Qu'est-ce que la tuberculose pulmonaire focale, quels sont les modes de transmission et les méthodes de traitement?

La tuberculose pulmonaire focale se développe dans le contexte des sources primaires de la maladie, précédemment guéri. La maladie peut survenir sans symptômes et être diagnostiquée lors d'un examen par fluorographie.

Forme focale caractéristique

La pathologie se déroule sous 2 formes:

  • focale douce;
  • tuberculose focale chronique.

Pendant la guérison de diverses formes de pathologie, des ombres focales sont formées. Les agents responsables de la maladie sont les mycobactéries du genre Mycobacterium. La principale caractéristique de l'Office est considérée comme une pathogénicité se manifestant par une virulence. La valeur du dernier indicateur est modifiée en tenant compte des facteurs environnementaux. Les MBT sont des procaryotes sans lysosomes, sans capsules ni microspores dans leur plasma. Une cellule bactérienne comprend une microcapsule, une paroi cellulaire et une membrane.

Avant de traiter une maladie, il est nécessaire de déterminer quelle est la tuberculose pulmonaire focale et comment elle se transmet. Cette pathologie se caractérise par le développement d'un processus inflammatoire qui favorise la formation de diverses buttes.

La pathogénie de la maladie est diverse et complexe. Cette forme se manifeste sous la forme d'une période primaire ou secondaire de tuberculose. Des ombres focales secondaires sont observées chez les adultes. Ils incluent la caséose et MW.

Avec l'exacerbation du processus, le PM des lésions se propage à travers les bronches et les ganglions lymphatiques. Le plus souvent, les nouvelles lésions sont diagnostiquées dans la partie supérieure des poumons. L'endobronchite se développe à l'avance, puis les petites branches bronchiques sont touchées. L'inflammation passe dans le tissu pulmonaire, contribuant à la formation d'un petit foyer (pneumonie lobulaire ou acineuse).

Avec la propagation hématogène de l'inflammation, on observe une disposition symétrique des foyers. Les causes du développement de la pathologie sont associées à la nutrition et au mode de vie. La tuberculose pulmonaire contagieuse est contagieuse ou non, les parents devraient le savoir. Pour savoir si la baguette de Koch est présente dans le corps de l’enfant, effectuez un test de Mantoux. Les personnes porteuses de ce parasite ne le propagent pas. Les patients présentant une forme ouverte de tuberculose focale sont considérés comme dangereux. La maladie est transmise par des gouttelettes en suspension dans l’air, car la baguette de Koch est présente dans les expectorations du patient.

La possibilité d'infection dépend du moment du contact avec le patient. Le risque de développer la forme active de la maladie augmente en cas de contact étroit et constant avec le porteur de la tuberculose. Une personne à risque doit prendre des médicaments antituberculeux spéciaux (posologie minimale). Le pronostic de la maladie dépend du stade et de l'observance (pendant le traitement) des recommandations du médecin.

Symptômes d'infection tuberculeuse

La tuberculose pulmonaire focale secondaire est divisée en 2 formes:

  1. La forme focale fibreuse contribue à la formation de sources denses et de tissu cicatriciel. Le processus inflammatoire est absent. Cette forme de la maladie est caractérisée par des symptômes tels que le dépôt de sels de calcium et le durcissement des tissus.
  2. La focale douce se désintègre facilement dans la cavité. Le traitement opportun de la tuberculose focale vise à la résorption des cavités et à l'élimination du processus inflammatoire. Si la maladie est diagnostiquée en phase de consolidation, il peut rester des zones épaissies. Les morceaux de tissu sont efficacement excrétés par les poumons et les bronchioles. Au lieu de sceller les zones, il reste une cavité de décomposition.

Les conséquences des médecins en pathologie comprennent:

  • résultat favorable, si un traitement correct et opportun est prescrit;
  • pronostic relativement favorable - il subsiste une calcination et une fibrose, la pathologie étant guérie;
  • la mort est possible si la maladie est grave.

Chez les patients atteints de tuberculose pulmonaire focale identifiés par fluorographie, les symptômes cliniques n'apparaissent pas. Avec le développement de la tuberculose focale moins commune, le patient a une faiblesse légère, transpire, manque d'appétit et une faible capacité de travail. Le patient se plaint des symptômes suivants:

  • chaleur dans les paumes et les joues;
  • frissons courts;
  • légère température sous-fébrile;
  • toux rarement, sèche ou avec des expectorations;
  • douleur au côté.

Pour poser un diagnostic précis, le médecin examine le patient. Si la maladie est passée dans la phase d'infiltration, le patient est diagnostiqué:

  • légère douleur des muscles de l'épaule;
  • invariance des ganglions lymphatiques;
  • respiration difficile;
  • respiration sifflante;
  • tests tuberculiniques modérés.

Des changements dans le sang sont observés en tenant compte de la phase de la maladie. Si la pathologie est diagnostiquée à un stade précoce, la numération globulaire est normale. En phase d'infiltration, la RSE augmente. Pour le déroulement chronique du processus caractérisé par une forme productive. Au scanner, le médecin détermine les foyers de petite et moyenne taille (taille 3-6 mm). Ils peuvent être arrondis ou de forme irrégulière d'intensité moyenne à forte.

À l'aide de radiographies, vous pouvez déterminer les foyers d'un diamètre de 1 cm, dont les contours peuvent être nets ou flous, extrêmement faibles ou moyens. Les foyers multiples et uniques sont situés dans le premier poumon. Si la maladie progresse, le nombre de lésions augmente. Des caries de décomposition peuvent apparaître.

Tactiques de traitement et médicaments de base

Le traitement précoce de la maladie dans les stades précoces vise à résoudre les foyers dans les 12 mois. À la fin du traitement, une radiographie est prise. Si le schéma de traitement est choisi correctement, le médecin verra la récupération complète des poumons sur les images. Rarement, après un traitement, une fibrose grossière se développe à la place de nouveaux foyers.

La tuberculose focale en phase d'infiltration est traitée à l'hôpital. Des médicaments tuberculostatiques de première rangée sont prescrits au patient. Le traitement est arrêté après la régression complète des modifications infiltrantes dans les poumons. En moyenne, le cours dure 9 mois. Le traitement anti-rechute est effectué dans la clinique. S'il n'y a pas d'effet à long terme, un pneumothorax artificiel ou une intervention chirurgicale sont possibles.

Le traitement médicamenteux de la tuberculose focale consiste à utiliser les médicaments suivants:

  1. Tubazid - a une action antibactérienne et bactéricide. La posologie est choisie individuellement par le médecin. Le médicament est disponible sous forme de comprimés, de poudre (pour la préparation de médicaments) et d'ampoules (solution prête à 10%).
  2. Isoniazide - si le médicament est mal toléré, prenez Ftivazid.
  3. La rifampicine est un antibiotique semi-synthétique à large spectre. Il est emmené à l'intérieur, l'estomac vide. Il est recommandé d’utiliser le médicament en association avec un médicament antituberculeux (Ethambutol).
  4. Streptomycine - est prescrit au stade initial du traitement. Le traitement dure 2-3 mois. Le médicament est pris tous les jours ou 2 fois par semaine (en aérosol ou par voie intramusculaire). Si le médicament est mal toléré, il est administré en 2 doses. La durée du traitement est de 3 mois.
  5. L'éthambutol est un médicament anti-tuberculose bactériostatique. Pris à l'intérieur. La posologie du médicament dépend du poids du patient. Attribuer au 2ème stade du traitement oral (tous les jours) ou 2 fois par semaine.
  6. L'éthionamide est un médicament synthétique antituberculeux. Il est pris oralement après un repas (1 fois par jour). Si le médicament est bien toléré et que le poids du patient dépasse 60 kg, le médicament est pris 4 fois par jour.

La tuberculose pulmonaire focale est une maladie sociale due à de mauvaises conditions de vie. La maladie est plus souvent diagnostiquée chez les hommes que chez les femmes. Cela concerne les 20-39 ans.

Recommandations du docteur

La prévention de la maladie consiste à prendre des mesures anti-épidémiques:

Il est impératif d'inspecter périodiquement les personnes vivant dans des conditions défavorables. Le groupe à risque comprend les enfants (parce qu'ils ont un système immunitaire non formé ou faible). Si un membre de la famille a la tuberculose, il est nécessaire de limiter la communication de l'enfant avec lui. Dans ce cas, l'enfant est mis sur le compte du phthisiologue.

Si l'infection n'est pas détectée ou est de nature primaire, l'enfant ne constitue pas une menace pour les autres. Il peut aller à la maternelle et à l'école. Si nécessaire, on montre à l'enfant la prévention de la pathologie.

Si une baguette Koch a été ingérée par une femme enceinte, les mêmes tests que pour un patient ordinaire sont présentés (à l'exception d'une radiographie pulmonaire). En raison du contact avec une personne infectée, le port du fœtus n’est pas interrompu. Mais une femme en position doit observer les précautions suivantes:

  • utilisation d'un masque médical;
  • châle de cheveux;
  • Porter des matériaux qui résistent au traitement de désinfectant.

Les nouveau-nés ont une primovaccination de 30 jours.

Tuberculose pulmonaire focale

La tuberculose pulmonaire focale est une forme de tuberculose secondaire qui se manifeste par la formation d'une inflammation spécifique dans les poumons d'une inflammation spécifique d'un diamètre maximal de 10 mm. Asymptomatique ou non asymptomatique. Chez certains patients, la tuberculose pulmonaire focale peut être accompagnée de malaise, d’une faible fièvre, de douleurs latérales et d’une toux sèche. Dans le diagnostic de la tuberculose focale, la radiographie des poumons la plus informative, la détection du bureau dans les expectorations ou les bouffées vasomotrices. Au cours de la période initiale, on prescrit aux patients atteints de tuberculose pulmonaire focale une association de trois à quatre médicaments de chimiothérapie antituberculeuse principaux, suivie d'une réduction à deux types.

Tuberculose pulmonaire focale

La tuberculose pulmonaire focale est une lésion tuberculeuse spécifique, caractérisée par la présence dans les poumons de quelques petits foyers (sur un à deux segments) d'inflammation productive. La tuberculose focale fait référence à une infection tuberculeuse secondaire, c'est-à-dire qu'elle survient généralement de nombreuses années après le traitement de la tuberculose primitive. C'est pourquoi la très grande majorité des cas sont des patients adultes. Parmi les autres formes clinico-morphologiques de tuberculose pulmonaire, la part des formes focales représente 15 à 20%. Les caractéristiques distinctives de la tuberculose pulmonaire focale sont la limitation de la zone touchée à un ou deux segments, la nature non destructive de l'inflammation et le cours latent de l'infection.

Classification de la tuberculose pulmonaire focale

Selon la prescription du cours, la tuberculose pulmonaire focale peut être fraîche (focale douce) et chronique (fibro-focale). La tuberculose fraîche est la phase initiale d'un processus secondaire développé chez un patient précédemment infecté par des mycobactéries et primo-infecté. Il se caractérise morphologiquement par une endobronchite et une péribronchite dans la région des bronches segmentaires, avec atteinte des alvéoles, bronchopneumonie lobulaire.

La tuberculose focale chronique peut se développer à la suite de la résorption d'une tuberculose focale fraîche, ainsi que du résultat d'autres formes pulmonaires - infiltrante, disséminée, caverneuse. Dans le même temps, les foyers inflammatoires sont encapsulés, remplacés par du tissu conjonctif ou calcifiés. En fait, il s’agit de foyers fibreux résiduels mais, dans certaines conditions, ils peuvent être réactivés, ce qui provoque une exacerbation du processus tuberculeux et une augmentation des limites de la lésion. À son tour, avec la progression du processus focal chronique peut également être transformé en tuberculose pulmonaire infiltrante, caverneuse ou disséminée.

Au cours de son développement, la tuberculose focale traverse les phases d'infiltration, de décomposition et de compactage. Selon la taille, on distingue des foyers de taille réduite (jusqu'à 3 mm de diamètre), moyens (jusqu'à 6 mm) et grands (jusqu'à 10 mm).

Causes de la tuberculose pulmonaire focale

La tuberculose pulmonaire focale peut survenir à la suite d’une surinfection exogène ou de l’activation endogène de l’infection dans les anciens foyers primaires (calcinats). Une infection exogène est possible par contact étroit avec des patients présentant une forme ouverte de tuberculose dans la famille, un dispensaire pour la tuberculose et divers collectifs fermés. L'infection se produit par voie aérienne. Dans le même temps, les personnes nouvellement infectées sécrètent des mycobactéries résistantes aux mêmes médicaments antituberculeux que la source de l'infection. Le rôle de la surinfection exogène est important dans les zones où l’épidémie est défavorable, où les conditions de vie et les conditions de vie sont défavorables, en l’absence de vaccination spécifique de la population.

La réactivation de l'infection endogène se produit dans de vieux foyers tuberculeux dans les poumons (foyer de Gon) ou dans des ganglions lymphatiques intrathoraciques. Dans les foyers résiduels, Mycobacterium tuberculosis peut persister longtemps sous forme de L. L'inversion de l'infection se produit généralement dans le contexte d'un affaiblissement de l'immunité antituberculeuse précédemment formée, qui est facilitée par le stress, une mauvaise alimentation, le surmenage, le traitement par immunosuppresseurs, des maladies concomitantes (pneumoconiose, diabète, ulcère gastrique et duodénal), addictions nocives (alcoolisme, tabagisme, toxicomanie). Dans la pathogenèse de la réactivation d'une infection endogène, en tant que cause de la tuberculose pulmonaire focale, la dissémination lymphohématogène des mycobactéries joue un rôle déterminant dans l'organisme.

La tuberculose pulmonaire focale a une localisation prédominante dans le lobe supérieur. De nombreuses études dans le domaine de la phthisiologie et de la pneumologie l'expliquent par divers facteurs: mobilité limitée de l'apex du poumon, faible aération, ralentissement du flux sanguin et lymphatique dans cette zone, position verticale du corps humain et même hypersensibilisation qui favorise la fixation sélective des mycobactéries au sommet des poumons.

Symptômes de tuberculose pulmonaire focale

La particularité de l'évolution clinique de la tuberculose pulmonaire focale est usée ou l'absence de symptômes. La plupart des cas sont donc détectés par fluorographie prophylactique. Environ un tiers des patients ont un syndrome d’intoxication légère et des lésions des organes respiratoires.

Les signes d'intoxication incluent une température subfébrile le soir, une sensation de chaleur, alternant avec un refroidissement à court terme, une transpiration, une indisposition, une perte d'appétit, des troubles du sommeil. Parfois, avec une tuberculose pulmonaire focale, en tant que manifestation d’une intoxication spécifique, il existe des signes d’hyperthyroïdie: augmentation de la taille de la glande thyroïde, tachycardie, brillant des yeux, fluctuation de poids, irritabilité. Chez les femmes, il peut y avoir des irrégularités menstruelles dues au type de douleur dans le dos ou à la proioménorrhée.

Il peut y avoir des plaintes de douleur dans le côté, entre les omoplates, dans les épaules. La toux est généralement intermittente, peut être sèche ou accompagnée d'une faible production d'expectorations. Une hémoptysie survient parfois.

Diagnostic de la tuberculose pulmonaire focale

Les données physiques détectées lors d'un examen objectif d'un patient présentant une suspicion de tuberculose pulmonaire focale ne sont pas spécifiques. La palpation révèle une légère douleur et une raideur des muscles de la ceinture scapulaire; les ganglions lymphatiques ne sont pas élargis. Le son de percussion au-dessus de la lésion est étouffé, lors de l'auscultation, une respiration difficile se fait entendre et, lors de la toux du patient, des râles à respiration sifflante fine sont détectés.

En règle générale, les tests de dépistage de la tuberculose pulmonaire à la tuberculine sont normergiques et ne jouent donc pas un rôle important dans le diagnostic. Dans de rares cas, les patients peuvent réagir à l’administration sous-cutanée de tuberculine en augmentant la température corporelle, en augmentant la quantité de crachats, en accélérant le taux de sédimentation des érythrocytes, etc. L'image endoscopique avec une tuberculose pulmonaire focale fraîche est caractérisée par des signes d'endobronchite.

Les informations de base sur la forme de la tuberculose sont fournies par la radiographie des poumons, mais la radiographie peut varier en fonction de la phase et de la durée du processus. Avec une tuberculose focale fraîche, on définit généralement un ou deux grands foyers et plusieurs petits ou moyens; Les ombres sont peu contournantes, de faible intensité et de forme ronde. La tuberculose focale chronique se manifeste radiographiquement par la présence de foyers denses avec des foyers de calcification et de cordons fibreux; ombres d'intensité moyenne et élevée, généralement de petite et moyenne taille. Le diagnostic différentiel est réalisé avec une pneumonie focale non spécifique, une pneumomycose, un cancer du poumon périphérique.

Avec des données douteuses, ils ont recours à des tests thérapeutiques: on prescrit à la patiente des médicaments antituberculeux pendant 2-3 mois et elle suit la dynamique clinique, radiologique et de laboratoire. Avec une diminution ou une résorption partielle des foyers, le diagnostic de tuberculose focale ne fait aucun doute.

Traitement et pronostic de la tuberculose pulmonaire focale

Le traitement de la tuberculose pulmonaire focale active est effectué à l'hôpital pour tuberculose, inactif - en consultation externe, sous la surveillance d'un médecin spécialisé dans la tuberculose. Le schéma standard de chimiothérapie prévoit la nomination d'au moins trois médicaments antituberculeux (rifampicine, isoniazide, pyrazinamide, éthambutol) pour une période de deux à trois mois. Dans la période initiale, la streptomycine peut également être utilisée. Dans la phase suivante, qui dure 4 à 6 mois, il reste deux préparations (rifampicine + isoniazide, isoniazide + éthambutol). La durée totale du traitement de la tuberculose pulmonaire focale est de 6 à 9 mois et chez certains patients, elle peut aller jusqu'à un an. La rééducation après un traitement est effectuée dans un sanatorium pour tuberculose.

Le résultat de la forme focale de la tuberculose pulmonaire est généralement satisfaisant. À la suite d'un traitement complet, les foyers frais sont complètement absorbés, une guérison clinique complète se produit. Dans l'évolution chronique de la tuberculose focale, une transition vers des formes moins favorables sur le plan pronostique (infiltrante, caverneuse, disséminée) est possible. Le résultat le plus courant est la pneumosclérose avec formation de foyers de fibrose ou de calcification. Ces patients ont besoin d’une chimioprophylaxie pendant 1 à 2 ans. La plus grande difficulté est le traitement des cas chimiquement résistants. La prévention de la tuberculose pulmonaire focale consiste à procéder à un examen radiographique de la population, à une éducation sanitaire et à augmenter la résistance non spécifique de l'organisme. La prophylaxie vaccinale est d’une grande importance pour réduire le nombre de cas de tuberculose pulmonaire secondaire.

Tuberculose focale dans les poumons

Selon les statistiques de l’OMS, jusqu’à 18% des cas d’infection tuberculeuse nouvellement diagnostiquée se produisent dans la tuberculose pulmonaire focale, représentée par quelques manipulations d’inflammation productive atteignant 10 mm, localisées dans un ou deux lobes du poumon atteint.

La maladie est classée comme une petite forme de tuberculose, susceptible de subir une antibiothérapie. Il n'y a donc aucune raison de paniquer, mais vous devez vous mettre à l'écoute d'un traitement à long terme.

Quelle est la tuberculose focale

Une lésion focale des poumons se développe généralement plusieurs années après l’infection par les mycobactéries tuberculeuses.

En règle générale, les foyers d'inflammation résultent d'une activation répétée de l'infection dans les foyers et les cicatrices cicatrisés.

Les foyers sont situés principalement dans les lobes apicaux des poumons et les ganglions lymphatiques intrathoraciques, et la tuberculose focale du lobe supérieur du poumon droit est plus fréquente.

Dans les régions où la situation épidémiologique est mauvaise, il existe des cas de tuberculose à foyer primaire. L'infection se produit le plus souvent par voie aérienne, moins souvent - par voie alimentaire ou par dérive hématogène de l'agent pathogène.

En anticipant les questions des proches, de la contagion de la tuberculose pulmonaire focale ou de l’inquiétude de vivre avec un patient, nous notons que le risque d’infection est particulièrement élevé lors de contacts fréquents avec des patients atteints de tuberculose ouverte.

Le reste du temps, l'isolement des mycobactéries n'est pratiquement pas observé. Pour les personnes qui soignent le patient, il existe une forte probabilité de développement de formes de la maladie résistantes aux antibiotiques.

L’activation de la tuberculose est accompagnée de nombreux facteurs qui affaiblissent le système immunitaire:

  • maladies systémiques et chroniques;
  • complications d'infections aiguës;
  • malnutrition et malnutrition;
  • intoxication alcoolique et à la drogue du corps;
  • troubles métaboliques et notamment le diabète;
  • surmenage et stress prolongé;
  • utilisation systématique de médicaments qui affaiblissent le système immunitaire;
  • la grossesse et la période post-partum.

Dynamique et formes

Selon la durée du cours, il existe deux formes principales de la maladie. La tuberculose focale fraîche en phase d'infiltration se manifeste sous la forme d'une endobronchite ou d'une péribronchite.

Dans la phase initiale de la maladie, l'inflammation se produit dans les petites bronches, l'espace interalvéolaire et les vaisseaux lymphatiques, accompagnée par la formation d'un grand nombre de masses caséeuses - les produits de la dégradation des tissus, similaires aux blocs de fromage cottage, abondamment ensemencés de mycobactéries.

Lors de l'infection des bronches voisines, des tubercules tuberculeux caractéristiques se forment; la défaite des alvéoles conduit au développement d'une bronchopneumonie lobaire.

La tuberculose focale chronique fibreuse se développe dans le contexte du remplacement du tissu de granulation par du tissu conjonctif, formant des capsules denses autour des foyers infiltrants.

Par la suite, des sels de calcium se déposent souvent dans la paroi de la capsule, provoquant une calcification des zones caséeuses.

Il est également possible de former des gélules dans les zones de caséose et dans les zones de fibrose formées au cours d'autres formes de processus tuberculeux.

Avec la réactivation de l'infection, les cellules immunitaires, qui libèrent les masses caséeuses, pénètrent dans la capsule.

En conséquence, un grand nombre de mycobactéries sont libérées, se propageant rapidement par l’arbre bronchique et les vaisseaux lymphatiques et, en cas de développement inverse du processus, les parois des capsules deviennent multicouches.

Enfin, les anciens foyers de tuberculose sont activés par la pénétration dans la capsule d'autres microorganismes qui migrent des bronches lors d'affections inflammatoires aiguës des organes respiratoires.

Plus tard, les vaisseaux lymphatiques drainant les foyers d'infection, puis les ganglions lymphatiques hilaires, sont affectés.

Après la résolution du processus inflammatoire, le tissu de granulation est absorbé et à la place du tissu lymphoïde affecté se trouvent des zones de fibrose.

Si la maladie continue de progresser, les zones touchées s'agrandissent et se confondent pour former des conglomérats.

Il existe également une possibilité de transformation du processus focal sous sa forme infiltrante, caverneuse ou disséminée.

Diagnostic de la tuberculose focale

En raison de la nature limitée de l'inflammation, la tuberculose pulmonaire focale est dans la plupart des cas asymptomatique, la manifestation clinique de la maladie n'est observée que chez un tiers des patients.

L'hémoptysie, habituellement associée à une infection tuberculeuse, n'est pas caractéristique d'une forme focale.

Les symptômes non spécifiques de l'intoxication et des organes respiratoires sont les manifestations les plus courantes de la maladie:

  • élévation fréquente de la température jusqu'à des valeurs subfébriles;
  • faiblesse et fatigue;
  • toux persistante;
  • maux de tête et vertiges;
  • douleur aux épaules, sur le côté ou entre les omoplates.

Parfois, les patients se plaignent de troubles du système nerveux autonome: chute de tension, troubles du rythme cardiaque, alternance de chaleur et de frissons, sueurs nocturnes.

Chez les femmes, on note des troubles menstruels et une fausse couche chronique. La tuberculose pulmonaire focale s'accompagne parfois d'hyperfonctionnement de la glande thyroïde.

La thyréotoxicose se manifeste par des mains tremblantes, des palpitations, des troubles du sommeil, des yeux vitreux, de l'irritabilité et de fortes fluctuations du poids.

Dans les cas les plus graves, une glande thyroïde élargie déforme le cou et rend la déglutition plus difficile.

L'auscultation des poumons ne permet pas de diagnostiquer une tuberculose focale. Une respiration sifflante fine est entendue dans des cas isolés et uniquement pendant la phase exsudative de l'inflammation.

Des râles secs apparaissent en cas de bronchite qui se déroule sur le fond de la déformation de l’arbre bronchique aux derniers stades du processus de focalisation chronique.

Avec la localisation unilatérale des lésions fibreuses du côté du poumon atteint, on note la subsidence des fosses sous-clavières et supraclaviculaires et le retard des mouvements respiratoires. Des modifications du son pulmonaire au cours de la percussion sont également détectées au cours de la progression de la tuberculose focale fibreuse.

La cicatrisation des lésions dans les lobes supérieurs des poumons se manifeste par un rétrécissement des zones de son de percussion clair entre la colonne vertébrale de l'omoplate et la clavicule, appelées champs de Krening.

Les foyers actifs d'infection tuberculeuse sont généralement détectés par hasard lors du passage de la fluorographie dans le cadre d'un examen médical de routine ou d'un examen radiographique lors du diagnostic d'autres maladies - bronchite, pleurésie, pneumonie, silicose, etc.

Signes radiologiques de tuberculose focale

Le premier symptôme radiologique de la tuberculose focale est l’apparition d’ombres vagues en forme de bandes qui forment un motif semblable à une grille.

Au fur et à mesure que le processus se développe, un foyer exsudatif se présentant sous la forme d'une nuance asymétrique diffuse d'environ 10 mm se détache sur le fond du maillage.

Parfois, vous pouvez voir la lumière de la bronche touchée; de petites lumières au centre du foyer indiquent la formation de cavités de décomposition.

Les foyers d'inflammation productive sont arrondis et disposés en groupes produisant des ombres polycycliques.

L'infection primaire par la tuberculose est caractérisée par la localisation de foyers dans les premier et deuxième segments du poumon; moins commune est la défaite du sixième segment.

En cas d'infection secondaire, des foyers de calcification et de calcification dans les poumons, des vaisseaux lymphatiques calcifiés et des ganglions lymphatiques intrathoraciques sont détectés.

La tuberculose focale chronique se caractérise par l'apparition d'ombres clairement définies, au sein desquelles des inclusions denses sous la forme de sels de calcium peuvent être présentes.

En cas de fibrose marquée du tissu pulmonaire, des foyers productifs de petites dimensions se confondent et se déplacent vers le haut des poumons, et des ombres en forme de bandes de joints de tissu pulmonaire diffus à la plèvre.

La dégénérescence fibreuse des plaques pleurales montre un trouble général des parties affectées du champ pulmonaire.

Recherche complémentaire

Les études bactériologiques, le diagnostic à la tuberculine et la bronchoscopie ne sont pas suffisamment informatifs et sont utilisés de manière sélective pour clarifier le diagnostic.

Ainsi, l'agent responsable de la tuberculose dans le matériel biologique des patients est détecté uniquement en présence d'une carie de la cavité.

Réaction positive à l’administration sous-cutanée de tuberculine - le test de Mantoux n’est détecté que lors de la première infection.

Dans d'autres cas, les résultats du diagnostic à la tuberculine ne peuvent être distingués de ceux des porteurs sains sur le plan clinique de Mycobacterium tuberculosis.

Pour cette raison, le test de Mantoux n’est recommandé que pour le diagnostic différentiel de processus focaux d’étiologie inconnue et pour le suivi de l’activité des foyers tout en tenant compte simultanément des données d’observation dynamiques.

L’activation de l’infection tuberculeuse focale est mise en évidence par un complexe des symptômes suivants:

  • tableau clinique d'intoxication générale;
  • l'apparition d'ombres focales avec des contours flous sur le fluorogramme ou la radiographie des poumons et la présence de modifications post-tuberculeuses dans les images précédentes;
  • râles humides sur la zone de projection des lobes pulmonaires affectés;
  • identification des mycobactéries tuberculeuses dans les expectorations et lavage bronchique;
  • réaction commune et focale à la tuberculine.

Dans la phase exsudative de la tuberculose focale légère chez certains patients, des modifications mineures de l'analyse clinique du sang sont possibles:

  • Augmentation de l'ESR jusqu'à 10-18 mm / heure;
  • lymphocytose modérée ou lymphopénie;
  • augmentation du nombre de neutrophiles poignardés;
  • changements de paramètres d'immunité cellulaire et humorale.

L’examen endoscopique révèle des modifications caractéristiques de l’arbre bronchique et de l’endobronchite diffuse, que l’on retrouve principalement dans les processus focaux chroniques.

Dans les cas de tuberculose à foyer modéré, provoqués par la réactivation de foyers d’infection dans les ganglions lymphatiques du médiastin ou dans les racines des poumons, on détecte des cicatrices post-tuberculeuses, une fistule bronchonodulaire ou une inflammation locale des bronches.

Schémas thérapeutiques pour la tuberculose focale

Avec un traitement opportun, la tuberculose pulmonaire focale répond bien aux schémas de chimiothérapie spécifiques standard en utilisant deux à trois médicaments antituberculeux.

Le choix des médicaments dépend de la nature de la réponse inflammatoire:

  • avec inflammation exsudative - streptomycine, isoniazide et rifampicine ou embutanol; et devrait commencer strictement par la streptomycine;
  • avec inflammation productive et exacerbation du processus focal chronique - isoniazide et rifampicine; la rifampicine peut être remplacée par un pyrazinamide ou un embutanol.

La durée de prise de médicaments est de 6 à 9 mois. Les 120 premiers jours de traitement sont pris quotidiennement, puis 2 à 3 fois par semaine. Le déroulement du traitement est accompagné d'un contrôle radiologique.

L’apparition d’une dynamique radiologique positive au cours des trois premiers mois de traitement est un signe pronostique favorable. Avec une activité de foyers discutable, l’isoniazide est utilisé en association avec l’embutanol ou le pyrazinamide.

Le traitement médicamenteux de la tuberculose pulmonaire focale fraîche est considéré comme efficace si des foyers casés complets ont été atteints, mais le résultat le plus probable de la maladie est l'inactivation de l'infection avec formation de foyers compactés, de calcifications et de zones fibreuses dans les poumons.

Après l'atténuation du processus tuberculeux actif, il est recommandé de subir une chimioprophylaxie spécifique en automne-hiver pendant un an ou deux.

Après l'atténuation du processus actif de la tuberculose, une chimioprophylaxie spécifique pendant un an ou deux pendant la période automne-hiver et un traitement dans des sanatoriums dans les régions côtières sont recommandés.

La prévention non spécifique de la récurrence de la maladie ne nécessite pas beaucoup d'effort. Il suffit d’adhérer à une journée de travail économe, de bien manger, d’éviter le stress, d’aérer régulièrement la pièce et de trouver le temps de se promener à l’air frais.

Traitement de la tuberculose - consultation phthisiatricien. Les symptômes

La tuberculose pulmonaire peut se manifester sous différentes variations cliniques. Cependant, la tuberculose focale est considérée comme la forme la plus courante. Il se caractérise par l'absence de symptômes prononcés et par la présence d'une focalisation limitée dans les poumons. Dans la plupart des cas, la tuberculose pulmonaire focale est précédée d'une primo-infection tuberculeuse.

Projections pour la tuberculose pulmonaire focale

La tuberculose pulmonaire focale peut être divisée en 2 options cliniques: focale légère et focale fibreuse. Le premier est traitable beaucoup mieux. La seconde se caractérise par des symptômes plus graves et persistants, notamment une augmentation de la température corporelle, une perte de poids et une intoxication. Une hémoptysie peut survenir lors de la formation d'une bronchiectasie. Cela nous permet de juger de l'inefficacité de la chimiothérapie. La taille des lésions peut être très diverse: de grande à petite. La gravité de l'état du patient en dépend. Avec l'efficacité de la thérapie, le pronostic de récupération est favorable. Cela est dû au fait que la tuberculose pulmonaire focale, dont le traitement prend de 6 mois à 2 ans, n’est pas un processus courant. Chez de nombreux patients, il passe sans laisser de traces, laissant derrière elles des calcifications ou une sclérose. Ces changements résiduels ne conduisent pas à une rechute. Ils peuvent être vus lors du passage de la fluorographie, mais ils peuvent indiquer par eux-mêmes un processus inflammatoire différé de toute étiologie, pas nécessairement de caractère tuberculeux.


Traitement de la tuberculose pulmonaire focale

Le traitement est effectué dans la clinique des patients hospitalisés, sous la supervision du personnel médical. Dans les cas standard, on prescrit au patient un schéma de 4-5 médicaments pour une période de 6 mois. En cas de résistance aux médicaments de base, le schéma thérapeutique est ajusté. Dans ce cas, le patient devra être traité un peu plus longtemps (à partir de 18 mois). Les premiers changements positifs sont visibles dans les 2-3 mois suivant le début du traitement. Le traitement est divisé en 2 phases: la phase intensive et la phase de continuation. La phase intensive doit être réalisée à l'hôpital. Lors de la phase de continuation, le nombre de médicaments est réduit et le patient peut poursuivre le traitement à domicile. Avec des formes limitées de tuberculose et la formation de modifications résiduelles dans les poumons, le patient peut être autorisé à travailler même pendant le traitement.

La vie après la guérison

Pendant plusieurs années, les personnes atteintes de tuberculose seront inscrites auprès du spécialiste de la tuberculose de district. Ils devraient être examinés régulièrement une fois tous les six mois. Après la fin du traitement, en fonction de la présence de modifications résiduelles, à la discrétion du médecin, des taux d'anti-rechute sont indiqués. Ils sont effectués deux fois par an: au printemps et à l'automne, un ou deux médicaments antituberculeux. Afin d'éviter les rechutes, il est recommandé que le patient adopte un mode de vie sain, évite les situations stressantes et traite rapidement les maladies virales et infectieuses. Une personne peut continuer à faire du sport et à mener une vie active.

Comment vaincre la tuberculose focale: méthodes de traitement

La tuberculose focale se caractérise par la formation de petits foyers d'inflammation productive dans les poumons.

Leur taille est de 0,2 à 1 cm.La maladie est presque asymptomatique et la présence de foyers est habituellement détectée par hasard, au cours de la fluorographie prévue.

La tuberculose focale se développe à la suite d'une infection tuberculeuse secondaire, car son apparition doit durer longtemps à partir du moment de l'infection.

Par conséquent, on le trouve plus souvent chez les patients enregistrés dans un dispensaire antituberculeux (la probabilité que cela soit de 20-25%), et beaucoup moins souvent comme la première manifestation de la maladie (10-18%). Pour la même raison, la tuberculose focale n'est pas caractéristique chez les enfants et les adolescents, généralement les patients sont des adultes.

Formes de tuberculose pulmonaire focale, traitement

Il existe deux formes de tuberculose focale:

  • douce focale, c'est frais;
  • focale fibreuse, il est chronique.

La tuberculose à foyer modéré est un stade précoce du processus pathologique secondaire.

Formes fibro-focales dans la résorption des lésions pulmonaires dans les cas de tuberculose disséminée, caverneuse, infiltrante ou focalisée: les zones infectées des poumons sont remplacées par du tissu conjonctif ou calcifiées.

Dans des conditions défavorables, ces foyers d'infection endormis entraînent une exacerbation de la maladie.

L'aide Dans certains cas, la tuberculose focale ne se manifeste pas dans la vie et elle est détectée uniquement à l'autopsie d'un patient décédé pour d'autres raisons.

Traitement médicamenteux

Comme toute autre forme de maladie, la tuberculose focale nécessite un séjour assez long en milieu hospitalier: le traitement dure généralement 10 à 12 mois. Le patient est prescrit les médicaments suivants:

  • L'isoniazide est un agent peu toxique, qui fait partie des médicaments de première intention les plus efficaces contre le bacille tuberculeux. Chez les alcooliques et les patients âgés, son utilisation peut provoquer une hépatite médicamenteuse. Par conséquent, au cours du traitement, une surveillance hépatique est requise.
  • La streptomycine est un antibiotique à large spectre prescrit au cours du premier stade du traitement médicamenteux. Introduit par voie intramusculaire. Il a des propriétés ototoxiques et peut dans certains cas conduire à une perte auditive, voire à une surdité. L'injection de streptomycine ne devrait pas durer plus de 3 mois.
  • Ethionamide - un médicament prescrit pour le traitement des souches résistantes à la streptomycine et à l'isoniazide, l'agent responsable de la tuberculose. Dans certains cas, il provoque des effets secondaires au niveau du tractus gastro-intestinal - nausées, vomissements, perte d'appétit et perte de poids.

Photo 1. Conditionnement La rifampicine se présente sous forme de gélules dosées à 150 mg. Fabricant "Darnitsa".

  • La rifampicine est un antibiotique à large spectre. Il détruit non seulement la baguette Koch, mais empêche également le développement d'une infection secondaire. Pendant la consommation, la sueur, l'urine, les selles, la salive, les expectorations et la peau des patients acquièrent une teinte orange, tandis que les lentilles cornéennes que le patient porte peuvent également être peintes en orange. C'est sûr et ne nécessite pas l'arrêt du médicament. Il est prescrit avec prudence dans les maladies du foie.
  • L'éthambutol est un autre médicament qui agit sélectivement sur Mycobacterium tuberculosis. Il est prescrit au cours de la deuxième phase du traitement, combinant généralement son accueil avec la prise de rifampicine. Le traitement par l'éthambutol ne devrait pas dépasser la durée de 2-3 mois. Dans de rares cas, il provoque des effets secondaires graves, parmi lesquels une atrophie du nerf optique. Par conséquent, lors du traitement avec l'éthambutol, il est nécessaire de surveiller l'acuité visuelle.

Physiothérapie

La physiothérapie est un outil auxiliaire important dans le traitement de nombreuses maladies. Conçues pour améliorer la nutrition des tissus affectés, accélérer les processus de régénération, soulager les symptômes douloureux, renforcer la réponse immunitaire du corps, les procédures sont également utilisées pour la tuberculose focale. C'est:

  • Electrophorèse avec médicaments à base de tuberculine et antituberculeux prescrits par un médecin et autres médicaments. Cette méthode d'administration des médicaments minimise les effets secondaires de leur utilisation et vous permet de saturer localement le tissu pulmonaire avec des substances actives pour un meilleur effet sur le bacille tuberculeux.
  • Électrophorèse avec des enzymes qui empêchent la formation de tissu fibreux.
  • Galvanisation du thorax avec héparine, prednisone, médicaments expectorants. Il est effectué pendant ou immédiatement après la procédure d'électrophorèse.
  • Ultrafonoforez avec divers médicaments.
  • Inhalation de mucolytiques pour un meilleur écoulement des expectorations. Le déroulement des procédures est de 8-12 jours.
  • Inhalation de médicaments antituberculeux pour accélérer la fermeture des cavités caverneuses et prévenir la sclérotisation des tissus. Le déroulement des procédures est de 20-30 jours.
  • Bêta par inhalation2-agonistes ou anticholinergiques qui dilatent les bronches. Le déroulement des procédures est de 10 jours.
  • La magnétothérapie à haute fréquence visait à améliorer le flux sanguin et le flux lymphatique dans les tissus des poumons affectés par le processus pathologique et à stimuler le processus de régénération. Un cours de thérapie magnétique consiste en 20 séances quotidiennes de 15 à 20 minutes.
  • La thérapie par micro-ondes, stimulant le rejet par les parois des foyers et l'élimination du tissu nécrotique, améliore la fonction de drainage des bronches. La procédure est effectuée tous les deux jours, le cours dure 15-20 procédures.
  • Thérapie UHF basse fréquence. Elle est réalisée uniquement avec une tuberculose focale fibrotique, avec des formes évolutives de la maladie, elle est contre-indiquée. Le cours est composé de 10 à 12 sessions quotidiennes ou d'une fois tous les deux jours.
  • Oxygénothérapie - respiration, contenant un pourcentage élevé d'oxygène, mélanges de gaz. Cette procédure détend les bronches et nourrit les tissus avec de l'oxygène, stimulant leur régénération. Cours dirigés pour 8-10 procédures.

Attention! Les procédures de physiothérapie sont contre-indiquées en cas d’exacerbation du processus tuberculeux, d’insuffisance cardiopulmonaire grave, ainsi que de certaines maladies associées: coronaropathie, thyrotoxicose, néoplasmes malins et bénins.

Tuberculose pulmonaire focale: contagieuse ou non, traitement, symptômes, quelle quantité traiter et comment se transmet-elle?

Si des signes de tuberculose sont détectés, une hospitalisation immédiate sera nécessaire, surtout s'il s'agit d'une forme focale. Un danger élevé pour la société est représenté par les personnes qui ont une forme ouverte, mais l'incidence ne peut être réduite que par un diagnostic précoce et un traitement rapide.

Au niveau de l'État, les citoyens devraient bénéficier de conditions de travail acceptables ne menaçant pas leur santé, il en va de même pour les migrants en visite.

Qu'est ce que c'est

La tuberculose pulmonaire focale se distingue des autres formes en ce qu'elle présente peu de symptômes, une évolution bénigne et aucun dommage au tissu pulmonaire. Les régions corticales des poumons sont affectées par une inflammation d'un diamètre de 8 à 10 mm. Voici les foyers de Simon - effets résiduels de l'infection principale. Lorsque les symptômes de la maladie commencent à apparaître, une tuberculose focale aiguë ou une lésion d’Abrikosov peut se développer, qui est accompagnée d’une pneumonie caséeuse. Les lésions Abrikosov sont localisées sur 1 ou 2 segments du poumon sous forme de phoques de 3 cm de diamètre.Si les deux poumons sont atteints, des lésions Asphoff - Bullet peuvent apparaître lors de la guérison.

Cette manifestation de tuberculose primaire et secondaire est localisée lors d'une exacerbation dans les ganglions lymphatiques et les bronches, et les agents responsables de la maladie sont des mycobactéries du genre Mycobacterium. Tout commence par une endobronchite, puis de petites branches des bronches sont progressivement atteintes. Par la suite, les parois des bronches et des tissus pulmonaires altérés subissent une nécrose, ce qui entraîne une pneumonie. Le processus pathologique n'affecte que la zone autour de la lésion, mais une diffusion hématogène est visible sur les restes situés au sommet des poumons. Après la guérison de pathologies, des ombres focales peuvent apparaître.

Formes de tuberculose focale:

  1. Soft-focal.
  2. Fibre chronique fibreuse.

Au stade de la forme soft-focal, des ombres avec des contours faibles de taille et d'intensité différentes sont détectées. L'examen tomographique repose sur des modifications pathologiques du poumon postérieur. La tomodensitométrie révèle les sites de lésion dans les poumons. Les grandes lésions tissulaires ont une structure homogène et les contours sont indistincts. De petits foyers de tuberculose sont visualisés sur le tissu pulmonaire et les parois deviennent plus épaisses.

La forme fibro-focale de la pathologie sous forme chronique se manifeste sous forme de sceaux et de cordons. De tels changements peuvent se développer de différentes manières et comporter deux phases: active et passive. L'activité du processus peut être confirmée par des modifications de la plèvre.

La maladie est caractérisée par un processus inflammatoire complété par des tubercules.

Les symptômes

La forme focale des lésions pulmonaires est divisée en trois phases: infiltration, désintégration et induration, mais les signes du tableau clinique apparaissent différemment pour chacune d’elles.

Le stade initial peut ne présenter aucun symptôme, mais les toxines, pénétrant dans le sang, affectent différents organes et tissus. Les principaux symptômes de la tuberculose pulmonaire focale:

  • La fatigue;
  • Transpiration;
  • Diminution de la capacité de travail;
  • Faible appétit;
  • Perte de poids;
  • Se sent chaud au visage;
  • Frissons et fièvre;
  • Douleur dans les côtés;
  • Toux avec expectorations;
  • Respiration sifflante;
  • Respiration lourde

Il est possible d'identifier la maladie lors d'une fluorographie prophylactique ou d'un diagnostic, à la demande du patient. Les symptômes surviennent chez un tiers des patients, dans le reste, la maladie est sans symptômes. Outre les principaux symptômes, une dystonie vasculaire peut entraîner une intoxication par une tuberculose focale. Des hochets sont diagnostiqués chez certains patients en phase de désintégration lors d'un processus de focalisation exsudatif.

Il s’agit d’un long trajet de tuberculose focale qui déforme la poitrine. Tandis que le processus est localisé dans l’un des poumons, il peut provoquer un ralentissement de la respiration. Après la chirurgie, la déformation peut devenir plus prononcée en raison d'un pneumothorax spontané.

Traitement

La tuberculose pulmonaire focale doit être pratiquée à l'hôpital pour tuberculose et inactive - en consultation externe, sous la supervision d'un médecin. Tout d'abord, un phthisiologue prescrit des médicaments antituberculeux en association avec des vitamines, alors qu'il devrait exister un régime alimentaire sain à part entière.

Un traitement complexe, une combinaison de mesures de traitement antimicrobien et de principes de nutrition appropriée peut soigner le patient. Etapes du traitement:

  1. Le but de la thérapie antibiotique, y compris des médicaments - l'isoniazide, la rifampicine, l'éthambutol et la pyrazinamide. Si vous utilisez cette association pendant trois mois, vous pouvez passer à deux médicaments, la rifampicine et l'isoniazide ou l'isoniazide avec éthambutol pendant trois mois supplémentaires.
  2. L'utilisation d'immunomodulateurs pour activer les processus immunitaires.
  3. Les hépatoprotecteurs sont capables de protéger le foie, en raison de la toxicité des médicaments antituberculeux, ils sont associés à une chimiothérapie.
  4. Si le processus de tuberculose focale est prononcé, utilisez rarement des glucocorticoïdes.
  5. Thérapie avec les vitamines A, B1 et B2.
  6. Une bonne nutrition, qui prévaudra dans le régime alimentaire devrait être un aliment protéiné.
  7. Après le traitement d'une forme de tuberculose pulmonaire, il est recommandé de se rendre dans un sanatorium ou une pension de famille.

Le traitement de la tuberculose pulmonaire focale a dans la plupart des cas un résultat positif. Dans de rares cas de tuberculose chronique, des complications telles que la pneumosclérose sont possibles, avec un site de calcification, le patient peut avoir besoin d'une chimioprophylaxie.

Combien est traité?

Selon les statistiques, en moyenne, au bout d’un an, une personne a la possibilité de se relever de l’accomplissement de toutes les exigences et prescriptions, et surtout, d’une chimiothérapie bien choisie. Sous surveillance hospitalière et traitement adéquat, le processus de guérison dure de 4 à 5 mois à 11-12 ans. Dans la phase active de la tuberculose focale, on lui montre l'hôpital pour tuberculeux, où le traitement dure jusqu'à trois mois, dans la pire position jusqu'à neuf.

Si la pathologie est détectée au début de la maladie, elle peut être traitée à domicile sous les conseils d'un médecin, mais une hospitalisation sera nécessaire ultérieurement. Tout dépendra de la forme de la tuberculose, mais le processus de guérison peut prendre de quelques mois à un an et demi. Le plus souvent, la forme focale peut être guérie après 6 mois à partir du moment de l'infection.

Le traitement est divisé en trois étapes:

  • Séjour à l'hôpital;
  • Hôpital de jour partiel des boues;
  • Traitement ambulatoire.

Sous une forme ouverte, le traitement d'un patient dure 3 mois dans un hôpital sous la supervision d'un médecin, puis, lorsque le danger est présent, un transfèrement dans un hôpital de jour avec l'utilisation de médicaments coûteux est possible. Les dates prescrites par le médecin pour le traitement ne doivent pas être interrompues afin d'éviter une nouvelle détection de la maladie. Dans les cas graves de résistance aux bâtons de Koch, le traitement peut durer 2 à 3 ans.

Avec la forme fermée de tuberculose, le patient est obligatoirement hospitalisé et la durée du séjour dépend du degré de progression de la maladie.

Contagieux ou pas?

En fonction de la forme et du stade de la maladie, son caractère infectieux est déterminé. À un stade précoce de la maladie, la tuberculose peut ne pas être contagieuse lorsqu'elle est contactée par des gouttelettes en suspension dans l'air, mais elle peut être transmise par le sang. Si la tuberculose focale devient disséminée, les microbactéries peuvent se propager par le sang et la lymphe dans tous les organes. A ce stade, la forme de la tuberculose devient ouverte et très dangereuse pour les autres.

Si une infection mycotique est détectée dans les ganglions lymphatiques, la tuberculose devient infectieuse, les bacilles et les sécrétions pénétrant dans le sang et la lymphe. Tous les arguments se résument au fait que la tuberculose pulmonaire focale est dans la plupart des cas infectieuse pour les autres.

La forme ouverte de la tuberculose est contagieuse dès le stade initial et la forme fermée ne peut se manifester qu’après la négligence du processus. Dans les deux cas, vous pouvez obtenir des gouttelettes aéroportées ainsi que des contacts.

Le problème de la bactérie Koch est qu’il est difficile d’influencer par la chaleur, la lumière ou le froid, il a une très grande résistance. L'infection par la tuberculose focale peut prendre une forme latente, mais visuellement, une personne peut ressentir une léthargie et une somnolence, une diminution des performances et de la fièvre. Parallèlement à cela, une personne perd son appétit et sa peau pâlit.

Avec de tels signes, il n’est pas immédiatement possible de détecter la tuberculose; les symptômes ressemblent aux infections virales courantes et les personnes ne consultent donc pas leur médecin. Selon les statistiques, environ 10 personnes par an peuvent être infectées par la tuberculose par une personne atteinte d'une forme fermée de la maladie et qui n'entreprend pas de traitement approprié.

Comment est-il transmis?

Les gouttelettes aéroportées constituent le moyen le plus populaire de transmission de la tuberculose focale. Dans certains endroits, il peut s'agir de métro, d'autres transports en commun, de magasins, de bibliothèques, etc. Dans les conditions de vie, vous pouvez obtenir un verre d'eau d'un patient ou une cigarette du patient. aussi en s'embrassant.

La tuberculose focale peut être transmise par contact initial avec le site de l'infection, également par une autre personne déjà malade. De plus, la source d'infection peut être un animal pouvant supporter certaines souches du virus.

Comment la tuberculose se transmet-elle de personne à personne?

  • La voie aérienne est l’un des moyens les plus courants lorsque de petites particules de bacilles et de microbes contenus dans les expectorations, lors d’un dialogue ou d’une toux, s’échappent des poumons et se dirigent vers les autres.
  • Les personnes infectées, expectorantes au sol, peuvent provoquer la transmission de bacilles par l'air et la poussière lorsqu'une personne en bonne santé respire des particules de poussière microbienne.
  • La transmission par contact avec le ménage se caractérise par la pénétration de bacilles de la tuberculose non seulement par les poumons, mais également par la peau, le sang et les yeux.
  • Vous ne pouvez pas entrer en contact avec un patient atteint de tuberculose, mais toucher ses articles d’hygiène personnelle, sa vaisselle, ses vêtements, son téléphone ou son ordinateur, ce qui l’infecterait.
  • Il est dangereux de s'embrasser non seulement sur les lèvres, mais aussi sur la joue, car la fonction de transmission des germes en suspension dans l'air et l'échange de salive sont activés.
  • Une mère pendant la grossesse et le développement du fœtus peuvent transmettre l’infection au bébé par le sang.
  • Des mains mal lavées en mangeant peuvent causer une tuberculose ultérieure.

Modes d'infection par la tuberculose animale:

  • Dans un état immunodéficient, une personne peut être infectée par le bacille de la maladie provenant de bovins.
  • Les piqûres d'animaux provoquent la pénétration de l'infection et vous pouvez être infecté en coupant de la viande.
  • La consommation de produits laitiers et de viande provenant d'animaux infectés contribue à la pénétration de Mycobacterium tuberculosis dans le corps.

L'un des moyens les plus rapides de transmission de la pathologie pulmonaire est le contact avec les prisonniers et les personnes sans abri qui sont un terrain propice aux infections. La plus grande chance d'être infecté par la tuberculose est de visiter les lieux de résidence des sans-abri, les caves brutes sont un lieu idéal pour le développement des bâtons de Koch.

Après leur sortie de prison, les prisonniers se rendent dans des lieux publics, des magasins ou des supermarchés où les risques d'infecter les autres sont aussi élevés que possible. Vous pouvez être infecté par le contact avec des travailleurs migrants, qui souvent ne respectent pas les normes sanitaires et hygiéniques, tout en travaillant avec des personnes.

Si nous commençons le traitement de la tuberculose pulmonaire focale de manière opportune, le taux d'incidence peut être réduit. Pour la prophylaxie, il est nécessaire de subir des examens prophylactiques annuels et une radiographie, ainsi que de se faire vacciner contre la tuberculose chez le nouveau-né.