Quelle quantité de pneumonie est traitée et qu'est-ce qui affecte le temps de récupération

La pneumonie est l'une des maladies infectieuses les plus courantes. Caractérisé par un processus inflammatoire dans le tissu pulmonaire, le plus souvent aigu, causé par divers groupes d'agents pathogènes. Il est classé selon la gravité, l'agent pathogène, la taille et la localisation de la lésion, ainsi que hors hospitalier et nosocomial.

Étiologie de la maladie

La pneumonie se produit dans différents groupes d'âge de la population, l'incidence moyenne en Russie est de 3,9 cas pour 1000 personnes par an. L'incidence la plus élevée de pneumonie est observée chez les enfants de moins de 5 ans et chez les personnes âgées (20 à 45 cas pour 1 000 habitants).

Agents infectieux responsables de la pneumonie - divers virus, bactéries, champignons, protozoaires. L'agent causal le plus commun et le plus fréquent de la pneumonie est la bactérie Streptococcus pneumoniae. La pneumonie atypique comprend la chlamydia, la légionelle, le mycoplasme et le virus. Le principal facteur de développement de la pneumonie est une diminution de l’immunité, tant locale (respiratoire) que générale.

Facteurs influant sur le taux de guérison

  1. Type d'agent infectieux. La résistance aux antibiotiques est la pneumonie causée par les entérobactéries, le bacille bleu de pus, les acinétobactéries, les légionelles et les pneumocystes. En outre, toute pneumonie bactérienne peut persister longtemps si la bactérie présente une résistance multiple aux antibiotiques.
  2. Etat de santé, maladies chroniques. La pneumonie la plus prolongée et la plus sévère survient chez les personnes ayant des antécédents de diabète, d’insuffisance rénale ou de pathologies congénitales du système immunitaire. La pneumonie chez les toxicomanes, chez les patients infectés par le VIH, se caractérise par une évolution particulièrement longue et persistante, un essoufflement prononcé et une atteinte de la quasi-totalité du tissu pulmonaire de la lésion.
  3. L'âge du patient. Les enfants de moins de cinq ans présentent des particularités liées à la composition cellulaire du sang - les lymphocytes prédominent parmi les leucocytes, la réponse immunitaire au pathogène est imparfaite. Ces facteurs font que l'inflammation se produit plus souvent et est plus grave chez les enfants que chez les adultes. Jusqu'à un an, la pneumonie virale se produit plus souvent, ils se caractérisent par une évolution plus rapide et la possibilité d'un spasme des voies respiratoires mettant en jeu le pronostic vital. La prochaine augmentation de l'incidence est notée chez les personnes âgées.
  4. Complication d'une infection virale antérieure. En se multipliant dans l'épithélium des voies respiratoires, le virus facilite la fixation des bactéries dans celles-ci et le développement de complications. Dans ce cas, la cause peut également être la flore de la personne, qui est normalement présente dans les voies respiratoires et ne provoque pas de maladie.
  5. Stress aigu et prolongé, hypothermie, épuisement, malnutrition, fatigue.
  6. Long séjour à l'hôpital. De nombreux départements hospitaliers ont leur propre flore nosocomiale, où les souches de bactéries sont extrêmement résistantes à l'action des désinfectants et des antibiotiques et sont capables de survivre très longtemps. De telles bactéries peuvent provoquer le développement d'une pneumonie nosocomiale chez l'homme, caractérisée par une thérapie longue et complexe.
  7. Maladies allergiques accompagnées d'hyperactivité bronchique. Cela conduit à une augmentation de la sécrétion dans les bronches, au rétrécissement de leur lumière, à la stagnation des expectorations dans les poumons, ce qui crée des conditions propices à la croissance des bactéries.
  8. Inflammation chronique des bronches (bronchite du fumeur, MPOC). Une inflammation constante de la membrane muqueuse crée des conditions favorables à la croissance des bactéries.

Classification de la maladie par agent infectieux

  1. Pneumonie bactérienne

Pneumonie typique, les principaux représentants: pneumonie à streptocoque (infection à pneumocoque), bacille hémophilique, divers types de staphylocoques. La durée du traitement des formes bénignes non compliquées est de 5 à 7 jours, en fonction de l'évolution de l'antibiotique sélectionné et de son effet. Chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli, des bactéries telles que la fente pyocyanique, la légionelle, Staphylococcus aureus, Klebsiella, la chlamydia et le mycoplasme peuvent causer une pneumonie. La durée du traitement sera de 15-20 jours à 1,5 mois (avec abcès), l'hospitalisation est obligatoire. La pneumonie pneumocystique affecte souvent les personnes infectées par le VIH.

  1. Pneumonie virale

Sont caractéristiques pour les nouveau-nés et les enfants d'un an de vie. Sont souvent des manifestations d'infection intra-utérine congénitale. Représentants typiques: adénovirus, infection à CMV et à PC, virus de la grippe, virus parainfluenza. La durée des formes non compliquées est de 3 à 7 jours, mais très souvent, une infection virale est compliquée par une adhérence bactérienne et la durée du traitement est prolongée à 15 jours. L'hospitalisation à l'hôpital est souhaitable, les jeunes enfants ont souvent des crises d'asthme sur fond d'infection virale respiratoire.

Différences dans les besoins d'hospitalisation

  1. Ne nécessite pas d'hospitalisation. Ce groupe comprend jusqu'à 75% de tous les patients; ils présentent une pneumonie sous forme bénigne et n'ont besoin que d'un traitement ambulatoire en clinique.
  2. Exiger une hospitalisation à l'hôpital. Ce groupe comprend les personnes atteintes de pneumonie modérément sévère, présentant des symptômes sévères de la maladie, les patients légers atteints de maladies chroniques graves, les nourrissons et les jeunes enfants, les personnes à statut social défavorisé, les personnes âgées de plus de 70 ans, les patients présentant un risque d'aspiration et certains autres. catégories de patients. Ces patients sont dans le service thérapeutique ou pulmonaire. La durée du traitement est d'environ 10 à 21 jours, en fonction de la dynamique radiologique et du type d'agent pathogène.
  3. Une catégorie de personnes nécessitant une hospitalisation dans l'unité de soins intensifs. Cela inclut les patients atteints de pneumonie grave, les enfants de moins d'un an, les personnes atteintes de maladies mettant la vie en danger.

Gravité de la pneumonie

  1. Légère gravité. Température corporelle jusqu'à 38 ° C, fréquence respiratoire jusqu'à 25 mouvements par minute. L'intoxication n'est pas exprimée, le pouls est dans les limites normales. Les symptômes de pneumonie sont légers, certains d'entre eux sont absents.
  2. Gravité moyenne. Température jusqu'à 39 ° C, dyspnée jusqu'à 30 mouvements respiratoires par minute, augmentation du rythme cardiaque à 100 par minute. Intoxication grave, maux de tête, faiblesse grave, frissons, sueurs matinales et nocturnes.
  3. Lourd degré. Une forte détérioration de l'état du patient, une température pouvant atteindre 40 ° C, une dyspnée sévère (> 30), une tension intercostal, un retard de la moitié des poumons en respiration sont possibles. Une accélération du rythme cardiaque (> 100), une intoxication grave, une perte de conscience, un délire, l'apparition de complications (pleurésie, abcès purulents, pneumothorax, sepsis, choc toxique infectieux) sont possibles.

Le flegme s'éloigne-t-il mal?

Pour une récupération rapide, il est important d'expectorer les expectorations et de les éliminer du corps. Le pneumologue EV Tolbuzina explique comment procéder.

Méthode éprouvée et efficace - écrivez une recette. Lire plus >>

Actuellement (2015), les échelles et les pronostics des patients utilisent souvent des échelles (PSI - évaluation des prévisions, BTS, ATS, critères EPO, CURB-65 - évaluation des indications d'hospitalisation et d'hospitalisation en réanimation).

Caractéristiques de l'immunité, affectant le cours de la maladie

Notre corps a un système immunitaire développé et qui fonctionne bien qui nous protège de la majorité des agents étrangers qui sont constamment en contact avec nous. Les bactéries et les protozoaires qui causent la pneumonie sont constamment dans l'air et dans les poumons, mais tous ceux qui entrent en contact avec eux ne développent pas la maladie.

Les groupes vulnérables les plus nombreux sont les enfants et les personnes âgées. Ils ont une diminution physiologique de l'immunité.

Il existe des maladies congénitales qui réduisent l’immunité - déficiences immunitaires primitives (maladie de Bruton, syndrome de Di Georges, diverses hypogammaglobulinémies). La fréquence de ces maladies est extrêmement faible et elles se manifestent toutes dans la petite enfance.

Immunodéficience secondaire. Ce groupe comprend les personnes vivant avec le VIH. Nombre d'entre elles développent des formes atypiques de pneumonie (mycoplasme, pneumocystis). Le traitement de cette pneumonie est très long, les patients sont souvent en réanimation et l’évolution de la maladie est défavorable.

La réception d'hormones glucocorticoïdes et le traitement par cytostatiques entraînent également une diminution marquée de l'immunité et augmentent le risque d'infections bactériennes.

Avec population socialement défavorisée. L'incidence parmi eux est plus élevée que la moyenne du groupe d'âge. Cela est dû à une mauvaise nutrition, à de mauvaises conditions de vie, à un mauvais assainissement, à la surpopulation, au manque de fonds pour les antibiotiques.

Qu'est ce qui détermine le succès du traitement

La durée de la maladie est affectée par:

  1. l'âge du patient;
  2. immunité, maladies chroniques;
  3. opportunité de demander de l'aide médicale;
  4. diagnostic correct et la nomination d'un traitement antibiotique rationnel ou un traitement antiviral.

Médicaments pour le choix d'un traitement antibiotique

Selon les recommandations, le traitement des formes simples et non graves de pneumonie acquise en communauté devrait commencer par des pénicillines protégées (amoxicilline / acide clavulanique, amoxiclav). En cas d'allergie à la pénicilline ou de pneumonie atypique présumée, le traitement de départ est l'administration de macrolides (azithromycine, clarithromycine). Au lieu de pénicillines protégées, la prescription de céphalosporines (céfuroxime axétil) est autorisée. La lévofloxacine et la moxifloxacine sont une alternative.

Dans le cas d'une pneumonie bénigne, seule l'administration orale d'un antibiotique est possible. Pour les pneumonies modérées, l'administration d'antibiotiques se fait par voie intramusculaire parentérale, puis par voie orale. Dans les cas de pneumonie grave, les antibiotiques sont prescrits principalement par voie parentérale par voie intraveineuse. Vous pouvez en savoir plus sur le traitement de la pneumonie ici.

Critères d'efficacité des antibiotiques

  1. Réduire la gravité des symptômes cliniques (diminution de la température, disparition de l'essoufflement, faiblesse, normalisation du bien-être, diminution de l'intensité de la toux).
  2. Changer l'image du sang en fonction de l'analyse. Réduction du nombre de neutrophiles, élimination du déplacement de leucoformules
  3. Réduction de l'inflammation dans les poumons selon les radiographies.

Critères pour changer l'antibiotique

  1. Aucun effet clinique 48 heures après le début du traitement (état général, courbe de température, fréquence respiratoire, pouls).
  2. Obtenir des données d'antibiotiques indiquant la sensibilité des bactéries aux antibiotiques.
  3. Absence de changements positifs sur le radiogramme, dynamique radiologique négative dans les poumons.

Pneumonie virale chez les enfants et les adultes. Symptômes et signes, traitement et évolution de la pneumonie virale

Si l'inflammation du tissu pulmonaire est causée par une activité accrue des virus, la pneumonie est considérée comme virale. Les symptômes sévères prévalent souvent pendant l'enfance, mais chez les adultes, il s'agit d'une maladie mixte: pneumonie virale / bactérienne. En l'absence de traitement rapide, il s'agit d'une maladie mortelle. Il est donc important d'agir rapidement.

Comment la pneumonie virale est transmise

La flore pathogène est transmise principalement par les gouttelettes en suspension dans l’air, c.-à-d. l'homme inhale des virus dangereux de l'environnement. Parmi les facteurs provocants, les médecins isolent des microorganismes nuisibles tels que le virus parainfluenza et le virus de la grippe, le virus respiratoire syncytial, l'adénovirus, le métapneumovirus, le virus varicelle-zona, le cytomégalovirus et même le virus de l'herpès. Il existe d'autres modes de transmission de la pneumonie virale, par exemple le contact familial, ce qui est particulièrement important pendant l'enfance.

Pneumonie virale - période d'incubation

Du moment de l’infection jusqu’aux premiers symptômes, cela devrait prendre un certain temps. C'est la période où les microorganismes nuisibles s'adaptent à une ressource organique et commencent à produire des produits d'intoxication, destructeurs pour les organes et les systèmes internes. La période d'incubation de la pneumonie virale dure plusieurs jours, mais il s'agit d'une question individuelle. Le facteur déterminant est l’état du système immunitaire du patient potentiel. Ce n’est pas pour rien que les jeunes enfants étaient les premiers à risque.

Pneumonie virale - symptômes

Les premiers signes de la maladie sont cloués au lit puisque la maladie débute au stade aigu. Il est très difficile au début de différencier la défaite des poumons de la forme virale, car elle présente des symptômes similaires à ceux du rhume, des ARVI et de la grippe. Cependant, l'impact principal concerne toujours les voies respiratoires, dans lesquelles se concentre une forte concentration d'infections adénovirales. Les symptômes typiques de la pneumonie virale sont présentés ci-dessous, tout en ayant un effet systémique dans le corps affecté:

  • maux de tête récurrents;
  • douleur à la poitrine en toussant et au repos;
  • signes prononcés de bradycardie, tachycardie;
  • toux sans crachats;
  • indigestion, diarrhée;
  • frissons, fièvre, autres symptômes de fièvre;
  • courbatures, douleurs musculaires;
  • essoufflement et tachypnée;
  • congestion nasale, nez qui coule;
  • nausée, vomissement, autres signes d'intoxication;
  • râles humides;
  • maux de gorge;
  • faiblesse générale;
  • éruption hémorragique sur le corps;
  • manque complet d'appétit.

Afin de suspecter et de déterminer à temps que la pneumonie virale progresse, il convient de porter une attention particulière aux symptômes spécifiques tels qu'un sifflement ou un sifflement lors d'une conversation, une augmentation de la température de plus de 40 degrés et des signes prononcés de toxicose. Il est nécessaire de consulter d'urgence un médecin pour le diagnostic, puis de commencer un traitement conservateur à temps.

Symptômes de pneumonie virale chez l'adulte

La symptomatologie chez les personnes âgées est légère, car le virus de la pneumonie inhibe l'immunité humaine. Si le corps a déjà des maladies chroniques, la durée de la période d'incubation est réduite de plusieurs fois. Les signes de pneumonie virale chez l’adulte commencent par une insuffisance respiratoire aiguë, difficile à différencier à la maison. Il est préférable d'appeler immédiatement un médecin, sinon la pneumonie grippale peut entraîner des complications potentiellement mortelles et liées à la santé.

Symptômes de pneumonie virale chez les enfants

Si l'enfant est malade, les parents sont sûrs qu'il s'agit d'un rhume. Des pensées anxieuses commencent à pousser les signes de myalgie dont se plaint un bébé faible. Inquiétant de la température élevée du corps, et de stabiliser la température du médicament est très problématique. Parmi les autres signes de pneumonie virale chez les enfants, citons les modifications du bien-être général:

  • rougeur des yeux;
  • membres bleus sur le fond des attaques du réflexe de la toux, cyanose;
  • insomnie, fatigue chronique;
  • nervosité accrue;
  • respiration sifflante distincte (respiration sifflante lors de la respiration).

Diagnostic de pneumonie virale

Le médecin peut déterminer la maladie caractéristique de la forme virale, tandis que l'inspection visuelle et l'écoute du patient potentiel ne suffisent pas pour déterminer le véritable tableau clinique. L'examen a lieu à l'hôpital. Le diagnostic de pneumonie virale comprend les mesures médicales suivantes nécessaires pour établir un diagnostic final:

  1. Radiographie Il s’agit d’un examen obligatoire capable de démontrer visuellement toute modification des poumons, des foyers de nécrose prédominants.
  2. Test sanguin Les recherches en laboratoire sont importantes pour déterminer la nature de la flore bactérienne du corps. Les leucocytes élevés, ESR indiquent un processus inflammatoire.
  3. L'étude du mucus (expectorations) sur la composition chimique. De cette façon, on peut déterminer le stade de la pathologie, prédire le résultat clinique.
  4. Écouter les voies du système respiratoire inférieur. La pensée du développement d'une pneumonie sous forme virale est suggérée par la présence de bruit lors du frottement pleural, un son sourd lors de la percussion des poumons.

Pneumonie virale - traitement

Avant de traiter une affection caractéristique, il est important de déterminer la nature de la flore bactérienne. Cela facilite grandement le choix des antibiotiques, auxquels certains virus sont particulièrement sensibles. La base des soins intensifs repose sur l'utilisation d'antibiotiques et de médicaments antiviraux pour l'extermination rapide de micro-organismes nuisibles. En outre, le traitement de la pneumonie virale implique le renforcement du système immunitaire, la restauration partielle ou complète du tissu pulmonaire endommagé. Peu importe - un adulte ou un enfant, pour traiter la pathologie est autorisée que par des recommandations médicales.

Traitement de la pneumonie virale chez l'adulte

Le choix des médicaments est effectué individuellement par le médecin traitant, l'auto-traitement superficiel ne pouvant qu'aggraver l'évolution de la maladie. L’approche du problème est particulièrement complexe et comprend le repos au lit, la réception des antipyrétiques et des expectorants. Dans tous les cas, un traitement étiotropique est prescrit, ainsi que des médicaments appropriés, en fonction des spécificités de la flore pathogène. Donc:

  1. Lorsque le virus de la grippe est prescrit des médicaments tels que la rimantadine, Tamiflu, Relenza.
  2. En cas d'infection par le virus de l'herpès, les médecins recommandent de prendre un traitement antiviral à base d'acyclovir.
  3. Lorsque l’infection respiratoire syncytiale est administrée, prenez le médicament Ribavirin.
  4. Avec l'activité de l'infection à cytomégalovirus, ce sera un médicament médical Ganciclovir.

Les antibiotiques systémiques sont prescrits lorsque de telles complications dangereuses apparaissent: excrétion du contenu purulent des poumons, réflexe de toux incessant. Massage de drainage et les inhalations médicamenteuses accélèrent l'excrétion des expectorations, il est également nécessaire de renforcer le système immunitaire, adhérer à un traitement symptomatique. En outre, un traitement efficace de la pneumonie virale chez l'adulte peut nécessiter une oxygénothérapie. Assurez-vous de bien manger et de prendre des vitamines.

Traitement de la pneumonie virale chez les enfants

Si un enfant est malade, les tâches assignées aux pédiatres ont à peu près le même contenu. Il est nécessaire de tuer l’infection, de réduire les foyers de nécrose du tissu pulmonaire, de réduire et d’éliminer complètement les symptômes alarmants, de renforcer le système immunitaire du jeune patient. Le traitement de la pneumonie virale chez les enfants implique une approche intégrée et comprend les mesures thérapeutiques suivantes:

  1. Repos au lit, effort physique minimal.
  2. Nutrition thérapeutique de produits faciles à digérer, régime d'absorption abondante.
  3. Réception des antipyrétiques: Panadol, Ibuprom, Nurofen.
  4. Procédures physiothérapeutiques: réchauffement des poumons, inhalations.
  5. Gymnastique respiratoire dans une atmosphère détendue.
  6. Acceptation des médicaments antiviraux (Acyclovir, Zanamivir, Ganciclovir), moins souvent - antibiotiques (Flemoxin Soluteb, Augmentin, Amoxiclav).
  7. Acceptation de bronchodilatateurs, mucolytiques, antihistaminiques pour supprimer l'attaque de la toux, autres symptômes de pneumonie de la forme virale.

Prévention de la pneumonie virale

Afin d’éliminer les risques d’infection, il est important, pendant la période de quarantaine saisonnière, d’éviter les endroits très peuplés, en particulier pour les enfants. La prévention efficace de la pneumonie virale comprend:

  • se laver les mains après être sorti de la rue;
  • aération systématique de la pièce;
  • maintenir une humidité et une température suffisantes dans le salon;
  • utilisez uniquement des aliments pré-lavés;
  • Vitamine intensive.

Vidéo: signes de pneumonie virale

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Pneumonie virale chez l'adulte - symptômes, traitement

Lisez à propos des symptômes de pneumonie virale chez les adultes. C'est une maladie très dangereuse, surtout si le patient a un système immunitaire affaibli. Selon l'Organisation mondiale de la santé, cette maladie se classe au 8ème rang des causes de décès.

Quelle est la pneumonie virale - symptômes chez les adultes

La pneumonie virale est considérée comme une maladie aiguë caractérisée par un processus inflammatoire prononcé qui affecte les parties inférieures du système respiratoire. Provoquer des virus de maladies.

De personne à personne est transmise par des gouttelettes en suspension dans l'air, il est donc très facile de s'infecter.

  • virus B et A;
  • adénovirus;
  • herpès virus 1 et 3 groupes;
  • virus parainfluenza;
  • virus respiratoire syncytial.

La pneumonie virale peut être provoquée par des virus tels que:

  • la rougeole;
  • varicelle;
  • cytomégalovirus;
  • Epstein - Barr.

La maladie se développe immédiatement après l'infection pendant plusieurs jours. Au bout de 4 à 5 jours, il se lie à une infection bactérienne, ce qui entraîne une complication de la maladie, qui devient virale et bactérienne.

Les principaux symptômes de la pneumonie virale sont les suivants:

  • mal de tête sévère;
  • toux sèche;
  • fièvre
  • des frissons;
  • essoufflement et difficulté à respirer;
  • douleur à la poitrine;
  • écoulement nasal sévère;
  • douleurs corporelles et faiblesse grave de l'organisme entier;
  • symptômes d'intoxication: nausée, vomissement, mauvaise performance intestinale;
  • rougeur des yeux;
  • vous pouvez entendre une respiration sifflante lorsque vous écoutez;
  • une toux fréquente et sévère conduit à des membres bleus.

Au cours d'une pneumonie virale, il est très difficile de travailler pleinement, car le corps est très faible et la personne ne peut même pas effectuer un travail simple.

Les symptômes de la maladie peuvent apparaître tous en même temps ou dans l’ordre. Chaque période de la maladie est caractérisée différemment, tout dépend des manifestations individuelles du virus.

Chaque jour, la maladie devient plus difficile. Si du pus est apparu dans les expectorations, cela indique la présence non seulement d'un virus, mais également d'une bactérie.

Regardez des vidéos sur ce sujet.

Période d'incubation de la maladie

La durée de la période d’incubation dépend de divers facteurs:

  • le type de virus qui a provoqué la maladie;
  • l'âge du patient;
  • caractéristiques individuelles de l'organisme;
  • santé du patient.

En général, la période d'incubation chez l'adulte dure de 1 à 4 jours; parfois, les symptômes peuvent apparaître beaucoup plus tard. Pendant la période d'incubation, il n'y a pas de symptômes marqués, seulement une légère augmentation de la température corporelle peut être observée.

Par la voie aérienne, ils sont le plus souvent infectés, mais une telle maladie peut également être détectée par le biais de l'option ménage. Si le virus s'attaque à des objets ménagers, il peut alors rester actif et présenter un danger pendant plusieurs heures.

Par conséquent, si une personne en bonne santé touche la vaisselle ou d'autres objets infectés par le virus, puis se met la main à la bouche ou se frotte les yeux, elle sera presque toujours infectée.

Diagnostic de cette pathologie

Reconnaître de manière fiable l'apparition de la maladie et identifier l'agent causal de la maladie aidera le médecin, qui étudiera les antécédents et la situation épidémiologique. Après cela, les examens de laboratoire, radiologiques et physiques, ainsi que l’étude des données, sont obligatoires.

Cette maladie, le plus souvent, survient pendant les périodes d’apparition d’ARVI. Et ils sont accompagnés d'une insuffisance respiratoire de formes et de degrés divers.

Lors des examens radiologiques du patient, on peut remarquer une augmentation du schéma interstitiel, ainsi que la présence de petites ombres focales dans le lobe inférieur des poumons. Pour un diagnostic fiable, ils étudient les lavages des expectorations et des bronches.

Après avoir examiné tous les tests, le médecin peut exclure d’autres maladies présentant des symptômes similaires et identifier le type de virus qui a provoqué la pneumonie virale.

Caractéristiques de la maladie sans température

Une pneumonie sans fièvre est beaucoup plus dangereuse et peut avoir des conséquences désastreuses. Tout le danger réside dans le fait qu'une personne ne réalise tout simplement pas qu'elle est malade, car il n'y a pas de symptômes particuliers.

Les causes de pneumonie sans température sont des facteurs défavorables tels que:

  • immunité affaiblie, qui n'empêche pas la propagation de l'infection dans tout le corps;
  • antibiotiques fréquents et erratiques, qui interfèrent avec la libération des expectorations des poumons;
  • prendre un grand nombre d'antibiotiques, ce qui entraîne l'émergence d'un environnement favorable au développement de virus et de bactéries;
  • la présence d'un foyer d'infection permanent dans les amygdales, les dents et les ganglions lymphatiques;
  • utilisation fréquente de médicaments contre la toux qui perturbent la libération de crachats par le corps.

Les principaux symptômes d'une pneumonie sans fièvre peuvent être identifiés par certains signes:

  • peau pâle;
  • respirer avec un sifflement;
  • au cours de tout travail physique, il y a difficulté à respirer et essoufflement;
  • fatigue sévère;
  • faiblesse et léthargie;
  • transpiration excessive;
  • soif fréquente;
  • complexité en tournant le corps sur le côté;
  • douleurs musculaires.

Combien cette pathologie est-elle traitée?

La pneumonie d'intensité légère à modérée est traitée pendant 1 à 3 semaines.

Mais le rétablissement complet du patient dépend de nombreux facteurs:

  • type d'agent pathogène;
  • la santé générale du patient;
  • réactions corporelles aux antibiotiques;
  • la gravité de la maladie.

Il appartient au médecin traitant de décider si le patient doit aller à l'hôpital. Si l'état du patient est normal et que rien ne gêne le traitement, et si la gravité de la maladie est légère ou modérée, il est possible de guérir complètement à la maison.

Assurez-vous simplement de passer des tests chez le médecin afin qu’il puisse contrôler l’état de santé et les effets du traitement sur la maladie. Si un patient a une forme grave de pneumonie virale, il est nécessaire d'aller à l'hôpital.

Pour le traitement de la pneumonie virale, prescrire:

  • antibiotiques:
  • une série de corticostéroïdes;
  • prendre des médicaments contre la toux;
  • prendre des antipyrétiques;
  • consommation fréquente et abondante;
  • oxygénothérapie;
  • nourriture correcte et saine.

Le traitement dépend de la gravité de la maladie et de ses caractéristiques. Les comprimés et les médicaments ne sont prescrits que par un spécialiste. Par conséquent, afin de ne pas aggraver l’état, vous n’avez pas besoin de prendre d’automédication ni de boire vous-même les comprimés sélectionnés.

Vidéo utile sur le sujet

Traitement antibiotique

Si la pneumonie virale se lie à une infection bactérienne, le médecin vous prescrit des antibiotiques pour le traitement.

L'outil spécifique est attribué en fonction de:

  • caractéristiques individuelles de l'organisme;
  • l'âge du patient;
  • gravité de la condition.

De ces mêmes facteurs dépend du choix de la voie d’entrée du médicament dans le corps. Les antibiotiques sont administrés par voie intramusculaire, intraveineuse ou orale.

Le plus souvent, les antibiotiques fluoroquinolones sont utilisés pour le traitement, notamment:

  • la ciprofloxacine;
  • la moxifloxacine;
  • lévofloxacine.

Au premier stade de la maladie, ces médicaments sont administrés par voie intraveineuse ou intramusculaire. Après cela, les pilules appropriées sont prescrites.

Caractéristiques du traitement des variétés bilatérales

Le traitement de la pneumonie virale des deux côtés est effectué à l'hôpital. Cette règle n'est pas seulement pour les enfants, mais aussi pour les adultes. Ce n'est que dans de telles conditions que nous pourrons déterminer le principal facteur, à savoir l'effet des médicaments sur l'agent pathogène d'un patient particulier.

Pour le traitement de la pneumonie virale bilatérale peuvent être utilisés des antibiotiques tels que:

  • "Céphalexine";
  • "Pénicilline";
  • «Fluoroquinolone»;
  • médicaments macrolild.

Si la maladie est passée sous la forme de candida, le médecin prescrit des médicaments antimicrobiens. Pour le traitement, ils utilisent des médicaments qui renforcent le système immunitaire, ainsi que ceux qui provoquent la production d'anticorps.

Pour que le traitement de cette maladie soit efficace, assurez-vous de prescrire des vitamines. Si le patient souffre d'une forte toux, alors prescrire une expectoration ou des agents mucolytiques.

Lorsque la température corporelle passe à la normale, fixez une procédure de massage et de physiothérapie spéciale pour renforcer le corps. Les patients doivent également effectuer des exercices de respiration réguliers.

Lorsque le patient est en bonne santé, il sort de l'hôpital, mais il doit subir une surveillance par le dispensaire et être testé pendant un an. Ces procédures sont nécessaires pour que le traitement soit efficace et que la maladie ne revienne pas.

Aidez les remèdes populaires

La pneumonie virale peut être guérie à l'aide de remèdes populaires, si vous les combinez avec des médicaments prescrits par un médecin.

Très souvent, les herbes aident à lutter contre cette maladie, car elles possèdent des propriétés anti-inflammatoires, vasodilatatrices et anti-allergènes qui aident à combattre le virus. Ils contiennent de nombreuses substances utiles qui augmentent le niveau d'immunité et ont un effet positif sur l'état de l'organisme.

Les teintures et les préparations à base de plantes aident à éliminer la toux, à éliminer la température, à améliorer les performances du corps, à redonner la force nécessaire pour combattre la maladie. Si vous combinez les recettes populaires aux recommandations des médecins, il sera beaucoup plus facile de guérir votre pneumonie à domicile.

Les recettes populaires les plus efficaces pour traiter une maladie:

  1. Pied de pied Préparez chaque jour 2 cuillères de fleurs de pied de pied, laissez reposer une demi-heure et buvez un quart de tasse trois fois par jour.
  2. Infusion d'aloe et de bourgeons de bouleau. En quantités égales (259 g), prenez les feuilles d’aloe et de bourgeons de bouleau. Dans un récipient séparé, mélanger 0,5 kg de beurre, la même quantité de graisse de porc, le miel et la vodka. Mettez tout cela dans un récipient sur un petit feu et faites chauffer jusqu'à ce que le paquet ait fondu toute la graisse. Lavez et hachez les feuilles d'aloès et les boutons de bouleau, roulez-les dans de la gaze et mettez-les dans une casserole avec le reste des ingrédients. Lorsque bouille, retirez la gaze et pressez. Prenez le mélange une cuillerée à soupe trois fois par jour, en ajoutant à une petite quantité de lait.
  3. Agave. Hachez les feuilles et mettez-les dans un bocal en verre. Ajoutez quelques cuillères de miel et un verre de vin rouge, il est préférable de prendre le "Cahors". Mélangez le tout et laissez infuser une semaine. Avant de prendre, filtrer et boire une cuillère plusieurs fois par jour avant les repas.
  4. Raisin. Passer 100 g de raisins secs lavés dans un hachoir à viande et verser un verre d'eau bouillante. Mettez dans un petit récipient sur le feu et faites bouillir pendant 10 minutes. Après, filtrer et laisser refroidir. Prenez une décoction plusieurs fois par jour dans une cuillère.
  5. Rose Musquée Au lieu de thé, il est préférable de boire une infusion de baies d'églantier, car elles aident le corps à récupérer rapidement après une maladie. Préparez des baies dans un verre d’eau bouillante et après une demi-heure d’insistance pour boire tous les jours.
  6. Un mélange d'herbes. Mélangez en quantités égales de camomille, de racine de réglisse, d'origan, de levrette, de pulmonaire et de plantain. Deux cuillères du mélange ont versé plusieurs tasses d'eau bouillante et ont fait bouillir sur un petit feu pendant 10 minutes. Laisser infuser pendant 1-2 heures et boire trois fois par jour sur la troisième partie du verre.

Bonne aide compresse de fromage cottage et de miel. Pour ce faire, mélangez 100 g de fromage cottage chaud et ajoutez quelques cuillères de miel.

Lorsque la pneumonie virale est recommandée pour le traitement de telles plantes:

  • dix-neuf;
  • Althaea officinalis;
  • zopnik;
  • les bulles;
  • poisson poumon;
  • privet commun;
  • pierre

Conséquences possibles et complications

La forme virale de pneumonie est considérée comme l'une des maladies les plus dangereuses. En cas de traitement inopportun et de mauvaise qualité, elle peut avoir des conséquences imprévisibles et même entraîner la mort.

Si le temps ne traite pas le traitement de la maladie, cela peut entraîner des complications telles que:

  • inflammation de la plèvre;
  • abcès du poumon;
  • œdème pulmonaire;
  • empyème pleural;
  • altération de la fonction respiratoire;
  • syndrome broncho-obstructif;
  • choc toxique infectieux;
  • méningite;
  • inflammation du muscle cardiaque;
  • la septicémie.

Le développement de complications et de conséquences éventuelles dépend de l'état de santé du patient et de son immunité. Par conséquent, afin de ne pas avoir une complication de pneumonie virale, il est nécessaire de consulter un médecin dès les premiers signes de la maladie, afin qu’il soit traité correctement et qu’il respecte le repos au lit.

Prévention de l'apparition de la maladie

Pour minimiser le risque de pneumonie virale, il est nécessaire de suivre des règles simples de prévention.

Les règles de base comprennent:

  • vaccination régulière contre cette maladie;
  • renforcer la fonction de protection du corps;
  • manger des aliments sains riches en vitamines et oligo-éléments;
  • apport régulier en vitamines fortifiantes;
  • hygiène personnelle;
  • renforcement régulier du corps par l'exercice;
  • repos complet et opportun;
  • promenades régulières dans l'air frais;
  • l'utilisation de pommades ou de médicaments antiviraux;
  • Éviter les grandes foules lors des épidémies de virus.

La forme virale de la pneumonie est une maladie très dangereuse qui peut entraîner de nombreux problèmes de santé pour tout le corps si vous ne commencez pas le traitement à temps. Par conséquent, afin de prévenir les complications, il est nécessaire de consulter un médecin dès les premiers symptômes.

Quelle est la quantité de pneumonie traitée chez l'adulte?

Le processus inflammatoire de toute forme est difficile à tolérer, contribue au développement de nombreuses maladies chroniques. Pneumonie particulièrement difficile et à long terme - pneumonie. Les patients attendent avec impatience l'amélioration de la maladie et tentent de déterminer l'ampleur du traitement de la pneumonie chez les adultes.

Les statistiques médicales montrent que 6% des personnes malades meurent chaque année de pneumonie et que l'inflammation se produit dans 4% des cas de toutes les pathologies pulmonaires. Il est impossible de traiter ce phénomène comme une maladie du rhume ordinaire, la pneumonie est difficile à traiter, le traitement doit être complet et correct. Au moment du traitement, le patient doit être hospitalisé, le travail, un mode de vie normal sont remplacés par le repos au lit et la prise de médicaments.

Qu'est-ce qui affecte le taux de traitement de la pneumonie?

Il est impossible de répondre sans équivoque à la question du temps qu'il faut pour soigner une pneumonie chez un médecin. L'efficacité dépend de nombreux facteurs:

  • diagnostic correctement établi, déterminant le degré de pathologie, la gravité;
  • prescrire les bons médicaments;
  • adhésion au traitement médicamenteux, repos au lit;
  • l’environnement du patient, si le patient se voit attribuer une chambre privée, il se rétablit plutôt que lorsque d’autres patients atteints de pneumonie restent à proximité;
  • l'âge du patient;
  • la présence d'autres maladies graves, y compris le plan chronique;
  • état général du corps.

Pour accélérer le processus de récupération, vous devez écouter les conseils d'un spécialiste. Bien que la pneumonie pulmonaire soit une maladie plus facile à prévenir qu'à guérir. Cependant, plus tôt un patient suspect de pneumonie doit faire appel à un professionnel de la santé, plus vite la maladie sera guérie. Le processus deviendra moins douloureux et n'entraînera aucune conséquence.

Quelle est la pneumonie?

La plus forte inflammation des poumons, touchant les tissus mous de l’organe, les détruisant, est provoquée par la présence dans le corps d’un certain nombre d’infections qui pénètrent progressivement dans les poumons, se localisent dans une petite zone ou affectent la majeure partie de l’organe.

Manifestation de la pneumonie

Les premiers signes indiquant l’apparition d’une pneumonie sont l’essoufflement, des problèmes respiratoires, il n’ya toujours pas assez d’air, il y a un manque d’oxygène. Périodiquement, il y a une forte toux douloureuse, des mucosités apparaissent. La température du corps augmente nécessairement, tout d'abord jusqu'à 37 ° C, avec un degré de gravité croissant jusqu'à 40 ° C. La chaleur, la faiblesse provoquent une transpiration abondante. Toux, virages brusques du corps, actions physiques provoquant de graves douleurs à la poitrine. La sensation de douleur augmente si vous levez les mains et prenez une profonde respiration.

En fonction des caractéristiques individuelles du corps, de la réponse des stimuli pathogènes, la température ne monte pas dans de rares cas, il n’ya pas de symptômes de douleur thoracique. Parfois, une telle évolution de la maladie rend difficile le diagnostic de la pneumonie, le traitement est retardé.

Plus l'état général du patient est mauvais, plus le système immunitaire du corps est affaibli, plus les fonctions de protection sont affaiblies. Tout cela permet aux symptômes de s'exprimer plus clairement, provoquant une souffrance et une agonie incroyables. Dans ce cas, il est difficile de déterminer combien de temps la pneumonie est traitée chez l'adulte. Tout dépend de la rapidité avec laquelle l'organisme peut devenir plus fort pour résister seul à l'infection.

La période de traitement de la pneumonie

Étant donné la complexité et la gravité de la pneumonie, il est certainement possible de deviner quelle quantité de pneumonie est traitée chez l'adulte - longtemps, la période de traitement dure environ 20 jours dans les cas bénins, les formes graves de pathologie peuvent être traitées jusqu'à quarante jours ou plus. Cependant, le patient déjà au quatrième jour se sent généralement un peu mieux et peut, après environ une semaine, assurer à tout le monde qu'il est déjà guéri. Cette condition est erronée, soulagement, réduction des symptômes résultant de l'utilisation de certains médicaments. Si le traitement est interrompu à ce stade, la maladie redeviendra clairement manifeste et continuera à se propager à la plupart des organes.

Dans le cas des personnes âgées, l'évolution de la pneumonie est difficile à prédire. Parfois, le traitement médicamenteux dure jusqu'à deux mois, voire plus longtemps, surtout si d'autres maladies dangereuses accompagnent l'inflammation pulmonaire.

Traitement de la pneumonie à l'hôpital

Une forme modérée et sévère de pneumonie, bronche doit être éliminé à l'hôpital. Le personnel médical dans de tels cas sera capable d'organiser les soins appropriés, la supervision. Dans des conditions stationnaires, des compte-gouttes sont placés, des injections sont faites, ce qui n’est pas toujours possible à la maison. Le patient se conforme strictement au repos au lit, mange correctement.

Dans le même temps, la procédure principale de traitement, à savoir l'hospitalisation, n'est pas retardée longtemps, les soins ultérieurs sont autorisés à la maison. La quantité de pneumonie traitée chez l'adulte à l'hôpital dépend de l'état du patient dans son ensemble et de l'efficacité du traitement choisi pour son corps.

Vous pouvez donc rester à l'hôpital pendant 10 à 15 jours, puis à la maison, ils continueront certainement d'être traités pendant un certain temps. En outre, ils consultent le médecin afin qu'il puisse effectuer les tests appropriés, vérifier si le traitement a réussi, si le patient est en voie de guérison. En cas d'aggravation, de renouvellement de pathologie, une hospitalisation répétée est possible. Les pathologies plus sévères nécessitent une hospitalisation obligatoire pouvant durer plus d'un mois.

Thérapie à domicile

Il n'est pas difficile de poursuivre le traitement du processus inflammatoire à la maison, il suffit que quelqu'un prenne soin des malades. Il convient de noter immédiatement que les symptômes de la maladie peuvent apparaître de temps à autre, à un niveau résiduel, ce qui affectera les caprices, la colère, la mauvaise humeur, la dureté du patient vis-à-vis de son entourage. Par conséquent, il est préférable que de tels soins soient prodigués par des personnes proches afin de ne pas provoquer une personne affaiblie de cette manière.

Un patient souffrant de pneumonie est placé dans une pièce séparée dans laquelle il est important de maintenir une propreté stérile absolue. La pièce ne doit pas être chaude, il suffit de la réchauffer à une température de 18 à 22 ° C, sinon la personne transpirera beaucoup, ce qui provoquera une gêne, une insatisfaction et des problèmes supplémentaires. Ventilez la pièce de préférence jusqu'à deux fois par jour, mais pendant que le patient dort, vous pouvez légèrement ouvrir la fenêtre, en évitant les courants d'air et une vague de froid dans la pièce.

Cependant, le plus souvent, même après une guérison complète, la période de rééducation est considérablement retardée. Environ deux mois après, de nombreuses personnes restent affaiblies. L'activité physique, le travail reste impossible. La maladie différée a pendant quelque temps manifesté des symptômes résiduels - faiblesse, léthargie, manque d’appétit, changements de température. Pendant de telles périodes, le corps devient aussi instable que possible face à de nombreuses maladies respiratoires, pathologies virales et infectieuses.

Le cours de rééducation doit nécessairement inclure des médicaments fortifiants qui permettent de normaliser le fonctionnement des systèmes vitaux et, surtout, d’améliorer le système immunitaire.

Si le traitement de la pneumonie prend plus de temps, le patient ne récupère pas, il se sent mal. Les symptômes de la pathologie apparaissent plus souvent et plus brillants, vous devez réviser la liste de médicaments sélectionnée. Très probablement, les médicaments prescrits ne sont pas assez efficaces dans ce cas particulier, un examen, un choix d'autres médicaments est nécessaire. De plus, la gymnastique respiratoire est prescrite et une grande attention est accordée à la physiothérapie, au massage de la poitrine et du dos.

Prévisions

Quand on soupçonne la présence d'un processus inflammatoire dans les poumons, on n'a pas le temps d'y penser, il faut être traité plus tôt pour prévenir les complications et non pour entamer une pathologie à développement rapide. La rapidité avec laquelle vous pouvez récupérer dans chaque cas particulier dépend de nombreux facteurs, mais vous devez vous rappeler que c'est correct, même si un traitement long vous permet d'éliminer complètement le problème et qu'après quelques mois, le patient s'en souviendra.

Les pneumonies alimentées, une thérapie inappropriée entraînent la destruction du tissu pulmonaire, l'apparition de maladies plus terribles et plus dangereuses, dont les conséquences peuvent déjà être fatales.

Quelle est la quantité de pneumonie traitée en fonction des caractéristiques de la maladie?

Parmi les maladies des voies respiratoires, la pneumonie, souvent appelée pneumonie, est l'une des plus graves et des plus dangereuses. Cette maladie survient soudainement, se caractérise par de graves complications et doit être traitée le plus tôt possible. Cependant, nombreux sont ceux qui s'inquiètent de la quantité de pneumonie traitée chez l'adulte, car nous voulons toujours savoir à quoi s'attendre et à quelle vitesse il sera possible de guérir.

Malheureusement, il est très difficile d'appeler les dates exactes, même pour un spécialiste expérimenté. Ici, beaucoup dépend des propriétés individuelles de l'organisme de chaque personne, il existe une variété de facteurs, mais pour prédire au moins approximativement le moment du traitement de la pneumonie, vous devez en savoir le plus possible sur la maladie.

Étiologie de la maladie

Comme mentionné ci-dessus, la pneumonie est également appelée pneumonie. Cette maladie a souvent un caractère bactérien et des bactéries telles que les pneumocoques et les staphylocoques sont considérées comme les principaux agents responsables, mais il est également fort probable que le bacille hémophilique soit également probable.

En outre, dans les cas les plus rares, la pneumonie chez l'adulte peut être causée par les bactéries Klebsiella et E. coli, mais dans ces cas, le patient présente généralement des comorbidités.

Il faut également dire que la pneumonie affecte souvent le corps avec un système immunitaire affaibli, raison pour laquelle c’est souvent le cas des personnes âgées, dont le corps est plus pénible pour faire face à de telles attaques. Il est facile de deviner que plus la personne est âgée, plus le traitement sera long.

Cependant, il existe un risque de maladie même chez les personnes apparemment fortes, jeunes et d'âge moyen, l'affaiblissement de l'immunité en devient également la cause. En termes de rapidité de récupération, un autre facteur fondamental peut être noté: la durée du traitement dépend du stade auquel la pneumonie a été diagnostiquée et de la rapidité du début du traitement.

La dernière chose que tout le monde devrait savoir, c'est que la pneumonie s'adapte facilement au traitement prescrit et que, dans certains cas, même des antibiotiques puissants ne donnent pas les résultats escomptés. Bien sûr, un médecin expérimenté devrait réagir immédiatement à de telles situations, mais c’est l’une des raisons pour lesquelles il n’est pas si facile de répondre à la question «combien de temps dure une pneumonie?»

Symptômes et facteurs aggravants

La population et le personnel médical sont largement convaincus qu’il est facile de confondre le stade embryonnaire de la pneumonie avec une bronchite ordinaire.

Similaire à la bronchite, les symptômes sont les suivants:

  1. Une forte augmentation de la température, jusqu'à 39 degrés thermomètre;
  2. Intoxication générale du corps;
  3. Toux (forte et légère, selon la situation);
  4. Essoufflement possible avec léger effort et léger manque d'air.

En voyant ces symptômes, le médecin peut initialement diagnostiquer une bronchite, mais si le traitement prescrit ne donne pas les résultats voulus sur une période de 2 à 3 jours, votre état ne s'améliorera pas ou même les symptômes s'aggraveront, vous devriez à nouveau consulter un spécialiste. Quant aux symptômes spécifiques à la pneumonie, ils sont les suivants:

  1. Episodes de toux prolongés avec écoulement d'expectorations subséquent;
  2. La douleur se fait sentir dans la région de la poitrine, en particulier avec une respiration profonde
  3. Essoufflement, même en marchant sans hâte;
  4. Sévérité du souffle, sensation, un chêne sur la poitrine repose une pierre;
  5. Augmentation de la température, intoxication, fatigue et détérioration générale de la santé.

En fonction du nombre de jours écoulés depuis le début de la maladie, les symptômes s'aggravent, la durée de l'évolution de la maladie augmente proportionnellement, le patient doit être traité tôt, sinon les conséquences peuvent être très graves (jusqu'à la mort, en fonction de la gravité des lésions dans les poumons).

En plus des symptômes que vous connaissez déjà, vous pouvez identifier un certain nombre de facteurs pouvant exacerber les effets de la pneumonie et en même temps être responsables de son apparition. Outre le concept vague d '"affaiblissement du système immunitaire", ces facteurs sont les suivants:

  • La présence ou les maladies oncologiques récentes;
  • Maladies des organes internes (système cardiovasculaire, foie, reins, etc.);
  • Problèmes pulmonaires (de la bronchite ordinaire à la tuberculose);
  • Troubles et affections du système nerveux central;
  • Mauvaises habitudes sous forme d'alcoolisme et de tabagisme;
  • Plus de 65 ans;
  • Mauvais mode de vie, exercice excessif, stress constant, etc.

Chacun des points ci-dessus peut nuire à votre santé, affaiblir le système immunitaire et donner à la pneumonie l’opportunité de prendre le dessus. En outre, la présence de l'un des problèmes décrits ci-dessus au cours de la maladie affectera la durée de traitement de la pneumonie, c'est-à-dire que le temps de récupération sera plus difficile à prévoir.

La sévérité de la pneumonie

Même en connaissant l'étiologie de la maladie, ses symptômes et ses conséquences, beaucoup dépend du stade auquel le traitement a été commencé. Bien sûr, le traitement prendra plus d’une journée, peut-être plus d’une semaine, mais une issue favorable et une convalescence rapide dépendent également de la gravité et de la progression de la pneumonie. Ainsi, les médecins distinguent les degrés de maladie suivants:

  1. Légère - nous parlons de pneumonie focale gauche, dans laquelle une partie non significative du tissu pulmonaire dans le poumon gauche est affectée. Bien entendu, l'état du patient s'aggrave fortement, avec toux, fièvre, essoufflement, douleur thoracique et autres symptômes associés. Cependant, si le traitement commence rapidement, le processus de guérison ne devrait pas prendre plus d'une semaine.
  2. Niveau moyen - nous pouvons parler ici de la soi-disant pneumonie segmentaire, dans laquelle la zone touchée est beaucoup plus grande, les foyers sont présents dans 2 à 3 endroits, voire même dans les deux poumons. Dans ce cas, les symptômes s'aggravent, des modifications de la composition sanguine sont observées et de nombreux médecins prédisent une période de traitement plus longue, allant jusqu'à 10 jours, traitement à domicile compris.
  3. Grave - fait référence à la pneumonie totalitaire, qui est très rare. Avec ce diagnostic, la maladie recouvre complètement le poumon, le patient a besoin d'une hospitalisation urgente et d'une surveillance constante. Dans ce cas, il est difficile de parler de la quantité de pneumonie traitée, car l’état du patient est très grave. À un âge avancé, avec un tel développement, le risque de devenir fatal est élevé, mais pour un organisme jeune, il y a toutes les chances de guérison.

Comme vous pouvez le constater, beaucoup de choses dépendent vraiment de la situation, mais le fait qu'il soit préférable de détecter la maladie aux stades initiaux est incontestable, car dans ce cas, quelle que soit la quantité de pneumonie traitée, le risque est minime et la personne est en mesure de guérir plus rapidement.

Diagnostic de la maladie

Même lorsque le spécialiste auquel vous avez fait référence connaît vos symptômes par des mots, il doit effectuer une série de procédures pour confirmer la maladie avant de commencer le traitement.

La méthode de diagnostic la plus simple et la plus obligatoire, à laquelle tout médecin devrait avoir recours à la première admission - l’écoute et le "tapotement" (percussion) des poumons.

En cas de doute sur le diagnostic mais de suspicion de pneumonie, une radiographie pulmonaire est attribuée. Si l'image radiographique pulmonaire est déformée, qu'il y a des pannes ou d'autres anomalies, le diagnostic sera beaucoup plus facile.

Enfin, un test de culture d'expectorations peut être nécessaire pour identifier le type d'agent pathogène et un test sanguin pour détecter la présence d'anticorps, mais ces procédures sont effectuées plus tôt au stade du traitement, afin de déterminer un moyen plus efficace de contrôler la pneumonie ou de vérifier l'efficacité des médicaments prescrits.

Processus de traitement

La première chose que je voudrais dire est que si le médecin recommande ou insiste sur l'hospitalisation d'un patient, il y a probablement de bonnes raisons pour cela et vous ne devez pas vous y opposer. Bien qu’il soit désagréable d’être traité à l’hôpital, la pratique montre que ce traitement est plus efficace, et une surveillance constante ainsi que la présence d’un médecin à côté de celui-ci offriront une plus grande sécurité. En outre, si un diagnostic de pneumonie modéré et particulièrement sévère est requis, une hospitalisation est nécessaire.

Comme pour le traitement en général, l'utilisation d'antibiotiques est le plus souvent utilisée. Ces dispositifs puissants sont strictement attribués par le médecin, leur réception est également régulée par un spécialiste et leur utilisation à long terme peut atteindre 6 à 7 jours. Cependant, s'il n'y a pas d'amélioration après 3-4 jours, cela peut indiquer que la maladie s'est adaptée au médicament et qu'il est nécessaire de prescrire des antibiotiques d'un spectre d'action différent.

En ce qui concerne la réponse spécifique à la question - "quelle quantité de pneumonie est traitée", le traitement principal peut durer jusqu'à 7 jours; toutefois, il faut souvent beaucoup de temps (jusqu'à 10 jours) pour se débarrasser des effets résiduels, poursuivre le traitement et suivre les instructions du médecin traitant. En ce qui concerne les formes les plus graves de la maladie, le calendrier peut augmenter, personne ne donnera de réponse claire, tout dépend de la capacité du corps à résister à la maladie, à se rétablir, etc. Soyez vigilant, surveillez votre santé et ne tombez pas malade!