de la détermination de la tactique de traitement, de nombreux facteurs sont pris en compte: la taille du tuberculome pulmonaire, la phase du cours, l'historique de l'histoire, etc. La tactique conservatrice est utilisée pour les foyers de moins de 2 cm. groupes rituels (rifampicine, éthambutol, isoniazide et pyrazinamide), puis pendant quatre à six mois - 2 tuberculostatiques (rifampicine ou éthambutol en association avec l'isoniazide). Afin d’accélérer l’involution du tuberculome du poumon, un traitement anti-inflammatoire est mis en place dans la seconde phase du traitement: traitement à la tuberculine, administration du vaccin BCG, injection de lidase, PTL (inductothermie, ultrasons).

    Selon les normes actuelles adoptées en Phthisiopneumology, le traitement chirurgical est indiqué diamètre tuberculomes pulmonaire 2-3 cm, sa tendance à la progression, la résistance à la chimiothérapie pendant 4-6 mois., La présence de plusieurs foyers. Le nombre d'interventions chirurgicales peut varier d'une résection en coin, d'une segmentectomie à une lobectomie. Après une chirurgie avec anti-rechute, le traitement antituberculeux est prescrit pour une durée maximale de 6 mois.

    Le traitement prescrit à temps et l’intervention chirurgicale nous permettent d’espérer une guérison clinique complète dans 95% des cas; les récidives sont rares. Sans traitement approprié, on observe rarement un tuberculome pulmonaire régressif spontané; dans la plupart des cas, une des formes de tuberculose pulmonaire active se développe tôt ou tard.

    Qu'est-ce que la tuberculose pulmonaire?

    L'apparition de la tuberculose pulmonaire dans le corps est déclenchée par deux formes d'infection tuberculeuse: focale et infiltrante. La photographie aux rayons X l’apparaît comme une ombre claire et arrondie sous la forme d’un foyer casé de plus de 1 cm de diamètre.

    Le concept général et les causes de l'apparition

    Qu'est-ce qu'un tuberculome (nom obsolète - tuberculome)? Il s'agit d'une cavité du poumon remplie mécaniquement sous la forme d'une formation dense délimitée (capsule), forme secondaire d'infection tuberculeuse. En d'autres termes, il s'agit d'une éducation dans les tissus des poumons (droite ou gauche), ressemblant à une tumeur sujette à la nécrose, qui peut apparaître à la suite d'une infection tuberculeuse développée (sous forme clinique) dans le contexte d'une immunité fortement réduite.

    Les tuberculoses se produisent souvent dans les poumons, mais peuvent se développer dans les tissus lymphatiques, ainsi que dans les reins, le cerveau, les organes génitaux et sont de taille:

    • petit (jusqu'à 2 cm);
    • moyen (2-4 cm);
    • grand (4-6 cm);
    • gigantesque (plus de 6 cm).

    Les patients atteints de tuberculome pulmonaire sont détectés par hasard lors d'un examen par fluorographie, car ils ne présentent aucune plainte au début de leur pathologie, qu'ils ne soupçonnent même pas. Le plus souvent, la tumeur apparaît à la suite de formes focales et infiltrantes de tuberculose, ainsi que d’obstruction bronchique chez les porteurs de forme caverneuse. Rarement, le tuberculome peut survenir au stade de la primo-infection par la tuberculose ou sous la forme disséminée.

    Les facteurs qui provoquent l’apparition d’un tuberculome pulmonaire sont:

    • mode de vie antisocial (logement des sans-abri, vagabondage, alcoolisme, toxicomanie, promiscuité sexuelle et présence d'infections sexuellement transmissibles, d'infection par le VIH et de sida);
    • présence dans l'histoire du diabète;
    • malnutrition chronique;
    • stress constant;
    • grossesse grave (toxicose);
    • traitement à long terme avec des agents hormonaux ou des immunosuppresseurs.

    Les tuberculoses sont de forme ronde, ovale ou irrégulière et se différencient par leur structure interne:

    • aspect solitaire (représenté par un foyer de structure homogène et une capsule fibreuse);
    • forme en couches (alternance caséeuse avec des fibres fibreuses);
    • infiltrante-pneumonique (la capsule fibreuse est formée autour de zones limitées de nécrose);
    • conglomérat (formé de plusieurs caséoses réunies par une seule capsule).

    La tuberculose pulmonaire a un ou plusieurs foyers et la capsule est constituée de deux couches:

    • interne (granulations tuberculeuses à grandes cellules épithéliales);
    • externe (fibreux).

    Le tuberculose est capable de cicatriser ou de faire fondre le tissu.

    Symptômes cliniques

    La tuberculose pulmonaire est représentée par trois types principaux:

    • stable, sans la progression du processus;
    • progressive, avec ensemencement bronchique et inflammation périfocale;
    • régressif, dans lequel il existe une lente réduction de la tumeur et sa re-formation périodique au site de la lésion.

    Au cours de la période primaire, la forme de détection stable (lors de l'examen de routine) les patients ne se plaignent pas. La maladie passe longtemps et ne présente aucun symptôme.

    Les tuberculomes progressifs conduisent souvent à:

    • tuberculose disséminée;
    • pneumonie caséeuse;
    • forme fibro-caverneuse de la maladie.

    Avec l'évolution de la tumeur, des symptômes d'intoxication apparaissent (fièvre, faiblesse, douleurs à la poitrine, perte d'appétit), une toux grasse, et parfois une hémoptysie. Le patient perd du poids. Le pronostic du tuberculome non traité est médiocre.

    Diagnostic de la maladie

    La respiration sifflante dans la tuberculose pulmonaire ne peut être entendue qu'avec le développement extensif du processus, accompagné de changements infiltrants dans le tissu environnant. La numération globulaire complète montre une ESR modérée, une lymphopénie et une leucocytose. Le type stable de la maladie de l'agent pathogène lors du semis de crachats n'est pas déterminé. Au stade de la carie, les mycobactéries peuvent être détectées si le foyer est relié à la bronche de drainage. La réaction de Mantoux chez ces patients est positive (hyperergique).

    • l'aspect stable a la forme d'un foyer rond et uniforme;
    • le conglomérat présente des bords fibreux ondulés du tuberculome avec une structure homogène avec des zones de compactage et de calcification;
    • progressive - les bords de la tumeur sont flous. La tumeur fraîche est élargie en raison d'une inflammation périfocale, des chemins menant à la racine du poumon et une tendance accrue sont notés.

    La TDM des poumons est attribuée à presque tous les patients, ce qui montre clairement le poumon avec le tuberculome sur l'incision. Le médecin distingue différemment de nombreuses maladies pulmonaires formant des formations arrondies dans le tissu pulmonaire, notamment: invasions helminthiques, tumeurs bénignes et malignes (cancer périphérique, hamartochondrome, carcinoïde, etc.).

    La bronchoscopie est également prescrite, le matériel étant nécessairement pris pour trois types d'analyses:

    • bactériologique;
    • histologique;
    • cytologique.

    Ils peuvent prescrire un test de thoracotomie ou une ponction si le diagnostic après une série de tests est encore indéterminé. Les résultats de cette procédure sont décisifs pour l’opération chirurgicale.

    Thérapie antituberculeuse

    Le spécialiste de la tuberculose et le pneumologue prescriront un traitement et surveilleront le patient à l'avenir. Traitement hospitalier recommandé avec la nomination d'agents antibactériens pour le schéma de chimiothérapie standard III.

    Phase intensive (2 mois) - traitement par l'isoniazide, la rifampicine, le pyrazinamide et l'éthambutol. La phase longue (4 à 6 mois) associe soit l'isoniazide et le rifampicine, soit le traitement avec l'isoniazide et l'éthambutol.

    En outre, un traitement anti-inflammatoire est utilisé avec la tuberculine, le Lidasa, l'ibuprofène, la prise de vitamines, de probiotiques, d'oxygène, de méthodes de physiothérapie (thérapie par l'exercice, massages, ultrasons, inductothermie).

    Le traitement le plus efficace est la chirurgie. L'intervention chirurgicale est prescrite après une thérapie intensive et de soutien. Le patient peut être affecté aux types d'opérations suivants:

    • résection pulmonaire segmentaire;
    • bisegmental;
    • lobectomie.

    La tuberculose pulmonaire, la chirurgie et le risque sont minimes. Tout se passe bien, sans complications, et le pronostic postopératoire est tout à fait favorable et se termine par une guérison clinique.

    Le traitement après élimination du tuberculome est la principale (chimiothérapie pendant 1 an) et les méthodes de soutien: observation, nutrition spéciale, physiothérapie, repos en sanatorium. Le patient suivra ensuite un traitement préventif pendant 2 ans.

    Méthodes folkloriques

    Le traitement du tuberculome pulmonaire avec des remèdes populaires a lieu après consultation du médecin afin d'éliminer les allergies et accompagne le traitement principal. La médecine traditionnelle connaît de nombreuses recettes efficaces, donne de bons résultats d'utilisation et contribue à améliorer l'état général du patient, à renforcer son immunité et à stopper la croissance d'une tumeur dans les poumons, sans toutefois intervenir en chirurgie.

    Le traitement de la tuberculose, le moyen le plus populaire:

    1. Lait en combinaison avec 30% de teinture pharmaceutique de propolis. Cet outil renforce le système immunitaire, nettoie les poumons, réduit les tumeurs. 15 gouttes de propolis sont bues avec du lait.
    2. Kalanchoe. La feuille d'une plante passée dans un hachoir à viande est mélangée dans des proportions égales avec du miel naturel. Manger le produit une cuillère à soupe matin et soir.
    3. Medvedka. Améliore le travail interne du corps, de tous les organes et systèmes, ne provoque pas d'allergies. La livre de Medvedka séchée dans un mortier et mélangée avec du miel dans un rapport de 1: 5 et prendre 1 c. l 3 fois par jour avant les repas.
    4. Teinture du nord (mousse islandaise). 1 cuillère à soupe Les plantes insistent dans 0,5 litre d'eau bouillante pendant 2 heures, puis boivent 4 fois par jour avant les repas. Vous pouvez coller un outil avec du miel. Buvez beaucoup de temps jusqu'à la guérison du patient.
    5. Goudron et lait On mélange 50 g de lait avec 1 goutte de goudron (de préférence du bouleau) et boit en même temps. La recette à utiliser une fois par jour le matin pendant la semaine. Augmentez ensuite l'apport à 2 gouttes la deuxième semaine et jusqu'à 3 à la troisième. Amenez le goudron à 10 gouttes, faites une pause de 2 semaines, puis reprenez le cours depuis le début.
    6. Vous pouvez souvent boire une décoction de rose sauvage, d’agropyre, de mère et de belle-mère, utiliser le miel en quantités arbitraires.

    Prévention

    Pour prévenir la tuberculose dans les poumons, il est recommandé de prendre des mesures préventives générales:

    1. Il est nécessaire de prendre des mesures anti-épidémiques et d'identifier les patients infectés par la tuberculose (examens préventifs, travaux sanitaires et éducatifs, test de Mantoux, photofluorogramme annuel).
    2. Essayez d'isoler les patients atteints de tuberculose ouverte dans les hôpitaux afin d'exclure leur contact avec des personnes en bonne santé.
    3. Vacciner au bon moment les bébés avec le vaccin BCG.
    4. Menez une vie saine (sans mauvaises habitudes, mangez bien, pratiquez un sport modéré, tempérez-vous).
    5. Évitez le stress et l'exercice excessif.
    6. Il est recommandé de rester à l'air libre plus souvent (au moins 2 heures par jour), d'aérer et de nettoyer votre appartement, de respecter les règles sanitaires et hygiéniques au quotidien et au travail, de prendre des complexes de vitamines 2 fois par an et de traiter rapidement les rhumes chroniques.