Causes de la rhinite purulente chez l'enfant et caractéristiques du traitement

Un nez qui coule chez un enfant peut être un symptôme de nombreuses maladies. Les causes du rhume sont diverses - infection, allergies, forte teneur en poussière dans l'air inhalé. L'inflammation peut disparaître sans causer de complications et peut se transformer en une forme plus grave. Pourquoi un écoulement nasal purulent chez un enfant? Quels sont les symptômes? Comment traiter? Réponses à des questions passionnantes - dans l'article.

Causes de la rhinite purulente

En fait, nez qui coule - production excessive de coquilles des voies nasales de mucus. Ses causes les plus courantes sont les infections virales aiguës des voies respiratoires. En réponse à l'invasion d'agents pathogènes infectieux, la production de mucus est activée par des cellules immunitaires qui suppriment les virus. Les cellules immunitaires s’acquittent de la tâche avec succès lorsque le mucus est fluide.

Du mucus épais séché (par exemple, lorsqu'un enfant se trouve dans une pièce avec de l'air sec, à une température élevée chez un bébé) devient un environnement favorable au développement de bactéries. La microflore pathogène propre commence à se multiplier activement. En conséquence, l'inflammation bactérienne se joint à l'infection virale, du pus commence à être libéré (mucus contenant des cellules immunitaires mortes, bactéries et leurs produits métaboliques, toxines).

Ainsi, la rhinite purulente est une inflammation (primaire ou secondaire) d'origine bactérienne. En plus d’une infection respiratoire, les facteurs suivants peuvent provoquer le développement d’une inflammation bactérienne chez un enfant:

  • l'hypothermie;
  • système immunitaire affaibli;
  • grippe et autres maladies infectieuses graves - rougeole, scarlatine, diphtérie, typhoïde;
  • incorrect ou absence de traitement pour la rhinite virale aiguë;
  • la présence de foyers infectieux chroniques dans les organes ORL.

Symptômes de rhinite purulente chez un enfant

Lorsqu'une inflammation bactérienne se joint à une infection virale, une rhinite purulente se distingue facilement par la couleur du mucus sécrété - dans ce cas, il s'agit d'une teinte verdâtre ou vert jaunâtre. Le mucus purulent irrite la peau et provoque des rougeurs et des douleurs dans la région sous le nez et au-dessus de la lèvre supérieure.

Plus souvent, la rhinite purulente se développe à partir de la forme aiguë de la rhinite virale, moins souvent elle résulte d'une rhinite chronique. Acquiert un caractère purulent 4 à 5 jours en moyenne après l'apparition d'une rhinite aiguë ou d'une hypothermie. Habituellement accompagné de:

  • détérioration du bien-être de l'enfant;
  • mal de tête;
  • augmentation de la température;
  • difficulté à respirer;
  • gonflement de la muqueuse nasale et congestion;
  • sécrétions d'odeur putrides du nez.

Parfois, un enfant peut remarquer une séparation du contenu purulent avec des impuretés sanguines, pouvant résulter:

  • soufflage trop intense et nettoyage des muqueuses des voies nasales, ce qui endommage les petits vaisseaux sanguins de la membrane muqueuse (souvent observé chez les jeunes enfants en raison de la faiblesse des parois capillaires);
  • des doses excessives ou l'utilisation à long terme de gouttes vasoconstricteurs;
  • la présence de polypes / kystes dans le nez;
  • maladies associées du sang, du coeur et des vaisseaux sanguins.

Formes de rhinite purulente

La rhinite purulente par la nature du flux est divisée en:

  • aigu (pour les symptômes, voir ci-dessus);
  • chronique

La rhinite purulente chronique (rhinite atrophique, ozène) prend beaucoup de temps (plusieurs années) et se manifeste différemment. Les patients se plaignent de la détérioration de l'odeur, d'une odeur désagréable du nez et de la formation de croûtes purulentes, d'une mauvaise santé générale. Il y a une atrophie progressive des muqueuses, l'expansion des voies nasales.

Complications possibles de la rhinite purulente

L'absence de diagnostic et / ou le traitement inadéquat de la rhinite purulente entraîne des complications graves des voies respiratoires. Développer:

  • pharyngite;
  • la trachéite;
  • une bronchite;
  • otite moyenne;
  • sinusite (sinusite, sinusite frontale, ethmoïdite).

Avec le développement de la sinusite (inflammation des sinus paranasaux), d'autres symptômes - pression oculaire, maux de tête lancinants, sensation de distension dans la région des sinus touchés et autres manifestations spécifiques - s'ajoutent aux signes de maux de tête purulent

La rhinite purulente est très dangereuse pour les nouveau-nés et les nourrissons âgés de moins d’un an. Le nourrisson peut ne pas toujours commencer à respirer par la bouche lorsque les voies nasales sont obstruées par des sécrétions purulentes. Il y avait des cas où une telle condition était fatale. Par conséquent, avec le développement de la rhinite purulente chez les enfants de moins d'un an, vous devez être particulièrement attentif.

Quel médecin va aider?

L'examen primaire de l'enfant est effectué par un pédiatre. En cas de suspicion de rhinite purulente, l’enfant est dirigé vers un oto-rhino-laryngologiste (autrement un médecin ORL), qui se charge du diagnostic et du traitement de cette maladie.

Diagnostic de la rhinite purulente

La première étape du diagnostic consiste à clarifier les plaintes et à recueillir un historique des maladies. Ensuite, une rhinoscopie est réalisée, permettant de déterminer la nature du mucus sécrété par le nez.

Pour clarifier le diagnostic et exclure les autres maladies possibles (sinusite, kystes du sinus maxillaire, rhinite chronique atrophique), des tests et examens complémentaires sont prescrits:

  • ensemencement bactérien des sécrétions du nez;
  • examen aux rayons x ou tomodensitométrie des sinus et du pharynx nasal;
  • examen endoscopique des voies nasales, nasopharynx.

Caractéristiques du traitement

Le traitement de la rhinite purulente comprend:

  • antibiothérapie;
  • élimination du contenu purulent des voies nasales (pour prévenir le développement de la sinusite et d'autres complications);
  • traitement symptomatique (réduction de l'œdème, de la congestion, des croûtes et d'autres manifestations de la maladie).

Thérapie antibactérienne

Les objectifs principaux de l’antibiothérapie sont la suppression de la flore pathogène, la prévention des complications et le passage de la maladie à la forme chronique, ainsi que la diminution de l’intensité des manifestations cliniques de l’inflammation.

Des antibiotiques locaux ou systémiques sont prescrits. Des préparations d'action systémique sont nécessaires à haute température, une sécrétion abondante de sécrétions purulentes, une détérioration de l'état général de l'enfant.

Les groupes d'antibiotiques systémiques suivants sont recommandés:

  • Les médicaments de choix sont les pénicillines à large spectre (amoxicilline, Flemoxin, Ospamox) ou des combinaisons protégées de pénicillines avec de l'acide clavulonique (Augmentin, Amoxiclav, Flemoklav);
  • macrolides (azithromycine, rovamycine) - en présence d’une réaction allergique aux pénicillines.

En cas d'inflammation d'intensité légère à modérée, des antibiotiques à action locale - Polidex, Isofra - sont utilisés.

La dilution et l'élimination des sécrétions purulentes des voies nasales

Pour faciliter l'évacuation du pus du nez, les médecins prescrivent le schéma thérapeutique suivant:

  1. Rinçage des voies nasales avec une solution saline hypertonique;
  2. L'utilisation de spray Rinofluimucil (dilue un secret visqueux purulent);
  3. 3 minutes après l'application du spray, rinçage nasal répété avec une solution saline physiologique;
  4. Soufflage intense;
  5. Instiller un antibiotique local.

Les nourrissons et les enfants en bas âge ne sachant pas comment se souffler, ils doivent se nettoyer le nez avec un aspirateur spécial (vendu dans les pharmacies) ou avec une seringue à bout souple.

Il est catégoriquement impossible d'utiliser une seringue avec ces cibles, car la pression élevée créée au cours de la procédure peut entraîner la libération de pus dans la trompe d'Eustache et, par conséquent, une otite.

Les sprays hydratants à base d'eau de mer pour nourrissons ne peuvent pas être utilisés. Ils peuvent provoquer l'entrée de pus dans la trompe d'Eustache et le développement d'une otite, ainsi que provoquer un spasme du larynx.

Thérapie symptomatique

Afin de réduire l'œdème, des gouttes nasales à effet vasoconstricteur sont prescrites - Vibrocil, Nazivin, Xylen, For Nose. Les gouttes vasoconstricteurs ne doivent pas être utilisées plus de 5 jours, car il peut y avoir une dépendance et l’effet opposé - une aggravation du rhume.

En cas de gonflement grave de la muqueuse, des antihistaminiques sont recommandés - Zodak, Erius, Zyrtec.

Prévention de l'inflammation bactérienne

Des médicaments à base de plantes et des médicaments homéopathiques sont prescrits pour prévenir le développement et la récurrence de la rhinite purulente (Sinupret, Cinnabsin). Ces médicaments augmentent l'immunité locale et empêchent le développement d'une inflammation chronique.

  • agents immunostimulants;
  • complexes de vitamines;
  • drogues réparatrices.

Les mesures préventives générales comprennent:

  • élimination de l'hypothermie;
  • élimination des foyers d'infection chronique dans les organes ORL;
  • augmenter l'immunité.

Afin d'accroître la résistance du corps aux infections, il est très important de fournir à l'enfant une alimentation saine et équilibrée et des promenades régulières au grand air afin de lui permettre de se durcir.

La rhinite purulente bactérienne est une inflammation grave qui nécessite l'intervention d'un spécialiste et un traitement adéquat et compétent. Sinon, des complications graves sont possibles - toutes les maladies inflammatoires des organes respiratoires, y compris l'amygdalite (angine de poitrine) et la pneumonie. Une attention particulière devrait être accordée au développement de la rhinite chez les nourrissons et les nouveau-nés. Il semblerait banal nez qui coule, peut menacer la santé et même la vie du bébé.

Purulent nez qui coule chez les enfants

Les enfants ne sont porteurs d'aucune maladie. Ils sont sensibles à tous les maux. Par conséquent, les parents doivent faire particulièrement attention en cas de rhinite purulente chez un enfant. Même s'il semble qu'un simple nez qui coule va rapidement passer, cela vaut la peine de consulter un spécialiste. Dans certains cas, les bébés présentent des complications graves qu'il est difficile d'éliminer avec le temps. Il est particulièrement dangereux que la maladie se transforme en forme chronique. Et ce problème doit être combattu au tout début.

Symptômes associés

Un parent attentif comprendra immédiatement que quelque chose ne va pas avec le bébé. Radier sur un écoulement nasal banal ne sera rien, puisque la rhinite purulente de l'enfant a des symptômes prononcés.

  • Odeur désagréable de la cavité nasale.
  • Plaintes de maux de tête pendant l'inclinaison de la tête.
  • Douleur dans les gencives.
  • Douleur de la région frontale et occipitale.
  • Périodes de basse température alternant avec des marques approchant les 39 degrés
  • Faiblesse générale.
  • Diminution de l'odorat et du goût.
  • Manque d'appétit.

Si certains signes sont présents, il n'est pas recommandé de se passer de l'aide d'un ORL. Le pus dans les sécrétions muqueuses du nez doit être traité avec le bon ensemble de médicaments et non pas seulement boucher le nez avec des gouttes vasoconstricteurs. Les bactéries pathogènes se multiplient activement dans la cavité nasale du fait que les enfants en bas âge se mouchent mal le nez. En conséquence: accumulation excessive de pus et d'inflammation.

Causes de la rhinite purulente chez l'enfant

Sans l'attention requise, cette situation ne peut en aucun cas être laissée. Il est très important non seulement de consulter un médecin en temps voulu, mais également de répondre aux plaintes et aux préoccupations du bébé.

Le plus souvent, les conditions préalables pour le phénomène sont les suivantes:

  • Maladie lancée sans traitement approprié.
  • Contact constant avec des irritants: poussière, odeurs chimiques, plantes à fleurs.
  • Infection par des dents malades et mauvaise approche de traitement.
  • Le corps étranger dans les sinus y réside depuis longtemps.
  • Immunité affaiblie.
  • La surfusion du corps.

À première vue, les raisons sont courantes. Mais, si vous les regardez de plus près, cela se révélera, alors pratiquement chacun d’entre eux est provoqué par le fait de ne pas prêter l’attention voulue aux parents pour leur enfant et l’omission de la situation. La rhinite purulente chez un enfant doit être traitée immédiatement dès son diagnostic.

Rhinite chronique et aiguë avec du pus

Il est important de prévenir la rhinite suppurée aiguë ou chronique chez les enfants. Le plus souvent, le premier découle du second. Au moment de l'exacerbation de la rhinite, lorsque le nombre de bactéries accumulées est critique et que le processus d'inflammation ne peut pas s'arrêter, la température de l'enfant s'élève au maximum. Problèmes avec le manque de respiration normale - toujours la moitié du problème. Dans ce cas, des complications graves peuvent commencer. Surtout sur les organes d'audience. L'otite n'est qu'une petite partie de ce qu'un enfant peut avoir. La phase aiguë provoque souvent une inflammation.

La rhinite aiguë chez les enfants est très difficile. Une faiblesse générale est observée pendant plusieurs jours. De plus, si, pendant la phase aiguë, aucune mesure décisive n'est prise, il est facile d'empêcher la dégénérescence des structures tissulaires et leur complète atrophie. Par conséquent, il est nécessaire de réagir très rapidement au nez banal et long qui coule d'un enfant. Sinon, un rhume chronique lui est fourni.

Traitement

Dans ce cas, vous devez consulter un spécialiste. Même sans l'examen initial, on comprendra immédiatement ce qui dérange l'enfant. Sur cette base, des recommandations seront données. Seul un processus bien construit aidera à guérir la rhinite purulente. Le traitement comporte souvent plusieurs phases. Et cela signifie que tout est calculé à partir de nombreux facteurs: âge, poids, réactions aux médicaments, conditions du bébé.

Comment soigner un nez qui coule purulent chez un enfant?

Les médecins disent inlassablement que l'automédication ne doit pas être prise. Blaguer avec une organisation aussi réussie que celle d’un corps d’enfant est d’autant plus découragé. Il est possible de soulager la maladie, mais ne cause aucun préjudice. Par conséquent, comment guérir la morve purulente dira et prescrira un pédiatre ou un spécialiste du profil. Les indicateurs individuels influencent fortement le processus de traitement.

Comment traiter le nez qui coule purulent chez un enfant?

La liste des médicaments qui peuvent vraiment faire face au problème est longue. Par conséquent, quoi traiter un enfant est prescrit par un spécialiste. Il est nécessaire de ne répertorier que les principaux types de médicaments et leur degré d’impact sur le corps. Mais ce qui sera utilisé à la fin, est décidé individuellement.

Il est recommandé de traiter la rhinite purulente chez un enfant avec les médicaments suivants:

Drogues et drogues

Antibiotiques

Sans leur application, l’essence du traitement est brumeuse, car il est nécessaire d’agir de toute urgence sur le foyer inflammatoire. Les plus couramment recommandés sont "Isofra", "Protargol", "Bioprox".

Anti-inflammatoires

Un grand nombre de bactéries nécessite leur élimination complète rapide et maximale. Dans ce cas, un rinçage fréquent de la cavité nasale est important. Excellent face à cette tâche: "Miramistin."

Solution saline

Les solutions à base de sel aident à nettoyer les sinus de tout ce qui est superflu. Ils sont les plus anodins et font face à des problèmes dus à la fréquence des procédures. Le plus souvent recommandé:

Gouttes de vasoconstricteur

Grâce à lui, les antibiotiques fonctionnent mieux et traitent le problème. Ils soulagent le gonflement de la cavité nasale, facilitent la respiration, soulagent la sensibilité excessive. Bien faire face à la tâche:

Antipyrétique

Si la rhinite purulente chez l'enfant est accompagnée de douleur et de fièvre, ces outils sont indispensables. Ils vont supprimer la douleur et l'état surexcité de l'enfant.

Mucolytiques

Une quantité abondante de bactéries pathogènes accumulées dans les sinus du nez doit être éliminée dès que possible. Cette tâche est mieux effectuée par le "ACC 100".

Médicaments beaucoup moins couramment prescrits de type antihistaminique. Ils sont nécessaires pour lutter contre les agents pathogènes allergiques à l'origine du problème. Comment traiter un écoulement nasal purulent chez un enfant, le médecin le dira le plus en détail. Il écrira le dosage et prescrira des procédures supplémentaires pour améliorer l'état du bébé et augmenter son immunité d'un ordre de grandeur.

Complications de la rhinite purulente chez les enfants

Souvent, les complications de la rhinite purulente chez les enfants sont transférées aux organes de l’ouïe et de l’odorat. Les oreilles de l'enfant deviennent périodiquement enflammées et une partie de l'audition est perdue. L'odeur ne devient pas brillante. La sensibilité du récepteur est réduite d'un ordre de grandeur. Presque toujours avec une récupération complète, toutes les fonctions sont normalisées. C'est plus difficile quand le nez purulent et qui coule se transforme en chronique. Dans ce cas, les problèmes doivent être combattus sans relâche.

La rhinite purulente chez les enfants n’est pas une maladie grave si elle est moderne et s’applique correctement à son traitement. Dans ce cas, vous pouvez sauver votre enfant de nombreuses sensations douloureuses et lui donner une enfance heureuse et en bonne santé.

Comment guérir la rhinite purulente chez un enfant

Causes de la maladie

Lorsque la rhinite purulente, ou la rhinite, chez les enfants, la membrane muqueuse de la cavité nasale enflamme et la décharge contient du pus. La rhinite aiguë est une complication fréquente du virus. Si la rhinite virale n'est pas traitée à temps ou de manière incorrecte, quelques jours après le début de la maladie, la microflore bactérienne commence à se multiplier dans la muqueuse. La rhinite purulente peut causer plusieurs types de microorganismes.

Parfois, la membrane muqueuse est enflammée à cause de microbes pathogènes sous condition (c'est-à-dire ceux qui vivent constamment dans la cavité nasale). La raison de leur activité est une diminution de l'immunité ou de l'hypothermie. Les microbes en développement provoquent un écoulement nasal purulent. Il peut également survenir en raison de troubles circulatoires ou d'un bébé surmené. Parfois, la rhinite est une conséquence de la grippe. Outre les causes bactériennes ou virales, la rhinite purulente est causée par l’habitude de respirer par la bouche, ainsi que par divers facteurs domestiques négatifs tels que la poussière, les produits chimiques.

Lorsque la rhinite purulente due à l’inflammation, diverses substances bioactives apparaissent qui, avec les toxines des bactéries, pénètrent dans le sang. Les enfants ont de la fièvre, ils se sentent mal, notamment à cause d’un mal de tête. La cavité nasale enflammée devient rouge, la membrane muqueuse se gonfle. En général, les parents doivent être distingués de la rhinite de la rhinite inoffensive habituelle causée par un froid léger et qui passe rapidement.

Les symptômes

En règle générale, les symptômes de la rhinite surviennent chez les enfants 3 à 4 jours après le début de l’infection. Symptômes courants: faiblesse, larmoiement, perte d'appétit, forte fièvre, maux de tête, odorat extrêmement réduit. Le bébé éternue souvent. La nature des sécrétions nasales est en train de changer - elles deviennent plus petites et deviennent verdâtres ou jaunâtres. Chez les enfants, la respiration nasale est difficile en raison de la congestion nasale.

La rhinite purulente aiguë dure généralement d'une semaine à 10 jours et est facile à guérir. Seulement chez les enfants très faibles, la maladie peut durer jusqu'à 4 semaines. Très rarement, la rhinite purulente peut aller au stade chronique - au lac. Cette maladie dure depuis longtemps et il n’est pas si facile de la guérir. Symptômes graves - chez les patients présentant une atrophie de la muqueuse nasale, les parois de sa cavité sont détruites. Sentir ne fonctionne pas et la santé globale n'a pas d'importance.

Lorsque la maladie processus purulent - le foyer de l'infection. Il est capable d'aller aux organes avec lesquels la cavité nasale communique. Parmi les complications fréquentes de la rhinite, on note la sinusite, la sinusite, l’ethmoïdite, l’inflammation du sac lacrymal et l’otite moyenne. Il arrive que l’infection affecte les voies respiratoires supérieures - se développe une laryngite, une trachéite, une pharyngite. Dans les cas de rhinite purulente grave, les bactéries peuvent pénétrer dans le sang, provoquant une encéphalite, une méningite et même une septicémie, entraînant des lésions aux organes internes.

La rhinite purulente est diagnostiquée sur la base de plaintes, de symptômes, de la nature des écoulements nasaux et de données de rhinoscopie. En cas d'évolution sévère ou chronique de la maladie, un traitement médiocre entraîne la sensibilité du frottis de la membrane muqueuse.

Selon les observations des médecins, il existe trois stades de rhinite aiguë:

  1. Irritation des muqueuses, sans crachats, mais avec détérioration de la santé. La température augmente, la tête commence à faire mal, les voies nasales se rétrécissent et il est difficile de respirer. À ce stade, la maladie peut être guérie même par des remèdes populaires.
  2. L’émergence de sécrétions muqueuses séreuses du nez dues au renforcement des glandes muqueuses. Les sécrétions contiennent du sel, de l'ammoniac, qui provoque une irritation de la lèvre supérieure, des fissures et des rougeurs. Les enfants éternuent souvent, les yeux larmoyants. La membrane muqueuse du nez gonfle, le mucus est faiblement sécrété par les pustules et les sinus paranasaux, de sorte que la flore pathogène est activée.
  3. Les excrétions sont rendues troubles, avec du pus jaunâtre ou verdâtre (dû aux leucocytes, aux cellules épithéliales et à la mucine). L'état général des enfants s'améliore: les pertes sont moins importantes, la tête ne fait presque pas mal, il est plus facile de respirer par le nez.

Traitement

Aux premiers symptômes de la rhinite, consultez un médecin et commencez le traitement. Il est très important de guérir rapidement la maladie, sans la porter à une forme grave. Les parents utilisent souvent des antibiotiques, mais seul un pédiatre devrait les prescrire, après avoir examiné l'enfant et effectué les tests nécessaires.

Il est impossible de s'auto-traiter avec des antibiotiques - tous les médicaments antibactériens ne peuvent pas traiter une infection nasale. De plus, les antibiotiques sont toujours stressants pour un jeune organisme et, dans les premiers stades de la rhinite purulente, aucun médicament puissant n'est nécessaire.

Dans le traitement de la rhinite purulente, l'huile et les gouttes vasoconstrictives - la sanorine, le pinosol, la naphtyzine, ont fait leurs preuves. Vous pouvez également traiter avec des remèdes homéopathiques, le rinçage du nez à l'eau de mer, la physiothérapie, la magnétothérapie et l'acupression. Tout cela contribue à atténuer les symptômes désagréables de la rhinite purulente.

Il est strictement interdit lors du réchauffement du pus de réchauffer le nez, comme dans le cas d'une rhinite normale. L'infection ne fera que s'intensifier et peut se déplacer vers les organes voisins. Les gouttes vasoconstrictrices ne sont pas appliquées plus d'une semaine, sinon la muqueuse s'habitue aux composants de la solution. L'acupression est l'option de traitement la plus anodine. Pendant une minute, deux points sont massés - à gauche et à droite des ailes du nez.

Des recettes de traitement populaires recommandent le miel ordinaire. Deux morceaux de taille de haricots confits sont placés dans chaque narine. Après cela, les enfants doivent s’allonger, baisser la tête. Le miel devrait se ramollir et se retrouver dans le nasopharynx. Cette procédure est mieux faite quelques heures avant le coucher. La cavité nasale est débarrassée du pus et du mucus. L'avantage de cette thérapie est qu'elle peut être pratiquée pendant une longue période, jusqu'à ce que la respiration nasale devienne facile. Notez que cette méthode de traitement ne peut pas être utilisée chez les enfants atteints de rhinite allergique (pollinose) ou allergiques aux produits de l'abeille. Après la procédure, ne laissez pas l'enfant sortir dans le froid.

Toujours dans les premiers stades de la rhinite (avec des symptômes bénins), vous pouvez boire un demi-litre d'eau tiède avec 5 gouttes d'iode et manger une gousse d'ail. Lorsqu'une maladie se développe, il convient d'utiliser d'autres méthodes de traitement traditionnelles:

  • aspirer souvent du jus de citron dans le nez;
  • avant le coucher, remplissez un bain chaud avec du soda, du sel et de la moutarde, maintenez les pieds du bébé dedans, puis mettez des chaussettes chaudes et endormez-vous;
  • chaque demi-heure d'une narine renifler de l'ammoniac (un moyen pour les enfants plus âgés).

La maladie aidera à guérir et à inhaler, mais pas à la vapeur. Il est préférable de traiter avec des inhalateurs spéciaux avec une solution à la température ambiante, par exemple avec le populaire inhalateur Nebulizer. Des médicaments fonctionne bien cycloferon.

Dans le traitement de la rhinite purulente, l’enfant doit rester à la maison. Des charges excessives et des violations de l'hygiène à la maternelle ou à l'école peuvent aggraver la maladie et retarder le rétablissement. Essayez également de garder votre bébé au chaud tout le temps. Si vous respectez toutes ces normes, le nez qui coule passera très vite.

Vidéo "Comment prévenir la sinusite"

Dr. Komarovsky explique comment éviter la sinusite.

Manifestation et traitement de la rhinite purulente chez les enfants

Chaque enfant souffre d'un rhume de temps en temps, qui se développe sur le fond des maladies respiratoires.

Mais parfois, l'écoulement nasal devient plus épais et change de couleur en jaunâtre ou même verdâtre. Cela indique que l'écoulement nasal est compliqué par l'ajout de flore microbienne, de streptocoques ou de Staphylococcus aureus.

La rhinite purulente est une maladie inflammatoire de la muqueuse nasale caractérisée par la présence d'une infection bactérienne dans les sinus.

Cette forme de rhinite peut survenir à tout âge, y compris chez les nourrissons. Le traitement de cette pathologie chez l’enfant doit être complet et seul un médecin peut prescrire des médicaments appropriés en s’appuyant sur les symptômes existants.

Raisons

En soi, cette maladie n'apparaît pas, certains facteurs la précèdent toujours:

  • rhinite négligée chez un enfant et l'absence de son traitement;
  • atrophie de la muqueuse due à une exposition régulière à des facteurs externes: poussières, produits chimiques, etc.
  • une conséquence de la propagation de l'infection par les dents malades (chez les enfants plus âgés);
  • faible immunité;
  • la présence d'un corps étranger dans la cavité nasale: bouton, morceau de papier, perle, etc.

Les symptômes

Déterminer que l'enfant a une rhinite purulente, tout simplement par les symptômes suivants:

  • écoulement nasal jaune ou verdâtre avec une consistance épaisse;
  • Les plaintes de l'enfant à la douleur dans les gencives, le nez, le front ou le cou. Ce symptôme peut être aggravé en inclinant la tête dans différentes directions;
  • essoufflement;
  • diminution ou absence totale d'odeur et de goût;
  • la faiblesse;
  • odeur désagréable du nez;
  • fièvre de bas grade. Parfois, il peut atteindre le niveau de 38,5 degrés.

Le gros des écoulements nasaux se produit lorsque les éternuements. La difficulté de traiter les jeunes enfants réside dans le fait qu'ils ne savent pas se faire valoir, de sorte que le pus et la bactérie restent dans la cavité nasale et continuent de proliférer activement.

La mère d'un garçon de 2 ans l'a traité avec un écoulement nasal avec des gouttes de nazol. Une semaine plus tard, les symptômes se sont aggravés, les écoulements nasaux ont pris une teinte verdâtre, le bébé avait une température de 37,7 degrés. La femme s'est tournée vers le pédiatre.

Le garçon a été dirigé vers un oto-rhino-laryngologiste, une rhinoscopie a été réalisée et une rhinite purulente a été diagnostiquée. Le médecin a prescrit le traitement suivant:

  • irrigation de la cavité nasale avec Salin 5-7 fois par jour;
  • gouttes nasales vasoconstricteurs à Sanorin;
  • spray antimicrobien pour le nez Isofra.

Traitement

Il est nécessaire de comprendre que le traitement de cette maladie dans l’enfance doit nécessairement inclure des médicaments, car, en raison des caractéristiques individuelles du corps de l’enfant, le risque de complication de la rhinite est plus élevé pour les maladies plus graves: sinusite, otite, pharyngite, etc. Le pédiatre peut donc prescrire les médicaments et les procédures suivants :

  1. Rincer le nez avec une solution saline. Eh bien, s'il contient également de l'iode. Ces solutions peuvent être préparées indépendamment (1 c. À thé de sel pour 1 litre d'eau bouillie, plus une goutte d'iode) ou achetées à la pharmacie. Aquamaris, Dolphin et Salin conviennent bien aux enfants. Il est nécessaire de savoir que les enfants de moins de 1 an ne peuvent pas être rincés avec un liquide. Seule l'utilisation de sprays à base d'eau de mer (par exemple, Salin) est autorisée.

Antibiotiques. Lorsque la rhinite purulente sans antibiotiques ne peut pas faire. Mais il y a un autre côté de la médaille: en cas de rhume, seuls les médicaments antimicrobiens locaux, tels que Miramistin ou Isofra, peuvent être efficaces.

Dans les cas complexes, il faut prendre des médicaments par voie orale et, à cet égard, il convient de choisir des antibiotiques à large spectre: Augmentin, Flemoxin, Summamed Forte, etc. Mais ces médicaments doivent être sélectionnés et prescrits uniquement par un médecin.

  • Gouttes de vasoconstricteur. Permet de soulager des symptômes tels que congestion nasale, œdème, inflammation. Leur objectif réside également dans le fait que les médicaments vasoconstricteurs permettent un meilleur effet des antibiotiques utilisés par voie topique. Pour les enfants, le traitement de la rhinite purulente devrait inclure les médicaments suivants: Sanorin, Naphthyzinum, Nazol et d’autres analogues.
  • Médicaments antipyrétiques. En cas de forte fièvre ou de douleur intense, des antipyrétiques et des analgésiques sont nécessaires: Ibufen, Ibuprofen, Paracetamol.
  • Antihistaminiques. Si un nez qui coule est accompagné d'une réaction allergique, les antihistaminiques sont prescrits à petites doses: Suprastin, Zyrtec.
  • Mucolytiques Mucolytiques nécessaires pour la sortie des grappes des sinus. Bien éliminer les symptômes de la rhinite purulente médicaments ACC 100 et rinofluimucil.
  • Tous les médicaments et leur posologie ne doivent être prescrits que par un médecin.

    Avec un traitement approprié, cette maladie disparaîtra complètement dans les 7 à 10 jours.

    Médecine populaire

    En aucun cas, une telle thérapie ne doit remplacer un traitement médicamenteux. Pour les enfants, cela peut être lourd de complications dangereuses. Par conséquent, les recettes folkloriques ne peuvent être utilisées que comme thérapie supplémentaire. Il est préférable de battre le nez qui coule avec des écoulements purulents à l'aide des méthodes suivantes:

    1. Il est utile de respirer au-dessus de la vapeur de pommes de terre bouillies: cette procédure permet d’éliminer les principaux symptômes du rhume et d’améliorer considérablement la condition de l’enfant. Seulement vous devez garder une certaine distance entre les pommes de terre et le visage pour éviter les brûlures de la muqueuse nasale.
    2. Enterrer le nez avec les gouttes préparées: 3 gouttes de jus de betterave diluées avec 3 gouttes d’eau bouillie.
    3. 4 gouttes de jus de Kalanchoe goutte à goutte dans chaque narine. Cela déclenchera une attaque d'éternuement, ce qui dégagera bien les voies nasales. Cette recette ne peut être utilisée qu'après 5 ans.
    4. Si l'écoulement nasal est mauvais, vous devez préparer des gouttes de la même quantité de miel liquide et d'oignons ou d'ail.
    5. Aussi souvent que possible pour instiller le nez avec une solution saline: 1 c. À thé de sel (mer, nourriture ou autre) pour 1 litre d'eau bouillie.
    6. Si des croûtes sèches se forment dans le nez, essuyez la cavité interne du nez avec un tampon imbibé d’huile d’argousier.

    Il convient de garder à l'esprit que tout composant de recettes folkloriques peut être allergique. Vous devez donc surveiller attentivement la réaction du corps de l'enfant à une nouvelle méthode de traitement.

    Recommandations utiles

    Pour faire face rapidement à l'écoulement compliqué du nez, vous devez suivre des règles de soins simples:

    1. En donnant au patient des complexes de vitamines, surveillez toute la valeur de son régime.
    2. Maintenez l'humidité à l'aide d'outils spéciaux, de serviettes humides ou de soucoupes placées sur les piles.
    3. Faites l’acupression au niveau des ailes du nez, du front et du nez. La séquence exacte des mouvements peut montrer un pédiatre.
    4. Il est nécessaire de donner au patient à boire plus. Il est préférable que ce soit des décoctions aux herbes (millepertuis, camomille, tilleul), des compotes de baies, des boissons aux fruits, du thé ou du lait chaud au miel.
    5. Surveillez la température de l'air dans la pièce - elle devrait être inférieure à 22 degrés.

    Si vous abandonnez le traitement médicamenteux et laissez un tel nez qui coule disparaître, il est très probable que l'enfant souffrira de la forme chronique de cette maladie, qui se manifestera à chaque saison automne-printemps.

    Rhinite purulente: symptômes et traitement

    Rhinite purulente - les principaux symptômes:

    • Mal de tête
    • Fièvre
    • Perturbation du sommeil
    • Difficulté respiratoire
    • Pleurer
    • Congestion nasale
    • Déchirant
    • Nez brûlant
    • Malaise
    • Perte d'odeur
    • Respiration rapide
    • Éternuement
    • Perte de poids
    • Respiration superficielle
    • Agitation
    • Écoulement nasal purulent
    • Capricieux
    • Chatouilles dans le nez
    • Selles avec facultés affaiblies
    • Sensation de constriction nasale.

    La rhinite purulente - est une pathologie assez commune et en même temps grave, survenant chez les enfants et les adultes. Une caractéristique de cette maladie est qu’en plus de l’inflammation, un processus purulent se forme dans la membrane muqueuse de la cavité nasale.

    Cette maladie appartient à la catégorie de polietiologicheskie, ce qui signifie que plusieurs facteurs provoquant l’affectent simultanément. Dans ce cas, on considère qu'il s'agit de la pénétration de la microflore pathogène dans le corps humain, de l'hypothermie et d'une exposition fréquente à d'autres pathologies catarrhales.

    La clinique de la maladie comprend des symptômes tels que congestion nasale, respiration par la bouche, éternuements, perte d’odorat, ainsi que la séparation des impuretés purulentes mélangées à du sang.

    Le processus de diagnostic repose sur les manipulations effectuées directement par l'oto-rhino-laryngologiste, qui sont complétées par une variété d'examens de laboratoire et d'instrument.

    Le traitement de la rhinite purulente chez l’adulte et l’enfant est accepté par des méthodes conservatrices, notamment l’application locale de médicaments vasoconstricteurs, les inhalations et les procédures physiothérapeutiques.

    Étiologie

    Les agents pathologiques occupent une place fondamentale dans le développement d’un processus inflammatoire purulente dans la membrane muqueuse de la cavité nasale. Dans la très grande majorité des cas, la rhinite purulente est déclenchée par un effet négatif:

    Moins souvent provocateurs de la maladie sont:

    • mycoplasme;
    • la chlamydia;
    • légionelles;
    • des microorganismes bactériens spécifiques, tels que l'agent causal de la gonorrhée ou de la tuberculose;
    • les champignons.

    En outre, la rhinite purulente chez l’enfant, moins souvent chez l’adulte, peut être provoquée par les maladies suivantes:

    De plus, la formation de foyers d’infections chroniques dans le corps humain, en particulier dans les organes ORL, n’est pas exclue.

    Parmi les facteurs prédisposants qui augmentent la probabilité d'une telle maladie, il y a:

    • l'effet prolongé du froid sur le corps humain;
    • l'échec de l'immunité chez les enfants;
    • les états d'immunodéficience qui conduisent au développement fréquent de maladies catarrhales;
    • absence complète ou traitement inadéquat de la rhinite aiguë;
    • caractéristiques professionnelles, à savoir le contact avec des substances chimiques ou toxiques au travail;
    • caractéristiques anatomiques de la structure de la cavité nasale, du crâne ou du nasopharynx.

    Il convient de noter que l'inflammation purulente n'est jamais provoquée par des allergènes, tels que la poussière, la laine ou le pollen.

    La fragilité accrue des vaisseaux sanguins peut conduire au fait que dans le liquide purulent séparé du nez, il y aura des impuretés de sang. Ceci est souvent facilité par:

    • utilisation incontrôlée de substances vasoconstricteurs;
    • éducation dans la cavité nasale des polypes ou des tumeurs kystiques;
    • le patient a des pathologies cardiovasculaires ou des troubles sanguins.

    Classification

    En fonction de la variante de flux, il existe:

    • rhinite purulente aiguë - diagnostiquée le plus souvent. Il présente un tableau clinique caractéristique et cède assez facilement aux méthodes thérapeutiques conservatrices;
    • rhinite purulente chronique - est telle, si les symptômes de la maladie persistent pendant un mois ou plus. En même temps, il y a un parcours ondulé avec des phases alternées de rémission et d'exacerbation. Dans de telles situations, la maladie devra être traitée beaucoup plus longtemps qu'avec l'évolution aiguë.

    La rhinite purulente est une pathologie qui se développe par étapes et qui comprend les étapes de progression suivantes:

    • catarrhale, c'est-à-dire inflammation superficielle - se caractérise par des modifications initiales de la cavité nasale, notamment l'apparition de sécheresse, de brûlures et de chatouillements. Dans ce contexte, les éternuements et le malaise général se développent;
    • changements séreux - il y a une augmentation du processus inflammatoire, complétée par des sécrétions muqueuses abondantes du nez;
    • stade purulent - caractérisé par le fait que le mucus s'écoulant par le passage nasal acquiert une teinte grisâtre puis verdâtre ou jaunâtre. Avec une immunité normale, cette étape se termine par la guérison, mais avec son échec, la chronicité de la maladie n'est pas exclue.

    Symptomatologie

    La rhinite purulente la plus grave se produit chez les nouveau-nés (surtout ceux qui sont nés plus tôt que prévu) et les nourrissons. Cela est dû à l’apparition de signes cliniques courants et au développement fréquent de complications.

    Ainsi, les principaux symptômes de la rhinite purulente chez l’enfant sont les suivants:

    • une difficulté aiguë de la respiration nasale ou son arrêt complet - cela se traduit par la structure spécifique de la cavité nasale, à savoir, elle est étroite et a une petite taille verticale, ainsi qu'un léger gonflement de la muqueuse nasale;
    • Respiration «volatile» - cela signifie que le bébé respire lentement et souvent;
    • incapacité à téter le sein;
    • perturbation du sommeil ou son absence;
    • augmentation de l'anxiété, des sautes d'humeur et des larmes;
    • augmentation des indicateurs de température;
    • diminution du poids corporel;
    • selles bouleversées;
    • retard de développement psychomoteur, sur fond d'hypoxie ou de manque d'oxygène.

    Chez les enfants plus âgés, la rhinite chez l’adulte présente les symptômes suivants:

    • chatouiller, brûler et se gratter le nez;
    • écoulement muqueux abondant, ayant une nuance jaune ou verte; dans de rares cas, on observe la présence d'impuretés sanguines;
    • congestion nasale;
    • éternuer;
    • larmoiement abondant;
    • diminution ou perte d'odeur;
    • fatigue et malaise général;
    • sensation de pression sur le nez;
    • maux de tête;
    • transpiration accrue;
    • puanteur du nez;
    • gonflement et irritation de la peau sur la lèvre supérieure et sur les ailes du nez.

    Si la maladie se présente sous forme chronique, le patient présente une déformation du visage, à savoir:

    • expansion des narines;
    • un changement dans la pyramide du nez;
    • épaississement des lèvres

    Diagnostics

    L'oto-rhino-laryngologiste s'attache à établir le bon diagnostic. Non seulement il prescrit et examine les données des examens de laboratoire et de l'instrument, mais il effectue également les manipulations suivantes:

    • étudie les antécédents de la maladie - ceci aidera à établir l'affection de base contre laquelle une complication telle que la rhinite purulente pourrait se développer;
    • recueille et analyse l'histoire de la vie - il est nécessaire de rechercher des facteurs provocants;
    • effectue un examen approfondi de la cavité nasale à l'aide d'instruments otolaryngologiques spéciaux;
    • interroge le patient en détail - pour établir la première heure d'apparition et le degré de symptômes.

    Les tests de diagnostic suivants ont la valeur de diagnostic la plus élevée:

    • test sanguin clinique et biochimique général;
    • analyses immunologiques;
    • culture bactérienne du contenu muqueux sécrété par le nez;
    • examen cytologique et virologique du frottis.

    Cependant, les mesures diagnostiques reposent sur les examens instrumentaux suivants du patient:

    • Radiographie des sinus nasaux et de l'oropharynx;
    • endoscopie des voies nasales et du nasopharynx;
    • biopsie nasale;
    • pharyngoscopie et rhinoscopie;
    • CT et IRM.

    La rhinite purulente chez les enfants et les adultes doit être différenciée du rhume d'origine allergique.

    Traitement

    Le traitement d'une pathologie similaire est conservateur et symptomatique. Pour arrêter les symptômes, appliquez:

    • aspiration de mucus chez les nourrissons;
    • laver la cavité nasale avec des solutions isotoniques;
    • instillation endonasale de médicaments vasoconstricteurs et antiviraux;
    • irrigation nasale antibiotique;
    • inhalation;
    • la mise en place de boîtes de conserve ou de plâtre à la moutarde;
    • bains de pieds à la moutarde.

    Le traitement de la rhinite purulente comprend également la thérapie physique, parmi lesquelles les plus efficaces sont:

    • Ocuf thérapie ou traitement au quartz;
    • électrophorèse et UHF;
    • ultraphonophorèse et traitement à la paraffine;
    • thérapie magnétique et électroacupuncture;
    • réflexologie et traitement au laser.

    Il est également possible de traiter cette maladie en utilisant des remèdes homéopathiques ou des recettes de médicaments traditionnelles. Si, dans le premier cas, la thérapie sera individuelle, dans le second, elle est censée préparer des décoctions médicamenteuses à base d'herbes et de plantes. Les médicaments peuvent être utilisés sous forme de gouttes, d'inhalations ou de boisson buccale. Dans de tels cas, il est d'usage d'utiliser:

    • camomille et calendula;
    • jus de betteraves, de carottes et de pulpe d'oignon;
    • Millepertuis et eucalyptus;
    • huile de pêche et sel de mer;
    • achillée et centaurée;
    • menthe et plantain.

    Les patients doivent se rappeler qu'avant de commencer le traitement de la rhinite purulente à l'aide de remèdes populaires, consultez votre médecin.

    L'intervention chirurgicale est indiquée uniquement en présence de polypes ou de tumeurs kystiques dans les voies nasales.

    Complications possibles

    L'évolution chronique, le fait d'ignorer les symptômes et les tentatives indépendantes pour se débarrasser de la maladie entraînent souvent les complications suivantes:

    Il convient de noter que la rhinite purulente la plus dangereuse concerne les enfants de moins d'un an.

    Prévention et pronostic

    Pour prévenir le développement de la rhinite purulente, il suffit de respecter ces règles simples:

    • éviter l'hypothermie;
    • renforcer le système immunitaire;
    • prévenir l'apparition ou la chronisation de processus infectieux dans les organes ORL ou dans les voies respiratoires supérieures;
    • manger correctement et pleinement;
    • utiliser des médicaments en respectant scrupuleusement les recommandations du médecin traitant;
    • respecter les consignes de sécurité et utiliser un équipement de protection individuelle lors de travaux avec des substances dangereuses;
    • plusieurs fois par an pour se soumettre à un examen préventif complet dans un établissement médical.

    Le résultat de cette pathologie chez les enfants et les adultes peut être:

    • récupération complète;
    • rechutes fréquentes, c’est-à-dire passage de la maladie à la forme chronique;
    • la formation de complications.

    En général, le pronostic de la rhinite purulente est relativement favorable - cela signifie qu'un pronostic tout aussi favorable et la survenue de conséquences désagréables se produisent, ce qui peut parfois devenir une menace pour la vie du patient.

    Si vous pensez souffrir de rhinite purulente et des symptômes caractéristiques de cette maladie, votre spécialiste ORL peut vous aider.

    Nous vous suggérons également d'utiliser notre service en ligne de diagnostic des maladies, qui sélectionne les maladies possibles en fonction des symptômes entrés.

    La rhinite est un processus inflammatoire dans les voies respiratoires supérieures. En termes simples, congestion nasale persistante. Le plus souvent, les enfants et les nourrissons sont touchés. La membrane muqueuse de la cavité nasale est le plus important et le premier obstacle à l'entrée de toute bactérie dans le corps. Divers micro-organismes ou virus sont simplement détruits par le mucus. La violation de la barrière primaire entraîne le fait que le virus pénètre plus profondément dans la membrane muqueuse, provoque une irritation et s'y propage. Tous ces processus sont des conditions préalables à la progression de la rhinite aiguë.

    La rhinite postérieure s'appelle également rhinopharyngite et est une maladie inflammatoire qui peut facilement être confondue avec le rhume. La maladie survient dans les voies respiratoires supérieures, notamment dans le nasopharynx, les amygdales ou l'anneau lymphatique. En règle générale, il est souvent possible de rencontrer une rhinite postérieure chez un enfant, mais on l'observe aussi souvent chez l'adulte.

    Hémorroïdes - est un processus inflammatoire dans les muqueuses des sinus nasaux. La maladie est assez difficile, car un sinus est initialement enflammé, puis d'autres régions sont touchées. La maladie se manifeste souvent dans l’enfance et peut entraîner diverses complications qui menacent la vie d’une personne.

    La rhinopharyngite est une inflammation qui se forme dans la muqueuse nasale et pharyngée. Cette maladie présente des similitudes avec deux maladies similaires, concentrées dans cette région, à savoir la pharyngite et la rhinite. En d'autres termes, la rhinopharyngite est une complication résultant d'une rhinite aiguë, dans laquelle la muqueuse pharyngée est enflammée, ce qui se plaint également de la survenue d'une douleur lors de la déglutition. À son tour, la gorge devient rouge, et sa membrane muqueuse acquiert un épaississement des membranes, se recouvrant dans certains cas de mucus ou de fleurs purulentes.

    La rhinosinusite est une maladie caractérisée par une inflammation de la muqueuse nasale et des sinus paranasaux. Le plus souvent, la pathologie se développe chez les personnes âgées de 45 à 70 ans, mais il est possible que la rhinosinusite progresse chez les enfants. Il convient de noter que parmi le beau sexe, l’incidence est plusieurs fois supérieure à celle des hommes.

    Avec l'exercice et la tempérance, la plupart des gens peuvent se passer de médicaments.

    Rhinite purulente chez les enfants

    La rhinite purulente est une inflammation de la membrane muqueuse de la cavité nasale, qui s'accompagne d'une sécrétion accrue de sécrétions purulentes. La rhinite purulente est classée comme une forme aiguë de rhinite. La rhinite purulente est toujours le résultat de virus et de microbes, mais aussi de bactéries. Après tout, le pus n’est rien que des bactéries et leurs produits métaboliques. Ils sont constamment dans le mucus, mais sous immunité normale, ils ne constituent pas un danger.

    Raisons

    La rhinite purulente est une infection bactérienne des sinus nasaux: labyrinthe maxillaire, frontal, sphénoïde ou en treillis. Les causes d'infection peuvent être différentes:

    • Traitement inefficace de la rhinite aiguë.
    • L'impact des facteurs externes, parce que les enfants ont l'habitude de respirer par la bouche. En particulier, l'air pollué et poussiéreux peut contribuer à l'atrophie de la muqueuse, ce qui conduit au développement d'une rhinite purulente.
    • Contact avec tout corps étranger. Un enfant peut oublier qu'il y a un corps étranger dans le nez, ce qui provoque une inflammation infectieuse.

    Les symptômes

    La rhinite purulente chez l’enfant comporte trois stades. Les symptômes pour chacun d’eux sont différents. La première étape est déterminée par:

    • production d'expectorations, malaise général;
    • fièvre
    • violation de l'odeur;
    • trouble respiratoire;
    • douleur en inclinant la tête.

    Au deuxième stade, de telles manifestations apparaissent:

    • des larmes, des éternuements;
    • poches sous le nez;
    • écoulement séreux et muqueux.

    La troisième étape est caractérisée par:

    • l'apparition de pus;
    • améliorer l'état général;
    • normalisation de la respiration;
    • diminution du débit.

    Diagnostic de la rhinite purulente chez un enfant

    Le diagnostic de rhinite purulente, comme de tout autre, est la prérogative de l'otolaryngologue. Pour établir le diagnostic, un examen détaillé d'un petit patient à l'aide d'un réflecteur de lumière et d'un rhinoscope est requis. Vous aurez peut-être besoin d'une tomographie à rayons X ou d'une tomodensitométrie.

    Le médecin peut également prescrire les tests de laboratoire suivants:

    • tests sanguins et urinaires généraux, tests sanguins pour les tests d'allergie, inoculation bactériologique par le nez;
    • une étude sur la sensibilité de la microflore aux antibiotiques;
    • frottis sur la détermination quantitative des éosinophiles.

    Des complications

    Le danger de la rhinite purulente réside dans sa capacité à se propager rapidement dans tout le corps. L'automédication ou une période prolongée de rhume peuvent causer:

    • une bronchite;
    • une pneumonie;
    • méningite - inflammation des membranes du cerveau et de la moelle épinière;
    • otite moyenne - inflammation de l'oreille moyenne;
    • septicémie - infection du corps entraînant la mort.

    Traitement

    Que pouvez vous faire

    En cas de rhinite aiguë, l’enfant doit bouger moins, car sa respiration est très difficile, même dans un état calme. Un rinçage abondant du nez avec une solution contenant du sel de mer est également une condition nécessaire. Les parents peuvent faire de l’acupression, qui soulage visiblement les symptômes, effectuer un nettoyage humide, offrir une quantité suffisante de liquide et une alimentation équilibrée.

    Que peut faire un docteur

    La rapidité du traitement de la rhinite purulente est un élément nécessaire à une guérison réussie. Un long cours de la maladie et une thérapie inadéquate entraînent un assèchement de la membrane muqueuse, entraînant l'apparition d'une rhinite atrophique chronique. L'atrophie peut toucher les tissus situés sous la membrane muqueuse, ce qui est à l'origine du développement de la rhinite à l'ozène-fétide. Le traitement de cette forme de rhinite a des caractéristiques spécifiques.

    Pour le traitement de la rhinite purulente chez les enfants, utilisez:

    • antibiotiques à large spectre;
    • médicaments antipyrétiques;
    • agents mucolytiques;
    • gouttes avec effet vasoconstricteur;
    • gouttes d'huile;
    • remèdes homéopathiques;
    • saumure pour le lavage;
    • médicaments antiallergiques;
    • complexes de vitamines.

    Les gouttes vasoconstrictives ne sont pas recommandées pendant plus de 10 jours. Parce que la dépendance de la muqueuse nasale aux composants de ces médicaments est très bientôt.

    En cas de rhinite purulente chez un enfant, le chauffage, la vapeur ou les inhalations chaudes sont strictement interdits. Il stimule l'activité accrue des bactéries et conduit au développement de l'otite moyenne et de la sinusite.

    La physiothérapie dans le traitement complexe de la rhinite donne un bon résultat. L'acupressure est très efficace, ce qui atténue considérablement les symptômes de la rhinite. C'est fait simplement. La manipulation simple consiste à masser des points situés de part et d'autre des ailes du nez.

    Également utiliser la thérapie magnétique - la méthode de médecine alternative, qui implique l'utilisation d'un champ magnétique statistique.

    Dans certains cas, ne pas se passer de chirurgie. La ponction des sinus maxillaires est nécessaire en cas de forte inflammation et le traitement n'apporte pas de soulagement notable. Les sinus sont nettoyés de pus et le mucus affecté, lavé. Ensuite, créez un canal permanent qui relie le sinus maxillaire et la cavité nasale.

    Prévention

    Des mesures préventives pour prévenir le développement de la rhinite purulente chez l'enfant sont nécessaires. Il n’existe pas de mesures spécifiques, mais voici les bases de la prévention:

    • Ne négligez aucune manifestation de rhinite.
    • Le traitement opportun et compétent de la rhinite n’est pratiqué que sous la surveillance d’un oto-rhino-laryngologiste.
    • Si possible, éliminez les irritants allergiques.
    • Adhérez aux principes d'un mode de vie sain et d'une nutrition adéquate.
    • Habiller l'enfant pour le temps qu'il fait, pas le kutaya, mais pas se déshabiller.
    • Par mauvais temps, assurez-vous que l'arrière de la tête et les oreilles sont protégés.
    • Améliorer l'immunité.
    • Organisez un long séjour à l'air frais pendant la saison chaude.
    • Si nécessaire, rincer le nez avec une solution saline et ne pas enterrer les gouttes vasoconstricteurs.