Comment reconnaître les symptômes de la pneumonie chez les enfants?

La pneumonie chez les enfants est souvent une maladie courante qui menace réellement la vie. La médecine moderne a déjà progressé dans le traitement de cette maladie. Selon les statistiques, il y a 30 à 40 ans, les médecins ne réussissaient à sauver que 3 à 4 enfants atteints de pneumonie.


Les méthodes thérapeutiques modernes ont permis de réduire la mortalité due à cette maladie des dizaines de fois, mais cela ne rend pas la maladie moins grave. Les prévisions relatives au traitement de chaque enfant dépendent toujours non seulement de l'exactitude du diagnostic et du plan de traitement, mais également de l'opportunité de la référence à un médecin.

Quelle est la pneumonie?

L'inflammation des poumons, appelée pneumonie, est une maladie courante qui se déclare non seulement chez les enfants de tous les âges, mais également chez les adultes.

Le concept de pneumonie n'inclut pas les autres maladies des poumons, telles que les lésions vasculaires ou allergiques, la bronchite et divers troubles du travail causés par des facteurs physiques ou chimiques.

Chez les enfants, cette maladie est courante. En règle générale, environ 80% de toutes les pathologies pulmonaires chez les bébés se produisent lors d’une pneumonie. La maladie est une inflammation du tissu pulmonaire, mais contrairement à d'autres maladies telles que la bronchite ou la trachéite, les agents pathogènes pénètrent dans les parties inférieures du système respiratoire.

La partie affectée du poumon ne peut pas remplir ses fonctions, libérer du dioxyde de carbone et absorber de l'oxygène. Pour cette raison, la maladie, en particulier la pneumonie aiguë chez les enfants, est beaucoup plus grave que les autres infections respiratoires.

Le principal danger de la pneumonie chez l'enfant est que sans traitement adéquat, la maladie progresse rapidement et peut entraîner un œdème pulmonaire de gravité variable, voire la mort.

Chez les enfants dont le système immunitaire est affaibli, la maladie se manifeste sous des formes très graves. Pour cette raison, la pneumonie chez les nourrissons est considérée comme la plus dangereuse, car leur système immunitaire n'est pas encore suffisamment formé.

L'état du système immunitaire joue un rôle important dans le développement de la maladie, mais il est important de déterminer correctement la cause de la pneumonie, car ce n'est que dans ce cas que son traitement sera efficace.

Causes de la pneumonie

Pour que le traitement de la pneumonie chez les enfants soit efficace, il est important de diagnostiquer correctement la maladie et d'identifier l'agent causal. La maladie peut être causée non seulement par des virus, mais aussi par des bactéries, ainsi que par des champignons.

La cause en est souvent un pneumocoque microbien, ainsi que des mycoplasmes. La nature de l'apparition de la pneumonie peut donc être différente, mais c'est précisément ce point qui est important pour l'organisation d'un traitement efficace, car les médicaments destinés à lutter contre les bactéries, les virus et les champignons sont complètement différents.

La pneumonie peut avoir une origine différente:

  1. Origine bactérienne. La maladie peut survenir non seulement dans le contexte d’une autre maladie du système respiratoire, à titre de complication, mais aussi de manière indépendante. Les antibiotiques pour la pneumonie chez les enfants sont utilisés précisément dans cette forme de la maladie, car elle nécessite une antibiothérapie minutieuse et urgente.
  2. Origine virale. Cette forme de la maladie est la plus courante (détectée dans environ 60% des cas) et la plus facile, mais nécessite un traitement adéquat.
  3. Origine fongique. Cette forme de pneumonie est rare; elle survient généralement chez les enfants après un traitement inadéquat des maladies du système respiratoire avec des antibiotiques ou leur utilisation abusive.

L'inflammation des poumons peut revêtir une forme unilatérale, lorsqu'un seul ou une partie du poumon est affecté, ou être bilatérale, recouvrant les deux poumons à la fois. En règle générale, quelle que soit l'étiologie ou la forme de la maladie, la température de l'enfant augmente considérablement.

La pneumonie elle-même n'est pas une maladie contagieuse et, même sous des formes virales ou bactériennes, elle est très rarement transmise d'un enfant à l'autre.

La seule exception est le SRAS, dont la cause est l'activation d'un certain type de mycoplasme. Dans ce cas, la maladie chez les enfants est très difficile, accompagnée de températures élevées.

Les mycoplasmes spéciaux de pneumonie, responsables de la mycoplasmose respiratoire et de la pneumonie, sont facilement transmis par les gouttelettes aéroportées, provoquant des maladies du système respiratoire de formes diverses, dont la gravité dépend de l’état du système immunitaire de l’enfant.

Le plus souvent, la pneumonie chez les enfants jusqu'à un an ou plus est une complication d'autres maladies respiratoires, telles que:

Le processus inflammatoire commence à un moment où une grande quantité de mucus s'accumule dans les poumons et les bronches, ce qui s'épaissit et crée un obstacle à la ventilation normale des poumons.

Une image typique de l'apparition et du développement rapide de la pneumonie peut être appelée une situation dans laquelle un bébé contracte le SRAS ou une autre maladie respiratoire, alors que la production de mucus dans les voies respiratoires commence à s'intensifier. Mais les jeunes enfants (en particulier jusqu'à un an et jusqu'à 2-3 ans) ne peuvent toujours pas nettoyer les voies respiratoires de manière indépendante à l'aide d'une toux réflexe en raison du développement insuffisant des muscles du système respiratoire.

Dans les bronches, l'accumulation de crachats, à la suite de quoi la ventilation est perturbée dans plusieurs zones des poumons à la fois. Les agents responsables de la maladie sous-jacente de la région du nasopharynx pénètrent dans les poumons et s’installent aux endroits où le mucus s’accumule, où ils commencent à se multiplier rapidement, provoquant l’apparition du processus inflammatoire.

Il n’est pas difficile de traiter la forme virale, elle n’exige généralement pas de préparations spéciales et est guérie en une semaine. Mais si une infection bactérienne rejoint le processus inflammatoire et que la maladie prend sa forme avancée, de fortes doses d'antibiotiques seront nécessaires.

Pneumonie chez les enfants, symptômes et signes de la maladie

Les symptômes de pneumonie chez un enfant sont très spécifiques, ce qui aide les parents à suspecter une pneumonie dans une pneumonie.

Les symptômes de pneumonie chez les enfants sont considérés comme:

  • Toux permanente et très forte, résultant d'attaques prolongées, avec une forme aiguë de la maladie, une toux peut se transformer en attaques d'asphyxie.
  • Cours prolongé du rhume quand il reste dans la phase active pendant plus de 7 jours.
  • Détérioration marquée de l’état de l’enfant après une infection virale respiratoire aiguë ou une grippe récente.
  • Température élevée, persistant pendant plusieurs jours et ne tombant pas avec des médicaments antipyrétiques, et si la température peut être légèrement réduite, elle remonte rapidement à ses niveaux précédents.
  • Incapacité de prendre une profonde respiration. Lorsque vous essayez de respirer profondément chez un enfant, une toux forte commence.
  • Peau pâle. La pâleur de la peau suggère que la pneumonie en développement est d'origine bactérienne et s'explique par le fait que la reproduction active des bactéries dans le corps entraîne des spasmes des vaisseaux sanguins, ce qui entraîne une intoxication par les toxines, produits métaboliques des bactéries nocives. La teinte bleuâtre de la peau nécessite des soins médicaux immédiats.

Des températures élevées ont tendance à se produire en fonction de l'âge de l'enfant. Chez les enfants de moins d'un an, et parfois même ceux âgés de 2 à 3 ans, la température peut être basse, jusqu'à 37,5 ° C, ce qui s'explique par le sous-développement du système immunitaire et l'incapacité de réagir adéquatement lorsque la maladie se développe. Pour les enfants plus âgés, la température peut atteindre 38–40 ° C.

Presque toujours, la pneumonie s'accompagne de signes d'intoxication générale, se traduisant par une faiblesse, un manque d'appétit, une somnolence et une transpiration excessive.

Diagnostic de la maladie

Même si l'enfant présente tous les symptômes de la pneumonie, il n'a pas besoin d'être diagnostiqué indépendamment, car la véritable maladie peut être très différente. Un spécialiste ne peut poser un diagnostic précis qu'après avoir effectué un ensemble complet d'études et d'examens.

Par conséquent, la découverte de tels symptômes devrait être l'occasion d'un appel urgent à des spécialistes qui confirment l'anxiété des parents et prennent les mesures appropriées ou les réfutent.

Les diagnostics incluent les activités suivantes:

  1. Inspection complète et écoute des poumons. Un médecin expérimenté peut déterminer si un enfant a une pneumonie, même à l'oreille.
  2. Évaluation de l'état général du bébé.
  3. Examen aux rayons X, réalisé simultanément dans deux projections, prenant des photos de côté et de face pour un diagnostic plus précis et une évaluation de l'état des poumons.
  4. Une analyse de sang qui permettra d’établir non seulement le processus inflammatoire dans les poumons, mais aussi sa nature et le type spécifique d’infection, nécessaire à la désignation d’un traitement efficace.

Pneumonie atypique chez les enfants

L'inflammation des poumons causée par la chlamydia ou le mycoplasme est appelée atypique. La différence entre une telle pneumonie et des types typiques est que la maladie commence et progresse, comme un rhume, mais change ensuite radicalement sous une forme complètement différente. Il est important de se rappeler que la maladie peut rester cachée longtemps sans se manifester. En savoir plus sur la mycoplasmose →

Les symptômes de ce type de pneumonie sont quelque peu différents:

  • Au tout début de la maladie, la température de l'enfant augmente brusquement, les valeurs atteignant 40 °, après quoi elle diminue et devient subfébrile avec des indicateurs persistants de 37,2–37,5 °. Dans certains cas, il existe une normalisation complète des indicateurs.
  • Dans certains cas, la maladie débute par les signes habituels du SRAS ou du rhume, tels que maux de gorge, éternuements fréquents et rhume.
  • Il y a ensuite un essoufflement et une très forte toux sèche, mais la bronchite aiguë présente les mêmes symptômes, ce qui complique le diagnostic. Souvent, les enfants commencent à être traités pour une bronchite, ce qui complique et aggrave considérablement la maladie.
  • En écoutant les poumons d'un enfant, le médecin ne peut pas identifier une pneumonie à l'oreille. Les hochets sont rares et de nature différente, il n'y a pratiquement aucun signe traditionnel d'écoute, ce qui complique grandement le diagnostic.
  • En règle générale, dans l’analyse des tests sanguins, il n’ya pas de changements prononcés, mais une augmentation de la RSE est détectée, ainsi que de la leucocytose neutrophilique, complétée par la leucopénie, l’anémie et l’éosinophilie.
  • Lorsque les rayons X sont effectués, le médecin voit dans l'imagerie des foyers d'infiltration pulmonaire hétérogène avec un schéma pulmonaire amélioré.
  • Les mycoplasmes, comme la chlamydia, causant une pneumonie atypique, peuvent exister longtemps dans les cellules épithéliales des poumons et des bronches. Par conséquent, la maladie est généralement prolongée et, une fois apparue, peut souvent se reproduire.
  • Le traitement de la pneumonie atypique chez l’enfant doit comprendre les macrolides, parmi lesquels figurent la clarithromycine, la josamycine et l’azithromycine, car c’est à eux que les agents pathogènes sont les plus sensibles.

Indications d'hospitalisation

Seul un médecin peut décider où et comment traiter un enfant souffrant de pneumonie. Le traitement peut être effectué non seulement dans des conditions stationnaires, mais également à domicile. Toutefois, si le médecin insiste pour une hospitalisation, cela ne vaut pas la peine de l’empêcher.

Les enfants doivent être hospitalisés:

  • avec une maladie grave;
  • avec une pneumonie compliquée par d'autres maladies, telles que la pleurésie, une insuffisance cardiaque ou respiratoire, une déficience de conscience aiguë, un abcès du poumon, une chute de pression artérielle, une septicémie ou un choc infectieux toxique;
  • dans lequel il y a une lésion de plusieurs lobes pulmonaires ou une variante lobaire de la pneumonie;
  • jusqu'à un an. Chez les nourrissons âgés de moins d'un an, la maladie évolue de manière très grave et constitue une menace réelle pour la vie. Par conséquent, leur traitement n'est effectué que dans des conditions stationnaires, où les médecins peuvent leur fournir une aide d'urgence en temps utile. Les enfants de moins de 3 ans subissent un traitement hospitalier, quelle que soit la gravité de la maladie. Les enfants plus âgés peuvent recevoir un traitement à domicile, à condition que la maladie ne se présente pas sous une forme compliquée.
  • qui ont des maladies chroniques ou une immunité gravement affaiblie.

Traitement

Dans la plupart des cas, le traitement de base pour la pneumonie repose sur l'utilisation d'antibiotiques. Si le médecin les leur a prescrits, il ne faut en aucun cas refuser de les utiliser.

Aucun remède traditionnel, l'homéopathie et même les méthodes traditionnelles de traitement des infections virales respiratoires aiguës ne peuvent aider à la pneumonie.

Les parents, en particulier pour les traitements ambulatoires, doivent respecter scrupuleusement toutes les prescriptions du médecin et suivre scrupuleusement toutes les instructions en matière de médication, d'alimentation, de consommation d'alcool, de repos et de soins d'un enfant malade. À l'hôpital, toutes les mesures nécessaires devraient être prises par le personnel médical.

Il est nécessaire de traiter correctement la pneumonie, ce qui signifie que vous devez suivre certaines règles:

  • La réception des antibiotiques prescrits par un médecin doit être strictement conforme au calendrier établi. Si, comme prescrit par un médecin, il faut boire des antibiotiques 2 fois par jour, un intervalle de 12 heures doit être respecté entre les doses. Lorsque vous nommez une réception à trois reprises, l'intervalle entre elles sera de 8 heures et cette règle ne peut être enfreinte. Il est important de respecter le moment du traitement. Par exemple, les antibiotiques céphalosporine et pénicilline ne doivent pas être pris plus de 7 jours et les macrolides doivent être utilisés dans les 5 jours.
  • Il est possible d'évaluer l'efficacité du traitement, qui se traduit par l'amélioration de l'état général de l'enfant, l'amélioration de l'appétit, la réduction de l'essoufflement et la réduction de la température, seulement 72 heures après le début du traitement.
  • L’utilisation d’antipyrétiques ne sera justifiée que lorsque les indicateurs de température chez les enfants à partir de l’année dépassent 39 ° et chez les enfants jusqu’à un an - 38 °. Une forte fièvre est un indicateur de la lutte du système immunitaire contre la maladie, avec la production maximale d’anticorps qui détruisent les agents pathogènes. Pour cette raison, si le bébé tolère normalement la chaleur, il est préférable de ne pas la retourner, car dans ce cas le traitement sera plus efficace. Mais si un bébé a au moins une fois vu des convulsions fébriles dans le contexte d’une augmentation de la température, il devrait être administré dès que les indicateurs montent à 37,5 ° C.
  • Puissance Le manque d'appétit pour la pneumonie est une condition naturelle. Forcer un enfant à manger par la force n'est pas nécessaire. Pendant la période de traitement, le bébé devrait préparer des repas légers. La nourriture optimale sera constituée de céréales liquides, de gâteaux à la vapeur de viande maigre, de soupes, de pommes de terre bouillies ou de purée de pommes de terre, ainsi que de fruits et de légumes frais riches en vitamines.
  • Il est nécessaire de suivre le régime de boire. L'enfant doit consommer en grande quantité de l'eau pure non gazeuse, du thé vert aux framboises, des jus naturels. Si l'enfant refuse d'utiliser le liquide dans la quantité requise, vous devez lui donner de petites portions de solutions pharmaceutiques spéciales pour rétablir l'équilibre eau-sel, par exemple, Regidron.
  • Dans la chambre de l’enfant, il est nécessaire d’effectuer un nettoyage humide tous les jours ainsi que de surveiller l’humidité de l’air. Pour ce faire, vous pouvez utiliser un humidificateur ou placer un récipient avec de l’eau chaude plusieurs fois par jour.
  • Il convient de rappeler que dans le traitement de la pneumonie ne peut pas utiliser les immunomodulateurs et les antihistaminiques. Ils n’aideront pas, mais ils peuvent entraîner des effets secondaires et aggraver l’état de l’enfant.
  • L'utilisation de probiotiques est nécessaire en cas de pneumonie, car l'utilisation d'antibiotiques provoque une violation des intestins. Et pour éliminer les toxines issues de l'activité vitale des agents pathogènes, le médecin prescrit généralement des sorbants.

Si toutes les prescriptions sont suivies, l'enfant malade passe en mode normal et est autorisé à marcher au grand air après environ 6 à 10 jours de traitement. En cas de pneumonie simple, un enfant est soulagé de ses efforts physiques pendant un mois et demi après sa guérison. Si la maladie est grave, il ne sera autorisé à faire du sport qu’après 12-14 semaines.

Prévention

Une attention particulière devrait être accordée aux mesures préventives, en particulier après la maladie d'un enfant. Il est important de prévenir l'accumulation de crachats dans les poumons à cause de ce qui se passe et du développement de la maladie.

Maintenir suffisamment d’humidité dans la chambre du bébé contribuera non seulement à faciliter la respiration, mais constituera également un excellent moyen d’empêcher les expectorations de se dessécher et de sécher dans les poumons.

Les sports et la grande mobilité des enfants sont d'excellentes mesures préventives qui aident à éliminer les expectorations des poumons et des voies respiratoires et à prévenir la formation de ses accumulations.

Boire beaucoup d'eau aide non seulement à maintenir le sang de bébé en bon état, mais également à fluidifier le mucus des voies respiratoires et des poumons, ce qui facilite son écoulement naturel.

Effectivement pour traiter une pneumonie ne peut être soumis à toutes les prescriptions du médecin. Mais, bien sûr, il est beaucoup plus facile de le prévenir et, pour cela, toute maladie du système respiratoire doit être éliminée rapidement et complètement.

Il faut se rappeler que la pneumonie devient dans la plupart des cas une complication si les maladies catarrhal ou autres du système respiratoire sont négligées, ainsi que si le traitement n’est pas opportun ou si le traitement est arrêté tôt. Par conséquent, afin d'éviter d'éventuelles complications et le développement d'une pneumonie, il ne faut pas se soigner soi-même contre le rhume, mais consulter un médecin pour l'une de ses manifestations.

Auteur: Irina Vaganova, médecin,
spécifiquement pour Mama66.ru

Pneumonie chez les enfants d'âge préscolaire

La pneumonie est une maladie très grave qui menace souvent la vie du patient. La pneumonie implique le parenchyme pulmonaire, le stroma ou les structures du tissu conjonctif, accompagnée du développement du syndrome d'œdème dans le processus inflammatoire. Le fait même que les enfants souffrent souvent de cette maladie indique qu’il faut accorder une attention particulière au diagnostic et au traitement rapides de la pneumonie.

Quelle est la cause de la maladie?

La cause de la pneumonie est souvent une bactérie pathogène, mais parfois une cause étiologique virale, fongique et même parasitaire est détectée. Un facteur contribuant au développement de la maladie est une diminution générale de la résistance immunitaire, généralement dans le contexte du développement de maladies respiratoires aiguës, et souvent une diminution de l'activité de ventilation des poumons. Les bactéries qui pénètrent dans les parties inférieures plus souvent que le poumon droit colonisent l'épithélium respiratoire des alvéoles. Les colonies bactériennes en développement sécrètent des exotoxines qui pénètrent dans le sang et provoquent l'apparition du syndrome d'intoxication.

Caractéristiques de la pneumonie chez les enfants d'âge préscolaire

Une pneumonie qui fuit chez un enfant de 4 ans a ses propres caractéristiques. La première étape consiste à se concentrer sur le système immunitaire du bébé. Chez les enfants d’âge préscolaire, l’immunité n’est pas encore complètement formée et la réaction de l’organisme à l’action des bactéries pathogènes n’est donc pas toujours adéquate.

Le corps de l'enfant est caractérisé par son activité hyperergique. Cela signifie que tous les processus, y compris les processus pathologiques, se développent à un rythme plus rapide que celui des adultes. Chez de tels patients, le tableau clinique complet de la pneumonie peut apparaître en quelques heures et un peu plus tard, des conditions compliquées peuvent se développer, allant même jusqu'à la phase terminale.

Symptômes et signes de pneumonie chez les enfants de 4 à 7 ans

Les symptômes du processus inflammatoire dans les poumons chez les enfants de 4 ans apparaissent immédiatement après la fin de la période d'incubation de l'infection. Après infection du corps, les protéines toxiques des bactéries commencent à se répandre dans tout le corps et provoquent des conditions d'hyperthermie avec une augmentation de la température corporelle. Les signes de pneumonie chez un enfant de 4 ans comprennent également un réflexe de toux avec écoulement d'expectorations de consistance purulente ou séreuse. Les expectorations sont formées par l'hyperproduction de sécrétions par les glandes de la muqueuse bronchique et par la présence de liquide œdémateux accumulé dans la lumière des alvéoles.

Les symptômes de pneumonie chez les enfants de 5 ans sont essentiellement les mêmes que dans les autres groupes d’âge. L'inflammation du parenchyme des poumons, conduit à la compaction des tissus environnants et à la zone touchée par l'acte de respirer. Par conséquent, l'un des signes de pneumonie chez les enfants de 5 ans sera l'affaiblissement de la respiration pueril du côté affecté. En outre, le son de percussion peut être atténué et même une violation de l'excursion thoracique de la part de la lésion.

Pneumonie symptomatique chez les enfants âgés de 6 ans - sera une faiblesse générale, un malaise et même une douleur, en particulier avec des chocs de toux. La douleur est causée par la tension des muscles auxiliaires afin de fournir une ventilation adéquate en compensant les structures endommagées du tissu pulmonaire.

Chez un enfant de 7 ans, une cyanose de la peau peut être un signe de pneumonie, ce qui indique une insuffisance respiratoire et une acidose respiratoire croissante. Chez les enfants de 7 ans, les symptômes de la pneumonie ne diffèrent pas de ceux de l'adulte. Par conséquent, toutes les manifestations cliniques possibles peuvent aller de la faiblesse banale au développement de la tachypnée avec coma. La gravité des symptômes de la maladie dépend de la gravité du processus pathologique et du degré de dysfonctionnement de la survie.

Manifestations cliniques de la maladie:

  1. Fatigue
  2. Diminution de l'appétit.
  3. Somnolence.
  4. Pâleur de la peau.
  5. Cyanose du sillon nasogénien.
  6. Augmentation de la température corporelle.
  7. Toux avec expectorations.
  8. Essoufflement.
  9. Augmentation du rythme cardiaque.
  10. Signes croissants d'insuffisance respiratoire.

Traitement de la maladie

Les procédures médicales sont désignées immédiatement après le diagnostic sur la base de diagnostics de laboratoire et d'instruments. Le traitement commence par des antibiotiques destinés à éliminer les causes du processus inflammatoire. La thérapie antibactérienne est réalisée en tenant compte de la sensibilité de la flore bactérienne à un composant actif spécifique du médicament. Si l'antibiotique prescrit était inefficace, il est remplacé au bout de deux jours par un médicament plus puissant.


Parallèlement au traitement antimicrobien, des traitements sont prescrits pour nettoyer le corps des résidus bactériens et métaboliques. Pour cela, appliquez un traitement par perfusion avec des solutions de chlorure de sodium et d’hémodez. Des médicaments oraux prescrivant des interactions chimiques avec les protéines bactériennes de la lumière intestinale sont prescrits. Les conglomérats associés à la substance active et aux toxines sont éliminés à l'extérieur.

Le traitement symptomatique comprend l’utilisation d’antipyrétiques, d’anti-inflammatoires non stéroïdiens, ainsi que d’analgésiques, si nécessaire.

Les médicaments antipyrétiques et anti-inflammatoires sont souvent produits par un seul médicament. Par conséquent, vous pouvez prescrire à cet effet des médicaments du groupe AINS, en tenant compte de l'âge de l'enfant.

Le menu d'un enfant devrait comprendre des aliments riches en protéines et en vitamines. La consistance de la nourriture doit être telle qu'il soit facile à digérer pour le corps. Le régime de consommation du patient doit dépasser légèrement le débit quotidien, car une grande quantité de liquide est perdue avec la sueur et le mucus.

Les processus inflammatoires dans les poumons chez les enfants sont toujours très dangereux. Dans la plupart des cas, les enfants développent des complications qui rappellent leur existence tout au long de leur vie. Par conséquent, les parents doivent être conscients des risques existants et, dès le premier soupçon de processus aigus dans le système respiratoire, montrer l’enfant à un spécialiste.

Comment reconnaître les premiers signes de pneumonie chez les enfants?

La pneumonie est une maladie grave et dangereuse chez les enfants, à commencer par les nouveau-nés. Les complications menaçant l'invalidité et la mort sont les plus dangereuses. Actuellement, la mortalité par pneumonie infantile atteint 20% et vient en premier lieu.

La définition

La pneumonie est une maladie inflammatoire infectieuse aiguë du tissu pulmonaire (inflammation du poumon). Les lobes pulmonaires, ses segments, les groupes d'alvéoles et l'espace interalvéolaire sont affectés. C'est une infection qui touche les parties les plus basses du système respiratoire.

La pneumonie se développe généralement en présence d'une infection virale.

Modes de transmission:

  • pénétration dans les poumons de virus et de bactéries présentes dans le nez et la gorge d'un enfant
  • voie aérienne - du malade au sain en cas de toux et d'éternuement
  • par le sang - pendant la grossesse, l'accouchement et immédiatement après.

Le risque de pneumonie augmente chez les enfants dont le système immunitaire est affaibli et il est d'autant plus élevé que l'enfant est jeune.

Raisons

  • Bactéries - pneumocoques, staphylocoques, streptocoques, bacilles intestinaux et hémophiles;
  • virus - grippe, adénovirus, entérovirus, cytomégalovirus, etc.
  • mycoplasme;
  • champignons pathogènes (genre Candida).
au contenu ↑

Facteurs de risque

  • Maladies infectieuses d'une femme enceinte. Le plus souvent, les poumons des enfants infectent le virus de l'herpès et la chlamydia;
  • maladies inflammatoires fréquentes (otite, infections respiratoires aiguës, bronchite);
  • malformations congénitales, en particulier du cœur et des poumons, rachitisme, diathèse;
  • affaiblissement de l'immunité dû à une alimentation insuffisante ou inappropriée en alimentation artificielle;
  • oncologie et maladies du sang;
  • Infection par le VIH;
  • impact négatif sur l'environnement:
  • la vie dans des salles surpeuplées, humides et froides
  • air pollué dans les logements, mauvaise ventilation
  • parents fumeurs
  • rare séjour à l'air frais.
au contenu ↑

Signes de pneumonie

La maladie peut être aiguë et chronique.

L'évolution aiguë est une inflammation se développant rapidement avec des symptômes prononcés. Caractérisé par la propagation de la maladie dans tout le corps.

  • La température monte à près de 38 ° C et dure plus de 3 jours;
  • essoufflement - la respiration est rapide;
  • toux - sèche au début de la maladie, puis devient humide. Les expectorations apparaissent;
  • cyanose (cyanose) des lèvres et de la peau due à un manque d'oxygène;
  • intoxication corporelle - manque d'appétit, léthargie, fatigue, transpiration excessive;
  • troubles du système nerveux - pleurs, irritabilité, maux de tête, troubles du sommeil, délires, convulsions, perte de conscience;
  • insuffisance cardiovasculaire - pouls faible et rapide, membres froids, diminution de la pression.

L'évolution chronique n'est pas un processus inflammatoire spécifique. Le plus souvent, il s'agit d'une conséquence d'une pneumonie aiguë, compliquée ou acceptée d'une durée prolongée. Accompagné de changements irréversibles et de déformations des poumons et des bronches. Se développe chez les enfants de moins de 3 ans (généralement jusqu'à 1 an), a un parcours en forme de vague avec exacerbations et rémission. Selon la gravité, on distingue les petites formes de la maladie et la bronchiectasie.

Signes (symptômes) de petites formes:

  • Exacerbations - pas plus de 1 - 2 fois par an;
  • température - reste longtemps entre 37 et 38 ° C;
  • la toux est humide, avec des écoulements allant jusqu'à 30 ml d'expectorations purulentes ou mucopuruleuses par jour. Le flegme peut être absent;
  • état général - pas cassé, les signes d'intoxication sont absents.

Signes (symptômes) de la variante bronchiectatique:

  • Exacerbations - 3 à 5 fois ou plus par an;
  • température - pendant l'exacerbation monte à 38 ° C et plus;
  • toux humide, constamment avec des expectorations. Pendant les périodes d'exacerbation, la quantité de crachats atteint 100 ml;
  • état général - les enfants peuvent prendre du retard dans leur développement physique et présenter des signes d'intoxication chronique.
  • Vous pouvez contracter une pneumonie. Par conséquent, si vous ressentez une aggravation de votre état, vous devrez certainement vous familiariser avec les signes de pneumonie chez les adultes.
  • Avoir une voix enrouée? Ceci est un symptôme de la laryngite, comment reconnaître les signes de cette maladie, à lire ici.

Types et leurs caractéristiques

  • Focal (bronchopneumonie). Manifesté les 5e et 7e jours d'une maladie respiratoire aiguë chez les enfants âgés de 1 à 2 ans. Avec le traitement, les manifestations disparaissent sans laisser de trace au bout de 7 à 12 jours.
  • Segmentaire. Distribué chez les enfants de 3 à 7 ans, mais survient à tout âge. Il se caractérise par la défaite d'un segment. Avec le traitement, les symptômes disparaissent après 2 à 3 semaines. En cas de maladie avancée, la formation de bronchiectasies est possible.
  • Croupous (lobaire). Pneumocoque appelé, se produit rarement. Inflammation du lobe du poumon ou de la plèvre. Procède actuellement plus souvent sous forme atypique. Récupération après 1 à 2 semaines. Avec le traitement irrationnel va dans une pathologie prolongée.
  • Interstitiel Causée par des virus, mycoplasmes, pneumocystes, rarement par des champignons et des staphylocoques. Il est caractéristique chez les prématurés et les nouveau-nés, chez les plus âgés - dans le contexte de la dystrophie, de la diathèse et de l’infection par le VIH. Une des espèces les plus dangereuses, accompagnée de lésions vasculaires. Pendant longtemps, il peut se développer en pneumofibrose et bronchiectasie. Une intoxication élevée rend l'issue fatale possible.
  • Destructeur. Il est typique chez les enfants de moins d'un an, souvent prématuré ou après une antibiothérapie. Elle se déroule très rapidement et se caractérise par une grave intoxication. Va souvent dans une forme chronique ou est fatale.
  • Atypique. Les agents responsables sont plus souvent des souches «microscopiques» «hospitalières»: le bâton pyocyanique, Klebsiella, Staphylococcus, Proteus. Ils sont très résistants aux antibiotiques et nécessitent un traitement spécifique.

Une complication de la pneumonie peut être une pleurésie, pour en prévenir l’apparition, découvrez-la dans cet article.

Avez-vous remarqué un essoufflement, une faiblesse, une perte d'appétit, une toux sèche? Lisez un article sur la sarcoïdose pulmonaire, aidant éventuellement à prévenir l'apparition de la maladie.

Diagnostics

  • Collecte d'anamnèse (informations sur l'évolution de la maladie);
  • examen externe du patient, percussion et auscultation du thorax. Tenez compte de la pâleur et du bleu de la peau, de l’essoufflement, de la transpiration et des autres symptômes caractéristiques;
  • Test sanguin au doigt - pour la pneumonie, il se caractérise par une augmentation du nombre de leucocytes (d’origine bactérienne du pathogène) ou de lymphocytes (d’origine virale) et d’ESR;
  • radiographie. La méthode de diagnostic principale et la plus précise. Après un examen aux rayons X, nous pouvons parler avec confiance de la pneumonie et de sa forme spécifique.
  • analyse des paramètres sanguins biochimiques. Il est nécessaire d'identifier l'effet de l'inflammation sur d'autres organes (reins, foie).
au contenu ↑

Diagnostic différentiel

La pneumonie aiguë doit être différenciée d'un certain nombre de maladies similaires.

  • Le critère le plus précis pour différencier la pneumonie de la bronchite et de la bronchiolite est une radiographie, avec des modifications focales ou infiltrantes;
  • avec la laryngotrachéite - il n'y a pas de respiration sifflante ni d'essoufflement, la toux sèche, le test sanguin et la radiographie sont normaux, et la différence la plus caractéristique est l'aphonie (perte de voix);
  • la différenciation la plus précise de la tuberculose est la réaction de Mantoux;
  • la muscoviscidose se caractérise par un début graduel de la maladie, une température corporelle normale et des taux élevés de chlorure de sueur;
  • s'il y a un corps étranger dans les bronches, il n'y a pas d'intoxication, la température est normale, la différenciation finale est faite en fonction de l'historique et des résultats de la bronchoscopie;
  • L'insuffisance cardiaque est caractérisée par un début graduel, un manque d'intoxication et de la fièvre, un test sanguin révèle une anémie ou une polycythémie;
  • la coqueluche est différenciée par des tests sanguins pour des anticorps spécifiques;
  • la rougeole se distingue par une toux sèche, des analyses de sang normales et la présence de blépharospasme.

Types et leurs caractéristiques

  • Focal (bronchopneumonie). Manifesté les 5e et 7e jours d'une maladie respiratoire aiguë chez les enfants âgés de 1 à 2 ans. Avec le traitement, les manifestations disparaissent sans laisser de trace au bout de 7 à 12 jours.
  • Segmentaire. Distribué chez les enfants de 3 à 7 ans, mais survient à tout âge. Il se caractérise par la défaite d'un segment. Avec le traitement, les symptômes disparaissent après 2 à 3 semaines. En cas de maladie avancée, la formation de bronchiectasies est possible.
  • Croupous (lobaire). Pneumocoque appelé, se produit rarement. Inflammation du lobe du poumon ou de la plèvre. Procède actuellement plus souvent sous forme atypique. Récupération après 1 à 2 semaines. Avec le traitement irrationnel va dans une pathologie prolongée.
  • Interstitiel Causée par des virus, mycoplasmes, pneumocystes, rarement par des champignons et des staphylocoques. Il est caractéristique chez les prématurés et les nouveau-nés, chez les plus âgés - dans le contexte de la dystrophie, de la diathèse et de l’infection par le VIH. Une des espèces les plus dangereuses, accompagnée de lésions vasculaires. Pendant longtemps, il peut se développer en pneumofibrose et bronchiectasie. Une intoxication élevée rend l'issue fatale possible.
  • Destructeur. Il est typique chez les enfants de moins d'un an, souvent prématuré ou après une antibiothérapie. Elle se déroule très rapidement et se caractérise par une grave intoxication. Va souvent dans une forme chronique ou est fatale.
  • Atypique. Les agents responsables sont plus souvent des souches «microscopiques» «hospitalières»: le bâton pyocyanique, Klebsiella, Staphylococcus, Proteus. Ils sont très résistants aux antibiotiques et nécessitent un traitement spécifique.

Une complication de la pneumonie peut être une pleurésie, pour en prévenir l’apparition, découvrez-la dans cet article.

Avez-vous remarqué un essoufflement, une faiblesse, une perte d'appétit, une toux sèche? Lisez un article sur la sarcoïdose pulmonaire, aidant éventuellement à prévenir l'apparition de la maladie.

Diagnostics

  • Collecte d'anamnèse (informations sur l'évolution de la maladie);
  • examen externe du patient, percussion et auscultation du thorax. Tenez compte de la pâleur et du bleu de la peau, de l’essoufflement, de la transpiration et des autres symptômes caractéristiques;
  • Test sanguin au doigt - pour la pneumonie, il se caractérise par une augmentation du nombre de leucocytes (d’origine bactérienne du pathogène) ou de lymphocytes (d’origine virale) et d’ESR;
  • radiographie. La méthode de diagnostic principale et la plus précise. Après un examen aux rayons X, nous pouvons parler avec confiance de la pneumonie et de sa forme spécifique.
  • analyse des paramètres sanguins biochimiques. Il est nécessaire d'identifier l'effet de l'inflammation sur d'autres organes (reins, foie).
au contenu ↑

Diagnostic différentiel

La pneumonie aiguë doit être différenciée d'un certain nombre de maladies similaires.

  • Le critère le plus précis pour différencier la pneumonie de la bronchite et de la bronchiolite est une radiographie, avec des modifications focales ou infiltrantes;
  • avec la laryngotrachéite - il n'y a pas de respiration sifflante ni d'essoufflement, la toux sèche, le test sanguin et la radiographie sont normaux, et la différence la plus caractéristique est l'aphonie (perte de voix);
  • la différenciation la plus précise de la tuberculose est la réaction de Mantoux;
  • la muscoviscidose se caractérise par un début graduel de la maladie, une température corporelle normale et des taux élevés de chlorure de sueur;
  • s'il y a un corps étranger dans les bronches, il n'y a pas d'intoxication, la température est normale, la différenciation finale est faite en fonction de l'historique et des résultats de la bronchoscopie;
  • L'insuffisance cardiaque est caractérisée par un début graduel, un manque d'intoxication et de la fièvre, un test sanguin révèle une anémie ou une polycythémie;
  • la coqueluche est différenciée par des tests sanguins pour des anticorps spécifiques;
  • la rougeole se distingue par une toux sèche, des analyses de sang normales et la présence de blépharospasme.

Lorsque le premier signe de caractéristique de la pneumonie, contactez immédiatement un pédiatre. Lui seul pourra prescrire un traitement opportun et rationnel.

Signes de pneumonie chez les enfants de moins d'un an et à l'âge scolaire

La pneumonie est une maladie infectieuse qui se manifeste principalement sous une forme aiguë. Son impact principal sur les poumons réside dans le fait que le processus inflammatoire se produit dans les tissus pulmonaires et se développe rapidement. La pneumonie chez les enfants se déroule de différentes manières et vous devez savoir quels sont ses principaux symptômes.

Les premiers signes majeurs de pneumonie chez les enfants

Les médecins décèlent toujours les signes de la pneumonie congénitale immédiatement, car l’enfant, lorsqu’il va à l’école (6-7 ans) et à la naissance, est très soigneusement examiné. Si cette pathologie était déterminée, les enfants sont alors envoyés au service pulmonaire ou thérapeutique pour un traitement ultérieur.

Les premiers signes de la maladie chez les enfants d’âge scolaire (6-16 ans) peuvent être les suivants:

  • il y a un manque d'air, le rythme respiratoire augmente considérablement et, à certains endroits, une peau bleue est visible;
  • l’irritabilité et les larmes commencent, auxquelles les parents ne font souvent pas attention;
  • la température corporelle peut atteindre 40 degrés;
  • chez les enfants de 7 ans, la précision des mouvements peut diminuer, et une diminution des réflexes est un symptôme très important indiquant une maladie;
  • refuse de manger, des vomissements se produisent souvent et le poids corporel est considérablement réduit;
  • le bleu de la peau et le gonflement des membres inférieurs;
  • une activité excessive ou une léthargie peuvent être observées du côté du système nerveux;
  • l'appétit diminue, car le virus infecte les intestins, entraînant des diarrhées, des vomissements et des nausées.

Comment reconnaître une pneumonie

Une pneumonie peut survenir en raison d'une hypothermie grave et également si le système immunitaire de l'enfant est affaibli. Les infections virales transférées contribuent également à l'apparition de la maladie.

Le symptôme principal de la pneumonie chez un enfant de moins de 16 ans, à cause duquel les parents doivent sonner l'alarme, est une fièvre, une toux constante, une douleur thoracique palpable. La température dure très longtemps, environ 38 degrés. Cela signifie que les poumons sont déjà infectés et que le processus inflammatoire a commencé.

Un autre symptôme tout aussi important est la présence d'une toux grasse ou sèche. Il peut être accompagné de veines purulentes ou sanglantes. Si cela est observé chez un enfant, vous devez immédiatement consulter un médecin et prendre une photo des poumons.

La douleur peut être ressentie sur le côté, dans la poitrine ou pendant la toux.

Signes de pneumonie chez un enfant de moins d'un an

Les parents attentionnés peuvent très rapidement identifier les signes de pneumonie chez un enfant de moins d'un an:

  1. L'enfant commence à se comporter pas comme toujours, est capricieux et dort constamment.
  2. Le nouveau-né commence à respirer rapidement et l'essoufflement apparaît.
  3. Augmentation significative de la température corporelle, ce qui est très difficile à égarer. L'utilisation d'antipyrétique agit pendant très peu de temps et la température augmente à nouveau.
  4. Chez un enfant de moins d'un an, la cyanose du triangle nasolabial peut également être un signe, le plus souvent bleu au visage lors de l'allaitement.
  5. Le principal symptôme qui permet de reconnaître la maladie est le retraitement de la peau dans la région des côtes. Il est nécessaire de déshabiller le bébé et de voir si le soulagement de la peau changera avec l'inhalation et l'expiration.

Si des signes de maladie ont été observés chez un enfant de moins d'un an, vous devez immédiatement consulter un médecin pour obtenir de l'aide médicale.

Signes externes de pneumonie

Les enfants de moins d'un an et de moins de 16 ans présentent les signes extérieurs de la maladie suivants:

  • avec difficulté à respirer, on observe des contractions thoraciques visibles;
  • Le triangle nasolabial a une teinte pâle ou bleuâtre et peut parfois être observé sur tout le visage.
  • refuse complètement de manger;
  • transpiration accrue;
  • il y a une fatigue rapide.

De plus, en présence de la maladie, une respiration rapide survient, ce qui dépasse de beaucoup la norme:

  • jusqu'à deux mois - plus de 60 respirations et respirations;
  • jusqu'à un an - plus de 50;
  • d'un an à cinq ans - plus de 40 ans.

Une radiographie permet de poser un diagnostic plus précis de la maladie chez les enfants âgés de un à 16 ans. Si tous les symptômes sont présents, consultez immédiatement un médecin.

Symptômes de la maladie chez les enfants d'âge scolaire

Les écoliers (âgés de 7 à 16 ans) ont beaucoup en commun avec la pneumonie chez l’adulte. Si l'enfant avait des infections virales respiratoires aiguës et pour une raison quelconque, il se sentait mieux et que, par conséquent, la maladie n'était pas traitée. Après quelques jours, la température du corps pourrait augmenter de façon spectaculaire et la situation s'aggraverait de manière notable.

Chez les enfants d'âge scolaire (jusqu'à 16 ans), une pneumonie peut survenir à cause de la baguette de Friedlander, accompagnée de diarrhée, de nausée et de vomissements. La toux peut survenir dans les premiers jours de la maladie.

La pleurésie est la complication la plus courante pouvant survenir à l’arrière-plan de la pneumonie. Elle se manifeste par de fortes douleurs thoraciques, une insuffisance cardiopulmonaire et une destruction des poumons, ce qui peut entraîner la mort de la maladie pour l'enfant. Les parents dans les premiers jours de la maladie devraient alerter les signes suivants:

  • augmentation de la température corporelle (plus de 38 degrés), qui dure 3 jours;
  • forte respiration rapide, ce qui dépasse de beaucoup le rythme des exercices de respiration;
  • écouter les rituels caractéristiques dans les poumons.

Il existe également des signes spécifiques, à l'apparition desquels les parents doivent immédiatement consulter un médecin:

  • toux forte et persistante qui ne passe pas;
  • température élevée, très difficile à abaisser, et antipyrétique ne suffit pas longtemps;
  • le virus ne disparaît pas avant sept jours et lorsque l'amélioration est apparue, l'état de santé risque de se détériorer à nouveau dans quelques jours;
  • l'enfant ne peut pas respirer profondément car une toux aiguë commence;
  • pâleur de la peau.

Afin de prévenir en temps voulu le développement d'une maladie infectieuse aiguë chez les enfants, il est nécessaire, immédiatement après la découverte de tous les symptômes ci-dessus, de consulter un médecin. Ainsi, le traitement sera beaucoup plus facile et sans autres complications.

Pneumonie chez les enfants d'âge préscolaire: comment reconnaître correctement les symptômes et les signes de pneumonie chez les enfants de 4 à 7 ans

Lorsqu'un enfant tombe malade, toute la famille passe à un régime «spécial», peu importe le type de maladie, il s'agit d'une varicelle ou d'un ARVI «peu grave». Mais certaines maladies évoluent en quelques heures et peuvent causer des dommages irréparables à un corps en pleine croissance.

L'un d'eux est la pneumonie ou la pneumonie. Il s'agit d'une infection respiratoire aiguë qui affecte négativement les poumons. La pneumonie chez un enfant est le plus souvent provoquée par des virus, des bactéries et des champignons. Environ 150 millions d'enfants souffrent de pneumonie chaque année.

Signes de pneumonie chez les enfants de 4 ans à 5 ans

L'inflammation des poumons (pneumonie) peut se développer différemment - chez certains enfants, les signes de la maladie peuvent être reconnus en 2 à 3 jours, chez d'autres, l'aggravation de la maladie commence la deuxième semaine après un rhume.

Cependant, les symptômes communs sont les mêmes si l'enfant a:

  • le nez en peluche
  • plus de trois jours de température corporelle élevée
  • "Toux aboyant",
  • respiration intermittente
  • avec une respiration profonde, la toux commence,
  • pas d'appétit
  • respiration rapide.

Ces symptômes signalent au médecin de parler de l’incidence qui a commencé. Ils sont, dans la plupart des cas, les premiers signes de pneumonie chez les enfants d’âge préscolaire. Plus précisément, le diagnostic sera confirmé lors de l'admission dans le service des maladies infectieuses. Le danger de cette maladie est qu’elle apparaît rapidement et affecte le tissu pulmonaire. Si vous ne commencez pas un traitement à temps, cela peut causer des dommages irréparables au corps, voire la mort.

Qu'est-ce qui cause la pneumonie, lisez ici.

Inflammation des poumons chez les enfants d'âge scolaire (de 6 à 7 ans)

Chez les écoliers plus jeunes, les symptômes de la maladie débutante sont presque les mêmes. Et si les enfants de moins de 6 ans sont généralement hospitalisés immédiatement pour être surveillés en permanence, les écoliers peuvent être soignés à la maison.

Mais ce n’est que sous la condition que la maladie se présente sous une forme bénigne et sous le contrôle minutieux du pédiatre du district. De plus, si l'enfant est à la maison, les parents sont tenus de se conformer aux régimes sanitaire et hygiénique et à la température.

L'inflammation pulmonaire est une maladie grave et transitoire. Par conséquent, dès les premiers signes et soupçons, il est nécessaire d'appeler immédiatement une équipe d'ambulance ou un médecin. Avec une détection rapide de la maladie et un traitement qualifié, le patient récupère dans les 7 à 10 jours. Le rétablissement complet se produit dans quelques mois. A ce stade, l'enfant doit être limité dans ses efforts physiques, surveiller de près son régime alimentaire et son régime de consommation d'alcool, et éviter tout contact avec des personnes ordinaires.

Méthodes de diagnostic de pneumonie

La pneumonie est diagnostiquée chez les enfants de plusieurs manières. L'un d'eux (et le plus précis - environ 92%) examine la poitrine avec des rayons X. Cette étude vous permet de voir assez précisément comment les poumons sont affectés, comment évolue la maladie et de prescrire un traitement adéquat. En outre, après sa guérison complète et avant sa sortie de l'hôpital, l'enfant subit également un examen radiologique.

Un pédiatre expérimenté peut reconnaître une pneumonie à l'aide d'un phonendoscope. Un symptôme de la maladie est un râle spécifique dans les poumons.

Montrer la pneumonie et les tests de laboratoire. Un test sanguin général vous permettra de voir les processus inflammatoires dans le corps, de déterminer leur nature et de vous prescrire un traitement efficace.

Vidéo utile

Comment établir le diagnostic de pneumonie, explique le Dr Komarovsky:

Conclusion

Il y a quelques décennies, la pneumonie était considérée comme une maladie sévèrement traitable. Cependant, connaissant maintenant les symptômes de la maladie, les parents peuvent contacter rapidement le pédiatre et prévenir le développement incontrôlé de la maladie et de ses complications. Par conséquent, la pneumonie est maintenant non seulement susceptible d'un traitement efficace, mais elle est également prévenue par les vaccins.

5 signes et causes de pneumonie chez les enfants

Inflammation des poumons - une maladie qui survient souvent chez les enfants. Selon les statistiques, il représente environ 80% de toutes les pathologies du système respiratoire. Les premiers signes de pneumonie chez un enfant permettent de commencer le traitement à temps et d’accélérer le rétablissement.

Causes de la maladie

Agents pathogènes - virus pathogènes, bactéries, différents champignons. Selon la nature de la maladie et le schéma de traitement est sélectionné.

  • Affaiblissement de l'immunité.
  • Manque de vitamines.
  • Maladie respiratoire reportée.
  • Pénétration d'un objet étranger dans les voies respiratoires.
  • Le stress.

La pneumonie à staphylocoques et à streptocoques peut être associée à d'autres maladies et se manifester après avoir souffert de grippe, de rougeole ou de coqueluche. En raison de muscles respiratoires insuffisamment développés, le petit patient est incapable de nettoyer les expectorations qui s'accumulent dans les bronches. En conséquence, la ventilation des poumons est perturbée et des microorganismes pathogènes s’y installent, provoquant un processus inflammatoire.

Les bactéries pathogènes provoquent d'autres maladies. La pneumonie à streptocoque dans la gorge provoque souvent une amygdalite aiguë.

Premiers signes

Les symptômes de pneumonie chez les enfants se manifestent d'une certaine manière. Cela dépend de divers facteurs. Par exemple, la pneumonie d'aspiration chez les enfants se développe progressivement, au stade initial, ses signes peuvent être négligés. Après un certain temps, toux, douleur à la poitrine et autres symptômes, en fonction du site d'aspiration. Ce qui distingue cette forme de la maladie est l’absence de frissons et de fièvre. Chez les enfants atteints du SRAS, les symptômes sont plus prononcés: une bosse se fait sentir dans la gorge, des yeux larmoyants, des maux de tête et une toux sèche apparaissent.

À la fin de la première semaine de la maladie, la toux augmente, la température de la pneumonie chez les enfants peut atteindre 40 ° C. Peut-être l'accession de la rhinite, la trachéite. De nombreux parents sont intéressés par la température considérée comme normale dans la pneumonie. Cela dépend de l’état du système immunitaire de l’enfant. Certains types de pneumonie se produisent sans température.

Au stade initial de la pneumonie, les symptômes chez les enfants peuvent se manifester de différentes manières.

  • Cyanose de la peau, en particulier dans le triangle naso-génien.
  • Forte hausse de température.
  • Respiration difficile en raison de l'accumulation de crachats dans les poumons.
  • Toux
  • Léthargie

La façon dont la pneumonie se manifeste chez les nourrissons permet de déterminer le nombre de mouvements respiratoires en une minute. Chez un enfant de 2 mois, il y a 50 respirations. Au fur et à mesure qu'il grandit, ce chiffre diminue. Ainsi, chez un enfant de 3 mois, il a déjà 40 ans et il est réduit à 30 respirations chaque année. Si vous dépassez cet indicateur, consultez un pédiatre.

Dans la pneumonie chez les enfants, les symptômes et le traitement diffèrent selon les âges. Chez les enfants plus âgés, les expectorations apparaissent lorsque le processus pathologique atteint les bronches. Une pneumonie suspectée survient lors de respiration sifflante, cyanose des lèvres. Reconnaître l'inflammation aide le principal symptôme - l'essoufflement. S'il ne disparaît pas après le traitement, un examen supplémentaire est nécessaire.

Comme l'assure le médecin Evgeny Komarovsky, les premiers symptômes ne causent pas de tels dommages, mais les suivants. Par conséquent, il est important de pouvoir distinguer les signes de la maladie à un stade précoce.

Symptômes de pneumonie

Chaque type de maladie se manifeste à sa manière, en fonction de la localisation du foyer inflammatoire.

Pneumonie gauche

Avec une forme similaire de la maladie, le processus pathologique se développe du côté gauche. La pneumonie gauche est beaucoup plus dangereuse que d’autres types en raison de l’irréversibilité des conséquences qui peuvent en découler. Le poumon est enflammé dans le contexte de maladies respiratoires antérieures, quand une immunité affaiblie ne peut pas résister aux effets des agents pathogènes. La pneumonie gauche est caractérisée par des symptômes bénins, ce qui rend le diagnostic difficile.

  • Douleur dans la poitrine gauche.
  • Nausée
  • Toux avec expectorations pouvant contenir des taches purulentes.
  • La forte augmentation de la température, accompagnée de frissons.
  • Sensation de douleur intense en inspirant.

Il arrive que la pneumonie gauche se produise sans température ni autres signes évidents. Un traitement tardif dans ce cas peut entraîner des complications graves, augmente le risque de décès.

Pneumonie droite

La forme de la maladie, qui se caractérise par la présence d'une lésion dans l'un des lobes du poumon - supérieur, moyen ou inférieur. Il est beaucoup plus fréquent que la pneumonie gauche. Chacun des cinq cas concerne des enfants de moins de 3 ans. La maladie la plus grave se produit chez les nouveau-nés et les enfants de moins de 2 ans.

  • Une toux qui a beaucoup de crachats.
  • Tachycardie
  • Cyanose de la peau, en particulier dans le triangle naso-génien.
  • Leucocytose.

Souvent, la forme du côté droit procède avec une symptomatologie lente.

Pneumonie bilatérale

La maladie lorsque les deux poumons sont enflammés. C'est très difficile, surtout chez les enfants de moins d'un an. Par conséquent, la pneumonie bilatérale chez un enfant n'est traitée que dans des conditions stationnaires.

Chez les nouveau-nés et les enfants de la 1re année de vie, la peau pâle, l’essoufflement, la toux, le syndrome asthénique, les ballonnements et l’hypotension sont les signes caractéristiques. Dans les poumons, la respiration sifflante. Le développement de la maladie est rapide, le petit homme a besoin d'une hospitalisation urgente.

Chez les enfants de 2 ans, les symptômes de l'inflammation se manifestent souvent à la suite d'une réaction allergique. Chez les enfants âgés de 3 à 5 ans, la maladie se développe souvent après une maladie respiratoire aiguë. Lors du traitement, vous devez faire attention à la température élevée qui persiste plus de trois jours.

À l'âge de 6 ans, la pneumonie survient avec alternance d'écoulement lent et d'exacerbation.

Peu importe l’âge, les signes suivants permettent de reconnaître une pneumonie bilatérale chez l’enfant: fièvre jusqu’à 40 ° C, respiration rapide, perte d’appétit, essoufflement, cyanose, toux, somnolence, faiblesse. Le son de percussion lors de l'écoute est raccourci sur le côté de la lésion, dans les parties inférieures des poumons sont une respiration sifflante.

La pneumonie bilatérale chez un enfant menace avec l'apparition de complications sous la forme d'otite, de septicémie, de méningite.

Quelle que soit la pneumonie virale chez l’enfant, les symptômes et le traitement ne diffèrent pas beaucoup des manifestations de la maladie et du traitement de l’adulte.

Bronchopneumonie

La maladie survient le plus souvent chez les enfants de moins de 3 ans. Représente le processus inflammatoire affectant les parois des bronchioles. La maladie a un autre nom - pneumonie lente due au flou des symptômes.

Ils ont l’aspect d’essoufflement, de toux, d’arythmie, et apparaissent parfois sans température. Intensifié plus tard, élévation de la température à 39 ° C, maux de tête.

Pneumonie bactérienne

Les agents responsables de la pneumonie bactérienne sont les pneumocoques, les staphylocoques, les streptocoques et les bactéries à Gram négatif. Les premiers signes de pneumonie chez les enfants sont observés plus tôt que chez les adultes. Ils se manifestent sous forme de respiration rapide, de vomissements, de douleurs à l'abdomen. Les enfants atteints de fièvre dans la partie inférieure des poumons ont parfois de la fièvre.

Mycoplasme et pneumonie à chlamydia

Les lésions à Mycoplasma, en plus des symptômes principaux, provoquent une éruption cutanée dans la gorge et des douleurs. La pneumonie à Chlamydia chez les nourrissons peut déclencher le développement d'une forme dangereuse de conjonctivite. Lorsque la pneumonie causée par cette bactérie intracellulaire, la rhinite, la trachéobronchite est souvent diagnostiquée. La pneumonie à Chlamydia chez les enfants présente également des symptômes extrapulmonaires - arthralgie, myalgie. On pense que cette maladie représente jusqu'à 15% de toutes les maladies contractées dans la communauté. Avec les épidémies, ce chiffre augmente à 25%.

La maladie peut se développer de manière aiguë et progressive, prenant une nature prolongée. Les principaux symptômes sont la congestion nasale, l'insuffisance respiratoire, la voix enrouée, les petites pertes muqueuses nasales. Après l'apparition de ces symptômes, le processus inflammatoire dure de 1 à 4 semaines. La toux, le malaise persistent parfois pendant plusieurs mois. La maladie peut survenir sans température.

Vidéo

Pneumonie latente

Le cours de la maladie sans symptômes graves est le plus dangereux pour les bébés de moins de 2 ans. À cet âge, ils ne peuvent toujours pas dire ce qui les dérange exactement. La pneumonie cachée chez les enfants peut manifester un inconfort à peine perceptible. Les remarquant, les parents ont souvent blâmé la personne pour un rhume, la dentition. Le traitement ne commence que lorsque l’état de l’enfant s’aggrave.

  • Blanchissement de la peau.
  • Blush sur les joues sous la forme de taches.
  • Dyspnée qui se produit avec une petite charge.
  • Transpiration accrue.
  • Respiration avec des grognements.
  • Élévation de température jusqu'à 38⁰С.
  • Refus de manger.

En cas de pneumonie latente chez les enfants, les symptômes énumérés ci-dessus peuvent se manifester un par un et en combinaison, parfois sans fièvre. Après les avoir trouvés, vous devez immédiatement montrer le bébé au médecin.

Diagnostics

La question de savoir comment déterminer la pneumonie chez un enfant est maintenant facilement résolue avec l'aide de méthodes de diagnostic modernes. Lors de la collecte des antécédents déterminer le moment de la détection des premiers signes d'indisposition, quelles maladies ont précédé l'apparition d'une inflammation, s'il y a une allergie. L'inspection visuelle révèle la défaillance respiratoire, la respiration sifflante et les autres symptômes caractéristiques de la pneumonie.

Les méthodes de laboratoire aident à diagnostiquer la maladie.

  • L'analyse biochimique détermine des indicateurs tels que le nombre de leucocytes, la RSE, le taux d'hémoglobine.
  • En raison de deux hémocultures, il est possible d’éliminer la bactériémie et la septicémie.
  • L'analyse sérologique révèle la présence d'immunoglobulines.

La culture des expectorations est également réalisée en grattant la paroi pharyngée postérieure.

Un diagnostic plus précis peut être établi en déterminant le degré d'endommagement des poumons (ainsi qu'en reconnaissant la bronchite chez un enfant et toute autre maladie broncho-pulmonaire) en utilisant une radiographie.

Principes généraux de traitement

Le traitement est généralement effectué uniquement dans des conditions stationnaires. La quantité de pneumonie à l'hôpital dépend de la gravité de la maladie, de l'état du système immunitaire. Les antibiotiques sont la principale composante du traitement dans le processus inflammatoire.

Pour faire face à la maladie, il faut suivre strictement toutes les prescriptions du médecin. L'automédication pour une maladie aussi grave est inacceptable. Le médicament est pris selon un horaire déterminé par le médecin. Habituellement utilisé dans le traitement des pénicillines, des céphalosporines, des macrolides. L'efficacité de l'utilisation d'un médicament est estimée seulement après 72 heures. Pour que la microflore intestinale ne souffre pas de l'action des antibiotiques, des probiotiques sont également prescrits. Des sorbants sont utilisés pour nettoyer le corps des toxines subsistant après l’antibiothérapie.

Il n’est pas recommandé d’abaisser la température avec des antipyrétiques si elle ne dépasse pas 39 ° C (pour les enfants de la première ou de la deuxième année de vie, elle est de 38 ° C).

Une nutrition adéquate joue un rôle important dans le processus de traitement. Dans le régime alimentaire du patient devrait être facile à digérer. Il peut s'agir de soupes de légumes, de céréales minces, de pommes de terre à l'eau, de légumes et de fruits frais. Comme boisson, il est préférable de donner aux bébés une infusion de dogrose, des jus de fruits, du thé aux framboises.

Prévention

  • Ne laissez pas l'hypothermie enfant.
  • Fournir une nutrition de qualité, y compris toutes les vitamines nécessaires.
  • Effectuer des procédures de revenu.
  • Plus marcher avec les enfants dans l'air frais.
  • Évitez tout contact avec la personne malade susceptible de transmettre l'infection.
  • En période d'épidémie, n'assistez pas à la maternelle et aux endroits bondés.
  • Apprenez à votre bébé à bien se laver les mains en les savonnant pendant au moins 20 secondes.
  • Traiter en temps opportun les maladies infectieuses.

S'occuper de la santé d'un bébé dès les premiers jours de sa vie est la meilleure défense contre une maladie.

La vaccination aide à réduire le risque d'infection. Le vaccin forme une immunité contre l'agent causal de la pneumonie. Cependant, la durée de cette protection n’excède pas 5 ans.