Règles pour le soulagement d'une crise d'asthme

Une crise d'asthme peut survenir à la suite d'une réaction allergique à un irritant externe. Il y a un spasme des bronches et le patient se sent suffoquer. Se produit le plus souvent la nuit. Le soulagement de l'asthme bronchique peut être effectué par différentes méthodes. Leur objectif principal est d'alléger les souffrances du patient et de lui permettre de respirer normalement.

Se débarrasser de la cause de la pathologie pour arrêter une attaque

Si une personne souffre d'asthme, elle peut avoir une crise convulsive due à divers facteurs:

  • Le tabagisme, que le fumeur soit actif ou passif, peut être la cause principale de cette affection.
  • Produits chimiques ménagers avec leur utilisation excessive. Certaines personnes réagissent avec des spasmes des bronches et de petites doses.
  • Odeurs désagréables, dont l'inhalation conduit à un spasme des bronches.
  • Acceptation de certains médicaments.
  • Les virus et les bactéries, qui provoquent une focalisation infectieuse dans le système respiratoire.
  • Parfum dur. Ils ne conviennent pas à tout le monde: les asthmatiques peuvent leur répondre par un symptôme de suffocation.
  • Articles d'hygiène à forte odeur.
  • Pollen de certaines plantes.
  • Peuplier bas.
  • L'odeur de quelques fleurs.
  • La poussière au travail.
  • Les gaz d'échappement.

Il y a des gens qui ont une attaque en réaction à un certain allergène. Et pour l'arrêter, il suffit juste de se débarrasser de la cause qui l'a provoqué.

Comment une crise d'asthme chez différentes catégories de personnes

L’évolution d’une telle affection peut dépendre de la gravité de la maladie et de son âge. Si un patient a l'asthme commencé, les crises sont difficiles, avec une forte toux prolongée et la suffocation.

Les enfants asthmatiques peuvent devenir trop grands pour cette maladie avec l’âge et ils n’auront plus de crises. Alors que les hommes âgés peuvent avoir des crampes persistantes, et chaque fois ils s'aggravent. Sans l'aide d'aérosols spéciaux, ils ne peuvent pas faire face.

Le soulagement des crises d'asthme ne peut à lui seul être éliminé. Ces activités procurent un soulagement temporaire et la maladie sous-jacente doit être traitée.

Précurseurs d'une crise d'asthme

Si une personne souffre d'asthme, elle a besoin de savoir comment se comporter afin que les crises soient moins fréquentes et plus faciles à supporter. Pour ce faire, vous devez savoir ce qui les précède:

  • Dyspnée qui se produit au repos.
  • Constriction dans la poitrine.
  • Toux sèche paroxystique.
  • Déficience respiratoire avec charge d'expiration. Le patient se plaint qu'il est facile d'inspirer, mais pour expirer, vous devez faire un effort.
  • Le patient ressent des bouffées de chaleur alternant avec des frissons.
  • Le visage et le corps sont couverts de sueur.
  • Il y a de l'anxiété et de la peur.

Si de tels symptômes apparaissent, le patient doit utiliser un aérosol avec un médicament et ne pas attendre l'apparition de l'asphyxie.

Comment reconnaître une crise d'asthme bronchique

Les phases du processus pathologique se produisent généralement la nuit. Voici à quoi ils ressemblent:

  • Le patient se réveille d'une sensation de constriction à la poitrine.
  • La respiration devient rapide, sifflant.
  • Le patient devient faible, les forces du corps sont perdues. Il ne peut rien faire tout seul. Même une petite charge améliore l'attaque et se traduit par une insuffisance respiratoire.
  • La peau devient bleue, en particulier sur le triangle nasogénien.
  • Les contractions cardiaques augmentent brusquement, la tachycardie atteint 120-130 battements par minute.
  • Une personne a mal à la tête, des vertiges.

Si, à ce moment, aucun premiers soins n’est administré, l’étouffement s’intensifiera et l’état du patient commencera à se détériorer.

Que faire en cas de crise d'asthme bronchique

Une crise d'asthme peut mal se terminer si la personne ne fournit pas une assistance rapide. Et pour cela, vous devez savoir ce qui peut être fait avant l'arrivée de l'ambulance:

  • Détacher la poitrine en pressant les vêtements.
  • Ouvrez la fenêtre pour fournir de l'air frais.
  • Essayez de détendre le patient afin qu'il respire de manière uniforme.
  • Vous pouvez arrêter une attaque mineure si vous faites du bain chaud à une personne et que vous y mettez les mains ou les pieds.
  • Si le patient est capable, vous devez le prendre à l'air.

En règle générale, les patients asthmatiques utilisent des aérosols spéciaux, qui soulagent les bronchospasmes. Lorsque les premiers soins sont nécessaires pour obtenir une canette et aider le patient à l'utiliser. Pour ce faire, secouez-le, retirez le couvercle, retournez-le et insérez l'embout du patient dans la bouche. Si la victime elle-même ne peut pas, cliquez sur l'aérosol. Le patient doit prendre une respiration. Il est possible d'utiliser un tonneau toutes les 20 minutes.

Soins médicaux d'urgence

Quand une ambulance arrive, vous devez dire au médecin quels médicaments le patient a pris avant leur arrivée. Le médecin mène ces activités et choisit des médicaments pour le soulagement de l’asthme bronchique:

  • Examine le patient et établit la cause de l'attaque.
  • S'il est confirmé que l'asthme est bronchique, une solution à 0,1% d'adrénaline à raison de 0,7 ml est administrée au patient. Cela aidera à soulager les spasmes bronchiques et à réduire la sécrétion de crachats, obstruant les voies respiratoires.
  • Si après 10 minutes, l'état ne s'améliore pas, l'injection est répétée.

L'éphédrine est administrée en cas de contre-indication à l'administration d'adrénaline. Il est injecté sous la peau à raison de 1 ml. Son action commence après 25 minutes.

  • Si ces médicaments ne parviennent pas à arrêter l'attaque, injectez 1% d'atropine.
  • S'il n'est pas possible de déterminer quelle est la cause de l'attaque (pathologies cardiaques ou spasme bronchique), Eufillin est administré par voie intraveineuse au patient. Il est introduit très lentement.
  • Si aucun de ces médicaments n'apporte un soulagement, injectez 2,5% de Pipolfen par voie intramusculaire et 0,5% de Novocain par voie intraveineuse. Drogues injectées lentement. Le premier est injecté pas plus de 2 ml, le second 5-10 ml.
  • Si une crise d'asthme est mixte, Eufillin est administré avec des glycosides cardiaques. L'injection se fait par voie intraveineuse.
  • En cas de crise d’asthme grave, Pantopon est administré avec prudence en association avec l’atropine ou le Promedol.
  • Pour éliminer le spasme, injecter 2% de No Siln et 1% de papavérine.
  • Dans l'asthme, vous ne pouvez pas entrer dans la morphine, cela rend la respiration encore plus difficile.

Vous ne pouvez pas utiliser l'adrénaline dans les pathologies cardiaques - crise cardiaque, asthme cardiaque et insuffisance cardiaque. Le médicament provoque des effets secondaires sous forme de maux de tête, de petits tremblements et de palpitations cardiaques.

Si l'attaque n'est pas arrêtée, le patient est hospitalisé d'urgence.

Crise d'asthme chez un enfant

Récemment, l'asthme a été de plus en plus diagnostiqué chez les enfants. Cela est dû à l'utilisation accrue de produits chimiques, aux conditions environnementales et aux divers additifs alimentaires utilisés aujourd'hui dans la fabrication de produits.

Les nouvelles méthodes de diagnostic jouent également un rôle à cet égard. Les enfants ne peuvent pas décrire correctement leur état, le diagnostic d'asthme chez un enfant est donc difficile.

Les symptômes de l’enfant comprennent:

  • L'enfant commence à tousser lorsqu'il joue avec des animaux domestiques ou avec un stress accru.
  • La respiration s'accélère, difficile. L'enfant commence à aspirer d'air.
  • Il devient agité, le triangle nasolabial devient bleu, la peau pâlit.
  • On entend des sifflements en respirant.
  • L'enfant se plaint de douleurs et d'inconfort à la poitrine.

Si de tels symptômes apparaissent, l'enfant doit être examiné par un médecin. Surtout si de telles manifestations se produisaient la nuit.

Pour combattre les attaques, les méthodes de premiers secours décrites ci-dessus sont utilisées. Et si le spasme est fort, vous devez appeler une ambulance.

Prévenir une crise d'asthme

Comment se protéger des crises d'asthme? Bien sûr, vous devez traiter rapidement l'asthme lui-même. Si cela n'est pas fait et en direct d'attaque en attaque, ils deviendront plus fréquents et s'amplifieront.

Parfois, pour prévenir les crises, il suffit de prendre des mesures préventives. Si une personne souffre d'asthme, elle doit suivre ces règles:

  • Arrêtez complètement de fumer du tabac. Si dans la famille quelqu'un fume, vous devez vous protéger de l'inhalation de la fumée du tabac. Le fumeur doit quitter la chambre sur le balcon ou dans la rue.
  • Si le travail d’un malade est poussiéreux ou lié à des produits chimiques, il doit le changer. Si cela n'est pas possible, vous devez utiliser une protection spéciale du système respiratoire. Pour cela, il existe divers masques et respirateurs. Mais vous devez savoir que la protection de cette maladie n’est pas très efficace, le travail doit encore être changé.
  • Lors de la floraison de peluches de gazon ou de peuplier dans les airs, vous devez être plus dans les lieux ou aller dans un endroit où il n’ya pas d’impact. Il est utile pendant cette période de visiter le sanatorium ou d'aller à la mer. Si le patient est allergique aux fleurs, vous devez le protéger de tout contact avec celles-ci.

Si l'allergène auquel le patient réagit est dans la maison, il est nécessaire de l'identifier et de le supprimer. Il peut s'agir de pots de fleurs à la fenêtre, de tapis au sol ou sur les murs, de rideaux, de poussières. Il est nécessaire de se débarrasser de tout cela s'il y a un asthmatique dans la maison.

  • L'attaque peut donner des allergies aux animaux domestiques, ou plutôt à leur pelage. Pour eux, vous devez rechercher de nouveaux propriétaires. Si ce n'est pas possible, essayez de les attacher dans la rue ou dans une pièce où le patient ne va pas. En même temps, nettoyez régulièrement la pièce par voie humide et aérez-la régulièrement.
  • Portez constamment une bombe aérosol médicinale spéciale. L'attaque peut attraper n'importe où et à n'importe quel moment. Vous devez pouvoir vous aider vous-même avant l'arrivée de l'ambulance.
  • Ne pas utiliser de produits d’hygiène à forte odeur. Les patients asthmatiques ne doivent pas sentir le détergent à lessive. Ses petites particules, pénétrant dans les voies respiratoires, peuvent provoquer une attaque.
  • Souvent, les allergies sous la forme d'une crise d'asphyxie provoquent des matériaux de qualité douteuse qui sont utilisés dans la décoration des locaux. S'ils deviennent des allergènes pour le patient, ils devront effectuer des réparations et éliminer les matériaux nocifs.

Pour une personne souffrant d'asthme, il est préférable de prendre une pièce séparée, où faire des réparations sans utiliser de peintures et de produits plastiques. Assurez-vous qu'il n'y a pas de moisissure dans les coins de la pièce. Effectuer régulièrement le nettoyage humide et l'aération.

  • Devrait être attentif au choix des médicaments dans le traitement des maladies. Certains médicaments ont des effets secondaires sous la forme d'un trouble de la respiration. Pour les patients asthmatiques, cela implique une crise. Il est donc impossible de se soigner soi-même.
  • Il convient de procéder régulièrement à des examens de routine avec le médecin, de vérifier les poumons et le cœur.

Pour arrêter une crise d'asthme bronchique, stade sévère, vous devez agir rapidement. Si l'état du patient est grave, vous ne pourrez pas y faire face seul, il est urgent d'appeler une ambulance. La facture peut durer quelques minutes, à ce moment la vie du patient est entre les mains d'une personne qui l'assiste.

Les personnes asthmatiques doivent se rappeler qu’arrêter une crise d’asthme bronchique est plus difficile que d’empêcher, il faut donc essayer de l’empêcher.

Qu'est-ce qui est utilisé pour soulager une crise d'asthme bronchique?

En cas d’asthme atopique et d’allergie infectieuse, il est important de prendre le médicament à temps pour prévenir le bronchospasme. La substance active dilatera la lumière dans les voies respiratoires, soulagera l'essoufflement et permettra d'éviter le statut d'asthme. Le soulagement de l'asthme bronchique implique des actions visant à bloquer le syndrome obstructif. À cette fin, utilisé bronchospasmolics, en éliminant les symptômes de l'exacerbation.

Les médicaments

En fonction du mécanisme d'action des médicaments, la répression d'une attaque est divisée en:

  • sur les adronomimétiques;
  • anticholinergiques;
  • théophylline.

Andromimétiques non sélectifs

Préparatifs universels pour le soulagement des attaques - adrénaline et éphédrine. Ils stimulent les récepteurs adrénergiques, nivellent les symptômes, éliminent partiellement le gonflement de la muqueuse bronchique. Cependant, en raison de leur courte durée et de nombreux effets secondaires, ils ne sont pas souvent utilisés. Après leur entrée dans le sang, le rythme cardiaque est perturbé, une crise d'angine de poitrine est possible. De ce groupe, l'izdrine et ses dérivés, l'osprénaline, la novodrine, agissent plus doucement. Les médicaments ne provoquent pas une augmentation de la pression et de l'arythmie.

Adrénomimétiques sélectifs b2

La formule agit de manière sélective sur les récepteurs des bronches, nivelle rapidement les symptômes pathologiques. En raison de l’absence de stimulation active des récepteurs α et β des parois des vaisseaux sanguins, des bronches et des muscles, il ne provoque pas l’apparition de complications.

Les substances adrénergiques à action rapide par inhalation pénètrent dans l’arbre bronchique et rétablissent la perméabilité. Le résultat des injections d'aérosol apparaît après 5 minutes et dure plus de 4 heures. Pour les attaques graves, les pilules sont recommandées:

Avec la prolifération des nébuliseurs, des solutions thérapeutiques sont apparues qui se sont révélées efficaces pour traiter les personnes qui ne peuvent pas utiliser un inhalateur-doseur pour certaines raisons.

Agonistes B2

Le salbutamol et le fénotérol conviennent non seulement au soulagement des symptômes aigus, mais également à des fins prophylactiques sur fond de stress physique. Les médicaments à action rapide sont utilisés jusqu'à 4 fois par jour. En cas de faible flux, le salbutamol et le ventolin oraux épisodiques sont acceptables. En cas d'utilisation fréquente et forcée, on observe une progression de l'activité bronchique. Il est nécessaire de réviser le traitement de base et d’ajuster le schéma thérapeutique. Aérosols populaires:

  • l'astaline;
  • salbutamol avec différentes punitions: AV, MHFP, Teva, Eco.

Pour l'inhalation sont fournis: nébuleuse de Ventolin, salamol steri-neb. En leur absence, le formatérol est utilisé sous différentes formes: foradil, natif de formotérol. Oxis Turbuhaler est prescrit pour un traitement supplémentaire.

Teofelline

Lorsque des attaques contrôlées justifiaient l'utilisation de comprimés d'aminophylline. Il est efficace pour stabiliser la condition, restaurer la perméabilité des bronches après une attaque. Pour soulager l'asphyxie asthmatique des patients immunisés contre les agonistes des récepteurs b2, l'administration de perfusion (goutte-à-goutte) est prescrite en milieu hospitalier. Cette caractéristique élimine la solution intraveineuse de chlorure de sodium avec glucose.

La théophylline est indiquée dans les affections aiguës (syndrome d'asphyxie) pour l'expansion des bronches. Un effet similaire est exercé par d'autres moyens de la série des xanthine - synthofilline, théobromine. Les médicaments prolongés à base de teofellin avec un effet thérapeutique prolongé - retavil, theodur et theotard ne sont pas utilisés dans des situations critiques. Et ils sont toxiques, détruisent les cellules du foie et des reins.

Médicaments anticholinergiques

L'inhalation d'ipratropime et de bromure d'oxytropium, utilisée pour bloquer une crise d'asphyxie tout en limitant les récepteurs β-adrénergiques, est efficace. Les procédures sont indiquées pour les anomalies cardiovasculaires, l'hypertension.

30 minutes après l'injection, les signes d'étouffement disparaissent. La substance active bloque les récepteurs M-cholinergiques de l’arbre bronchique, ce qui entraîne un relâchement musculaire et une augmentation de la lumière des voies respiratoires. Cela réduit la production de mucus et la quantité de crachats. Les enfants entrent dans la composition par un nébuliseur. En combinaison avec berodual (b2-agonist), un effet synergique (renforcé) est formé. Les anticholinergiques sont les mieux adaptés pour soulager les crises provoquées par une infection virale.

Antihistaminiques

Les plus populaires sont Pipolfen, Suprastin, Allertek, Erolin et autres. Kapuyuschim signifie notamment des injections de dérivés de papaverine et d'isoquinoléine non-shpy, associées à d'autres antispasmodiques et injectées par voie sous-cutanée. Ils affectent négativement le fonctionnement des systèmes du corps avec les récepteurs à l'histamine - les poumons, la prostate, le cerveau.

Thérapie aux hormones corticostéroïdes

Les indications pour l'introduction d'hormones sont les suivantes: états critiques, immunité aux autres bronchospasmiques, utilisée en cas d'insuffisance respiratoire progressive. Les corticostéroïdes systémiques - prednisone-désaméthasone, polcortolone, hydrocortisone sont administrés par voie sous-cutanée et intraveineuse jusqu'au blocage complet de l'attaque au bout de 4-5 heures. Les doses sont réparties en fonction du rythme quotidien de la production de glucocorticoïdes.

  • l'inflammation de la membrane muqueuse de l'arbre bronchique est réduite;
  • détend le tissu musculaire lisse.

Les hormones sont prescrites une fois ou par cours de 3 à 7 jours. Après une rémission soutenue, le taux est progressivement réduit. Une annulation brusque peut entraîner un syndrome asphyxique. Les stéroïdes inhalés destinés à une utilisation à long terme comprennent le becotide et l'ingacort. Dans de rares cas, en l'absence d'un effet thérapeutique, une bronchoscopie sous-anesthésique est utilisée.

Bronchodilatateurs non hormonaux

Pour soulager une crise d'asthme bronchique, prévenez l'inflammation de la membrane muqueuse, une formule efficace à base de chromoglycate de sodium. Le principe est basé sur le blocage des médiateurs inflammatoires. Les pharmacies vendent des gélules Intala pour spinhaler, un inhalateur spécial, dans lequel, après avoir percé la coque, la poudre est inhalée à la dose recommandée. Le taux quotidien standard est de 4 capsules, mais une seule suffit pour bloquer une attaque.

Lorsque l'action irritante est réalisée pour la première fois, inhaler avec berotek ou salbutamol. Les poumons absorbent environ 8% de la dose, jusqu'à 50% restent dans la bouche. Les restes sont éliminés par rinçage. L'outil est montré pour recevoir la phase initiale de l'attaque. Pour ceux qui ne tolèrent pas la poudre, des boîtes préparées contenant le principe actif sont préparées. Pour le retrait du spasme, une injection suffit. Si nécessaire, après 20 minutes de bouche irriguée.

La liste des bloqueurs de cellules adipeuses comprend:

Ces médicaments sont appropriés pour éliminer les spasmes, mais sont inutiles au moment de l'attaque. Par efficacité, ils se situent entre les médicaments intal et hormonaux, souvent utilisés à la place des inhalateurs de stéroïdes. Les produits pharmaceutiques de ce groupe peuvent réduire de 45% la dose de glucocorticoïdes.

Aux moments critiques, lors de bronchospasmes graves, les symptômes sont efficaces - alupen, berotex, becotide, benacort. Cependant, avec des injections fréquentes d'aérosol, une dépendance est formée, aucun résultat prononcé n'est observé. En outre, ils ont de nombreux effets négatifs. Ils sont strictement contre-indiqués dans les arythmies, l'hypertension, les pathologies cardiaques, ne sont pas assignés aux enfants. En médecine conservatrice, aucun médicament ne permet de traiter efficacement l'asthme. Les produits pharmaceutiques énumérés éliminent les symptômes, mais n'affectent ni les facteurs ni la cause des crises.

Premiers secours

Dès les premiers signes, vous pouvez essayer de bloquer l'attaque avec des moyens non médicamenteux.

  1. Une personne est assise dans une position confortable près d'une fenêtre ouverte et respire l'ammoniac. Les vapeurs d'hydroxyde d'ammonium accélèrent l'écoulement du sang hors du thorax, ce qui facilite la maladie.
  2. Les spasmes retirent les bains de pieds chauds. Lorsqu'il y a des contre-indications à l'échauffement, le patient est assis dans la salle de bain à côté de l'eau bouillante ou respire dans une casserole d'eau chaude avec une solution de soude.

Lorsque la respiration est difficile, on boit une expectoration avec des expectorations épaisses: thé à l'airelle des feuilles et des baies, lait chaud à la soude, eau alcaline minérale. Si l'attaque n'a pas empêché le temps, vous devez appeler l'équipe de médecins.

Quelques astuces efficaces - comment arrêter une crise d'asthme bronchique

L'asthme bronchique est une pathologie allergique dont le principal symptôme est l'essoufflement avec des problèmes d'expiration, dans lesquels le patient commence à s'étouffer. Le statut asthmatique se développe en raison de l'activation des membranes du système respiratoire.

Le développement du processus pathologique contribue aux nombreux éléments. Parmi eux figurent les éosinophiles, les cellules musculaires lisses, les macrophages, les lymphocytes T. Le soulagement de l'asthme bronchique doit être effectué par les patients chez qui l'asthme a été diagnostiqué et ses proches. Ces derniers doivent posséder des équipements de premiers secours car, dans des conditions environnementales difficiles, d'hérédité, de stress chronique, d'alcoolisme et de tabagisme, la maladie évolue rapidement.

Comment reconnaître l'attaque au stade initial

Ce sont les parents du patient qui sont obligés de fournir les premiers soins, la prévision de l'attaque dépend de leurs actions. Si vous remarquez que le visage et les membres de la personne sont devenus bleus, commencez à agir.

Symptômes d'une crise d'asthme:

  • au moment de respirer on entend une respiration sifflante;
  • le patient est tourmenté par une forte toux sèche, avec une légère expectoration;
  • le symptôme précédent commence à disparaître dès que commence le moment de l'expectoration. A ce moment-là l'attaque diminue.

Les scientifiques ont prouvé que la localité de naissance du patient n’affectait pas l’apparence de sa pathologie.

L'algorithme principal des mesures d'urgence pour BA:

  • La première tâche d’aider la personne consiste à protéger le patient des facteurs irritants qui provoquent une attaque. Évitez la poussière, la maison et les bâtiments, le contact avec les animaux domestiques, les fleurs, la fumée du tabac, etc. Déplacez la personne dans la pièce.
  • mettez le patient en position assise, engagez une conversation avec lui. Le patient doit se calmer;
  • demander à une personne d'une voix calme où ses médicaments et ses inhalateurs sont destinés à faire cesser une attaque;
  • appelez l'ambulance.

Ce sont les actions les plus élémentaires qui doivent être prises si une personne subit une attaque d'étouffement. Le plus important est de ne pas avoir peur et de ne pas effrayer le patient avec votre enthousiasme. Dans la plupart des cas, les premières mesures aident à faire face à la phase préhospitalière. De plus, les médecins agiront, compte tenu de la gravité de l'état du patient.

Dans ce cas, une aide est nécessaire

Les premiers secours seront corrects s’ils sont fournis rapidement. Par conséquent, il est important que quiconque sache quand le faire. Si une personne est perdue parce qu'elle ne sait pas comment aider le patient, elle devrait immédiatement appeler une ambulance.

Cependant, vous devez d'une manière ou d'une autre aider le patient, car chaque seconde compte dans un état grave. La chose la plus fondamentale que vous puissiez faire est de ne pas maintenir le calme, la santé mentale et le calme. Votre état est transmis à un patient asthmatique, souvenez-vous de ceci.

Ne posez pas de questions dénuées de sens, pour aider une personne ou non. Il existe des situations difficiles dans lesquelles les chances de salut sont presque nulles. Cependant, cela ne signifie pas que vous devez absolument rester debout et rester inactif. La tâche la plus importante est de commencer à respirer et à accélérer le rythme cardiaque.

  • le patient doit être assis ou horizontal sur le côté. Assurez-vous qu'il ne repose pas sur le dos;
  • tenir la tête du patient de manière à ne pas étouffer;
  • donnez-lui une boisson chaude;
  • n'appuyez pas sur la poitrine ou le dos;
  • il est possible de provoquer des douleurs aux coudes ou aux genoux afin d’exciter les réactions nerveuses et de provoquer l’expansion des poumons;
  • Il vaut la peine d'appliquer des sprays spéciaux conçus spécifiquement pour les asthmatiques. Il est nécessaire d'observer la dose du médicament.
  • en cas de crise asthmatique et d’absence de moyens de premiers secours, fixez le patient dans la position qu’il a assumée;
  • Le point positif est que presque tous les patients qui connaissent leur diagnostic portent toujours avec eux des aérosols spéciaux pour éliminer les crises.

Dyspnée et statut asthmatique: quelle est la différence?

L'état d'asthme est la condition la plus grave pouvant survenir chez les patients atteints de bronchite et d'autres pathologies respiratoires. Au stade initial de la maladie, il y a une toux sèche, un essoufflement, une respiration sifflante, car tous ces symptômes devraient être une pénurie respiratoire.

Dans le même temps, les poumons humains ont tendance à perdre de leur volume, un effondrement se développe, le thorax devient visuellement semblable à un tonneau.

Une crise est une caractéristique standard de l'asthme, accompagnée de l'apparition d'une asphyxie. Un tel état ne se produit généralement que la nuit.

La condition peut durer environ un jour et quelques jours. Ce phénomène contribue généralement au désordre du fonctionnement normal du cœur et du système respiratoire. Avant une crise, de nombreux patients se plaignent de faiblesse, d'une sensation de brûlure au nasopharynx, d'éternuements, d'une sensation d'oppression thoracique. La pression artérielle augmente, ce qui aggrave encore la situation. Dans les cas graves, une insuffisance ventriculaire survient.

La meilleure façon de fournir les premiers secours:

  1. Le patient doit être assis en position assise de sorte qu'il repose sur ses bras. Il est nécessaire d'éliminer immédiatement le facteur irritant ou de minimiser son influence. Donner au patient un verre de liquide chaud. Ouvrez les fenêtres pour remplir la pièce d'air frais.
  2. Utilisez un médicament adrenomimetic ou spécial que le patient a avec eux.
  3. En l'absence de résultat, réinspirez, injectez par voie intraveineuse de l'euphylline ou tout autre stéroïde nécessairement dilué.
  4. En l'absence de résultat, du chlorhydrate d'adrénaline est injecté sous la peau. Jusqu'à cinq injections sont autorisées pendant 60 minutes.
  5. Réanimation du patient.

Aide d'urgence contre l'asthme BA:

  1. Pour commencer, il est logique de protéger le patient des facteurs gênants. C'est le principe le plus fondamental et le plus important.
  2. Cela vaut la peine de déplacer une personne vers un autre endroit plus sûr si possible.
  3. La personne doit être au repos, en position semi-assise, afin de ne pas aggraver la fonction respiratoire.
  4. Appliquez un inhalateur, un spray ou un autre médicament. Ces médicaments devraient être dans tous les asthmatiques.
  5. Afin d'améliorer le bien-être, il est nécessaire de donner au patient un verre d'eau tiède pour qu'il puisse reprendre ses esprits. En cas de maladie grave, il est nécessaire d'appeler d'urgence une ambulance.

Comment se comporter lorsque l'état d'asthme survient:

  • appeler le médecin par la deuxième personne;
  • donnez au patient une position semi-assise, déboutonnez tous les boutons et fermetures à glissière supplémentaires, ouvrant l'accès à l'air frais;
  • donner des médicaments pour éliminer les crampes;
  • faire une ventilation artificielle des poumons.

Ce qui devrait être dans l'arsenal de chaque patient avec BA

Si vous vivez avec un diagnostic similaire, vous savez parfaitement que votre trousse de premiers soins doit toujours être à portée de main, où que vous soyez. Dans l'arsenal de chaque patient devrait être des médicaments pour l'inhalation, des antihistaminiques et des agents hormonaux, des solutions pour injections.

Chaque patient doit vérifier la présence des médicaments énumérés. L'utilisation d'un médicament particulier doit être prescrite par le médecin traitant.

La clé du succès de la convalescence est un outil pharmacologique bien choisi et des visites rapides chez le médecin.

De plus, une personne souffrant d'asthme devrait toujours avoir dans sa poche un inhalateur spécial qui frappe directement le système respiratoire. Il est utile d’avoir un nébuliseur - un outil spécial qui convertit une substance liquide en spray et le distribue au système respiratoire.

Tous ces outils peuvent et doivent être utilisés pour les premiers secours.

Que faire si l'attaque a commencé chez le passant

Premièrement, il est utile de fournir à une personne une position corporelle optimale et de l’aider à rester calme.

Si possible, il est nécessaire de fournir au patient de la chaleur et un courant d'air frais. Donc, vous protégez la personne du facteur provocateur qui a provoqué l'attaque.

Pendant la saison froide, cette maladie évolue rapidement chez les patients, car l'air froid peut provoquer l'apparition d'une pathologie. Idéalement, pour l'asthme, la température intérieure optimale est de 25 degrés Celsius.

Demandez à la personne où se trouve son inhalateur et utilisez-la. Appelez une ambulance si la situation s'aggrave considérablement.

Assistance médicale

La manifestation des symptômes de cette maladie chez chaque personne a lieu selon un scénario individuel et les préparations pharmacologiques sont sélectionnées en tenant compte de la situation du patient.

L'assistance médicale comprend un traitement intensif, la surveillance du travail cardiaque et pulmonaire. La thérapie elle-même implique l'utilisation d'agents pharmacologiques.

Dès que l’essoufflement est de moins en moins fréquent, la posologie est progressivement réduite et contrôlée par le patient. Il est également important de respecter un régime hypoallergénique.

Le principe de base du régime est d'exclure les produits qui aggravent l'état du patient. En plus de la thérapie traditionnelle, les méthodes traditionnelles sont utilisées à la maison.

Comment aider un enfant

Si vous avez des attaques chez les enfants, vous devez suivre les étapes suivantes:

  • fournir de l'air frais;
  • donner au patient une position confortable du corps;
  • n'irritez pas l'enfant, calmez-vous, parlez-lui;
  • comprendre la cause de l'attaque et s'en débarrasser;
  • donnez à boire une boisson chaude;
  • donner les médicaments nécessaires pour soulager une attaque.

Un point important à prendre en compte lors de l'assistance aux enfants est l'incapacité d'utiliser l'inhalateur par lui-même et l'impossibilité de formuler ses propres pensées.

Il est nécessaire de maintenir une maladie chronique sous contrôle strict, en particulier chez les enfants. Il est nécessaire de vérifier l'efficacité du traitement tous les trois mois. Dans ce cas, aucune mesure d'urgence ne sera nécessaire.

Les crises d'asthme surviennent souvent chez les femmes enceintes au cours des dernières périodes. Si cela se produit, ouvrez la fenêtre et appelez une ambulance. Vous pouvez utiliser l'inhalateur d'oxygène. Après cela, il est nécessaire de consulter un médecin.

Editeur: Anna Umerova

Développement d'une attaque bronchique

Une crise d'asthme peut survenir à la suite de stimuli externes et internes, dont le contact contribue au développement aigu de la maladie.

Le plus souvent, une attaque a un caractère allergique de développement, lorsque l'hypersensibilité bronchique provoque le développement de spasmes, empêchant le passage normal de l'oxygène au système pulmonaire. Le résultat de cette réaction est une forte toux et un développement d'asphyxie.

Il est important de savoir qu’à la maison une crise d’asthme bronchique ne suffira pas. Pour ce faire, il est impératif de traiter la maladie en utilisant toutes les formes posologiques, y compris l'inhalation, pour prévenir l'asphyxie.

Causes d'une attaque

Les causes les plus courantes de survenue d'une crise d'asthme peuvent être le tabagisme (passif et actif), les produits chimiques ménagers et les médicaments peuvent également déclencher l'asthme immédiatement.

Il faut garder à l’esprit que les causes peuvent être très différentes, mais elles provoquent toutes des symptômes asthmatiques aigus qui peuvent survenir en quelques minutes. Il est donc important que les premiers soins soient prodigués rapidement.

Mécanisme de développement

Le mécanisme de développement d'une crise d'asthme se caractérise par des réactions allergiques de type retardé lorsque, sous l'action de stimuli externes et internes, se déclenche le processus inflammatoire du système bronchique, ce qui provoque une crise d'asphyxie.

Le mécanisme de déclenchement des stimuli externes (pollen, poussière, produits, médicaments, analgésiques, etc.) dépend directement de la gravité de l'asthme et de la sensibilité du système immunitaire du patient. En outre, certains virus et bactéries qui, associés à l'hérédité, peuvent déclencher l'apparition de l'asthme et déclencher une nouvelle attaque sont un facteur irritant externe.

Le mécanisme de déclenchement de l’attaque peut dépendre de la catégorie d’âge du patient. En règle générale, chez les enfants souffrant d’asthme bronchique, une rémission stable peut survenir à l’âge de la puberté. Si le mécanisme initial de développement des maladies asthmatiques tombe à un âge avancé, l’attaque bronchique peut se dérouler de manière imprévisible. Chez certains patients, l'asthme peut progresser avec une augmentation de la gravité, provoquant des complications graves, telles que le statut asthmatique. Pour d'autres, l'attaque peut se dérouler par vagues alternant avec des rémissions et des exacerbations.

Diagnostics

Pour clarifier les causes de la maladie, le patient reçoit un diagnostic clinique se traduisant par une insuffisance respiratoire. La palpation détermine l'élargissement du foie (surtout pendant la grossesse), ce qui s'explique par le déplacement du foie vers les poumons hypertrophiés. Le diagnostic révèle l'élargissement de leurs limites et, lors de l'auscultation, une longue et longue expiration et des sons sourds de divers types sont entendus.

Lors d'une crise, le diagnostic d'activité cardiaque détermine une augmentation du pouls, confirmée par la suite par des données de laboratoire. Le diagnostic implique un test sanguin. S'il y a un nombre accru d'éosinophiles, le mécanisme de développement de l'asthme a un caractère de développement allergique.

Le diagnostic de l'insuffisance respiratoire aiguë est effectué à l'aide d'un débitmètre de pointe, qui détermine le taux maximal à l'expiration. En règle générale, le mécanisme de développement d'une crise d'asthme est caractérisé par une triade (toux, essoufflement, respiration sifflante). Dans ce cas, le diagnostic n'est pas difficile.

Il est possible de déterminer le mécanisme et le stade de l'obstruction bronchique, ses modifications et la possibilité de réversibilité en utilisant une spirométrie avec une évaluation ultérieure du résultat avant et après une inhalation avec des béta-adrénomimétiques.

Symptomatologie

Le mécanisme de l’atteinte bronchique se caractérise par un développement aigu entraînant une détérioration de l’état général du patient. En règle générale, essoufflement, toux, respiration sifflante. Ces symptômes se manifestent:

  • attaque soudaine ou augmentation progressive des symptômes. Entre les attaques, les symptômes négatifs sont pratiquement absents, seuls des examens parfois auscultatoires révèlent une respiration sifflante faible dans le système respiratoire;
  • une crise d'asthme est assez difficile à confondre avec d'autres conditions. Avec un développement soudain, presque instantanément, apparaissent un essoufflement, une respiration sifflante et une toux sèche et douloureuse, accompagnée d'une crise de suffocation.
  • Une attention particulière est accordée à une toux qui apparaît dans l'asthme. C'est sec et humide. En l'absence de traitement d'urgence au stade initial de l'asthme, les symptômes progressent de façon spectaculaire et la dyspnée peut se transformer en état d'asthme;
  • le patient ressent une faiblesse accrue, des maux de tête et des anomalies cardiaques (la fréquence cardiaque atteint 140 battements par minute). Prurit, éternuements fréquents et autres symptômes secondaires peuvent survenir;
  • avec une crise persistante (longue durée), des symptômes caractéristiques de cyanose croissante, de toux et de pouls filamenteux peuvent apparaître. Ils peuvent indiquer un état asthmatique (l'affection la plus grave du patient), dont le développement nécessite des premiers soins, quelle que soit sa forme (inhalations, médicaments par voie orale, injections), afin d'éviter les complications. Pour réduire les risques d'étouffement, le patient prend la position la plus confortable. Cela vous permet de réduire légèrement les symptômes de la maladie.

Les étapes d'une crise d'asthme

Une crise d'asthme se caractérise par trois étapes:

  • Stade I - attaque prolongée qui ne se prête pas au traitement par bêta-mimétiques;
  • Gravité de stade II - à ce stade, une manifestation auscultatoire de sites «silencieux» dans les poumons est observée;
  • La gravité de stade III est le stade le plus difficile lorsque les symptômes sont difficiles à traiter. Dans le même temps, la pression artérielle diminue fortement et le développement d'un coma hypercapnique est possible.

La mortalité par crise d'asthme est très rare et, en règle générale, ses causes immédiates dépendent de la possibilité de complications. Les complications les plus dangereuses sont considérées comme une asphyxie aiguë (résultant du blocage des bronches avec expectorations) et une insuffisance cardiaque aiguë de sévérité modérée. De plus, l'essoufflement croissant entraîne la formation de dioxyde de carbone. De telles conséquences sont extrêmement dangereuses pendant la grossesse et chez les enfants. Des médicaments d'urgence sont donc nécessaires pour soulager une attaque.

Développement d'une attaque chez les enfants

L'algorithme pour le développement des manifestations bronchiques chez les enfants, ainsi que chez les adultes, implique l'apparition de précurseurs avant le début de l'attaque. Cette condition peut durer de 2-3 heures à plusieurs jours. À ce stade, l'enfant est hyper excitant, irritable et a des troubles du sommeil.

L'attaque apparaît le plus souvent la nuit. Les raisons en sont l'augmentation de l'activité des substances biologiques qui provoquent le rétrécissement des bronches, notamment la nuit. Il peut y avoir une forte toux nocturne, qui est presque impossible à arrêter. Au point culminant de la toux peut provoquer des vomissements avec une expectoration muqueuse visqueuse, écoulement liquide du nez. Il y a souvent une augmentation de la température corporelle, ce qui rend le diagnostic difficile.

En règle générale, au stade du développement, une attaque peut être stoppée par l'inhalation de drogues (pour une meilleure décharge des expectorations), après quoi l'enfant devient lent et inhibé. Il faut garder à l'esprit que chez les enfants de moins de 3 ans, le développement typique d'une attaque se produit très rarement. En règle générale, l'apparition d'une toux douloureuse persistante, perturbant le sommeil nocturne de l'enfant.

Développement d'une attaque pendant la grossesse

Les manifestations symptomatiques de l'asthme pendant la grossesse chez les catégories de patients prédisposées sont presque identiques à la normale et ne dépendent pas des formes de fuite.

Initialement, un predastm apparaît sous la forme d'un développement chronique de maladies bronchiques ou d'une pneumonie associée à un bronchospasme, mais sans crise d'asphyxie. À un stade précoce de développement, une attaque survient assez rarement et se manifeste par une toux sèche. De plus, l'attaque devient plus fréquente la nuit, elle s'accompagne d'une toux douloureuse, d'une rhinite et d'un manque d'oxygène. L'augmentation des crises pendant la grossesse peut être rapide et imprévisible. En plus de la toux, la dyspnée expiratoire est associée à l'apparition de suffocation.

La complication la plus dangereuse (surtout pendant la grossesse et l’enfance) est le statut asthmatique. Il se produit avec une augmentation de la gravité des symptômes et une crise d'asphyxie prolongée avec expectorations abondantes, pouvant entraîner une augmentation de la pression artérielle. Pendant la grossesse, il peut affecter négativement le placenta, entraînant un accouchement prématuré. De plus, les symptômes négatifs entraînent des complications dans le développement fœtal de l'enfant. Pour éviter cela, une femme enceinte doit être surveillée régulièrement par un médecin.

Traitement d'urgence (secours) attaque

En cas de crise bronchique aiguë, il est nécessaire de prendre toutes les mesures nécessaires pour fournir les premiers soins au patient avant l’arrivée de l’équipe médicale.

  • Le traitement d'urgence vise à mettre fin à la crise d'asthme bronchique par toutes les méthodes disponibles. Pour arrêter l'attaque, vous pouvez faire des enveloppements chauds (bains) sur la région des extrémités, il est possible de mettre du plâtre à la moutarde sur les pieds du patient;
  • Le traitement d'urgence vise à garantir une disponibilité maximale en oxygène. Pour ce faire, observez l’algorithme de comportement: enlevez les vêtements qui nuisent à l’activité respiratoire libre. Afin de réduire l'essoufflement, il est recommandé au patient de prendre une position confortable (debout, appuyé sur une surface dure avec les mains). De telles actions favorisent l'implication de muscles supplémentaires dans la respiration;
  • En règle générale, chaque patient asthmatique a toujours un inhalateur, mais lors d'une crise, une personne n'est pas toujours en mesure d'évaluer correctement sa force. Il est donc parfois nécessaire de l'aider à effectuer une inhalation afin de soulager une crise d'asthme. Si nécessaire, vous pouvez effectuer une inhalation à la place du patient, en le répétant toutes les 30 minutes.

Il est important de se rappeler que les premiers soins ne permettent de soulager les symptômes que pendant un court laps de temps. Il est impossible de les neutraliser complètement et d'éviter une crise d'asthme cardiaque sans soins médicaux professionnels. Seul un médecin est en mesure d’évaluer tous les symptômes de la maladie et de décider du traitement à donner au patient afin de prévenir diverses complications de la maladie.

Soins médicaux d'urgence

Bien que le premier traitement pré-médical ait été effectué, l'algorithme de mesures prévoit que les soins médicaux d'urgence doivent être appelés sans faute. Le traitement d'urgence peut utiliser les médicaments suivants pour neutraliser une crise d'asthme aiguë.

Montée d'adrénaline

Permet d'éliminer les spasmes des muscles respiratoires et de réduire la formation de mucus dans les bronches. S / c introduit (0,1% - 0,7 ml). L'effet se produit dans les 5 à 10 minutes suivant l'administration du médicament. Si la crise ne cesse pas et que les symptômes augmentent, il existe un risque de complication. Dans ce cas, l'injection peut être dupliquée. Les médicaments de ce groupe ont des effets secondaires (augmentation de la fréquence cardiaque, maux de tête, tremblements des extrémités), de sorte que ces médicaments ne peuvent être administrés que sous la surveillance d'un médecin. Il convient de rappeler que l'épinéphrine ne doit pas être utilisée lorsque le diagnostic est discutable, car, par exemple, une crise d'asthme cardiaque, une affection post-infarctus et une insuffisance cardiaque sont des contre-indications à l'administration d'épinéphrine.

Éphédrine

Ce médicament est prescrit pour le soulagement d'une crise de toux aiguë. L'éphédrine a une période d'action plus courte que l'adrénaline (20-30 minutes). Il est versé sc dans 1 ml de solution à 1%. Très souvent, l'utilisation de l'éphédrine seule ne suffit pas; par conséquent, l'adrénaline et l'éphédrine sont associées à une solution d'atropine à 1% (0,5 ml), ce qui permet d'obtenir un résultat plus stable.

Euphylline

Ce remède est prescrit si l'asthme ne peut être éliminé par d'autres moyens. En règle générale, une intervention d'urgence est nécessaire pour soulager la toux et l'étouffement. Par conséquent, Eufillin est administré par voie intraveineuse et très lentement, car le patient peut parfois ne pas répondre de manière adéquate à ce médicament. Si une crise d'asthme mixte ne disparaît pas, il est recommandé de préparer un mélange médicamenteux comprenant de l'ufilline et des glycosides cardiaques.

Pipolfen

Très souvent, les causes de la maladie sont de nature allergique. Par conséquent, en plus des médicaments anti-asthmatiques, des antihistaminiques peuvent être prescrits afin de soulager plus efficacement les symptômes de l'asthme. Pipolfen (2,5% et 0,5%) est injecté par voie intramusculaire et intraveineuse (lentement) lorsque le statut allergique augmente.

No-spa et papaverine

L'utilisation d'une combinaison de ces médicaments est nécessaire pour détendre les muscles. Drogues utilisées en injection de solution à 2% (1: 1). Si l'utilisation d'antispasmodiques n'a pas permis d'arrêter les symptômes aigus, une hospitalisation du patient est nécessaire pour éviter les complications.

Parfois, Pantopon est prescrit avec de l'atropine ou du Promedol pour soulager la suffocation. Ces fonds sont utilisés avec beaucoup de précautions, en présence du médecin traitant.

C'est important! Vous ne pouvez pas utiliser de morphine, car ce médicament est un narcotique et peut rendre la respiration difficile (jusqu’à un arrêt complet) et augmenter la toux.

Des complications

Une évolution prolongée de la maladie, ainsi qu'un diagnostic et un traitement incorrects (surtout pendant la grossesse) peuvent entraîner le développement des complications suivantes:

  • en l'absence de prévention et de traitement, un état asthmatique peut survenir;
  • peut développer une pneumosclérose et l'emphysème;
  • apparition fréquente d'insuffisance respiratoire et de bronchiectasies;
  • crise d'asthme cardiaque;
  • En règle générale, une crise s'accompagne de déshydratation et, avec une gravité particulière, une hypovoliémie, une acidose et une hypercapnie sont possibles.

Le plus grave est le statut asthmatique, qui s'accompagne d'une violation de la sortie du contenu bronchique. L'état se développe pendant une crise d'asthme prolongée, qui n'est pas soulagée par l'inhalation et les médicaments par voie orale. Le statut asthmatique chez les enfants est déterminé assez facilement. En même temps, l’essoufflement, la cyanose, la panique et la tachycardie apparaissent.

Le statut asthmatique chez les enfants est traité en éliminant le bronchospasme et en maintenant les fonctions vitales du corps. L'ordre de traitement dépend de la gravité de la maladie. Un traitement d'urgence de premiers secours correctement rendu peut souvent sauver la vie du patient.

Prévention

  1. La prévention consiste à prévenir le développement d'une crise aiguë en utilisant, avant tout, l'inhalation, et non à la traiter. Pour ce faire, vous devez renoncer aux mauvaises habitudes et surtout au tabagisme. Même la fumée de tabac peut provoquer une attaque violente, en particulier chez un enfant.
  2. Il est nécessaire de procéder régulièrement à un nettoyage humide dans les locaux, car il a été prouvé que les allergènes (poussière, plantes d'intérieur et animaux) sont les causes les plus courantes d'asthme. La prévention consiste à se débarrasser des fleurs de la chambre (surtout des géraniums) et à limiter le contact avec les animaux.
  3. Une autre mesure préventive est le régime alimentaire. Pour protéger l'enfant, il convient de limiter les produits alimentaires à l'origine d'une attaque allergique aiguë. De plus, il est recommandé de procéder à la trempe.

Remèdes populaires pour soulager une attaque

Dans certains cas, à la maison, vous pouvez utiliser des remèdes populaires pour la toux. Les recettes suivantes sont utilisées le plus souvent pour éliminer la toux et l’étouffement.

  • Une méthode éprouvée pour soulager une crise d'asthme est l'inhalation de pommes de terre avec l'utilisation simultanée de thé chaud à l'airelle. La procédure se déroule comme suit: en cas d’étouffement, vous devez détacher les vêtements contraignants et, en couvrant la tête avec une serviette, inhaler les vapeurs des pommes de terre bouillies. Les couples chauds développent les bronches, offrant une assistance maximale au patient. Dans le même temps, il est recommandé de prendre une décoction chaude de feuilles ou de baies d’airelles, en les utilisant pour soulager le bronchospasme;
  • Avec le développement aigu d'une attaque, vous pouvez avaler plusieurs morceaux de glace, renifler de la laine de coton trempée dans de l'ammoniac, et également prendre des emplâtres de moutarde et les attacher à la zone du mollet;
  • Un bon effet expectorant et apaisant du traitement avec des remèdes populaires est observé lorsque de la fumée est inhalée tout en brûlant les feuilles d’un pied sec. Leur fumée aide à éviter d'autres complications.
  • en cas de crise aiguë, il est recommandé de prendre un peu de bicarbonate de soude (au bout d'une cuillère) ou de boire 20 ml pour diluer les expectorations. vin sec acide;
  • Vous pouvez souvent trouver des recettes folkloriques avec de la teinture de valériane, soulageant la toux. Pour ce faire, dissolvez 20 gouttes de teinture dans un verre d'eau et buvez pendant l'attaque.

Il est important de noter que chaque stade de la maladie nécessite un traitement approprié. Elle est nommée par le médecin et prévoit des préparations de base et de traitement symptomatique. Et, bien sûr, la prévention du développement de la maladie joue un rôle primordial. Il est important de noter que les recettes traditionnelles, ainsi que les médicaments, ne peuvent être utilisés qu'après consultation préalable d'un médecin, en particulier pendant la grossesse. Cela évitera des conséquences négatives.

ARTICLE EST EN RUBRIQUE - maladies, asthme.

Comment est le soulagement de l'asthme bronchique?

Le soulagement de l'asthme bronchique est un processus complexe et souvent en plusieurs étapes. C'est un algorithme d'actions visant à l'expansion d'urgence de la lumière des bronches.

Attaque d'asthme bronchique et statut asthmatique: manifestation et signes

Une crise d'asthme est une suffocation qui augmente rapidement en raison d'un spasme des bronches et d'un fort rétrécissement de leur lumière.

La durée de l'attaque peut être mesurée en heures ou en minutes. Parfois, une crise d'asthme disparaît d'elle-même, mais le plus souvent, il est nécessaire de fournir une assistance médicale pour le soulager.

L’état à long terme de l’attaque, qui ne peut être stoppé par les moyens habituels, a été appelé état asthmatique. Si une crise d'asthme ordinaire chez une personne qui sait quoi faire peut être éliminée avec des médicaments toujours disponibles avec un asthmatique, alors le statut d'asthme peut rarement être surmonté de manière autonome.

Il est nécessaire de faire la distinction entre les notions de soulagement des crises et de traitement de l'asthme bronchique. Il existe un grand choix de médicaments pour soulager rapidement le bronchospasme et prévenir le développement d'un état asthmatique. Mais ces médicaments - c'est toujours une ambulance en cas d'urgence. Ils ne doivent pas être utilisés en rémission.

Les premiers secours en cas de crise d’asthme dépendent souvent de l’expérience et des connaissances de la personne atteinte de cette maladie. Un asthmatique averti peut agir à temps et l’aide d’autres personnes ne sera alors plus nécessaire. Une personne, d'abord confrontée à un mal qui se dessine en elle, a toujours besoin d'une aide non seulement médicale, mais aussi psychologique.

Comment supprimer une crise d'asthme bronchique

Une crise d'asthme commence par un essoufflement, qui évolue rapidement en suffocation. Une caractéristique de cet étouffement est la difficulté d'expiration. Une respiration difficile est souvent accompagnée d'une respiration sifflante.

La suppression de l'attaque se fait selon l'algorithme suivant:

  1. Recevoir la première dose d'aérosol, élargissant la lumière des bronches. La substance est livrée directement aux bronches, la méthode est conçue pour un effet rapide. Son action peut se manifester en cinq minutes. Si dans dix minutes l'effet d'un tel médicament n'apparaît pas, il est nécessaire d'injecter une autre dose. Cependant, il n'est pas recommandé de prendre de tels médicaments plus de deux fois en une heure, car cela peut entraîner une surdose et, par conséquent, une augmentation de la pression, une augmentation du rythme cardiaque et une dilatation des pupilles.
  2. Une personne en début de crise doit être rapprochée de l'air frais et éloignée de la source de l'allergie. Il est nécessaire de s'assurer qu'il peut s'asseoir sans stress. En aucun cas, le patient ne peut pas mentir, en particulier sur le dos.
  3. Si la nourriture est devenue une source d'allergie, il est nécessaire de prendre des adsorbants, par exemple du charbon actif, ainsi qu'un antihistaminique.
  4. Si la prise de l'aérosol a soulagé l'état du patient, mais n'a pas complètement arrêté l'attaque, il est nécessaire de prendre des médicaments contenant de l'euphylline. Il est préférable de prendre des médicaments prolongés. Ils agissent longtemps, mais leur action commence environ une heure après l'admission.

Cet algorithme est applicable si l'attaque n'est pas forte et qu'il n'y a pas de dynamique de son développement en état d'asthme. Autrement, il est impossible d'arrêter l'attaque sans soins médicaux spéciaux.

Les soins médicaux d'urgence pour le statut asthmatique sont les suivants.

  1. L'introduction d'oxygène humidifié par inhalation à travers un cathéter nasal ou un masque à oxygène.
  2. Administration intraveineuse d'adrénaline.
  3. Injections d'aminophylline et de médicaments à action prolongée.
  4. Si nécessaire, dans les cas graves, l'utilisation d'hormones glucocorticoïdes à fortes doses (prednisolone, hydrocortisone, dexaméthasone).
  5. Utilisation continue d’aérosols pour élargir les bronches.

Toute crise d'asthme, et en particulier le syndrome d'asthme, représente un stress important pour tout le corps. Tous les organes humains sont impliqués dans la lutte contre la suffocation. Effet particulièrement fort sur le coeur et l'estomac. Le cœur fonctionne de manière améliorée dans des conditions de manque d’oxygène. En outre, tous les médicaments utilisés dans le soulagement des attaques augmentent le rythme cardiaque. La privation d'oxygène affecte le travail du cerveau.

Pour cette raison, une personne qui a subi une attaque grave doit subir un bref processus de restauration du fonctionnement normal du corps. En l'absence d'attaques répétées, la période de récupération prend de trois à cinq jours.

Des attaques fréquentes et encore plus fortes sont à la base du traitement complet de la maladie. Sinon, l’état du patient se détériorera et le statut asthmatique peut prendre des formes dangereuses.

De plus, en l’absence de traitement et de dynamique positive, une personne devient dépendante des bronchodilatateurs. Leur utilisation fréquente peut affecter la membrane muqueuse des bronches et provoquer une suffocation constante. Cela affaiblit la réaction de l'organisme aux médicaments d'urgence et augmente le risque de développer un statut asthmatique subit.

Préparatifs pour le soulagement et la prévention des attaques

Toute personne ayant longtemps souffert d'une maladie chronique grave a dans son arsenal le minimum de médicaments nécessaire qui doit toujours être à portée de main. Pour les asthmatiques, ces médicaments sont des aérosols à effet bronchodilatateur.

Ces médicaments sont utilisés en fonction de la gravité de la maladie et des caractéristiques individuelles de la personne.

  1. Alupent ou Astmopent est un aérosol à dose mesurée conçu pour 1 à 2 respirations. Cela a un effet rapide: l'action commence dans quelques minutes et dure environ trois heures.
  2. Salbutamol ou aérosol à dose de Ventolin avec une dose unique autorisée de 1 à 2 respirations. En l'absence d'effet, répétez l'administration du médicament peut être pas plus tôt que dans 5-10 minutes. Au cours de la journée permis pas plus de 10 doses d'inhalation. Il convient de noter que l'effet du médicament commence après 1 à 5 minutes, qu'il atteint son effet maximum après 30 minutes et que son effet dure jusqu'à 3 heures.
  3. La terbutaline, ou Bricanil, est un bêta-2-adrénostimulateur sélectif qui soulage une crise d'asthme après 5 minutes avec 1-2 respirations. L'effet maximum est obtenu après 45-60 minutes et dure 5 heures.
  4. L'inuline est un bêta2-adrénostimulant sélectif. Il est utilisé aussi bien sous forme d’aérosols que sous forme d’injections sous-cutanées.
  5. Ipradol est un beta2-adrenostimulyator sélectif. Il peut être utilisé sous forme d'aérosol ou sous forme d'injections intraveineuses.
  6. Berotek (Fenoterol) appartient au groupe de beta2-adrenostimulyatorov sélectif. Il est particulièrement populaire chez les personnes souffrant de dyspnée depuis longtemps avec le danger prononcé d'une attaque soudaine. Sa caractéristique est une longue durée d'action (jusqu'à 8 heures), ce qui permet de l'utiliser comme mesure préventive contre les attaques soudaines. En outre, une telle durée d'action réduit le risque de surdosage et n'a pas d'effet important sur le cœur. En raison de la durée d'action, Berotek ne peut pas être utilisé plus de cinq fois par jour.

Tous les aérosols, conçus pour éliminer rapidement l’attaque, agissent de la même manière. L'élimination du bronchospasme entraîne de nombreux effets secondaires, parmi lesquels: tachycardie, tremblements des mains, maux de tête, hypertension artérielle, excitation nerveuse, faiblesse musculaire. Tout cela devrait être pris en compte par la personne qui exerce son activité professionnelle entre les attaques, qui conduit la voiture ou qui part en voyage.

Parmi les médicaments destinés non au soulagement des crises et au traitement de l'asthme bronchique, il convient de mentionner un outil importé. Il s’agit de Symbicort, destiné au traitement à long terme des processus pathologiques qui se produisent dans les bronches d’une personne souffrant d’asthme bronchique. Symbicort, ainsi que de nombreux médicaments qui arrêtent les convulsions, est utilisé par inhalation, mais pas sous forme d’aérosols, mais sous forme de poudre à inhaler. Une utilisation prolongée peut réduire considérablement la fréquence et la gravité des attaques, voire même les en débarrasser.