Symptômes et traitement de l'asthme bronchique - maladies des voies respiratoires chez l'adulte

Diagnostic probable: asthme bronchique - symptômes et traitement chez les adultes, comment reconnaître la maladie à un stade précoce, quels médicaments est-il recommandé de prendre, que faut-il faire pour la prévention? Les réponses à ces questions aideront à traiter rapidement la maladie chronique courante des temps modernes. Les troubles asthmatiques se développent à partir de produits chimiques, d'allergènes, de stress, de conditions climatiques et d'autres facteurs.

Qu'est-ce que l'asthme bronchique?

Les premiers précurseurs de l'asthme chez l'adulte peuvent ne pas être perceptibles - essoufflement, toux légère après un effort physique. Les mauvaises conditions environnementales entraînent une incidence importante. L'inflammation pathologique des bronches, qui caractérise la maladie, a un caractère immuno-allergique. Une réaction excessive à une irritation produit une production abondante de mucus qui rend difficile le passage de l'air pendant la respiration.

Quel est dangereux

Le développement de la maladie entraîne d'autres complications, provoquant des perturbations dans le corps. La façon dont l'asthme bronchique se manifeste chez l'adulte est principalement due à la difficulté d'inhaler et d'exhaler:

  • altération du métabolisme de l'oxygène;
  • emphysème - la formation pathologique de vides d'air dans les poumons;
  • développement d'infections bactériennes: pneumonie, bronchite purulente;
  • état asthmatique (attaque particulièrement grave, entrainant une insuffisance cardiaque et le décès) avec un soulagement prématuré des symptômes.

Les étapes

Aux premiers stades de la maladie, les convulsions se produisent rapidement, mais réagissent bien au traitement. Avec la détérioration de la bronchite asthmatique augmente, l'efficacité des mesures thérapeutiques diminue. Les signes d'asthme bronchique chez l'adulte sont caractérisés par 3 degrés de la maladie:

  • 1 degré (léger) se caractérise par une évolution calme de la maladie, des exacerbations rares et faciles à arrêter. Le traitement à ce stade est particulièrement efficace. Les premiers signes d'asthme chez l'adulte sont presque invisibles.
  • Le grade 2 (modéré) est caractérisé par une inflammation chronique des voies respiratoires (persistance). Le nombre d'éosinophiles, de lymphocytes, de macrophages et d'autres types de cellules augmente dans les poumons. Il y a un blocage des ouvertures bronchiques avec un fluide visqueux. En écoutant, on constate que la ventilation est inégale.
  • 3 (sévère) degré est la vie en danger. À ce stade, seul un médecin peut déterminer comment traiter l'asthme bronchique chez l'adulte. Sans traitement obligatoire, des complications et la survenue de conditions représentant un danger de mort sont possibles, le patient peut se comporter de manière inadéquate, des signes de coma apparaissent.

Causes de la maladie

Le traitement de l'asthme bronchique chez l'adulte dépend en grande partie des facteurs individuels liés à la survenue de crises convulsives. La diminution de la lumière des vaisseaux respiratoires dans les poumons est accompagnée d'une toux et d'une respiration sifflante caractéristique. Les bronches deviennent trop irritables pour plusieurs raisons:

  • Activités professionnelles défavorables liées à la forte teneur en composants de poussière, composés chimiques, températures extrêmes.
  • Infections des poumons et bronchite chronique, provoquant une inflammation des muqueuses.
  • La mauvaise écologie est un compagnon constant de la maladie. Les symptômes de l'asthme chez les adultes sont beaucoup moins fréquents chez les personnes vivant dans les climats et les villages secs que chez les résidents des régions où l'industrie est développée.
  • La prédisposition génétique aux manifestations allergiques est un facteur important.
  • Le tabagisme, passif et actif, contribue au développement de la maladie.

Symptômes de l'asthme bronchique chez l'adulte

Une maladie telle que l'asthme bronchique est insidieuse - les symptômes et le traitement chez l'adulte varient en fonction du stade de la maladie. Souvent, les premiers symptômes apparaissent la nuit lorsque la personne ne ressent pas l’aggravation de sa respiration, accompagnée d’une toux. Une maladie diurne due à une mauvaise nuit de sommeil est rarement une raison pour faire appel à un médecin, bien que le traitement en soit au stade initial aussi efficace que possible. Le patient souffre d'un léger trouble respiratoire en présence d'air froid, de travail ou de stress, accompagné d'un essoufflement.

Comment l'asthme commence-t-il chez l'adulte? Les symptômes

L'asthme bronchique est en train de devenir un nombre croissant de personnes, ce qui est associé à un environnement pauvre, au contact constant avec divers allergènes et à des facteurs héréditaires. Répondez certainement à la question du début de l'asthme, il n'y a aucune possibilité, car la maladie peut être le résultat d'une inflammation chronique des bronches.

Résumé de l'article

Comment l'asthme commence-t-il chez l'adulte?

Auparavant, l'asthme était considéré comme une pathologie pédiatrique, mais au cours des dernières décennies, la situation a changé et de plus en plus d'adultes apparaissent chez des patients qui remarquent récemment les symptômes d'une maladie naissante. Dans le même temps, des signes d'asthme débutant peuvent survenir à tout âge chez un adulte. L'asthme à l'âge adulte est plus affecté par les femmes et les personnes sujettes à diverses manifestations allergiques.

Les signes d'asthme débutant n'inquiètent pas le patient ou ses proches. C'est pourquoi très souvent, on a recours à des spécialistes lorsque la maladie est déjà à un stade avancé, ce qui rend le processus de traitement très long. De plus, le traitement des symptômes d’une affection négligée, tant chez l’adulte que chez l’enfant, implique la prescription d’un grand nombre de médicaments par un médecin.

Dans la pratique médicale, la forme professionnelle et domestique de la maladie est de plus en plus courante. La forme professionnelle commence à se manifester sous certaines conditions sur le lieu de travail (par exemple, travail associé à des métaux lourds, des produits chimiques ou de la poussière), et la forme ménagère se manifeste en réaction à des squames d'animaux ou à la fumée de tabac. Du fait que l'asthme bronchique est une pathologie broncho-pulmonaire, il commence dans de tels cas:

  1. Lorsque l'œdème ou les processus inflammatoires dans les voies respiratoires.
  2. Si beaucoup de mucus se forme dans les voies respiratoires.
  3. Si les voies respiratoires sont trop rétrécies, en raison de la contraction ou de la contraction des tissus environnants.

Comment commence l'asthme: premiers symptômes et causes de sa survenue chez l'adulte

Les symptômes de base de l'apparition de l'asthme bronchique sont des accès de toux périodiques, accompagnés d'une respiration sifflante et d'une respiration sifflante. Le patient présente un symptôme de toux, alourdi par une sensation de lourdeur dans la poitrine, un manque d'air et une suffocation. La plupart des crises épileptiques se produisent la nuit et immédiatement après le contact avec le provocateur immédiat.

IMPORTANT! Lors d'une attaque, il est préférable de s'asseoir. Et la fin de l'attaque indiquera la séparation d'une petite quantité d'expectorations.

Les raisons du développement des premiers symptômes de la maladie sont les suivantes:

  • l'hérédité, ce qui augmente le risque de maladie jusqu'à 30%;
  • mauvaise écologie dans la région de résidence (pollution de l'air par les entreprises industrielles et gaz d'échappement);
  • fumer (actif et passif);
  • habitudes alimentaires néfastes (consommation d'un grand nombre de produits allergènes: chocolat, noix, agrumes et autres);
  • nocivité au travail.

La toux comme premier symptôme de l'asthme

La toux est le symptôme de nombreux rhumes et non de rhumes. Dans l'asthme bronchique, la toux est due à une irritation de la muqueuse bronchique et a pour but d'éliminer les bactéries ou les substances nocives de la bronche.

Les principales caractéristiques d'une toux en cas de malaise sont paroxystiques, sèches et aggravées par divers facteurs. Il est souvent difficile pour un patient de respirer et d’exhaler de l’air, et de côté, il semble que la personne s’étouffe. Lorsque les quintes de toux sont importantes, les sécrétions sont importantes. Cependant, il existe des cas où les patients ne perdent pas leurs crachats, mais simplement libèrent une faible quantité de liquide clair. Il convient également de noter que chez les adultes, une activité physique excessivement normalisée, le rire et la parole active peuvent tousser.

Sifflement et sifflement

Lorsque seule la maladie débute, seuls le patient et le médecin peuvent entendre une respiration sifflante et des sifflements lors de l'auscultation. Ces symptômes de maladie peuvent également être entendus par d'autres, en raison de la complication de la maladie. En outre, la respiration sifflante présente certaines caractéristiques:

  1. Chez l'adulte, elles surviennent souvent lors d'une activité physique et d'un état émotionnel excité.
  2. Ils peuvent être entendus pendant le sommeil, lorsque le patient est au repos.
  3. Ils font partie intégrante de la maladie, mais leur tonalité diffère selon le stade de la maladie.

La respiration sifflante et le sifflement sont un symptôme auscultatoire de la maladie qui aide le spécialiste à déterminer la gravité de la maladie.

"Crush" dans la poitrine

Un autre premier signe d'asthme est un sentiment de constriction. Les patients se plaignent souvent d'une sensation de forte compression à la poitrine, ce qui rend prétendument difficile l'expiration. Dans cet état, la grande majorité des patients sont pris de panique. La panique, à son tour, provoque un comportement ambigu: le patient entre dans un état de stupeur, a peur de bouger, ou vice-versa, se précipitant dans la pièce d’un côté à l’autre.

IMPORTANT! Essayez d'éliminer la panique et d'aider le patient à se détendre. Dans un état calme et non excité, l'attaque se termine plus rapidement.

Autres symptômes de l'asthme bronchique

Il est à noter que les adultes peuvent présenter d'autres signes de la maladie, car aucune forme de toux de la maladie ne disparaît sans toux, sans suffocation et sans essoufflement. Il est accompagné de tels signes:

  • processus respiratoire inégal / intermittent;
  • bruit audible pendant l'inhalation;
  • apathie et manque total de volonté de bouger;
  • manque de concentration, surexcitation;
  • violation du biorythme et du sommeil.

Dans la plupart des cas, ces symptômes sont inhérents aux enfants et aux adolescents, mais ils surviennent également chez les adultes. Par conséquent, pour de telles manifestations chez un adulte, il est nécessaire de consulter un spécialiste, car il est beaucoup plus facile de guérir la maladie à un stade précoce.

Que faire si vous avez une crise d'asthme?

L'attaque de la maladie peut être décrite comme un processus rapide avec des symptômes prononcés, dans lesquels l'essoufflement apparaît presque immédiatement, la toux surmonte le paroxyste et la respiration sifflante se fait entendre à distance.

Quand une attaque commence, il est préférable que le patient s’assoie, s’apaise et tente de contrôler sa respiration. Les portes et les fenêtres ouvertes contribueront à la circulation de l'air, et le patient, à son tour, devrait essayer d'expirer l'air des poumons autant que possible.

La meilleure option consiste à utiliser immédiatement un inhalateur à action brève. De tels médicaments sont une sorte de "premiers secours" et doivent toujours être à portée de main. Effectuer 1-2 inhalations et, avec soulagement, ajouter 2 autres.

Se promener au grand air, éliminer les allergènes et adopter un mode de vie sain est non seulement un traitement efficace de la maladie, mais également la clé de l'amélioration de la qualité de la vie.

L'asthme bronchique chez l'adulte - les premiers signes, le traitement

Asthme bronchique - inflammation des bronches, accompagnée d’une obstruction (blocage de la lumière), d’une détérioration de la fonction respiratoire. Comment ne pas rater l'apparition de la maladie, pour que certains symptômes reconnaissent l'asthme chez l'adulte et entament un traitement, décrit dans l'article.

Signes de maladie

Le seul signe d'asthme chez l'adulte depuis longtemps ne peut être qu'un manque d'air pendant l'exercice. Cela indique également l'apparition d'un essoufflement, d'une respiration sifflante, d'un sifflement à la poitrine pendant la respiration, qui n'apparaissent initialement qu'après un travail physique, au fur et à mesure que la maladie progresse et au repos.

Des symptômes similaires sont observés dans d'autres maladies et les premiers signes évocateurs d'asthme bronchique chez un adulte sont une toux soudaine la nuit en l'absence de symptômes d'infection respiratoire, de sinusite ou d'autres causes non associées à des phénomènes obstructifs dans les bronches.

Un premier signe caractéristique de maladie chez un adulte peut être une oppression thoracique causée par une obstruction bronchique, ce que nous avons décrit précédemment dans l'article «L'asthme bronchique - de quoi s'agit-il?».

Étouffement, respiration sifflante, toux en l'absence de rhume sont les principaux symptômes de la maladie.

L'attaque peut se développer progressivement, donnant ainsi l'occasion de prendre des mesures pour l'arrêter. Mais parfois, l'attaque se développe à une vitesse fulgurante, plongeant le patient dans un état de panique, ne lui donnant pas la possibilité de prendre des médicaments. Les personnes dans cette situation devraient fournir une assistance immédiate.

Diagnostics

La maladie est diagnostiquée par une combinaison de symptômes, de spirométrie de données et de pic de fluométrie. Pikfluometr - un appareil pour déterminer le taux d'expiration maximale. Il détermine le taux de libération d'air des voies respiratoires après une respiration profonde.

Cet appareil évalue l'état des voies respiratoires à la maison. Une évaluation plus précise de l'état des poumons est obtenue à l'aide d'un spiromètre.

La spirométrie est déterminée par le rapport VEMS (volume expiratoire maximal par seconde) / CVF (capacité vitale forcée des poumons). Le diagnostic est confirmé lorsque le rapport de ces valeurs est inférieur à 0,775 - 0,8. Pour les enfants, le rapport VEMS / FZHEL doit être inférieur à 0,9.

Pour le diagnostic, effectuez un test avec les bêta-2-agonistes (bronchoconstricteurs, bronchodilatateurs). En cas de réaction positive à l'utilisation d'un inhalateur, une amélioration de la valeur VEMS / CVF suggère un asthme bronchique, confirmé par des tests de laboratoire sur le sang, l'urine et la peau.

Test d'allergie

Le diagnostic prend en compte la relation de cette maladie avec la rhinite allergique et l'atopie. Et avec l'aide de tests cutanés est déterminé par le statut allergique du patient.

Les tests positifs avec tests cutanés, ainsi que l'état atopique (augmentation de la concentration en IgE) ne peuvent pas être utilisés pour établir un diagnostic chez l'adulte sans prendre en compte les symptômes de la spirométrie, car l'asthme bronchique ne commence pas toujours à cause d'allergies.

Les symptômes

Les adultes sont plus souvent malades depuis leur enfance. Les raisons du début de l'asthme bronchique, qui se produit pour la première fois chez l'adulte, sont généralement des activités professionnelles, des maladies infectieuses passées et le tabagisme, y compris passif.

Sifflement sifflant, essoufflement, toux sévère sans fièvre, aggravée la nuit, les adultes, en particulier les personnes âgées, se désistent souvent pour "asthme cardiaque". Les maladies portant ce diagnostic n'existent pas et les symptômes énumérés se manifestent dans l'insuffisance ventriculaire gauche, une maladie cardiaque caractérisée par une stagnation du cercle pulmonaire de la circulation sanguine.

Il est nécessaire de distinguer cette affection de l'asthme car ces maladies sont traitées différemment. Un cœur malade doit être traité avec des bêta-bloquants, des diurétiques, des inhibiteurs de l'ECA, mais pas avec des médicaments anti-asthmatiques par inhalation.

La difficulté réside dans le diagnostic d'asthme au stade initial chez l'adulte, en particulier chez le fumeur, avec la similitude des symptômes avec la MPOC, la bronchite chronique. L'autodiagnostic dans ces conditions est extrêmement dangereux.

Chez l'adulte, il existe un asthme professionnel et l'asthme causé par l'aspirine. Par l'aspirine, l'asthme, qui chez l'adulte est souvent associé à une polypose nasale, inclut une intolérance aux médicaments anti-inflammatoires.

Le groupe de risque pour les adultes asthmatiques au travail comprend:

  • pharmaciens;
  • travailleurs de la chimie;
  • les employés des animaleries;
  • les vétérinaires;
  • peintres en bâtiment;
  • travailleurs de la construction;
  • travailleurs du textile.

L'asthme bronchique professionnel se manifeste après le contact avec des allergènes tels que l'étouffement, la toux paroxystique, la respiration sifflante, la respiration sifflante. Pour le diagnostic des tests d'allergie de conduite, spirométrie.

Classification par gravité

La stratégie globale internationale GINA classe l'asthme bronchique par gravité, en décrivant le début de la maladie, les premiers symptômes apparaissant aux stades précoces, évoluant dans un état menaçant le statut d'asthme de l'adulte.

  • intermittent (épisodique):
    • l'attaque est courte;
    • exacerbations pas plus de 7 jours plus tard;
    • attaques nocturnes moins de 2 fois par mois;
    • FEV1 / FZHEL supérieur à 0,8;
    • variabilité - fluctuations des valeurs du VEMS - moins de 20%;
  • facile
    • convulsions de moins d'un jour;
    • les exacerbations nocturnes souvent 2 fois en 30 jours, durant une longue période, perturbent le sommeil;
    • FEV1 / FZHEL supérieur à 0,8;
    • La variabilité du VEMS est inférieure à 30%;
  • modérément sévère;
    • crises quotidiennes;
    • exacerbations nocturnes plus souvent 4 fois par mois, sommeil prolongé, perturbant;
    • utilisation quotidienne d'inhalateurs à courte durée d'action - bêta-2-agonistes;
    • FEV1 / FZHEL supérieur à 0,6, mais inférieur à 0,8;
    • La variabilité du VEMS est supérieure à 30%;
  • lourd;
    • crises quotidiennes;
    • attaques fréquentes la nuit;
    • diminution des capacités physiques;
    • FEV1 / FZHEL inférieur à 0,6;
    • La variabilité du VEMS est supérieure à 30%.

La classification de l'asthme bronchique par gravité ne reflète que de manière approximative la gravité réelle de la maladie. L'asthme bronchique sévère chez l'adulte est parfois étonnamment bien traitable, mais il n'est pas toujours possible de soulager les symptômes d'intensité modérée, la condition ne s'améliore pas, même avec un traitement intensif du GCS et des agonistes bêta-2.

La forme épisodique de la maladie, dans laquelle la maladie est bien contrôlée par les agonistes bêta-2, kromoglikov, est caractéristique des patients asthmatiques présentant une atopie. Les attaques surviennent au contact d'un allergène et durent quelques heures ou quelques jours.

La gravité de la maladie varie et le traitement de l'asthme a pour tâche principale de contrôler le processus autant que possible.

Traitement

Le traitement consiste en deux directions:

  • traitement d'entretien pour contrôler l'évolution de la maladie;
  • soulagement des attaques aiguës.

Thérapie de soutien

Les médicaments qui contrôlent l'asthme bronchique sont pris quotidiennement à l'aide de comprimés, d'inhalateurs ou d'injections. Le traitement le plus efficace contre cette maladie est l'utilisation d'inhalateurs.

Les inhalateurs sont utilisés pour contrôler la maladie:

  • action rapide pour le soulagement du bronchospasme - bêta-2-agonistes;
  • glucocorticostéroïdes (GCS) - pour maintenir un état stable des bronches;
    • La béclométhasone;
    • Budésonide;
    • Fluticasone;
    • La mométasone;
    • Cyclesonide;
    • Le flunisolide;
    • Triamcinolone;
  • Théophylline à action prolongée;
  • les cromones;
  • agents anti-leucotriènes;
  • anticorps anti-immunoglobuline IgE.

Sur recommandation de GINA, une des options est prescrite à chaque étape:

  1. la première étape est un agoniste bêta-2 à courte durée d'action;
  2. deuxième étape:
    • GCS à faible dosage;
    • médicament anti-leucotriène;
  3. troisième étape:
    • GKS dans un agoniste à faible dose + beta-2;
    • GCS à forte dose;
    • GKS dans un médicament à faible dose + antileukotriène;
    • GKS faible dosage + théophylline à action prolongée;
  4. quatrième étape:
    • GCS en dose élevée + agoniste bêta-2 + préparation anti-leucotriène;
    • GCS à dose élevée + agoniste bêta-2 + théophylline à action prolongée;
  5. Cinquième stade - en plus des médicaments du quatrième stade, le GCS est prescrit sous forme de comprimés et d’anticorps anti-IgE.

Lorsque l'état de santé s'aggrave, utilisez des moyens symptomatiques pour prévenir l'aggravation et soulager les symptômes d'une attaque naissante.

  • adrénergiques à action rapide en comprimés et par inhalation - Fénotérol, Salbutamol;
  • Théophylline à action brève;
  • anticholinergiques - natif d'ipratropium, Atrovent.

Glucocorticostéroïde signifie

Le risque d'effets secondaires systémiques survient lors d'une utilisation prolongée de médicaments à base de glucocorticostéroïdes. Le fluticasone, le ciclésonide et le budésonide ont l'effet systémique le plus faible.

Les effets indésirables systémiques liés à l'utilisation à long terme de corticostéroïdes se manifestent:

  • densité minérale osseuse réduite;
  • ecchymose de la peau;
  • risque de cataracte, de glaucome;
  • dépression des fonctions du cortex surrénalien.

Pour réduire les risques liés à l’utilisation de médicaments hormonaux, sélectionnez la dose minimale pouvant contrôler l’évolution de la maladie.

Des doses accrues d'agents hormonaux peuvent être prescrites aux fumeurs, car fumer réduit la sensibilité aux glucocorticoïdes.

Les effets secondaires de GCS lors de l’utilisation d’inhalateurs incluent:

  • candidose de la muqueuse buccale;
  • enrouement, voix nasales;
  • toux

Le risque de candidose est réduit lors de l'utilisation de GCS, qui passe dans la forme active dans les bronches, sans avoir d'effet négatif sur la muqueuse buccale. Cyclozonide fait partie de ces moyens.

Agents anti-leucotriènes

Dans le traitement des formes bénignes de la maladie, on utilise des préparations anti-leucotriènes qui:

  • avoir un effet bronchodilatateur modéré;
  • réduire le niveau d'inflammation dans les bronches;
  • réduire la toux.

Les médicaments anti-leucotriènes ont fait leurs preuves dans le traitement de l'asthme lors d'une réaction à l'utilisation de l'aspirine. Les médicaments de ce groupe sont souvent prescrits en plus du GCS, ils ne sont pas utilisés pour les maladies moyennement sévères, ni aussi en monothérapie.

En cas d'asthme grave, les bêta-2 agonistes sont plus efficaces en plus du GCS. Le côté positif des médicaments anti-lekotriènes - un petit nombre d’effets secondaires.

Bêta-2 agonistes

Pour l'asthme bronchique sont traités avec des agonistes à action prolongée bêta-2, utilisez:

  • salmétérol - en association avec la fluticasone GCS dans les préparations Seretid, Tevacomb;
  • Formotérol - Oxis Turbuhaler, Foradil, Formotérol Ieheiler, Formotérol natif.

Les bêta-2-agonistes ne sont pas utilisés en tant que médicament unique. En cas d'asthme bronchique, ils sont utilisés en complément du traitement principal des corticostéroïdes. Pour soulager une attaque, ces agents ne sont pas utilisés, bien que le formotérol, en tant que médicament ayant un effet thérapeutique plus rapide, puisse être utilisé.

Bronchodilatateurs en comprimés prescrits pour contrôler l'asthme bronchique lors de crises graves, sont prescrits:

Concernant les propriétés des médicaments bronchodilatateurs, leur utilisation est décrite dans l'article "Médicaments bronchodilatateurs".

Autres moyens

Dans l’asthme bronchique atopique, il est prescrit des anticorps IgE contenus dans le médicament omalizumab - Xolar. Il lie les IgE, empêchant ainsi leur interaction avec les mastocytes et la libération d'histamine, qui provoque un gonflement de la muqueuse bronchique, déclenchant une attaque.

Xolar est prescrit pour les crises graves, ainsi que lorsqu'il est impossible de stabiliser l'état du patient avec de fortes doses de GCS et de mimétiques adrénergiques.

Théophylline - un médicament avec un effet bronchodilatateur à libération lente. Utilisé pour contrôler l'asthme, mais a un grand nombre d'effets secondaires, ce qui limite son utilisation.

De l'asthme bronchique allergique, des méthodes non médicamenteuses sont utilisées pour prévenir le contact avec les allergènes. Nous vous suggérons de déterminer quels remèdes sont choisis pour le traitement de l'asthme bronchique chez l'adulte à la maison à la page «Traitement de l'asthme bronchique par des remèdes populaires».

L'asthme bronchique chez l'adulte: comment reconnaître et commencer à être traité efficacement?

L'asthme bronchique est l'une des maladies pulmonaires les plus courantes et est toujours chronique. Le nombre d'adultes affectés par cette maladie augmente de jour en jour, de même que le nombre de facteurs négatifs responsables de l'asthme. La maladie se caractérise par des attaques accompagnées d’étouffement et l’état général du patient peut se détériorer ou s’améliorer en fonction de l’intensité du traitement d’entretien et de l’impact de l’environnement.

Mécanisme de définition et de développement

Il s’agit d’un asthme bronchique, une inflammation chronique des voies respiratoires avec des crises régulières d’essoufflement, de difficultés respiratoires et de toux. Le processus inflammatoire est causé par une très grande sensibilité des bronches à certains facteurs externes, ce qui se traduit par des spasmes bronchiques. De plus, ce sont principalement les parties des organes où le cadre cartilagineux est absent qui sont sujets à lésion.
En conséquence, une production excessive de mucus et un gonflement entraînent un épaississement des parois et une diminution de la lumière dans les bronches. Et cela, à son tour, ne permet pas un échange de gaz normal avec l'atmosphère environnante, ce qui conduit à des attaques suffocantes qui empêchent une personne de respirer librement.
La maladie peut dépasser à tout âge, mais elle survient le plus souvent dans l'enfance et les garçons sont plus susceptibles aux maladies en raison de lumières bronchiques anatomiquement plus étroites. Mais à l'âge adulte, le plus souvent, les femmes du sexe faible commencent à souffrir d'asthme bronchique.

Les travaux en production où il y a constamment de la poussière de sable peuvent conduire au développement de la silicose. En savoir plus sur la prévention de cette maladie.

L’hérédité accuse un rôle important dans l’évolution de la maladie. En outre, les personnes ayant un excès de poids important sont plus sensibles à cette affection en raison de la position élevée du diaphragme et d'une mauvaise ventilation pulmonaire.

Classification de l'asthme bronchique


En médecine, cette maladie est classée en fonction des raisons qui l’ont provoquée. Alors, faites la distinction entre la forme immunitaire (atopique) et la forme non immunisée de la maladie. La première option est beaucoup moins courante et signifie que cette pathologie est basée sur la perturbation des systèmes endocrinien et immunitaire, l'hypersensibilité innée des bronches et tout ce qui ne s'applique pas à l'influence du monde extérieur.

La forme non immunisée de la maladie est diagnostiquée dans la plupart des cas et est divisée en types, en fonction du nom des facteurs irritants:

  • Allergique;
  • temps froid;
  • causés par des charges de puissance excessives;
  • l'aspirine;
  • infectieux.

Les personnes qui travaillent dans des conditions défavorables développent souvent ce que l'on appelle de l'asthme professionnel en raison de l'inhalation constante de substances nocives et, par conséquent, d'une irritation des muqueuses bronchiques.

Raisons

La cause fondamentale de la maladie est le changement anatomique des bronches sous l'influence de facteurs négatifs ou d'une prédisposition héréditaire.

  • La présence d'allergies;
  • infections graves dans le corps;
  • écologie défavorable;
  • mauvaises conditions de travail;
  • stress fréquent;
  • augmentation constante de l'activité physique;
  • défaillance des systèmes endocrinien et immunitaire;
  • traitement inadéquat d'autres maux.
au contenu ↑

Symptômes d'asthme bronchique

Pour le stade initial de l'asthme bronchique chez l'adulte se caractérise par le développement rapide des attaques et le même soulagement rapide d'eux. Au fur et à mesure que la maladie progresse, les crises deviennent plus fréquentes et plus prononcées.

  • Essoufflement et essoufflement - apparaissent à la fois pendant une activité physique intense et lorsque vous êtes au repos. Souvent, un état similaire est observé lors du contact avec de la poussière, de la fumée, divers allergènes et dans un bâtiment pollué. La dégradation du bien-être se produit toujours de manière soudaine et soudaine.
  • toux - toujours sèche, le piratage, se pose, généralement, avec l'essoufflement. Dans le même temps, il semble impossible de tousser. À la fin de l'attaque, la toux se transforme en une forme humide et s'accompagne de la libération d'un petit volume de membrane muqueuse d'expectorations transparentes.
  • la respiration sifflante pendant la respiration est sifflante et nécessairement sèche. Ils peuvent être entendus à distance du patient.
  • violation de la nature de la respiration - devient superficielle et fréquente, l'expiration est prolongée dans le temps.
  • position spéciale pendant l'attaque - les asthmatiques s'assoient sur le lit, tenant fermement ses mains. La médecine définit une telle position comme «orthopnée» qui, au niveau des réflexes, facilite la respiration.

Parmi les symptômes non spécifiques de la maladie, on note la faiblesse générale, l’incapacité à effectuer un travail physique prolongé, une tachycardie légère (jusqu’à 90 battements / min), des maux de tête fréquents et des vertiges.

Il est également habituel de distinguer l'asthme bronchique par gravité:

  • Degré facile - les crises ne se produisent pas plus de 1-2 fois en 30 jours, peu prononcées, elles passent sans médicament. La nuit, l'état du patient est favorable;
  • degré modéré - exacerbation se produit 1-4 fois par semaine, suffocation, une augmentation significative de la fréquence du pouls est noté. La normalisation de l'état ne se produit généralement qu'avec l'aide de moyens spéciaux. Les attaques peuvent se produire la nuit.
  • graves - les crises sont visitées plusieurs fois par jour. Il y a une diminution significative de l'efficacité, les exacerbations de la maladie réduisent considérablement la qualité de la vie. Le sommeil est perturbé par la détérioration constante de l'état la nuit.

Après tout, une attaque de la maladie est toujours imprévisible: si elle est retardée, le patient commence à ressentir une cyanose de la peau, le processus de respiration devient difficile à mettre en œuvre et le risque de mort dû au manque d'oxygène. Dans ce cas, l'appel d'urgence est vital.

Diagnostics

Le début du diagnostic de la maladie est une analyse des plaintes du patient, ainsi que l'identification des facteurs prédisposants.

Si un patient présente les symptômes caractéristiques de cette maladie, les examens suivants sont effectués pour confirmer le diagnostic:

  • Écouter les poumons - déterminer la rigidité de la respiration et de la respiration sifflante;
  • formule sanguine complète - pour détecter les signes de réactions aux allergènes en augmentant la concentration d’éosinophiles;
  • test sanguin pour la composition en gaz - l'asthme réduit souvent le pourcentage d'oxygène et augmente le niveau de dioxyde de carbone;
  • effectuer des tests d'allergie - pour détecter d'éventuelles allergies;
  • détection d'anticorps dans le sang - chez les asthmatiques, la quantité d'anticorps est supérieure à la normale, si des allergies sont présentes;
  • examen des expectorations - révèle la teneur en éosinophiles, qui provoquent des réactions allergiques;
  • spirométrie (méthode de détermination du volume des poumons et du taux expiratoire) - chez les patients, le taux expiratoire est sous-estimé. En outre, la méthode permet de juger de la gravité de la maladie et de la différencier de la MPOC (maladie pulmonaire obstructive chronique);
  • Pléthysmographie corporelle - définit les fonctions de la respiration externe, ainsi que celles non détectées par la méthode précédente.

Les diagnostics permettent de confirmer avec précision non seulement la présence d'asthme bronchique, mais également le degré de progression, de forme et d'origine, permettant d'identifier les maladies associées (silicose, emphysème), ce qui contribue à la désignation du traitement adéquat le plus approprié.

Traitement de l'asthme bronchique

Pour traiter la maladie devrait être à la fois des méthodes médicales et non médicamenteuses. Si l’asthme est de nature allergique, tous les aliments hautement allergènes sont exclus du régime alimentaire du patient et le contact avec les animaux domestiques est également évité.
Une nutrition rationnelle pour les asthmatiques suggère la présence de plats de température confortable (les aliments chauds et froids sont interdits), parmi lesquels les plus utiles sont les soupes faibles en gras, les céréales, les salades de fruits ou de légumes, le poulet, les saucisses et saucisses, le pain de seigle, les biscuits à l'avoine. Il est recommandé de réduire la consommation de fromage cottage, de crème sure, de produits à base de blé, de porc, de sel et de sucre, d'épices.
Il est important que le patient se trouve dans un logement propre et bien ventilé. Un nettoyage sec et humide doit donc être effectué tous les jours. L'effort physique est nécessaire pour nier, mais les promenades dans les parcs seront les bienvenues.

Aussi inconfortable soit-il, mais un inhalateur est le meilleur ami d'un patient asthmatique. Les appareils à composition thérapeutique atteignent instantanément les bronches, soulageant ainsi une attaque et améliorant le bien-être du patient. Les inhalateurs aérosol les plus populaires avec fonction de dosage, que tout asthmatique peut utiliser sans problèmes.
Les médicaments anti-asthmatiques sont également disponibles sous forme de poudres, de comprimés, de mélanges, mais leur utilisation est moins préférable, car les composants des médicaments peuvent nuire aux autres organes.

Le traitement médicamenteux de la maladie comprend la prise de 2 types de médicaments, dont les effets sont différents:

  • Bronchodilatateurs - nécessaires en tant qu’ambulance pour les attaques. Ce sont principalement les bêta-2 agonistes et les M-cholinolytiques à action brève. La théophylline est moins couramment utilisée en raison de ses multiples effets secondaires;
  • médicaments anti-inflammatoires - destinés à améliorer globalement le système respiratoire et non à bloquer les symptômes. Représenter des analogues d'hormones humaines. Parmi ces médicaments figurent les glucocorticoïdes, les hormones et les bloqueurs du système leucotriénique.

L'évaluation du niveau d'effet des médicaments de base est faite en moyenne trois mois après le début de la prise. Prédire immédiatement que les résultats sont impossibles, sans compter que pour chacun des patients, les noms de médicaments correspondent.

Il est recommandé de prendre les actifs immobilisés un quart d'heure après l'inhalation - les bronches élargies accepteront mieux les hormones, ce qui améliorera la qualité du traitement.

L'asthme bronchique: traité ou non?

Des médicaments bien choisis et la régularité de leur utilisation peuvent contribuer au fait que les attaques ne dérangeront pas les asthmatiques pendant de nombreuses années.
En général, la majorité des médicaments visent à combattre les manifestations, et non la cause de la maladie, et, comme le montre la pratique, la pharmacothérapie n’apporte pas toujours l’effet escompté.

Traitement des remèdes populaires

Comme le montre la pratique des docteurs en naturopathie dans le monde entier, la maladie peut être guérie par un nettoyage qualitatif du corps et l’utilisation de produits pharmaceutiques joue ici un rôle secondaire. En plus d'éliminer les déchets et les toxines du corps, il est important de nettoyer complètement les voies respiratoires des cellules mortes de l'épithélium muqueux qui y étaient coincées.

Tout cela est possible pour constituer leurs propres réserves au détriment des enzymes tissulaires, dont l'action visera à nettoyer les tissus malades. Il est seulement nécessaire de fournir certaines conditions. Pour les asthmatiques, un jeûne thérapeutique avec l'utilisation d'une tisane au jus de citron et au miel sera utile. Après 2-3 semaines d'abstinence d'aliments durs, des salades de légumes au sol et des fruits sont progressivement ajoutés au régime. Les mesures médicales sont effectuées sous la surveillance étroite de spécialistes.

Prévention

La prévention universelle de cette maladie n'existe pas non plus. Mais il est possible de réduire considérablement le risque de survenue de ce syndrome si vous contrôlez soigneusement les manifestations allergiques, traitez rapidement les maladies des organes internes, maintenez un poids normal, ne surchargez pas le travail physiquement et émotionnellement, et évitez également de rester dans des endroits pollués.

Asthme bronchique - symptômes et traitement, signes chez l'adulte

L'asthme bronchique est l'une des maladies chroniques les plus répandues parmi la population de la planète. L'asthme est une question traitée ou non ouverte. Même si nous considérons qu’à l’heure actuelle, il est diagnostiqué à un stade précoce et que les méthodes de traitement actuelles sont utilisées.

Qu'est-ce que l'asthme? Il s'agit d'une maladie inflammatoire des voies respiratoires constamment présente qui s'accompagne toujours d'hyperréactivité bronchique.

Les principaux symptômes de l'asthme sont une suffocation ou une gêne respiratoire sous la forme d'une toux paroxystique et / ou d'une respiration sifflante et d'un essoufflement. En raison de la production excessive de mucus, d'œdèmes inflammatoires et de spasmes, la paroi de la bronche s'épaissit et sa lumière se rétrécit. Grâce à une bronche aussi étroite, les échanges gazeux avec l'environnement sont insuffisants, ce qui entraîne les symptômes caractéristiques de l'asthme.

Plus de 250 millions d'adultes et d'enfants de notre planète souffrent d'asthme bronchique et leur nombre augmente chaque année. La maladie peut être exacerbée et est fatale. Dans les pays industrialisés, l'incidence est nettement plus élevée que dans les pays sous-développés.

La maladie commence généralement à un âge précoce. Environ 50% des enfants, avec un traitement approprié, se débarrassent de l'asthme à l'âge adulte. Comprendre comment traiter l’asthme vous permettra, avec l’aide de votre médecin, de gérer quotidiennement ses symptômes en toute confiance.

Causes de l'asthme

Qu'est ce que c'est Les raisons pour lesquelles un adulte ou un enfant a une maladie d'asthme bronchique ne sont pas entièrement comprises. Le développement de l'asthme allergique repose sur le mécanisme pathogénique de l'hypersensibilité de type immédiat (réponse immunitaire dépendante des IgE). Dans la plupart des cas, la maladie se développe en raison de l'hypersensibilité du corps aux stimuli externes. La cause de l'asthme chez les enfants de plus de 3 ans est, dans la plupart des cas, un allergène inhalé.

Actuellement, la nature inflammatoire chronique de cette maladie a été prouvée, de sorte que la sécrétion de mucus dans les voies respiratoires est augmentée, ce qui perturbe la production d'un certain nombre de substances biologiquement actives. Une autre raison importante - infections fréquentes et inflammation des organes respiratoires, se développant sous l'influence de virus, de bactéries, etc.

Environ le tiers des enfants malades souffrent d'asthme d'origine héréditaire. L'émergence de formes allergiques provoque différents allergènes - poussière de maison, pollen, bactéries, virus, champignons. Souvent, on diagnostique chez les patients des allergies à plusieurs allergènes différents.

Formes et diplômes

L'asthme est divisé en formes en fonction de la cause de l'apparition, ainsi que des degrés, en fonction des symptômes cliniques.

  1. Allergique - sa présence est associée à un allergène établi;
  2. Non allergique - associé à des facteurs non allergiques, tels que des modifications hormonales;
  3. Mixte (combine les caractéristiques des deux formes ci-dessus).

En fonction de la gravité de l'évolution, l'asthme bronchique est divisé en trois degrés:

  1. Légère - les symptômes d'exacerbation de la maladie se manifestent environ une ou deux fois par mois et disparaissent rapidement, souvent sans traitement;
  2. Moyenne (exacerbation principalement la nuit, attaque pas plus de cinq fois par an, accompagnée de symptômes bénins);
  3. Une maladie grave implique des mesures d'urgence immédiates. Exacerbation fréquente de la maladie, la présence constante de symptômes, la performance est sévèrement limitée, troubles du sommeil, altération significative de la fonction respiratoire selon la spirométrie.

Selon l'étendue de la maladie, les symptômes de la maladie et les méthodes de traitement varieront.

Symptômes d'asthme bronchique

Pour le tableau clinique de l'asthme bronchique, des symptômes tels qu'une insuffisance respiratoire sous forme d'essoufflement et de toux sont caractéristiques. Ces symptômes chez l’adulte et l’enfant se manifestent après le contact avec l’allergène.

Dans la très grande majorité des cas, une personne adopte une position spécifique lors d’une attaque, comme si elle facilitait une inspiration douloureuse et en particulier une expiration.

Une crise d'asthme commence par une sensation d'essoufflement et une toux sèche et douloureuse, la respiration devient bourdonnante, l'expiration est retardée. Les sifflets peuvent augmenter avec une respiration profonde. Un symptôme fréquent est une toux paroxystique, généralement sèche ou avec un petit caillot d'expectorations légères à la fin de la crise.

Sous l'action de la drogue, l'attaque est réversible. Les formes légères peuvent être tenues indépendamment. Si elles ne sont pas traitées, les crises deviennent fréquentes et prolongées. Un long mépris de la pathologie devient la cause d'un asthme irréversible.

Les principaux signes d'asthme chez l'adulte et l'enfant:

  • essoufflement grave;
  • oppression thoracique;
  • crises d'asthme - un sentiment que vous n'avez pas assez d'air;
  • toux très fréquente, particulièrement forte la nuit;
  • beaucoup d'asthmatiques ont une respiration sifflante;

La plupart des patients présentent les premiers symptômes de l'asthme à un âge précoce: environ la moitié des patients de moins de 10 ans et environ un tiers à 40 ans. Il convient de noter que toutes les personnes ne manifestent pas également l'asthme bronchique - les symptômes et le traitement de la pathologie dépendent directement des raisons qui provoquent l'apparition de la maladie.

Traitement de l'asthme bronchique

Actuellement, le traitement des patients souffrant d'asthme bronchique comprend un traitement planifié dans la phase aiguë, un traitement d'urgence visant à arrêter l'attaque, ainsi qu'un traitement dans la phase de rémission.

Le traitement médicamenteux de l'asthme bronchique comprend l'utilisation de médicaments tels que:

  • glucocorticoïdes sous forme d'inhalation;
  • Cromons (Intal, Tayled);
  • antagonistes des récepteurs de type leucotriène (Accolate, singulier);
  • les xanthines (aminophylline);
  • anticorps monoclonaux ("Xolar").
  • adrenomimetics.
  • les expectorants sont également utilisés pour améliorer la décharge des expectorations et autres aides.

En tant que traitement, des médicaments de thérapie de base sont utilisés, affectant le mécanisme de la maladie, à travers lequel les adultes la contrôlent, ainsi que des médicaments symptomatiques qui n'affectent que les muscles lisses de l'arbre bronchique et arrêtent une attaque d'asphyxie.

Le régime alimentaire pour l'asthme implique l'exclusion du régime alimentaire des aliments susceptibles de provoquer une réaction allergique. Soulignez l'utilisation de légumes frais, de viande, de poisson et de produits laitiers (en l'absence d'allergie).

Lors d’une crise d’asthme, suivez un plan d’action prédéterminé. Pour soulager une crise, il est nécessaire de prendre un médicament bronchospasmolytique à l'aide d'un inhalateur et de fournir de l'air frais aux poumons. Si l'inhalation n'a pas fonctionné et que l'attaque n'est pas terminée, il est nécessaire d'appeler de toute urgence l'équipe d'ambulances.

À l'heure actuelle, la médecine a fait un pas en avant dans les principes et les méthodes de traitement de l'asthme bronchique, ce qui peut à terme aider à guérir l'asthme pour toujours.

Comment traiter les remèdes traditionnels contre l'asthme bronchique

Il est impossible de guérir complètement une maladie aussi complexe que l'asthme bronchique, mais affaiblir les crises, les raccourcir, relève du pouvoir de chaque patient. Il convient de rappeler que les remèdes traditionnels peuvent constituer un danger pour la santé. Par conséquent, avant de les appliquer, il est recommandé de consulter un médecin.

  1. Écraser la racine de gingembre pour obtenir environ 400 grammes de la poudre finie, il faut insister 2 semaines sur 1 litre d’alcool, en agitant de temps en temps. Filtrer la teinture obtenue et prendre 2 fois par jour pour une cuillère à café.
  2. Broyer la propolis et la verser avec de l'alcool dans un rapport de 1: 4. Laisser infuser 7 jours sans oublier de mélanger 1 fois par jour. Filtrer le mélange et après une journée, ils commencent à prendre 10 gouttes 3 fois par jour, 30 minutes avant un repas. Cours: 2 mois d’admission, 1 repos, puis répétez.
  3. Vous avez besoin d’hysope d’herbe hachée, il faut la verser dans un thermos et verser de l’eau bouillante. Par litre d'eau, prendre 4 c. cuillères d'hysope. Après une heure, vous pouvez boire, pré-filtrer. Prenez la salle à manger avant de vous coucher et le matin 30 minutes avant le premier repas. Le cours dure 10 jours, puis il est répété.
  4. Prenez un pot qui vaut 250 grammes d'aloès, puis ajoutez 500 grammes de vin et 350 grammes de miel. Mélanger et brasser pendant 9 à 10 jours au réfrigérateur. Après la teinture résultante doit être filtré et presser les feuilles. Les 3 premiers jours, prenez une cuillère à soupe 3 fois par jour, puis réduisez la dose à une cuillère à thé. Un point important - les feuilles d’aloès ne peuvent pas être arrosées pendant 14 jours, avant l’élagage, puis essuyez simplement la poussière, sans la laver sous le robinet.

De telles méthodes peuvent être efficaces par rapport aux principales manifestations de la maladie, mais la médecine alternative ne fournit pas non plus de réponse à la question de savoir comment guérir complètement l’asthme.

Prévention de l'asthme

La prévention des maladies devrait commencer dès la petite enfance. Si les membres de la famille ont une prédisposition à l'apparition d'allergies, la prévention de l'asthme est simplement nécessaire. Avec un problème existant, il est nécessaire de traiter et d'éliminer correctement les allergènes, ce qui contribue à stabiliser l'évolution de la maladie et à réduire le risque d'exacerbations.

L'asthme bronchique: les premiers signes et symptômes, les causes et le traitement

L'asthme est une maladie chronique dont la base est une inflammation non infectieuse des voies respiratoires. Le développement de l'asthme bronchique est favorisé par des facteurs irritants externes et internes. Divers facteurs externes incluent divers allergènes, ainsi que des facteurs chimiques, mécaniques et climatiques. Cette liste peut être attribuée, ainsi que des situations stressantes et une surcharge physique. Le facteur le plus courant est l’allergie à la poussière.

Les facteurs internes de l'asthme bronchique comprennent les anomalies des systèmes endocrinien et immunitaire, ainsi que la réactivité des bronches et l'écart de sensibilité, ce qui peut être héréditaire.

Qu'est-ce que l'asthme bronchique?

L'asthme bronchique est une maladie de l'arbre bronchique à caractère immuno-allergique inflammatoire, caractérisée par une évolution chronique et paroxystique sous forme de syndrome broncho-obstructif et d'asphyxie. Cette maladie est devenue un grave problème de société car elle se caractérise par une évolution progressive. Il est très difficile de guérir complètement.

L'inflammation des bronches dans l'asthme bronchique est caractérisée par une spécificité stricte par rapport aux autres types de processus inflammatoires de cette localisation. Dans sa base pathogénique se trouve un composant allergique dans le contexte du déséquilibre immunitaire dans le corps. Cette caractéristique de la maladie explique la nature paroxystique de son évolution.

Une foule d'autres facteurs s'ajoutent au composant allergique de base, qui donne ses caractéristiques à l'asthme bronchique:

Hyperréactivité des composants du muscle lisse de la paroi bronchique. Tout effet irritant sur la muqueuse bronchique entraîne un bronchospasme;

Certains facteurs environnementaux peuvent provoquer une libération massive de médiateurs d'inflammation et d'allergies uniquement au sein de l'arbre bronchique. Les manifestations allergiques courantes ne se produisent jamais;

La manifestation inflammatoire principale est le gonflement de la membrane muqueuse. Cette caractéristique de l'asthme bronchique entraîne une aggravation de la perméabilité bronchique altérée;

Formation de mucus maigre. L'asthme suffocant dans l'asthme bronchique se caractérise par l'absence de crachats lors de la toux ou par sa rareté;

Affecte principalement les bronches moyennes et petites, dépourvues de cadre cartilagineux;

Nécessairement, il y a transformation pathologique du tissu pulmonaire dans le contexte d'une violation de sa ventilation;

Il existe plusieurs stades de cette maladie, qui reposent sur la réversibilité de l’obstruction bronchique et la fréquence des crises d’asthme. Plus elles sont fréquentes et longues, plus la scène est haute.

Dans le diagnostic de l'asthme bronchique, ils se trouvent sous les noms suivants:

Doux ou intermittent;

Cours doux ou persistance de doux;

Persistance sévère ou modérée;

Asthme persistant extrêmement grave ou sévère.

Sur la base des données ci-dessus, l'asthme bronchique peut être décrit comme un processus inflammatoire chronique paresseux dans les bronches, à la base des exacerbations est une attaque soudaine d'obstruction bronchique avec le type de réaction allergique aux facteurs environnementaux irritants. Au début du processus, ces attaques se produisent rapidement et s’arrêtent tout aussi rapidement. Au fil du temps, ils deviennent plus fréquents et moins sensibles au traitement.

Les premiers signes d'asthme

Le succès du traitement de l'asthme bronchique est très souvent déterminé par la rapidité du dépistage de cette maladie.

Les premiers symptômes de la maladie incluent ces symptômes:

Dyspnée ou suffocation. Ils surviennent à la fois dans un climat de bien-être complet et de repos nocturne, ainsi que pendant un effort physique, dans des conditions d’inhalation d’air pollué, de fumée, de poussière ambiante, de pollen de plantes à fleurs et de modification de la température de l’air. L'essentiel est leur soudaineté dans le type d'attaque;

Toux Une attaque asthmatique typique est considérée comme étant de type sec. Il se produit de manière synchrone avec un essoufflement et est caractérisé par nadadnostyu. Le patient, comme s'il voulait cracher quelque chose, mais ne pouvait pas le faire. À la fin d'une crise, la toux peut devenir humide et s'accompagner d'un écoulement d'une quantité minime d'expectorations claires ressemblant à du mucus.

Respiration fréquente et superficielle avec allongement de l'expiration. Lors d'une crise d'asthme bronchique, les patients ne se plaignent pas tant de la difficulté d'inhalation que de l'impossibilité d'une expiration complète, qui devient longue et nécessite un effort considérable pour sa mise en œuvre;

Respiration sifflante en respirant. Ils sifflent toujours à sec. Dans certains cas, même à distance et les écouter peut être à distance du patient. Avec l'auscultation, ils sont encore mieux entendus.

La position caractéristique du patient pendant l'attaque. En médecine, cette position s'appelle orthopnée. Dans ce cas, les patients s'assoient, laissant tomber leurs jambes, serrant fermement leurs mains sur le lit. Cette fixation des muscles auxiliaires des extrémités aide le thorax à réaliser l'expiration.

Le premier signe d'une augmentation de la réactivité bronchique peut n'être que quelques-uns des symptômes typiques de l'asthme bronchique, qui caractérisent son attaque, en particulier lorsqu'elle se produit la nuit. Ils peuvent apparaître très peu de temps, passer indépendamment et ne pas déranger le patient pendant longtemps. Au fil du temps, les symptômes acquièrent une évolution progressive. Il est extrêmement important de ne pas rater cette période de bien-être imaginaire et de contacter des spécialistes, quels que soient le nombre et la durée des attaques.

Autres symptômes de l'asthme bronchique

L'asthme bronchique, quel que soit son degré de gravité, au début de son développement, ne provoque pas de troubles généraux dans le corps. Mais avec le temps, ils apparaissent nécessairement, ce qui se manifeste sous la forme de symptômes:

Faiblesse générale et malaise. Pendant l'attaque, aucun des patients ne peut effectuer de mouvements actifs, car ils augmentent l'insuffisance respiratoire. Il ne reste au patient qu’à prendre la position orthopnée. Dans la période interictale de l'asthme avec une légère endurance des patients à l'effort physique n'est pas cassé. Plus l'évolution de la maladie est grave, plus ces troubles sont prononcés;

Acrocyanose et cyanose diffuse de la peau. Ces symptômes caractérisent l'asthme sévère et suggèrent la progression de l'insuffisance respiratoire dans le corps;

Tachycardie Au cours d'une attaque, le nombre de contractions cardiaques augmente à 120-130 battements / min. Dans la période intercritale avec asthme sévère et modéré, une légère tachycardie est maintenue à moins de 90 battements / minute;

Changements dystrophiques des ongles sous la forme de leur renflement par le type de lunettes de montre et les phalanges distales des doigts sous la forme d'épaississement par le type de baguettes;

Symptômes de l'emphysème. Cette affection est typique de l'asthme bronchique avec une longue histoire de maladie ou d'évolution grave. Manifeste sous la forme d'une expansion de la poitrine dans le volume, d'une saillie des zones supraclaviculaires, d'une expansion des limites pulmonaires de percussion, d'un affaiblissement de la respiration pendant l'auscultation;

Signes de coeur pulmonaire. Caractériser l'asthme bronchique sévère, qui a conduit à l'hypertension pulmonaire dans le petit cercle. En conséquence - une augmentation du cœur due aux chambres droites, l'accent du second ton sur la valve de l'artère pulmonaire;

Maux de tête et vertiges. Traiter les signes d'insuffisance respiratoire dans l'asthme bronchique;

Tendance à diverses réactions et maladies allergiques (rhinite, dermatite atopique, psoriasis, eczéma);

Causes de l'asthme

Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles les petites bronches deviennent irritables. Certaines d'entre elles agissent en tant que conditions de base favorisant l'inflammation et l'allergie, et d'autres provoquent directement une crise d'asthme. Chaque patient est individuellement.

Prédisposition héréditaire. Les personnes asthmatiques ont un risque accru de contracter cette maladie chez leurs enfants. Le fardeau des antécédents héréditaires est observé chez un tiers des patients asthmatiques. Ce type de maladie est de nature atopique. Il est très difficile de retracer les facteurs qui provoquent des attaques d’asphyxie. Cet asthme peut se développer à tout âge, aussi bien chez les enfants que chez les adultes.

Facteurs appartenant au groupe des risques professionnels. L'augmentation de l'incidence de l'asthme résultant d'une exposition à des facteurs de production nocifs a été enregistrée de manière fiable. Il peut s'agir d'air chaud ou froid et de sa pollution par diverses particules de poussière, composés chimiques et vapeurs.

Bronchite chronique et infections. Les agents pathogènes viraux et bactériens qui provoquent une inflammation de la muqueuse bronchique peuvent provoquer une augmentation de la réactivité des composants de leurs muscles lisses. La preuve en est des cas d'asthme bronchique apparaissant au fond d'une bronchite au long cours, en particulier avec des signes d'obstruction bronchique.

Qualité de l'air inhalé et performance environnementale. Les résidents des pays à climat sec et la population rurale souffrent beaucoup moins souvent que les résidents des régions industrielles et des pays à climat humide et froid.

Fumer comme cause d'asthme. L'inhalation systématique de la fumée de tabac entraîne des modifications inflammatoires de la membrane muqueuse de l'arbre bronchique. Par conséquent, chaque fumeur est atteint de bronchite chronique. Dans certains cas, le processus se transforme en asthme bronchique. Fumer peut être un facteur de soutien d’un processus inflammatoire constant et un provocateur de chaque attaque.

L'asthme de la poussière. Les scientifiques ont établi une relation de cause à effet entre la poussière ambiante et l'apparition d'asthme bronchique. Le fait est que la poussière ambiante est un habitat naturel pour les acariens domestiques. Outre ces agents microscopiques, il contient de nombreux allergènes sous forme de cellules épithéliales desquamées, de produits chimiques et de laine. La poussière de rue ne devient un provocateur de l'asthme bronchique que si elle contient des allergènes: poils d'animaux, pollen de fleurs, d'herbes et d'arbres. Entrant dans l’arbre bronchique, ils provoquent une migration massive de cellules immunitaires protectrices dans la muqueuse, qui émettent un grand nombre de médiateurs de l’allergie et de l’inflammation. En conséquence - l'asthme bronchique.

Drogues Les coupables d'asthme peuvent parfois être des médicaments. Il peut s'agir de l'aspirine et de tout médicament anti-inflammatoire non stéroïdien. Très souvent, un tel asthme a une origine isolée dès le début de l’attaque que lorsque le corps le touche.

Comment distinguer l'asthme de la bronchite?

Parfois, le diagnostic différentiel entre asthme et bronchite déconcerte même les pneumologues les plus expérimentés. L’exactitude et l’opportunité du traitement dépendent de l’exactitude de l’interprétation des symptômes présents chez le patient. Les différences entre asthme et bronchite sont données dans le tableau.

Stable, lent avec alternance de périodes d'exacerbation et de rémission. L'exacerbation dure 2-3 semaines. Après son soulagement, il y a des manifestations de la maladie sous forme de toux.

Flux intermittent sous forme d'attaques soudaines de durée différente (minutes, heures). Lors de son apparition, l'état général du patient est fortement perturbé. Soulager une attaque conduit à la récupération complète du bien-être normal.

L'hypothermie, les infections bactériennes et virales provoquent une exacerbation sous la forme d'un processus inflammatoire. Toux de provocation causée par un effort physique.

L'inhalation de composants allergènes avec de l'air provoque une attaque de bronchospasme et une obstruction. Caractérisé par des attaques nocturnes en repos complet ou pendant l'exercice.

Survient exclusivement avec une exacerbation sévère ou un cours prolongé de bronchite chronique obstructive.

Symptôme typique et principal de toute forme et stade de la maladie. Chaque attaque est accompagnée d'un essoufflement.

Symptôme permanent de la maladie, tant dans son exacerbation que dans sa rémission. Il est mélangé avec une toux sèche et humide en alternance, surtout le matin.

Toujours sec, accompagné d'une attaque. Grâce à son relief, une petite quantité de crachats est nettoyée.

Muco-purulent, jaune verdâtre ou brun clair, rarement transparent en grande quantité.

Mucous, clair, maigre.

Tous les traits distinctifs de l'asthme bronchique et de la bronchite chronique ne peuvent être retrouvés qu'au début de ces maladies. Leur existence prolongée conduit à l'apparition d'une obstruction bronchique irréversible. Dans de tels cas, il n'est plus nécessaire de procéder à un diagnostic différentiel, car la clinique et le traitement sont identiques. Les deux maladies sont collectivement appelées MPOC (maladie pulmonaire obstructive chronique).

Comment traiter l'asthme?

Le traitement de cette maladie est un processus strictement étape par étape, qui doit être accompagné à chaque stade de la maladie par des ajustements appropriés en termes de mesures thérapeutiques. Seule une telle approche contribuera à l’utilisation rationnelle des fonds avec un minimum d’effets secondaires. Après tout, les principaux médicaments pour le traitement de l'asthme provoquent de nombreuses manifestations graves, qui peuvent être réduites par la combinaison appropriée de médicaments. Le tableau présente des tactiques de traitement différenciées pour l'asthme bronchique.

Type de médicament

Thérapie de base - traitement anti-inflammatoire de soutien

Thérapie symptomatique - soulagement des crises d'asthme

Médicaments contre l'asthme (représenté par injection et comprimé)

Montré dans l'asthme compensé du poumon et le cours moyen. Réduire considérablement le besoin de traitement hormonal (Singular, Accol)

Pas efficace dans les cas d'urgence, donc pas utilisé

Survient exclusivement avec une exacerbation sévère ou un cours prolongé de bronchite chronique obstructive.

Symptôme typique et principal de toute forme et stade de la maladie. Chaque attaque est accompagnée d'un essoufflement.

Le médicament Xolar sous forme d'injections est indiqué pour un composant de l'asthme bronchique à l'allergène prononcé.

Non utilisé en cas d'urgence

Comprimés: Théophylline, Néofilline, Teopek

Formes injectables: fortes doses d'aminophylline.

L'asthme inhalateur: inhalateurs de poche et formes pour inhalateurs à ultrasons (nébuliseurs)

Appliquer les inhalateurs prolongés: Serevent, Berotek

Médicaments à action brève: Salbutamol, Ventolin

Intal, Tayled. Nommé uniquement pour l'asthme léger.

Pas efficace pour soulager les crises d'asthme.

Atrovent, Ipravent, Spiriva

Les médicaments sont utilisés pour soulager rapidement les symptômes.

Fliksotid, Beclazone, Beclotide

Efficace pour soulager le statut asthmatique, en particulier lorsqu'il est inhalé par un nébuliseur

Berodual (bromure anticholinergique d'ipratropium + agoniste b2 fénotérol)

Sérétide (salmétérol b2-agoniste + fluticasone glucocorticoïde)

Symbicort (budésonide glucocorticoïde + agoniste b2-formotérol. Utilisé par inhalation à l'aide d'un nébuliseur. Il a un effet très rapide

L'approche pathogénétique est utilisée dans le traitement de l'asthme. Cela implique l'utilisation obligatoire de médicaments qui non seulement soulagent les symptômes de la maladie, mais désactivent également les mécanismes permettant leur réapparition. En aucun cas, ne peut être limité à l'utilisation d'un seul adrenomimetik (salbutamol, ventolin). Malheureusement, cela arrive souvent. Les patients sont attirés par l'effet rapide de ces médicaments, mais ce sera également temporaire. À mesure que les récepteurs de l’arbre bronchique sont utilisés, l’effet des agonistes b2 devient plus faible, même jusqu’à son absence totale. Assurez-vous d'avoir besoin d'une thérapie de base.

Pourquoi les hormones pour l'asthme bronchique?

Sans l'utilisation de glucocorticoïdes, il n'est pas question de contrôler la maladie. Ces agents agissent sur la pathogenèse principale de l'inflammation asthmatique des bronches. Ils sont aussi efficaces que le traitement dans les cas d'urgence et pour leur prévention. Sous leur action, la migration des cellules leucocytaires et éosinophiles dans le système bronchique est considérablement réduite, ce qui bloque la cascade de réactions biochimiques pour la libération de médiateurs d'inflammation et d'allergies. Cela réduit le gonflement de la membrane muqueuse, le mucus devient plus liquide, ce qui contribue à la restauration de la lumière bronchique. N'ayez pas peur de prendre des glucocotricoïdes. Le choix judicieux de leur dose et de leur mode d'administration, associé au début de traitement précoce, est la garantie du ralentissement maximal de la progression de la maladie. En raison de la possibilité d'administration par inhalation, le risque d'effets indésirables systémiques est minimisé.

Nouveau dans le traitement de l'asthme bronchique

L’utilisation d’antagonistes des récepteurs des leucotriènes et d’anticorps monoclonaux est une direction thérapeutique relativement nouvelle pour cette maladie. Ces médicaments ont passé de nombreux essais cliniques randomisés et sont utilisés avec succès dans le traitement de nombreuses maladies graves. En ce qui concerne l'asthme, les scientifiques ont enregistré des effets positifs, mais des discussions sur la pertinence de leur utilisation continuent d'être menées.

Le principe de fonctionnement de ces fonds est de bloquer leurs liens entre les éléments cellulaires lors d'une inflammation des bronches et leurs médiateurs. Cela conduit à un processus de libération plus lent et à une insensibilité de la paroi bronchique à l'action. Ils ne sont pas efficaces dans le traitement isolé de l'asthme bronchique et sont donc utilisés exclusivement en association avec des glucocorticoïdes, ce qui réduit la dose requise. Le manque de ces fonds dans leur coût élevé.

Régime alimentaire

Le régime alimentaire est important à suivre pour un traitement plus rapide. Une bonne nutrition est l'un des éléments fondamentaux de la lutte contre l'asthme bronchique. Étant donné que cette maladie a un caractère immuno-allergique, l'alimentation implique également un ajustement correspondant de la nutrition en fonction du type d'hypoallergène. Les règles générales de nutrition dans l'asthme bronchique incluent plusieurs points:

Produits interdits. Ceux-ci comprennent les plats de poisson, le caviar et les fruits de mer, la viande grasse (canard, oie), le miel, les haricots, les tomates et leurs sauces, les produits à base de levure, œufs, fraises, agrumes, framboises, cassis, melons sucrés, abricots et pêches, chocolat, noix, alcool;

Restriction de l'utilisation de plats à base de farine et de muffins de qualité supérieure, de sucre et de sel, de porc, de lait entier, de crème sure, de fromage cottage et de semoule;

Base nutritionnelle: soupes non privées, n'importe quel porridge, assaisonnées de beurre ou d'huile végétale, salades de légumes et de fruits ne contenant pas d'aliments prohibés, saucisses et saucisses, pain, levain, pain de seigle et son, biscuits (lait fermenté), boissons (compotes, uzvars, thés, eaux minérales);

Mode d'alimentation. La nourriture est prise 4 à 5 fois par jour. Évitez de trop manger. Les repas peuvent être cuits au four, bouillis, cuits à la vapeur ou cuits à la vapeur. L'utilisation d'aliments frits et d'aliments fumés est interdite. Les aliments doivent être gardés au chaud.

Le menu hebdomadaire approximatif pour l'asthme bronchique est présenté dans le tableau.

Réponses aux questions populaires

Est-il possible de guérir l'asthme bronchique? Il est impossible de répondre à cette question par l'affirmative avec cent pour cent de certitude. Avec toute l'efficacité des méthodes de traitement et l'émergence de médicaments modernes pour éliminer complètement le contact d'une personne prédisposée à cette maladie, dans la pratique, c'est impossible. Cependant, pour contrôler la maladie, minimiser ses manifestations est tout à fait possible. Un traitement précoce, une prévention active des exacerbations, des classes de sports disponibles et des exercices de respiration aideront à éliminer la plupart des symptômes de la maladie.

L'asthme est-il hérité? Non, l'asthme n'est pas une maladie génétiquement déterminée, car les gènes d'un patient souffrant d'asthme bronchique ne sont pas modifiés. Caractéristiques génétiquement transmises de la structure du système respiratoire, en particulier des bronches, ainsi que de la sensibilité accrue du système endocrinien et de l'immunité humaine aux stimuli, c'est-à-dire à la prédisposition du corps à la survenue de cette maladie. La combinaison des facteurs de risque augmente le risque de développer de l'asthme.

Puis-je faire du sport avec l'asthme? Il n'y a pas de consensus parmi les spécialistes. D'une part, un sport mal choisi, l'éducation physique lors d'exacerbations peut provoquer un bronchospasme, d'autre part, une activité physique mesurée normalise le métabolisme, augmente l'immunité et le tonus du système musculaire. Ceci est particulièrement important pour le corps d'un enfant en pleine croissance.

Puis-je fumer pour l'asthme? Le tabagisme actif et le tabagisme passif sont absolument incompatibles avec l’asthme, car les paires de tabacs sont les allergènes les plus puissants et ont dans leur composition plus de 4000 substances chimiques. Les cartouches de cigarettes électroniques ne sont pas moins nocives pour les patients asthmatiques, car leurs composants sont capables de provoquer une crise. Le même effet a du monoxyde de carbone émis lors du fumage du narguilé.

Est-il possible d'inhaler pour l'asthme? Cette forme d'administration de médicaments thérapeutiques est particulièrement efficace dans le traitement de l'asthme bronchique, compte tenu des contre-indications: présence de tumeurs dans le système respiratoire, hyperthermie, pathologies du cœur et des vaisseaux sanguins, diabète sucré, forme grave de la maladie sous-jacente, susceptibilité aux saignements nasaux. Il est important de respecter scrupuleusement le dosage des huiles essentielles et des plantes médicinales, ainsi que leurs charges, puis leur inhalation apportera des avantages précieux.

Puis-je boire de l'alcool et du café dans l'asthme? L'alcool n'affecte pas directement le système respiratoire, cependant, son utilisation provoque le développement d'une inflammation, les toxines d'alcool éthylique affectent négativement l'état de tous les systèmes. En outre, la plupart des médicaments anti-asthmatiques ont une incompatibilité avec l’alcool.

Le café, au contraire, améliore le fonctionnement du système respiratoire, à condition qu'il contienne de la caféine. Cet effet dure 3-4 heures après avoir bu la boisson. Selon les experts, le café est un bronchodilatateur doux qui améliore le processus respiratoire et élargit les bronches.

Sont-ils entrer dans l'armée avec l'asthme? Les jeunes hommes ayant déjà diagnostiqué un "asthme bronchique" ne peuvent pas être recrutés dans l'armée si la maladie est passée au deuxième ou troisième stade de son développement, car l'accumulation d'expectorations dans les bronches, le risque de crises d'asthme au contact d'allergènes menacent non seulement la santé, mais aussi la vie d'un recrue. Lors de la première phase de la maladie, le comité de sélection reporte l’appel pour une année ou une période plus longue, au cours desquelles une nouvelle enquête sur les indicateurs de l’activité pulmonaire est réalisée. Le désir du recruté de servir, soutenu par une amélioration de l'état de santé, peut amener à se voir proposer une version allégée du service, pendant laquelle le traitement de l'asthme se poursuivra.