Bronchite obstructive chez les enfants

La bronchite obstructive est une maladie des voies respiratoires supérieures, dans laquelle les membranes muqueuses de la trachée et de l'arbre bronchique sont les plus activement touchées.

Elle peut se manifester sous une forme aiguë, acquérir les caractéristiques de la bronchite chronique obstructive et se transformer en asthme bronchique. Fondamentalement, les infections bactériennes et virales provoquent le développement de la maladie.

Les bronches sont un vaste réseau de tubes de différents diamètres, permettant le passage de l'air. Il entre par le larynx, les bronches et pénètre dans les poumons. Lorsqu'une infection pénètre dans les bronches et qu'elles s'enflamment, la circulation de l'air est perturbée et l'air se déplace plus difficilement vers les poumons. La bronchite obstructive est essentiellement une bronchite aiguë causant le syndrome d'obstruction bronchique.

Afin de prévenir la bronchite obstructive chez les enfants, elle n’acquiert pas de forme aiguë ou chronique, il est nécessaire d’en connaître les causes, les méthodes de traitement (les conseils du Dr Komarovsky aideront à cela) et les caractéristiques de la prévention.

Qu'est-ce qui cause le développement de la maladie?

Considérons d’abord le mot «obstructif». Ce nom vient du mot obstruction, qui signifie compression, constriction ou spasme. Le concept de "bronchite" vient du mot bronchi, qui signifie le nom du poumon dans le corps humain.

Pour résumer: la bronchite obstructive est un rétrécissement des bronches ou un spasme, à la suite duquel le mucus accumulé ne peut pas sortir et rend donc la respiration difficile.

Les causes de bronchite obstructive chez les enfants comprennent:

  • inflammation allergique des bronches - due à la réaction allergique de l'enfant (poussière, pollen, poils d'animaux, etc.);
  • infections virales;
  • sur-refroidissement ou surchauffe;
  • tabagisme passif - en plus du fait que l'inhalation de la fumée de tabac dans son ensemble entraîne une diminution de l'immunité, la fumée provoque également une sécrétion excessive de mucus, qui peut devenir une obstruction bronchique;
  • conditions environnementales polluées;
  • pleurs fréquents au cours desquels les fonctions naturelles de la respiration sont perturbées;
  • blessures à la naissance et santé au cours des deux premières années de la vie d'un enfant;
  • une humidité élevée entraîne la formation de champignons à l'intérieur, ce qui provoque une obstruction bronchique;

Il est nécessaire de prendre des mesures immédiatement après le diagnostic. La manière de traiter la bronchite obstructive chez les enfants dépendra de la gravité des symptômes, de leur âge et de son bien-être.

Signes de

Les premiers signes de bronchite sont un nez qui coule et une toux sèche, aggravée la nuit. Un enfant malade ressent une faiblesse, une douleur derrière le sternum, généralement agité, capricieux, l'irritabilité nerveuse est accrue.

  1. Des signes de difficulté à respirer expiratoire apparaissent, sa fréquence et sa durée expiratoire augmentent, il est bruyant et s’accompagne d’un sifflement que l’on entend de loin.
  2. Parfois, la poitrine de l'enfant grossit visuellement.
  3. La pâleur de la peau apparaît.
  4. Toux au début non productive et peu fréquente.
  5. La température corporelle est basse ou normale.
  6. Dans les derniers stades de la maladie, il y a des râles humides.
  7. La radiographie montre des signes de distension pulmonaire.

Chez les enfants plus âgés, la bronchite obstructive aiguë est parfois accompagnée d'un mal de gorge ou d'une lymphadénite cervicale, elle a un cours prolongé.

Symptômes de bronchite obstructive chez les enfants

Le plus souvent, le premier épisode de bronchite obstructive survient chez un enfant de 2 à 3 ans. Au cours de la période initiale, le tableau clinique est déterminé par les symptômes d'infections virales respiratoires aiguës - augmentation de la température corporelle, maux de gorge, nez qui coule, malaise général. Les jeunes enfants développent souvent des symptômes dyspeptiques.

L'obstruction bronchique peut se manifester dès les premiers jours de la maladie ou dans les 2-3 jours. Dans le même temps, il y a une augmentation du taux de respiration (jusqu'à 50-60 par minute) et de la durée d'expiration, ce qui devient bruyant, sifflant et audible à distance.

Outre la tachypnée, la dyspnée expiratoire ou mixte chez les enfants atteints de bronchite obstructive, la participation à l'acte de respiration des muscles auxiliaires, une augmentation de la taille antéro-postérieure de la poitrine, une contraction à la respiration, un gonflement des ailes du nez.

La toux chez les enfants atteints de bronchite obstructive est improductive, avec peu de crachats, parfois douloureuse, paroxystique, ne soulageant pas. Même avec une toux humide, les expectorations sont difficiles à déplacer.

On note une pâleur de la peau ou une cyanose périorale. Les manifestations de bronchite obstructive chez les enfants peuvent être accompagnées d'une lymphadénite cervicale. L’obstruction des bronches dure de 3 à 7 jours et disparaît progressivement au fur et à mesure de la disparition des modifications inflammatoires dans les bronches.

Prévention

Tout d'abord, la prévention de la bronchite obstructive chez les enfants consiste à renforcer le système immunitaire: maintien de l'allaitement pendant au moins un an, promenades en plein air, alimentation saine et variée, prise de vitamines, durcissement.

En outre, il est très important de traiter correctement et en temps voulu le rhume afin d'éviter le développement de complications. L'autotraitement est le premier ennemi de la santé. Bien que les conséquences peuvent ne pas être immédiatement apparentes. Cela induit les parents en erreur sur le tort causé par leurs actions.

Traitement de la bronchite obstructive chez les enfants: Komarovsky

Un spécialiste bien connu, le Dr Komarovsky, expliquera en détail les symptômes et la manière de traiter la bronchite obstructive chez les enfants. Recommandé pour la visualisation à tous les parents.

Étapes de traitement

La bronchite obstructive aiguë chez les enfants est une pathologie grave qui persiste longtemps sans traitement ou qui se complique de pneumonie, d'apparition d'une insuffisance respiratoire et de troubles métaboliques des tissus corporels.

Il existe plusieurs situations où la présence d'une bronchite obstructive chez les enfants nécessite un traitement urgent à l'hôpital:

  1. La présence d'obstruction chez les nourrissons.
  2. Si, dans le contexte de la maladie, se développent des symptômes tels que fièvre très élevée, somnolence générale et léthargie, nausées et perte d’appétit.
  3. L'apparition de signes d'insuffisance respiratoire, tels qu'une acrocyanose et un essoufflement grave.

De l'hospitalisation et le traitement de la bronchite obstructive chez un enfant présentant les symptômes ci-dessus à l'hôpital ne peut être refusé, car sous l'apparence d'une bronchite ordinaire peut cacher une pneumonie aiguë dangereuse.

L'objectif du traitement de cette maladie est d'éliminer les causes qui l'ont provoquée, de soulager l'obstruction bronchique, d'améliorer le fonctionnement du système respiratoire et de traiter les symptômes en fonction des manifestations. Tout d'abord, des mesures sont prises pour nettoyer les bronches du mucus, des mesures bronchodilatatrices et anti-inflammatoires sont prescrites.

Des médicaments

Les médicaments antiviraux sont indiqués dans les premiers jours de la maladie. Pour les jeunes enfants, utilisez des bougies (Genferon), des gouttes nasales (Grippferon), des sirops (Orvirem). À partir de 3 ans, vous pouvez utiliser des comprimés (Arbidol, Kagocel, etc.).

Le traitement antibactérien n’est pas un élément obligatoire du traitement de la bronchite obstructive, et la nomination et le choix du médicament ne doivent être faits que par un médecin. Les indications pour la connexion d'antibiotiques sont:

  1. Forte fièvre pendant plus de 3 jours;
  2. Intoxication grave;
  3. Changements inflammatoires dans les tests sanguins;
  4. Expectorations purulentes (jaune, jaune-vert) - signe de lésion bactérienne des bronches;
  5. Les pédiatres écoutent les râles humides ou tout autre signe de pneumonie possible.

L'inhalation

Afin de réduire le gonflement et de faciliter le passage des expectorations, l'inhalation est utilisée à l'aide d'un inhalateur-nébuliseur utilisant des solutions spéciales, créant ainsi une vapeur froide des plus petites particules acheminées vers les poumons. Cette procédure est facile à utiliser.

La toux sèche, douloureuse et les expectorations difficiles à séparer sont traitées à l'aide de médicaments mucolytiques, de tels médicaments, stimulent les expectorations chez l'enfant et ont un effet anti-inflammatoire. Pour les enfants, utilisez une solution ou un sirop, ces médicaments sont administrés par la bouche. Les médicaments mucolytiques à éliminer doivent être détectés lorsqu'un enfant présente une toux productive avec une séparation des expectorations.

Gouttes contre la toux

Un traitement efficace repose sur la fourniture d'un écoulement d'expectoration. Des agents de mucorégulation sont prescrits à ces fins. Ils ont pour but de diluer les expectorations visqueuses et leur écoulement précoce. Les médicaments sont populaires:

Ambroxol est très efficace. Souvent, il est prescrit sous forme d'inhalation via un nébuliseur. Le traitement avec les remèdes ci-dessus dure 7 à 10 jours.

Après un tel traitement, la toux passe de paroxystique, douloureuse à humide. Le flegme est moins visqueux, mais ne bouge pas bien. A ce stade, les mucorégulateurs sont remplacés par des médicaments expectorants.

La préférence est donnée aux plantes médicinales:

Les médicaments antitussifs contenant de la codéine ne sont pas indiqués et peuvent être recommandés (uniquement par un médecin) pour une toux sèche paroxystique obsessionnelle avec surveillance obligatoire de l’état de l’enfant et correction du traitement.

Massages et exercices de respiration

Massage très utile pour la décharge de crachats. Le bébé doit taper légèrement sur le bord de la paume de la main. Les hommes plus âgés sont invités à prendre une respiration et une expiration lente et douce, sur laquelle ils effectuent des tapotements.

Recommandé pour les enfants des exercices de respiration spéciaux. De tels exercices stimulent le corps à se débarrasser des expectorations. On peut recommander aux bébés de gonfler une balle ou d'éteindre une bougie.

Bronchite obstructive chez les enfants: traitement et prévention

La bronchite obstructive, dont le symptôme principal est le rétrécissement (obstruction) des bronches et la difficulté d'expiration qui en résulte, est une variante très courante de lésion des voies respiratoires inférieures chez les enfants, en particulier les plus jeunes. Les conditions préalables au développement de l'obstruction chez les enfants, même dans le contexte d'IVRA relativement fluides, créent une lumière physiologiquement étroite des bronches chez les enfants de moins de 3 ans.

Outre les caractéristiques anatomiques et physiologiques, les facteurs prédisposant à la formation de bronchite obstructive sont:

  • allergies et susceptibilité aux réactions allergiques;
  • fumer - à la fois passif et actif.

Avec sa prévalence élevée, la bronchite obstructive a une clinique très lumineuse, souvent effrayante pour les parents, ce qui conduit à la guérison d'un enfant avec des médicaments puissants et pas toujours nécessaires.

Les principaux symptômes de la bronchite obstructive

  • Respiration sifflante forte ou éloignée;
  • gonflement de la poitrine et des espaces intercostaux lors de la respiration;
  • toux paroxystique, parfois vomissante.

Qu'est-ce qu'une bronchite obstructive dangereuse?

La bronchite est généralement bénigne et se soigne bien à la maison. Cependant, l’apparition de l’obstruction aggrave la situation de l’enfant et peut, dans certains cas, constituer une menace sérieuse pour sa vie.

Quand une hospitalisation d'urgence est nécessaire

Mais même dans les cas où l'enfant reçoit un traitement à la maison, cela ne devrait pas signifier l'absence de conseil médical. Même si le bébé est sujet à des obstructions fréquentes et que vous connaissez parfaitement le schéma thérapeutique, vous ne devez pas négliger l'examen du médecin. Le médecin déterminera le besoin de l'enfant dans certains médicaments, ajustera sa posologie en fonction de la gravité de la maladie. En outre, n'oubliez pas que, sous le couvert d'une bronchite obstructive, peut cacher une pneumonie et qu'une obstruction répétée conduit souvent à la formation d'un asthme bronchique.

Traitement de la bronchite obstructive

Mode

Le repos au lit est montré à l'enfant uniquement sur fond de température. En son absence, le mode est relativement libre, mais il est souhaitable de contrôler l'activité physique de l'enfant: la plupart des enfants tolèrent bien les obstructions et peuvent courir et jouer bien avant l'apparition d'un essoufflement grave.

Marcher à l'air frais est non seulement autorisé, mais même recommandé - vous pouvez marcher pendant 1 à 1,5 heure deux fois par jour. Vous devez marcher avec votre enfant tous les jours et l'habiller en fonction de la saison et des conditions météorologiques (en cas de vent fort et de givre, les promenades sont exclues). Les lieux de promenade doivent être choisis en respectant les règles suivantes:

  • loin des routes et des autoroutes poussiéreuses;
  • loin des terrains de jeux et des autres groupes d’enfants, afin de ne pas le pousser à des jeux actifs.

Régime alimentaire

Pendant la période de fièvre, les aliments enrichis facilement assimilables sont présentés sous une forme chaude, de consistance liquide et semi-liquide (soupes, purée de pommes de terre). Pendant toute la durée de la maladie, il est recommandé de boire beaucoup de liquides, qui aident à éliminer l’intoxication et à éclaircir les expectorations: compotes et boissons aux fruits à base de baies fraîches, décoctions de fruits secs, jus fraîchement pressés (sans agrumes), thé faible, eau minérale alcaline. Le miel, le chocolat, les agrumes (à l'exception du thé au citron) sont exclus du régime alimentaire, les épices sont des produits hautement allergènes pouvant causer un bronchospasme.

Hygiène domestique et autres caractéristiques des soins pour un enfant malade

Assurez-vous de ventiler la pièce quotidiennement, surtout avant le coucher (en l'absence de l'enfant). Il est souhaitable d'effectuer un nettoyage humide quotidien, au moins partiellement, mais sans utiliser de détergents ni de désinfectants, en particulier contenant du chlore. Contrôlez l'humidité de l'air: en été et en hiver dans des pièces bien chauffées, utilisez des humidificateurs ou remplacez-les par des moyens improvisés (vaporisez les moustiquaires et les rideaux avec un vaporisateur, mettez un récipient contenant de l'eau dans la pièce, etc.). Un air excessivement sec aggrave et retarde la maladie et contribue à l'apparition d'exacerbations.

Evitez tout contact de l’enfant avec des détergents synthétiques et protégez-le du tabagisme passif.

Traitement de la toxicomanie

Antibiotiques et antiviraux

Les médicaments antiviraux sont indiqués dans les premiers jours de la maladie. Pour les enfants plus jeunes, utilisez des bougies (Genferon), des gouttes nasales (Grippferon), des sirops (Orvirem), à partir de 3 ans, vous pouvez utiliser des comprimés (Arbidol, Kagocel, etc.).

Le traitement antibactérien n’est pas un élément obligatoire du traitement de la bronchite obstructive, et la nomination et le choix du médicament ne doivent être faits que par un médecin. Les indications pour la connexion d'antibiotiques sont:

  • forte fièvre supérieure à 3 jours;
  • intoxication grave;
  • changements inflammatoires dans les tests sanguins;
  • expectorations purulentes (jaune, jaune-vert) - un signe de lésion bactérienne des bronches;
  • Les pédiatres ont écouté les râles humides ou d'autres signes de pneumonie possible.

Gouttes contre la toux

Pour assurer un traitement efficace, il est indispensable de prévoir un écoulement des expectorations, pour lequel des médicaments modernes de régulation de la muqueuse sont utilisés, qui contribuent à la liquéfaction des expectorations visqueuses et à leur écoulement précoce. Ceux-ci comprennent des médicaments à base d’Ambroxol (Ambrobene, Ambroxol, Lasolvan) et de carbocystéine (Bronhobos, Fluditec, Mucosol). Ambroxol est également très efficace sous forme d'inhalation via un nébuliseur. La durée du traitement avec ces médicaments est de 7 à 10 jours.

Lorsque la toux causée par le douloureux paroxysmal devient humide et que les expectorations deviennent moins visqueuses, mais ne bougent toujours pas bien, les mucorégulateurs sont remplacés par des médicaments expectorants d'origine végétale (Bronhikum, Bronchossan, Gedelix, Gerbion, Tussin, Prospan, Bronhipret, Dr. Mom, Dr. Temss, Dr. Pung frais № 1-4 et autres.). On leur prescrit un cours pendant 5 à 10 jours supplémentaires.

Les médicaments antitussifs contenant de la codéine ne sont pas indiqués et peuvent être recommandés (uniquement par un médecin) pour une toux sèche paroxystique obsessionnelle avec surveillance obligatoire de l’état de l’enfant et correction du traitement.

Préparations pour le soulagement de l'obstruction et l'élimination du bronchospasme

La meilleure option pour supprimer l'obstruction - l'inhalation par un nébuliseur. Il est recommandé d’utiliser Berodual solution pour inhalation en solution diluée avec une solution saline. Les inhalations sont effectuées 2 à 3 fois par jour (si nécessaire et plus souvent) jusqu'à l'élimination de l'obstruction prononcée, puis elles sont poursuivies pendant la nuit. La posologie, la fréquence d'inhalation et la durée du traitement dans chaque cas sont convenues avec le médecin traitant.

En l'absence de nébuliseur chez les jeunes enfants, des sirops contenant des bronchodilatateurs sont utilisés: clenbutérol, ascoril, salmétérol, etc. Leur principal inconvénient est la survenue fréquente d'effets secondaires sous la forme de battements cardiaques, de tremblements.

Pour les enfants plus âgés, les inhalateurs-doseurs, les aérosols (Salbutamol, Berodual, etc.) peuvent être utilisés.

Jusqu'à présent, les comprimés de théophylline (Eufillin, Teopek) ont été prescrits, en particulier pour le traitement des enfants atteints de bronchite obstructive récurrente. Cependant, par rapport aux formes à inhalation, elles sont plus toxiques et entraînent davantage d'effets secondaires indésirables.

Fenspirid (Erespal)

Erespal est un médicament moderne doté d'une activité anti-inflammatoire qui réduit la formation excessive de crachats et contribue à l'élimination de l'obstruction bronchique. Sa nomination dès les premiers jours de la maladie réduit le risque de complications et accélère le processus de traitement.

Médicaments antiallergiques

Les antihistaminiques sont indiqués chez les enfants présentant des manifestations allergiques et une tendance aux réactions allergiques. Chez les enfants de plus de 6 mois, ils utilisent des médicaments de deuxième génération (Zyrtec, Claritin). Avec des sécrétions liquides abondantes, les antihistaminiques de la première génération (Suprastin, Tavegil) peuvent être prescrits pour le «séchage».

Les hormones

Les médicaments hormonaux peuvent rapidement soulager l'inflammation et l'obstruction bronchique. Ils se manifestent dans les bronchites obstructives graves et modérées et sont généralement prescrits par inhalation (via un nébuliseur). Pulmicort est le plus couramment utilisé.

Autres drogues

Dans le contexte de température élevée, il est impératif d'utiliser des médicaments antipyrétiques. À la fin du traitement (lorsque le nombre de médicaments pris simultanément ne dépasse pas 3-4), les multivitamines sont recommandées. Le lien entre les médicaments homéopathiques est parfois bénéfique.

Physiothérapie et réchauffement

Dans la période aiguë, la physiothérapie est inefficace. En cas de toux prolongée après avoir arrêté l'obstruction, il est recommandé d'utiliser une électrophorèse, une UHF et un laser. À la maison, vous pouvez effectuer des compresses à chaleur neutre, réchauffant avec du sel, du sarrasin et des pommes de terre. Il est strictement interdit d'utiliser des pansements à la moutarde, des onguents et des baumes à base de plantes, des inhalations avec des huiles essentielles et d'autres produits à forte odeur pour le traitement de la bronchite obstructive, en particulier chez les enfants de moins de 3 ans - ils provoquent souvent un bronchospasme.

Massage et physiothérapie

Le massage, la gymnastique et des positions corporelles spéciales (drainage postural) sont utilisés pour améliorer la décharge des expectorations. Le massage vibre: tapotement sur le dos d'un enfant avec la paume des mains repliée dans un «bateau». Il est demandé aux enfants plus âgés de prendre une profonde respiration, une longue expiration douce et une exaltation pendant l’expiration. Les bébés sont étendus avec un oreiller (tête en bas) placé sous le ventre et massés, tapotant rapidement du bout des doigts.

Le drainage postural s'effectue comme suit: le matin, l'enfant, sans se lever du lit, pend la tête et le corps au lit, posant les paumes de la main ou les avant-bras sur le sol et reste dans cette position pendant 15 à 20 minutes.

La gymnastique doit être effectuée lors de la réalisation d'exercices de respiration pour une expiration accrue. En tant que respiration séparée, des soufflages de bougies et des ballons gonflants sont appropriés.

Que faut-il savoir d'autre

Il est important de se rappeler que la bronchite obstructive peut être causée par une combinaison de facteurs infectieux et non infectieux, ou uniquement par des causes non infectieuses. Les jeunes enfants peuvent développer une obstruction par un corps étranger chez les adolescents - bronchite au tabac, bronchite obstructive d’origine allergique.

Signes distinctifs d'obstruction par un corps étranger:

  1. Quelqu'un des environs a vu un enfant avaler ou inhaler un petit objet.
  2. La toux et l'essoufflement sont apparus soudainement, en jouant ou en mangeant. Avant cela, l'enfant était complètement en bonne santé.

Dans de telles situations, une hospitalisation immédiate est nécessaire avec la consultation du médecin ORL, un examen radiographique, si nécessaire, une bronchoscopie et d'autres procédures.

On peut suspecter une bronchite obstructive au cours du tabagisme lorsque l’état de l’enfant est relativement satisfaisant, mais la toux est forte et dure longtemps, en particulier avec un sifflement.

L'obstruction allergique est fréquente. La bronchite chez les enfants sujets aux allergies, survient à la suite d'une infection, et sans elle, lorsque l'obstruction provoque des déclencheurs ou le contact avec l'allergène. Bronchite obstructive persistante, répétitive, risque élevé de développer un asthme bronchique.

Prévention de la bronchite obstructive

En cas d'épisodes répétés de bronchite obstructive, des mesures doivent être prises pour empêcher son développement. Les enfants sans allergie ont besoin d'un maximum de retenue du contact avec les allergènes et les facteurs de précipitation, qui peuvent être la fumée du tabac; air intérieur trop sec; odeurs nettes de nouveaux jouets, meubles, réparations, etc.

En cas de bronchite obstructive récurrente, il est obligatoire de consulter un pneumologue pour exclure l'asthme bronchique et élaborer un plan de rééducation détaillé. Tous les enfants ont besoin d'une normalisation du régime journalier, d'un sommeil adéquat, de promenades quotidiennes, d'un durcissement. Un bon effet est donné par les voyages à la mer (en l’absence de contre-indications), l’acupuncture, l’aéroinothérapie. Dans certains cas, montré immunostimulants.

Quel médecin contacter

Lorsqu'un enfant a une respiration sifflante, une toux ou un essoufflement, vous devez appeler une ambulance ou un pédiatre à la maison. Si l'hospitalisation est effectuée, le pneumologue examine également l'enfant. Les conseils d'un allergologue apporteront une valeur ajoutée. Dans le traitement de la bronchite obstructive participe médecin, physiothérapeute, spécialiste en thérapie physique et massage.

Le programme “Ecole du docteur Komarovsky!” Raconte le traitement de la bronchite chez les enfants:

Bronchite obstructive chez les enfants

La bronchite obstructive chez l’enfant est une lésion inflammatoire de l’arbre bronchique, apparue avec le phénomène d’obstruction, c’est-à-dire une altération de la perméabilité bronchique. L'évolution de la bronchite obstructive chez les enfants est accompagnée d'une toux improductive, d'une respiration sifflante bruyante avec expiration forcée, d'une tachypnée et d'une respiration sifflante lointaine. Dans le diagnostic de la bronchite obstructive chez l'enfant, les données de l'auscultation, de la radiographie pulmonaire, de la spirométrie, de la bronchoscopie et des analyses de sang (analyse générale, gaz sanguins) sont prises en compte. Le traitement de la bronchite obstructive chez les enfants est effectué à l'aide de bronchodilatateurs inhalés, d'un traitement par nébuliseur, de mucolytiques, de massages et d'exercices de respiration.

Bronchite obstructive chez les enfants

Les bronchites chez les enfants sont les maladies les plus courantes des voies respiratoires. Chez les jeunes enfants, l'inflammation bronchique survient souvent avec un syndrome broncho-obstructif causé par un gonflement des muqueuses, une augmentation de la sécrétion bronchique et un bronchospasme. Au cours des trois premières années de vie, environ 20% des enfants souffrent de bronchite obstructive; dans la moitié d'entre eux, d'autres épisodes d'obstruction bronchique sont répétés, au moins 2 à 3 fois.

Les enfants souffrant de bronchite aiguë et obstructive à plusieurs reprises constituent un groupe à risque de développer une pathologie broncho-pulmonaire chronique (bronchite chronique, bronchiolite oblitérante, asthme bronchique, bronchectasie, emphysème pulmonaire). À cet égard, les questions d'interprétation de l'étiologie et de la pathogenèse, de l'évolution clinique, du diagnostic différentiel et du traitement thérapeutique moderne constituent des priorités pour la pédiatrie et la pneumologie pédiatrique.

Causes de bronchite obstructive chez les enfants

Dans l'étiologie de la bronchite obstructive chez les enfants, le virus respiratoire syncytial, le virus parainfluenza de type 3, les entérovirus, les virus de la grippe, les adéno-et les rhinovirus jouent un rôle primordial. La confirmation de la valeur prépondérante des agents pathogènes viraux réside dans le fait que, dans la plupart des cas, la manifestation de la bronchite obstructive chez un enfant est précédée d'un ARVI.

Avec des épisodes répétés de bronchite obstructive chez les enfants après un lavage des bronches, l'ADN des infections persistantes est souvent détecté - chlamydia, mycoplasme, virus de l'herpès, cytomégalovirus. Souvent, la bronchite avec syndrome obstructif chez les enfants est provoquée par un champignon de moisissure qui se multiplie rapidement sur les murs des pièces très humides. Il est assez difficile d'évaluer l'importance étiologique de la flore bactérienne, car bon nombre de ses représentants agissent en tant que composants pathogènes de la microflore normale des voies respiratoires.

Le facteur allergique joue un rôle important dans le développement de la bronchite obstructive chez les enfants: sensibilité individuelle accrue à la nourriture, aux médicaments, à la poussière de maison, aux poils d'animaux, au pollen de plantes. C'est pourquoi la bronchite obstructive chez l'enfant est souvent accompagnée de conjonctivite allergique, de rhinite allergique, de dermatite atopique.

Les invasions helminthiques, la présence de foyers d'infection chronique (sinusite, amygdalite, caries, etc.), le tabagisme actif ou passif, l'inhalation de fumée, la vie dans des régions peu favorables à l'environnement, etc. favorisent les épisodes récurrents de bronchite obstructive chez les enfants.

Pathogenèse de la bronchite obstructive chez les enfants

La pathogenèse de la bronchite obstructive chez les enfants est compliquée. L'invasion d'un agent viral s'accompagne d'une infiltration inflammatoire de la muqueuse bronchique par des plasmocytes, des monocytes, des neutrophiles et des macrophages, des éosinophiles. L'isolement des médiateurs inflammatoires (histamine, prostaglandines, etc.) et des cytokines entraîne un gonflement de la paroi bronchique, une réduction des muscles lisses des bronches et le développement d'un bronchospasme.

En raison de l'œdème et de l'inflammation, le nombre de cellules caliciformes qui produisent activement des sécrétions bronchiques (hypercrinia) augmente. L'hyperproduction et l'augmentation de la viscosité du mucus (discrine) entraînent une altération de la fonction de l'épithélium ciliaire et l'apparition d'une insuffisance mucociliaire (mucostase). En raison de troubles de la toux, une obstruction des voies respiratoires se développe avec des sécrétions bronchiques. Dans ce contexte, des conditions sont créées pour la reproduction future d'agents pathogènes qui soutiennent les mécanismes pathogéniques de la bronchite obstructive chez les enfants.

Certains chercheurs en obstruction bronchique voient non seulement une perturbation du processus de respiration externe, mais aussi une sorte de réponse adaptative qui, dans des conditions de défaite de l'épithélium ciliaire, protège le parenchyme pulmonaire de la pénétration d'agents pathogènes provenant des voies respiratoires supérieures. En effet, contrairement à la bronchite simple, l'inflammation avec un composant obstructif est beaucoup moins susceptible d'être compliquée par une pneumonie chez les enfants.

Les termes bronchite asthmatique et bronchite spastique sont parfois utilisés pour désigner la bronchite obstructive chez les enfants, mais ils sont plus étroits et ne reflètent pas tous les mécanismes pathogénétiques de la maladie.

La bronchite obstructive peut évoluer de manière aiguë, récurrente et chronique ou de façon récurrente (dysplasie broncho-pulmonaire, bronchiolite en circulation, etc.). Selon la gravité de l'obstruction bronchique, il existe: un degré de bronchite obstructive bénin (I), modéré (II), (III) chez l'enfant.

Symptômes de bronchite obstructive chez les enfants

Le plus souvent, le premier épisode de bronchite obstructive survient chez un enfant de 2 à 3 ans. Au cours de la période initiale, le tableau clinique est déterminé par les symptômes d'infections virales respiratoires aiguës - augmentation de la température corporelle, maux de gorge, nez qui coule, malaise général. Les jeunes enfants développent souvent des symptômes dyspeptiques.

L'obstruction bronchique peut se manifester dès les premiers jours de la maladie ou dans les 2-3 jours. Dans le même temps, il y a une augmentation du taux de respiration (jusqu'à 50-60 par minute) et de la durée d'expiration, ce qui devient bruyant, sifflant et audible à distance. Outre la tachypnée, la dyspnée expiratoire ou mixte chez les enfants atteints de bronchite obstructive, la participation à l'acte de respiration des muscles auxiliaires, une augmentation de la taille antéro-postérieure de la poitrine, une contraction à la respiration, un gonflement des ailes du nez. La toux chez les enfants atteints de bronchite obstructive est improductive, avec peu de crachats, parfois douloureuse, paroxystique, ne soulageant pas. Même avec une toux humide, les expectorations sont difficiles à déplacer. On note une pâleur de la peau ou une cyanose périorale. Les manifestations de bronchite obstructive chez les enfants peuvent être accompagnées d'une lymphadénite cervicale. L’obstruction des bronches dure de 3 à 7 jours et disparaît progressivement au fur et à mesure de la disparition des modifications inflammatoires dans les bronches.

Chez les enfants du premier semestre de l'année, en particulier somatiquement affaiblis et prématurés, la forme la plus grave de syndrome obstructif peut se développer - une bronchiolite aiguë, dans la clinique où prédominent les signes d'insuffisance respiratoire sévère. Les bronchites obstructives aiguës et les bronchiolites nécessitent souvent l'hospitalisation d'enfants, ces maladies étant mortelles dans environ 1% des cas.

Une bronchite obstructive prolongée est observée chez les enfants ayant des antécédents de charge prémorbide: rachitisme, pathologie ORL chronique, asthénie, anémie.

Diagnostic de la bronchite obstructive chez les enfants

L'examen clinique, de laboratoire et instrumental des enfants atteints de bronchite obstructive est réalisé par un pédiatre et un pneumologue pédiatre; Selon le témoignage d'un enfant, des consultations sont prévues pour un allergologue-immunologiste pédiatrique, un oto-rhino-laryngologiste pédiatrique et d'autres spécialistes.

Pendant l'auscultation, on entend des expirations prolongées, des râles sèches mixtes humides et sèches dispersées des deux côtés; lorsque la percussion sur les poumons est déterminée en nuance en boîte.

Les radiographies des organes thoraciques montrent des signes d'hyperventilation: augmentation de la transparence du tissu pulmonaire, agencement horizontal des côtes et position basse du dôme du diaphragme. En général, un test sanguin peut révéler une leucopénie, une lymphocytose, une légère augmentation de la RSE et une éosinophilie. Dans l'étude des gaz du sang, on constate une hypoxémie modérée. Si nécessaire, un test sanguin immunologique, sérologique et biochimique supplémentaire est effectué; Détermination de l'ADN des agents pathogènes respiratoires majeurs dans le sang par la méthode PCR, test d'allergie. L'examen microscopique des expectorations, la culture bactérienne des expectorations à la recherche de la microflore et une étude du pharynx nasal peuvent contribuer à la détection d'agents pathogènes.

Dans la bronchite obstructive chez les enfants, l’étude des volumes respiratoires (FER), y compris avec des échantillons de médicaments, est nécessaire. Afin d'évaluer visuellement l'état de la muqueuse bronchique, procéder à un lavage broncho-alvéolaire, à un examen cytologique et bactériologique de l'eau de lavage pour les enfants atteints de bronchite obstructive, une bronchoscopie est réalisée.

Les épisodes répétés de bronchite obstructive nécessitent un diagnostic différentiel de l'asthme bronchique chez l'enfant.

Traitement de la bronchite obstructive chez les enfants

Le traitement de la bronchite obstructive chez les jeunes enfants est effectué dans un hôpital; les enfants plus âgés devraient être hospitalisés pour une maladie grave. Les recommandations générales incluent l’adhésion au régime demi-lit et au régime hypoallergénique (principalement des légumes laitiers), une consommation abondante en boissons (thés, décoctions, boissons aux fruits, eaux minérales alcalines). L'humidification, le nettoyage régulier à l'eau et la ventilation du service, où sont traités les enfants atteints de bronchite obstructive, sont des points importants du régime.

Dans les cas d’obstruction bronchique grave, l’oxygénothérapie, les bains de pieds chauds, le massage en boîte, l’élimination du mucus des voies respiratoires supérieures par une pompe aspirante électrique sont activement utilisés. Pour soulager l'obstruction, il est conseillé d'utiliser l'inhalation adrénergique (salbutamol, terbutaline, fénotérol) à travers un nébuliseur ou un spacer. Avec l'inefficacité des bronchodilatateurs, le traitement de la bronchite obstructive chez l'enfant est complété par la corticothérapie.

Pour liquéfier les expectorations montre l'utilisation de médicaments avec des effets mucolytiques et expectorants, médicament et l'inhalation alcaline. Pour la bronchite obstructive, des médicaments antispasmodiques et antiallergiques sont prescrits aux enfants. Le traitement antibactérien n’est pratiqué que dans le cas de l’infection secondaire.

Afin d'assurer un drainage adéquat de l'arbre bronchique, des exercices de respiration, un massage par vibrations, un drainage postural sont présentés aux enfants souffrant de bronchite obstructive.

Pronostic et prévention de la bronchite obstructive chez les enfants

Environ 30 à 50% des enfants sont sujets à une bronchite obstructive récurrente dans l’année. Les facteurs de risque de récurrence de l’obstruction bronchique sont les rhumes, les allergies et les foyers d’infection chronique. Chez la plupart des enfants, les épisodes d’obstruction cessent à l’âge préscolaire. L'asthme bronchique se développe chez un quart des enfants atteints de bronchite obstructive récurrente.

La prévention de la bronchite obstructive chez les enfants comprend la prévention des infections virales, notamment par la vaccination; fournir un environnement hypoallergénique, durcissement, récupération dans les stations climatiques. Après avoir souffert de bronchite obstructive, les enfants sont sous observation chez un pédiatre, éventuellement un pneumologue pédiatre et un allergologue.

Bronchite obstructive chez les enfants: traitement, recommandations, symptômes

À notre grand regret, nos enfants tombent malades de temps en temps, et si un adulte peut dire à propos de sa maladie, l'enfant à un âge précoce ne dira rien. Et les enfants plus âgés ne peuvent pas toujours évaluer objectivement leur état. Par conséquent, nous vous recommandons de surveiller en permanence votre enfant et d’étudier attentivement tous les phénomènes inhabituels. Et l'un des problèmes les plus courants en matière de santé infantile est la toux. Cette toux est un symptôme d'une variété de maladies. Une de ces maladies est la bronchite. C'est ce que nous allons discuter dans cet article.

La bronchite obstructive chez les enfants peut être grave, surtout si vous commencez la maladie. En règle générale, il commence imperceptiblement par une toux rare, qui n'est pas toujours reconnue comme un symptôme. En plus de la toux dans les premiers stades du développement de la maladie, bronchite obstructive, les symptômes qui indiquent la maladie sont absents, mais après une très courte période, les symptômes suivants apparaissent:

À mesure que la maladie progresse, une légère toux se transforme en une toux sévère et débilitante. La nuit, l’enfant particulièrement nuisible à la toux le prive pratiquement d’un sommeil normal.

On peut difficilement être surpris par le nez qui coule des parents - tout le monde est habitué au nez enroué des enfants. Toutefois, dans certains cas, un nez qui coule peut indiquer non pas une infection virale aiguë des voies respiratoires, mais une bronchite.

En plus du rhume, la bronchite est souvent accompagnée d'un rougissement de la gorge. Par conséquent, si votre bébé se plaint de douleurs au cou, soyez particulièrement vigilant - une toux peut apparaître à tout moment.

  • Fièvre

L'augmentation de la température corporelle est également un satellite très fréquent de bronchite. Il est expliqué très simplement - le processus inflammatoire et provoque une hyperthermie.

Qu'est-ce que la bronchite obstructive?

Tout d’abord, vous devez définir le concept même de ce nom. «Obstructif» est dérivé du mot obstruction et signifie, en translation, contraction, spasme ou compression, le terme bronchite (bronxite) vient du mot bronches - c'est le nom d'une des sections pulmonaires du corps humain. Donc, si vous combinez ces deux concepts, alors la bronchite obstructive est un spasme ou un rétrécissement des bronches. En conséquence, le mucus accumulé ne peut pas sortir, ce qui complique les processus respiratoires.

Si le pédiatre a diagnostiqué une bronchite obstructive, le traitement doit être instauré immédiatement et envoyé pour soulager le spasme bronchique, afin que le corps puisse éliminer les expectorations. Pendant la durée de ce traitement, nous vous conseillons de maintenir l’immunité, c’est-à-dire "Raise" avec l'aide de médicaments supplémentaires. Ces médicaments comprennent: l'interféron; Viferon et un certain nombre d'autres agents immunostimulants.

La bronchite chez l'enfant peut être accompagnée de plusieurs types de toux: toux sèche, parfois accompagnée d'un sifflement prononcé et d'une toux grasse. Pour chacun de ces types de toux a ses propres médicaments spéciaux. Par conséquent, consultez votre médecin, avec l'aide d'un médicament, vous obtiendrez le meilleur résultat. Vous ne devez pas vous fier uniquement à vos forces et à vos connaissances pour traiter un enfant: un traitement inapproprié peut entraîner un débordement de la maladie à des stades plus sévères ou la survenue d'effets secondaires dans un autre lieu.

La bronchite obstructive récurrente est particulièrement dangereuse. C'est beaucoup plus difficile et les effets sur la santé peuvent être beaucoup plus dangereux. Premièrement, le travail pulmonaire de l’enfant est considérablement détérioré, de sorte que la bronchite de l’enfant se manifeste de plus en plus souvent. Deuxièmement, le système immunitaire en souffre. Et troisièmement, dans les cas graves, l'asthme bronchique risque de se développer. Par conséquent, laisser la bronchite sans attention dans tous les cas. Si un enfant tousse, soyez attentif.

Avec un traitement inadéquat ou inadéquat de la maladie, celle-ci peut se répandre dans la forme chronique, ce qui entraînera des problèmes permanents pour le bien-être général de la personne. Ces problèmes incluent: ventilation insuffisante du système pulmonaire, ce qui entraîne un essoufflement constant lors de petits efforts, une toux aiguë, une inflammation des bronches et autres.

Traitement

Il existe plusieurs recommandations générales pour les enfants atteints de bronchite obstructive:

  • Le traitement d'une telle maladie devrait être rapide et efficace.

En cas de rhume, beaucoup d’entre nous, jusqu’à la fin, évitent d’utiliser des antibiotiques, car ils violent la microflore intestinale. Dans ce cas, il vaut mieux ne pas utiliser ce principe. Les conséquences de la bronchite obstructive chez les enfants peuvent être très négatives. Pour aider à la restauration de la microflore du tractus gastro-intestinal, vous recevrez des médicaments tels que: Linex, Bifidobacterin ou des bifidobactéries liquides.

  • L'apparition d'une grippe dans les bronches signifie une accumulation abondante de mucus que le corps ne peut éliminer par lui-même.

Dans ce cas, vous devriez l'aider un peu. Pour ce faire, il est nécessaire de fluidifier le mucus. L'inhalation est plus efficace avec une dilution. Lorsque l'inhalation n'utilise pas d'antitussifs, elle ne fait que nuire, mais n'utilise pas les inhalations de conifères, car elles provoquent majoritairement une nouvelle attaque de spasmes et de toux. L'inhalation doit contenir des solutions alcalines, qui peuvent être minérales. S'il n'y a pas de réactions allergiques à ces solutions, vous pouvez ajouter des huiles essentielles. Il est préférable de consulter votre médecin au sujet de l’utilisation d’un médicament pour inhalation.

  • Assurez-vous de rincer le nasopharynx

Les meilleurs sont les médicaments contenant de l'argent pour lutter contre le rhume et la reproduction des bactéries et des virus. Le lavage se fait directement de la même manière avec les produits salins, Borjomi et contenant de l’argent. Pour rétablir la respiration nasale, des médicaments vasoconstricteurs sont utilisés - tezin, oxymétazoline et autres. Les gouttes nasales ne peuvent pas être utilisées pendant une longue période - cela peut entraîner une atrophie ou une hypertrophie de la membrane nasale.

  • Si un enfant a une température élevée, vous devriez observer le repos au lit jusqu'à ce que cette température se normalise.

Le régime alimentaire pendant cette période devrait être laitier - légume, riche en vitamines, boire - thé, jus. Le lait chaud à Borjomi est abondant. Les antipyrétiques ne doivent être administrés que lorsque la température corporelle dépasse 38,5 ºC. Le médicament le plus optimal dans ce cas est le paracétamol. L'amidopyrine, l'antipyrine et la phénacétine ne peuvent pas être administrés aux enfants. N'utilisez ni aspirine ni analgine, ils peuvent avoir des effets secondaires négatifs.

  • Le massage joue un rôle important dans le traitement de la bronchite

Le massage par vibrations est efficace pour éliminer les résidus d'expectorations. En outre, le médecin peut prescrire et massage postural. Très souvent, les parents ignorent le massage, estimant qu'il n'apportera aucun effet significatif. Cependant, ce n'est pas du tout le cas - le massage aide les poumons et les bronches à se débarrasser de leurs expectorations.

Le massage fonctionne très simplement - avec certains mouvements et effets sur la poitrine, le médecin fait séparer les crachats des bronches et, par conséquent, les faire sortir. De plus, le massage peut aider à se débarrasser de la toux ancienne. Par conséquent, le massage est très efficace dans la bronchite chronique.

Mais pour cela, il est extrêmement important que le massage soit effectué de manière professionnelle. Il est peu probable que les parents soient capables de faire le massage eux-mêmes correctement. Par conséquent, si un pédiatre vous prescrivait un massage pour traiter votre bronchite, ne le refusez toujours pas. Après tout, le massage peut vraiment aider un enfant à faire face à la maladie beaucoup plus rapidement.

  • Le traitement de la bronchite n’est toujours que complexe.

Le médecin a prescrit des vitamines qui favorisent l’état général du corps. Oui, et la nourriture devrait prêter une attention particulière. Manger un enfant malade doit être léger en même temps, afin de ne pas surcharger le corps, mais aussi nutritif. Après tout, le corps doit avoir la force de combattre la maladie. Par conséquent, assurez-vous de discuter de la nutrition de votre enfant avec votre médecin.

Si la fièvre dure plus de trois jours et que l'insuffisance respiratoire augmente, le traitement devient plus grave - un traitement antibactérien et antiviral peut être prescrit. Le traitement médicamenteux n’est prescrit que par le médecin traitant - en aucun cas, ne pas se soigner lui-même!

Bronchite chez les nourrissons

Dans le cas où une bronchite se développe chez les nourrissons, les parents devraient être les plus attentifs. Les petits enfants de moins d'un an sont les plus vulnérables et souffrent d'une bronchite beaucoup plus grave. Et les causes du développement de la bronchite chez ces bébés sont parfois beaucoup plus graves. Par exemple, la bronchite est parfois causée par le liquide amniotique qui pénètre dans les bronches du bébé à la naissance. De plus, cette complication peut être ressentie assez longtemps, à peu près jusqu’à la fin de la première année de la vie d’un enfant.

Bien sûr, guérir la bronchite chez un bébé n'est pas plus difficile que chez les enfants plus âgés. Cependant, rappelez-vous que chez les nourrissons jusqu'à un an pour traiter une bronchite seule en aucun cas. Personne ne peut prédire comment le corps du bébé réagira à un traitement particulier. Vous ne devez donc pas expérimenter. En outre, quelles que soient les raisons qui ont conduit au développement de la bronchite, les médecins préfèrent le traitement de la bronchite chez les nourrissons de moins de 1 an uniquement dans le service des patients hospitalisés.

Comment prévenir la maladie?

Il est très important que les parents se souviennent que la prévention d’une maladie est une solution beaucoup plus raisonnable que son traitement. De plus, la prévention de la bronchite est très simple. Il se compose de plusieurs étapes:

  • Renforcer l'immunité des enfants

Comme on le sait, le principal défenseur d’une personne est son immunité. L'enfant est dans une position très intéressante - son système immunitaire ne fonctionne pas encore pleinement. Il est donc nécessaire de surveiller de près l’immunité de l’enfant, en la renforçant de toutes les manières possibles.

En fait, ce point découle du précédent. Après tout, qu'est-ce qui peut renforcer l'immunité d'un enfant mieux que le tempérer? Cependant, gardez à l'esprit la nécessité de vous conformer à la mesure - cela ne vaut pas la peine d'aller à l'extrême. Le durcissement doit être progressif et progressif. Il n'est pas nécessaire de retirer le bébé du pull et de verser de l'eau froide dessus par temps froid.

  • Traitement opportun des ARVI et des ARI

Dans environ la moitié des cas de bronchite, il ne s'agit que d'une complication d'un rhume banal ou d'un ARVI. Par conséquent, la toux doit commencer à traiter immédiatement après son apparition, sans la remettre à plus tard. C'est la meilleure prévention de la bronchite.

Une toux enrouée, un essoufflement et des sifflements lors de la respiration d'un enfant sont des signes très inquiétants. Quand ils se produisent, vous devriez immédiatement consulter un médecin et faire tout votre possible pour détruire la maladie. La santé de l'enfant dépend entièrement des parents, de leur attention, de leur diligence et de leurs précautions.

Symptômes de la bronchite obstructive aiguë chez les enfants, schéma thérapeutique et mesures de prévention de la maladie

Pendant la saison froide, la santé de chaque bébé est en danger. Les agents pathogènes attaquent constamment l’enfant et son immunité non formée ne peut pas toujours leur résister. La bronchite obstructive est l'une des maladies inflammatoires les plus courantes chez les enfants de différents âges. Comment le reconnaître, diagnostiquer, soigner et prévenir - nous dirons dans cet article.

Les symptômes principaux de la bronchite chez un enfant sont la fièvre et une toux aboyante, aggravée pendant le sommeil.

Comparaison des types de bronchite aiguë

Les enfants de tout âge peuvent développer l'une des trois formes de bronchite: obstructive, aiguë simple ou bronchiolite. Seul un spécialiste qualifié peut diagnostiquer une maladie et différencier ses variétés les unes des autres. Chaque forme de bronchite nécessite un traitement spécifique. Par conséquent, l’importance du diagnostic différentiel ne saurait être surestimée.

  • immunité réduite du bébé;
  • malformations fœtales;
  • processus pathologiques pendant l'accouchement.
  • fumer des membres de la famille de l'enfant;
  • mauvaises conditions sanitaires et de vie du bébé;
  • transition brusque vers un nouveau régime comprenant des aliments artificiels.

Qu'est-ce que la bronchite obstructive?

La bronchite obstructive est une maladie inflammatoire des bronches caractérisée par une violation de leur perméabilité (obstruction) et une accumulation de mucus.

Les causes

Les infections virales précédemment transmises deviennent la cause la plus courante de bronchite, mais ce n’est pas le seul facteur responsable de la maladie. Les causes de la bronchite comprennent également:

  • des anomalies du développement des organes respiratoires de nature congénitale, accompagnées de processus purulents dans les poumons ou d'inflammations;
  • une histoire de maladies ORL virales (amygdalite, grippe, ARVI, etc.);
  • infections bactériennes (staphylocoques, streptocoques, pneumocoques, etc.);
  • invasions parasitaires;
  • réactions allergiques;
  • négligence du traitement des premiers stades de la maladie ou mauvaise approche thérapeutique;
  • exposition à des facteurs physiques ou chimiques agressifs (corps étranger dans les voies respiratoires, inhalation de vapeurs d'essence, produits chimiques ménagers, etc.).

Symptômes de la maladie

La bronchite aiguë chez les enfants se développe, en règle générale, à la suite d’une maladie infectieuse d’étiologie virale ou bactérienne. Selon l’état de l’immunité, les comorbidités et l’âge, l’intensité des symptômes sera différente.

La maladie est souvent accompagnée de rhinite, de troubles du sommeil, d’appétit et de rougeur de la gorge chez le bébé malade. La bronchite obstructive chez les enfants sous forme aiguë peut survenir sans maux de tête, malaise général, nausée et fièvre. Chez les nourrissons de moins d'un an, des complications se développent souvent.

Méthodes de diagnostic

Tout d'abord, l'auscultation sera nécessaire pour identifier la bronchite. Il s’agit d’écouter les poumons de votre bébé avec un stéthoscope. L'outil vous permet d'entendre une respiration sifflante dans les poumons et d'établir leur caractère.

Le médecin sera en mesure de déterminer la nature de la maladie infectieuse-inflammatoire sur la base des résultats d’une analyse sanguine générale. Si la maladie progresse, le nombre de cellules immunitaires dans les échantillons diminuera. Cependant, les tests de laboratoire ne se limitent pas à cette analyse, le médecin vous prescrira également la direction à suivre pour la collecte d'autres biomatériaux.

Pour le diagnostic différentiel de la bronchite devra passer un frottis du pharynx et du nez. Dans des conditions de laboratoire, leur microflore est examinée, en particulier, ils établiront le fait de la présence ou de l'absence d'un champignon. En outre, un échantillon d'expectorations sera examiné pour le nombre d'éléments cellulaires qu'il contient. Pour identifier la réaction du mucus aux antibiotiques, faites une culture d'expectorations.

Si le médecin soupçonne une pneumonie chez l'enfant, il le dirigera vers une radiographie pulmonaire. La photo montre clairement l'étendue du processus pathologique dans les bronches d'un petit patient. Si une pneumonie ou une bronchopneumonie est détectée, une approche spéciale du traitement du bébé sera nécessaire.

Si le médecin a entendu une respiration sifflante dans les poumons, il peut orienter un enfant atteint de bronchite vers une radiographie afin d'exclure toute pneumonie.

Déterminer l'emplacement des foyers inflammatoires, déterminer la présence de corps étrangers dans les poumons et extraire ces objets, déterminer la forme de la bronchite chronique, aide une méthode comme la bronchoscopie. Cette procédure est efficace mais extrêmement désagréable. À travers le larynx et la trachée de l'enfant, un bronchoscope est inséré dans ses bronches, un mince tube en fibre optique connecté à un moniteur.

Comment guérir la bronchite chez un enfant à la maison?

Le traitement de la bronchite chez un enfant de tout âge nécessite une approche globale. Il est important non seulement de soulager son état et d'éliminer les symptômes désagréables, mais également d'identifier et d'éliminer la cause qui a provoqué le développement de la maladie. En plus de prendre des médicaments, des procédures de physiothérapie et des inhalations sont souvent prescrites, et les remèdes populaires aident à renforcer le système immunitaire et à accélérer la récupération.

Les médicaments

Les médicaments prescrits pour le traitement de la bronchite sont divisés en plusieurs groupes principaux. Dès les premiers jours de traitement, il est nécessaire de prendre des médicaments antiviraux ou antibactériens, en fonction de la nature de l'agent pathogène. Dans certains cas, les antihistaminiques et les préparations hormonales sont indiqués.

JMedic.ru

La bronchite obstructive peut être une complication fréquente des infections virales chez les enfants. Il existe de nombreuses causes à cette maladie.

Pourquoi les enfants développent-ils une bronchite?

Les enfants plus souvent que les adultes sont sujets à des complications après des infections des voies respiratoires supérieures. Cela est dû à certaines des caractéristiques anatomiques et physiologiques de l'organisme en croissance et à des facteurs externes:

  1. En raison de la couche épithéliale non formée, les crachats chez les enfants se développent trop épais, et les cils, qui aident à son excrétion, sont encore sous-développés. La congestion se produit dans les bronches et une infection secondaire s'accumule.
  2. Excitabilité accrue des muscles lisses, ce qui donne un gros spasme avec une légère irritation.
  3. Immunité locale non formée du système respiratoire.
  4. La présence de réactions allergiques chez l'enfant.
  5. Bronches étroites.
  6. Pathologie fœtale et complications de l'accouchement.
  7. Alimentation artificielle bébé la première année de vie.
  8. Petit ou en surpoids.
  9. Manque de vitamine D.
  10. Infections virales fréquentes chez le nourrisson.
  11. Climat défavorable dans la région de résidence.
  12. Parents fumeurs. Même si personne ne fume en présence d'un enfant, le dioxyde de carbone exhalé par les parents fumeurs a des impuretés de fumée de tabac qui transforment l'enfant en fumeur passif.
  13. Parents alcooliques qui ont pris de l'alcool pendant la grossesse.

Pour ces raisons, les enfants d'âge préscolaire souffrent plus souvent de bronchite obstructive que les plus âgés. La maladie peut commencer par une complication d'infection respiratoire virale aiguë ou par l'hypothermie d'un enfant affaibli.

  • aigu - une seule maladie, conséquence d'infections respiratoires aiguës;
  • récurrent - apparaît après chaque infection.

L'obstruction peut être légère, modérée ou élevée.

Il est possible de distinguer la bronchite obstructive de l'asthme bronchique en raison de l'absence de causes allergiques. Il est possible d'isoler les virus des agents responsables de la maladie (adénovirus, virus de la grippe, etc.), parfois de la chlamydia et du mycoplasme.

En raison de l'imperfection du système digestif des enfants, les bébés âgés de moins de 3 ans qui avalent ou présentent un reflux gastro-duodénal peuvent jeter des aliments de l'œsophage dans les bronches, ce qui provoque l'apparition d'une infection des bronches et l'apparition d'un composant obstructif se manifestant par un essoufflement.

Après un an d'âge, l'une des causes de la bronchite obstructive peut être la présence de vers.

Caractéristiques distinctives

Symptômes spécifiques distinguant la bronchite d'autres types d'infection:

  • bruyant, audible au loin, bouillonnant avec une fréquence de mouvements respiratoires allant jusqu'à 70 par minute (à une vitesse de 16 à 20);
  • étouffement;
  • participation forcée à la respiration de muscles pectoraux supplémentaires;
  • toux avec expectorations jaunâtres maigres;
  • essoufflement avec difficulté à expirer;
  • douleur dans les espaces intercostaux et la région du plexus solaire, dans la région interscapulaire.

A droite, bronches en bonne santé, à gauche, bronches obstructives.

Ces symptômes commencent 3 à 4 jours après le début des infections respiratoires aiguës, apparaissent à la base des symptômes catarrhaux prononcés: nez qui coule, maux de gorge. La seconde option peut être le développement d'une bronchite obstructive sur fond d'hypothermie: dans ce cas, les symptômes d'infections respiratoires aiguës sont absents, la crise se produit sans précurseurs.

La température corporelle reste souvent au niveau de la condition sous-fébrile (jusqu'à 37,5 ° C). En raison de difficultés respiratoires, les enfants adoptent une posture forcée (s'appuyant sur les bras). Les attaques de bronchite obstructive se produisent plus souvent la nuit et se caractérisent par la foudre. L'insuffisance respiratoire se développe rapidement, se traduisant par une respiration accrue, une cyanose de la peau et une tachycardie.

Caractéristiques de la manifestation chez les nourrissons

Il est extrêmement difficile de comprendre quels symptômes dérangent votre bébé - il ne peut pas expliquer comment sa maladie s’exprime. Objectivement, avec une bronchite obstructive, une mère peut observer:

  • une toux obsessionnelle jusqu'à vomir;
  • sifflement bruyant;
  • gonflement pathologique de la poitrine;
  • cri enroué;
  • fièvre.

Diagnostic d'obstruction

Si l'enfant est un patient chronique, les mères expérimentées sont alors en mesure de prédire le développement d'une exacerbation, même en modifiant légèrement le comportement et l'état du bébé. Cela vous permet de prendre des mesures urgentes et de remédier à la situation, sans aller aux extrêmes.

La situation est plus compliquée lorsque les symptômes apparaissent pour la première fois. Un diagnostic précis ne peut être posé que par un médecin. Lorsqu'il traite une bronchite obstructive pour la première fois, le jeune patient a besoin des conseils des spécialistes suivants:

Il est nécessaire de recueillir une histoire détaillée de la vie et de la maladie, la présence d'une hérédité accablée.

Les études et analyses suivantes sont nécessaires pour un diagnostic précis:

  1. Numération sanguine complète: il peut y avoir un écart par rapport à la norme sous forme d'augmentation de la VS, de leucocytose.
  2. Lors de l'écoute: présence de bruits respiratoires et d'une respiration sifflante.
  3. Radiographie thoracique détaillée: montre une augmentation du schéma pulmonaire.
  4. L'examen des expectorations: une culture de sensibilité aidera à identifier l'agent causal.
  5. Spirométrie: détermine le volume respiratoire des poumons.

Des études complémentaires comprennent: la formulation de tests d'allergie, la recherche de la présence de vers, la consultation d'un médecin antituberculeux.

Similarités et différences de maladies associées au syndrome obstructif

Le syndrome obstructif ne se produit pas seulement avec une bronchite obstructive. Il est important de procéder rapidement à un diagnostic différentiel, seul cela est la clé d'un traitement bien choisi.

Les maladies ressemblant symptomatiquement à la bronchite obstructive incluent:

Une caractéristique distinctive est la présence d'un composant allergique. Les symptômes d'asphyxie peuvent survenir à tout moment de la journée, lorsque la bronchite se caractérise par l'apparition de la nuit. La température corporelle de l'enfant peut rester normale; pour la bronchite, comme pour le processus inflammatoire, une augmentation de la température corporelle est une caractéristique.

  • Laryngotrachéite avec sténose du larynx.

Apparaît comme une complication des infections respiratoires aiguës, exprimée en aboiement et enrouement. Trait distinctif: essoufflement inspiratoire lorsque la respiration est difficile. Dans la bronchite obstructive, dyspnée expiratoire - difficulté expiratoire. La température en cas de laryngotrachéite peut atteindre 38 ° C et plus, avec obstruction - la température est maintenue sur des nombres subfébriles.

  • Aspiration de nourriture ou d'autres corps étrangers.

Se pose dans le contexte d'un enfant en bonne santé. Si les bronches sont irritées par des objets étrangers, une toux étouffante se produit.

Indication de la croissance pathologique de la muqueuse bronchique avec libération de crachats mousseux abondants. Distinctif est autre que avec la bronchite, la nature de la toux: sèche, spastique avec un réflexe nauséeux prononcé.

Maladie héréditaire se manifestant dans la petite enfance sous forme de coqueluche avec crachats abondants, suffocation, vomissements. Les enfants ont du retard dans leur développement. À l’heure actuelle, le dépistage de la fibrose kystique est effectué dans les hôpitaux de maternité et a lieu 3 à 4 jours après la naissance.

Les ascarides et les toxoplasmes à différents stades du cycle de vie peuvent être transportés avec le flux sanguin et se déposer dans les tissus pulmonaires. Cela a un fort effet irritant et peut entraîner une obstruction grave. Les signes seront répétés plus souvent jusqu'à ce que la cause réelle des symptômes soit identifiée et que l'enfant ne reçoive pas de traitement anthelminthique.

Si les attaques ne sont pas dues à une bronchite obstructive, mais à l’une des maladies énumérées, des méthodes de traitement spécifiques sont nécessaires.

Traitement de l'obstruction

Un traitement ambulatoire et hospitalier peut être effectué.

Indications d'hospitalisation:

  • absence d'effet du traitement à domicile pendant 4-6 heures;
  • développement de la maladie fulminante;
  • âge de l'enfant jusqu'à 1,5 ans;
  • forte probabilité de complications dues à une évolution sévère;
  • symptômes croissants d'insuffisance respiratoire.

En l'absence de facteurs de complication, il est préférable de traiter la maladie à domicile sous la supervision d'un pédiatre local.

L'exacerbation de la bronchite obstructive nécessite des mesures d'urgence visant à rétablir la perméabilité bronchique normale. Ceux-ci comprennent:

  • Réduire la nervosité de l'enfant.

Lors d'une attaque d'étouffement, un enfant peut ressentir une attaque de panique et la peur de la mort. L'utilisation de sédatifs est possible. Le contact affectif avec la mère revêt une grande importance et le bébé doit se sentir soutenu. Si l'enfant a un jouet préféré, il est important qu'elle soit là.

  • Médicaments par inhalation.

La méthode la plus efficace pour arrêter l’obstruction chez les enfants. Il est préférable d'utiliser des nébuliseurs électriques. Ils sont faciles à utiliser. Vous pouvez entrer des médicaments à base de salbutamol et d'hormones glucocorticoïdes. La rapidité d'action est due au fait que le médicament est injecté directement dans les bronches et le soulagement vient immédiatement au moment de l'utilisation.

  • L'apport en oxygène humidifié est un remède supplémentaire pour soulager l'essoufflement.

Si l’état de l’enfant est aggravé par l’intoxication, la fièvre, une déshydratation est possible. Dans ce cas, le traitement est complété par l'administration intraveineuse de solutions salines, de vitamines et d'hormones.

  • Selon les indications, ils sont traités avec des antibiotiques, des antihistaminiques, des médicaments mucolytiques.
  • Si la température continue jusqu'à 38 ° C, il n'est pas nécessaire de la réduire. Cela permet au corps des enfants de déclencher des processus immunitaires et de faire face à la maladie.
  • Vibro et physiothérapie sont des traitements supplémentaires.

Commencez le traitement après avoir réduit la température corporelle à des valeurs normales.

  • L'acupression est l'une des méthodes les plus rapides pour arrêter l'obstruction.
  • En cas d'exacerbations fréquentes (plus de 4 fois par an), il est recommandé de suivre un traitement annuel en sanatorium et en spa dans les stations pulmonaires.

Important: il est contre-indiqué de prendre des médicaments qui atténuent le réflexe de toux, avec bronchite obstructive.

Prévention

  • vaccinations contre les principales maladies infectieuses infantiles selon le calendrier de vaccination;
  • traitement opportun et adéquat de tous les foyers d’infection du système respiratoire;
  • élimination du contact avec des facteurs environnementaux nocifs;
  • protection contre la pénétration de corps étrangers dans les voies respiratoires;
  • Évitez les changements brusques de température et d'humidité de l'air inhalé;
  • durcissement progressif du corps.

Si un enfant est malade une fois avec une bronchite obstructive, il y a un risque de rechute. Par conséquent, il est nécessaire de disposer de moyens permettant d’arrêter rapidement les premiers symptômes chez les enfants.

Vidéo: bronchite obstructive chez un enfant - Ecole du Docteur Komarovsky

Une bonne prévention consiste à rester dans les grottes de sel.Le climat marin naturel a un effet réparateur, donnant une dynamique positive en cas de problèmes immunitaires.Le premier consiste à renforcer le système immunitaire général.. Deuxièmement, le corps est complètement saturé en oxygène microélémentaire, ce qui en fait la barrière invisible différentes maladies respiratoires, à la fois chez les enfants et les adultes.