Que faire en cas de vertige après la grippe?

Parfois, certains patients ont des vertiges après la grippe. Chaque année, des millions de personnes contractent des infections respiratoires et virales aiguës. Beaucoup de gens tolèrent cette maladie assez facilement, certains ressentent depuis longtemps les effets néfastes de la maladie.

Caractéristiques du rhume

Toute personne ayant déjà souffert du VARI sait que les symptômes assez visibles de cette maladie sont les maux de tête, les vertiges et la faiblesse générale du corps. Ces manifestations sont ressenties au cours de l'évolution de la maladie (environ 10 à 12 jours). Cependant, il n’est pas rare que vous ayez la tête qui tourne et que vous ressentiez d’autres signes après la guérison.

Les experts notent que la maladie infectieuse des voies respiratoires la plus répandue est la grippe. Pendant de nombreuses années, des recherches minutieuses ont permis d'identifier et d'étudier les agents responsables de cette maladie. Cependant, sous l'influence de facteurs externes, la drogue est modifiée et, bien sûr, les méthodes de traitement sont en train de changer.

Souvent, après un traitement (jusqu'à 2 semaines), les patients ne ressentent aucune gêne, mais parfois, ils se plaignent de vertiges après la grippe.

Pourquoi le vertige après un rhume?

Les agents pathogènes et les virus qui deviennent des agents pathogènes de diverses maladies respiratoires, provoquent la progression dans le corps du patient 2 types de pathologies. Les médecins sécrètent une intoxication et des modifications catarrhales:

L'intoxication. Le virus lui-même ou ses produits de désintégration sécrètent certaines substances toxiques qui, une fois libérées dans les vaisseaux sanguins, affectent les récepteurs, provoquant des maux de tête et des douleurs musculaires.

Les effets secondaires de cette maladie sont une faiblesse et des vertiges. En outre, les nausées, les frissons et la fièvre sont possibles. L’intoxication par la grippe nuit au travail du cœur, du cerveau et des vaisseaux sanguins.

Catarral. Comme les maladies catarrhales sont souvent accompagnées de processus inflammatoires dans le nasopharynx et dans les voies respiratoires supérieures, les modifications catarrhales des surfaces muqueuses laissent également leur empreinte après le traitement. Ces manifestations causant une maladie entraînent une augmentation des pertes, des chatouilles et de la douleur.

En règle générale, les modifications catarrhales de la grippe sont réduites au bout de 5 à 7 jours, mais d'autres complications peuvent également être observées: lésions diffuses du muscle cardiaque associées à une intoxication, hypotension artérielle et, par conséquent, vertiges et évanouissements.

Les causes de vertiges après la maladie peuvent être d'autres complications:

  1. Inflammation des organes ORL (otite moyenne, sinusite, sinusite).
  2. Inflammation des poumons. Très souvent, la pneumonie peut passer inaperçue pour le patient et, si la température corporelle est de 37 à 38 ° C pendant une longue période, une consultation avec un médecin est nécessaire, suivie d'un examen.
  3. Processus inflammatoires dans le cerveau (méningite, arachnoïdite).
  4. Complications associées au système cardiovasculaire (myocardite, péricardite).

Une manifestation telle que le vertige est possible avec chacune de ces complications. Et les mécanismes de son développement sont divers:

  • abaissement de la pression artérielle, provoquant des vertiges et des évanouissements possibles;
  • traumatisme aux récepteurs des sens, qui sont directement impliqués dans l'orientation spatiale;
  • trouble du mécanisme de délivrance des impulsions dans le cerveau;
  • un trouble dans l'irrigation sanguine des zones du cerveau responsables de l'orientation spatiale.

Entre autres choses, vous devriez faire attention aux autres maladies pouvant causer des vertiges. Cela aidera à mieux comprendre la situation et à calculer les véritables causes du vertige.

Le vertige en tant que symptôme peut se manifester:

  • avec athérosclérose des vaisseaux de la tête;
  • comme la cause du processus inflammatoire dans l'oreille interne (labyrinthite);
  • avec des dommages à l'oreille interne ou à l'appareil vestibulaire;
  • à la suite de troubles circulatoires, maladies infectieuses;
  • à la suite d'une blessure au crâne;
  • avec des tumeurs au cerveau;
  • avec l'épilepsie;
  • à la suite d'une ostéochondrose cervicale;
  • avec dystonie végétative;
  • avec sclérose en plaques;
  • à la suite d'une hypertension ou d'une hypotension;
  • en raison de la perte de sang;
  • à la suite d'un accident vasculaire cérébral;
  • du mode de vie d’une personne (régime alimentaire, tabagisme, consommation d’alcool et de drogues, conditions stressantes).

Si, après le rétablissement, la tête tourne, vous devez indiquer ce symptôme au médecin. Il est fort possible qu'il recommande des consultations avec d'autres spécialistes (neuropathologiste, oto-rhino-laryngologiste). Il faut se rappeler que les vertiges sont eux-mêmes impossibles à soigner, car ils sont le symptôme d’une maladie qui doit être examinée et soignée avec compétence afin d’éviter des complications graves.

Récupération du corps après grippe

Certaines règles et méthodes simples aideront le corps à devenir plus fort plus rapidement et à éliminer des manifestations telles que vertiges, faiblesse, pâleur.

Après avoir souffert de la grippe, il est recommandé de:

  1. Appliquer des complexes de vitamines et minéraux, qui peuvent nommer un médecin.
  2. Buvez de la vitamine C (infusions de dogrose, thé au citron).
  3. Mangez des aliments riches en protéines (poisson et viande faibles en gras, légumineuses, champignons, noix, caviar de poisson, jaunes de poulet et œufs de caille).
  4. Il existe des céréales à grains entiers (source de vitamines B).
  5. Exclure des pâtes alimentaires, produits de boulangerie de farine de haute qualité.
  6. Combler le manque de fer et de lithium, qui sont impliqués dans la formation de cellules immunitaires (produits contenant du fer, immunomodulateurs).
  7. Entrez dans le régime alimentaire de divers types de fruits de mer (y compris le chou marin) pour augmenter le niveau d'iode dans le corps après une maladie.
  8. Mangez des enzymes naturelles (légumes, fruits, produits laitiers).
  9. Buvez des infusions et des thés provenant d’immunomodulateurs aux herbes: camomille, schisandra chinoise, millepertuis, racine de ginseng, calendula. Il y a de l'ail et des oignons.

L’eau minérale alcaline, les thés au gingembre et à la cannelle, le jus de canneberge aideront à éliminer les produits de décomposition du virus ou les infections (toxines) d’un organisme affaibli.

Vertiges avec grippe

Les vertiges avec la grippe indiquent clairement le manque d'oxygène du corps dans son ensemble. Ce symptôme fait référence aux manifestations caractéristiques des maladies catarrhales. Si une personne présente une faiblesse générale et a souvent des vertiges, les médecins l’attribuent aux signes post-asthéniens viraux.

Si vous avez la grippe, la tête d'une personne malade peut tourner à cause du manque d'oxygène dans le cerveau. Cela est dû à un nez bouché et à une forte toux.

Dans ce cas, la respiration d'une personne devient superficielle, rapide. Les poumons ne reçoivent pas assez d'air pour eux, une infime quantité d'oxygène pénètre dans le sang.

Caractéristiques du rhume

Le rhume est caractérisé par des signes de dommages au corps causés par une maladie virale. Quand il manifeste de la fièvre, des douleurs à la tête, des vertiges. Chaque patient a ses propres caractéristiques caractéristiques de la manifestation de la maladie, mais ce sont les principales.

Les rhumes commencent assez rapidement et se manifestent assez rapidement.

Pourquoi ma tête me fait-elle mal et me sens-elle étourdie pendant une maladie?

Les affections sous forme de douleur et d'étourdissements fréquents comptent parmi les principaux symptômes du rhume. En général, tous les patients se plaignent de ces symptômes.

Parfois, ces plaintes découlent de conséquences et d’infections virales non apparentées. La cause la plus fréquente est la grippe.

Vertiges fréquents - conséquences de l'intoxication d'organes internes, qui survient précisément de la grippe. Lorsque les infections pénètrent dans le corps, le système immunitaire humain entame une lutte intense avec elles. Une énorme quantité de virus morts et de cellules protectrices pénètre dans le sang du patient. En conséquence, le corps est empoisonné par les produits de décomposition.

En plus de ces raisons, une personne a très mal à la tête, car il s’agit d’une réaction défensive du corps à un saut rapide de la température. La fièvre et la fièvre dans ce cas provoque des vertiges.

Parfois, le patient lui-même est à l'origine de la douleur à la tête et des vertiges. Le fait est que les rhumes sont toujours accompagnés d'un fort rhume. Dans ce cas, il commence à se débarrasser intensément de lui.

Si l'action se produit sous une forme assez aiguë, elle peut provoquer des maux de tête et des vertiges importants, car la pression intracrânienne augmente fortement.

Après avoir été touchée par le rhume et les infections, la maladie peut évoluer en lésion vasculaire cérébrale et de graves vertiges sont également observés.

Pourquoi le vertige après un rhume?

Le virus, les effets de la décomposition produisent des toxines qui pénètrent dans le corps, provoquant des maux de tête et des douleurs musculaires. Cela provoque des nausées, de la fièvre, des frissons.

Les conséquences de la grippe sont l’intoxication, qui se reflète dans les activités du système cardiovasculaire et du cerveau.

Complications possibles d'ARVI

Les conséquences d'un rhume se manifestent chez les personnes des catégories suivantes:

  • Enfants jusqu'à 3 ans (le plus souvent jusqu'à un an);
  • Représentants de la vieillesse;
  • Personnes atteintes de pathologies somatiques graves et de troubles du système circulatoire;
  • Après l'opération transférée;
  • Patients avec une immunité affaiblie.

Les complications les plus courantes des types suivants:

Les complications du système nerveux, telles que la méningite et les convulsions, sont beaucoup moins fréquentes. Ils se produisent rarement, mais peuvent porter un préjudice colossal à la santé et parfois à la vie du patient.

En cas d'empoisonnement grave du corps avec les produits de la décomposition des virus, l'activité du cœur se modifie et une myocardite peut survenir.

Asthénie post-virale

Le syndrome asthénique, en tant qu'effet de la grippe transférée, se traduit par une perturbation du bien-être provoquée par des actions actives du virus. Plus la maladie est compliquée, plus ses conséquences sont clairement exprimées.

L'asthénie la plus courante se manifeste par les symptômes suivants:

  • Faiblesse
  • Sautes d'humeur.
  • État irritable.
  • L'insomnie.
  • Humeur apathique.
  • Fatigue constante.
  • Maux de tête fréquents.
  • Vertiges.
  • Perte d'appétit
  • Constipation
  • La détérioration de l'apparence de la peau et des cheveux.

Les causes de l'asthénie sont:

  • Les conséquences de l'ivresse.
  • Le corps perd beaucoup de liquide.
  • L'impact négatif des drogues.
  • Manque de vitamines.
  • Affaiblissement de l'immunité contre les virus infectieux.

Pénétrant dans le corps, les virus entrent dans le processus de nombreux processus biochimiques. Initialement, les modifications concernent le système respiratoire, puis l'activité circulatoire (le virus réduit considérablement le taux de coagulation du sang).

Les particules virales et leurs produits métaboliques provoquent une intoxication et nuisent à l'activité du système nerveux.

Causes de maux de tête et de vertiges lors d'un rhume

La survenue de tels symptômes est souvent observée chez des patients de tous âges. La douleur manifestée par le rhume et ses complications peuvent être accompagnées de nausées et de vomissements.

  • Dans tous les cas, il est nécessaire de réaliser des tests de laboratoire identifiant la variante pathologique. La fièvre peut entraîner des maux de tête, mais elle peut aussi se produire sans elle. Selon les médecins, cela pourrait être dû à la libération de toxines.
  • Un autre symptôme d'un rhume est le vertige. Sa manifestation est étroitement associée à une intoxication par des toxines et des produits de décomposition.
  • En outre, des vertiges accompagnent un rhume et une congestion nasale.
  • Si la tête fait mal et tourne, elle est étroitement liée à une maladie du rhume ou à une asthénie virale.

Traitement médicamenteux

La guérison des maux de tête et des vertiges ne produira pas de résultat positif si la cause principale de la maladie n’est pas affectée.

Ceci fait référence aux symptômes qui reflètent la présence et la gravité du syndrome infectieux et d'intoxication.

Indépendamment, il ne disparaîtra qu'après la guérison complète et lors de manifestations de nature intense, des moyens d'action symptomatique sont utilisés pour la guérison.

Les anti-inflammatoires sont utilisés comme traitement:

Ces médicaments ont des propriétés analgésiques et antipyrétiques. Le danger peut être seulement une overdose, il est nécessaire de contrôler strictement l'administration de médicaments.

Si, après la maladie, les symptômes négatifs réapparaissent, vous devez adapter votre régime alimentaire à votre routine quotidienne, au travail et au repos.

Il est obligatoire de prendre (tel que prescrit par un médecin) les médicaments suivants:

  • Vitamines.
  • Immunal
  • Eleutherococcus.
  • Nootropil
  • Antidépresseurs

Récupération du corps après grippe

La récupération après une maladie prend chaque patient, la question est que les organismes sont différents et que tout le monde aura besoin d'un certain temps.

Une attention particulière devrait être accordée aux patients tels que les jeunes enfants, les personnes âgées, ceux qui travaillent dur, ceux qui ont une immunité affaiblie.

Pour mettre rapidement votre corps en ordre, vous devez suivre les étapes suivantes:

  • Régime alimentaire pour rendre le plus diversifié.
  • Révisez le mode de travail et de repos. Le dernier à accorder une attention particulière.
  • Effectuer un exercice limité.
  • Incluez dans votre alimentation autant que possible des vitamines, des fruits et des légumes.
  • Assurez-vous de manger du pain complet, des produits à base de viande et du poisson.
  • Il est obligatoire d'arrêter de fumer.

Les charges physiques à engager, en appliquant une augmentation progressive, en commençant par une charge minimale. Natation, la gymnastique sera très utile.

Pourquoi se sent-il étourdi par un rhume?

Les maladies respiratoires sont répandues dans tous les segments de la population. Rhumes banals, le SRAS et la grippe - presque tout le monde a rencontré cela. Et tout le monde se souvient à quel point les symptômes peuvent être désagréables. Et parmi les manifestations communes, il y a des vertiges. Mais pourquoi cela se produit dans un cas particulier, seul le médecin déterminera.

Causes et mécanismes

Si vous êtes étourdi par un rhume, vous devez déterminer la source du symptôme. Le mécanisme de développement de ce phénomène est très diversifié. Il est nécessaire de prendre en compte le risque de modifications inflammatoires, toxiques ou vasculaires du système responsable de la coordination (appareil vestibulaire et cerveau). Par conséquent, parmi les causes de vertiges accompagnées d'un rhume, il convient de noter les suivantes:

  • Intoxication générale.
  • Cours compliqué de la maladie.
  • Pathologie concomitante.

Les déchets de virus et de bactéries et leurs antigènes ont un effet toxique sur le corps. Et leur cible principale devient le cerveau avec les processus qui s'y déroulent. Cette action est réalisée par le système vasculaire, en raison de troubles métaboliques et hypoxiques. En cas de rhume, la tête peut être étourdie par une diminution de l’apport d’oxygène au cerveau dans des conditions d’aggravation de la respiration nasale. Mais certaines complications d'infections respiratoires peuvent donner une impulsion au développement de cet état. Ceux-ci comprennent:

Ce dernier état est associé à une chute brutale de la pression artérielle, qui s'accompagne d'une privation d'oxygène du cerveau. La pneumonie est caractérisée par une intoxication accrue, l'otite moyenne peut entraîner la propagation de l'infection dans l'oreille interne (cochlée) et la méningite est un processus inflammatoire de la pia mater. Nous ne devons pas oublier les affections associées pouvant être présentes chez le patient, indépendamment de la pathologie respiratoire. Ensuite, le médecin devra envoyer une recherche de diagnostic en direction de tels états:

  • Ostéochondrose cervicale.
  • Encéphalopathie dyscirculatoire (dans l'athérosclérose, l'hypertension, le diabète).
  • Dystonie végétative.
  • La maladie de Ménière.
  • Traumatisme cérébral.
  • Tumeurs cérébrales
  • Anémie (déficiente, hémolytique, hypoplastique).
  • Saignement interne ou externe.
  • Nutrition inadéquate, épuisement.
  • Stress émotionnel.
  • Fort effort physique.
  • Mauvaises habitudes (tabagisme, alcool ou drogues).

Certains médicaments pris à titre de traitement, tels que les antibiotiques, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les antihistaminiques, etc., ne peuvent pas être exclus. Un vertige après un rhume est un signe d'asthénie post-infectieuse associée à une violation de la répartition des ressources énergétiques. Et chaque cas nécessite une analyse minutieuse et une approche individuelle du diagnostic.

Il est possible de découvrir les raisons pour lesquelles la tête tourne chez un patient particulier uniquement après avoir consulté un médecin et un examen approprié.

Les symptômes

Les raisons de ces manifestations ou d’autres apparaîtront plus ou moins clairement à la suite des résultats de l’examen clinique. Le médecin analyse les plaintes et les symptômes objectifs du patient, en constituant une première compréhension de la pathologie. Ce n’est un secret pour personne que les infections virales respiratoires aiguës et les autres rhumes sont des signes d’intoxication. Parmi eux, il peut y avoir des vertiges et une liste complète des symptômes courants est la suivante:

  • La fièvre
  • Maux de tête
  • Malaise.
  • Corps perdu.
  • Fatigue et faiblesse
  • Diminution de l'appétit.

À des températures élevées, en particulier chez les enfants, des nausées, des vomissements et des convulsions peuvent survenir (réaction à l'hyperthermie). Et avec la grippe, le méningisme se produit souvent - irritation de la pie-mère. Avec certaines infections, elles peuvent devenir enflammées, rendant le tableau clinique plus vivant et perturbant. Ensuite, le patient s'inquiète d'un mal de tête grave, de ses nausées et vomissements, ainsi que de ses symptômes méningés (raideur de la nuque, symptômes de Kernig et de Brudzinsky). L'otite moyenne, qui accompagne souvent le rhume chez les enfants, peut donner lieu à une labyrinthite. Et cela, à son tour, s'accompagne de vertiges, de douleurs et d'acouphènes, d'une perte auditive. Processus purulent conduit à l'apparition de sécrétions pertinentes du conduit auditif. Une considération distincte est méritée par un phénomène tel qu'un choc infectieux et toxique. Il s'agit d'un trouble vasculaire aigu qui survient en réponse à une agression microbienne. Sa caractéristique principale est une baisse de la pression artérielle, qui s'accompagne d'autres symptômes:

Une telle affection survient généralement en cas de grippe sévère et aggrave considérablement le tableau clinique. Un choc peut avoir des conséquences très négatives, étant donné le manque de sang dans les organes vitaux.

L'analyse des symptômes cliniques indiquera la source probable de vertige en pathologie respiratoire.

Diagnostics supplémentaires

Seulement sur la base du tableau clinique de faire une conclusion finale est impossible. Par conséquent, le médecin envoie le patient à des procédures de diagnostic supplémentaires. Le programme d’examen est établi individuellement, mais les facteurs les plus importants pour déterminer la cause et le mécanisme du vertige sont les suivants:

  • Test sanguin général.
  • Biochimie sanguine (marqueurs d'inflammation, protéinogramme, fer).
  • Otoscopie
  • Ponction lombaire
  • Radiographie du crâne et de la colonne cervicale.
  • Tomographie par ordinateur (résonance magnétique).
  • Réo et échoencéphalographie.
  • Échographie du cerveau.
  • Audio et vestibulométrie.

Le patient est consulté non seulement par le médecin ORL, mais également par un neurologue, un spécialiste des maladies infectieuses, un vertébrologue et un cardiologue. Le diagnostic différentiel comprend de nombreuses affections accompagnées de vertiges aigus ou chroniques. Mais c’est le seul moyen de déterminer la source du problème et de déterminer les mesures à prendre pour éliminer les symptômes désagréables.

  • Caractéristiques du rhume
  • Pourquoi le vertige après un rhume?
  • Récupération du corps après grippe

Parfois, certains patients ont des vertiges après la grippe. Chaque année, des millions de personnes contractent des infections respiratoires et virales aiguës. Beaucoup de gens tolèrent cette maladie assez facilement, certains ressentent depuis longtemps les effets néfastes de la maladie.

Caractéristiques du rhume

Toute personne ayant déjà souffert du VARI sait que les symptômes assez visibles de cette maladie sont les maux de tête, les vertiges et la faiblesse générale du corps. Ces manifestations sont ressenties au cours de l'évolution de la maladie (environ 10 à 12 jours). Cependant, il n’est pas rare que vous ayez la tête qui tourne et que vous ressentiez d’autres signes après la guérison. Les experts notent que la maladie infectieuse des voies respiratoires la plus répandue est la grippe. Pendant de nombreuses années, des recherches minutieuses ont permis d'identifier et d'étudier les agents responsables de cette maladie. Cependant, sous l'influence de facteurs externes, la drogue est modifiée et, bien sûr, les méthodes de traitement sont en train de changer. Souvent, après un traitement (jusqu'à 2 semaines), les patients ne ressentent aucune gêne, mais parfois, ils se plaignent de vertiges après la grippe. Retour à la table des matières

Pourquoi le vertige après un rhume?

Les agents pathogènes et les virus qui deviennent des agents pathogènes de diverses maladies respiratoires, provoquent la progression dans le corps du patient 2 types de pathologies. Les médecins sécrètent une intoxication et des modifications catarrhales: l'intoxication. Le virus lui-même ou ses produits de désintégration sécrètent certaines substances toxiques qui, une fois libérées dans les vaisseaux sanguins, affectent les récepteurs, provoquant des maux de tête et des douleurs musculaires. Les effets secondaires de cette maladie sont une faiblesse et des vertiges. En outre, les nausées, les frissons et la fièvre sont possibles. L’intoxication par la grippe nuit au travail du cœur, du cerveau et des vaisseaux sanguins. Catarral. Comme les maladies catarrhales sont souvent accompagnées de processus inflammatoires dans le nasopharynx et dans les voies respiratoires supérieures, les modifications catarrhales des surfaces muqueuses laissent également leur empreinte après le traitement. Ces manifestations causant une maladie entraînent une augmentation des pertes, des chatouilles et de la douleur. En règle générale, les modifications catarrhales de la grippe sont réduites au bout de 5 à 7 jours, mais d'autres complications peuvent également être observées: lésions diffuses du muscle cardiaque associées à une intoxication, hypotension artérielle et, par conséquent, vertiges et évanouissements. Les causes de vertiges après la maladie peuvent être d'autres complications:

  1. Inflammation des organes ORL (otite moyenne, sinusite, sinusite).
  2. Inflammation des poumons. Très souvent, la pneumonie peut passer inaperçue pour le patient et, si la température corporelle est de 37 à 38 ° C pendant une longue période, une consultation avec un médecin est nécessaire, suivie d'un examen.
  3. Processus inflammatoires dans le cerveau (méningite, arachnoïdite).
  4. Complications associées au système cardiovasculaire (myocardite, péricardite).

Une manifestation telle que le vertige est possible avec chacune de ces complications. Et les mécanismes de son développement sont divers:

  • abaissement de la pression artérielle, provoquant des vertiges et des évanouissements possibles;
  • traumatisme aux récepteurs des sens, qui sont directement impliqués dans l'orientation spatiale;
  • trouble du mécanisme de délivrance des impulsions dans le cerveau;
  • un trouble dans l'irrigation sanguine des zones du cerveau responsables de l'orientation spatiale.

Entre autres choses, vous devriez faire attention aux autres maladies pouvant causer des vertiges. Cela aidera à mieux comprendre la situation et à calculer les véritables causes du vertige. Le vertige en tant que symptôme peut se manifester:

  • avec athérosclérose des vaisseaux de la tête;
  • comme la cause du processus inflammatoire dans l'oreille interne (labyrinthite);
  • avec des dommages à l'oreille interne ou à l'appareil vestibulaire;
  • à la suite de troubles circulatoires, maladies infectieuses;
  • à la suite d'une blessure au crâne;
  • avec des tumeurs au cerveau;
  • avec l'épilepsie;
  • à la suite d'une ostéochondrose cervicale;
  • avec dystonie végétative;
  • avec sclérose en plaques;
  • à la suite d'une hypertension ou d'une hypotension;
  • en raison de la perte de sang;
  • à la suite d'un accident vasculaire cérébral;
  • du mode de vie d’une personne (régime alimentaire, tabagisme, consommation d’alcool et de drogues, conditions stressantes).

Si, après le rétablissement, la tête tourne, vous devez indiquer ce symptôme au médecin. Il est fort possible qu'il recommande des consultations avec d'autres spécialistes (neuropathologiste, oto-rhino-laryngologiste). Il faut se rappeler que les vertiges sont eux-mêmes impossibles à soigner, car ils sont le symptôme d’une maladie qui doit être examinée et soignée avec compétence afin d’éviter des complications graves. Retour à la table des matières

Récupération du corps après grippe

Certaines règles et méthodes simples aideront le corps à devenir plus fort plus rapidement et à éliminer des manifestations telles que vertiges, faiblesse, pâleur.

Après avoir souffert de la grippe, il est recommandé de:

  1. Appliquer des complexes de vitamines et minéraux, qui peuvent nommer un médecin.
  2. Buvez de la vitamine C (infusions de dogrose, thé au citron).
  3. Mangez des aliments riches en protéines (poisson et viande faibles en gras, légumineuses, champignons, noix, caviar de poisson, jaunes de poulet et œufs de caille).
  4. Il existe des céréales à grains entiers (source de vitamines B).
  5. Exclure des pâtes alimentaires, produits de boulangerie de farine de haute qualité.
  6. Combler le manque de fer et de lithium, qui sont impliqués dans la formation de cellules immunitaires (produits contenant du fer, immunomodulateurs).
  7. Entrez dans le régime alimentaire de divers types de fruits de mer (y compris le chou marin) pour augmenter le niveau d'iode dans le corps après une maladie.
  8. Mangez des enzymes naturelles (légumes, fruits, produits laitiers).
  9. Buvez des infusions et des thés provenant d’immunomodulateurs aux herbes: camomille, schisandra chinoise, millepertuis, racine de ginseng, calendula. Il y a de l'ail et des oignons.

https://www.youtube.com/watch?v=wwStug82shA L'eau minérale alcaline, le thé au gingembre et la cannelle, le jus de canneberge aideront à éliminer les produits de décomposition du virus ou de l'infection (toxines) d'un organisme affaibli. Jusqu'au menu principal

Outre les processus infectieux localisés, le syndrome d'intoxication se manifeste par des étourdissements au niveau des sinus, des otites et d'autres maladies. L'émergence de ce symptôme provoque un certain nombre de mécanismes en réponse à l'inflammation et à l'intoxication.

Les principales causes de vertiges

Le vertige ou, comme on l'appelle aussi le vertige, est un symptôme neurologique général, symptôme fréquent de la plupart des maladies, mais la pathogénie de son apparition est différente. Les causes du développement des vertiges sont les suivantes:

  • ostéochondrose de la colonne vertébrale dans la région cervicale;
  • lésion du système nerveux central (tumeurs cérébrales, accident vasculaire cérébral aigu);
  • troubles de la coordination dus à des lésions de l'oreille interne et de l'appareil vestibulaire;
  • perturbation du système nerveux autonome (dystonie neurocirculatoire);
  • empoisonnement;
  • pathologie du système cardiovasculaire;
  • lésion cérébrale traumatique;
  • maladies inflammatoires accompagnées d'intoxication.

Cependant, l'apparition de ce symptôme peut accompagner des processus pathologiques et physiologiques, tels que la grossesse.

Mécanisme de développement vertige

Les changements dyscirculatoires sont un mécanisme fréquent de vertige. Dans la pathogénie du vertige dans les troubles vestibulaires, il s'agit d'une violation de l'apport sanguin aux organes de l'appareil à l'équilibre. Les étourdissements dans l'otite moyenne (inflammation de l'oreille) sont caractéristiques de la labyrinthite, une lésion de l'oreille interne. Dans cette pathologie, le symptôme commence soudainement dans le contexte du bien-être complet quelques semaines après une infection virale ou bactérienne. Cela est dû à la défaite du système responsable du maintien de l'équilibre du corps dans l'espace.

C'est important! Le symptôme nécessite une attention particulière de la part des médecins car l'inflammation peut être compliquée par une déficience auditive et entraîner une surdité.

Le vertige avec sinus est un compagnon peu fréquent. L'apparition du symptôme s'explique généralement par le gonflement des sinus maxillaires ainsi que par l'exposition aux toxines de la flore bactérienne. Dans le cas de maladies d'étiologie virale, par exemple avec la grippe, des vertiges résultent d'une intoxication et augmentent avec un changement de la position du corps de l'horizontale à la verticale. Cette condition peut durer de 3 à 6 jours. Il est important de consulter un médecin dès les premiers symptômes de la grippe, car le risque de complications associé à l'oreille interne, où se situe le centre de l'appareil vestibulaire, est extrêmement élevé. Avec la grippe, des évanouissements peuvent survenir et les plaintes du patient concernant la faiblesse et le mouvement des objets environnants ne doivent pas être négligées. Les vertiges peuvent souvent perturber le patient, non seulement pendant la période aiguë de la maladie, mais également pendant le rétablissement. Par conséquent, lorsque des vertiges apparaissent après un rhume au début de la période, ne vous inquiétez pas. Si le symptôme ne disparaît pas pendant une longue période, il est nécessaire de consulter un médecin.

Que faire avec le vertige

En raison du fait que le vertige est souvent causé par l'action de toxines du virus de la grippe, il est nécessaire de procéder à une détoxification pour les soulager - les éliminer de l'organisme. Recommander boire fréquemment dans de grands volumes. En cas d'intoxication grave, un traitement par perfusion est effectué - liquides intraveineux (solutions de remplacement). Cela réduira les autres effets de la présence de toxines - fièvre, dyspepsie. De plus, vous devez utiliser des absorbants (Enterosgel, charbon actif, solutions salines) qui aideront à lier les toxines des organes digestifs et à les neutraliser. Les mêmes actions doivent être effectuées si des sensations vertigineuses surviennent lors d'un rhume, le mécanisme d'apparition du symptôme étant similaire.

C'est important! Une attaque prolongée de vertige nécessite la consultation obligatoire d'un spécialiste, car outre les causes habituelles de ce symptôme, cela peut également indiquer un processus pathologique plus complexe, tel qu'une tumeur au cerveau ou une lésion vasculaire.

Si le vertige avec infections virales respiratoires aiguës ne se prête pas au traitement de désintoxication conventionnel et que l'attaque de vertige dure trop longtemps, il est urgent d'arrêter à l'aide de médicaments. Ces médicaments comprennent les anticholinergiques (Scopolamine). Le médicament efficace est Betaserk. Il est prescrit pour améliorer la conduction dans les neurones afin de réduire la fréquence des vertiges, du bruit et des acouphènes. Enfin, il convient de noter que, malgré la prévalence du symptôme dans les maladies infectieuses respiratoires, il ne faut pas négliger de consulter un médecin pour écarter des pathologies plus graves, même avec un ARVI à évolution légère. Le traitement de la cause fondamentale doit être prescrit par un spécialiste pour le soulagement précoce des symptômes, la prévention des complications et la récupération ultérieure..

Les maladies respiratoires obligent le système immunitaire à éliminer activement le virus. En conséquence, le corps est épuisé. Cela explique l’état de vertige et la faiblesse après la grippe. Si l'état de santé n'est pas rétabli à temps, des complications dangereuses peuvent apparaître ou une nouvelle attaque du virus s'ensuivra.

Causes de vertige

Habituellement, après un traitement approprié de la grippe, tous les symptômes sont progressivement éliminés. Mais parfois, les patients se plaignent encore après le traitement de la faiblesse et des vertiges. Les maladies catarrhales sont causées par une microflore pathogène, qui provoque le développement de processus pathologiques dans le corps:

  • L'intoxication. Les déchets de microorganismes sécrètent des composants toxiques. Ils, pénétrant dans le système circulatoire, provoquent des nausées et des cercles entourant la tête. Dans ce cas, le vertige est simplement un effet secondaire de ce processus pathologique. Après la grippe, les vertiges sont fréquents, mais au fil du temps, des complications causées par une exposition à une intoxication le rejoignent. Cela affecte négativement le travail de tous les systèmes du corps. Par conséquent, il n'est pas recommandé d'ignorer la faiblesse et les autres signes de complications de la grippe.
  • Catarral. Ces processus sont caractérisés par une inflammation des voies respiratoires et de la muqueuse nasale. Ils peuvent également avoir des conséquences néfastes après une maladie. La manifestation des symptômes diminue après une semaine, mais des complications peuvent apparaître pendant cette période. Il y a souvent une hypotension, à cause de laquelle le vertige augmente.

Souvent, après la grippe, une personne ressent non seulement un mal de tête, mais aussi une faiblesse. Fondamentalement, il survient après une infection virale aiguë et s'accompagne de léthargie, de nervosité et d'apathie.

Causes de faiblesse et de vertiges après la maladie

En règle générale, la faiblesse, les vertiges et les nausées après la grippe, le patient se réfère à la fatigue ou au changement de temps. Mais les facteurs externes ne jouent pas un rôle, la cause de la maladie. Il provoque un certain nombre de changements dans le corps:

  • le virus a brisé le système immunitaire;
  • les organes respiratoires ne sont pas encore récupérés;
  • les médicaments ont perturbé le fonctionnement du tractus gastro-intestinal;
  • en raison d'une carence en vitamines, le corps était épuisé.

L'asthénie doit être considérée en premier, car elle accompagne presque tous les processus pathologiques.

Complications possibles

Les maux de tête et les vertiges après la grippe entraînent des complications. Dans le contexte de la pathologie principale, d'autres maladies apparaissent. Notez souvent le développement de lésions bactériennes des systèmes corporels. Souvent, ils sont encore plus dangereux que l'infection primaire. Les principales complications peuvent être identifiées:

  • Maladies ORL.
  • Inflammation du cerveau.
  • Pneumonie. Il se développe imperceptiblement, et la présence de la température sous-fébrile, qui dure longtemps après la grippe.
  • Maladie cardiaque - péricardite, myocardite.

Toute complication après un rhume est accompagnée d'un tour de tête. Les symptômes de développement sont variés:

  • l'apparition d'une hypotension persistante due à une diminution de la pression;
  • violation de certains récepteurs responsables de l'orientation dans l'espace;
  • violation du fonctionnement des impulsions dans le cerveau;
  • dans le contexte de l’infection, la circulation sanguine dans le cerveau est altérée.

Tous ces troubles provoquent un état de vertige. Ne pas oublier la toux. Il augmente la pression dans la cavité thoracique, à partir de laquelle le débit cardiaque est perturbé. La circulation sanguine cérébrale se détériore, provoquant des vertiges. En cas de maladie pulmonaire, il y a toujours une forte toux et, par conséquent, des vertiges. La toux est si forte que le patient commence à se sentir malade. Cela a un effet négatif sur le cœur et contribue aux vertiges. Il y a encore une complication désagréable après la grippe, qui provoque une faiblesse et de graves maux de tête: il s'agit d'une antrite. S'il n'est pas traité au stade initial, un rhume devient rapidement une maladie grave. Les vertiges avec le rhume ne sont pas rares et l’anxiété, ils ne suivent pas particulièrement.

Traitement

Avec et après la grippe, les vertiges ne nécessitent pas de traitement séparé. Une fois le virus éliminé, ce symptôme disparaît. Un traitement antiviral, utilisé contre la grippe, suffit donc.

Naturellement, vous devez faire attention au régime. La nutrition joue un rôle important dans la période de récupération après une maladie. Les légumes frais, les légumes verts et les aliments riches en protéines sont très utiles. Bienvenue à l'utilisation de décoctions de plantes médicinales avec de la vitamine C. C'est beaucoup chez le chien rose. Les agents pathogènes de la grippe sont identifiés et analysés depuis longtemps, mais ils évoluent rapidement. Les drogues deviennent obsolètes et n'affectent plus le virus. Par conséquent, jusqu'à présent, la grippe est la maladie la plus courante et la plus dangereuse. Pendant la maladie et pendant la récupération, il y a une faiblesse et des vertiges. Si ces symptômes ne disparaissent pas dans les deux semaines, une complication apparaît clairement et il est urgent de consulter à nouveau les médecins.

Quelles sont les causes des vertiges avec la grippe, les infections virales respiratoires aiguës et le rhume?

En plus des symptômes typiques, les vertiges chez les adultes atteints d'infections virales respiratoires aiguës se manifestent souvent: migraine sévère, nez qui coule et douleur corporelle (myalgie, arthralgie et ostéalgie). Un autre nom pour le vertige est "syndrome de vertige". SRAS signifie "infection virale respiratoire aiguë".

Le vertige avec ARVI n'est pas rare

Le vertige est également l'un des symptômes typiques de la grippe. Les vertiges ne disparaissent pas en 2 à 4 jours, comme la plupart des autres symptômes, mais ils durent plusieurs semaines avec les ARVI. Si des vertiges apparaissent dans le contexte de la maladie, plusieurs causes sont possibles:

  • Troubles cardiovasculaires: pression artérielle trop basse (hypotension) ou trop élevée (hypertension). Avec une forte diminution de la pression artérielle, le syndrome des vertiges se manifeste avec une déficience visuelle, des migraines, des acouphènes et une perte de conscience brève.
  • Maladies otologiques: les maladies principalement inflammatoires de l'oreille interne affectent le fonctionnement de l'appareil vestibulaire. Si l'oreille interne est enflammée, de graves vertiges et une sensation d'instabilité peuvent apparaître. En outre, cela conduit également aux acouphènes et à la surdité.
  • La grossesse
  • Problèmes de la colonne cervicale dus à une tension due au SRAS: outre la douleur et la tension musculaire, les patients se plaignent souvent du syndrome de vertige.

Après les infections virales respiratoires aiguës n'ont pas besoin de traiter les vertiges. En règle générale, il est temporaire et ne provoque pas de complications.

Le syndrome de vertige est-il dangereux avec la grippe?

Pourquoi le syndrome de nausée survient-il dans la grippe et dois-je faire quelque chose? La grippe est accompagnée de fièvre. Pour abaisser la température, le corps dilate les vaisseaux périphériques de la peau pour libérer de la chaleur dans l'environnement. Puisque le volume de sang reste inchangé mais s'étend sur un espace plus grand, la pression sanguine dans les vaisseaux diminue. Une hypotension symptomatique peut entraîner une légère hypoperfusion du cerveau: maux de tête et vertiges.

Des étourdissements avec la grippe peuvent être dus à une intoxication.

En outre, des vertiges avec la grippe peuvent également être une conséquence directe de l’infection.

Les processus inflammatoires du nasopharynx sont typiques du SRAS. La trompe d'Eustache relie le nasopharynx à l'oreille moyenne et est responsable de la ventilation ainsi que de l'équilibrage de la pression.

Si l'infection se propage dans la trompe d'Eustache, elle peut gonfler, devenir bloquée (Qatar de la trompe d'Eustache) et ne plus remplir sa fonction. En raison de la pression négative et du manque de ventilation, le risque d'infection de l'oreille moyenne ou interne par des virus ou des bactéries (infection secondaire) est accru. Cette condition peut entraîner une accumulation de liquide dans le tympan.

ARVI provoque souvent des tensions désagréables dans les muscles du cou et des épaules en raison d'une augmentation de la température corporelle. La tension peut affecter l'irrigation sanguine et, par conséquent, l'apport d'oxygène à la tête. En plus de l'hypotension artérielle, des étourdissements au nez qui coule apparaissent rarement dans ces cas.

Les vertiges légers, les nausées et la toux associée aux ARVI ne posent aucun risque pour la santé du patient. Cependant, d'autres symptômes, tels qu'une douleur intense à l'oreille (œdème), des vertiges, une faiblesse, un nez qui coule et une perte auditive, sont un signe d'inflammation grave de l'oreille moyenne ou interne. Les symptômes ci-dessus peuvent causer des dommages permanents à l'oreille. Dans de rares cas, l'inflammation peut se propager aux méninges, conduisant à une méningite mettant la vie en danger.

Pourquoi le vertige pendant le rhume?

Les bosses d'oreille se produisent souvent avec un rhume

Si, lors d'un rhume, les oreilles sont douloureuses, le corps ne sera plus en mesure d'équilibrer correctement la pression pendant le mouvement, la parole, la toux ou les éternuements. Cela est dû au fait que la connexion entre l'oreille interne et la surface de la gorge (trompe d'Eustache) est bloquée ou gonflée. Les étourdissements pendant le rhume sont dus à une inflammation de l'oreille moyenne ou interne. Mais cela peut aussi être un signe de pneumonie ou de muscle cardiaque.

L'inflammation de l'oreille avec un rhume n'est pas une occurrence commune. Il indique que des virus ou des bactéries ont migré vers le haut des muqueuses vers le nasopharynx. Comme mentionné ci-dessus, l'espace nasopharyngé est relié à l'oreille interne par le biais de la trompe d'Eustache. À travers elle, les bactéries et les virus peuvent pénétrer dans les oreilles et provoquer une inflammation. La trompe d'Eustache permet d'équilibrer la pression lorsque vous parlez, toussez ou éternuez. Si les oreilles sont bouchées pendant un rhume, la trompe d'Eustache gonfle et la pression commence à augmenter considérablement.

Une infection de l'oreille moyenne peut entraîner une perte auditive permanente. Parfois, le pus qui se forme est la cause d’un syndrome douloureux très fort.

Douleur d'oreille pendant l'otite

Quelles sont les complications du rhume et des ARVI?

Avec un rhume, les muqueuses du nez et de la gorge s'affaiblissent à la suite d'une attaque virale. Ils deviennent plus sensibles aux autres agents pathogènes. De plus, les bactéries peuvent attaquer le corps. La complication la plus courante de la grippe et du rhume est l’inflammation des sinus paranasaux (sinusite), des amygdales (amygdalite) ou des poumons (pneumonie).

Symptômes de la sinusite

S'il y a une lourdeur dans la région frontale, c'est un signe d'inflammation des sinus paranasaux. La gravité et la douleur aiguë dans la partie paranasale du rhume indiquent une infection secondaire bactérienne. Lorsque la sinusite blesse la joue ou la région située au-dessus des dents. Comme ce type de douleur est rare, il est souvent confondu avec mal aux dents.

Symptômes de l'amygdalite

L'inflammation des amygdales est principalement associée à une difficulté à avaler et à la douleur au cours d'une conversation. Les amygdales rougissent et gonflent d'amygdalite. Il y a souvent une odeur désagréable de la bouche. Il y a souvent de graves vertiges accompagnés d'un rhume, en particulier chez un patient adulte. Il convient de noter que l'amygdalite doit être traitée avec un agent antibactérien. Les autres traitements ne doivent être appliqués qu'après consultation d'un médecin.

Symptômes de pneumonie

Le rhume cause souvent une bronchite ou une pneumonie. Les principaux symptômes sont une forte toux et une température corporelle élevée. En outre, lorsque vous toussez, les expectorations ont une couleur brun rougeâtre. Les patients ressentent une faiblesse grave, une rhinite, une fatigue et des nausées. La pneumonie peut être très dangereuse pour la santé d'un jeune enfant et de patients âgés. La pneumonie provoque des douleurs au cou en plus d'autres symptômes catarrhal.

Maux de tête et faiblesse après la grippe, ARVI et le froid

Les maladies respiratoires obligent le système immunitaire à éliminer activement le virus. En conséquence, le corps est épuisé. Cela explique l’état de vertige et la faiblesse après la grippe. Si l'état de santé n'est pas rétabli à temps, des complications dangereuses peuvent apparaître ou une nouvelle attaque du virus s'ensuivra.

Causes de vertige

Habituellement, après un traitement approprié de la grippe, tous les symptômes sont progressivement éliminés. Mais parfois, les patients se plaignent encore après le traitement de la faiblesse et des vertiges.

Les maladies catarrhales sont causées par une microflore pathogène, qui provoque le développement de processus pathologiques dans le corps:

  • L'intoxication. Les déchets de microorganismes sécrètent des composants toxiques. Ils, pénétrant dans le système circulatoire, provoquent des nausées et des cercles entourant la tête. Dans ce cas, le vertige est simplement un effet secondaire de ce processus pathologique. Après la grippe, les vertiges sont fréquents, mais au fil du temps, des complications causées par une exposition à une intoxication le rejoignent. Cela affecte négativement le travail de tous les systèmes du corps. Par conséquent, il n'est pas recommandé d'ignorer la faiblesse et les autres signes de complications de la grippe.
  • Catarral. Ces processus sont caractérisés par une inflammation des voies respiratoires et de la muqueuse nasale. Ils peuvent également avoir des conséquences néfastes après une maladie. La manifestation des symptômes diminue après une semaine, mais des complications peuvent apparaître pendant cette période. Il y a souvent une hypotension, à cause de laquelle le vertige augmente.

Souvent, après la grippe, une personne ressent non seulement un mal de tête, mais aussi une faiblesse. Fondamentalement, il survient après une infection virale aiguë et s'accompagne de léthargie, de nervosité et d'apathie.

Causes de faiblesse et de vertiges après la maladie

En règle générale, la faiblesse, les vertiges et les nausées après la grippe, le patient se réfère à la fatigue ou au changement de temps. Mais les facteurs externes ne jouent pas un rôle, la cause de la maladie.

Il provoque un certain nombre de changements dans le corps:

  • le virus a brisé le système immunitaire;
  • les organes respiratoires ne sont pas encore récupérés;
  • les médicaments ont perturbé le fonctionnement du tractus gastro-intestinal;
  • en raison d'une carence en vitamines, le corps était épuisé.

L'asthénie doit être considérée en premier, car elle accompagne presque tous les processus pathologiques.

Complications possibles

Les maux de tête et les vertiges après la grippe entraînent des complications. Dans le contexte de la pathologie principale, d'autres maladies apparaissent. Notez souvent le développement de lésions bactériennes des systèmes corporels. Souvent, ils sont encore plus dangereux que l'infection primaire.

Les principales complications peuvent être identifiées:

  • Maladies ORL.
  • Inflammation du cerveau.
  • Pneumonie. Il se développe imperceptiblement, et la présence de la température sous-fébrile, qui dure longtemps après la grippe.
  • Maladie cardiaque - péricardite, myocardite.

Toute complication après un rhume est accompagnée d'un tour de tête. Les symptômes de développement sont variés:

  • l'apparition d'une hypotension persistante due à une diminution de la pression;
  • violation de certains récepteurs responsables de l'orientation dans l'espace;
  • violation du fonctionnement des impulsions dans le cerveau;
  • dans le contexte de l’infection, la circulation sanguine dans le cerveau est altérée.

Tous ces troubles provoquent un état de vertige.

Ne pas oublier la toux. Il augmente la pression dans la cavité thoracique, à partir de laquelle le débit cardiaque est perturbé. La circulation sanguine cérébrale se détériore, provoquant des vertiges.

En cas de maladie pulmonaire, il y a toujours une forte toux et, par conséquent, des vertiges.

La toux est si forte que le patient commence à se sentir malade. Cela a un effet négatif sur le cœur et contribue aux vertiges.

Il y a encore une complication désagréable après la grippe, qui provoque une faiblesse et de graves maux de tête: il s'agit d'une antrite. S'il n'est pas traité au stade initial, un rhume devient rapidement une maladie grave. Les vertiges avec le rhume ne sont pas rares et l’anxiété, ils ne suivent pas particulièrement.

Traitement

Avec et après la grippe, les vertiges ne nécessitent pas de traitement séparé. Une fois le virus éliminé, ce symptôme disparaît. Un traitement antiviral, utilisé contre la grippe, suffit donc.

Après une infection respiratoire, il y a toujours une faiblesse et des vertiges. Par conséquent, le traitement vise à restaurer le corps. Il est nécessaire de boire un complexe de vitamines, qui reconstituera les réserves d'oligo-éléments qui ont été consommés pendant la maladie.

Naturellement, vous devez faire attention au régime. La nutrition joue un rôle important dans la période de récupération après une maladie. Les légumes frais, les légumes verts et les aliments riches en protéines sont très utiles.

Bienvenue à l'utilisation de décoctions de plantes médicinales avec de la vitamine C. C'est beaucoup chez le chien rose.

Les agents pathogènes de la grippe sont identifiés et analysés depuis longtemps, mais ils évoluent rapidement. Les drogues deviennent obsolètes et n'affectent plus le virus. Par conséquent, jusqu'à présent, la grippe est la maladie la plus courante et la plus dangereuse. Pendant la maladie et pendant la récupération, il y a une faiblesse et des vertiges. Si ces symptômes ne disparaissent pas dans les deux semaines, une complication apparaît clairement et il est urgent de consulter à nouveau les médecins.

Vertiges et maux de tête avec ARVI

ARVI - infections virales respiratoires aiguës. Il s’agit d’un ensemble de maladies causées par des virus appartenant à divers groupes taxonomiques, mais présentant des manifestations cliniques similaires. Donc, presque toujours, le SRAS est accompagné des symptômes suivants:

  • augmentation de la température corporelle (ne dépasse généralement pas 38 degrés, mais chez les enfants, ainsi que de la grippe, les adultes peuvent subir une augmentation à 41 degrés);
  • maux de tête (avec ARVI inquiète la douleur nature oppressive, localisée dans les zones temporales et frontales);
  • nez qui coule - modéré ou fort, avec des expectorations claires aqueuses ou muqueuses;
  • maux de gorge, rougeur des amygdales et du palais mou;
  • toux - souvent superficielle, mais les enfants peuvent développer une bronchite;
  • faiblesse, somnolence, faiblesse, vertiges.

Contenu de l'article

Ces symptômes peuvent être plus ou moins prononcés en fonction du type d'agent infectieux. Ainsi, la maladie peut être causée par:

  • virus de la grippe;
  • parainfluenza;
  • Virus PC;
  • coronavirus;
  • rhéovirus et rhinovirus;
  • adénovirus.

Parmi ces agents pathogènes, les plus dangereux sont le virus de la grippe, ainsi que l'adénovirus. Pour les enfants, le parainfluenza constitue une menace, car il provoque parfois un «faux croup» et une suffocation.

Les maux de tête les plus prononcés sont observés avec la grippe.

Maux de tête

Le mal de tête du SRAS est un symptôme du syndrome d'intoxication. L'intoxication est un empoisonnement du corps humain avec les produits de l'activité vitale d'un virus et des particules de cellules mortes de son propre corps. Autres manifestations du syndrome d'intoxication:

  • douleurs aux muscles et aux articulations;
  • faiblesse, somnolence;
  • hyperthermie (fièvre);
  • nausée, vertiges, vomissements.

Le syndrome d'intoxication le plus prononcé se produit avec l'introduction du virus de la grippe. Habituellement, dans cette maladie, les symptômes d'intoxication sont perturbés avant même l'apparition d'un nez qui coule et d'une toux (symptômes d'une inflammation locale).

Avec d'autres infections virales respiratoires aiguës, maux de tête et douleurs musculaires, une hyperthermie survient si elles sont perturbées, alors pas trop.

Causes de vertige

Le vertige est un sentiment d’instabilité du corps, accompagné de l’illusion de mouvement des objets autour et de l’espace dans son ensemble. Les vertiges peuvent être accompagnés d'acouphènes, d'assombrissement des yeux et de nausées. Le plus souvent, le symptôme est perturbé par des mouvements brusques, des rotations de la tête, etc.

La principale cause d'étourdissements est le manque d'oxygène dans le cerveau.

Avec ARVI, des difficultés respiratoires peuvent être à l’origine du manque d’oxygène dans l’air inspiré. Ainsi, avec le rhume, la respiration nasale est souvent altérée. En outre, une personne peut souffrir d'une forte toux. En conséquence, la respiration du patient devient superficielle. Les poumons ne sont pas remplis avec un volume d'air suffisant et il faut moins d'oxygène que nécessaire.

En outre, les vertiges peuvent être un symptôme d'intoxication, ainsi que de neuroinfection.

Conséquences de la maladie

Parfois, des maux de tête et des vertiges dérangent une personne après une infection virale respiratoire aiguë. Dans ce cas, il est nécessaire de vérifier l'état de santé du patient. Souvent, dans le contexte d'infections virales respiratoires aiguës, développent des complications.

Ainsi, une complication assez courante est la sinusite - une inflammation des sinus (ou des sinus) du nez. Des exemples de sinusite sont la sinusite, l'inflammation du sinus maxillaire et la sinusite frontale - inflammation du sinus frontal.

Lorsque la sinusite inquiète, des douleurs aux yeux et au front, aggravées par l’inclinaison de la tête, des virages serrés, une forte fièvre, un écoulement nasal (ou un gonflement de la muqueuse nasale sans écoulement nasal).

La sinusite est une maladie dangereuse. Lorsque l'inflammation du sinus peut s'accumuler dans le pus. Pour le traitement de cette maladie, une antibiothérapie (complication bactérienne) et un certain nombre de procédures médicales sont nécessaires.

Une autre complication de ARVI est la neuroinfection. Les neuroinfections sont des maladies inflammatoires du système nerveux. Les infections aiguës du système nerveux central nécessitent une assistance urgente. Leurs symptômes sont:

  • détérioration soudaine de la santé, faiblesse;
  • forte augmentation de la température corporelle;
  • photosensibilité excessive;
  • des vertiges;
  • vomissements.

Si une personne présentant des symptômes similaires a récemment souffert d’une forme sévère de rhume, elle devrait immédiatement consulter un médecin.

Il existe également des neuroinfections paresseuses, le plus souvent causées par des virus. Leurs symptômes sont:

  • maux de tête et vertiges après ARVI;
  • indicateurs thermométriques persistants de bas grade (environ 37,5 ° C);
  • faiblesse constante, fatigue;
  • des nausées, surtout le matin;
  • vision floue.

Le médecin prescrit à ces patients des tests sanguins pour les anticorps anti-virus, IRM et mesure de la pression intracrânienne. Si les préoccupations sont confirmées, le médecin établit un plan de traitement.

Aide avec maux de tête et vertiges

Le mal de tête avec le SRAS ne nécessite pas de traitement spécial. Habituellement, ce symptôme, associé à de la fièvre, indique une intoxication. Cette condition persistera pendant 3-5 jours.

En cas de forte migraine et de fièvre, il est recommandé de prendre un fébrifuge, par exemple de l'ibuprofène, du paracétamol.

Les médicaments tels que l'aspirine et l'analgine ont un effet anesthésique plus puissant, mais ils ont également un plus grand nombre d'effets secondaires.

Cependant, il faut parfois faire un choix en faveur de ces médicaments.

N'oubliez pas que l'analgine et l'aspirine sont strictement contre-indiqués chez les enfants de moins de 12 ans, ainsi que chez les femmes enceintes et allaitantes.