Que signifie une douleur à la poitrine lors de l'inhalation?

La douleur thoracique lors de l'inspiration peut être le signe d'une pathologie grave du corps. Cette situation se produit à tout âge et constitue un motif d'inquiétude pour leur propre santé. Pour établir la cause exacte, il est nécessaire de subir un diagnostic et des tests de laboratoire.

Tableau clinique

Les sensations douloureuses résultant d'une respiration profonde peuvent avoir une localisation différente: à droite, à gauche ou au milieu du sternum. Il est important de décrire correctement au médecin la zone où le problème se fait sentir. Cela aidera à établir le diagnostic correct. La nature et l'intensité de la douleur se manifestent de différentes manières.

Parfois, il se produit sous l'effet d'effort physique, en marchant, en bougeant le corps ou en prenant une respiration très profonde.

En règle générale, la douleur est accompagnée d'autres symptômes:

  • difficulté à respirer;
  • augmentation de la température;
  • la faiblesse;
  • toux
  • essoufflement.

Un indicateur significatif pour le médecin sera la définition exacte de la nature de la douleur: douleur douloureuse, aiguë ou tirante, constante ou apparaissant avec certaines actions.

Causes possibles de douleurs à la poitrine lors de l'inhalation

  • Maladies du système cardiovasculaire

La douleur cardiaque est traditionnellement associée à la douleur lors de la respiration thoracique à gauche. Cela peut être une attaque d'angine sur le fond de la maladie coronaire. Il y a un spasme, serrant le sternum et donnant à l'épaule, le cou et le bras. La situation se complique de vertiges et de battements de coeur rapides. L'angine est provoquée par l'exercice, le stress, le froid et le vent.

La péricardite est une inflammation de la membrane cardiaque. La pathologie survient comme une complication après des maladies infectieuses. En raison de l'inconfort du côté gauche de la poitrine, le patient tente de ne pas respirer profondément, sa respiration devient superficielle.

  • Pathologie du système respiratoire

Maladies associées au système respiratoire, accompagnées d'une toux épuisante sévère, d'un essoufflement, d'une faiblesse, d'un manque d'air.

La douleur lors de la respiration au milieu de la poitrine est l’un des signes de pneumonie, de pleurésie ou d’oncologie pulmonaire. La pneumonie est la survenue d'un processus inflammatoire pathologique dans les poumons. Une cause fréquente d’inconfort est l’effet négatif des champignons, des virus ou des microbes. Les personnes à faible immunité, en particulier celles qui ont eu la grippe, ont été exposées à une hypothermie ou à un stress intense. Pour le traitement complexe des patients placés à l'hôpital.

La pleurésie est une inflammation de la muqueuse du poumon. La pathologie survient dans plusieurs cas:

  • complication après pneumonie, crise cardiaque, pancréatite;
  • La pleurésie infectieuse est causée par des champignons, des parasites, des bactéries (streptocoque, pneumocoque).

L'inflammation s'accompagne d'une accumulation de liquide entre les couches de la plèvre, d'une toux et d'une sensation de brûlure à la poitrine.

La douleur est vive et vive, elle s’intensifie avec une respiration profonde. Une biopsie pleurale et radiologique sera nécessaire pour le diagnostic.

Embolie pulmonaire - la pathologie se produit lorsqu'un thrombus est bloqué par une ou plusieurs artères alimentant le sang en sang. Couper le flux sanguin peut:

  • caillot gras;
  • caillot de sang;
  • cellules tumorales;
  • l'air

Une embolie est une maladie dangereuse qui entraîne souvent la mort. Il est donc impossible d'ignorer des symptômes tels que le manque d'air, une respiration sifflante à la poitrine et une douleur accompagnée d'une respiration profonde.

La respiration profonde provoque une gêne due à une tumeur dans les bronches ou les poumons. Cette maladie est accompagnée d'une toux persistante et de crachats avec du sang. En présence de tels signes ne peuvent pas être retardés avec une visite à un oncologue.

  • Dommages à la poitrine

La douleur thoracique est une conséquence de la fatigue musculaire et de la douleur musculaire résultant d'un effort physique excessif au cours de la pratique d'un sport. Les dommages aux tissus musculaires et une grande accumulation d'acide lactique créent un inconfort lors d'une respiration profonde.

Dans cette situation, le meilleur moyen de sortir - une pause dans l’entraînement et une diminution de leur intensité.

Des blessures ou des dommages aux côtes surviennent à la maison et au travail. Ils sont accompagnés d'hématomes, gonflement, inconfort lors de la palpation et respiration profonde. En cas de blessure grave, les saignements internes et la rupture du tissu pulmonaire doivent être exclus.

La douleur causée par un profond soupir, une toux ou un changement de posture est provoquée par un pincement des racines nerveuses. L'attaque peut survenir à tout moment, provoquant une douleur douloureuse sous l'omoplate. Souvent, une telle condition est attribuée à une pathologie cardiaque, sans prescrire le traitement nécessaire.

La douleur dans la névralgie intercostale est aiguë ou terne. Il apparaît sans raison et dure longtemps.

  • Pathologie du système digestif

Des troubles du travail de l'estomac, de la vésicule biliaire et du foie entraînent le fait qu'une personne ressent une vive douleur lors d'une respiration profonde. La localisation de l'inconfort est observée à droite.

La cause de l'inconfort devient:

  • augmentation de la concentration d'acide dans l'estomac;
  • maladie chronique du foie;
  • cholécystite;
  • maladie de calculs biliaires;
  • ulcère d'estomac.

Méthodes de diagnostic et de traitement

Pour déterminer la cause du symptôme, un examen complet est effectué, comprenant:

  • test sanguin clinique et biochimique;
  • Radiographie;
  • fluorographie;
  • IRM ou tomodensitométrie;
  • échantillons d'expectorations;
  • électrocardiographie.

L'équipement de laboratoire et de diagnostic moderne vous permet d'identifier avec précision la pathologie dans la poitrine. Le traitement dépend du diagnostic établi.

Pour les maladies des poumons, le patient est prescrit:

  • des antibiotiques;
  • médicaments expectorants;
  • inhalation;
  • physiothérapie.

La détection de thrombus dans les artères nécessitera l'introduction d'un coagulant. Dans les processus inflammatoires, les corticostéroïdes et les analgésiques sont prescrits.

Le traitement conservateur de la pleurésie est effectué:

  • médicaments antibactériens;
  • médicaments anti-inflammatoires;
  • thérapie de réchauffement (pansements à la moutarde, kinésithérapie thermique).

Les fractures à la poitrine nécessitent le port d'un bandage de fixation jusqu'à la croissance des os. Si le problème est associé à un spasme vasculaire (angine de poitrine), la première étape est le blocage de l'attaque. Après le médecin prescrit des médicaments qui normalisent le travail du cœur.

Dans les névralgies intercostales et ostéochondroses, des préparations générales de renforcement et des vitamines sont prescrites. Les problèmes de logement et de services publics nécessitent avant tout un régime.

Il y a une douleur dans la poitrine accompagnée de l'un des symptômes ou phénomènes suivants, la situation nécessite un traitement immédiat chez le médecin:

Qu'est-ce que la douleur à la poitrine signifie en respirant?

La situation où il y a une douleur à la poitrine au milieu et une respiration haletante est bien connue de tous, mais tout le monde ne sait pas ce que signifient réellement ces symptômes alarmants. Malheureusement, ce symptôme n'est souvent pas une manifestation d'une détérioration momentanée de la santé et indique la présence de problèmes de santé graves.

Cependant, avant de contacter un médecin souffrant de ce problème, il est nécessaire de comprendre les causes profondes possibles de son apparition, afin de ne pas déclencher la panique avant l'heure.

Que dit la douleur en inspirant?

Alors, douleur thoracique au milieu - qu'est-ce que c'est? En soupirant, ces douleurs sont un symptôme plutôt ambigu, qui peut indiquer, dans différents cas, une gamme de maladies aiguës et chroniques de nature très différente.

Une respiration difficile et douloureuse est souvent le résultat d'une blessure, par exemple d'un dommage aux côtes, à la colonne vertébrale, au diaphragme, etc. Dans ce cas, vous devez contacter immédiatement un traumatologue, ou au moins un thérapeute, qui peut rapidement déterminer la nature de votre problème et vous diriger vers examen complémentaire.

S'il n'y a pas de raisons évidentes de douleur thoracique (vous savez avec certitude que vous n'avez subi aucune blessure), il est possible que vous ayez rencontré l'une des maladies existantes, léthargique ou aiguë, donnant ce symptôme spécifique. En particulier, il s'agit de:

  • maladies du système broncho-pulmonaire;
  • troubles du système cardiovasculaire;
  • dysfonctionnements du tractus gastro-intestinal;
  • symptômes névralgiques.

Les maladies du système broncho-pulmonaire entraînent souvent des difficultés respiratoires et des douleurs thoraciques. Et nous ne parlons pas seulement de pneumonie et de pleurésie, mais également de maladies apparemment dangereuses, comme la bronchite et la trachéite, qui, sous des formes négligées, donnent lieu à un certain nombre de complications graves.

Si nous parlons de problèmes liés au travail du tractus gastro-intestinal, la douleur à la poitrine est le plus souvent causée par un ulcère de l’estomac et une inflammation du duodénum. Dans ce cas, les douleurs sont douloureuses dans la nature et donnent souvent dans le dos.

Douleur thoracique avec névralgie intercostale

Les crises cardiaques causées par des accidents vasculaires cérébraux sont à l'origine de près de 70% des décès dans le monde. Sept personnes sur dix meurent des suites d'un blocage des artères du cœur ou du cerveau. Dans presque tous les cas, la raison d'une fin si terrible est la même: des sautes de pression dues à l'hypertension.

Les crises cardiaques causées par des accidents vasculaires cérébraux sont à l'origine de près de 70% des décès dans le monde. Sept personnes sur dix meurent des suites d'un blocage des artères du cœur ou du cerveau. Dans presque tous les cas, la raison d'une fin si terrible est la même: des sautes de pression dues à l'hypertension. Le "tueur silencieux", comme l'appellent les cardiologues, fait des millions de vies chaque année.

Douleur profonde

Des patients souffrant d’infarctus du myocarde ou de pré-infarctus éprouvent souvent des sensations douloureuses provenant d’une respiration profonde. Dans de tels cas, la douleur est ressentie au centre de la poitrine et peut être transmise au dos et au cou, ainsi qu’au bras, à l’épaule et à l’omoplate gauche.

En outre, la liste des symptômes de maladies telles que:

  • une pneumonie;
  • embole pulmonaire;
  • abcès du diaphragme;
  • pneumothorax;
  • la pleurésie;
  • névralgie intercostale;
  • mastopathie (chez les femmes).

Souvent, ces maladies, au moment de l'exacerbation, s'accompagnent de difficultés respiratoires, d'essoufflement et souvent d'un manque d'air aigu, allant jusqu'à l'asphyxie.

Qu'est-ce que la douleur dans la poitrine lorsque vous expirez?

Avec une embolie pulmonaire caractérisée par des symptômes similaires, le patient peut souffrir d'un manque d'air, d'une toux sèche, d'un rythme cardiaque irrégulier (à la fois en fréquence et en fréquence des contractions cardiaques) et d'une hypotension artérielle, en plus de la douleur. Dans les cas particulièrement graves, il existe une suffocation et une douleur aiguë surgissant spontanément au niveau de la poitrine lors de l'expiration.

L'inflammation des poumons, à son tour, s'accompagne souvent d'une toux grasse, de sécrétions abondantes de muqueuses, d'un essoufflement et d'une douleur aiguë lors de l'expiration. Si la maladie a déjà réussi à prendre une forme négligée, l'écoulement quand on tousse a une teinte rougeâtre ou «rouillée» indiquant clairement la présence d'une pathologie grave.

Si la respiration est difficile

Si nous mettons de côté des facteurs tels que les blessures et l'hypothermie (dans lesquelles la cause de la douleur lors de la respiration repose à la surface), la douleur à la poitrine, lorsqu'il est difficile de respirer, indique dans la plupart des cas la présence des maladies suivantes:

  • infarctus du myocarde et préinfarctus;
  • embolie pulmonaire (PE);
  • péricardite;
  • anévrisme aortique (essoufflement, douleurs douloureuses);
  • maladies inflammatoires des poumons (le plus souvent - pneumonie aiguë).

En outre, la douleur entre la poitrine au milieu, lorsque la respiration est difficile, survient souvent lors de névralgies - en raison de la hernie et du pincement des nerfs dans la colonne vertébrale.

Que faire avec de telles douleurs?

S'engager indépendamment dans l'élimination de la douleur thoracique n'est possible que dans les cas où vous connaissez la cause de son apparition. Donc, chaque maladie a son propre ensemble d’outils pour aider à se débarrasser de l’inconfort de la poitrine.

  1. En cas d'inflammation des organes respiratoires, il est possible d'éliminer la gravité et la gêne du sternum à l'aide d'anti-inflammatoires prescrits par le médecin traitant. En guise d’aide, il est permis d’utiliser des potions contre la toux qui normalisent la respiration.
  2. S'il y a des pathologies de nature neurasthénique dans lesquelles il est difficile de respirer, les douleurs thoraciques sont éliminées en prenant des médicaments spéciaux et des préparations qui renforcent le système nerveux. Dans de tels cas, il est nécessaire d’éviter les situations stressantes et de mener une vie saine, en adhérant à une nutrition adéquate.
  3. En cas d'ostéochondrose thoracique, il est possible de traiter le problème à l'aide d'exercices spéciaux vous permettant de renforcer les muscles du dos pour qu'ils puissent exercer leur fonction de soutien. Parallèlement aux exercices, il convient de prendre des médicaments fortifiants et de fournir au corps la quantité nécessaire de calcium et de vitamine D.

En ce qui concerne les cas où, avec un soupir, une douleur thoracique au milieu survient à la suite d'une blessure (par exemple, une côte cassée), le patient doit tout d'abord recevoir les premiers soins:

  • mettez-le en position assise;
  • éliminer les facteurs qui entravent sa respiration normale (débardeur, desserrer le col, etc.);
  • fournir au patient la paix et l'immobilité maximale du corps jusqu'à l'arrivée de médecins qualifiés.

Vidéo utile

Pour plus d'informations sur les douleurs à la poitrine, voir cette vidéo:

Que faire avec une douleur à la poitrine en toussant et en respirant

Les plaintes de douleurs à la poitrine qui se produisent lors de la toux ou de la respiration ne sont pas rares. Ils peuvent être le résultat de divers processus, qui ne sont pas tous pathologiques. Malgré cela, en présence de telles plaintes accompagnées de divers symptômes concomitants, vous devez consulter un médecin afin d’obtenir un diagnostic afin d’établir un facteur provoquant et d’être traité (si nécessaire).

Raisons

La douleur à la poitrine quand on tousse peut être le résultat de nombreuses raisons. Ils peuvent survenir à tout moment de la journée, avec ou sans divers facteurs provoquants. Il est important de connaître la liste des maladies présentant ce symptôme parmi leurs manifestations cliniques. Cela vous aidera à diagnostiquer, identifier la cause et prescrire un traitement.

Maladies possibles

En ce qui concerne les maladies, il existe un nombre suffisant de pathologies, qui se manifestent par une douleur lors d'un soupir ou dans d'autres circonstances. Ils ressemblent à ceci:

  1. Maladies respiratoires: pneumonie, pleurésie, bronchite, trachéite. Ces deux dernières pathologies sont plus souvent une complication des infections respiratoires aiguës.
  2. Ces symptômes peuvent provoquer une tuberculose pulmonaire ou des ganglions lymphatiques dans une région donnée.
  3. Processus dégénératifs de la colonne thoracique.
  4. Nouveaux excroissances malignes et parfois bénignes.
  5. La présence de blessures traumatiques, telles que des fractures des côtes. Dans certains cas, d'autres plaintes ne surviennent pas chez les patients et, jusqu'à un certain moment, ils ne font pas attention à la gêne thoracique.

Il est important d'indiquer que la douleur thoracique lors de la respiration et de la toux peut être le processus inflammatoire du péricarde - la paroi externe du cœur. Cette maladie ne peut pas être qualifiée de très commune, mais chaque médecin doit en tenir compte lors du diagnostic différentiel.

Autres raisons

Ces plaintes chez les patients peuvent se produire lorsque les muscles du dos sont étirés à la suite d'une surcharge physique ou d'une hypothermie. Dans ce cas, aucun traitement spécial n’est requis. Assez pour mener une vie saine, protéger le corps du froid et rationaliser le travail physique.

Il est important de souligner que, dans certains cas, de telles douleurs résultent d'un long stress statique, c'est-à-dire lorsqu'une personne doit rester dans une posture inconfortable pendant une longue période. Dans de tels cas, il est également recommandé de rationaliser votre travail et de faire du sport régulièrement. Si une personne est contrainte de geler longtemps dans une position, il est nécessaire de faire une pause de quelques minutes au cours desquelles vous devrez faire des exercices thérapeutiques.

Les symptômes

Outre les plaintes selon lesquelles il est douloureux de prendre une profonde respiration, d'expirer ou de tousser, les patients présentent d'autres signes pathologiques caractéristiques d'une maladie particulière.

En présence d'un processus inflammatoire des organes respiratoires, on observe souvent une augmentation de la température corporelle, un essoufflement avec peu d'effort, une transpiration excessive, une faiblesse générale grave. En outre, les patients souffrant d'une infection respiratoire aiguë se plaignent d'une toux, caractérisée par une douleur localisée derrière le sternum (douleur aiguë au niveau du sternum au milieu lorsque vous inspirez, pendant ou après la toux), une gêne dans la gorge, un écoulement nasal.

Quant aux pathologies dégénératives de la colonne vertébrale, elles se manifestent de différentes manières. Il peut y avoir une douleur avec une forte expiration, une inspiration, des mouvements brusques, il s’agit souvent de zona. Les signes cliniques suivants sont également possibles: engourdissement des membres supérieurs, sauts de pression artérielle, maux de tête, assombrissement des yeux, faiblesse des bras et des jambes, dans de rares cas - dysfonctionnement des organes pelviens.

Comme déjà mentionné, ces plaintes peuvent être le résultat d'une inflammation du péricarde. Cela peut être la cause de la douleur avec une respiration profonde dans la poitrine à gauche. En outre, les patients s'inquiètent d'un essoufflement avec peu d'effort, d'une augmentation de la fréquence cardiaque (ou d'autres arythmies), d'une faiblesse grave, d'une fièvre, d'une toux non productive (pouvant se transformer en hémoptysie), d'une lourdeur de l'hypochondre droit.

La péricardite est une pathologie grave qui nécessite un diagnostic et un traitement rapides car elle peut provoquer une insuffisance cardiaque.

Dans la plupart des cas, les néoplasmes ne se manifestent pas aux stades initiaux, les signes cliniques apparaissent lorsque le processus est déjà assez courant. Les patients doivent faire attention à la hausse prolongée de la température corporelle sans raison apparente, perdre du poids, augmenter la faiblesse générale. Avec la défaite du système respiratoire peut apparaître une hémoptysie.

Ce symptôme est l’un des signes les plus courants de tuberculose pulmonaire. Ce dernier se manifeste également par des douleurs à la poitrine, une faiblesse générale, de la fièvre, des sueurs. Les ganglions lymphatiques régionaux sont souvent élargis.

En ce qui concerne les blessures, il y a de tels cas où une personne tombe ou heurte une surface dure, mais se sent normale ensuite. Puis, après une courte période de temps, il peut être dérangé par des douleurs à la poitrine lorsqu'il tousse ou respire. Ce tableau clinique peut survenir en violation de l'intégrité des côtes, alors que d'autres signes de fracture ne sont pas observés. Similaire est observé avec des contusions thoraciques.

En cas de myosite due à un étirement ou à une hypothermie, il est possible de palper le faisceau musculaire affecté - il est étroit et douloureux au toucher. En plus de la douleur causée par la toux et la respiration, les patients se plaignent de l'inconfort sur le site de la pathologie, qui survient le plus souvent pendant le mouvement.

Diagnostics

Identifier le diagnostic exact en utilisant un grand nombre de méthodes. Tout d'abord, le médecin collecte l'anamnèse et analyse les plaintes du patient. Cela donne beaucoup d'informations sur un diagnostic possible et aide à déterminer la direction à prendre, car les douleurs à la poitrine causées par les éternuements sont rarement le signe d'une pathologie, mais pour d'autres symptômes cliniques, elles peuvent faire partie d'un processus plus grave.

En ce qui concerne le diagnostic, les patients peuvent être soumis aux examens suivants:

  1. Examen général avec auscultation et percussion pulmonaire.
  2. Tests cliniques généraux: tests sanguins et urinaires généraux, biochimie sanguine.
  3. Radiographie de la poitrine.
  4. Électrocardiogramme.
  5. Echographie du coeur.
  6. Analyse des expectorations pour exclure ou confirmer la tuberculose.

Si nécessaire, une détermination plus précise de la localisation du processus pathologique peut poser la question de l’imagerie par résonance magnétique ou par ordinateur.

Quand voir un docteur

En présence d’un seul cas, le médecin recommande de ne pas s’inquiéter. De telles attaques peuvent survenir périodiquement chez toute personne en bonne santé.

Dans les mêmes cas, lorsqu'il n'y a pas que des douleurs à la poitrine en cas de rhume et d'éternuement, mais qu'elles sont accompagnées des signes cliniques ci-dessus, il convient de consulter un spécialiste. En outre, le médecin doit être consulté lorsque la douleur est longue, sont systématiques.

Traitement

Le traitement dépend de la pathologie. Dans les infections respiratoires aiguës, bronchite, trachéite, on prescrit aux patients des anti-inflammatoires (ibuprofène, nimésulide), des antipyrétiques (paracétamol) et des antitussifs (ACC, Ambroxol). Il est également recommandé de boire beaucoup de boissons chaudes et de faire de la physiothérapie.

En cas de pneumonie, les patients sont envoyés en traitement hospitalier. Une étude est en cours pour déterminer la nature de l'agent pathogène et sa sensibilité aux médicaments antibactériens. Sur la base des résultats, déterminez quels antibiotiques devraient être prescrits.

En présence de tuberculose, les patients sont également hospitalisés, on leur prescrit un traitement spécifique antituberculeux pendant une longue période. Après cela, les patients sont sous la surveillance de spécialistes de la tuberculose. Pendant un certain temps, ils ont besoin du contrôle du dispensaire, en l'absence d'un processus répété, les patients sont retirés du registre.

Pour le traitement de la pleurésie et de la péricardite, une hospitalisation est également nécessaire dans un service spécialisé de l'hôpital, où une ponction est effectuée et un traitement antibiotique est prescrit.

Pour les fractures, les patients sont également soignés à l'hôpital, où un traitement spécial leur est prescrit pour assurer la fusion rapide et complète des côtes. En cas de cancer, la tumeur est enlevée, après quoi une chimiothérapie et une radiothérapie sont effectuées.

En ce qui concerne les processus dégénératifs dans la colonne vertébrale, il est recommandé à ces patients de suivre une thérapie physique régulière, de nager, de se faire masser et de se faire faire de la physiothérapie.

Découvrez ce qu'il faut faire avec une fissure dans le bord.

Prévention

Pour prévenir le développement de ce symptôme devrait mener une vie saine, bien manger, faire de l'exercice régulièrement. Il est également important de subir le nombre nécessaire d’examens médicaux, qui permettront d’identifier la pathologie à temps.

Il convient de souligner que, dans certains cas, une dystonie végétative peut survenir chez des patients, ce qui nécessite un traitement psychothérapeutique.

Conclusion

Il est important que chacun sache quoi faire s'il a du mal à respirer lorsque vous avez besoin de consulter un médecin. Dans les cas où un tel symptôme survient fréquemment ou gêne longtemps, vous ne devez pas faire appel à un spécialiste. Cela aidera à déterminer la maladie (le cas échéant) et à prescrire un traitement efficace.

Douleur à la poitrine en inspirant

La douleur qui apparaît dans la poitrine au cours des mouvements respiratoires évoque des problèmes de gaine pulmonaire, de cœur, de vaisseaux sanguins ou de médiastin. Cela peut se produire à droite et à gauche. Douleur à la poitrine lors de l'inhalation est terne ou forte. La sensation de lourdeur dans la poitrine est également causée par une altération de la perméabilité bronchique. Cela est dû à l'accumulation de crachats, à la formation d'une tumeur ou à l'ingestion d'un corps étranger. Certaines maladies cardiaques entraînent des phénomènes similaires dans la poitrine.

Une sensation de compression pendant l'inhalation peut être accompagnée d'autres signes cliniques. Parmi eux se trouvent:

  • Essoufflement lors d'une activité physique ou au repos;
  • Toux persistante;
  • Expectorations;
  • Haute température;
  • Respiration sifflante;
  • Nez qui coule

Raisons

La douleur thoracique lors de la respiration est souvent le signe de pathologies pulmonaires graves, de maladies cardiaques ou d'organes gastro-intestinaux. Ce symptôme apparaît également lorsque la plèvre est endommagée. Douleur causée par le fait qu’il existe de nombreuses terminaisons nerveuses dans la membrane pulmonaire. Les autres causes d'oppression thoracique sont:

  • Reflux gastro-oesophagien;
  • Blessures aux côtes;
  • Péricardite sèche;
  • Névralgie intercostale;
  • Colique rénale;
  • La bronchite;
  • Chondrite costale.

La douleur thoracique peut indiquer d'autres pathologies des systèmes respiratoire et cardiovasculaire. Ainsi, lorsqu'un caillot de sang se forme dans l'artère, une embolie pulmonaire se produit. Cela provoque une inflammation des organes respiratoires et une irritation de la membrane pleurale. Une personne tousse souvent avec du sang et transpire. En cas de pneumonie, l’inconfort des côtes est accompagné de fièvre, d’une respiration sifflante et d’un tremblement de la voix. Le même symptôme peut également indiquer une pleurésie, caractérisée par une inflammation de la membrane muqueuse du poumon. En même temps, une personne ressent non seulement une sensation de brûlure à la poitrine, mais également une suffocation. La gêne est souvent le signe d'une sténocardie, qui provoque un stress physique ou émotionnel. Il se caractérise par le fait qu'une douleur aiguë et une pression dans les côtes apparaissent soudainement.

Diagnostic de douleur thoracique à la respiration

Pour déterminer quelle pathologie a provoqué un malaise à la poitrine, il faut consulter un médecin. Il est possible de diagnostiquer la maladie uniquement en clinique, car cela nécessitera des études de laboratoire et des études instrumentales. Parmi eux se trouvent:

Pourquoi la respiration dans la poitrine cause-t-elle de la douleur?

La douleur thoracique lors de l'inhalation, ou la thorakalgie, est une plainte assez commune, chacun d'une manière ou d'une autre face à cela. Sous sa forme, la cage thoracique ressemble à un cône tronqué, comprimé d’avant en arrière; se compose des côtes, du sternum et de la colonne vertébrale. L'espace thoracique est rempli du médiastin, des organes respiratoires, du système digestif et d'une partie du système endocrinien, des principaux vaisseaux sanguins et lymphatiques. À l'intérieur, toute la cellule est tapissée d'un tissu (membrane) qui recouvre les poumons (plèvre). L'excursion respiratoire des poumons (fréquence respiratoire) est de 14 mouvements par minute.

Classification de la douleur

Les douleurs thoraciques lors de l'inhalation sont divisées par l'emplacement, la sévérité, l'intensité, la durée, etc., elles se manifestent du cou à l'abdomen. Il est plus pratique de les considérer par localisation: à droite et à gauche, ainsi qu’au centre - pour affiner la recherche de la cause:

  1. Au milieu, on peut alors supposer la défaite du diaphragme, du cœur, de l'œsophage et des poumons.
  2. A droite - la cause peut être une lésion des côtes, des prédateurs, des MCV, des organes gastro-intestinaux, des infections respiratoires et de l'oncologie.
  3. À gauche - CVS, tumeurs et pleurésie, blessures, coliques néphrétiques, inflammation pleurale.

Étiologie du phénomène

Pourquoi les douleurs se produisent? Causes communes:

  • lésions de la peau et graisse sous-cutanée;
  • lésions du squelette osseux et de ses articulations, muscles, fascias et ligaments;
  • lésions du système nerveux périphérique de la colonne vertébrale.

Pathologies accompagnées de thorakalgies:

  1. SSSZ - Cardiopathie ischémique, infarctus du myocarde, anévrisme de l'aorte, hypertension, lésions des valvules cardiaques, cardioneurose, PEH.
  2. Maladies du système pulmonaire - pneumonie, pleurésie, trachéite, bronchite, tuberculose pulmonaire, oncologie.
  3. Pathologie de la colonne vertébrale et du cadre cellulaire - névralgie des côtes, ostéochondrose, hernie de Schmorl, cyphose, spondylarthrite ankylosante, traumatisme.
  4. MBS - syndrome de douleur myofasciale (jusqu'à 35% de tous les appels), ostéoporose, lésions des articulations vertébrales, sténose de la colonne vertébrale.
  5. Pathologie du tractus gastro-intestinal (ulcère gastrique ou duodénal, dyskinésie biliaire, reflux gastro-oesophagien, pancréatite, pathologies de l'œsophage).
  6. Tumeurs - extrapulmonaires et pulmonaires.
  7. IRR.

Maladie pulmonaire

Des douleurs thoraciques peuvent être observées dans les maladies pulmonaires suivantes:

  1. Tuberculose: douleur à la poitrine lors de l'inhalation est toujours pire, il y a la pâleur, la fatigue, la perte de poids, le refus de manger, la transpiration, la fièvre, l'essoufflement, la toux et l'hémoptysie; aussi douleur thoracique.
  2. Pleurésie - se développe pour diverses raisons en tant que maladie indépendante ou symptôme concomitant. La toux est toujours sèche, une sensation de brûlure aiguë d'inspiration, une cyanose du visage, un essoufflement, des frissons.
  3. Avec les tumeurs du poumon - douleur thoracique constante pendant l'inhalation, crachats de sang, essoufflement, tachycardie, perte de poids, pâleur, 60% ont de la fièvre.
  4. Pneumonie - fièvre légère, avec forte augmentation le soir, frissons, sueurs nocturnes et faiblesse, essoufflement, respiration rauque au loin, bruit de friction des feuilles de la plèvre enflammée, râles humides et secs dans les poumons, douleur thoracique à la respiration expectoration purulente; en essayant de se tourner du côté sain, la douleur s'intensifie à nouveau en raison de la tension de la membrane.
  5. Pneumothorax - la cavité pleurale contient toujours un peu de liquide pour lubrifier les feuilles de la plèvre. Si de l'air pénètre dans cette cavité, l'excursion et l'expansion des poumons sont impossibles, leur collapsus se développe et la douleur survient nécessairement lors de la respiration thoracique. Plus souvent, il se développe en cas d'accident, chute d'une hauteur, coups de couteau, il y a aussi une variante spontanée du développement. Les plus fréquentes sont: difficultés respiratoires et douleurs aiguës, faiblesse, sensation de pression dans la poitrine, essoufflement, cyanose du visage; mort possible par manque d'oxygène.
  6. Embolie pulmonaire - embolie pulmonaire - blocage de l'artère pulmonaire avec thrombus. La cause en est souvent les varices. Sur fond de santé parfaite, une incroyable force de douleur apparaît lorsque vous inspirez, une tachycardie, une chute de pression artérielle, un essoufflement, une cyanose, une transpiration et une toux sanglante. La condition est très dangereuse - si les soins médicaux d'urgence ne sont pas fournis, la mort peut survenir en quelques minutes.
  7. Une douleur sourde derrière le sternum pendant la toux est un signe d'ARVI. Toux, douleurs articulaires, fièvre et autres signes d'infection virale des voies respiratoires.

Système cardiovasculaire

  1. Péricardite (inflammation du sac cardiaque). La douleur thoracique lors de la respiration est localisée à gauche et au milieu du sternum; se produit plus souvent après des infections. Les douleurs ne sont pas très vives, mais la tension les augmente; respiration douce, peu profonde, l'homme a peur de bouger; les douleurs disparaissent, si seulement le patient se penche en avant, ce qui lui sert de posture forcée. Faiblesse, toux sèche, état subfébrile, malaise, augmentation des symptômes de la position couchée. Le patient est soumis à une hospitalisation obligatoire.
  2. Angine de poitrine Caractérisé par le développement d'épisodes de spasmes coronaires. Le syndrome douloureux est toujours soudain, fort, et se manifeste lors d'efforts physiques ou émotionnels. il est si fort qu'il est impossible de respirer - le patient gèle et devient engourdi. Le visage pâlit, une cyanose du triangle n / g apparaît, de l'hypertension, une sensation de pincement et de rupture à la poitrine, une douleur au sternum est constatée. irradiation à la moitié gauche du corps; sueur glacée, nausée, peur de la mort. Durée du spasme - jusqu'à 15 minutes; arrêté par la nitroglycérine.
  3. Anévrisme aortique. Douleur intense derrière le sternum, irradiant au cou, au dos et à l’estomac; l'attaque dure plusieurs jours. Ne dépend pas d'une pose, les patients notent un sentiment d'alarme constant.
  4. Infarctus du myocarde - la formation d'un site d'ischémie dans le myocarde avec hypoxie aiguë et nécrose des cellules du myocarde en raison d'une insuffisance de l'apport sanguin. Les sensations ressemblent à l'angine de poitrine, mais plus sévères, palpitant, après que les nitrates et au repos ne sont pas supprimés; localisation derrière le sternum, douleur au sternum à gauche.
  5. Myocardite - inflammation du myocarde. Les douleurs sont lancinantes, persistantes; malaise, fatigue, fièvre, tachycardie et douleur à la respiration. Peut leur rappeler.
  6. Prolapsus de la valve mitrale. Insuffisance valvulaire mitrale acquise, se développe souvent après un rhumatisme; il peut y avoir une douleur lors de la respiration dans la poitrine, des palpitations et des vertiges; conduit progressivement à CH.
  7. Rupture ischémique des artères cardiaques. Cela arrive très rarement; pathologie mortelle. Lorsqu'une rupture de l'artère coronaire se produit, une forte douleur soudaine et grave du caractère de rupture se produit dans le sternum lors de l'inhalation, avec un recul du cou, du dos et de l'abdomen.

Pathologie de la colonne vertébrale

  1. Ostéochondrose. Avec le déplacement, les déformations des vertèbres apparaissent douloureuses lors de la respiration. Ils peuvent causer une telle agonie que le patient est forcé d'être dans la même position.
  2. Chondrite costale (syndrome de Tietze) - inflammation des côtes du cartilage au bord du sternum. Il se développe après des blessures, des coups violents; douleur sourde dans la poitrine lors de la respiration, augmente à la profondeur de l'inhalation, lors de la palpation, fièvre et toux possibles.
  3. Spondylarthrite ankylosante Les sels de calcium s'accumulent dans les ligaments de la colonne vertébrale, ils détruisent les terminaisons nerveuses; douleur pour la vie, accompagnée par un essoufflement.
  4. Maladie de Scheuermann-Mau. Malade 1 personne sur 100; la pathologie commence à l'adolescence. Cela conduit au développement de la cyphose. La douleur est localisée entre les omoplates, apparaît sur l'inspiration.
  5. Ostéoporose - déficit en calcium des os; tandis que les ostéoblastes n'absorbent pas le calcium et qu'il n'est pas noyé dans les vides des os. Toute la colonne vertébrale souffre, elle est courbée, la posture est perturbée, une douleur modérée est observée lors de l'inhalation de la colonne thoracique. Les mouvements sont limités car ils aggravent la douleur. Aussi engourdissement marqué des membres, points asymétriques douloureux à la palpation.

Maladies du tractus gastro-intestinal

Une douleur thoracique peut survenir si les pathologies suivantes du tractus gastro-intestinal se développent:

  1. Reflux gastro-oesophagien (RGO). L'estomac jette son contenu dans l'œsophage après avoir mangé. Cela est particulièrement évident lorsque vous vous penchez, dans la position couchée. Il y a presque toujours des brûlures d'estomac, accompagnées de maux de gorge, de douleurs derrière le sternum et la poitrine.
  2. Constriction de l'oesophage. Peut faire mal à la poitrine en avalant. Si les douleurs s'intensifient avec le temps et qu'aucun aliment ne passe déjà, il s'agit d'un symptôme du cancer de l'œsophage.
  3. Un ulcère à l'estomac. La douleur lors de la respiration peut être administrée au dos et au sternum. En mangeant ou en prenant des antiacides, la douleur diminue.
  4. Hernie de l'ouverture œsophagienne du diaphragme. Avec la faiblesse de son anneau, le haut de l'abdomen se déplace vers le bas de la poitrine après avoir mangé. En même temps, il y a un soupir douloureux et des brûlures d'estomac. Ils augmentent toujours, si le patient ment.
  5. Pancréatite - inflammation du pancréas. La douleur a un fort caractère aigu, la douleur derrière le sternum est souvent présente.
  6. Problèmes de vésicule biliaire. Il peut y avoir des douleurs à droite dans l'hypochondre et dans la partie inférieure de la poitrine à droite, le plus souvent après un repas gras.

Autres raisons

En plus de la douleur ci-dessus peut survenir dans les conditions suivantes:

  1. Névralgie intercostale. Apparaît avec des maladies de la moelle épinière, une inflammation des nerfs intercostaux. Douleur prolongée lors de la respiration pendant la journée, il devient douloureux de respirer; les douleurs sont aggravées par un changement de position, des mouvements et des inclinaisons du côté douloureux, au toucher, à la palpation, au rire, à l'éternuement, à la respiration. Les muscles des côtes sont souvent gonflés, élargis, ce qui serre les nerfs. Le côté affecté est très sensible au toucher. Les symptômes peuvent limiter de manière permanente la mobilité du patient.
  2. MBS (syndrome de douleur myofasciale). La douleur ne concerne que l'inspiration, les muscles sont à l'étroit et douloureux à la palpation.
  3. Fractures des côtes. Augmentation de la douleur en toussant et en respirant; il est limité au site de la fracture. La palpation est douloureuse.
  4. Blessure à la poitrine. Se produire lors de la chute d'une hauteur, des accidents; en cas de contusions, un œdème des tissus mous se développe, une douleur intense par inhalation apparaît. En cas d'ecchymose, une radiographie est nécessairement prescrite pour exclure les fractures. Avec des dommages unilatéraux aux côtes, le côté affecté est à la traîne lors de la respiration; au repos la douleur disparaît.
  5. Krepatura. Après un effort physique intense, des douleurs musculaires peuvent apparaître après un certain temps. Ce n'est pas une maladie, bien qu'il existe un symptôme douloureux lors de l'inhalation.
  6. Zona. Maladie d'origine infectieuse. Avec sa douleur à la poitrine apparaît quelques jours avant l'éruption cutanée.
  7. Tumeur. Cancer du poumon - syndrome douloureux persistant aigu avec respiration Tumeur de Pankost (cancer de l'apex du poumon) - douleurs avec sensation de brûlure, avec rebond des membres supérieurs.

Quand devrais-je appeler une ambulance?

Les premiers soins sont nécessaires si:

  • En plus des douleurs à la poitrine, il existe: une sensation de pression, une compression sous le sternum, un essoufflement et une irradiation au bras gauche, à la mâchoire inférieure et à l'omoplate;
  • il y a: nausée, vertiges, rythme cardiaque irrégulier, peau grise, sueurs froides, chute de pression artérielle, pouls faible et régulier, manque d'air et perte de conscience;
  • il n'y a pas d'amélioration après la prise de nitroglycérine et la douleur dure plus de 20 minutes. Cela peut provoquer des frissons, une toux avec du mucus jaune-vert, une difficulté à avaler et une douleur thoracique persistante.

Mesures de diagnostic

Pour le diagnostic peut être attribué:

  • numération globulaire complète;
  • tests sanguins biochimiques pour les marqueurs d'infarctus;
  • bakposev et analyse des expectorations, transsudat pleural;
  • radiographie des poumons et de la colonne vertébrale;
  • oncologie suspectée - IRM; CT, ECG;
  • sonographie doppler vasculaire;
  • gastroscopie.

Traitement et prévention

Le traitement dépend de la pathologie:

  • en cas d'embolie pulmonaire, les anticoagulants et l'élimination du caillot sanguin sont prescrits par voie chirurgicale;
  • pour la pneumonie, la pleurésie, la trachéite - traitement antibactérien et symptomatique, analgésiques, immunostimulants;
  • avec une chondrite thoracique - AINS et physiothérapie;
  • avec SSSZ - bêta-bloquants, analgésiques, anticoagulants.

La douleur lors de la respiration peut être le symptôme d'une maladie grave. Par conséquent, si cela ne passe pas, il est préférable de consulter un médecin. Et à titre préventif, une alimentation équilibrée, de l'exercice physique, l'abandon du tabac et de l'alcool.

Douleur thoracique au milieu, lors de l'inhalation: causes

Douleur thoracique au milieu et respiration difficile, causes de brûlures lors de l'inhalation

La douleur à la poitrine est un symptôme courant de nombreuses pathologies. Le tableau clinique de chacune des maladies "cachées" possibles manifeste des symptômes caractéristiques.

Une douleur thoracique au milieu devrait alerter toute personne.

Les patients présentant des problèmes cardiaques, les vaisseaux sanguins afin d'éviter les conséquences les plus graves devraient contacter immédiatement les spécialistes avec des manifestations de malaise à la poitrine.

Pourquoi la poitrine au milieu fait mal

N'ignorez pas les symptômes qui causent le moindre inconvénient.

La particularité de la sensation douloureuse dans le sternum est son caractère irradiant, ce qui complique la formulation d'un diagnostic précis.

Les douleurs constantes dans la poitrine au milieu servent de motif pour demander de l'aide afin d'exclure des maladies graves d'organes et de systèmes vitaux.

Une douleur thoracique médiane, irradiant dans le dos, associée à un essoufflement, une arythmie, une pression artérielle basse peut indiquer une thrombo-embolie des artères pulmonaires. L'infarctus du myocarde a des signes identiques.

La perturbation de l'œsophage se manifeste par une douleur à la poitrine au milieu en avalant des aliments.

Le syndrome de la douleur, le site de localisation est concentré dans la poitrine et le dos, ainsi que des nausées, de la fièvre, signalent le développement de la cholécystite.

Douleur en mouvement

Un malaise aigu dans le sternum pendant le mouvement peut parler de la pathologie de l'œsophage, parfois de la présence de maladies oncologiques à des stades progressifs.

La gêne ressentie lorsque vous vous déplacez du côté droit signale des problèmes d’épine dorsale sous forme de scoliose, spondylose.

Douleur pressante dans le sternum au milieu, aggravée par le mouvement - symptôme d'une éventuelle crise cardiaque.

Douleur en inspirant

Les sensations intolérables émanant du plexus solaire - la névralgie intercostale - sont le signe de processus aigus et chroniques.

Si vous avez mal au milieu de la poitrine en raison de la course, de l'inspiration, de la toux ou de l'éternuement, vous pouvez parler de compression ou d'irritation des terminaisons nerveuses qui vont de la colonne vertébrale aux côtes. Les causes de la maladie sont:

  1. L'hypothermie
  2. Ostéochondrose.
  3. Mauvais fonctionnement du tube digestif.
  4. Pleurésie.

Après avoir fumé

La cage thoracique après avoir fumé pour plusieurs raisons: pulmonaire et extrapulmonaire.

Les causes pulmonaires sont causées par des dommages à la fumée de tabac du tissu pulmonaire, des manifestations de bronchite chronique, d'asthme, d'oncologie pulmonaire.

Extrapulmonary - indiquent des problèmes du système cardiovasculaire (angine de poitrine), du tube digestif (ulcère, gastrite), des os et des articulations.

Avec pression

Les effets mécaniques sur la poitrine sont un bon test de nombreuses maladies.

Si, lorsque vous appuyez sur, le sternum du milieu fait plus mal et que la crise réapparaît, ces signes peuvent alors indiquer une inflammation de l'articulation costale-cartilagineuse.

Dans le diabète, l’effet sur le sternum entraîne des sensations douloureuses dues à l’accumulation d’acide urique.

Après avoir vomi

La détérioration et la douleur aiguë après la libération de vomissements sont les symptômes d'une possible perforation (rupture) de l'œsophage.

La douleur insupportable est complétée par une sensation de brûlure, il est difficile pour le patient de respirer, d'effectuer les mouvements d'amplitude minimale? Une telle confluence de circonstances nécessite une intervention chirurgicale immédiate afin d'éliminer la rupture et l'intoxication du corps.

Quand tousse

La sensation d'oppression qui enfonce le sternum au milieu de la toux est un signal d'alarme. Le manque d’attention des spécialistes peut avoir des conséquences très tristes.

Les sensations cliniques derrière le sternum lors de la toux sont dues à des maladies du cœur, des vaisseaux sanguins et du système respiratoire.

Cette image symptomatique est due à plusieurs autres raisons:

  • les blessures;
  • troubles de la colonne vertébrale;
  • inflammation de la trachée;
  • tuberculose.

L’état douloureux de la poitrine est l’un des symptômes avec lequel les patients font très souvent appel à des spécialistes.

En cas de sensation de malaise, il convient dès que possible d'évaluer la gravité de la situation, de prendre les mesures nécessaires pour éliminer le syndrome douloureux et ses causes profondes.

La nature de la douleur peut en dire long sur la gravité des processus pathologiques.

Pointu

Des échos de douleur aiguë perçant derrière le sternum apparaissent suite à une attaque d’angine de poitrine. La douleur entre la poitrine au milieu est si intense qu'il est difficile pour une personne de bouger.

Pour soulager l'état du patient peut médicaments médicaments groupe nitroglycérine.

Si les symptômes externes de la maladie ne sont pas prononcés mais qu'il existe une douleur permanente derrière le sternum, cela indique des modifications pathologiques du muscle cardiaque ou le développement de l'ostéochondrose.

Forte

La ceinture provoque une douleur intense au-dessous de la poitrine au milieu due à un ulcère gastrique, une pancréatite, une oncologie du pancréas et de l'estomac, une forte augmentation de la rate.

Le syndrome douloureux «réfléchi» joue un rôle majeur.

Ce fait a été peu étudié, faire un diagnostic précis de ces conditions est compliqué par de nombreux aspects et le traitement de la douleur irradiante est inefficace.

Pénible

Des douleurs éclatantes se produisent en raison de maladies du cœur et des poumons. Avec la maladie ischémique en éternuant, la toux douloureuse est temporaire.

La cardialgie peut être un symptôme de nombreuses pathologies. Les causes neurologiques méritent une attention particulière.

Une gêne derrière le sternum survient beaucoup plus souvent chez les personnes exposées à un stress et à des chocs constants.

En appuyant

L'inconfort derrière le sternum est causé par un spasme musculaire de la paroi de l'estomac. S'il se bloque dans le sternum au milieu à un moment donné, nous pouvons alors assumer la cause de la maladie.

Quand un ulcère à l'estomac se produit après avoir mangé, accompagné de brûlures d'estomac, de vomissements. La présence de problèmes avec la bile et la vessie est décrite par des symptômes similaires.

Les syndromes sont temporairement bloqués par des préparations spéciales, mais la maladie nécessite un traitement.

: ce qui signifie douleur et sensation de brûlure à la poitrine au milieu

La douleur à la poitrine peut être causée par un grand nombre de maladies différentes.

Une différenciation claire des types de crises d'épilepsie ou de douleur constante permet de diagnostiquer les processus pathologiques aigus pouvant entraîner la mort et l'invalidité.

Les causes les plus dangereuses de névralgie sont l’attaque cardiaque, la thromboembolie, la péritonite.

Le tableau clinique de ces maladies graves évolue très rapidement, le patient a besoin d’une hospitalisation urgente et d’une résolution chirurgicale du problème.

La connaissance des principes de fonctionnement des systèmes internes du corps peut vous sauver la vie et vous protéger des conséquences négatives des diagnostics les plus déplaisants.

Regardez la vidéo et soyez complètement armé!

Que signifie une douleur à la poitrine lors de l'inhalation?

La douleur thoracique lors de l'inspiration peut être le signe d'une pathologie grave du corps. Cette situation se produit à tout âge et constitue un motif d'inquiétude pour leur propre santé. Pour établir la cause exacte, il est nécessaire de subir un diagnostic et des tests de laboratoire.

Les sensations douloureuses résultant d'une respiration profonde peuvent avoir une localisation différente: à droite, à gauche ou au milieu du sternum.

Il est important de décrire correctement au médecin la zone où le problème se fait sentir. Cela aidera à établir le diagnostic correct.

La nature et l'intensité de la douleur se manifestent de différentes manières.

Parfois, il se produit sous l'effet d'effort physique, en marchant, en bougeant le corps ou en prenant une respiration très profonde.

En règle générale, la douleur est accompagnée d'autres symptômes:

  • difficulté à respirer;
  • augmentation de la température;
  • la faiblesse;
  • toux
  • essoufflement.

Un indicateur significatif pour le médecin sera la définition exacte de la nature de la douleur: douleur douloureuse, aiguë ou tirante, constante ou apparaissant avec certaines actions.

  • Maladies du système cardiovasculaire

La douleur cardiaque est traditionnellement associée à la douleur lors de la respiration thoracique à gauche. Cela peut être une attaque d'angine sur le fond de la maladie coronaire.

Il y a un spasme, serrant le sternum et donnant à l'épaule, le cou et le bras. La situation se complique de vertiges et de battements de coeur rapides.

L'angine est provoquée par l'exercice, le stress, le froid et le vent.

La péricardite est une inflammation de la membrane cardiaque. La pathologie survient comme une complication après des maladies infectieuses. En raison de l'inconfort du côté gauche de la poitrine, le patient tente de ne pas respirer profondément, sa respiration devient superficielle.

  • Pathologie du système respiratoire

Maladies associées au système respiratoire, accompagnées d'une toux épuisante sévère, d'un essoufflement, d'une faiblesse, d'un manque d'air.

La douleur lors de la respiration au milieu de la poitrine est l’un des signes de pneumonie, de pleurésie ou d’oncologie pulmonaire. La pneumonie est la survenue d'un processus inflammatoire pathologique dans les poumons.

Une cause fréquente d’inconfort est l’effet négatif des champignons, des virus ou des microbes. Les personnes à faible immunité, en particulier celles qui ont eu la grippe, ont été exposées à une hypothermie ou à un stress intense.

Pour le traitement complexe des patients placés à l'hôpital.

La pleurésie est une inflammation de la muqueuse du poumon. La pathologie survient dans plusieurs cas:

  • complication après pneumonie, crise cardiaque, pancréatite;
  • La pleurésie infectieuse est causée par des champignons, des parasites, des bactéries (streptocoque, pneumocoque).

L'inflammation s'accompagne d'une accumulation de liquide entre les couches de la plèvre, d'une toux et d'une sensation de brûlure à la poitrine.

La douleur est vive et vive, elle s’intensifie avec une respiration profonde. Une biopsie pleurale et radiologique sera nécessaire pour le diagnostic.

Embolie pulmonaire - la pathologie se produit lorsqu'un thrombus est bloqué par une ou plusieurs artères alimentant le sang en sang. Couper le flux sanguin peut:

  • caillot gras;
  • caillot de sang;
  • cellules tumorales;
  • l'air

Une embolie est une maladie dangereuse qui entraîne souvent la mort. Il est donc impossible d'ignorer des symptômes tels que le manque d'air, une respiration sifflante à la poitrine et une douleur accompagnée d'une respiration profonde.

La respiration profonde provoque une gêne due à une tumeur dans les bronches ou les poumons. Cette maladie est accompagnée d'une toux persistante et de crachats avec du sang. En présence de tels signes ne peuvent pas être retardés avec une visite à un oncologue.

  • Dommages à la poitrine

La douleur thoracique est une conséquence de la fatigue musculaire et de la douleur musculaire résultant d'un effort physique excessif au cours de la pratique d'un sport. Les dommages aux tissus musculaires et une grande accumulation d'acide lactique créent un inconfort lors d'une respiration profonde.

Dans cette situation, le meilleur moyen de sortir - une pause dans l’entraînement et une diminution de leur intensité.

Des blessures ou des dommages aux côtes surviennent à la maison et au travail. Ils sont accompagnés d'hématomes, gonflement, inconfort lors de la palpation et respiration profonde. En cas de blessure grave, les saignements internes et la rupture du tissu pulmonaire doivent être exclus.

La douleur causée par un profond soupir, une toux ou un changement de posture est provoquée par un pincement des racines nerveuses. L'attaque peut survenir à tout moment, provoquant une douleur douloureuse sous l'omoplate. Souvent, une telle condition est attribuée à une pathologie cardiaque, sans prescrire le traitement nécessaire.

La douleur dans la névralgie intercostale est aiguë ou terne. Il apparaît sans raison et dure longtemps.

  • Pathologie du système digestif

Des troubles du travail de l'estomac, de la vésicule biliaire et du foie entraînent le fait qu'une personne ressent une vive douleur lors d'une respiration profonde. La localisation de l'inconfort est observée à droite.

La cause de l'inconfort devient:

  • augmentation de la concentration d'acide dans l'estomac;
  • maladie chronique du foie;
  • cholécystite;
  • maladie de calculs biliaires;
  • ulcère d'estomac.

Pour déterminer la cause du symptôme, un examen complet est effectué, comprenant:

  • test sanguin clinique et biochimique;
  • Radiographie;
  • fluorographie;
  • IRM ou tomodensitométrie;
  • échantillons d'expectorations;
  • électrocardiographie.

L'équipement de laboratoire et de diagnostic moderne vous permet d'identifier avec précision la pathologie dans la poitrine. Le traitement dépend du diagnostic établi.

Pour les maladies des poumons, le patient est prescrit:

  • des antibiotiques;
  • médicaments expectorants;
  • inhalation;
  • physiothérapie.

La détection de thrombus dans les artères nécessitera l'introduction d'un coagulant. Dans les processus inflammatoires, les corticostéroïdes et les analgésiques sont prescrits.

Le traitement conservateur de la pleurésie est effectué:

  • médicaments antibactériens;
  • médicaments anti-inflammatoires;
  • thérapie de réchauffement (pansements à la moutarde, kinésithérapie thermique).

Les fractures à la poitrine nécessitent le port d'un bandage de fixation jusqu'à la croissance des os. Si le problème est associé à un spasme vasculaire (angine de poitrine), la première étape est le blocage de l'attaque. Après le médecin prescrit des médicaments qui normalisent le travail du cœur.

Dans les névralgies intercostales et ostéochondroses, des préparations générales de renforcement et des vitamines sont prescrites. Les problèmes de logement et de services publics nécessitent avant tout un régime.

Il y a une douleur dans la poitrine accompagnée de l'un des symptômes ou phénomènes suivants, la situation nécessite un traitement immédiat chez le médecin:

  • une personne perd conscience
  • douleur intense ne cesse pas environ une demi-heure;
  • il y a une pression dans la poitrine, il y a des difficultés pour respirer, le pouls s'accélère;
  • l'essoufflement est important lorsque vous marchez et une goutte de sang lorsque vous toussez;
  • inconfort des brûlures d'estomac après chaque repas;
  • une douleur aiguë et une sensation de brûlure sont données à l'épaule et au cou gauche.

Douleur à la poitrine en inspirant (respiration douloureuse, colite): causes, quoi faire?

La douleur thoracique lors de l'inhalation, ou la thorakalgie, est une plainte assez commune, chacun d'une manière ou d'une autre face à cela. Sous sa forme, la cage thoracique ressemble à un cône tronqué, comprimé d’avant en arrière; se compose des côtes, du sternum et de la colonne vertébrale.

L'espace thoracique est rempli du médiastin, des organes respiratoires, du système digestif et d'une partie du système endocrinien, des principaux vaisseaux sanguins et lymphatiques. À l'intérieur, toute la cellule est tapissée d'un tissu (membrane) qui recouvre les poumons (plèvre).

L'excursion respiratoire des poumons (fréquence respiratoire) est de 14 mouvements par minute.

Classification de la douleur

Les douleurs thoraciques lors de l'inhalation sont divisées par l'emplacement, la sévérité, l'intensité, la durée, etc., elles se manifestent du cou à l'abdomen. Il est plus pratique de les considérer par localisation: à droite et à gauche, ainsi qu’au centre - pour affiner la recherche de la cause:

  1. Au milieu, on peut alors supposer la défaite du diaphragme, du cœur, de l'œsophage et des poumons.
  2. A droite - la cause peut être une lésion des côtes, des prédateurs, des MCV, des organes gastro-intestinaux, des infections respiratoires et de l'oncologie.
  3. À gauche - CVS, tumeurs et pleurésie, blessures, coliques néphrétiques, inflammation pleurale.

Étiologie du phénomène

Pourquoi les douleurs se produisent? Causes communes:

  • lésions de la peau et graisse sous-cutanée;
  • lésions du squelette osseux et de ses articulations, muscles, fascias et ligaments;
  • lésions du système nerveux périphérique de la colonne vertébrale.

Pathologies accompagnées de thorakalgies:

  1. SSSZ - Cardiopathie ischémique, infarctus du myocarde, anévrisme de l'aorte, hypertension, lésions des valvules cardiaques, cardioneurose, PEH.
  2. Maladies du système pulmonaire - pneumonie, pleurésie, trachéite, bronchite, tuberculose pulmonaire, oncologie.
  3. Pathologie de la colonne vertébrale et du cadre cellulaire - névralgie des côtes, ostéochondrose, hernie de Schmorl, cyphose, spondylarthrite ankylosante, traumatisme.
  4. MBS - syndrome de douleur myofasciale (jusqu'à 35% de tous les appels), ostéoporose, lésions des articulations vertébrales, sténose de la colonne vertébrale.
  5. Pathologie du tractus gastro-intestinal (ulcère gastrique ou duodénal, dyskinésie biliaire, reflux gastro-oesophagien, pancréatite, pathologies de l'œsophage).
  6. Tumeurs - extrapulmonaires et pulmonaires.
  7. IRR.

Maladie pulmonaire

Des douleurs thoraciques peuvent être observées dans les maladies pulmonaires suivantes:

  1. Tuberculose: douleur à la poitrine lors de l'inhalation est toujours pire, il y a la pâleur, la fatigue, la perte de poids, le refus de manger, la transpiration, la fièvre, l'essoufflement, la toux et l'hémoptysie; aussi douleur thoracique.
  2. Pleurésie - se développe pour diverses raisons en tant que maladie indépendante ou symptôme concomitant. La toux est toujours sèche, une sensation de brûlure aiguë d'inspiration, une cyanose du visage, un essoufflement, des frissons.
  3. Avec les tumeurs du poumon - douleur thoracique constante pendant l'inhalation, crachats de sang, essoufflement, tachycardie, perte de poids, pâleur, 60% ont de la fièvre.
  4. Pneumonie - fièvre légère, avec forte augmentation le soir, frissons, sueurs nocturnes et faiblesse, essoufflement, respiration rauque au loin, bruit de friction des feuilles de la plèvre enflammée, râles humides et secs dans les poumons, douleur thoracique à la respiration expectoration purulente; en essayant de se tourner du côté sain, la douleur s'intensifie à nouveau en raison de la tension de la membrane.
  5. Pneumothorax - la cavité pleurale contient toujours un peu de liquide pour lubrifier les feuilles de la plèvre. Si de l'air pénètre dans cette cavité, l'excursion et l'expansion des poumons sont impossibles, leur collapsus se développe et la douleur survient nécessairement lors de la respiration thoracique. Plus souvent, il se développe en cas d'accident, chute d'une hauteur, coups de couteau, il y a aussi une variante spontanée du développement. Les plus fréquentes sont: difficultés respiratoires et douleurs aiguës, faiblesse, sensation de pression dans la poitrine, essoufflement, cyanose du visage; mort possible par manque d'oxygène.
  6. Embolie pulmonaire - embolie pulmonaire - blocage de l'artère pulmonaire avec thrombus. La cause en est souvent les varices. Sur fond de santé parfaite, une incroyable force de douleur apparaît lorsque vous inspirez, une tachycardie, une chute de pression artérielle, un essoufflement, une cyanose, une transpiration et une toux sanglante. La condition est très dangereuse - si les soins médicaux d'urgence ne sont pas fournis, la mort peut survenir en quelques minutes.
  7. Une douleur sourde derrière le sternum pendant la toux est un signe d'ARVI. Toux, douleurs articulaires, fièvre et autres signes d'infection virale des voies respiratoires.

Système cardiovasculaire

  1. Péricardite (inflammation du sac cardiaque). La douleur thoracique lors de la respiration est localisée à gauche et au milieu du sternum; se produit plus souvent après des infections. Les douleurs ne sont pas très vives, mais la tension les augmente; respiration douce, peu profonde, l'homme a peur de bouger; les douleurs disparaissent, si seulement le patient se penche en avant, ce qui lui sert de posture forcée. Faiblesse, toux sèche, état subfébrile, malaise, augmentation des symptômes de la position couchée. Le patient est soumis à une hospitalisation obligatoire.
  2. Angine de poitrine Caractérisé par le développement d'épisodes de spasmes coronaires. Le syndrome douloureux est toujours soudain, fort, et se manifeste lors d'efforts physiques ou émotionnels. il est si fort qu'il est impossible de respirer - le patient gèle et devient engourdi. Le visage pâlit, une cyanose du triangle n / g apparaît, de l'hypertension, une sensation de pincement et de rupture à la poitrine, une douleur au sternum est constatée. irradiation à la moitié gauche du corps; sueur glacée, nausée, peur de la mort. Durée du spasme - jusqu'à 15 minutes; arrêté par la nitroglycérine.
  3. Anévrisme aortique. Douleur intense derrière le sternum, irradiant au cou, au dos et à l’estomac; l'attaque dure plusieurs jours. Ne dépend pas d'une pose, les patients notent un sentiment d'alarme constant.
  4. Infarctus du myocarde - la formation d'un site d'ischémie dans le myocarde avec hypoxie aiguë et nécrose des cellules du myocarde en raison d'une insuffisance de l'apport sanguin. Les sensations ressemblent à l'angine de poitrine, mais plus sévères, palpitant, après que les nitrates et au repos ne sont pas supprimés; localisation derrière le sternum, douleur au sternum à gauche.
  5. Myocardite - inflammation du myocarde. Les douleurs sont lancinantes, persistantes; malaise, fatigue, fièvre, tachycardie et douleur à la respiration. Peut leur rappeler.
  6. Prolapsus de la valve mitrale. Insuffisance valvulaire mitrale acquise, se développe souvent après un rhumatisme; il peut y avoir une douleur lors de la respiration dans la poitrine, des palpitations et des vertiges; conduit progressivement à CH.
  7. Rupture ischémique des artères cardiaques. Cela arrive très rarement; pathologie mortelle. Lorsqu'une rupture de l'artère coronaire se produit, une forte douleur soudaine et grave du caractère de rupture se produit dans le sternum lors de l'inhalation, avec un recul du cou, du dos et de l'abdomen.

Pathologie de la colonne vertébrale

  1. Ostéochondrose. Avec le déplacement, les déformations des vertèbres apparaissent douloureuses lors de la respiration. Ils peuvent causer une telle agonie que le patient est forcé d'être dans la même position.
  2. Chondrite costale (syndrome de Tietze) - inflammation des côtes du cartilage au bord du sternum. Il se développe après des blessures, des coups violents; douleur sourde dans la poitrine lors de la respiration, augmente à la profondeur de l'inhalation, lors de la palpation, fièvre et toux possibles.
  3. Spondylarthrite ankylosante Les sels de calcium s'accumulent dans les ligaments de la colonne vertébrale, ils détruisent les terminaisons nerveuses; douleur pour la vie, accompagnée par un essoufflement.
  4. Maladie de Scheuermann-Mau. Malade 1 personne sur 100; la pathologie commence à l'adolescence. Cela conduit au développement de la cyphose. La douleur est localisée entre les omoplates, apparaît sur l'inspiration.
  5. Ostéoporose - déficit en calcium des os; tandis que les ostéoblastes n'absorbent pas le calcium et qu'il n'est pas noyé dans les vides des os. Toute la colonne vertébrale souffre, elle est courbée, la posture est perturbée, une douleur modérée est observée lors de l'inhalation de la colonne thoracique. Les mouvements sont limités car ils aggravent la douleur. Aussi engourdissement marqué des membres, points asymétriques douloureux à la palpation.

Maladies du tractus gastro-intestinal

Une douleur thoracique peut survenir si les pathologies suivantes du tractus gastro-intestinal se développent:

  1. Reflux gastro-oesophagien (RGO). L'estomac jette son contenu dans l'œsophage après avoir mangé. Cela est particulièrement évident lorsque vous vous penchez, dans la position couchée. Il y a presque toujours des brûlures d'estomac, accompagnées de maux de gorge, de douleurs derrière le sternum et la poitrine.
  2. Constriction de l'oesophage. Peut faire mal à la poitrine en avalant. Si les douleurs s'intensifient avec le temps et qu'aucun aliment ne passe déjà, il s'agit d'un symptôme du cancer de l'œsophage.
  3. Un ulcère à l'estomac. La douleur lors de la respiration peut être administrée au dos et au sternum. En mangeant ou en prenant des antiacides, la douleur diminue.
  4. Hernie de l'ouverture œsophagienne du diaphragme. Avec la faiblesse de son anneau, le haut de l'abdomen se déplace vers le bas de la poitrine après avoir mangé. En même temps, il y a un soupir douloureux et des brûlures d'estomac. Ils augmentent toujours, si le patient ment.
  5. Pancréatite - inflammation du pancréas. La douleur a un fort caractère aigu, la douleur derrière le sternum est souvent présente.
  6. Problèmes de vésicule biliaire. Il peut y avoir des douleurs à droite dans l'hypochondre et dans la partie inférieure de la poitrine à droite, le plus souvent après un repas gras.

Autres raisons

En plus de la douleur ci-dessus peut survenir dans les conditions suivantes:

  1. Névralgie intercostale. Apparaît avec des maladies de la moelle épinière, une inflammation des nerfs intercostaux. Douleur prolongée lors de la respiration pendant la journée, il devient douloureux de respirer; les douleurs sont aggravées par un changement de position, des mouvements et des inclinaisons du côté douloureux, au toucher, à la palpation, au rire, à l'éternuement, à la respiration. Les muscles des côtes sont souvent gonflés, élargis, ce qui serre les nerfs. Le côté affecté est très sensible au toucher. Les symptômes peuvent limiter de manière permanente la mobilité du patient.
  2. MBS (syndrome de douleur myofasciale). La douleur ne concerne que l'inspiration, les muscles sont à l'étroit et douloureux à la palpation.
  3. Fractures des côtes. Augmentation de la douleur en toussant et en respirant; il est limité au site de la fracture. La palpation est douloureuse.
  4. Blessure à la poitrine. Se produire lors de la chute d'une hauteur, des accidents; en cas de contusions, un œdème des tissus mous se développe, une douleur intense par inhalation apparaît. En cas d'ecchymose, une radiographie est nécessairement prescrite pour exclure les fractures. Avec des dommages unilatéraux aux côtes, le côté affecté est à la traîne lors de la respiration; au repos la douleur disparaît.
  5. Krepatura. Après un effort physique intense, des douleurs musculaires peuvent apparaître après un certain temps. Ce n'est pas une maladie, bien qu'il existe un symptôme douloureux lors de l'inhalation.
  6. Zona. Maladie d'origine infectieuse. Avec sa douleur à la poitrine apparaît quelques jours avant l'éruption cutanée.
  7. Tumeur. Cancer du poumon - syndrome douloureux persistant aigu avec respiration Tumeur de Pankost (cancer de l'apex du poumon) - douleurs avec sensation de brûlure, avec rebond des membres supérieurs.

Quand devrais-je appeler une ambulance?

Les premiers soins sont nécessaires si:

  • En plus des douleurs à la poitrine, il existe: une sensation de pression, une compression sous le sternum, un essoufflement et une irradiation au bras gauche, à la mâchoire inférieure et à l'omoplate;
  • il y a: nausée, vertiges, rythme cardiaque irrégulier, peau grise, sueurs froides, chute de pression artérielle, pouls faible et régulier, manque d'air et perte de conscience;
  • il n'y a pas d'amélioration après la prise de nitroglycérine et la douleur dure plus de 20 minutes. Cela peut provoquer des frissons, une toux avec du mucus jaune-vert, une difficulté à avaler et une douleur thoracique persistante.

Mesures de diagnostic

Pour le diagnostic peut être attribué:

  • numération globulaire complète;
  • tests sanguins biochimiques pour les marqueurs d'infarctus;
  • bakposev et analyse des expectorations, transsudat pleural;
  • radiographie des poumons et de la colonne vertébrale;
  • oncologie suspectée - IRM; CT, ECG;
  • sonographie doppler vasculaire;
  • gastroscopie.

Traitement et prévention

Le traitement dépend de la pathologie:

  • en cas d'embolie pulmonaire, les anticoagulants et l'élimination du caillot sanguin sont prescrits par voie chirurgicale;
  • pour la pneumonie, la pleurésie, la trachéite - traitement antibactérien et symptomatique, analgésiques, immunostimulants;
  • avec une chondrite thoracique - AINS et physiothérapie;
  • avec SSSZ - bêta-bloquants, analgésiques, anticoagulants.

La douleur lors de la respiration peut être le symptôme d'une maladie grave. Par conséquent, si cela ne passe pas, il est préférable de consulter un médecin. Et à titre préventif, une alimentation équilibrée, de l'exercice physique, l'abandon du tabac et de l'alcool.

Que disent les douleurs thoraciques lors de la respiration

«Lorsque vous inspirez, vous avez mal à la poitrine» est l'une des plaintes les plus fréquentes des patients.

Afin de déterminer l'organe touché, il est nécessaire de clarifier la localisation du syndrome douloureux, son intensité et la présence d'irradiation.

Dans ce cas, vous pouvez tirer une conclusion préliminaire et la confirmer avec les données des examens de laboratoire et instrumentaux.

Les douleurs thoraciques pendant l'inspiration peuvent indiquer des pathologies de différentes structures:

  1. la plèvre viscérale et pariétale (membrane séreuse qui tapisse les poumons et les parois de la cavité thoracique);
  2. les muscles et les fascias qui les recouvrent;
  3. formations de cartilage osseux;
  4. racines nerveuses.

La défaite de chaque élément a ses propres caractéristiques qui permettent de les distinguer déjà au stade de l'examen et de la palpation du patient.

Pleurésie sèche (fibrineuse)

Il s'agit d'une inflammation de la plèvre résultant de l'action d'un agent infectieux dans les poumons. Les causes les plus courantes de cette maladie incluent:

  1. pneumonie lobaire;
  2. la tuberculose;
  3. maladies systémiques du tissu conjonctif;
  4. tumeurs malignes (cancer bronchique);

Selon l'ampleur du processus, la pleurésie sèche peut être unilatérale ou bilatérale. La douleur par inhalation à droite ou à gauche se produit lorsque le côté correspondant est affecté. La pleurésie sèche aura un tableau clinique caractéristique:

  1. douleur du caractère perçant ou coupant;
  2. en plus de l'inspiration, le syndrome de la douleur augmente avec la toux, les efforts et l'effort physique;
  3. les mouvements respiratoires du côté affecté diminuent;
  4. accompagné de symptômes généraux (température sous fébrile jusqu'à 38 ° C, faiblesse, transpiration excessive).

Afin de déterminer enfin la présence d'une pleurésie sèche, une étude instrumentale supplémentaire est nécessaire.

Lors de l'écoute des poumons avec un phonendoscope, le bruit de frottement pleural est déterminé tout au long de l'inspiration et de l'expiration.

L'examen radiographique n'est pas important dans le diagnostic, mais permet de déterminer la présence de modifications pathologiques dans les poumons.

La douleur et le resserrement du dos et des articulations au fil du temps peuvent avoir des conséquences désastreuses - limitation locale ou complète du mouvement dans l'articulation et la colonne vertébrale, pouvant aller jusqu'à l'invalidité. Les personnes qui ont appris par expérience amère utilisent des remèdes naturels pour soigner les articulations, ce qui est recommandé par l'orthopédiste Bubnovsky… En savoir plus »

Blessures à la poitrine

Les fractures de tout élément formant la poitrine (côtes, sternum, clavicule) provoquent une vive douleur à la poitrine lors de l'inhalation. En règle générale, les problèmes de diagnostic ne se posent pas.

Dans l’histoire des patients, il existe un agent traumatique important (chute, coup puissant, compression importante) agissant sur la poitrine. L'exception concerne les fractures pathologiques.

Pour confirmer la présence de cette blessure, il est nécessaire de procéder à une radiographie du patient en deux projections standard.

Lésions du système osseux et cartilagineux

C'est un grand groupe de pathologies, qui comprend:

  1. syndrome de la facette;
  2. syndrome sternal costal (costochondrite);
  3. la xyphoïdalgie (caractérisée par une douleur lors de la respiration dans la poitrine au milieu);
  4. syndrome du bord mobile (Zeriax);
  5. hyperostose sternoclaviculaire;
  6. spondylarthropathie.

Les causes de ces maladies n'ont pas été étudiées. Heureusement, ils sont assez rares, à l'exception du syndrome de Rib-sternal et de la spondylarthropathie.

En moyenne, en Russie, la fréquence d'occurrence de ces deux pathologies est d'environ 4%, selon les données présentées dans la monographie du professeur N.V. Kornilov "Traumatologie et orthopédie."

La spondylarthropathie se développe sur le fond de la spondylarthrite ankylosante (spondylarthrite ankylosante). Dans cette pathologie, les articulations se développent ensemble et perdent leur mobilité.

La douleur thoracique lors d'une inspiration profonde est due à la restriction des mouvements des articulations sternoclaviculaire, claviculaire-acromiale, côte vertébrale et intervertébrale.

Peu de secrets

Avez-vous déjà eu des douleurs constantes au dos et aux articulations? À en juger par le fait que vous lisez cet article, vous connaissez déjà personnellement l’ostéochondrose, l’arthrose et l’arthrite.

Vous avez sûrement essayé une série de médicaments, de crèmes, de pommades, d'injections, de médecins et, apparemment, rien de ce qui précède ne vous a pas aidé...

Et il y a une explication à cela: il n'est tout simplement pas rentable pour un pharmacien de vendre un outil de travail, car il va perdre des clients! Néanmoins, la médecine chinoise connaît depuis des milliers d'années la recette pour se débarrasser de ces maladies, et elle est simple et directe. Lire plus »

La costochondrite (syndrome costo-sternal), dans 90% des cas, selon le journal Neurology and Neurosurgery, provoque des douleurs lors de l'inhalation thoracique à gauche. En règle générale, les cartilages de la deuxième ou de la cinquième côte sont touchés.

Il est important de noter que la pathologie se produit 2,5 à 3 fois plus souvent chez les femmes. En règle générale, la costochondrite se développe après 40 ans.

Le signe distinctif de la maladie est déterminé par la douleur locale à l'endroit où la côte est attachée au sternum, sans aucune modification visible du cartilage.

Douleur myofasciale

Les pathologies des muscles ou de leurs membranes fasciales qui couvrent la poitrine peuvent provoquer des douleurs en cas d'inhalation.

Le mécanisme de leur apparition est simple - en raison de la relaxation insuffisante de certains groupes musculaires, à la suite de blessures ou d'hypothermie, il existe un spasme de longue durée.

Une privation d'oxygène (hypoxie) des tissus se développe et de l'acide lactique s'accumule, ce qui irrite les récepteurs nerveux et forme certains points déclencheurs (TT). La douleur ressentie lors de l'examen est un signe absolu du syndrome de la douleur myofasciale.

Le plus souvent, les muscles suivants de la poitrine sont touchés:

  1. petit et gros pectoral;
  2. train avant;
  3. intercostal avant et arrière.

En règle générale, les plaintes du patient et son examen physique suffisent pour poser un diagnostic. Dans certains cas, le médecin peut également prescrire un patient pour la myographie, ce qui montrera une augmentation de l'activité électrique des muscles.

Douleurs neurogènes

La cause du syndrome douloureux est une irritation des racines nerveuses, des nerfs spinaux ou intercostaux. Les facteurs étiologiques les plus courants comprennent:

Causes d'inconfort et d'inconfort dans la poitrine au milieu

Des sensations désagréables dans la poitrine indiquent des problèmes de santé. La névralgie intercostale est la raison la plus sûre pour l'inconfort.

En outre, une gêne thoracique est ressentie en cas de problèmes cardiovasculaires, en cas de pneumonie débutante et prolongée, de maladies de l'œsophage du tractus gastro-intestinal.

Un inconfort dans la poitrine indique souvent une ostéochondrose. Les maladies les plus graves associées à ce symptôme sont les tumeurs des organes médiastinaux. Toutes ces maladies imposent la nécessité de consulter un spécialiste.

Les patients ressentent les sensations désagréables dans la poitrine de différentes manières. La même maladie est exprimée dans différents types d'inconfort chez différentes personnes. Les symptômes de maladies de la poitrine incluent les types de sensations suivants:

  • presser;
  • se sentir la poitrine serrée;
  • sensation de brûlure;
  • douleur douloureuse;
  • sensation de perçage;
  • douleur lancinante;
  • attaques de tir.

La gêne thoracique est définie à gauche ou à droite, sous les côtes pectorales, à l'arrière. La sensation désagréable augmente lentement ou est immédiatement ressentie par une douleur aiguë.

Il donne la main gauche ou dans la région de l'abdomen supérieur.

L'inconfort est aggravé par le travail physique, les sports, la forte toux et la respiration profonde de la poitrine; il apparaît pendant le retrait du régime prescrit.

Chaque type d'inconfort thoracique correspond à une maladie particulière. Mais seul un médecin peut établir un diagnostic après avoir examiné un patient: radiographie, tomodensitométrie, IRM, échographie, prise de sang, etc.

Causes possibles

La cause de la gêne thoracique est une maladie. Cela ne passera pas indépendamment: il faut être traité. La première étape du traitement consiste à établir la cause de la gêne. La zone sous les côtes inquiète le patient dans diverses pathologies.

Maladies bronchopulmonaires

Les maladies des poumons et de la plèvre provoquent des douleurs et des malaises au site de la blessure. Une gêne au milieu de la poitrine signifie souvent une trachéite ou une bronchite. Ces pathologies apparaissent à la suite de complications du DRA et des IVRA transférés.

La trachéite et la bronchite se caractérisent par un malaise à la poitrine et à la poitrine, dans la partie supérieure du sternum ou au centre. Au début du développement de la maladie, la toux est sèche. Peu à peu, les expectorations sont bien évacuées. Dans ce cas, la douleur derrière le sternum passe.

La trachéite et la bronchite doivent être traitées sous la surveillance d'un médecin. Si le patient ne dispose pas d'assez d'immunité et de force pour faire face à la maladie, le médecin vous prescrira un traitement de soutien, des médicaments expectorants, des vitamines. Parfois, un antibiotique est nécessaire.

Quel antibiotique prendre pour le patient, le médecin décide. Le spécialiste doit contrôler la situation pour que la pneumonie ne commence pas.

Le patient ressent une sensation désagréable dans la poitrine avec une pleurésie - une inflammation de la muqueuse du poumon. Quand il a senti une sensation de brûlure dans la poitrine, tousser.

Le liquide s'accumule entre les couches de la coque.

L'embolie pulmonaire est une autre cause d'inconfort. Quand il est formé dans le thrombus de l'artère, bloquant le flux sanguin vers le corps. C'est une maladie très dangereuse. Si le patient ressent le manque d'air, une respiration sifflante, vous devez appeler une ambulance.

Pathologie cardiaque

Lorsqu'une personne ressent une gêne thoracique au milieu, les maladies des organes internes peuvent en être la cause. Les maladies cardiovasculaires sont l’une des causes les plus dangereuses de malaise à la poitrine.

Une crise d'angine de poitrine est une cause fréquente de gêne thoracique. Avec lui, une personne ressent une compression du sein. Il s'accompagne de faiblesse, parfois de nausée.

La sensation désagréable apparaît dans un état calme ou pendant un effort physique. Le syndrome de la douleur n'est pas toujours prononcé. Chez les femmes, les douleurs lors d'une crise cardiaque ne sont pas fortes, mais ont plutôt le caractère d'un inconvénient.

L'angine de poitrine est traitée avec succès avec des comprimés courants tels que la nitroglycérine.

Cas plus graves - infarctus du myocarde, conséquence d'une maladie coronarienne; thrombose veineuse; dissection aortique. Dans ce cas, le patient ne ressent plus d'inconfort thoracique, mais une douleur intense.

Même un malaise inexprimé dans la poitrine indique une maladie grave. L'auto-traitement dans ce cas est inacceptable. Le médecin doit établir le diagnostic et prescrire des médicaments en attirant l’attention du patient sur le mode de vie, le régime alimentaire, etc., prescrits.

Ostéochondrose

Une gêne thoracique au milieu agace le patient atteint d'ostéochondrose. Les lésions de la moelle épinière dans la région thoracique entraînent:

  • travail sédentaire;
  • surpoids;
  • maladies infectieuses;
  • courbure de la colonne vertébrale dans l'enfance;
  • troubles métaboliques;
  • négligence de la nécessité de faire de l'exercice physique.

Sur les raisons ci-dessus, se produisent une déformation des disques intervertébraux et leur saillie, les ostéophytes se développent.

Tout cela conduit à pincer les terminaisons nerveuses et les vaisseaux sanguins, ce qui provoque une gêne dans la poitrine. Parfois, le patient dit qu'il est "comme une marque de poitrine".

En outre, une sensation douloureuse est présente entre les côtes, donnant parfois au foie, à l'estomac et aux intestins. Il a un caractère de zona.

Lorsque l'ostéochondrose est nécessaire de consulter un neurologue. Le médecin diagnostiquera, prescrira la physiothérapie, le massage, la thérapie manuelle. Lui-même ne peut pas vous attribuer un massage ou une thérapie manuelle. Les procédures ont des contre-indications!

Tumeurs médiastinales

Le médiastin est l'espace anatomique situé entre les côtes et la colonne vertébrale thoracique, entre le manche du sternum supérieur et le diaphragme inférieur, limité latéralement par la plèvre. Dans cet espace sont présents:

  • le thymus;
  • bronches primaires;
  • partie de l'aorte;
  • l'œsophage;
  • coeur
  • une partie de la veine cave;
  • ganglions lymphatiques;
  • une partie du nerf vague;
  • partie de la trachée;
  • les nerfs sympathiques;
  • veines pulmonaires;
  • péricarde, etc.

Les tumeurs des organes du médiastin sont une maladie dangereuse, car même les tumeurs bénignes dans cet espace sont difficiles à enlever chirurgicalement.

Les tumeurs malignes sont divisées en métastases initiale et résultante. Il y a souvent des cas de pseudo-tumeurs.

Il s’agit d’anévrismes dans les veines, de ganglions lymphatiques hypertrophiés dus à d’autres maladies (ex.

, tuberculose), kystes péricardiques, bronchogènes, entérogènes, etc.

Les tumeurs du côté gauche sont difficiles à reconnaître car elles présentent d'abord des symptômes similaires à ceux de l'angine de poitrine.

Les signes qui déterminent le type spécifique de tumeur sont:

  • démangeaisons de la peau et transpiration excessive;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • une diminution de la glycémie;
  • thyrotoxicose;
  • symptômes de la myasthénie.

Si le patient ne présente aucun de ces signes, la source de la douleur doit être recherchée dans d'autres pathologies.

Maladies de l'œsophage, de l'estomac, de la vésicule biliaire, du pancréas

Un inconfort gastro-intestinal dans la poitrine à droite peut provoquer une maladie gastro-intestinale. Une sensation de brûlure dans la poitrine est provoquée par le reflux acide, mieux connu sous le nom de brûlures d'estomac.

Ce processus est dû au reflux du contenu de l'estomac dans l'œsophage. Des sensations similaires apparaissent lors d'une hernie hiatale.

En même temps, après avoir mangé, la partie supérieure de l'estomac se gonfle dans la partie inférieure de la poitrine.

L'échec des contractions des muscles de l'œsophage et la forte pression exercée sur celui-ci par la grosseur de la nourriture provoquent une gêne et des douleurs dans la partie inférieure de la poitrine.

Lorsque l'ulcère de l'estomac se produit également une douleur dans le sternum, aggravée avant le repas. Après avoir mangé, l'état du patient s'améliore.

L'inflammation de la vésicule biliaire se caractérise par une gêne thoracique en bas à droite et une douleur à l'estomac en haut.

Si des sensations désagréables en inspirant

Lors de l'inhalation, une douleur thoracique est ressentie lors de maladies pulmonaires, de problèmes cardiovasculaires et de pathologies du tractus gastro-intestinal. Les blessures à la poitrine sont parfois à l'origine de ces sensations.

Ceux-ci incluent des côtes fracturées, des tissus mous meurtris ou rompus et des blessures au cartilage. Le symptôme principal de la blessure est une douleur vive ou sourde lorsque vous tournez le corps, une sensation désagréable lors de l'inhalation. Gonflement, rougeur, hématomes sont d'autres symptômes de blessure.

Le diagnostic est posé par un traumatologue après radiographie.

Quels problèmes peuvent signaler un inconfort dans la poitrine, voir cette vidéo: