La durée du traitement hospitalier de la pneumonie

La durée du traitement hospitalier dépend de la gravité de la maladie, de l’état du système immunitaire du patient ainsi que des médicaments qu’il prend. Par conséquent, en présence de symptômes aigus de la maladie, le spécialiste doit d’abord déterminer le déroulement du traitement, sur la base duquel la durée de séjour du patient à la clinique est prédite.

Dans quels cas une hospitalisation est-elle nécessaire?

Le processus inflammatoire dans les poumons est le plus souvent bénin et modéré. Dans ce cas, l'hospitalisation n'est pas obligatoire et la durée du traitement ne dépasse pas trois semaines.

Le traitement de la pneumonie dépend des facteurs suivants:

  • type d'agent pathogène;
  • la réponse du corps à la prise d'antibiotiques;
  • bien-être général du patient;
  • gravité de la maladie.

En fonction des facteurs décrits ci-dessus, il est déterminé pendant combien de temps l'affection sera traitée. Si le patient a un stade sévère de la maladie, le traitement standard présuppose sa mise en œuvre à l'hôpital. Pour déterminer la gravité de la maladie, utilisez l'échelle de pronostic CURB65.

Il est basé sur les symptômes suivants:

  • la conscience du patient est perturbée, ce qui est vérifié au moyen de questions simples ne posant pas de problèmes pour le citoyen ordinaire;
  • la quantité d'urée dépasse les niveaux normaux;
  • hypotension artérielle (moins de 90 à 40 mm);
  • patient de 65 ans et plus.

En présence d'au moins un des facteurs ci-dessus, le patient est obligatoirement envoyé à l'hôpital.

Le traitement de la pneumonie à l'hôpital est effectué dans les cas où le patient a:

  • températures élevées et intoxication grave;
  • la conscience est confuse;
  • la déshydratation;
  • augmentation de la fréquence respiratoire, plus de 30 respirations / respirations par minute;
  • la respiration est difficile;
  • beaucoup de crachats;
  • la présence de pathologies concomitantes;
  • il existe une pneumonie de type bilatéral.

Les plus dangereux pour l'hospitalisation sont les trois premiers jours. Pendant cette période, le patient est soumis à un repos au lit strict.

Si le patient est un jeune homme ou un enfant, la température n’est pas abaissée, si elle ne dépasse pas la marque des 39 degrés. Pour prévenir les plaies de pression et la stagnation dans les poumons, le patient peut se lever du lit et se promener dans la salle commune pendant 20 minutes. Si la température a diminué, de courtes marches sont possibles.

Les patients atteints de pneumonie devraient boire beaucoup de liquide. En plus de l'eau minérale, vous pouvez boire des boissons aux fruits, du thé et des jus de fruits.

Vous devez également suivre un régime comprenant des soupes légères, des fruits et des légumes, ainsi que des plats de viande et de poisson. Les inhalations d'oxygène sont souvent utilisées chez les patients gravement malades. Si une insuffisance respiratoire aiguë est observée, la norme de traitement présuppose la respiration artificielle.

Caractéristiques du traitement hospitalier

Une fois que le médecin a décidé de placer le patient à l'hôpital, ce dernier reçoit une recommandation pour une radiographie. Dans certains cas, la tomodensitométrie ou les ultrasons peuvent être utilisés comme diagnostic supplémentaire.

Au cours des premiers jours de traitement, le patient doit réussir tous les tests. Du sang et du flegme sont donnés.

En outre, compte tenu de l'état du patient, le médecin peut vous prescrire les études suivantes:

  1. PCR pour déterminer l'ADN de l'agent pathogène.
  2. Test sanguin fluorescent.
  3. Saturation en oxygène.
  4. Analyse d'urine pour rechercher des antigènes, etc.

En médecine moderne, le médecin ne dispose que de quatre heures pour élaborer un plan de traitement. Étant donné que seuls les patients atteints de pneumonie grave sont envoyés à l'hôpital pour un traitement, tout retard peut être lourd de conséquences.

Le traitement principal de la pneumonie est l’antibiothérapie. Que le patient soit traité à domicile ou en hospitalisation, on lui prescrit tout d’abord des antibiotiques. En plus d’eux, le médecin peut prescrire les médicaments suivants:

  1. AINS
  2. Mucolytiques
  3. Expectorants.
  4. Analgésiques

La pharmacothérapie n'est pas la seule en milieu hospitalier. En plus d’elle, on prescrit à la patiente les procédures suivantes:

  • massage du dos;
  • physiothérapie;
  • exercices de respiration.

Le plus souvent, les antibiotiques sont arrêtés environ une semaine après le début du traitement. Le traitement antimicrobien peut être effectué pendant environ 10 jours en cas de gravité modérée de la maladie. Le traitement standard des formes sévères prévoit plus de 20 jours de traitement.

La durée du traitement hospitalier dépend en grande partie du type d'agent pathogène. La durée thérapeutique la plus courte est de 5 à 7 jours de traitement, qui est effectuée lorsque des pneumocoques sont détectés chez un patient.

Si la cause de la maladie devient Pseudomonas bacillus ou des entérobactéries, la durée du traitement peut être d'environ un mois et demi. Dans les cas les plus graves, des médicaments veineux ou goutte à goutte peuvent être utilisés.

Les comprimés thérapeutiques ne sont appliqués qu'un jour après la stabilisation de la température. Après cinq jours supplémentaires, les antibiotiques peuvent être arrêtés.

Si l’antibiothérapie ne donne pas les résultats escomptés, le médecin doit alors modifier le déroulement du traitement. À cette fin, ces facteurs sont analysés, ce qui explique pourquoi le traitement n’a pas donné les résultats escomptés.

Lors du traitement de cette maladie, il est possible que le patient disparaisse de tous les signes évidents de pneumonie. Dans le même temps, il subsiste une infiltration floue sur les rayons X et une vitesse de sédimentation élevée des érythrocytes. Dans de telles situations, le traitement standard n'implique généralement pas une prolongation du traitement aux antibiotiques, car les médicaments de ce spectre agissent sur l'agent causal de la maladie et non sur les signes morphologiques.

Durée du traitement

La plupart des gens souhaitent savoir combien de temps ils resteront à l'hôpital avec une pneumonie.

La récupération se produit lorsque les indicateurs suivants sont restaurés:

  • respiration
  • la température;
  • indicateurs radiographiques.

Dans la plupart des cas, la guérison survient après trois semaines de traitement. Dans ce cas, le patient doit faire l'objet d'une surveillance par un médecin pendant six mois supplémentaires.

Durant cette période, 3-4 examens sont effectués. En outre, le patient doit repasser les tests et passer les rayons X. Si le médecin ne détecte pas de signes de développement ultérieur de la pathologie après que tous les tests ont été effectués, le patient est retiré du registre.

Le processus de récupération peut être difficile pour les raisons suivantes:

  • la présence de maladies chroniques en période d'exacerbation;
  • le foyer purulent n'était pas suffisamment drainé;
  • présence de maladies génétiques.

Caractéristiques de la thérapie chez les enfants et les patients âgés

Comme les défenses de l'organisme s'affaiblissent avec l'âge, l'évolution de toute maladie peut devenir beaucoup plus compliquée. La pneumonie dans ce cas peut entraîner des complications importantes. Les patients âgés de plus de 65 ans sont hospitalisés.

Cependant, en raison de la progression rapide de cette maladie et de ses complications probables, de nombreux patients âgés de plus de 55 ans sont également référés pour un traitement hospitalier.

Les patients plus âgés ont une forte probabilité d'évolution à long terme de la maladie et de présence de diverses complications extrapulmonaires. En outre, la pneumonie chez les personnes âgées a souvent une image vague du développement et complique donc considérablement le diagnostic et la fourniture d’une assistance rapide.

En présence de maladies concomitantes, souvent présentes chez les patients âgés, il est nécessaire d’effectuer un traitement combiné visant le renforcement général du corps.

Le traitement hospitalier peut durer de deux semaines à un mois. La durée du traitement peut être prolongée en cas de complications. Après le traitement, le patient subit une surveillance médicale approfondie.

Les enfants sont également à risque car leur système immunitaire est faible. En conséquence, l’infection par une infection bactérienne ou virale est beaucoup plus facile, en particulier si l’enfant se trouve souvent dans des endroits très peuplés.

Le traitement hospitalier des enfants implique les mêmes conditions que pour les patients adultes - c'est-à-dire uniquement dans les cas graves. Cependant, les experts recommandent de placer l'enfant à l'hôpital, même si la forme identifiée de la maladie est bénigne, car sous le contrôle constant de médecins, l'enfant guérira plus rapidement.

Dans les formes bénignes de la maladie, le traitement standard est d'une semaine et dans les cas graves, de deux semaines ou plus. Les jeunes patients sont très rarement mis en quarantaine.

La durée du traitement de la pneumonie est déterminée par le médecin sur la base d'un diagnostic approfondi. Les principaux facteurs sont: l'évolution de la maladie, le type d'agent pathogène et l'état du patient. L'âge de ces derniers joue également un rôle important, compte tenu de l'affaiblissement possible de l'immunité chez les patients âgés et les enfants.

Les avantages des traitements hospitaliers sont qu’ils permettent au patient d’être sous la surveillance constante du personnel médical.

Les cas les plus graves de pneumonie sont caractérisés par une évolution imprévisible et seul un spécialiste sera en mesure de déterminer comment réagir aux modifications de l'état du patient.

Quelle est la quantité de pneumonie traitée chez l'adulte?

Le processus inflammatoire de toute forme est difficile à tolérer, contribue au développement de nombreuses maladies chroniques. Pneumonie particulièrement difficile et à long terme - pneumonie. Les patients attendent avec impatience l'amélioration de la maladie et tentent de déterminer l'ampleur du traitement de la pneumonie chez les adultes.

Les statistiques médicales montrent que 6% des personnes malades meurent chaque année de pneumonie et que l'inflammation se produit dans 4% des cas de toutes les pathologies pulmonaires. Il est impossible de traiter ce phénomène comme une maladie du rhume ordinaire, la pneumonie est difficile à traiter, le traitement doit être complet et correct. Au moment du traitement, le patient doit être hospitalisé, le travail, un mode de vie normal sont remplacés par le repos au lit et la prise de médicaments.

Qu'est-ce qui affecte le taux de traitement de la pneumonie?

Il est impossible de répondre sans équivoque à la question du temps qu'il faut pour soigner une pneumonie chez un médecin. L'efficacité dépend de nombreux facteurs:

  • diagnostic correctement établi, déterminant le degré de pathologie, la gravité;
  • prescrire les bons médicaments;
  • adhésion au traitement médicamenteux, repos au lit;
  • l’environnement du patient, si le patient se voit attribuer une chambre privée, il se rétablit plutôt que lorsque d’autres patients atteints de pneumonie restent à proximité;
  • l'âge du patient;
  • la présence d'autres maladies graves, y compris le plan chronique;
  • état général du corps.

Pour accélérer le processus de récupération, vous devez écouter les conseils d'un spécialiste. Bien que la pneumonie pulmonaire soit une maladie plus facile à prévenir qu'à guérir. Cependant, plus tôt un patient suspect de pneumonie doit faire appel à un professionnel de la santé, plus vite la maladie sera guérie. Le processus deviendra moins douloureux et n'entraînera aucune conséquence.

Quelle est la pneumonie?

La plus forte inflammation des poumons, touchant les tissus mous de l’organe, les détruisant, est provoquée par la présence dans le corps d’un certain nombre d’infections qui pénètrent progressivement dans les poumons, se localisent dans une petite zone ou affectent la majeure partie de l’organe.

Manifestation de la pneumonie

Les premiers signes indiquant l’apparition d’une pneumonie sont l’essoufflement, des problèmes respiratoires, il n’ya toujours pas assez d’air, il y a un manque d’oxygène. Périodiquement, il y a une forte toux douloureuse, des mucosités apparaissent. La température du corps augmente nécessairement, tout d'abord jusqu'à 37 ° C, avec un degré de gravité croissant jusqu'à 40 ° C. La chaleur, la faiblesse provoquent une transpiration abondante. Toux, virages brusques du corps, actions physiques provoquant de graves douleurs à la poitrine. La sensation de douleur augmente si vous levez les mains et prenez une profonde respiration.

En fonction des caractéristiques individuelles du corps, de la réponse des stimuli pathogènes, la température ne monte pas dans de rares cas, il n’ya pas de symptômes de douleur thoracique. Parfois, une telle évolution de la maladie rend difficile le diagnostic de la pneumonie, le traitement est retardé.

Plus l'état général du patient est mauvais, plus le système immunitaire du corps est affaibli, plus les fonctions de protection sont affaiblies. Tout cela permet aux symptômes de s'exprimer plus clairement, provoquant une souffrance et une agonie incroyables. Dans ce cas, il est difficile de déterminer combien de temps la pneumonie est traitée chez l'adulte. Tout dépend de la rapidité avec laquelle l'organisme peut devenir plus fort pour résister seul à l'infection.

La période de traitement de la pneumonie

Étant donné la complexité et la gravité de la pneumonie, il est certainement possible de deviner quelle quantité de pneumonie est traitée chez l'adulte - longtemps, la période de traitement dure environ 20 jours dans les cas bénins, les formes graves de pathologie peuvent être traitées jusqu'à quarante jours ou plus. Cependant, le patient déjà au quatrième jour se sent généralement un peu mieux et peut, après environ une semaine, assurer à tout le monde qu'il est déjà guéri. Cette condition est erronée, soulagement, réduction des symptômes résultant de l'utilisation de certains médicaments. Si le traitement est interrompu à ce stade, la maladie redeviendra clairement manifeste et continuera à se propager à la plupart des organes.

Dans le cas des personnes âgées, l'évolution de la pneumonie est difficile à prédire. Parfois, le traitement médicamenteux dure jusqu'à deux mois, voire plus longtemps, surtout si d'autres maladies dangereuses accompagnent l'inflammation pulmonaire.

Traitement de la pneumonie à l'hôpital

Une forme modérée et sévère de pneumonie, bronche doit être éliminé à l'hôpital. Le personnel médical dans de tels cas sera capable d'organiser les soins appropriés, la supervision. Dans des conditions stationnaires, des compte-gouttes sont placés, des injections sont faites, ce qui n’est pas toujours possible à la maison. Le patient se conforme strictement au repos au lit, mange correctement.

Dans le même temps, la procédure principale de traitement, à savoir l'hospitalisation, n'est pas retardée longtemps, les soins ultérieurs sont autorisés à la maison. La quantité de pneumonie traitée chez l'adulte à l'hôpital dépend de l'état du patient dans son ensemble et de l'efficacité du traitement choisi pour son corps.

Vous pouvez donc rester à l'hôpital pendant 10 à 15 jours, puis à la maison, ils continueront certainement d'être traités pendant un certain temps. En outre, ils consultent le médecin afin qu'il puisse effectuer les tests appropriés, vérifier si le traitement a réussi, si le patient est en voie de guérison. En cas d'aggravation, de renouvellement de pathologie, une hospitalisation répétée est possible. Les pathologies plus sévères nécessitent une hospitalisation obligatoire pouvant durer plus d'un mois.

Thérapie à domicile

Il n'est pas difficile de poursuivre le traitement du processus inflammatoire à la maison, il suffit que quelqu'un prenne soin des malades. Il convient de noter immédiatement que les symptômes de la maladie peuvent apparaître de temps à autre, à un niveau résiduel, ce qui affectera les caprices, la colère, la mauvaise humeur, la dureté du patient vis-à-vis de son entourage. Par conséquent, il est préférable que de tels soins soient prodigués par des personnes proches afin de ne pas provoquer une personne affaiblie de cette manière.

Un patient souffrant de pneumonie est placé dans une pièce séparée dans laquelle il est important de maintenir une propreté stérile absolue. La pièce ne doit pas être chaude, il suffit de la réchauffer à une température de 18 à 22 ° C, sinon la personne transpirera beaucoup, ce qui provoquera une gêne, une insatisfaction et des problèmes supplémentaires. Ventilez la pièce de préférence jusqu'à deux fois par jour, mais pendant que le patient dort, vous pouvez légèrement ouvrir la fenêtre, en évitant les courants d'air et une vague de froid dans la pièce.

Cependant, le plus souvent, même après une guérison complète, la période de rééducation est considérablement retardée. Environ deux mois après, de nombreuses personnes restent affaiblies. L'activité physique, le travail reste impossible. La maladie différée a pendant quelque temps manifesté des symptômes résiduels - faiblesse, léthargie, manque d’appétit, changements de température. Pendant de telles périodes, le corps devient aussi instable que possible face à de nombreuses maladies respiratoires, pathologies virales et infectieuses.

Le cours de rééducation doit nécessairement inclure des médicaments fortifiants qui permettent de normaliser le fonctionnement des systèmes vitaux et, surtout, d’améliorer le système immunitaire.

Si le traitement de la pneumonie prend plus de temps, le patient ne récupère pas, il se sent mal. Les symptômes de la pathologie apparaissent plus souvent et plus brillants, vous devez réviser la liste de médicaments sélectionnée. Très probablement, les médicaments prescrits ne sont pas assez efficaces dans ce cas particulier, un examen, un choix d'autres médicaments est nécessaire. De plus, la gymnastique respiratoire est prescrite et une grande attention est accordée à la physiothérapie, au massage de la poitrine et du dos.

Prévisions

Quand on soupçonne la présence d'un processus inflammatoire dans les poumons, on n'a pas le temps d'y penser, il faut être traité plus tôt pour prévenir les complications et non pour entamer une pathologie à développement rapide. La rapidité avec laquelle vous pouvez récupérer dans chaque cas particulier dépend de nombreux facteurs, mais vous devez vous rappeler que c'est correct, même si un traitement long vous permet d'éliminer complètement le problème et qu'après quelques mois, le patient s'en souviendra.

Les pneumonies alimentées, une thérapie inappropriée entraînent la destruction du tissu pulmonaire, l'apparition de maladies plus terribles et plus dangereuses, dont les conséquences peuvent déjà être fatales.

Combien de temps la pneumonie est-elle traitée chez l'adulte?

Tout processus inflammatoire dans le corps est assez difficile et nécessite un certain temps de traitement. L'inflammation des poumons est l'une des maladies les plus graves. Chaque année dans le monde, environ 6% de la population meurent. Pour traiter avec succès une maladie, vous devez en savoir plus sur le diagnostic et le traitement.

Comment se manifeste la pneumonie

La pneumonie est une maladie infectieuse aiguë de nature essentiellement bactériologique qui affecte les organes du système respiratoire. Cependant, il y a une pneumonie et une étiologie virale, il est plus susceptible de tomber malade. L'inflammation peut être localisée dans une certaine zone des poumons et peut également toucher la vaste zone des voies respiratoires. La maladie se caractérise par de telles manifestations:

  1. Toux avec du flegme.
  2. Respiration sifflante.
  3. Respiration difficile.
  4. La conscience.
  5. Essoufflement grave.
  6. Manque d'air.
  7. Augmentation de la température corporelle, accompagnée de transpiration sévère.
  8. Respiration rapide.
  9. Trouble de la pression artérielle.
  10. Les mouvements aigus sont accompagnés d’une douleur intense à la poitrine, qui s’aggrave lorsque vous essayez de lever les bras.

Dans certains cas, la pneumonie peut se développer sans douleur et sans augmentation significative de la température.

Lors des tests sanguins de pneumonie, le niveau de RSE et de leucocytose sera modifié.

Qu'est ce qui détermine la durée du traitement de la pneumonie

Même le spécialiste le plus expérimenté ne sera pas en mesure de déterminer avec précision le moment de la guérison au début de la maladie.

Cependant, il convient de rappeler que chez les adultes, la pneumonie est traitée pendant une longue période.

Plus tôt une personne soupçonne une pneumonie d'aller à l'hôpital, plus le traitement commencera tôt et plus le processus de guérison sera rapide. Dans ce cas, le risque de toutes sortes de complications est également considérablement réduit. Plus l'enquête est retardée, plus le risque de conséquences graves est élevé.

La gravité de la maladie est déterminée par le médecin sur la base des analyses, des résultats de la radiographie et de l'état général du patient.

La principale méthode de diagnostic de cette maladie est la radiographie thoracique en deux projections. Deux projections sont nécessaires car, en ligne droite, il n’est pas toujours possible de voir le foyer de l’inflammation.

Il existe plusieurs formes de la maladie:

  1. Formulaire facile. Avec cette évolution de la maladie, ses symptômes ne sont pas trop prononcés. Il n'y a presque aucun signe d'intoxication générale. Le patient peut rester à la maison pendant son traitement ambulatoire. Dans ce cas, la durée du traitement est généralement de deux semaines.
  2. La gravité moyenne de la maladie. Les principales caractéristiques sont bien marquées. Le patient doit être dirigé vers le service thérapeutique de l'hôpital pour un traitement hospitalier. Le traitement dure entre 15 et 20 jours.
  3. Forme sévère de la maladie. Le patient est dirigé vers des soins intensifs ou une unité de soins intensifs. Dans ce cas, le traitement de la pneumonie durera au moins un mois. Si nécessaire, il peut être prolongé.

Les femmes enceintes sont hospitalisées quelle que soit la gravité de la maladie.

La présence de comorbidités telles que le diabète sucré, le VIH, la présence de maladies oncologiques, des problèmes de tension artérielle complique le traitement et peut allonger considérablement la durée de traitement de la maladie.

Le traitement et sa durée dépendront directement du groupe clinique auquel appartient la victime.

  • 1 groupe. Cela inclut les patients atteints d'une forme légère de pneumonie qui n'ont pas pris d'antibiotiques au cours des trois derniers mois et qui n'ont pas de pathologies associées ou de maladies chroniques graves.
  • 2 groupe. Patients atteints d'une maladie bénigne ayant reçu une antibiothérapie au cours des trois derniers mois.
  • 3 groupe. Hospitalisé dans le service médical avec une sévérité modérée de la maladie.
  • 4 groupe. Patients atteints d'une maladie grave.

L'appartenance du patient à un groupe ou à un autre est déterminée par le médecin.

La durée du traitement et le taux de récupération dépendent d'une combinaison de nombreux facteurs:

  1. La justesse et la rapidité du diagnostic.
  2. La justesse du traitement prescrit.
  3. Respect des conditions de traitement recommandées par le médecin.
  4. L'âge du patient.
  5. La présence de maladies chroniques chez la victime.
  6. La santé générale du patient.

Dans tous les cas, une maladie aussi grave nécessite un traitement prolongé. Si, après une amélioration temporaire de l'état du patient, interrompre le traitement, la maladie se développera avec une nouvelle force.

Le traitement de cette maladie chez l'adulte peut souvent durer deux mois. Il est souhaitable que la thérapie soit effectuée dans un hôpital sous la surveillance constante du médecin traitant. En outre, des soins appropriés aux patients seront organisés à l'hôpital. Tous les patients ne peuvent pas observer le repos au lit et une nutrition adéquate à la maison. Si la thérapie est correctement prescrite et donne le résultat souhaité, le patient peut rester à l'hôpital pendant 10 à 15 jours, puis, avec l'autorisation du médecin, il est traité à domicile avec une visite fréquente obligatoire chez le spécialiste. En cas de pathologie, le patient peut être réhospitalisé pour éviter les complications. Dans cette situation, les traitements répétés dans un hôpital peuvent être plus longs et durer jusqu’à un mois.

En cas de pneumonie, l'activité doit être arrêtée, le repos au lit doit être respecté et la nomination d'un spécialiste doit être strictement effectuée.

Même si le patient s’est nettement amélioré avec le temps, il existe des signes évidents de guérison de la pneumonie, mais le traitement doit être complètement terminé.

Conditions nécessaires pour un rétablissement rapide

Il est préférable que le patient soit placé dans un service séparé dans un hôpital et non dans un service général.

Si le traitement se poursuit à la maison, le patient doit être placé dans une pièce séparée. Il est particulièrement important de rester propre. Il est nécessaire de nettoyer quotidiennement la pièce par voie humide et de l'aérer régulièrement (au moins deux fois par jour, en évitant les courants d'air). À l'intérieur, la température de l'air ne doit pas dépasser 20-21 degrés, sinon le patient surchauffera et transpirera beaucoup, ce qui ne contribuera pas au rétablissement.

Si le médecin recommande, après l’hôpital, de poursuivre le traitement à la maison, il est très important qu’il y ait quelqu'un à la maison pour prendre soin d’un malade. Vous devez savoir qu’un certain temps peut présenter des signes résiduels de la maladie, accompagnés d’irritabilité chez le patient. L’homme lui-même est toujours très faible, de sorte que bon nombre des procédures de prise en charge ne sont pas encore en mesure de le faire. Par conséquent, l’aide des personnes proches en cette période est si importante pour lui.

Pour organiser la poursuite du traitement à domicile, il est nécessaire de respecter scrupuleusement les recommandations du médecin concernant les médicaments, le régime quotidien, une nutrition adéquate et les règles générales de soins des patients. Le rétablissement du patient dépend en grande partie du respect de ces règles.

Chez un adulte, l'affection peut s'affaiblir au bout de 4 jours, une amélioration significative de l'état de santé se produisant vers la fin de la deuxième semaine. Jusqu'à la récupération complète du patient est interdit l'activité physique et l'activité de travail. Si cette règle n'est pas suivie, le développement de la maladie peut être provoqué.

Même avec le rétablissement actif du patient pendant un certain temps, il peut rester une faiblesse, un manque d’appétit, de légères baisses de température, du fait que les défenses de l’organisme sont faibles. Il est très important, pendant cette période, d’être à l’abri de possibles maladies respiratoires. Après la récupération, un cours de rééducation est nécessaire. Celui-ci comprend des agents fortifiants et des complexes de vitamines recommandés par un spécialiste. Gymnastique thérapeutique sous la surveillance de spécialistes, massage, diverses procédures physiques peuvent être prescrites.

Il est important de rappeler que, dans tous les cas, le traitement de la pneumonie chez les adultes n’est pas rapide, qu’il faudra du temps et des efforts.

La présence de mauvaises habitudes de la victime complique également le traitement et interfère avec le processus de guérison.

D'autres facteurs peuvent également affecter la durée du traitement:

  • l'hypothermie;
  • le stress;
  • surmenage;
  • épuisement nerveux et physique.

La durée du traitement de la pneumonie peut être prolongée dans le cas où une personne a des réactions allergiques.

Dans ce cas, le traitement est ajusté pour cette circonstance.

Vous ne devez en aucun cas essayer de traiter vous-même une pneumonie. Vous ne pouvez pas traiter la pneumonie comme une maladie courante d'origine respiratoire. Le traitement doit être prescrit exclusivement par un spécialiste. L'automédication ou l'inaction dans cette situation peut avoir des conséquences graves, voire mortelles. Le devoir de chacun de nous est de protéger notre santé et celle des êtres chers.

Comment et combien de pneumonie est traitée à l'hôpital

Personne ne veut rester à l'hôpital, mais si nous parlons d'une forme sévère de pneumonie, il vaut mieux ne pas refuser l'hospitalisation. Heureusement, plus de la moitié des cas sont traités en ambulatoire.

Indications d'hospitalisation

Dans la pratique du traitement de la pneumonie, les médecins utilisent les Lignes directrices pour la prise en charge des patients adultes présentant une infection des voies respiratoires inférieures. La norme répond aux normes internationales et offre les techniques thérapeutiques les plus avancées.


Selon le document, les patients externes comprennent les personnes atteintes de pneumonie légère à modérée. Ils sont traités à la maison pendant 1 à 3 semaines. La période de temps nécessaire à une récupération complète dépend des facteurs suivants:

  • type d'agent pathogène;
  • la gravité de la maladie;
  • réactions antibiotiques;
  • état général du corps.

Les patients atteints de pneumonie grave entrent à l'hôpital pour y être traités. Il est déterminé en points sur une échelle de CURB65 et une évaluation clinique. Chaque facteur suivant est estimé en un point:

  • violation de conscience (déterminé en posant des questions simples ne nécessitant pas de connaissances spéciales);
  • le taux d'urée sanguine est supérieur à 7 mmol / l;
  • une diminution de la pression artérielle (pression systolique inférieure à 90 mm Hg et / ou diastolique inférieure à 60 mm Hg);
  • âge supérieur à 65 ans.

Avec CURB65 égal à 0, le patient restera en ambulatoire, tandis que les valeurs 1, 2 et 3 indiquent la nécessité d'une hospitalisation.

En pratique, les personnes avec:

  • pneumonie bilatérale;
  • température élevée et intoxication grave;
  • expectoration purulente;
  • fréquence respiratoire élevée (plus de 30 par minute);
  • insuffisance respiratoire aiguë;
  • violation de conscience;
  • déshydratation sévère;
  • maladies concomitantes graves;
  • seul.

Mode hospitalier

Les proches sont toujours préoccupés par la question de savoir combien de temps dure la période la plus dangereuse. Les médecins distinguent les 3-4 premiers jours depuis le début du traitement. Sur fond de fièvre et d’intoxication, le patient est mis au repos. La température corporelle des jeunes en dessous de 39 ° C ne frappe pas.

Pour prévenir la stagnation des poumons et des escarres, il est recommandé au patient de se lever pendant au moins 20 minutes. Dès que la température diminue, vous pouvez monter et faire de courtes promenades.

Le traitement standard contre la pneumonie est la consommation d'alcool abondante. Les boissons de fruits aux vitamines, les jus de fruits, les tisanes et l’eau minérale non gazeuse sont particulièrement utiles. Le régime fournit des soupes légères, des plats de poisson et de viande assortis, des légumes et des fruits.

Pour les patients lourds à l'hôpital, des inhalations d'oxygène sont préparées. En cas d'insuffisance respiratoire aiguë, la respiration artificielle est effectuée.

Mesures diagnostiques et thérapeutiques à l'hôpital

L'hôpital offre la meilleure opportunité pour un diagnostic en profondeur de la pneumonie. Même dans la salle des urgences, le pneumologue effectuera un examen clinique et dirigera le patient vers une radiographie. La photo est prise en deux projections. Dans des cas exceptionnels, ils peuvent commander une échographie ou un scanner.

Le premier jour de l’hospitalisation, les spécialistes prélèveront du sang et des expectorations pour analyse. Vous trouverez plus d'informations sur les résultats des méthodes de laboratoire et des méthodes de radiation dans la rubrique "Diagnostics". Au cours du traitement, pour évaluer la dynamique de la récupération ou clarifier le diagnostic, le patient peut se voir prescrire d'autres types d'examens. Ceux-ci comprennent:

  • détermination de l'urée, des électrolytes et des paramètres sanguins du foie;
  • saturation en oxygène;
  • PCR sur ADN pneumococcique;
  • détection d'antigènes de L. pneumophila dans l'urine;
  • réaction d'immunofluorescence directe (RPIF) sur L. pneumophila;
  • tests sérologiques pour mycoplasmes, etc.

Avant de déterminer le type d'agent pathogène, le traitement antimicrobien est choisi de manière empirique. Dans les cas graves, le projet de loi va à l’horloge. Être en retard peut être fatal. Le médecin dispose de 4 heures pour prendre une décision et rédiger un cours thérapeutique. Dans ses activités, il peut être guidé par un algorithme spécial (Figure 2).

En plus des antibiotiques, le cours thérapeutique comprend:

  • des analgésiques;
  • AINS;
  • mucolytiques;
  • médicaments expectorants.

En plus des médicaments présentés:

  • massage du dos;
  • physiothérapie;
  • exercices de respiration.

Durée du traitement antibiotique

La question de la durée des antibiotiques préoccupe également beaucoup les patients et leurs familles. Habituellement, ces médicaments cessent de prendre au bout de 7 jours. En cas de pneumonie modérée, la durée du traitement antimicrobien est étendue à 10 jours, et pour les cas graves, elle peut dépasser 20 jours. Les traitements antibiotiques sont énumérés ici.

Selon l'agent pathogène, il est habituel de se concentrer sur les conditions de traitement suivantes:

Comment traiter une pneumonie à l'hôpital

La pneumonie est une inflammation aiguë des voies respiratoires inférieures et des tissus pulmonaires de nature infectieuse.

Pendant plusieurs décennies en Russie, le diagnostic de "pneumonie" constituait un motif obligatoire d'hospitalisation du patient à l'hôpital, mais maintenant tout a changé: un certain nombre de formes bénignes de la maladie peuvent être traitées à domicile sous la surveillance quotidienne du médecin traitant.

Quand faut-il hospitaliser un patient souffrant de pneumonie?

  • Si le patient a plus de 70 ans;
  • Si le test sanguin a révélé des anomalies telles qu'une leucopénie réduite ou une leucocytose élevée;
  • En cas d'aspiration des voies respiratoires;
  • Si le patient perd conscience, délire;
  • Avec une respiration rapide;
  • Si le patient présente des symptômes graves de septicémie;
  • En présence de métastases infectieuses;
  • Si la pneumonie est compliquée par une pleurésie exsudative;
  • Si beaucoup de poumon est affecté;
  • Avec un abcès du poumon;
  • Pour des raisons sociales (sans-abri, vieil homme seul);
  • Si le traitement ambulatoire avec des agents antibactériens était inefficace pendant 3 jours;
  • Si la pneumonie est associée à la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC);
  • Avec insuffisance cardiaque congestive;
  • Lorsque la pneumonie est associée à des maladies chroniques (néphrite, hépatite);
  • Avec l'alcoolisme;
  • Avec toxicomanie;
  • Si le patient a un état d'immunodéficience.

Il est important de distinguer la pneumonie des maladies présentant des symptômes similaires: tuberculose, septicémie pulmonaire, tumeurs pulmonaires.

La pneumonie non compliquée chez les adultes peut être traitée à la maison sous la surveillance d'un médecin local.

Pneumonie congestive et sa prophylaxie à l'hôpital

Pneumonie congestive - inflammation du tissu pulmonaire dans le contexte de la ventilation altérée des bronches et des poumons, crachats accumulés dans les alvéoles, développés en raison d'un mode de vie sédentaire

Qui est le plus susceptible à la pneumonie stagnante?

  • Personnes âgées de 60 ans et plus;
  • Patients après des lésions complexes des jambes et des os du bassin;
  • Patients après un accident vasculaire cérébral ou une blessure au crâne;
  • Patients atteints du dernier stade du cancer;
  • Les personnes qui ont subi une chirurgie sévère.
  • La gymnastique thérapeutique (patient couché - respiratoire) soulage la stase sanguine dans les veines, améliore la fonction de drainage;
  • Il est recommandé de retourner les patients graves plusieurs fois par jour d'un côté à l'autre, afin de les positionner à demi assis.
  • Réchauffer les poumons;
  • Massage en conserve ou à percussion;
  • Thérapie de vitamine;
  • Bonne nourriture.

Traitement de la pneumonie à l'hôpital

Avant la nomination du traitement doit être correctement diagnostiqué. Pour ce faire, vous devez effectuer une radiographie des poumons (2 projections) et faire un don de sang pour analyse. L'agent causal est déterminé par l'examen des expectorations. Étant donné que la recherche bactériologique (identification du type de microorganismes à l'origine de la pneumonie) sera achevée dans 3-4 jours, le choix principal de l'antibiotique est effectué de manière empirique (empirique).

Dans le cas où l'antibiothérapie primaire était inefficace, la sélection répétée de l'antibiotique est effectuée sur la base de l'analyse biochimique déjà effectuée.

Tableau 1: Agents pathogènes probables de la pneumonie dans diverses situations. Schéma de détection empirique de l'agent pathogène.

Évaluation de l'état d'une personne atteinte de poumons et méthodes de calcul du temps de traitement

Le traitement de la pneumonie à l'hôpital ne dure pas plus d'une semaine, mais dans de rares cas, la période peut être prolongée. Dans les formes d'inflammation modérées à légères, le traitement à domicile est prescrit aux patients d'une durée de 7 à 20 jours. Les stades sévères de la maladie entraînent une hospitalisation. La norme CURB65 est utilisée pour déterminer la période de suivi du patient.

Qu'est ce qui détermine la durée du traitement

La durée du traitement de la pneumonie à l'hôpital est estimée selon la norme CURB65. Cela dépend des critères suivants: le stade de la maladie, la source, la condition du corps. Prend également en compte l'âge. Avec la formation de déviations dans la santé, l'hospitalisation est recommandée.

Le patient est envoyé à l'hôpital dans les cas suivants:

  • Il y a une violation de conscience. Déterminer la déviation utilisée par la méthode d’interview du patient.
  • Il y avait d'autres complications de santé aiguë.
  • Les plaintes des patients sont appuyées par des signes cliniques de pneumonie.
  • L’enfance ou la vieillesse d’une personne nécessite une surveillance constante de la part des médecins.

Selon les statistiques, les personnes dont l'état corporel est critique sont envoyées à l'hôpital lorsque l'inflammation des voies respiratoires crée les conditions préalables à la formation de complications. La pneumonie aiguë se manifeste plus souvent par les symptômes suivants:

  • Insuffisance respiratoire - se manifeste par un mouvement rapide de la poitrine, une respiration superficielle.
  • Intoxication du corps ou abcès - un état critique du corps se forme avec la reproduction active de l'environnement bactérien.
  • Selon les résultats d'études de laboratoire, il a été révélé un fort excès de leucocytes dans le test sanguin général.
  • Avec la formation d'aspiration des poumons ou de septicémie.
  • États délirants et manifestations fébriles lorsque le patient perd le contact avec le monde extérieur.
  • La respiration superficielle fréquente est accompagnée de troubles du système circulatoire.
  • Lorsque la pneumonie focale s'est formée.
  • En l'absence de changements positifs après un traitement de 3 jours.
  • Ils sont envoyés à l'hôpital lorsque la pneumonie a entraîné une exacerbation de maladies chroniques. Telles peuvent être l'hépatite, la néphrite.
  • Si le patient a un état d'immunodéficience, les zones de la tumeur sur le corps.

En outre, les personnes hospitalisées présentent une propagation abondante de pus, une déshydratation commencée et une température corporelle élevée et stable.

Comment la durée du traitement est-elle calculée?

La norme CURB65 comprend plusieurs critères pour évaluer l'état du patient. Afin de nécessiter une hospitalisation, il y a 3 composantes:

  1. Les taux d'urée sanguine sont évalués. Après avoir dépassé 7 mmol / l, l'analyse est positive.
  2. Après avoir dépassé l'âge de 65 ans, les médecins tentent de fournir au patient une observation constante. Ce critère est une indication d'hospitalisation en cas de symptômes aigus de pneumonie.
  3. La norme CURB65 inclut la question suivante: à propos de la violation ou de la perte de conscience chez une personne malade pendant la période d'inflammation. Au moins un incident donne au médecin la raison de placer le patient à l'hôpital.
  4. La norme CURB65 comprend la mesure obligatoire de la pression artérielle systolique et diastolique. Les valeurs critiques supérieures sont respectivement: 90 et 60 mm Hg. st.

La norme CURB65 établit: si les réponses positives à 1,3,4, les personnes sont envoyées à l'hôpital pour traitement. Sinon, la thérapie est effectuée à la maison. La durée du traitement est calculée immédiatement. L'inflammation des poumons se développe rapidement, une maladie grave peut se former en quelques heures. Le médecin est responsable de la rapidité de la décision d'hospitalisation.

Les schémas thérapeutiques sont sélectionnés individuellement pour chaque patient afin que le soulagement se produise dans les premiers jours. Si le traitement ne vous aide pas, il est nécessaire de réviser les médicaments utilisés. La pneumonie prolongée peut causer des conditions graves:

  • les abcès;
  • intoxication du corps;
  • insuffisance respiratoire;
  • dommages au cerveau, au coeur, aux organes du système digestif;
  • chez les enfants, les processus métaboliques internes sont perturbés, ce qui peut provoquer une suffocation, un arrêt cardiaque, l'incapacité du corps à résister à la reproduction des bactéries.

Critères d'évaluation du bien-être du patient

Chaque patient est intéressé par le nombre de personnes hospitalisées, il est recommandé de prendre le temps de sortir les patients mineurs, les personnes âgées et les personnes immunodéficientes. Les affections compliquées nécessitent un examen minutieux avant de déterminer si une personne est en bonne santé. Le coût des erreurs peut être l’invalidité, les maladies chroniques et, dans de rares cas, le décès.

Combien de mensonge à l'hôpital, décide le médecin traitant. Un patient adulte peut évaluer son état de santé en fonction des critères suivants:

  • La santé globale est toujours normale toute la journée.
  • Pas de gêne dans les poumons lors de la respiration.
  • Il n'y a pas de température corporelle élevée, toux.
  • Les images radiologiques sont classées comme normales.

À la clinique, soulagez les affections aiguës. Ensuite, le patient peut être transféré à un traitement hospitalier. Complètement, la pneumonie ne passe qu'après 3 semaines. Après cela, il sera nécessaire d'observer à la clinique pendant 6 mois supplémentaires pour éviter la formation de complications. Pour évaluer l’état d’une personne, effectuez des analyses de laboratoire périodiques du sang et de l’urine:

  1. Un mois après la fin du traitement.
  2. À travers le quartier.
  3. Au bout de 6 mois.

De plus, la radiographie est réalisée tous les six mois, puis tous les ans.

Méthodes de lutte contre la pneumonie après hospitalisation

La pneumonie devrait immédiatement commencer à être traitée avec des médicaments. On montre au patient le repos au lit, les aliments diététiques. Périodiquement, il est recommandé de se lever et de se réchauffer afin d'éviter les escarres. La stagnation des poumons au moment de l'exacerbation ne fera qu'aggraver la situation.

L'augmentation de la température corporelle entraîne la déshydratation. Par conséquent, on prescrit au patient une boisson abondante et une procédure antipyrétique. Boissons appropriées de fruits aigres et de baies. Exclus les mauvaises habitudes, surtout le tabagisme. Il provoque la formation de maladies chroniques graves du système respiratoire.

Après hospitalisation, l’état du patient admis est évalué en analysant les résultats des études réalisées:

  • Sang et urine
  • Le matériau de crachat obtenu en toussant.
  • Image radiographique.
  • Supplémentaires peuvent être: tomodensitométrie du sternum, diagnostic IRM, échographie des poumons.
  • Des analyses sont effectuées pour identifier le type d'agent pathogène (pneumocoque, mycoplasme) et sa résistance aux antibiotiques. Si les médicaments déjà sélectionnés ne sont pas efficaces, changez-les.

Chaque personne souffrant de maladies respiratoires est recommandé une méthode de traitement avec de l'oxygène. Les inhalations sont effectuées quotidiennement. Cette mesure aide à restaurer les processus métaboliques dans le corps, ce qui aide à maintenir l'immunité et à réduire la durée du traitement.

Les réanimateurs ont recours à la respiration artificielle dans les cas graves. Le patient nécessite des soins et une observation constants. Attirent souvent des parents proches pour améliorer l’état du patient. En cas de toux sèche, des substances expectorantes supplémentaires sont prescrites afin de commencer le processus d’élimination naturelle de l’environnement bactérien. Si un tel processus n'a pas commencé, l'accumulation de liquide dans les poumons est éliminée par la force à l'aide de dispositifs d'aspiration spéciaux.

Durée du traitement

La base du traitement de la pneumonie est la séquence des actions correctes du médecin traitant. Des médicaments puissants sont prescrits pour les premiers jours de maladie aiguë. Plus souvent boire des antibiotiques est recommandé pas plus de 7 jours. Une expiration ultérieure entraîne des effets secondaires des médicaments.

Les méfaits des drogues et de l’absence de traitement sont comparés. Si le deuxième aspect dépasse le degré de risque, prolongez le traitement à 20 jours. La complexité de la thérapie dépend du type d'agent pathogène. Le moment approximatif du traitement est le suivant:

  • 5 jours - pneumonie classique à pneumocoque;
  • 3 semaines - avec la détection de staphylocoques, légionelles;
  • La durée du traitement peut atteindre un mois et demi à la source de la maladie à Pseudomonas bacillus.

Avec des types mixtes de pathogènes, le traitement est compliqué et un diagnostic différentiel minutieux est requis. Les complications après l’apparition de complications sont également graves: abcès, intoxication, pneumonie bilatérale. Les gouttes et les injections sous forme d'injections aident à réduire les stades aigus de la propagation bactérienne.

Vérifier l'état du patient après le traitement

Pour obtenir des conclusions complètes sur l'état de santé du patient, il est nécessaire d'effectuer plusieurs tests, un cliché instantané et une enquête du patient. La santé, l'urine et le nombre d'urines sont évalués. Il est important d'examiner la radiographie du sternum. De petits infiltrats peuvent être présents dans les poumons, ce qui est une condition normale après une maladie grave du système respiratoire.

Si la performance actuelle ne s’est pas améliorée, le médecin traitant essaie de revoir le traitement et d’en nommer un nouveau. Cette procédure est importante dans le traitement des jeunes enfants et des personnes présentant un déficit immunitaire. L'infarctus du poumon peut être le résultat négatif d'une approche incorrecte.

Un traitement supplémentaire sera nécessaire si vous avez des problèmes de bronches:

La thérapie change également pour éliminer les conséquences graves:

Il est important d'éliminer la source de bactéries qui pénètrent périodiquement dans les poumons. Ceux-ci peuvent être porteurs d'infection, de pollution de l'environnement, de nourriture et d'eau. Supprimez les facteurs provocateurs. L'exacerbation de maladies chroniques affecte négativement l'organisme: diabète sucré, activité des virus endormis, inflammation du tube digestif.

Les mauvaises habitudes et l’absence d’un mode de vie sain ont des effets néfastes sur les poumons. L'image fixe du travail quotidien entraîne donc la formation d'un œdème tissulaire. Une longue posture gênante entraîne une compression des organes internes. Les bactéries pénètrent facilement dans le corps si aucun équipement de protection n'est utilisé lors de travaux avec le sol ou dans des environnements poussiéreux.

Combien de personnes se trouvent habituellement à l'hôpital avec une pneumonie aux poumons?

La pneumonie est une inflammation du tissu pulmonaire avec l'élaboration d'un tableau clinique caractéristique. En l'absence de thérapie compétente, le processus entraîne une perturbation des fonctions vitales de l'organisme et la mort du patient. Par conséquent, les normes modernes de traitement de telles conditions impliquent dans de nombreux cas que le patient soit à l'hôpital. Ce n'est que dans ces conditions que le médecin peut surveiller de manière adéquate l'état de santé de la personne qui a demandé de l'aide et l'efficacité des médicaments prescrits.

La durée du traitement de la pneumonie à l'hôpital

Les conditions d'hospitalisation du patient dépendent de nombreux facteurs, notamment l'état général du corps au moment de la maladie, l'âge, l'état du système immunitaire, le type d'agent pathogène, le choix correct du traitement antibactérien. Il est évident qu’une personne âgée de 60 à 70 ans, présentant une diminution physiologique du niveau de protection immunitaire et une pneumonie lobaire liée à l’âge causée par une souche résistante à la plupart des antibiotiques, restera à l’hôpital beaucoup plus longtemps qu’un jeune homme relativement en bonne santé présentant des lésions focales.

La durée moyenne d'hospitalisation des patients atteints de pneumonie est de 12 jours. Il faut comprendre que cet indicateur ne convient que pour une évaluation statistique. Il est impossible de prédire l'évolution de la maladie et le moment de la convalescence.

La durée du traitement hospitalier dépend du schéma antibactérien choisi. Le traitement étiotropique peut durer de 5 à 15 jours. Cela dépend du médicament choisi et de son efficacité. La durée du traitement par Ceftriaxone, Amoxicillin ou Levofloxacin est donc respectivement de 10, 14 et 7 jours. Le patient est libéré au plus tôt 3 jours après la normalisation de la température corporelle et de l'image radiographique.

L'hospitalisation est effectuée en présence des facteurs de risque suivants qui augmentent le risque de complications ou mettent sa vie en danger:

  1. Âge avancé - les patients âgés de plus de 65 à 70 ans ont un faible niveau de protection immunitaire. Cela augmente la probabilité d'un déroulement du processus peu symptomatique, mais ne réduit pas les risques vitaux. La situation nécessite l'observation à l'hôpital de tous, sans exception, des patients âgés atteints de pneumonie, quelle que soit la gravité de la maladie.
  2. Manque d'efficacité du traitement ambulatoire effectué dans les 3 jours - l'absence d'effet visible indique un traitement mal choisi ou une faible adhésion du patient aux médicaments prescrits. Les deux situations sont une raison pour l'orientation vers un hôpital.
  3. Processus volumétriques - les patients atteints de pneumonie croupeuse sont sujets à une détérioration rapide. Répondre rapidement à une dynamique négative n'est possible qu'avec une surveillance constante de la personne.
  4. La présence de signes d'insuffisance respiratoire - confusion, dépression, essoufflement supérieur à 30 mouvements respiratoires par minute, hémodynamique instable, cyanose indique la présence d'une hypoxie ou le développement d'un choc infectieux toxique. Il est nécessaire d'arrêter de telles conditions dans le département spécialisé de l'hôpital.
  5. Les maladies concomitantes (BPCO, bronchite chronique, hépatite, pyélonéphrite, infection par le VIH au stade du sida, diabète sucré) augmentent le risque de complications, ce qui nécessite un suivi et un diagnostic 24 heures sur 24.
  6. La présence de complications (abcès, insuffisance rénale, syndrome toxique général prononcé) est une indication sans équivoque de l'hospitalisation.
  7. Facteurs sociaux - le fait de rester à l'hôpital est présenté aux personnes qui sont incapables d'exercer elles-mêmes des soins ou de prendre des médicaments (personnes âgées, personnes handicapées, personnes peu suivies au traitement).

Critères de récupération

La conclusion à propos du succès du traitement du patient repose sur des données cliniques, radiologiques et de laboratoire. Cliniquement, le patient a noté la disparition des symptômes du processus inflammatoire. La toux disparaît, l'écoulement des expectorations cesse, la température de la peau redevient normale. Une certaine faiblesse et une certaine fatigue peuvent persister pendant 3 à 5 jours et ne constituent pas une raison suffisante pour poursuivre l'hospitalisation.

Sur les images radiographiques de la panne correspondant au centre du processus inflammatoire, sont absents. Il est préférable que l'évaluation soit réalisée par rapport aux études précédentes. Dans l'analyse clinique, les marqueurs sanguins de l'inflammation disparaissent (leucocytose, décalage vers la gauche, augmentation de la RSE). La préservation des signes du processus inflammatoire en l'absence de données radiographiques indique la présence d'une pathologie bactérienne et virale dans d'autres organes et systèmes. Des écarts mineurs par rapport à la norme peuvent persister une semaine après la reprise.

La durée du traitement de la pneumonie chez les enfants et les personnes âgées

Chez les patients âgés, l'inflammation est prolongée, dans le contexte de l'absence de signes cliniques clairs. Ceci est dû à un complexe de maladies comorbides qui réduisent la capacité de régénération du corps, la présence d'immunodéficience liée à l'âge, une diminution de la capacité vitale des poumons et la faible mobilité du patient. La capacité du médecin à choisir un médicament antibactérien est également insuffisante. De nombreux produits sont toxiques, ce qui rend impossible l'utilisation des personnes âgées.

Le temps moyen d'hospitalisation d'une personne en âge est augmenté de 30 à 35% par rapport aux patients jeunes et d'âge moyen. Les personnes âgées atteintes de pneumonie grave ont parfois besoin d'un traitement encore plus long, qui peut durer plusieurs mois. En cas de changements respiratoires marqués, un tel patient peut être transféré dans un ventilateur, ce qui nécessitera une rééducation ultérieure dans le service thérapeutique.

Pas moins difficile à transporter une pneumonie et les enfants de moins de 5 ans. Leur immunité n'est pas encore complètement formée et n'est pas capable de combattre complètement l'infection. Cela est dû à de graves processus inflammatoires. Le séjour d’un enfant à l’hôpital pour pneumonie prend au moins deux semaines, souvent en raison de la nécessité de surveiller le patient même après l’élimination complète des symptômes de la maladie. À l’âge de 5 ans et jusqu’à l’âge de la majorité, le corps de l’enfant bénéficie d’un haut niveau de protection et résiste rapidement à l’infection. Par conséquent, le temps d'hospitalisation devient plus court.

Au cours des dernières années, la durée du traitement hospitalier chez les patients pédiatriques est devenue égale à celle des adultes. Ce phénomène est dû à l'affaiblissement général de l'immunité des enfants, associé à un régime alimentaire inapproprié et à un mode de vie sédentaire.

Le temps nécessaire à l'hospitalisation peut varier dans de très larges limites. Pour le réduire, vous devriez demander de l'aide dès les premiers symptômes de la maladie, suivre à la lettre toutes les instructions du médecin traitant, suivre un régime complet et suivre le régime de jour doux.