Comment se transmet la tuberculose? Formes de tuberculose. Tuberculose: symptômes, comment se transmet-elle

Notre vie est pleine de moments imprévisibles. Aujourd'hui, une personne en parfaite santé peut se coucher demain avec une maladie grave. Attitude irresponsable envers vous-même - la cause de nombreux maux, y compris les plus dangereux. Comment la tuberculose est transmise, quelles en sont les causes, les formes et l’issue, que chaque adulte devrait connaître. Un traitement précoce peut sauver des vies.

Tuberculose - quel genre de maladie?

La tuberculose est une maladie infectieuse des voies respiratoires supérieures, causée par des bâtons de Koch (bactérie découverte par un biologiste allemand). Le microbe est très stable dans l'environnement. Il dure des semaines, voire des mois, et est stocké dans des articles ménagers, des livres et de l’eau. Cependant, lorsqu'il est exposé au soleil, il meurt en moins d'une heure.

La tuberculose peut prendre différentes formes: pulmonaire et extrapulmonaire. La tuberculose pulmonaire est ouverte et fermée.

Deux stades de la maladie

La tuberculose affecte le plus souvent les poumons. Il existe des stades primaire et secondaire de la maladie.

Primaire est présent chez les personnes qui n’ont jamais été infectées auparavant. La maladie souvent à un stade précoce se développe sans symptômes. Sur les radiographies, on peut noter de petits phoques - il s’agit de foyers inflammatoires dans lesquels les microbes «dorment» longtemps.

Complexe de tuberculose primaire - propagation de l'infection par les vaisseaux lymphatiques. En conséquence, des foyers d'inflammation sont formés.

Lorsque, après sa guérison complète, une personne est à nouveau infectée, il convient de parler du stade secondaire de la maladie. Ce peut être:

  • Focal - formé un petit nombre de foyers de forme productive.
  • Disséminé - plusieurs foyers. Se développe progressivement. Il se caractérise par une intoxication grave.
  • Infiltrant - la fusion de plusieurs foyers d'inflammation en un seul.
  • Caverneux - la formation d'une cavité isolée de la dégradation du tissu pulmonaire. La cavité contient des mycobactéries avec des expectorations. La forme caverneuse se produit à la suite des formes précédentes.
  • Tuberculome - ne présente souvent aucun symptôme prononcé. Principalement trouvé dans l'examen professionnel. Le plus souvent, affecte des personnes physiquement fortes et en bonne santé.
  • Fibrous-cavernous - le plus dangereux.

Formes ouvertes et fermées

Les patients atteints de tuberculose qui n'ont pas reçu de traitement approprié meurent. La maladie peut causer la pathologie de n'importe quel organe. Cependant, le site de localisation le plus courant est les voies respiratoires supérieures.

Chaque adulte doit savoir ce qu'est la tuberculose pulmonaire, comment cette maladie est transmise et sous quelles formes elle peut se développer.

Dans la forme fermée, l'infection ne s'étend pas au-delà des buttes formées. La personne dans ce cas n'est pas contagieuse. Il n'est qu'un porteur. La forme ouverte est plus lourde. Le tissu pulmonaire se décompose, provoquant la libération de l'infection et des expectorations. La forme fermée de la tuberculose est la première étape de la maladie. Ouvert - secondaire.

Signes et symptômes de la tuberculose pulmonaire

Les premiers stades de la maladie ne présentent souvent aucun symptôme et ne peuvent être détectés qu'au cours d'une fluorographie normale. C'est pourquoi il est nécessaire d'avoir lieu au moins une fois par an. Les stades secondaires de la tuberculose se caractérisent par l’apparition des symptômes suivants:

  • Tout d’abord, c’est une longue toux qui ne passe pas.
  • Écoulement des crachats et douleur thoracique.
  • Avec formes sévères - hémoptysie.
  • Sueurs nocturnes accrues, parfois accompagnées de fièvre.
  • Perte de poids et appétit.

L'apparition de ces signes ne parle que de forme ouverte.

Beaucoup de gens sont intéressés à savoir si la tuberculose (forme fermée) est transmise ou non. La réponse est simple: non. La personne n'est qu'un porteur et peut très rarement être contagieuse pour les autres.

La forme fermée est diagnostiquée en fonction des symptômes suivants:

  • Faiblesse et fatigue (constante).
  • Avec une respiration profonde, des douleurs se produisent dans la poitrine.
  • Les rayons X montrent des accumulations de fluide.

Tuberculose pulmonaire - comment se transmet la maladie?

Les symptômes de la tuberculose ressemblent souvent au rhume. L'automédication peut donner un léger résultat temporaire, et une personne qui a une forme ouverte continue à infecter les autres. Souvent, à propos de sa maladie, il ne s'en rend même pas compte.

Tuberculose ouverte, comment se transmet-elle? Ils peuvent être infectés comme suit:

  • Gouttelettes aéroportées. C'est tousser, éternuer, parler, chanter. Dans le même temps, le patient libère des centaines de bactéries dans l’air et une personne en bonne santé, au système immunitaire affaibli, «s’accroche» calmement à elles.
  • À travers les articles ménagers - vaisselle, linge de lit.
  • In utero. Dans de très rares cas.
  • La transmission alimentaire survient lorsqu'une personne a consommé des aliments contaminés.

En sachant ce qu'est la tuberculose pulmonaire, comment cette maladie se transmet, chacun peut se protéger de cette maladie. Si une toux prolongée et un malaise ont été détectés, vous devez immédiatement vous rendre à l'hôpital pour un diagnostic et un traitement. Aux fins de la prophylaxie, la fluorographie pulmonaire doit être effectuée une fois par an.

Vous devez également vous rappeler que la tuberculose (forme fermée) est transmise très rarement, uniquement par contact étroit (par exemple, dans un couple marié), et ce n'est pas toujours le cas.

Traitement de la maladie

Selon la forme de la maladie découverte, le traitement peut être différent. D'une manière ou d'une autre, il est effectué en permanence. Des dispensaires spéciaux pour la tuberculose sont disponibles dans chaque ville. Cependant, ils sont très éloignés des complexes résidentiels, compte tenu de la transmission de la tuberculose. Le traitement dure au moins six mois.

Le traitement principal consiste en une antibiothérapie associée à une conformité alimentaire et sanitaire. Se débarrasser de la tuberculose à la maison est impossible. Par conséquent, le traitement est effectué uniquement dans un hôpital sous la supervision de professionnels expérimentés. Les formes faiblement exprimées de la maladie sont complètement guéries.

Le diagnostic le plus précis de la tuberculose est la fluorographie, qui montre clairement tous les foyers d'infection.

Le traitement de la maladie se déroule en deux étapes - il s’agit d’un traitement intensif à long terme. Lorsque les modifications dans les poumons deviennent irréversibles et que la chimiothérapie ne donne aucun résultat, des méthodes chirurgicales peuvent être utilisées. Les patients atteints de tuberculose qui n'ont pas reçu de traitement antibiotique pendant 6 à 8 mois sont traités rapidement.

Méthodes traditionnelles de traitement

Ils peuvent être utiles uniquement en combinaison avec une thérapie complexe. Favorablement sur le corps, infecté par la baguette de Koch, affecte:

  • Produits laitiers, en particulier lait (jusqu'à 2 litres par jour).
  • Jus et raisins.
  • Infusions de racine d'Althea (améliorer l'expectoration).
  • Décoctions de plantes (pied de pied, romarin sauvage, bourgeons de pin).
  • Huile de poisson
  • Chou blanc

Pour une récupération rapide, les patients doivent observer le mode de vie correct, abandonner l'alcool et les narcotiques. Les fumeurs, les personnes dépendantes à l'alcool et les toxicomanes sont à risque.

La marche et les bains de soleil ont un effet positif. Ils sont particulièrement efficaces dans le cas de formes extra-pulmonaires de la maladie (tuberculose de la peau, des os, des articulations).

La meilleure prévention de la maladie est le vaccin BCG, qui est administré aux bébés encore à l'hôpital. Ainsi, les réactions ultérieures à Mantoux (tests tuberculiniques) aident à détecter la maladie à un stade précoce et à entamer immédiatement le traitement. Dans ce cas, la question de savoir ce qu'est la tuberculose, la forme ouverte de transmission et de traitement de la tuberculose ne se posera pas. La maladie peut être traitée beaucoup plus rapidement.

Tuberculose extrapulmonaire

Le caractère insidieux de la bactérie Koch est que, lorsqu'elle pénètre dans le corps, elle peut affecter absolument n'importe quel organe. Le plus souvent, la tuberculose attaque les poumons, mais il en existe des formes extrapulmonaires:

  • Tuberculose du système digestif (intestin grêle, caecum).
  • Tuberculose du système génito-urinaire (rein, organes génitaux, voies urinaires).
  • Tuberculose du système nerveux central (moelle épinière, cerveau).
  • Tuberculose des os, des articulations.
  • Tuberculose de la peau, des yeux.

En conséquence, un foyer d'infection se forme dans chacun des organes affectés. La maladie leur cause une douleur et altère leur fonctionnement.

Symptômes de formes extrapulmonaires

Pour identifier la maladie, vous pouvez utiliser des rayons X ou un test à la tuberculine. Les formes extrapulmonaires conduisent à la formation de cavités (cavités) sur tout organe et à la désintégration de leurs tissus. Dans le même temps, le patient peut se plaindre de diverses maladies - conjonctivite, migraines, cystite - sans même être au courant du développement de la tuberculose dans le corps.

Les signes de la maladie peuvent être très différents:

  • Douleur, gonflement de la peau.
  • Augmentation de la température
  • Somnolence et fatigue.
  • Douleur dans les organes.
  • La transpiration, surtout la nuit.
  • Perte de poids et appétit.

De nombreux patients s'intéressent à la manière dont la tuberculose extra-pulmonaire est transmise. La réponse est simple: tout comme ses autres formes. Après tout, l'agent responsable est tout de même la même mycobactérie.

Le traitement de la tuberculose extrapulmonaire est effectué en permanence par un complexe de traitements, de procédures physiques et d’autres mesures nécessaires. Utilisez souvent la méthode chirurgicale par laquelle le tissu affecté est enlevé.

Tuberculose pendant la grossesse

La procréation est un processus très important pour chaque future mère. Le corps d'une femme pendant la grossesse devient, comme nul autre, vulnérable et susceptible à diverses infections et maladies. Tout cela à cause d'une immunité affaiblie.

Connaissant le mode de transmission de la tuberculose, une femme enceinte devrait se rendre dans des endroits très fréquentés avec une extrême prudence et éviter d'autant plus le contact avec des patients infectés. En effet, souvent, le patient ne soupçonne même pas qu’il souffre d’une maladie dangereuse.

Cependant, il est des cas où une femme a été infectée bien avant sa grossesse et, pendant tout ce temps, la maladie a «dormi» dans le corps, attendant le bon moment.

Le plus souvent, la tuberculose pendant la grossesse est déterminée au premier trimestre, un peu moins, au second. Symptômes:

  • Malaise.
  • Augmentation de la température
  • Frissons et fièvre.
  • Toux (persistante et sèche).

Tous les signes peuvent être confondus avec la toxicose. La maladie progresse et tarde.

Il est possible de diagnostiquer une maladie chez la femme enceinte à l'aide d'un test tuberculinique, ainsi que d'une fluorographie. Il est prescrit dans les cas extrêmes. Après tout, l'exposition est dangereuse pour le fœtus.

Les formes pulmonaires de tuberculose, contrairement aux maladies extra-pulmonaires, ne pénètrent pas jusqu'à l'enfant et ne présentent pas de danger particulier. Cependant, la menace elle-même est une thérapie, qui comprend de longs traitements antibiotiques. Les naissances chez les femmes enceintes atteintes de tuberculose sont généralement prématurées.

Tuberculose chez les enfants

Pour suspecter le développement d'une infection chez les enfants peut être en utilisant le test de Mantoux. Le premier vaccin - un vaccin BCG - est administré au bébé alors qu'il est toujours à l'hôpital. Les complications après le test parlent presque toujours de la primo-infection par la tuberculose.

Les symptômes chez un enfant sont souvent absents. Cependant, les parents peuvent observer:

  • Mauvais sommeil
  • Capricieux
  • Fatigue
  • Troubles de l'estomac.
  • Perte de poids.
  • Manque d'appétit.
  • Augmentation de la température (jusqu'à 39 degrés).
  • La toux peut être légère.
  • Pas de douleur ou d'essoufflement.

Le traitement de la maladie est effectué de manière permanente à l’aide d’un traitement antibiotique qui ne s’arrête pas avant six mois. Le complexe utilise également une thérapie physique, des exercices de respiration, une alimentation, de l’eau et d’autres procédures récréatives qui renforcent l’immunité.

Tuberculose Nutrition

Une grande importance pour la maladie de la tuberculose a une bonne nutrition. Le patient perdant constamment du poids, tous les efforts sont déployés pour le stabiliser. Le régime alimentaire devrait être au moins 4 fois.

Le régime alimentaire du patient comprend des quantités accrues de protéines, de produits laitiers, de viande et de fruits de mer, ainsi que de légumes, de fruits et de jus de fruits. Deux fois plus de besoins en vitamines, en particulier les groupes B et C.

Le régime thérapeutique n ° 11 est souvent prescrit aux patients tuberculeux, ce qui implique l’utilisation de tous les aliments habituels. Cependant, il est prévu que le patient n'a aucun problème de digestion.

Il est nécessaire de limiter l'utilisation de viande et de poisson très gras, de chocolat, de gâteaux et de crèmes, ainsi que d'épices et de salés.

Vous bénisse!

Le vingt et unième siècle a été marqué par le développement de nouvelles technologies qui n’ont pas ignoré la médecine. Cependant, certaines maladies restent intraitables ou incurables. Ceux-ci incluent des formes sévères de tuberculose.

Chaque adulte doit savoir ce qu'est la tuberculose, ses symptômes et son mode de transmission. Ce n'est qu'ainsi que vous pourrez vous protéger d'une maladie grave. Ne négligez pas un mode de vie sain. Les personnes ayant de mauvaises habitudes sont plus susceptibles d’être infectées.

Tuberculose pulmonaire focale: contagieuse ou non, traitement, symptômes, quelle quantité traiter et comment se transmet-elle?

Si des signes de tuberculose sont détectés, une hospitalisation immédiate sera nécessaire, surtout s'il s'agit d'une forme focale. Un danger élevé pour la société est représenté par les personnes qui ont une forme ouverte, mais l'incidence ne peut être réduite que par un diagnostic précoce et un traitement rapide.

Au niveau de l'État, les citoyens devraient bénéficier de conditions de travail acceptables ne menaçant pas leur santé, il en va de même pour les migrants en visite.

Qu'est ce que c'est

La tuberculose pulmonaire focale se distingue des autres formes en ce qu'elle présente peu de symptômes, une évolution bénigne et aucun dommage au tissu pulmonaire. Les régions corticales des poumons sont affectées par une inflammation d'un diamètre de 8 à 10 mm. Voici les foyers de Simon - effets résiduels de l'infection principale. Lorsque les symptômes de la maladie commencent à apparaître, une tuberculose focale aiguë ou une lésion d’Abrikosov peut se développer, qui est accompagnée d’une pneumonie caséeuse. Les lésions Abrikosov sont localisées sur 1 ou 2 segments du poumon sous forme de phoques de 3 cm de diamètre.Si les deux poumons sont atteints, des lésions Asphoff - Bullet peuvent apparaître lors de la guérison.

Cette manifestation de tuberculose primaire et secondaire est localisée lors d'une exacerbation dans les ganglions lymphatiques et les bronches, et les agents responsables de la maladie sont des mycobactéries du genre Mycobacterium. Tout commence par une endobronchite, puis de petites branches des bronches sont progressivement atteintes. Par la suite, les parois des bronches et des tissus pulmonaires altérés subissent une nécrose, ce qui entraîne une pneumonie. Le processus pathologique n'affecte que la zone autour de la lésion, mais une diffusion hématogène est visible sur les restes situés au sommet des poumons. Après la guérison de pathologies, des ombres focales peuvent apparaître.

Formes de tuberculose focale:

  1. Soft-focal.
  2. Fibre chronique fibreuse.

Au stade de la forme soft-focal, des ombres avec des contours faibles de taille et d'intensité différentes sont détectées. L'examen tomographique repose sur des modifications pathologiques du poumon postérieur. La tomodensitométrie révèle les sites de lésion dans les poumons. Les grandes lésions tissulaires ont une structure homogène et les contours sont indistincts. De petits foyers de tuberculose sont visualisés sur le tissu pulmonaire et les parois deviennent plus épaisses.

La forme fibro-focale de la pathologie sous forme chronique se manifeste sous forme de sceaux et de cordons. De tels changements peuvent se développer de différentes manières et comporter deux phases: active et passive. L'activité du processus peut être confirmée par des modifications de la plèvre.

La maladie est caractérisée par un processus inflammatoire complété par des tubercules.

Les symptômes

La forme focale des lésions pulmonaires est divisée en trois phases: infiltration, désintégration et induration, mais les signes du tableau clinique apparaissent différemment pour chacune d’elles.

Le stade initial peut ne présenter aucun symptôme, mais les toxines, pénétrant dans le sang, affectent différents organes et tissus. Les principaux symptômes de la tuberculose pulmonaire focale:

  • La fatigue;
  • Transpiration;
  • Diminution de la capacité de travail;
  • Faible appétit;
  • Perte de poids;
  • Se sent chaud au visage;
  • Frissons et fièvre;
  • Douleur dans les côtés;
  • Toux avec expectorations;
  • Respiration sifflante;
  • Respiration lourde

Il est possible d'identifier la maladie lors d'une fluorographie prophylactique ou d'un diagnostic, à la demande du patient. Les symptômes surviennent chez un tiers des patients, dans le reste, la maladie est sans symptômes. Outre les principaux symptômes, une dystonie vasculaire peut entraîner une intoxication par une tuberculose focale. Des hochets sont diagnostiqués chez certains patients en phase de désintégration lors d'un processus de focalisation exsudatif.

Il s’agit d’un long trajet de tuberculose focale qui déforme la poitrine. Tandis que le processus est localisé dans l’un des poumons, il peut provoquer un ralentissement de la respiration. Après la chirurgie, la déformation peut devenir plus prononcée en raison d'un pneumothorax spontané.

Traitement

La tuberculose pulmonaire focale doit être pratiquée à l'hôpital pour tuberculose et inactive - en consultation externe, sous la supervision d'un médecin. Tout d'abord, un phthisiologue prescrit des médicaments antituberculeux en association avec des vitamines, alors qu'il devrait exister un régime alimentaire sain à part entière.

Un traitement complexe, une combinaison de mesures de traitement antimicrobien et de principes de nutrition appropriée peut soigner le patient. Etapes du traitement:

  1. Le but de la thérapie antibiotique, y compris des médicaments - l'isoniazide, la rifampicine, l'éthambutol et la pyrazinamide. Si vous utilisez cette association pendant trois mois, vous pouvez passer à deux médicaments, la rifampicine et l'isoniazide ou l'isoniazide avec éthambutol pendant trois mois supplémentaires.
  2. L'utilisation d'immunomodulateurs pour activer les processus immunitaires.
  3. Les hépatoprotecteurs sont capables de protéger le foie, en raison de la toxicité des médicaments antituberculeux, ils sont associés à une chimiothérapie.
  4. Si le processus de tuberculose focale est prononcé, utilisez rarement des glucocorticoïdes.
  5. Thérapie avec les vitamines A, B1 et B2.
  6. Une bonne nutrition, qui prévaudra dans le régime alimentaire devrait être un aliment protéiné.
  7. Après le traitement d'une forme de tuberculose pulmonaire, il est recommandé de se rendre dans un sanatorium ou une pension de famille.

Le traitement de la tuberculose pulmonaire focale a dans la plupart des cas un résultat positif. Dans de rares cas de tuberculose chronique, des complications telles que la pneumosclérose sont possibles, avec un site de calcification, le patient peut avoir besoin d'une chimioprophylaxie.

Combien est traité?

Selon les statistiques, en moyenne, au bout d’un an, une personne a la possibilité de se relever de l’accomplissement de toutes les exigences et prescriptions, et surtout, d’une chimiothérapie bien choisie. Sous surveillance hospitalière et traitement adéquat, le processus de guérison dure de 4 à 5 mois à 11-12 ans. Dans la phase active de la tuberculose focale, on lui montre l'hôpital pour tuberculeux, où le traitement dure jusqu'à trois mois, dans la pire position jusqu'à neuf.

Si la pathologie est détectée au début de la maladie, elle peut être traitée à domicile sous les conseils d'un médecin, mais une hospitalisation sera nécessaire ultérieurement. Tout dépendra de la forme de la tuberculose, mais le processus de guérison peut prendre de quelques mois à un an et demi. Le plus souvent, la forme focale peut être guérie après 6 mois à partir du moment de l'infection.

Le traitement est divisé en trois étapes:

  • Séjour à l'hôpital;
  • Hôpital de jour partiel des boues;
  • Traitement ambulatoire.

Sous une forme ouverte, le traitement d'un patient dure 3 mois dans un hôpital sous la supervision d'un médecin, puis, lorsque le danger est présent, un transfèrement dans un hôpital de jour avec l'utilisation de médicaments coûteux est possible. Les dates prescrites par le médecin pour le traitement ne doivent pas être interrompues afin d'éviter une nouvelle détection de la maladie. Dans les cas graves de résistance aux bâtons de Koch, le traitement peut durer 2 à 3 ans.

Avec la forme fermée de tuberculose, le patient est obligatoirement hospitalisé et la durée du séjour dépend du degré de progression de la maladie.

Contagieux ou pas?

En fonction de la forme et du stade de la maladie, son caractère infectieux est déterminé. À un stade précoce de la maladie, la tuberculose peut ne pas être contagieuse lorsqu'elle est contactée par des gouttelettes en suspension dans l'air, mais elle peut être transmise par le sang. Si la tuberculose focale devient disséminée, les microbactéries peuvent se propager par le sang et la lymphe dans tous les organes. A ce stade, la forme de la tuberculose devient ouverte et très dangereuse pour les autres.

Si une infection mycotique est détectée dans les ganglions lymphatiques, la tuberculose devient infectieuse, les bacilles et les sécrétions pénétrant dans le sang et la lymphe. Tous les arguments se résument au fait que la tuberculose pulmonaire focale est dans la plupart des cas infectieuse pour les autres.

La forme ouverte de la tuberculose est contagieuse dès le stade initial et la forme fermée ne peut se manifester qu’après la négligence du processus. Dans les deux cas, vous pouvez obtenir des gouttelettes aéroportées ainsi que des contacts.

Le problème de la bactérie Koch est qu’il est difficile d’influencer par la chaleur, la lumière ou le froid, il a une très grande résistance. L'infection par la tuberculose focale peut prendre une forme latente, mais visuellement, une personne peut ressentir une léthargie et une somnolence, une diminution des performances et de la fièvre. Parallèlement à cela, une personne perd son appétit et sa peau pâlit.

Avec de tels signes, il n’est pas immédiatement possible de détecter la tuberculose; les symptômes ressemblent aux infections virales courantes et les personnes ne consultent donc pas leur médecin. Selon les statistiques, environ 10 personnes par an peuvent être infectées par la tuberculose par une personne atteinte d'une forme fermée de la maladie et qui n'entreprend pas de traitement approprié.

Comment est-il transmis?

Les gouttelettes aéroportées constituent le moyen le plus populaire de transmission de la tuberculose focale. Dans certains endroits, il peut s'agir de métro, d'autres transports en commun, de magasins, de bibliothèques, etc. Dans les conditions de vie, vous pouvez obtenir un verre d'eau d'un patient ou une cigarette du patient. aussi en s'embrassant.

La tuberculose focale peut être transmise par contact initial avec le site de l'infection, également par une autre personne déjà malade. De plus, la source d'infection peut être un animal pouvant supporter certaines souches du virus.

Comment la tuberculose se transmet-elle de personne à personne?

  • La voie aérienne est l’un des moyens les plus courants lorsque de petites particules de bacilles et de microbes contenus dans les expectorations, lors d’un dialogue ou d’une toux, s’échappent des poumons et se dirigent vers les autres.
  • Les personnes infectées, expectorantes au sol, peuvent provoquer la transmission de bacilles par l'air et la poussière lorsqu'une personne en bonne santé respire des particules de poussière microbienne.
  • La transmission par contact avec le ménage se caractérise par la pénétration de bacilles de la tuberculose non seulement par les poumons, mais également par la peau, le sang et les yeux.
  • Vous ne pouvez pas entrer en contact avec un patient atteint de tuberculose, mais toucher ses articles d’hygiène personnelle, sa vaisselle, ses vêtements, son téléphone ou son ordinateur, ce qui l’infecterait.
  • Il est dangereux de s'embrasser non seulement sur les lèvres, mais aussi sur la joue, car la fonction de transmission des germes en suspension dans l'air et l'échange de salive sont activés.
  • Une mère pendant la grossesse et le développement du fœtus peuvent transmettre l’infection au bébé par le sang.
  • Des mains mal lavées en mangeant peuvent causer une tuberculose ultérieure.

Modes d'infection par la tuberculose animale:

  • Dans un état immunodéficient, une personne peut être infectée par le bacille de la maladie provenant de bovins.
  • Les piqûres d'animaux provoquent la pénétration de l'infection et vous pouvez être infecté en coupant de la viande.
  • La consommation de produits laitiers et de viande provenant d'animaux infectés contribue à la pénétration de Mycobacterium tuberculosis dans le corps.

L'un des moyens les plus rapides de transmission de la pathologie pulmonaire est le contact avec les prisonniers et les personnes sans abri qui sont un terrain propice aux infections. La plus grande chance d'être infecté par la tuberculose est de visiter les lieux de résidence des sans-abri, les caves brutes sont un lieu idéal pour le développement des bâtons de Koch.

Après leur sortie de prison, les prisonniers se rendent dans des lieux publics, des magasins ou des supermarchés où les risques d'infecter les autres sont aussi élevés que possible. Vous pouvez être infecté par le contact avec des travailleurs migrants, qui souvent ne respectent pas les normes sanitaires et hygiéniques, tout en travaillant avec des personnes.

Si nous commençons le traitement de la tuberculose pulmonaire focale de manière opportune, le taux d'incidence peut être réduit. Pour la prophylaxie, il est nécessaire de subir des examens prophylactiques annuels et une radiographie, ainsi que de se faire vacciner contre la tuberculose chez le nouveau-né.

Est-il possible d'avoir une tuberculose focale?

La tuberculose est une maladie pulmonaire infectieuse transmise principalement par des gouttelettes en suspension dans l'air. Le tiers de la population infectée dans le monde est infecté, mais dans la plupart des cas, Mycobacterium tuberculosis (baguette de Koch) est réprimée avec succès par l’immunité. La maladie revêt de nombreuses formes, qui diffèrent par la nature des symptômes et la gravité de l'évolution. La tuberculose focale est l’un des types les plus insidieux de la maladie, car souvent une longue période ne se manifeste pas.

Définition de la maladie

La tuberculose pulmonaire focale est une lésion tuberculeuse de nature spécifique, dont les principaux symptômes sont l'apparition de lésions de taille réduite pouvant atteindre 1 cm de diamètre sur 1 ou 2 segments d'un ou des deux poumons.

La tuberculose focale se présente généralement sous deux formes:

  • Soft-focal. Il se développe à la suite d’une nouvelle infection par les mycobactéries. Elle commence par une endobronchite dans la partie terminale de la bronche, puis l’inflammation se propage aux segments des lobes supérieurs des poumons, formant un ou plusieurs foyers d’inflammation dans le tissu pulmonaire;
  • Fibrous-focal (chronique). Il se produit à la suite de la dissémination lymphohématogène de Mycobacterium tuberculosis (MBT) dans le corps. Le MBT reste dans la forme L des ganglions lymphatiques intrathoraciques et, dans le contexte d'une diminution de l'immunité, peut être transformé en MBT typique par le système lymphatique circulatoire et même par les bronches avec une lésion spécifique des parois.

Forme fibro-focale de la maladie - résultat de la résorption incomplète et du compactage de la tuberculose pulmonaire aiguë disséminée, infiltrante et faiblement focale. Selon la taille des lésions, on distingue les petits foyers - jusqu'à 3 mm, moyens - 4-6 mm, grands - 7-10 mm.

Les causes

La tuberculose focale représente 10 à 15% des cas de l’incidence totale de la tuberculose et se propage, comme les autres formes, par voie aérogène. La tuberculose peut être infectée de différentes manières: l’infection est possible dans un espace clos avec des patients avec une forme ouverte - des personnes qui ont passé la période d’incubation et dans lesquelles le système immunitaire n’a pas réussi à faire face à la canne de Koch.

La forme chronique peut apparaître lorsqu’un certain nombre de facteurs favorables apparaissent, car si le MBT a pénétré dans le corps, même une guérison complète de la maladie ne garantit pas leur destruction définitive. C'est pourquoi le niveau de défense de l'organisme joue un rôle crucial dans les causes d'infection primaire et secondaire.

Les facteurs provoquant l'apparition de la maladie sont:

  • Conditions sociales défavorables;
  • Mauvaise situation épidémique;
  • Absence de vaccination spécifique de la population;
  • Traitement par immunosuppresseurs;
  • Maladies somatiques chroniques (diabète, ulcères, pneumoconiose);
  • La présence de mauvaises habitudes.

Dans les zones rurales, l'infection peut se produire par voie alimentaire, par le biais de produits contaminés, car il existe un type de TMP à la hausse. Parmi les types d'infection rarement rencontrés, les méthodes d'infection suivantes sont connues: contact (via la conjonctive de l'œil), intra-utérin (de la mère au fœtus). La tuberculose focale, comme ses autres types, est contagieuse sous sa forme ouverte, lorsque se produit la libération de MBT par des foyers inflammatoires dans l'environnement.

Les symptômes

Pour la tuberculose focale, la forme d'onde est caractéristique, avec des périodes d'exacerbation et d'atténuation, un long trajet. Dans la plupart des cas, la maladie est détectée par fluorographie. Avant cela, le patient peut être dérangé par des signes mineurs de malaise général, de faiblesse, de transpiration excessive, de toux sèche ou non productive.

Au cours de son développement, la maladie passe par plusieurs étapes:

  • Infiltration Lorsqu'il est activé, le système sanguin et lymphatique commence à se intoxiquer, ce qui entraîne une détérioration de l'état général, une perte d'appétit et un poids. Il peut y avoir une augmentation de t à des indicateurs sous-fébriles, avec quelques paumes et les joues commencent à brûler. Préoccupé par la toux persistante et la douleur dans le côté;
  • Décroissance et compactage. L’absence de traitement au premier stade est un facteur important pour le développement de symptômes plus forts: apparition de fins râes bouillonnants, respiration plus sévère, bruit de percussion atténué. Une tachycardie et une transpiration apparaissent, en particulier la nuit, sur fond de troubles de la ventilation pulmonaire.

Une hémoptysie ou la présence de traces de sang dans les expectorations, pouvant apparaître dans la phase aiguë, est un signe caractéristique de la tuberculose focale. En raison du sommet rétréci des poumons, les fosses supraclaviculaires et sous-clavières sont clairement visibles. La maladie se confond très facilement avec d’autres maladies inflammatoires des voies respiratoires, et souvent seules les rayons X peuvent déterminer la nature de la lésion.

Complications possibles

Une forme bénigne de la maladie est considérée comme un type de tuberculose non compliqué et, avec un traitement opportun, elle peut être complètement guérie. Cependant, un retard dans le diagnostic et le traitement peut conduire à l’apparition d’une forme focale fibreuse, suivie de la formation de formes compliquées graves:

  • Tuberculose infiltrante. Avec la progression d'une forme focale, la lésion des poumons se manifeste par une réaction inflammatoire de type exsudatif et la formation de foyers de décomposition caséeuse;
  • Tuberculome. Un nidus caséeux accumulé de plus de 1 cm apparaît dans le poumon, le plus souvent détecté par rayons X. Les traitements conservateurs et chirurgicaux peuvent être utilisés;
  • Tuberculose caverneuse. Apparaît avec la progression des formes primaires et se caractérise par la formation de cavités - des cavités résistantes de l'effondrement du tissu pulmonaire. La tuberculose caverneuse rend son porteur extrêmement dangereux pour les autres, car il y a une énorme libération de MBT dans l'environnement.

Avec un retard dans le diagnostic et, par conséquent, le traitement, la tuberculose focale peut se transformer en formes incurables graves, qui, même avec un traitement intensif, ne peuvent que guérir, mais pas complètement.

Traitement

La radiographie est la principale méthode de diagnostic de la tuberculose focale. Ce sont la taille, la forme et le degré d'obscurité des lésions qui peuvent caractériser la gravité et le stade de la maladie.

L'évolution de la maladie, telle une vague, le rend difficile à diagnostiquer. Par conséquent, la probabilité la plus élevée de détecter une infection se situe au stade aigu. Des tests bactériologiques des expectorations peuvent être utilisés et un test de Mantoux conduit.

Traitement médicamenteux

Après le diagnostic, le traitement initial à l'hôpital est effectué (2-3 mois), puis le patient est transféré à un traitement ambulatoire. En général, la durée du traitement avec une détection rapide prend jusqu'à 12 mois.

Les groupes de médicaments suivants sont utilisés pour le traitement:

  • Antibiotiques. Le traitement initial en hospitalisation est habituellement effectué en utilisant une combinaison de plusieurs médicaments: éthambutol, pyrazinamide, rifampicine, isoniazide. Dans les 4 prochains mois. association d'isoniazide avec de l'éthambutol ou de la rifampicine;
  • Immunomodulateur. Ils constituent un élément essentiel de la thérapie complexe et sont utilisés pour stimuler le fonctionnement du système immunitaire.
  • Hépatoprotecteurs. Nécessaire pour protéger les cellules du foie lors d'une chimiothérapie prolongée, car les médicaments antituberculeux sont très toxiques;
  • Glucocorticoïdes. Peut être utilisé en très peu de temps pour supprimer les processus inflammatoires, car ils ont un effet négatif sur le système immunitaire;
  • Thérapie de vitamine. Nommé afin d'améliorer le travail des cellules du système immunitaire, ainsi que d'éliminer les effets de la chimiothérapie. L'utilisation des vitamines A, C, groupe B est montrée;

Une nutrition adéquate est d'une importance particulière dans le traitement de la tuberculose. Cela devrait prendre en compte plusieurs points importants:

  • Les écureuils. Devrait être sous une forme élargie et facile à digérer: produits laitiers, œufs, veau, fruits de mer, viande de lapin, bouillons de viande maigre. Les aliments cuits et compotés sont préférés.
  • La graisse Leur présence est souhaitable en quantité suffisante, mais non excessive, et également sous une forme facile à digérer: huiles végétales, huile de poisson, beurre;
  • Glucides. Il est recommandé que la présence de glucides dans la tranche d'âge d'une personne en bonne santé soit sous toutes ses formes: céréales, produits de boulangerie, miel, sucre, biscuits secs, biscuits. Une exception peut être les gâteaux avec une grande quantité de crème au beurre;
  • Légumes, fruits, baies. Il n’existe aucune restriction quant à l’utilisation des aliments à base de fruits et légumes, mais ils peuvent aussi bien être transformés que crus (ce dernier est préférable). Il est recommandé d’inclure dans le régime alimentaire des fruits et légumes riches en vitamine C: poivre, cassis, groseille à maquereau, citrons, fraises, oignons.

Remèdes populaires

Le traitement par des méthodes de médecine traditionnelle peut également être effectué à domicile, en complément de médicaments ou en période de rééducation:

  • Poudre de Medvedka. L'insecte est maintenu pendant plusieurs jours dans une canette vide pour libérer les intestins, puis lavé, séché et moulu en poudre. Prenez plusieurs cours (le premier - 3 jours) avec des intervalles de 5-7 jours pour 1 c. saupoudrer de miel trois fois par jour. Au cours de l’année, suivez 4 à 6 cours, et avec les formulaires en cours, dans un mois;
  • Teinture de cire. Exigez 5 g de larves de mites dans 50 g d’alcool pendant 7 jours. Prendre 20 gouttes deux fois par jour, le nombre de gouttes étant donné aux enfants de moins de 14 ans;
  • Gelée d'avoine. Faites un verre d'avoine ou de son d'épaisseur variable, faites bouillir pendant une heure et buvez à la place de l'eau;
  • Miel avec graisse de blaireau. Dans le mélange, ajoutez les noix broyées, tous les composants à parts égales. Prendre 1 c. plusieurs (4-5) fois par jour. Ne pas avaler, mais dissoudre;
  • Mélanger pour des sandwichs. 400 g de saindoux de porc non salé et 6 grosses pommes vertes sans pelure sont coupés en petits morceaux et cuits à l'étouffée au four, puis refroidis et filtrés. On mélange 12 jaunes d’œufs avec un verre de sucre et 400 g de chocolat râpé, ajoute du gras et utilise comme pâte à tartiner pendant 2 mois., Manger tous les jours pour 3-4 sandwiches.

Les traitements populaires donnent parfois des résultats étonnants, mais il ne faut pas oublier la consultation obligatoire d'un médecin. Après tout, même les aliments ordinaires présentant un certain état de santé peuvent provoquer sa détérioration.

Prévention

Le principal événement pour prévenir la morbidité infantile est sans aucun doute la vaccination opportune. La première vaccination est réalisée pendant 5 à 6 jours pour un bébé en parfaite santé, et répété à 7, 14 et 17 ans.

Pour les adultes, les mesures préventives sont réduites au respect de plusieurs recommandations:

  • Évitez les contacts prolongés avec une personne infectée.
  • Respect des règles et règlements d'hygiène personnelle;
  • Examens réguliers de fluorographie;
  • Attention constante au niveau d'immunité: alimentation saine, rejet des mauvaises habitudes, éducation physique, promenades au grand air.

La façon dont la pneumonie est transmise chez les enfants et les adultes est décrite dans cet article.

Vidéo

Conclusions

La tuberculose focale est la même maladie que les autres formes de tuberculose et, dans les formes ouvertes sévères, elle est tout aussi contagieuse. Cependant, comme d'autres maladies, il peut être complètement guéri avec des mesures opportunes prises.

Et la voie de détection la plus probable est le passage à la fluorographie, cette forme étant le plus souvent asymptomatique. Et les dommages causés par une maladie prolongée peuvent être beaucoup plus importants que ceux causés par la faible fraction de radiation lors de l'examen.

Tuberculose pulmonaire focale: causes, symptômes et traitement

Tuberculose pulmonaire focale

La tuberculose pulmonaire focale est une forme de tuberculose secondaire qui se manifeste par la formation d'une inflammation spécifique dans les poumons d'une inflammation spécifique d'un diamètre maximal de 10 mm. Asymptomatique ou non asymptomatique.

Chez certains patients, la tuberculose pulmonaire focale peut être accompagnée de malaise, d’une faible fièvre, de douleurs latérales et d’une toux sèche. Dans le diagnostic de la tuberculose focale, la radiographie des poumons la plus informative, la détection du bureau dans les expectorations ou les bouffées vasomotrices.

Au cours de la période initiale, on prescrit aux patients atteints de tuberculose pulmonaire focale une association de trois à quatre médicaments de chimiothérapie antituberculeuse principaux, suivie d'une réduction à deux types.

La tuberculose pulmonaire focale est une lésion tuberculeuse spécifique, caractérisée par la présence dans les poumons de quelques petits foyers (sur un à deux segments) d'inflammation productive. La tuberculose focale fait référence à une infection tuberculeuse secondaire, c'est-à-dire qu'elle survient généralement de nombreuses années après le traitement de la tuberculose primitive.

C'est pourquoi la très grande majorité des cas sont des patients adultes. Parmi les autres formes clinico-morphologiques de tuberculose pulmonaire, la part des formes focales représente 15 à 20%.

Les caractéristiques distinctives de la tuberculose pulmonaire focale sont la limitation de la zone touchée à un ou deux segments, la nature non destructive de l'inflammation et le cours latent de l'infection.

Classification de la tuberculose pulmonaire focale

Selon la prescription du cours, la tuberculose pulmonaire focale peut être fraîche (focale douce) et chronique (fibro-focale).

La tuberculose fraîche est la phase initiale d'un processus secondaire développé chez un patient précédemment infecté par des mycobactéries et primo-infecté.

Il se caractérise morphologiquement par une endobronchite et une péribronchite dans la région des bronches segmentaires, avec atteinte des alvéoles, bronchopneumonie lobulaire.

La tuberculose focale chronique peut se développer à la suite de la résorption d'une tuberculose focale fraîche, ainsi que du résultat d'autres formes pulmonaires - infiltrante, disséminée, caverneuse. Dans le même temps, les foyers inflammatoires sont encapsulés, remplacés par du tissu conjonctif ou calcifiés.

En fait, il s’agit de foyers fibreux résiduels mais, dans certaines conditions, ils peuvent être réactivés, ce qui provoque une exacerbation du processus tuberculeux et une augmentation des limites de la lésion.

À son tour, avec la progression du processus focal chronique peut également être transformé en tuberculose pulmonaire infiltrante, caverneuse ou disséminée.

Au cours de son développement, la tuberculose focale traverse les phases d'infiltration, de décomposition et de compactage. Selon la taille, on distingue des foyers de taille réduite (jusqu'à 3 mm de diamètre), moyens (jusqu'à 6 mm) et grands (jusqu'à 10 mm).

La tuberculose pulmonaire focale peut survenir à la suite d’une surinfection exogène ou de l’activation endogène de l’infection dans les anciens foyers primaires (calcinats). Une infection exogène est possible par contact étroit avec des patients présentant une forme ouverte de tuberculose dans la famille, un dispensaire pour la tuberculose et divers collectifs fermés.

L'infection se produit par voie aérienne. Dans le même temps, les personnes nouvellement infectées sécrètent des mycobactéries résistantes aux mêmes médicaments antituberculeux que la source de l'infection.

Le rôle de la surinfection exogène est important dans les zones où l’épidémie est défavorable, où les conditions de vie et les conditions de vie sont défavorables, en l’absence de vaccination spécifique de la population.

La réactivation de l'infection endogène se produit dans de vieux foyers tuberculeux dans les poumons (foyer de Gon) ou dans des ganglions lymphatiques intrathoraciques. Dans les foyers résiduels, Mycobacterium tuberculosis peut persister longtemps sous forme de L.

L'inversion de l'infection se produit généralement dans le contexte d'un affaiblissement de l'immunité antituberculeuse précédemment formée, qui est facilitée par le stress, une mauvaise alimentation, le surmenage, le traitement par immunosuppresseurs, des maladies concomitantes (pneumoconiose, diabète, ulcère gastrique et duodénal), addictions nocives (alcoolisme, tabagisme, toxicomanie).

Dans la pathogenèse de la réactivation d'une infection endogène, en tant que cause de la tuberculose pulmonaire focale, la dissémination lymphohématogène des mycobactéries joue un rôle déterminant dans l'organisme.

La tuberculose pulmonaire focale a une localisation prédominante dans le lobe supérieur.

De nombreuses études dans le domaine de la phthisiologie et de la pneumologie l'expliquent par divers facteurs: mobilité limitée de l'apex du poumon, faible aération, ralentissement du flux sanguin et lymphatique dans cette zone, position verticale du corps humain et même hypersensibilisation qui favorise la fixation sélective des mycobactéries au sommet des poumons.

Symptômes de tuberculose pulmonaire focale

La particularité de l'évolution clinique de la tuberculose pulmonaire focale est usée ou l'absence de symptômes. La plupart des cas sont donc détectés par fluorographie prophylactique. Environ un tiers des patients ont un syndrome d’intoxication légère et des lésions des organes respiratoires.

Les signes d'intoxication incluent une température subfébrile le soir, une sensation de chaleur, alternant avec un refroidissement à court terme, une transpiration, une indisposition, une perte d'appétit, des troubles du sommeil.

Parfois, avec une tuberculose pulmonaire focale, en tant que manifestation d’une intoxication spécifique, il existe des signes d’hyperthyroïdie: augmentation de la taille de la glande thyroïde, tachycardie, brillant des yeux, fluctuation de poids, irritabilité.

Chez les femmes, il peut y avoir des irrégularités menstruelles dues au type de douleur dans le dos ou à la proioménorrhée.

Il peut y avoir des plaintes de douleur dans le côté, entre les omoplates, dans les épaules. La toux est généralement intermittente, peut être sèche ou accompagnée d'une faible production d'expectorations. Une hémoptysie survient parfois.

Les données physiques détectées lors d'un examen objectif d'un patient présentant une suspicion de tuberculose pulmonaire focale ne sont pas spécifiques.

La palpation révèle une légère douleur et une raideur des muscles de la ceinture scapulaire; les ganglions lymphatiques ne sont pas élargis.

Le son de percussion au-dessus de la lésion est étouffé, lors de l'auscultation, une respiration difficile se fait entendre et, lors de la toux du patient, des râles à respiration sifflante fine sont détectés.

En règle générale, les tests de dépistage de la tuberculose pulmonaire à la tuberculine sont normergiques et ne jouent donc pas un rôle important dans le diagnostic.

Dans de rares cas, les patients peuvent réagir à l’administration sous-cutanée de tuberculine en augmentant la température corporelle, en augmentant la quantité de crachats, en accélérant la RSE, etc.

Pour déterminer l'activité de la tuberculose, les expectorations sont examinées au KUB, une bronchoscopie avec lavage broncho-alvéolaire est réalisée. L'image endoscopique avec une tuberculose pulmonaire focale fraîche est caractérisée par des signes d'endobronchite.

Les informations de base sur la forme de la tuberculose sont fournies par la radiographie des poumons, mais la radiographie peut varier en fonction de la phase et de la durée du processus. Avec une tuberculose focale fraîche, on définit généralement un ou deux grands foyers et plusieurs petits ou moyens; Les ombres sont peu contournantes, de faible intensité et de forme ronde.

La tuberculose focale chronique se manifeste radiographiquement par la présence de foyers denses avec des foyers de calcification et de cordons fibreux; ombres d'intensité moyenne et élevée, généralement de petite et moyenne taille. Le diagnostic différentiel est réalisé avec une pneumonie focale non spécifique, une pneumomycose, un cancer du poumon périphérique.

Avec des données douteuses, ils ont recours à des tests thérapeutiques: on prescrit à la patiente des médicaments antituberculeux pendant 2-3 mois et elle suit la dynamique clinique, radiologique et de laboratoire. Avec une diminution ou une résorption partielle des foyers, le diagnostic de tuberculose focale ne fait aucun doute.

Traitement et pronostic de la tuberculose pulmonaire focale

Le traitement de la tuberculose pulmonaire focale active est effectué à l'hôpital pour tuberculose, inactif - en consultation externe, sous la surveillance d'un médecin spécialisé dans la tuberculose. Le schéma standard de chimiothérapie prévoit la nomination d'au moins trois médicaments antituberculeux (rifampicine, isoniazide, pyrazinamide, éthambutol) pour une période de deux à trois mois.

Dans la période initiale, la streptomycine peut également être utilisée. Dans la phase suivante, qui dure 4 à 6 mois, il reste deux préparations (rifampicine + isoniazide, isoniazide + éthambutol). La durée totale du traitement de la tuberculose pulmonaire focale est de 6 à 9 mois et chez certains patients, elle peut aller jusqu'à un an.

La rééducation après un traitement est effectuée dans un sanatorium pour tuberculose.

Le résultat de la forme focale de la tuberculose pulmonaire est généralement satisfaisant. À la suite d'un traitement complet, les foyers frais sont complètement absorbés, une guérison clinique complète se produit.

Dans l'évolution chronique de la tuberculose focale, une transition vers des formes moins favorables sur le plan pronostique (infiltrante, caverneuse, disséminée) est possible. Le résultat le plus courant est la pneumosclérose avec formation de foyers de fibrose ou de calcification.

Ces patients ont besoin d’une chimioprophylaxie pendant 1 à 2 ans. La plus grande difficulté est le traitement des cas chimiquement résistants.

La prévention de la tuberculose pulmonaire focale consiste à procéder à un examen radiographique de la population, à une éducation sanitaire et à augmenter la résistance non spécifique de l'organisme. La prophylaxie vaccinale est d’une grande importance pour réduire le nombre de cas de tuberculose pulmonaire secondaire.

Tuberculose pulmonaire focale: symptômes, diagnostic et traitement

La tuberculose pulmonaire focale pathologique est une forme résultant d'une maladie précédemment guérie. Le poumon droit, le poumon gauche ou les deux organes peuvent être touchés simultanément, plus souvent dans le lobe supérieur.

Le danger de développement est que les symptômes sont légers, mal exprimés, de sorte que le processus est détecté uniquement lors du diagnostic. Si le traitement n'est pas effectué à temps, la phase des foyers progressera vers des complications avec infiltration et formation de cavités.

Mais avec une thérapie adéquate, le pronostic est favorable dans presque tous les cas.

La seule raison pour laquelle la tuberculose focale se développe est le réveil des mycobactéries dans les cicatrices du poumon droit ou gauche, leur propagation.

Il peut également résulter de la pénétration d'une nouvelle infection, entraînant l'activation de la pathologie traitée.

Pathogenèse

Les lésions sont dans la plupart des cas unilatérales et localisées dans le lobe supérieur des organes. Si la tuberculose pulmonaire focale est exogène, dans la partie droite du système, des îlots simples se forment dans la phase molle, ne dépassant pas 1 cm de diamètre.

En plus de la défaite des divisions paranchymales, des branches bronchiques sont impliquées dans le processus. Au début de la maladie, le patient présente une endobronchite, qui est transférée au tissu pulmonaire.

Les foyers caséeux du poumon droit apparus au cours du traitement se transforment en cicatrices. Dans le lobe supérieur, il se développe une penvosclérose près des ganglions lymphatiques.

Si la tuberculose pulmonaire focale a une forme négligée, la progression de la maladie conduit à une infiltration. C'est pourquoi le diagnostic complet et opportun est si important.

Dans une autre forme de type endogène, la cause de la propagation des zones locales est la mycobactérie, qui subsiste après traitement sous forme de calcifications.

Avec des facteurs provocants, les agents pathogènes dépourvus de paroi cellulaire mais capables de reproduction se transforment en une forme typique. Ils commencent à se répandre dans le système circulatoire et les voies lymphatiques jusqu'à atteindre le lobe supérieur droit du poumon.

Parallèlement, les parois bronchiques à travers lesquelles passent les agents pathogènes sont détruites, leur permettant ainsi d’atteindre le site de localisation sans entrave.

Les mycobactéries, qui sont la principale cause de pathogenèse, appartiennent au groupe des souches aérobies à Gram positif. Ils ne forment pas de gélules, ils sont classés comme agents pathogènes résistants aux acides, car ils ne possèdent pas de membrane cellulaire.

Au lieu de cela, il y a un mur hydrophobe avec des mycolates et des substances ressemblant à de la cire. De plus, les souches contiennent des polysaccharides nécessaires à la croissance et au développement.

En raison de leur capacité à inhiber l'activation des leucocytes et des lymphocytes, les agents pathogènes bloquent la capacité de la réponse immunitaire du corps. Au cours de l'évolution, les mycobactéries ont développé tout un ensemble de mécanismes de résistance aux effets de facteurs externes et internes.

Ils sont résistants aux agents oxydants et aux alcalis, aux éléments organiques, aux antiseptiques et aux déshydrates qui affectent négativement les autres agents pathogènes. Plus de 70 types de souches pouvant être diagnostiquées sont connus.

Après la phase primaire, les atélectases restent avec une couche connective dense. Cette forme s'appelle la tuberculose focale fibreuse.

Un processus inflammatoire se développe autour de la zone touchée dans le lobe supérieur du poumon droit, puis une infiltration. En pénétrant dans la région, les éléments leucocytaires entraînent la dissolution des buttes caséeuses.

Les bactéries sont transportées par les vaisseaux avec les toxines, créant de nouvelles zones d'infection.

Pour une raison quelconque, les agents pathogènes préfèrent former des colonnes exactement dans les lobes supérieurs, le côté droit prédominant, n’est pas totalement compris pour le moment.

Il existe une hypothèse selon laquelle une tuberculose pulmonaire focale se développerait dans cette zone en raison d'une mobilité limitée et d'une aération réduite. D'autre part, il existe une version selon laquelle la partie supérieure de la partie droite est mieux alimentée en sang et en oxygène.

Ni l'une ni l'autre des hypothèses ne jouent de rôle dans la détermination de la phase, du diagnostic et du traitement.

Les symptômes

La particularité du tableau clinique est que la tuberculose focale passe avec des signes peu prononcés. Les symptômes de type vague sont sujets à de petites manifestations et à des périodes de rémission, lorsque le patient se sent complètement en bonne santé. Au cours de la phase aiguë d'une lésion secondaire, les indicateurs de bien-être suivants sont observés:

  • Une faible fièvre peut durer 12 jours, mais elle est si légèrement élevée que le patient ne se sent guère
  • Toux sèche improductive avec peu de secret
  • Palpitations cardiaques
  • Transpiration accrue la nuit
  • Faiblesse
  • Essoufflement après l'exercice
  • Sang aboyant au dernier stade d'une lésion.

Tous les symptômes sont caractéristiques d'aggravation et de forme fibreuse. Il y a une sensation de chaleur dans l'après-midi. Des problèmes supplémentaires peuvent apparaître dans la région épigastrique: acidité accrue et douleur. Certains patients présentent des signes légers d'hyperteriose. À la fin des signes disparaissent presque, mais les effets de l'intoxication peuvent durer longtemps.

Diagnostics

L'examen commence par la collecte de l'anamnèse, l'examen et l'écoute du patient. Les plaintes de douleur sous l'omoplate sont rares. Sur le côté de la lésion, il y a un léger inconfort du tissu musculaire. Le diagnostic par percussion note un son raccourci dans la région du lobe supérieur du poumon droit. L'auscultation détecte une respiration sifflante, plus vive en toussant.

Une radiographie montre les sites de lésions locales qui distinguent une tuberculose focale. Zones de forme ronde irrégulière, d'intensité différente, limites nettes ou floues. Avec la progression de la carie visible dans les tissus de la cavité. Si le formulaire est lourd, les zones sont multiples, fusionnent les unes avec les autres.

Les échantillons de tuberculine sont pratiquement inutiles, car la réaction est modérée, presque pas différente de la normale. Nécessaire pour déterminer le degré d'activité des bactéries.

Dans les tests biochimiques, le flegme est pris trois fois, mais l'agent pathogène peut être isolé dans 50% des cas. Des changements significatifs dans le secret ne sont pas observés, mais peuvent être diagnostiqués avec une petite activité neutrophilique, des changements dans la concentration en leucocytes.

Si la tuberculose pulmonaire focale est dans la phase initiale, la bronchoscopie est inutile. L'analyse est effectuée lorsque les ganglions lymphatiques sont touchés, que les tissus sont déformés et que commence le développement d'une endobronchite atypique.

Traitement

Principes de thérapie visant à la résorption des zones focales tout au long de l'année.

Le cours est basé sur le diagnostic, dépend de la forme de manifestation de la pathologie. Si la tuberculose pulmonaire focale est au stade d'infiltration, le patient devra être traité à l'hôpital. La méthode anti-rechute comprend l'utilisation des médicaments suivants:

La tuberculose

L’isoniazide est l’un des moyens les plus efficaces de localiser la tuberculose. Son activité vise la destruction de l'acide mycolique, nécessaire à la construction des parois des mycobactéries. Capable d'éliminer l'agent pathogène au moment de la reproduction et de la dormance, mais nécessite une utilisation en thérapie complexe.

Cela est dû à la capacité des mycobactéries à développer une résistance. Le médicament est rapidement absorbé et procure un effet thérapeutique pendant 2 heures. Il a un effet néfaste sur le foie, car il présente une hépatotoxicité. A un certain nombre d'effets secondaires et de contre-indications, y compris interdits dans l'asthme. Disponible sous forme de comprimés et d'injections.

Cette série comprend également Ftivazid, Metazid.

L'éthionamide est un agent bactériostatique antituberculeux qui est utilisé en même temps que l'ionoside. Ce groupe comprend également le thionide, l'amidazine et la nizotine.

Les composés de pyrazincarboxamide sont également efficaces contre les mycobactéries. Utilisé dans un schéma de traitement abrégé, efficace dans les processus caséeux et destructifs. Selon la concentration, ils présentent une activité bactéricide ou bactériostatique.

Capable de détruire les agents pathogènes avec l'échec des médicaments 1 et 2 rangées. Il est conseillé d’utiliser en association, car Pyrazinamide, Kavizid, Linamid renforcent l’effet d’autres médicaments antituberculeux. La durée du traitement est de 6 à 9 mois.

La posologie est choisie individuellement, en fonction de la configuration, de la forme et de l'évolution de la maladie.

Antibiotiques

La rifampicine est un agent de première intention semi-synthétique très actif contre les mycobactéries. En outre, il peut détruire les staphylocoques et les streptocoques. L'inconvénient est que le médicament provoque rapidement une résistance des souches, il est donc recommandé de ne l'utiliser que dans le traitement complexe.

La composition pénètre bien dans les tissus et les muqueuses et est excrétée par les voies biliaires et le système urétral. Comme les comprimés ont une couleur rouge vif, ils peuvent tacher les fluides quittant le corps par le biais de processus naturels.

Les 5 premiers mois, le médecin vous prescrit le médicament pour une utilisation quotidienne, les autres jours, une utilisation recommandée 2 à 3 fois par semaine.

Traditionnellement, dans les formes productives, l'isoniazide est fourni avec la rifampicine, mais pour le traitement du type de tuberculose focale nouvellement diagnostiqué ou pour un diagnostic douteux, il est préférable de combiner l'isoniazide avec le pyrazinamide. L'évaluation bactériostatique de l'efficacité du traitement est effectuée tous les six mois.

Après 12 mois, on peut observer une image de récupération complète, mais de nombreux patients présentent des effets résiduels et des foyers de petite taille. Chez certains patients, ils ne se dissolvent pas mais se recouvrent d'une membrane capsulaire avec la croissance d'un tissu fibreux grossier.

Prévention

Les manifestations des formes focales étant directement liées aux conditions de vie, ce type de tuberculose est qualifié de pathologie socialement significative. Les mesures préventives sont effectuées:

  • Vaccination des nouveau-nés dans le premier mois de la vie
  • Examens réguliers des médecins de patients et d'autres personnes à risque
  • Détection précoce de la maladie et traitement adéquat
  • Mesures anti-épidémiques
  • Améliorer les conditions de vie
  • Changement climatique et emplois
  • L'aliment riche en calories et riche en éléments nécessaires, vitamines et substances utiles
  • Renforcer les capacités immunitaires du corps
  • Il est important d'identifier et de traiter les personnes infectées à temps.

Le pronostic de la pathologie est favorable dans la plupart des cas. Avec une approche adéquate et le patient respectant toutes les instructions du médecin, la récupération est complète, bien que longue. Avec un diagnostic prolongé, des complications exacerbent la maladie, ce qui peut entraîner des effets irréversibles sur le tissu pulmonaire et un dysfonctionnement du système respiratoire.

Tuberculose pulmonaire focale: contagieuse ou non, signes, comment traiter?

La tuberculose est très courante aujourd'hui, en particulier dans l'espace post-soviétique. Cette maladie infectieuse est causée par la baguette de Koch, qui affecte principalement les personnes vivant dans des conditions défavorables.

Agent pathogène particulièrement dangereux pour ceux qui ont une immunité chronique réduite. La maladie peut se manifester sous différentes formes cliniques. L'un d'eux est la tuberculose pulmonaire focale.

Il est détecté dans 15% des cas de maladie nouvellement diagnostiquée, 25% des patients avec dispensaires des trompes sont traités pour la forme focale de la maladie.

Brève description

Qu'est-ce que la tuberculose focale? Il s'agit d'une petite forme de cette maladie caractérisée par la formation de foyers pathologiques dans les poumons.

Les foyers dont la taille ne dépasse pas 12 mm n'occupent pas plus que le premier lobule pulmonaire et sont situés dans les premier et deuxième segments pulmonaires. Cette manifestation est considérée comme secondaire, car elle survient le plus souvent lors d’une rechute 5 à 6 ans après l’infection initiale chez l’adulte, c’est la continuation de diverses formes initiales de tuberculose. Des lésions focales du poumon parmi toutes les récidives surviennent dans 50% des cas.

Le centre de la taille peut atteindre 1 cm, mais pas plus que cela. Ils sont classés par taille:

  • Petits foyers - de 2 à 3 mm;
  • Taille moyenne - de 4 à 6 mm;
  • Grands foyers - de 7 à 12 mm.

Les foyers tuberculeux sont le plus souvent localisés dans les segments 1, 2 et 6 du poumon.

En outre, il existe 2 autres formes de tuberculose pulmonaire focale:

  • La petite lésion focale est la forme pour laquelle la phase d'infiltration est caractéristique. Dans ce cas, la désintégration de la formation et l'apparition de cavités se produisent souvent. Le traitement des petites lésions focales a un pronostic favorable.
  • Lésion fibro-focale - alors que la lésion de Gon dans les poumons est un foyer d’inflammation tuberculeuse, où les cellules immunitaires ne peuvent pas vaincre complètement les bâtonnets de Koch, est en phase de consolidation. Il commence à se développer avec une guérison incomplète de la petite forme focale. Il progresse plus, car il progresse plus souvent et provoque des changements destructeurs. Lorsque la tuberculose focale fibreuse toujours la formation de tissu conjonctif.

Développement de la maladie

La tuberculose pulmonaire focale est caractérisée par le développement d'un processus pathologique en plusieurs étapes. La baguette de Koch migre vers le sommet du poumon avec la lymphe. De plus, en raison de l’activité de la mycobactérie, celle-ci est fixée à la membrane muqueuse et un foyer inflammatoire se forme par la suite, puis se remplit de masses de fromage.

Les parties inférieures de l’arbre broncho-pulmonaire sont touchées autour de la lésion, puis le tissu pulmonaire est situé près de la lésion déjà formée et une bronchopneumonie apparaît.

Symétrie des foyers due à la localisation des vaisseaux lymphatiques. Il est impossible de dire exactement pourquoi les segments supérieurs des poumons sont touchés. Mais les médecins notent que cela est dû à un ralentissement de la circulation sanguine, à une mauvaise ventilation et à un ralentissement du flux lymphatique, caractéristique de cette partie de l'organe.

Raisons de la transmission

Comment se transmet cette maladie? Pour ne pas être infecté ou tomber malade à nouveau, vous devez savoir que la lésion primaire sous forme focale est assez rare. La source d'infection sera une personne malade.

Le risque de tomber malade est 8 à 10 fois plus élevé que celui des autres personnes ayant des proches du patient ou des employés des dispensaires. Le risque est particulièrement élevé si la situation globale en matière de tuberculose est défavorable. Cette pathologie pulmonaire peut être infectée par des gouttelettes aéroportées.

En plus de réduire l'immunité, la cause sera l'apparition de formes de tuberculose résistantes au traitement.

La tuberculose focale est le plus souvent une lésion secondaire. Il apparaît lorsque, sous l’influence de divers facteurs, des bactéries sont activées à partir de ganglions lymphatiques ou de foyers calcaires dans le corps d’une personne qui était malade et qui a déjà été traitée. Sous l'influence de facteurs défavorables, la maladie recommence. Ces facteurs peuvent être:

  • Le diabète sucré;
  • Inflammation chronique des poumons;
  • Ulcère peptique;
  • Alcoolisme chronique, toxicomanie.

Un mauvais mode de vie devient souvent un facteur déterminant dans l'évolution de la maladie. Une personne atteinte de tuberculose doit bien manger, mener une vie saine et prendre les médicaments prescrits par un médecin à temps.

Les symptômes

La tuberculose focale symptomatique est toujours moins prononcée qu'avec les grandes formes. Cela résulte du fait que les centres de destruction dans les poumons de petite taille. Le plus souvent, la tuberculose focale est diagnostiquée par fluorographie ou radiographie de routine.

Il n'y a pas de symptômes cliniques prononcés. Un patient peut seulement avoir de la fatigue et de la faiblesse. Les gens paient rarement une attention particulière à ces signes. Les principaux signes cliniques de tuberculose focale sont:

  • Malaise général et diminution des performances;
  • État subfébrile en soirée;
  • Fièvre accompagnée de frissons paroxystiques;
  • Trouble de l'appétit et du sommeil.

Parfois, une personne tousse. Il peut être différent - sec ou avec la libération de crachats avec du sang. De plus, il y a parfois des douleurs au côté.

Lorsqu'un médecin examine un patient, il peut remarquer en écoutant des signes tels qu'une respiration difficile, une respiration sifflante et une possible douleur dans les muscles de l'épaule.

Diagnostics

La radiographie pulmonaire est la principale méthode de diagnostic. Sur la photo, le médecin verra les ombres, qui indiquent la présence de foyers d'infection. Les ombres ont des contours flous. À l’aide des rayons X, déterminez à quel stade se trouve la tuberculose. Si l'accent est mis sur la décroissance, la radiographie montre des zones éclairées.

Une autre méthode efficace de diagnostic est l'examen en laboratoire des expectorations. Il est généralement effectué 3 fois. Le plus moderne est le diagnostic PCR, qui détermine avec précision la présence de mycobactéries.

Attention! Les tests de Mantoux et les analyses de sang pour la tuberculose focale ne donnent souvent aucun résultat. Chez les patients au stade initial de la maladie, ces tests ne montreront aucune anomalie.

Vous pouvez confirmer le diagnostic en utilisant la tomodensitométrie. À la tomodensitométrie, les foyers seront visibles et le médecin sera en mesure d'évaluer avec précision l'état des poumons et des bronches, ainsi que les lésions anciennes et fraîches.

Traitement

Selon les statistiques, le type de foyer de la maladie progresse rarement. Le facteur positif de cette forme est qu’elle est bien traitée. Le traitement de la tuberculose pulmonaire focale est réalisé à l'aide d'une combinaison de 4 à 5 médicaments antituberculeux.

Si la maladie est diagnostiquée au stade initial, le traitement est prescrit pour un an. Pendant ce temps, les lésions se dissolvent. Lorsque prescrit correctement, le traitement pour revérifier les foyers de tuberculose ne sera pas détecté. Parfois, il est diagnostiqué pour remplacer le contenu des foyers par du tissu fibreux grossier.

Le traitement de la tuberculose focale au stade infiltrant a lieu à l'hôpital. Dans le même temps, le principal choix thérapeutique est constitué par les médicaments antituberculeux de classe 1.

La durée du traitement de la tuberculose pulmonaire focale est en moyenne d’environ 9 mois. S'il n'y a pas d'effet du traitement thérapeutique, d'autres méthodes de traitement sont possibles. Par exemple, pneumothorax artificiel ou chirurgie.

Un traitement spécial est choisi si un diagnostic de tuberculose commune aiguë à foyer central est développé.

Les principaux médicaments sont l'isoniazide, la rifampicine, la streptomycine, l'éthambutol, etc.

Le but et la posologie sont établis par un médecin qualifié en fonction des caractéristiques individuelles du patient (âge, présence d'autres maladies dans l'historique) et des résultats du test.

Le traitement comprend la combinaison correcte d'agents bactériostatiques antibactériens, en tenant compte de la résistance des mycobactéries détectée lors de l'analyse des expectorations.

En plus des vitamines prescrites, des immunomodulateurs qui vont activer et soutenir le système immunitaire. Les composants obligatoires de la thérapie générale sont les hépatoprotecteurs. Ces médicaments affectent les cellules du foie, les protégeant des effets négatifs des antibiotiques. Tous les médicaments antituberculeux étant très toxiques, le foie en souffre le premier.

Un élément distinct de la thérapie générale est un régime thérapeutique. Pour la tuberculose, c'est nécessaire. Il est conseillé au patient de manger des aliments riches en protéines, ainsi que des aliments sains, riches en vitamines et en minéraux.

Infection

Tuberculose pulmonaire focale: contagieuse ou non? Les phthisiatriciens notent que la lésion focale des poumons n'est contagieuse que lorsque la lésion ne dépasse pas 50% du tissu pulmonaire.

La maladie devient infectieuse pendant la période d'activation des bactéries. Il est particulièrement dangereux lorsqu'un agent pathogène infectieux migre dans tout le corps, en cas de lésions multiples et de tuberculose disséminée.

A ce stade, l'infection devient ouverte.

Les phthisiatriciens notent que le patient, quelle que soit la forme de la maladie, a des mycobactéries dans le sang. Cela signifie que vous pouvez passer à travers le sang.

La tuberculose focale est-elle contagieuse? On peut en conclure qu'il se transmet de la même manière que d'autres formes de cette pathologie. Étant dans une zone défavorable à la tuberculose, vous devez respecter toutes les méthodes de prévention connues et surveiller de près leur état de santé.

Guéri des primo-tuberculeux, il est nécessaire de suivre scrupuleusement toutes les recommandations du médecin traitant afin que la maladie ne revienne pas.

Vous avez reçu un diagnostic de tuberculose. Vous remplissez toutes les ordonnances du médecin, mais il n'y a pas de récupération. Une poignée de pilules blesse l'estomac, poursuit la faiblesse et l'apathie? Peut-être devriez-vous changer l'approche du traitement.

Les médecins ne peuvent pas vaincre la cause première de votre maladie. Lisez l'histoire d'Elena, qui a réussi à vaincre la tuberculose peu importe ce qu'elle était… Lisez l'article >>

Un autre utile:

Tuberculose pulmonaire focale

La tuberculose pulmonaire focale est une forme de tuberculose secondaire qui se manifeste par l'apparition de petits foyers d'inflammation spécifique. Leur taille ne dépasse pas 10 mm de diamètre.

C'est presque asymptomatique ou sans impotence.

La plupart d'entre eux présentent une légère indisposition, une condition subfébrile, une gêne et une toux sèche.
Pour établir un diagnostic, une radiographie des poumons est réalisée, le MBT est détecté dans les expectorations ou les bouffées vasomotrices.

Thérapeute: Azalea Solntseva ✓ L'article a été vérifié par un médecin.

Tuberculose pulmonaire focale dans la population

Dans la plupart des cas, la maladie est secondaire et apparaît dans le contexte de l'état primaire actif ou latent transféré.

Cliniquement manifesté sous la forme d'une maladie de sévérité légère ou modérée. Procède souvent de manière asymptomatique, sans signes objectifs et subjectifs.

La forme de pathologie décrite ne peut être détectée que par examen radiographique ou tomographique du thorax. Dans environ la moitié de la population adulte, des lésions encapsulées des poumons ou des ganglions lymphatiques des bronches sont observées, alors que chez un tiers des patients, les lésions sont fortement calcifiées et complètement cicatrisées.

Regardez des vidéos sur ce sujet.

Contagieux ou pas pour les autres

Si la maladie s'est développée dans les poumons et qu'elle est active ou non traitée, il faut toujours supposer que les mycobactéries sont susceptibles d'être transmises à une autre personne. La pathologie peut se transmettre aux autres par les gouttelettes dans l'air qui se forment lors des éternuements, de la toux et du contact avec les expectorations. Par conséquent, vous pouvez être infecté par un contact étroit avec des personnes infectées.

Tuberculose pulmonaire contagieuse ou non focale pour les autres? La période d'incubation, selon l'emplacement, l'activité et la taille de la lésion dans les poumons, peut varier de deux à 12 semaines. Une personne peut rester contagieuse pendant une longue période et jusqu’à ce qu’elle ait terminé un traitement pendant plusieurs semaines.

Il faut garder à l'esprit que certaines personnes sont porteuses de l'infection depuis très longtemps, mais cela n'est pas déterminé visuellement. Cela correspond généralement à la forme inactive de la maladie et les micro-organismes sont en hibernation pendant cette période. Dans ce cas, la personne n'est pas contagieuse pour les autres et peut mener une vie normale. Lors de l'identification de telles personnes, un traitement spécial leur est prescrit.

Maladie du poumon gauche - caractéristiques, symptômes

La littérature, l'opéra et l'art ont popularisé les symptômes et signes traditionnels de la tuberculose pulmonaire: toux, expectorations, hémoptysie, essoufflement, perte de poids, anorexie, fièvre, malaise, faiblesse et cachexie terminale dans diverses combinaisons, et pas seulement dans les descriptions de héros, héroïnes et vilains, aussi parmi les artistes, les poètes et les musiciens. Cependant, aucun de ces symptômes n'est caractéristique de la tuberculose focale.

Actuellement, on trouve rarement des patients présentant une gamme complète de symptômes dans les pays développés, mais les médecins et le personnel médical les voient souvent dans les pays en développement.

Habituellement, sous cette forme, apparaissent des signes non spécifiques d'intoxication et d'inflammation des ganglions médiastinaux.

Avec une augmentation significative de ces formations, il existe des symptômes de compression, qui se manifestent sous la forme d'essoufflement et de douleur, à la fois au plus fort de l'inspiration et à la palpation locale.

Ce dernier est plus souvent vu avec une pression dans l'espace entre la clavicule et l'omoplate, dans la région de l'apex du poumon gauche.

Le renforcement des sueurs nocturnes, qui procure un inconfort subjectif au patient, n’est pas toujours observé et dépend de la réponse individuelle du corps.

Traitement efficace de la pathologie

Le traitement standard recommandé par l’Union internationale contre la tuberculose et les maladies respiratoires, l’Organisation mondiale de la santé et l’Institut national pour la santé et l’excellence clinique (NICE) consiste en six mois de rifampicine et d’isoniazide (généralement sous forme de pilule combinée), initialement complétés par 8 semaines de pyrazinamide. et ethambutol.

Il est important de ne pas perturber le traitement, cela garantit un résultat positif. Un produit fiable est disponible, qui contient de la rifampicine, de l'isoniazide et du pyrazinamide dans le même médicament. Il produit également une tablette contenant les quatre médicaments. Ils ont un grand avantage pour réduire la possibilité d’émergence d’une pharmacorésistance.

La pyridoxine n'est indiquée que chez les patients dénutris ou chez les patients présentant un risque de neuropathie périphérique. Les résultats des tests de sensibilité sont généralement disponibles jusqu'à la fin de la période de traitement intensif de deux mois: à condition que les organismes soient sensibles à la rifampicine et à l'isoniazide. Si possible, le traitement doit être confirmé par frottis et culture d'expectorations à son stade final.

  1. Dans les pays en développement, si les patients persistent à tousser pendant plus de trois semaines, malgré la présence d'antibiotiques à large spectre, il convient de rechercher dans les expectorations la présence de bacilles résistant aux acides.
  2. L'apparence sur les radiographies thoraciques est souvent moins spécifique chez les patients immunodéprimés. Les images peuvent ne pas révéler de lésions.
  3. En l'absence de preuve d'infection antérieure ou de vaccination par le BCG, les résultats fortement positifs du test de Mantoux augmentent le risque de tuberculose, même si les expectorations sont négatives.
  4. Si une pharmacorésistance est détectée, le schéma thérapeutique doit être modifié et étendu.
  5. L'infection croisée est plus probable si le patient a des expectorations positives pour les bacilles résistants aux acides.
  6. La thérapie à domicile ne conduira pas à une infection croisée avec une probabilité plus élevée que le traitement à l'hôpital.
  7. La vaccination par le BCG doit être proposée à toutes les personnes présentant un risque élevé de contracter la tuberculose.

Que montre la radiographie?

La source de l'infection peut être située n'importe où dans le poumon et présente des manifestations non spécifiques. Elle est trop petite pour être détectable avec des zones nodales de consolidation. Dans la plupart des cas, la maladie devient localisée et forme un granulome (tuberculoma), qui finit par se calcifier et devenir visible sur la radiographie sous la forme d'un nodule.

Un symptôme commun est une adénopathie médiastinale concomitante (paratrachéale). Cette image est observée dans plus de 90% des cas de tuberculose focale chez les enfants, mais seulement dans 10 à 30% des adultes. Ces nœuds ont généralement des centres de faible densité et de contraste accru des faces. Parfois, il peut être assez grand pour comprimer les voies respiratoires voisines, ce qui conduit à une atélectasie distale.

Lorsque le patient développe une réponse immunitaire, l'inflammation pulmonaire et nodulaire est arrêtée. La calcification des nœuds est observée dans 35% des cas.

La tuberculose pulmonaire post-primaire ou secondaire, survient après des années, souvent dans des conditions de statut immunitaire réduit. Dans la plupart des cas, il se développe dans les segments postérieurs des lobes supérieurs et des parties supérieures des lobes inférieurs. Une manifestation typique est l'hétérogénéité de la structure du tissu et une opacité linéaire et nodale mal définie.

La vraie tuberculose focale ne représente que 5% des cas de maladie primaire et est détectée comme une masse ronde clairement définie, généralement située dans les lobes supérieurs. Les nœuds peuvent être généralement simples (80%) jusqu'à 4 cm et multiples, mais petits. Dans la plupart des cas, de petites lésions du système lymphatique sont observées.

Comment se manifeste la maladie des lobes supérieurs des poumons droit et gauche

Lorsque la source de l'infection se situe dans un site tissulaire spécifié, des symptômes spécifiques ne se développent généralement pas. La sévérité et la sévérité des manifestations générales dépendent de la taille du foyer de l'organe droit ou gauche, qui peut atteindre 4 cm de diamètre (généralement jusqu'à 10 mm), ainsi que de la capacité du corps à supprimer les microorganismes étrangers.

Les signes non spécifiques comprennent: faiblesse, malaise, manque d'appétit, maux de tête, fièvre légère et intermittente.

Avec d’autres conditions, des signes apparaissent qui permettent d’indiquer avec précision les dommages causés aux poumons et à leur sommet:

  1. Douleur dans les zones supraclaviculaires, ainsi que dans la région de l'avant-bras, qui augmente au maximum de l'inspiration ou au cours de l'effort physique. Elle peut être crampes par intermittence.
  2. Lymphadénopathie. On observe généralement une augmentation des ganglions lymphatiques cervicaux et axillaires, car ils sont proches du site de l’infection et réagissent à sa présence avant les autres.
  3. La fièvre
  4. Respiration irrégulière avec infection tuberculeuse.
  5. Sueurs nocturnes.
  6. Pneumonite (peut être le seul symptôme chez les personnes âgées).

Complications et développement de foyers primaires d'infection tuberculeuse

Les symptômes de la pleurésie sont souvent la première chose qui attire l'attention du patient ou du médecin sur une maladie pulmonaire. La forme la plus courante est la forme adhésive sèche de la maladie. L'apparition de foyers primaires.

Les bosses qui affligent la plèvre et l'exsudat qui les relie forment un conglomérat et forment ainsi des adhérences stables. Il peut se développer dans n'importe quelle partie de la poitrine, mais le plus souvent dans le tiers supérieur du poumon. Le malaise est souvent douloureux, mais peut parfois être très difficile. Les gens se plaignent souvent des épaules et de l'inconfort de leur région.

Le type aigu de la pleurésie est une image complètement différente. Il y a souvent une très forte fièvre, parfois supérieure à 40 ° C. D'autres symptômes d'intoxication sont présents, une asthénie et un épuisement très rapide sont notés. Bientôt, il y a des signes d'épanchement, tandis que le patient ressent le soulagement d'une douleur intense

Cela est dû à la réduction des frottements entre les feuilles de la plèvre enflammées. L'exsudat ne peut remplir qu'une partie de la cavité ou la totalité.

Comme décrit ci-dessus, la pleurésie est souvent le premier signe chez les patients atteints de tuberculose pulmonaire focale. Si aucune autre cause n'est détectée et que la bactérie de la tuberculose n'est pas détectée dans le liquide et que les lésions parenchymateuses ne sont pas observées, il est préférable de traiter ces patients de la même manière que la tuberculose.

Les épanchements purulents sont le plus souvent observés avec un pneumothorax. Cela est particulièrement probable après une apparition spontanée lorsque l’espace pleural est contaminé par des sécrétions aériennes et bronchiques.

Le second et le plus difficile est la généralisation de l’infection. Dans ce cas, les bacilles du foyer passent à d'autres parties des poumons et la protection immunitaire faible se répand dans tout le corps. Cela peut entraîner la tuberculose de n'importe quel organe, mais le plus souvent, des micro-organismes persistent dans les os et le système nerveux, provoquant des symptômes de complication.

Petite tuberculose pulmonaire focale - causes, symptômes, traitement

La pathologie se déroule de manière identique chez l'adulte et l'enfant. Elle peut commencer entre 2 et 10 ans, mais plus de la moitié des cas se manifestent entre 10 et 18 ans.

L'infection peut se développer:

  • principalement après l'inhalation de gouttelettes d'aérosol pulvérisées dans l'air après avoir toussé ou éternué chez une personne malade.
  • secondairement, à la suite de l'activation de mycobactéries endormies.

Les symptômes dépendent des caractéristiques individuelles de l'organisme et de l'ampleur du processus:

  • pâleur de la peau;
  • douleur abdominale;
  • toux et essoufflement;
  • fièvre
  • inconfort général, anxiété ou malaise;
  • des frissons;
  • perte de poids;
  • transpiration;
  • amygdales élargies et ganglions lymphatiques régionaux;
  • fatigue

L’objectif de la thérapie est l’élimination de l’infection par des médicaments qui combattent la bactérie de la tuberculose. Le traitement comprend une combinaison de plusieurs médicaments (généralement quatre).

La réception des fonds se poursuit jusqu'à ce que les tests de laboratoire montrent l'absence de mycobactéries dans le corps.

Vous devrez peut-être prendre différentes pilules pendant 6 mois ou plus pour guérir une tuberculose focale de petite taille.

Sous-espèce fraîche - forme secondaire

C'est un processus pathologique secondaire. Se produit après avoir souffert d'une maladie activée après un traitement inadéquat ou à la suite d'une inactivité des mycobactéries. La différence dans le tableau clinique entre processus focaux frais et fibreux n'est pas observée.

Quelle est la différence tuberculose focale fraîche et tuberculose pulmonaire focale? La principale différence réside dans l’image radiographique, où la tuberculose fraîche se distingue par le flou de la source de l’infection: ses bords flous et l’absence de centre nécrotique. Identifier la forme de la maladie aidera les rayons X.

La forme secondaire présente les symptômes suivants:

  • légère faiblesse, fatigue;
  • fièvre
  • augmentation des sueurs nocturnes;
  • l'anorexie;
  • perte de poids;
  • troubles digestifs;
  • aménorrhée