Pneumonie virale

Pneumonie virale - lésion infectieuse des voies respiratoires inférieures causée par des virus respiratoires (grippe, virus parainfluenza, adénovirus, entérovirus, virus respiratoire syncytial, etc.). La pneumonie virale se manifeste de manière aiguë avec une augmentation soudaine de la température corporelle, des frissons, un syndrome d'intoxication, une toux grasse, une douleur pleurale, une insuffisance respiratoire. Le diagnostic prend en compte les données physiques, radiologiques et de laboratoire, le lien entre la pneumonie et une infection virale. Le traitement repose sur la nomination d'agents antiviraux et symptomatiques.

Pneumonie virale

La pneumonie virale est une inflammation aiguë des régions respiratoires des poumons causée par des agents pathogènes viraux, qui survient lors du syndrome d'intoxication et de troubles respiratoires. Dans l’enfance, la proportion de pneumonies virales représente environ 90% de tous les cas de pneumonie. Dans la structure de la morbidité de l’adulte, la pneumonie bactérienne prédomine, et le virus représente 4 à 39% du nombre total (plus souvent les personnes de plus de 65 ans sont malades). L'incidence de la pneumonie virale est étroitement liée aux épidémies d'épidémiologie des ARVI - leur augmentation se produit durant la période automne-hiver. En pneumologie, on distingue la pneumonie virale primitive (interstitielle à évolution bénigne et hémorragique à évolution maligne) et secondaire (pneumonie virale-bactérienne - précoce et tardive).

Causes de pneumonie virale

Le spectre des agents pathogènes de la pneumonie virale est extrêmement large. Les agents étiologiques les plus fréquents sont les virus de la grippe A et B, le parainfluenza, l’adénovirus. Les personnes immunodéficientes sont plus susceptibles aux pneumonies virales causées par le virus de l'herpès et le cytomégalovirus. Plus rarement, on diagnostique une pneumonie provoquée par des entérovirus, un hantavirus, un métapneumovirus, le virus d'Epstein-Barr. Le coronavirus associé au SRAS est l'agent responsable du syndrome respiratoire aigu sévère, mieux connu sous le nom de SRAS. Chez les jeunes enfants, la pneumonie virale est souvent causée par un virus respiratoire syncytial, ainsi que par les virus de la rougeole et de la varicelle.

La pneumonie virale primaire se manifeste dans les 3 premiers jours après l'infection et après 3 à 5 jours, la flore bactérienne se joint et la pneumonie devient mixte - bactérie virale. Les enfants présentant un risque accru de pneumonie virale comprennent les jeunes enfants, les patients de plus de 65 ans, les personnes immunodéprimées, les pathologies cardiopulmonaires (malformations cardiaques, hypertension grave, coronaropathie, bronchite chronique, asthme bronchique, emphysème pulmonaire) et autres maladies chroniques connexes.

La transmission des virus se fait par des gouttelettes en suspension dans l’air lorsqu’elle respire, parle, éternue, tousse; possibilité de transmission par le foyer d’infection par le biais d’articles ménagers contaminés. Les particules virales pénètrent dans les voies respiratoires des voies respiratoires, où elles sont adsorbées sur les cellules de l'épithélium bronchique et alvéolaire, provoquent sa prolifération, l'infiltration et l'épaississement des septa interalvéolaires, ainsi que l'infiltration à cellules rondes du tissu péribronchial. Dans les formes graves de pneumonie virale, des exsudats hémorragiques se retrouvent dans les alvéoles. La surinfection bactérienne aggrave considérablement l'évolution de la pneumonie virale.

Symptômes de pneumonie virale

Selon l'agent étiologique, la pneumonie virale peut survenir à divers degrés de gravité, de complications et de conséquences. L'inflammation des poumons est généralement associée aux premiers jours de l'évolution du SRAS.

Ainsi, la défaite des voies respiratoires des voies respiratoires est un compagnon fréquent de l'infection adénovirale. Le début de la pneumonie est dans la plupart des cas aigu, avec une température élevée (38-39 °), une toux, une pharyngite sévère, une conjonctivite, une rhinite et une adénopathie douloureuse. La température dans la pneumonie adénovirale dure longtemps (jusqu'à 10-15 jours), elle se distingue par de grandes fluctuations quotidiennes. Elle se caractérise par une toux courte et fréquente, un essoufflement, une acrocyanose, des râles mixtes humides dans les poumons. En général, la pneumonie adénovirale se caractérise par un maintien à long terme des modifications cliniques et radiologiques, une tendance à un cours récurrent et des complications (pleurésie, otite moyenne).

L'incidence de la pneumonie virale dans le contexte de la grippe augmente considérablement pendant les périodes d'épidémie d'infection respiratoire. Dans ce cas, sur fond de symptômes typiques d'infections virales respiratoires aiguës (fièvre, faiblesse grave, myalgie, catarrhe des voies respiratoires supérieures), on observe un essoufflement perceptible, une cyanose diffuse, une toux avec des expectorations rouillées, une respiration sifflante dans les poumons, une douleur à la poitrine pendant l'inspiration. Les enfants présentent une toxicose générale, de l'anxiété, des vomissements, des convulsions, des signes méningés peuvent se produire. La pneumonie grippale est généralement bilatérale, comme en témoignent les données auscultatoires et l’image radiographique (atténuation focale dans les deux poumons).

Les cas bénins de pneumonie virale causée par le virus de la grippe se caractérisent par des symptômes modérés et se terminent par un rétablissement. Les formes sévères se manifestent par une forte fièvre persistante, une insuffisance respiratoire, un collapsus. Parmi les complications figurent l'encéphalite grippale fréquente et la méningite, l'otite moyenne, la pyélonéphrite. L'apparition d'une infection bactérienne secondaire conduit souvent à des abcès pulmonaires ou à un empyème. Décès possible au cours de la première semaine de maladie.

La pneumonie parainfluenza affecte souvent les nouveau-nés et les jeunes enfants. Il a un petit caractère focal (moins souvent confluent) et procède dans le contexte des phénomènes catarrhaux. Les troubles respiratoires et le syndrome d'intoxication sont modérés, la température corporelle ne dépassant généralement pas les valeurs subfébriles. Les formes graves de pneumonie virale chez les enfants atteints de parainfluenza se manifestent par une hyperthermie grave, des convulsions, une anorexie, une diarrhée et un syndrome hémorragique.

La pneumonie syncytiale respiratoire se caractérise par l'apparition de bronchiolites obstructives graves. La défaite des parties inférieures des voies respiratoires est marquée par une augmentation de la température corporelle jusqu'à 38–39 ° C, une détérioration de l'état général. En raison du spasme et du blocage des petites bronches par le mucus et l'épithélium desquamé, la respiration devient extrêmement compliquée et plus rapide, une cyanose des régions nasolabiale et périorbitale se développe. Toux fréquente, humide, mais due à l'augmentation de la viscosité des expectorations - improductive. Avec ce type de pneumonie virale, l'incohérence de l'intoxication (exprimée modérément) est le degré d'insuffisance respiratoire (extrêmement prononcé).

La pneumonie à entérovirus, dont les agents responsables sont les virus de Coxsackie et ECHO, survient avec des données physiques et radiologiques rares. Dans le tableau clinique, les désordres méningés, intestinaux et cardiovasculaires qui compliquent le diagnostic sont mis en évidence.

Diagnostic et traitement de la pneumonie virale

Un examen approprié de la forme étiologique de la pneumonie et l'identification de l'agent causal aideront à une étude minutieuse de l'historique, de la situation épidémiologique et à l'évaluation des données radiologiques physiques et de laboratoire. La pneumonie virale se développe généralement pendant les périodes d'épidémie d'épidémies d'infections virales respiratoires aiguës, se produisent sur le fond du syndrome catarrhal, sont accompagnées de signes d'insuffisance respiratoire de gravité variable. L'auscultation dans les poumons se fait entendre avec une respiration sifflante.

Lorsque la radiographie des poumons a révélé une augmentation du motif interstitiel, la présence de petites ombres focales souvent dans les lobes inférieurs. Les expectorations, l'aspiration trachéale ou l'eau de lavage bronchique peuvent être utilisés pour confirmer l'étiologie virale de la pneumonie en utilisant des anticorps fluorescents. Dans le sang dans la période aiguë, il y a une multiplication par quatre des titres d'AT pour l'agent viral. Une évaluation complète des données objectives par un pneumologue permettra d’exclure les pneumonies d’aspiration atypiques, les bronchiolites oblitérantes, les pneumopathies infarctives, le cancer bronchique, etc.

L'hospitalisation pour pneumonie virale n'est indiquée que chez les enfants de moins de 1 an, les patients du groupe des plus âgés (65 ans), ainsi que ceux atteints de maladies concomitantes graves (MPOC, insuffisance cardiaque, diabète sucré). Les patients se voient attribuer un repos au lit, une forte consommation d'alcool, des repas enrichis et riches en calories.

le traitement est prescrit causales en fonction du pathogène viral: rimantadine, oseltamivir, zanamivir - avec la pneumonie de la grippe, l'acyclovir - avec l'herpès pneumonie virale, ganciclovir - infection à cytomégalovirus, la ribavirine - avec une pneumonie respiratoire syncytial et des lésions hantavirus etc. Antibactériens.. ajouté seulement avec le caractère mixte de la pneumonie ou le développement de complications purulentes. En tant que traitement symptomatique, des agents antipyrétiques expectorants sont utilisés. Afin de faciliter l'évacuation des expectorations, des inhalations médicamenteuses et un massage de drainage sont effectués. En cas de toxicose sévère, une perfusion intraveineuse de solutions est réalisée; avec le développement de l'insuffisance respiratoire - oxygénothérapie.

Pronostic et prévention de la pneumonie virale

Dans la plupart des cas, la pneumonie virale se rétablit dans les 14 jours. Chez 30 à 40% des patients, on observe une évolution prolongée de la maladie, avec conservation des modifications cliniques et radiologiques sur une période de 3 à 4 semaines, suivie du développement d'une bronchite chronique ou d'une pneumonie chronique. La morbidité et la mortalité dues à la pneumonie virale sont plus élevées chez les jeunes enfants et les patients âgés.

La prévention de la pneumonie virale est étroitement liée à la vaccination de la population, principalement à la vaccination saisonnière préventive contre la grippe et les infections infantiles les plus dangereuses. Les mesures non spécifiques visant à renforcer le système immunitaire comprennent le durcissement, la thérapie de vitamines. Lors des épisodes d’infections virales aiguës des voies respiratoires, les précautions personnelles doivent être observées: évitez si possible les contacts avec les patients souffrant d’infections respiratoires, lavez-vous les mains plus souvent, ventilez la pièce, etc.

Pneumonie virale - symptômes, traitement, prévention

La pneumonie (pneumonie) est une maladie plutôt dangereuse qui, selon les statistiques, devient le plus souvent la cause de décès chez les enfants. En médecine, trois types de maladies sont à l’étude: bactérienne, fongique et virale. Dans cet article, nous parlerons de pneumonie virale, considérée par les médecins comme le type le plus grave de la maladie.

Causes de pneumonie virale

Les virus sont la principale cause de pneumonie chez les enfants et les personnes de plus de 65 ans. Cela est dû au fait que leur immunité est faible, le corps est susceptible à toute infection. Pour la même raison, la pneumonie virale est dangereuse pour les femmes enceintes, d’autant plus que le développement de la maladie en question peut entraîner une fausse couche à un stade précoce et une naissance prématurée à un stade avancé.

Dans la plupart des cas, la pneumonie virale est légère et son traitement ne dure que trois semaines, mais la même maladie peut être grave et fatale.

La maladie en question peut être causée par divers virus. Ceux-ci comprennent:

On ne sait toujours pas comment les virus commencent leur «activité» dans les poumons, mais il est évident qu'après l'infection, les poumons commencent à résister à la pathologie, ce qui provoque le développement du processus inflammatoire dans l'organe couplé. Le processus inflammatoire provoque un blocage de l'apport d'oxygène aux poumons, ce qui provoque des symptômes prononcés de la maladie.

S'il vous plaît noter: les virus sont transmis de personne à personne lorsque vous éternuez, toussez ou touchez la surface de contact.

Pneumonie virale - une conséquence de la grippe

Une des principales causes de pneumonie virale est de type A et B. Influenza A. La grippe H1N1 est un danger particulier - la soi-disant grippe porcine. La maladie tire son nom non pas parce que les gens sont infectés par des porcs, mais parce que ces représentants de la faune souffrent également d'une telle maladie.

Symptômes de la grippe porcine (type A H1N1):

  • l'apparition soudaine de la maladie - le matin, la personne se sent bien, le soir - se couche;
  • augmentation de la température corporelle à des valeurs critiques - 38, 5 et plus degrés;
  • mal de tête aigu;
  • forte perception de tout bruit et mouvement, réaction inadéquate à la lumière;
  • toux sèche - "aboiements";
  • sensation de compression des poumons - douleur intense derrière le sternum;
  • grande faiblesse, douleur partout.

S'il vous plaît noter: avec le développement de la grippe porcine, dans le contexte d'une intoxication grave, le patient peut commencer à vomir. Mais rarement, la grippe A (H1N1) est accompagnée d'un rhume et d'une conjonctivite.

La pneumonie virale dans le contexte de la grippe porcine est sa complication lorsque les virus pénètrent dans les voies respiratoires et provoquent un processus inflammatoire rapidement progressif. C’est la maladie en question qui cause la mort du malade, et non la grippe du tout, comme le pensent la plupart des gens.

Symptômes de pneumonie virale dans le contexte de la grippe porcine:

  • toux - dans les premières heures de la maladie est sèche, puis devient paroxystique et avec la libération de crachats;
  • fièvre et frissons avec une température corporelle élevée;
  • douleurs dans la tête - fortes, pressantes, peuvent être paroxystiques dans la nature;
  • faiblesse générale - certains patients n'ont même pas la force de se lever et d'aller aux toilettes.

S'il vous plaît noter: la pneumonie virale dans le contexte de la grippe porcine se développe toujours rapidement et si l'assistance médicale n'est pas fournie à temps, la mort du patient peut survenir dans les premières heures de la maladie.

Traitement de la pneumonie virale dans le contexte de la grippe porcine

Important: le plus important est de ne pas se soigner soi-même! Lorsque les premiers symptômes (fièvre et faiblesse soudaine) apparaissent, contactez immédiatement un médecin - il est conseillé d'appeler un spécialiste à la maison.

Aucun antibiotique (agent antibactérien) ne pourra aider à faire face à la maladie en question - le médecin doit sélectionner des médicaments antiviraux spécifiques. Le plus souvent nommé:

  • amantadine et / ou rimantadine - agents antiviraux étiotropes;
  • le zanamivir;
  • oseltamivir.

S'il vous plaît noter: le traitement de la pneumonie virale avec des remèdes populaires dans le contexte de la grippe porcine est impossible. Vous ne devez pas risquer votre propre vie et essayer d'être traité avec du faux thé, de la framboise, de la propolis, de la camomille et d'autres médicaments bien connus. En conséquence de cette auto-médication, les patients consultent des spécialistes déjà dans un état grave, lorsqu'il convient d'appliquer uniquement des mesures de réanimation. Et une telle frivolité peut se terminer tristement - la mort par pneumonie virale dans le contexte de la grippe porcine peut survenir quelques heures après le début de la maladie.

Pour distinguer rapidement une maladie respiratoire aiguë de la grippe, il est utile de connaître les manifestations spécifiques des symptômes. Le tableau suivant aidera à comprendre ceci:

Pneumonie virale sur le fond de parainfluenza

Selon les statistiques, le parainfluenza est la deuxième cause de développement de la maladie en question. Il est à noter que la pneumonie d’étiologie virale à l’origine du parainfluenza a une très courte période d’incubation - de 1 à 5 jours, et chez les enfants de moins de 5 ans, elle ne peut durer que 24 heures.

Le plus dangereux est le type parainfluenza 3. Ses symptômes sont prononcés, ce qui permet un diagnostic précoce. Les premiers signes d’un type de parainfluenza 3 comprennent:

  • toux
  • nez qui coule;
  • respirer "avec un sifflet";
  • respiration sifflante sur le fond de l'essoufflement.

Et tous ces symptômes apparaissent sur le fond de la température élevée! Et lorsque les symptômes de pneumonie virale apparaissent, il s’agit des symptômes du rhume - les patients développent une rhinite intense (nez qui coule) et une conjonctivite.

Pneumonie à cytomégalovirus

L'inflammation des poumons peut se développer dans le contexte de l'infection à cytomégalovirus, mais pas chez toutes les personnes. Pour cela, il est nécessaire que plusieurs facteurs «se rejoignent» - par exemple, un patient présentant un cytomégalovirus diagnostiqué est atteint du SIDA ou une greffe d'organe ou une chimiothérapie a été réalisée.

S'il vous plaît noter: chez la plupart des gens, l'infection à cytomégalovirus est asymptomatique et sans complications. Mais le risque de développer une pneumonie virale reste très élevé et des mesures préventives doivent donc être prises pour éviter un tel résultat.

Le traitement de la pneumonie à cytomégalovirus est la nomination de médicaments antiviraux spécifiques, mais uniquement sous la supervision d'un médecin.

Principes généraux pour le traitement de la pneumonie virale

Le but de la thérapie pour la maladie en question: la lutte contre les symptômes de l’infection, le renforcement et le renforcement du système immunitaire, débarrassant le corps de l’infection. En règle générale, les médecins prescrivent des antiviraux spécifiques:

  • la ribavirine;
  • la rimantadine;
  • acyclovir (antiherpétique). Les dérivés de ce médicament peuvent également être efficaces - par exemple, le foscarnet, le ganciclovir et le cidofovir.

Assurez-vous de mener le patient et la thérapie symptomatique dans le diagnostic de pneumonie virale. Dans ce type de traitement, il est recommandé:

  1. Le cours de médicaments corticostéroïdes.
  2. Les médicaments contre la toux - sont choisis en fonction de sa nature et des contre-indications existantes du patient.
  3. Antipyrétiques - il peut s'agir d'acide acétylsalicylique, d'ibuprofène (anti-inflammatoire non stéroïdien) ou d'acétaminophène.
  4. Une bonne nutrition et un repos de grande qualité (il est souhaitable de respecter un repos au lit strict) - cela aidera le corps à accumuler de la force et à faire face à l'infection plus rapidement.
  5. Boire beaucoup de liquide aidera à éclaircir les expectorations et à accélérer leur libération par les voies respiratoires.
  6. Oxygénothérapie - empêchera le développement de la cyanose et aidera le corps à faire face à une privation temporaire d'oxygène.

S'il vous plaît noter: si vous consultez un médecin à temps, si vous suivez scrupuleusement toutes les recommandations et ordonnances, la pneumonie virale sera guérie en 10 à 20 jours (les conditions exactes dépendent de l’état de santé général du patient et de la gravité de la maladie considérée). Si la pneumonie virale n'a pas été diagnostiquée immédiatement, le traitement a été mal prescrit, ce qui a entraîné une insuffisance respiratoire et cardiaque.

Mesures préventives

La pneumonie virale étant le plus souvent une complication de maladies infectieuses, vous devez savoir comment prévenir efficacement la pathologie sous-jacente.

Prévention de la grippe pendant la période d'activation du virus:

  • éviter d'être dans des endroits surpeuplés;
  • après avoir visité la rue et diverses institutions, vous devez vous laver les mains avec du savon et rincer les voies nasales avec une solution saline;
  • ne restez pas dans la rue et dans les lieux publics pour toucher votre visage (lèvres / yeux / nez), arrêtez de grignoter des crayons / stylos, nettoyez régulièrement les gadgets avec des lingettes désinfectantes - les virus peuvent s’installer sur toutes les surfaces.

Aucun immunomodulateur ou autre médicament dans le cadre de la prévention de la grippe ne peut être pris indépendamment - ils doivent être prescrits par un médecin.

S'il vous plaît noter: La vaccination est le moyen le plus fiable de prévenir l’infection par le virus de la grippe, qui entraîne le développement d’une pneumonie virale. Mais cela devrait être fait avant l'apparition d'une infection massive.

Beaucoup pensent qu'un masque médical sauvera du virus de la grippe - cela n'est que partiellement vrai, car les virus sont si petits qu'ils peuvent même pénétrer à travers les pores. Les médecins recommandent de porter un masque médical en institution, mais il est préférable de l'enlever dans la rue - la possibilité d'attraper la grippe à l'air frais est minime.

Dans tous les autres cas, la prévention du développement de la pneumonie virale sera le respect de règles élémentaires:

  • traitement opportun de tous les processus infectieux et inflammatoires dans le corps;
  • administration périodique d'immunomodulateurs et de complexes vitaminiques;
  • des visites régulières chez le médecin et la réussite d'un examen de routine;
  • consulter immédiatement un médecin lorsque les premiers symptômes apparaissent.

La pneumonie virale est une maladie insidieuse qui débute trop doucement et présente des symptômes bénins, mais au bout de quelques heures, elle représente une menace pour la vie du patient. Seul un accès rapide aux médecins, le respect de toutes les prescriptions et recommandations aideront à transférer la maladie en question sans aucune complication.

Yana Alexandrovna Tsygankova, critique médicale, médecin généraliste de la catégorie de qualification la plus élevée.

9 711 vues totales, 8 vues aujourd'hui

Pneumonie virale chez l'adulte: symptômes et traitement

Caractéristiques physiologiques de l'écoulement

La période d'incubation de la pneumonie virale chez l'adulte dépend du type de maladie, il se produit:

  • Primo, lorsque la défaite des voies respiratoires a été causée par un virus sans conditions préalables. La vitesse de l'éclair se poursuit: au cours des trois premiers jours suivant l'infection, des symptômes d'étiologie virale apparaissent et, tous les 4 à 5 jours, des signes bactériens sont ajoutés.
  • Secondaire, en cas de longue maladie et de débordement dans la pneumonie. On le trouve souvent chez les enfants et les adultes sous-traités, chez les soldats et les travailleurs soumis à un froid constant. Il n'y a pas de période latente en tant que telle, car les symptômes sont flous - ils s'intensifient avec l'apparition du virus, mais ils ne diffèrent pas très qualitativement des manifestations antérieures de la maladie.

Statistiques d'infection

  • hypothermie du corps, en particulier des pieds gelés;
  • faible quantité de vitamines et de minéraux provenant des aliments;
  • rhumes fréquents.

En moyenne, le traitement prend 2-3 semaines, mais l’absence de traitement peut avoir des conséquences graves - complications, forme chronique ou décès.

Causes de pneumonie virale

  • vivre dans la même chambre que le patient;
  • souvent contact avec le patient;
  • travailler dans une clinique ou pour d'autres raisons, visiter régulièrement l'hôpital;
  • sont dans des endroits très fréquentés pendant l’épidémie - à l’école, dans un grand centre commercial.

Vous pouvez être infecté:
  • si le patient éternue ou tousse;
  • en s'embrassant;
  • en raison de l'utilisation de certains produits d'hygiène personnelle, des serviettes.

L'infection vit de choses pendant plusieurs heures. C'est pourquoi les médecins recommandent de procéder à des aérations régulières dans la pièce, ainsi que de le quartz avec une lumière ultraviolette.

L'inflammation de nature virale peut être causée par des virus:

  • grippe, souches A et B, parainfluenza;
  • adénovirus;
  • l'herpès;
  • cytomégalovirus;
  • entérovirus;
  • Hantavirus;
  • métapneumovirus;
  • Epstein-Barr;
  • coronavirus;
  • la rougeole;
  • varicelle.

L'agent pathogène pénètre par les voies supérieures, puis descend en dessous et infecte les cellules de l'épithélium pulmonaire. Les tissus s'enflamment, la production d'exsudat commence - le mucus. Il remplit les poumons, il devient difficile pour le patient de respirer. Les cas les plus complexes résultent d'une infection bactérienne par le haut de l'effet d'une infection virale. Cela conduit à la suppuration.
  • maladies du système cardiovasculaire;
  • immunité affaiblie, l'état d'immunodéficience;
  • pathologies chroniques des voies respiratoires;
  • tumeurs, néoplasmes bénins ou malins;
  • plus de 60 ans et moins de 16 ans.

Symptômes de pneumonie virale chez l'adulte - Comment se manifeste le virus de la pneumonie

  • pharyngite;
  • la laryngite;
  • la sinusite;
  • sinusite

Cela affecte le fait que tous les patients ne commencent pas à suspecter la maladie. Il se manifeste par les symptômes suivants:
  • Douleur dans la poitrine - le sentiment que les côtes éclatent de l'intérieur rend difficile la respiration profonde. Ceci est particulièrement évident dans l'état de mensonge.
  • Toux avec respiration sifflante, mais pas de crachats. Ce n'est pas un chatouillement sec, mais des envies hystériques, qui peuvent durer une minute ou deux, accompagnées d'une sensation de suffocation, de manque d'air.
  • La température corporelle élevée dans la pneumonie virale peut dépasser 39 degrés et durer tout au long du traitement. Peu influencé par antipyrétique. Accompagné de courbatures, malaises, fièvre ou fièvre, dans des cas particuliers, état délirant.
  • La douleur dans la gorge peut être de nature différente, en fonction des maladies associées. Cela peut être une inflammation des cordes vocales, des amygdales pharyngiennes ou des glandes sécrétant des impuretés purulentes ou une floraison de la langue et du palais. Les ganglions lymphatiques cervicaux peuvent également être enflammés. Les rougeurs et les inflammations de la cavité buccale peuvent être éliminées à l’aide de médicaments topiques - aérosols, pastilles, produits de rinçage et inhalations.
  • Les agents pathogènes du rotavirus ou du SRAS peuvent provoquer des écoulements nasaux, une sinusite, une rhinite ou une sinusite. Ensuite, la pneumonie virale chez l'adulte s'accompagnera des symptômes suivants: congestion nasale; sécrétion active de mucus; spasmes dans la région des sinus; écoulement purulent.
  • Douleur dans tous les muscles du corps.
  • La douleur à la tête peut être ressentie à différents endroits: à l'avant, si la cause est un rhume, dans le cou et la mâchoire, si les ganglions lymphatiques sont enflammés.
  • Une respiration difficile est le principal symptôme, qui se manifeste intensément lorsque le corps est couché la nuit et le matin au réveil. Des difficultés surviennent en raison de l'accumulation d'exsudat dans les poumons et de maladies des voies respiratoires supérieures - pharyngite, amygdalite, adénoïdite, qui empêchent le passage facile de l'air. Dans les cas dangereux, en cas de risque de suffocation, le patient est assisté mécaniquement - un tube de respiration est inséré dans le larynx. Pour un enfant, la difficulté à respirer est la première raison d'hospitalisation.
  • Perte d'appétit en raison de la difficulté à avaler.
  • Pulsions émétiques - apparaissent après 5-6 jours, lorsque des signes d'intoxication apparaissent.
  • Pression ou bourdonnements dans les oreilles.
  • Dyspnée en marchant.

Aux premiers symptômes, contactez l'hôpital. N'oubliez pas que l'automédication peut entraîner des complications. Un traitement tardif transformera la forme aiguë en une forme chronique, qui sera beaucoup plus difficile à éradiquer. Dans certains cas, une hospitalisation est nécessaire. Certaines causes, telles que les tumeurs, ne peuvent être identifiées sans un examen médical approfondi. Leur traitement est chirurgical et, sans procédure appropriée, une tumeur bénigne peut en entraîner une maligne. Faites donc attention à votre santé et rendez-vous dans un établissement de santé dès le premier signe.

Pneumonie virale: symptômes et traitement

La pneumonie virale est une maladie inflammatoire aiguë affectant les voies respiratoires inférieures, causée par des virus. L'infection est transmise par des gouttelettes en suspension dans l'air. Jusqu'à 90% des cas de pneumonie virale sont enregistrés chez les enfants.

Les maladies les plus courantes sont causées par les virus de la grippe A et B, le parainfluenza, le virus respiratoire syncytial et l’adénovirus. La varicelle, la rougeole, Epstein-Barr, le cytomégalovirus et certains autres virus peuvent également déclencher l'apparition de la maladie. Une pneumonie virale primitive se développe dans les premiers jours suivant l'infection et une infection bactérienne survient généralement au bout de 3 à 5 jours. La pneumonie devient virale et bactérienne.

Symptômes de pneumonie virale

Généralement, l’apparition d’une pneumonie virale est précédée d’une maladie respiratoire aiguë, le plus souvent une grippe. L'apparition de la maladie s'accompagne d'une intoxication grave. Les patients s'inquiètent d'une forte fièvre, de malaises, de frissons, de nausées, de vomissements, de douleurs dans les articulations et les muscles, de douleurs dans les globes oculaires. Un nez qui coule, une congestion nasale et une toux sèche, qui se transforme progressivement en une goutte avec l'écoulement de la membrane muqueuse des expectorations, apparaissent rapidement. L'apparition de pus dans les expectorations indique l'apparition d'une infection bactérienne.

Des symptômes locaux, tels que des douleurs thoraciques (dans la pneumonie virale, la lésion est généralement bilatérale) apparaissent dans les cas graves de la maladie. En outre, les patients peuvent présenter un essoufflement, le bout des doigts et le nez bleus.

Le diagnostic de pneumonie virale est basé sur les plaintes du patient, l'anamnèse et l'examen physique, ainsi que sur les résultats de la radiographie pulmonaire et des analyses de sang.

Traitement de la pneumonie virale

Les enfants de moins de 4 mois, les personnes âgées de plus de 65 ans ainsi que les patients souffrant de maladies cardiovasculaires et pulmonaires graves sont obligatoirement hospitalisés. Traitement possible à l'hôpital et pour des raisons sociales.

Tous les patients atteints de pneumonie virale sont alités, il est inacceptable de porter la maladie sur leurs pieds. La nutrition des patients doit être suffisamment riche en calories, contenir des protéines et des vitamines.

L’administration d’antiviraux à action directe (Ingavirin) et d’inhibiteurs de la neuraminidase (Tamiflu, Relenza) est efficace si la pneumonie est causée par les virus de la grippe A et B. Les antiviraux ne peuvent avoir un effet thérapeutique que s'ils sont pris au plus tard 48 heures après le premier traitement. symptômes de la maladie. Si la pneumonie est causée par le virus varicelle-zona, Aciclovir est utilisé dans le traitement.

Afin de réduire les manifestations du syndrome d'intoxication, il est recommandé aux patients de boire beaucoup de boissons chaudes. Dans les cas graves, les patients nécessitent une perfusion intraveineuse de solutions, telles qu'une solution saline ou une solution de glucose à 5%.

Des antipyrétiques sont prescrits aux patients (Paracétamol, Nurofen) pour réduire la température corporelle. Il est à noter que les virus meurent lorsque la température corporelle est élevée (supérieure à 38 ° C). Il est donc nécessaire de prendre des médicaments antipyrétiques uniquement si la tolérance à la fièvre est faible.

Le médecin ne peut prescrire des médicaments antitussifs que dans les premiers jours de la maladie, lorsque la toux du patient est sèche, douloureuse et gêne le sommeil nocturne. Une forte toux est dangereuse car une complication peut se développer sous la forme d'un pneumothorax spontané. L'ingestion de médicaments antitussifs doit être immédiatement arrêtée au début du déversement des expectorations.

Les expectorants (Bronhikum, Lasolvan, Ambrobene) sont prescrits pour faciliter l'évacuation des expectorations des voies respiratoires. Dans le même but, il est recommandé aux patients d'inhaler avec ces médicaments ou huiles essentielles et de massage de drainage.

La thérapie de vitamine est nécessaire pour renforcer les défenses du corps. Les patients reçoivent des multivitamines (Biomax, Vitrum, Complivit) et de l’acide ascorbique.

Lors de la fixation d'une infection bactérienne, des antibiotiques doivent être prescrits. En fonction de la gravité de l'état du patient, de son âge et d'autres caractéristiques individuelles, le médecin choisit un médicament antibactérien spécifique et la voie de son introduction dans l'organisme (orale, intramusculaire ou intraveineuse).

Prévention de la pneumonie virale

Quel médecin contacter

Si vous suspectez une pneumonie, vous devez contacter votre pédiatre ou votre médecin généraliste et vous faire passer une radiographie pulmonaire. Si nécessaire, le traitement est effectué à l'hôpital pulmonaire.

Pneumonie virale chez les enfants et les adultes. Symptômes et signes, traitement et évolution de la pneumonie virale

Si l'inflammation du tissu pulmonaire est causée par une activité accrue des virus, la pneumonie est considérée comme virale. Les symptômes sévères prévalent souvent pendant l'enfance, mais chez les adultes, il s'agit d'une maladie mixte: pneumonie virale / bactérienne. En l'absence de traitement rapide, il s'agit d'une maladie mortelle. Il est donc important d'agir rapidement.

Comment la pneumonie virale est transmise

La flore pathogène est transmise principalement par les gouttelettes en suspension dans l’air, c.-à-d. l'homme inhale des virus dangereux de l'environnement. Parmi les facteurs provocants, les médecins isolent des microorganismes nuisibles tels que le virus parainfluenza et le virus de la grippe, le virus respiratoire syncytial, l'adénovirus, le métapneumovirus, le virus varicelle-zona, le cytomégalovirus et même le virus de l'herpès. Il existe d'autres modes de transmission de la pneumonie virale, par exemple le contact familial, ce qui est particulièrement important pendant l'enfance.

Pneumonie virale - période d'incubation

Du moment de l’infection jusqu’aux premiers symptômes, cela devrait prendre un certain temps. C'est la période où les microorganismes nuisibles s'adaptent à une ressource organique et commencent à produire des produits d'intoxication, destructeurs pour les organes et les systèmes internes. La période d'incubation de la pneumonie virale dure plusieurs jours, mais il s'agit d'une question individuelle. Le facteur déterminant est l’état du système immunitaire du patient potentiel. Ce n’est pas pour rien que les jeunes enfants étaient les premiers à risque.

Pneumonie virale - symptômes

Les premiers signes de la maladie sont cloués au lit puisque la maladie débute au stade aigu. Il est très difficile au début de différencier la défaite des poumons de la forme virale, car elle présente des symptômes similaires à ceux du rhume, des ARVI et de la grippe. Cependant, l'impact principal concerne toujours les voies respiratoires, dans lesquelles se concentre une forte concentration d'infections adénovirales. Les symptômes typiques de la pneumonie virale sont présentés ci-dessous, tout en ayant un effet systémique dans le corps affecté:

  • maux de tête récurrents;
  • douleur à la poitrine en toussant et au repos;
  • signes prononcés de bradycardie, tachycardie;
  • toux sans crachats;
  • indigestion, diarrhée;
  • frissons, fièvre, autres symptômes de fièvre;
  • courbatures, douleurs musculaires;
  • essoufflement et tachypnée;
  • congestion nasale, nez qui coule;
  • nausée, vomissement, autres signes d'intoxication;
  • râles humides;
  • maux de gorge;
  • faiblesse générale;
  • éruption hémorragique sur le corps;
  • manque complet d'appétit.

Afin de suspecter et de déterminer à temps que la pneumonie virale progresse, il convient de porter une attention particulière aux symptômes spécifiques tels qu'un sifflement ou un sifflement lors d'une conversation, une augmentation de la température de plus de 40 degrés et des signes prononcés de toxicose. Il est nécessaire de consulter d'urgence un médecin pour le diagnostic, puis de commencer un traitement conservateur à temps.

Symptômes de pneumonie virale chez l'adulte

La symptomatologie chez les personnes âgées est légère, car le virus de la pneumonie inhibe l'immunité humaine. Si le corps a déjà des maladies chroniques, la durée de la période d'incubation est réduite de plusieurs fois. Les signes de pneumonie virale chez l’adulte commencent par une insuffisance respiratoire aiguë, difficile à différencier à la maison. Il est préférable d'appeler immédiatement un médecin, sinon la pneumonie grippale peut entraîner des complications potentiellement mortelles et liées à la santé.

Symptômes de pneumonie virale chez les enfants

Si l'enfant est malade, les parents sont sûrs qu'il s'agit d'un rhume. Des pensées anxieuses commencent à pousser les signes de myalgie dont se plaint un bébé faible. Inquiétant de la température élevée du corps, et de stabiliser la température du médicament est très problématique. Parmi les autres signes de pneumonie virale chez les enfants, citons les modifications du bien-être général:

  • rougeur des yeux;
  • membres bleus sur le fond des attaques du réflexe de la toux, cyanose;
  • insomnie, fatigue chronique;
  • nervosité accrue;
  • respiration sifflante distincte (respiration sifflante lors de la respiration).

Diagnostic de pneumonie virale

Le médecin peut déterminer la maladie caractéristique de la forme virale, tandis que l'inspection visuelle et l'écoute du patient potentiel ne suffisent pas pour déterminer le véritable tableau clinique. L'examen a lieu à l'hôpital. Le diagnostic de pneumonie virale comprend les mesures médicales suivantes nécessaires pour établir un diagnostic final:

  1. Radiographie Il s’agit d’un examen obligatoire capable de démontrer visuellement toute modification des poumons, des foyers de nécrose prédominants.
  2. Test sanguin Les recherches en laboratoire sont importantes pour déterminer la nature de la flore bactérienne du corps. Les leucocytes élevés, ESR indiquent un processus inflammatoire.
  3. L'étude du mucus (expectorations) sur la composition chimique. De cette façon, on peut déterminer le stade de la pathologie, prédire le résultat clinique.
  4. Écouter les voies du système respiratoire inférieur. La pensée du développement d'une pneumonie sous forme virale est suggérée par la présence de bruit lors du frottement pleural, un son sourd lors de la percussion des poumons.

Pneumonie virale - traitement

Avant de traiter une affection caractéristique, il est important de déterminer la nature de la flore bactérienne. Cela facilite grandement le choix des antibiotiques, auxquels certains virus sont particulièrement sensibles. La base des soins intensifs repose sur l'utilisation d'antibiotiques et de médicaments antiviraux pour l'extermination rapide de micro-organismes nuisibles. En outre, le traitement de la pneumonie virale implique le renforcement du système immunitaire, la restauration partielle ou complète du tissu pulmonaire endommagé. Peu importe - un adulte ou un enfant, pour traiter la pathologie est autorisée que par des recommandations médicales.

Traitement de la pneumonie virale chez l'adulte

Le choix des médicaments est effectué individuellement par le médecin traitant, l'auto-traitement superficiel ne pouvant qu'aggraver l'évolution de la maladie. L’approche du problème est particulièrement complexe et comprend le repos au lit, la réception des antipyrétiques et des expectorants. Dans tous les cas, un traitement étiotropique est prescrit, ainsi que des médicaments appropriés, en fonction des spécificités de la flore pathogène. Donc:

  1. Lorsque le virus de la grippe est prescrit des médicaments tels que la rimantadine, Tamiflu, Relenza.
  2. En cas d'infection par le virus de l'herpès, les médecins recommandent de prendre un traitement antiviral à base d'acyclovir.
  3. Lorsque l’infection respiratoire syncytiale est administrée, prenez le médicament Ribavirin.
  4. Avec l'activité de l'infection à cytomégalovirus, ce sera un médicament médical Ganciclovir.

Les antibiotiques systémiques sont prescrits lorsque de telles complications dangereuses apparaissent: excrétion du contenu purulent des poumons, réflexe de toux incessant. Massage de drainage et les inhalations médicamenteuses accélèrent l'excrétion des expectorations, il est également nécessaire de renforcer le système immunitaire, adhérer à un traitement symptomatique. En outre, un traitement efficace de la pneumonie virale chez l'adulte peut nécessiter une oxygénothérapie. Assurez-vous de bien manger et de prendre des vitamines.

Traitement de la pneumonie virale chez les enfants

Si un enfant est malade, les tâches assignées aux pédiatres ont à peu près le même contenu. Il est nécessaire de tuer l’infection, de réduire les foyers de nécrose du tissu pulmonaire, de réduire et d’éliminer complètement les symptômes alarmants, de renforcer le système immunitaire du jeune patient. Le traitement de la pneumonie virale chez les enfants implique une approche intégrée et comprend les mesures thérapeutiques suivantes:

  1. Repos au lit, effort physique minimal.
  2. Nutrition thérapeutique de produits faciles à digérer, régime d'absorption abondante.
  3. Réception des antipyrétiques: Panadol, Ibuprom, Nurofen.
  4. Procédures physiothérapeutiques: réchauffement des poumons, inhalations.
  5. Gymnastique respiratoire dans une atmosphère détendue.
  6. Acceptation des médicaments antiviraux (Acyclovir, Zanamivir, Ganciclovir), moins souvent - antibiotiques (Flemoxin Soluteb, Augmentin, Amoxiclav).
  7. Acceptation de bronchodilatateurs, mucolytiques, antihistaminiques pour supprimer l'attaque de la toux, autres symptômes de pneumonie de la forme virale.

Prévention de la pneumonie virale

Afin d’éliminer les risques d’infection, il est important, pendant la période de quarantaine saisonnière, d’éviter les endroits très peuplés, en particulier pour les enfants. La prévention efficace de la pneumonie virale comprend:

  • se laver les mains après être sorti de la rue;
  • aération systématique de la pièce;
  • maintenir une humidité et une température suffisantes dans le salon;
  • utilisez uniquement des aliments pré-lavés;
  • Vitamine intensive.

Vidéo: signes de pneumonie virale

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Pneumonie virale: symptômes et traitement. Pneumonie virale: symptômes chez les enfants

La pneumonie virale est une maladie assez commune qui s'accompagne d'une lésion inflammatoire des voies respiratoires inférieures. Bien entendu, dans ce cas, les virus agissent comme des agents pathogènes. Il convient de noter que la maladie affecte à la fois les adultes et les enfants, et le tableau clinique dans ce cas est assez caractéristique. Alors qu'est-ce qu'une maladie? Quelles méthodes de traitement sont utilisées dans la médecine moderne?

Les principales causes de la maladie: une variété de pathogènes

Pour commencer, il convient de noter que la pneumonie virale est plus fréquente chez les patients pédiatriques. Selon les statistiques, environ 90% des cas de cette maladie sont enregistrés dans le service de pédiatrie.

Dans le rôle de l'agent pathogène peut être une variété de virus. Il peut s'agir en particulier de virus grippaux A et B, ainsi que d'adénovirus, de virus respiratoires malins, de virus parainfluenza, etc. En règle générale, l'infection est transmise par des gouttelettes en suspension dans l'air. A propos, dans la plupart des cas, quelques jours plus tard, une infection bactérienne se joint à l’infection virale.

Pneumonie virale: symptômes de la maladie chez l'adulte

La période d'incubation pour une maladie similaire dure généralement environ 3 à 5 jours. Après cette période, les premiers signes d'une maladie appelée "pneumonie virale" commencent à apparaître. Les symptômes dans ce cas dépendent de nombreux facteurs, y compris l'âge du patient, le type d'infection, l'état général du corps, etc.

La pneumonie est souvent précédée par une maladie respiratoire aiguë, telle que la grippe. Au début du développement de l'inflammation, apparaissent des symptômes d'intoxication aiguë. En particulier, les patients se plaignent de malaises et de faiblesses, d'une augmentation de la température corporelle (parfois jusqu'à 40 degrés), ainsi que de courbatures, de frissons et de douleurs musculaires. En outre, des nausées, des vomissements et une perte d’appétit peuvent survenir. Certains patients se plaignent de douleurs aux yeux.

Les symptômes de pneumonie virale augmentent rapidement. Il y a une congestion nasale persistante et un nez qui coule. Ensuite, il y a une toux sèche, qui se transforme progressivement en une sensation humide - il y a une libération de crachats muqueux. Au cas où du pus serait mélangé au mucus, on pourrait parler de l’ajout d’une infection bactérienne.

En règle générale, la pneumonie virale provoque une inflammation bilatérale. Certains patients se plaignent d'essoufflement. Parfois, vous remarquerez un bleuissement du bout des doigts et du nez, associé au développement d'une hypoxie. La douleur thoracique ne survient que dans les cas les plus graves.

Pneumonie virale: symptômes chez les enfants

Comme déjà mentionné, dans 90% des cas, les enfants souffrent de cette maladie. Si elle n'est pas traitée, la maladie peut être extrêmement dangereuse. C'est pourquoi il est important de consulter un médecin à temps, car seul un spécialiste peut diagnostiquer une pneumonie virale chez un enfant.

Les symptômes chez les enfants correspondent au tableau clinique de la maladie chez les adultes. Bien que les premiers signes puissent facilement être confondus avec la grippe ou une autre maladie respiratoire aiguë, certaines caractéristiques peuvent néanmoins être notées.

Par exemple, contrairement à ARVI, la température pendant la pneumonie ne se normalise pas après 1-2 jours. En outre, l’enfant peut observer un essoufflement perceptible. Une fièvre sévère chez les bébés peut provoquer des crampes et une perte de conscience. Dans les formes graves de la maladie, vous pouvez voir que lorsque vous inspirez, la poitrine du bébé est aspirée (normalement, elle devrait s’agrandir).

Dans tous les cas, la pneumonie virale aiguë chez les enfants est une raison pour consulter un médecin dès que possible. Le manque de soins médicaux peut entraîner des complications, en particulier chez les patients pédiatriques.

Pneumonie grippale et ses caractéristiques

La cause la plus fréquente de pneumonie est le virus de la grippe. Le tableau clinique de cette maladie est plutôt caractéristique: forte augmentation de la température, apparition de symptômes d'intoxication, ainsi qu'une toux sèche, au cours de laquelle les crachats muqueux commencent à se séparer.

Mais il existe également une forme hémorragique assez spécifique de pneumonie grippale, considérée comme extrêmement dangereuse. Les symptômes apparaissent brusquement et l'état du patient s'aggrave rapidement. Dans l'écoulement des expectorations, vous pouvez remarquer le mélange de sang. Dans les cas graves, cette maladie s'accompagne d'un œdème pulmonaire, du développement d'une insuffisance respiratoire et parfois d'un coma.

Pneumonie causée par d'autres virus

Souvent, d'autres virus provoquent le développement d'une inflammation et les symptômes de la maladie peuvent dépendre de la nature de l'agent pathogène:

  • Avec le parainfluenza, le tableau clinique est similaire à celui de la pneumonie grippale, mais les symptômes sont plus faibles et l’état du patient n’est pas aussi grave.
  • Si les adénovirus sont à l'origine d'une inflammation, la maladie se caractérise par une fièvre persistante, des ganglions lymphatiques enflés dans le cou, ainsi que par une toux prolongée, une inflammation de la trachée, une hémoptysie, une conjonctivite.
  • Avec la pneumonie respiratoire syncytiale, il existe une augmentation persistante de la température corporelle, ainsi qu'une douleur thoracique intense.

Méthodes de diagnostic modernes

Bien sûr, en présence des symptômes ci-dessus devrait voir immédiatement un médecin. Lors de l'examen, le spécialiste doit savoir exactement quelles violations concernent le patient. Après un examen physique, le médecin vous prescrira des tests supplémentaires qui vous aideront à poser un diagnostic précis.

La radiographie est une étude obligatoire en cas de suspicion de pneumonie: sur les photos, vous pouvez voir les modifications interstitielles dans le tissu pulmonaire. De plus, des échantillons de sang doivent être prélevés. Une analyse générale confirmera la présence d'un processus inflammatoire. Également dans le sang des patients augmente le nombre de titres d'anticorps dirigés contre certains virus.

Parfois, on prélève des échantillons de mucus dans le nez et le pharynx. À l'avenir, ils sont examinés par immunofluorescence.

Quel traitement offre la médecine moderne?

La pneumonie virale chez l'adulte et l'enfant nécessite un traitement approprié. Pour commencer, le médecin examinera la question de l'hospitalisation. Le traitement des nouveau-nés, des personnes âgées ainsi que des patients atteints de maladies cardiovasculaires graves doit être traité à l'hôpital. Avec une évolution légère de la maladie, il est possible de mener un traitement ambulatoire à domicile.

Pour commencer, il convient de noter que le patient a besoin de repos au lit et d’une bonne nutrition. Une boisson chaude également abondante est extrêmement importante - elle accélère le processus d’excrétion des toxines du corps.

Dans les premières 48 heures suivant l'apparition de la maladie, il est recommandé de prendre des médicaments antiviraux, par exemple, Ingavirin, Tamiflu (si on parle de pneumonie grippale) ou Acyclovir (utilisé si l'agent pathogène est le virus de la varicelle).

La thérapie antivirale n'est pas le seul événement réalisé avec une maladie appelée "pneumonie virale". Le traitement comprend également des antipyrétiques, tels que le nurofen ou le paracétamol, qui non seulement supprime la fièvre, mais ont également un effet anti-inflammatoire et analgésique.

Afin de faciliter le processus de décharge des expectorations, des expectorants sont utilisés tels que "Lasolvan", "Fluditek", "Bronhikum", "Ambrobene". Si la pneumonie virale est compliquée par une infection bactérienne, des antibiotiques sont également inclus dans le traitement.

Des complications sont-elles possibles?

La pneumonie virale est une maladie grave. Si le patient recevait des soins médicaux de haute qualité, les prévisions sont plutôt favorables. Les complications ne surviennent que lors du refus du traitement ou dans des formes particulièrement graves de la maladie.

Les complications les plus courantes incluent la destruction pulmonaire. Dans certains cas, la pneumonie contribue au développement de la pleurésie - une maladie accompagnée d'une inflammation des membranes de la plèvre. Parfois, les patients développent une insuffisance cardiopulmonaire.

Précautions préventives

Il existe certaines recommandations, à la suite desquelles il est possible de réduire le risque de développer une forme virale de pneumonie. Tout d'abord, les médecins conseillent de se faire vacciner contre la rougeole et la grippe. Si possible, essayez d'éviter le contact avec des personnes infectées. Dans des conditions épidémiologiques défavorables, il est nécessaire de réduire au minimum le temps passé dans les lieux publics ou de porter un équipement de protection individuelle, par exemple un masque médical.

Naturellement, il faut veiller à renforcer le système immunitaire - surveiller la nutrition, faire de l'exercice, raffermir le corps, prendre des complexes multivitaminiques, etc. Comme dans tout autre cas, il est important de suivre les règles d'hygiène personnelle. Et n'oubliez pas que la pneumonie virale nécessite un traitement approprié, n'ignorez donc pas les conseils d'un médecin.

Pneumonie virale: symptômes et traitement

Pneumonie virale - les principaux symptômes:

  • Mal de tête
  • Crampes
  • Douleur abdominale
  • Fièvre
  • Essoufflement
  • Vomissements
  • Des frissons
  • Douleur à la poitrine
  • Toux
  • Maux de gorge
  • Nez qui coule
  • Yeux rouges
  • Perte de conscience
  • Flegme avec du sang
  • Douleur musculaire
  • Insuffisance respiratoire
  • Le bleu de la peau
  • Douleurs articulaires
  • Bouts des doigts bleus

L'inflammation du poumon d'étiologie virale est en pratique médicale le nom de pneumonie virale. Le plus souvent, cette pathologie se développe dans l'enfance et chez l'adulte, lorsque le virus est exercé sur le corps, la pneumonie se mélange et devient virale et bactérienne. Cela est dû au fait que le virus affaiblit les fonctions de protection de l'organisme, ce qui a pour conséquence que l'infection bactérienne se multiplie librement et provoque une inflammation du tissu pulmonaire.

Les symptômes

La pneumonie virale a des symptômes prononcés et s'accompagne du développement du syndrome de la douleur. Si une personne a développé une pneumonie virale, les symptômes de la maladie n'apparaissent pas immédiatement, car sa période d'incubation est de plusieurs jours. Dans ce cas, les premières manifestations cliniques de la pathologie sont:

  • une forte augmentation de la température corporelle à des niveaux élevés;
  • maux de gorge et douleurs à la poitrine;
  • mal de tête;
  • frissons et essoufflement;
  • toux improductive;
  • le nez qui coule peut apparaître.

Cette condition dure plusieurs jours, puis la toux devient humide, avec des expectorations sanglantes.

Les premiers jours de la maladie sont les plus graves - le patient se plaint de symptômes tels que douleurs aux articulations, douleurs musculaires, rougeur de la sclérotique, frissons et maux de tête, c’est-à-dire des symptômes d’intoxication grave. Les patients ont le visage et le bout des doigts bleus, ainsi que des douleurs et un essoufflement. À l'auscultation, on entend des râles humides dans l'organe affecté.

La pneumonie virale chez les enfants provoque des symptômes similaires, mais d’autres symptômes sont absents chez l’adulte. En particulier, les enfants peuvent ressentir des douleurs abdominales, des vomissements, une violation de la profondeur et du rythme respiratoire, jusqu'à un arrêt complet. De plus, les jeunes enfants s'évanouissent souvent ou sont dérangés par une température élevée et même des crises se développent.

La durée de la maladie dans la pneumonie légère et modérée est d'environ 20 jours. Dans les cas graves, le patient doit être réanimé.

Raisons

L'infection par des virus se produit par l'intermédiaire de gouttelettes en suspension dans l'air, c'est-à-dire qu'une personne les inhale avec l'air. Chez les enfants, cette maladie est le plus souvent causée par un adénovirus ou un virus de la grippe et parainfluenza.

Chez les adultes, la pneumonie virale résulte de l'exposition au virus de la varicelle et des virus grippaux A et B. De plus, comme mentionné ci-dessus, une infection bactérienne se joint au virus, de sorte que les manifestations de pneumonie virale chez l'adulte sont similaires à celles de la forme bactérienne. Le cytomégalovirus et le virus de l'herpès simplex peuvent également causer une pneumonie virale chez l'adulte. Dans ce cas, le tableau clinique de la maladie est très grave.

Selon l'agent infectieux, la période d'incubation de la pneumonie virale peut varier. Par exemple, si un virus parainfluenza est infecté, la période de latence est de 2 à 4 jours et si un virus respiratoire syncytial est entré dans le corps, la maladie peut ne pas se manifester avant une semaine. En moyenne, la période de latence dure 1 à 3 jours, après quoi apparaissent les premiers signes de la maladie.

Diagnostics

Le diagnostic de la maladie repose sur un examen externe, l'anamnèse, l'auscultation et la percussion. De plus, le patient doit passer des rayons X qui permettront d'identifier les lésions dans les poumons et de déterminer le stade de la maladie. Une analyse sanguine clinique générale est également prescrite chez les patients présentant une leucocytose et une augmentation du nombre de neutrophiles poignardés.

Caractéristiques du traitement

Le traitement de la pneumonie virale consiste à utiliser des médicaments antiviraux. Les plus efficaces aujourd'hui sont des médicaments tels que:

  • La Rimantadine;
  • L'amantadine;
  • Zanamivir et autres.

En aucun cas, le traitement avec des médicaments antibactériens dans cette pathologie n'est autorisé, car cela entraîne une diminution de l'immunité et une détérioration de l'état du patient.

Notez qu'en cas de maladie bénigne, le traitement peut être ambulatoire et la maladie de degré modéré à sévère peut être traitée de manière permanente. Les enfants en bas âge, ainsi que les personnes ayant un corps affaibli par des maladies antérieures, sont dans tous les cas traités sous la surveillance d'un médecin dans un hôpital. Le traitement implique également le renforcement de l'immunité. Les patients doivent donc prendre des préparations vitaminées et des immunostimulants.

Prendre des médicaments dépend des symptômes. Ainsi, quand on tousse, on prescrit des médicaments expectorants qui peuvent éclaircir les expectorations. Les antipyrétiques sont indiqués lorsque la température corporelle dépasse 38,5 degrés et les bronchodilatateurs sont prescrits pour éliminer les spasmes des bronches.

Il est obligatoire de prendre des antihistaminiques et des probiotiques qui aident à maintenir la microflore intestinale. Les médicaments antibactériens sont rares, mais sont évacués, principalement dans les cas où la pneumonie virale est compliquée par une infection bactérienne, confirmée par des tests de laboratoire. Dans certains cas, le traitement implique une oxygénation (lorsque la respiration autonome du patient est difficile).

La prévention de la pathologie est attentive aux autres et à vous-même. Pendant les périodes d’épidémie, il est nécessaire d’être moins dans les endroits surpeuplés, de se laver les mains régulièrement et de se rincer le nez ou de se rincer la bouche avec une solution saline. De plus, la vaccination annuelle contre le virus de la grippe a un bon effet préventif.

Si vous pensez que vous avez une pneumonie virale et les symptômes caractéristiques de cette maladie, les médecins peuvent vous aider: médecin généraliste, pédiatre, pneumologue.

Nous vous suggérons également d'utiliser notre service en ligne de diagnostic des maladies, qui sélectionne les maladies possibles en fonction des symptômes entrés.

La grippe H1N1 ou «grippe porcine» est une maladie virale aiguë qui affecte les adultes et les enfants. Le nom "grippe porcine" est dû à sa première manifestation chez les animaux domestiques. En particulier, précisément les porcs. À l’origine, la grippe H1N1 n’était caractéristique que pour les États-Unis, l’Afrique et le Japon. Récemment, la grippe porcine en Russie est également devenue un mal assez commun. Le plus grand danger de la maladie est que le virus est capable de muter. Aucune exception fatale.

La méningite séreuse est un processus inflammatoire aigu qui se développe dans la pie-mère. Dans certains cas cliniques, le processus inflammatoire peut affecter la moelle épinière. Dans le groupe de risque principal, les enfants de moins de 10 ans. En effet, le système immunitaire à cet âge ne peut pas résister à un virus de cette nature. Mais la maladie peut être diagnostiquée chez l'adulte.

La grippe est une maladie infectieuse aiguë sévère caractérisée par une toxicose grave, des symptômes catarrhaux et des lésions bronchiques. La grippe, dont les symptômes se manifestent chez les hommes, quels que soient leur âge et leur sexe, se manifeste chaque année sous la forme d’une épidémie, le plus souvent pendant la saison froide, et environ 15% de la population mondiale est touchée.

La pneumonie atypique est un processus inflammatoire dans les poumons, dont l'étiologie n'est pas typique. En d'autres termes, la maladie n'est pas causée par des bactéries, principalement des cocci, comme c'est le cas dans les cas de pneumonie classique, mais par des micro-organismes et des virus.

L'infection à entérovirus est un groupe de maladies infectieuses aiguës qui affecte non seulement les adultes mais également les enfants. Une caractéristique de ce trouble est que les entérovirus se multiplient initialement dans le tube digestif, mais ne provoquent pas l'expression de symptômes de maladies intestinales. Le deuxième lieu de localisation de la reproduction des bactéries est les muqueuses des organes respiratoires. Souvent, les bactéries se propagent et infectent la peau, le cœur, la moelle épinière ou le cerveau. L'activité des virus peut entraîner une détérioration grave de la santé de l'enfant, ainsi qu'une indisposition mineure. La période d'incubation varie de deux à trente jours, mais ne dépasse souvent pas une semaine. Les enfants ou les jeunes sont souvent touchés.