Emphysème

L'emphysème des poumons est une maladie pulmonaire chronique non spécifique, qui repose sur une expansion persistante et irréversible des espaces aériens et sur une distension accrue du tissu pulmonaire en aval des bronchioles terminales. L'emphysème des poumons se manifeste par une dyspnée expiratoire, une toux accompagnée d'une petite quantité d'expectorations muqueuses, des signes d'insuffisance respiratoire, un pneumothorax spontané récurrent. Le diagnostic pathologique est effectué en prenant en compte les données d’auscultation, de radiographie et de tomodensitométrie des poumons, de spirographie et d’analyse de la composition des gaz sanguins. Le traitement conservateur de l'emphysème consiste à prendre des bronchodilatateurs, des glucocorticoïdes, de l'oxygénothérapie; dans certains cas, la chirurgie de résection est indiquée.

Emphysème

Emphysème des poumons (du grec. Emphysema - gonflement) - modification pathologique du tissu pulmonaire, caractérisée par une aération accrue, due à la dilatation des alvéoles et à la destruction des parois alvéolaires. L'emphysème pulmonaire est détecté chez 4% des patients et survient 2 fois plus souvent chez l'homme que chez la femme. Le risque de développer un emphysème est plus élevé chez les patients atteints de maladie pulmonaire obstructive chronique, surtout après 60 ans. La signification clinique et sociale de l'emphysème en pneumologie est déterminée par le pourcentage élevé de complications cardiopulmonaires, d'incapacités, d'incapacités de patients et d'une mortalité croissante.

Causes et mécanisme de développement de l'emphysème

Toute cause conduisant à une inflammation chronique des alvéoles stimule le développement de changements emphysémateux. La probabilité de développer un emphysème augmente si les facteurs suivants sont présents:

  • déficit congénital en α-1 antitrypsine conduisant à la destruction par les enzymes protéolytiques du tissu pulmonaire alvéolaire;
  • inhalation de fumée de tabac, de substances toxiques et de polluants;
  • des troubles de la microcirculation dans les tissus des poumons;
  • l'asthme bronchique et les maladies pulmonaires obstructives chroniques;
  • processus inflammatoires dans les bronches et les alvéoles respiratoires;
  • caractéristiques de l'activité professionnelle associées à l'augmentation constante de la pression atmosphérique dans les bronches et le tissu alvéolaire.

Sous l’influence de ces facteurs, le tissu élastique des poumons est endommagé, sa capacité de remplissage à l’air et son affaissement diminuent. Les poumons remplis d’air provoquent l’adhérence des petites bronches pendant l’expiration et la ventilation pulmonaire obstructive. La formation d'un mécanisme de valve dans l'emphysème des poumons provoque un gonflement et une surétirement du tissu pulmonaire et la formation de kystes de l'air - taureau. Les ruptures de taureaux peuvent provoquer des épisodes de pneumothorax spontané récurrent.

L'emphysème des poumons s'accompagne d'une augmentation significative de la taille des poumons, qui deviennent macroscopiquement similaires à une éponge à large pore. Dans l'étude du tissu pulmonaire emphysémateux au microscope, on observe une destruction des septa alvéolaires.

Classification de l'emphysème

L'emphysème des poumons est divisé en primaire ou congénitale, évoluant en pathologie indépendante, et secondaire, se manifestant dans le contexte d'autres maladies pulmonaires (généralement une bronchite avec syndrome obstructif).

Selon la prévalence dans le tissu pulmonaire, on distingue les formes localisées et diffuses d’emphysème pulmonaire.

Selon le degré d'implication dans le processus pathologique de l'acinus (unité structurelle et fonctionnelle du poumon, fournissant un échange gazeux et consistant en une ramification de la bronchiole terminale avec passages alvéolaires, sacs alvéolaires et alvéoles), on distingue les types suivants d'emphysème pulmonaire:

  • panlobulaire (panacinar) - avec la défaite de tous les acini;
  • centrilobulaire (centriacinar) - avec des lésions des alvéoles respiratoires dans la partie centrale de l'acini;
  • périlobulaire (periacinar) - avec lésion de la partie distale de l'acinus;
  • péri-circulaire (irrégulière ou inégale);
  • bullous (en présence de taureau).

Emphysème pulmonaire lobaire congénital (lobaire) particulièrement distingué et syndrome de MacLeod - emphysème dont l'étiologie n'est pas claire et qui affecte un seul poumon.

Symptômes de l'emphysème

Le symptôme principal de l'emphysème est la dyspnée expiratoire avec difficulté à expirer. La dyspnée est de nature progressive, apparaissant d'abord pendant l'exercice, puis dans un état calme, et dépend du degré d'insuffisance respiratoire. Les patients atteints d'emphysème font l'expiration par les lèvres fermées, tout en gonflant leurs joues (comme si elles «soufflaient»). La dyspnée est accompagnée de toux accompagnée de crachats d'expectoration muqueuse. La cyanose, les poches du visage, le gonflement des veines du cou indiquent un degré prononcé d'insuffisance respiratoire.

Les patients atteints d'emphysème perdent beaucoup de poids, ont une apparence cachectique. La perte de poids en cas d'emphysème est due à la forte consommation d'énergie consacrée au travail intensif des muscles respiratoires. Dans le cas de l'emphysème bulleux, des épisodes répétés de pneumothorax spontané se produisent.

Complications de l'emphysème

L'évolution progressive de l'emphysème conduit au développement de modifications physiopathologiques irréversibles dans le système cardiopulmonaire. L'effondrement de petites bronchioles à l'expiration entraîne une insuffisance de la ventilation pulmonaire de type obstructif. La destruction des alvéoles entraîne une diminution de la surface pulmonaire fonctionnelle et le phénomène d'insuffisance respiratoire sévère.

La réduction du réseau de capillaires dans les poumons entraîne le développement d'une hypertension pulmonaire et une augmentation de la charge sur le cœur droit. Une insuffisance ventriculaire droite croissante entraîne un œdème des membres inférieurs, une ascite et une hépatomégalie. Une condition urgente de l'emphysème est le développement d'un pneumothorax spontané, qui nécessite un drainage de la cavité pleurale et une aspiration d'air.

Diagnostic de l'emphysème pulmonaire

Dans l’histoire des patients atteints d’emphysème, il existe une longue histoire de tabagisme, de risques professionnels, de maladies pulmonaires chroniques ou héréditaires. Lors de l'examen de patients atteints d'emphysème, l'attention est attirée sur la poitrine élargie en forme de tonneau (cylindrique), les espaces intercostaux dilatés et l'angle épigastrique (obtus), la saillie des fosses supraclaviculaires, la respiration superficielle avec la participation des muscles respiratoires auxiliaires.

Perkutorno est déterminé par le déplacement des limites inférieures des poumons de 1-2 côtes vers le bas, un son en boîte sur toute la surface de la poitrine. L'auscultation de l'emphysème pulmonaire est suivie d'une respiration vésiculaire affaiblie («ouatée») et de sons de cœur sourd. Dans le sang, une insuffisance respiratoire grave, de l’érythrocytose et une augmentation de l’hémoglobine sont détectés.

La radiographie des poumons est déterminée par une augmentation de la transparence des champs pulmonaires, un schéma vasculaire appauvri, une restriction de la mobilité du dôme du diaphragme et sa position basse (antérieurement au-dessous du niveau de la côte VI), une position presque horizontale des côtes, un rétrécissement de l'ombre cardiaque, un rétrécissement de l'ombre cardiaque, une expansion de l'espace rétrosternal. Avec l'aide du scanner des poumons, la présence et la localisation des taureaux en cas d'emphysème bulleux des poumons sont précisées.

Très instructif en cas d'emphysème, une étude de la fonction de la respiration externe: spirométrie, mesure du débit de pointe, etc. Dans les premiers stades du développement de l'emphysème, une obstruction des segments des voies respiratoires distales est détectée. La réalisation du test avec des inhalateurs-bronchodilatateurs montre l’irréversibilité de l’obstruction, caractéristique de l’emphysème pulmonaire. En outre, avec la fonction respiratoire est déterminée par la réduction des échantillons VC et Tiffno.

L’analyse des gaz sanguins révèle une hypoxémie et une hypercapnie, une analyse clinique - une polycythémie (augmentation de l’hb, des globules rouges, une viscosité du sang). Une analyse de l'inhibiteur de la trypsine α -1 -1 devrait être incluse dans le plan de sondage.

Traitement de l'emphysème

Il n'y a pas de traitement spécifique pour l'emphysème. L'élément essentiel est l'élimination du facteur prédisposant à l'emphysème (tabagisme, inhalation de gaz, substances toxiques, traitement de maladies chroniques du système respiratoire).

Le traitement médicamenteux de l'emphysème est symptomatique. L'usage à vie de bronchodilatateurs inhalés et sous forme de comprimés (salbutamol, fénotérol, théophylline, etc.) et de glucocorticoïdes (budésonide, prednisolone) est présenté. En cas d'insuffisance cardiaque et respiratoire, une oxygénothérapie est effectuée, des diurétiques sont prescrits. Dans le traitement complexe de l'emphysème incluent la gymnastique respiratoire.

Le traitement chirurgical de l'emphysème pulmonaire consiste à effectuer une opération visant à réduire le volume des poumons (bullectomie thoracoscopique). L'essence de la méthode est réduite à la résection des zones périphériques du tissu pulmonaire, ce qui provoque une "décompression" du reste du poumon. Les observations de patients après une bultectomie différée montrent une amélioration de la fonction pulmonaire. La transplantation pulmonaire est indiquée chez les patients atteints d’emphysème.

Pronostic et prévention de l'emphysème pulmonaire

L'absence de traitement adéquat de l'emphysème entraîne la progression de la maladie, l'invalidité et l'invalidité précoce en raison du développement d'une insuffisance respiratoire et cardiaque. Malgré le fait que des processus irréversibles se produisent pendant l'emphysème, la qualité de vie des patients peut être améliorée en utilisant constamment des inhalants. Le traitement chirurgical de l'emphysème bulleux des poumons stabilise quelque peu le processus et soulage les patients d'un pneumothorax spontané récurrent.

Le point essentiel de la prévention de l'emphysème est la propagande anti-tabac visant à prévenir et à combattre le tabagisme. Le dépistage et le traitement précoces des patients atteints de bronchite obstructive chronique sont également nécessaires. Les patients atteints de BPCO sont soumis à un suivi par un pneumologue.

Emphysème: symptômes et traitement

L'emphysème pulmonaire est une pathologie pulmonaire non spécifique, accompagnée d'une expansion destructive des alvéoles et de modifications des parois alvéolaires. Initialement, dans le contexte de maladies courantes telles que pneumonie sévère, oncologie et tuberculose des organes respiratoires, l'emphysème était considéré comme une maladie concomitante. En soi, c'est rare.

Cependant, au cours des dernières années, le pourcentage d’emphysème, en tant que maladie indépendante, n’a cessé d’augmenter. De plus, la maladie entraîne souvent une insuffisance respiratoire, une invalidité et une invalidité précoce, de sorte que les problèmes de diagnostic, de traitement et de prévention de l'emphysème des poumons sont aujourd'hui assez graves. Surtout souvent, la maladie survient chez les personnes âgées.

Causes de l'emphysème

Les principales causes de l'emphysème sont les suivantes:

  • diverses malformations du système respiratoire;
  • déformation de la poitrine d'étiologies diverses;
  • troubles circulatoires dus à diverses maladies;
  • violation du drainage lymphatique;
  • effets toxiques des composants de l'air (gaz d'échappement);
  • effet toxique des composants de la fumée de tabac;
  • blessures et opérations sur les organes thoraciques;
  • pathologie du système respiratoire (pathologies inflammatoires chroniques des bronches et des poumons, asthme bronchique, pneumosclérose);
  • pathologie congénitale des systèmes enzymatiques - déficit en antitrypsine, insuffisance de la synthèse d'élasthanne, synthèse altérée du surfactant;
  • processus professionnels pathologiques - exposition à la poussière légère d'amiante, de silicium, de manganèse, développement de souffleurs de verre légers.

Changements structurels dans les poumons pendant l'emphysème

Remarque: pour diverses raisons, la pression atmosphérique dans les parties terminales des bronches et des alvéoles augmente. Si, dans des conditions normales, les poumons ne sont pas endommagés et qu'ils sont rapidement restaurés, certains facteurs provoquant une perte d'élasticité du tissu pulmonaire peuvent entraîner des modifications durables.

L'air reste dans les alvéoles inélastiques. Il ne participe pas à l'acte de respiration et contribue à une expansion encore plus grande du tissu pulmonaire. D'une part, cela limite la profondeur d'inhalation, puisque «les poumons ont déjà inhalé l'air». D'autre part, en raison de l'accumulation de dioxyde de carbone, les poumons incluent une protection compensatoire: l'essoufflement. Et cela entraîne un étirement supplémentaire des poumons et une aggravation de la gravité des manifestations de la maladie. Afin d'éviter que les alvéoles ne soient trop étirées, le corps commence à produire plus de tissu conjonctif. Ce processus conduit malheureusement à un rétrécissement de la lumière des bronches et complique l'entrée et la sortie de l'air. Au stade du développement du tissu conjonctif, l'emphysème des poumons perd le contact avec des causes externes et commence à progresser de manière indépendante.

Types et types d'emphysème

Selon la classification moderne, on distingue les types de maladies suivants.

  1. Diffuse - les sections aériennes du tissu pulmonaire sont réparties dans le tissu des deux poumons. Cette forme était initialement considérée comme idiopathique, elle entraîne une invalidité précoce et les manifestations cliniques les plus graves. Cette forme est le plus souvent associée aux causes héréditaires et à l’insuffisance de certains systèmes enzymatiques.
  2. Local - lorsqu'il s'agit de zones normales de tissu pulmonaire associées à des ballonnements emphysémateux, et que plus il y a de tissu présent, surchargé par l'air, plus les manifestations cliniques de la maladie sont prononcées.
  3. Bulleux - il existe une présence dans les tissus des poumons de zones gonflées de dimensions supérieures à 10 mm. Ces sites s'appellent des taureaux.

Pour tous, les experts distinguent les types d’emphysème suivants:

  • Emphysème diffus primaire - Elle est considérée comme une maladie indépendante d’étiologie complexe. Les facteurs suivants sont considérés comme provoquant des facteurs internes, tels qu'une déficience de l'enzyme alpha-antitrypsine et des facteurs externes: traumatismes, maladies, effets toxiques de substances nocives dans l'air, tabagisme.
  • Emphysème concomitant - D'après son nom, la maladie n'est pas indépendante et accompagne un certain nombre de maladies pulmonaires.

C'est important! Selon la nature de l'évolution de l'emphysème, il s'agit de maladies évolutives et à flux constant. La gravité des manifestations cliniques et le degré de progression de l'emphysème dépendent non seulement de la forme de la maladie, mais également des tactiques de traitement du patient.

Symptômes de l'emphysème

Aux premiers stades du développement de l'emphysème, ses symptômes cliniques sont masqués par les manifestations de la maladie sous-jacente.

Aux stades où la clinique de l'emphysème commence à prévaloir, les symptômes suivants peuvent être distingués.

  • Essoufflement significativement aggravé par l'effort. Au début, il apparaît avec un degré élevé d’activité physique, puis avec une activité ordinaire, aux stades les plus éloignés, avec une gravité extrême de la maladie et au repos.
  • Cyanose de la peau - à la fois local (triangle naso-génien, bout des doigts) et commun. Elle est généralement liée à la dyspnée et dépend de l'activité physique ou de l'état psycho-émotionnel.
  • Position forcée - Pour les patients souffrant d'emphysème pulmonaire, la position la plus confortable, qui les rassure, est une position assise avec le corps incliné vers l'avant et posée sur les bras. Ceci fixe la ceinture scapulaire et permet à la musculature de la ceinture scapulaire supérieure d'être incluse dans l'acte de respiration. Dans les cas avancés, avec des manifestations emphysémateuses extrêmement prononcées, les patients dorment même en position assise. Chez certains patients aux premiers stades de la maladie, il est possible de soulager la maladie si vous vous allongez sur le ventre et baissez la tête et les épaules.
  • Respiration typique - car la maladie se caractérise par une brève «saisie», une inspiration de «poisson» et une expiration sensiblement allongée et difficile, qui est souvent réalisée avec des dents fermées avec une bouffée des joues «exhalant bouffée».
  • Coffre de baril - en raison de l’augmentation générale des volumes pulmonaires, l’aspect de la poitrine ressemble à celui d’une personne à la hauteur de son inspiration maximale. Dans le même temps, l'étendue totale des mouvements (excursion) du thorax à l'inspiration et à la sortie est considérablement réduite.
  • Expansion des espaces intercostaux et des régions supraclaviculaires - ces symptômes sont similaires selon le mécanisme de développement, entraînant une augmentation générale du volume pulmonaire et une augmentation de la pression à l'intérieur du sternum. Sous la pression toujours croissante de l’intérieur, les espaces élastiques, c’est-à-dire les intervalles entre les côtes et les espaces supraclaviculaires, commencent à se gonfler et à faire saillie.

Diagnostics

La fréquence d'apparition de la pathologie parmi toutes les maladies du système respiratoire est d'environ 4%. Au début, elle est habilement dissimulée comme beaucoup d'autres maladies pulmonaires. Le diagnostic opportun de l'emphysème aidera à arrêter le développement de processus de destruction et à réduire le risque de complications.

Que peut vous dire sur la présence d'emphysème

C'est important! Si vous êtes sujet à des affections pulmonaires chroniques, telles que l'asthme bronchique et des formes chroniques de bronchite, si vous fumez ou travaillez dans des industries dangereuses, vous courez un risque.

Suspecter le début du développement de l'emphysème peut être, si:

  1. Périodes fréquentes d'exacerbation des principales maladies.
  2. Les exacerbations sont plus difficiles et plus longues.
  3. Auparavant, le traitement efficace des maladies des bronches et des poumons était devenu insuffisant.
  4. Selon les recommandations du médecin, vous avez commencé un traitement plus intensif.
  5. Au cours des périodes de rémission des maladies pulmonaires chroniques et en particulier des exacerbations, vous présentez une gravité accrue de l'essoufflement.
  6. Pendant les exacerbations, l'activité physique est fortement limitée.

En remarquant ces symptômes, consultez immédiatement un médecin - ils peuvent parler du développement des premiers stades de l'emphysème.

Que doit faire un médecin

Le diagnostic "d'emphysème des poumons" ne peut être posé que par un médecin (médecin généraliste, pneumologue) après un examen approfondi du patient.

Lorsqu’ils sont examinés par un médecin chez des patients atteints d’emphysème, les symptômes suivants sont détectés, en plus des manifestations cliniques décrites:

  • son en boîte pendant la percussion de la poitrine;
  • diminution ou disparition de la matité absolue du cœur;
  • le déplacement des limites inférieures du foie vers le bas;
  • excursion réduite du bord inférieur du poumon;
  • coton, respiration étouffée.

Les méthodes d'examen de laboratoire et d'instrument aident à identifier:

  • augmentation du contenu en globules rouges (érythrocytose);
  • indicateurs de laboratoire de l'inflammation;
  • pneumatisation (aérosité) du tissu pulmonaire aux rayons X et augmentation du volume pulmonaire total.

Impliquez-vous dans le diagnostic de l'emphysème pulmonaire et utilisez des méthodes d'examen par ordinateur précises pour vous aider à déterminer la localisation la plus précise des foyers de maladie. Ils sont généralement utilisés en préparation à la chirurgie.

Les patients reçoivent également des tests fonctionnels pour identifier le degré de diminution de la fonction pulmonaire, la diminution des volumes inspiratoire et expiratoire, la diminution du volume de travail des poumons et d'autres indicateurs indiquant un emphysème.

Traitement de l'emphysème

Le traitement de l'emphysème pulmonaire est assez difficile, car pathologiquement, morphologiquement et fonctionnellement, la maladie est associée à d'autres maladies chroniques que l'homme n'a pas appris à guérir complètement.

Le traitement réussi actuel de l'emphysème comprend:

  1. Le traitement le plus efficace, complet et complet des maladies chroniques du système broncho-pulmonaire et d’autres organes et tissus. Dans le même temps, la tactique correcte en ce qui concerne ces maladies conduit à une réduction significative des exacerbations qui se produisent et entrave autant que possible le processus de développement et la progression de l'emphysème.
  2. Utilisation de la méthode chirurgicale (classique ou peu invasive) en présence de formes locales et surtout bulleuses.
  3. Mesures préventives sous forme d'abandon du tabac, de transfert au travail sans air pollué, de traitement en sanatorium. Gymnastique respiratoire et activités de restauration à un niveau acceptable.
  4. L'oxygénothérapie, la nomination de médicaments qui soulagent le spasme des muscles lisses des bronches, des médicaments qui contribuent à améliorer l'excrétion des expectorations et à normaliser leur production. Tous sont nommés pour être admis sur une base continue.

C'est important! Le principe de base du traitement de l'emphysème au stade actuel de développement de la médecine (principalement pour l'emphysème diffus des poumons) est de contenir la progression de la maladie et de prévenir le développement de complications.

Complications de l'emphysème

Les complications de l'emphysème, en tant qu'unité nosologique indépendante, incluent:

  • Maladies purulentes du tissu pulmonaire - principalement caractéristique de la forme bulleuse, qui est associée à la présence de grandes cavités dans lesquelles la ventilation et l'écoulement de fluide sont difficiles, et où une infection bactérienne se produit très facilement. Ceci est dû au fait que le plus souvent une flore stable, propre et pathogène conditionnelle agit comme agent principal. Par conséquent, de telles maladies purulentes pulmonaires dans l'emphysème pulmonaire sont plutôt difficiles à traiter avec des antibiotiques.
  • Pneumothorax - accompagne le plus souvent la forme locale et bulleuse et est associé à une surétirement de certaines zones des poumons, entraînant ainsi leur rupture dans certaines conditions défavorables.
  • Insuffisance cardiaque - sous la forme d'un complexe symptomatique appelé «cœur pulmonaire», il s'agit d'une complication assez grave de l'emphysème pulmonaire, qui réduit considérablement le confort et la vie des patients.
  • Insuffisance respiratoire - Une complication qui survient pose une grave menace pour la santé et la vie. La carence est une décompensation de la fonction des organes respiratoires en réponse à un effort physique mineur ou au repos.

Souviens toi! En aucun cas, l’automédication ne doit être faite avec emphysème. Contactez votre médecin dès les premiers symptômes de la maladie.

Sovinskaya Elena Nikolaevna, thérapeute, cardiologue

5,136 vues totales, 1 vues aujourd'hui

Emphysème pulmonaire: symptômes et traitement

Emphysème des poumons - les principaux symptômes:

  • Essoufflement
  • Toux
  • Douleur à la poitrine
  • Perte de poids
  • Cyanose des lèvres
  • Expansion de la poitrine
  • Cyanose des ongles
  • Cyanose de la langue

Les médecins appellent l'emphysème pulmonaire une maladie des voies respiratoires, caractérisée par le développement d'un processus pathologique dans les poumons, provoquant une forte expansion des bronchioles distales, s'accompagnant d'une violation du processus d'échange gazeux et d'une insuffisance respiratoire.

Aujourd’hui, l’incidence de cette maladie a considérablement augmenté et, si elle était survenue plus tôt, principalement parmi les personnes en âge de prendre sa retraite, aujourd’hui les personnes âgées de 30 ans et plus en souffrent (les hommes souffrant d’emphysème dans les poumons sont deux fois plus malades). De plus, la maladie (associée à l'asthme et à la bronchite obstructive) appartient au groupe des maladies pulmonaires chroniques à évolution progressive, qui deviennent souvent la cause d'une invalidité temporaire des patients ou la conduisent à leur invalidité précoce. Dans le même temps, une maladie telle que l'emphysème des poumons se caractérise par le fait qu'elle peut être fatale et que chacun doit connaître ses symptômes et les principes de base du traitement.

Étiologie, pathogenèse et types de la maladie

L'une des caractéristiques de l'emphysème est que, en tant que forme nosologique distincte, il ne se trouve que chez un faible pourcentage des patients. Dans la plupart des cas, l'emphysème pulmonaire est le processus pathologique final qui se produit dans le contexte de lésions morphologiques graves du système broncho-pulmonaire, qui surviennent après des maladies telles que:

En outre, l’emphysème pulmonaire peut tomber malade du fait du tabagisme prolongé ou de l’inhalation de certains composés toxiques du cadmium, de l’azote ou des particules de poussière qui flottent dans l’air (pour cette raison, cette maladie est souvent présente chez les constructeurs).

Mécanisme de développement de la maladie

Dans des conditions normales, les échanges gazeux dans le corps humain ont lieu dans les alvéoles - il s'agit de «sacs» de petite taille pénétrés par un grand nombre de vaisseaux sanguins situés à l'extrémité des bronches. Au cours de l'inhalation, les alvéoles sont remplies d'oxygène et gonflent et, une fois expirées, elles se contractent. Cependant, lors de l'emphysème des poumons dans ce processus, certaines perturbations se produisent - les poumons s'étirent trop, leurs tissus s'épaississent et perdent leur élasticité, ce qui entraîne une augmentation de la concentration d'air dans les poumons et perturbe leur fonctionnement. Au fil du temps, l’emphysème pulmonaire évolue, ce qui se manifeste par le développement d’une insuffisance respiratoire, il doit donc être commencé le plus tôt possible.

Classification des maladies

Selon les raisons qui ont conduit au développement du processus pathologique dans les tissus pulmonaires, l’emphysème pulmonaire est classé dans:

  • primaire (diffuse), qui cause la fumée de tabac, la poussière ou l'inhalation d'oxyde nitrique - se caractérise par une perte d'élasticité du tissu pulmonaire, un changement morphologique de la partie respiratoire des poumons et une augmentation de la pression dans les alvéoles;
  • secondaire (obstructive) - se produit dans le contexte de l'étirement des alvéoles et des bronchioles respiratoires causé par une obstruction des voies respiratoires;
  • vikarnuyu - il s’agit d’une sorte de réaction compensatoire d’un poumon à certains changements (et parfois à l’absence) d’un autre, qui se traduit par une augmentation du volume du poumon sain, mais uniquement pour assurer des échanges gazeux normaux dans le corps humain (l’emphysème du poumon vikarny ne se produit que dans dans un poumon et n'est pas considéré comme un processus pathologique, le pronostic est favorable).

Il existe également un emphysème bulleux des poumons, qui se distingue par le fait qu'il passe inaperçu, est souvent détecté dès le stade du pneumothorax (accumulation d'air dans la cavité pleurale) et nécessite une intervention chirurgicale immédiate; le pronostic est défavorable (entraîne souvent la mort du patient).

Le tableau clinique de la maladie

En parlant des principaux symptômes de l'emphysème, les médecins mentionnent tout d'abord:

  • essoufflement;
  • augmentation visuelle (expansion) de la poitrine dans le contexte d'une diminution de son excursion pendant la respiration (on peut identifier l'emphysème par une photo, qui montre que la poitrine est en phase de respiration profonde);
  • la cyanose (teinte bleue) de la langue, des ongles et des lèvres se produit sur fond de manque d'oxygène dans les tissus;
  • expansion des espaces intercostaux;
  • lissage des régions supraclaviculaires.

Au tout début de l'emphysème pulmonaire se manifeste par un essoufflement, qui survient initialement pendant les sports (principalement en hiver) et se caractérise par une inconstance, puis inquiète une personne souffrant du moindre effort physique. Les signes caractéristiques de la maladie incluent le fait que les patients prennent une courte respiration avec les lèvres fermées et les joues gonflées. Vous devez également faire attention au fait que les muscles du cou sont utilisés pendant l'inhalation (cela ne devrait pas être normal). En outre, l'emphysème pulmonaire est accompagné de toux, de douleurs derrière le sternum et de perte de poids (cette dernière est due au fait que les patients dépensent trop d'énergie pour maintenir le fonctionnement normal des muscles respiratoires).

Les patients occupent souvent une position involontaire du corps sur l'abdomen (tête en bas), car cette position leur procure un soulagement, mais ce n'est qu'au début de la maladie. À mesure que l’emphysème pulmonaire se développe, des modifications de la paroi thoracique empêchent les patients d’être en position horizontale, ce qui les empêche même de dormir en position assise (ceci facilite le travail du diaphragme).

Les principales méthodes de diagnostic de l'emphysème

Le diagnostic de l'emphysème pulmonaire doit être effectué exclusivement par un pneumologue, qui établit le diagnostic principal en fonction des données de l'examen du patient et de l'auscultation de la respiration pulmonaire à l'aide d'un phonendoscope. Ce sont les principales méthodes de diagnostic, mais elles ne permettent pas de dresser un tableau clinique complet de la maladie. C'est pourquoi, en tant que méthodes de recherche supplémentaires, il est effectué:

  • radiographie des poumons (montre la densité du tissu pulmonaire);
  • tomodensitométrie (considérée comme l'une des méthodes les plus précises pour le diagnostic de l'emphysème pulmonaire);
  • spirométrie (examen de la fonction respiratoire afin de déterminer le degré d'altération de la fonction pulmonaire).

Comment traiter?

Les principales méthodes de traitement de l'emphysème incluent:

  • cesser de fumer (c’est une question très importante à laquelle les médecins doivent prêter une attention accrue, car si le patient n’arrête pas de fumer, il sera alors impossible de traiter l’emphysème pulmonaire même avec les médicaments les plus efficaces);
  • oxygénothérapie (conçue pour saturer le patient en oxygène, car les poumons ne remplissent pas cette fonction);
  • la gymnastique (les exercices de respiration "renforcent" le travail du diaphragme et aident à se débarrasser de l'essoufflement, principal symptôme de l'emphysème);
  • traitement conservateur des maladies concomitantes (asthme bronchique, bronchite, etc.) provoquant un emphysème dont les symptômes sont déterminés par le médecin; Lorsqu'une infection est ajoutée au traitement principal de l'emphysème, un traitement antibiotique est ajouté.

Le traitement chirurgical de l'emphysème pulmonaire n'est indiqué que si la maladie se présente sous forme bulleuse et consiste à enlever les bulles - des cloques à paroi mince remplies d'air, qui peuvent être localisées dans n'importe quelle partie du poumon (il est presque impossible de les voir sur la photo). L'opération est effectuée par la méthode classique et endoscopique. La première méthode implique l’ouverture chirurgicale de la poitrine et pendant la seconde, le chirurgien effectue toutes les manipulations nécessaires à l’aide d’un équipement endoscopique spécial, à travers de petites incisions sur la peau. Une méthode endoscopique de retrait d'un taureau pour l'emphysème est plus coûteuse, mais une telle opération nécessite une période de rééducation plus courte.

Le nombre principal de méthodes conservatrices de traitement de cette maladie est peu efficace car, contrairement à la bronchite, l'emphysème provoque des modifications structurelles irréversibles du tissu pulmonaire. Le pronostic dépend de la rapidité du traitement initié, du respect des recommandations du médecin et de la méthode de traitement médicamenteuse correctement choisie pour les maladies principales et les maladies associées.

Dans tous les cas, le traitement de l'emphysème doit être traité exclusivement par un médecin. La maladie est considérée comme chronique et les patients doivent prendre tout au long de leur vie des médicaments qui soutiennent les fonctions de base du système respiratoire. L'espérance de vie des personnes atteintes d'emphysème pulmonaire dépend du degré d'atteinte des tissus pulmonaires, de l'âge du patient et des caractéristiques individuelles de son corps.

Si vous pensez que vous avez un emphysème pulmonaire et les symptômes caractéristiques de cette maladie, votre pneumologue peut vous aider.

Nous vous suggérons également d'utiliser notre service en ligne de diagnostic des maladies, qui sélectionne les maladies possibles en fonction des symptômes entrés.

La sténose mitrale ou mitrale est une maladie dangereuse du système cardiovasculaire. Le processus pathologique entraîne une perturbation de l'écoulement naturel de sang de l'oreillette gauche au ventricule gauche. En d'autres termes, le trou entre eux se rétrécit. Dans le groupe de risque principal, les femmes âgées de 40 à 60 ans. Mais la moitié masculine de la population est également sujette à ce type de maladie cardiovasculaire. Selon les statistiques, la maladie est diagnostiquée chez 0,5 à 0,8% de la population totale de la planète.

La thromboembolie ou le syndrome thromboembolique n'est pas une maladie unique, mais un complexe symptomatique qui se développe lorsqu'un caillot sanguin se forme dans les vaisseaux ou lorsqu'un caillot sanguin, lymphatique ou aérien y dérive. À la suite de cet état pathologique, une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral ou une gangrène se développent. La thromboembolie peut toucher les vaisseaux du cerveau, du cœur, des intestins, des poumons ou des membres inférieurs.

La bronchite obstructive chez les enfants est un processus inflammatoire dans l’arbre bronchique, qui se manifeste par des symptômes d’obstruction. Cela conduit à un rétrécissement de la lumière des bronches, ce qui entraîne une violation de la perméabilité à l'air. Elle survient chez les enfants de un à six ans et constitue la maladie infantile la plus répandue (de toutes les affections du système respiratoire). Dans certains cas, l'inflammation peut être répétée plusieurs fois. Les enfants les plus gravement atteints sont ceux qui vont à la maternelle.

L'insuffisance cardiaque chronique est une pathologie cardiaque redoutable, associée à la survenue de problèmes de nutrition d'un organe en raison de son apport sanguin insuffisant pendant l'exercice ou au repos. Ce syndrome a une gamme de symptômes typiques, de sorte que son diagnostic n'est généralement pas difficile. Dans ce cas, le principal mécanisme de cette violation est l'incapacité du corps à pomper le sang en raison de lésions du muscle cardiaque. En raison d'une circulation sanguine insuffisante, ce n'est pas seulement le cœur qui en souffre, mais également d'autres organes et systèmes du corps, qui manquent d'oxygène et de nutriments.

Une tumeur médiastinale est un néoplasme dans l’espace médiastinal de la poitrine, dont la structure morphologique peut être différente. Les tumeurs bénignes sont souvent diagnostiquées, mais environ un tiers des patients ont un oncologie.

Avec l'exercice et la tempérance, la plupart des gens peuvent se passer de médicaments.

Diagnostic et traitement de l'emphysème

Le pneumologue est responsable du diagnostic et du traitement de l'emphysème.

Comment diagnostiquez-vous l'emphysème pulmonaire?

En plus de l'examen et de l'auscultation (écoute), pour le diagnostic de l'emphysème pulmonaire, utilisez:

  • Examen radiologique des poumons (caractérisé par un gonflement du tissu pulmonaire et une augmentation de sa légèreté).
  • La tomographie par ordinateur des poumons est souvent utilisée pour diagnostiquer et déterminer l'emplacement exact du taureau.
  • L'étude de la fonction respiratoire vous permet d'identifier le degré de dysfonctionnement du poumon.

Les principales méthodes de traitement de l'emphysème sont les suivantes:

  • cesser de fumer;
  • oxygénothérapie (inhalation d'air à haute teneur en oxygène);
  • exercices de respiration;
  • traitement adéquat et complet de la maladie conduisant à l’emphysème (bronchite chronique, asthme bronchique).

Cela vous permet d'augmenter l'efficacité des poumons, de suspendre le développement des insuffisances respiratoires et cardiaques.

Comment traite-t-on l'emphysème bulleux?

Lorsque l'emphysème bulleux, un traitement chirurgical est recommandé. L'essence du traitement est l'enlèvement du taureau. De telles opérations peuvent être effectuées en utilisant l'accès classique avec l'ouverture de la poitrine et par voie endoscopique (à l'aide d'outils spéciaux, à travers les perforations de la poitrine). L'enlèvement endoscopique des taureaux est préférable: la période de récupération après la chirurgie est beaucoup plus courte, il n'y a pas de cicatrice sur la poitrine.

Le retrait rapide du taureau empêche le développement d'une complication aussi terrible que le pneumothorax (air pénétrant dans la cavité pleurale en raison de la rupture du taureau).

Qu'est-ce que l'emphysème pulmonaire?

L'emphysème pulmonaire est une maladie pulmonaire pathologique grave causée par une augmentation de la légèreté due à l'expansion des alvéoles et à la destruction subséquente des parois des alvéoles. La maladie affecte les hommes deux fois plus souvent que les femmes. Survient le plus souvent chez les hommes après 55 ans.

Raisons

Aujourd'hui, de nombreuses raisons peuvent causer cette maladie.

Considérez en détail les causes les plus courantes:

  • Toutes les informations sur le site sont à titre informatif seulement et ne constitue pas un manuel pour l'action!
  • Seul le MÉDECIN peut vous fournir le DIAGNOSTIC EXACT!
  • Nous vous exhortons à ne pas vous auto-guérir, mais à vous inscrire auprès d'un spécialiste!
  • Santé à vous et à votre famille! Ne pas perdre courage
  • Le tabagisme est le facteur le plus important qui cause le plus souvent cette maladie. La fumée des cigarettes contribue au développement de processus irréversibles dans les alvéoles des poumons. Pour cette raison, après confirmation du diagnostic d'emphysème pulmonaire, un rejet complet de la cigarette est recommandé pour les patients, ce qui contribue à une amélioration spectaculaire du bien-être général et à la cessation des processus de destruction de la région pulmonaire.
  • des conditions environnementales défavorables peuvent également causer cette maladie;
  • déficit en alpha-1 anti-antibiotique. Le facteur qui provoque dans ce cas est le tabagisme;
  • inflammation des alvéoles et des bronches;
  • Une cause possible pouvant provoquer une maladie est l'ingestion de produits chimiques, de ciment et d'autres microparticules nocives par les voies respiratoires.

Photo: Gauche - poumons en bonne santé, droite - emphysème

Les symptômes

  • essoufflement grave;
  • altérations de la peau et des muqueuses (cyanose des organes);
  • augmentation de la taille du sternum (baril);
  • ralentissement des mouvements respiratoires, difficulté à respirer;
  • changement d'espace intercostal;
  • augmentation de la région supraclaviculaire.

L'un des premiers symptômes pouvant confirmer la présence de l'emphysème est la dyspnée après l'effort. Initialement observé pas souvent, généralement en hiver.

À mesure que la maladie progresse, le symptôme apparaît beaucoup plus souvent, peu importe la saison. La respiration des patients est caractérisée par «aiguë», «piégeage de l'air», avec une courte inspiration et une longue expiration.

Vidéo: Emphysème

Diagnostic de l'emphysème pulmonaire

Les experts partagent deux types de cliniques que l'on trouve chez les patients atteints d'emphysème pulmonaire:

  1. la prédominance de signes emphysémateux chez un patient présentant un faible degré de modification de la matière organique dans l'arbre bronchique;
  2. bronchite obstructive chronique, qui peut être accompagnée par la présence d'emphysème (pas trouvé dans tous les cas).

Les principaux signes diagnostiques de la maladie sont l'essoufflement, qui apparaît après un effort physique mineur. Il y a une diminution des capacités de diffusion des poumons, qui est causée par une diminution de la surface respiratoire des poumons, une augmentation significative de la ventilation des poumons et une détérioration du fonctionnement du système pulmonaire.

À cet égard, il est recommandé de réduire considérablement l'activité physique, ce qui peut provoquer un développement aigu de la maladie. Lorsque la maladie affecte les alvéoles, qui sont la fin des bronches, qui fournissent un échange de gaz entre l'air que nous respirons et le sang, qui est enrichi en oxygène par la respiration.

Dans l'emphysème, le processus est perturbé, les difficultés respiratoires entraînent une pression sur les alvéoles, ce qui empêche l'enrichissement du corps en oxygène. La fonction pulmonaire est perturbée, la respiration devient plus compliquée et le tissu pulmonaire est sursaturé en oxygène, ce qui retarde l'apparition de l'essoufflement.

Les méthodes de diagnostic modernes comprennent:

  • Rayon X - examen qui permet de visualiser l’ensemble des poumons, pathologies possibles;
  • tomodensitométrie - une méthode qui vous permet d'identifier la maladie à un stade précoce;
  • examen aux rayons X - il est possible de détecter une augmentation de la légèreté du tractus pulmonaire, tandis que l'ombre du coeur se rétrécit et a une apparence allongée, comme on peut le voir sur la photo;
  • La tomodensitométrie montrera une image de l'hyper-air pulmonaire, révélera clairement la présence de taureaux et la densité élevée des parois bronchiques. Les diagnostics modernes permettent de détecter la maladie à un stade précoce et d’exclure tout développement ultérieur de la maladie.

Dans certains cas, la maladie peut être héréditaire. Chez ces patients, une dyspnée peut survenir à un âge précoce. Ceci est un symptôme grave qui ne doit pas être ignoré. Si le traitement ne commence pas à temps, une insuffisance cardiaque peut survenir.

Il y a le soi-disant "emphysème bulleux" - le plus souvent la maladie est causée par l'hérédité ou des anomalies génétiques. Cette forme de maladie se manifeste presque imperceptiblement chez le patient, caractérisée par l’apparition de bulles sur les poumons (taureaux), qui perturbent le fonctionnement du système pulmonaire.

Vidéo: emphysème violent

Le traitement dans de tels cas est le plus souvent indiqué rapidement, tandis que les taureaux sont enlevés. Ce type de maladie se caractérise principalement par le fait qu’il apparaît chez les patients à un âge précoce, causé non par le tabagisme, mais par l’hérédité.

Identifier une telle maladie est assez difficile, les symptômes sont pratiquement absents. C'est pourquoi, dès l'apparition des premiers signes, il est urgent d'obtenir un rendez-vous avec un spécialiste capable de diagnostiquer correctement et de prescrire le traitement approprié. Dans les premiers stades de la détection d'une maladie, le traitement est possible sans intervention chirurgicale.

Tout sur le pronostic du cancer du poumon sur les 3 stades de la maladie ici.

Les principaux symptômes du cancer du poumon à petites cellules sont bien traités dans cet article.

Méthodes de traitement

En médecine moderne, il existe plusieurs des méthodes les plus efficaces de traitement de cette maladie.

Ceux-ci comprennent principalement:

  • exercices de respiration qui augmentent et améliorent les échanges gazeux pulmonaires. Le traitement optimal dure 21 jours;
  • recommandé un rejet complet de la cigarette, c’est la méthode de traitement la plus importante et la plus efficace. Progressivement, les symptômes sous forme de dyspnée disparaissent, la santé globale s’améliore, la toux disparaît, la respiration devient plus facile;
  • utiliser dans le traitement des médicaments antibactériens. Le plus souvent recommandé est l’utilisation de médicaments anticholinergiques. Dans ce cas, la posologie est prescrite individuellement, en fonction du stade de la maladie et des symptômes qui accompagnent son évolution. L'acceptation des médicaments s'accompagne de médicaments expectorants qui renforcent l'effet thérapeutique global sur le corps;
  • l'inhalation est une méthode de traitement assez efficace qui, associée à un traitement médicamenteux, donne des résultats positifs. La durée du traitement est individuelle, en moyenne 20 jours environ.

Il ne faut pas oublier que les patients atteints d'emphysème pulmonaire sont contre-indiqués pour toutes sortes d'efforts physiques graves pouvant avoir un effet néfaste sur le corps. Montré le repos complet avec un minimum de stress sur les poumons.

Dans certains cas, les cas les plus graves, une intervention chirurgicale est recommandée. L'opération est réalisée en ouvrant la poitrine ou par endoscopie - ponction de la poitrine. La chirurgie opportune est un traitement efficace, empêchant le développement de complications, en particulier le pneumothorax.

En médecine traditionnelle, il existe également des remèdes permettant de réduire les symptômes de la maladie et de favoriser la guérison. Les plantes médicinales les plus utilisées avec une action expectorante et antitussive, qui réduisent le développement de processus inflammatoires dans le corps, ont un effet bronchodilatateur.

Pour ce faire, utilisez une paire de pommes de terre, le jus des pommes de terre (utilisez uniquement des pommes vertes, du jus consommé chaque jour, en augmentant progressivement la dose). Comme herbes médicinales, vous pouvez utiliser la menthe, la mélisse, la sauge, l'eucalyptus, la réglisse, la guimauve, l'anis et d'autres antitussifs.

Dans le même temps, il est possible d'utiliser à la fois individuellement et de préparer des collections d'herbes pouvant être utilisées dans le complexe. Il convient de rappeler que les remèdes populaires ne peuvent être utilisés qu'à titre d'aide, et ne constituent pas la principale méthode de traitement.

Prévention

La principale mesure préventive qui aidera à éviter le développement de cette maladie est un arrêt partiel et complet du tabagisme (actif et passif).

Il est très important d'observer un régime alimentaire, de maintenir un mode de vie sain, de marcher à l'air frais, de faire des exercices de respiration.

Le traitement est plus efficace dès les premiers stades du diagnostic de la maladie. Il est donc nécessaire de consulter votre médecin dès les premiers signes. Dans de tels cas, le contact devrait être avec le thérapeute ou le pneumologue, qui vous prescrira le traitement correct, correspondant au diagnostic.

L'auto-traitement dans de tels cas ne peut en aucun cas être engagé, il peut avoir les conséquences les plus graves pouvant aller jusqu'à la mort. Il est nécessaire d'effectuer le diagnostic et le traitement corrects, qui ne peuvent nommer et diriger qu'un spécialiste dans ce domaine.

Complications possibles

Beaucoup de patients demandent à leur médecin: l'emphysème est un cancer? Il faut comprendre qu'une telle maladie peut avoir les conséquences les plus graves si les mesures appropriées ne sont pas prises à temps.

Les complications les plus courantes pouvant être causées par un traitement tardif de l'emphysème sont les suivantes:

  • insuffisance respiratoire, respiration compliquée;
  • violation du coeur, insuffisance cardiaque;
  • pneumocarcanes;
  • une infection pouvant prendre une forme chronique;
  • en l'absence d'intervention opportune du médecin, la maladie peut être fatale.

En cas de traitement tardif, le pronostic de la maladie peut être assez défavorable, pouvant entraîner une invalidité et même une invalidité. Les projections dans ce cas dépendent du patient, de la rapidité du début du traitement.

Le processus de convalescence peut être exclusivement individuel, en fonction de l'immunité du patient et de l'état général du corps.

Le fait qu'une telle classification histologique du cancer du poumon, peut être trouvé ici.

Plus d'informations sur les méthodes de diagnostic précoce du cancer du poumon aideront l'article.

Facteurs de risque

  1. Fumer (actif et passif).
  2. Mauvaise écologie.
  3. Inflammation des alvéoles et des bronches.
  4. Inhalation de substances nocives (produits chimiques, poussière, ciment, etc.).

Emphysème pulmonaire - est-ce un cancer ou pas?

La question la plus commune qui inquiète les patients diagnostiqués d'emphysème est de savoir si la maladie est cancéreuse. Il faut comprendre que la maladie pulmonaire est un diagnostic grave qui nécessite un traitement et une prévention appropriés.

Grâce à un traitement rapide des experts, l'emphysème est guéri, mais nécessite une surveillance constante du corps.

Un facteur très important est l’arrêt total du tabagisme (actif et passif), l’adhésion à un régime alimentaire approprié.

Les patients avec un tel diagnostic doivent consacrer au moins une heure par jour aux promenades au grand air. L'utilisation d'exercices de respiration est très efficace. La maladie elle-même n'est pas cancéreuse, mais dans les cas avancés, elle peut se manifester par une complication.

Par conséquent, il est très important de consulter un spécialiste dès l'apparition des premiers symptômes et de commencer rapidement un traitement complet, qui devrait inclure un traitement médicamenteux. Dans certains cas, la chirurgie est possible.

En règle générale, une fois que toutes les mesures de traitement nécessaires ont été prises, les symptômes disparaissent et un rétablissement complet se produit. Il est important de se rappeler qu'une méthode saine est le seul moyen d'éviter le diagnostic d'emphysème.

Respect du régime quotidien, nutrition appropriée, mode de vie sain - les règles nécessaires pour éviter une maladie aussi grave.

Emphysème

L'emphysème est une maladie caractérisée par une expansion de la poitrine. Le nom de cette maladie chronique vient du mot emphysao - inflate (grec). À la suite de la maladie, les septa situés entre les alvéoles sont détruits et la ramification bronchique finale se dilate. Les poumons gonflent, leur volume augmente et des vides d'air se forment dans les tissus de l'organe. Cela conduit à l'expansion de la poitrine, acquérant une forme de canon caractéristique.

Le mécanisme des lésions pulmonaires dans l'emphysème:

Les alvéoles et les bronchioles s'étirent, augmentent de 2 fois.

Les parois des vaisseaux sanguins deviennent plus minces, les muscles lisses sont étirés. En raison de la désolation des capillaires, la nourriture dans les acini est perturbée.

L'excès d'air dans la lumière alvéolaire n'est pas représenté par l'oxygène, mais par le mélange gazeux évacué à haute teneur en dioxyde de carbone. En raison de la diminution de la surface d’échange gazeux entre l’oxygène du sang et de l’air, il y a un manque d’oxygène;

Le tissu pulmonaire sain est soumis à la pression exercée par les zones étendues, la ventilation de cet organe est perturbée par l'apparition d'un essoufflement et d'autres symptômes de la maladie.

Il en résulte une augmentation de la pression intrapulmonaire, ce qui entraîne une compression des artères pulmonaires. Dans le même temps, les parties droites du cœur subissent une augmentation constante de la charge afin de surmonter cette pression qui sous-tend la restructuration concomitante du muscle cardiaque sous la forme d'un cœur pulmonaire chronique;

Provoque le manque d'oxygène dans les tissus et les signes d'insuffisance respiratoire.

En parlant de la pathogenèse de l’emphysème dans sa version classique, on peut la caractériser comme suit: une violation de la sortie d’air prévaut sur une violation de son entrée dans les alvéoles. En conséquence, l'air pénètre dans les poumons et ne peut pas en sortir dans le même volume. Aux derniers stades du processus, la fonction d'inhalation et la fonction d'inhalation en souffrent. Les poumons sont constamment gonflés et contiennent de l'air à haute pression avec une concentration élevée de dioxyde de carbone. Ils semblent être arrêtés par l'acte de respirer.

Contenu de l'article:

Causes de l'emphysème

Les causes de cette pathologie sont divisées en deux groupes.

Violation de l'élasticité et de la résistance du tissu pulmonaire:

Caractéristiques structurelles congénitales du tissu pulmonaire. La pression dans les alvéoles augmente en raison de l'effondrement des bronchioles dû à des anomalies congénitales.

Perturbation de l'équilibre hormonal. Les muscles lisses des bronchioles perdent leur capacité à diminuer en raison d'un déséquilibre entre les œstrogènes et les androgènes. La conséquence en est l'étirement des bronchioles et la formation de vides dans le parenchyme des poumons.

Inhalation d'air pollué avec fumée de tabac, poussière de charbon, smog, toxines. Les impuretés les plus dangereuses sont les oxydes de soufre et d'azote - sous-produits du traitement du carburant automobile et les émissions des centrales thermiques. Des microparticules de ces composés se déposent sur les parois des bronchioles. Ils affectent les vaisseaux pulmonaires qui nourrissent les alvéoles, endommagent l'épithélium cilié, activent les macrophages alvéolaires. De plus, le niveau de neutrophiles et d'enzymes protéolytiques, entraînant la destruction des parois des alvéoles, augmente.

Déficit congénital en alpha-1 antitrypsine. Cette pathologie conduit à ce que les enzymes protéolytiques acquièrent des fonctions inhabituelles - au lieu de détruire les bactéries, elles détruisent les parois des alvéoles. En règle générale, l'alpha-1 antitrypsine devrait neutraliser ces manifestations immédiatement après leur apparition.

Changements d'âge. La circulation sanguine d'une personne âgée subit des modifications extrêmes: la sensibilité aux toxines de l'air augmente. Chez les personnes âgées, le tissu pulmonaire récupère plus lentement après une pneumonie.

Infections des voies respiratoires. En cas de pneumonie ou de bronchite, le système immunitaire stimule l'activité des cellules protectrices: les macrophages et les lymphocytes. Un effet secondaire de ce processus est la dissolution de la protéine dans les parois des alvéoles. De plus, les caillots de crachats ne permettent pas à l'air de sortir des alvéoles, ce qui entraîne l'étirement des tissus et le débordement des sacs alvéolaires.

Augmentation de la pression dans les poumons:

Risques professionnels. Les coûts de la profession des instruments à vent, souffleurs de verre - augmentation de la pression atmosphérique dans les poumons. Une exposition prolongée à ces risques entraîne une altération de la circulation sanguine dans les parois des bronches. En raison de la faiblesse des muscles lisses de l'air reste dans les bronches, la partie suivante est ajoutée lors de l'inhalation. Cela conduit à l'apparition de cavités.

Bronchite obstructive chronique. Avec cette pathologie, la perméabilité des bronchioles est altérée. L'air expiré ne sort pas complètement des poumons. Pour cette raison, les alvéoles et les petites bronches sont étirées, avec le temps, des cavités apparaissent dans les tissus pulmonaires.

Bloquer une lumière bronchique avec un corps étranger. Il provoque une forme aiguë d'emphysème, car l'air ne peut pas s'échapper de ce segment du poumon.

La raison exacte de l'apparition et du développement de cette pathologie n'a pas encore été établie. Selon les scientifiques, plusieurs facteurs influent sur l'apparition de l'emphysème.

Signes et symptômes de l'emphysème

Cyanose - le bout du nez, les lobes des oreilles et les ongles deviennent de couleur bleuâtre. Avec le développement de la maladie, la peau et les muqueuses deviennent pâles. La raison en est que les petits capillaires ne sont pas remplis de sang, la faim en oxygène est enregistrée.

Dyspnée à caractère expiratoire (avec difficulté à exhaler). Léger et imperceptible au début de la maladie, il progresse encore. Il se caractérise par une difficulté, une expiration par étapes et une inspiration douce. En raison de l'accumulation de mucus, l'expiration est longue et gonflée. Différenciation de l'essoufflement en cas d'insuffisance cardiaque - n'augmente pas dans la position couchée.

Travail intense des muscles qui assurent la respiration. Pour assurer le travail des poumons à l'inspiration, les muscles qui abaissent le diaphragme et les côtes levées sont intensément sollicités. Lors de l'expiration, le patient contracte les muscles abdominaux en soulevant le diaphragme.

Gonflement des veines du cou. Se produit en raison d'une augmentation de la pression intrathoracique lors de la toux et de l'expiration. En cas d'emphysème, compliqué d'une insuffisance cardiaque, les veines du cou gonflent et inspirent.

Le teint rosé pendant une quinte de toux. En raison de ce symptôme, les patients atteints d’emphysème ont été surnommés «cornemuseur rose». La quantité de décharge quand la toux est faible.

Perte de poids Le symptôme est associé à une activité excessive des muscles qui respirent.

L'augmentation de la taille du foie, son omission. Se produit en raison de la stagnation du sang dans les vaisseaux du foie et de l'omission du diaphragme.

Changements dans l'apparence. Apparaissent chez les patients atteints d'emphysème chronique à long terme. Signes: cou court, fosses supraclaviculaires saillantes, buse thoracique, affaissement de l'abdomen, espaces intercostal aspirés par l'inspiration.

Types d'emphysème

La classification de l'emphysème se divise en plusieurs catégories.

Par la nature du flux:

Épicé Cela peut entraîner un effort physique important, une crise d'asthme bronchique, un corps étranger pénétrant dans le réseau bronchique. Il y a un gonflement des poumons et une extension excessive des alvéoles. L'emphysème aigu est réversible, mais nécessite un traitement urgent.

Chronique. Les changements dans les poumons se produisent progressivement. Au début, une guérison complète peut être obtenue. Non traité conduit à un handicap.

Emphysème primaire. L'origine est associée aux caractéristiques innées de l'organisme. C'est une maladie indépendante, elle est diagnostiquée même chez les nouveau-nés et les nourrissons. Mauvais traitement, progressant à un rythme accéléré.

Emphysème secondaire. L'origine est associée à la présence d'une maladie pulmonaire obstructive sous une forme chronique. L'apparition de la maladie peut passer inaperçue, l'augmentation des symptômes conduit à une invalidité. Si la maladie n'est pas traitée, la taille des cavités apparentes peut être importante, occupant des lobes entiers des poumons.

Forme diffuse. Les dommages aux tissus et la destruction des alvéoles se produisent dans tout le tissu pulmonaire. Les formes graves de la maladie peuvent entraîner la transplantation d'un organe du donneur.

Forme focale Des modifications du parenchyme sont diagnostiquées autour des foyers de tuberculose, des cicatrices, du site de colmatage bronchique. Les symptômes de l'emphysème sont moins prononcés.

Par caractéristiques anatomiques, par rapport aux acini:

Forme panacinaire (vésiculaire, hypertrophique). Diagnostiqué chez les patients atteints d'emphysème sévère. Il n'y a pas d'inflammation, il y a une insuffisance respiratoire. Il n'y a pas de tissu sain entre les acini endommagés et gonflés.

Forme centrilobulaire. Les processus destructifs affectent la partie centrale de l'acini. En raison de l'expansion de la lumière des bronches et des alvéoles, un processus inflammatoire se développe. En grande quantité, le mucus est sécrété. Il existe une régénération fibreuse des parois des acini endommagés. Parenchyme pulmonaire intact entre les zones qui ont été détruites, exerce ses fonctions sans changement.

Periacinar (parasépital, distal, périlobulaire). Se développe avec la tuberculose, sous cette forme, les divisions extrêmes de l'acinus près de la plèvre sont affectées. Peut entraîner une complication - rupture de la région affectée du poumon (pneumothorax).

Forme à proximité. Il se caractérise par des symptômes mineurs, se manifeste près des foyers fibreux et des cicatrices dans les poumons.

Forme bulleuse (blister). Des bulles (ampoules) de 0,5 à 20 cm de diamètre se forment près de la plèvre ou dans tout le parenchyme et se produisent sur le site des alvéoles endommagées. Ils peuvent être déchirés, infectés, pressés dans les tissus environnants.

Forme Intersionalnaya (sous-cutanée). En raison de la rupture des alvéoles, des bulles d'air se forment sous la peau. Sur les voies lymphatiques et les espaces entre les tissus, ils se déplacent sous la peau de la tête et du cou. Un pneumothorax spontané peut survenir en raison de la rupture de vésicules dans les poumons.

En raison de:

Emphysème sénile. Il se produit en raison de changements dans les vaisseaux liés à l'âge, de violations de l'élasticité des parois des alvéoles.

Emphysème lobaire. Observé chez les nouveau-nés, apparaît en raison de l'obstruction d'une de leurs bronches.

Emphysème bulleux

Sous l'emphysème bulleux des poumons comprendre la violation critique de la structure du tissu pulmonaire, dans laquelle se produit la destruction des septa interalvéolaires. Dans ce cas, une grande cavité est formée, remplie d'air. L'emphysème bulleux peut survenir dans le contexte de l'emphysème général des poumons, constituant l'un des degrés extrêmes de son développement, et dans le tissu de poumon environnant sain. Les processus inflammatoires et suppuratifs transférés dans les poumons, en particulier ceux ayant une évolution chronique (abcès chronique, bronchectasie, foyers tuberculeux), ont contribué à cette transformation bulleuse. Au début, le mécanisme de son apparition est le caractère de vicaire de l'emphysème, qui se transforme avec le temps en taureau.

Si l'emphysème bulleux est représenté par des taureaux isolés à la surface des poumons, la personne ne connaît généralement pas son existence. Il n'est pas disponible pour le diagnostic, même avec un examen radiographique. La situation est assez différente avec de multiples bulles sur toute la surface du tissu pulmonaire. Ces patients présentent tous les symptômes de l'emphysème, y compris des signes d'insuffisance respiratoire à des degrés divers.

Le danger de l'emphysème bulleux se produit avec un fort amincissement de la membrane superficielle du taureau. Dans ce cas, le risque extrêmement élevé de sa rupture. Ceci est possible avec des chutes de pression soudaines dans la poitrine (toux, stress physique). Quand une bulle se brise, l'air des poumons pénètre rapidement dans la cavité pleurale. Il y a une condition dangereuse appelée pneumothorax. Simultanément, l'air accumulé dans la cavité pleurale crée une pression élevée qui serre le poumon atteint. Si le défaut du tissu pulmonaire est suffisamment important, il ne peut pas se fermer tout seul, ce qui entraîne un flux d'air continu dans la cavité pleurale. Lorsque son niveau devient critique, il commence à couler dans le médiastin et le tissu sous-cutané, ce qui provoque le développement de sous-cutané et d'emphysème du médiastin. Ceci est très dangereux car cela peut entraîner une insuffisance respiratoire décompensée et un arrêt cardiaque.

Diagnostic de l'emphysème pulmonaire

Examen par un médecin

Dès les premiers symptômes ou la suspicion d’emphysème des poumons du patient, un pneumologue ou un thérapeute examine.

L'enquête est la suivante:

La première étape est la collecte de l'anamnèse. Sujets approximatifs de questions au patient:

Combien de temps dure la toux?

Le patient fume-t-il? Si oui, combien de temps consomme-t-il chaque jour?

Y a-t-il un essoufflement?

Comment le patient se sent pendant l'effort;

La percussion est une technique spéciale consistant à taper sur la poitrine avec les doigts de la main droite dans la paume gauche située sur la poitrine. Symptômes possibles:

Mobilité limitée des poumons;

"Boxed" son sur les zones de légèreté accrue;

Abaisser le bord inférieur des poumons;

La complexité de la détermination des limites du cœur.

Auscultation - écoute de la poitrine avec un phonendoscope. Manifestations possibles de la maladie:

Des sons cardiaques étouffés dus à l’absorption de sons remplis de parenchyme du poumon;

Lorsque vous vous joignez à la bronchite - râles secs;

La tachycardie est une tentative pour compenser le manque d'oxygène du cœur en augmentant la fréquence cardiaque;

Renforcement du deuxième ton du cœur en raison d'une augmentation de la pression artérielle dans la circulation pulmonaire, en signe de lésion de la moitié droite du cœur

Respiration rapide avec une fréquence de 25 respirations ou plus par minute, en signe de surmenage des muscles respiratoires et d'insuffisance respiratoire.

Méthodes instrumentales de diagnostic de l'emphysème

Rayon X - l'étude des poumons avec l'obtention de leur image sur un film spécial utilisant des rayons X. La photo est prise en projection directe, lorsque l'étude est réalisée dans la position du patient face à l'appareil. Lors de l'analyse d'un instantané, le médecin identifie la pathologie des poumons et le stade du processus de propagation. Si nécessaire, clarifiez le diagnostic prescrit par résonance magnétique et tomographie assistée par ordinateur, spirométrie.

Indications d'étude:

Respiration sifflante, bruit de frottement pleural lors de l'écoute de la poitrine,

Tuberculose ou pneumonie suspectée, bronchite, emphysème;

Contre-indications: lactation et grossesse.

L'augmentation des poumons, leur imposition, la compression du médiastin;

La transparence des zones touchées;

Espaces intercostaux étendus;

Modifications du système vasculaire des poumons;

L'omission du bord inférieur des poumons et du diaphragme;

Détection de taureau et de foyers de diffusion.

L'imagerie par résonance magnétique (IRM) des poumons est une étude qui détecte les différences d'absorption des ondes radio par les cellules du corps humain. L'imagerie par résonance magnétique fournit des informations sur la présence de fluide et de foyers de pathologie, l'état des bronches. Pour créer une image complète, des sections de 1 cm d'épaisseur sont créées et un agent de contraste est introduit dans certaines parties du corps. Le manque de recherche - la visualisation précise est entravée par la présence d'air dans les petites bronches et les alvéoles. L'étude est menée dans une demi-heure. L'absence d'exposition rend l'IRM possible pour les femmes enceintes.

Indications pour:

Les symptômes indiquent la présence de kystes, de tumeurs, mais les rayons X ne les ont pas montrés.

Sarcoïdose présumée, lésion de tuberculose pulmonaire;

Ganglions lymphatiques élargis dans la projection des poumons;

Il y a des anomalies du système respiratoire.

Maladies mentales qui empêchent de conserver une position longtemps immobile;

La peur de l'espace clos;

Obésité sévère;

La présence d'implants, de stimulateur cardiaque, pas de fragments distants.

Symptômes d'emphysème, déterminés par IRM:

Bulles et cavités de différentes tailles;

Presser les tissus sains;

Augmenter la quantité de liquide dans la plèvre;

Dommages causés aux alvéoles et à leurs capillaires;

Tomodensitométrie (CT) des poumons. La méthode de tomodensitométrie est basée sur la réflexion des rayons X par les tissus du corps humain. La sortie est une image informatique en couches de la structure des poumons. Pour plus d'informations, entrez l'agent de contraste. La procédure se déroule dans les 20 minutes. Pendant cette période, les poumons sont balayés avec un émetteur de rayons X. L'inconvénient de la méthode est considéré comme une exposition significative du patient.

Correction des données radiologiques;

Emphysème suspecté;

Préparation à la bronchoscopie ou à la biopsie pulmonaire;

Justification de la nécessité de l'opération;

Changement diffus dans le tissu pulmonaire.

Intolérance individuelle à un agent de contraste;