Trachéite chez les enfants: symptômes et traitement

Par trachéite, il faut comprendre l'inflammation du mucus dans la région de la trachée. La trachéite n'est généralement pas une maladie indépendante, mais se manifeste comme l'un des symptômes d'infections bactériennes et virales dès les premiers jours de la maladie ou au cours de son développement, lorsque certains symptômes de l'infection initiale ont déjà disparu.

Dans ce cas, le processus inflammatoire ne peut se développer que de façon isolée dans la région de la trachée et peut être associé à une inflammation d'autres parties des voies respiratoires supérieures: le larynx (laryngotrachéite) ou les bronches (trachéobronchite).

La trachéite peut survenir à tout âge, mais les enfants de plus de 5 ans sont plus souvent malades: à un plus jeune âge, les voies respiratoires sont généralement atteintes et pas uniquement la trachée isolée.

Causes de la trachéite

La trachée est un tube creux formé de demi-cercles cartilagineux situé entre le larynx et les bronches. La surface interne de la trachée est tapissée d'une membrane muqueuse contenant des terminaisons nerveuses. C'est l'irritation de ces terminaisons nerveuses dans l'inflammation de la membrane muqueuse qui provoque la toux, principal symptôme de la trachéite.

L'inflammation de la muqueuse trachéale se produit lorsque des microorganismes (bactéries et virus), des allergènes, des facteurs physiques ou chimiques l'affectent. Par conséquent, la trachéite peut être infectieuse et non infectieuse.

Les principaux agents pathogènes infectieux de la trachéite

Agents causant des infections virales:

Agents causant des infections bactériennes:

La trachéite peut également être causée par une combinaison d'infections virales et bactériennes (ARI).

Les principales causes de trachéite non infectieuse

Les principales causes de trachéite non infectieuse sont généralement:

  • exposition à des températures extrêmement élevées ou basses (air chaud ou glacé);
  • pollution de l'air et exposition à des produits chimiques (produits ménagers, peintures, vernis, aérosols, tabagisme passif);
  • inhalation d'allergènes, poussière des locaux.

La trachéite chronique se développe en raison d'un mauvais traitement du processus aigu. Les foyers d’infection chronique dans le corps de l’enfant (amygdalite, caries, stomatite, sinusite) contribuent à son développement.

Les symptômes

Il existe des trachéites aiguës et chroniques.

La toux est la principale manifestation de la trachéite aiguë. La trachéite est caractérisée par une toux paroxystique, piratage, douleur douloureuse et rugueuse.

Il n'y a pas de mucosités sur la toux, ou il est excrété avec difficulté et en petites quantités. Le plus souvent, les quintes de toux se produisent la nuit et tôt le matin. Contribue à leur apparence d'un enfant allongé dans la même position, des respirations profondes. Au début, maux de gorge et toux apparaissent, petit à petit, la toux devient de plus en plus forte, parfois elle aboie.

La toux provoque une douleur derrière le sternum (le long de la trachée), la douleur est ressentie après la quinte de toux. Un mal de tête peut déranger, parfois la température augmente (chez les enfants jusqu'à 39 ° C). Toutes les émotions (rires, pleurs, excitation) augmentent la toux.

Certains bébés ont une respiration sifflante et la voix devient rauque (cela peut indiquer une implication dans le processus laryngé). Tout cela provoque une violation du bien-être général d'un petit patient.

Dans les premiers jours de la maladie, les quintes de toux sont fréquentes, douloureuses. Le sommeil de l'enfant est perturbé. Après 3-4 jours, les convulsions se produisent moins souvent et la toux devient un peu plus douce, humide et moins douloureuse. Quand on tousse, les crachats commencent à se séparer.

La trachéite chronique peut durer des années. Les périodes d'exacerbation alternent avec des rémissions, lorsqu'il n'y a pas de manifestation de la maladie, mais avec des respirations profondes, une toux peut survenir. Sous la forme d'attaques pas lourdes toussent le matin, après la course peut être noté.

Dans la trachéite chronique en période d'exacerbation, la toux sépare les expectorations: elle peut être visqueuse, muqueuse et peu abondante, et les expectorations purulentes peuvent être excrétées en quantités importantes. Indépendamment de la quantité de crachats et de sa viscosité, les trachéites chroniques se séparent facilement.

Diagnostics

Dans le diagnostic de la trachéite, les méthodes suivantes sont utilisées:

  • interroger un enfant et ses parents permet de clarifier et de détailler les plaintes du patient, la durée de la maladie, la présence de contacts antérieurs avec les patients, la dynamique de la maladie, etc.
  • examiner l'enfant et l'écouter: quand on respire profondément ou quand on tousse, on entend des râles secs et quand des crachats apparaissent, des râles métalliques mouillés peuvent être entendus (il n'y a pas de hochets dans les poumons); des râles sèches dans les poumons peuvent être entendus en cas de trachéite avec bronchite (c'est-à-dire avec trachéobronchite).

Traitement

Comme pour toute autre maladie chez les enfants, le traitement de la trachéite doit être prescrit par un médecin. Lors du choix des médicaments à traiter, seul un médecin sera en mesure de déterminer la nécessité d'utiliser des antibiotiques et des antiviraux, afin de choisir le bon médicament pour lutter contre la toux.

  1. Les médicaments antiviraux pour la trachéite sont prescrits si une infection virale est supposée et dans les trois premiers jours du début de la maladie. Appliquez le Viferon, l'Interféron, l'Amiksin, l'Arbidol, le Grippferon, le Kagocel, etc.
  2. Avec une infection bactérienne, accompagnée de fièvre, avec la libération de l'expectoration purulente des antibiotiques sont prescrits. Le médecin choisira l’antibiotique nécessaire et son dosage en fonction de l’âge et de la gravité du processus, ainsi que de la durée du traitement.
  3. Les procédures efficaces pour contrer la toux sèche sont largement utilisées: bains chauds pour les mains ou les pieds, plâtre à la moutarde sur la région interscapulaire ou sur le sternum. La nuit, vous pouvez verser de la moutarde sèche dans des chaussettes. Lors de l'exécution, les bains sont immergés dans de l'eau chaude (à partir d'une température de 37 ° C), les poignées jusqu'aux coudes ou les jambes jusqu'au milieu des jambes, de l'eau chaude est ajoutée progressivement (toutes les 2-3 minutes, augmentant la température de l'eau de 1 ° C et l'amenant à 40 ° C). Prenez le bain pendant 10 minutes, vous pouvez ajouter de la moutarde sèche à l'eau. Après le bain, verser sur les membres avec de l'eau tiède.
  4. Les seins du bébé peuvent être frottés avec du baume Dr. IOM, de la graisse d'oie. Le frottement peut être appliqué dès le premier jour de la maladie, effectué deux fois par jour, l'un d'eux, avant le coucher.
  5. L'inhalation est un traitement efficace contre la trachéite. Ils peuvent être réalisés à l'aide d'un inhalateur à vapeur, à ultrasons ou à compresseur. L'inhalation de vapeur de l'enfant doit être effectuée avec beaucoup de précautions, car l'air chaud peut augmenter les effets nocifs sur les muqueuses. Oui, et l'eau bouillante dans la casserole est un danger pour l'enfant.

L'inhalation de vapeur pendant 5 à 10 minutes peut être effectuée avec de telles solutions:

  1. Huile d’anis (ou menthol): 0,5 c. À thé pour 1 litre d’eau;
  2. Chlorophyllipt (solution d'alcool à 1%): 1 c. sur 1 l d'eau;
  3. Jus d'ail ou d'oignon 1 c. sur 1 l d'eau;
  4. Décoctions d'herbes d'eucalyptus, camomille, calendula, sauge, menthe;
  5. Une cuillère à soupe (10 g) de miel est dissoute dans de l'eau, ajoutez 5 ml de chlorure de calcium et le mélange préparé est chauffé au bain-marie; l'enfant doit respirer le mélange;
  6. Ajoutez 5 gouttes d'huile d'arbre à thé dans la tasse avec de l'eau bouillante et laissez le bébé respirer par-dessus la tasse.

Il est presque impossible pour un jeune enfant de prendre une inhalation de vapeur. Mais vous pouvez faire bouillir la casserole avec les composants ajoutés pour l'inhalation sur le réchaud avec la porte de la cuisine fermée et tenir le bébé dans vos mains près de la solution bouillante pendant 10 minutes.

Il convient de rappeler que l’inhalation de vapeur et les autres procédures de réchauffement ne peuvent être effectuées qu’à une température corporelle normale. Sinon, la température pourrait encore augmenter et l’état de l’enfant se détériorerait.

Un nébuliseur est pratique à utiliser et distribue bien la solution médicamenteuse: à l'aide d'un compresseur ou d'une échographie, le médicament est converti en aérosol et parvient directement au site de l'inflammation.

La minuterie intégrée à l'appareil permet de doser l'inhalation à temps. L'avantage de l'utilisation de drogues par inhalation réside également dans le fait que les substances médicamenteuses ne sont pas absorbées dans le sang et n'affectent donc pas les autres organes. De plus, le nébuliseur permet d'utiliser l'inhalation à n'importe quel âge de l'enfant.

Dr. Komarovsky parle des inhalations:

Avec l'aide d'un nébuliseur, vous pouvez entrer dans les expectorations ambrobene, acétylcystéine, Mukomist, Fluimucil, Lasolvan.

Le traitement symptomatique de la trachéite comprend également des antipyrétiques à haute température (paracétamol, nurofen, etc.), des préparations vitaminées (notamment les vitamines A et C, qui contribuent à l'activation des forces de protection du corps de l'enfant).

Les enfants doivent fournir une quantité suffisante de liquide, en particulier à des températures élevées. Il est recommandé de donner à l'enfant (si possible) une boisson chaude: thé au citron, bouillon de hanches, thé au citron vert, thé au lait, lait au miel (en l'absence d'allergie chez l'enfant au miel), thé aux framboises. Des boissons aux fruits (canneberges, canneberges), jus (pamplemousse, orange), de l'eau minérale non gazeuse avec du jus de citron fraîchement pressé seront également utiles.

Pour le rétablissement de l'enfant, il est également important de veiller à ce que la pièce dispose d'un air frais et humide: une ventilation fréquente de la pièce et un nettoyage humide deux fois par jour sont nécessaires. À la température corporelle normale, les promenades au grand air sont autorisées. En l'absence de fièvre, l'enfant doit être baigné tous les jours car les toxines sont excrétées par la peau.

Dans la trachéite chronique lors d'une exacerbation, le traitement est effectué selon les mêmes principes que dans le processus aigu. Des méthodes de traitement physiothérapeutiques sont également utilisées: UHF, électrophorèse avec chlorure de calcium ou iodure de potassium, inductothermie. Des antibiotiques sont prescrits en cas de fièvre, avec libération de crachats purulents. L'inhalation est largement utilisée. Pendant plusieurs mois, des traitements à base de plantes de 2 à 3 semaines sont organisés, modifiant la composition des herbes pour chaque cours.

En tant que thérapie de renforcement générale, on utilise des traitements d'une durée de deux à trois semaines: teintures de schizandra chinois, d'éleuthérocoque, de Pantocrinum, d'Aralia, etc. Il est nécessaire de prendre ces médicaments le matin, après avoir coordonné les traitements avec le médecin. Des complexes de vitamines avec des micro-éléments sont également utilisés.

En période de rémission, gymnastique thérapeutique, des procédures de revenu sont recommandées. Un régime alimentaire complet, l'observance du jour par l'enfant, des marches au grand air et un long sommeil complet aideront à se débarrasser de la trachéite chronique.

CV pour les parents

Presque tous les enfants, à un âge ou à un autre, ont une inflammation de la trachée. Même si la maladie peut sembler inoffensive aux parents de trachéite, vous ne devez pas essayer de la soigner vous-même: si vous choisissez le mauvais traitement, le processus inflammatoire de la trachée peut se propager aux bronches et aux poumons ou se transformer en forme chronique.

Quel médecin contacter

La trachéite chez les enfants est généralement traitée par un pédiatre, tout en améliorant la condition, la physiothérapie est prescrite. Si vous soupçonnez une nature allergique de la maladie ou le développement de l'asthme, une consultation d'un allergologue est indiquée. Si la trachéite est accompagnée d'une infection virale avec laquelle l'enfant est admis à l'hôpital, un médecin spécialisé dans les maladies infectieuses le traite. Lorsque l'infection se propage aux bronches et aux poumons, il est nécessaire de consulter un pneumologue. Enfin, en cas de trachéite récurrente, il est nécessaire d’éliminer les foyers d’infection chronique (examen par un dentiste, un médecin ORL) et de consulter également un immunologiste.

Trachéite chez les enfants - symptômes et traitement

Les symptômes de la trachéite chez les enfants ressemblent aux signes de bronchite, de pharyngite et, dans le traitement de ces maladies, utilisent des médicaments expectorants et antitussifs, des antibiotiques.

Classification

Trachéite - une maladie infectieuse de la paroi interne de la trachée. Causé par des virus SRAS, grippe. Cette maladie infectieuse est contagieuse, transmise par des gouttelettes en suspension dans l'air.

La trachéite chez un enfant est généralement une conséquence de l'inflammation des voies respiratoires supérieures, se développe comme une infection descendante. La maladie existe rarement sous une forme isolée, souvent associée à un écoulement nasal, des maux de gorge, une bronchite, une pharyngite, une laryngite.

Chez les enfants, la maladie se caractérise par des épidémies au printemps et en automne pendant la saison froide. La cause de la maladie, sauf pour les virus de la grippe, peut dans de rares cas être l’agent causal de la rougeole, de la coqueluche, très rarement - de la typhoïde.

En fuyant distinguer trachéite:

  • pointu - avec une forte toux aboyante;
  • chronique - se développe à la suite d'une trachéite aiguë fréquente.

La trachéite aiguë est généralement associée à une laryngite, une pharyngite, moins souvent - une bronchite.

La trachéite chronique peut se développer de type hypertrophique ou atrophique. Sous forme hypertrophique, la muqueuse trachéale s'épaissit et se dilate.

Car la forme atrophique est caractérisée par un amincissement progressif de la muqueuse, jusqu'à sa disparition dans certaines zones. Plus d'informations sur les modifications des muqueuses lors d'événements atrophiques sont décrites dans l'article Rhinite chronique atrophique.

La trachéite aiguë peut provoquer une réaction allergique chez les enfants. Dans ce cas, une forme allergique est diagnostiquée et des antihistaminiques sont également utilisés dans le traitement.

Raisons

La cause la plus fréquente d'inflammation trachéale chez les enfants est l'infection par le virus de la grippe, ainsi que l'infection bactérienne à pneumocoque ou à staphylocoque. Facteurs prédisposants de la trachéite aiguë chez les enfants:

  • air intérieur sec;
  • hypothermie, respiration active par temps glacial;
  • l'allergie;
  • tabagisme passif;
  • pathologie de l'activité cardiaque.

Chez les nourrissons, la trachéite aiguë est causée par une infection virale.

La trachéite chronique se développe à la suite de récidives fréquentes de la forme aiguë de cette maladie, de foyers d'infection non traités dans la cavité buccale, le nasopharynx, les végétations adénoïdes, l'amygdalite, l'amygdalite.

Les symptômes

Le principal symptôme de la trachéite chez un enfant, pour éliminer le traitement qui lui est destiné, est une toux sèche sans crachats avec toux fréquente. Une toux a un son sourd et husky. Avant l'attaque d'une forte toux, il y a généralement une série de toux avec un mal de gorge ou un mal de gorge.

La toux dans l'inflammation de la trachée est douloureuse. La douleur est ressentie derrière le sternum, dans la gorge avec les éclats de rire, la conversation. Les plus typiques de cette maladie aussi:

  • l'absence de crachats ou une très petite quantité de ceux-ci;
  • sifflement des sons lors de la respiration et l'expiration et l'inhalation;
  • forte fièvre accompagnée de frissons;
  • mal de tête;
  • changement de timbre de voix;
  • la faiblesse;
  • respiration sifflante audible avec une respiration profonde.

Souvent, avec cette maladie, l'inflammation affecte le larynx. Une toux en même temps acquiert un caractère aboyant, des attaques nocturnes douloureuses empêchent l'enfant de dormir suffisamment et récupèrent.

Une toux sèche avec une trachéite aiguë dure en moyenne 4 jours sans faiblir, puis des expectorations apparaissent, la toux se ramollit.

Avec la trachéite chronique, la toux en rémission cesse, mais avec des respirations profondes, un rire fort peut se manifester par une attaque inattendue.

Lorsque la trachéite est associée à la laryngite, une laryngotrachéite est diagnostiquée. Nous proposons d’en savoir plus sur cette maladie dans l’article Laryngotrachéite.

Le processus inflammatoire affectant la trachée et les bronches est appelé trachéobronchite. À propos des symptômes et du traitement de cette maladie est décrite en détail dans l'article Trachéobronchite.

Traitement

Le traitement de la trachéite chez les enfants consiste à soulager la toux, à éliminer les symptômes tels que les maux de tête et la fièvre. L'enfant doit recevoir un traitement de renforcement général qui stimule l'immunité dirigée contre une infection virale.

Rendez-vous aux enfants fait un pédiatre, un pneumologue ou un pneumologue-allergologue, si la maladie est causée par des allergies.

Avec trachéite aiguë

Les médicaments de choix pour traiter la trachéite chez un enfant sont les mucolytiques et les expectorants. Leur utilisation stimule la sécrétion de mucus, améliore son excrétion.

La méthode de traitement préférée est l'inhalation avec un nébuliseur. Vous trouverez des informations sur la procédure d'inhalation et sur les règles à respecter dans les sections "Procédures", "Inhalation".

Traitement local

Lorsque l'inflammation de la trachée est inhalée "Lasolvan", ACC, Ambrobene, Fluimucil. Traiter la trachéite chez un enfant de la naissance à 6 ans par inhalation est plus efficace que les pilules, les gargarismes, les sirops. Cette méthode aide à la toux, l'écoulement nasal, les maux de gorge.

Soulagez l'irritation provoquée par la toux, aidez l'inhalation avec du sérum physiologique de pharmacie, de l'eau minérale Borjomi (pour plus de détails, voir Inhalation avec de l'eau minérale). Ces procédures hydratent les voies respiratoires sans exercer de charge médicamenteuse sur le corps.

Lorsque l'inflammation de la trachée peut être mis des pansements de moutarde, frotté avec des pommades chauffantes.

Le frottement commence dès le premier jour de l'apparition des symptômes, s'il n'y a pas de température, avec Dr. Mom, baume Asterisk. Il est utile de faire une infusion de rinçage de camomille, furatsilinom. Avec des informations plus complètes sur le traitement local de la gorge, nous vous suggérons de lire l'article Gargling.

Traitement de la toxicomanie

Pour guérir la trachéite chez un enfant, des expectorants tels que le sirop de racine de réglisse, l'Eucabalus, Herbion (primevère) et Halixol sont prescrits. Pour supprimer les attaques douloureuses de la toux sèche, des antitussifs sont prescrits: Bronholitine, Sinupret.

Les antitussifs ne prennent pas de manière concomitante avec les expectorants, leur utilisation combinée est particulièrement dangereuse en cas d’implication dans le processus inflammatoire des bronches.

Si un enfant atteint de trachéite a des expectorations purulentes, cela signifie qu'une infection bactérienne s'est jointe, des antibiotiques sont ajoutés au traitement:

  • comprimés solubles de l’antibiotique tétracycline Unidox Solutab;
  • comprimés, poudres d'ampicilline en l'absence d'allergie à la pénicilline - Ospamox, Zetsil;
  • Amoxicilline + clavulanate - Klamosar;
  • macrolides - érythromycine, Vero-Roksitromitsin;
  • céphalosporines - Cefamezin, Cefazolin.

Le paracétamol, le nurofen, réduit la température des bébés. Les inhalations sont utilisées pour la rhinite, comme décrit plus en détail dans l'article Inhalations avec rhinite à l'aide d'un nébuliseur. Vous pouvez également être intéressé par l'article Comment traiter un nez qui coule chez les enfants à la maison.

Il faut offrir beaucoup de boisson chaude à l'enfant. Pour ce faire, utilisez du thé faible avec des framboises, du citron et de la menthe. Vous pouvez administrer une infusion de camomille, de tussilage, de sauge, des frais de poitrine pour la toux sèche.

Le traitement antiviral est la nomination de Viferon, Arbidol. Accélérer le processus de guérison après qu'il est possible de normaliser la température, procédures thermiques.

Traitement de la trachéite chronique

En cas de trachéite chronique chez les enfants, des médicaments antiviraux sont ajoutés au traitement par inhalation, des antiseptiques sont utilisés. Bon effet donne l'utilisation en inhalation Chlorophyllipt. Appliquez le médicament 2 fois par jour pendant 2 semaines. Article détaillé Chlorophyllipt gargarisme.

Les cours traitent la trachéite chez les enfants à l'aide de décoctions d'althea, de réglisse, qui ont tendance à éliminer l'inflammation, renforcent l'effet expectorant.

Avec l'hypertrophie de la muqueuse trachéale, des antibiotiques peuvent être nécessaires. Pour le traitement de la forme atrophique de l'inflammation de la trachée, l'huile d'argousier, le carotoline est introduit par gouttelettes dans la trachée.

En période de rémission, des procédures de physiothérapie sont réalisées pour la prévention:

  • électrophorèse à l'iodure de potassium;
  • UHF;
  • massage

En l'absence de température, la toux est utile pour effectuer des exercices de respiration. Choisissez des exercices pour une utilisation quotidienne, nous vous proposons dans l'article Exercices de respiration pour la bronchite.

Des complications

La trachéite aiguë chez un enfant est guérie en moyenne en 2 semaines. Si les symptômes ne peuvent pas être éliminés avant cette heure, alors la maladie est probablement compliquée par une trachéobronchite, une bronchite.

Les symptômes de fièvre, de toux et de respiration sifflante dans les poumons sont des signes d'implication dans le processus inflammatoire des bronches. Une complication de la trachéite allergique peut être l'asthme bronchique.

Prévisions

La trachéite aiguë non compliquée ne pose pas de danger pour la santé de l'enfant, elle a un pronostic favorable. La trachéite chronique avec traitement rapide a lieu en moyenne dans un mois. Avec une complication de bronchite, le pronostic est moins favorable.

Trachéite infectieuse chez un enfant: causes, symptômes et traitement de la trachéite chez l'enfant

La trachéite infectieuse est une forme rare d'inflammation des voies respiratoires supérieures, habituellement observée chez les enfants. Il est souvent confondu avec d'autres syndromes d'obstruction des voies respiratoires. et ils doivent être distingués du croup viral et de l'épiglottite.

La page présentera les caractéristiques importantes et la physiopathologie de cette maladie. Nous parlerons des causes, des symptômes, du diagnostic différentiel et du traitement d’un enfant trachéite.

Quelle est la trachéite?

La trachéite est une cause inhabituelle d'obstruction des voies respiratoires chez l'homme (le système respiratoire humain), ce qui peut potentiellement conduire à une situation potentiellement mortelle.

Le plus souvent, la trachéite touche les enfants d'âge préscolaire et primaire, mais la maladie touche à la fois les nourrissons et les adultes. L'invasion de bactéries telles que le staphylocoque et le streptocoque dans la paroi interne de la trachée entraîne la formation d'exsudats mucopuriques pouvant provoquer une obstruction aiguë des voies respiratoires supérieures.

Les caractéristiques cliniques de la trachéite infectieuse sont similaires à celles du croup viral commun et de l'épiglottite.

Causes de la trachéite

La trachéite est souvent une maladie secondaire après une infection virale respiratoire aiguë. On pense qu'une maladie virale provoque des modifications temporaires, locales ou systémiques, de la réponse immunitaire qui prédisposent une personne à une infection virale. Cette théorie est pleinement étayée par l'observation selon laquelle les cas de trachéite sont le plus souvent observés lors d'éclatements d'épidémies de virus hivernaux.

Les infections virales et bactériennes suivantes peuvent causer la maladie:

  • Staphylococcus aureus;
  • virus streptocoque du groupe A;
  • infection à pneumocoques;
  • virus grippal B (grippe de Hong Kong);
  • infection de type b hémophile;
  • Moraxella cataris.

L'inhalation d'air sec, froid ou poussiéreux, de vapeurs et de gaz irritants contribue également au développement de la maladie.

Une évaluation microscopique des sécrétions trachéales révèle généralement une neutrophilie et une identification bactérienne positive. À l'époque pré-antibiotique, le virus du streptocoque du groupe A était l'agent pathogène bactérien le plus commun et, après le développement d'agents antimicrobiens efficaces, Staphylococcus aureus devenait l'agent causal le plus courant.

L'infection à pneumocoque et les bacilles hémophiles sont d'autres agents responsables de la maladie. Bien que l'on ait précédemment signalé que le virus de l'influenza B soit la cause de la trachéite chez un enfant, les épidémies ont été considérablement réduites depuis l'introduction de la vaccination systématique contre ce virus.

Le rôle des bactéries anaérobies (organismes capables de vivre et de se développer en l'absence d'oxygène libre dans l'environnement) dans la physiopathologie de la trachéite bactérienne n'est pas clair.

Dans la trachéite, des bactéries ou des virus pathogènes envahissent la trachée et stimulent les réactions inflammatoires locales et systémiques. Ceci conduit localement à la formation d'exsudats épais et mucopuriques, d'ulcérations et de desquamations de la muqueuse trachéale. Cela peut conduire à un degré variable d'obstruction des voies respiratoires supérieures. La gravité du syndrome d'obstruction des voies respiratoires dépend de l'emplacement et de l'étendue de la violation de la paroi interne du cou respiratoire, de l'âge et de l'état de base du patient ainsi que de la taille des voies respiratoires.

Epidémiologie de la trachéite

Comme on pouvait s'y attendre, compte tenu de l'association avec des épidémies de virus, la trachéite bactérienne ou virale est plus fréquente pendant les mois d'hiver. Bien que la maladie puisse survenir chez l'adulte, la trachéite survient en premier lieu chez un enfant âgé de 6 mois à 14 ans, avec une incidence maximale de 3 à 8 ans.

Le rapport signalé entre hommes et femmes varie considérablement entre 1: 1 et 5: 1. Toutefois, selon les statistiques, les hommes sont plus susceptibles de souffrir que les femmes.

Pour le moment, il n’existe aucun groupe à risque spécifique. La trachéite infectieuse est une cause inhabituelle d'hospitalisation, avec une incidence totale rapportée de 0,4 pour 1 000 admissions dans un hôpital pédiatrique. Le taux d'incidence au cours des 10 dernières années allait de 1 à 2 cas pour 1 000 enfants. Ces données sont basées sur les diagnostics saisis dans une base de données informatisée mondiale.

Les symptômes

La rhinorrhée, la toux, la fièvre, les maux de gorge et la température élevée sont des symptômes fréquents de trachéite infectieuse, pouvant se manifester pendant une semaine, puis s'aggraver, se caractérisant par une obstruction sévère des voies respiratoires supérieures, une forte fièvre et une toxicité.

Les signes les plus évidents de la trachéite incluent:

  • stridor (respiration sifflante, respiration sifflante et bruyante);
  • enrouement;
  • toux
  • tachypnée (essoufflement).

Les cliniciens au courant de ce trouble décrivent une douceur trachéale marquée et une réticence à tousser en raison de la douleur associée.

Dans une grande série de cas, une toux a été observée chez 40 enfants sur 46 (86%) atteints de trachéite infectieuse et un stridor a été noté chez 25 sur 46 (54%). Cela concorde avec la description de la toux (50% à 100%) et du stridor (65% à 95%) comme symptômes les plus courants de la trachéite.

Les enfants atteints de trachéite virale sont également généralement faibles et ont une température corporelle élevée.

Quel docteur appeler

Les spécialistes suivants peuvent vous aider:

  • Otorhinolaryngologiste - Pour les procédures endoscopiques et la gestion des voies respiratoires aiguës;
  • Pneumologue:
  • Thérapeute ou pédiatre.

Diagnostic de la trachéite

Le diagnostic de trachéite est le plus souvent posé sur la base des antécédents et d'un examen physique, associé aux résultats d'un examen de laboratoire et d'un examen bronchoscopique.

Lors du diagnostic nommé les études d'imagerie suivantes:

  • radiographie des membranes intratrachéales (recherche d'une inflammation laryngo-trachéale et d'un écoulement mucopurulent):
  • bronchoscopie vidéo (examen endoscopique de la muqueuse pharyngée).

Également assigné à des tests de laboratoire, y compris une numération sanguine complète avec cultures différentielles et de sang.

L'étude des poumons humains (système respiratoire) est le moyen le plus sûr de diagnostiquer la trachéite. La bronchoscopie est également utile pour exclure d'autres diagnostics, tels que l'épiglottite. Les résultats bronchoscopiques typiques de la trachéite infectieuse comprennent la constriction sous-glottique, l'érythème diffus et les exsudats mucopuriques pouvant bloquer partiellement les voies respiratoires. Des exsudats (fluide excrété dans les tissus ou la cavité du corps par de petits vaisseaux sanguins lors d'une inflammation) dans les bronches primaires droite et / ou gauche peuvent également être observés. Il est important de noter que l'épiglotte apparaît généralement normale ou légèrement enflammée.

Les décisions d'examiner la trachée et les bronches à l'aide d'un endoscope peuvent être individualisées. Les facteurs pris en compte comprennent la gravité de l'obstruction des voies respiratoires supérieures, le niveau de suspicion clinique de la présence d'un œdème, l'inflammation de l'épiglotte et d'autres parties du pharynx et l'âge de l'enfant.

Traitement de la trachéite

Le traitement individuel de la trachéite chez les enfants, prescrit par un médecin (oto-rhino-laryngologiste / ORL), est basé sur les symptômes et les résultats du diagnostic.

Traitement médicamenteux

Les médicaments antibactériens pour traiter la trachéite bactérienne comprennent:

  • antibiotiques à large spectre (nous vous conseillons de lire l'article: antibiotiques à large spectre de nouvelle génération, liste):
    • Céphalosporines de troisième génération, par exemple:
      • Céfotaxime;
      • Ceftriaxone.
    • Un antibiotique du groupe des pénicillines semi-synthétiques (pénicilline résistante à la pénicillinase), par exemple:
      • L'oxacilline;
      • La nafcilline;
      • Cloxacilline.
    • Antibiotique du groupe des glycopeptides tricycliques:
      • Vancomycine.
    • Le métronidazole est un médicament antiprotozoaire et antimicrobien;
    • Clindamycine - antibiotique semi-synthétique du groupe des lincosamides;

Préparations contre la toux et les sécrétions d'expectorations:

  • Quand toux sèche nommé:
    • Codéine:
    • Libexin:
    • Glaucine.
  • Expectorants:
    • Thermopsis aux herbes:
    • Racine d'althée:
    • Racine de réglisse.

Dès que le diagnostic clinique de trachéite bactérienne est posé, les antibiotiques sont prescrits en premier. Une antibiothérapie empirique avec des antibiotiques à large spectre devrait cibler les bactéries les plus fréquemment excrétées, y compris Staphylococcus aureus, Moraxella catarlis, l’infection à pneumocoque et les bacilles hémophiles.

Les céphalosporines de troisième génération associées à des pénicillines résistantes à la pénicilline (par exemple, la cloxacilline) conviennent également au traitement de première intention.

Si la culture anaérobie est positive, un traitement complémentaire ou alternatif est envisagé, avec des médicaments tels que la clindamycine ou le métronidazole, en particulier chez l'enfant qui ne répond pas au traitement de première intention.

Intubation trachéale

L'intubation endotrachéale est souvent nécessaire pour stabiliser les voies respiratoires, dans le cas d'un syndrome pathologique extrêmement développé, caractérisé par un déficit en oxygène prononcé (ONE) ou par la respiration artificielle. La décision concernant la ventilation artificielle des poumons est prise en fonction de la gravité de la maladie, ainsi que de la probabilité d'une nouvelle détérioration, dans l'attente d'une réponse clinique à l'antibiothérapie. Le nettoyage des sécrétions des voies respiratoires en insérant un tube endotrachéal (TET) dans la trachée est un traitement plus efficace car il permet de prévenir l'occlusion des voies respiratoires avec des exsudats épais.

Les petits enfants sont plus susceptibles d'avoir besoin d'intubation en raison de la petite taille de leurs voies respiratoires. Les connaissances du médecin traitant, la disponibilité d’un bronchoscopiste qualifié, jouent également un rôle important dans la décision relative à l’intubation.

Trachéotomie

La trachéotomie est nécessaire si le patient n’aide pas l’intubation. La trachéotomie a généralement été pratiquée dans le passé pour traiter la trachéite chez un enfant, mais elle est actuellement rarement utilisée.

Physiothérapie

La thérapie physique qui favorise la toux et la sécrétion est également une partie importante du traitement. Bien que cela ne soit pas recommandé dans la littérature médicale actuelle, l'expérience montre que cette stratégie est particulièrement utile pour les enfants plus âgés pouvant supprimer la toux en raison de l'inconfort et de la douleur.

Complications, pronostic et mortalité par trachéite

Dans la très grande majorité des enfants atteints de trachéite virale, on s'attend à un rétablissement complet sans morbidité à long terme, en particulier en l'absence de complications pendant le stade aigu de la maladie et le passage au stade chronique. La durée moyenne d'hospitalisation varie de 3 à 12 jours. Dans une petite série de cas, le séjour des enfants atteints de trachéite à l'hôpital peut durer 20 à 30 jours.

Les complications les plus persistantes associées à la phase aiguë de la maladie sont les processus inflammatoires dans les poumons. Les autres complications moins fréquentes incluent:

  • inflammation des poumons menaçant le pronostic vital;
  • choc septique;
  • syndrome de choc toxique;
  • œdème pulmonaire;
  • accumulation d'air ou de gaz dans la cavité pleurale;
  • et rarement, arrêt cardiorespiratoire (maladie de moya-moya).

La mortalité par trachéite a diminué de manière significative au fil du temps. Au début du XXe siècle, la mortalité variait de 10% à 40%. Au fil du temps, ce chiffre a diminué et, dans ce dernier cas et dans le plus grand nombre de cas, la mortalité associée à la maladie n'a pas été rapportée.

La morbidité à long terme associée à la trachéite est minime.

Conclusion

La maladie semble potentiellement menacer le pronostic vital. Cependant, le diagnostic précoce, la détection des symptômes et le traitement de la trachéite à l'aide de méthodes agressives de nettoyage des voies respiratoires et l'utilisation précoce d'antibiotiques à large spectre conduisent par la suite au rétablissement complet de l'adulte et de l'enfant.

Trachéite chez les enfants: causes, symptômes, traitement

La trachéite est une maladie inflammatoire de la trachée.

Causes de la trachéite:

L'inflammation de la trachée chez les enfants peut être causée par un large éventail d'agents infectieux, notamment des virus (virus syncytial, virus de la grippe, virus du parainfluenza, adénovirus, rhinovirus), des bactéries et des champignons. Parmi les bactéries, la trachéite est le plus souvent causée par:

Les signes de trachéite chez les enfants:

L'inflammation trachéale s'accompagne de l'apparition de symptômes aigus associés à une obstruction des voies respiratoires supérieures et à une augmentation de l'insuffisance respiratoire. Parmi les signes les plus communs de la trachéite sont les suivants:

Comment reconnaître l'inflammation de la trachée chez un enfant?

Pour qu'un médecin établisse un diagnostic, il suffit souvent de procéder à un examen physique et à un examen physique d'un enfant. Dans certains cas, lors du diagnostic différentiel de la trachéite avec pneumonie, un petit patient peut être soumis à un examen radiologique des organes thoraciques.
Les méthodes d'examen endoscopique, y compris la laryngoscopie et la trachéobronchoscopie, peuvent révéler des modifications typiques de la trachéite. Visualisation de l'épiglotte et du larynx avec signes d'un processus inflammatoire, présence de purulent dans ces organes, hémorragies ponctuelles sur les muqueuses - tout cela peut confirmer le diagnostic.
La biopsie trachéale à des fins diagnostiques avec trachéite est très rarement utilisée, mais son utilisation peut être justifiée en cas d'affaiblissement de l'immunité ou dans le contexte d'une colite ulcéreuse concomitante.
Les sécrétions trachéales peuvent être examinées pour identifier l'agent pathogène bactérien. Pour cela, le frottis est coloré en fonction de Gram, mais la valeur de la méthode est négligeable. Pour un diagnostic précis des sécrétions trachéales de l'agent pathogène soumises au diagnostic PCR.

Traitement de la trachéite chez les enfants:

Entretien des voies respiratoires

Trachéite chez un enfant

La trachéite chez l’enfant est une maladie respiratoire caractérisée par une lésion infectieuse-inflammatoire de la trachée de différentes étiologies. La trachéite chez un enfant se manifeste par des accès de toux sèche, de crudité derrière le sternum et de fièvre. Le diagnostic de la trachéite chez un enfant repose sur le tableau clinique, l'auscultation, la laryngoscopie et la trachéobronchoscopie. Le traitement de la trachéite chez un enfant comprend la nomination de médicaments antiviraux ou antibactériens etiotropes, de médicaments expectorants; physiothérapie (inhalation, UHF, électrophorèse, inductothermie), emplâtres à la moutarde, frottement à la poitrine.

Trachéite chez un enfant

Trachéite chez un enfant - processus inflammatoire diffus dans la membrane muqueuse du tube respiratoire - la trachée. En pédiatrie et en oto-rhino-laryngologie pédiatrique, la trachéite en tant que maladie indépendante est rare; Il sert généralement comme une forme de RVIV chez les enfants et est souvent associé à une rhinite, une pharyngite, une laryngite et une bronchite. L'infection des voies respiratoires se manifeste le plus souvent pendant l'enfance sous la forme d'une laryngotrachéite ou d'une trachéobronchite. L'incidence de la trisheicitis est plus susceptible chez les enfants d'âge précoce et préscolaire fréquemment malades.

Causes de la trachéite chez un enfant

La trachéite aiguë chez l’enfant a généralement une étiologie virale: dans la plupart des cas, les agents pathogènes sont les virus de la grippe, le parainfluenza, les rhinovirus, les adénovirus, le virus respiratoire syncytial, etc. La trachéite bactérienne chez l’enfant se développe habituellement après une infection virale ou une trachée causée par corps étranger, intubation récente et autres causes. Parmi les agents bactériens chez les enfants, le rôle étiologique des pneumocoques, staphylocoques, streptocoques, infections hémophiliques, moraxelles, etc. a souvent été mis en évidence, ainsi que des infections mixtes - virus-bactérien, virus-mycoplasme viral et autres. La trachéite fongique (trachéomycose), provoquée par une aspergillose, une actinomycose, une candidose, est rare en pédiatrie.

La trachéite chez l’enfant peut se développer lors de maladies infectieuses provoquant des lésions des voies respiratoires supérieures (rougeole, scarlatine, coqueluche, diphtérie, etc.), c’est-à-dire d’être de nature secondaire. La trachéite allergique se développe avec une sensibilisation accrue du corps de l’enfant aux aliments, aux médicaments, aux allergènes fongiques et à la poussière domestique.

La progression de la trachéite chez l'enfant contribue à l'inhalation d'air sec, poussiéreux ou froid, à l'hypothermie, au tabagisme passif et actif, à la violation de la respiration nasale (avec courbure de la cloison nasale, adénoïdes, rhinite hypertrophique, etc.), à une infection chronique (amygdalite chez l'enfant, sinusite, caries multiples).

La trachéite prolongée ou chronique est généralement marquée chez les enfants atteints d'hypotrophie, de rachitisme, de diathèse, d'hypovitaminose et d'une diminution de l'immunité.

Classification de la trachéite chez l'enfant

Par la nature de l'évolution clinique, on distingue les trachéites aiguës et chroniques. Par origine, la trachéite chez un enfant peut être primaire (une maladie indépendante) et secondaire (une manifestation de l'infection sous-jacente). Selon la combinaison avec la défaite d'autres parties des voies respiratoires, la trachéite chez l'enfant peut se présenter sous la forme d'une trachéite rhinopharyngée, d'une laryngotrachéite, d'une trachéobronchite.

Selon les modifications pathologiques de la trachée, qui se développent dans l'inflammation chronique, il existe une forme hypertrophique (avec dilatation des vaisseaux sanguins et gonflement de la membrane muqueuse) et une forme trachéite atrophique (avec une muqueuse amincissante). En tenant compte de la cause de l'événement, la trachéite infectieuse (virale, bactérienne, fongique, mixte) et allergique chez les enfants est isolée.

Symptômes de la trachéite chez un enfant

Le plus souvent, la trachéite chez un enfant commence par une infection virale normale: rhume, mal de gorge et mal de gorge, toux réflexe, faiblesse générale, mal de tête, fièvre. Un signe pathognomonique de la trachéite chez l’enfant est une toux paroxystique, sèche et douloureuse, particulièrement prononcée la nuit ou peu de temps après le réveil. Pour provoquer une toux paroxystique peut respirer profondément, l'enfant qui pleure, la température de l'air chute (par exemple, lorsque vous quittez la pièce dans la rue).

Les crises de toux durent de quelques minutes à plusieurs heures, souvent accompagnées de vomissements. Pendant et après une attaque de toux, il y a une sensation de brûlure, une douleur sourde et crue à la poitrine et entre les omoplates. Craignant de provoquer une autre toux, les enfants limitent la profondeur d'inhalation, ce qui rend leur respiration rapide et superficielle. Au cours d'une attaque de toux, des rétractions intercostales typiques sont observées - des mouvements musculaires dans les espaces intercostaux.

Au stade de la trachéite sèche catarrhale, les expectorations sont difficiles à tousser et ont généralement l'apparence de masses muqueuses visqueuses. Au bout de quelques jours, le secret devient muco-purulent et se sépare plus librement, ce qui a pour effet que la toux cesse de causer de la douleur à l'enfant.

Les symptômes de la trachéite sous -ossée sont très similaires à ceux de la laryngite chez l’enfant. Cette forme de la maladie s'accompagne d'une toux aboyante obsessionnelle, d'un mal de gorge, d'un enrouement et, lorsque l'inflammation se propage au larynx, elle peut être compliquée par une laryngotrachéite sténotique (faux croup).

Dans la trachéite chronique, l'enfant s'inquiète de la toux constante pendant la journée et des crises de toux obsessionnelles la nuit, des troubles de la voix ressemblant à la dysphonie, des symptômes subfébriles et une faiblesse générale.

L'évolution de la trachéite chez les nourrissons est particulièrement dangereuse car, en raison du sous-développement du réflexe de la toux, l'enfant ne peut pas tousser de façon productive les expectorations. Dans ce cas, la trachéite chez un enfant peut être compliquée par une trachéobronchite, une bronchopneumonie, une bronchiolite et une insuffisance respiratoire, notamment une asphyxie.

Diagnostic de la trachéite chez un enfant

Le diagnostic de la trachéite chez un enfant repose sur des signes cliniques, auscultatoires, endoscopiques et de laboratoire. En plus du pédiatre, un oto-rhino-laryngologiste, un pneumologue pédiatrique et un allergologue-immunologiste doivent consulter un enfant suspect de trachéite.

Habituellement, lorsqu'un enfant a une trachéite, on entend une respiration sifflante et sèche et une respiration difficile. Avec l'aide de l'endoscopie chez les enfants (laryngoscopie, trachéobronchoscopie), dans la trachéite aiguë, on détecte une couleur œdémateuse et rouge vif de la muqueuse trachéale, ainsi que des hémorragies ponctuelles; une petite quantité de sécrétion visqueuse. Il est difficile de recueillir les expectorations de bacprosea sur la microflore chez les enfants. Par conséquent, l'aspiration trachéale est réalisée à des fins diagnostiques et thérapeutiques, suivie d'un examen virologique, bactériologique ou par PCR du secret.

Une radiographie pulmonaire de l'enfant est réalisée pour éliminer les complications telles que la bronchite et la pneumonie. Les maladies nasopharyngées associées à la trachéite chez un enfant sont détectées par rhinoscopie, pharyngoscopie, rayons X des sinus paranasaux, ensemencement de matériel du pharynx et tests d'allergie.

Traitement de la trachéite chez un enfant

Les points importants du traitement de la trachéite sont le maintien d’une humidité de l’air suffisante, le nettoyage quotidien par voie humide, l’évitement du contact de l’enfant avec des facteurs irritants (fumée, parfums, etc.), la restriction de la charge vocale.

Le traitement étiotropique de la trachéite chez les enfants est, si nécessaire, effectué par des antiviraux (interféron, interféron alpha), des antihistaminiques (mébhydroline, cétirizine, desloratadine, etc.). Pour confirmer la nature bactérienne de la trachéite chez un enfant, des antimicrobiens systémiques (fluoroquinolones, céphalosporines, pénicillines, macrolides) sont prescrits, ainsi que des antibiotiques locaux sous forme de spray.

Pour le traitement de la toux sèche débilitante, des antitussifs sont utilisés; pour une meilleure évacuation des expectorations - médicaments mucolytiques et expectorants. Pour la délivrance de médicaments directement dans les voies respiratoires, un traitement par nébuliseur, une inhalation par ultrasons est effectuée.

Dans le traitement complexe de la trachéite chez l’enfant, le bain de pieds à la moutarde, les compresses chauffantes, le frottement de la poitrine et la mise en scène du plâtre à la moutarde n’ont pas perdu de leur importance. Parmi les méthodes de physiothérapie utilisées pour la trachéite chez les enfants, la UHF, l’inductothermie, l’électrophorèse, le massage pour maladies du système respiratoire sont les plus efficaces.

Au stade de la récupération, pour améliorer les défenses de l'organisme, il est nécessaire d'organiser un régime journalier optimal, une alimentation équilibrée, une activité physique modérée et l'administration d'immunomodulateurs et de vitamines.

Prévision et prévention de la trachéite chez un enfant

Dans le cas d’une forme aiguë de trachéite chez l’enfant, le pronostic est généralement favorable: avec un traitement approprié et rapide, le traitement guérit dans les 10 à 14 jours. En cas de toux persistante, une seconde consultation avec un pédiatre ou un spécialiste en ORL et éventuellement un examen complémentaire sont nécessaires.

Pour prévenir la trachéite chez un enfant, la réduction de la morbidité infectieuse dans la population pédiatrique est d’une importance primordiale. Les mesures prophylactiques non spécifiques comprennent le durcissement, l'élimination de l'hypothermie, le tabagisme passif et actif et la réhabilitation des foyers d'infection chronique dans la cavité buccale et le nasopharynx. La prévention de la trachéite secondaire chez l’enfant nécessite la vaccination contre les principales infections de l’enfance se produisant avec des lésions des voies respiratoires.

Symptômes et traitement de la trachéite chez les enfants

Une variété de maladies peut causer le développement de la toux chez les enfants, dont la trachéite. Cet article racontera comment cette maladie se manifeste chez les enfants et comment elle peut être dangereuse.

Qu'est ce que c'est

L'inflammation des muqueuses recouvrant l'intérieur de la trachée est appelée trachéite. Cette pathologie est assez commune, surtout chez les bébés. Un enfant et un adulte peuvent contracter une trachéite. Les garçons souffrent aussi souvent que les filles. Un enfant vivant dans n'importe quel pays peut tomber malade d'une trachéite.

Cette pathologie peut être indépendante ou être associée à d'autres maladies des voies respiratoires supérieures. Très souvent, les bébés ont en même temps tout un «tas» de maladies similaires: pharyngite, laryngite et trachéite. Une pathologie passe dans une autre, ce qui porte gravement atteinte à la santé et à l'état général de l'enfant.

La durée de la période aiguë de trachéite peut être différente. En moyenne, c'est 5-10 jours.

Après une période aiguë de maladie, il se produit un temps de convalescence suffisamment long - convalescence. Elle se caractérise par la persistance de symptômes résiduels de la maladie, qui disparaissent progressivement en 1 à 2 semaines. La période de récupération est très importante. Le respect de toutes les recommandations des médecins à ce stade empêchera la transformation du processus aigu en un processus chronique et réduira également le risque d'apparition d'effets indésirables à long terme de la maladie.

Les bébés qui fréquentent des établissements d'enseignement courent un risque élevé de contracter une trachéite infectieuse. Cela est dû au taux élevé de propagation d'agents pathogènes d'un enfant malade à un enfant en bonne santé.

Les bébés en bas âge dus au travail encore trop peu actif du système immunitaire sont beaucoup plus sujets à cette maladie que les enfants plus âgés.

La trachéite survient rarement chez les nouveau-nés. Si un bébé d'un an est nourri au sein, le risque d'infection par diverses infections entraînant une pathologie respiratoire est faible.

Raisons

Le développement de l'inflammation dans la trachée chez les enfants entraîne une variété de facteurs de causalité. Ils peuvent agir isolément ou simultanément. L'effet combiné de plusieurs facteurs de causalité fait que le bébé présente une variété de symptômes défavorables, ce qui est mauvais pour son bien-être général. Les causes suivantes contribuent au développement de l'inflammation dans la trachée:

  • Bactéries Les infections bactériennes figurent en tête de liste des causes de diverses pathologies des voies respiratoires. On les trouve très souvent dans la pratique des enfants. La trachéite bactérienne est contagieuse. Il est facilement transmis par les gouttelettes aéroportées d'un enfant malade à un enfant en bonne santé.
  • Virus. Ils sont les agents responsables de la trachéite un peu moins que les bactéries. Les virus de la grippe et du parainfluenza, les rhinocéros et les adénovirus, les virus de Coxsackie et d'Epstein-Barr et bien d'autres peuvent conduire au développement de la maladie. Le cours de la trachéite virale est généralement plus facile que celui de la bactérie. En règle générale, tous les symptômes indésirables apparaissant sur le traitement choisi sont disparus pendant 5 à 7 jours.
  • Pathologie allergique. Ils se manifestent chez les enfants jusqu'à un an. Divers allergènes deviennent des facteurs provoquant l'apparition de symptômes indésirables de la maladie. Elles se caractérisent par un parcours onduleux: les périodes d’exacerbation sont remplacées par une rémission plutôt stable. L'entrée d'allergènes dans le corps de l'enfant provoque chaque fois une détérioration du bien-être de l'enfant et l'apparition de la maladie.
  • Inhalation d'air trop froid. Les impuretés atmosphériques et les déchets industriels ont également un effet irritant sur les délicates muqueuses du larynx. Selon les statistiques, les enfants âgés de 2 à 3 ans sont les plus sensibles à cette variante de la maladie. Cette caractéristique est due au manque de travail effectif de l'immunité locale.
  • L'hypothermie Un refroidissement local et général peut conduire au développement de la maladie. Marcher par temps froid sans foulard ni chapeau, ou nager en été dans un plan d'eau mal chauffé sont souvent à l'origine de l'apparition de pathologies chez les enfants des voies respiratoires.
  • Long séjour dans une pièce très fumée. Les plus petites composantes des substances toxiques libérées lors du fumage ont un effet négatif sur les cellules des membranes muqueuses de la trachée. Pour le développement de la maladie chez un enfant, même un court séjour dans une pièce enfumée est suffisant. Les adultes doivent se rappeler que fumer dans la pièce où se trouve l'enfant ne peut être en aucun cas!
  • Inhalation d'air sec. Une respiration normale nécessite des paramètres de microclimat physiologiques. Pour que l'air inhalé n'endommage pas et ne "gratte" pas les délicates muqueuses des voies respiratoires, vous devez surveiller de près l'humidité dans les chambres des enfants. L'inhalation d'air trop sec entraîne souvent une grave irritation de la trachée, qui contribue finalement au développement des symptômes de la trachéite.
  • Affaiblissement de l'immunité. Les enfants souvent malades et affaiblis sont plus susceptibles à diverses pathologies infectieuses. Ceci est dû à une diminution pathologique de l'immunité.

Les enfants en bas âge souffrant d'immunodéficience présentent également un risque accru. Si un enfant a des rhumes et des maladies infectieuses plus de 5 à 6 fois par an, il s'agit d'un motif important de recourir à un immunologiste pour enfants.

Le processus inflammatoire dans la trachée peut être différent en durée et en intensité. Cela est dû à diverses raisons qui ont conduit à son développement. À propos de la trachéite aiguë dire quand la maladie est apparue chez le bébé pour la première fois de ma vie. Dans plus de 90% des cas, il s'agit d'une forme infectieuse.

Très souvent, la trachéite aiguë est enregistrée chez les nourrissons et les enfants dès les premières années de la vie.

La cause la plus fréquente d'inflammation aiguë de la trachée chez les enfants est le virus. La flore bactérienne, telle que les streptocoques et les staphylocoques, conduit moins souvent au développement de la maladie. Les microorganismes anaérobies provoquent une trachéite dans au plus 5% des cas. Le processus aigu se caractérise par l'apparition d'un œdème grave de la trachée, son infiltration de cellules immunitaires inflammatoires, ainsi que par la formation d'une quantité de mucus suffisamment importante. Ces caractéristiques morphologiques font que le bébé présente des symptômes cliniques caractéristiques de la maladie.

La trachéite chronique est dans la plupart des cas un stade constant d’aigus. En pratique pédiatrique, il survient principalement chez les bébés présentant des anomalies du système immunitaire et des maladies chroniques complexes des organes internes. À l'adolescence, le développement de la forme chronique de trachéite est fortement influencé par le tabagisme à long terme ou épisodique.

Les tout-petits atteints de pathologies pulmonaires graves et de maladies congestives du système cardiovasculaire risquent de développer une forme persistante et prolongée de pathologie trachéale. Dans certains cas, des maladies des sinus paranasaux conduisent au développement de la variante chronique.

Sur le plan morphologique, lorsque le processus est synchronisé, des modifications à la fois hypertrophiques et atrophiques peuvent être observées sur les membranes muqueuses de la trachée. L'hypertrophie se manifeste par un apport sanguin accru dans les vaisseaux sanguins et par la croissance de la muqueuse interne de l'arbre respiratoire. Ces changements provoquent une toux chez l'enfant avec une grande quantité de crachats. La quantité de décharge de mucus augmente également nettement.

Lorsque l'atrophie des muqueuses change de couleur. Elle devient grise, elle semble briller atypique. La muqueuse est visiblement plus fine et peut saigner facilement.

Dans certains cas, des croûtes denses apparaissent sur la muqueuse épithéliale interne de la trachée. Ils augmentent considérablement la toux. Il devient plus selle et insupportable.

Les symptômes

Les symptômes indésirables de la trachéite infectieuse n'apparaissent pas immédiatement chez l'enfant. Avant l'apparition des signes cliniques de la maladie, la période d'incubation est d'abord écoulée. Il peut être différent dans sa durée.

Pour les formes virales de trachéite, la période d'incubation est généralement de 2 à 5 jours. Les symptômes défavorables des infections bactériennes apparaissent généralement après 3-7 jours.

La maladie est accompagnée des symptômes suivants:

  • Une quinte de toux. Ce symptôme est très caractéristique de la trachéite. La toux peut être sèche ou humide. Il s'inquiète pour le bébé pendant le jour et la nuit. L'intensité de la toux peut être différente et dépend de la cause de la maladie.
  • Difficulté à tousser. La présence d'une grande quantité de mucus et de crachats fait que l'enfant est assez difficile pour tousser. Au cours d'une attaque de toux, il se fatigue, le visage devient rouge. Certains bébés ont les larmes aux yeux. C'est une réaction à la douleur, qui survient lorsque la toux est grave.
  • Douleur dans la poitrine. Le syndrome de la douleur augmente nettement pendant la toux. Certains bébés se sentent «étouffés» dans la poitrine, ce qui les gêne énormément. Cette situation peut conduire au fait que la respiration de l'enfant devient plus superficielle, instinctivement, le bébé commence à ménager sa poitrine et à limiter l'amplitude des mouvements respiratoires. Très souvent, ce symptôme est présent chez les enfants âgés de 5 à 12 ans.
  • Douleur à l'oropharynx. Apparaît après avoir toussé. Dans la très grande majorité des cas, la trachéite aiguë est associée à la pharyngite, qui contribue également aux douleurs persistantes dans la gorge. Cela provoque des difficultés à avaler des aliments. La nourriture solide lors de la déglutition provoque une augmentation marquée de la douleur.
  • Le changement de timbre vocal. Habituellement, il devient plus enroué. Le bébé peut enrouer à la prononciation des mots. Chez les nourrissons, ce symptôme se manifeste lors des pleurs.
  • L'apparition de crachats. Dans certaines formes de trachéite, cette caractéristique peut être absente. Habituellement, les crachats sont assez épais, il est difficile d'expectorer. Le nombre de sécrétions pathologiques peut être différent: d'une cuillère à thé à 50-100 ml par jour.

La couleur des expectorations est généralement grisâtre ou jaune et peut contenir des traînées sanglantes.

  • Augmentation de la température corporelle. La maladie bénigne est accompagnée de conditions subfébriles. Dans ce cas, la température corporelle monte à 37-37,5 degrés. Les formes plus graves de la maladie sont accompagnées de valeurs fébriles. Lorsque vous vous joignez à des complications, la température corporelle dépasse 38 degrés.
  • L'intoxication. À la suite du processus infectieux inflammatoire, un grand nombre d'une grande variété de produits de décomposition toxiques s'accumulent dans le corps de l'enfant. Leur accumulation dans l’environnement interne entraîne l’apparition des signes cliniques suivants: apparition d’un mal de tête modéré, augmentation de la faiblesse, apathie et changement d’humeur.
  • Violation du comportement de l'enfant. Dans la période aiguë de la maladie, le bébé peut devenir plus lent, il perd de l'intérêt pour les jeux avec ses jouets préférés. Une toux fulgurante perturbe considérablement le sommeil des enfants. L'enfant peut éprouver une somnolence sévère pendant la journée et la nuit presque jamais dormir. La perte d'appétit conduit au fait que le bébé commence à perdre du poids.

Diagnostics

Si l'enfant présente les premiers symptômes de la trachéite, veillez à le montrer au médecin.

Si votre température corporelle est élevée, vous ne devriez pas aller vous-même à la clinique. Dans ce cas, il est préférable d’appeler le pédiatre à la maison. Le médecin examinera la miette et procédera à l'examen clinique nécessaire. Dans certains cas, le pédiatre référera le bébé pour consultation chez un oto-rhino-laryngologiste pédiatrique.

Établir le diagnostic correct d'un seul examen clinique ne suffit pas. Pour établir l'agent responsable de la maladie, il est nécessaire de réaliser des tests de laboratoire supplémentaires.

Tous les enfants malades doivent réussir des tests cliniques. En général, l'analyse du sang dans la trachéite infectieuse augmente le nombre de leucocytes et la RSE s'accélère de manière significative. Des changements dans la formule des leucocytes indiquent qu'il existe une infection virale ou bactérienne dans le corps de l'enfant.

L'analyse bactériologique aide également à établir la source de la maladie. Le matériel utilisé pour cet examen est une expectoration des voies respiratoires. L'étude est réalisée dans des conditions de laboratoire. Le résultat de l'analyse montre la présence d'un agent pathogène spécifique.

Ce test de laboratoire est largement répandu et utilisé avec succès en pédiatrie pour identifier diverses pathologies respiratoires.

Dans certaines situations, les médecins prescrivent en outre une radiographie des poumons. Elle est réalisée dans le cas où il y a suspicion de pneumonie. Cette pathologie pulmonaire se développe lors d'une trachéite grave et peut constituer une complication plutôt dangereuse.

La radiographie chez les très jeunes patients n'est pas réalisée, car cette méthode de recherche a une charge de rayonnement assez élevée. Pour exclure la pneumonie dans ce cas, les médecins effectuent l'auscultation du thorax à l'aide d'un phonendoscope normal.

Des complications

La complication la plus fréquente du processus aigu est sa transition vers la forme chronique. La chronisation se produit principalement chez les bébés assez affaiblis. Les états d'immunodéficience contribuent également à la transformation de la trachéite aiguë en une forme prolongée. La trachéite chronique est assez épuisant pour un bébé et nécessite un traitement complexe.

La pneumonie est l'une des complications les plus dangereuses. Il se développe avec la propagation du processus inflammatoire de la trachée à l’arbre bronchique. La pneumonie purulente est dangereuse dans le développement des abcès et de la septicémie. Le traitement de cette complication dangereuse n’est pratiqué qu’à l’hôpital.

Le risque de trachéite allergique à long terme est qu’il peut provoquer un asthme bronchique chez l’enfant. Le risque est particulièrement élevé chez les enfants allergiques présentant des prédispositions héréditaires. Les exacerbations fréquentes de la trachéite allergique contribuent à l'apparition d'une insuffisance respiratoire persistante.

L'impact des facteurs allergènes sur le corps de l'enfant dans le contexte d'une inflammation chronique de la trachée peut provoquer des symptômes d'obstruction bronchique.

Traitement

Cure trachéite à la maison est possible. Cependant, cela ne devrait être fait qu'avec la supervision obligatoire du médecin traitant.

Même des formes bénignes de la maladie avec un traitement mal choisi peuvent faire apparaître à l'enfant des complications plutôt dangereuses.

La durée du traitement contre la trachéite est généralement de 7 à 10 jours. Dans certains cas, le traitement peut être plus long.

Le schéma de traitement est choisi individuellement, en tenant compte de l'âge du bébé et de la présence de pathologies chroniques concomitantes des organes internes. L'élimination des symptômes indésirables de la maladie nécessite la nomination de toute une gamme de médicaments.

La phytothérapie contribue également à améliorer le bien-être de l'enfant, ce qui est particulièrement efficace chez les très jeunes patients.

Pour éliminer les symptômes indésirables de la maladie sont utilisés:

  • Respect du repos au lit. Si le bébé a une température corporelle élevée, il doit rester au lit pendant toute la période de fièvre et de fièvre. Cette simple mesure forcée aidera à éviter le développement de complications dangereuses à l'avenir.
  • Régime d'alcool suffisant. Pour éliminer les toxines bactériennes et virales du corps d’un enfant, vous devez boire beaucoup de liquide. En tant que principal remède de désintoxication, l’eau bouillie ordinaire fera l'affaire. Un enfant malade devrait boire au moins 1 à 1,5 litre par jour. Les boissons et les compotes à base de baies et de fruits seront également une excellente option de boisson.
  • Suivre un régime. Pour reconstituer les forces nécessaires à la lutte contre la maladie, l'enfant doit recevoir une quantité suffisante d'éléments nutritifs essentiels. Le contenu calorique quotidien du régime alimentaire de l’enfant en période de maladie devrait être quelque peu augmenté. Les aliments doivent être cuits de la manière la plus douce - cuire à l'étouffée, cuire au four ou bouillir. Tous les repas doivent être suffisamment écrasés pour ne pas aggraver la douleur en avalant.