Respiration sifflante chez un enfant sans toux ni température

Respiration sifflante chez un enfant sans toux ni température

Toux

De nombreux jeunes parents tentent de manière responsable de surveiller la santé de leurs jeunes enfants. Tout écart par rapport à la norme dans son comportement provoque, sinon la panique, du moins la peur. Par conséquent, beaucoup de pères et de mères perturbent l’enfant.

Causes courantes de respiration sifflante

Les maladies les plus courantes associées à la respiration sifflante sont présentées dans le tableau:

Pas toujours la toux chez un enfant avec une enrouement se produit lorsque de graves processus infectieux inflammatoires. Souvent, le développement physiologique des jeunes enfants contribue à l'apparition de symptômes similaires, mais ils ne seront pas un signe de la maladie. Par exemple, chez les nouveau-nés dans les quelques mois de leur vie, les sons de toux sifflante sont normaux (voir Toux chez un nouveau-né: quand s’inquiéter).

Une toux sans respiration sifflante chez un enfant de moins d'un an est souvent associée à l'effet irritant du mucus qui coule de la cavité nasale le long de l'arrière de la gorge. C'est aussi une maladie courante chez les enfants de cet âge. Cependant, si la respiration sifflante persiste longtemps chez un enfant plus âgé, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Les causes les plus courantes de processus pathologiques associés à la survenue d'une respiration sifflante:

  1. Maladies infectieuses respiratoires.

Lorsqu'une voix rauque et une toux apparaissent chez un enfant, c'est souvent la cause ARVI. Lorsque l'inflammation affecte la partie supérieure des voies respiratoires, bronches, alvéoles. L'apparition de respiration sifflante est précédée par l'apparition de la température, une intoxication grave (en particulier chez les jeunes enfants). Avec le développement de la toux, l'enfant peut refuser de manger;

  1. Inflammation du nasopharynx, des amygdales (pharyngite, amygdalite, laryngite).

Un enfant respire sifflant, mais la toux peut être complètement absente. Devrait être attentif aux manifestations de maladies inflammatoires du nasopharynx chez les enfants. L’entrée de la trachée en eux est si petite qu’avec le gonflement de la membrane muqueuse (qui peut se produire avec de forts pleurs), la lumière devient très étroite ou disparaît complètement. Par la suite, l'enfant a une respiration sifflante, une toux aboyante se joint, l'insuffisance respiratoire augmente.

  1. Faible humidité de l'air.

Une autre cause de respiration sifflante chez les bébés. L'aspect est typique en été, lorsque les parents, craignant d'attraper un rhume, ne ventilent pas correctement la pièce. En raison de la chaleur et de la poussière en circulation, des réactions allergiques apparaissent dans la pièce, qui se caractérisent souvent par une toux non productive et une respiration sifflante dans les poumons.

  1. L'inhalation d'un corps étranger;

Une des causes graves de respiration sifflante avec une toux nécessitant des soins médicaux immédiats). Les hochets chez les enfants de tous âges (en particulier les plus petits) nécessitent un diagnostic et un traitement en temps opportun.

Complications résultant de la respiration sifflante chez les enfants

Si vous ne soignez pas l'enfant pendant longtemps avec une respiration sifflante tout en respirant et en toussant, des complications peuvent alors se développer et nuire gravement à l'enfant.

Les complications les plus fréquentes sont:

  1. Le développement de la pneumonie, d'autres maladies inflammatoires des poumons;
  2. Suffocation, passant rapidement à l'absence complète de respiration;
  3. Le développement de faux croup chez les enfants (en raison du gonflement du larynx);
  4. Symptômes d'intoxication (vomissements (voir. Toux avec vomissements chez un enfant: causes), fièvre).

Faux croup

Le faux croup (ou laryngotrachéite) est une complication grave des infections respiratoires aiguës. Son prix sans traitement approprié peut être élevé - la vie du bébé. Par conséquent, chaque parent doit connaître les manifestations cliniques caractéristiques.

La croupe se développe chez les enfants de moins de 3 ans. Cela est dû aux caractéristiques anatomiques des voies respiratoires supérieures et à la petite lumière du larynx. Il y a un spasme musculaire aigu, gonflement rapide de la membrane muqueuse.

En conséquence, le travail des glandes augmente et une grande quantité d'expectorations se forme. La libre circulation de l'air dans les poumons s'arrête. Le mécanisme de l'apparition de faux croupe chez les enfants est montré dans la photo.

Le mécanisme de la laryngotrachéite chez les enfants

Pour un faux croup, une triade de symptômes est caractéristique: une respiration bruyante, entendue à distance, une respiration sifflante et une toux paroxystique aboyante. Un petit enfant tousse et respire, commence à pleurer, ce qui aggrave encore l'évolution de la maladie.

En cas de soupçon de faux groupe chez un enfant, vous devez appeler une ambulance. Avant l'arrivée du médecin doit faire des procédures distrayantes: inhalation de vapeur dans la salle de bain, ouvrez la fenêtre pour la circulation de l'air frais. Cela aidera à soulager les spasmes des muscles respiratoires causés par des facteurs psychogènes.

Diagnostic des maladies

Pour diagnostiquer la cause de la respiration sifflante pathologique, il existe un manuel destiné aux médecins hospitaliers, qui inclut des données:

  1. Anamnèse de la maladie;
  2. Examen objectif;
  3. Tests de laboratoire (analyse complète du sang et de l'urine, biochimie, tests d'allergie);
  4. Examens instrumentaux (radiographie, bronchoscopie, etc.).

Selon la cause, essentielle au développement de la respiration sifflante chez les enfants, un traitement approprié est prescrit.

Traitement de la respiration sifflante chez les enfants

Immédiatement, vous devriez consulter un médecin si votre enfant a:

  1. Une toux paroxystique aboyante est apparue;
  2. La température corporelle a brusquement dépassé les 39 ° C;
  3. Étouffement, respiration superficielle fréquente chez un enfant.

Lorsque la respiration sifflante dans les poumons ne s'accompagne pas de symptômes graves, surveillez le bébé pendant une semaine. Si, au cours de cette période, l'état ne se détériore pas ou ne tend à s'améliorer, nous pouvons nous limiter au traitement à domicile avec des remèdes populaires. En cas d'aggravation des symptômes, consultez immédiatement un médecin.

Si un enfant a la respiration sifflante et tousse, un pédiatre devrait décider de traiter le bébé. Lui seul peut établir un diagnostic précis et prescrire une thérapie appropriée pour un petit patient en particulier. Cela est particulièrement nécessaire en cas d'adhérence à la respiration sifflante, à la température et à la toux désapprendre.

Traitement médicamenteux

Avoir une toux rauque chez un enfant: comment le traiter avec des médicaments?

Les principaux fonds prescrits dans les établissements médicaux sont:

  1. Antiviral ou antibactérien;
  2. Expectorants;
  3. Mucolytique (avec une toux productive).

Montré dans les cas où l'enfant a une toux avec des expectorations (liquide ou difficile à séparer);

Dans les cas où la respiration sifflante chez un enfant ne passe pas longtemps et est de nature allergique, des médicaments plus graves sont prescrits: glucocorticoïdes inhalés (beroduel), antispasmodiques. Le développement d'un faux croup (se manifestant par une toux sévère et une respiration sifflante chez un enfant) ou par d'autres pathologies entraînant une insuffisance respiratoire constitue une indication stricte en cas d'hospitalisation immédiate.

Attention! Lors de la prescription d'antibiotiques, il convient de garder à l'esprit que certains groupes ne sont autorisés à être utilisés qu'à partir d'un certain âge.

Remèdes populaires pour le traitement de la respiration sifflante chez les enfants

Si l'enfant tousse avec une respiration sifflante après un rhume ou des symptômes, aucun symptôme n'est observé, limité par les méthodes traditionnelles. Comment les utiliser correctement peut être vu dans la vidéo dans cet article.

Particulièrement bon en présence de râles humides;

  1. Compresse, frotte, plâtre à la moutarde.

En raison de l'irritation locale des récepteurs sur la peau, il se produit une augmentation réflexe du flux sanguin et du métabolisme dans tout le corps;

Il est démontré à tous les enfants, sans exception, qu'il contribue à réduire l'intoxication globale du corps et la dilution des expectorations qui s'accumulent dans les alvéoles.

Attention! Si les remèdes populaires n’aident pas plus de deux semaines, consultez un pédiatre, même si la respiration sifflante et la toux ne semblent pas pathologiques.

Conclusion

Les hochets peuvent survenir chez un enfant pour diverses raisons: du rhume résiduel aux complications graves comme le faux croup. Si l'enfant ne tousse pas, mais a une respiration sifflante, vous devriez consulter un médecin dans un hôpital ou une clinique pour éliminer les maladies graves. Avec le bon traitement, la respiration sifflante et la toux du bébé disparaîtront rapidement.

Respiration sifflante dans les poumons à une température corporelle normale chez les enfants

Un enfant en bonne santé est un trésor inestimable de parents aimants. Mais une fois que le bébé tousse un peu, alors que la mère la garde immédiatement et sur son subconscient, la question se pose: "Pourquoi a-t-il craché?". Il arrive souvent que le bébé, respirant de l'air, puisse tousser, tandis que la respiration sifflante se fait entendre dans la région de la poitrine. En touchant le front du bébé, la température n'est pas observée. Alors, pourquoi la respiration sifflante, quel est l'agent causal d'un tel symptôme et quelles précautions les parents devraient-ils prendre dans ce cas?

Il convient de noter qu’il existe deux types de respiration sifflante: • sec,

90% des maladies infantiles sont causées par des parasites. Allergies, éruptions cutanées, nez qui coule, rhumes fréquents, maux de gorge, congestion nasale peuvent tous être causés par des parasites tueurs. Comment protéger votre enfant des parasites? Lire plus..

Avec une respiration sifflante humide, les expectorations partent plus rapidement et plus facilement, alors que la respiration sifflante sèche oblige les parents et les médecins à rester vigilants et à prendre toutes les méthodes possibles pour rendre la respiration sifflante productive.

Quelle est la cause de la respiration sifflante dans les poumons d'un enfant? Les médecins doivent souvent diagnostiquer la présence d'un corps étranger dans les bronches, la trachée et le larynx, ce qui provoque le développement de râles secs. On sait que les petits enfants se mordent la bouche sans discernement. Mais lorsque le bébé parle ou a toussé accidentellement, le corps étranger peut pénétrer dans la lumière de la trachée, provoquant ainsi une privation d'oxygène du poumon. Le bébé commence à respirer souvent et on observe parfois même une suffocation.

Les soulèvements causés par le processus inflammatoire sont considérés comme très dangereux, alors que la température corporelle du patient reste dans la plage normale. Mais s'il n'y a pas de fièvre, cela ne signifie pas que le bébé est en bonne santé. Très probablement, il peut y avoir des symptômes cachés d'une maladie telle que la pneumonie, dont le traitement est obligatoire. C'est pourquoi tous les médecins du monde insistent pour que les parents montrent l'enfant à son médecin après la maladie, surtout si, après une grippe, un rhume ou une bronchite, la toux ne disparaît pas pendant une longue période.

Types de respiration sifflante chez les enfants

En médecine, la respiration sifflante est divisée en:

1. Respirez avec un sifflet. Elle peut apparaître à la suite du passage de l'air à travers les bronches, provoquant un rétrécissement, un gonflement et des spasmes. 2. Respiration sifflante. En règle générale, ce type de respiration sifflante s'accompagne de crachats épais et visqueux et est observé au cours du processus obstructif dans les poumons. 3. respiration sifflante humide. Ce type de grippe est observé à la suite de l'accumulation de crachats ou de sang dans les bronches. Les râles à prédominance humide sont caractéristiques de la pneumonie, de la bronchiectasie, des abcès pulmonaires et de la tuberculose.

4. respiration sifflante silencieuse. Il est observé dans l'œdème pulmonaire et l'insuffisance cardiaque chronique.

Les premiers symptômes de pneumonie avec respiration sifflante sans fièvre sont les suivants:

• Maux de tête, • Faiblesse générale, • Sensation de faiblesse, • Essoufflement grave, • Douleur à la poitrine, • Douleur lorsque vous tournez le corps, • Battement de coeur sévère, • Sentiment de soif, transpiration excessive et faiblesse.

• Râles humides dans la poitrine.

Pour vérifier la présence de pneumonie, inspectez soigneusement la région thoracique du corps. Pour ce faire, enlevez ses vêtements d'extérieur et demandez un peu de temps pour retenir son souffle, puis faites une forte expiration. Si vos soupçons sont confirmés, la poitrine de votre bébé ne fonctionnera pas correctement.

Pour confirmer vos soupçons sur la présence de pneumonie chez un nourrisson, vous devez connaître certains des symptômes caractéristiques de cette maladie sans fièvre.

1. Le bébé refuse le sein, 2. Son comportement est atypique - il est lent et agité, 3. Des régurgitations fréquentes, 4. Des selles rapides, 5. Une dyspnée, 6. Une cyanose des yeux et du nez,

7. le nez qui coule et la toux.

Lorsqu'un enfant a de la fièvre, une morve, une toux, il est évident qu'il est malade et chaque parent dans ce cas est pressé d'appeler la brigade des ambulances, en particulier lorsqu'il s'agit d'un nourrisson. Mais la pneumonie avec respiration sifflante et sans fièvre est un cas atypique, de sorte que chaque parent devrait connaître les symptômes de la maladie. En règle générale, il peut causer des parasites, virus, bactéries, champignons Candida.

Traitement de la respiration sifflante dans les poumons chez les enfants

Les hochets dans les poumons chez les enfants, même s'il n'y a pas de température et que l'enfant se sent satisfait, nécessitent un traitement. Pour ce faire, le médecin envoie nécessairement le patient en fluorographie, un instantané qui aidera à orienter le traitement dans la bonne direction. De plus, après une prise de sang, la RSE et le nombre de globules blancs peuvent être élevés. Un traitement opportun aidera votre bébé à faire face rapidement à la maladie.

Il convient de rappeler que la forme latente de pneumonie sans traitement peut être fatale. Par conséquent, tout d'abord, une consultation professionnelle et un traitement adéquat. En tant que traitement supplémentaire, il est recommandé de fournir à l'enfant une consommation abondante d'eau sous forme de compotes de fruits séchés, de boissons aux fruits, de thé et de décoction d'herbes médicinales.

La pièce dans laquelle se trouve l'enfant doit être systématiquement ventilée et le niveau d'humidité surveillé. Si nécessaire, vous pouvez utiliser un humidificateur artificiel. Le nettoyage quotidien par voie humide est une partie importante du traitement.

Si la respiration sifflante chez un bébé a été causée par une inflammation, il est recommandé d'utiliser un nébuliseur, surtout si l'enfant n'a pas de température. Mais, prendre une telle décision ne vaut pas la peine. Tout d'abord, consultez votre médecin. Le fait est que certains enfants souffrent d’inhalation contre-indiquée, en particulier les couples très chauds.

Si un enfant malade ne présente pas de réaction allergique, la décoction de camomille ou d'eucalyptus avec quelques gouttes d'huiles essentielles est recommandée pour l'inhalation. Si la respiration sifflante du bébé a été causée par un objet étranger, dont les symptômes sont décrits ci-dessus dans l'article, vous devez immédiatement appeler l'équipe d'ambulances. Avant leur arrivée, vous pouvez indépendamment fournir les premiers soins au bébé. Vous devez mettre le bébé sur vos genoux et pencher la tête vers le bas. Puis le gifler dans le dos entre les omoplates. Si cette méthode ne vous a pas aidé, vous pouvez essayer de pincer fortement le ventre du bébé à partir de la partie inférieure des côtes.

1. Traiter la respiration sifflante avec des mucolytiques diluant efficacement les expectorations. En règle générale, le médecin prescrit des mucolytiques pour les expectorations visqueuses difficiles à séparer. 2. Les bronches rétrécies aideront à développer les bronchodilatateurs.

3. Pour l'expectoration des expectorations, prescrire des médicaments expectorants.

Le risque de respiration sifflante dans les poumons est qu’ils peuvent immédiatement cesser de respirer, en particulier si les organes sont affectés de substances toxiques et d’une infection virale. Pour prévenir la respiration sifflante dans les poumons de votre bébé, protégez-le de toute inhalation de fumée, d’allergènes et d’autres éléments nocifs. Marchez souvent au grand air, surtout en dehors des mégalopoles. Si possible, passez une deuxième semaine au bord de la mer - l'air marin est très utile pour le corps d'un enfant en développement.

Articles connexes

  • Maladies des enfants
  • Traitement
  • Lectures de température
  • Les symptômes
  • Conseils pour les mamans

Respiration sifflante dans les poumons lors de la respiration chez un enfant sans fièvre et sans toux

Lors de la respiration, la respiration sifflante dans les poumons d'un enfant sans fièvre ni toux peut souvent être entendue avant le développement du processus inflammatoire dans les poumons. Les enfants peuvent avoir une respiration sifflante lorsqu'ils inhalent et exhalent sans tousser pendant une longue période, malgré le fait que les poumons commencent le processus pathologique provoqué par un rhume, une infection ou une infection par un virus. En outre, l'enfant peut être enroué, il devient toujours difficile de respirer.

Pourquoi les râles apparaissent-ils dans les poumons d'un enfant?

Outre l'invasion bactériologique, fongique ou virale de l'appareil respiratoire, l'enfant peut commencer à avoir une respiration sifflante après être tombé dans la gorge ou la trachée d'un objet étranger. Les plus petites particules de jouets en plastique atteignent même l'espace bronchique. Ils sont inhalés par les jeunes enfants pendant le jeu et les bébés eux-mêmes peuvent ne même pas remarquer comment cela s'est passé. Surtout si l'enfant a la dépendance de tout mettre dans la bouche et si les parents font preuve d'une inattention temporaire et ne peuvent empêcher la tragédie. Ensuite, l'enfant a des signes de manque d'oxygène, sa respiration devient rapide et les sifflements et les bruits de poitrine sont provoqués par la fermeture d'une partie du canal respiratoire.

Traiter une respiration sifflante de cette origine n’est possible que dans un hôpital. Le bébé est hospitalisé dans un établissement médical et manipulé pour retirer un corps étranger du système respiratoire. Le type de procédure thérapeutique dépend de la partie de la gorge, de la trachée ou des bronchioles située dans un objet malveillant. Si les méthodes traditionnelles ne parviennent pas à l'extraire, les médecins peuvent effectuer une intervention chirurgicale avec dissection de tissus afin de sauver la vie de l'enfant.

La vie du bébé et le degré de préservation du cortex cérébral en état de fonctionnement dépendent de l’efficacité des interventions du médecin, car une privation prolongée en oxygène entraîne la mort de ses cellules.

Lorsque ce type de maladie se manifeste par une toux et de la fièvre, le tableau clinique de la pathologie devient alors clair. Il est très difficile de diagnostiquer les problèmes pulmonaires chez les nourrissons. Les râles câblés sans toux ne peuvent pas être détectés immédiatement, car un bébé pleure et émet de nombreux sons, et sa respiration n'est pas toujours assez profonde pour que les parents entendent immédiatement le problème.

Le plus dangereux lorsque la respiration sifflante chez un enfant est causée par une pneumonie cachée. Le bébé ne peut pas tousser et la température de son corps est maintenue dans les limites normales. Entre-temps, la maladie progresse et, en se développant, elle peut se transformer en formes compliquées telles que croupes, chronique ou pneumonie à foyers multiples. Tous les symptômes de pneumonie latente se manifestent immédiatement le même jour. La température augmente, la respiration devient plus difficile, une forte toux se joint. Auparavant, seul le fait que l’enfant commençait à respirer périodiquement pouvait indiquer la présence d’une menace cachée. Il semblerait qu’il s’agisse d’un symptôme mineur, mais il ne faut pas l’ignorer pour ne pas provoquer une maladie plus grave. Pour traiter une forme compliquée de pneumonie aura au moins 3 semaines.

Classification de respiration sifflante

Les bruits parasites provenant des poumons du bébé sans tousser et augmenter la température sont divisés en plusieurs types. Leur classification, ainsi que le son lui-même, dépendent de la maladie qui a affecté les organes des voies respiratoires. En général, la respiration sifflante chez les jeunes enfants est la suivante:

  1. Sifflement. Ils sont caractéristiques des enfants atteints de bronchite et d’autres processus inflammatoires des bronches. Sous l'influence de l'activité de bactéries pathogènes, la membrane muqueuse se gonfle, le canal respiratoire se rétrécit et lors de la respiration, un sifflement caractéristique peut être entendu de la poitrine.
  2. Bourdonnement. Ces sifflements peuvent être entendus chez les enfants dont les poumons sont pleins de crachats ou de liquide. La présence de bourdonnements dans la poitrine indique un prompt rétablissement et le début d'une toux productive au cours de laquelle les crachats commenceront à se séparer des bronches de façon naturelle. Un sifflement peut également être entendu avec une bronchite obstructive. L'utilisation de médicaments expectorants facilite la respiration du bébé et accélère le processus de guérison.
  3. Humide. Chez les enfants, ce type de sons dans les poumons est moins courant, car ils sont causés par une goutte de sang ou de liquide pénétrant dans la lumière bronchique. Le sang remplit les bronches en raison de la faiblesse des plus petits vaisseaux capillaires. Ils peuvent éclater en raison de la présence de maladies cardiovasculaires, lorsque la circulation sanguine dans la poitrine est altérée ou lorsque le bébé est sujet à des saignements internes dus à une faible activité plaquettaire. Il s'agit d'une pathologie complexe qui nécessite un examen approfondi de l'enfant à l'hôpital. En règle générale, ce ne sont pas les organes respiratoires qui doivent être traités, mais le cœur et les principaux vaisseaux sanguins.
  4. Brochage Ce type de respiration sifflante résonne avec l'inspiration et l'expiration. Tout au long du processus de respiration, les personnes autour de vous peuvent entendre une respiration sifflante, mince et prolongée, qui ne s'arrête pas pendant une minute. Un tel bruit bronchique suggère que le bébé est en grave danger et peut indiquer l'apparition d'une insuffisance cardiaque grave ou l'apparition d'un œdème pulmonaire.

Symptômes de respiration sifflante sans fièvre ni toux

Outre le principal symptôme de la maladie des organes du système respiratoire, à savoir un bruit provenant des poumons, un enfant présente toujours dans 85% des symptômes indirects un développement inhabituel de la maladie. Ceux-ci incluent les signes suivants d'un état de santé douloureux du bébé, à savoir:

  • il y a une faiblesse et une fatigue constante (l'enfant est vilain, pleure sans raison, se comporte d'une manière extrêmement agitée);
  • mal de tête (généralement, il s’aggrave en fin d’après-midi et peut être totalement absent le matin);
  • des vertiges (souvent, l’enfant s’évanouit et se plaint d’obscurcissement soudain des yeux et de chancelement);
  • essoufflement grave (dans ce cas, il survient même après un léger effort physique sous forme de jeu ou de promenade);
  • plaintes de douleurs dans la poitrine ou de douleurs aiguës à la poitrine (les parents doivent être vigilants quelle que soit la fréquence à laquelle le bébé se plaint de gêne à l'extérieur de la poitrine ou dans le dos);
  • transpiration excessive (la transpiration est intense dans une pièce où les conditions climatiques sont normales et augmente pendant le sommeil);
  • rythme cardiaque rapide (en raison de la réduction de la lumière bronchique, moins d'oxygène pénètre dans le sang et le cœur est forcé de travailler plus intensément);
  • douleur lors de la rotation du corps (le malaise provient principalement des côtes).

Bien entendu, tout ce complexe de symptômes s’observe dans le contexte d’une respiration sifflante de type et de gravité différents. Très souvent, ces mêmes signes apparaissent avant l’apparition de la pneumonie. Afin de prévenir le développement de cette maladie des poumons et de ne pas la guérir pendant une longue période, vous devez lever le t-shirt de l'enfant et lui demander de prendre une profonde respiration et de retenir l'air. À ce stade, vous devez pencher votre oreille contre la poitrine. Si le canal respiratoire commence à respirer à l'intérieur des poumons, vous ne devez pas attendre que la température augmente, l'enfant commence à tousser et à respirer très fort - vous devez le montrer au pédiatre.

Signes chez les nourrissons

Étant donné que les jeunes enfants ne peuvent pas parler de leur douleur à la poitrine et que la respiration sifflante des poumons n'est pas toujours audible, il est nécessaire de porter une attention particulière aux symptômes suivants:

  • échec complet de la poitrine;
  • comportement agité pendant la veille et le sommeil;
  • selles fréquentes et régurgitations;
  • essoufflement grave;
  • un œdème bleuâtre est apparu autour des yeux, des lèvres et des ailes du nez;
  • le bébé commence à pleurer sans raison apparente.

En règle générale, tous ces signes sont des compagnons de respiration sifflante chez les nourrissons et des signes avant-coureurs d'une future pneumonie. provoquée par des mycoplasmes, des pneumocoques, des streptocoques ou des virus pathogènes. Ce sont ces agents biologiques qui affectent le plus souvent les poumons des nouveau-nés.

Traitement

En cas de diagnostic de bruit extérieur chez un enfant, les médecins n'attendent pas qu'il commence à tousser, à respirer ou à respirer ou que des problèmes respiratoires supplémentaires apparaissent. Le bébé est hospitalisé dans le service des malades hospitalisés, où du sang est prélevé pour analyse, et des frottis sont prélevés sur la membrane muqueuse et une partie de l'expectoration, s'ils sont séparés lors de la toux. En cas de suspicion de pneumonie, une radiographie pulmonaire est effectuée et l'enfant est alors commencé à être traité.

Au cours de la thérapie, les médicaments suivants sont utilisés dans le complexe:

  1. Mucolytique Ils diluent les expectorations qui se sont accumulées dans les bronches et contribuent à son retrait précoce hors du corps. Particulièrement efficace lorsque, après le diagnostic de respiration sifflante chez un bébé, commence une toux sèche.
  2. Expectorant. Il s'agit d'un groupe de médicaments pouvant provoquer une contraction supplémentaire des muscles thoraciques et accélérer le mouvement des expectorations du canal bronchique à l'orifice de la trachée.
  3. Bronchodilatateurs. Étendre les bronches rétrécies, qui se sont contractées sous l'effet d'un spasme ou qui ont été bouchées par du mucus. Leur expansion contribue à un meilleur passage des expectorations et à l'élimination de la respiration sifflante. La respiration devient claire, l'enfant cesse de tousser et revient à l'ancien mode de vie.

Il est important de noter que le choix du type de médicament est effectué uniquement par le pédiatre traitant, en tenant compte de la catégorie d'âge de l'enfant et du type de maladie. L'automédication peut causer des dommages irréparables à la santé du bébé. Par conséquent, lorsque vous demandez de l'aide médicale rapidement, le traitement est toujours efficace et ne dure pas plus de 2 semaines.

Recommander la lecture

Plus d'informations sur le sujet: http://yadishu.com/bronchitis/y-detej/hripyi-v-legkih-u-rebenka-bez-temperaturyi.html

Causes de respiration sifflante dans les bronches pendant l'expiration et l'inhalation

Dès sa naissance, une personne est confrontée à un grand nombre de bactéries. La microflore nocive, pénétrant dans le corps par les voies respiratoires, colonise immédiatement les muqueuses des bronches, provoquant des rhumes.

La toux, le nez qui coule, les douleurs et les picotements de la gorge sont de tels symptômes connus depuis l'enfance. Et beaucoup connaissent les manifestations dangereuses de la toux - respiration sifflante lors de la respiration. Cette pathologie nécessite un traitement.

Spécifications de la toux

Le réflexe de toux est une réaction protectrice du corps qui se produit en réponse à une attaque de la microflore pathogène du système broncho-pulmonaire.

À l'aide de la toux, la trachée et les bronches sont nettoyées des expectorations produites, qui absorbent la poussière et les microbes.

Un grand nombre de coupables sont à l'origine de la toux et de la respiration sifflante pendant la respiration.

Selon le pathogène, le syndrome de la toux est divisé en plusieurs types:

  • toux simple;
  • toux nadryny, fort.
  • aiguë (dure jusqu'à 1,5-2 semaines), se développe en raison d'une maladie infectieuse;
  • prolongé (2 à 4 semaines), se manifestant lorsque la maladie passe au stade chronique;
  • subaigus ou prolongés (de 4 à 8 semaines), les agents pathogènes viraux deviennent souvent responsables de ce symptôme;
  • chronique (suite à partir de 2 mois), les causes d'une toux si longue sont: le tabagisme, les affections respiratoires chroniques, les manifestations allergiques, la vie dans des endroits poussiéreux, le travail dans des industries dangereuses.
  • sèche (non productive), toux sans mucus, accompagnée de douleurs dans le sternum et la gorge;
  • humide (productif), avec une expectoration abondante de mucus, qui aide à excréter les agents pathogènes et la poussière du corps.
  • enroué
  • aboiements
  • silencieux;
  • étouffé;
  • sonores (poitrine);
  • court (toux).

Il est difficile de déterminer le type de toux qu’une personne surmonte. Il est également problématique d'identifier la cause de la maladie avec nos propres efforts.

Est important. Si vous développez une toux avec une respiration sifflante qui n'est pas inhérente à la santé, l'aide d'un médecin est nécessaire. Avec l'aide d'un spécialiste, vous pouvez comprendre les origines du syndrome de la toux et vaincre la maladie.

Les situations dans lesquelles une respiration sifflante est détectée pendant la toux sont particulièrement dangereuses. L'enrouement accompagne de nombreuses variétés de toux et indique le développement de pathologies dangereuses dans le corps.

Qu'est-ce que la respiration sifflante lorsque vous expirez

Enrouement est un changement pathologique dans le fonctionnement du système respiratoire. Normalement, le passage de l'air dans la voie bronchique ne devrait pas être un obstacle.

Mais si le corps développe un processus pathologique touchant les organes du système respiratoire, une accumulation abondante de mucus se produit dans les bronches.

Le flegme, que le corps affaibli est incapable d'excréter, supprime les dégagements respiratoires, interfère avec et provoque une respiration sifflante. L'enrouement peut être provoqué non seulement par des affections catarrhales.

Un corps étranger pénétrant dans la trachée ou les bronches, il entraîne divers problèmes cardiaques.

Types de respiration sifflante

La respiration sifflante lorsque la respiration se développe après avoir toussé, est souvent le symptôme d'une infection respiratoire Ces sons sont individuels, leur volume varie selon les personnes.

Le volume dépend de la profondeur du processus pathologique, de sa complexité et des caractéristiques individuelles de la structure du système broncho-pulmonaire. Les médecins ont divisé la respiration sifflante en deux types.

Râles secs

Enrouement sec lors de la respiration lorsque l'infection touche les muqueuses des bronches, ce qui entraîne leur rétrécissement. La respiration sifflante est le principal symptôme des maladies suivantes:

  • bronchiolite;
  • bronchiospasme;
  • pneumosclérose;
  • asthme bronchique;
  • bronchite obstructive.

De tels sons sont faibles en sons et silencieux. Ils peuvent fredonner et siffler. Un léger sifflement pendant la respiration indique un rétrécissement important de la lumière bronchique.

Est important. Si une personne «siffle» pendant l'expiration, il s'agit d'un signe de bronchite obstructive dont la cause était une réaction allergique.

Le bourdonnement se développe suite à la collision du flux d'air avec les ponts bronchiques muqueux. En outre, la respiration sifflante sèche est due à un blocage des bronches avec des masses visqueuses de mucus.

Râles humides

Des sons "humides" lorsque la respiration apparaît lorsque les organes sont remplis de mucus visqueux. Ces expectorations sont formées lorsque le système broncho-pulmonaire est affecté par des processus inflammatoires. Lorsque des masses d'air traversent un mucus épais, des bulles apparaissent dans les expectorations.

Ils éclatent et créent un effet sonore similaire au sifflement de bulles lorsqu'une bouteille d'eau gazeuse s'ouvre. Les râles humides se font entendre plus clairement lorsque le patient inspire, ils sont accompagnés de grincements et de sifflets aigus.

Cette sous-espèce de respiration bruyante est divisée en trois types:

  1. Petite bulle. Le son ressemble au sifflement de petites bulles de gaz dans la minvoda. La bronchopneumonie, la bronchiolite et l'infarctus du poumon apparaissent sous forme de petits râles.
  2. Bulle moyenne. Le son qui respire, comme une explosion bruyante de bulles ou de gargouillis, qui est soufflé à travers un tube. Cette respiration provoque une pneumosclérose, une fibrose du poumon et une bronchite hypersécrétoire.
  3. Grosse bulle. Sifflement bruyant, entendu même de loin. Les hochets humides à volume élevé sont dus au gonflement négligé du poumon.

Expirez respiration sifflante. La respiration, lorsque l'on entend un enrouement uniquement lorsque vous expirez, est un phénomène courant. Un tel enrouement a de nombreuses raisons, et elles sont toutes liées à des problèmes du système respiratoire.

Le plus souvent, la respiration sifflante pendant l'expiration est accompagnée d'une pneumonie. La pneumonie se caractérise par des râles humides, clairement audibles dans les zones de lésions organiques.

Causes de respiration sifflante en expirant

Pour mieux comprendre la cause de ce phénomène, vous devez comprendre la nature de la respiration sifflante lorsque vous respirez. En fonction de la cause qui a conduit à l'apparition de l'enrouement, les rales respiratoires sèches et humides tombent dans deux catégories:

  1. Pulmonaire. Développer en raison de lésions infectieuses (virales, bactériennes) du système respiratoire.
  2. Extrapulmonary. Ce type de respiration sifflante se développe en raison de la présence dans le corps d'autres pathologies (non respiratoires). Cela peut être une maladie cardiaque. Ils sont accompagnés de sifflements secs et d'une respiration sifflante lors de la respiration.

Les pathologies sont les coupables de la respiration sifflante

Les maladies accompagnées d'une respiration rauque affectent souvent les organes respiratoires, mais dans un petit nombre de cas, elles sont de nature différente. Il y a des maladies qui disparaissent avec des rales extrêmement humides, et il y a des maladies qui viennent avec des bruits secs.

Râles humides. Ils se manifestent dans les pathologies suivantes:

  • la grippe;
  • ARVI;
  • la tuberculose;
  • œdème pulmonaire;
  • malformations cardiaques;
  • puces typhoïde;
  • une pneumonie;
  • asthme bronchique;
  • problèmes cardiaques;
  • bronchiectasies;
  • thromboembolie pulmonaire;
  • tumeurs malignes;
  • insuffisance rénale aiguë;
  • MPOC (maladie pulmonaire obstructive chronique);
  • période postopératoire après une greffe infructueuse.

Les bruits humides pendant l'expiration sont accompagnés d'une bronchite, d'asthme bronchique. Si les maladies n'affectent pas le système pulmonaire, on détecte une respiration sifflante humidifiée et inaudible à l'expiration et une toux sans fièvre.

Râles secs. Enrouement de cette espèce est un symptôme spécifique des maladies suivantes:

  • la laryngite;
  • pharyngite;
  • une pneumonie;
  • bronchiolite;
  • pneumosclérose;
  • l'emphysème;
  • bronchite chronique;
  • insuffisance cardiaque;
  • néoplasmes dans les bronches, les poumons.

Des poussées de suffocation apparaissent lorsque des corps secs pénètrent dans les voies bronchopulmonaires et obstruent la trachée.

Diagnostic des pathologies avec respiration sifflante

Enrouement lorsque la respiration provoque un grand nombre de maladies diverses. Pour faire un diagnostic correct, il est nécessaire de considérer non seulement la respiration sifflante.

Écouter la poitrine pour identifier les sons pathologiques pendant la respiration permet au médecin de pré-diagnostiquer un problème potentiel.

Le coupable exact de la respiration bruyante établira un certain nombre d'études détaillées (test sanguin, expectorations, radiographie des poumons, diverses études instrumentales du système respiratoire). Un certain nombre de symptômes associés sont également pris en compte:

  • toux
  • essoufflement;
  • la présence de température;
  • état général du patient;
  • Peau bleue sur le nez / les lèvres.

Est important. Seules une combinaison de symptômes et de données de tests de laboratoire peuvent identifier le responsable de la respiration enrouée et développer une thérapie compétente.

Comment traiter la respiration sifflante dans les bronches lors d'une expiration

Pour vous débarrasser de l'enrouement, vous devez vaincre la principale cause du problème. En supprimant la cause, les médecins gagnent et la conséquence. Fondamentalement, le traitement des râles dans les bronches va dans trois directions.

Traitement de la toxicomanie

Avec le traitement de la respiration sifflante dans les bronches, il est impossible de resserrer. Ce symptôme indique le développement d'un processus dangereux dans le système broncho-pulmonaire, lourd de complications purulentes.

En pharmacothérapie, les médecins prescrivent souvent un traitement antibiotique lors du traitement de patients âgés et en présence d’une infection bactérienne.

Au début de la maladie, lorsque la toux est sèche et s'accompagne d'une respiration sifflante sèche, un traitement intensif avec des médicaments expectorants est effectué. À ce stade, l’essentiel est de diluer les expectorations épaisses et d’aider le corps à s’en débarrasser par expectoration.

Attention Si le patient souffre d'une forte toux sèche, les médecins peuvent prescrire l'utilisation de médicaments antitussifs qui bloquent le centre de la toux. Mais dès que la toux devient humide, le traitement avec des médicaments antitussifs est terminé.

Rappelez-vous que la bronchite ne consiste pas seulement en une respiration sifflante lorsque vous expirez et toussez. C'est l'activité des virus, des bactéries qui ont provoqué la maladie. Pour le traitement de la bronchite et de la respiration rauque, les médecins abordent de manière individuelle complexe:

  1. Pour éliminer le spasme de la bronchite obstructive, utilisez bronchospasmolytiques. Il est préférable que ces médicaments soient introduits dans le corps par la méthode d'inhalation (à l'aide d'un nébuliseur).
  2. Le traitement de la bronchiolite aiguë comprend l'inhalation de corticostéroïdes. Si la pathologie est accompagnée d'une infection à adénovirus, le traitement est réalisé avec des corticostéroïdes systémiques. Ces médicaments ne provoquent pas le développement de l’oblitération (blocage) des bronches.
  3. Lorsque la bronchite est déjà devenue chronique, le patient devra consulter régulièrement un pneumologue et se faire surveiller par un médecin. En cas de suspicion de rechute, des médicaments antiviraux, des mucolytiques et des corticostéroïdes par inhalation sont prescrits.

L'inhalation avec bronchite accompagnée d'une respiration rauque devient la principale méthode de traitement. Lors de l'utilisation des médicaments médicaments utilisés en aérosol d'inhalation.

Vous pouvez également vous rappeler les méthodes de la grand-mère - respirer sur un récipient contenant une composition cicatrisante à chaud (inhalation de vapeur). Pour de telles procédures, il est préférable d'utiliser des herbes médicinales et des huiles essentielles.

Physiothérapie

En plus de la pharmacothérapie, les patients doivent obligatoirement suivre un traitement en physiothérapie.

Est important. Les procédures physiques ne sont utilisées que comme thérapie supplémentaire (auxiliaire).

Ce traitement vise à améliorer la circulation sanguine dans les bronches et à éliminer le mucus liquéfié. En physiothérapie, on prescrit aux patients des cours de massage, des exercices de respiration, des visites d'armoires spéléologiques. Diriger des séances de thérapie UHF, électrophorèse.

Médecine populaire

Les recettes de la médecine traditionnelle deviennent de bons assistants dans la lutte contre la respiration rauque avec bronchite. Les experts conseillent d’utiliser les méthodes suivantes (surtout si la respiration sifflante est tapotée pendant l’expiration):

  1. À parts égales, mélangez une petite feuille d'aloès hachée (prenez une plante dès l'âge de 3 ans), du zeste de citron (frais) et du miel naturel. Semaine infusée en masse. Prêt à prendre le médicament à l'intérieur de 10-12 ml sur un estomac vide. La durée du traitement est de 40 jours, après quoi vous devez vous reposer pendant une semaine et répéter le traitement.
  2. Le lait chaud est un excellent moyen préventif de prévenir une respiration enrouée. Buvez un verre de lait chaud trois fois par jour. Vous pouvez ajouter du miel, de la soude ou une infusion de raisins secs bouillis.
  3. Comptez parfaitement avec la respiration sifflante lorsque vous expirez du gingembre. Ajouter la racine râpée aux boissons chaudes, mélanger avec du citron et du miel.
  4. Pour se débarrasser rapidement de la respiration rauque, utilisez des baies de viorne. Délicieux fruits versez de l'eau tiède et ajoutez du miel ou du citron (pour le goût). Manger des baies et juste un peu de sucre - ils vous aideront avec n'importe quelle utilisation.

La teinture de jus de navet, de radis noir et de carottes est utile dans la lutte contre la respiration sifflante pendant l’expiration. Les effets de guérison peuvent être mélangés avec du miel et du citron.

Nous traitons la respiration sifflante dans les poumons lors de l'expiration chez les enfants

Chez les enfants, la respiration sifflante se développe souvent en raison de la complication de la bronchite. Pour débarrasser l'enfant de la respiration sifflante, vous devez contacter votre pédiatre et obtenir des conseils compétents en matière de traitement.

Est important. La respiration sifflante pendant la respiration chez un enfant apparaît souvent après une guérison complète de la maladie sous-jacente. Dans ce cas, l'enrouement peut être enlevé en épargnant les méthodes de la médecine traditionnelle et avec l'aide de l'inhalation.

Traitement de la respiration sifflante lors de l'expiration avec des médicaments

En cas d'inflammation des bronches et d'apparition d'une respiration rauque, les médecins développent un traitement individuel. La tactique du traitement dépend du pathogène identifié:

  • les médicaments antiviraux pour enfants ont triomphé des virus;
  • les antibiotiques aideront à combattre les infections bactériennes; les pédiatres prescrivent des agents antibactériens à large spectre aux enfants présentant un minimum d’effets secondaires.

Les médicaments ayant des effets expectorants sont liés au traitement (en cas de respiration sifflante avec écoulement de crachats invisibles) et à des mucolytiques (pour liquéfier du mucus visqueux).

Attention Les médicaments mucolytiques ne sont pas recommandés pour le traitement des nourrissons. De tels moyens chez les enfants de la première année de vie peuvent provoquer une forte toux accompagnée de vomissements.

Pour le traitement des enfants, il est plus opportun d'utiliser des médicaments à base de plantes sous forme de mélanges, sirops et infusions. Pour supprimer la respiration sifflante dans les poumons lors de l'inhalation avec une toux sèche, les antitussifs sont également utilisés pour arrêter le centre de la toux.

Mais dès que la toux devient productive, avec l'écoulement de crachats, la prise de médicaments antitussifs cesse. Vous ne pouvez pas les utiliser et en même temps avec des mucolytiques - les expectorations vont fortement s'accumuler dans les bronches, ce qui conduit à une obstruction (blocage complet) du corps.

Si la respiration sifflante lorsque la toux est causée par une manifestation d'allergie, les médecins identifient le principal allergène irritant et prescrivent un traitement antihistaminique à l'enfant.

Médecine traditionnelle pour aider les enfants

Pour éliminer la respiration sifflante dans les poumons, le traitement peut être effectué chez un enfant en utilisant des méthodes traditionnelles. Une telle thérapie est appropriée en tant que complément ou dans la détection d'infiltrations résiduelles. Comment utiliser les conseils des guérisseurs? Essayez le complexe suivant:

  1. Broyer les oignons (500 g) avec le sucre (50 g) et le miel fondu (60 g). Masser lentement pour languir pendant une demi-heure, puis diluer avec un litre d'eau et laisser dans un endroit sombre et froid pour insister pendant 2-3 jours. Prendre trois fois par jour pendant 25 ml.
  2. Entre les dosages d'oignons, laissez l'enfant boire 30 ml de jus de radis fraîchement pressé (4 à 5 fois par jour). Pour le goûter, il peut être mélangé avec du miel.
  3. Massage quotidien du bébé. Trempez vos doigts dans le miel et frottez-les vigoureusement avec la zone située à l'arrière (entre les omoplates) et au-dessus du sternum.
  4. Demandez à votre bébé de souffler une bougie imaginaire tous les jours. Laissez le gamin souffler pendant 3 à 5 minutes d'affilée.
  5. La nuit, mettez les compresses avec des pommes de terre bouillies, du miel et des feuilles de chou. Ils sont particulièrement efficaces contre la respiration sifflante après une toux grasse.

Et laisse le gamin boire beaucoup! Une boisson chaude et abondante dilue efficacement le mucus et aide le corps à se débarrasser des expectorations. Toutes les boissons aux fruits maison, les boissons aux fruits, la gelée, le thé à la lime, les jus de fruits conviennent à la consommation.

Est important. Si les recettes traditionnelles sont impuissantes (si, après avoir toussé en inspirant, la respiration sifflante ne disparaît pas plus de 1,5 semaine), contactez votre pédiatre. Même si le bébé est gai et gai et que la toux ne semble pas pathologique.

Phytothérapie

La médecine traditionnelle utilise souvent une variété de recettes de guérison avec l'utilisation d'herbes et de plantes médicinales. Pour les enfants (à partir de 3 ans), les recettes suivantes conviennent:

  1. Mélangez la même quantité de racines de pied de poil, de menthe poivrée, de plantain, d'althéa et de racines de réglisse. Collection d'herbes (25 g) cuit à la vapeur avec de l'eau bouillante (20 ml) et insister une heure et demie Puis porter à ébullition et laisser refroidir. Prendre sous forme de chaleur 12 ml sur un estomac vide trois fois par jour.
  2. Pour la menthe ou l'origan (5 g), ajoutez du romarin sauvage, de la banane plantain et de la réglisse (6 g de chaque ingrédient). Faites bouillir l'herbe avec de l'eau bouillante (400 ml), massez pendant 3 à 4 minutes et laissez reposer une demi-heure. Buvez 10 ml 2 à 3 fois par jour.

Une respiration sifflante peut survenir pour différentes raisons. Pour vous débarrasser de l'enrouement, demandez l'aide d'un médecin. Cela est nécessaire pour éliminer les pathologies graves dans le corps. Avec une thérapie bien choisie, la toux et la respiration sifflante lors de l'expiration disparaîtront bientôt sans laisser de traces.

Vidéo sur les causes de la toux et son traitement

Le Dr Komarovsky vous expliquera quelles sont les causes de la toux et de son traitement, et vous apprendra également à ne pas commettre les erreurs typiques en traitant la toux.

Traitement de la toux rauque chez un enfant

Une toux enrouée chez un enfant sans fièvre est une réaction réflexe de l'organisme aux stimuli des récepteurs respiratoires externes et internes. En tant que tel, peut agir comme un micro-organisme pathogène ou un corps étranger attrapé accidentellement dans les voies respiratoires lors d'une conversation ou d'un repas. Dans certains cas, une toux rauque sans signes de fièvre peut être le symptôme d'un certain nombre de maladies extrêmement dangereuses. Par conséquent, lorsqu'un enfant émet des bruits parasites lors d'un spasme bronchique, vous devez immédiatement consulter un médecin et un pédiatre pour un examen des poumons du bébé.

Les raisons - pourquoi la respiration sifflante quand on respire et que la toux est enrouée?

La toux Husky associée à une respiration sifflante à la poitrine est dans la plupart des cas causée par de graves pathologies fonctionnelles du système broncho-pulmonaire. Tout d'abord, les bronches sont touchées, en tant qu'organe principal fournissant la capacité de l'espace aérien et une reproduction stable de l'acte de respiration.

Les causes de respiration sifflante pendant l'inspiration et l'expiration, ainsi que la toux rauque peuvent être en présence d'un enfant des maladies suivantes:

  1. Allergie. De nombreux enfants dont le système respiratoire est au stade de la formation active présentent des signes de toux allergique et de respiration sifflante, qui apparaissent comme une réaction irritante aux agents environnementaux pathogènes. Ainsi, il peut y avoir de la poussière, des spores de moisissures, du pollen de fleurs et d'arbres fruitiers, des particules de poils d'animaux. Dès que l'enfant est au grand air, son état se stabilise immédiatement. Le symptôme pathologique se manifeste littéralement en quelques minutes, dès que le bébé se retrouve dans un environnement à forte concentration d'allergènes potentiels.
  2. Asthme bronchique. C’est la conséquence du fait que l’enfant a remarqué un enrouement lors de la respiration, une toux rauque, mais n’a pris aucune mesure en vue du traitement médical de la maladie. Dans de tels cas, les symptômes banals de l'allergie se transforment en une forme chronique plus compliquée et se manifestent sous la forme d'un spasme bronchique, lorsque les parois des bronches diminuent à une limite critique et ne permettent pas à l'oxygène de pénétrer dans les vaisseaux sanguins. Le plus souvent, une respiration sifflante lors de la respiration et une toux rauque causée par un asthme bronchique sont plus aiguës la nuit, lorsque l'enfant se couche.
  3. Invasion infectieuse ou virale. L'infection des poumons par des micro-organismes pathogènes peut entraîner des accès de toux rauques et la formation d'une respiration sifflante, pouvant être clairement entendue lors de l'inhalation et de l'expiration d'air par un enfant. Une infection bactérienne des voies respiratoires peut survenir avec des agents biologiques tels que la chlamydia, les bâtonnets de Koch, le cytomégalovirus, les mycoses, le Staphylococcus aureus, le pneumocoque, le streptocoque, le Pseudomonas aeruginosa. Il est impossible d'exclure la manifestation banale du froid.
  4. Bronches chroniques. Si un enfant a récemment souffert d’une inflammation aiguë de l’arbre bronchique, il est tout à fait possible que, dans certains segments des bronches, des manifestations résiduelles de cette maladie qui n’ont pas été traitées soient encore présentes. Dans ce cas, vous devez rendre visite à un pédiatre et lui dire qu’il existe un soupçon de transition de la maladie en une forme chronique et qu’une cure répétée de traitement pulmonaire est nécessaire.
  5. Facteur psychosomatique Les enfants ayant des complexes internes ou vivant dans des familles où les parents sont souvent en conflit développent un syndrome de stress constant. Cela se heurte à divers dysfonctionnements des systèmes nerveux central et périphérique. Des spasmes musculaires incontrôlés de divers organes et systèmes se produisent dans le corps. Si les organes du système respiratoire sont touchés, la respiration sifflante et la toux rauque sont de nature psychosomatique. Le traitement du système nerveux et la résolution des problèmes psychosomatiques au sein de la famille permettront de se débarrasser de la pathologie pulmonaire.
  6. Objet étranger. L'entrée dans le système respiratoire d'objets étrangers peut bloquer complètement ou partiellement la circulation de l'air dans les bronches. Les particules d'aliments, les petites parties de jouets en plastique et autres objets inhalés accidentellement par un enfant peuvent agir en tant qu'objets étrangers. Dans ce cas, il est possible de se débarrasser de la respiration sifflante pendant la respiration et de la toux rauque uniquement après que le corps étranger ait émané de la structure creuse des voies respiratoires.

Chaque facteur de causalité répertorié dans la liste spécifiée constitue une menace potentielle pour le développement normal de l'enfant et la poursuite de ses activités futures.

Surtout si la respiration sifflante pendant la respiration et la toux rauque sont dues à un virus ou à une infection. Le danger de ce type de pathologie réside dans le fait que les bactéries peuvent provoquer de vastes foyers d’inflammation, détruire le tissu pulmonaire de l’enfant, qui sera ensuite remplacé par une fibre, incapable d’exécuter les fonctions antérieures du système broncho-pulmonaire. En conséquence, l'enfant devient douloureux et doit souvent faire face à une maladie respiratoire catarrhale avant sa période de croissance.

Comment traiter si l'enfant a une respiration sifflante et tousse

Avant de commencer à traiter des symptômes tels que l'enrouement pendant la respiration et la toux enrouée, vous devez établir la nature de l'origine de l'état douloureux des poumons. Pour chaque type de maladie, il existe un protocole thérapeutique visant la guérison complète de l'enfant et le soulagement des symptômes de la maladie. Examinons plus en détail l'ordre et la méthode de traitement de la respiration sifflante et de la toux, associés à une augmentation de la température ou se manifestant sans perturber le métabolisme thermique de l'organisme.

Pas de température

En l'absence de signes de chaleur chez l'enfant, mais en présence de respiration sifflante et de spasme bronchique, des expectorants, des bronchodilatateurs et des antispasmodiques sont utilisés. Des médicaments tels que les sirops Herbion, Altey, Racine de réglisse, Lasolvan peuvent être utilisés comme préparations pharmaceutiques. Des agents comprimés, Bromhexin, Azithromycine, Gentomycine, Bromhikum, Mukaltin se sont avérés bien prouvés.

Si on diagnostique chez l’enfant une toux allergique présentant tous les signes du stade initial de développement de l’asthme, il est recommandé de prendre Spazmolgon, No-silo, le chlorhydrate de Drotérine, l’Eufilline. Pour prévenir les allergies, votre enfant doit boire régulièrement des comprimés Eden, Tsetrin, Aleron, Suprastin, Ketotifen, Suprastinol, L-tset. Cela soutiendra le système immunitaire du corps et réduira la concentration d’allergènes dans le sang.

Avec la température

Une augmentation de la température corporelle accompagnée d'une respiration sifflante dans la poitrine et d'une toux rauque indique simultanément la survenue d'un processus inflammatoire aigu dans les tissus pulmonaires et les organes du système respiratoire. Dans la plupart des cas, il nécessite une thérapie complexe avec de puissants médicaments antibactériens et anti-inflammatoires. Dans de telles situations, les sirops et les comprimés agissent comme des éléments auxiliaires du traitement et le traitement principal du choc consiste à injecter par voie intramusculaire des médicaments tels que l’oxacilline, l’ampicilline, le sumazid, la gentomicine, l’hémomitsine et l’extrait d’aloès.

Un type d'antibiotique ou d'agent anti-inflammatoire est sélectionné individuellement par le médecin traitant uniquement après que les tests de laboratoire ont établi la souche bactérienne qui a provoqué l'inflammation, la fièvre, une respiration sifflante pendant la respiration et une toux rauque.

Traitement des remèdes populaires

Pour accélérer le processus de récupération de l'enfant, les médicaments traditionnels sont autorisés à être utilisés. Bien sûr, cela s’applique à la catégorie des jeunes patients qui n’ont pas de contre-indications médicales à l’utilisation de miel, d’extraits et de décoctions d’herbes médicinales, de lait et de sucre.

Les recettes les plus simples et les plus efficaces pour traiter la respiration sifflante pendant la respiration et la toux rauque sont l'utilisation de ces médicaments domestiques, à savoir:

  1. Bouillon de racine d'Altea, feuilles de camomille, pied de biche, origan, thym, millepertuis. Tous sont préparés sur le même principe. Prenez 15 à 30 grammes de plantes séchées et faites bouillir dans 1 litre d'eau pendant 15-20 minutes. Ensuite, la décoction est utilisée conformément aux instructions fournies dans les instructions ou aux recommandations du médecin traitant.
  2. Thé ou lait chaud avec confiture de framboises et miel. Certaines personnes ne savent pas que les framboises et la confiture préparées à partir de celle-ci sont de l’aspirine naturelle, capables d’abaisser la température corporelle et de stabiliser le fonctionnement du système nerveux. Le miel est le plus puissant anti-inflammatoire et antiseptique.
  3. Radis au miel. Pour fabriquer ce médicament maison, il suffit de nettoyer la racine du radis de la pulpe interne et de la remplir d’un tiers avec du miel liquide. Cela prend 24 heures et la plante de racines sous l’influence du glucose dégage toutes ses propriétés cicatrisantes. C'est un excellent sirop contre la toux à la maison. Le seul inconvénient est que le jus de radis ne devrait pas être pris par les enfants ayant des problèmes cardiaques, car les composants actifs de cette plante peuvent accélérer les battements du cœur.
  4. Oignons avec du sucre. Le principe de cette médecine populaire est que les oignons finement hachés sont versés avec du sucre, ce qui stimule la sortie du jus de la pulpe de ce légume. En conséquence, l'enfant reçoit du pur jus d'oignon, qui est saturé d'une quantité énorme de vitamines, de minéraux et d'autres substances bénéfiques aux propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires.

Pour obtenir le meilleur effet thérapeutique, il est recommandé d'utiliser plusieurs types de méthodes non traditionnelles de traitement de la toux rauque et de la respiration sifflante, qui sont entendues lors du processus de respiration d'un enfant. Avant le début du traitement, il est impératif de consulter un pédiatre.