Liquide dans les poumons - causes, diagnostic et traitement

La présence de liquide dans les poumons est une condition dangereuse pour toute personne, ce qui indique la présence de maladies nécessitant un traitement immédiat. Dans ce cas, le patient ne devrait pas être confronté à la question de savoir s'il faut consulter un médecin: l'accumulation de liquide dans les tissus des poumons peut avoir des conséquences graves, voire mortelles.

Raisons

Toutes les causes de l'accumulation de fluide dans les poumons sont dues à un échange d'air insuffisant dans les tissus de cet organe, ce qui entraîne une violation de l'intégrité des parois des vaisseaux sanguins ou une augmentation de leur perméabilité. Une telle pathologie peut avoir des effets à la fois mécaniques et physiologiques, qui fournissent les facteurs suivants:

  • problèmes cardiaques: pouls faible, arythmie, insuffisance cardiaque, malformations cardiaques, crise cardiaque;
  • maladies inflammatoires du tissu pulmonaire - pleurésie, pneumonie, tuberculose;
  • lésions de la poitrine et des organes respiratoires;
  • maladies pulmonaires obstructives - asthme, maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC);
  • intoxication chimique;
  • lésion cérébrale et chirurgie;
  • maladies du foie: cirrhose, insuffisance hépatique;
  • insuffisance rénale;
  • tumeurs malignes;
  • pneumothorax - accumulation de gaz dans la cavité pleurale entourant les poumons.

Sa composition peut varier en fonction de la forme et de la nature de la maladie.

La raison de l'apparition de liquide avec du sang dans les poumons est associée à une grave pleurésie, qui peut être caractéristique des maladies cancéreuses. Si du pus est présent dans le fluide, cela indique également un fort œdème et la présence d'un processus inflammatoire.

Les maladies qui inhibent le fonctionnement normal du système immunitaire peuvent affecter l’apparition de liquide dans les poumons. Ceux-ci incluent le diabète.

La cause de la présence de liquide dans les poumons lors du diabète sucré est souvent une pneumonie. Une glycémie élevée contribue à la propagation de l'infection et au développement du processus inflammatoire, qui s'accompagne souvent d'une accumulation de liquide dans la cavité pleurale.

Les symptômes

Les symptômes d’accumulation de liquide dans les poumons dépendent de son volume et de sa localisation. On peut distinguer les manifestations suivantes de cet état pathologique:

  • Essoufflement. Cela se produit toujours lorsque du liquide apparaît dans les poumons et son intensification indique la progression de l'œdème. La dyspnée est caractérisée par des difficultés respiratoires qui entraînent une privation d'oxygène (hypoxie).
  • Faiblesse, se sentir fatigué. Ce symptôme peut même survenir au repos, au repos.
  • Toux Peut être accompagné d'une séparation de mucus. La toux apporte beaucoup d'inconvénients au patient: ses attaques sont typiques du matin, il apparaît pendant les périodes d'activité physique, augmente dans les situations stressantes, provoque de l'anxiété la nuit, nuit au sommeil.
  • Vertiges.
  • Palpitations cardiaques.
  • Évanouissement
  • La nervosité.
  • Douleur dans le côté ou le bas de la poitrine. Pendant la toux et le mouvement, la douleur augmente.
  • Sensation de froid, de frissons, de pâleur ou de peau bleue. Ces processus sont dus à l'hypoxie, qui augmente avec l'augmentation du volume de liquide.
  • Engourdissement des bras, des jambes.
  • Des gargouillis et une respiration sifflante lors de l'écoute avec un stéthoscope.
  • En cas d'insuffisance cardiaque, l'accumulation de liquide dans les poumons sera accompagnée d'une pression élevée dans l'artère pulmonaire.

Même les premiers symptômes d’excès de liquide dans les poumons sont dangereux dès le début des crises d’essoufflement. Cette pathologie nécessite un traitement immédiat chez le médecin.

Diagnostics

Pour prescrire un traitement, un spécialiste doit non seulement s'assurer qu'il y a vraiment du liquide dans les poumons, mais également déterminer la cause de la pathologie.

La première étape du diagnostic de la maladie après la collecte de l’anamnèse des symptômes et un examen général est une radiographie, qui est une zone bien visible de l’accumulation de liquide. Après cela, le patient est envoyé à une échographie pour déterminer la quantité de liquide dans les tissus des poumons. Ensuite, le médecin procède à un diagnostic plus détaillé, qui comprend:

  • analyse des gaz sanguins;
  • examen biochimique du sang, des fluides des poumons, s’il a été évacué, de l’urine;
  • test sanguin pour la coagulation;
  • examen de l'artère pulmonaire pour l'hypertension artérielle;
  • diagnostic des maladies cardiaques, y compris l'infarctus du myocarde;
  • tomographie par ordinateur.

Lorsque les informations nécessaires sur l'état du patient ont été collectées et que la cause a été identifiée, le spécialiste prescrit un ensemble de mesures pour traiter la maladie.

Traitement

L'objectif principal dans le traitement de l'œdème pulmonaire est d'éliminer ou de réduire l'hypoxie et d'éliminer la cause. En fonction de ces derniers, le contrôle du liquide dans les poumons peut se produire de la manière suivante:

  • En cas d'insuffisance cardiaque, on prescrit au patient des médicaments diurétiques (diurétiques) en association avec des médicaments destinés à renforcer le muscle cardiaque.
  • Lorsque l'apparition de liquide dans les poumons est associée à un rythme cardiaque anormal, le traitement est effectué de la même manière: diurétiques et médicaments normalisant le rythme cardiaque.
  • Lorsque la pneumonie est efficacement utilisée pour traiter des antibiotiques, elle met un terme au processus infectieux. Il est approprié d’utiliser des médicaments expectorants et antiviraux pour maintenir les défenses de l’organisme.
  • Si le patient est diagnostiqué avec une pleurésie, il peut y avoir plusieurs options de traitement. Le médecin peut prescrire des antibiotiques, des médicaments antitussifs, des médicaments hormonaux peuvent être pris. Les procédures physiothérapeutiques peuvent être efficaces - radiation UHF, massage, exercices spéciaux de respiration. Le spécialiste peut également recourir à la ponction pleurale.
  • Pour les maladies du cerveau, le patient peut nécessiter une chambre de pression portable et du furosémide (diurétique) sous forme d'injections intramusculaires. Lors d'une attaque, il est recommandé de respirer à travers une gaze imbibée d'alcool. Dans certains cas, en cas de lésions cérébrales, l'inhalation d'alcool et le drainage des voies respiratoires sont prescrits.

Après un traitement, vous devez essayer d'éviter les conséquences dangereuses de la pathologie (qui les crée par l'hypoxie), car il est important de s'engager dans la prévention de la maladie.

Prévention

Une garantie à 100% que le liquide ne s'accumulera pas à nouveau dans les poumons, les médecins ne donnent pas, cependant, il est conseillé de prendre un certain nombre de mesures qui réduiront le risque de récidive:

  • Les personnes atteintes de maladies cardiovasculaires chroniques doivent être dépistées au moins deux fois par an.
  • Les personnes allergiques devraient éviter tout contact avec des allergènes qui sont dangereux pour elles et emporter toujours avec elles des médicaments antihistaminiques (antiallergiques).
  • Les asthmatiques doivent faire la même chose: transporter des médicaments qui peuvent éliminer une attaque.
  • Il est particulièrement important que les travailleurs de l'industrie chimique prennent des précautions pour éviter toute intoxication: utilisez un appareil de protection respiratoire, si nécessaire, une combinaison de protection et passez régulièrement un examen médical.
  • Adoptez un mode de vie sain: ne consommez pas d'alcool, ne buvez pas d'aliments et de boissons nocives, ni de reins ni de foie, arrêtez de fumer. Des recherches scientifiques récentes ont révélé que les composés de la fumée de tabac peuvent causer un œdème pulmonaire et les maladies qui en sont la cause.

Les personnes qui ont accumulé du liquide dans les poumons doivent surveiller leur état après le traitement, prendre soin de leur système respiratoire et, pour celles qui souffrent de cette maladie, il est très important de consulter un médecin en temps utile pour obtenir un résultat favorable.

Accumulation de liquide dans les poumons

Un symptôme grave est l'accumulation de liquide dans les poumons, dont les causes peuvent être plus d'une maladie. Une intervention médicale est nécessaire ici, car sans traitement progressif, les symptômes progresseront progressivement. Conséquences irréversibles de l'œdème pulmonaire (autre nom - accumulation de liquide), ce qui provoque une issue fatale.

Idéalement, lorsque les poumons ne sont pas remplis de liquide, mais d’air. Ils sont la dernière station où l’air dégage de l’oxygène et absorbe du dioxyde de carbone. Tout cela se passe dans les alvéoles, qui sont empêtrées dans un réseau d'artères et de veines.

Lorsque les parois des alvéoles perdent leur protection, la perméabilité des capillaires augmente, la pression du cœur droit dans la circulation sanguine augmente, puis un œdème pulmonaire se développe. Ceci est facilité par de nombreuses maladies, dont la pneumonie, la pleurésie pulmonaire et la tuberculose sont fréquentes.

Pour déterminer le traitement du fluide accumulé dans les poumons, il est nécessaire de connaître les raisons. Cela se produit en absorbant un liquide de consistance différente, en fonction de la maladie. Ces manipulations ne peuvent être effectuées que par un médecin qui établit le diagnostic final lors de la nomination du traitement suivant.

Diagnostic de la pleurésie

Le caractère exsudatif liquide indique le développement de la pleurésie pulmonaire. Cette maladie peut survenir sans douleur thoracique ni fièvre. C'est pourquoi il devient difficile de diagnostiquer la pleurésie chez l'homme du commun.

Le médecin sent le patient et révèle certains signes caractéristiques. Cela peut être un sceau du côté gauche du poumon qui est émoussé. Il se produit avec la néphrite chronique ou aiguë, ce qui provoque une accumulation de fluide d'un côté.

Dans la plupart des cas, le liquide dans les poumons s'accumule du côté droit, même lorsque le processus devient bilatéral. La nature exsudative du liquide est rarement retrouvée dans la pleurésie bilatérale. Ici, le fluide est généralement transsudatif. Dans ce cas, il prend une position horizontale dans le corps, peu importe la position dans laquelle se trouve une personne.

Le site bronhi.com attire l'attention des lecteurs sur le fait que l'œdème pulmonaire n'est pas traité de manière indépendante. Sans intervention médicale, vous ne pouvez qu'aggraver votre propre santé.

Causes de la formation de fluide dans les poumons

Lorsque l'intégrité des vaisseaux sanguins et leur perméabilité sont brisées, un fluide se forme dans les poumons. Plusieurs raisons peuvent contribuer à cela:

  1. La pleurésie est une maladie inflammatoire.
  2. MPOC, asthme - maladie obstructive.
  3. Blessures et maladies du cerveau.
  4. Cirrhose stade sévère.
  5. Tuberculose, pneumonie - maladies infectieuses.
  6. Malformations cardiaques de type lourd.
  7. Cancer dans les poumons ou cancer dans d'autres organes.
  8. Insuffisance rénale ou cardiaque.
  9. Blessures au système respiratoire ou à la poitrine.
  10. Effets toxiques.
  11. L'influence des substances toxiques, la surdose de drogue, l'inhalation.

Sur la base des symptômes correspondants, il est déterminé ce qui a provoqué l'accumulation de liquide dans les poumons.

Le développement de la pleurésie est une cause fréquente de cette maladie. Qu'est-ce qui contribue à sa survenue? Diverses maladies inflammatoires:

  • Rhumatisme.
  • Maladies inflammatoires et infectieuses qui se développent dans les poumons.
  • Cancer du poumon
  • Inflammation du tissu pulmonaire de caractère fort qui se forme après une pneumonie.
  • Maladies du système cardiovasculaire.
  • Blessures à la poitrine.

La plèvre pulmonaire est constituée de capillaires, de vaisseaux, de liquide extracellulaire et de fibres. Lorsque la perméabilité des vaisseaux sanguins augmente, le liquide y pénètre librement. Pour cette raison, leur perméabilité et leur intégrité, la structure est violée.

Les maladies chroniques, les processus auto-immuns et les maladies infectieuses sont également considérés séparément en tant que facteurs de développement de la pleurésie. Vous devriez également considérer les problèmes cardiaques qui conduisent à des pathologies:

  1. Échec du rythme cardiaque, ce qui entraîne une pression élevée à l'intérieur des alvéoles, ce qui explique pourquoi le plasma remplit l'espace environnant.
  2. Un niveau élevé de protéines est «égalisé» en raison du passage d’un élément des vaisseaux à la partie extracellulaire des tissus.
  3. Dommages aux parois des vaisseaux sanguins.
monter

Symptômes de l'œdème pulmonaire

Une personne ordinaire peut-elle reconnaître un œdème pulmonaire? Ici, vous devriez faire attention aux symptômes émergents qui peuvent indiquer une accumulation de liquide dans les poumons. Les premiers signes sont:

  • Douleur dans le côté, qui peut augmenter avec la respiration et se calmer quand une personne est couchée sur le côté qui fait mal.
  • Toux à la suite d'un réflexe de douleur.
  • Grande faiblesse et fièvre.
  • Respiration difficile du côté du poumon où le liquide s'accumule.
  • Le sommeil et la nuit transpire en grande quantité.
  • La respiration est faible et le bruit pleural est fort lors de l'écoute.

Cela dépend beaucoup de la raison pour laquelle il y a une stagnation du fluide, dans quelle zone il apparaît et en quelle quantité. Les symptômes caractéristiques de l'œdème pulmonaire sont les suivants:

  1. Douleur intense thoracique.
  2. Sensation soudaine de manque d'oxygène.
  3. Engourdissement des membres.
  4. Étouffement, essoufflement, essoufflement.
  5. Pâleur de la peau.
  6. Toux avec du sang ou du mucus.
  7. Incapacité à rester immobile et à dormir.
  8. Sueur gluante et collante.
  9. Vertiges et faiblesse.
  10. Arythmie et rythme cardiaque fréquent.
  11. Les douleurs pressantes dans le coeur irradiant vers la gauche.
  12. Chute de la pression artérielle et confusion au stade terminal.

Une respiration fréquente se développe, qui dépasse 16 respirations par minute, ce qui correspond à un essoufflement.

L'une des variétés d'accumulation de fluide dans le tissu pulmonaire est la pleurésie diaphragmatique, qui est difficile à diagnostiquer et à traiter. Pour commencer le traitement à temps, il faut se familiariser avec ses principaux symptômes:

  • Douleur dans la poitrine, l'hypochondre et les côtes, aggravée au moment des mouvements.
  • Douleur abdominale aiguë dans tout l'espace.
  • Compression des muscles de la presse caractère fort.
  • Hoquet fréquent.
  • Grande accumulation d'air dans les intestins, ballonnements.
  • Gêne en mangeant et en avalant.

Seuls les examens aux rayons X aideront à identifier une maladie de nature différente.

Qu'est-ce qui menace le fluide de santé humaine dans les poumons?

Il n'est pas recommandé d'ignorer votre propre état. Si des symptômes indiquant l’œdème pulmonaire apparaissent, consultez votre médecin. Il effectuera tous les examens en mode stationnaire, ce qui aidera à identifier la cause de la maladie. S'il n'est pas traité, le fluide humain contenu dans les poumons devra faire face à divers problèmes.

Premièrement, il y a un fort gonflement qui s'accumule dans les poumons. Parfois, il peut contenir du sang et du pus, qui aggravent encore la santé.

Deuxièmement, une insuffisance respiratoire se développe, qui dépend des formes et du taux d’accumulation de liquide dans le tissu pulmonaire:

La forme aiguë se manifeste par une nette détérioration de la santé. Une personne ressent des douleurs à la poitrine qui augmentent avec le mouvement. Le pouls augmente, ce qui provoque un essoufflement grave. Le visage prend une teinte bleuâtre. La toux s'accompagne de crachats. Aux stades ultérieurs, la maladie se manifeste par un écoulement de crachats par le nasopharynx.

La respiration devient inégale: fréquente, intermittente et forte. En raison du manque d'oxygène, une personne peut devenir nerveuse et paniquer, ce qui affecte négativement le travail du cœur. Le sommeil peut disparaître et une perte de conscience peut survenir dans l'après-midi. Avec une augmentation de l'œdème, la pression artérielle diminue, c'est pourquoi le pouls ne peut pas être ressenti.

Le plus dangereux est la forme fulminante de la maladie, car l’apparition des symptômes décrits devient rapide - de quelques minutes à deux heures. S'il n'y a pas de soins curatifs, la personne atteint rapidement le stade de la mort.

Traitement de la maladie

Le liquide accumulé dans les poumons est traité en mode stationnaire. Un traitement à domicile est possible uniquement lorsque la pleurésie fibrineuse est détectée. Une ambulance fait monter la pression et hospitalise un patient qui suit un traitement intensif ou intensif. La maladie est traitée en fonction des raisons qui l’ont provoquée.

La récupération des échanges de gaz se produit de différentes manières:

  • Faire des respirations à travers le masque respiratoire avec anti-mousse.
  • Prendre des analgésiques narcotiques.
  • Prescrire des médicaments qui améliorent le débit cardiaque.
  • Acceptation des diurétiques pour l'élimination du liquide.
  • La nomination d'antibiotiques et de médicaments pour renforcer les vaisseaux sanguins.
  • Thrombolyse et introduction de médicaments vasoconstricteurs pour améliorer la fonction cardiaque.

La pleurésie fibrineuse est traitée de la manière suivante:

  1. Réception de médicaments hyposensibilisants, anti-inflammatoires et analgésiques.
  2. Repos au lit
  3. Compresses chauffantes sur la poitrine.
  4. Lubrification de la peau dans la zone touchée avec une solution à 5% d'iode.
  5. Bandage serré du bas de la poitrine.

L'autotraitement devrait être abandonné. Seul un médecin doit contrôler le processus de guérison de cette maladie grave.

Prévisions

Le pronostic d'accumulation de liquide dans le tissu pulmonaire ne devient favorable que si le patient a demandé de l'aide médicale. Autrement, ce sera une question de longévité, qui raccourcira à mesure que l'œdème pulmonaire augmentera.

Le résultat peut être désagréable pour le patient et ses proches. Par conséquent, si vous identifiez certains symptômes, appelez une ambulance pour hospitaliser le patient.

Fluide dans les poumons

La présence de liquide dans les poumons est un symptôme caractérisé par l'accumulation de liquide dans les tissus d'un organe. Dans certains cas, ce processus pathologique est appelé œdème pulmonaire. Le traitement de base dépendra de la cause sous-jacente. Si l'accumulation de liquide dans les poumons n'est pas éliminée à temps, il est possible que non seulement l'apparition de complications graves, mais aussi la mort. Dans ce cas, l'auto-thérapie sans ordonnance du médecin est hors de question. La même chose s'applique à la médecine traditionnelle.

Étiologie

Les cliniciens identifient les facteurs étiologiques suivants pour le développement de l'œdème pulmonaire:

  • dommages mécaniques à l'organe;
  • complications après des processus infectieux ou inflammatoires;
  • usage de drogue;
  • intoxication générale du corps due à l'exposition à des toxines;
  • complications après la chirurgie;
  • pathologie des reins, qui conduit à la rétention de l'excès de liquide dans le corps;
  • lésions cérébrales;
  • processus oncologiques;
  • blessures à la poitrine;
  • maladies cardiovasculaires;
  • pneumothorax;
  • les derniers stades de la cirrhose;
  • insuffisance pulmonaire;
  • intoxication tuberculeuse.

Nous ne devrions pas exclure de l'étiologie et des maladies systémiques les pathologies congénitales du coeur et des poumons.

Symptomatologie

Les symptômes de ce processus pathologique sont bien exprimés, cependant, pour un diagnostic précis, vous devez consulter un médecin. Les symptômes externes de l'œdème pulmonaire sont les suivants:

  • fortes quintes de toux sans raison apparente;
  • essoufflement;
  • sensation de faiblesse, fatigue, sans raison apparente. Parfois, le patient peut être dans un tel état et avec un repos complet;
  • insuffisance respiratoire;
  • pré-perte de conscience fréquente, perte de conscience;
  • transpiration accrue;
  • des vertiges;
  • manque d'oxygène;
  • excitation émotionnelle.

Il convient de noter qu'il ne s'agit que d'une liste indicative de symptômes n'indiquant pas toujours avec précision un œdème pulmonaire. Dans tous les cas, dans cet état, vous devez demander l'aide d'un médecin et non pas vous soigner vous-même.

Lors de l'examen physique, la présence de liquide dans les poumons peut indiquer les signes suivants:

  • En écoutant, le médecin entendra une respiration sifflante spécifique;
  • respiration difficile, avec une élévation élevée de la poitrine.

De plus, le tableau clinique global peut être complété par des signes spécifiques, en fonction de la cause sous-jacente. Ainsi, si du liquide s'accumule dans les poumons lors de l'oncologie, les signes spécifiques suivants peuvent être observés:

  • ganglions lymphatiques enflés dans la région sous-mandibulaire ou cervicale;
  • détérioration de l'état général de la personne - apathie, sautes d'humeur brutales, maux de tête;
  • à mesure que le processus oncologique se développe, un mal de gorge, une sensation de corps étranger peut être présent;
  • troubles du sommeil;
  • difficulté à respirer.

Si l'eau dans les poumons est causée par un processus inflammatoire ou infectieux, les symptômes généraux peuvent être complétés par des signes d'intoxication du corps, notamment une température corporelle élevée.

La présence de tels symptômes ne doit pas être considérée comme un œdème pulmonaire à 100%. Cela ne peut être confirmé ou nié que par un médecin spécialiste après le diagnostic. Par conséquent, il est impossible de prendre des médicaments à sa discrétion.

Diagnostics

L'apparition de fluide dans les poumons implique la consultation, en premier lieu, d'un pneumologue. Si nécessaire, un médecin ayant d'autres qualifications peut être impliqué dans d'autres mesures thérapeutiques.

Le programme de diagnostic comprend les éléments suivants:

  • examen physique avec auscultation;
  • radiographie thoracique ou fluorographie;
  • test sanguin général et biochimique.

Selon le tableau clinique actuel, le médecin peut vous prescrire des méthodes de diagnostic supplémentaires. Sur la base des résultats de l'examen, le déroulement du traitement sera déterminé et le type de traitement - conservateur ou opérationnel.

Traitement

Le médecin vous expliquera comment extraire du liquide des poumons après un examen. Dans la plupart des cas, la manifestation d'un tel symptôme nécessite l'hospitalisation du patient. Cependant, tout dépendra de la quantité de liquide en excès dans les poumons. Si les volumes sont petits, le liquide est évacué par des médicaments spéciaux. La liste peut inclure les éléments suivants:

  • médicaments anti-inflammatoires;
  • diurétique;
  • des antibiotiques;
  • analgésiques.

Si le traitement médicamenteux ne donne pas le résultat souhaité, éliminez l'excès de liquide en pompant avec un cathéter spécial. En outre, le médecin peut prescrire une inhalation d’oxygène spéciale en cas d’insuffisance pulmonaire.

Si l'élimination de la maladie, qui a provoqué l'œdème pulmonaire, est entreprise rapidement, le développement de complications graves et le décès sont exclus. Par conséquent, vous avez besoin de temps pour aller à l'hôpital pour un traitement approprié.

Prévention

Pour réduire le risque d'un tel processus pathologique peut être, si vous observez ce qui suit:

  • passage systématique de la fluorographie;
  • examen médical prophylactique régulier;
  • dès les premiers signes de maladie, consultez un médecin.

L'automédication ou la thérapie avec des remèdes populaires sans consulter un médecin devraient également être exclues.

Causes, symptômes et traitement du liquide dans les poumons

La présence de liquide dans les poumons est un problème assez dangereux et vous devez commencer le traitement immédiatement. Cela signifie qu'une personne souffre d'une maladie grave, en l'absence de traitement pouvant entraîner diverses complications pouvant aller jusqu'au décès.

Pourquoi le liquide s'accumule-t-il dans les poumons?

Si du liquide s'accumule dans les poumons, cela indique toujours la présence d'une maladie. Un tel phénomène peut être observé dans les cas suivants:

  • Avec insuffisance cardiaque. Pour cette raison, la pression augmente dans l'artère pulmonaire, ce qui entraîne l'accumulation de liquide dans le corps.
  • En raison de violations de la structure des vaisseaux sanguins. De cela, leur perméabilité est perturbée, le sang pénètre dans les poumons à travers leurs parois et y reste.
  • Avec pneumonie. Il y a une inflammation de la plèvre, dans la région de laquelle s'accumule l'exsudat purulent. La pneumonie est généralement causée par une forte hypothermie du corps. Par conséquent, pour l’éviter, vous devez vous habiller en fonction du temps et ne pas rester longtemps au froid.
  • Les tumeurs dans les poumons. A cause d'eux, la circulation sanguine est perturbée dans les organes et on observe une stagnation.

C'est très dangereux. La plupart des néoplasmes pulmonaires sont malins. Par conséquent, leur élimination doit être utilisée dès que possible.

  • Tuberculose Dans ce cas, des expectorations purulentes, des particules de sang et des tissus pulmonaires s’accumulent dans les poumons en raison du début de la dégradation de l’organe.
  • Blessures à la poitrine. Ils entraînent diverses ruptures entraînant une accumulation d'exsudat. Le fluide se forme progressivement et le patient note également une douleur intense dans la zone de la blessure. Peut-être le bleu de l'endroit qui a frappé.
  • Maladies des organes internes conduisant au processus inflammatoire dans la plèvre. Cela se produit souvent avec une cirrhose du foie.

La pathologie peut survenir après une chirurgie cardiaque. L'organe commence à fonctionner avec quelques défaillances, il est donc possible de jeter du sang dans les poumons. Il s’agit assez souvent d’un phénomène qui se produit environ une à deux semaines après l’opération. Les médecins préparent donc le patient à l’éventualité de complications.

L'eau dans les poumons peut aussi provenir de l'extérieur. Par exemple, si une personne s’étouffe. Une partie du liquide peut rester dans les voies respiratoires et ensuite pénétrer dans l’organe respiratoire principal.

Chacune des pathologies ci-dessus à sa manière est dangereuse. Plus le traitement est commencé tôt, plus il y a de chances que le rétablissement se produise rapidement sans provoquer de complications graves.

Accumulation de liquide chez les personnes âgées

La consommation prolongée d'acide acétylsalicylique peut entraîner une accumulation de liquide dans les poumons des personnes âgées. Les vieillards en boivent pour soulager la douleur.

En outre, les personnes âgées peuvent avoir de l'eau dans les poumons en raison de leur mode de vie sédentaire. Cela conduit à une circulation pulmonaire altérée, la stagnation se produit. Par conséquent, pour prévenir de tels phénomènes, les personnes âgées doivent déménager davantage.

Principales manifestations

En présence de liquide dans les poumons, les personnes souffrent de divers symptômes. Leur gravité dépend de la quantité d'exsudat accumulé. Le patient peut éprouver les symptômes suivants:

  • Essoufflement. En raison de l’accumulation de liquide dans les poumons, le processus d’échange gazeux est perturbé et, dans le but d’augmenter légèrement la quantité d’oxygène produite, l’organe commence à fonctionner dans le mauvais mode. La respiration s'accélère, alors qu'elle devient lourde - on parle d'essoufflement.
  • Plus l'état de la personne est dégradé, plus les manifestations d'essoufflement sont prononcées. Au fil du temps, il se produit même dans un état de relaxation et pendant le sommeil.
  • Toux Il apparaît généralement plus tard lorsque l'état des poumons se détériore. La toux peut être sèche ou humide, elle est intermittente, avec une grande quantité de crachats.
  • La douleur Il est localisé dans la poitrine. Au repos, douloureux et tolérant, et pendant la toux et pendant l'effort physique, il augmente.
  • Changement de couleur de peau. En raison du manque d'oxygène, les membranes muqueuses peuvent devenir pâles et les zones proches du nez et des lèvres peuvent devenir légèrement bleues.
  • Détérioration du bien-être général. Les patients deviennent faibles, léthargiques et agités.
  • Insuffisance respiratoire. Un œdème pulmonaire se produit, une personne ne peut pas respirer normalement, elle se plaint de crises d'asthme.
  • Dans les poumons, quelque chose gargouille. Une personne ressent cela en bougeant le corps, en se retournant.

Si l'un des symptômes ci-dessus apparaît, vous devez immédiatement consulter un médecin. Sinon, il existe un risque de complications graves.

Tests de diagnostic

Le diagnostic n’est établi qu’après une série de procédures de diagnostic. Ceux-ci comprennent:

  • Examen du patient et écoute de ses poumons. Le médecin doit demander au patient ce qui le dérange au juste afin d’avoir la moindre idée de la pathologie.
  • Rayons X ou fluorographie. C'est la méthode de diagnostic la plus informative. Sur la radiographie des changements clairement visibles. La zone touchée est assombrie.
  • Des analyses de sang pour déterminer si une personne a un rhume ou si le système immunitaire fonctionne normalement.

Parfois, un diagnostic différentiel est nécessaire si le médecin ne peut pas établir un diagnostic précis. Dans ce cas, des procédures de diagnostic supplémentaires peuvent être effectuées.

Comment traiter

Les causes et le traitement des liquides dans les poumons sont interdépendants. Le médecin peut prescrire un traitement uniquement après le nom de la maladie qui a provoqué des symptômes désagréables. Presque dans 100% des cas, l'hospitalisation du patient est requise.

Le traitement peut être conservateur ou opératoire. Prendre des médicaments ne donne le résultat que si le liquide s'est un peu accumulé. Les médicaments suivants peuvent être utilisés pour éliminer la maladie:

  1. Anti-inflammatoires. Ils soulagent l'inflammation, réduisent l'enflure et éliminent la douleur.
  2. Diurétique. Accélère l'excrétion des fluides du corps et empêche leur stagnation.
  3. Antibiotiques. Ils tuent les agents pathogènes qui conduisent au développement d'un processus inflammatoire ou infectieux.
  4. Analgésiques Ils soulagent les spasmes musculaires, réduisent la douleur et améliorent l'état général du patient.
  5. Mucolytiques Diluer les expectorations visqueuses et contribuer à son élimination rapide des poumons.

Est-ce traité à la maison? L'automédication pour toute maladie impliquant une accumulation de liquide peut être très dangereuse pour la santé. Une personne peut s'étouffer.

Si la prise de médicaments ne donne aucun résultat, le médecin ajuste le schéma thérapeutique. Dans un tel cas, le pompage du liquide accumulé peut être nécessaire.

Comment pomper le liquide des poumons

Si du liquide s'est accumulé dans la cavité pleurale, son évacuation est nécessaire. Une personne en bonne santé l’a aussi, mais sa quantité n’excède pas 2 ml. Si plus de 10 ml de fluide se sont accumulés, son extraction est requise. Après le pompage, la respiration du patient doit être normalisée, l'asphyxie passera.

On recourt habituellement à un fluide de pompage de nature non infectieuse. C'est ce qu'on appelle un transsudat. Si la pathologie est associée à un processus inflammatoire, vous devez d'abord le guérir. Si après que ce liquide reste, il devra se retirer.

Avant la procédure, le patient ne nécessite aucune formation particulière. Le processus est effectué selon l'algorithme suivant:

  • Le patient doit s'asseoir, se pencher en avant et poser ses mains sur une table spéciale.
  • Une anesthésie locale est réalisée. Une injection de novocaïne est également effectuée pour éviter la douleur. Le site de ponction est préalablement déterminé sur la base des données obtenues lors d'une échographie ou d'une radiographie.
  • La peau est frottée à l'alcool. Ensuite, le médecin commence à faire une ponction. Il doit agir très soigneusement pour ne pas blesser les nerfs et les vaisseaux sanguins. La profondeur doit également être correcte. Si vous insérez l'aiguille trop profondément, cela peut endommager les poumons.

Le médecin doit insérer l’aiguille jusqu’à ce que vous sentiez l’échec. La muqueuse supérieure du poumon est plus dense que son contenu.

  • Après cela, le médecin pompe le liquide accumulé.
  • À la fin, le site de ponction est traité avec une solution antiseptique et un pansement stérile est appliqué à la place.

Dans une procédure, pas plus d'un litre de transsudat ne peut être extrait des poumons. Si vous dépassez cette limite, vous risquez des complications graves, voire mortelles.

Le pompage de fluide doit être effectué par un spécialiste expérimenté. Vous ne pouvez pas faire confiance à cette procédure d'employé d'urgence ou à une personne sans formation. Il doit être effectué dans des conditions stériles.

Combien de fois pouvez-vous pomper du liquide des poumons

Le nombre de répétitions de la procédure est déterminé par le médecin traitant. Il est important d'éliminer la raison pour laquelle le liquide est collecté. Après cela, il s'accumulera moins, il faudra donc le pomper moins souvent jusqu'à ce que le besoin soit complètement révolu.

Remèdes populaires pour les fluides stagnants

Un traitement avec des remèdes populaires n'est possible que s'il y a accumulation d'une petite quantité de liquide. Dans les cas très avancés, une telle thérapie est très dangereuse. Les remèdes suivants sont efficaces pour éliminer le mucus stagnant:

  1. Un verre d'avoine verser 150 ml de lait, laisser mijoter pendant 20 minutes. Puis égouttez un outil et prenez 1 cuillère à soupe. trois fois par jour. L'avoine a un bon effet expectorant et élimine rapidement les mucosités des poumons.
  2. Versez 800 g de lait de persil, faites cuire à feu doux jusqu'à ce que le liquide s'évapore de moitié. Après cela, broyer le produit résultant à travers un tamis. Prendre 1 cuillère à soupe. toutes les heures Le persil a des propriétés diurétiques, il aidera donc à soulager l'œdème pulmonaire.
  3. Épluchez un oignon moyen, hachez-le finement et saupoudrez de sucre. Après un certain temps, le jus apparaît, ce qui a un effet curatif.

Retirer complètement le liquide à la maison est impossible. Nécessite l'utilisation d'outils spéciaux. De plus, vous ne pouvez pas vous faire un diagnostic correct. Une réception de moyens inappropriés ne peut donner aucun résultat.

Prévisions de récupération

Si le temps de commencer le traitement, le pronostic est favorable. La maladie peut être guérie sans apparition de complications pour le corps. Après cela, les gens vivent une vie bien remplie.

Mais si vous tardez et que vous n’allez pas chez le médecin à temps, les conséquences peuvent être désastreuses. L'œdème augmentera en comprimant les voies respiratoires. Une personne peut mourir d'une insuffisance respiratoire.

Le liquide dans les poumons est toujours très dangereux. Si le patient soupçonne cette pathologie, vous devez vous rendre immédiatement à l'hôpital. Le diagnostic peut aussi prendre du temps. Et dans certains cas, même des heures sont importantes pour sauver la vie d’une personne.

Qu'est-ce qu'un liquide dangereux dans les poumons et quels sont les moyens de l'éliminer?

L'un des problèmes les plus importants pour l'homme est la présence de liquide dans les poumons. Il est possible de s'en débarrasser uniquement par des moyens médicaux, il est impossible d'éliminer l'humidité par vous-même. De plus, le traitement doit être urgent, car son absence ou son apparition retardée peut causer des problèmes encore plus graves: maladie grave, angoisse, dans les cas les plus avancés, le cas peut se terminer par le décès du patient. Pour éviter cela, vous devez consulter un médecin dès la première détérioration de votre santé.

Le médecin choisit une méthode de traitement en fonction de la quantité de liquide accumulée dans les poumons, d'où il provient. Normalement, les alvéoles humaines sont remplies de sang. Mais il arrive que de l'eau passe à travers les parois des vaisseaux sanguins et s'accumule à l'intérieur des alvéoles pulmonaires. Cela est dû à la violation de l'intégrité des parois fragiles du navire. Ils peuvent s’effondrer sous l’effet d’une force mécanique ou d’une pression excessive.

Qu'est-ce qui déclenche l'apparition de fluide?

Comme déjà mentionné, de l'eau apparaît dans les alvéoles en traversant les parois des vaisseaux sanguins. Mais si cela se produit à cause de leur amincissement, il se forme un fluide œdémateux dans les poumons et, en cas de dommages mécaniques aux parois, de l'exsudat. Tout ce qui s'est accumulé à l'intérieur des alvéoles est de l'eau opaque saturée de protéines et de cellules.

Les causes de fluide dans les poumons peuvent être différentes:

  • les inflammations qui commencent dans les poumons (non seulement la pneumonie, mais aussi la tuberculose et la pleurésie);
  • trouble du rythme cardiaque;
  • l'apparition d'insuffisance cardiaque;
  • maladie cardiaque congénitale;
  • jamais eu une lésion cérébrale;
  • maladie du cerveau;
  • intervention chirurgicale dans le cerveau;
  • lésion pulmonaire;
  • blessure à la poitrine;
  • infiltration d'air dans la zone pleurale (pneumothorax);
  • cirrhose en phase terminale;
  • la présence de tumeurs bénignes et malignes;
  • intoxication grave pouvant être causée par la consommation de stupéfiants;
  • insuffisance rénale;
  • surpoids, obésité;
  • l'hypertension.

Si le patient s'inquiète de l'un de ces problèmes, il doit essayer de s'en débarrasser par tous les moyens possibles, par un traitement de qualité, puis le risque d'accumulation de liquide dans les poumons passera au travers du patient.

Comment reconnaître la présence de liquide dans les poumons?

S'il n'est pas possible d'éviter l'apparition de liquide dans les poumons, un spécialiste déterminera les causes du problème. Mais pour un diagnostic précis, il est également important pour lui de déterminer quels signes de la maladie se manifestent. Les symptômes les plus courants sont:

  1. Essoufflement. Lorsque de l'eau apparaît dans les alvéoles, elle commence nécessairement, mais sa gravité peut varier. Ainsi, avec un déroulement calme de la maladie, il devient parfois difficile pour le patient de respirer, alors qu'il se sent très fatigué, bien que la fatigue n'ait été précédée d'aucun travail. Si le poumon gonfle fortement, alors une attaque peut se produire - le patient suffoque.
  2. Toux Avec l'exacerbation de la maladie, la toux devient intermittente. Dans certains cas, les muqueuses sortent de la gorge.
  3. Des frissons
  4. Évanouissement
  5. Surexcitation
  6. Vertiges.
  7. Anxiété, anxiété.
  8. Ton chair bleutée. Ce symptôme est dû à une hypoxie - manque d'oxygène dans le corps.
  9. Douleur à la poitrine. Ils deviennent plus forts quand une personne tousse.
  10. Pâleur de visage

Afin de se soulager lors d'une dyspnée ou d'une toux paroxystique, le patient doit s'appuyer contre un mur ou une chaise, les mains légèrement levées. Ainsi, il devient plus facile pour lui de respirer et d'expectorer. La nuit, les crises peuvent être plus fortes. Pendant le sommeil, il y a des râles caractéristiques dans les poumons. Des études sur la maladie ont montré que la privation d'oxygène et la dyspnée commençaient généralement à l'aube. L'hypothermie, la tension nerveuse, le stress ressenti, le travail physique peuvent y contribuer. Si le patient souffre d'insuffisance cardiaque, l'essoufflement peut déclencher un cauchemar.

Méthodes de détermination de la présence de fluide

Lorsque le médecin sait d'où vient le liquide dans les alvéoles et que le patient ressent les premiers signes de la maladie, des mesures de diagnostic sont prises immédiatement. Ses principales étapes sont les rayons X du thorax et les ultrasons. Si la raison n'est pas clarifiée jusqu'à la fin, le patient peut être envoyé pour un test.

Les mesures de diagnostic comprennent (dans l'ordre):

  1. Écouter un patient par un médecin. Le patient décrit les signes de malaise manifestés en lui.
  2. Examen du patient par un médecin.
  3. Radiographie thoracique
  4. Prise de sang pour déterminer la teneur en gaz.

Si, en plus de ces procédures, un examen supplémentaire est nécessaire, le médecin découvre:

  1. Si le patient coagule bien.
  2. Y a-t-il des maladies cardiaques?
  3. Quelle est la pression de l'artère pulmonaire.

En outre, une analyse de sang pour la biochimie peut être effectuée.

Manières d'éliminer le liquide des poumons

Avec l'accumulation de liquide dans les poumons, même petite, il est nécessaire de lutter activement. Mais le traitement peut être différent. Tout dépend de ce qui a provoqué la formation d'eau dans les alvéoles et de l'état du patient. S'il est prouvé que la stagnation de l'humidité a une cause telle qu'une insuffisance cardiaque, le patient est alors traité avec des diurétiques, c'est-à-dire que l'eau est expulsée du corps par des médicaments diurétiques.

Il arrive que le poumon ne gonfle pas très fort et que la maladie évolue sous une forme relativement bénigne. Dans ce cas, le patient peut être traité à domicile, mais sous la surveillance d'un médecin. Si l'œdème est suffisamment fort et que le patient s'aggrave de plus en plus, bien sûr, une hospitalisation d'urgence est indiquée. Le patient reçoit un compte-gouttes, des drogues injectées avec des injections à l'hôpital.

S'il est déterminé que le liquide s'est accumulé en raison d'une maladie virale, le patient est traité avec des antibiotiques. À l'aide d'un cathéter, l'eau peut être extraite des poumons en cas d'insuffisance rénale. Lorsque la maladie débute ou se développe sous une forme sévère et que le patient ne peut plus respirer seul, il reçoit de l'oxygène à l'aide d'un appareil de ventilation artificielle du poumon. En parallèle, les médecins luttent contre la cause de l'accumulation d'humidité dans les alvéoles.

Il est également important de suivre un régime alimentaire spécial et un régime quotidien. Si la maladie progresse, c'est-à-dire que le liquide dans les poumons s'accumule de plus en plus, un repos au lit strict est prescrit. Le sommeil devrait être en quantité suffisante, vous devez vous protéger de la dépression, de l'anxiété. Il est recommandé de manger graduellement, mais souvent, la nourriture doit être fractionnée, environ 5-6 jeux par jour. Il est souhaitable d’exclure du menu ce qui entraîne une augmentation du taux de cholestérol dans le sang, afin de refuser le salé, le gras. Vous devez manger plus d'aliments contenant du potassium et du magnésium, des vitamines utiles. Le nombre de kilocalories consommées par jour devrait être 2000-2500.

Une fois par semaine, vous pouvez décharger le corps en excluant du menu tous les produits, à l’exception de certains. Les jours de jeûne peuvent être:

  1. Kéfir.
  2. Fruits (pommes alimentaires ou melon d'eau).
  3. Riz (en boisson - compote).
  4. Fromage cottage.

Pour réduire la surcharge du muscle cardiaque, le médecin vous prescrit le médicament approprié. Ce sont la "Cocarboxylase", l'acide lipoïque, la "riboxine", divers complexes de vitamines.

Quel est le danger d'accumulation de fluide?

Tant qu'il n'y a pas beaucoup d'eau dans les poumons, le corps humain peut résoudre le problème avec succès (naturellement, avec un traitement approprié). En même temps, il n'est pas menacé de conséquences graves. Mais si la maladie est accompagnée de symptômes douloureux, la forme de la maladie est compliquée, elle peut alors conduire à d'autres maladies. En raison d'un œdème important, les poumons perdent leur souplesse, ce qui entraîne une défaillance des échanges gazeux et, par la suite, une hypoxie.

Le manque d'oxygène préjudiciable au travail du cerveau, peut causer des déviations dans l'activité du système nerveux. Dans les cas graves, même des saignements dans les poumons commencent. Ce sont déjà des problèmes très graves qui ne peuvent en aucun cas être ignorés, sinon le cas pourrait aboutir à la mort. Des experts expérimentés conseillent d’écouter: pour prévenir la formation d’eau dans les poumons, il est nécessaire de s’engager dans la prévention des maladies.

Que devrait-on faire à des fins préventives?

Des mesures préventives rigoureuses visant à prévenir les maladies contribuent à réduire le risque de rétention d'eau dans les alvéoles pulmonaires. Si un patient n’a pas une bonne condition cardiaque, il doit être examiné périodiquement à l’hôpital et respecter toutes les prescriptions: un fluide dans les poumons dû à une maladie cardiaque est très courant.

Si vous êtes allergique à quelque chose, une personne devrait essayer de minimiser le contact avec des objets d'allergie et toujours emporter avec elle des médicaments qui l'aideraient à soulager une attaque. Si les conditions dans lesquelles une personne travaille peuvent nuire à sa santé, par exemple si l'air est saturé de produits chimiques nocifs (ce qui se produit souvent dans les usines et les usines de traitement), il vous suffit de travailler avec un masque de protection et de respecter toutes les règles de sécurité. De plus, il est nécessaire de temps à autre de consulter un médecin pour un examen et une analyse.

Assurez-vous d'abandonner l'usage du tabac.

Fumer en soi est extrêmement préjudiciable aux poumons d'une personne et peut également causer une stase hydrique dans les alvéoles. En effet, le fumeur inhale des fumées de fumée saturées de substances très nocives. Capable de provoquer une accumulation de liquide et des infections qui sont entrées dans le corps. Souvent, une personne en bonne santé est simplement infectée par le patient.

Afin de ne pas souffrir de l'évolution sévère de la maladie, il est fortement recommandé de ne pas se laisser aller à la souffrance. C'est pourquoi il est important de pratiquer votre santé, de mettre fin à la dépendance, de bien manger et de marcher beaucoup au grand air, de participer à ce sport et de subir régulièrement des examens préventifs.

Pleurésie: d'où vient le liquide dans les poumons et en quoi est-il dangereux?

Avant de parler d'une maladie comme la pleurésie, clarifions ce qu'est cette plèvre. Ainsi, la plèvre est en réalité une fine membrane séreuse enveloppant nos poumons. Cette coquille est constituée des feuilles interne (adjacentes aux poumons) et externe (adjacente à la cavité thoracique interne). Entre les plaques de la plèvre, une cavité pleurale est formée.

Lorsque nous disons «fluide dans les poumons», il y a en fait un fluide dans la cavité pleurale. En fait, dans la cavité de la plèvre d'une personne en bonne santé, environ 2 millilitres de liquide sont déjà présents. Il agit comme un lubrifiant pour frotter la plèvre l'une dans l'autre et est crucial pour le processus de respiration normal. Mais pour savoir d'où provient l'excès de liquide et ce qui le menace, nous en parlerons davantage.

D'où vient le liquide dans les poumons?

Le plus souvent, la pleurésie est le résultat de diverses maladies du système respiratoire. Les causes de la pleurésie peuvent être:

  • maladies infectieuses et inflammatoires des poumons;
  • inflammation du tissu pulmonaire due à la pneumonie;
  • rhumatisme;
  • insuffisance cardiaque;
  • maladies oncologiques;
  • blessures à la poitrine

Le corps de la plèvre est constitué des plus petits vaisseaux sanguins et lymphatiques, des cellules, des fibres et du liquide extracellulaire. L'accumulation de liquide dans les poumons se développe en raison d'une augmentation de la perméabilité vasculaire ou de dommages mécaniques à leur intégrité.

Sous l'influence de processus infectieux ou auto-immuns, ainsi que d'autres facteurs importants dans le développement de la pleurésie, la perméabilité des vaisseaux de la plèvre augmente - la partie liquide du plasma sanguin et des protéines s'infiltrent dans la cavité pleurale et s'accumulent sous forme liquide dans sa partie inférieure.

Qu'est-ce qu'un liquide dangereux dans les poumons?

L'accumulation de liquide en excès dans la cavité pleurale provoque un œdème pulmonaire. Selon la forme de la pleurésie, les produits de décomposition infectieuse, le pus et le sang veineux peuvent se mélanger au liquide contenu dans les poumons.

La pleurésie accompagnée d'une accumulation de liquide dans les poumons peut être compliquée par l'apparition d'une insuffisance respiratoire. En fonction de la vitesse de développement de l'œdème pulmonaire, on distingue ses formes:

Dans l'œdème aigu, le patient ressent une douleur à la poitrine, une sensation de pression dans les poumons. Ensuite, la respiration devient plus rapide et l’essoufflement se forme. L'homme n'a pas assez d'air et il ne peut ni inspirer ni expirer. Le rythme cardiaque devient fréquent, de la sueur gluante et froide apparaît sur la peau. La couleur de la peau passe de saine à bleuâtre pâle. Caractérisé par une toux humide, avec un grand nombre de respiration sifflante et la libération de couleur rose expectorée spoutum. Dans les cas graves, les expectorations sortent par le nez.

Une manifestation typique de l'œdème aigu est une respiration flottante - forte, fréquente, intermittente. En raison du manque d'air chez le patient, il y a des accès de peur et de panique. Troubles possibles du système nerveux et perte de conscience. Avec l'augmentation de l'œdème, la pression artérielle baisse, le pouls s'affaiblit.

Dans le cas de la forme éclair, toutes ces manifestations cliniques se développent en quelques minutes et une issue fatale est possible sans intervention médicale urgente.

Les dangers de l'accumulation de liquide dans les poumons avec la pleurésie purulente

Le plus dangereux est l'accumulation de liquide dans les poumons avec une pleurésie purulente. L'œdème pulmonaire dans ce cas peut évoluer vers une forme chronique, une gangrène, un abcès du tissu pulmonaire.

En cas d'intervention médicale intempestive, l'éclosion de liquide purulent de la plèvre dans les poumons ou à travers la paroi thoracique vers l'extérieur avec la formation d'une fistule (canal reliant la cavité pleurale à l'environnement externe ou aux poumons) n'est pas exclue. En cas de pénétration de liquide dans les cavités internes du corps, il se forme une sepsie - une pénétration de l'infection dans le sang avec la formation de foyers purulents dans divers organes.

Pourquoi le liquide s'accumule-t-il dans les poumons?

L’accumulation de liquide dans les poumons est l’un des symptômes les plus alarmants. C'est une menace pour la vie humaine, car la respiration est un processus vital qui dépend directement de la santé du système respiratoire. Pour éliminer un tel symptôme, il est nécessaire d'influencer la cause - la principale maladie difficile à diagnostiquer. Il peut y avoir plusieurs dizaines de raisons possibles, et la raison principale, en règle générale, n'en est qu'une.

Les premiers signes qui devraient être alertés sont:

  • dyspnée accrue, indépendamment de l'effort physique;
  • toux intermittente avec mucus;
  • faiblesse nerveuse avec périodes d'anxiété accrue;
  • des vertiges.

Les facteurs prédisposant à l'accumulation de liquide dans les poumons peuvent être:

  1. Insuffisance cardiaque (dysfonctionnement ventriculaire gauche).
  2. Crises hypertensives fréquentes, provoquant une infiltration de sang dans les poumons à travers les parois des vaisseaux sanguins.
  3. La pneumonie provoque une inflammation de la plèvre.
  4. Maladies oncologiques du poumon, des organes génitaux, du tractus gastro-intestinal.
  5. Tuberculose
  6. Blessures à la poitrine, blessures pénétrantes.
  7. Maladies des organes internes dans lesquelles des lésions pleurales sont possibles (par exemple, en cas de cirrhose du foie).

Avec l'âge, le risque de liquide dans les poumons augmente. Ceci est facilité par:

  • mode de vie de la personne;
  • mauvaises habitudes (dépendance à l'alcool et au tabac);
  • l'hypothermie;
  • fatigue neuropsychique.

Malgré de nombreux facteurs conduisant à une accumulation de liquide dans les poumons, ce symptôme a deux causes principales: l'œdème pulmonaire et la pleurésie exsudative. Les deux maladies diffèrent par leur évolution et les méthodes de traitement.

Dans l'œdème pulmonaire, le liquide pénètre directement dans les alvéoles qui constituent les poumons.

En conséquence, les échanges gazeux dans le corps sont perturbés, une privation d'oxygène, des vertiges et des maux de tête se produisent. Si nous parlons de pleurésie, dans ce cas, le liquide n'est pas recueilli dans les poumons eux-mêmes, mais dans la cavité pleurale située entre le thorax et les poumons. Ce processus s'appelle la pleurésie exsudative.

Le traitement repose sur les principes suivants:

  1. Si la maladie n’est pas aiguë, elle peut être traitée à domicile sous surveillance médicale.
  2. Lorsque les symptômes deviennent aigus, une hospitalisation immédiate est indiquée. En milieu hospitalier, le prélèvement de fluide artificiel est effectué à l'aide d'un cathéter.
  3. Sous forme chronique, médicaments complexes prescrits. Dans ce cas, le traitement est déterminé par la maladie sous-jacente. En cas de maladie infectieuse, des antibiotiques sont utilisés. Les diurétiques sont utilisés en cas d'insuffisance cardiaque. Les maladies causées par des agents pathogènes sont traitées avec des antibiotiques.
  4. Liquide dans les poumons - un symptôme qui ne tolère pas le retard, il est donc important de consulter rapidement un médecin.

Connectez-vous pour ajouter des commentaires