Une fibrose pulmonaire, une phrase ou une maladie avec laquelle vous pouvez vivre?

La fibrose pulmonaire est une maladie du système respiratoire causée par une altération du tissu conjonctif. En conséquence de quoi il y a une croissance des tissus dans les murs, les alvéoles et autres murs.

Après avoir augmenté la quantité de tissu conjonctif, l'élasticité et l'étirement des poumons diminuent. Et le même diminue la perméabilité des parois des alvéoles pour l'échange de sang lisse du sang. En conséquence, le tissu pulmonaire, qui est mou, friable et sans problèmes de perméation d’oxygène, est remplacé par un autre. Les poumons grossissent, mais le tissu n'est pas fonctionnel.

L'urgence du problème:

Cette maladie n’est pas si courante dans le monde moderne, mais elle a toujours sa place. Donc, avec un traitement et un diagnostic tardifs, le problème peut devenir grave.

À l'heure actuelle, les scientifiques n'ont pas encore complètement clarifié les causes exactes du développement de cette maladie. Les facteurs prédisposant au développement de la fibrose sont nombreux, parmi lesquels les plus importants sont le contact permanent avec l'environnement poussiéreux. Conséquence de la silicose ou de modifications pulmonaires sarcoïdiennes. Ceci est généralement associé à des facteurs nocifs dans la production de silicium.

En outre, la pneumonie chronique, qui existe depuis longtemps, est un facteur prédisposant.

La combinaison des facteurs suivants affecte le développement de la maladie:

  • Exposition à divers produits chimiques présents dans l'air. Parmi eux peuvent être divers pesticides et fumées toxiques.
  • Entrée régulière et à long terme de particules étrangères, telles que poussière, pollen et farine, dans les voies respiratoires supérieures et donc inférieures.
  • Effets prolongés sur le corps du facteur infectieux, avec le développement du processus inflammatoire.
  • Réaction allergique du corps à un agent à action constante ou prolongée. En conséquence, les poumons sont exposés à une inflammation aseptique pendant une longue période.
  • L'impact de l'énergie de radiation. Cela peut être dû au traitement du cancer ou à l'exposition aux radiations, par exemple chez les liquidateurs de la catastrophe de Tchernobyl.

De plus, les conditions suivantes contribuent au développement de la maladie:

  • Fumer, avec elle une longue et en grande quantité.
  • Le seuil d'âge, la plupart des gens sont touchés par l'âge d'environ 50 ans.
  • Conditions environnementales. La maladie se développe le plus souvent chez les habitants des villes industrielles ou des zones métropolitaines densément peuplées.
  • La probabilité de développer une fibrose pulmonaire est plus grande chez les personnes dont les familles ont des maladies similaires.
  • Contact constant du stimulus de l'extérieur.

Types de fibrose pulmonaire:

La définition de la forme joue un rôle très important dans les symptômes, le diagnostic ainsi que dans le choix des tactiques de traitement. Tout d’abord, le processus peut être à la fois unilatéral et bilatéral. Le poumon peut être affecté focal ou diffus. Le développement du processus pathologique peut se manifester sous forme de fibrose, de cirrhose et de sclérose.

Avec le développement de la fibrose, le tissu pulmonaire n'est que partiellement remplacé par du tissu conjonctif, mais le fonctionnement de l'organe demeure. En outre, le tissu fibreux devient plus grand, le poumon devient plus dense et des changements dans le fonctionnement sont observés. Et déjà au stade de développement de la sclérose, il n’ya pas de tissu pulmonaire, l’organe est compacté et ne fonctionne pas.

Pour le moment, les types de fibrose sont divisés en fonction de la cause qui a servi à son développement. Parmi eux, la fibrose due à la poussière, cette maladie est souvent de nature professionnelle. Ainsi que la lésion focale. Elle survient à la suite de processus auto-immuns dans le corps, tels que le lupus, la polyarthrite rhumatoïde, etc.

Fibrose infectieuse, lorsque le corps est sujet aux maladies infectieuses pendant une longue période. Rarement, mais le processus peut être idiopathique. Dans ce cas, la cause exacte de son apparence n'a pas pu être découverte. L’isolement du type de fibrose est très important pour la tactique ultérieure de la gestion des patients, la sélection correcte des médicaments optimaux.

Quels sont les symptômes de la fibrose pulmonaire?

Ainsi, les personnes qui fument n'expliquent l'apparition des symptômes qu'en fumant. Et expliquez également leurs processus inflammatoires à long terme qu’ils ne guérissent pas.

  • Le symptôme initial et le plus fréquent que les gens ressentent est l'essoufflement. Au début, la personne ne le remarque tout simplement pas et le corps tente de le compenser. Survenant initialement après un effort physique ou un travail prolongé, il devient ensuite permanent. La plupart des patients consultent leur médecin lorsque l’essoufflement devient insupportable et se présente au repos. En conséquence, la qualité de la vie diminue de façon marquée, une personne ne pouvant effectuer un travail quotidien, ce qu’elle a fait sans problème auparavant. Dans les phases ultérieures, vous aurez besoin de l'aide de personnes proches pour prendre soin d'une personne malade.
  • Le symptôme suivant et important est une toux. Sa nature varie en fonction de la gravité de la maladie. Au début, cela n’interfère pas avec la vie d’une personne et, souvent, il ne fait pas attention. Initialement, la nature de sa sécheresse, se produit assez rarement. Mais plus tard, la fréquence augmente et le caractère sec est remplacé par un caractère humide. Un compartiment d'expectoration apparaît. Il a un caractère visqueux, la couleur sera différente. Sans inflammation adhérente, il est blanc ou gris, avec la même couleur de veines. Mais s'il y a un agent infectieux, les expectorations auront une teinte verdâtre, avec une teinte jaune ou brune.
  • Douleur à la poitrine. Symptôme assez incompréhensible pour beaucoup de gens. Et tout cela parce que la douleur a un caractère non spécifique. Ils sont associés à une violation de l'élasticité du tissu pulmonaire, ainsi qu'à une augmentation du volume pulmonaire, qui ne diminue pas. Le poumon appuie sur la poitrine, la faisant ainsi éclater un peu. Par conséquent, il a un caractère pressant et diffus.
  • Il y a aussi un changement d'apparence. La couleur de la peau chez une personne devient pâle, a une teinte grise. Plus tard, la cyanose rejoint également la couleur de la peau. Au début, il est distal, mais plus tard, il devient diffus. Cela est dû à l'hypoxie croissante, qui devient plus prononcée. Les doigts prennent la forme de baguettes, causées par un manque progressif d'oxygène.
  • Il peut également augmenter la pression artérielle, rythme cardiaque rapide. La pression augmente principalement dans le petit cercle de la circulation sanguine. En conséquence, l’un des symptômes caractéristiques apparaît, c’est le gonflement des veines, en particulier dans la région du cou.
  • La fréquence des mouvements respiratoires au-dessus de la normale, car l'homme manque constamment d'oxygène. Une personne ne peut pas effectuer de tâches ménagères ni travailler à fond en raison de sa faiblesse croissante.
  • Sur les jambes, plus tard, apparaissent des poches, des paresthésies, etc.

Comment diagnostiquer la fibrose pulmonaire?

Le diagnostic de cette maladie est souvent retardé et il commence à guérir tardivement, lorsque les processus irréversibles dans les tissus du poumon et dans le corps dans son ensemble ont disparu.

En premier lieu, le patient vient généralement voir le thérapeute.

  • Le rôle de la conversation initiale, la clarification de toutes les plaintes, la séquence de leur occurrence est très important. Il est nécessaire d'identifier clairement le moment de l'apparition et le degré de progression de la maladie.
  • En outre, vous devez collecter un historique détaillé. La présence de facteurs environnementaux négatifs, les mauvaises habitudes, les antécédents familiaux. Ainsi que l'attention particulière et l'histoire professionnelle. Lieu de travail, présence ou non de risques, durée d'ancienneté.
  • Il est également important de savoir de quelles maladies la famille immédiate a souffert. Surtout ceux liés au système respiratoire.
  • Les principaux symptômes peuvent déjà être identifiés par inspection visuelle. Changements visibles dans la peau, leur couleur n'est pas saine. Le coffre prend également une apparence différente: il s'élargit en baril.
  • L'auscultation des poumons et la percussion sont largement utilisées.

En outre, méthodes de laboratoire et d’instrumentation largement utilisées.

Tout d’abord, il s’agit d’indicateurs de laboratoire.

  1. Comme une numération sanguine complète. Il n'y a pas de changements spécifiques, mais vous pouvez voir la leucocytose apparue, due à l'infection, ainsi que le niveau d'hémoglobine et de globules rouges.
  2. Une méthode telle que l'oxymétrie de pouls est effectuée. Ce qui vous permet d'évaluer le degré de saturation en oxygène du sang.
  3. Pour confirmer le diagnostic, une radiographie des organes thoraciques est utilisée, mais dans la plupart des cas, elle n’est pas suffisamment informative; on procède alors à une tomographie par ordinateur. Cela montrera plus clairement les changements structurels dans les poumons. Le seul inconvénient de cette méthode est le prix.
  4. En outre, la fonction estimée du poumon, ses volumes respiratoires possibles. Il est effectué en utilisant la spirographie. C'est un appareil portable utilisé pour une évaluation non invasive du fonctionnement des poumons.
  5. La méthode de la bronchoscopie est utilisée pour évaluer le degré de conductivité des voies respiratoires, mais elle permet d’évaluer l’état du système respiratoire, le degré d’inflammation de l’arbre bronchique, ainsi que la nature du dépôt de crachats.

Méthodes de traitement de la fibrose pulmonaire.

Dans le traitement de la fibrose pulmonaire, plusieurs principes de base sont distingués.

Après avoir découvert tous les facteurs environnementaux, essayez d’éliminer leur influence ou, si possible, de réduire le temps de contact. Si le facteur néfaste est associé à l'environnement professionnel, vous devez changer de travail pour éliminer ses effets sur le corps.

Si une personne fume, cette mauvaise habitude doit être éliminée. Dans ce cas, vous devez cesser complètement de fumer. Réduire le nombre de cigarettes fumées par jour n’améliore pas la santé.

Un traitement non spécifique sous forme d'oxygénothérapie est toujours principalement attribué, il est nécessaire pour l'apport normal d'oxygène aux tissus. S'il y a une déficience dans le corps, tous les organes commenceront à effectuer le mauvais mode de fonctionnement.

Il est affecté en mode cyclique, avec le processus de compensation. Ou si le processus est déjà sous-compensé ou décompensé, l’oxygénothérapie est administrée en continu. Pour ce faire, achetez des inhalateurs à oxygène spéciaux fixes ou portables.

En conjonction avec la nomination de l'oxygène, on enseigne au patient à respirer correctement. Il est important de choisir la bonne posture pour le meilleur passage de l'air dans les poumons. Ainsi que la gymnastique respiratoire.

Une grande attention est accordée aux drogues.

Avec l'apparition de la dyspnée, si le processus est compensé, les bronchodilatateurs peuvent avoir un effet positif.

Si l’un des problèmes est la perte de crachats, utilisez des médicaments expectorants capables de les rendre plus liquides.

Afin de réduire la croissance du tissu conjonctif, des glucocorticoïdes, certains médicaments de la classe des immunosuppresseurs, ainsi que des cytostatiques sont prescrits. Dans une faible mesure, ils peuvent toutefois ralentir la croissance du tissu conjonctif.

Dès que le médecin vérifie l'addition du processus inflammatoire, les agents antibactériens sont immédiatement prescrits. Ils peuvent être pris par inhalation et par voie parentérale.

En cas de complications du système cardiovasculaire, un traitement spécifique doit être prescrit. Pour une sélection optimale, consultez un cardiologue. Les principaux groupes d'agents de la fibrose pulmonaire sont les glycosides cardiaques.

Si le processus a acquis un caractère massif et que les médicaments n'apportent pas de soulagement, dans ce cas, seule une greffe d'un poumon en bonne santé aidera. Mais cette procédure est très rarement transférée. Il se heurte à de nombreuses complications.

Quels sont les moyens de prévenir la fibrose pulmonaire?

S'il y a un contact constant ou fréquent avec des particules de poussière, un moyen dangereux, essayez de les éliminer. Si possible, changez de lieu de travail pour un lieu plus favorable, si ce n’est pas possible, utilisez alors des respirateurs et des masques. Mais vous devez les utiliser régulièrement et les changer à une certaine fréquence.

Le tabagisme devrait être exclu des facteurs négatifs réguliers. Cela augmente considérablement le risque de fibrose.

En outre, vous devez consulter régulièrement un médecin. Si le principal facteur de prédisposition est la production nocive, il est nécessaire de consulter un pathologiste professionnel.

La fibrose pulmonaire - qu'est-ce que c'est? Types, photos, symptômes et comment traiter la fibrose

Transition rapide sur la page

Le tissu pulmonaire est élastique - il est nécessaire pour un échange gazeux complet. Les alvéoles doivent être remplies librement d'un tel volume d'air, ce qui procure au corps une quantité suffisante d'oxygène.

Si, pour une raison ou une autre, le tissu pulmonaire est compacté, une fibrose pulmonaire se développe. Qu'est-ce que c'est et comment traiter cette maladie?

La fibrose pulmonaire - qu'est-ce que c'est?

La fibrose pulmonaire est la compaction du tissu pulmonaire dans le processus de le remplacer par du tissu conjonctif, cicatrisation. En raison d'une diminution de l'élasticité des alvéoles, la fonction respiratoire est altérée. L'oxygène et le dioxyde de carbone traversent à peine les parois alvéolaires.

La privation d'oxygène se développe en raison du fait que les alvéoles ne peuvent pas être réduites lors de l'expiration et fissurées par l'inspiration, comme avant. En conséquence, peu d'oxygène pénètre dans le corps et l'air évacué n'est pas complètement éliminé.

Photo de radiographie pulmonaire avec fibrose

Causes de la fibrose pulmonaire:

  • atmosphère polluée, inhalation de poussières, copeaux, silicates, moisissures et autres substances nocives;
  • allergies aux médicaments ou à la radiothérapie des tumeurs;
  • fumer;
  • pathologies internes affectant les tissus conjonctifs (rhumatismes, sclérodermie, lupus érythémateux systémique, arthrite);
  • infections et maladies inflammatoires (tuberculose, vascularite, pneumonie et autres);
  • diabète sucré;
  • si la cause ne peut pas être découverte, ils parlent de fibrose pulmonaire idiopathique.

Les facteurs qui déclenchent la fibrose pulmonaire chez les enfants sont similaires à ceux chez les adultes. Dans ce cas, jusqu'à trois ans, cette maladie est extrêmement rarement diagnostiquée.

Les parents doivent être conscients que le tabagisme passif, ainsi que la pneumonie ou d’autres maladies respiratoires, peuvent être à l’origine du développement de la fibrose dans l’enfance.

La pathologie a une gravité différente, en fonction de cela, il existe de tels stades de fibrose pulmonaire:

  1. Fibrose pulmonaire - le tissu conjonctif alterne avec des zones de poumon en bonne santé.
  2. Cirrhose - remplacé la majeure partie du tissu alvéolaire, les bronches sont déformées.
  3. Sclérose en plaques - le tissu est complètement remplacé, le poumon est fortement compacté.

Symptômes et types de fibrose pulmonaire

Par distribution dans le tissu de la maladie est divisé en deux types:

  • Fibrose focale des poumons, dans laquelle une petite partie de l'organe est affectée. Ses symptômes peuvent apparaître dans quelques mois ou quelques années. Ce type se produit souvent dans la sarcoïdose.
  • Fibrose diffuse des poumons ou totale - le processus pathologique affecte tous les tissus de manière uniforme, ce type est plus dangereux. Les signes se développent rapidement et le pronostic est mauvais.

La pathologie peut aussi être unilatérale (fibrose du poumon droit ou gauche) ou bilatérale. Ce dernier type affecte les deux poumons, mais peut être confondu avec une lésion unilatérale diffuse. Par exemple, lorsque la fibrose totale du poumon gauche se propage aux racines des poumons, situés des deux côtés.

La maladie peut se développer longtemps sans se manifester. Les symptômes sévères dans les premiers stades se produisent dans une petite proportion de patients. Avec la fibrose pulmonaire, les symptômes sont les suivants:

  • essoufflement grave;
  • légère augmentation de la température;
  • toux persistante - sèche ou avec une petite quantité d'expectorations, selon la cause sous-jacente de la fibrose;
  • cyanose (cyanose) des mains et de la muqueuse buccale;
  • la respiration retombe, devient superficielle et fréquente;
  • les poches;
  • faiblesse générale;
  • palpitations cardiaques.

Tous ces signes n'apparaissent pas nécessairement en même temps. Au début, seules la dyspnée et la toux peuvent être présentes et la personne n'y prête pas attention. Les symptômes restants se développent avec la progression de la maladie.

Dans la fibrose pulmonaire apicale, qui touche la partie supérieure des poumons, et aux stades avancés de la fibrose, les manifestations peuvent être les suivantes:

  • essoufflement grave;
  • palpitations cardiaques;
  • douleur à la poitrine;
  • enflure grave des jambes;
  • épaississement des doigts et des ongles;
  • léthargie, faible tonus musculaire et le corps dans son ensemble;
  • augmentation des veines du cou.

Si vous portez une attention particulière aux symptômes, que vous êtes immédiatement examiné et que vous commencez le traitement, vous pouvez éviter de dangereux changements irréversibles des poumons.

Comment traiter la fibrose pulmonaire - médicaments et méthodes

La pathologie étant souvent une complication d'autres maladies, il est tout d'abord important d'identifier et de corriger la cause pathologique sous-jacente afin de traiter efficacement la fibrose pulmonaire.

Le changement des tissus fibreux est un processus irréversible. Par conséquent, il n’existe aucun traitement spécifique pour la fibrose pulmonaire. L'approche doit être individuelle, complexe et viser à arrêter la croissance du tissu conjonctif et à prévenir le développement d'une infection secondaire.

Les méthodes de traitement de la fibrose sont les suivantes:

  1. Traitement médicamenteux, en fonction de la cause sous-jacente et des médicaments hormonaux.
  2. Exercices de respiration, jogging facile, marche.
  3. Inhalation d'oxygène.
  4. Une alimentation saine, le mode de travail et de repos correct, le manque d'effort physique élevé.
  5. L'intervention chirurgicale est utilisée pour la fibrose en phase terminale totale et consiste en une greffe de poumon.

Pour le traitement de la fibrose pulmonaire, le médecin peut prescrire de tels médicaments:

  • cytostatiques (cyclophosphamide);
  • glucocorticoïdes (prednisolone 0,5 à 1 g par jour, puis diminution progressive de la posologie);
  • immunosuppresseurs (azathioprine 20-50 mg 3 fois par jour);
  • antibiotiques en présence d'un processus infectieux-inflammatoire;
  • bronchodilatateurs avec une forte toux;
  • glycosides cardiaques dans le développement de l'insuffisance cardiaque;
  • vitamines, agents fortifiants.

Exemple d'exercices de respiration:

1. Tapez de l'air dans vos poumons et maintenez-le pendant 5-15 secondes.

2. Les lèvres serrent fortement mais ne gonflent pas les joues.

3. Soufflez de l'air dans vos poumons.

4. Expirez lentement l'air restant.

Effectuez cet exercice 3 à 4 fois par jour et 1 à 2 fois pour la prophylaxie.

Si le processus fibreux ne peut pas être arrêté, alors une greffe de poumon ou le retrait des zones touchées est indiqué.

Prévisions

Dans la fibrose pulmonaire, l'espérance de vie dépend du type de maladie, de son stade et du début du traitement.
Complications courantes de la maladie:

  • cœur pulmonaire;
  • développement d'une infection secondaire;
  • insuffisance respiratoire chronique.

La forme diffuse est le plus souvent fatale. Un pronostic relativement favorable, s'il n'y a pas de conséquences dangereuses, est une fibrose pulmonaire focale. Combien vivent avec cette maladie?

Dans les cas de fibrose chronique, évoluant lentement et sans traitement, l’espérance de vie n’est pas supérieure à 3 à 5 ans. Transplantation du poumon ou de ses tissus, un traitement adéquat en temps voulu prolonge cette période à 8-10 ans ou plus.

Fibrose pulmonaire

Sans mécanismes d'auto-guérison, le corps humain ne pourrait pas résister à l'environnement agressif. Ces processus ont un effet secondaire si le facteur auquel ils résistent a un grand pouvoir destructeur. Ainsi, le tissu conjonctif protecteur qui se forme sur le site de l'inflammation chronique des alvéoles dans les poumons peut se développer dans la mesure où on vous diagnostique une fibrose pulmonaire, le risque de modifications pathologiques dépend des caractéristiques; par exemple, il peut s'agir d'une fibrose locale (interstitielle) développée sous l'influence de facteurs négatifs.

Quelle est la fibrose pulmonaire

La fibrose pulmonaire est une maladie qui crée une menace pour la fonction respiratoire en raison de la formation de tissu conjonctif dans les poumons, qui a tendance à accumuler une masse critique. La vitesse et le degré des effets dévastateurs dépendent des caractéristiques de la maladie. L'étendue de la propagation de la fibrose hépatique ou du poumon est divisée en:

  • focale à laquelle les zones locales sont exposées aux changements.
  • diffuse, dans laquelle la zone de croissance et de compactage du tissu conjonctif capture de grandes surfaces (sur la photo) et l’élasticité du tissu pulmonaire diminue.

La fibrose des racines pulmonaires est considérée comme une espèce distincte: les grands vaisseaux situés à la base des poumons sont en danger. Par nature, la fibrose ressemble au cancer, mais ces maladies ont une nature fondamentalement différente et il est faux de les mélanger. Le cancer est un conglomérat croissant de cellules d’un organe endommagées par l’ADN, la fibrose est un tissu cicatriciel ordinaire, mais en expansion. Le processus de croissance du tissu fibreux est irréversible mais subit une correction.

Les symptômes

Selon l'ampleur de la fibrose, la gravité des symptômes varie. Dans une forme focale, le patient peut ne pas remarquer la maladie du tout au début. Dans le type diffus, l'accès de l'air aux vaisseaux pulmonaires est fermé par le tissu fibreux et les symptômes ne tardent pas à:

  • toux sèche;
  • dyspnée accompagnée d'un effort même léger;
  • pâleur de la peau et des muqueuses jusqu'à la cyanose (cyanose);
  • gonflement des phalanges des ongles des doigts;
  • dans les stades sévères - insuffisance cardiaque.

Causes de la maladie

En raison de l'origine de la fibrose est divisé en interstitiel et idiopathique. Le premier type est dû à une exposition à des facteurs indésirables des poumons externes. Les causes du second type de fibrose ne sont pas encore élucidées de manière fiable par les médicaments, mais ce type se distingue par la propagation agressive du tissu pulmonaire. Le type interstitiel est la fibrose, causée par:

  • inhalation de fractions de poussières nocives avec du béryllium et du dioxyde de silicium;
  • médicaments: antibiotiques, chimiothérapie;
  • maladies infectieuses: tuberculose (conduisant à une cirrhose du poumon), pneumonie atypique, emphysème pulmonaire.

Classification

La fibrose pulmonaire est classée selon plusieurs critères. Les manifestations de la maladie sont différents symptômes, gravité et localisation:

Par la nature de la propagation

Défaite linéaire unilatérale

Un poumon est atteint

Affecte les deux poumons

Un petit centre de l'orgue est sujet à changement.

Étonné tout poumon

Pour des raisons d'éducation

Maladie causée par des facteurs environnementaux négatifs

Cause non identifiée du développement

La ventilation altérée affecte les organes supérieurs.

Dommages causés à des zones restreintes près des racines des poumons

Se produit à la racine

Diagnostics

Les plaintes sont prises en compte pour évaluer l'état du patient. Le médecin écoute et frappe à la poitrine, vérifie la fonction respiratoire et le volume pulmonaire. La détermination de la fonctionnalité est effectuée avec un test spécial - vérifier la force expiratoire. L'oxymétrie mesure le niveau d'oxygène dans le sang. Pour comprendre le tableau clinique complet, le pneumologue effectue des diagnostics instrumentaux - rayons X, imagerie par résonance magnétique.

La tomodensitométrie est utilisée pour déterminer les manifestations kystiques, l’obscurité. Un échocardiogramme est utilisé pour détecter l'hypertension artérielle pulmonaire. La bronchoscopie est utilisée pour étudier la surface interne et la fonction des bronches. Une biopsie pulmonaire (prélèvement d'un tissu) est réalisée par chirurgie peu invasive ou lavage broncho-alvéolaire.

Traitement de la fibrose pulmonaire

Les patients reçoivent un traitement complexe comprenant des médicaments et des mesures de rééducation. La fibrose totale des racines et d'autres zones des poumons est traitée avec une thérapie à l'oxygène, qui combat l'essoufflement et améliore l'état pendant l'exercice. Si la maladie s'est arrêtée à un stade grave, le patient se voit prescrire des procédures de plasmaphérèse et d'hémosorption. La fibrose ne peut pas être complètement guérie, mais vous pouvez ralentir le processus de remplacement du tissu fibreux.

Traitement de la toxicomanie

La pharmacothérapie comprend l’utilisation des médicaments suivants pour soulager l’état du patient:

  1. Glucocorticoïdes - La prednisolone est prescrite pendant 12 semaines et le traitement symptomatique pendant deux ans. La dose est de 0,5 à 1,2 g / jour.
  2. Cytostatiques - arrêter la croissance du tissu conjonctif. Prescrit si la prednisolone ne donne pas l'action souhaitée. L'azathioprine et le cyclophosphamide sont prescrits, le traitement dure six mois. Réception sur 1,5-2 mg / kg en 3-4 réceptions.
  3. Médicaments antifibreux - La colchicine ne permet pas aux fibrilles amyloïdes de se former, d’accumuler des protéines. Veroshpiron réduit le taux de formation de tissu conjonctif.
  4. Antitussifs et expectorants - réduire les symptômes. Traiter Eufillin, Salbutamol, Ambroxol.
  5. Antibiotiques - éliminent les effets de la bronchite et de la pneumonie. Appliquez la streptomycine, le métronidazole, le mébendazole.
  6. Vaccins - pour prévenir le déclin de l’immunité. Tous les cinq ans, il est recommandé de recevoir un vaccin contre le pneumocoque.
  7. Glycosides cardiaques - Le strofantin et le méthotrexate sont prescrits pour prévenir l’insuffisance cardiaque.

Fibrose pulmonaire: symptômes, traitement, pronostic

La fibrose des poumons se manifeste par un épaississement des septa interalvéolaires dans les poumons. Il est habituel de distinguer la fibrose focale, en présence de laquelle ne sont affectées que des parties mineures des poumons et la fibrose diffuse interstitielle avec lésion de grandes portions du poumon. En présence de fibrose focale, une dysfonction pulmonaire survient plusieurs années après le début de la maladie, alors que dans le cas d'une fibrose diffuse, le tableau clinique se développe rapidement.

Symptômes de fibrose:

respiration superficielle et rapide;

cyanose de la peau;

Causes de développement

La forme la plus commune de la maladie est la silicose. Ce type de fibrose se développe lors de l'inhalation prolongée par l'homme de poussières de quartz. L'acide salicylique, présent dans la composition de la poussière, provoque la croissance du tissu conjonctif interstitiel dans les poumons eux-mêmes. La silicose est une maladie professionnelle qui touche principalement les entreprises métallurgiques. La fibrose dans les poumons peut également apparaître chez les représentants d'autres professions, par exemple chez les constructeurs qui, en cours de production, subissent souvent l'inhalation de particules d'aluminium, d'anthracite, d'amiante, de talc, de ciment et d'aérosols de soudage. La fibrose pulmonaire focale est également possible avec le développement de la sarcoïdose. La sarcoïdose est une maladie polysystémique caractérisée par des lésions de la peau, des ganglions lymphatiques et des poumons. Entre autres choses, la fibrose pulmonaire peut également survenir avec la tuberculose, la cirrhose et les allergies, mais dans la plupart des cas, la cause véritable de la fibrose interstitielle diffuse n’est pas déterminée.

Traitement de la fibrose pulmonaire

Les formes sévères de fibrose focale et diffuse sont traitées avec des cytostatiques, des glucocorticoïdes, des immunosuppresseurs (elles affaiblissent et suppriment les réponses immunitaires de l'organisme). Des médicaments bronchodilatateurs peuvent être prescrits pour soulager ou réduire l'essoufflement. Lorsque l'exacerbation du processus inflammatoire peut être attribuée à des glucosides cardiaques, inhalation, antibiotiques. En outre, les patients sont contre-indiqués l'augmentation de l'exercice. Pour améliorer l'action des médicaments peuvent être prescrits un cours de gymnastique thérapeutique.

L'inhalation de poussière, de fumée et d'allergènes doit être évitée.

Si vous avez une toux fréquente, un essoufflement et des problèmes respiratoires, vous devez immédiatement consulter un médecin. Le médecin écoute les plaintes du patient et prescrit un examen radiologique des poumons. En cas de doute, une consultation plus étroite avec un pneumologue peut être nécessaire.

Évolution de la maladie

La prolifération du tissu conjonctif entraîne une perturbation de l'échange gazeux entre les alvéoles et les capillaires, respectivement, cette situation affecte le niveau d'oxygène dans le sang. Le corps essaie de compenser le manque d'oxygène et les lobes sains des poumons commencent à fonctionner de manière améliorée. En présence de fibrose, le niveau de pression artérielle augmente dans le petit cercle, ce qui entraîne une augmentation de la charge sur l'oreillette droite. Dans la plupart des cas, la fibrose commence à se développer progressivement et progresse plutôt lentement. Les premiers signes de pathologie sont généralement un essoufflement et une toux lors d'un effort physique, une respiration rapide. À l'avenir, la dyspnée est présente même au repos. Initialement, le manque d'oxygène peut être vu que sous la charge - la cyanose des muqueuses de la bouche, les doigts apparaît. Ensuite, la cyanose de la peau commence à se développer dans tout le corps. Entre autres choses, les patients atteints de fibrose sont beaucoup plus susceptibles de souffrir d'une inflammation des bronches et des poumons. L'emphysème pulmonaire peut souvent être diagnostiqué. Ces patients souffrent généralement de toux avec expectoration purulente.

À quel point la fibrose est-elle dangereuse?

Les patients atteints de fibrose pulmonaire diffuse décèdent dans la plupart des cas. En présence d'une forme focale de la maladie, le pronostic est plus favorable - dans certains cas, avec un traitement opportun et adéquat, les patients se rétablissent complètement.

La fibrose n'est pas toujours évitée. Les personnes dont les voies respiratoires sont excessivement sensibles doivent éviter tous les facteurs et influences pouvant irriter le système respiratoire.

Les matières fécales des oiseaux, les moisissures et la paille peuvent provoquer une inflammation des alvéoles chez les personnes présentant une sensibilité accrue des structures du système respiratoire. Au fil du temps, cette maladie menace de se transformer en fibrose pulmonaire interstitielle diffuse.

Fibrose pulmonaire: symptômes et traitement

Fibrose du poumon - les principaux symptômes:

  • Faiblesse
  • Palpitations cardiaques
  • Essoufflement
  • Toux
  • Transpiration
  • Douleur à la poitrine
  • Gonflement des jambes
  • Fatigue accrue
  • Cyanose de la peau
  • Déformation des doigts
  • Respiration sifflante dans la poitrine
  • Veines dilatées dans le cou
  • Pulsation des veines du cou

La fibrose pulmonaire est une maladie qui implique la présence de tissu cicatriciel dans la région pulmonaire, ce qui altère la fonction de la respiration. La fibrose diminue l'élasticité des tissus, ce qui rend plus difficile le passage de l'oxygène à travers les alvéoles (bulles, où l'air est en contact avec le sang). Cette maladie implique le remplacement du tissu pulmonaire normal par du tissu conjonctif. Le processus inverse de la régénération du tissu conjonctif dans le tissu pulmonaire n’est pas possible; le patient ne peut donc pas récupérer complètement, mais il est toujours possible d’améliorer sa qualité de vie.

Les causes de la maladie

Les modifications fibreuses apparaissent pour les raisons suivantes:

  • la présence de maladies infectieuses persistantes;
  • la présence d'allergies;
  • effets des radiations sur les organes humains;
  • maladies granulomateuses;
  • inhalation prolongée de poussière.

Un type local de maladie affectant une zone spécifique peut se développer de manière asymptomatique et, à des stades sévères, une fibrose locale et diffuse des racines des poumons et de leurs autres parties se fera sûrement sentir avec des symptômes aussi vifs:

  • essoufflement. Au stade initial de la fibrose diffuse, elle n'apparaît qu'après un effort physique, mais commence ensuite à poursuivre le patient, même au repos;
  • présence de toux. Au début, la toux peut être sèche, mais après un certain temps, elle s'accompagnera de crachats;
  • douleur à la poitrine;
  • la présence de respiration sifflante dans les poumons;
  • transpiration accrue;
  • cyanose (le plus souvent sur le tissu muqueux de la bouche et des doigts).

La fibrose pulmonaire apicale peut causer:

  • déformation des doigts (épaississement de l'ongle et des doigts eux-mêmes);
  • dyspnée accrue;
  • palpitations cardiaques;
  • la présence d'un grand nombre d'œdèmes dans les jambes;
  • gonflement des veines dans le cou;
  • la présence de douleur dans la région de la poitrine;
  • faiblesse et incapacité à exercer.

Ces symptômes apparaissent généralement aux derniers stades du processus pathologique.

Maladies associées à la fibrose

Le type de maladie grave qui contribue à la transformation du tissu pulmonaire ordinaire en tissu conjonctif peut se développer à l’arrière-plan:

  • alvéolite, symptôme d'insuffisance respiratoire. C'est le précurseur de la maladie;
  • l'asbestose (une maladie qui se manifeste par le contact fréquent avec la poussière d'amiante);
  • mycoses des poumons (lésions fongiques de tissus chez des patients à faible immunité);
  • le diabète;
  • blessures pulmonaires;
  • tuberculose pulmonaire (type de maladie infectieuse due à l'exposition aux poumons mycobactériens).

Les patients développent souvent une fibrose basale. La «base» de sa progression dans la plupart des situations cliniques est la bronchite chronique. Dans les premiers stades de la maladie est presque asymptomatique, mais la progression des symptômes devient plus prononcée. Le tissu conjonctif se développe, ce qui entraîne un dysfonctionnement des poumons. Il est important de diagnostiquer la maladie à temps et de commencer à la traiter afin d'éviter des complications plus graves.

Formes de la maladie

La fibrose pulmonaire peut être:

  • unilatérale (affecte un poumon);
  • bilatérale (affecte les deux poumons).

En outre, la maladie sur la localisation de l'occurrence est divisée en:

  • fibrose focale (lésion d'une petite zone);
  • fibrose totale (lésion du poumon complètement).

En fonction de la gravité du développement de la maladie est divisé en:

  • fibrose pulmonaire des poumons. C'est une prolifération de tissu conjonctif qui alterne avec des zones du tissu pulmonaire;
  • la cirrhose. C'est un remplacement complet des tissus, ce qui pose des problèmes de fonctionnement des vaisseaux pulmonaires et de déformation des bronches;
  • la sclérose en plaques. Exprimé dans le remplacement complet du tissu conjonctif du poumon, ce qui provoque l'organe du phoque.

Selon le motif de l’apparition, on distingue ces types de maladies:

  • fibrose due aux poussières qui survient généralement chez les représentants de certaines professions qui sont forcés d'entrer en contact avec des poussières (silicose, asbestose);
  • fibrose focale, qui survient dans les maladies du tissu conjonctif (lupus, arthrite, type rhumatoïde);
  • après une infection;
  • fibrose pulmonaire idiopathique. Ce type de maladie survient sans raison apparente.

Causes de la maladie

Parmi les principaux facteurs qui contribuent au développement de la transformation tissulaire, émettent:

  • exposition à des facteurs de production (inhalation par le patient de farine, copeaux, sable, poussière de ciment et autres petites substances);
  • vascularite (processus inflammatoire qui affecte les vaisseaux sanguins);
  • tuberculose ou pneumonie transférée. Après ces maladies, une tuberculose pulmonaire fibreuse caverneuse peut se développer. C'est une pathologie dangereuse dans laquelle le tissu pulmonaire est largement affecté. Il est important de diagnostiquer rapidement et de commencer à traiter la tuberculose pulmonaire fibreuse caverneuse, car un traitement inadéquat peut entraîner des complications graves, dangereuses non seulement pour la santé, mais également pour la vie du patient.

Diagnostics

Commencer à traiter la maladie n’est possible qu’après un diagnostic approfondi. Pour ce faire, les médecins utilisent à la fois des méthodes d’examen en laboratoire et des méthodes instrumentales, qui permettent de déterminer la localisation de la maladie, l’étendue de la lésion, etc.

La méthode de diagnostic la plus efficace est la nomination d'une radiographie. Cela aide à identifier les pathologies à la racine et dans d'autres zones. En outre, afin de détecter les modifications fibrotiques dans les poumons, un scanner des poumons (tomodensitométrie) est utilisé. En outre, le médecin vous prescrira une angiopulmonographie du patient, qui indiquera s'il y a des modifications dans les vaisseaux sanguins (rétrécissement ou expansion des branches des vaisseaux).

La fibrose pulmonaire fibro-caverneuse peut également être détectée par bronchoscopie ou analyse de la fonction respiratoire. À la suite de l'analyse, il est possible de déterminer la fréquence respiratoire, le volume inspiratoire et la conductivité de l'air dans les bronches.

Comment traiter une maladie

Le traitement de la fibrose pulmonaire doit être basé sur:

  • exclusion de l'influence des composants nocifs pour la lumière (poussière);
  • oxygénothérapie. Dans ce cas, le patient doit porter un masque dans lequel l'oxygène est fourni;
  • l'utilisation de médicaments à large spectre;
  • intervention chirurgicale (retrait du site pulmonaire endommagé par une fibrose).

En outre, en utilisant parfois des remèdes populaires pour lutter contre la maladie. Les médecins ne reconnaissent pas officiellement le traitement traditionnel, mais ils sont parfois autorisés à utiliser leurs moyens approuvés. Par exemple, la teinture d’adonis avec l’ajout de fenouil et de cumin aidera à compenser la quantité d’oxygène. Ce remède populaire doit être insisté, filtré et bu 3 fois par jour.

En outre, le traitement de la fibrose pulmonaire est effectué à l'aide d'exercices spéciaux. La gymnastique respiratoire aide à soigner les maux. Il vise la reprise partielle ou totale du travail du corps.

Prévention des maladies

Afin de ne pas traiter cette maladie grave, les médecins recommandent de prendre les mesures préventives suivantes:

  • éviter le stress;
  • arrêter de fumer;
  • observer les mesures de sécurité au travail;
  • subir périodiquement un examen physique.

Si vous pensez souffrir de fibrose pulmonaire et des symptômes caractéristiques de cette maladie, votre pneumologue peut vous aider.

Nous vous suggérons également d'utiliser notre service en ligne de diagnostic des maladies, qui sélectionne les maladies possibles en fonction des symptômes entrés.

La maladie, qui se caractérise par la formation d'une insuffisance pulmonaire, se présente sous la forme d'une libération massive du transsudat des capillaires dans la cavité pulmonaire et du fait de l'infiltration des alvéoles, est appelée œdème pulmonaire. En termes simples, l'œdème pulmonaire est une situation où le liquide dans les poumons stagne et coule à travers les vaisseaux sanguins. La maladie se caractérise par un symptôme indépendant et peut être formée sur la base d'autres affections graves du corps.

L'insuffisance cardiopulmonaire est une pathologie des systèmes respiratoire et cardiovasculaire, progressant sous l'effet d'une augmentation de la pression dans la circulation pulmonaire. En conséquence, le ventricule droit du cœur commence à fonctionner de manière plus intense. Si la maladie progresse sur une longue période et que son traitement n'est pas effectué, les structures musculaires du côté droit du cœur augmenteront progressivement leur masse (en raison d'un travail intensif).

La médiastinite est un processus inflammatoire dans le tissu médiastinal. Dans cette maladie, les nerfs et les vaisseaux sont comprimés, ce qui provoque le développement du tableau clinique. Si le traitement n'est pas instauré à temps, la probabilité de décès est élevée. Il convient de noter que ce processus pathologique entraîne de graves complications pour le travail des autres systèmes du corps.

La myocardite est un nom générique pour les processus inflammatoires dans le muscle cardiaque, ou le myocarde. La maladie peut apparaître sur le fond de diverses infections et lésions auto-immunes, l'exposition à des toxines ou à des allergènes. Il existe une inflammation primaire du myocarde, qui se développe en tant que maladie indépendante, et secondaire, lorsque la pathologie cardiaque est l'une des principales manifestations d'une maladie systémique. Avec un diagnostic opportun et un traitement complexe de la myocardite et de ses causes, le pronostic de récupération est le plus réussi.

La cardiosclérose est appelée maladie cardiaque chronique, due à la formation de tissu conjonctif dans l’épaisseur du muscle cardiaque. Cette maladie est principalement non autonome, et se manifeste souvent dans le contexte d'autres maux du corps. La cardiosclérose est une maladie grave qui perturbe le fonctionnement du cœur et qui survient à la base de diverses causes et pathogènes.

Avec l'exercice et la tempérance, la plupart des gens peuvent se passer de médicaments.

Caractéristiques pathologiques de la fibrose pulmonaire, traitement et pronostic

La fibrose pulmonaire est un processus pathologique dans lequel un tissu fibreux se forme dans l’organe. C'est une forme spéciale de tissu conjonctif à haute résistance. Il a une structure de collagène de fibres élastiques. Normal dans le corps, ce tissu tapisse les articulations et les tendons.

Dans la fibrose pulmonaire, des modifications fibro-focales se produisent dans l'organe, qui remplacent les tissus sains et conduisent à un dysfonctionnement du système respiratoire.

Causes de la maladie et changements pathologiques

Dans la fibrose pulmonaire, il se produit une production active de collagène, une prolifération anormale de tissu conjonctif remplace progressivement le parenchyme sain. Ce processus est irréversible, le mécanisme de substitution inverse ne fonctionne pas.

Causes et facteurs prédisposants:

  • maladies infectieuses et inflammatoires chroniques du système respiratoire;
  • réactions allergiques générales, asthme bronchique;
  • exposition aux radiations;
  • blessure mécanique;
  • pathologies congénitales et héréditaires;
  • maladies professionnelles - granulomatose (silicose, amylose, asbestose, anthracose, bérylliose);
  • les effets des médicaments - sulfamides, antibiotiques, cytostatiques (médicaments pour la chimiothérapie);
  • maladies infectieuses - syphilis, tuberculose.

Les facteurs de risque incluent le tabagisme, les conditions environnementales défavorables (poussière de métaux, bois), le reflux gastro-oesophagien, dans lequel se produit une microaspiration des voies respiratoires (ingérée par le contenu de l'estomac).

Les modifications fibreuses du tissu pulmonaire au cours d'une inflammation prolongée commencent par des modifications structurelles des vaisseaux sanguins. Le premier à tomber sous la destruction de l'artère. Le remplacement fibreux du parenchyme de l'organe lui-même se produit progressivement. Le tissu conjonctif affecte les couches anatomiques normales qui séparent les capillaires et les cavités alvéolaires. Ainsi, l'épithélium, l'endothélium et les membranes capillaires sont progressivement détruits.

Pour arrêter de tels changements, le corps inclut un processus de réparation (récupération). Les médiateurs sont activés - des substances biologiquement actives qui déclenchent le processus de cicatrisation. Peu à peu, ces transformations deviennent incontrôlables et la dégénérescence omniprésente du tissu pulmonaire en tissu conjonctif commence.

Aux derniers stades de la maladie, une fibromatose étendue se forme, une pathologie dans laquelle le parenchyme perd complètement son extensibilité et son élasticité. Des couches répétées de fibres conjonctives entraînent la formation de cordons fibreux dans les poumons, qui modifient non seulement les alvéoles, mais également les vaisseaux et les nerfs. Il y a des cavités fermées et limitées.

Les changements fibreux dans les poumons sont une pathologie dans laquelle se développent des violations graves de la fonction respiratoire des poumons (insuffisance des échanges gazeux).

Types de fibrose pulmonaire

La maladie, en fonction du degré de distribution dans le corps, la localisation est divisée en plusieurs types, ce qui crée une valeur diagnostique et vous permet d’affecter un traitement adéquat:

  • La fibrose locale est une partie strictement limitée du tissu pulmonaire. Sur les images de rayons X, limites clairement visibles du processus pathologique. Asymptomatique et dérange rarement les patients.
  • Fibrose focale - présence dans les poumons de plusieurs foyers inflammatoires de la zone et de la structure de la plaie. Ils peuvent être à la fois limités et diffus (diffus, sans limites claires).
  • La fibrose radicale est une lésion du parenchyme dans le segment où la jonction du poumon avec les organes médiastinaux (cœur, aorte, artère pulmonaire) est localisée de manière anatomique.
  • La fibrose apicale est la prolifération du tissu conjonctif au sommet du poumon (segment apical). Les premières manifestations de la maladie s'apparentent à une bronchite. Facilement déterminé par radiographie.
  • Fibrose péribronchique - Le tissu conjonctif formé autour des bronchioles est une conséquence de la bronchite ou de la bronchopneumonie. La fibrose des bronches se développe également avec le temps. La cicatrisation de l'arbre bronchique entraîne une obstruction des voies respiratoires inférieures.
  • Fibrose interstitielle - le tissu conjonctif se développe autour des vaisseaux et dans les septa interalvéolaires. Développe après avoir souffert d'une pneumonie.
  • La fibrose postradiation est une maladie secondaire qui survient chez les patients après irradiation des poumons dans le traitement du cancer.

Symptômes de fibrose pulmonaire

Les principaux symptômes de la fibrose sont un essoufflement croissant et une toux sèche et improductive, qui est paroxystique. Lors de l'utilisation d'antitussifs, l'attaque n'est pas soulagée en raison de la faible sensibilité de la fibrose à ces médicaments.

La fibrose pulmonaire à prédominance affecte les personnes de plus de 50 ans. Mais des signes tangibles de la maladie, qui aggravent l'état de santé, apparaissent après 60 à 70 ans. L'état général d'une personne se détériore progressivement, mais il existe des cas de progression rapide de la maladie.

Au début de la maladie, l’essoufflement n’est pas perceptible et ne gêne pas les gens. Ensuite, il se développe progressivement et il est difficile pour une personne de supporter un exercice, même mineur (marche tardive, flexion, accroupissement). Dans les phases finales, il est difficile pour le patient de parler, un essoufflement grave est présent au repos, en position horizontale.

Dans le contexte de modifications destructrices des poumons, une insuffisance respiratoire et une hypoxie se développent. Symptômes:

  • respiration superficielle fréquente;
  • peau pâle avec une teinte bleue;
  • palpitations cardiaques;
  • les muscles supplémentaires sont impliqués dans l'acte de respiration;
  • une forte baisse de force, fatigue chronique;
  • perte de poids, asthénie;
  • vertige, sommeil nocturne médiocre, somnolence diurne;
  • gonflement, insuffisance cardiaque.

La principale complication de la maladie est le développement d'un «cœur pulmonaire». Les formations fibreuses dans les alvéoles entraînent une augmentation de la pression dans la circulation pulmonaire. En conséquence, la charge sur le myocarde augmente, il hypertrophie. Signe - augmentation de la moitié du cœur à droite (ventricule et oreillette) par rapport à gauche.

Chez certains patients, dans le contexte de la fibrose, se développe un fibrome pulmonaire - une tumeur bénigne des fibres du tissu conjonctif.

Diagnostic de la maladie

Avant de traiter la fibrose pulmonaire, un diagnostic approfondi est effectué dans le cadre d'une consultation de spécialistes de différentes branches de la médecine.

La maladie est souvent détectée par fluorographie prophylactique. L'image montre clairement les zones sombres du poumon, ce qui indique la présence d'un processus pathologique. Pour un examen plus détaillé de la poitrine humaine est envoyé à des rayons x.

Les radiographies montrent clairement des lésions avec une fibrose limitée. En cas de dommage radical, les points sombres de la photo sont les racines des poumons fibro-modifiées. Sur fibrogramme fluorogramme des racines du poumon avec des contours flous.

La tomodensitométrie à haute résolution revêt une grande importance pour le diagnostic. Lors de l'analyse couche par couche, les signes pathologiques suivants sont déterminés:

  • ombres caractéristiques avec fibrose linéaire;
  • Fibrose typha avec une structure en nid d'abeille sous la forme d'espaces kystiques remplis d'air d'un diamètre maximal de 1 cm;
  • fibrose des bronches, accompagnée d'une bronchiectasie (zones élargies de l'arbre bronchique avec une paroi endommagée);
  • les mèches parenchymateuses sont ternes mais ne sont pas prononcées;
  • en cas de lésion liée à la plèvre apicale, on trouve des micro-ruelles, des kystes et des pièges à air.

Dans certains cas, pour clarifier le diagnostic, une biopsie est prescrite aux patients, qui n'est pas obligatoire pour tous. L'examen histologique des tissus montre clairement l'alternance des zones saines du parenchyme avec des modifications fibreuses cellulaires. L'inflammation dans les tissus est faible, il existe des zones d'infiltration de plasma et de lymphocytes. Le collagène est très dense. Les kystes sont remplis d'épithélium enflammé et de mucus.

Traitement de la fibrose pulmonaire

Le traitement de la fibrose pulmonaire est conservateur et basé sur une médecine factuelle. La pharmacothérapie ne peut pas arrêter les changements destructeurs dans les poumons et guérir le patient. Par conséquent, il est de nature palliative et vise à prolonger au maximum la vie d’une personne.

Médicaments pour le traitement de la fibrose pulmonaire:

  1. Médicaments hormonaux - glucocorticoïdes. Ils réduisent la sévérité de l'inflammation chronique, mais n'arrêtent pas la production de collagène (hydrocortisone, prednisolone).
  2. Antispasmodiques - pour détendre les muscles lisses des voies respiratoires et améliorer le drainage (noradrénaline, izadrine, téofédrine).
  3. Mucolytiques (expectorants) - éliminent les obstructions, soulagent la toux (Lasolvan, Erespal, Ascoril).
  4. Glycosides cardiaques - soutiennent le travail du muscle cardiaque (digoxine, adonizide, strofantine).
  5. Anti-inflammatoires non périodiques - atténuent et soulagent les douleurs thoraciques (Nimesil, Diclofenac, Ibuprofen).
  6. Préparations à base de potassium - aliments pour mikarda (Asparkam, Panangin).

Chaque patient hospitalisé reçoit une oxygénothérapie - saturation en oxygène du corps.

La gymnastique respiratoire dans la fibrose pulmonaire est le principe de base de la lutte contre la dyspnée. Il vous permet de renforcer les muscles respiratoires, ce qui rend la respiration plus profonde.

Le traitement de la fibrose pulmonaire par des remèdes populaires est inefficace. Des herbes médicinales peuvent être prescrites pour renforcer le système immunitaire et maintenir la vitalité du patient.

L'espérance de vie dans la fibrose pulmonaire ne dépasse pas 5 ans. Avec une pathologie en développement rapide, le résultat mortel survient en quelques mois. Prévention de la maladie - abandon du tabac, respect des consignes de sécurité au travail, protection du travail, précaution lors de l'utilisation de composés chimiques volatils dans la vie quotidienne.