Que faire si la respiration est difficile et la poitrine appuyée à droite, à gauche ou au centre?

La plupart des symptômes ne peuvent pas être interprétés sans ambiguïté. Chez deux personnes différentes, des manifestations similaires peuvent être le signe de conditions pathologiques différentes.

C’est pourquoi, si vous respirez fortement, si vous exercez une pression sur la poitrine, il n’ya pas assez d’air, vous devez contacter un spécialiste. Une telle condition peut signaler des diagnostics non dangereux, mais est parfois le héraut de maladies graves.

Que dit-il s'il appuie sur la poitrine?

La cage thoracique est une partie en forme de cône du corps, qui a une forme légèrement comprimée. Il contient les organes respiratoires, le muscle cardiaque, la glande thyroïde, etc.

En cas de pression dans la poitrine, les paramètres suivants sont importants:

  • localisation de la douleur;
  • la nature de la douleur;
  • la durée;
  • symptômes concomitants;
  • quelles sensations sont arrêtées;
  • après quoi la douleur s'intensifie, etc.

Au milieu

La localisation des sensations est une fonction de diagnostic importante. S'il appuie sur la poitrine au milieu, il peut alors parler de maladies telles que:

  1. Infarctus du myocarde. Les raisons pour lesquelles la pression dans la poitrine, est une forme de maladie coronarienne, conduisant à la nécrose du tissu musculaire du coeur. La cause principale de l'infarctus du myocarde est considérée comme un manque d'approvisionnement en sang.
  2. Dissection d'anévrisme aortique. Cette affection est la conséquence de modifications pathologiques de l'aorte, dues à diverses causes (processus athérosclérotiques ou inflammatoires, modifications héréditaires, traumatismes, etc.).
  3. Névralgie intercostale. L'hypothermie est la principale raison du développement de l'État. C'est une compression des racines nerveuses entre les côtes. N’est pas considérée comme une maladie dangereuse, mais entraîne un inconfort considérable et nuit à la qualité de la vie.
  4. Pathologie du système squelettique. Si le thorax est pressé, cela peut être une conséquence d'ostéochondrose, de sciatique, etc. Ces maladies affectent les os et le cartilage, entraînant l'apparition de sensations désagréables.
  5. Maladies rhumatismales. Les dommages aux articulations et aux os entraînent également une pression sur le sternum. Parmi ces pathologies figurent la polyarthrite rhumatoïde, les rhumatismes, etc.
  6. Tumeur. Si cela exerce une pression sur la poitrine, les causes peuvent être le développement d'une tumeur maligne ou bénigne. Dans certains cas, les métastases dans les cancers du poumon, du sein et de l'estomac peuvent germer, entraînant l'apparition de douleurs.
  7. La conséquence d'une blessure. Une douleur thoracique peut survenir lors de la chute, de la frappe ou de la déchirure des tissus. Dans certains cas, une blessure peut entraîner des conditions dangereuses, telles que la rupture du poumon.

Tableau 1. Particularités des pathologies conduisant à une douleur au centre de la poitrine

Douleur au sternum au milieu

La douleur à la poitrine est un symptôme courant de nombreuses pathologies. Le tableau clinique de chacune des maladies "cachées" possibles manifeste des symptômes caractéristiques. Une douleur thoracique au milieu devrait alerter toute personne. Les patients présentant des problèmes cardiaques, les vaisseaux sanguins afin d'éviter les conséquences les plus graves devraient contacter immédiatement les spécialistes avec des manifestations de malaise à la poitrine.

Pourquoi la poitrine au milieu fait mal

N'ignorez pas les symptômes qui causent le moindre inconvénient. La particularité de la sensation douloureuse dans le sternum est son caractère irradiant, ce qui complique la formulation d'un diagnostic précis. Les douleurs constantes dans la poitrine au milieu servent de motif pour demander de l'aide afin d'exclure des maladies graves d'organes et de systèmes vitaux.

Derrière le sternum au milieu redonne

Une douleur thoracique médiane, irradiant dans le dos, associée à un essoufflement, une arythmie, une pression artérielle basse peut indiquer une thrombo-embolie des artères pulmonaires. L'infarctus du myocarde a des signes identiques. La perturbation de l'œsophage se manifeste par une douleur à la poitrine au milieu en avalant des aliments. Le syndrome de la douleur, le site de localisation est concentré dans la poitrine et le dos, ainsi que des nausées, de la fièvre, signalent le développement de la cholécystite.

Douleur en mouvement

Un malaise aigu dans le sternum pendant le mouvement peut parler de la pathologie de l'œsophage, parfois de la présence de maladies oncologiques à des stades progressifs. La gêne ressentie lorsque vous vous déplacez du côté droit signale des problèmes d’épine dorsale sous forme de scoliose, spondylose. Douleur pressante dans le sternum au milieu, aggravée par le mouvement - symptôme d'une éventuelle crise cardiaque.

Douleur en inspirant

Les sensations intolérables émanant du plexus solaire - la névralgie intercostale - sont le signe de processus aigus et chroniques. Si vous avez mal au milieu de la poitrine en raison de la course, de l'inspiration, de la toux ou de l'éternuement, vous pouvez parler de compression ou d'irritation des terminaisons nerveuses qui vont de la colonne vertébrale aux côtes. Les causes de la maladie sont:

Après avoir fumé

La cage thoracique après avoir fumé pour plusieurs raisons: pulmonaire et extrapulmonaire. Les causes pulmonaires sont causées par des dommages à la fumée de tabac du tissu pulmonaire, des manifestations de bronchite chronique, d'asthme, d'oncologie pulmonaire. Extrapulmonary - indiquent des problèmes du système cardiovasculaire (angine de poitrine), du tube digestif (ulcère, gastrite), des os et des articulations.

Avec pression

Les effets mécaniques sur la poitrine sont un bon test de nombreuses maladies. Si, lorsque vous appuyez sur, le sternum du milieu fait plus mal et que la crise réapparaît, ces signes peuvent alors indiquer une inflammation de l'articulation costale-cartilagineuse. Dans le diabète, l’effet sur le sternum entraîne des sensations douloureuses dues à l’accumulation d’acide urique.

Après avoir vomi

La détérioration et la douleur aiguë après la libération de vomissements sont les symptômes d'une possible perforation (rupture) de l'œsophage. La douleur insupportable est complétée par une sensation de brûlure, il est difficile pour le patient de respirer, d'effectuer les mouvements d'amplitude minimale? Une telle confluence de circonstances nécessite une intervention chirurgicale immédiate afin d'éliminer la rupture et l'intoxication du corps.

Quand tousse

La sensation d'oppression qui enfonce le sternum au milieu de la toux est un signal d'alarme. Le manque d’attention des spécialistes peut avoir des conséquences très tristes. Les sensations cliniques derrière le sternum lors de la toux sont dues à des maladies du cœur, des vaisseaux sanguins et du système respiratoire. Cette image symptomatique est due à plusieurs autres raisons:

Types de douleur dans le sternum au milieu

L’état douloureux de la poitrine est l’un des symptômes avec lequel les patients font très souvent appel à des spécialistes. En cas de sensation de malaise, il convient dès que possible d'évaluer la gravité de la situation, de prendre les mesures nécessaires pour éliminer le syndrome douloureux et ses causes profondes. La nature de la douleur peut en dire long sur la gravité des processus pathologiques.

Pointu

Des échos de douleur aiguë perçant derrière le sternum apparaissent suite à une attaque d’angine de poitrine. La douleur entre la poitrine au milieu est si intense qu'il est difficile pour une personne de bouger. Pour soulager l'état du patient peut médicaments médicaments groupe nitroglycérine. Si les symptômes externes de la maladie ne sont pas prononcés mais qu'il existe une douleur permanente derrière le sternum, cela indique des modifications pathologiques du muscle cardiaque ou le développement de l'ostéochondrose.

Forte

La ceinture provoque une douleur intense au-dessous de la poitrine au milieu due à un ulcère gastrique, une pancréatite, une oncologie du pancréas et de l'estomac, une forte augmentation de la rate. Le syndrome douloureux «réfléchi» joue un rôle majeur. Ce fait a été peu étudié, faire un diagnostic précis de ces conditions est compliqué par de nombreux aspects et le traitement de la douleur irradiante est inefficace.

Pénible

Des douleurs éclatantes se produisent en raison de maladies du cœur et des poumons. Avec la maladie ischémique en éternuant, la toux douloureuse est temporaire. La cardialgie peut être un symptôme de nombreuses pathologies. Les causes neurologiques méritent une attention particulière. Une gêne derrière le sternum survient beaucoup plus souvent chez les personnes exposées à un stress et à des chocs constants.

En appuyant

L'inconfort derrière le sternum est causé par un spasme musculaire de la paroi de l'estomac. S'il se bloque dans le sternum au milieu à un moment donné, nous pouvons alors assumer la cause de la maladie. Quand un ulcère à l'estomac se produit après avoir mangé, accompagné de brûlures d'estomac, de vomissements. La présence de problèmes avec la bile et la vessie est décrite par des symptômes similaires. Les syndromes sont temporairement bloqués par des préparations spéciales, mais la maladie nécessite un traitement.

Vidéo: qu'est-ce qui fait mal et brûlure à la poitrine au milieu

La douleur à la poitrine peut être causée par un grand nombre de maladies différentes. Une différenciation claire des types de crises d'épilepsie ou de douleur constante permet de diagnostiquer les processus pathologiques aigus pouvant entraîner la mort et l'invalidité. Les causes les plus dangereuses de névralgie sont l’attaque cardiaque, la thromboembolie, la péritonite.

Le tableau clinique de ces maladies graves évolue très rapidement, le patient a besoin d’une hospitalisation urgente et d’une résolution chirurgicale du problème. La connaissance des principes de fonctionnement des systèmes internes du corps peut vous sauver la vie et vous protéger des conséquences négatives des diagnostics les plus déplaisants. Regardez la vidéo et soyez complètement armé!

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Pourquoi presser dans la poitrine au milieu et respirer fort?

Au moins une fois, tous ont ressenti une douleur à la poitrine. Étant localisées au centre du sternum, elles signalent souvent toute maladie. Les douleurs peuvent être très diverses: longues et rapides, aiguës et chroniques, coupantes et cérébelleuses, locales et généralisées. Ne pas en tenir compte ne vaut pas la peine, surtout si le syndrome douloureux se manifeste régulièrement.

Causes de la douleur

La compression de la poitrine et l'incapacité de prendre une respiration profonde sont généralement une source de préoccupation, car de tels états sont principalement associés à des pathologies cardiaques. En effet, la cause de la douleur réside souvent dans les problèmes cardiaques. Cependant, si la pression dans la poitrine est au milieu et qu'il est difficile de respirer, les symptômes peuvent indiquer une défaillance de l'activité de plusieurs systèmes du corps:

  • cardiovasculaire;
  • respiratoire;
  • ostéo-articulaire;
  • digestif.

La douleur dans la partie centrale de la poitrine avec différentes pathologies se manifeste différemment. Ils se posent:

  • redonner à la région - avec des arythmies, un essoufflement grave et une pression faible peuvent signaler une thromboembolie pulmonaire ou un infarctus du myocarde; lors de l'ingestion d'aliments - sur les changements négatifs dans l'activité de l'œsophage; à haute température et des nausées - sur la cholécystite;
  • pendant le mouvement - peut être un signe de la pathologie de l'œsophage, une crise cardiaque, parfois accompagnée de la progression d'une formation maligne;
  • pendant l'inspiration - un symptôme de processus aigus et chroniques (hypothermie, maladies du tractus gastro-intestinal, ostéochondrose, pleurésie);
  • après le tabagisme - manifestations de maladies pulmonaires (bronchite chronique, asthme, cancer du poumon), de pathologies cardiovasculaires (angine), de maladies des articulations, des os et du tractus gastro-intestinal (ulcère, gastrite);
  • au cours de l'action mécanique - peut indiquer des processus inflammatoires dans les articulations cartilagineuses des côtes, la présence de diabète;
  • après la libération de vomi - un signe d'une possible rupture de l'œsophage. Une douleur intense, accompagnée de brûlures, de difficultés respiratoires et de l'incapacité de faire le moindre mouvement, nécessite une intervention chirurgicale immédiate;
  • pendant la toux - peut être dû à des anomalies des vaisseaux sanguins, du cœur, du système respiratoire, des structures de la colonne vertébrale, accompagnées de certaines blessures.

Les douleurs de compression au centre du sternum doivent être étudiées par rayons X et électrocardiographie.

Douleur thoracique dans les pathologies cardiovasculaires

Les maladies cardiaques peuvent provoquer l'apparition de douleurs à la poitrine. Parfois, ils provoquent un léger inconfort et une sensation de tiraillement au centre de la poitrine. Mais souvent, la douleur serre la poitrine, en donnant à la mâchoire, au cou, à la ceinture scapulaire et aux membres supérieurs. Un tel état peut se manifester en quelques minutes, aggravé par un effort physique et décroissant au repos. Parfois, la douleur au milieu du sternum rend la respiration difficile. La douleur thoracique peut causer diverses pathologies du cœur et des vaisseaux sanguins:

  • infarctus du myocarde - une des formes cliniques d'ischémie du cœur nécessitant des soins médicaux urgents;
  • anévrisme aortique - une pathologie dans laquelle le sang pénètre entre les couches des parois des vaisseaux et les détruit progressivement;
  • péricardite - processus inflammatoires dans les tissus de la membrane muqueuse du coeur;
  • myocardite - inflammation du muscle cardiaque;
  • cardiomyopathie hypertrophique - la prolifération progressive des parois du muscle cardiaque;
  • l'angine est une manifestation de la maladie coronarienne;
  • embolie pulmonaire - obstruction des artères des poumons avec des caillots sanguins (caillots sanguins).

Angine de poitrine, crise cardiaque, ischémie

Une pression douloureuse, une sensation de brûlure se produit au milieu du sternum, se dilatant progressivement du côté gauche du corps et provoquant un manque d'air. Une telle douleur se manifeste généralement après un stress physique et psycho-émotionnel. Lorsque la respiration est difficile, il y a parfois une boule dans la gorge, provoquant une attaque de panique. Les peurs multiplient les états négatifs, provoquant l'asphyxie. Un quart d'heure après avoir pris de la nitroglycérine, la douleur disparaît généralement et l'état se stabilise.

L'infarctus du myocarde a les mêmes symptômes, mais ils sont beaucoup plus brillants. Les sensations de pression derrière le sternum apparaissent beaucoup plus fortes, presque toujours la peur de la mort. En cas de crise cardiaque, la douleur est prolongée, ne s’arrête pas au repos, les médicaments ne s’arrêtent pas.

La maladie coronarienne, qui combine crise cardiaque et angine de poitrine, peut être fatale. Les douleurs ischémiques sont intenses, caractérisées par des pressions, des coups de couteau. Parfois, la douleur causée par l'ischémie entraîne une perte de conscience et un état de choc.

Anévrisme aortique

La pathologie provoque l'expansion de la paroi aortique, dans laquelle s'accumule du sang stagnant. Progressivement, la paroi du vaisseau est stratifiée, formant deux lumières: la fausse et la vraie. Ils provoquent une compression du tronc aortique, perturbant la circulation sanguine. La douleur au centre de la poitrine acquiert en même temps un caractère pressant, brûlant, se propageant le long du vecteur de la dissection aortique. Il y a une sensation de lourdeur dans le coeur.

Cette pathologie ne provoque pas de motte derrière le sternum, mais une sensation d'étouffement au centre de la poitrine. Il peut y avoir une violation du rythme respiratoire. Les symptômes de la pathologie s’aggravent après toutes sortes de stress, crise hypertensive. Sans thérapie adéquate, ils progressent et sont capables de provoquer une issue fatale. Complications possibles d'un anévrisme aortique - choc, tamponnade cardiaque, collapsus, arrêt cardiaque soudain.

Myocardite

Le processus inflammatoire dans le muscle cardiaque peut être de nature bactérienne ou virale. Souvent, il se développe sur le fond d'une réaction allergique ou d'un rhumatisme, mais il peut aussi se manifester sans raison apparente. Au début, les signes sont invisibles, la douleur apparaît progressivement, des difficultés respiratoires. La fréquence cardiaque est perturbée, la température corporelle augmente, il devient difficile pour le patient de respirer. Souvent, le processus entre dans une forme chronique et coule par vagues.

Cardioneurose

La cardionévrose est un dysfonctionnement de l'activité cardiaque dans les troubles psychosomatiques. Accompagné de diverses douleurs au milieu de la poitrine: de mineur à aigu, prononcé. Souvent avec des douleurs prolongées de picotements, la poitrine est comprimée, comme dans un étau. Il n'y a pas de peur de la mort.

La nitroglycérine ne fonctionne pas dans ces circonstances. Les douleurs rétrosternales ne dépendent pas d'efforts physiques, mais peuvent être provoquées par des situations stressantes. Souvent accompagné de tachycardie, essoufflement. Parfois, transpiration accrue, états dépressifs, anxiété déraisonnable. La pathologie est inhérente aux femmes impressionnables. Sur l'ECG, des violations claires ne sont pas perceptibles, un traitement symptomatique.

Thromboembolie pulmonaire

Une douleur thoracique s'étendant jusqu'au dos, accompagnée d'arythmie, d'essoufflement et d'une pression artérielle basse peut indiquer une thromboembolie pulmonaire. La respiration est difficile en même temps, une toux avec des caillots de sang peut survenir. La douleur augmente pendant les respirations et les mouvements. Les signes de pathologie sont similaires aux symptômes de l’angine de poitrine, mais on observe souvent une cyanose cutanée dans la thromboembolie pulmonaire. L'utilisation de nitroglycérine pour les embolies n'apporte pas l'effet recherché. Un examen médical immédiat est requis.

Les manifestations de maladies cardiovasculaires accompagnées de douleurs à la poitrine sont des facteurs provoquants:

  • âge avancé (plus de 50 ans);
  • hypertension chronique;
  • pauvre hérédité;
  • tabagisme et abus d'alcool.

En cas de douleurs à la poitrine, une ambulance doit être appelée. Il supprimera l'électrocardiogramme et aidera à déterminer le lien entre la douleur et la présence de problèmes de nature cardiovasculaire.

Si vous ressentez une douleur intense au centre de la poitrine du patient, ne pouvez pas être laissé sans surveillance. Les mouvements forcés en essayant de prendre une pilule ou un verre d'eau peuvent entraîner des complications de la pathologie sous-jacente.

Premiers secours en cas de douleur au milieu de la poitrine

Les soins urgents dépendent de la cause de la douleur. Mais dans tous les cas, en cas de douleurs thoraciques sévères, afin de prévenir les complications des maladies cardiovasculaires, des soins d’urgence devraient être appelés. Avant son arrivée, vous devriez suivre les recommandations simples:

  • donnez au patient une position horizontale en levant la tête et en fournissant de l'air frais. Vous pouvez donner au patient des sédatifs;
  • toutes les sept minutes, vérifiez le pouls et la pression du patient. Donnez-lui de la nitroglycérine - à la condition que la pression ne chute pas au-dessous de la normale;
  • donnez au patient de l'aspirine - il réduira la coagulation sanguine et «soutiendra» la partie du muscle cardiaque affectée en cas d'infarctus du myocarde;
  • si le patient a perdu connaissance, faites-lui respirer de l'ammoniac;
  • si le patient est inconscient, que son pouls n'est pas palpable et qu'il n'y a pas de respiration, les manipulations de réanimation doivent commencer immédiatement. Frapper le poing au centre du sternum et agir sur la poitrine en effectuant un massage indirect du muscle cardiaque. Pratiquer simultanément la respiration artificielle. Le patient doit être placé sur une surface plane et dure.

Le traitement est effectué uniquement après avoir effectué des activités de diagnostic et uniquement sur rendez-vous d'un spécialiste qualifié.

Les manifestations douloureuses derrière le sternum peuvent être provoquées par des excès alimentaires ou, au contraire, par un jeûne prolongé.

Prévention de la douleur thoracique

Les causes les plus courantes de douleur compressive au milieu de la poitrine sont les problèmes cardiaques. Pour la prévention des maladies cardiaques devrait:

  • abandonner les mauvaises habitudes;
  • observer le régime quotidien;
  • marcher plus souvent;
  • faire des exercices;
  • bien manger;
  • maintenir un poids corporel optimal;
  • surveiller les indicateurs de la concentration de cholestérol dans le sang et de la pression artérielle;
  • le temps de traiter n'importe quelle maladie.

Avant de faire du sport sérieusement, vous devez consulter un médecin.

Les symptômes de la douleur dans le centre de la poitrine beaucoup. Mais la raison de leur apparition ne devrait être établie que par un médecin. Les douleurs thoraciques et leurs signes caractéristiques peuvent progresser rapidement et constituent souvent une menace pour la santé et la vie.

Causes et méthodes de traitement de la douleur thoracique, y compris pendant l'inspiration

Une douleur à la poitrine résultant de la respiration ou de la toux est dans la plupart des cas un signe de pathologie. Des troubles cardiaques, pulmonaires ou musculo-squelettiques du sein peuvent être douloureux. Chaque pathologie, en plus de la douleur, est accompagnée de symptômes supplémentaires.

Étant donné que différentes maladies nécessitent une approche thérapeutique différenciée, il convient de consulter un médecin afin qu’il puisse effectuer les diagnostics nécessaires.

La douleur thoracique à la respiration et à la toux a une origine différente. Toutes les maladies qui causent ce symptôme sont divisées en groupes:

  • maladie cardiaque;
  • maladie pulmonaire;
  • pathologie des os et des muscles du sein.

Les maladies provoquant des douleurs et une respiration lourde présentent certains symptômes. Cela vous permet de distinguer la pathologie au stade de l'inspection.

Séparément, une affection qui n'est pas une maladie mais qui provoque une douleur thoracique et l'inspiration est isolée. C'est la dystonie végétative. En plus de la douleur, une personne se plaint d'une boule dans la gorge, de difficultés à respirer, d'anxiété.

Avec la péricardite, la personne s'inquiète de la douleur sourde et arquée. Il est situé directement derrière le sternum et dans la moitié gauche de la poitrine. La douleur augmente avec les mouvements, en se penchant en avant et sur le côté. La survenue de ce symptôme est associée à un processus inflammatoire de la membrane cardiaque. La maladie est accompagnée de faiblesse, de fièvre.

L'angine de poitrine est un type de maladie coronarienne. La douleur au milieu de la poitrine est causée par un spasme vasculaire aigu. Se pose soudainement, a un caractère pressant. Une personne au moment de l'attaque devient difficile à respirer. Apparaît une peau pâle, une sueur froide et collante. L'attaque dure environ 15 minutes. La condition est facilitée par la prise de nitroglycérine.

Infarctus du myocarde - pathologie cardiovasculaire aiguë. C'est une condition mortelle. Les symptômes ressemblent à ceux de l'angine de poitrine, mais l'intensité de la douleur est beaucoup plus forte. La douleur ne passe pas dans les 15 minutes et n'est pas soulagée par la nitroglycérine.

Lorsque la pleurésie augmente avec la respiration. Ils sont localisés pas exactement au milieu de la poitrine, mais à gauche et à droite. Les symptômes additionnels de la pleurésie sont la toux sèche, la fièvre, une faiblesse générale. Lorsque la dyspnée survient.

La pneumonie est aiguë. Une personne s'inquiète d'une forte toux avec des expectorations, une lourdeur dans la poitrine, il devient difficile de respirer. Caractérisé par de la fièvre, un malaise grave, des frissons. La toux et la respiration profonde aggravent la douleur thoracique.

L’apparition d’une lourdeur du sternum associée à une toux chronique et à un malaise général est le signe d’une tumeur au poumon. Une personne perd l'appétit, perd du poids. Peau pâle, inquiète de la fatigue et de l'essoufflement.

La thromboembolie artérielle pulmonaire est une maladie mettant en jeu le pronostic vital. Un caillot de sang pénètre dans les artères pulmonaires par les veines des membres inférieurs. Soudain, il y a une douleur aiguë dans la poitrine, une toux avec des expectorations mousseuses. La pression artérielle est grandement réduite, le pouls est accéléré. La peau est d'abord pâle, puis acquiert une teinte bleuâtre.

Le syndrome de douleur myofasciale est caractérisé par une inhalation douloureuse. Aussi difficile à tourner sur les côtés et les pentes. Cette maladie est associée à la pathologie des tissus musculaires, ce qui rend leur contact très douloureux.

Les blessures à la poitrine sont presque toujours accompagnées de tendresse à la poitrine. Une personne gravement blessée a du mal à respirer et à bouger. Dans un état calme, ces sensations s'affaiblissent.

Pour déterminer la cause exacte de la douleur, un examen est nécessaire. Laboratoire et diagnostics instrumentaux usagés.

Tableau Méthodes de diagnostic de la douleur à la poitrine.

Que signifient respiration, lourdeur et douleur dans le sternum lors de l'inspiration?

Lorsque la douleur dans le sternum apparaît au centre, lors de l'inspiration, il est difficile de respirer - ce sont les symptômes qui inquiètent le plus les patients. Les premières associations avec des douleurs à la poitrine sont la peur associée à l’infarctus du myocarde. Cependant, il convient de rappeler que les causes de la douleur thoracique sont nombreuses et qu'elles ne sont pas toutes associées à une menace grave pour la vie et la santé. La dyspepsie est l’une des causes de la douleur thoracique.

La douleur et la lourdeur dans la poitrine peuvent être des symptômes de diverses maladies, pas toujours d'origine cardiaque.

Il convient de rappeler que la douleur thoracique peut être associée à un processus qui se produit également à l'extérieur. Ainsi, la douleur à la poitrine peut provenir des organes:

  • à l'intérieur de la poitrine, c'est-à-dire le cœur, l'aorte, l'artère pulmonaire, le médiastin, l'œsophage, le diaphragme, la trachée, les bronches et la plèvre;
  • dans le cou et la paroi thoracique, par exemple, les nerfs sensoriels, la moelle épinière, la colonne vertébrale, les muscles, les glandes thoraciques;
  • dans la cavité abdominale, comme l'estomac, le duodénum, ​​le pancréas, la vésicule biliaire.

Les causes les plus courantes de douleur et d'indisposition dans la poitrine et la respiration lourde sont les suivantes:

  • l'angine de poitrine;
  • infarctus du myocarde ou angor instable;
  • péricardite;
  • dissection aortique;
  • douleur dans la plèvre;
  • névralgie;
  • reflux gastro-oesophagien;
  • fissure de l'œsophage;
  • maladie de calculs biliaires;
  • ulcère peptique de l'estomac ou du duodénum;
  • troubles de la conduction ostéo-articulaire ou musculaire.

Afin de déterminer pleinement la cause des symptômes, il est nécessaire d’obtenir de nombreuses informations, telles que la nature de la douleur, le moment où elle se produit, les circonstances qui atténuent ou provoquent l’apparition de la douleur, l’emplacement exact et les autres symptômes qui l’accompagnent. Dans certains cas, un symptôme pour le médecin peut même être l’âge et le sexe du patient, sans parler des maladies associées.

Névralgie - douleur associée à des lésions nerveuses ou à une inflammation. Les nerfs périphériques transmettent les impulsions du corps au système nerveux central et inversement. La névralgie thoracique est une douleur associée à une lésion ou à une irritation d'un nerf situé dans cette zone.

Des douleurs au sternum peuvent survenir lors de l'arthrose de la colonne vertébrale, de lésions des côtes, de carences en vitamine B, etc. Les médicaments anesthésiques, la biostimulation au laser, les micro-éléments et les vitamines B sont utilisés dans le traitement des névralgies.

La névralgie dans la poitrine peut être le résultat de:

  • dépression rachidienne (par exemple arthrose);
  • irritation du nerf lors d'un rhume ou en raison d'un mouvement brusque;
  • blessures (comme une côte cassée);
  • carence en vitamine B;

l'inflammation du nerf périphérique (la cause principale de la douleur est la privation - une maladie infectieuse causée par le virus varicelle-zona; la douleur peut également persister après le passage de la maladie);

  • compression du nerf nerveux;
  • les maladies du tissu conjonctif, telles que le lupus érythémateux systémique, la polyarthrite rhumatoïde;
  • maladies vasculaires, telles que l'inflammation des artères;
  • lésions nerveuses toxiques (par exemple, monoxyde de carbone, métaux lourds, alcool, certains médicaments);
  • troubles métaboliques (diabète, urémie).

La douleur aiguë dans les névralgies survient au milieu du sternum, souvent aggravée au toucher, lors de l'inhalation. Les patients décident de brûlures et de douleurs atroces. La sévérité de la douleur varie - d'un léger inconfort à une très forte douleur qui entrave le fonctionnement normal.

La névralgie a la nature d'une attaque. S'il est associé à une pathologie de la colonne vertébrale, il peut être accompagné d'une douleur lors du contact avec les vertèbres de la région thoracique.

Névralgie thoracique traitée avec des analgésiques appartenant au groupe des analgésiques non stéroïdiens (AINS), à l'exception du diclofénac et du méloxicam. Il répond bien au traitement non conventionnel avec des analgésiques - anticonvulsivants (carbamazépine, gabapentine, phénytoïne) et des antidépresseurs tricycliques.

La lidocaïne (administrée par voie intraveineuse) et les analgésiques opioïdes sont utilisés pour lutter contre les douleurs aiguës au milieu de la poitrine. Sur place, vous pouvez utiliser des analgésiques, des patchs chauffants avec de la capsaïcine, un massage chaud. Une action utile peut apporter un traitement au laser.

En outre, il est recommandé aux patients d'enrichir le régime alimentaire avec des aliments contenant des vitamines B (ou de prendre ces vitamines), qui contribuent à la régénération des nerfs. Le traitement de la cause de la douleur - ostéoarthrose de la colonne vertébrale, élimination de la pression exercée sur le nerf, etc. joue un rôle important dans la lutte contre la douleur thoracique.

Le risque de névralgie pendant le zona peut être réduit en utilisant des glucocorticoïdes à petites doses. Des méthodes non traditionnelles, telles que la phytothérapie (camomille, écorce de saule) et l'acupuncture, sont utilisées pour aider à lutter contre les névralgies.

Causes de sensation comme si on appuyait sur la poitrine

Lorsqu'une pression dans la poitrine est déclenchée, une personne commence immédiatement à s'inquiéter d'une maladie cardiaque. En effet, la plupart des pathologies qui se manifestent avec un symptôme similaire sont dues à des lésions du myocarde ou du muscle cardiaque. Cependant, il existe de nombreuses autres raisons pour lesquelles il existe une douleur pressante à la poitrine: ostéoporose des côtes, maladies neurologiques, myopathies. Pour identifier la source de la douleur, nous recommandons l’algorithme de diagnostic différentiel de la pathologie décrit dans l’article.

Raisons principales

Squeezes dans la poitrine avec les maladies suivantes:

  • L'ostéochondrose de la colonne thoracique est une pathologie qui s'accompagne d'une diminution de la hauteur du segment de la colonne vertébrale et d'une atteinte du tronc nerveux. La compression nerveuse est accompagnée de douleurs douloureuses ou aiguës qui s'aggravent après l'exercice;
  • Le reflux gastro-oesophagien (rejet du contenu de l'estomac dans l'œsophage) survient après le repas. Quand il serre la poitrine en raison de contractions spasmodiques des muscles squelettiques de la paroi œsophagienne. La trachée passe près de l'organe, il est donc difficile de respirer dans cette pathologie;
  • névralgie intercostale - une conséquence de l'ostéochondrose des lésions thoraciques ou des côtes. Lorsque la maladie enflamme la fibre nerveuse en passant dans les espaces intercostaux. La douleur augmente avec les courbes prononcées dans le haut du torse. Il est difficile de respirer pendant la névralgie intercostale en raison de l'impossibilité d'expansion et de contraction de la paroi thoracique lors de mouvements respiratoires;
  • ulcère peptique et gastrite - maladies accompagnées d'une sécrétion accrue de suc gastrique au repos (avant les repas). Dans le contexte de la pathologie, le gaz s'accumule dans la cavité de l'estomac, conduisant à l'expansion de l'organe. L'augmentation de son volume s'accompagne d'une pression sur le diaphragme. Il est donc difficile pour le patient de respirer et une sensation de compression du cœur apparaît.
  • L'embolie pulmonaire est une maladie dangereuse caractérisée par un blocage de l'artère pulmonaire par un caillot sanguin (caillot sanguin) ou une embolie gazeuse. En pathologie, il y a une forte douleur à la compression. En l'absence de traitement rapide, l'embolie pulmonaire entraîne la mort.
  • attaques de panique dans lesquelles la douleur compressive est combinée à d'autres manifestations de la maladie: augmentation du rythme respiratoire, augmentation de la force des contractions cardiaques, des crampes et des contractions musculaires;
  • angine de poitrine - augmentation de la pression dans la poitrine due à une insuffisance cardiaque au cours de l'hypoxie myocardique. Le lien pathogénique de la maladie est un manque d'approvisionnement en sang dans le cas d'une lésion de l'artère coronaire avec thrombus ou d'une plaque athéroscléreuse. La maladie peut être le résultat d'un stress prolongé.
  • La dissection aortique est difficile à considérer comme la principale cause de douleur, car la probabilité de sa survenue ne dépasse pas 5%. Néanmoins, la pathologie est associée à la sensation d'étouffement au milieu de la poitrine. Les symptômes augmentent rapidement et, sans traitement, entraînent la mort.

Les raisons ci-dessus provoquent souvent une compression dans la poitrine à droite et au centre. Leur détection et leur traitement peuvent prévenir des complications graves. Cependant, l'algorithme de diagnostic doit prendre en compte d'autres causes de pathologie.

Pourquoi respirer est difficile

Pour décider pourquoi le patient a du mal à respirer avec une douleur à la poitrine à droite, les médecins doivent faire face à un grand nombre de conditions pathologiques. Pour déterminer la cause de la maladie, ils effectuent une série de tests de diagnostic:

  • demandant au patient de lever la main droite. Si, en même temps, une personne a le sentiment de serrer le cœur à droite, la maladie est probablement provoquée par des conditions neurologiques (attaques de panique, névralgies intercostales);
  • analyser le rythme cardiaque. S'il est accéléré, une maladie cardiaque ne peut être exclue. À ces fins, un ECG, une échographie du cœur et une consultation de cardiologue sont attribués après identification des résultats de recherche négatifs;
  • lorsque la poitrine est comprimée pendant la respiration, on peut supposer une tumeur du médiastin ou une pathologie des poumons. Dans une telle situation, la nomination de radiographie ou de fluorographie des poumons est rationnelle. Des symptômes tels que toux, crachats et fièvre le confirment;
  • se contracte juste après avoir mangé - un symptôme indique la pathologie de l'estomac ou de l'œsophage. Pour déterminer la cause de la douleur, une œsophagogastroduodénoscopie (FGDS) et un certain nombre d'études biochimiques (amylase, ALT, AST, bilirubine) sont prescrites;
  • si le haut du torse se comprime à droite en avalant, on peut supposer une laryngite. Pour déterminer la maladie, le médecin examinera la gorge et prescrira une consultation d'un oto-rhino-laryngologiste. Si vous pensez que la sinusite devra faire une radiographie des sinus paranasaux;
  • après une blessure, il est également difficile pour une personne de respirer. La fracture des côtes à droite est accompagnée de difficultés respiratoires.

Les causes de douleur dans la poitrine droite sont les plus courantes, mais d'autres facteurs étiologiques de la maladie ne peuvent être exclus. Pour les identifier, vous devez demander l'aide d'un médecin.

Causes de douleur à gauche

Si le thorax gauche est très douloureux et que vous respirez abondamment, le symptôme peut être dû aux raisons suivantes:

  • anévrisme aortique - un faisceau de membranes de vaisseaux avec accumulation de sang et compression des tissus environnants. La maladie est confirmée par une angiographie (examen radiographique des vaisseaux avec introduction d’un agent de contraste);
  • La cardiopathie ischémique (angine de poitrine) et l'infarctus du myocarde sont des maladies potentiellement mortelles. Avec eux, la poitrine se serre de sorte qu'il est difficile de respirer et que la peur surgit pour votre propre vie. Les sensations de douleur à gauche indiquent un volume important de muscle cardiaque;
  • ulcère peptique - si la pression dans la poitrine après avoir mangé. Dans la plupart des cas, la douleur est soulagée après la prise d'un antispasmodique (no-spa);
  • La pancréatite (inflammation du pancréas) provoque également une douleur intense au côté gauche de la paroi thoracique. Il est amélioré en prenant de la nourriture;
  • La hernie hiatale est caractérisée par une difficulté à respirer après avoir mangé. La pathologie est due à la perte de l'intestin dans la cavité thoracique par les points faibles du diaphragme (ouverture de l'œsophage);
  • maladies de la colonne vertébrale avec compression des racines nerveuses.

La liste des causes de douleur n'est pas définitive. Une longue liste de conditions pathologiques peut provoquer des sensations douloureuses du côté droit de la poitrine. Nous n'avons décrit que le plus fréquent d'entre eux.

Pourquoi se serre la poitrine au milieu

La douleur thoracique au milieu se produit dans toutes les conditions ci-dessus. Il y a un certain nombre de conditions pathologiques dans lesquelles il se contracte au milieu:

  • Les crampes musculaires surviennent lors d'efforts physiques, de stress et d'expériences nerveuses. Lors de la prise de myorelaxants (mydocalm), la pathologie disparaît indépendamment;
  • La déformation latérale de la colonne vertébrale (scoliose) peut comprimer les tissus mous situés dans la cavité thoracique. Quand cela peut être une atteinte aux structures des os et du cartilage et des nerfs. Une situation similaire est observée dans les cas de spondylarthrite ankylosante, d'ostéochondrose et de hernie discale.

Si une douleur intense au sternum survient après un effort physique et un stress nerveux, une pathologie neurologique ne peut être exclue.

Chez les enfants présentant des symptômes similaires, la gorge doit être vérifiée. Dans la laryngite, les végétations adénoïdes et la pharyngite, le nerf laryngé peut être enflammé. En même temps, il est tout à fait possible qu'un sentiment apparaisse qui comprime le sternum au milieu.

Que faire

Lorsque vous contractez la poitrine, procédez comme suit:

  1. Appelez une ambulance, car certaines causes de la maladie mettent la vie en danger.
  2. Prenez une position assise et essayez de vous détendre.
  3. Avec un angor stable, prenez un comprimé de nitroglycérine sous la langue.
  4. Essayez de respirer calmement et uniformément.

Ainsi, les facteurs étiologiques expliquant pourquoi le thorax éclate au centre, à droite et à gauche, sont nombreux. Déterminer la cause immédiate de la maladie ne peut être qu'un médecin. Ne vous soignez pas - c'est la vie en danger!

Pourquoi est-il difficile de respirer, pas assez d'air? Comprendre les causes de la douleur thoracique

Difficile à respirer, douleur à la poitrine, mais pourquoi? Quelle maladie a pris par surprise? Nous comprenons les principales causes de difficultés respiratoires et de douleurs thoraciques. Et si la douleur ne partait pas et qu'il n'y avait pas assez d'oxygène? Nous tenterons de répondre à ces questions et à d’autres dans l’article ci-dessous.

Quelles maladies provoquent un essoufflement et des douleurs au sternum?

L’apparition de symptômes tels que le manque d’air et des douleurs thoraciques peut prendre une personne par surprise. Le premier sentiment que vous pouvez ressentir dans cette situation est une crainte bien réelle pour votre vie. Dans de nombreux cas, il s’agit d’un signal très alarmant qui nécessite des soins d’urgence - il existe un certain nombre de processus pathologiques qui provoquent une gêne au niveau du sternum. Connaître les causes de la pathologie, c'est éviter le développement de maladies à temps.

  • pathologies du coeur et du système vasculaire;
  • maladies inflammatoires du larynx muqueux;
  • lésions du système nerveux périphérique;
  • pathologies des organes digestifs;
  • complications après un traumatisme.

Parmi les maladies les plus courantes dans lesquelles il y a une gêne dans le sternum et où il devient difficile de respirer, on peut distinguer les suivantes.

Manifesté par "brûlure", douleur thoracique constrictive. Sensations de pression sur toute la moitié gauche du corps - omoplate, épaule, bras.

  • sensation d'oppression dans la poitrine;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • respiration accrue et difficile;
  • l'apparition d'acouphènes;
  • accélérer ou ralentir la fréquence cardiaque.
  • normalisation de la circulation cérébrale à l'aide de glycine;
  • diminuer la pression artérielle - gouttes Farmadepina.
  • gêne périphérique dans la poitrine, aggravée par l'inhalation ou l'expiration ou lors des mouvements du torse;
  • apparition de "chair de poule" dans la poitrine - engourdissements de la peau et des muscles dus à des troubles circulatoires;
  • mobilité limitée du sternum.
  • médicaments anti-non stéroïdiens (non hormonaux) - Diclofénac sodique, ibuprofène;
  • relaxants (aide à soulager les spasmes musculaires) - Mydocalm, Baclofen;
  • Actovegin - améliore le processus de circulation sanguine du tissu nerveux.

En plus des médicaments, le massage ou l’acupuncture peut détendre les muscles et les tissus nerveux.

  • le spasme des muscles rachidiens éliminera les relaxants musculaires - clonazépam, tizanidine;
  • corticoster. médicaments - la dexaméthasone, la prednisolone soulagent les myalgies;
  • l'utilisation de patch de poivre dans les côtes.
  • antispasmodiques - Belastezin, No-shpa;
  • anticholinergiques - Gomatropine, méthyldiazide;
  • entérosorbants - Smekta, Enterosgel;
  • Prokinetics - Motilak, Ganaton.
  • médicaments antibactériens - Sumamed, Flemoksin;
  • antiseptique gargarisme. par des moyens - Bioparox;
  • anti-inhalation chlorhexidine
  • attaques de panique;
  • douleur à la poitrine lors de l'inhalation;
  • rougeur de la peau;
  • insuffisance respiratoire;
  • perte d'orientation.

Premiers secours en cas de douleur thoracique et d'essoufflement

Le tout premier événement que tout le monde devrait connaître est:

  1. Appelez l'équipe "Nelozlazhki" - par téléphone, il est important de décrire les symptômes cliniques.
  2. Adoptez une position confortable - inclinable (vous ne pouvez pas vous coucher sur le ventre ou le dos), essayez de vous calmer, libérez-vous de la panique, respirez de manière uniforme.
  3. En cas de pathologies cardiaques ou vasculaires, prenez un comprimé de nitroglycérine ou de Validol sous la langue.
  4. Si une personne malade s’évanouit, vous devez humidifier un coton-tige avec de l’ammoniac liquide et lui donner une bouffée d’air.
  1. Il est important de laisser le malade seul avec lui jusqu'à l'arrivée du médecin.
  2. Lorsque la cause de l’état pathologique est connue et que le médicament n’a pas éliminé l’attaque, vous ne devez pas différer l’appel de spécialistes qualifiés.
  3. En cas de blessure qui a provoqué une attaque d'étouffement ou une compression du sternum, il n'est pas nécessaire d'essayer de corriger vous-même les fractures, de tirer les blessures.
  4. Sans clarifier les causes de la douleur, vous ne devriez pas appliquer de bandages chauffants ni de compresses.

Il est important de se rappeler que dès que la douleur survient pendant l'inhalation et l'expiration, une sensation de lourdeur dans la poitrine et une faiblesse générale, il est nécessaire de procéder à un diagnostic complet des organes digestifs, de la respiration, du système cardiovasculaire et de la colonne vertébrale.

Pourquoi une pression sur la poitrine au milieu, dure, difficile à respirer: les raisons de ce qu'il faut faire

Au moins une fois dans leur vie, toutes les personnes, d'une manière ou d'une autre, ressentent une douleur à la poitrine. Des douleurs localisées au centre du sternum signalent souvent la présence de la maladie. Dans le même temps, la douleur et la pression dans la poitrine peuvent varier: longue et rapide, aiguë, chronique, coupante, cérébelleuse, locale, générale. Il est impossible de ne pas prêter attention à la douleur qui apparaît régulièrement dans la région du cœur.

Aujourd'hui, nous allons parler de:

  1. pourquoi parfois appuie sur la poitrine au milieu,
  2. pourquoi parfois il est difficile et difficile de respirer,
  3. quelles sont les causes de ces phénomènes
  4. ce que tu peux faire à la maison

Causes de la douleur: pourquoi une pression dans la poitrine au milieu, il est difficile et difficile de respirer?

La compression de la poitrine et l'incapacité de prendre une respiration profonde sont généralement une source de préoccupation, car de tels états sont principalement associés à des pathologies cardiaques. En effet, la cause de la douleur réside souvent dans les problèmes cardiaques. Cependant, si la pression dans la poitrine est au milieu et qu'il est difficile de respirer, les symptômes peuvent indiquer une défaillance de l'activité de plusieurs systèmes du corps:

  1. cardiovasculaire;
  2. respiratoire;
  3. ostéo-articulaire;
  4. digestif.

Squeezes dans le sternum

La douleur dans la partie centrale de la poitrine avec différentes pathologies se manifeste différemment. Ils se posent:

  1. redonner à la région - avec des arythmies, un essoufflement grave et une pression faible peuvent signaler une thromboembolie pulmonaire ou un infarctus du myocarde; lors de l'ingestion d'aliments - sur les changements négatifs dans l'activité de l'œsophage; à haute température et des nausées - sur la cholécystite;
  2. pendant le mouvement - peut être un signe de la pathologie de l'œsophage, une crise cardiaque, parfois accompagnée de la progression d'une formation maligne;
  3. pendant l'inspiration - un symptôme de processus aigus et chroniques (hypothermie, maladies du tractus gastro-intestinal, ostéochondrose, pleurésie);
  4. après le tabagisme - manifestations de maladies pulmonaires (bronchite chronique, asthme, cancer du poumon), de pathologies cardiovasculaires (angine), de maladies des articulations, des os et du tractus gastro-intestinal (ulcère, gastrite);
  5. au cours de l'action mécanique - peut indiquer des processus inflammatoires dans les articulations cartilagineuses des côtes, la présence de diabète;
  6. après la libération de vomi - un signe d'une possible rupture de l'œsophage. Une douleur intense, accompagnée de brûlures, de difficultés respiratoires et de l'incapacité de faire le moindre mouvement, nécessite une intervention chirurgicale immédiate;
  7. pendant la toux - peut être dû à des anomalies des vaisseaux sanguins, du cœur, du système respiratoire, des structures de la colonne vertébrale, accompagnées de certaines blessures.

Les douleurs de compression au centre du sternum doivent être étudiées par rayons X et électrocardiographie. Faites attention à une forte toux!

Douleur thoracique dans les pathologies cardiovasculaires

Les maladies cardiaques peuvent provoquer l'apparition de douleurs à la poitrine. Parfois, ils provoquent un léger inconfort et une sensation de tiraillement au centre de la poitrine. Mais souvent, la douleur serre la poitrine, en donnant à la mâchoire, au cou, à la ceinture scapulaire et aux membres supérieurs. Un tel état peut se manifester en quelques minutes, aggravé par un effort physique et décroissant au repos. Parfois, la douleur au milieu du sternum rend la respiration difficile. La douleur thoracique peut causer diverses pathologies du cœur et des vaisseaux sanguins:

  1. infarctus du myocarde - une des formes cliniques d'ischémie du cœur nécessitant des soins médicaux urgents;
  2. anévrisme aortique - une pathologie dans laquelle le sang pénètre entre les couches des parois des vaisseaux et les détruit progressivement;
  3. péricardite - processus inflammatoires dans les tissus de la membrane muqueuse du coeur;
  4. myocardite - inflammation du muscle cardiaque;
  5. cardiomyopathie hypertrophique - la prolifération progressive des parois du muscle cardiaque;
  6. l'angine est une manifestation de la maladie coronarienne;
  7. embolie pulmonaire - obstruction des artères des poumons avec des caillots sanguins (caillots sanguins).

Angine de poitrine, crise cardiaque, ischémie. Une pression douloureuse, une sensation de brûlure se produit au milieu du sternum, se dilatant progressivement du côté gauche du corps et provoquant un manque d'air. Une telle douleur se manifeste généralement après un stress physique et psycho-émotionnel. Lorsque la respiration est difficile, il y a parfois une boule dans la gorge, provoquant une attaque de panique. Les peurs multiplient les états négatifs, provoquant l'asphyxie. Un quart d'heure après avoir pris de la nitroglycérine, la douleur disparaît généralement et l'état se stabilise.

Infarctus du myocarde aigu. L'infarctus du myocarde a les mêmes symptômes, mais ils sont beaucoup plus brillants. Les sensations de pression derrière le sternum apparaissent beaucoup plus fortes, presque toujours la peur de la mort. En cas de crise cardiaque, la douleur est prolongée, ne s’arrête pas au repos, les médicaments ne s’arrêtent pas.

La maladie coronarienne, qui combine crise cardiaque et angine de poitrine, peut être fatale. Les douleurs ischémiques sont intenses, caractérisées par des pressions, des coups de couteau. Parfois, la douleur causée par l'ischémie entraîne une perte de conscience et un état de choc.

Anévrisme aortique. La pathologie provoque l'expansion de la paroi aortique, dans laquelle s'accumule du sang stagnant. Progressivement, la paroi du vaisseau est stratifiée, formant deux lumières: la fausse et la vraie. Ils provoquent une compression du tronc aortique, perturbant la circulation sanguine. La douleur au centre de la poitrine acquiert en même temps un caractère pressant, brûlant, se propageant le long du vecteur de la dissection aortique. Il y a une sensation de lourdeur dans le coeur.

Cette pathologie ne provoque pas de motte derrière le sternum, mais une sensation d'étouffement au centre de la poitrine. Il peut y avoir une violation du rythme respiratoire. Les symptômes de la pathologie s’aggravent après toutes sortes de stress, crise hypertensive. Sans thérapie adéquate, ils progressent et sont capables de provoquer une issue fatale. Complications possibles d'un anévrisme aortique - choc, tamponnade cardiaque, collapsus, arrêt cardiaque soudain.

Myocardite Le processus inflammatoire dans le muscle cardiaque peut être de nature bactérienne ou virale. Souvent, il se développe sur le fond d'une réaction allergique ou d'un rhumatisme, mais il peut aussi se manifester sans raison apparente. Au début, les signes sont invisibles, la douleur apparaît progressivement, des difficultés respiratoires. La fréquence cardiaque est perturbée, la température corporelle augmente, il devient difficile pour le patient de respirer. Souvent, le processus entre dans une forme chronique et coule par vagues.

Cardioneurose. Insuffisance cardiaque dans les troubles psychosomatiques. Accompagné de diverses douleurs au milieu de la poitrine: de mineur à aigu, prononcé. Souvent avec des douleurs prolongées de picotements, la poitrine est comprimée, comme dans un étau. Il n'y a pas de peur de la mort.

La nitroglycérine ne fonctionne pas dans ces circonstances. Les douleurs rétrosternales ne dépendent pas d'efforts physiques, mais peuvent être provoquées par des situations stressantes. Souvent accompagné de tachycardie, essoufflement. Parfois, transpiration accrue, états dépressifs, anxiété déraisonnable. La pathologie est inhérente aux femmes impressionnables. Sur l'ECG, des violations claires ne sont pas perceptibles, un traitement symptomatique.

Thromboembolie pulmonaire. Une douleur thoracique s'étendant jusqu'au dos, accompagnée d'arythmie, d'essoufflement et d'une pression artérielle basse peut indiquer une thromboembolie pulmonaire. La respiration est difficile en même temps, une toux avec des caillots de sang peut survenir. La douleur augmente pendant les respirations et les mouvements. Les signes de pathologie sont similaires aux symptômes de l’angine de poitrine, mais on observe souvent une cyanose cutanée dans la thromboembolie pulmonaire. L'utilisation de nitroglycérine pour les embolies n'apporte pas l'effet recherché. Un examen médical immédiat est requis.

Les manifestations de maladies cardiovasculaires accompagnées de douleurs à la poitrine sont des facteurs provoquants:

  1. âge avancé (plus de 50 ans);
  2. hypertension chronique;
  3. pauvre hérédité;
  4. tabagisme et abus d'alcool.

En cas de douleurs à la poitrine, une ambulance doit être appelée. Il supprimera l'électrocardiogramme et aidera à déterminer le lien entre la douleur et la présence de problèmes de nature cardiovasculaire.

Si vous ressentez une douleur intense au centre de la poitrine du patient, ne pouvez pas être laissé sans surveillance. Les mouvements forcés en essayant de prendre une pilule ou un verre d'eau peuvent entraîner des complications de la pathologie sous-jacente.

Premiers secours en cas de douleur au milieu de la poitrine

Les soins urgents dépendent de la cause de la douleur. Mais dans tous les cas, en cas de douleurs thoraciques sévères, afin de prévenir les complications des maladies cardiovasculaires, des soins d’urgence devraient être appelés. Avant son arrivée, vous devriez suivre les recommandations simples:

  1. donnez au patient une position horizontale en levant la tête et en fournissant de l'air frais. Vous pouvez donner au patient des sédatifs;
  2. toutes les sept minutes, vérifiez le pouls et la pression du patient. Donnez-lui de la nitroglycérine - à la condition que la pression ne chute pas au-dessous de la normale;
  3. donnez au patient de l'aspirine - il réduira la coagulation sanguine et «soutiendra» la partie du muscle cardiaque affectée en cas d'infarctus du myocarde;
  4. si le patient a perdu connaissance, faites-lui respirer de l'ammoniac;
  5. si le patient est inconscient, que son pouls n'est pas palpable et qu'il n'y a pas de respiration, les manipulations de réanimation doivent commencer immédiatement. Frapper le poing au centre du sternum et agir sur la poitrine en effectuant un massage indirect du muscle cardiaque. Pratiquer simultanément la respiration artificielle. Le patient doit être placé sur une surface plane et dure.

Le traitement est effectué uniquement après avoir effectué des activités de diagnostic et uniquement sur rendez-vous d'un spécialiste qualifié.

Les manifestations douloureuses derrière le sternum peuvent être provoquées par des excès alimentaires ou, au contraire, par un jeûne prolongé.

Prévention de la douleur thoracique

Les causes les plus courantes de douleur compressive au milieu de la poitrine sont les problèmes cardiaques. Pour la prévention des maladies cardiaques devrait:

  1. abandonner les mauvaises habitudes;
  2. observer le régime quotidien;
  3. marcher plus souvent;
  4. faire des exercices;
  5. bien manger;
  6. maintenir un poids corporel optimal;
  7. surveiller les indicateurs de la concentration de cholestérol dans le sang et de la pression artérielle;
  8. le temps de traiter n'importe quelle maladie.

Avant de faire du sport sérieusement, vous devez consulter un médecin.

Les symptômes de la douleur dans le centre de la poitrine beaucoup. Mais la raison de leur apparition ne devrait être établie que par un médecin. Les douleurs thoraciques et leurs signes caractéristiques peuvent progresser rapidement et constituent souvent une menace pour la santé et la vie.