Méthodes traditionnelles dans le traitement de l'emphysème pulmonaire

L'emphysème pulmonaire est une maladie pulmonaire obstructive qui peut avoir des effets irréversibles. Cette pathologie est considérée comme très dangereuse, si elle n'est pas traitée correctement, elle peut entraîner de nombreuses complications. Le traitement est toujours complexe, on utilise des médicaments, des préparations de vitamines et certaines recettes de la médecine traditionnelle. Il n'est pas recommandé d'utiliser uniquement des infusions et des décoctions d'herbes pour le traitement, car cela ne produira aucun effet. Le traitement de l'emphysème avec des remèdes populaires n'est possible qu'en association avec des médicaments et sur recommandation du médecin traitant.

Mécanisme de développement de la maladie

L'emphysème des poumons est caractérisé par un fort étirement des alvéoles. Pour cette raison, la teneur en air dans le tissu pulmonaire devient trop élevée. Cela conduit à une perturbation du métabolisme et du dioxyde de carbone.

Cette pathologie est le plus souvent diagnostiquée chez les personnes âgées. L'emphysème chez les jeunes entraîne souvent une perte d'efficacité partielle ou totale. Les jeunes atteints de cette maladie deviennent souvent handicapés.

La maladie peut se présenter sous deux formes différentes:

  1. Bullous - tissu pulmonaire endommagé est lié à la santé.
  2. Diffuse - le processus pathologique affecte tout l'organe respiratoire.

L'emphysème survient pour diverses raisons. Les facteurs provocants sont une mauvaise écologie, des conditions de travail néfastes et le tabagisme. Un rôle important dans l'apparition de la maladie joue et l'hérédité. Mais la principale cause de la pathologie du médecin est considérée comme une bronchite fréquente.

À mesure que la maladie progresse, de tels symptômes caractéristiques apparaissent chez une personne:

  • essoufflement grave;
  • cyanose de la peau et des muqueuses;
  • une augmentation marquée de la taille de la poitrine;
  • réduction des mouvements respiratoires du diaphragme;
  • expansion et saillie des espaces intercostaux.

Il devient difficile pour une personne de respirer, à cause de cela, la performance diminue. Il y a léthargie, apathie et dégradation de la qualité du sommeil.

Les complications les plus dangereuses de l'emphysème sont le pneumothorax, ainsi que les défaillances cardiaques et respiratoires.

Caractéristiques du traitement

Traiter l'emphysème pulmonaire avec les méthodes traditionnelles et traditionnelles. Seul le médecin doit déterminer le protocole de traitement de cette affection. En fonction de la gravité de l'évolution de la maladie et de la forme d'emphysème, il est déterminé où le traitement peut être effectué à l'hôpital ou à domicile.

Les mesures prises à temps ne permettront pas à la maladie de progresser. Grâce au traitement, tous les symptômes d’insuffisance respiratoire empêchant une personne de vivre peuvent être éliminés. Les principaux domaines de traitement sont:

  • Normalisation de la perméabilité des bronches.
  • Dilution des expectorations visqueuses et soulagement de son expectoration.
  • Suppression de la microflore bactérienne, si la cause de la maladie est devenue une infection.
  • Élimination des symptômes d'insuffisance respiratoire.

Si les méthodes de traitement conservatrices ne donnent pas d’effet, faites appel à une intervention chirurgicale au cours de laquelle le tissu pulmonaire endommagé est retiré. Cette méthode est indiquée pour la forme bulleuse de la maladie.

Dans l'emphysème, le tissu pulmonaire subit des modifications irréversibles, il est donc impossible de guérir complètement cette maladie.

Traitement de recettes populaires

La durée du traitement médicamenteux ne dépasse généralement pas 4 semaines, et le traitement avec des recettes de médecine traditionnelle peut être presque toujours. Ce sont les décoctions et les teintures d'herbes médicinales qui aident le malade à se sentir bien et à mener une vie bien remplie.

Les préparations à base de plantes contribuent à l'expansion de la lumière des bronches, facilitent le retrait des expectorations, activent la fonction respiratoire et aident à augmenter les défenses de l'organisme.

L'ail

Le moyen le plus efficace de traiter l'emphysème est le médicament à l'ail. Pour préparer prendre:

  • 10 grosses têtes d'ail;
  • 1 litre de miel liquide;
  • 10 citrons, taille moyenne.

Les citrons sont lavés et pelés, après quoi le jus en est extrait. L'ail est pelé et haché finement, vous pouvez le râper. Le jus d'ail et la bouillie sont bien mélangés avec du miel, placés dans un bocal en verre et placés dans un endroit sombre pendant une semaine. Après la perfusion, prendre 1 cuillerée à thé 4 fois par jour.

Le médicament à l'ail et au citron est pris avec prudence en cas de forte acidité de l'estomac, ainsi que dans d'autres pathologies du tube digestif.

Inhalation à l'ail

Pour préparer prendre 3-4 gousses d'ail, un litre d'eau et 2 cuillères à café de bicarbonate de soude. De l'eau est versée dans une grande casserole et amenée à ébullition, du soda y est dissous et de l'ail pré-râpé dans une petite râpe est ajouté. Après cela, inclinez votre tête sur le récipient contenant la composition, courez-la avec une grande serviette ou un tapis et respirez les vapeurs.

Les huiles essentielles à l'ail contribuent à l'expansion de la lumière des bronches et à la purification des voies respiratoires de la microflore pathogène. La soude ramollit les muqueuses et facilite la respiration. Les procédures sont effectuées 1 fois par jour, la durée ne dépasse pas 15 minutes.

Lors de l'inhalation de vapeur, il est nécessaire d'inspirer avec le nez et d'expirer par la bouche.

Pommes de terre

Les pommes de terre vertes sont coupées, lavées à l'eau courante, écrasées et égouttées. Commencez à boire ½ c. À thé par jour, puis augmentez progressivement le volume. Au bout d'une semaine et demie, la dose quotidienne de jus devrait être égale à un demi-verre.

Compresse aux pommes de terre

Plusieurs pommes de terre de taille moyenne sont bouillies dans leurs uniformes. La pomme de terre chaude est coupée en deux et la coupe est enduite d'huile de chèvre ou de pommade à la térébenthine. Ensuite, la coupe appliquée sur la poitrine et incubé jusqu'à refroidissement. Le patient doit être recouvert de chaleur afin que les pommes de terre restent au chaud plus longtemps. Cette procédure est bonne à faire au coucher.

Vous ne pouvez pas mettre de compresses sur la zone du coeur. Cela peut avoir des conséquences graves.

Décoction aux herbes

Pour préparer un médicament efficace, vous devez prendre les ingrédients suivants:

  • Adonis Herbe - 1 cuillère à café.
  • Cumin et fenouil - 1 c.
  • Prêle herbe - 2 cuillères à café.

Tous les composants sont soigneusement mélangés, prenez une cuillère à soupe complète de la collection résultante et endormez-vous dans un thermos. Versez un verre d'eau bouillante, puis insistez pendant environ une heure. Prenez cette composition est nécessaire pour 1/3 tasse, 3 fois par jour.

Fleurs de sarrasin

3 cuillères à soupe de fleurs de sarrasin versez 0,5 litre d'eau bouillante et amenez à ébullition. Laissez ensuite insister quelques heures. Filtrer et prendre jusqu'à 4 fois par jour pour un demi-verre. Pour améliorer le goût du bouillon, vous pouvez ajouter un peu de miel.

Le miel doit être utilisé avec prudence par les personnes sujettes aux allergies.

Collection avec genévrier

Pour la préparation de ce bouillon, vous devez prendre une cuillère à thé de baies de genièvre, les mêmes racines de pissenlit râpées et 2 cuillerées à thé de boutons de bouleau. Tous les composants sont mélangés et mesurent une cuillère à soupe. Cette quantité de collection s'endort dans un thermos et verse un verre d'eau fraîchement bouillie. Insister sur environ une heure.

Prenez une infusion de 1/3 tasse au moins 4 fois par jour. Buvez le médicament devrait être une heure après avoir mangé. Le traitement dure au moins 3 mois.

Romarin

Une cuillère à thé de romarin sauvage broyé verse 0,5 litre d'eau bouillante et insiste pour l'heure dans un endroit chaud. Vous devez boire cette infusion dans un demi-verre, deux fois par jour.

Il faut se rappeler que le romarin sauvage appartient aux plantes toxiques, il est donc impossible de dépasser la dose de bouillon.

Radis noir

La racine est bien lavée avec une brosse et pelée. Ensuite, frotter sur une râpe fine et presser le jus.

Le jus obtenu est mélangé avec du miel liquide à raison de - pour chaque 50 grammes de jus, 2 cuillères à soupe de miel.

Utilisez le médicament résultant 2 fois par jour dans une cuillère à soupe. Buvez la composition avant de manger.

Vous pouvez préparer une composition thérapeutique d'une autre manière. Prenez un gros radis, découpez le milieu et remplissez le trou avec du miel. Après quelques heures, vous pouvez prendre la composition qui s'est formée à l'intérieur de la racine.

Jus de carotte

Dans un verre de lait entier chaud et chauffé, diluez une cuillère à soupe de jus de carotte fraîchement pressé. Prenez cette boisson devrait être un verre pendant un mois, assurez-vous de jeûner. Préparez la boisson médicinale immédiatement avant utilisation.

Tisane

2 cuillères à café d'herbes de menthe, de thym et de sauge sont mélangées et versées dans un thermos. Versez les herbes dans un verre d'eau bouillante, puis laissez infuser quelques heures. Buvez ce thé pour 1/3 tasse, 3 fois par jour, après un repas.

Persil et chélidoine

Prenez une cuillère à café de persil haché et la même herbe chélidoine. Ajoutez 4 c. À thé d'herbe à la busserole. Les matières premières végétales sont versées dans 0,5 litre d’eau, portées à ébullition et infusées pendant 20 minutes. Buvez un verre de décoction, 2 fois par jour, avant les repas.

Massages

Dans le traitement de l'emphysème, le massage thérapeutique donne un bon résultat. Il contribue à l'expansion de l'arbre bronchique et facilite l'élimination des expectorations.

Le plus efficace est l'acupression, qui affecte certains points actifs. La durée du massage ne dépasse généralement pas 10 interventions, mais après une pause, elle peut être répétée.

Le massage ne se fait pas à haute température, ni lors de l'exacerbation de certaines maladies chroniques.

L'emphysème pulmonaire doit être traité le plus tôt possible. Bien qu'il soit impossible de parvenir à un rétablissement complet, on peut au moins éliminer les symptômes désagréables de cette pathologie et améliorer la qualité de vie du patient.

Emphysème Qu'est ce que c'est Comment traiter?

La respiration assure la capacité et la santé de notre corps, de sorte que les maladies du système respiratoire sont si dangereuses pour chacun de nous. Il existe de nombreuses maladies de ce type: elles affectent différents organes respiratoires et le corps de différentes manières.

L'emphysème des poumons occupe une place particulière dans la longue liste, car les causes de son développement peuvent être des envies de fumer.
le tabagisme ou la bronchite ordinaire, dont beaucoup d'entre nous souffrent plus d'une fois.

Qu'est-ce que l'emphysème?

L'emphysème pulmonaire est une maladie chronique caractérisée par l'étirement des alvéoles (éléments du tissu pulmonaire). De ce fait, le poumon perd sa capacité de contraction et le processus d'échange gazeux est perturbé dans le corps: peu d'oxygène pénètre dans le sang et le dioxyde de carbone est faiblement excrété.

Pendant ce processus, un excès d'air apparaît dans les poumons et n'intervient pas dans le processus d'échange de gaz.
et interfère avec le travail complet des poumons. Les parois des alvéoles sont progressivement détruites, formant des "vides d'air", ce qui conduit à l'expansion de la poitrine.

Progressivement, le thorax prend la forme d'un tonneau, ce qui caractérise le plus souvent les patients atteints d'emphysème. En même temps, les zones de pression étendues sur les tissus sains restants, en raison desquelles la ventilation des poumons est perturbée et le patient essoufflé.

La pression intrapulmonaire augmente, les artères pulmonaires sont comprimées et la pression exercée sur les sections du cœur droit augmente, tandis que le stress augmente constamment.

L'emphysème provoque une privation d'oxygène des tissus et conduit à une insuffisance respiratoire.

Types d'emphysème

L'emphysème pulmonaire est classé selon trois caractéristiques: la configuration du flux, l'origine
et la prévalence.

Par la nature du flux:

  • Aiguë: peut survenir en raison d'un effort physique intense, d'une crise d'asthme bronchique, d'un objet étranger coincé dans le réseau bronchique. L'emphysème aigu nécessite un traitement d'urgence.
  • Chronique: Les poumons changent progressivement, ils sont réversibles à un stade précoce et l’emphysème peut être complètement guéri. Non traité conduit à un handicap.


Par origine:

  • Emphysème primaire: apparaît en raison des caractéristiques innées de l'organisme. C'est une maladie indépendante, elle survient même chez les nouveau-nés et les nourrissons. Mauvais traitement, progresse rapidement.
  • Emphysème secondaire: se manifeste dans la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC). Au début, cela peut passer inaperçu, l'augmentation progressive des symptômes affectant de plus en plus le bien-être du patient et conduisant à une invalidité.

Si la maladie n'est pas traitée, les cavités peuvent occuper des lobes entiers des poumons.

Par prévalence:

  • Forme diffuse (emphysème diffus): la maladie affecte tout le poumon. Dans les formes sévères, une greffe d'organe d'un donneur peut être nécessaire.
  • Forme focale (emphysème local): les modifications ne se produisent que autour des foyers d'autres maladies: tuberculose, cicatrices, au site de blocage bronchique. Les symptômes de l'emphysème secondaire ne sont pas aussi prononcés.

Causes de l'emphysème

D'un point de vue médical, il existe plusieurs causes à l'emphysème. Par exemple, une modification des propriétés d’un surfactant - un mélange de surfactants tapissant l’intérieur des alvéoles, ou une déficience congénitale en alpha-1-antitrypsine.

Pour un patient ordinaire, tous ces facteurs ressemblent à des énigmes, nous nous tournons donc vers la partie ménage de la question.

L'une des principales causes pulmonaires est appelée bronchite chronique et asthme bronchique. Si vous ne diagnostiquez pas ces maladies à temps et ne vous engagez pas sérieusement dans leur traitement, alors l'emphysème deviendra leur résultat inévitable.

Contribuez également au développement de la maladie: tabagisme, pollution de l'air par la poussière et conditions de travail dans lesquelles vous devez inhaler constamment de la poussière de charbon ou des particules d'amiante et de silicium.

Symptômes de l'emphysème

Les principaux symptômes de l'emphysème sont les suivants:

  • essoufflement;
  • cyanose - une teinte bleuâtre de la peau et des muqueuses;
  • une augmentation du volume (forme de tonneau) de la poitrine et une diminution de ses mouvements respiratoires;
  • l'expansion ou le gonflement des espaces intercostaux;
  • expansion ou gonflement des régions supraclaviculaires.

Aux premiers stades de la maladie, le principal symptôme est l'essoufflement à l'effort. Au début, il n’apparaît pas souvent et surtout en hiver, mais commence progressivement à se manifester à n’importe quel moment de l’année et se manifeste rapidement au moindre effort physique et même au repos.

Les changements d'inhalation et d'expiration du patient. Le premier devient court, comme s'il captait l'air, le second - allongé, aux lèvres fermées et aux joues gonflées. Étant donné que la poitrine ne peut pas respirer normalement, les muscles de la poitrine et du cou sont liés au processus.

Pour faciliter la respiration, les patients prennent souvent des poses spéciales. Par exemple, asseyez-vous, penché en avant du torse
et s'appuyant sur les genoux ou le bord du lit. Dans cette position, la ceinture scapulaire est fixée et la respiration devient plus facile.

Une cyanose survient chez les patients atteints de formes particulièrement sévères: la langue, les ongles et les lèvres deviennent bleuâtres. Cela devient particulièrement visible après un effort physique.

Des complications peuvent également survenir avec insuffisance cardiaque et respiratoire, ainsi que pneumothorax.

Traitement et prévention de l'emphysème pulmonaire

Le traitement et la prévention de l'emphysème sont directement liés aux principales causes de la maladie: tabagisme et bronchite.

Aux premiers signes de la maladie, et même mieux avant son apparition, il est nécessaire d'arrêter de fumer. Il s’agit de la méthode principale de prévention et de traitement qui réduit considérablement le risque de développer l’emphysème ou ses complications.

Si vous souffrez de bronchite, vous ne devez pas laisser le traitement suivre son cours. Rappelez-vous que la bronchite non soignée peut se transformer en maladie chronique et ultérieurement en emphysème.

Si vous avez une toux intense et des douleurs à la poitrine, n'essayez pas de vous soigner vous-même. Assurez-vous de consulter votre médecin, car il sera non seulement en mesure de diagnostiquer une bronchite, mais également de vous prescrire un traitement qui empêchera une altération des poumons.

Si votre travail implique l'inhalation de particules nocives telles que l'amiante, le silicium et le charbon, prenez soin de
sur la santé des poumons, vous pouvez, à la fois en consultation avec un spécialiste et de manière indépendante.

Le médecin peut vérifier l’état actuel des poumons, prescrire des méthodes de prévention des maladies des voies respiratoires, telles que l’oxygénothérapie, et surveiller et réagir au moindre changement de l’état de votre système respiratoire.

Vous pouvez vous-même marcher davantage au grand air, ne pas négliger l'activité physique et renforcer les organes du système respiratoire à l'aide d'une gymnastique ou d'exercices sur simulateur respiratoire.

Prenez soin de votre santé, ne laissez pas la récupération suivre son cours, contactez des experts et amenez toujours le traitement jusqu'au bout. Et pour en savoir plus sur la prévention de diverses maladies et sur un mode de vie sain, abonnez-vous à notre blog.

Emphysème

L'emphysème est une maladie caractérisée par une expansion de la poitrine. Le nom de cette maladie chronique vient du mot emphysao - inflate (grec). À la suite de la maladie, les septa situés entre les alvéoles sont détruits et la ramification bronchique finale se dilate. Les poumons gonflent, leur volume augmente et des vides d'air se forment dans les tissus de l'organe. Cela conduit à l'expansion de la poitrine, acquérant une forme de canon caractéristique.

Le mécanisme des lésions pulmonaires dans l'emphysème:

Les alvéoles et les bronchioles s'étirent, augmentent de 2 fois.

Les parois des vaisseaux sanguins deviennent plus minces, les muscles lisses sont étirés. En raison de la désolation des capillaires, la nourriture dans les acini est perturbée.

L'excès d'air dans la lumière alvéolaire n'est pas représenté par l'oxygène, mais par le mélange gazeux évacué à haute teneur en dioxyde de carbone. En raison de la diminution de la surface d’échange gazeux entre l’oxygène du sang et de l’air, il y a un manque d’oxygène;

Le tissu pulmonaire sain est soumis à la pression exercée par les zones étendues, la ventilation de cet organe est perturbée par l'apparition d'un essoufflement et d'autres symptômes de la maladie.

Il en résulte une augmentation de la pression intrapulmonaire, ce qui entraîne une compression des artères pulmonaires. Dans le même temps, les parties droites du cœur subissent une augmentation constante de la charge afin de surmonter cette pression qui sous-tend la restructuration concomitante du muscle cardiaque sous la forme d'un cœur pulmonaire chronique;

Provoque le manque d'oxygène dans les tissus et les signes d'insuffisance respiratoire.

En parlant de la pathogenèse de l’emphysème dans sa version classique, on peut la caractériser comme suit: une violation de la sortie d’air prévaut sur une violation de son entrée dans les alvéoles. En conséquence, l'air pénètre dans les poumons et ne peut pas en sortir dans le même volume. Aux derniers stades du processus, la fonction d'inhalation et la fonction d'inhalation en souffrent. Les poumons sont constamment gonflés et contiennent de l'air à haute pression avec une concentration élevée de dioxyde de carbone. Ils semblent être arrêtés par l'acte de respirer.

Contenu de l'article:

Causes de l'emphysème

Les causes de cette pathologie sont divisées en deux groupes.

Violation de l'élasticité et de la résistance du tissu pulmonaire:

Caractéristiques structurelles congénitales du tissu pulmonaire. La pression dans les alvéoles augmente en raison de l'effondrement des bronchioles dû à des anomalies congénitales.

Perturbation de l'équilibre hormonal. Les muscles lisses des bronchioles perdent leur capacité à diminuer en raison d'un déséquilibre entre les œstrogènes et les androgènes. La conséquence en est l'étirement des bronchioles et la formation de vides dans le parenchyme des poumons.

Inhalation d'air pollué avec fumée de tabac, poussière de charbon, smog, toxines. Les impuretés les plus dangereuses sont les oxydes de soufre et d'azote - sous-produits du traitement du carburant automobile et les émissions des centrales thermiques. Des microparticules de ces composés se déposent sur les parois des bronchioles. Ils affectent les vaisseaux pulmonaires qui nourrissent les alvéoles, endommagent l'épithélium cilié, activent les macrophages alvéolaires. De plus, le niveau de neutrophiles et d'enzymes protéolytiques, entraînant la destruction des parois des alvéoles, augmente.

Déficit congénital en alpha-1 antitrypsine. Cette pathologie conduit à ce que les enzymes protéolytiques acquièrent des fonctions inhabituelles - au lieu de détruire les bactéries, elles détruisent les parois des alvéoles. En règle générale, l'alpha-1 antitrypsine devrait neutraliser ces manifestations immédiatement après leur apparition.

Changements d'âge. La circulation sanguine d'une personne âgée subit des modifications extrêmes: la sensibilité aux toxines de l'air augmente. Chez les personnes âgées, le tissu pulmonaire récupère plus lentement après une pneumonie.

Infections des voies respiratoires. En cas de pneumonie ou de bronchite, le système immunitaire stimule l'activité des cellules protectrices: les macrophages et les lymphocytes. Un effet secondaire de ce processus est la dissolution de la protéine dans les parois des alvéoles. De plus, les caillots de crachats ne permettent pas à l'air de sortir des alvéoles, ce qui entraîne l'étirement des tissus et le débordement des sacs alvéolaires.

Augmentation de la pression dans les poumons:

Risques professionnels. Les coûts de la profession des instruments à vent, souffleurs de verre - augmentation de la pression atmosphérique dans les poumons. Une exposition prolongée à ces risques entraîne une altération de la circulation sanguine dans les parois des bronches. En raison de la faiblesse des muscles lisses de l'air reste dans les bronches, la partie suivante est ajoutée lors de l'inhalation. Cela conduit à l'apparition de cavités.

Bronchite obstructive chronique. Avec cette pathologie, la perméabilité des bronchioles est altérée. L'air expiré ne sort pas complètement des poumons. Pour cette raison, les alvéoles et les petites bronches sont étirées, avec le temps, des cavités apparaissent dans les tissus pulmonaires.

Bloquer une lumière bronchique avec un corps étranger. Il provoque une forme aiguë d'emphysème, car l'air ne peut pas s'échapper de ce segment du poumon.

La raison exacte de l'apparition et du développement de cette pathologie n'a pas encore été établie. Selon les scientifiques, plusieurs facteurs influent sur l'apparition de l'emphysème.

Signes et symptômes de l'emphysème

Cyanose - le bout du nez, les lobes des oreilles et les ongles deviennent de couleur bleuâtre. Avec le développement de la maladie, la peau et les muqueuses deviennent pâles. La raison en est que les petits capillaires ne sont pas remplis de sang, la faim en oxygène est enregistrée.

Dyspnée à caractère expiratoire (avec difficulté à exhaler). Léger et imperceptible au début de la maladie, il progresse encore. Il se caractérise par une difficulté, une expiration par étapes et une inspiration douce. En raison de l'accumulation de mucus, l'expiration est longue et gonflée. Différenciation de l'essoufflement en cas d'insuffisance cardiaque - n'augmente pas dans la position couchée.

Travail intense des muscles qui assurent la respiration. Pour assurer le travail des poumons à l'inspiration, les muscles qui abaissent le diaphragme et les côtes levées sont intensément sollicités. Lors de l'expiration, le patient contracte les muscles abdominaux en soulevant le diaphragme.

Gonflement des veines du cou. Se produit en raison d'une augmentation de la pression intrathoracique lors de la toux et de l'expiration. En cas d'emphysème, compliqué d'une insuffisance cardiaque, les veines du cou gonflent et inspirent.

Le teint rosé pendant une quinte de toux. En raison de ce symptôme, les patients atteints d’emphysème ont été surnommés «cornemuseur rose». La quantité de décharge quand la toux est faible.

Perte de poids Le symptôme est associé à une activité excessive des muscles qui respirent.

L'augmentation de la taille du foie, son omission. Se produit en raison de la stagnation du sang dans les vaisseaux du foie et de l'omission du diaphragme.

Changements dans l'apparence. Apparaissent chez les patients atteints d'emphysème chronique à long terme. Signes: cou court, fosses supraclaviculaires saillantes, buse thoracique, affaissement de l'abdomen, espaces intercostal aspirés par l'inspiration.

Types d'emphysème

La classification de l'emphysème se divise en plusieurs catégories.

Par la nature du flux:

Épicé Cela peut entraîner un effort physique important, une crise d'asthme bronchique, un corps étranger pénétrant dans le réseau bronchique. Il y a un gonflement des poumons et une extension excessive des alvéoles. L'emphysème aigu est réversible, mais nécessite un traitement urgent.

Chronique. Les changements dans les poumons se produisent progressivement. Au début, une guérison complète peut être obtenue. Non traité conduit à un handicap.

Emphysème primaire. L'origine est associée aux caractéristiques innées de l'organisme. C'est une maladie indépendante, elle est diagnostiquée même chez les nouveau-nés et les nourrissons. Mauvais traitement, progressant à un rythme accéléré.

Emphysème secondaire. L'origine est associée à la présence d'une maladie pulmonaire obstructive sous une forme chronique. L'apparition de la maladie peut passer inaperçue, l'augmentation des symptômes conduit à une invalidité. Si la maladie n'est pas traitée, la taille des cavités apparentes peut être importante, occupant des lobes entiers des poumons.

Forme diffuse. Les dommages aux tissus et la destruction des alvéoles se produisent dans tout le tissu pulmonaire. Les formes graves de la maladie peuvent entraîner la transplantation d'un organe du donneur.

Forme focale Des modifications du parenchyme sont diagnostiquées autour des foyers de tuberculose, des cicatrices, du site de colmatage bronchique. Les symptômes de l'emphysème sont moins prononcés.

Par caractéristiques anatomiques, par rapport aux acini:

Forme panacinaire (vésiculaire, hypertrophique). Diagnostiqué chez les patients atteints d'emphysème sévère. Il n'y a pas d'inflammation, il y a une insuffisance respiratoire. Il n'y a pas de tissu sain entre les acini endommagés et gonflés.

Forme centrilobulaire. Les processus destructifs affectent la partie centrale de l'acini. En raison de l'expansion de la lumière des bronches et des alvéoles, un processus inflammatoire se développe. En grande quantité, le mucus est sécrété. Il existe une régénération fibreuse des parois des acini endommagés. Parenchyme pulmonaire intact entre les zones qui ont été détruites, exerce ses fonctions sans changement.

Periacinar (parasépital, distal, périlobulaire). Se développe avec la tuberculose, sous cette forme, les divisions extrêmes de l'acinus près de la plèvre sont affectées. Peut entraîner une complication - rupture de la région affectée du poumon (pneumothorax).

Forme à proximité. Il se caractérise par des symptômes mineurs, se manifeste près des foyers fibreux et des cicatrices dans les poumons.

Forme bulleuse (blister). Des bulles (ampoules) de 0,5 à 20 cm de diamètre se forment près de la plèvre ou dans tout le parenchyme et se produisent sur le site des alvéoles endommagées. Ils peuvent être déchirés, infectés, pressés dans les tissus environnants.

Forme Intersionalnaya (sous-cutanée). En raison de la rupture des alvéoles, des bulles d'air se forment sous la peau. Sur les voies lymphatiques et les espaces entre les tissus, ils se déplacent sous la peau de la tête et du cou. Un pneumothorax spontané peut survenir en raison de la rupture de vésicules dans les poumons.

En raison de:

Emphysème sénile. Il se produit en raison de changements dans les vaisseaux liés à l'âge, de violations de l'élasticité des parois des alvéoles.

Emphysème lobaire. Observé chez les nouveau-nés, apparaît en raison de l'obstruction d'une de leurs bronches.

Emphysème bulleux

Sous l'emphysème bulleux des poumons comprendre la violation critique de la structure du tissu pulmonaire, dans laquelle se produit la destruction des septa interalvéolaires. Dans ce cas, une grande cavité est formée, remplie d'air. L'emphysème bulleux peut survenir dans le contexte de l'emphysème général des poumons, constituant l'un des degrés extrêmes de son développement, et dans le tissu de poumon environnant sain. Les processus inflammatoires et suppuratifs transférés dans les poumons, en particulier ceux ayant une évolution chronique (abcès chronique, bronchectasie, foyers tuberculeux), ont contribué à cette transformation bulleuse. Au début, le mécanisme de son apparition est le caractère de vicaire de l'emphysème, qui se transforme avec le temps en taureau.

Si l'emphysème bulleux est représenté par des taureaux isolés à la surface des poumons, la personne ne connaît généralement pas son existence. Il n'est pas disponible pour le diagnostic, même avec un examen radiographique. La situation est assez différente avec de multiples bulles sur toute la surface du tissu pulmonaire. Ces patients présentent tous les symptômes de l'emphysème, y compris des signes d'insuffisance respiratoire à des degrés divers.

Le danger de l'emphysème bulleux se produit avec un fort amincissement de la membrane superficielle du taureau. Dans ce cas, le risque extrêmement élevé de sa rupture. Ceci est possible avec des chutes de pression soudaines dans la poitrine (toux, stress physique). Quand une bulle se brise, l'air des poumons pénètre rapidement dans la cavité pleurale. Il y a une condition dangereuse appelée pneumothorax. Simultanément, l'air accumulé dans la cavité pleurale crée une pression élevée qui serre le poumon atteint. Si le défaut du tissu pulmonaire est suffisamment important, il ne peut pas se fermer tout seul, ce qui entraîne un flux d'air continu dans la cavité pleurale. Lorsque son niveau devient critique, il commence à couler dans le médiastin et le tissu sous-cutané, ce qui provoque le développement de sous-cutané et d'emphysème du médiastin. Ceci est très dangereux car cela peut entraîner une insuffisance respiratoire décompensée et un arrêt cardiaque.

Diagnostic de l'emphysème pulmonaire

Examen par un médecin

Dès les premiers symptômes ou la suspicion d’emphysème des poumons du patient, un pneumologue ou un thérapeute examine.

L'enquête est la suivante:

La première étape est la collecte de l'anamnèse. Sujets approximatifs de questions au patient:

Combien de temps dure la toux?

Le patient fume-t-il? Si oui, combien de temps consomme-t-il chaque jour?

Y a-t-il un essoufflement?

Comment le patient se sent pendant l'effort;

La percussion est une technique spéciale consistant à taper sur la poitrine avec les doigts de la main droite dans la paume gauche située sur la poitrine. Symptômes possibles:

Mobilité limitée des poumons;

"Boxed" son sur les zones de légèreté accrue;

Abaisser le bord inférieur des poumons;

La complexité de la détermination des limites du cœur.

Auscultation - écoute de la poitrine avec un phonendoscope. Manifestations possibles de la maladie:

Des sons cardiaques étouffés dus à l’absorption de sons remplis de parenchyme du poumon;

Lorsque vous vous joignez à la bronchite - râles secs;

La tachycardie est une tentative pour compenser le manque d'oxygène du cœur en augmentant la fréquence cardiaque;

Renforcement du deuxième ton du cœur en raison d'une augmentation de la pression artérielle dans la circulation pulmonaire, en signe de lésion de la moitié droite du cœur

Respiration rapide avec une fréquence de 25 respirations ou plus par minute, en signe de surmenage des muscles respiratoires et d'insuffisance respiratoire.

Méthodes instrumentales de diagnostic de l'emphysème

Rayon X - l'étude des poumons avec l'obtention de leur image sur un film spécial utilisant des rayons X. La photo est prise en projection directe, lorsque l'étude est réalisée dans la position du patient face à l'appareil. Lors de l'analyse d'un instantané, le médecin identifie la pathologie des poumons et le stade du processus de propagation. Si nécessaire, clarifiez le diagnostic prescrit par résonance magnétique et tomographie assistée par ordinateur, spirométrie.

Indications d'étude:

Respiration sifflante, bruit de frottement pleural lors de l'écoute de la poitrine,

Tuberculose ou pneumonie suspectée, bronchite, emphysème;

Contre-indications: lactation et grossesse.

L'augmentation des poumons, leur imposition, la compression du médiastin;

La transparence des zones touchées;

Espaces intercostaux étendus;

Modifications du système vasculaire des poumons;

L'omission du bord inférieur des poumons et du diaphragme;

Détection de taureau et de foyers de diffusion.

L'imagerie par résonance magnétique (IRM) des poumons est une étude qui détecte les différences d'absorption des ondes radio par les cellules du corps humain. L'imagerie par résonance magnétique fournit des informations sur la présence de fluide et de foyers de pathologie, l'état des bronches. Pour créer une image complète, des sections de 1 cm d'épaisseur sont créées et un agent de contraste est introduit dans certaines parties du corps. Le manque de recherche - la visualisation précise est entravée par la présence d'air dans les petites bronches et les alvéoles. L'étude est menée dans une demi-heure. L'absence d'exposition rend l'IRM possible pour les femmes enceintes.

Indications pour:

Les symptômes indiquent la présence de kystes, de tumeurs, mais les rayons X ne les ont pas montrés.

Sarcoïdose présumée, lésion de tuberculose pulmonaire;

Ganglions lymphatiques élargis dans la projection des poumons;

Il y a des anomalies du système respiratoire.

Maladies mentales qui empêchent de conserver une position longtemps immobile;

La peur de l'espace clos;

Obésité sévère;

La présence d'implants, de stimulateur cardiaque, pas de fragments distants.

Symptômes d'emphysème, déterminés par IRM:

Bulles et cavités de différentes tailles;

Presser les tissus sains;

Augmenter la quantité de liquide dans la plèvre;

Dommages causés aux alvéoles et à leurs capillaires;

Tomodensitométrie (CT) des poumons. La méthode de tomodensitométrie est basée sur la réflexion des rayons X par les tissus du corps humain. La sortie est une image informatique en couches de la structure des poumons. Pour plus d'informations, entrez l'agent de contraste. La procédure se déroule dans les 20 minutes. Pendant cette période, les poumons sont balayés avec un émetteur de rayons X. L'inconvénient de la méthode est considéré comme une exposition significative du patient.

Correction des données radiologiques;

Emphysème suspecté;

Préparation à la bronchoscopie ou à la biopsie pulmonaire;

Justification de la nécessité de l'opération;

Changement diffus dans le tissu pulmonaire.

Intolérance individuelle à un agent de contraste;

Traitement efficace de l'emphysème

L'emphysème des poumons est une maladie chronique qui se développe sur le fond d'une lésion obstructive d'un arbre bronchique et qui se caractérise par une expansion irréversible des sacs alvéolaires avec la destruction de leur paroi. Les patients signalent un essoufflement et une toux qui ne se prêtent pas au traitement. La pathologie est observée chez 4% de la population mondiale. Le principal contingent de personnes souffrant d'emphysème est constitué de fumeurs de longue date d'hommes âgés de 30 à 60 ans. Cette maladie pulmonaire devient la cause de complications dangereuses et d'invalidité. Il est donc très important de consulter un médecin dès les premiers symptômes pour un diagnostic et un traitement rapides.

Facteurs prédisposants

La survenue d'une pathologie est due à l'impact de 2 raisons principales présentées:

1. Élasticité et durabilité perturbées du tissu pulmonaire:

  • Déficit congénital en alpha-1-antitrypsine (substance qui empêche la destruction des parois des alvéoles par les enzymes protéolytiques).
  • Malformations congénitales des poumons.
  • Inhalation d'air pollué (des substances toxiques endommagent le réseau vasculaire et l'épithélium, provoquant une inflammation et activant des enzymes protéolytiques).
  • Conditions non conventionnelles (altération de l'équilibre œstrogène-androgénique conduit à une diminution de l'élasticité des petites bronches, ce qui provoque une extension excessive de leurs parois et conduit à la formation de bronchectasies).
  • Maladies infectieuses (les expectorations accumulées étirent les alvéoles et les enzymes libérées contribuent à la destruction des parois).
  • Changements dégénératifs (dus à la détérioration de l'apport sanguin).

2. Augmentation de la pression pulmonaire:

  • La maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) se développe en raison d'une ventilation incomplète des alvéoles.
  • Les risques professionnels sont associés à une diminution de l'élasticité des alvéoles et des bronches et à la détérioration de la circulation sanguine en eux.
  • Obstruction de l’arbre pulmonaire (corps étranger, mucus). L'air accumulé dans les alvéoles n'est pas possible de sortir. Ce phénomène entraîne un emphysème aigu.

Selon les médecins, il est impossible de déterminer la cause exacte de l'emphysème. Le développement de cette anomalie combine plusieurs facteurs provoquants qui agissent simultanément.

Symptômes de pathologie

La maladie se caractérise par un polymorphisme des manifestations, qui peuvent être décrites comme suit:

  1. Couleur cyanotique ou cyanotique des lobes d'oreilles, des phalanges des ongles, du bout du nez. Au fil du temps, en raison de l'hypoxie, la peau blanchit.
  2. Essoufflement expiratoire (expiré). Caractérisé par un souffle court et une longue expiration. En position couchée, le symptôme n'augmente pas, contrairement à la dyspnée sur fond de troubles cardiovasculaires.
  3. Augmenter l'intensité du travail des muscles respiratoires auxiliaires (intercostal, diaphragme).
  4. Remplissage excessif des veines du cou (la toux ou l’expiration augmente la pression intrathoracique).
  5. Au moment de tousser, le visage devient rouge, peu de crachats sont séparés. Ces patients sont appelés puffers roses.
  6. Perte de poids.
  7. Hépatomégalie (foie hypertrophié) avec prolapsus. La raison en est que le sang stagne dans le système vasculaire hépatique et que le diaphragme est abaissé pour une meilleure ventilation des poumons.
  8. Changé l'apparence du patient (avec un cours chronique). Un cou court, une poitrine en forme de tonneau, des régions supraclaviculaires saillantes, des doigts et des ongles en forme de baguettes de tambour et des lunettes de montre sont marqués.

Classification des maladies

Selon le moment de l’apparition, l’emphysème est divisé en maladie primaire (c’est une maladie indépendante) et secondaire (se produit lorsqu’il existe des pathologies dans les poumons, telles que la MPOC).

La prévalence du processus est l'emphysème pulmonaire localisé et diffus.

Étant donné le degré de violation de l'acini (poumon), on appelle les formes suivantes de la maladie:

  1. Panlobulaire (panacinarna). Tous les acinus sont touchés.
  2. Centrilobulaire (centroacinar). Centres touchés acini et alvéoles respiratoires.
  3. Périlobulaire (periacinar). La périphérie de l'acini est détruite.
  4. Proche des circonférences (irrégulière / non uniforme).
  5. Bullous (formations bulleuses identifiées).

L'emphysème des poumons du vicaire (observé dans l'organe conservé après le retrait, est une réaction normale du corps) appartient à un groupe séparé.

Diagnostics

L'algorithme permettant d'examiner la présence d'emphysème chez un patient est représenté par les étapes suivantes:

  • Antécédents médicaux de la maladie (plaintes, leur début, dans quelles circonstances, la présence de mauvaises habitudes).
  • Méthodes physiques: percussion: frapper l’organe, déterminer les modifications du son pulmonaire et le déplacement inférieur de la limite inférieure; auscultatoire: à l'écoute des poumons, notez l'affaiblissement de la respiration rapide, la présence de rales sèches et de tachycardie.
  • Diagnostic par rayons X. La méthode permet d'identifier la localisation, la prévalence et le stade de la maladie.
  • IRM du thorax. Avec cette étude, des lésions pathologiques fluides et l'état de l'arbre bronchique sont détectés.
  • CT des poumons. Ce type de diagnostic permet de déterminer la taille, les limites des foyers pathologiques, les zones élargies des bronches et des vaisseaux, la légèreté.
  • La méthode de scintigraphie est réalisée en tant que préparation préopératoire, pour exclure une tumeur et déterminer les modifications vasculaires dans le parenchyme pulmonaire.
  • Spirogramme L'étude aide à identifier les violations de la respiration respiratoire (le contenu de l'air inspiré et expiré).
  • La mesure du débit de pointe sert à déterminer les lésions obstructives de l'arbre bronchique.
  • La composition gazeuse du sang sert à identifier l'hypoxie (manque d'oxygène) et l'hypercapnie (teneur élevée en dioxyde de carbone).
  • OAK (numération globulaire complète). Dans l'emphysème, il y a une augmentation des globules rouges, de l'hémoglobine, de la viscosité du sang, mais l'indicateur ESR est réduit.

Méthodes de traitement

Des médicaments

Pour un contrôle efficace de l'emphysème pulmonaire, le traitement par les médicaments suivants est obligatoire:

  1. Bronchodilatateurs ("Atrovent", "Salbutamol", "Théophylline", "Théopek"). Ils sont prescrits à la fois sous forme de comprimés et sous forme d'inhalateurs (stade sévère de la maladie).
  2. Glucocorticoïdes (Triamcinolone, Prednisolone). Ils ont un effet anti-inflammatoire, réduisent la viscosité du mucus, soulagent le gonflement de la muqueuse bronchique.
  3. Mucolytiques («Bromhexin», «ACC»). Assurer la liquéfaction des expectorations et faciliter leur écoulement.
  4. Antitussif ("Tusupreks", "Libeksin").
  5. Antibiotiques (azithromycine, amoxicilline). L'utilisation de ces médicaments est nécessaire dans le cas du développement de l'emphysème sur fond de maladies inflammatoires des poumons (pneumonie, bronchite).
  6. Complexes multivitaminiques ("Duovit", "Supradin").

Le traitement médicamenteux doit être effectué pendant au moins 3 à 4 semaines sans interruption.

Le soufre est utilisé comme homéopathie dans diverses dilutions.

Pour améliorer l'effet de la thérapie, l'utilisation de méthodes traditionnelles est possible.

Recettes de médecine alternative

Pour traiter l'emphysème pulmonaire à la maison, il existe de nombreux remèdes, les plus efficaces étant:

  1. Infusion de miel et d'ail. L'ail (10 têtes pelées et hachées) avec du miel (1 kilogramme) et du citron (extraire le jus de 10 morceaux) sont mélangés pour obtenir une consistance uniforme. La verrerie et un endroit sombre sont nécessaires pour stocker le mélange. Après 7 jours, prenez le médicament dans 4 cuillères à soupe par jour.
  2. Infusion de miel et d'ail par inhalation. Diluez le soda dans de l’eau et ajoutez le mélange cicatrisant. Une paire d'ail avec du miel améliore l'écoulement des expectorations, vous pouvez utiliser la propolis.
  3. Jus de feuilles de pomme de terre. Il est nécessaire de boire le médicament le premier jour à 0,5 c. À thé, avec une augmentation quotidienne de la dose par demi-cuillère à thé. Après 7 jours, la quantité totale de substance prise à la fois devrait être de 0,5 tasse.
  4. Infusion contenant de la source d’Adonis, du cumin et du fenouil - 1 c. l et prêle des champs - 2 c. l Les herbes exigent un verre d'eau bouillie. Il faut accepter les moyens 3 fois par jour sur 75 ml.
    Sarrasin (3 c. À soupe) Par 0,5 litre d'eau bouillie. Infusion tiède prendre une demi-tasse 4 fois par jour.
  5. Genévrier, racine de pissenlit - 1 c. l et feuilles de bouleau -2 c. l 200 ml d'eau bouillante. Le traitement est effectué 3 fois par jour pendant une demi-tasse pendant 3 mois.
  6. Sivets des prés (20 g) et mélisse séchée (50 g) par 1000 ml de vin blanc sec. Mélange insister pendant la journée, parfois en secouant. Il faut accepter les moyens 2 fois par jour sur 100 ml. Effectivement aux aggravations.
  7. La collection de rhizomes de réglisse, de feuilles de sauge, de bourgeons de pin, de fruits anisés et de racine d’Althea s’obtient avec un verre d’eau bouillante, à raison de 50 ml 4 fois par jour avant les repas.
  8. Fleurs de pomme de terre (1 c. À soupe) Pour 200 g d’eau bouillie. Cette infusion est nécessaire de boire trois fois par jour, 100 ml par mois et pendant les crises d'essoufflement.
  9. Menthe, eucalyptus, sauge, elecampane, thym (1 cuillère à soupe. L tous les composants) versez un verre d’eau bouillie et buvez 3 fois par jour.

Le traitement de l'emphysème avec des remèdes populaires n'est possible qu'après consultation d'un médecin.

Intervention chirurgicale

Des méthodes chirurgicales sont utilisées s'il n'y a pas d'effet du traitement conservateur, de l'évolution sévère de la maladie et des dommages considérables causés au tissu pulmonaire. Effectuer les opérations suivantes:

  1. Transplantation pulmonaire (lobaire ou incluant le coeur). La procédure est indiquée pour les patients présentant un désordre massif et de nombreux taureaux.
  2. Excision de la zone touchée des poumons avec imposition de coutures d'étanchéité.
  3. Élimination thoracoscopique (peu invasive: les côtes ne sont pas coupées) des parties du poumon.
  4. Bronchoscopie La méthode est la moins invasive, possible à l’emplacement des zones touchées près des grandes bronches.

Après traitement chirurgical, la ventilation pulmonaire est rétablie en raison de l'absence de compression par la zone pathologiquement élargie. La période de rééducation postopératoire dure environ 3 mois.

Les exercices de respiration sont également efficaces pour lutter contre l'emphysème. Il aide à combattre l'hypoxie à un stade précoce de la maladie.

Conseils nutritionnels

Un patient souffrant d'emphysème pulmonaire doit adhérer à un régime fortifiant et de désintoxication spécial comprenant les principes suivants:

  • il est nécessaire de manger de la nourriture jusqu'à 6 fois par jour en petites portions;
  • il est recommandé de consommer jusqu'à 90 g de matières grasses végétales ou animales (lait riche en matières grasses) par jour;
  • le nombre de protéines dans l’alimentation quotidienne devrait être d’au moins 120 grammes, dont la moitié d’origine animale;
  • la teneur en glucides doit être comprise entre 350 et 400 grammes;
  • les fruits, les légumes et le son constituent également un élément essentiel du régime alimentaire;
  • boire au moins 2 litres de liquide par jour;
  • observer le régime de sel (limiter la quantité de sel à 6 grammes par jour);
  • Il est nécessaire d'exclure de l'usage l'alcool, la viande frite, les graisses culinaires, les confiseries.

Le pronostic de la maladie et les conséquences possibles

En cas d'emphysème stable et non compliqué, l'issue est favorable.

Avec des lésions graves et le développement de complications, le pronostic de la maladie est moins optimiste.

Pour déterminer l'espérance de vie, il est nécessaire de prendre en compte l'âge du patient, la présence de comorbidité et le degré de compensation des lésions emphysémateuses.

Si la maladie passe au stade de la décompensation, les complications mortelles suivantes peuvent alors se développer:

  1. Pneumothorax (accumulation d'air dans la cavité pleurale).
  2. Infections bactériennes (dues à une immunité réduite).
  3. Insuffisance ventriculaire droite (avec augmentation de la pression pulmonaire et développement de la fibrose pulmonaire).

Comment traiter l'emphysème?

Dans cet article, nous verrons comment traiter l'emphysème chez l'adulte.

Traitements de base

Le traitement de l'emphysème doit être complet et avant tout viser à éliminer la principale cause de la maladie. Il est recommandé de traiter les formes non compliquées d'emphysème pulmonaire à domicile, en consultant régulièrement un médecin ou un pneumologue.

Aux stades plus sévères, le traitement ne doit être administré qu’à l’hôpital, sous la stricte surveillance du médecin traitant, afin de ne pas provoquer le développement de complications menaçant le pronostic vital. Le traitement de l'emphysème est nécessaire en tant que médicaments, en cas de nécessité extrême, un traitement chirurgical est recommandé et diverses méthodes de la médecine traditionnelle doivent être utilisées pour améliorer la fonction respiratoire du corps.

L'objectif principal du traitement médicamenteux est de réduire la progression de l'insuffisance respiratoire et cardiaque. La durée du traitement de l'emphysème dépend en grande partie de la présence de complications secondaires du corps.

Attention: lorsque l'emphysème des poumons est strictement interdit de fumer, de même que l'abus de produits à base d'alcool (alcool), car cela peut considérablement aggraver la progression de la maladie.

Le traitement chirurgical est effectué dans les cas où il n'y a pas de contre-indications à la chirurgie sur la cavité thoracique, ainsi que dans le manque d'efficacité des méthodes thérapeutiques réalisées du traitement complexe.

Les médicaments

  • bronchodilatateurs (néophylline, salbutamol, théophylline, beroduel), contribuant à une expansion significative et assez rapide de la lumière interne des bronches et des alvéoles, il est recommandé de prendre 1 t. 2 - 3 p. par jour
  • protivokashlevye (ambroxol, herbion, flavamed, bromhexin, libeksin), doit être pris 1 t 2 - 3 p. pour la journée. Les médicaments ont un bon effet antitussif et expectorant;
  • des antibiotiques (amoksil, ceftriaxone, amoxiclav, ofloxacine, sumamed) sont prescrits pour le développement de complications infectieuses graves de l'emphysème, ainsi que dans les cas de progression ultérieure du processus inflammatoire;
  • Les glucocorticoïdes (prednisone, dexaméthasone) aident à réduire le processus inflammatoire au niveau des poumons. Il est recommandé de prendre 1 t. par jour
  • Il est recommandé de prendre les analgésiques (ketalong, analgin, pentalgin, sedalgin) en 1 t. par jour avec le développement de douleur intense à la poitrine;
  • vitamines (dekamevit, multivitamines, undevit), il est recommandé de prendre 1 à 2. 2 - 3 p. par jour Contribuer à un renforcement significatif de l'immunité du corps.

Rappelez-vous: avant de prendre les médicaments ci-dessus, il est recommandé de consulter un médecin généraliste afin d'éviter le développement de complications indésirables.

Pouvoir

Le respect de l'utilisation rationnelle des aliments dans le traitement de l'emphysème joue un rôle très important. Il est recommandé de manger autant de fruits et légumes frais que possible, qui contiennent une grande quantité de vitamines et d’éléments micro-bénéfiques pour le corps. Les patients doivent adhérer à l’utilisation d’aliments hypocaloriques afin de ne pas gêner lourdement le fonctionnement du système respiratoire.

Les calories quotidiennes ne doivent pas dépasser 800 - 1000 kcal. Les aliments frits et gras qui nuisent au fonctionnement des systèmes et des orans internes doivent être exclus du régime alimentaire quotidien. Il est recommandé d'augmenter le volume de fluide consommé à 1 - 1,5 litre. par jour

Remèdes populaires

  • quotidiennement recommandé 2 - 3 p. boire du jus de pomme de terre fraîchement pressé par jour, ce qui a un effet positif sur le fonctionnement du système respiratoire du corps organique;
  • pour 1 à 2 mois manger du miel 1 cuillère à soupe régulièrement 2 - 3 p. une journée avec d'excellents effets enveloppants et anti-inflammatoires;
  • 30 g de mélisse pour 1 l. eau bouillante, infuser toute la journée. La souche de bouillon résultante prend 20 à 25 ml. 2 p. par jour
  • Consommez 1 à 2 g de noix par jour;
  • 20 g de feuilles de plantain séchées versez 0,5 litre. eau bouillante, infuser pendant 2 à 3 jours, puis filtrer et utiliser 10 à 15 ml. 2 p. par jour pendant 20-30 jours;
  • Un très bon effet anti-inflammatoire dans l'emphysème, permet des inhalations quotidiennes de vapeur, en particulier sur les vapeurs de pommes de terre chaudes.

Exercices de respiration

Lors du traitement de l'emphysème, il est recommandé de pratiquer régulièrement divers exercices de respiration afin d'améliorer l'échange d'oxygène dans la cavité pulmonaire. Le patient devrait être pendant 10 à 15 minutes inspirez profondément l'air, puis essayez, le plus longtemps possible, de le retenir pour le retenir sur l'expiration avec une expiration progressive. Cette procédure est recommandée quotidiennement, au moins 3 - 4 p. par jour, en petites sessions.

Le but principal de ces exercices est de restaurer la capacité de travail antérieure des bronches et des alvéoles, remplissant ainsi la fonction d’échange gazeux, qui, à la suite de l’emphysème, est considérablement altérée.

Exercice physique

Il convient de rappeler que les patients souffrant d'emphysème pulmonaire chronique doivent être partiellement ou totalement éliminés (en fonction du stade de la maladie) de stress physique grave sur le corps, car dans le cas de maladies pulmonaires, cela contribuera au développement de complications graves et plutôt dangereuses.

Massothérapie

Un massage régulier au niveau de la poitrine contribue à une très bonne action antitussive et expectorante. Sous l'action d'un massage chauffant, le patient subit une expansion importante des bronches, ce qui permet une meilleure respiration.

Il est recommandé de réaliser des massages thérapeutiques avec des cours périodiques, en moyenne 15 à 20 jours avec des pauses de 1 à 2 semaines.

Prévention

  • refus de mauvaises habitudes (tabagisme, alcoolisme);
  • traitement opportun des maladies respiratoires aiguës et chroniques (bronchite, asthme bronchique, trachéite);
  • dans la mesure du possible, il est recommandé de pratiquer régulièrement une thérapie physique et des sports;
  • Il est recommandé de respecter les règles d'hygiène personnelle.
  • l'inhalation de substances nocives (cancérogènes) doit être évitée.

Dans cet article, nous avons découvert comment traiter correctement l'emphysème.