Asthme bronchique - symptômes et traitement, signes chez l'adulte

L'asthme bronchique est l'une des maladies chroniques les plus répandues parmi la population de la planète. L'asthme est une question traitée ou non ouverte. Même si nous considérons qu’à l’heure actuelle, il est diagnostiqué à un stade précoce et que les méthodes de traitement actuelles sont utilisées.

Qu'est-ce que l'asthme? Il s'agit d'une maladie inflammatoire des voies respiratoires constamment présente qui s'accompagne toujours d'hyperréactivité bronchique.

Les principaux symptômes de l'asthme sont une suffocation ou une gêne respiratoire sous la forme d'une toux paroxystique et / ou d'une respiration sifflante et d'un essoufflement. En raison de la production excessive de mucus, d'œdèmes inflammatoires et de spasmes, la paroi de la bronche s'épaissit et sa lumière se rétrécit. Grâce à une bronche aussi étroite, les échanges gazeux avec l'environnement sont insuffisants, ce qui entraîne les symptômes caractéristiques de l'asthme.

Plus de 250 millions d'adultes et d'enfants de notre planète souffrent d'asthme bronchique et leur nombre augmente chaque année. La maladie peut être exacerbée et est fatale. Dans les pays industrialisés, l'incidence est nettement plus élevée que dans les pays sous-développés.

La maladie commence généralement à un âge précoce. Environ 50% des enfants, avec un traitement approprié, se débarrassent de l'asthme à l'âge adulte. Comprendre comment traiter l’asthme vous permettra, avec l’aide de votre médecin, de gérer quotidiennement ses symptômes en toute confiance.

Causes de l'asthme

Qu'est ce que c'est Les raisons pour lesquelles un adulte ou un enfant a une maladie d'asthme bronchique ne sont pas entièrement comprises. Le développement de l'asthme allergique repose sur le mécanisme pathogénique de l'hypersensibilité de type immédiat (réponse immunitaire dépendante des IgE). Dans la plupart des cas, la maladie se développe en raison de l'hypersensibilité du corps aux stimuli externes. La cause de l'asthme chez les enfants de plus de 3 ans est, dans la plupart des cas, un allergène inhalé.

Actuellement, la nature inflammatoire chronique de cette maladie a été prouvée, de sorte que la sécrétion de mucus dans les voies respiratoires est augmentée, ce qui perturbe la production d'un certain nombre de substances biologiquement actives. Une autre raison importante - infections fréquentes et inflammation des organes respiratoires, se développant sous l'influence de virus, de bactéries, etc.

Environ le tiers des enfants malades souffrent d'asthme d'origine héréditaire. L'émergence de formes allergiques provoque différents allergènes - poussière de maison, pollen, bactéries, virus, champignons. Souvent, on diagnostique chez les patients des allergies à plusieurs allergènes différents.

Formes et diplômes

L'asthme est divisé en formes en fonction de la cause de l'apparition, ainsi que des degrés, en fonction des symptômes cliniques.

  1. Allergique - sa présence est associée à un allergène établi;
  2. Non allergique - associé à des facteurs non allergiques, tels que des modifications hormonales;
  3. Mixte (combine les caractéristiques des deux formes ci-dessus).

En fonction de la gravité de l'évolution, l'asthme bronchique est divisé en trois degrés:

  1. Légère - les symptômes d'exacerbation de la maladie se manifestent environ une ou deux fois par mois et disparaissent rapidement, souvent sans traitement;
  2. Moyenne (exacerbation principalement la nuit, attaque pas plus de cinq fois par an, accompagnée de symptômes bénins);
  3. Une maladie grave implique des mesures d'urgence immédiates. Exacerbation fréquente de la maladie, la présence constante de symptômes, la performance est sévèrement limitée, troubles du sommeil, altération significative de la fonction respiratoire selon la spirométrie.

Selon l'étendue de la maladie, les symptômes de la maladie et les méthodes de traitement varieront.

Symptômes d'asthme bronchique

Pour le tableau clinique de l'asthme bronchique, des symptômes tels qu'une insuffisance respiratoire sous forme d'essoufflement et de toux sont caractéristiques. Ces symptômes chez l’adulte et l’enfant se manifestent après le contact avec l’allergène.

Dans la très grande majorité des cas, une personne adopte une position spécifique lors d’une attaque, comme si elle facilitait une inspiration douloureuse et en particulier une expiration.

Une crise d'asthme commence par une sensation d'essoufflement et une toux sèche et douloureuse, la respiration devient bourdonnante, l'expiration est retardée. Les sifflets peuvent augmenter avec une respiration profonde. Un symptôme fréquent est une toux paroxystique, généralement sèche ou avec un petit caillot d'expectorations légères à la fin de la crise.

Sous l'action de la drogue, l'attaque est réversible. Les formes légères peuvent être tenues indépendamment. Si elles ne sont pas traitées, les crises deviennent fréquentes et prolongées. Un long mépris de la pathologie devient la cause d'un asthme irréversible.

Les principaux signes d'asthme chez l'adulte et l'enfant:

  • essoufflement grave;
  • oppression thoracique;
  • crises d'asthme - un sentiment que vous n'avez pas assez d'air;
  • toux très fréquente, particulièrement forte la nuit;
  • beaucoup d'asthmatiques ont une respiration sifflante;

La plupart des patients présentent les premiers symptômes de l'asthme à un âge précoce: environ la moitié des patients de moins de 10 ans et environ un tiers à 40 ans. Il convient de noter que toutes les personnes ne manifestent pas également l'asthme bronchique - les symptômes et le traitement de la pathologie dépendent directement des raisons qui provoquent l'apparition de la maladie.

Traitement de l'asthme bronchique

Actuellement, le traitement des patients souffrant d'asthme bronchique comprend un traitement planifié dans la phase aiguë, un traitement d'urgence visant à arrêter l'attaque, ainsi qu'un traitement dans la phase de rémission.

Le traitement médicamenteux de l'asthme bronchique comprend l'utilisation de médicaments tels que:

  • glucocorticoïdes sous forme d'inhalation;
  • Cromons (Intal, Tayled);
  • antagonistes des récepteurs de type leucotriène (Accolate, singulier);
  • les xanthines (aminophylline);
  • anticorps monoclonaux ("Xolar").
  • adrenomimetics.
  • les expectorants sont également utilisés pour améliorer la décharge des expectorations et autres aides.

En tant que traitement, des médicaments de thérapie de base sont utilisés, affectant le mécanisme de la maladie, à travers lequel les adultes la contrôlent, ainsi que des médicaments symptomatiques qui n'affectent que les muscles lisses de l'arbre bronchique et arrêtent une attaque d'asphyxie.

Le régime alimentaire pour l'asthme implique l'exclusion du régime alimentaire des aliments susceptibles de provoquer une réaction allergique. Soulignez l'utilisation de légumes frais, de viande, de poisson et de produits laitiers (en l'absence d'allergie).

Lors d’une crise d’asthme, suivez un plan d’action prédéterminé. Pour soulager une crise, il est nécessaire de prendre un médicament bronchospasmolytique à l'aide d'un inhalateur et de fournir de l'air frais aux poumons. Si l'inhalation n'a pas fonctionné et que l'attaque n'est pas terminée, il est nécessaire d'appeler de toute urgence l'équipe d'ambulances.

À l'heure actuelle, la médecine a fait un pas en avant dans les principes et les méthodes de traitement de l'asthme bronchique, ce qui peut à terme aider à guérir l'asthme pour toujours.

Comment traiter les remèdes traditionnels contre l'asthme bronchique

Il est impossible de guérir complètement une maladie aussi complexe que l'asthme bronchique, mais affaiblir les crises, les raccourcir, relève du pouvoir de chaque patient. Il convient de rappeler que les remèdes traditionnels peuvent constituer un danger pour la santé. Par conséquent, avant de les appliquer, il est recommandé de consulter un médecin.

  1. Écraser la racine de gingembre pour obtenir environ 400 grammes de la poudre finie, il faut insister 2 semaines sur 1 litre d’alcool, en agitant de temps en temps. Filtrer la teinture obtenue et prendre 2 fois par jour pour une cuillère à café.
  2. Broyer la propolis et la verser avec de l'alcool dans un rapport de 1: 4. Laisser infuser 7 jours sans oublier de mélanger 1 fois par jour. Filtrer le mélange et après une journée, ils commencent à prendre 10 gouttes 3 fois par jour, 30 minutes avant un repas. Cours: 2 mois d’admission, 1 repos, puis répétez.
  3. Vous avez besoin d’hysope d’herbe hachée, il faut la verser dans un thermos et verser de l’eau bouillante. Par litre d'eau, prendre 4 c. cuillères d'hysope. Après une heure, vous pouvez boire, pré-filtrer. Prenez la salle à manger avant de vous coucher et le matin 30 minutes avant le premier repas. Le cours dure 10 jours, puis il est répété.
  4. Prenez un pot qui vaut 250 grammes d'aloès, puis ajoutez 500 grammes de vin et 350 grammes de miel. Mélanger et brasser pendant 9 à 10 jours au réfrigérateur. Après la teinture résultante doit être filtré et presser les feuilles. Les 3 premiers jours, prenez une cuillère à soupe 3 fois par jour, puis réduisez la dose à une cuillère à thé. Un point important - les feuilles d’aloès ne peuvent pas être arrosées pendant 14 jours, avant l’élagage, puis essuyez simplement la poussière, sans la laver sous le robinet.

De telles méthodes peuvent être efficaces par rapport aux principales manifestations de la maladie, mais la médecine alternative ne fournit pas non plus de réponse à la question de savoir comment guérir complètement l’asthme.

Prévention de l'asthme

La prévention des maladies devrait commencer dès la petite enfance. Si les membres de la famille ont une prédisposition à l'apparition d'allergies, la prévention de l'asthme est simplement nécessaire. Avec un problème existant, il est nécessaire de traiter et d'éliminer correctement les allergènes, ce qui contribue à stabiliser l'évolution de la maladie et à réduire le risque d'exacerbations.

Asthme bronchique cause de la maladie

L'asthme bronchique est une maladie chronique des voies respiratoires caractérisée par un rétrécissement des voies respiratoires dû à des irritants, accompagnés d'attaques d'asphyxie. En raison de la production excessive de mucus dans l'asthme, la circulation normale de l'air est perturbée, ce qui complique le processus respiratoire.

Qui est touché?

L'asthme bronchique est une maladie courante qui touche les personnes de tout âge et de tout groupe social. Les enfants sont les plus susceptibles de contracter la maladie, qui "résoudra" plus tard le problème (environ la moitié des malades). Ces dernières années, on a observé une augmentation constante de l’incidence dans le monde entier, en raison du nombre considérable de programmes de lutte contre l’asthme, aux niveaux mondial et national.

Les enfants plus jeunes et les garçons souffrent davantage d'asthme.

Enfants adolescents - le pourcentage de malades est égal.

Résidents des villes - les leaders (plus de sept pour cent). Les villageois souffrent beaucoup moins - moins de cinq pour cent.

Chez les patients asthmatiques, la capacité de travail est réduite et un handicap survient souvent, du fait que le processus inflammatoire chronique forme une sensibilité aux allergènes, aux divers stimuli chimiques, à la fumée, à la poussière, etc. en raison de la formation de poches et de bronchospasmes, car au moment de l'irritation, il se produit une production accrue de mucus bronchique.

Symptômes d'asthme bronchique

Les principaux symptômes de la maladie comprennent:

  • toux douloureuse constante, aggravée la nuit, après l'effort, dans l'air froid;
  • essoufflement sévère, souvent accompagné de la peur qu'il soit impossible d'exhaler;
  • sifflement bruyant;
  • crises d'asthme.

Si l'asthme est grave, le patient est obligé de respirer par la bouche lors d'une crise, contractant les épaules, le cou et le torse. Lorsque vous inhalez un rétrécissement des voies respiratoires, il est plus facile d'inspirer que d'expirer, car l'inspiration est plus facile pour le corps, l'heure d'expiration et les muscles thoraciques sont mieux adaptés à ce mouvement. L'expiration est un mouvement passif: pour l'expiration, une personne n'a pas besoin de faire d'effort, car ses muscles ne sont pas adaptés pour éliminer l'air, en particulier si les voies respiratoires sont rétrécies. Lorsque le bronchospasme dans les poumons reste de l'air, il gonfle. Par conséquent, un symptôme chronique apparaît chez les patients chroniques - "pigeon chest". Dans les formes sévères d’asthme bronchique aigu, le sifflement n’est pas observé pendant la respiration, car une personne ne peut pas respirer avec un allaitement maternel complet ni expirer.

Types de maladies et causes

Un grand nombre de facteurs provoquants sont à l'origine du développement de l'asthme.

Le principal mécanisme de déclenchement est une augmentation de la réactivité bronchique, qui se développe suite à une réaction allergique.

Il est de coutume de séparer les deux formes principales de la maladie:

Le stade initial de la maladie sous ces deux formes est différent. Les autres étapes sont similaires.

Forme atopique

Formé dans le contexte d'une réaction allergique, lorsque l'immunité détecte un allergène et que l'organisme commence à émettre en réponse à des substances qui interagissent avec le composant allergique. La présence dans le corps humain de ces substances, qui sont des anticorps, indique une sensibilisation. Nous interagissons tous partout avec un grand nombre d'allergènes, mais tous les organismes ne déclenchent pas un mécanisme de défense contre l'asthme.

Les principaux facteurs de formation de l'asthme atopique

Il y a deux tels facteurs:

  • prédisposition génétique;
  • caractéristiques physiologiques.

Caractéristiques du cours de l'asthme forme atopique

Cette forme d'asthme se caractérise par une réaction quasi instantanée à un allergène. En l'absence d'un facteur gênant, il n'y a pas de plaintes.

  • poussière plate;
  • le pollen;
  • les poils d'animaux;
  • produits chimiques;
  • un peu de nourriture.

Attention! La forme atopique de l'asthme affecte souvent les jeunes enfants, chez qui elle peut être associée à l'eczéma, à l'urticaire et aux allergies nutritionnelles. Les parents doivent comprendre que la raison en est une défaillance du système immunitaire de l’enfant. Les parents doivent faire attention aux symptômes caractéristiques et consulter leur médecin.

Au cours du processus et en l'absence de traitement, des modifications surviennent dans les bronches, ce qui perturbe leur travail et contribue à une augmentation multiple du risque d'infection. Une forme d'asthme infectieuse et allergique se développe.

Recommandation du docteur. Le diagnostic "d'asthme bronchique" nécessite une surveillance régulière par un thérapeute et un allergologue.

La tendance aux réactions allergiques et à la présence de maladies respiratoires, telles que la sinusite chronique, l’inflammation de l’oreille moyenne et les polypes nasaux, est étroitement liée à l’asthme bronchique. Les personnes souffrant d’allergies diverses et ayant des antécédents d’asthme bronchique se réveillent souvent la nuit à cause de crises d’asthme, perdent leur capacité de travail et ont besoin d’un traitement plus sévère avec des médicaments puissants pour réduire les symptômes.

Forme allergique infectieuse

Le mécanisme de déclenchement de la maladie est une infection chronique du système respiratoire, car cette forme de la maladie est diagnostiquée chez l'adulte et beaucoup moins souvent chez l'enfant. Les microorganismes pathogènes et les processus inflammatoires conduisent à la pathologie des bronches, leur structure anatomique et leurs fonctions changent, à savoir:

  • il y a une augmentation de la quantité de tissu musculaire;
  • tissu conjonctif;
  • il y a une diminution progressive du diamètre interne des bronches;
  • réaction pathologique aux facteurs irritants augmente.

Tous ces changements entraînent une perturbation du processus respiratoire. Au bout d'un certain temps, les manifestations allergiques se rejoignent et se forment sous l'influence de modifications du travail de l'immunité locale. L'asthme se caractérise par le fait que le mécanisme de défense fonctionne séparément de tout l'organisme et n'est pas réglementé par celui-ci. La maladie dure depuis de nombreuses années, et les périodes de rémission sont remplacées par des exacerbations au cours desquelles de nombreuses pathologies des organes respiratoires se rejoignent. La forme allergique infectieuse est souvent associée à une obstruction pulmonaire chronique et à une bronchite chronique.

Drogue asthme

Il est d'origine exclusivement allergique et est attribué par les médecins d'un groupe spécial - l'asthme médical. La raison de ce développement est l'abus d'un certain groupe de drogues. L'utilisation prolongée d'un médicament, par exemple l'aspirine ordinaire, peut modifier toutes les fonctions du corps et conduire au développement de la maladie. Comment ça se passe? Les tissus du corps accumulent une certaine substance, ce qui, au fil du temps, provoque une diminution de la lumière bronchique. Pour clarifier le diagnostic et la détermination de cette substance, il est nécessaire de consulter un allergologue expérimenté. Il semblerait que tout soit simple: la substance cessera de s'accumuler et les symptômes disparaîtront. Mais il devient nécessaire de déterminer s'il existe une forme héréditaire de la maladie. Les chercheurs ont maintenant établi le facteur génétique comme fondamental pour qu'une personne puisse développer une forme atopique de la maladie. Si les membres de la famille souffrent d’asthme, il est possible de prévenir la maladie de l’enfant en prenant des mesures rapides.

Asthme cardiaque

Ce groupe comprend les crises qui surviennent périodiquement chez les personnes souffrant d'insuffisance cardiaque et atteintes de maladies chroniques appropriées. L'asthme cardiaque n'appartient pas à d'autres types de la maladie, il ne diminue pas la lumière des bronches. La respiration souffre d'une maladie cardiaque.

C'est important! Il existe des facteurs provoquant l’attaque de toute forme de la maladie, dont beaucoup ne se rendent pas compte.

Une aggravation peut:

  • les conditions météorologiques changeantes (notamment les changements extrêmes de la température ambiante);
  • divers arômes utilisés dans la préparation des produits (exhausteur de goût - glutamate monosodique);
  • expériences psycho-émotionnelles (rires, larmes, stress, joie, anxiété, chants, pleurs);
  • divers produits cosmétiques (parfums, déodorants, savons, gels, fixatifs, crèmes, etc.);
  • reflux acide (pour les maladies du tractus gastro-intestinal).

Diagnostiquer l'asthme chez l'adulte

La maladie est classée par le médecin sur la base d'un examen externe du patient, d'une anamnèse et de recherches. À la déclaration du diagnostic il faut considérer:

  • fréquence des crises;
  • les symptômes;
  • résultats de recherche (volume expiratoire maximal en 1 seconde, débit expiratoire maximal).

Attention! L'autotraitement d'une maladie aussi grave est inacceptable! Une personne souffrant d'asthme bronchique doit être surveillée en permanence par un médecin et subir des examens réguliers. L'adaptation du traitement est effectuée par le médecin traitant en fonction de l'état de santé d'un stade de la vie donné.

Quelles études sont menées sur l'asthme bronchique et comment sont-elles réalisées?

Pour un diagnostic précis, des tests sont effectués:

Spirométrie. Nécessaire pour l'analyse de l'haleine. La personne teste l'air avec force dans un appareil spécial: un spiromètre qui mesure le taux expiratoire maximal.

Radiographie thoracique. Recherche nécessaire prescrite par un médecin pour identifier les maladies associées. De nombreuses maladies respiratoires présentent des symptômes similaires à ceux de l'asthme.

Traitement de l'asthme bronchique

L'équipement médical est utilisé pour traiter l'asthme. À l'heure actuelle, des inhalateurs spéciaux ont été développés pour soulager une crise d'asthme et la prise soudaine d'une pilule. En plus des dispositifs médicaux, une correction du mode de vie est nécessaire, ce qui peut réduire le risque d'attaque plusieurs fois.

Inhalateurs anti-inflammatoires pour l'asthme. Ces fonds sont destinés au traitement des processus inflammatoires causés par l'asthme. La composition des inhalateurs comprend des stéroïdes, qui ont un minimum d’effets secondaires, à condition que les fonds soient bien utilisés. Un inhalateur est une "ambulance" indispensable pour le patient, car il est capable, lorsqu'il est libéré dans les poumons, affecte presque instantanément les voies respiratoires et arrête l'attaque. Il est nécessaire de demander en détail au médecin traitant comment utiliser correctement l'inhalateur et de toujours garder l'agent avec vous. Malgré les progrès de la médecine moderne, aucun moyen de guérir complètement l'asthme n'a encore été inventé, mais les principaux pharmacologues du monde ont mis au point des médicaments asthmatiques de haute qualité qui facilitent la vie du patient et lui permettent de mener une vie normale et de continuer à travailler. Dans le monde entier, diverses sociétés, clubs et groupes de soutien de personnes souffrant d'asthme sont organisés, dans lesquels le patient peut recevoir des conseils, de l'aide et du soutien.

Asthme bronchique et billet d'avion

Pendant le vol dans l'avion, la possibilité d'une attaque augmente. Cela est dû à l'excitation, au changement de situation, à la congestion dans la cabine.

En cas d’asthme bronchique sévère, vous devez consulter votre médecin avant de prendre des hormones corticostéroïdes quelques jours avant le voyage prévu. Assurez-vous d'avoir avec l'inhalateur pour le "premiers secours".

En cas de transmission concomitante de maladies telles que l'emphysème, la bronchite chronique, la pneumonie ou les voies respiratoires supérieures, une consultation avec un médecin est nécessaire avant le vol. Sinon, il vaut mieux s'abstenir de la fuite. Vous pouvez utiliser de l'oxygène, si votre médecin vous le recommande (généralement utilisé pour les maladies pulmonaires chroniques). Le problème doit être résolu à l'avance avec la compagnie aérienne.

Attention! Vous ne pouvez pas voyager en avion avec un pneumothorax présumé (air dans la cavité pleurale) et immédiatement après une chirurgie des poumons.

Hygiène et asthme bronchique

La croissance constante des patients souffrant d'asthme bronchique dans le monde a donné lieu à une théorie sur la cause de ce problème grave. À la naissance, une personne moderne est déjà protégée contre un grand nombre d'agents pathogènes différents et se trouve dans un environnement artificiel qui ne permet pas au système immunitaire de "s'activer" correctement.

Des scientifiques ont appris des résultats intéressants au cours de la recherche: certaines maladies des voies respiratoires inférieures affaiblissent les manifestations de l'asthme bronchique et des infections des voies respiratoires supérieures, mais peuvent au contraire activer le mécanisme de défense contre la maladie.

C'est important! Vous ne pouvez pas prendre d'antibiotiques à des personnes de tout âge sans la nomination d'un médecin qualifié ayant une vaste expérience de toute maladie et de la moindre augmentation de la température corporelle! Les antibiotiques destinés aux personnes prédisposées à une réponse immunitaire allergique et qui risquent de développer un asthme ne sont pas bons, mais diaboliques. En changeant la microflore intestinale, ces médicaments réduisent les propriétés protectrices du corps.

Prévention

Les mesures préventives efficaces n'existent pas.

Prévisions

En général, à l’heure actuelle, malgré l’absence de médicaments qui éliminent complètement le problème, il n’ya pas de pronostic favorable grâce aux médicaments modernes qui atténuent les symptômes.

Asthme bronchique. Causes, symptômes, types, traitement et prévention de l'asthme

Asthme - maladies respiratoires de différentes étiologies, dont le principal symptôme est la suffocation. Il y a l'asthme bronchique, cardiaque et dyspeptique.

Dans l'article d'aujourd'hui, nous examinerons l'asthme bronchique, ses causes, ses symptômes, ses formes, sa gravité, son diagnostic, son traitement, ses remèdes populaires et sa prévention. Et à la fin de l'article ou sur le forum, nous discuterons de cette maladie. Donc

Qu'est-ce que l'asthme bronchique?

L'asthme bronchique est une maladie inflammatoire chronique du système respiratoire dont les principaux symptômes sont les suivants: attaques d'essoufflement, toux et parfois suffocation.

Le terme "σθμα" (asthme) de la langue grecque antique est littéralement traduit par "essoufflement" ou "respiration lourde". Pour la première fois, des enregistrements de cette maladie se trouvent à Homère, Hippocrate

Les symptômes de l'asthme bronchique se manifestent après des effets négatifs sur les cellules et les éléments cellulaires (éosinophiles, mastocytes, macrophages, cellules dendritiques, lymphocytes T, etc.) de l'organisme des voies respiratoires de divers facteurs pathologiques, tels que les allergènes. En outre, l'hypersensibilité du corps (cellules) à ces facteurs contribue au rétrécissement des voies respiratoires - à la lumière des bronches (obstruction bronchique) et au développement de mucus abondant en eux, qui perturbe la circulation normale de l'air et aux principales manifestations cliniques - respiration sifflante, toux, sentiment congestion thoracique, essoufflement, difficulté à respirer, etc.

Les crises d'asthme bronchique sont le plus souvent activées la nuit et tôt le matin.

La cause de l'asthme est une combinaison de facteurs externes et internes. Facteurs externes - allergènes (poussière de maison, gaz, vapeurs chimiques, odeurs, air sec, stress, etc.). Les facteurs internes sont des désordres du système immunitaire, du système endocrinien et du système respiratoire, qui peuvent être congénitaux ou acquis (par exemple, l'hypovitaminose).

Les causes les plus courantes d'asthme sont l'allergie à la poussière, le travail dans des endroits fortement odorants (produits chimiques ménagers, parfums), le tabagisme.

Épidémiologie

Selon les statistiques de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le nombre de patients asthmatiques bronchiques représente entre 4 et 10% de la population mondiale. Les pourcentages les plus élevés concernent les résidents du Royaume-Uni, de la Nouvelle-Zélande et de Cuba, principalement en raison de la flore locale ainsi que de la concentration élevée d'allergènes transférés dans ces zones par les masses d'air océanique. En Russie, le pourcentage de morbidité chez les adultes peut aller jusqu'à 7% et celui des enfants jusqu'à 10%.

Une augmentation de l'incidence de l'asthme a été constatée depuis le milieu des années 1980. Les raisons de la détérioration de la situation environnementale - pollution de l'air par les produits pétroliers, détérioration de la qualité des aliments (OGM), ainsi qu'un mode de vie sédentaire.

Le premier mardi de mai, depuis 1998, l’OMS a créé la Journée mondiale de l’asthme, organisée sous les auspices de l’Initiative mondiale sur l’asthme bronchique (Initiative mondiale pour l’asthme, GINA).

Asthme bronchique. CIM

CIM-10: J45
CIM-9: 493

Causes de l'asthme

Les causes de l'asthme sont très diverses et leur nombre est assez important. Cependant, comme indiqué précédemment, ils sont tous divisés en 2 groupes - externe et interne.

Causes externes de l'asthme

La poussière. La poussière domestique contient un grand nombre de particules et de micro-organismes: particules de peau mortes, laine, produits chimiques, pollen de plantes, acariens et leurs excréments. Toutes ces particules de poussière, en particulier les acariens, sont des allergènes connus qui, lorsqu'ils sont libérés dans un arbre bronchique, provoquent des crises d'asthme bronchique.

Mauvaise situation environnementale. Les médecins disent que les habitants des zones industrielles, les villes où règnent une grande quantité de fumée, les gaz d'échappement, les vapeurs nocives, ainsi que les personnes vivant dans des régions au climat froid et humide, souffrent d'asthme plus souvent que les habitants des villages et des régions au climat sec et chaud..

Activité professionnelle. Un pourcentage accru de personnes asthmatiques parmi les travailleurs de l'industrie chimique, maîtrisant les matériaux de construction (notamment le plâtre, les cloisons sèches, la peinture, le vernis), les travailleurs dans des locaux mal ventilés et pollués (bureaux, entrepôts), les instituts de beauté (travaillant avec des ongles, peignant cheveux).

Le tabagisme L'inhalation systématique de fumée de tabac et de mélanges à fumer entraîne l'apparition de modifications pathologiques de la muqueuse respiratoire. Les fumeurs souffrent souvent de maladies telles que la bronchite chronique, l'asthme bronchique et le cancer.

Produits chimiques ménagers et produits de soins personnels. De nombreux nettoyants et détergents, ainsi que des produits de soins personnels (fixatif pour cheveux, eau de toilette, assainisseur d'air) contiennent des produits chimiques susceptibles de provoquer une toux, une suffocation et parfois un asthme.

Maladies du système respiratoire. Des maladies telles que la bronchite chronique, la trachéite, la pneumonie, ainsi que leurs agents responsables - l’infection - contribuent au développement de processus inflammatoires dans les muqueuses et à la perturbation des composants du muscle lisse du système respiratoire, obstruction bronchique.

Drogues La prise de certains médicaments peut également perturber l'activité normale de la colonne bronchique et entraîner des crises d'asthme, en particulier parmi ces médicaments, l'aspirine et d'autres médicaments d'un certain nombre de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

Le stress. Les situations de stress fréquentes, ainsi que l’incapacité de surmonter et de répondre de manière adéquate à divers problèmes sont sources de stress. Le stress contribue à l'affaiblissement du système immunitaire, ce qui empêche le corps de faire face aux allergènes et à d'autres facteurs pathologiques pouvant conduire au développement de l'asthme bronchique.

Puissance Il est à noter qu'avec une nutrition complète, principalement des aliments d'origine végétale, enrichis en vitamines et en oligo-éléments - fruits frais, légumes, jus, aliments avec un traitement thermique minimal, minimise l'hyperactivité du corps pour les allergènes, réduisant ainsi le risque de développer de l'asthme. De plus, cet aliment améliore le cours de l'asthme. En même temps, les aliments malsains et nocifs, ainsi que les aliments riches en protéines animales et en graisses, les glucides raffinés et facilement digestibles, aggravent l'évolution clinique de l'asthme et augmentent également le nombre d'exacerbations de la maladie. Les compléments alimentaires, tels que les sulfites, agents de conservation utilisés par de nombreux fabricants de vin et de bière, peuvent également provoquer des crises d'asthme.

Causes internes de l'asthme

Prédisposition héréditaire. Si les futurs parents souffrent d'asthme bronchique, il existe un risque d'apparition de cette maladie chez l'enfant, et peu importe l'âge après la naissance. Les médecins notent que le pourcentage d'asthme avec facteur héréditaire est d'environ 30 à 35%. Si le facteur héréditaire est établi, cet asthme est également appelé asthme bronchique atopique.

Troubles du système nerveux autonome (ANS) et des systèmes immunitaire et endocrinien.

Symptômes d'asthme bronchique

Les signes ou symptômes de l'asthme bronchique sont souvent similaires aux symptômes de la bronchite, de la dystonie végétative-vasculaire (VVD) et d'autres maladies, nous allons donc désigner les premiers et principaux signes de l'asthme bronchique.

C'est important! La nuit et tôt le matin, les crises d'asthme augmentent généralement.

Les premiers signes d'asthme

  • Essoufflement, surtout après l'exercice;
  • Sensation de poitrine, étouffement;
  • Toux, d'abord sèche, puis avec des expectorations claires;
  • Éternuement;
  • Respiration rapide et superficielle, avec un sentiment de difficulté à expirer;
  • Respiration sifflante en respirant, avec un sifflement;
  • L'urticaire;
  • Ortopnea (la patiente, assise sur un lit ou sur une chaise, s'accroche fermement à elle, ses jambes sont abaissées au sol, il lui est donc plus facile de prendre une grande respiration).

Aux premiers signes d'asthme, il est préférable de consulter un médecin, car même si les symptômes de la maladie apparaissent puis disparaissent d'eux-mêmes, cela peut conduire chaque fois à une évolution chronique complexe exacerbée. En outre, une assistance opportune mettra en garde contre les modifications pathologiques des voies respiratoires, qu'il est parfois presque impossible de transformer en un état de santé optimale.

Les principaux symptômes de l'asthme bronchique

  • Faiblesse générale, malaise;
  • Perturbation du rythme cardiaque (tachycardie) - le pouls pendant la maladie peut atteindre 90 battements / min. Et pendant une attaque, il augmente à 130 battements / min;
  • Respiration sifflante en respirant, avec un sifflement;
  • Sensation de poitrine, étouffement;
  • Maux de tête, vertiges;
  • Douleur dans la partie inférieure de la poitrine (avec crises prolongées)

Symptômes en cas de maladie grave

  • Acrocyanose et cyanose diffuse de la peau;
  • Coeur élargi;
  • Symptômes de l'emphysème des poumons - augmentation de la poitrine, affaiblissement de la respiration;
  • Changements pathologiques dans la structure de la plaque à ongles - clous fissurés;
  • Somnolence
  • Le développement de maladies mineures - dermatite, eczéma, psoriasis, rhinite (rhinite).

Classification de l'asthme bronchique

L'asthme bronchique est classé comme suit:

Selon l'étiologie:

  • asthme bronchique exogène - les crises d'asthme sont causées par l'ingestion d'allergènes dans les voies respiratoires (poussière, pollen de plantes, phanères d'animaux, moisissures, acariens);
  • asthme bronchique endogène - les crises d'asthme sont causées par des facteurs internes - air froid, infection, stress, exercice;
  • asthme bronchique de genèse mixte - les crises d'asthme sont causées par l'impact simultané sur le corps de facteurs externes et internes.

Par gravité

Chaque degré a ses propres caractéristiques.

Étape 1: asthme intermittent. Les crises d'asthme ne surviennent pas plus d'une fois par semaine et pendant une courte période. La nuit attaque encore moins, pas plus de 2 fois par mois. Le volume expiratoire maximal en première seconde de la manoeuvre en expiration forcée (VEMS) ou le débit expiratoire de pointe (VSP) est supérieur à 80% du rythme respiratoire normal. La dispersion de PSV est inférieure à 20%.

Étape 2: asthme persistant léger. Les attaques de la maladie se produisent plus d'une fois par semaine, mais pas plus d'une fois par jour. Attaques de nuit - 2-3 par mois. Les exacerbations sont révélées plus clairement - le sommeil du patient est perturbé, l'activité physique est inhibée. VEMS ou PSV, comme pour le premier degré - plus de 80%. La dispersion de PSV est de 20 à 30%.

Étape 3: asthme modéré persistant. Le patient est poursuivi par des accès presque quotidiens de la maladie. Les crises nocturnes sont également observées plus d'une fois par semaine. Le patient a perturbé son sommeil, son activité physique. VEMS ou PSV - 60-80% de la respiration normale, variation du PSV - 30% ou plus.

Étape 4: asthme persistant sévère. Le patient est suivi de crises d'asthme quotidiennes et de crises nocturnes plusieurs fois par semaine. L'activité physique est limitée, accompagnée d'insomnie. VEMS ou PSV - environ 60% de la respiration normale, propagation du PSV - 30% ou plus.

Formes spéciales d'asthme

Il existe également un certain nombre de formes spécifiques d'asthme bronchique, qui diffèrent par les processus cliniques et pathologiques du corps. Considérez-les.

Asthme bronchique atopique. La maladie se développe dans le contexte d'un facteur héréditaire.

Asthme bronchique induit par le reflux. La maladie se développe sur le fond du reflux gastro-oesophagien (GER) ou de l'inhalation (lumière de l'arbre bronchique) du contenu de l'estomac. En plus de l'asthme, pénétrer dans les voies respiratoires du contenu acide de l'estomac conduit parfois au développement de maladies telles que bronchite, pneumonie, fibrose pulmonaire, apnée du sommeil.

L'aspirine d'asthme bronchique. La maladie se développe en prenant des médicaments tels que - l'aspirine, ainsi que d'autres médicaments d'un certain nombre d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS).

Asthme bronchique effort physique. La maladie se développe sur le fond de l'activité physique, principalement après 5-10 minutes de mouvement / travail. Surtout les attaques sont activées après avoir travaillé dans l'air froid. Accompagné principalement de toux qui passe elle-même en 30 à 45 minutes.

Asthme professionnel. La maladie se développe lorsque vous travaillez dans des endroits pollués ou lorsque vous travaillez avec des substances qui dégagent une forte odeur / évaporation de produit chimique.

Asthme nocturne. Cette forme d'asthme n'est que la définition des poussées nocturnes de la maladie. Pour le moment, les causes de l'asthme nocturne ne sont pas entièrement comprises. Parmi les hypothèses avancées - la position couchée du corps, l'hypothermie, une influence plus active sur le corps des allergènes la nuit.

Toux asthme Elle se caractérise par une évolution clinique spécifique de la maladie - seule la toux est présente. Les symptômes restants sont absents ou sont présents, mais minimes. L'asthme bronchique sous forme de toux est observé principalement chez les enfants. Les symptômes sont généralement pires la nuit.

Diagnostic de l'asthme bronchique

Le diagnostic de l'asthme bronchique comprend les méthodes et caractéristiques d'examen suivantes:

  • Antécédents et plaintes du patient;
  • Examen physique;
  • Spirométrie (examen de la fonction de la respiration externe) - VEMS (volume expiratoire maximal par seconde), PSV (débit expiratoire de pointe), CVF (capacité vitale forcée des poumons);
  • Tests respiratoires avec bronchodilatateurs;
  • Une étude sur la présence de crachats (sécrétions bronchiques) et d'éosinophiles sanguins, de cristaux de Charcot-Leiden et de spirales de Kurshman;
  • Installation du statut allergologique (tests cutanés, conjonctivaux, par inhalation et nasaux, détermination des IgE totales et spécifiques, test radio-allergique);
  • Radiographie (radiographie) du thorax;
  • Tomodensitométrie (CT);
  • Électrocardiogramme (ECG);
  • PH-metry quotidien en cas de suspicion de reflux de l'asthme bronchique;
  • Testez avec une course de 8 minutes.

Traitement de l'asthme bronchique

Comment traiter l'asthme? Le traitement de l'asthme bronchique est un travail laborieux et à long terme, qui comprend les méthodes de traitement suivantes:

  • Le traitement médicamenteux, qui comprend une thérapie de base visant à soutenir et un traitement anti-inflammatoire, ainsi qu'une thérapie symptomatique visant à soulager les symptômes accompagnant l'asthme;
  • Exclusion des facteurs de développement de la maladie du patient (allergènes, etc.);
  • Régime alimentaire;
  • Renforcement général du corps.

Dans le traitement de l'asthme, il est très important de ne pas utiliser uniquement des moyens symptomatiques (soulagement à court terme de l'évolution de la maladie), par exemple les mimétiques bêta-adrénergiques («Ventolin,« Salbutamol »), le corps s'y est habitué et, avec le temps, l'efficacité de ces fonds s'est réduite et parfois même complètement absente, alors que des processus pathologiques continuent de se développer et qu'un traitement ultérieur, ainsi qu'un pronostic positif pour un rétablissement complet, deviennent plus complexes.

1. Traitement médicamenteux de l'asthme. Médicaments contre l'asthme

La thérapie de base de l'asthme bronchique affecte le mécanisme de la maladie, elle vous permet de la contrôler. Les médicaments de thérapie de base comprennent: les glucocorticoïdes (y compris par inhalation), les chromones, les antagonistes des récepteurs des leucotriènes et les anticorps monoclonaux.

Le traitement symptomatique peut affecter les muscles lisses de l’arbre bronchique, ainsi que soulager les crises d’asthme. Les médicaments symptomatiques comprennent les bronchodilatateurs: les β2-adrénomimétiques et les xanthines.

Envisager plus en détail les médicaments pour l'asthme bronchique...

Thérapie de base de l'asthme bronchique

Glucocorticoïdes. Utilisé dans le traitement de l'asthme léger et modéré, ainsi que dans la prévention des exacerbations de son évolution. Cette série d'hormones aide à réduire la migration des cellules éosinophiles et leucocytaires dans le système bronchique lorsqu'un allergène y pénètre, ce qui entraîne une diminution des processus pathologiques de la lumière des bronches et de l'œdème. De plus, les glucocorticoïdes ralentissent la progression de la maladie. Pour réduire les effets secondaires, les glucocorticoïdes sont utilisés par inhalation. Avec les exacerbations de la maladie, ils ne trouvent pas d'efficacité dans leur application.

Glucocorticoïdes pour l'asthme: Accolate, Singular.

Antagonistes des récepteurs aux leucotriènes (leucotriènes). Ils sont utilisés pour tous les degrés d'asthme, ainsi que dans le traitement de la bronchite chronique obstructive. Efficacité observée dans le traitement de l'aspirine bronchique à l'aspirine. Le principe d'action consiste à bloquer la connexion entre les cellules qui migrent dans l'arbre bronchique lorsqu'un allergène y pénètre et les médiateurs de ces cellules, ce qui conduit en fait à un rétrécissement de la lumière bronchique. Ainsi, le gonflement et la sécrétion des parois de l'arbre bronchique sont stoppés. Un inconvénient des médicaments d'un certain nombre d'antagonistes des récepteurs des leucotriènes est leur manque d'efficacité dans le traitement de l'asthme isolé, raison pour laquelle ils sont souvent utilisés en association avec des médicaments hormonaux (glucocorticoïdes), qui augmentent d'ailleurs l'efficacité de ces médicaments. Le prix élevé de ces fonds constitue également un inconvénient.

Antagonistes des récepteurs de leucotriènes dans l'asthme: zafirlukast («Accolate»), montelukast («Singular»), pranlukast.

Cromons. Ils sont utilisés pour les stades 1 (intermittent) et 2 (léger) de l'asthme bronchique. Peu à peu, ce groupe de médicaments est remplacé par des glucocorticoïdes inhalés (CSI), car les derniers avec le dosage le plus bas ont la meilleure efficacité et facilité d'utilisation.

Cromones pour l'asthme: cromoglycate de sodium ("Intal"), nédocromil sodique ("Tiled").

Anticorps monoclonaux. Il est utilisé dans le traitement de l'asthme bronchique à 3 stades (moyen) et 4 (sévère), avec asthme allergique. Le principe d'action consiste en une influence spécifique et en un blocage de certaines cellules et de leurs médiateurs en cas de maladie. L'inconvénient est la limite d'âge de 12 ans. Pour les exacerbations de la maladie ne s'applique pas.

Anticorps monoclonaux dans l'asthme: Xolar, Omalizumab.

Immunothérapie spécifique aux allergènes (ASIT). Est une méthode traditionnelle de traitement de l'asthme bronchique exogène chez les patients âgés de 5 à 50 ans. ASIT est basé sur la traduction de la réponse immunitaire d'un organisme à un allergène d'un type Th2 à un type Th1. Simultanément, une réaction allergique est inhibée et l'hypersensibilité du tissu de la lumière bronchique à l'allergène diminue. L’essence du traitement ASIT est l’introduction progressive, à certains intervalles de temps, d’une petite dose d’allergènes. La dose augmente progressivement, produisant ainsi une résistance du système immunitaire aux éventuels agents allergiques, tels que les acariens, souvent contenus dans les poussières domestiques. Parmi les allergènes injectés, les acariens, le pollen des arbres et les champignons ont gagné le plus de popularité.

Traitement symptomatique de l'asthme bronchique

β2-adrenomimetics (beta-adrenomimetics) à action brève. Ils constituent le groupe d'agents les plus efficaces (bronchodilatateurs) pour l'élimination des exacerbations et des crises d'asthme bronchique, sans limiter le groupe d'âge des patients. L'effet le plus rapide (de 30 à 120 minutes) et entraînant moins d'effets indésirables est observé sous la forme par inhalation de mimétiques bêta-adrénergiques. Bien protège contre le bronchospasme sur le fond de l'effort physique.

Adrénomimétiques β2 à action rapide pour l'asthme: salbutamol ("Ventolin", "Salamol Steri-Neb"), terbutaline ("Bricanil"), fénotérol ("Berotec").

β2-adrenomimetiki (beta-adrenomimetiki) à action prolongée. Utilisé pour soulager les crises d'asthme et ses exacerbations, ainsi que leur fréquence. Des décès ont été observés lors de l'utilisation de médicaments à base de salmétérol, pour le traitement de l'asthme avec complications respiratoires. Les médicaments à base de formotérol sont plus sûrs.

Adrénomimétiques β2 à action prolongée pour l'asthme: salmétérol («Serevent»), formotérol («Oxis», «Foradil»), indacatérol.

Xanthines Utilisé pour le soulagement d'urgence des crises d'asthme, mais principalement dans les cas où il n'y a pas d'autres médicaments, ou pour améliorer l'efficacité des mimétiques bêta-adrénergiques. Cependant, les β2-adrenomimetics remplacent progressivement les xanthines, qui étaient utilisées auparavant. L'efficacité de l'utilisation simultanée de xanthines, par exemple, les médicaments à base de théophylline, ainsi que les corticostéroïdes inhalés ou le CBCS, a été remarquée. Les xanthines sont également utilisées pour éliminer les crises d'asthme de jour et de nuit, améliorer la fonction pulmonaire, réduire le dosage d'hormones dans l'asthme sévère chez les enfants.

Xanthins dans l'asthme: “Teopek”, “Teotard”, “Théophylline”, “Euphyllinum”.

Inhalateurs pour l'asthme bronchique

Les inhalateurs pour l'asthme sont de petits inhalateurs (de poche) capables de délivrer rapidement le médicament actif d'asthme au bon endroit dans le système respiratoire. Ainsi, l'outil commence à affecter le corps le plus rapidement possible, ce qui permet dans certains cas de minimiser les attaques aiguës avec toutes les conséquences qui en résultent. Parmi les inhalateurs pour l'asthme, on distingue les agents suivants:

Glucocorticoïdes inhalés (IGCC): non halogénés (budésonide (Benacort, Budenit Steri-Neb)), ciclésonide (Alvesco), chlorés (dipropionate de béclométhasone (Becotidus, Beaclazon Eco), corps de furéton furetone). ")), Fluorés (azmort, acétonide de triamcénolone, flunisolide, propionate de fluticasone).

Adrénomimétiques b2: à courte durée d'action («Ventolin», «Salbutamol»), à longue durée d'action («Bérotec», «Serevent»).

Cholinolytics: Atrovent, Spiriva.

Cromons: Intal, Tayled.

Préparations combinées: "Berodual", "Seretid", "Symbicort". Ils ont un effet très rapide sur l'asthme qui soulage l'asthme bronchique.

Autres médicaments pour le traitement de l'asthme bronchique

Médicaments expectorants. Aide à réduire la viscosité des expectorations, à desserrer les bouchons de mucus et à éliminer les expectorations des voies respiratoires. L'efficacité est notée par l'utilisation de médicaments expectorants par inhalation.

Expectorants: Ambroxol, Codelac Broncho.

Agents antibactériens (antibiotiques). Utilisé avec une combinaison d'asthme et de maladies infectieuses du système respiratoire (sinusite, trachéite, bronchite, pneumonie). Les antibiotiques sont contre-indiqués chez les enfants de moins de 5 ans. Les antibiotiques sont sélectionnés sur la base du diagnostic, en fonction du type d'agent pathogène.

Parmi les antibiotiques, on peut noter: "tétracycline", "érythromycine" (avec infection à mycoplasmes), pénicilline et céphalosporine (avec infection à streptocoques).

2. Traitement non médicamenteux de l'asthme bronchique

Élimination des facteurs de risque d'asthme

L'élimination des facteurs contribuant au risque de développement et d'exacerbation des crises d'asthme bronchique est sans aucun doute l'une des étapes fondamentales du traitement de cette maladie. Les facteurs de risque pour le développement de l'asthme bronchique, nous avons déjà examiné au début de l'article, dans le paragraphe Causes de l'asthme bronchique ”, donc nous les énumérons ici brièvement.

Facteurs contribuant au développement de l'asthme: poussières (domestiques et de rue), acariens, pollen végétal, oxydes d'azote (NO, NO2), oxydes de soufre (SO2, O3), monoxyde de carbone (CO), oxygène atomique O, formaldéhyde, phénol, benzopyrène, poils d'animaux, fumée de tabac et mélanges pour fumeurs (tabagisme y compris passif), maladies infectieuses (grippe, infections respiratoires aiguës, SRAS, sinusite), certains médicaments ("Aspirine" et autres AINS), filtres à air contaminés, produits chimiques ménagers (produits de nettoyage et de nettoyage) et cosmétiques (fixatifs, parfums), celle avec des matériaux de construction (plâtre, carton, plâtre, peinture, vernis), etc.

Spéléothérapie et halothérapie

La spéléothérapie est une méthode de traitement de l'asthme et d'autres maladies des organes respiratoires, basée sur le séjour prolongé du patient dans une pièce dans laquelle le microclimat des grottes karstiques naturelles est présent, dans laquelle l'air contient des sels et d'autres minéraux qui ont un effet bénéfique sur les organes respiratoires.

L'halothérapie est en fait un analogue de la spéléothérapie. La seule différence est que l'halothérapie implique un traitement avec de l'air "salé".

Dans certaines stations, ainsi que dans certains lieux de santé, il existe des salles spéciales entièrement recouvertes de sel. Les séances dans les grottes de sel soulagent l'inflammation des muqueuses, inactivent les agents pathogènes, augmentent la production d'hormones par le système endocrinien, diminuent le contenu en immunoglobulines dans le corps (A, G, E) et bien plus encore. Tout cela conduit à une augmentation de la période de rémission et contribue également à réduire la dose de traitement médicamenteux pour l'asthme.

Régime alimentaire pour l'asthme bronchique

Le régime alimentaire pour l'asthme contribue à accélérer le processus de traitement et augmente également le pronostic positif pour le traitement de cette maladie. En outre, le régime alimentaire vous permet d’exclure du régime les aliments à forte allergénicité.

Quoi ne pas manger dans l'asthme: produits à base de poisson, fruits de mer, caviar, viandes grasses (volaille, porc), viandes fumées, aliments gras, œufs, légumineuses, noix, chocolat, miel, tomates, sauces à base de tomates, aliments à base de levure, agrumes (oranges, citron, mandarines, pomelo, pamplemousses), fraises, framboises, cassis, abricot, pêche, cantaloup, alcool.

Quelle devrait être une utilisation limitée: produits de boulangerie à base de farine de haute qualité, pain, sucre et sel, produits laitiers (lait, crème sure, fromage cottage).

Ce que vous pouvez manger avec l'asthme: céréales (avec beurre), soupes (sans prétention), poulet, saucisses et saucisses allégées (pain du docteur), pain de seigle, pain au son, biscuits à l'avoine ou au galet, salades de fruits et de légumes, compotes, eau minérale, thé, café (si il a de la caféine).

Diet - 4-5 fois / jour, sans trop manger. La cuisine est préférable pour un couple, mais vous pouvez cuisiner, mijoter, cuire au four. Ne manger que sous forme de chaleur.

Avec un traitement thermique minimal, l’aliment perd moins l’apport en vitamines contenues dans l’aliment, car De nombreuses vitamines sont détruites lorsqu'elles sont exposées à de l'eau bouillante ou simplement à de l'eau. Un excellent appareil électroménager est un double chaudière, qui prend en compte de nombreuses caractéristiques du régime alimentaire, non seulement pour l'asthme, mais également pour de nombreuses autres maladies.

Prévisions

Le pronostic pour le traitement de l'asthme bronchique est positif, mais dépend en grande partie de la mesure dans laquelle la maladie est détectée, du diagnostic approfondi, de l'exécution exacte par le patient de toutes les prescriptions du médecin traitant et des limites des facteurs pouvant provoquer des attaques de la maladie. Plus le patient s'auto-traite longtemps, moins le pronostic du traitement est favorable.

Traitement des remèdes populaires contre l'asthme bronchique

C'est important! Avant d'utiliser des remèdes populaires pour le traitement de l'asthme bronchique, assurez-vous de consulter votre médecin.

Traitement de l'asthme de l'eau (méthode du Dr. Batmanghelidzha). L’essence du traitement consiste à utiliser de l’eau selon le schéma suivant: 2 tasses 30 minutes avant un repas et 1 tasse 2,5 heures après un repas. De plus, vous devez boire de l'eau tout au long de la journée pour vous désaltérer. L'eau peut être alternée, d'abord salée (½ c. À thé de sel de mer par 2 l d'eau), puis décongelée, l'eau bouillie ne peut pas être utilisée. L'efficacité augmente avec la position de plusieurs cristaux de sel marin sous la langue après avoir bu de l'eau, ainsi qu'avec l'apport supplémentaire de complexes vitaminiques. Pour faciliter les attaques, vous pouvez mettre une pincée de sel sous la langue, puis boire un verre d'eau. Le traitement n'est pas autorisé à l'utilisation de boissons alcoolisées et contenant de la caféine. Le traitement médicamenteux est préservé.

Gingembre Râpez environ 4-5 cm de racine de gingembre séchée et remplissez-la d'eau froide. Ensuite, chauffez le mélange au bain-marie jusqu'à ce qu'il commence à bouillir, puis couvrez le mélange avec un couvercle et faites bouillir le produit pendant environ 20 minutes. Ensuite, mettez de côté le récipient contenant l'agent, avec le couvercle bien fermé, et laissez-le infuser jusqu'à ce qu'il refroidisse. Prenez la décoction de racine de gingembre doit être sous une forme chauffée, 100 ml avant les repas. Il peut également être ajouté au thé.

Avec de fortes crises, vous pouvez utiliser du jus de gingembre. Pour ce faire, pressez-le dans du gingembre frais et dans 30 g de jus, ajoutez une pincée de sel et buvez un remède. Au coucher, un mélange de 1 cuillère à soupe est également bénéfique. cuillères de jus de gingembre et de miel, qui peuvent être lavés avec une tisane ou de l'eau tiède.

En inhalation, vous pouvez utiliser l'huile essentielle de gingembre.

L'avoine Grattez et nettoyez 500 g de grains d’avoine, puis lavez-les soigneusement et ajoutez-les à un mélange bouillant de 2 litres de lait et de 500 ml d’eau. Couvrir la casserole avec un couvercle et cuire 2 heures à feu doux. Après avoir cuit, vous devriez avoir environ 2 litres de fonds. Ensuite, ajoutez 150 ml de bouillon, 1 cuillère à café de miel et 1 cuillère à café de beurre. Il est nécessaire de boire des moyens sur un estomac vide, chaud. Rangez l'outil au réfrigérateur. La durée du traitement est d'un an ou plus.

Lampe au sel. Comme cela a déjà été écrit, un peu plus tôt, dans le paragraphe «Traitement non médicamenteux de l'asthme bronchique», dans la lutte contre cette maladie, l'inhalation d'air salé a fait ses preuves. Pour ce faire, vous pouvez visiter les grottes de sel spéciales. Il est également possible d'installer une lampe à sel dans la chambre du patient, que l'on peut acheter dans les magasins d'articles ménagers. Si les ressources financières le permettent, vous pouvez aménager la salle de sel chez votre datcha. Pour ce faire, vous pouvez rechercher des programmes sur le réseau, ainsi que des vendeurs de sel gemme. L'halothérapie contribue non seulement au traitement de l'asthme, mais également à de nombreuses autres maladies, et renforce généralement le corps.

Prévention de l'asthme

Prévention de l'asthme comprend les recommandations suivantes:

- Essayez de choisir votre lieu de résidence et, si possible, des lieux de travail dans lesquels l'environnement est propre - loin des zones industrielles, de la construction et des grandes concentrations de véhicules;

- renoncer au tabac (y compris passif) et aux boissons alcoolisées;

- Effectuez un nettoyage humide à la maison et sur votre lieu de travail au moins 2 fois par semaine;

- N'oubliez pas que les plus grands collecteurs de poussière, puis les terrains de reproduction de la microflore pathogène sont les tapis naturels, les couettes et les oreillers en duvet, les filtres pour climatiseurs et aspirateurs, ainsi que les rembourrages pour meubles rembourrés. Si possible, changez la literie en synthétique, réduisez le nombre de tapis dans la maison, n'oubliez pas de nettoyer périodiquement les filtres du climatiseur et de l'aspirateur.

- Si la maison recueille souvent une grande quantité de poussière, installez un purificateur d'air;

- Ventilez la pièce où vous vivez / travaillez.

- évitez le stress ou apprenez à réagir de manière adéquate aux difficultés de la vie et à les surmonter;

- Essayez de privilégier dans les aliments les aliments enrichis en vitamines et minéraux;

- Au travail avec une forte teneur en poussière ou en gaz, porter des masques de protection et, si possible, les remplacer par un masque moins nocif;

- Réfléchis, tu devrais peut-être déjà abandonner la laque? Les déodorants, en passant, sont préférables d’utiliser un gel ou un liquide, mais pas les pulvérisateurs;

- Avez-vous un animal de compagnie préféré à la maison? Chat, chien, lapin ou chinchilla? Génial! Mais n'oublie pas de prendre soin d'eux. Il est préférable de peigner la laine délavée plutôt que celle que vous préférez dans tout l'appartement.

- Ne laissez pas les maladies respiratoires dériver;

- ne prenez vos médicaments qu'après avoir consulté un médecin;

- bouge plus, tempère;

- Mettez dans votre maison une lampe à sel, c’est à la fois un bon et un bon meuble;

- Essayez au moins une fois par an de vous reposer dans des endroits respectueux de l'environnement - en mer, à la montagne, dans les forêts.