Physiothérapie de la bronchite, quelles procédures sont prescrites par les médecins?

Physiothérapie - ensemble de techniques thérapeutiques basées sur les effets de facteurs physiques (chaleur, rayonnement ultraviolet). Dans la bronchite, de tels effets thérapeutiques sont auxiliaires, utilisés pour soulager les symptômes de la maladie et réduire la période de récupération. Selon certaines sources réputées, la physiothérapie n’a aucun effet notable sur l’évolution du processus inflammatoire. Cependant, de nombreuses années d'expérience dans son utilisation suggèrent le contraire.

Comment la physiothérapie pour la bronchite est-elle utile?

Les techniques de physiothérapie vous permettent d’obtenir un certain nombre d’effets positifs, notamment:

  • stimulation de ses propres mécanismes de protection et de régénération;
  • dilatation des vaisseaux sanguins en cas de pathologie, augmentation du flux sanguin;
  • augmentation de l'apport en oxygène, des nutriments et des cellules immunitaires dans la zone d'inflammation;
  • la capacité de réduire les dosages et la durée du traitement médicamenteux chimique;
  • réduction de la phase active de la maladie.

En plus de ce qui précède, une physiothérapie bien choisie a une valeur prophylactique. A l'aide des méthodes envisagées, il est possible de réduire la fréquence des rechutes dans les bronchites chroniques et récurrentes. Dans les formes aiguës d'exposition physique réduit le risque de résistance bactérienne aux antibiotiques, facilite le déchargement des expectorations, contribue au soulagement du processus inflammatoire.

Méthodes physiothérapeutiques

Pour la bronchite aiguë et chronique dans diverses combinaisons, 8 techniques de physiothérapie de base sont utilisées, qui comprennent:

  • électrophorèse;
  • UHF;
  • thérapie magnétique;
  • irradiation ultraviolette;
  • halothérapie;
  • massage de la poitrine;
  • inhalation;
  • traitements de l'eau.

Chacune de ces techniques devrait être considérée plus en détail.

Électrophorèse

L'électrophorèse est une méthode alternative pour administrer des médicaments au patient. Pour ce faire, utilisez le champ électromagnétique à travers lequel l'outil s'ionise et pénètre dans les couches profondes de la peau. Là, il se dépose et le lessivage progressif du sang et de la lymphe. Ainsi, les médicaments administrés par électrophorèse sont absorbés progressivement, produisant un effet ménageant pour le corps.

Des dispositifs portables ont été développés pour permettre à la procédure d'être effectuée non seulement dans une armoire spécialisée d'établissements de santé, mais également à la maison. Avec l'aide du champ électromagnétique, des médicaments anti-inflammatoires, mucolytiques, solutions salines destinées à la correction de l'équilibre eau-sel, bronchodilatateurs, décoctions d'herbes médicinales peuvent être administrés. Un préalable au traitement à domicile est une consultation préliminaire avec un physiothérapeute.

UHF - une technique basée sur l'influence du champ électrique haute fréquence. La longueur d'onde est de 7,37 m et la fréquence de 46,68 MHz. La durée de la procédure ne dépasse pas 20 minutes et le traitement complet comprend 6 à 12 séances. Le nombre d'interventions requises est déterminé par le médecin en fonction de la gravité du processus inflammatoire, de la tolérance de la physiothérapie du patient, de la vitesse de récupération.

L'UHF a pour principal effet de stimuler les processus immunitaires, ce qui réduit le temps de maladie et oblige le corps à combattre plus activement l'infection. En outre, la procédure a un effet antispasmodique et analgésique, soulage la toux, aide à réduire la sécrétion de mucus bronchique pathologique.

Thérapie magnétique

Thérapie magnétique - effets sur le patient à l'aide d'un champ magnétique. Aux premiers stades de la maladie, sa fréquence est de 20-25 Hz, avec des processus négligés et chroniques - 65-80 Hz. La technique permet d'obtenir un effet régénérant, décongestionnant, analgésique et antisécrétoire. Tout cela facilite l'état du patient et réduit le temps de prise de médicaments chimiques. En tant que méthode indépendante ne s'applique pas.

Exposition aux UV

L'irradiation ultraviolette a un effet anti-inflammatoire, antibactérien et régénérateur. Dans les appareils portables, qui sont le plus souvent utilisés pour traiter la bronchite, un rayonnement compris entre 230 et 400 nm est utilisé. La procédure est effectuée sur la surface antérieure et postérieure de la poitrine, entre les omoplates. Pour obtenir le maximum d’effet, l’irradiation doit être effectuée à une distance de 10 cm, à travers un localisateur perforé en toile cirée médicale.

Halothérapie

Halothérapie - traitement au chlorure de sodium (sel). À cette fin, des grottes de sel naturelles ou artificielles sont utilisées, dans lesquelles la substance active aérosol est créée à l'aide d'un générateur d'halogénisation spécial. Le sel pulvérisé dans l'air et inhalé par le patient a un effet antimicrobien et stimulant, aide à réduire l'œdème. Une cure de sel complète comprend de 10 à 25 procédures effectuées tous les deux jours.

À la maison, l’halothérapie peut être réalisée à l’aide de lampes au sel spéciales, des récipients en chlorure de sodium dans la cavité de laquelle est placée une petite lampe à incandescence.

Massage de la poitrine

Le but principal du massage thoracique en cas de bronchite est d’augmenter le débit de sortie des expectorations. Par conséquent, la méthode principale de travail d'un massothérapeute est le tapotement et la vibration. Il vaut mieux qu'à ce moment le corps du patient soit situé sur une pente. La tête et la poitrine doivent être légèrement en dessous du niveau du bassin. Le massage peut être effectué tous les jours ou tous les deux jours, pendant toute la période de drainage amélioré des expectorations. La procédure est contre-indiquée lorsque la température corporelle est élevée, la présence de lésions sur la peau aux endroits de son contact avec les mains du massothérapeute, une faible tolérance à ces effets.

L'inhalation

L'inhalation est une autre méthode permettant d'administrer des substances médicamenteuses directement au centre de la pathologie, en contournant le tractus gastro-intestinal. La procédure est effectuée dans la salle de physiothérapie du centre de santé ou à domicile à l'aide d'un nébuliseur. La ligne du bas est l'évaporation de la solution de la substance médicinale dans un mélange avec une solution physiologique de chlorure de sodium. Le patient inhale de la vapeur à travers un masque ou un autre dispositif spécial (embout buccal). À l'aide d'un nébuliseur, vous pouvez introduire des mucolytiques, des bronchodilatateurs, une solution de soude faible.

Traitement de l'eau

Les bains de pin, les bains chauds pour les bras et les jambes peuvent être utilisés comme procédures d’eau. Tout cela fait référence aux méthodes de traitement par distraction, lorsqu'un impact physique sur les membres entraîne un écoulement de sang du foyer inflammatoire et une diminution des poches.

En l'absence d'hyperthermie, il est possible de se rendre au bain à l'aide d'un balai. Le réchauffement complexe du corps renforce les réactions immunitaires, le balai a un effet de distraction, l'inhalation de vapeur chaude stimule l'immunité locale dans la zone du processus inflammatoire.

Physiothérapie pour soigner les enfants

L'utilisation de méthodes physiothérapeutiques dans le traitement des patients pédiatriques est préférable car elle permet de réduire le nombre d'interventions thérapeutiques douloureuses (injections, bronchoscopie). Dans ce cas, la dose de rayonnement ou de médicaments administrée par électrophorèse doit être ajustée en fonction de l'âge de l'enfant.

Les procédures sont facilement tolérées par les jeunes patients. Certains types de physiothérapie peuvent susciter un intérêt accru du fait de la présence de lumières clignotantes et de bruits de matériel en fonctionnement. Cela augmente l'adhésion au traitement. Les méthodes appliquées ne diffèrent pas de celles utilisées chez l'adulte.

Conclusion

Malgré les déclarations de représentants individuels du monde scientifique, la physiothérapie constitue un excellent adjuvant dans le traitement de la bronchite aiguë et chronique. En même temps, son action n’est pas assez forte pour que les méthodes physiques soient le moyen principal de rétablir la capacité de travail des bronches. Le meilleur effet est obtenu avec une approche intégrée, qui inclut le traitement médicamenteux, la physiothérapie, le maintien d'un mode de vie sain et l'exclusion du facteur qui a provoqué l'apparition de la maladie.

Traitement de la bronchite avec physiothérapie

La physiothérapie pour la bronchite consiste en un ensemble de procédures qui arrêtent le processus inflammatoire et améliorent le fonctionnement normal des organes du système respiratoire. La tâche principale de la thérapie physiologique est un effet curatif sur l’ensemble du corps et l’élimination des symptômes douloureux.

Quel est le but de la physiothérapie

La croissance accrue des personnes malades, dépend directement de la diminution du système immunitaire, à ce stade, le corps humain est particulièrement sensible aux microbes. Et comme certains types de microorganismes pathogènes ne peuvent pas être traités avec des antibiotiques, il est donc préférable de recourir à des méthodes plus efficaces. Sous l'influence négative de l'environnement, les caractéristiques physiologiques de la protection de l'organisme ont également changé.

Les manipulations de physiothérapie sont conçues pour augmenter la résistance du corps aux microbes. Elles sont donc idéales non seulement au moment de la maladie, mais aussi à titre préventif.

La prévention aidera à réduire le risque d'exposition à des germes responsables de maladies du système bronchique et à réduire le risque de complications.

Les principales méthodes de physiothérapie

Lorsque la bronchite est utilisée, ces procédures physiothérapeutiques de base:

  1. L'inhalation. Ce type de traitement est effectué sans recourir à des appareils électriques, ce qui permet de traiter les femmes enceintes et les jeunes enfants. De plus, les médicaments utilisés dans cette méthode sont absorbés plus rapidement et ne sont pas aussi nocifs que les médicaments à usage interne. En général, lors de l'inhalation de médicaments utilisés pour éliminer les expectorations; 2% de saumure; infusions aux herbes (camomille, calendula, millepertuis). Aujourd'hui, les nébuliseurs à ultrasons sont très populaires. Leur différence réside dans le fait qu'un type d'appareil différent est conçu pour un produit particulier, notamment les infusions aux herbes, les préparations médicales et les eaux minérales. Un autre avantage est la possibilité d'utilisation à domicile, pour laquelle les appareils sont vendus dans les pharmacies. Cependant, il n'est pas recommandé d'acheter des préparations à base de plantes vous-même, afin d'éviter les allergies, il est préférable de consulter votre médecin avant utilisation. L'inhalation est très efficace contre la bronchite pour tous les âges et est totalement inoffensive, mais même cette méthode a ses limites et ses contre-indications. Il ne peut pas être réalisé au moment de l'exacerbation de la maladie, avec un processus purulent et des néoplasmes malins.
  2. Massages Ce type de thérapie est également considéré comme très efficace et est largement utilisé dans la pratique médicale. Le principal avantage est le manque de besoin de médicaments. Le principe du massage est de frapper les doigts sur la poitrine. Après ces manipulations, des mouvements caressants sont effectués à l’aide d’une huile cosmétique pour éliminer le mucus des bronches. La durée d'un massage est d'environ cinq à dix minutes. Pour un résultat stable, vous avez besoin d'au moins cinq sessions.
  3. Inductothermie à ultra haute fréquence (UHF). Le point clé de la méthode est le rayonnement des ondes électromagnétiques thermiques absorbées par les tissus affectés. Lorsqu'ils sont exposés à la chaleur dans ces endroits, la circulation sanguine et le flux lymphatique augmentent, réduisant ainsi l'inflammation et restaurant les muqueuses et les tissus. Au moment de l'exposition, les propriétés chimiques et physiques des tissus changent. Cette méthode de physiothérapie a un effet positif sur l'état mental, le système musculo-squelettique. Le principal facteur à prendre en compte pour la nomination de UHF est une immunité réduite, une susceptibilité accrue aux maladies broncho-pulmonaires et au rhume. La procédure dure environ vingt minutes. En fonction du stade et de l'évolution de la maladie, l'évolution peut varier de 6 à 12 procédures. Dans ce cas, une journée et deux séances peuvent être organisées.
  4. Magnétothérapie. Grâce à cette procédure, il est possible de réduire certains symptômes, par exemple: éliminer l’inflammation et le gonflement des muqueuses, augmenter le volume respiratoire des poumons, accélérer l’excrétion des expectorations et stimuler le système immunitaire à se débarrasser de l’infection dès que possible. La magnétothérapie peut augmenter l'effet des antibiotiques plusieurs fois, ce qui raccourcit considérablement la période de traitement. L'application au moment de la récupération active la régénération de la membrane muqueuse des voies respiratoires, augmente la résistance du corps à l'infection, améliore la défense de l'organisme et minimise les risques de récidive.
  5. Électrophorèse. Cette technologie pour les maladies des bronches est utilisée pour leur meilleur drainage, ce qui sanctionne la dilution et l'élimination du mucus des organes. La procédure est effectuée à l'aide d'un appareil spécialisé et présente plusieurs avantages par rapport aux méthodes similaires de physiothérapie pour se débarrasser des signes de bronchite. Les médicaments utilisés pour l'administration dans le corps s'accumulent dans les couches de l'épiderme du patient, après quoi ils se propagent progressivement par le liquide lymphatique dans le sang jusqu'à tous les organes. Au cours de cette opération, des médicaments cicatrisants pénètrent continuellement dans divers organes du patient, ce qui réfute le risque d'irritation de l'estomac, des intestins et du foie.
  6. Thérapie par aérosol. Pour cette thérapie, les médicaments anti-inflammatoires et antimicrobiens sont utilisés pour améliorer l’excrétion des expectorations, élargir les bronches et améliorer la régénération du système muqueux. Cette méthode comprend les éléments suivants: salt haloingalatsii; inhalations avec des préparations médicinales ou des médicaments; hypoxytherapie normobare.
  7. Halothérapie Avec ce type de procédure, on crée un microclimat artificiel similaire aux conditions des grottes de sel. Le traitement par cette méthode améliore la ventilation des poumons, réduit les courants pathologiques du système immunitaire, augmente le réservoir d'air.
  8. Thérapie thermique à la boue, thérapie à la paraffine. Remède très efficace contre la bronchite. Au cours de ce traitement, il se produit une activation du flux sanguin capillaire dans les bronches, une augmentation des processus métaboliques et des capacités nutritionnelles des tissus.

Physiothérapie pour soigner les enfants

Le traitement de cette méthode chez l'adulte diffère légèrement de celui des enfants. Le corps d'un enfant est beaucoup plus faible qu'un adulte et, par conséquent, la thérapie doit être aussi inoffensive que possible et ne pas surcharger les organes et les systèmes.

Les rayons UV sont plus couramment utilisés chez les bébés car ils présentent plusieurs avantages:

  • améliore la capacité de protection du corps;
  • élimine l'inflammation et le gonflement;
  • normalise l'excrétion des expectorations;
  • stimule le métabolisme;
  • augmente la résistance aux irritants.

Pendant le traitement de la pneumonie et de la bronchite, une radiation se produit dans la région de la poitrine. La même méthode est considérée comme un traitement efficace par le KUF chez les enfants. Il agit par ondes UV courtes et a un effet bactéricide.

Traitement de la bronchite chronique avec physiothérapie

Fondamentalement, la bronchite prolongée est initialement qualifiée de maladie chronique, mais la survenue de récidives fréquentes et ultérieures de bronchite aiguë est également possible. Action systématiquement répétée des composants à l'origine de la bronchite aiguë, et en particulier du contact constant avec l'infection (inhalation de poussières diverses, gaz, sels de métaux lourds), conduisant à une progression de la maladie chronique.

Il est nécessaire de distinguer l’origine chronique de la bronchite de la maladie sous-jacente (pneumosclérose, emphysème pulmonaire, pneumoconiose), dont le traitement devrait initialement neutraliser le foyer primaire. Si cela n’est pas fait, il sera difficile de se débarrasser des manifestations secondaires.

La maladie se développe en liaison avec la violation continue du flux sanguin et de la perméabilité bronchique. La scoliose et l'embonpoint affectent cela. Si ces facteurs sont présents, la fonction respiratoire se détériore et des conditions négatives se forment pour la circulation de la lymphe dans les poumons.

Les manifestations cliniques d'une maladie chronique sont principalement la toux, elle s'aggrave le matin, elle est parfois expectorante dans le mélange de mucus avec du pus et s'accompagne d'une douleur à la poitrine. La thérapie physique est pratiquée conjointement avec un traitement médical.

Les patients doivent adhérer à certaines règles d'hygiène personnelle, renoncer aux mauvaises habitudes, à l'alcool et notamment à l'usage des produits du tabac.

En cas de maladie bronchique de nature allergique (sans la présence de tuberculose), une irradiation thoracique au quartz est possible. Dans ce cas, la zone d'irradiation est divisée en plusieurs secteurs d'une certaine taille. En une journée, un seul champ peut être irradié. Un total d'environ 8 sessions.

Si, lors de l'expectoration, le contenu purulent est excrété en abondance, il est nécessaire d'améliorer la circulation sanguine dans les tissus des poumons et de réduire la sécrétion des glandes sécrétoires. La thérapie UHF du sein avec une petite dose de chaleur aidera à faire face à cela. Ces procédures sont recommandées pour alterner tous les deux jours avec une électrophorèse de calcium.

Si la maladie provoque une toux sèche débilitante et sans expectoration, l'électrophorèse à l'iode est prescrite par la technologie Vermel. Pour éliminer les effets spasmolytiques des muscles lisses, normaliser la circulation sanguine, il est conseillé de le combiner avec une inductothermie du sternum. Moins de résultats sont observés lorsque la lampe Solux est irradiée pendant 20 minutes chaque jour. Pendant le traitement, il est utile de boire de l’eau minérale contenant de l’alcali et du sel et de réaliser un ensemble spécial d’exercices thérapeutiques.

Comment aider la kinésithérapie dans la bronchite

La bronchite est une maladie grave des bronches, qui est nécessairement traitée avec des médicaments. La physiothérapie pour la bronchite est un ensemble de mesures thérapeutiques visant à réduire le processus inflammatoire, à éliminer les syndromes douloureux et à renforcer les capacités générales du corps.

Qu'est-ce que la physiothérapie?

La physiothérapie repose sur l’impact thérapeutique de divers facteurs physiques sur le corps humain. La physiothérapie est activement utilisée dans de nombreux domaines médicaux - gynécologie, dentisterie, traumatologie, pneumologie et autres domaines, et est prescrite en complément du traitement principal.

Ces procédures aideront à obtenir un résultat stable dans le traitement de l'inflammation bronchique, à réduire le risque d'effets secondaires des médicaments et à prolonger la période de rémission entre les récidives.

La physiothérapie pour la bronchite implique l’utilisation des mesures thérapeutiques suivantes:

  • électrophorèse, magnétothérapie, UHF;
  • rayonnement infrarouge et ultraviolet, ultrasons;
  • traitement thermique - thérapie de boue, paraffine.
  • méthodes d'effets physiques - thérapie manuelle, massage, thérapie d'exercice.

Une procédure correctement choisie et le respect de toutes les recommandations d'un spécialiste aideront à éviter les complications et à accélérer le processus de guérison.

Kinésithérapie des bronches

La thérapie physique revêt une importance primordiale dans le traitement des processus inflammatoires du système respiratoire. Cela est particulièrement vrai pour le corps des enfants fragiles, lorsque de nombreux médicaments sont interdits et peuvent même causer des dommages.

L'inhalation

La méthode de physiothérapie la plus couramment prescrite pour le traitement de la bronchite chez l'adulte et l'enfant est l'inhalation. Le plus souvent, l'inhalation est réalisée à l'aide d'un appareil spécial - un inhalateur.

L'inhalation implique l'utilisation de drogues en inhalant des vapeurs:

  • une solution saline;
  • expectorants;
  • décoctions de légumes;
  • eau minérale;
  • huiles essentielles.

Les séances peuvent être effectuées à la maison. La solution nécessaire devrait être recommandée par un spécialiste: cela évitera les effets indésirables et les réactions allergiques.

Dans certains cas, il est nécessaire de s'abstenir de ce type de physiothérapie. Les contre-indications sont la période d'exacerbation de la maladie, la présence d'une température élevée, ainsi que le déroulement purulent du processus pathologique.

Massages

La méthode la plus simple et la plus efficace de traitement de la maladie, ne nécessitant pas l'utilisation de médicaments.

Le massage est plus efficace contre les processus stagnants dans la bronche et peut être utilisé pour traiter la bronchite chez les enfants.

Un massage bien conduit aidera à:

  • activer la décharge de mucus;
  • enlever les expectorations des voies bronchiques;
  • étendre les bronches;
  • améliorer la circulation sanguine;
  • rétablir la fonction respiratoire.

Il est préférable de confier la procédure à un chiropraticien expérimenté. Toutefois, le massage est autorisé à la maison.

L'ensemble du processus devrait prendre 5 à 10 minutes et 5 séances au moins. Pour un meilleur effet, vous pouvez utiliser de l'huile chaude.

UHF-thérapie

La physiothérapie UHF est basée sur l’effet du courant électrique à haute fréquence sur le corps humain. Sous l'action de la chaleur dans les emplacements des plaques, le flux sanguin est activé. L'UHF lors de la bronchite permettra:

  • réduire l'inflammation;
  • enlever le bronchospasme;
  • arrêtez un symptôme douloureux;
  • renforcer l'état général du corps.

La session prend jusqu'à 20 minutes. Pour obtenir un effet durable, 6-12 procédures sont nécessaires.

Thérapie magnétique

Cette méthode de physiothérapie contribuera à renforcer l'effet des antibiotiques et à raccourcir la période de la maladie. La thérapie magnétique est utilisée dans le traitement de nombreuses maladies du système respiratoire, notamment l'inflammation des bronches.

Des procédures systématiques aideront à réduire les symptômes de la maladie:

  • arrêter l'inflammation;
  • enlever l'œdème de la muqueuse;
  • augmenter le volume respiratoire du tractus pulmonaire;
  • stimuler l'écoulement des expectorations;
  • renforcer le système immunitaire, augmenter la résistance du corps à l'infection;
  • démarrer le processus de régénération tissulaire;
  • réduire le risque de récurrence.

Électrophorèse

Lors de l'exécution de cette physiothérapie, les plus petites particules du médicament dues au champ électromagnétique pénètrent profondément dans les tissus et les cellules du corps. Entrant au centre du processus inflammatoire, le médicament, à l’aide du système circulatoire, se propage aux organes internes, offrant un effet thérapeutique continu et progressif.

L'électrophorèse pour bronchite permettra:

  • améliorer la dilution et l'élimination du mucus du système respiratoire;
  • élargir les voies respiratoires;
  • améliorer l'effet des médicaments.

La physiothérapie avec impulsions électriques est prescrite aux adultes et aux enfants de plus de 4 mois.

Le plus souvent, la procédure est effectuée à l'aide des substances suivantes:

  • la magnésie;
  • magnésium;
  • le cuivre;
  • chlorure de calcium;
  • acide ascorbique;
  • des antihistaminiques;
  • frais de fines herbes;
  • dimexide et autres.

Une excellente électrophorèse avec du chlorure de calcium a fait ses preuves dans la bronchite. Avec l'aide de séances régulières, vous pouvez réduire l'inflammation, soulager l'enflure et la douleur et accélérer la guérison d'une maladie.

Les enfants de moins de 12 mois ont droit à une séance d’au plus 8 minutes, de 1 an à 15 minutes. La durée du traitement est de 10 à 20 jours.

Les rayons ultraviolets ont un effet immunostimulant et bactéricide sur le corps. Il peut être utilisé dans le traitement des infections virales et bactériennes des voies respiratoires supérieures.

Les rayons ultraviolets sur la poitrine contribuent à améliorer la circulation sanguine, à réduire l'inflammation et à rétablir le fonctionnement normal des voies respiratoires.

L'irradiation est préférable pour commencer dans les premiers stades de la maladie, en effectuant des procédures physiques quotidiennes.

Pour le traitement de la bronchite aiguë nécessitera 4 procédures, la forme chronique - 12.

Traitement thermique

L'utilisation des propriétés thérapeutiques de la boue, ainsi que la thérapie à la paraffine, sont des méthodes très efficaces pour traiter l'inflammation bronchique.

La physiothérapie thermique aidera à activer la microcirculation sanguine, à améliorer les phénomènes métaboliques et à nourrir les tissus, ce qui a un effet positif sur l'état du système respiratoire et le bien-être général du patient.

Recommandations générales

Dans certains cas, une thérapie complexe de la bronchite est autorisée, qui associe plusieurs procédures physiothérapeutiques pouvant renforcer l’effet de l’autre. Cela fournira un résultat très efficace et rapide.

En combinant plusieurs types de physiothérapie, il est nécessaire de prendre en compte les caractéristiques individuelles d'un patient particulier, ainsi que de respecter les règles:

  • une physiothérapie est choisie comme principale, les autres sont nommées auxiliaires et ne doivent pas surcharger le corps;
  • dans une journée ne devrait pas appliquer plus de deux séances, afin d'éviter la fatigue;
  • il est préférable de refuser la thérapie physique le jour des mesures diagnostiques, telles que la tomographie ou la détection;
  • Lors du traitement des enfants, il convient de privilégier les procédures locales n'affectant pas l'ensemble du corps;
  • les manipulations ne sont pas effectuées avec une fatigue extrême, ni immédiatement après un repas;
  • En cas de lésions cutanées, d'éruptions cutanées, d'érythème, il est nécessaire d'éviter les rayons ultraviolets.

Dans la physiothérapie infantile implique l'utilisation de rayons ultraviolets, électrophorèse, massage, inhalation.

Contre-indications

Malgré la sécurité de la physiothérapie et l'absence d'effets secondaires, il existe certaines limitations. Les contre-indications sont:

  • exacerbation aiguë du processus inflammatoire;
  • haute température;
  • tendance saignante;
  • tumeurs malignes;
  • maladies du sang;
  • hypertension artérielle;
  • troubles mentaux avec convulsions (épilepsie);
  • la présence d'un stimulateur cardiaque;
  • allergies aux médicaments utilisés;
  • la présence de fissures et d'abrasions sur la peau;
  • intolérance actuelle;
  • grossesse (premier trimestre).

La thérapie physique en tant que méthode auxiliaire de traitement de la bronchite chronique et aiguë avec la bonne approche contribuera à raccourcir la période de la maladie, à stabiliser le tableau clinique et à augmenter la résistance de l'organisme à l'infection.

Physiothérapie pour la bronchite: physiothérapie et physiothérapie avec UHF

Si vous souhaitez savoir comment la physiothérapie affecte la bronchite du corps humain, cette publication s’adresse à vous. Nous vous parlerons de tous les types de physiothérapie pour enfants et adultes (y compris la fréquence ultra-haute) et sélectionnerons la physiothérapie la plus efficace pour vous.

L'augmentation du nombre de patients présentant une inflammation de la bronche dépend directement de la réduction de l'immunité. À ce stade, le corps devient particulièrement sensible aux microbes nocifs, qui ne peuvent pas tous être guéris avec des antibiotiques. Dans de tels cas, il est recommandé d'utiliser des méthodes plus efficaces.

La physiothérapie pour la bronchite fait partie de mesures globales visant à réduire l’adaptation des microbes nocifs aux médicaments. Les principales tâches de la physiothérapie consistent à renforcer et à guérir tout le corps.

Physiothérapie pour la bronchite

La physiothérapie est un ensemble de procédures thérapeutiques conçues pour établir les fonctions de la trachée et des bronches. Avant de commencer le traitement des organes du système respiratoire, il convient de déterminer à quel stade de la maladie.

Sous forme allongée, les principaux symptômes sont la toux, qui gagne en force le matin, ainsi que l’expectoration de mucus purulent. Le traitement est réalisé en association avec un traitement médicamenteux et une physiothérapie.

Dans les bronchites à caractère allergique, la physiothérapie pratique la quartisation de la poitrine. La thérapie UHF réduit les sécrétions des glandes sécrétoires et améliore la circulation sanguine dans les tissus des poumons.

Si les crachats ne sont pas excrétés lors d'une toux sèche, il est conseillé d'effectuer une électrophorèse à l'iode selon la technologie Vermel, en association avec l'inductothermie du sternum.

Physiothérapie

La physiothérapie pour la bronchite est prescrite pour les adultes et les enfants. Ses méthodes sont éprouvées au fil des ans et sont les plus sûres. Pour obtenir le meilleur résultat, il est recommandé de combiner des mesures visant à restaurer la santé.

Physiothérapie pour le traitement de la bronchite aiguë et chronique

Les maladies du système broncho-pulmonaire sont extrêmement répandues chez les patients de tous âges, adultes et enfants. Le plus souvent, les patients atteints de bronchite aiguë ou chronique sont détectés. La maladie se caractérise par l'apparition de symptômes (toux, essoufflement, intoxication) associés à une inflammation de l'arbre bronchique. Effectuer un examen complet du patient vous permet d'identifier la cause du développement de la bronchite et de choisir un traitement efficace basé sur l'utilisation intégrée de médicaments et de méthodes d'exposition non pharmacologiques, dont la plus importante est la physiothérapie.

Physiothérapie

L'utilisation de procédures physiothérapeutiques est basée sur la capacité de certains facteurs physiques à avoir un effet thérapeutique sur la trachéobronchite. De plus, toutes les méthodes de physiothérapie ont des preuves scientifiques de leur efficacité, ce qui permet leur utilisation chez des patients de tout âge et à différents stades de la thérapie.

La physiothérapie est une partie importante du traitement des maladies du système broncho-pulmonaire, permettant des effets multiples sur la focalisation pathologique et accélérant la guérison du malade.

Les effets suivants de la physiothérapie sont bien étudiés:

  • effet anti-inflammatoire associé à l'inhibition de la formation et à la libération de médiateurs inflammatoires;
  • amélioration de la microcirculation dans le domaine de l'inflammation, ce qui améliore l'état général du tissu et favorise une récupération rapide;
  • effet analgésique, noté en électrophorèse et en physiothérapie par ultrasons;
  • effet tonique global sur le corps.

Il est important de noter que l'éventail des effets positifs résultant de la réalisation de ces procédures est presque illimité, car lorsqu'il utilise l'électrophorèse médicamenteuse, le médecin peut appliquer une large gamme de médicaments (Eufilline, Chlorure de Calcium, etc.) avec leurs propres mécanismes d'action.

En pratique clinique pour l’inflammation des bronches à l’hôpital ou à domicile, appliquez les types d’effets suivants:

  • massage thérapeutique de la poitrine;
  • électrophorèse avec divers médicaments;
  • UHF;
  • Irradiation UV des muqueuses;
  • inhalation;
  • thérapie magnétique.

Le choix d'une procédure spécifique est effectué par le médecin traitant sur la base des indications et des contre-indications identifiées chez le patient. Il faut dire que dans les bronchites aiguës, l'utilisation de méthodes de physiothérapie est plutôt limitée en raison de l'impact négatif possible de la galvanisation ou de la magnétothérapie sur le foyer pathologique et l'augmentation des symptômes de la maladie.

Physiothérapie

Toutes les méthodes de traitement de physiothérapie (chauffage, utilisation d'une lampe à quartz, etc.) ne sont appliquées aux patients que lorsque cela est indiqué:

  • infections chroniques des voies respiratoires supérieures pendant la rémission;
  • bronchite aiguë ou exacerbation de bronchite chronique pour certaines méthodes de physiothérapie, par exemple, pour l'électrophorèse médicamenteuse avec Euphyllin en cas de broncho-obstruction;
  • crachats visqueux, entraînant une gêne importante pour le patient et des troubles respiratoires.

Outre les données probantes, il est important de prendre en compte les contre-indications limitant l'utilisation de la physiothérapie chez les patients de tout âge:

  • tumeurs malignes;
  • période de gestation;
  • période aiguë de lésions infectieuses de toute localisation;
  • fièvre.

Dans tous ces cas, la physiothérapie sur le corps humain devrait être abandonnée, car cela pourrait entraîner des effets indésirables.

Massothérapie

L’effet thérapeutique du massage est basé sur l’amélioration de la circulation sanguine, l’extension des bronches et la sécrétion de crachats dans l’arbre pulmonaire en raison des effets physiques sur la poitrine. Cette procédure est extrêmement simple et peut être effectuée à la fois à la clinique et à la maison après une connaissance préalable de la technique du massage thérapeutique.

Le médecin traitant détermine l'objectif d'une approche physiothérapeutique spécifique sur la base des données de l'examen du patient, de la gravité de la maladie identifiée et de la présence de comorbidités.

La durée d'un massage est de 5 à 10 minutes, en fonction de l'âge du patient et de la gravité de la maladie. Le massage doit être effectué pendant 7 à 10 jours pour obtenir un effet durable. En règle générale, dans le contexte d'un effet similaire, la toux sèche chez un patient devient humide et une toux d'expectoration se produit.

Physiothérapie UHF

Le traitement par exposition à ultra-haute fréquence (UHF) a un effet anti-inflammatoire, bronchodilatateur et immunostimulant prononcé sur le corps humain. Le mécanisme d'action principal est associé à un effet positif des champs électromagnétiques à haute fréquence sur les tissus biologiques. Ils provoquent tous les effets bénéfiques du traitement UHF.

La procédure est simple, mais nécessite l'utilisation d'un appareil spécial qui crée un champ électromagnétique à ultra-haute fréquence. Les plaques de condensateur du dispositif sont placées sur les côtés de la poitrine du patient, à une faible distance de la peau. Il est important de noter que leur taille dépend de l'âge du patient et de la taille de sa poitrine. Une fois les plaques installées, le médecin allume l'appareil et ajuste les valeurs actuelles. La durée d'une session est de 10-15 minutes. Si nécessaire, thérapie UHF chez les enfants, la durée de la procédure est réduite de moitié. Le nombre total de séances par cours est compris entre 7 et 12, selon la gravité de la maladie.

Une kinésithérapie correctement effectuée procure un soulagement des symptômes de la maladie et accélère également l’apparition du rétablissement complet.

Traitement UV

Le rayonnement ultraviolet est largement utilisé pour le traitement des maladies infectieuses du système respiratoire, y compris pour le traitement de la bronchite. Il est connu que les UVA ont un effet antibactérien prononcé, ce qui vous permet de détruire efficacement divers types de micro-organismes.

En outre, l'exposition aux UV stimule les processus métaboliques et régénératifs de la membrane muqueuse du système respiratoire. Cela garantit une récupération rapide du patient et réduit le risque de transition d'un processus infectieux aigu vers la version chronique de la maladie.

La durée d'une procédure est de 5 à 20 minutes. En règle générale, le traitement implique de 5 à 10 séances d'ovnis.

Électrophorèse de drogue

L'électrophorèse est l'une des méthodes de physiothérapie les plus courantes pour la bronchite aiguë et chronique. L'effet biologique de la procédure est associé à deux types d'effets: la galvanisation et l'action directe des médicaments utilisés. La galvanisation est l'effet du courant électrique sur les tissus biologiques, exprimé en tant qu'effet anti-inflammatoire, ainsi que l'amélioration du métabolisme et de la régénération.

Lors de la sélection de médicaments pour l'électrophorèse médicamenteuse, il est très important d'éliminer l'allergie du patient à ces médicaments, sans quoi des effets secondaires graves pourraient se développer.

Pour la mise en œuvre de la procédure en utilisant divers médicaments pour obtenir un effet complexe sur la pathologie. Le plus souvent, l'électrophorèse est réalisée avec les médicaments suivants:

  • Le chlorure de calcium, qui permet de transférer les expectorations à un état plus liquide, permet au patient de tousser et de cracher du mucus provenant de l’arbre bronchique;
  • Euphyllinum est indiqué dans le traitement de la bronchite obstructive. Lorsqu’il observe un spasme bronchique et une respiration, il permet aux cellules du muscle lisse de se détendre, d’éliminer les symptômes d’insuffisance respiratoire et d’améliorer l’état général du patient.
  • l'utilisation d'iodure de potassium peut réduire l'intensité du processus inflammatoire dans la paroi des bronches et inhiber la croissance de microorganismes bactériens, ce qui a un effet positif sur l'évolution de la maladie;
  • Dans la bronchite chronique, l’électrophorèse est plus efficace avec Lidasa, ce qui permet de restaurer la perméabilité de l’arbre bronchique.

L'utilisation de ces médicaments contribue à améliorer le bien-être général du patient, à atténuer les symptômes existants et à permettre un rétablissement plus rapide chez une personne atteinte de bronchite aiguë ou chronique. Il convient de noter que le choix d'un médicament spécifique, ainsi que de sa posologie et de son volume, est effectué uniquement par le médecin traitant sur la base des données d'examen du patient. Cela est dû au fait que chacun des médicaments a ses propres indications et contre-indications à utiliser et qu'il peut donc être inefficace ou dangereux pour un patient particulier.

Complications possibles

Les thérapies physiothérapeutiques se distinguent traditionnellement par un niveau élevé de sécurité des patients. Les effets secondaires survenant périodiquement chez les patients sont associés à une définition incorrecte des indications et à des contre-indications aux méthodes de traitement, ou à des tentatives de réaliser une thérapie physique seules sans consulter votre médecin. Les complications suivantes sont possibles:

  • rougeurs et irritations de la peau aux endroits où des électrodes sont appliquées sur la peau, par exemple pendant l'électrophorèse avec utilisation de médicaments;
  • sécheresse et brûlure des muqueuses après irradiation UV;
  • réactions allergiques ou signes d'intolérance individuelle aux médicaments.

Si des effets indésirables se produisent, la procédure doit être immédiatement terminée. Le médecin traitant procède à un examen supplémentaire visant à identifier les causes des symptômes désagréables. S'ils sont associés à la physiothérapie, cette procédure est abandonnée au profit de ses analogues.

La physiothérapie occupe une place importante dans le traitement de la bronchite chronique et de ses exacerbations chez l’adulte et l’enfant. Un grand nombre de méthodes d'influence différentes sur le corps vous permet de choisir le type de physiothérapie le plus efficace, ce qui vous permet d'accélérer le rétablissement et d'améliorer le pronostic futur d'un malade. Il est important de noter que toutes les méthodes de traitement ne doivent être prescrites qu'après avoir consulté le médecin traitant, qui examine le patient et détermine ses indications et ses contre-indications.

Physiothérapie pour la bronchite chronique

Article: Physiothérapie pour la bronchite chronique

Lorsque les expectorations sont visqueuses et difficiles à séparer, il est conseillé d'utiliser des inhalations avec une solution d'iodure de potassium à 0,1% ou des préparations enzymatiques de chimopsine (0,025 g de substance est dilué dans 5 ml d'une solution de bicarbonate de sodium à 1%, des inhalations sont effectuées 1 à 2 fois par jour) et de trypsine (0,005). -0,01 g du médicament est dilué dans 5 ml d'une solution à 1% de bicarbonate de sodium, l'inhalation est effectuée 1 à 2 fois par jour).

En physiothérapie, on utilise des inhalations de pancréatine pour l'expectoration purulente (0,5 g de médicament est dilué dans 5 ml de solution de bicarbonate de sodium à 1%) ou de désoxyribonucléase pancréatique (6 mg de la substance sont dissous dans 3 ml de solution de chlorure de sodium isotonique). Pour renforcer l'effet du médicament, une solution à 0,036% de sulfate de magnésium peut être utilisée comme solvant.

Pour améliorer la réactivité immunologique et la résistance non spécifique du corps, appliquez une solution de prodigiosan (50 µg de substance par procédure) sous forme d’aérosols ou d’électro-aérosols, qui doit être administrée 1 fois en 3-5 jours; pour un cours de traitement 4-5 procédures. L'inhalation de prodigiosan est bien associée à la conduite quotidienne au deuxième stade de l'électrophorèse calcique sur la région thoracique; au cours du traitement 10-12 procédures. L'effet général de l'irradiation UV est également bénéfique. Commencez avec 1/4 biodoze et augmentez progressivement jusqu'à 3-4 biodoses. Les procédures sont effectuées tous les deux jours; pour un traitement 15-20 procédures (irradiation individuelle totale par ultraviolets; irradiation de groupe par ultraviolets en général).

La physiothérapie doit être associée à des procédures favorisant le durcissement du corps du patient: eau - frotter le torse et tout le corps avec de l’eau à une température progressivement réduite, suivie de douches et de douches, aériennes et en héliothérapie, de promenades et de sommeil au grand air.

Les patients atteints de bronchite chronique devraient suivre régulièrement des séances de physiothérapie, en particulier des exercices de respiration.

Pour les exacerbations de bronchite chronique, une inductothermie est recommandée sur la région postérieure au niveau de la projection des racines des poumons (disque inducteur) à une dose faiblement thermique de 10 à 15 minutes par jour ou tous les deux jours; en cours de traitement 12-20 procédures (méthode n ° 83: PeMP HF sur la région du foie). En présence d'un syndrome broncho-obstructif, en plus de l'impact sur les racines des poumons, il est nécessaire de prescrire une inductothermie de manière cohérente sur la zone de projection des glandes surrénales (au niveau de T h 10-L3).

L'induction est contre-indiquée chez les patients présentant une altération de l'hémodynamique dans la circulation pulmonaire, une insuffisance pulmonaire et cardiaque grave et une maladie coronarienne. Ces patients reçoivent un traitement UHF.

Les effets de l'UHF sont effectués séquentiellement sur 2 champs: au niveau de T h 4-7 et au niveau de T h 10 pendant 10 minutes chacun; cours de 12 à 15 procédures (DMV sur la région du poumon).

L'efficacité du traitement augmente avec la conduite et un jour avec pratiquement aucun intervalle de temps de la procédure UHF et de la méthode décrite ci-dessus et de l'électrophorèse de calcium (solution à 2%). La densité de courant est 0,03-0,05 mA / cm 2, la procédure dure 20 minutes; au cours du traitement 10-12 procédures combinées. Cette méthode de physiothérapie est contre-indiquée chez les patients atteints de bronchiectasie. Au lieu de calcium, l'électrophorèse d'autres médicaments peut être appliquée.

Aux exacerbations de la bronchite obstructive chronique, le médicament pulsé est prescrit. UHF Les procédures sont effectuées successivement sur deux champs: le premier champ - T h 4-8, le deuxième champ - T h 9-L1. La durée d'impulsion est de 2 µs, la puissance de sortie moyenne est de 4,5 à 6 W, la durée d'exposition est de 10 minutes pour chaque champ; au cours du traitement 10-15 procédures.

Pulsé e. L’UHF peut être appliqué avec succès chez des patients plus graves, notamment ceux présentant des troubles hémodynamiques importants dans la circulation pulmonaire, une coronaropathie concomitante, une insuffisance cardiaque pulmonaire de stade 2B, ainsi qu’à tout moment après le transfert de l’hémorragie.

Appliquer NMP en mode pulsé. Dans ce cas, des inducteurs cylindriques sont placés successivement sur les sections postéro-latérales du thorax au niveau de T h 4-7 (premier champ) et de T h 9-12 (deuxième champ) pendant 10 minutes pour chaque champ, en utilisant une induction magnétique de 35 mT. Les procédures sont prescrites quotidiennement; au cours du traitement 12-18 procédures.

Afin de produire des effets bronchodynamiques chez les patients en phase subaiguë, il est conseillé d’utiliser la technologie SMT, tandis que deux électrodes de 6x10 cm sont placées dans la région interscapulaire, en utilisant un mode variable, la fréquence de modulation est de 60-80 Hz et sa profondeur de 50%, III PP 3-5 min chacun. Les procédures sont effectuées quotidiennement; au cours du traitement 10-12 procédures.

Chez les patients présentant une composante asthmatique prononcée ou une hypertension dans un petit cercle, l'électrophorèse de l'aminophylline (CMT) est utilisée dans un petit cercle (selon une procédure similaire, le mode de fonctionnement est corrigé).

Simultanément à l'utilisation de l'électrothérapie dans la région thoracique, un aérosol et une électro-aérosolation d'agents bronchospasmolytiques, antibactériens, désensibilisants et améliorant les expectorations (y compris les enzymes protéolytiques). En cas de bronchite obstructive, l'inhalation de bronchodilatateurs doit être précédée (avec un intervalle de 20-30 minutes), l'inhalation d'autres médicaments, pour une pénétration plus profonde de ce dernier dans le système broncho-pulmonaire.

Pour soulager les manifestations inflammatoires, dans la phase de rémission incomplète, des bains à la térébenthine peuvent être appliqués (de 15 à 20 ml d'émulsion d'essence de térébenthine pour le premier bain à 50 à 60 ml pour les suivants); température de l'eau 37-39 ° C Les bains sont appliqués tous les deux jours ou deux jours de suite avec le lendemain d'une pause; 10 traitements par cours (bains à la térébenthine).

À l'avenir, une fois l'exacerbation réduite, en phase de rémission complète, il est possible d'utiliser d'autres bains courants (température de l'eau de 36,5 à 37 ° C): radon (bains généraux au radon), carbonique (bains carboniques), résineux (bains de conifères), sauge (Bains de sauge). Il convient de noter que l'utilisation de bains de dioxyde de carbone selon la méthode avec une diminution de la température de l'eau à 32-28 ° C n'est pas démontrée pour la plupart des patients atteints de bronchite chronique après son exacerbation et peut être appliquée individuellement lors d'une rémission prolongée en tant qu'agent de revenu.

Pendant la saison chaude, un traitement climatique est présenté aux patients de la côte sud de la Crimée, dans les zones forestières de la zone moyenne du pays (principalement les patients avec une faible pluviométrie) ou dans les zones de villégiature de moyenne et haute altitude (principalement les patients avec des expectorations abondantes). Les patients atteints de bronchite chronique avec une composante asthmatique en phase de rémission suivent un traitement dans le microclimat des mines de sel.

Physiothérapie pour la bronchite

Les maladies pulmonaires et bronchiques constituent actuellement un problème pour de nombreux habitants des grandes villes. La bronchite est une maladie inflammatoire grave qui nécessite une intervention médicale sérieuse. Cependant, afin de minimiser les dommages causés au corps par la prise de médicaments puissants et d’accélérer le rétablissement, les médecins prescrivent de plus en plus de bronchites.
En combinaison avec la physiothérapie, le processus de récupération et de récupération se déroule plus rapidement, l'évolution de la maladie devient plus facile.

Résumé de l'article

Pourquoi avez-vous besoin de physiothérapie?

Le nombre de cas augmente chaque année, non pas tant en raison de la détérioration des conditions environnementales, mais en raison de l'adaptation des agents pathogènes aux médicaments, la prise de médicaments à elle seule peut s'avérer inefficace dans le processus de lutte contre l'inflammation.

La microflore pathogène dans les expectorations, qui s'accumule en cas de bronchite en grande quantité, provoque l'inflammation et le corps lui-même n'est pas capable de l'excréter. La physiothérapie supprime l'inflammation, stimule le processus de décharge des expectorations et empêche la régénération des tissus.

La kinésithérapie avec bronchite a un effet tonique, aide à éliminer la douleur lors de la toux, normalise la circulation sanguine, prévient l'hypoxie et l'épaississement des parois des bronches.

Dans le diagnostic de la bronchite chronique, la physiothérapie est efficace à la fois pendant la période d'exacerbations et de rechutes et pendant la période de rémission. Dans la bronchite aiguë, vous devez attendre que la température se normalise.

L'utilisation de la physiothérapie, même simplement à titre préventif, préparera le corps à une menace potentielle et atténuera les symptômes futurs.

Méthodes de physiothérapie

Les méthodes complexes efficaces de traitement complexe de la bronchite sont:

  1. Massage de la poitrine.
  2. L'inhalation.
  3. Magnétothérapie.
  4. UHF
  5. Électrophorèse.

Massage de la poitrine

La physiothérapie la plus accessible et la plus facile à effectuer. En tapotant et en frottant, il est possible d'améliorer la circulation sanguine, d'élargir les bronches et de stimuler la toux.
Le processus prend 5 à 10 minutes. Pour le massage, utilisez de l’huile chaude, le cours est composé de cinq séances de physiothérapie ou plus.

Un massage léger et approprié est totalement sûr, l'avantage de cette physiothérapie est que l'effet est dirigé purement externe. Exclus des complications telles que les allergies, idiosyncrasie. Pas besoin d'équipement spécial, le massage peut être fait à la maison après consultation d'un spécialiste.

L'inhalation

L'inhalation n'est pas une physiothérapie moins efficace dans le traitement de la bronchite. Eux aussi, le massage peut être fait à la maison. La différence essentielle sera que les inhalations sont prises par la bouche et ont, outre le bronchodilatateur, un effet antibactérien et expectorant.
Cette physiothérapie peut être prescrite aux femmes enceintes et aux patients pédiatriques.

Utilisation courante des inhalateurs à vapeur et des nébuliseurs. En tant que composant liquide peut être utilisé:

  • infusions et huiles aux herbes (camomille, calendula, sauge et autres);
  • solutions médicales (par exemple, chlorure de sodium);
  • eau minérale.

IMPORTANT! Avant le début de l'inhalation avec l'utilisation des herbes, vous devez vous assurer que la thérapie physique avec les herbes ne provoque pas d'allergies.

Physiothérapie UHF

Le principe du traitement repose sur l'impact sur le corps du courant électrique haute fréquence. À l'aide de plaques ou d'électrodes, le champ électrique a un effet anti-inflammatoire, analgésique, antispasmodique. Un effet positif sur l'immunité.

La physiothérapie dure jusqu'à vingt minutes, jusqu'à 12 séances. 1-2 sessions peuvent être effectuées par jour. Il peut être effectué tous les jours et tous les jours.

Thérapie magnétique

La magnétothérapie s'est recommandée avec succès dans le traitement d'une grande variété de maladies ORL, y compris la bronchite. La physiothérapie combat rapidement le processus inflammatoire, stimule le renouvellement des tissus, améliore les processus métaboliques. Soulage les symptômes douloureux.

Électrophorèse

L'électrophorèse est une physiothérapie très efficace pour le traitement de la bronchite.
Il repose également sur le principe de l'exposition électrique. Seuls le médicament et les injections sont administrés en même temps. L'efficacité du traitement est ainsi multipliée.

Grâce à ce type de physiothérapie, il est possible de maigrir et d'expectorer en peu de temps.
En plus de la physiothérapie, il en existe d'autres, par exemple:

  1. Échographie dirigée vers la poitrine (10 séances de kinésithérapie dans les 10 minutes).
  2. Rayonnement ultraviolet ou infrarouge sur la poitrine.
  3. Ulectroaérosols (prodigiozan rr, cours jusqu'à 5 fois avec un intervalle de trois jours).

Le traitement de la bronchite est plus rapide si le corps est stable et durci. Maintenir le niveau d'immunité et augmenter la résistance du corps en utilisant des mesures d'éducation physique et de renforcement.

Ils n'affectent pas plus que la physiothérapie, prévue lors des réceptions dans les chambres d'hôpital. Parmi eux se trouvent:

  • douche et frottement;
  • Thérapie par l'exercice (physiothérapie);
  • bains de sel et de pin;
  • exercices de respiration;
  • différentes compresses;
  • massages et broyage;
  • voyages périodiques hors de la ville ou à la mer.

Caractéristiques de la physiothérapie pour les enfants

L'organisme fragile de l'enfant ne peut pas être soumis à un traitement médical agressif; par conséquent, en pédiatrie, l'accent est mis sur les méthodes alternatives de traitement. Ceux-ci incluent la physiothérapie et la physiothérapie.

À des fins prophylactiques, il est toujours recommandé de rester fréquemment à l'air libre, de mener une activité motrice complète, de faire de l'exercice et de respecter le régime quotidien. Apport régulier en vitamines et minéraux, une alimentation équilibrée. Une visite aux grottes de sel et aux bains de boue a également un effet positif sur la santé des enfants.

IMPORTANT! Décider indépendamment du choix de la physiothérapie est impossible! Toute intervention, s'il y a une question sur une maladie infantile, n'est autorisée qu'après avoir consulté un médecin.

Pour le traitement de la bronchite, la physiothérapie suivante est autorisée pour les enfants:

  1. Irradiation ultraviolette.
  2. Électrophorèse.
  3. Physiothérapie UHF et autres méthodes d'exposition au courant électrique.
  4. Massage et inhalation.

La dernière thérapie de physiothérapie est plus efficace en cas de problème de décharge des expectorations en cas de bronchite.

On sait que la maladie est plus facile à prévenir qu'à guérir, mais dans les conditions de vie modernes, le risque de contracter cette maladie augmente constamment. Mais un suivi régulier de l’état de santé, une kinésithérapie préventive, un examen opportun, un respect scrupuleux des prescriptions du médecin, aideront à récupérer rapidement, à récupérer et à éviter toutes sortes de complications après une bronchite.