Trachéobronchite chez les enfants et les adultes - causes de la maladie, symptômes, diagnostic et méthodes de traitement

D'après le nom de la maladie, on peut comprendre qu'elle combine deux pathologies: la trachéite et la bronchite. Ils provoquent simultanément une inflammation de la trachée et des bronches, ainsi que des bronchioles. Le processus pathologique commence dans les voies respiratoires supérieures, puis s'étend rapidement aux voies inférieures. Les autres noms de cette maladie sont la bronchite trachéide et la bronchotrachéite. Il peut provoquer des rhumes, des allergies, une immunodéficience. Une bronchotrachéite est souvent observée pendant la saison froide. Le danger de la pathologie est que cela peut entraîner des complications graves telles que la pneumonie.

Quelle est la trachéobronchite

Selon la CIM-10, cette maladie porte le code J 06-J 21. Il s’agit d’un complexe de maladies liées et interconnectées - bronchite et trachéite. La pathologie est une inflammation chronique ou aiguë de l'épithélium de l'arbre trachéobronchique avec infiltration et hyperémie. Le processus implique la trachée, les bronches et leurs processus (bronchioles), le tissu pulmonaire intact. La maladie se caractérise par une évolution sévère, de sorte que le traitement est plus souvent effectué dans des conditions stationnaires.

Agents causaux de la maladie

La pathologie peut être de nature bactérienne ou virale. Dans le premier cas, la cause du développement de la maladie est une bactérie pathogène qui pénètre dans le corps de différentes manières. Parmi ces microorganismes, la trachéobronchite provoque:

  • hémophilus bacille;
  • staphylocoque;
  • mycoplasme;
  • les streptocoques;
  • les pneumocoques;
  • moraxella;
  • Klebsiella;
  • pseudomonades.

La bronchite trachéide peut se développer en tant que maladie secondaire dans le contexte non seulement de pathologies bactériennes, mais également virales. Cela se produit lorsque le corps est endommagé:

  • virus de la grippe;
  • parainfluenza;
  • adénovirus;
  • virus respiratoire syncytial;
  • coronavirus;
  • rhinovirus.

Voies d'infection

Une personne souffrant de trachéobronchite virale ou bactérienne peut en infecter d’autres en cas de contact étroit avec elle. Modes d'infection par cette pathologie:

  1. Aérogène (aéroporté). C’est la principale voie d’infection, observée dans 95 à 97% des cas. Lorsque le patient tousse et parle, des gouttes de salive et de crachats sont libérées, qui se présentent sous la forme d'un aérosol dans l'air.
  2. Bronchogénique. Une autre voie commune d'infection du tissu pulmonaire. La propagation des microorganismes se produit lors de la microaspiration du contenu de l'oropharynx. Cela conduit à une trachéobronchite d'intubation, constatée chez 35 à 40% des patients.
  3. Hématogène. Avec cette méthode d'infection, les particules virales du foyer de l'inflammation pénètrent dans la circulation sanguine du patient et se propagent dans tout le corps.

Types et formes de la maladie

La trachéobronchite a plusieurs classifications. Par la nature du flux, il est divisé en aiguë et chronique. Dans le premier cas, la bronchotrachéite dure environ 10 jours et se caractérise par un syndrome d'intoxication plus prononcé. La forme aiguë se développe en pathologie secondaire en arrière-plan:

Selon les symptômes et la nature de l'écoulement, la bronchite aiguë à trachéide ressemble beaucoup à sa forme allongée. Cela diffère en ce sens que cela dure un peu plus longtemps. La forme chronique de la maladie prend encore plus longtemps. Il peut également accompagner d'autres pathologies des organes ORL. Compte tenu de la nature de la maladie, la trachéobronchite se divise en deux sous-espèces:

  1. Allergique. L'infection se produit lorsque des allergènes pénètrent dans les organes respiratoires.
  2. Infectieux-allergique. Dans ce cas, les organes respiratoires sont affectés d'allergènes sur le fond d'une autre infection ORL.

Trachéobronchite aiguë

Chez la plupart des patients, cette forme de maladie se développe sous forme de complication d'une infection respiratoire aiguë. Dans ce cas, les phénomènes de rhinopharyngite indiquent une trachéobronchite:

  • congestion nasale;
  • maux de gorge;
  • la rhinorrhée;
  • nasopharynx sec;
  • enrouement;
  • douleur en avalant.

Avec la progression de l'infection se propage aux voies respiratoires inférieures. Ceci est indiqué par des sensations douloureuses et douloureuses dans la poitrine, une toux sèche et tendue. Ensuite, ce qui suit se produit:

  • La respiration devient difficile.
  • Avec l'auscultation, des rumeurs sèches commencent à être entendues.
  • Après 2-3 jours, la toux devient productive et humide.
  • La séparation des expectorations mucopuruleuses ou muqueuses commence.
  • Pendant plusieurs jours, la température sous-fébrile est maintenue.
  • Après 8 à 10 jours, la récupération commence.
  • Jusqu'à 3 semaines, une toux résiduelle peut persister.

Stade aigu prolongé

Si les symptômes ci-dessus ne disparaissent pas au bout d'un mois, le patient présente alors une forme prolongée de bronchite trachéide. Le plus souvent, cela est dû à un traitement inopportun ou incorrect du type aigu de la maladie. Le patient peut souffrir de toux sévère, de fièvre. La lutte contre cette forme est plus longue, car l'échange de gaz dans les poumons est perturbé. Si le traitement étiotropique de la bronchotrachéite aiguë dure 7 à 10 jours, un traitement prolongé est traité en moyenne pendant 15 à 30 jours.

Trachéobronchite chronique

Cette forme de bronchite trachéide est caractérisée par un cours récurrent. Au cours de l'exacerbation, les symptômes sont plus prononcés. Dans la phase aiguë apparaissent:

  • condition subfébrile;
  • transpiration;
  • toux d'intensité variable;
  • essoufflement au repos et pendant l'exercice;
  • respiration sifflante;
  • faiblesse

Lorsque vous toussez, des expectorations de couleur et de consistance différentes peuvent être libérées, le plus souvent - purulentes ou séreuses-purulentes. En rémission, les patients remarquent un essoufflement lors d'un effort physique et une toux périodique. L'emphysème ou la maladie pulmonaire obstructive sont des complications possibles de la maladie. La trachéobronchite chronique est plus souvent observée chez les personnes travaillant sous des niveaux de poussière élevés, par exemple les mineurs ou les employés d’ateliers de métallurgie. La même chose s'applique aux personnes ayant de mauvaises habitudes sous forme d'alcoolisme et de tabagisme.

Allergique (obstruction)

Cette forme de la maladie est accompagnée d'une lésion inflammatoire aiguë des voies respiratoires due au contact avec des allergènes. Il est plus souvent touché par les personnes vivant dans des zones à forte concentration de substances toxiques dans l'atmosphère. Un symptôme caractéristique est une toux sèche avec sécrétions muqueuses. Il est combiné aux fonctionnalités suivantes:

  • prurit;
  • la rhinite;
  • diminution de l'appétit;
  • la léthargie;
  • larmoiement.

L'inflammation allergique indique une sensation de douleur et une sensation de brûlure dans la poitrine. La température reste normale, des crises d'asthme peuvent survenir en raison d'une obstruction bronchique. La trachéobronchite allergique peut être associée au rhume des foins, à la dermatite atopique et à d’autres allergies. En examinant le sang, les spécialistes trouvent des taux élevés d’éosinophiles.

Infectieux-allergique

Cette forme de lésion est caractérisée par une combinaison de symptômes de trachéobronchite infectieuse et allergique. Les microbes sont causés par: staphylocoque, streptocoque, pneumocoque. L'allergie se développe en réaction à la reproduction de ces microorganismes. La maladie est accompagnée de:

  • douleur à la poitrine;
  • fièvre
  • toux sèche qui devient humide avec le temps;
  • respiration sifflante en respirant, cela devient plus dur.

La maladie se développe souvent en hiver et des rechutes surviennent chez les fumeurs et les personnes sujettes aux pathologies des voies respiratoires supérieures. Si la maladie se prolonge sous une forme prolongée, d'autres pathologies peuvent également se rejoindre: bronchectasie, sinusite, réactions allergiques. Une complication de la maladie entraîne une hypoxie et un blocage des petites bronches. Ils ne surviennent qu'en l'absence d'un traitement approprié.

Causes de la trachéobronchite

La bactérie et les virus qui violent la microflore de la membrane muqueuse sont la principale cause de la maladie. Ils pénètrent dans le corps de différentes manières: bronchogène, aérogène, hématogène. L'activation de la flore virale ou bactérienne se produit à la suite d'une détérioration des fonctions de protection de l'organisme. Les personnes qui souffrent de sautes d'humeur et d'épuisement nerveux font partie d'un groupe à risque séparé. Ceux-ci incluent les femmes pendant la grossesse. Quel que soit le groupe à risque, l'immunité est affaiblie du fait de:

  • l'hypothermie;
  • lésion de la muqueuse trachéale;
  • sinusite, pharyngite;
  • intoxication par l'iode ou le bromure de potassium;
  • boire et fumer;
  • avitaminose et hypovitaminose;
  • ventilation mécanique prolongée;
  • l'hérédité;
  • inflammation des amygdales - amygdalite;
  • mauvaise écologie;
  • malformations du nez ou de la poitrine;
  • asthénisation du corps;
  • malnutrition;
  • contact avec les patients.

Symptômes et signes

Toutes les formes de trachéobronchite se caractérisent par une toux persistante, une respiration lourde et une respiration difficile. Quand on tousse, les expectorations sont libérées avec du pus et on observe des douleurs dans le sternum. La forme aiguë provoque un certain nombre de symptômes désagréables:

  • fièvre
  • dysphonie;
  • enrouement;
  • difficulté à respirer et expirer;
  • respiration sifflante, respiration difficile et bruyante;
  • bouche sèche;
  • lèvres bleues;
  • douleur dans le coeur.

En cas d'évolution chronique, les symptômes de la trachéobronchite ne sont pas aussi brillants. La toux reste persistante, longue et paroxystique. Dyspnée, respiration sifflante, sensation de brûlure et douleur à la poitrine apparaissent à l'arrière-plan. Les symptômes suivants indiquent également une trachéobronchite chronique:

  • troubles du sommeil;
  • hypertrophie ou atrophie de la muqueuse trachéale;
  • crachats purulents séreux le matin;
  • "Voix enrouée" et laryngite.

La forme allergique-infectieuse se distingue par les symptômes de deux types de bronchite trachéide à la fois, l’organisme développant une réaction négative à l’action des microbes. La bronchite trachéide allergique dure jusqu'à ce que l'allergène soit retiré du corps. Après cela, les signes inflammatoires disparaissent complètement. Un symptôme typique sont des problèmes respiratoires en position ventrale. Autres signes cliniques d'une forme allergique de la maladie:

  • l'apathie;
  • perturbation de l'appétit;
  • fièvre basse;
  • toux sèche et douleur du diaphragme;
  • somnolence, léthargie;
  • diminution de la performance.

Diagnostic de la maladie

La trachéobronchite est une maladie grave qui nécessite un diagnostic préalable. Dès les premiers signes, vous devez contacter un pneumologue et un allergologue. Pendant l'examen, le médecin effectue une percussion et une auscultation pour écouter les poumons. Pour confirmer, le spécialiste désigne un certain nombre de procédures de diagnostic en laboratoire et au moyen d'instruments, telles que:

  1. Trachéobronchoscopie. Cette étude est endoscopique, elle détecte donc la sécrétion purulente, les recouvrements fibrineux, l’hyperémie et l’ulcération de la muqueuse.
  2. Radiographie des poumons. Cette étude n’est pas informative, mais si vous suspectez une forme chronique, elle aide à révéler l’empreinte de la pathologie dans le schéma pulmonaire.
  3. Examen microscopique des expectorations avec la définition des cellules atypiques. Ils aident à confirmer le diagnostic et à différencier la pathologie du cancer du poumon, de la tuberculose et de l’asthme bronchique.
  4. Pulvérisation de crachats Le matériel est utilisé pour identifier la pathologie du pathogène bactérien.
  5. Tests cutanés d'allergie. Leurs résultats confirment la genèse allergique de la maladie.

Traitement de la trachéobronchite chez l'adulte

Les formes simples de bronchite trachéide sont traitées à la maison. En cas de pathologie aiguë, on montre au patient le repos au lit. Le patient doit limiter le contact avec les autres et la pièce dans laquelle il se trouve doit être diffusé régulièrement. Pour les affections bénignes observant l'observance du traitement, des procédures de physiothérapie sont prescrites au patient: inhalation et électrophorèse. Pour rétablir la fonction de drainage des bronches aider à frotter pommades chauffantes, compresses chaudes, plâtres de moutarde.

Une trachéobronchite de forme sévère ou avec complications est traitée dans des conditions stationnaires dans le service de pneumologie. Le schéma thérapeutique comprend les mesures suivantes:

  1. Réception des antitussifs dans les premiers jours, quand tourmentée par une forte toux. Des médicaments tels que le butamirate, la codéine et la prénoxydiazine sont utilisés.
  2. Inhalation alcaline. Favorise la décharge des expectorations.
  3. Réception de médicaments mucolytiques et expectorants tels que Mukaltin, Ambroxol, Lasolvan, Thermopsis.

Selon la nature de la maladie, des médicaments antibactériens, antiviraux ou antihistaminiques sont prescrits. Les vitamines et les immunomodulateurs aident à augmenter la résistance globale du corps. Ajout au régime général de traitement sont les suivants:

  1. Procédures de physiothérapie. Ceux-ci comprennent des massages par vibrations et percussions, une thérapie UV, une électrophorèse thoracique, une thérapie au laser, une halothérapie, des exercices de respiration.
  2. Méthodes folkloriques. Ils ne sont utilisés que comme traitement d'appoint. Le traitement traditionnel consiste à inhaler, à se gargariser, à appliquer des compresses et du plâtre à la moutarde, à l'aide de thés vitaminés spéciaux.

Traitement antibactérien ou antiviral

La trachéobronchite peut être de nature virale ou bactérienne. Pour cette raison, un diagnostic opportun est très important, identifiant l'agent causal de la maladie. Pour le guérir, il est nécessaire d'agir à l'aide de certains médicaments:

  1. Antibactérien. Ils sont prescrits s'ils sont déterminés par analyse que les bactéries sont devenues la cause de la maladie. Certains médicaments sont choisis en fonction de la sensibilité des agents pathogènes à ceux-ci, qui est détectée au cours de la bacposeva. Les antibiotiques sont utilisés dans les groupes des céphalosporines, des pénicillines et des fluoroquinolones: Augmentin, Oxacillin, Amoxicillin. Appliquer et antibactérien local, par exemple, le médicament pour l'irrigation du Bioparox muqueux.
  2. Antivirus. Assigné à la nature virale de la pathologie. Contre les bactéries, ces médicaments sont inefficaces. Des exemples sont l'interféron, l'izoprinosine, le kagocel, l'arbidol.

Thérapie symptomatique

La trachéobronchite est traitée non seulement avec des médicaments antibactériens ou antiviraux. En outre, un traitement symptomatique est effectué. Par son nom, on comprend que ce type de traitement aide à éliminer non pas la cause de la maladie, mais ses symptômes désagréables. Pour la bronchite trachéide, les médicaments suivants sont utilisés à cette fin:

  1. Expectorant. Ce sont des médicaments mucolytiques nécessaires pour faciliter la toux et l'écoulement des expectorations. Ils rendent la toux sèche humide et productive.
  2. Antihistaminiques. L'indication de leur réception est une trachéobronchite allergique.
  3. Anti-inflammatoire non stéroïdien. La réception de ces préparations est indiquée en cas d’augmentation de la température et de la fièvre. L'ibuprofène, le Nurofen et l'Erespal sont efficaces dans cette catégorie.

Traitement non médicamenteux

Un traitement non pharmacologique aide également à guérir la trachéobronchite. Elle est effectuée uniquement après que la température corporelle du patient a diminué. Mesures de traitement non pharmacologiques:

  1. Massages Le type vibrant de cette procédure est particulièrement efficace, ce qui facilite la libération de crachats par les bronches.
  2. L'inhalation. Détenus à l'aide de nébuliseurs et d'inhalateurs prêts à l'emploi. En pulvérisant les plus petites particules de médicament, pénétrez plus facilement les bronchioles et les bronches.
  3. Bains de pieds. C'est une procédure très simple qui réchauffe les membres inférieurs, forçant le sang à se déplacer plus activement. En raison de l'écoulement accru de fluide, le gonflement des muqueuses est réduit - il devient plus facile de respirer, de passer progressivement le mal de tête, la congestion nasale.
  4. Entraînement physique thérapeutique (thérapie par l'exercice). Facilite la libération des expectorations, rétablit la respiration nasale normale. Sans sortir du lit le matin, il est nécessaire d’incliner la partie supérieure du corps vers le bas, comme si elle était suspendue à un lit. Cela aidera à tousser. Il est bon de combiner cette procédure avec un massage à percussion.
  5. Physiothérapie. Grâce à eux, l'inflammation est arrêtée, le gonflement des bronches et de la trachée est réduit et le mucus normal est restauré. L'électrophorèse à la lidocaïne, la magnétothérapie interscapulaire, l'oxygénothérapie et les UV dans le cou et le sternum ont de telles propriétés.

Comment traiter

La trachéobronchite nécessite un traitement complexe. Par conséquent, pour un rétablissement complet, il est nécessaire dans la plupart des cas de prendre plusieurs médicaments à la fois. Les principaux sont des antibiotiques ou des antiviraux. Les fonds restants sont prescrits en fonction des symptômes. Les drogues souvent utilisées sont décrites dans le tableau:

Traitement de la trachéobronchite

Les processus inflammatoires du système respiratoire commencent par les parties supérieures. Si elle n’est pas traitée, la maladie s’infiltre plus profondément dans les organes, passant de la rhinite ordinaire à la trachéobronchite. Il est accompagné de symptômes douloureux, nécessite donc la consultation d'un spécialiste.

Cette maladie est plutôt désagréable et difficile à traiter dans sa forme chronique. Une fois le diagnostic établi, il est possible de décider comment traiter la trachéobronchite de la manière la plus efficace possible. En fonction de l'âge du patient, le médecin prescrit un traitement médical approprié en association avec des plantes médicinales.

Médecine conservatrice

Souvent, les gens essaient de traiter ces maladies eux-mêmes. Malheureusement, une thérapie distrayante et la prise de médicaments inadéquats ne font qu'aggraver l'état de santé et affaiblir le système immunitaire. Il est particulièrement inacceptable d'utiliser des pansements à la moutarde, car leur effet irritant peut provoquer des spasmes. Les médecins s'interrogent sur l'efficacité des méthodes les plus populaires et ne recommandent en outre pas de commencer à prendre des herbes et des onguents sans diagnostic précis.

En cas d'inflammation de la trachée, le patient présente une toux sèche, notamment sous l'influence de charges sur le système respiratoire. De plus, le processus est douloureux. La bronchite, à son tour, s'accompagne d'une toux grasse et d'une forte fièvre. Les symptômes de la trachéobronchite correspondent aux deux maladies. Selon la forme, elle peut être aiguë ou chronique, un traitement approprié est donc nécessaire.

C'est important! Contrairement au rhume, un traitement ennuyeux est inacceptable! Les tentatives artificielles de toux peuvent provoquer un bronchospasme puissant. Les médicaments visant à supprimer la toux sèche doivent être pris avec prudence et uniquement la nuit. Dans le traitement de la forme productive de ces médicaments sont contre-indiqués.

Quel que soit l'âge du patient, le médecin établit un diagnostic et détermine les caractéristiques de l'évolution de la maladie avant de prescrire un médicament. Seulement après cela écrit le rendez-vous. Lorsque la trachéobronchite produit des médicaments destinés à éliminer les signes de la maladie, ainsi que des médicaments toniques, stimulant le système immunitaire.

Traitement symptomatique

Les procédures et les médicaments pour combattre les signes de la maladie incluent:

  1. Médicaments antitussifs. Les comprimés Libexin vous permettent de calmer les récepteurs, de produire un effet anesthésique léger. En conséquence, l'irritation disparaît, les bronches se dilatent, le spasme disparaît. Il leur est interdit de prendre en association avec des médicaments des effets mucolytiques.
  2. Inhalation de soude avec des huiles essentielles ou des préparations à base de plantes. Respirer sur une décoction chaude d’herbes ou sur de l’eau, à laquelle on ajoute une cuillerée de soda et quelques gouttes d’huile d’eucalyptus est le meilleur moyen de désamorcer les expectorations.
  3. Drogues à action expectorante. Les mucolytiques à base de Thermopsis sont contre-indiqués chez les enfants. Ils sont prescrits uniquement pour les patients adultes, et cela est strictement après un examen médical. Les médicaments les plus courants dans ce groupe sont: comprimés de Mukaltin, sirop de Bromhexin, Ambroxol.
  4. Antipyrétique. Une augmentation de la température est accompagnée de fièvre et de symptômes douloureux. Dans de telles situations, le médecin vous prescrit du paracétamol ou de l'ibuprofène.

Le médecin recommandera également d'améliorer le fonctionnement du système respiratoire par le biais d'un massage par percussion (tapotement du sternum) associé à des exercices de respiration. Les exercices aideront à soulager les tensions des muscles abdominaux et stimuleront le travail des organes. En outre, le médecin peut prescrire une thérapie thérapeutique telle qu'un massage vibratoire.

Élimination des causes de la maladie

Quelle que soit la nature de la maladie, le traitement complexe comprend des médicaments antiviraux ou des antibiotiques (selon la nature de la maladie), des antihistaminiques et des sulfamides.

Les virus au cœur de la maladie

Si la trachéobronchite est le résultat du développement d'un ARVI, le médecin traitant prescrit un traitement antiviral. À cette fin, peut désigner:

  • Anaferon - active le travail de l'immunité, est disponible en comprimés.
  • Aflubin est un médicament homéopathique sous forme de comprimés ou de gouttes.
  • Arbidol est un médicament antiviral. Disponible en capsules et en comprimés.

Des médicaments efficaces pour tous les âges

Allergie

La trachéobronchite peut également être d'origine allergique. Ce formulaire est conseillé pour traiter avec des antihistaminiques. Bien sûr, lors de la prise de médicaments, il est important d'identifier l'allergène qui provoque la maladie et d'éliminer tout contact avec celle-ci. Aussi prescrit des pilules supplémentaires qui éliminent les allergies.

Forme bactériologique

Si la cause de la maladie est devenue une infection bactérienne, un traitement antimicrobien est nécessaire. Premièrement, les experts prescrivent des sulfamides, mais s’ils n’aident pas, prenez des antibiotiques:

  • Bioparox - soulage l'inflammation, combat les bactéries. Disponible sous forme d'aérosol.
  • Umkalor - une solution à action antimicrobienne. Peut être attribué aux enfants.
  • Le biseptol est un médicament à base de sulfonamide. Les comprimés conviennent aux bébés à partir de trois ans et sous forme de suspension peuvent être administrés à partir de deux mois.

C'est important! La médecine moderne peut offrir un traitement efficace même pour les nouveau-nés. Les nébuliseurs sont utilisés à cet effet comme moyen de pulvérisation d'antibiotiques et de phytopreparations.

Chez l'adulte, la maladie peut être vaincue en appliquant des agents hormonaux à la charge du traitement principal. Il est également important pendant cette période d'abandonner l'effort physique, de rester au lit, de boire plus de liquides.

Remèdes populaires

En l'absence de complications au cours de la maladie, les antibiotiques ne sont pas nécessaires, vous pouvez donc envoyer de la force pour combattre les principaux symptômes. Cela peut être fait à la maison. La médecine traditionnelle comprend un certain nombre de recettes simples utilisant des herbes, des phytoinoculations.

Préparations à base de plantes appropriées pour décoctions et inhalation

Préparations pour usage interne

Des infusions aux herbes avec effet expectorant seront utiles:

  • La réglisse, la guimauve et le fenouil se mélangent en quantités égales. Utilisez le mélange obtenu dans un rapport de 1 cuillère à soupe pour deux tasses d'eau bouillante. Agiter et laisser infuser pendant 45 minutes. Filtrer et prendre pendant la journée 2 cuillères à soupe toutes les heures. La perfusion procure une expectoration, a un effet bactéricide.
  • Dans des proportions égales, prenez des orties sèches et du pied de pied, ajoutez un verre d'eau chaude à une cuillère à soupe d'herbes. Infuser le mélange pendant une heure, puis l’utiliser en cinq étapes au cours de la journée. Il est préférable de prendre avant les repas. Cette recette est bien utilisée pour soulager l'inflammation, elle aide à soulager la toux.

Traitement de l'huile

Le beurre peut être utilisé pour soulager les symptômes de la trachéobronchite. La recette est simple: 200 grammes de beurre et une cuillère à café de propolis bouillir une minute jusqu'à l'obtention d'un liquide homogène. Laisser refroidir et conserver au réfrigérateur. Prenez une cuillère à soupe quotidiennement avant chaque repas.

Ce traitement est également sans danger pour les jeunes enfants, mais pour rendre le produit savoureux, vous pouvez utiliser du beurre au chocolat ou ajouter du chocolat fondu aux ingrédients précédents. Le médicament qui en résulte convient au traitement de toute infection respiratoire.

Le pétrole traite bien une trachéobronchite même à l'usage externe. Pour créer une compresse, vous devez faire bouillir de l'huile végétale non raffinée. Quand il refroidit, trempez la gaze et placez-la sur la poitrine. Lay cellophane sur le dessus et envelopper avec une serviette chaude. Frotter les pieds de l'huile de ricin avec de l'essence de térébenthine est un excellent moyen de combattre la maladie. En outre, la recette est bonne pour la compresse sur la poitrine.

Saindoux

La graisse interne aidera non seulement à éliminer la forme aiguë de la maladie, mais aussi à faire face à de nombreuses années de toux. Pour prendre ce médicament calmement, vous devez ajouter des composants qui rendent le goût de la graisse moins perceptible. La recette est la suivante: deux cuillerées à soupe de beurre chaud fondu mélangées à une cuillère à soupe de graisse de porc et ajouter une cuillerée de cacao. Tous les ingrédients se mélangent et boivent en une gorgée une demi-heure avant les repas.

La procédure est effectuée deux fois par jour pendant 10 jours.

Dans la forme chronique de la maladie, la graisse peut être utilisée pour les procédures en plein air. Ainsi, la graisse de porc réchauffée peut lubrifier la poitrine et l’envelopper pendant la nuit. La procédure est effectuée quotidiennement pendant la semaine.
Respiration sur vapeur

La phytoinhalation contribue à l'expansion des bronches

L'inhalation de vapeur est un autre moyen de nettoyer rapidement et efficacement l'arbre bronchique de la maladie. Les infusions à base de plantes sont un moyen sûr de remplacer les médicaments pour de tels cas. Ils peuvent être pulvérisés à l'aide d'un nébuliseur ou à l'ancienne, en respirant les vapeurs par-dessus la casserole.

Pour une inhalation de haute qualité, vous aurez besoin de l'un des frais suivants:

  • deux cuillères à soupe de sureau et une cuillère à soupe de lavande et de molène;
  • une cuillère à soupe d'origan, une cuillère à café de romarin sauvage et deux cuillères à soupe de pied de pied;
  • à partir du ratio de 1: 1, prenez les feuilles sèches de la séquence, molène et plantain.

Le mélange sec est pris en proportion d'une cuillère d'herbe - un verre d'eau bouillante. Insiste dans un thermos pendant 7 à 8 heures. La durée d'inhalation ne doit pas dépasser 5 minutes. Au total, un traitement nécessite cinq procédures.

Les autres remèdes populaires efficaces sont: le thé au gingembre, l'inhalation de vapeurs d'ail, le miel avec des radis, le lait avec de la graisse de chèvre, le jus d'aloès avec de la propolis. Afin de prévenir la récurrence de la maladie, il est important de prendre des mesures préventives à temps, de tempérer le corps, de renforcer le système immunitaire avec des vitamines.

La trachéobronchite peut être guérie à la maison seulement à un stade précoce. Si la maladie est une complication du SRAS ou une infection bactérienne, vous ne pouvez pas vous passer de médicaments. Avant de commencer le traitement, il est important de consulter un médecin pour connaître les caractéristiques de la maladie, sa forme et la nature de l’inflammation. L'auto-traitement de jeunes enfants est particulièrement dangereux.

Un traitement efficace de la trachéobronchite à domicile est possible!

Il est généralement associé à des maladies des voies respiratoires supérieures (rhinite, pharyngite ou laryngite) ou, plus tard, l’infection se propage aux bronches. En conséquence, une trachéobronchite se développe. Comme la bronchite, cette maladie est traitée en tenant compte de la nature, de l'agent causal, des caractéristiques de l'écoulement. La pharmacothérapie est souvent associée à l’utilisation de remèdes à base de plantes, selon les méthodes traditionnelles.

Symptômes de la trachéobronchite

Si la trachée est enflammée, le patient est tourmenté par une toux sèche. Toute charge supplémentaire sur le système respiratoire provoque ses attaques, entraînant des sensations douloureuses dans la gorge et plus bas, derrière le sternum. La température élevée pour cette maladie n'est pas typique.

La bronchite se distingue par des symptômes de trachéite, s'accompagne d'une toux plus productive (sauf pour les premiers jours du développement), elle se caractérise par de la fièvre.

La trachéobronchite combine les symptômes des deux maladies. Les symptômes des formes aiguës et chroniques sont différents. Dans les maladies aiguës, il ressemble davantage à la trachéite et, dans le cas chronique, à la bronchite.

Trachéobronchite aiguë:

  • sécheresse, toux aiguës, crises épileptiques fréquentes, durer longtemps, épuiser le patient. Après 4-5 jours avec un cours favorable, la toux se ramollit et s'humidifie, les expectorations se séparent;
  • chatouillement, douleur dans la poitrine et la partie inférieure de la gorge;
  • la tension musculaire associée à une toux persistante peut entraîner des sensations douloureuses dans la région abdominale et le diaphragme;
  • il y a une fièvre accompagnée de petites fluctuations quotidiennes (1 à 2 ° C), c'est-à-dire une rémission. Au-dessus de 38 ° C, la température ne monte généralement pas.

Dans la forme aiguë, la trachéobronchite ne dure généralement pas plus de 10 jours. Avec le bon traitement, un prompt rétablissement est possible. Si la thérapie était inadéquate, insuffisamment cohérente ou non systématique, la maladie se prolonge (lorsqu'elle ne dépasse pas un mois). Dans ce cas, nous pouvons parler du développement de la forme chronique.

En fonction des modifications de la muqueuse, qui est tapissée de la trachée, on distingue les trachéobronchites atrophiques et hypertrophiques de la forme chronique. Dans le premier cas, la toux est sèche, paroxystique, aggravée la nuit et après le sommeil. Avec des modifications hypertrophiques de la muqueuse, des expectorations séreuses-purulentes abondantes se forment, qui sont assez facilement séparées par la toux.

La bronchite obstructive ressemble à la trachéobronchite chronique. Les deux maladies sont caractérisées par un essoufflement, des lèvres bleues, une sensation de manque d'air lors de l'inhalation et une difficulté à expirer.

Traitement de la trachéobronchite

Si le processus inflammatoire englobe les voies respiratoires supérieures, les bronches, il est souvent tenté de le traiter à la maison en utilisant un traitement distrayant sous forme de pansement à la moutarde, en le frottant avec une pommade ayant un effet irritant, augmentant le flux sanguin. Aujourd'hui, de plus en plus d'experts s'interrogent sur l'efficacité et la sécurité de telles méthodes.

Il s'agit d'un traitement irritant catégoriquement contre-indiqué avec des symptômes d'obstruction respiratoire caractéristiques de la trachéobronchite chronique. Cela peut provoquer un bronchospasme. Les médicaments antitussifs qui suppriment la toux sèche, vous devez prendre très attentivement, surtout la nuit. Dans la forme hypertrophique de la trachéobronchite chronique avec une production abondante de crachats, ils sont contre-indiqués.

Traitement symptomatique

Le traitement complet de la trachéobronchite peut inclure des médicaments et des médicaments à base de plantes, ainsi qu'un certain nombre de procédures. Ceux-ci comprennent:

  • Médicaments antitussifs. Libexin comprimés - un médicament qui agit sur les récepteurs de la toux, a un effet anesthésique local, soulage l’irritation des muqueuses et favorise l’expansion des bronches. Indiqué quand la toux est improductive, surtout la nuit. Il n'est pas recommandé d'associer des médicaments mucolytiques et expectorants;
  • Médicaments expectorants et mucolytiques. Ce sont des médicaments avec un extrait de thermopsis, qui sont contre-indiqués chez les enfants. Ceux-ci incluent Mukaltin (comprimés), Bromhexin (comprimés, sirop, solution), ambroxol, préparations sous diverses formes;
  • Inhalations avec des préparations à base de plantes, phytoncides;
  • Massage par percussion (avec techniques de frappe) et par vibration, exercices de respiration et de toux, effectué dans une position spéciale, le corps et la tête inclinés vers le bas;
  • À des températures élevées, le paracétamol, l'ibuprofène et d'autres médicaments ayant des effets anti-inflammatoires, analgésiques et antipyrétiques sont utilisés pour soulager la douleur et l'inflammation.

Impact sur la cause de la maladie

En fonction de la nature de la maladie, le traitement peut être effectué avec un antiviral, du sulfanilamide, des antihistaminiques, des antibiotiques. Si une trachéite, une bronchite se développe en tant que complication d'un ARVI, d'une grippe, d'une thérapie antivirale est nécessaire, au cours de laquelle vous pouvez appliquer:

  • Aflubin est un médicament homéopathique ayant une activité antivirale sous forme de gouttes ou de comprimés.
  • Anaferon - un moyen d'activer l'immunité antivirale, des pastilles;
  • Arbidol est un médicament antiviral en comprimés et en gélules.

Si la trachée a été enflammée à la suite d'une infection bactérienne ou d'une bronchite, la trachéobronchite de nature virale est compliquée par l'ajout d'une infection bactérienne, des préparations antimicrobiennes de sulfanilamide sont indiquées. Et si, avec leur aide, la maladie ne peut être guérie, l’état s’aggrave, il sera alors nécessaire de recourir à des antibiotiques.

  • Umkalor - phytopreparation à action antimicrobienne sous forme de solution;
  • Le biseptol est un sulfamide à activité antibactérienne. Les comprimés peuvent être administrés aux adultes et aux enfants à partir de 3 ans. La suspension peut traiter les enfants à partir de deux mois;
  • Bioparox - anti-inflammatoire antibactérien sous forme d'aérosol. Pour que la trachée soit localement exposée au médicament, vous devez prendre une profonde respiration au moment de la pulvérisation de l'agent.

La pénétration profonde de substances actives et l’effet sur le site de l’infection sont obtenus par antibiothérapie par inhalation utilisant un nébuliseur. Avec cela, vous pouvez également pulvériser des remèdes à base de plantes anti-inflammatoires antimicrobiens. Mais les agents hormonaux utilisés pour traiter une trachéobronchite en cas d'évolution prolongée prolongée ne conviennent pas à tous les nébuliseurs, ils sont détruits par échographie.

Outre la trachéobronchite infectieuse, il existe une forme allergique de cette maladie, qui doit être traitée avec des médicaments antihistaminiques. Pour un effet maximal, il est nécessaire d'identifier l'allergène et d'éviter tout contact avec celui-ci.

Méthodes traditionnelles de traitement de la trachéobronchite

Si l'inflammation de la trachée et des bronches se produit sans complications, sous une forme bénigne, il n'y a aucune indication pour un traitement antibiotique, il est vraiment guéri avec l'utilisation de recettes et de méthodes populaires. Beaucoup de ces médicaments ont un effet bactéricide, soulagent l'inflammation, soulagent la toux.

Traitement efficace des infusions aux herbes avec action expectorante.

  • collection prise à parts égales de feuilles d'ortie et de pied de pied. Prenez une cuillère à soupe du mélange dans un verre d'eau bouillante, heure infusé. La perfusion doit être bue par jour dans 5 réceptions, avant les repas;
  • Mélangez les racines de réglisse, l'althéa et les graines de fenouil dans un rapport de 2: 2: 1, prenez une cuillère à soupe du mélange par 400 g d'eau bouillante, insistez pendant 3/4 heures, buvez 2 cuillères à soupe.

Comme la bronchite, l'inflammation de l'arbre bronchique associée à une trachéite peut être traitée par inhalation de vapeur avec infusions d'herbes. Un verre d'eau bouillante est pris une cuillère à soupe de collecte d'herbe, par exemple, tels que:

  • 10 g de la séquence et les feuilles du plantain, 15 g de molène (fleurs);
  • fleurs de sureau (10 g), molène (5 g) et lavande (3 g);
  • pied de pied de poil (10 g), origan (5 g), jeunes pousses de romarin sauvage (3 g).

Les herbes insistent dans un thermos jusqu’à 8 heures, vous devez respirer à la vapeur pendant 5 minutes, le parcours nécessitera 6 à 8 procédures. L'inhalation de phytoncides, qui dégagent de l'ail écrasé, a un effet bénéfique sur la trachéobronchite. Thé au gingembre, expectorant populaire avec l'ajout de miel (lait, jus de radis, jus d'aloès), la propolis aidera également à vaincre la trachéobronchite. Pour prévenir les rechutes, un durcissement et un mode de vie sain sont nécessaires.

Auteur: médecin spécialiste des maladies infectieuses, Memeshev Shaban Yusufovich

La médecine traditionnelle de trachéobronchite épuisante éliminera

La trachéobronchite est considérée comme une maladie inflammatoire et infectieuse grave des bronches, des bronchioles et de la trachée, entraînant la défaite de la membrane muqueuse entière de ces organes. Habituellement, cette maladie apparaît dans le contexte des rhumes et des maladies virales, au cours desquelles l'immunité est diminuée et la réaction du système immunitaire est inadéquate.

La maladie est considérée comme assez grave et, sans le traitement nécessaire, elle peut évoluer très rapidement et toucher toute la muqueuse. Cette maladie peut être traitée à l'aide de remèdes traditionnels largement utilisés par de nombreux partisans de la médecine naturelle.

Quels remèdes populaires peuvent être utilisés pour la trachéobronchite?

En règle générale, la médecine traditionnelle propose de traiter la maladie "Trachéobronchite" avec une variété de décoctions et infusions, qui sont utilisés par voie orale pour la toux sèche.

Décoctions à base de plantes

1. Comme moyen d’expectoration, un genévrier ordinaire, une cyanose bleue, une framboise blanche, un trèfle violet et de nombreuses autres plantes deviendront un excellent assistant. Appliquez-les en infusion d'eau. Pour ce faire, versez 20 grammes d'une de ces plantes avec de l'eau bouillante - 200 ml. Cette infusion est prise pour le traitement des bronches dans un demi-verre et se boit 3 fois par jour. Plus de recettes dans cet article.

2. Un excellent remède populaire expectorant est également considéré comme une infusion provenant de la collection des herbes suivantes: feuilles de mère et de belle-mère et ortie. La quantité de ces herbes doit être prise en parts égales. Pour préparer, versez 1 tasse d'eau bouillante 1 c. l une telle collection. Attendez 1 heure jusqu'à ce que la perfusion soit perfusée, puis prenez avant les repas 5 fois par jour, 2 c. l pour traiter la toux sévère avec bronchite et trachéite.

3. Décoction à base de plantes de feuilles d’airelle, de fraise des bois, de racine de consoude médicinale, de fleurs de lilas blanches, de pied de poil, de rhizome de spirale, de thym ordinaire et de tilleul à petites feuilles. Les herbes doivent être prises dans la même quantité. Ils versent de l'eau bouillante, puis insistent et prennent 2 fois une demi-tasse par jour.

4. Infusion de grandes feuilles de plantain - 5 grammes, feuilles de menthe poivrée - 2 grammes et 10 grammes de fleurs de sureau noir. Ensuite, vous avez besoin de 1 cuillère à soupe. l Cette collection verse 200 ml d’eau bouillante et laisse infuser 2 heures. Cette infusion thérapeutique se prend au chaud, 1/2 tasse 2 fois par jour au début de la maladie.

5. Infusion de 2 parties de rhizome de réglisse, de la racine d'Althea médicinal - 2 parties et des fruits de fenouil ordinaire - 1 partie. Afin de préparer ce médicament contre la toux ancienne, vous devez verser 2 tasses d'eau bouillante dans 1 cuillère à soupe. l ces herbes et ensuite donner le temps de brasser pendant 35-45 minutes. Cette infusion est prise pendant 30 minutes. avant les repas ou trois heures après les repas, 2 c. l

6. Une infusion de fleurs de camomille de la pharmacie - 10 grammes, mélisse - 5 grammes, fleurs de tilleul à petites feuilles - 10 grammes, 2 grammes d'Hypericum perforatum et mère et belle-mère aux herbes - 2 grammes. Pour la cuisson, vous aurez besoin d'un verre d'eau bouillante pour verser une cuillère à soupe. l collection et laisser pendant 45 minutes pour insister. Une infusion tiède se prend 1 à 2 fois par jour pendant un demi-verre.

La trachéobronchite est souvent une complication de la grippe ou des ARVI. Le patient constate l'apparition d'une toux sèche, accompagnée de douleurs le long de la trachée, d'un enrouement, d'une détérioration du bien-être général, d'une hyperthermie. Pour traiter une trachéobronchite devrait être un thérapeute ou un médecin de famille, mais vous ne devriez pas refuser des remèdes populaires.

Les bouillons et les thés de viorne, de tilleul, d’argousier et de framboises non seulement normalisent la température corporelle, mais facilitent également l’expectoration des expectorations. L'inhalation avec des huiles essentielles de pin, d'eucalyptus ou de genévrier aidera à détruire les microorganismes pathogènes. Et le miel sucré fera fonctionner votre système immunitaire sans paresse.

L'inhalation

En outre, lorsque des frais médicaux de traitement de la trachéobronchite sont utilisés pour l'inhalation, ce traitement comprend 6 à 8 procédures et dure 5 minutes.

Composition n ° 1 Il est nécessaire de prendre des fleurs de molène - 15 grammes de feuilles de plantain et une série d'herbes de 10 grammes chacune. Puis un art. l Toutes les herbes versent de l'eau bouillante - 1 tasse, puis filtrer à travers de la gaze en 3-4 couches. Pour une inhalation nécessite 50-70 ml. telle infusion. Si la maison ne dispose pas d'inhalateur, vous pouvez utiliser l'inhalation de vapeur. La vapeur doit être inhalée avec précaution, à une distance de 30 à 40 cm du récipient perfusé.

Composition n ° 2 Vous aurez besoin d'un pied d'oie - 10 g, d'origan - 5 g et de 3 grammes de jeunes brindilles et de feuilles de romarin sauvages. Ensuite, vous avez besoin de 1 cuillère à soupe. ces herbes versent de l'eau bouillante - 1 tasse, et insistent dans un thermos pendant 8 heures. Il prend une demi-tasse 1 à 2 fois par jour sous forme de chaleur. En outre, cette infusion est utilisée par inhalation, mais pour cela, elle doit être filtrée sur 4 couches de gaze.

Composition n ° 3 Cette méthode est identique à la précédente, mais vous devez prendre 3 grammes de la racine d’Althea médicinal, 2 grammes d’Hypericum perforatum et de millefeuille ainsi que 2 grammes.

Composition n ° 4 La préparation de cette infusion est la même que dans la méthode n ° 1, mais pour cela il faut prendre des fleurs de sureau noir - 10 grammes, 3 grammes de fleurs de lavande en forme de spica et 5 grammes de fleurs de samypus mullem.

Nos ancêtres ont essayé un autre remède: les inhalations d’ail. Pour cet ail, il est nécessaire de hacher et de respirer très soigneusement de 3 à 5 minutes, à raison de 1 à 2 fois par jour. Une telle procédure prend 5 à 7 jours et vous ressentirez une nouvelle poussée de force après la maladie de la trachéobronchite. En outre, cette méthode est une prévention inégalée de la pneumonie.

La trachéobronchite est une maladie plutôt désagréable due aux crachats et à un inconfort dans la gorge. Aux premiers signes d'indisposition, le traitement doit commencer immédiatement et ne pas attendre les complications. Bien sûr, il est préférable de ne pas se soigner soi-même, mais avant d’utiliser des remèdes traditionnels, consultez un médecin pour obtenir le traitement nécessaire. L'automédication peut ne pas donner les résultats souhaités ou aggraver une situation déjà difficile.

Symptômes de la trachéobronchite et méthodes de traitement à domicile

La trachéobronchite est une maladie inflammatoire affectant les bronches, la trachée et les bronchioles. Il survient souvent après une infection virale et, dans sa forme avancée, peut entraîner des processus inflammatoires dans les poumons.

Types de maladie

Trachéobronchite aiguë

La forme aiguë de la trachéobronchite débute généralement après un rhume ou une infection virale. Un œdème et un rougissement de la membrane muqueuse des bronches et de la trachée se produisent en association avec la formation d'une grande quantité de mucus.

Les patients sont préoccupés par la manifestation de la toux, des maux de gorge, de la difficulté à avaler. La maladie survient souvent avec de la fièvre et des frissons. En ce moment, il est conseillé de rester au lit et de bouger moins. Il est recommandé de boire plus et de limiter les visites des autres.

Avec un traitement opportun, la maladie disparaît en 7 à 10 jours. Sans traitement, la trachéobronchite aiguë peut entrer dans la phase chronique ou provoquer des complications graves.

Trachéobronchite chronique

La trachéobronchite chronique accompagne souvent les personnes dépendantes à la nicotine, mais elle survient également chez les patients qui restent longtemps dans une pièce poussiéreuse ou gazeuse. La trachéobronchite aiguë peut également conduire à une forme chronique.

La maladie dure longtemps, les rechutes laissent place à une rémission, puis une aggravation s'ensuit. La membrane muqueuse de la trachée finit par s’atrophier, ce qui peut entraîner le développement de tumeurs.

La trachéobronchite chronique est plus facilement tolérée par les patients, mais nécessite un traitement plus long. Habituellement, au stade chronique, il n'y a pas d'augmentation significative de la température, mais une longue toux et un essoufflement gênent. À cause de cela, il y a une douleur derrière le sternum et des problèmes de sommeil.

Trachéobronchite allergique

Les résidents des zones contaminées par le gaz sont sujets à la trachéobronchite allergique. Les allergènes pénétrant dans le système respiratoire contribuent à l'apparition d'une pneumonie.

Patients concernés par les manifestations suivantes:

  • accès de toux sèche;
  • état brisé, assoupi;
  • perte d'appétit;
  • sensation de douleur derrière le sternum.

Les causes

Infection par des infections bactériennes - mycoplasmes, streptocoques, pneumocoques, staphylocoques ou virus - coronavirus, grippe, rhinovirus peuvent entraîner une trachéobronchite.

Pendant la maladie, le patient est contagieux pour les autres et doit limiter le contact avec eux.

Les causes suivantes peuvent également provoquer une trachéobronchite:

  • les rhumes;
  • mauvaises habitudes
  • manque de vitamines et d'erreurs nutritionnelles;
  • stress physique et psycho-émotionnel excessif;
  • environnement pollué;
  • communication avec les personnes malades;
  • manque de vitamine D;
  • pathologie du système respiratoire.

Symptômes de la trachéobronchite

La forme aiguë et chronique de la maladie se caractérise par l’apparition d’une forte toux, d’une respiration rauque et de douleurs dans la poitrine.

La trachéobronchite chronique en rémission se déroule sans fièvre et sans problèmes de déglutition. Ces manifestations accompagnent généralement les premiers jours de la maladie et les périodes d’exacerbation.

Les principaux symptômes de la trachéobronchite:

  • toux sévère entraînant des douleurs thoraciques;
  • enrouement et douleur en avalant;
  • difficulté à respirer avec sifflement et respiration sifflante dans les poumons;
  • transpiration accrue et sensation de bouche sèche;
  • forte fièvre et frissons;
  • crachats abondants.
  • difficulté à dormir;
  • l'apparition d'essoufflement;
  • douleur périodiquement douloureuse derrière le sternum.

Diagnostics

Le traitement de la trachéobronchite commence après un examen diagnostique.

Dans la forme aiguë de la maladie, vous devez consulter un médecin dès que possible. Le fait d'ignorer les symptômes et de se traiter soi-même peut entraîner des complications graves.

Tout d'abord, les plaintes du patient et son état général sont analysés. Des informations sont collectées sur la présence de maladies concomitantes et de mauvaises habitudes. Le patient est examiné, les bronches et les poumons sont exploités.

Pour clarifier le tableau clinique, des tests sanguins, radiographie, sont attribués. En outre, les expectorations sont analysées et une bronchoscopie est effectuée.

Pour le traitement de la trachéobronchite allergique, la consultation d'un allergologue est requise. Dans les cas difficiles, une biopsie est nécessaire.

Traitement de la trachéobronchite chez l'adulte

Le traitement des patients en période d'exacerbation doit avoir lieu dans une pièce bien ventilée, soumise à la contrainte du lit et à une communication limitée avec d'autres personnes. Il est recommandé d'utiliser plus de liquide.

Pour le traitement médicamenteux prescrit de tels médicaments:

  1. Médicaments antiviraux - Kagocel, Interferon, Aflubin.
  2. Antibiotiques et antimicrobiens - Biseptol, Umkalor.
  3. Antipyrétique - Ibuprofène, Ibuklin.
  4. Antihistaminiques - Cetrin, Suprastin.
  5. Antitussifs et expectorants - Bromhexin, Lasolvan.

En outre restauré l'immunité et le manque de vitamines.

Après avoir arrêté l'exacerbation, la physiothérapie est utilisée comme méthode de fixation.

  1. Enveloppe la boue de guérison.
  2. Applications à la paraffine.
  3. UHF-thérapie.
  4. Irradiation ultraviolette.
  5. Electrophorèse avec lidocaïne, chlorure de calcium, antispasmodiques.

En plus de prendre des médicaments, les procédures pouvant être effectuées à la maison sont efficaces.

  1. Le massage améliore la circulation sanguine et aide à éliminer le mucus des bronches. Mieux vaut confier cette procédure à un spécialiste.
  2. L'exercice thérapeutique facilite la libération de crachats.
  3. Les banques, les emplâtres de moutarde, les compresses et les frottements éliminent les attaques de toux.
  4. Réchauffement et traitement des voies respiratoires par inhalation. Cela contribue à une distribution plus étendue des particules de solution de médicament dans les bronches. À ces fins, il est pratique d’utiliser des inhalateurs spéciaux.

Les médicaments suivants sont prescrits pour l'inhalation:

  • Lasolvan, ACC - élimine l'excès de crachats;
  • La gentamicine - les antibiotiques lors de l'inhalation ne violent pas la microflore intestinale;
  • Interféron - renforce l'immunité;
  • L'eau minérale saline ou alcaline est utilisée pour éliminer la sécheresse et les chatouillements dans la gorge.

Les procédures doivent être répétées au cours de la semaine de 3 à 10 minutes par session, en fonction de l'âge.

Pour des effets de soutien et auxiliaires, les remèdes populaires sont recommandés.

Nuances de traitement pendant la grossesse

Pendant la période de port d'un enfant, des changements hormonaux se produisent dans le corps, le poids augmente et l'activité physique diminue. Tout cela conduit à une diminution de l'immunité. En conséquence, les femmes enceintes sont sujettes aux infections virales et bactériennes, ce qui conduit au développement de la trachéobronchite.

La maladie survient depuis longtemps, mais n’a pas d’effet dangereux sur le foetus. La toux est un facteur alarmant, qui contribue à la tension de l'utérus et peut entraîner un accouchement prématuré.

Les rayons X étant nocifs pour le fœtus, la trachéobronchite est diagnostiquée chez la femme enceinte sur la base de plaintes, de crachats et de tests sanguins.

L’automédication pendant la grossesse menace des complications très graves, tant dans l’évolution de la maladie que dans le développement du fœtus. La réception de préparations médicales est très indésirable pendant une telle période. Le traitement ne doit être prescrit que par un médecin après avoir consulté un gynécologue et pesé soigneusement tous les risques.

Habituellement prescrit des médicaments mucolytiques, antipyrétiques et antitussifs. Les antibiotiques ne sont prescrits que dans les cas graves. Les procédures pour les exercices d'inhalation et de respiration, ainsi que l'utilisation de moyens externes - frottements et compresses, seront utiles et sans danger.

Trachéobronchite chez les enfants

Les enfants ayant un système immunitaire affaibli et souffrant de diabète, de rachitisme et de diathèse peuvent contracter une trachéobronchite.

Enfants à risque ayant un faible poids et vivant dans des conditions de vie difficiles.

Les infections des voies respiratoires entraînent également le développement de pathologies.

Symptômes de la maladie chez les enfants:

  • respiration sifflante avec respiration sifflante dans les poumons;
  • la nuit toussant jusqu'à vomir;
  • forte fièvre;
  • faiblesse et maux de gorge.

La pathologie chez les enfants nécessite un traitement immédiat en raison du risque élevé de pneumonie, de maladie cardiaque et du système nerveux.

La thérapie pour enfants comprend des procédures d'inhalation, des exercices de physiothérapie, des massages et des préparations pour frotter avec un effet chauffant. De médicaments utilisés protivokashlevye, fébrifuge, expectorant.

Dans les cas graves, traitement avec des agents antibactériens. La posologie sûre est calculée par un pédiatre.

L'article sur le traitement de la bronchite aiguë à la maison peut vous être utile.

Ici vous pouvez lire sur le traitement de l'amygdalite chronique.

Traitement des remèdes populaires de trachéobronchite

Vous pouvez faire face à une trachéobronchite non compliquée à l'aide de remèdes populaires. La décoction à base de plantes, l'inhalation de vapeur curative et l'utilisation d'autres recettes populaires de la médecine traditionnelle faciliteront l'évolution de la maladie et élimineront les symptômes désagréables.

Si vous avez besoin d'un traitement antibiotique avant d'utiliser des remèdes populaires, vous devez obtenir l'autorisation du médecin.

Phytothérapie

Une pincée d'un mélange de pied bot et d'ortie, pris à parts égales, impose 1,5 heure dans 200 ml d'eau chaude et boit pendant la journée.

Pour une pincée de train, de banane plantain et de molène, laissez reposer quelques heures dans un verre d'eau bouillante et appliquez la procédure d'inhalation.

Combinez deux parties des racines d'Althea et de réglisse et une partie de fenouil. Une cuillerée de la collection versez deux tasses d'eau bouillante et laissez reposer pendant environ une heure. Infusion à boire toute la journée à intervalles de 3 heures.

Mélanger sur une pincée de romarin sauvage frais, pied de poil et origan. Verser la matière première dans 200 ml d'eau bouillante dans un thermos fermé pendant environ 8 heures. Il est possible de boire ceci ou de faire des inhalations avec.

Recettes populaires

Le remède le plus connu contre la bronchite est l'inhalation de vapeur de pomme de terre chaude.

Après la procédure, écraser les pommes de terre bouillies et appliquer des gâteaux de pommes de terre sur la poitrine et le dos. Pour éviter les brûlures, vous pouvez envelopper la bouillie dans un chiffon. Gardez la compresse jusqu'à ce qu'elle soit froide.

Élimine parfaitement la lubrification de la graisse de porc réchauffée par la poitrine. De là-haut, il est nécessaire de se réchauffer avec une écharpe en laine et de s’allonger sous une couverture.

La graisse de porc et un peu de miel se dissolvent dans 200 ml de lait préchauffé et boivent. Prenez ce remède deux fois par jour.

Ajouter de l'essence de térébenthine à l'huile de ricin et chauffer légèrement. Lubrifiez la poitrine, le dos et les pieds.

Il est également courant d'utiliser du lait chaud avec du miel pour soigner une bronchite. Vous pouvez ajouter un peu de beurre dans un verre.

Efface efficacement les bronches d'un mélange de jus d'aloès et de miel à parts égales.

Appliquez du miel sur la poitrine et déposez-y un chiffon imbibé de solution de vodka (eau et vodka à parts égales). Fixez avec du polyéthylène et une écharpe chaude. Répétez deux fois par jour. Cette méthode n'est pas utilisée pour le traitement des enfants et à des températures élevées.

Prévention des maladies

La mise en œuvre de mesures préventives simples aidera à réduire le risque de trachéobronchite.

  • mener des procédures de trempe;
  • faire des promenades régulières au grand air;
  • s'en tenir à un régime alimentaire équilibré;
  • n'oubliez pas de prendre des complexes de vitamines;
  • refuser les cigarettes et les boissons alcoolisées;
  • pendant les épidémies limitent la communication avec les personnes malades.

Conclusion

Avec l'apparition des premiers symptômes de la maladie, vous ne devez pas différer la visite chez le médecin. Une thérapie compétente en temps opportun et le respect de toutes les recommandations d'un spécialiste aideront à guérir la pathologie pendant quelques semaines et à prévenir le développement de complications.

Ayant commencé le traitement avec des médicaments, le traitement doit être complété, sans interruption, même si le soulagement est arrivé. Sinon, la maladie passera au stade chronique et le processus de guérison sera retardé.

Avec l'autorisation du médecin, vous pouvez utiliser des recettes de médecine traditionnelle qui se sont révélées être un moyen efficace de soulager les symptômes de la maladie.

Ne négligez pas les mesures préventives. Ne vous rendez pas dans des lieux fréquentés par des foules nombreuses lors d'épidémies virales endémiques, limitez la communication avec les personnes malades, ne prenez pas de médicaments pour améliorer l'immunité.

Un mode de vie sain, une alimentation équilibrée et un apport en complexes de vitamines favorisent une augmentation naturelle des défenses de l'organisme. Avec une tendance aux allergies, n'oubliez pas de prendre des antihistaminiques.

Il est conseillé d’abandonner les mauvaises habitudes et de se rendre rarement dans des endroits à forte teneur en gaz.

Consultez les conseils d'un spécialiste du traitement de la trachéobronchite avec des remèdes populaires dans la vidéo suivante: