Pneumonie bactérienne

La pneumonie bactérienne est une inflammation typique des poumons sous l'influence d'infections bactériennes. Lorsqu'il est infecté, le tissu pulmonaire est endommagé par une bactérie qui se propage à la membrane pleurale du poumon, provoquant un épanchement de liquide pleural dans la cavité pleurale - la cavité entre l'organe et sa membrane.

En outre, la maladie se caractérise par une forte probabilité de suppuration des tissus entraînant la formation de pus simple excrété dans les expectorations et d'abcès pulmonaires, lésions qui entraînent la mort par destruction partielle ou totale des tissus.

Comme tous les types d'inflammation des poumons, la pneumonie bactérienne est caractérisée par un œdème du système respiratoire et le remplissage des cavités pulmonaires par des fluides corporels internes: sang en présence de lésions profondes, pus, expectorations - le fluide naturel des poumons, destiné à les nettoyer, et qui se développe en cas de lésions du système respiratoire. En outre, sous l'action du processus inflammatoire à travers les parois des capillaires dans la cavité interne peut obtenir de la lymphe et du liquide, qui est un plasma sanguin.

Les lésions bactériennes du corps sont caractérisées par une réponse défensive en réponse à une forte augmentation de la température corporelle, ainsi que par une intoxication (empoisonnement) par des toxines (poisons), qui sont en grande partie sécrétées par les bactéries elles-mêmes sous la forme de leur activité vitale ou par la décomposition de cellules immunes mortes, de bactéries et de tissus pulmonaires.

Au cours du processus inflammatoire, les bactéries détruisent les tissus des poumons et le corps les restaure, déclarant simultanément la chasse aux cellules immunitaires contre les bactéries. S'il y a plus de bactéries que de cellules immunitaires et que le corps n'a pas le temps de restaurer les tissus spécialisés dans les échanges gazeux en se divisant ou en utilisant des cellules souches, leur changement irréversible a lieu, le corps humain commençant à utiliser un matériel moins coûteux et plus rapide - cellules conjonctives. Le tissu conjonctif resserre efficacement les espaces vides, mais n'est pas en mesure d'assumer l'oxygène de l'atmosphère et le retour du dioxyde de carbone, ainsi que de s'étirer complètement, en interférant avec le travail du tissu pulmonaire très élastique environnant. La quantité d'oxygène absorbé dépend directement de la capacité d'étirement. Ces formations sont appelées cicatrices et atteignent parfois des dimensions telles qu'elles ne permettent pas au système respiratoire de fonctionner. Dans ce cas, ils sont enlevés chirurgicalement avec une partie du poumon.

Le remplissage des cavités internes et la violation de la structure des tissus ne permettent pas à une personne de respirer normalement pendant la maladie, ce qui provoque une asphyxie, ce qui affaiblit encore plus le patient et provoque diverses complications. La pneumonie bactérienne est dangereuse non seulement par les lésions directes du tissu pulmonaire, mais également par la capacité de l’infection à se propager à l’ensemble du corps et à toucher d’autres poumons. Y compris la possible septicémie et la gangrène du corps.

Place de la pneumonie bactérienne dans la classification de l'inflammation du poumon

Toute la pneumonie est principalement divisée par l'agent pathogène en une pneumonie bactérienne, virale, fongique et allergique susmentionnée. Selon l'échelle de distribution, une pneumonie typique fréquemment rencontrée est provoquée par un certain type d'infection, telle qu'une infection directe, en raison d'une baisse de l'immunité. La pneumonie atypique est un type mixte de pneumonie ou de pneumonie, conséquence de certaines maladies spécifiques, souvent associées, comme la pneumonie dans le cancer du poumon. Tous les types de pneumonie, quel que soit l'agent pathogène, sont également classés en fonction d'un certain nombre de paramètres.

À l'endroit de l'inflammation dans le corps:

  1. Pneumonie focale, lorsque la lésion est représentée par un ou plusieurs foyers.
  2. Lobaire, lorsque la lésion se propage au lobe pulmonaire (le lobe représente environ un tiers du poumon - supérieur, inférieur ou moyen).
  3. Radical, au cours duquel la racine du poumon s'enflamme - le lieu de fixation de l'ensemble du poumon à l'une des deux bronches principales, par laquelle tous les vaisseaux principaux le nourrissent.
  4. Unilatéral ou bilatéral, lorsque l'inflammation ne touche que la moitié des poumons, ou les deux. Un côté peut être à droite et à gauche, allant à droite et à gauche, respectivement.
  5. L'inflammation croupeuse ou segmentaire est l'inflammation de segments individuels du poumon, qui sont un ensemble d'un certain nombre d'alvéoles qui se nourrissent de vaisseaux communs et qui ont une petite bronche commune. Un type de pneumonie segmentaire peut être une pneumonie confluente, lorsque des zones inflammatoires individuelles se confondent en une seule zone.

La vitesse de propagation de la maladie peut être aiguë ou prolongée et divisée en certaines étapes: incubation, marée, pic, résolution et récupération.

La pneumonie bactérienne peut être soit parenchymateuse, c'est-à-dire qu'elle est strictement à l'intérieur du poumon, et interstitielle - elle affecte le tissu péribronchique.

Étiologie

La pneumonie bactérienne dans la très grande majorité des cas est représentée par tout type de bactérie pneumocoque, staphylocoque, bacille bleu de pus et infection hémophilique. Une infection par la klepsiella, une bactérie naturelle du tractus gastro-intestinal, qui affecte les organes respiratoires en cas de chute de l’immunité, est moins courante. D'autres types d'agents pathogènes bactériens sont également moins courants.

La pneumonie bactérienne peut survenir soit par infection directe d'une personne, soit en devenant la conséquence d'une autre maladie infectieuse dont l'agent causal a pénétré dans les poumons, ou d'infections d'un autre type qui ont affaibli le corps, le rendant vulnérable aux bactéries.

En outre, le processus inflammatoire peut commencer pour des raisons physiologiques affaiblissant le système immunitaire: circulation pulmonaire altérée, dormance prolongée ou dysfonctionnement du système nerveux, entraînant une distorsion de la fonction pulmonaire et une congestion intrapulmonaire, des lésions pulmonaires dues à des ecchymoses, des blessures, un usage prolongé d'un appareil respiratoire.

La pneumonie infectieuse peut être primaire ou secondaire, ou chronique, lorsque le pathogène ou les conditions de sa prospérité persistent dans l'organisme.

La pneumonie bactérienne est particulièrement fréquente chez les enfants qui ont un corps plus faible, plus souvent en contact avec divers agents pathogènes et qui attrapent souvent un rhume.

Les symptômes

Les symptômes de pneumonie infectieuse sont un ensemble classique de symptômes d'inflammation pulmonaire, comprenant des signes d'intoxication (nausée, vertiges, manque d'appétit, soif), une hypoxie (essoufflement, asphyxie, triangle bleu nasolabial, pâleur), toux, mucosités caractéristiques.

Chez les enfants, la pneumonie bactérienne peut être cachée, pratiquement, asymptomatique, sans sauts de température avec signes de rhume. Chez l'adulte, ce phénomène se produit avec une diminution de l'immunité.

Diagnostics

Le diagnostic de pneumonie bactérienne est effectué après analyse des symptômes et comprend des études de laboratoire et du matériel. Les études de laboratoire débutent avec l'urine et le sang, selon lesquelles le médecin peut déterminer l'apparition d'une inflammation et sa nature: virale ou bactérienne. Parfois, des agents pathogènes peuvent être trouvés dans le sang. L'analyse des expectorations vous permet d'identifier plus précisément l'agent pathogène, sa sensibilité aux antibiotiques et à d'autres processus dans les poumons, qui incluent la nature de l'évolution de la maladie.

Conséquences et pronostic

La pneumonie bactérienne, bien qu’elle soit une maladie courante et facile à traiter, est néanmoins très grave et comporte un grand nombre de complications et la probabilité d’une issue fatale.

Les complications peuvent être typiques de la pneumonie: cicatrices, nécrose tissulaire, gangrène pulmonaire, pleurésie, perturbation d'autres organes et leur oppression, et infections bactériennes caractéristiques: propagation de bactéries à d'autres organes et pénétration dans le sang - sepsis.

Souvent, après une pneumonie grave, quelle que soit sa nature, une insuffisance pulmonaire se développe, lorsque les poumons ne sont pas en mesure d'absorber complètement l'oxygène et qu'une personne manque constamment d'oxygène, d'un degré ou d'un autre.

Traitement

Les principes de traitement de la pneumonie contiennent des éléments permettant d’éradiquer la cause de la maladie et l’agent responsable du processus inflammatoire, de maintenir le corps pendant la maladie et de maximiser l’élimination et la prévention des conséquences.

Le traitement de la pneumonie bactérienne contient un traitement antibactérien, de la physiothérapie et des médicaments symptomatiques: antipyrétique, amélioration du débit de crachats, soulagement de l'œdème, etc.

Le traitement antibiotique contre la pneumonie causée par une bactérie est la méthode de traitement la plus importante et la plus importante. C'est une réception d'antibiotiques puissants à large spectre.

Le traitement a débuté assez rapidement au bon moment, sinon guéri, du moins localiser l'inflammation des poumons. En raison de l'excellente sensibilité des bactéries aux antibiotiques, la guérison des patients ne présente aucune difficulté, à l'exclusion des cas très avancés ou compliqués.

Récupération

La guérison de la pneumonie est une étape très importante dans la guérison de la maladie et l’élimination de ses conséquences au stade initial de son développement grâce à la physiothérapie et à des méthodes rarement médicales, ainsi qu’au renforcement de la nutrition et du maintien du corps, qui ne peut être négligé. Il n'est pas recommandé de violer les procédures prescrites par le médecin. Toutefois, elles peuvent être complétées par des méthodes de médecine traditionnelle moyennant une consultation préalable du médecin. L'automédication pour une maladie aussi grave est inacceptable.

Pneumonie bactérienne

La pneumonie bactérienne est un type de maladie infectieuse qui a un effet négatif sur les poumons du corps humain. La pneumonie de ce type est causée par une bactérie. Dans certains cas, la maladie peut être causée par des virus, des champignons, des produits chimiques ou d’autres organismes. La pneumonie bactérienne est aujourd'hui l'une des causes de la mortalité. Les bactéries infectieuses provoquent le processus inflammatoire des sacs alvéolaires. Cela conduit à l'apparition et à l'accumulation de formations purulentes, de débris liquides et cellulaires. Ceci, à son tour, se manifeste dans l'échange d'oxygène, qui se détériore sensiblement à ce stade, ainsi que de dioxyde de carbone. La pneumonie bactérienne est accompagnée de douleurs à la poitrine et provoque un essoufflement.

En fonction de la complexité et de la durée du processus inflammatoire, cette pneumonie est divisée en pneumonie bactérienne sous forme légère ou secondaire. L'évolution de la maladie sous forme sévère conduit le plus souvent à une infériorité respiratoire et à la mort du patient. Un résultat aussi médiocre est également fortement influencé par l'âge du patient, son état de santé et le niveau d'immunité. Dans de rares cas, le traitement précoce du stade initial de la maladie prend une forme grave, car une grande variété d'antibiotiques peuvent détruire le processus inflammatoire.

La pneumonie bactérienne est divisée en deux formes d'infection:

  1. Pneumonie bactérienne acquise dans la communauté. Dans ce cas, les bactéries pénètrent dans l'organisme par l'environnement. Cette infection est assez commune. L'infection pénètre dans un corps sain par le biais de gouttelettes en suspension dans l'air ou à la suite d'un contact avec une personne infectée. Les bactéries qui causent la pneumonie acquise en communauté incluent:
  • Le pneumocoque (Streptococcus pneumoniae) est la pneumonie la plus courante. Ce type de microbes est situé dans le nasopharynx d'une personne en bonne santé. Dès que le niveau d'immunité diminue, ces bactéries et l'haleine passent dans les poumons. Ils peuvent également entrer dans le sang de toute blessure.
  • Bacille hémophile (Haemophilus influenzae) - habite l'épithélium des voies respiratoires supérieures. Ne se manifeste pas avec une forte immunité et l'absence de maladies infectieuses. Il occupe le deuxième rang parmi la formation du processus inflammatoire des poumons.
  • Klebsiella pneumoniae (Klebsiella pneumoniae) - les bactéries de ce type se trouvent à la surface de la peau, dans la bouche et dans l'estomac. Capable d'influencer les personnes ayant une faible immunité.
  • Staphylococcus aureus (Staphylococcus aureus) - ce type d’infection est le plus souvent observé chez les toxicomanes, les personnes atteintes de maladies prolongées et les nouveau-nés dont le système immunitaire est peu développé. Les bactéries habitent la peau, la gorge, les intestins. Ce type de bactérie est difficilement traitable avec des antibiotiques.
  1. Infection nosocomiale. Être dans des institutions avec des personnes infectées par cette maladie pendant une longue période, sans utiliser d'anti-inflammatoires, il existe une grande opportunité d'être infecté par une pneumonie bactérienne. L'inflammation des poumons peut être acquise après deux semaines en raison du contact avec des microbes. Ce type de maladie se manifeste par des symptômes graves et peut difficilement être traité avec des antibiotiques. La contagion dépend du type de bactéries détectées. Mais quoi qu’ils soient, leur pénétration dans les poumons se fait dans la plupart des cas par le passage nasal, la gorge. Beaucoup d'infectés ne représentent aucun danger pour la population environnante. Mais l'inflammation des poumons causée par le mycoplasme (Mycoplasma pneumoniae) ou le bacille de la tuberculose (bacille de Koch) est très dangereuse et de nature contagieuse. Ces bactéries se propagent à travers des gouttelettes de salive et d'expectorations.
    La pneumonie bactérienne est plus souvent observée chez les nouveau-nés, les personnes âgées (après 55 ans), les personnes immunodéprimées et les fumeurs.

L'inflammation pulmonaire est généralement divisée en groupes suivants: typique et atypique. En général, ils se caractérisent par un seul symptôme, mais sur la manière dont il est exprimé et conduit à une conclusion.

Signes courants de pneumonie bactérienne:

  1. Toux violente avec séparation des crachats vert, jaune ou avec du sang.
  2. Sensations douloureuses dans la poitrine pouvant persister en inspirant.
  3. Des frissons.
  4. L'augmentation de la température corporelle jusqu'à 39 degrés atteint dans certains cas des valeurs élevées.
  5. La présence de migraines de la tête et des muscles.
  6. Essoufflement et apparition de respirations fréquentes.
  7. Manque d'appétit et léthargie totale de tout l'organisme.
  8. Mauvaise prise de conscience (observée chez les personnes âgées).
  9. La peau prend une teinte pâle, devient plus humide.

Chez les jeunes enfants, le processus de pneumonie bactérienne commence par des problèmes de voies nasales et de gorge. Les symptômes de pneumonie bactérienne du processus inflammatoire des poumons commencent beaucoup plus rapidement que chez les personnes âgées. Les symptômes chez l’enfant comprennent une fièvre instantanée, une respiration rapide, une gêne abdominale possible et des vomissements parfois observés.

La pneumonie est une complication de la grippe ou du rhume. La pneumonie bactérienne peut à son tour entraîner divers dommages de nature complexe:

  • la septicémie;
  • insuffisance respiratoire;
  • syndrome de détresse respiratoire aigu;
  • abcès des poumons.

Pour pouvoir diagnostiquer une pneumonie, il est nécessaire de subir une confirmation radiologique d'infiltration des tissus pulmonaires. Le patient doit présenter au moins deux des signes énumérés ci-dessus.
Les antibiotiques sont utilisés pour traiter la pneumonie bactérienne. Le médicament est prescrit en fonction de l'âge du patient, de son état de santé général, de la présence d'autres processus inflammatoires aigus, etc. Les patients sous thérapie doivent consommer le plus de liquide possible, cela ne provoque pas de déshydratation du corps. Cela aidera également une personne à combattre les bactéries. Au cours de la période de traitement et de récupération, les patients doivent arrêter de fumer et éviter la fumée de tabac. Fumer ne fait que contribuer à la croissance du processus inflammatoire. L'hospitalisation est effectuée lorsque le patient est essoufflé et que son taux d'oxygène dans le sang est réduit. Il y a aussi un régime spécial. Le régime doit contenir une quantité suffisante de protéines, de vitamines A, C et B. Le médecin vous prescrit un régime plus précis, basé sur le bien-être général du patient.

Les mesures prophylactiques de la pneumonie bactérienne comprennent l’utilisation rationnelle des antibiotiques, la vaccination annuelle contre l’influenza, et les médecins recommandent un vaccin multivalent contre le pneumocoque à la population la plus âgée. Les patients ont besoin d'un repos plus long, vous ne devez pas prendre de médicaments non prescrits par un médecin. Personnes en bonne santé, afin d'éviter ce type de maladie, n'oubliez pas les règles d'hygiène, évitez tout contact avec des personnes infectées ou, dans le même temps, appliquez toutes les précautions. Il est nécessaire de se détourner des habitudes néfastes et de mener une vie saine. Chaque année, vous devez subir un examen complet de tout le corps et renforcer votre corps. Avoir une forte immunité vous protégera toujours de tout type de maladie.

Diagnostic et traitement de la pneumonie bactérienne

La pneumonie bactérienne peut se développer chez les adultes et les enfants. Les groupes à risque comprennent les enfants de moins de 14 ans, ainsi que les femmes et les hommes âgés de 60 ans. L'agent causal de la maladie peut être différentes bactéries, la forme de pneumonie bactérienne dépendra de leur type.

La pneumonie bactérienne peut être de gravité variable. Tout dépend de la façon dont le corps combattra activement l'infection. Dans la plupart des cas, ce type de pneumonie est traité à l'hôpital. Mais c'est possible et traitement à la maison. Dans tous les cas, la décision est prise par le médecin sur la base de tests.

La pneumonie bactérienne est due à l'entrée de bactéries pathogènes dans les voies respiratoires supérieures. Le plus souvent, cela se produit pendant la saison froide, lorsque le corps humain est le plus vulnérable. À ce jour, une classification médicale de la pneumonie bactérienne selon divers critères a été mise au point.

En fonction de la partie des poumons affectant l’inflammation bactérienne, la pneumonie se distingue des infections unilatérale ou bilatérale. Mais si la plèvre est également touchée, ce type de maladie est appelé pneumonie pleurale.

En outre, la pneumonie est divisée en lobaire et focale. La pneumonie lobaire affecte complètement le parenchyme entier du lobe pulmonaire. Mais dans le cas d'une forme focale, tout est un peu plus compliqué. Une telle maladie peut se manifester dans différentes zones du poumon.

Selon le type d'agent pathogène spécifique, la maladie est divisée en gonocoque, streptocoque, staphylocoque, méningocoque. Et la pneumonie bactérienne peut être causée par le bacille intestinal, intestinal ou hémophile de Pseudomonas

Si, toutefois, comme critère pour prendre les caractéristiques du traitement, l'inflammation du poumon de nature bactérienne peut être hospitalière et ambulatoire. Les formes particulièrement graves de pneumonie se manifestent le plus clairement environ 72 heures après l’introduction de bactéries dans le corps.

Raisons

L'apparition d'une pneumonie bactérienne peut être causée par divers facteurs. Aujourd'hui, ils sont très nombreux. Examinons plus en détail les plus courantes d’entre elles, qui provoquent le plus souvent le développement de cette maladie:

  1. Souvent, une pneumonie bactérienne se développe sur le fond du charbon, de la coqueluche, de la salmonellose. Dans ce cas, des agents pathogènes spécifiques responsables de toutes ces maladies entraînent une pneumonie.
  2. Si une personne est en parfaite santé, l'inflammation bactérienne des poumons peut commencer soudainement par une forte hypothermie du corps. Dans ce cas, les agents pathogènes qui vivent dans les voies respiratoires supérieures sur les muqueuses de la gorge vont provoquer une inflammation des poumons.
  3. Le développement d'une pneumonie à caractère bactérien a également de mauvaises habitudes (tabagisme, consommation d'alcool), une faible immunité et une activité physique insuffisante. À son tour, une insuffisance cardiaque et une maladie pulmonaire congénitale peuvent entraîner une diminution importante de l'immunité.

Il convient de rappeler que les raisons énumérées peuvent provoquer le développement de la maladie à la fois séparément et en combinaison. Et plus on observe de raisons prédisposant à la pneumonie bactérienne chez l'homme, plus les symptômes de la maladie seront clairs.

Symptômes principaux

Pour reconnaître la maladie à temps et commencer le traitement, il est nécessaire de connaître les principaux symptômes. En règle générale, toute forme de pneumonie commence à se manifester presque immédiatement. L'essentiel est de noter ces manifestations à temps et de prendre les mesures appropriées.

Pour commencer, considérons comment se manifeste une pneumonie typique. Au début, une légère toux et un mal de gorge se développent. Mais généralement le lendemain, en toussant, il se dégage beaucoup de crachats de teinte jaunâtre ou même brun clair. Les maux de gorge peuvent disparaître (tout dépend du degré de froid du corps). Mais la fièvre commence, accompagnée d'une forte augmentation de la température corporelle. Une légère douleur peut être ressentie dans la région des poumons.

Pour la pneumonie à staphylocoques se caractérise par une forte augmentation de la température corporelle immédiatement à 40 ° C. Dans le même temps, la toux est très forte, une grande quantité de mucus plutôt épais est libérée, ce qui empêche même le patient de respirer. En règle générale, un tel mucus dégage une odeur désagréable. Une nécrose et des cavités peuvent commencer à apparaître dans les poumons si un traitement en temps voulu n’est pas commencé.

S'il s'agit d'une pneumonie atypique, qui survient dans la plupart des cas lorsqu'il y a des lésions des poumons avec toutes sortes d'infections anaérobies, des lésions graves du système nerveux central peuvent se développer et les maladies chroniques existantes peuvent s'aggraver.

Il convient de rappeler que, quelle que soit la forme de pneumonie, une personne atteinte de cette maladie ressentira toujours une forte faiblesse et des courbatures. Dans le même temps, on peut observer un essoufflement, voire une augmentation de la pression artérielle et une insuffisance cardiaque. Les enfants développent souvent une diarrhée douloureuse accompagnée de fièvre.

Afin de bien diagnostiquer la maladie, vous devez immédiatement consulter un médecin. Un examen et une analyse aideront à déterminer le type exact de maladie. En règle générale, lorsqu'un patient est atteint de pneumonie bactérienne, on observe une pâleur de la peau et une leucocytose, ainsi que les symptômes décrits ci-dessus. Une numération globulaire complète avec un doigt montre une augmentation du taux de sédimentation des érythrocytes.

Pour étudier des zones spécifiques de la lésion pulmonaire, des radiographies sont effectuées, la composition en gaz du sang est examinée, si la maladie est suffisamment grave et se caractérise déjà par de graves complications.

Caractéristiques de la thérapie

Pneumonie bactérienne de tout genre à traiter. Mais étant donné que le taux de mortalité lié à ces maladies est très élevé, seul un accès opportun à un bon spécialiste peut sauver la santé ou même sauver des vies. En règle générale, le traitement de la pneumonie est le plus souvent effectué dans un hôpital. À la maison, vous ne pouvez traiter la pneumonie que lorsque l'infection principale est déjà vaincue ou dans les cas où l'inflammation vient tout juste de commencer et ne s'est pas encore manifestée clairement.

La décision de traitement est prise par le médecin. Il doit prendre tous les rendez-vous nécessaires. Dans la pneumonie, les antibiotiques, les bonnes vitamines et autres médicaments qui forceront le corps à lutter activement contre les agents pathogènes sont définitivement prescrits.

Recommandations générales

Lorsque la pneumonie bactérienne devrait suivre les directives générales. Ils concernent absolument toutes les formes de cette maladie et contribuent au rétablissement rapide du corps après la maladie.

Dans le cas où l'inflammation est accompagnée de fièvre ou de fièvre, le repos au lit doit être observé. Vous devez vous protéger du moindre courant d'air et de l'hypothermie. Vous devriez essayer de bouger le moins possible.

Il est très important d'observer le régime et le régime d'alcool appropriés. Tant que la température est maintenue, ne surchargez pas les organes digestifs. Il est préférable de manger des aliments moins solides, préférant un bouillon de viande riche, des légumes verts et des agrumes. Buvez le plus possible et très souvent. Mais dans tous les cas, ne buvez pas de boissons froides. La préférence devrait être donnée aux tisanes chaudes, au lait au miel et aux jus de fruits frais.

Traitement de la toxicomanie

Avec la pneumonie bactérienne, qui est assez difficile, des médicaments antimicrobiens spéciaux sont prescrits. Le traitement d'une pneumonie bactérienne est déterminé par le médecin en fonction d'analyses. Après tout, tout dépend du type spécifique de l'agent pathogène. En règle générale, les compte-gouttes sont placés sur le patient. Dans certains cas, il peut même être prescrit de laver les poumons et les voies respiratoires supérieures avec des solutions antimicrobiennes spéciales.

Si la maladie n’est pas aussi grave, des injections intramusculaires peuvent être administrées à l’hôpital. En règle générale, ce sont des complexes de renforcement des vitamines, ainsi que des antibiotiques puissants. Médicaments souvent prescrits sous forme de comprimés ou de solutions.

Si l’immunité d’une personne est très faible et ne peut tout simplement pas lutter contre une infection, il est alors logique de suivre un traitement par immunothérapie et par oxygénothérapie. Généralement, l'oxygénothérapie est prescrite même au stade aigu de la maladie pour améliorer la fonction pulmonaire, mais l'immunothérapie est effectuée après le traitement principal. Parallèlement, après avoir ramené la température corporelle à la normale, le médecin peut également prescrire un traitement de physiothérapie visant à rétablir le travail des poumons et à améliorer la santé générale de la personne.

Parfois, il arrive et telle que l'inflammation des poumons affecte fortement les bronches. Dans ce cas, une approche intégrée du traitement est nécessaire. Pour rétablir le fonctionnement normal des bronches et en éliminer les restes d'expectorations purulentes, des préparations spéciales en aérosol sont utilisées, qui faciliteront également, entre autres, la respiration du patient.

La même chose vaut pour les problèmes cardiaques. Les personnes qui souffrent déjà de problèmes du système cardiovasculaire, dans le contexte de la pneumonie, peuvent augmenter le risque de crises cardiaques, d'arythmies et d'autres maladies potentiellement mortelles. Si des anomalies dans le travail du cœur sont détectées, vous devez en informer immédiatement le médecin. Il devrait procéder à un examen plus approfondi et prescrire des médicaments pour renforcer le cœur.

Si le traitement est effectué à temps, toute pneumonie bactérienne de tout type peut être vaincue avec succès et aucune complication ne se développera.

Mais si vous manquez de temps et que vous commencez le traitement tardivement, des complications graves peuvent survenir. Tout peut aller jusqu'à la destruction partielle ou totale du tissu pulmonaire ou de la plèvre, lorsqu'il sera impossible de le faire sans intervention chirurgicale spéciale. Mais même après l'opération, le patient ne sera plus en mesure de vivre pleinement, car l'intégrité des poumons sera brisée.

Pneumonie bactérienne

La pneumonie bactérienne est un processus infectieux-inflammatoire aigu dans le tissu pulmonaire causé par la flore microbienne pathogène. Caractérisé par le développement d'intoxications et de syndromes fébriles, insuffisance respiratoire.

Parmi les autres formes de pneumonie (parasite, virale, fongique), la pneumonie bactérienne occupe la première place.

Les causes

La pneumonie bactérienne est due à des lésions de bactéries à Gram positif ou négatif. La forme de pneumonie bactérienne acquise dans la communauté est le plus souvent causée par un hémophilus bacillus, un pneumocoque. La pneumonie bactérienne nosocomiale est généralement causée par des souches multirésistantes (résistantes) de Staphylococcus aureus, de bâtonnets de Friedlander, de bacilles de Pseudomonas, d'entérobactéries, d'anaérobies, de bacilles hémophiliques.

Dans d'autres maladies bactériennes (gonorrhée, anthrax, salmonellose, fièvre typhoïde, tularémie, coqueluche), des microorganismes spécifiques peuvent servir d'agent causal de la pneumonie. Dans les conditions immunodéficientes, les pneumocoques, hemophilus bacillus et legionella agissent en tant qu'agents bactériens.

Les microorganismes pénètrent dans les tissus pulmonaires par voie aérienne, directe et hématogène.

Au développement de la pneumonie bactérienne prédisposent le tabagisme, les infections virales respiratoires aiguës, la consommation d'alcool, le surmenage, le stress fréquent, les carences en vitamines, la pollution atmosphérique, la vieillesse, la protection immunitaire réduite. La pathologie concomitante contribue également à la maladie: insuffisance cardiaque congestive, anomalies congénitales du système broncho-pulmonaire, bronchopneumopathies chroniques obstructives, infections ORL chroniques, immunodéficience, maladies graves et à long terme, interventions chirurgicales, immobilisation prolongée.

Symptômes de pneumonie bactérienne

La gravité de l'évolution, les manifestations cliniques de la pneumonie bactérienne sont déterminées par le type d'agent pathogène, l'âge, l'état de santé du patient, l'étendue de la lésion.

Lors d’une pneumonie bactérienne typique, une toux productive se produit avec la libération d’expectorations mucopuruleuses ou rouillées, une fièvre soudaine et parfois une douleur à la poitrine. Le patient est préoccupé par un malaise grave, une faiblesse grave, des maux de tête, des douleurs aux muscles et aux articulations, un essoufflement, une perte d'appétit. Des signes d'insuffisance cardiaque, respiratoire et rénale peuvent se développer.

Diagnostics

Le diagnostic de pneumonie bactérienne comprend:

• tests de laboratoire (numération globulaire complète, urine);

• radiographie des poumons dans les projections latérales et frontales;

• identification de l'agent pathogène (microscopie, culture de crachats, eau de lavage bronchique).

• étude de la composition en gaz artériel du sang;

• analyse de l'épanchement pleural;

• hémoculture pour stérilité;

• tomodensitométrie en spirale et imagerie par résonance magnétique des poumons.

Types de maladie

Selon l'évolution clinique, une pneumonie bactérienne focale et lobaire (lobaire) est isolée.

La pneumonie peut être unilatérale et bilatérale. Avec des lésions simultanées de la plèvre développe une pleuropneumonie.

En outre, la pneumonie bactérienne peut être acquise dans la communauté ou à l'hôpital (nosocomiale).

L'évolution de la pneumonie bactérienne peut être légère, modérée, sévère ou prolongée.

La classification des formes nosologiques de pneumonie bactérienne est basée sur les types d'agents pathogènes infectieux: pneumocoque, streptocoque, méningocoque, pneumonie à staphylocoques, ainsi que pneumonie causée par Klebsiella, bacille hémophilique, E. coli, légionelle, bacille bleu, etc.

Actions du patient

Si des symptômes de pneumonie bactérienne apparaissent, vous devriez consulter votre médecin de famille.

Traitement de la pneumonie bactérienne

Le traitement de la pneumonie bactérienne dépend de la gravité. Avec un cours léger possible traitement ambulatoire. En période de fièvre, il est recommandé de se reposer au lit, de bien se digérer facilement et de boire de façon abondante.

Les médicaments antibactériens (aminopénicillines, céphalosporines, macrolides) sont utilisés dans la pneumonie bactérienne. On utilise en outre des pneumopathies bactériennes à l’hôpital et par aspiration, des carbapénèmes, des fluoroquinolones, des combinaisons de lincosamides, d’aminoglycosides et de métronidazole.

Dans les cas graves, traitement de désintoxication, immunothérapie, correction de la dysprotéinémie, troubles de la microcirculation, oxygénothérapie.

Pour le traitement symptomatique, utilisez des antipyrétiques, des glucocorticoïdes, des analgésiques et des médicaments pour le cœur.

Avec le développement d'un abcès, la bronchoscopie de rééducation est réalisée à l'aide de solutions antibiotiques, antiseptiques, mucolytiques.

En outre, il est recommandé d'exercer des exercices de respiration, physiothérapie, massage. Cure thermale, observation du pneumologue.

Des complications

• épanchement pleural (compliqué, non compliqué);

• processus purulents dans les poumons (gangrène du poumon, abcès);

• insuffisance respiratoire aiguë;

• bactériémie secondaire, dissémination hématogène, septicémie;

Prévention de la pneumonie bactérienne

• guérir les foyers d'infection chroniques;

• renforcement de l'immunité (utilisation d'immunomodulateurs dérivés de plantes - camomille, échinacée, éleuthérocoque et autres);

• éviter l'hypothermie, d'autres facteurs de stress;

Pneumonie bactérienne

Les symptômes de pneumonie bactérienne sont associés à l'apparition d'une insuffisance respiratoire.

Grâce aux méthodes de traitement, il est possible de se débarrasser de cette maladie à un stade précoce sans conséquences. La base du traitement est l'antibiothérapie.

Pneumonie bactérienne - symptômes chez l'adulte

La forme bactérienne de la pneumonie se réfère à des maladies infectieuses aiguës. Une caractéristique distinctive est la présence d’une inflammation du tissu pulmonaire, qui augmente si elle n’est pas arrêtée. Cette maladie est causée par des microbes pénétrant dans le corps humain.

Les principales caractéristiques sont:

  • forte fièvre;
  • intoxication du corps;
  • insuffisance respiratoire.

Cette pneumonie occupe le premier rang parmi le nombre de cas parmi les autres formes de pneumonie. Le plus souvent, les enfants en bas âge et les personnes âgées de plus de 70 ans sont malades.

Symptômes communs de la maladie:

  • perte d'appétit;
  • grande faiblesse et léthargie;
  • forte fièvre;
  • douleur musculaire;
  • essoufflement;
  • fièvre
  • douleur dans la poitrine, qui augmente avec l'inspiration;
  • pâleur
  • toux sévère avec abondance de crachats contenant du pus;
  • mauvaise fonction gastro-intestinale;
  • palpitations cardiaques;
  • toux humide;
  • respiration sifflante lors de l'inhalation;
  • respiration profonde

Regardez des vidéos sur ce sujet.

Qu'est-ce qui caractérise la forme virale de la maladie?

Il n'est pas facile de distinguer une pneumonie bactérienne d'une pneumonie virale, mais si vous utilisez quelques faits simples, les différences deviennent visibles, même pour un non professionnel:

  1. La pneumonie bactérienne se développe plus longtemps et progresse lentement. Sélectionnez le moment de l'infection est difficile. Vous pouvez voir une lésion prononcée. La température du patient augmente dans les 38 degrés.
  2. La pneumonie bactérienne est caractérisée par la présence de pus dans les expectorations, qui présente une teinte jaune ou verdâtre. Pour la forme virale de la maladie, une expectoration aqueuse sans couleur est caractéristique.
  3. L'infection bactérienne peut se développer indépendamment et dans le contexte d'autres maladies ou complications. Il peut être associé à des virus qui réduisent la fonction de protection de l'organisme, ce qui aggrave considérablement les symptômes de la maladie. Si un patient présente une pneumonie grippale sous forme primaire, on peut observer une toux sèche dès les premiers jours de la maladie, qui devient progressivement humide avec une abondance de crachats avec du sang. La forme secondaire - pneumonie bactérienne - apparaît souvent après quelques jours. Pour ses crachats purulents caractéristiques.
  4. Si du pus est libéré, cela indique une forme bactérienne de la maladie ou une forme mixte.
  5. Pour le traitement de la pneumonie virale et bactérienne, des médicaments et des antibiotiques complètement différents sont utilisés.
↑ http: //feedmed.ru/bolezni/organov-dyhaniya/bakterialnaya-pnevmoniya-simptomy.html

Klebsiella et autres agents pathogènes de cette pathologie

L'apparition d'une pneumonie bactérienne provoque de nombreux facteurs, parmi lesquels un nombre considérable.

Les plus courants sont:

  1. Les agents responsables de maladies telles que le charbon, la salmonellose, la coqueluche.
  2. Hypothermie sévère du corps, dans laquelle toutes les bactéries qui vivent sur les muqueuses ou les voies respiratoires supérieures sont activées. Ils provoquent l'apparition de la maladie.
  3. Le patient a de mauvaises habitudes qui conduisent à un système immunitaire affaibli. Il devient le début de problèmes de cœur et de poumons. La perturbation de la fonction de protection affaiblit considérablement le corps, ce qui conduit à une faible résistance aux bactéries.

De tels facteurs peuvent provoquer le développement d'une pneumonie bactérienne, individuellement ou conjointement.

S'il existe plusieurs facteurs de la maladie, les symptômes seront plus prononcés.

Les agents responsables de la maladie sont:

  • les pneumocoques;
  • les streptocoques;
  • les méningocoques;
  • Klebsiella;
  • légionelles;
  • bacille de pus bleu;
  • hémophilus bacille;
  • staphylocoque;
  • E. coli.

Les bactéries les plus courantes qui causent une pneumonie "non hospitalière" sont:

  1. Pneumocoques. Ils provoquent le plus souvent une pneumonie bactérienne. Ces bactéries sont présentes dans le nasopharynx humain et, lorsque la fonction protectrice du corps diminue, elles inspirent dans les poumons, où elles commencent à se développer activement. En plus des poumons, ces micro-organismes peuvent pénétrer dans le sang d’une plaie ou être emportés par l’infection.
  2. Klebsiella. La bactérie se trouve dans le tube digestif, dans la bouche d'une personne et sur sa peau. Cela n'affecte que les personnes à immunité réduite.
  3. Baguette hémophile. Il est situé dans les voies respiratoires supérieures de l'épithélium et ne cause aucun dommage à l'organisme tant que l'immunité n'est pas réduite. C'est un bacille hémophilus qui est considéré comme l'un des agents responsables de la pneumonie bactérienne les plus courants.
  4. Staphylococcus aureus. Le plus souvent, les toxicomanes qui utilisent des drogues par voie intraveineuse, les jeunes enfants et les personnes atteintes de maladies chroniques sont touchés. Chaque quart porte dans son corps cet agent pathogène, qui est situé sur la peau, dans les intestins ou le pharynx.

La maladie est-elle contagieuse?

Vous pouvez être infecté par une pneumonie bactérienne car un malade diffuse une bactérie dangereuse à l'origine de la maladie. Mais pas le fait que la personne dans le corps de laquelle de telles bactéries ont été infectées par une pneumonie.

De nombreux agents pathogènes de la pneumonie bactérienne peuvent provoquer des maladies graves, telles que l'inflammation des voies respiratoires supérieures.

Toute personne peut contracter une pneumonie par elle-même, car elle est le vecteur de la plupart des agents responsables de cette maladie qui, sous une forme inactive, ne peut pas nuire au corps.

Dès que le niveau de sa fonction de protection diminue, il a une chance de contracter une pneumonie bactérienne et sans contact avec d'autres patients.

La maladie apparaît après l'ingestion de microflore pathogène (bactérie). Ils peuvent atteindre la personne par le biais du transporteur ou d’articles de ménage.

Vidéo utile sur le sujet

Regardez une vidéo sur les symptômes et le traitement de la pneumonie bactérienne:

Pathogénie établie de la maladie

Une infection peut se présenter de deux manières:

Si la maladie est d'origine bronchique, cela peut entraîner la formation d'infiltrats péribronchiques. Et hématogène - au développement de foyers d'inflammation interstitiels.

  • inhalation de microbes de l'environnement;
  • aspiration à travers;
  • relocalisation des voies respiratoires supérieures vers les voies inférieures:
  • frappé lors d'opérations médicales ou de ventilation mécanique.

La voie hématogène, c’est-à-dire la pénétration de bactéries dans le sang, est beaucoup moins courante.

Cela peut se produire pour des raisons telles que:

  • infection intra-utérine;
  • infection intraveineuse (toxicomanie);
  • processus septiques.

La voie lymphogénique des bactéries ne se produit pratiquement pas. Après ingestion d'une microflore hostile, les bactéries se consolident et prolifèrent activement, ce qui conduit au développement du stade initial de la maladie - la bronchite ou la bronchioliolite.

Pour inhaler de l'oxygène et se débarrasser des obstacles, le corps tousse, mais cela entraîne la propagation de micro-organismes dans tout le corps, ce qui provoque la formation de nouveaux foyers d'inflammation. En conséquence, les patients développent une insuffisance respiratoire causée par un manque d'oxygène. Si la forme de la maladie est grave, il en résulte une diminution des performances cardiaques.

Forme aiguë et non précisée de pneumonie

Une forme aiguë de pneumonie bactérienne est caractérisée par une complication des symptômes.

Le patient a:

  • écoulement d'expectorations purulentes brunes ou d'expectorations avec du sang lors de la toux;
  • douleur à la poitrine, qui augmente avec l'inspiration;
  • l'apparition d'essoufflement, même au repos;
  • augmentation de la température;
  • un non-sens;
  • confusion

La pneumonie aiguë répond bien au traitement. Le pronostic est favorable, mais seulement dans le cas où le patient a demandé de l'aide à temps et a soigneusement suivi toutes les instructions du médecin traitant.

Il est parfois possible de rencontrer la forme bactérienne de pneumonie sans agent pathogène spécifique. Habituellement, pour le traitement de ce type, un diagnostic approfondi est utilisé et des tests sont effectués pour aider à identifier les réactions individuelles à un type particulier de médicament.

Comme dans cette maladie, il est impossible d'identifier l'agent pathogène principal, ils sont alors traités à l'aide de médicaments à effet général.

Après quelques jours, le corps réagit, s'il est positif et que l'état du patient s'améliore, continuez alors à utiliser le médicament sélectionné en association avec d'autres médicaments. En l'absence de réaction, ils recherchent un autre remède qui combattra plus efficacement l'inflammation.

Méthodes de diagnostic de base

Plusieurs méthodes différentes sont utilisées pour diagnostiquer une pneumonie bactérienne qui aide à éliminer d'autres maladies similaires.

Méthodes de diagnostic de base:

  1. Examen par un médecin. Pendant l'examen, vous pouvez remarquer la pâleur de la peau, une respiration lourde et rapide et une cyanose. Lors de la palpation, la voix tremblante augmente au site des lésions pulmonaires.
  2. Percussion Vous remarquerez peut-être un émoussement ou un raccourcissement important du son pulmonaire.
  3. Auscultation Respiration ou respiration bronchique, bronchophonie accrue, respiration sifflante pendant l'inspiration et l'expiration. Pendant l'exacerbation, le frottement pleural est audible.
  4. Leucocytose. La formule présente un décalage gauche important, une augmentation significative de la RSE, l'apparition d'une lymphopénie et d'une protéine C-réactive.
  5. Radiographie Des foyers d'inflammation prolongés et une destruction du tissu pulmonaire sont perceptibles. Dans certains cas, vous pouvez remarquer la présence d'un épanchement pleural.
  6. Microscopie Cette étude vise à identifier l'agent causal et les causes profondes de la maladie. Aidez à déterminer l'agent responsable de la culture des expectorations et l'étude des eaux des bronches.
  7. Fdb. Elle est réalisée lorsque le patient a un essoufflement ou une maladie pulmonaire.
  8. L'étude de la composition des gaz dans le sang artériel. Elle est réalisée avec la complication d'une pneumonie bactérienne, ainsi que pour déterminer le niveau d'hypercapnie et d'hypoxémie.
  9. Tests de laboratoire. Le sang est testé pour détecter les anomalies et l’épanchement pleural est analysé.
  10. IRM et CT. Elles sont réalisées afin d’exclure d’autres maladies présentant des symptômes similaires et des analyses sont effectuées.

Traitement efficace des maladies

Déterminer le type de traitement de la pneumonie bactérienne n'est possible que par le degré de gravité de la maladie. Si l'évolution de la maladie est pulmonaire, le médecin prescrit un traitement ambulatoire.

Lorsque la fièvre augmente et que la température augmente, il est recommandé de se reposer au lit, de boire abondamment et d'avoir des aliments sains, riches en vitamines.

La durée du traitement et le rétablissement complet du patient dépendent de l'agent causal, de la gravité et des caractéristiques individuelles de l'organisme. Une forme bénigne de pneumonie bactérienne est traitée pendant 10-14 jours, sévère - pendant un mois.

Pour le traitement de la pneumonie bactérienne, des médicaments antibactériens sont utilisés, en fonction des réactions individuelles du corps du patient ou du type d’agent pathogène.

Si un patient a une pneumonie bactérienne par aspiration ou sous forme hospitalière, le traitement suivant est également prescrit pour le traitement:

  • des carbapénèmes;
  • les lincosamides;
  • les fluoroquinolones;
  • les aminoglycosides;
  • métronidazole.

Avec la complication de la maladie, il est nécessaire d’utiliser des méthodes de traitement plus efficaces, notamment:

  • immunothérapie;
  • thérapie de désintoxication;
  • oxygénothérapie;
  • correction des désordres microcirculaires.

Pour éliminer les symptômes douloureux et dangereux, prenez des médicaments qui soulagent la fièvre, rétablissent le rythme cardiaque, le glucose et les analgésiques.

Pour une récupération efficace, le patient se voit prescrire:

  • physiothérapie;
  • massage de la poitrine;
  • exercices de respiration.

Après le traitement, pour consolider le résultat, améliorer la santé, restaurer le corps et augmenter le niveau d'immunité, un traitement sanitaire et de recours est nécessaire. De plus, afin d'éviter le retour de la maladie, il est recommandé de se rendre régulièrement au rendez-vous avec le pneumologue.

Conséquences possibles et complications

La pneumonie bactérienne est considérée comme une maladie dangereuse pouvant même entraîner la mort, sans parler d'autres conséquences désagréables et dangereuses pour le corps.

  • insuffisance respiratoire aiguë;
  • œdème pulmonaire;
  • un abcès;
  • gangrène pulmonaire;
  • méningite;
  • bactériémie;
  • épanchement pleural;
  • péricardite;
  • l'hépatite;
  • syndrome de détresse respiratoire;
  • empyème pleural;
  • insuffisance cardiaque;
  • la septicémie;
  • jade

La maladie peut causer de graves dommages non seulement au système respiratoire, mais également au système cardiovasculaire, à la digestion et au système nerveux central.

Le manque d'oxygène entraîne une détérioration des performances du cerveau.

Si vous faites appel à un médecin dès l'apparition des premiers symptômes alarmants et que vous effectuez un traitement de qualité et productif, le pronostic est favorable. Il est possible de guérir complètement la pneumonie bactérienne. Le traitement ne prendra pas beaucoup de temps et d'efforts si vous ne commencez pas la maladie à un stade précoce.

Comment se manifeste la pneumonie bactérienne et comment y remédier

La pneumonie bactérienne est une inflammation du tissu pulmonaire d'un ou des deux lobes d'un organe, provoquée par la flore bactérienne. La maladie est assez grave et dangereuse. En cas de traitement tardif ou inadéquat, le patient peut mourir.

Considérez les informations les plus importantes sur l'inflammation bactérienne des poumons: une liste de facteurs contribuant au développement de la pathologie; variétés de flore bactérienne; les symptômes les plus courants, les complications possibles et certaines recommandations de traitement.

Facteurs de risque

La pneumonie bactérienne est caractérisée par une inflammation des sacs alvéolaires, dans laquelle du mucus, du pus et des «débris cellulaires» commencent à s'accumuler. Cette substance s'appelle l'exsudat. Sa présence dans le système respiratoire provoque une détérioration de l'oxygène et l'élimination du dioxyde de carbone du corps. Développement possible d'une insuffisance respiratoire, qui est une condition potentiellement mortelle.

Les causes du développement de la pathologie sont diverses bactéries.

Tous ces facteurs peuvent influer sur la progression du processus inflammatoire pathologique dans le tissu pulmonaire lors de l'ingestion de bactéries.

Test: dans quelle mesure êtes-vous sujet à la pneumonie?

Navigation (numéros de mission uniquement)

0 tâche sur 20 terminée

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
  11. 11
  12. 12
  13. 13
  14. 14
  15. 15
  16. 16
  17. 17
  18. 18
  19. 19
  20. 20

Les informations

Ce test vous permettra de déterminer votre risque de pneumonie pulmonaire.

Vous avez déjà réussi le test auparavant. Vous ne pouvez pas l'exécuter à nouveau.

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour commencer un test.

Vous devez compléter les tests suivants pour commencer ceci:

Les résultats

Rubriques

  1. Pas de rubrique 0%

Vous menez le bon mode de vie et la pneumonie ne vous menace pas

Vous êtes une personne suffisamment active, soucieuse de son système respiratoire et de sa santé en général, continuez à faire du sport, menez une vie saine et votre corps vous ravira tout au long de votre vie, et aucune bronchite ne vous gênera. Mais n'oubliez pas de passer vos examens à temps, maintenez votre immunité, c'est très important, évitez de trop chauffer, évitez les surcharges physiques et émotionnelles fortes.

Il est temps de penser à ce que vous faites quelque chose de mal…

Vous êtes à risque, pensez à votre mode de vie et commencez à vous engager. L'éducation physique est obligatoire et, mieux encore, commencez à faire du sport, choisissez le sport que vous aimez le plus et transformez-le en passe-temps (danse, vélo, gymnastique ou essayez de marcher davantage). N'oubliez pas de traiter les rhumes et la grippe à temps, ils peuvent entraîner des complications aux poumons. Veillez à travailler avec votre immunité, à vous durcir, aussi souvent que vous êtes dans la nature et à l'air frais. N'oubliez pas de passer par les enquêtes annuelles prévues, pour traiter les maladies pulmonaires dans les premiers stades est beaucoup plus facile que sous la forme négligée. Évitez les surcharges émotionnelles et physiques, évitez de fumer ou de contacter si possible les fumeurs ou réduisez-les au minimum.

Nous vous recommandons également de vous familiariser avec le matériel permettant de reconnaître la pneumonie à la maison.

Il est temps de sonner l'alarme! Dans votre cas, le risque de contracter une pneumonie est énorme!

Vous êtes complètement irresponsable de votre santé, détruisant ainsi le travail de vos poumons et de vos bronches, prenez-en pitié! Si vous voulez vivre longtemps, vous devez changer radicalement votre attitude envers le corps. Tout d’abord, faites-vous tester par des spécialistes tels que thérapeute et pneumologue, vous devez prendre des mesures radicales, sinon tout risque d’être mauvais pour vous. Suivez toutes les recommandations des médecins, changez radicalement votre vie, vous devrez peut-être changer de travail ou même de résidence, éliminer complètement le tabagisme et l'alcool de votre vie, et réduire au minimum le contact avec des personnes qui ont de telles habitudes néfastes, tempérer, renforcer votre immunité être en plein air plus souvent. Évitez la surcharge émotionnelle et physique. Exclure complètement de la circulation nationale tous les moyens agressifs, remplacer par des moyens naturels. Ne pas oublier de faire la maison de nettoyage humide et de ventilation de la pièce.

Nous vous recommandons également vivement de vous familiariser avec le matériel permettant de reconnaître la pneumonie à la maison.

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
  11. 11
  12. 12
  13. 13
  14. 14
  15. 15
  16. 16
  17. 17
  18. 18
  19. 19
  20. 20
  1. Avec la réponse
  2. Avec une marque de visionnement

Votre style de vie est-il associé à un effort physique intense?

  • Oui tous les jours
  • Parfois
  • Saisonnier (ex. Jardin)
  • Non

À quelle fréquence subissez-vous un examen pulmonaire (p. Ex. Un flurogramme)?

  • Je ne me souviens même pas de la dernière fois
  • Annuellement, sans faute
  • Une fois par deux ans

Tu fais du sport?

  • Non
  • Oui, professionnellement et régulièrement
  • Dans le passé, c'était
  • Oui amateur
  • Oui
  • Non
  • Quand je suis malade
  • Parfois

Traitez-vous les infections respiratoires aiguës, les ARVI, la bronchite et d'autres maladies inflammatoires ou infectieuses?

  • Oui, chez le docteur
  • Non, ça s'en va au bout d'un moment
  • Oui, je me soigne moi-même
  • Seulement si absolument mauvais

Observez-vous soigneusement l’hygiène personnelle (douche, mains avant les repas et après les promenades, etc.)?

  • Oui, constamment mes mains
  • Non, je ne vous suis pas du tout.
  • J'essaie, mais parfois j'oublie

Vous souciez-vous de votre immunité?

  • Oui
  • Non
  • Seulement en cas de maladie
  • Difficile de répondre

Votre famille ou des membres de votre famille ont-ils souffert de graves maladies pulmonaires (tuberculose, asthme, pneumonie)?

  • Oui les parents
  • Oui, parents proches
  • Non
  • Je ne peux pas dire avec certitude

Vivez-vous ou travaillez-vous dans des conditions environnementales défavorables (gaz, fumée, émissions chimiques d'entreprises)?

  • Oui je vis constamment
  • Non
  • Oui, je travaille dans de telles conditions
  • Auparavant vécu ou travaillé

Avez-vous une maladie cardiaque?

  • Oui chronique
  • Rarement, mais parfois ça fait mal
  • Non
  • Il y a des doutes, vous avez besoin d'une enquête

Combien de fois êtes-vous dans une pièce humide ou poussiéreuse, avec de la moisissure?

  • Constamment
  • Je ne suis pas
  • Était précédemment
  • Rarement mais ça arrive

Souffrez-vous souvent d'infections respiratoires aiguës?

  • Je suis constamment malade
  • Rarement, pas plus d'une fois par an
  • Souvent, plus de 2 fois par an
  • Je ne tombe jamais malade ou tous les cinq ans

Est-ce que vous ou un membre de votre famille êtes diabétique?

  • Oui j'ai
  • Difficile de répondre
  • Oui, parents proches
  • Non

Avez-vous des allergies?

  • Oui un
  • Non
  • Je ne sais pas si vous avez besoin d'une enquête
  • Oui, même quelques-uns

Quel genre de vie menez-vous?

  • Sédentaire
  • Actif, constamment en mouvement
  • Sédentaire

Est-ce que quelqu'un dans votre famille fume?

  • Oui
  • Non
  • Ça arrive parfois
  • Utilisé pour fumer
  • Oui, je fume régulièrement
  • Non, et jamais fumé
  • Rarement mais ça arrive
  • A précédemment fumé, mais a cessé

Avez-vous des purificateurs d'air dans votre maison?

  • Non
  • Oui, changer constamment de filtres
  • Oui, parfois nous utilisons
  • Oui, mais nous ne suivons pas les appareils

Avez-vous souvent plus de bronchite?

  • Souvent, plus de 2 fois par an
  • Je suis constamment malade
  • Rarement, pas plus d'une fois par an.
  • Généralement pas malade, au maximum tous les cinq ans

Avez-vous des pathologies congénitales du système broncho-pulmonaire?

  • Oui, même quelques-uns
  • Il y en a un
  • Non
  • Difficile de répondre, vous avez besoin d'un sondage

Pathologie et agents bactériens

La pneumonie bactérienne peut revêtir deux formes: acquise dans la communauté (non hospitalière) et hospitalière (nosocomiale). En fonction de cela, il existe des types d'agents pathogènes qui provoquent le développement d'une inflammation.

L'inflammation bactérienne des poumons la plus répandue et la plus probable est considérée comme acquise dans la communauté. Une personne est infectée par des gouttelettes en suspension dans l'air par contact direct avec le patient.

Deux autres agents pathogènes donnent une forme très contagieuse d'inflammation, qui est également mal traitée avec les médicaments conventionnels. Dans ce cas, une thérapie complexe associant plusieurs médicaments est nécessaire.

Manifestations cliniques d'inflammation bactérienne, complications et traitement

Les symptômes de pneumonie bactérienne dépendent en grande partie du type de bactérie qui a provoqué la maladie. Cependant, il existe des signes communs de pathologie, ce qui devrait être un signal pour rechercher immédiatement une aide qualifiée.

Quels signes caractérisent une maladie aussi dangereuse?

  1. Apparition aiguë avec une augmentation caractéristique de la température corporelle à des taux très élevés, parfois de la fièvre.
  2. La fréquence et la profondeur de la respiration augmentent avec le fond de la dyspnée, même au repos.
  3. En inspirant, une respiration sifflante est entendue, détectée même sans stéthoscope.
  4. La peau, surtout dans les zones ouvertes, devient pâle, presque transparente.
  5. Une toux forte et pénible se développe. Peut s'accompagner de la libération de crachats, avec dans certains cas des impuretés de pus.
  6. Perte ou réduction de l'appétit due à une intoxication du corps. Il y a souvent des nausées avec des nausées. Les enfants peuvent avoir la diarrhée.
  7. Douleur thoracique accompagnant la toux et les respirations profondes.
  8. Douleurs musculaires, douleurs corporelles, faiblesse générale.
  9. Changement de fréquence cardiaque. La tachycardie et la bradycardie peuvent être observées.

La pneumonie par de tels signes peut être déterminée même par un non spécialiste. L'accès immédiat à un médecin permettra d'éviter des complications telles qu'une insuffisance respiratoire, un œdème pulmonaire, une pleurésie, un abcès pulmonaire Il est possible que le processus inflammatoire se propage à d'autres organes, en particulier à ceux situés à proximité.

Il est important de rappeler qu’il n’existe pas de prescriptions universelles pour le traitement de quelque maladie que ce soit, en particulier la pneumonie bactérienne. Dans chaque cas, la thérapie est prescrite strictement individuellement, en tenant compte des caractéristiques du patient.