Comment l'asthme commence: comment reconnaître les premiers signes

Les premières manifestations de l'asthme bronchique se manifestent chez chaque personne individuellement. Mais ils mettent tous les gens sur leurs gardes et indiquent clairement qu'ils doivent consulter un médecin pour établir le bon diagnostic. Pour comprendre les stratégies de traitement et de prévention appropriés, il est très important de savoir comment l'asthme commence.

Premiers symptômes

Au début du développement du processus pathologique, les patients se plaignent généralement de tels signes: toux sèche obsessionnelle, difficultés respiratoires. Souvent, les patients confondent ces manifestations avec des poussées d’allergies. Mais au fil du temps, la maladie progresse et des symptômes plus graves apparaissent, qui sont le plus souvent déterminants. Ainsi, un essoufflement grave ou une crise d'asphyxie peuvent être causés par une activité physique normale ou par un irritant (fumée de tabac, pollen, etc.).

Il devrait être sérieusement préoccupé si ces manifestations se font sentir, indépendamment de la présence ou de l'absence d'un facteur gênant. Lorsqu'une forte toux est également ajoutée à ces symptômes, une congestion de mucus peut en résulter et elle peut être libérée en petites quantités.

Il faut faire attention à la couleur de la décharge. Ils devraient être transparents. Si vous voyez que le mélange présente une sorte d’ombre, il est bon de suspecter l’infection de l’infection. Et c'est la première complication grave de l'asthme. Vous devez absolument consulter un oto-rhino-laryngologiste pour déterminer la présence d'une infection dans le corps.

Symptômes supplémentaires

Après avoir expérimenté tous les délices de l'essoufflement et de la toux, généralement une respiration difficile de nature superficielle, une respiration sifflante et des sifflements au moment de la respiration, le patient accepte la posture caractéristique.

Le processus pathologique s'accompagne de difficultés pour expulser l'air des poumons. Il est généralement difficile pour le patient d’exhaler, le processus s’allonge et demande beaucoup d’efforts de la part de la personne.

En l'absence de traitement approprié, les symptômes progressent et se manifestent comme suit:

  • le patient et les autres personnes entendent une respiration sifflante pendant la respiration;
  • un asthmatique typique est forcé en raison de manifestations graves de la maladie, est constamment dans une position du corps: une personne est assise, les jambes et les bras vers le bas, repose sur quelque chose.

Une telle fixation des membres facilite l'inhalation. En règle générale, dans toute sa splendeur, les attaques en cas d'asthme bronchique se font sentir la nuit. Dans le même temps, ils apparaissent et disparaissent pendant un moment.

Les experts recommandent vivement de consulter les médecins à temps pour un examen dès les premiers symptômes. Sinon, la personne souffrira de symptômes graves qu'il est très difficile d'éliminer.

Quelles autres manifestations sont caractéristiques de BA?

Il convient de dire que le stade initial de la pathologie ne peut être comparé à ce qui arrive à une personne aux stades les plus sévères de l'asthme. En ce qui concerne la cyanose de la peau, les médecins parlent d'asthme sévère et confirment le fait que la maladie s'est aggravée et qu'elle progresse rapidement. Obtenir une meilleure santé à ce stade est très problématique.

L'arythmie cardiaque et la tachycardie sont un autre symptôme inquiétant. Au moment de l’attaque, le rythme cardiaque peut atteindre 130 fois par minute. Si nous parlons des intervalles entre les attaques, alors avec une évolution sévère de la maladie et une pathologie de gravité modérée, la fréquence cardiaque sera maintenue, ce qui correspond à 90 battements par minute. Il faut beaucoup de temps pour améliorer votre condition.

Autres manifestations caractéristiques:

  • modification des plaques de l'ongle, qui se présente sous l'apparence d'un gonflement, qui s'applique également aux phalanges des doigts;
  • manifestations d'emphysème;
  • coeur pulmonaire.

Le statut asthmatique est une maladie grave qui dure longtemps. Dans cette condition, le patient nécessite une hospitalisation urgente, sans quoi la mort pourrait survenir.

Vous devez certainement vous motiver à la récupération et au traitement, ce qui est extrêmement nécessaire lorsque les symptômes ci-dessus apparaissent.

Caractéristiques de la manifestation de BA dans l'enfance

Contrairement à la croyance populaire, le traitement de l'asthme chez les enfants est une tâche plus difficile que le traitement chez les adultes. La difficulté réside dans le fait qu'un petit patient (en particulier les enfants de moins de 5 ans) ne peut pas exprimer pleinement ses sentiments et les transmettre au médecin et aux parents. Les convulsions surviennent généralement après une interaction avec un allergène. Lorsque cela se produit, gonflement des bronches et il y a un remplissage avec le contenu muqueux.

Il y a ensuite des difficultés respiratoires, très difficiles à apaiser. Lorsque vous respirez un enfant, vous entendez des bruits, des sifflements et une respiration sifflante.

Il est important de faire attention à:

  • l'apparition d'un rhume dans la période qui a précédé l'attaque, les voies respiratoires sont obstruées, des démangeaisons sur la peau se forment;
  • les enfants plus âgés se plaignent constamment d'une sensation de serrement à la poitrine et d'un manque d'air.

Si vous remarquez que les ongles ou la peau de votre enfant sont bleus, son hospitalisation est urgente.

Comment l'asthme dans la vieillesse

Habituellement, les personnes âgées développent des symptômes caractéristiques de l'asthme après avoir dormi le matin ou avant de se coucher le soir. A cet âge, le déroulement du processus pathologique est fortement aggravé. Aux manifestations classiques de l'asthme, s'ajoutent les problèmes cardiaques, très difficiles à traiter.

Les personnes âgées se plaignent de respirations fréquentes et superficielles, qui se produisent sur le fond de l'hypoxie. Lorsque le médecin écoute ces patients, ils entendent un son caractéristique et une respiration sifflante. Il y a aussi des expectorations et des écoulements. Les attaques de toux sont généralement très douloureuses.

Reconnaître les symptômes par type de maladie.

Les symptômes de la maladie peuvent être très différents. Tout dépend du type de ses accessoires:

  • une forme allergique d'asthme est causée par l'effet de certains allergènes agissant comme irritants. Très souvent, la maladie est diagnostiquée chez les petits individus;
  • les adultes et les personnes âgées sont le plus souvent diagnostiqués allergiques infectieux;
  • pharmacologique en raison de manifestations individuelles d'un médicament particulier ou de ses composants.

Tous ces médicaments comprennent l'acide acétylsalicylique et les produits analogues.

Comment reconnaître le degré et la forme correctement? Pour savoir exactement quel type de maladie le médecin traite, il doit étudier en détail toutes les nuances des antécédents médicaux du patient. Sans cela, il est impossible de poser un diagnostic correct. Les asthmatiques doivent tenir un cahier spécial dans lequel ils signalent tous leurs symptômes.

De ce fait, il est possible de reconnaître le taux de progression du processus pathologique et de déterminer d'autres nuances indiquant ce qui se passe. Il est également nécessaire d’exclure la présence d’une autre pathologie, c’est-à-dire d’effectuer un diagnostic différentiel. Les patients confondent souvent l'asthme avec la bronchite.

Caractéristiques de la thérapie

Pour traiter l'asthme bronchique, il faut connaître la gravité du processus pathologique. La thérapie est:

  • soulager, soulager la douleur, la toux et les convulsions;
  • la principale, visant au renouvellement du corps, au soulagement des symptômes allergiques.

Dans les cas graves, des préparations hormonales sont prescrites aux patients, ce qui a un effet positif et aide à maintenir la maladie sous contrôle. Ils ont un effet doux sur le corps et ne sont pas nocifs.

Dans certains cas, les patients subissent une intervention chirurgicale, mais cette mesure est effectuée uniquement lorsque les symptômes compliquent considérablement la vie du patient. Dans le même temps, les chances de récupération augmentent considérablement.

Il est très utile de faire des exercices de respiration avec asthme, une activité physique, des exercices spéciaux avec un entraîneur. Mais avant cela, il est logique de consulter votre médecin. Lui seul déterminera la possibilité d'appliquer de telles mesures thérapeutiques.

Mesures de prévention

Il y a trois étapes de prévention. La première étape implique la ventilation et l'assainissement constants de l'habitation, la purification de l'air, la limitation du contact avec des facteurs irritants.

L'étape secondaire consiste à protéger les personnes en danger. Ces personnes comprennent:

  • les personnes allergiques et les patients atteints de dermatite;
  • personnes avec une affiliation génétique;
  • les personnes qui sont hypersensibles à l'asthme.

La troisième étape concerne les personnes ayant déjà reçu un diagnostic d'asthme bronchique. Cela implique la maîtrise du processus pathologique, la prévention des rechutes. Le patient doit cesser de contacter les déclencheurs qui déclenchent l'aggravation.

Il est utile que les patients avec BA et toutes les personnes en bonne santé visitent les stations balnéaires et les sanatoriums préventifs. L'air frais de la mer et le climat ont des effets néfastes sur la santé en général, les poumons et les bronches en particulier. Les personnes atteintes d'un tel diagnostic doivent apprendre à reconnaître les précurseurs de l'asthme et à traiter rapidement le mal.

Dans ce cas, la pathologie passera sans complications et la personne sera capable de maintenir son niveau de vie à part entière.

Editeur: Anna Umerova

Asthme bronchique - symptômes, signes chez l'adulte, diagnostic, traitement et prévention

L'asthme est une maladie très grave d'origine immuno-allergique, qui se développe en raison d'une inflammation non infectieuse du système respiratoire (appelée "arbre bronchique"). Pour l'asthme bronchique est caractérisé par une évolution progressive chronique avec des crises périodiques, ce qui développe une obstruction bronchique et une suffocation.

En outre, nous décrirons en détail l'asthme, les premiers signes d'une crise, la cause principale du développement et les symptômes caractéristiques des adultes, ainsi que les méthodes efficaces de traitement de la maladie aujourd'hui.

Qu'est-ce que l'asthme bronchique?

L'asthme bronchique est une maladie courante qui touche les personnes de tout âge et de tout groupe social. Les enfants sont les plus susceptibles de contracter la maladie, qui "résoudra" plus tard le problème (environ la moitié des malades). Ces dernières années, on a observé une augmentation constante de l’incidence dans le monde entier, en raison du nombre considérable de programmes de lutte contre l’asthme, aux niveaux mondial et national.

Les crises d'asthme sont observées avec une fréquence différente, mais même au stade de la rémission, le processus inflammatoire dans les voies respiratoires persiste. Au cœur de la violation du flux d'air, avec l'asthme bronchique, les composants suivants:

  • obstruction des voies respiratoires due à des spasmes des muscles lisses des bronches ou à un gonflement de leurs muqueuses.
  • occlusion bronchique avec la sécrétion des glandes sous-muqueuses des voies respiratoires en raison de leur hyperfonctionnement.
  • remplacement du tissu musculaire des bronches par le connectif au cours d'une longue évolution de la maladie, en raison de modifications sclérotiques de la paroi des bronches.

Chez les patients asthmatiques, la capacité de travail est réduite et un handicap survient souvent, du fait que le processus inflammatoire chronique forme une sensibilité aux allergènes, aux divers stimuli chimiques, à la fumée, à la poussière, etc. en raison de la formation de poches et de bronchospasmes, car au moment de l'irritation, il se produit une production accrue de mucus bronchique.

Raisons

Le développement de la maladie peut être déclenché par divers facteurs externes:

  • prédisposition génétique. Les cas de vulnérabilité héréditaire à l'asthme sont fréquents. Parfois, la maladie est diagnostiquée chez les membres de chaque génération. Si les parents sont malades, le risque d'éviter une pathologie chez un enfant ne dépasse pas 25%;
  • exposition à l'environnement professionnel. La défaite des voies respiratoires par les vapeurs nocives, les gaz et les poussières est l’une des causes les plus courantes d’asthme;
  • divers détergents, y compris les aérosols de nettoyage, contiennent des substances qui déclenchent l'asthme chez l'adulte; environ 18% des nouveaux cas sont associés à l'utilisation de ces médicaments.

Les irritants suivants sont le plus souvent causés par une attaque:

  • les allergènes, tels que les pellicules d'animaux domestiques, la nourriture, la poussière, les plantes;
  • infections de type viral ou bactérien - grippe, bronchite;
  • les médicaments - l'aspirine ordinaire peut souvent provoquer une crise d'asthme grave, ainsi que les anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • effets négatifs externes - gaz d'échappement, parfum, fumée de cigarette;
  • le stress;
  • l'effort physique, avec son aggravation la plus probable au cas où le patient va faire du sport dans une chambre froide.

Facteurs causant une crise d'asthme:

  • réactivité accrue des éléments musculaires lisses des parois de l'arbre bronchique, conduisant à des spasmes accompagnés d'une irritation;
  • facteurs exogènes entraînant la libération massive de médiateurs de l'allergie et de l'inflammation, mais ne conduisant pas à une réaction allergique générale;
  • gonflement de la membrane muqueuse des bronches, aggravant les voies respiratoires;
  • formation insuffisante de sécrétions bronchiques muqueuses (la toux d'asthme est généralement improductive);
  • lésion primaire des bronches de petit diamètre;
  • modifications du tissu pulmonaire dues à l'hypoventilation.

À la suite de l'action de facteurs dans les bronches, certains changements se produisent:

  • Spasme de la couche musculaire des bronches (muscles lisses)
  • Œdème, rougeur - signes d'inflammation.
  • Infiltration d'éléments cellulaires et remplissage de la lumière des bronches avec un secret qui finit par obstruer complètement la bronche.

Classification

Par la nature des raisons pour lesquelles apparu l'asthme bronchique, formes infectieuses isolées et non infectieuses-allergiques.

  1. La première implique que la maladie s'est développée en tant que complication d'autres maladies des voies respiratoires de nature infectieuse. Le plus souvent, l'amygdalite, la pneumonie et la pharyngite aiguë peuvent avoir des conséquences négatives similaires. Deux des trois cas de la maladie appartiennent à cette catégorie.
  2. La seconde forme a un caractère purement allergique, lorsque l'asthme bronchique se révèle être une réaction du corps aux stimuli d'allergie classiques: pollen, poussière, pellicules, préparations médicales, produits chimiques, etc.
  • asthme bronchique allergique
  • non allergique
  • asthme mixte
  • non spécifié
  • intermittent
  • gravité légère persistante
  • gravité modérée
  • lourd
  • aggravation
  • rémission
  • rémission instable
  • rémission stable
  • contrôlé
  • partiellement contrôlé
  • incontrôlable

Le diagnostic d'un patient asthmatique comprend toutes les caractéristiques ci-dessus. Par exemple, "asthme bronchique d'origine non allergique, intermittent, contrôlé, en phase de rémission stable".

Premiers signes d'asthme

Les signes avant-coureurs devraient être les suivants:

  • Pathologies allergiques chez les proches
  • Détérioration de la santé au printemps et en été
  • La toux, la congestion nasale et la respiration sifflante dans la poitrine, qui surviennent en été, sont aggravées par temps sec et se transforment en pluie (affaissement de la plupart des allergènes à l'extérieur)
  • Éruption cutanée, démangeaisons, gonflement périodique des paupières et des lèvres
  • Faiblesse, léthargie, immédiatement après un stress physique ou émotionnel
  • La disparition des symptômes ci-dessus avec un changement temporaire de résidence et une reprise après le retour

Si un adulte remarque les symptômes énumérés ci-dessus, il devrait consulter un médecin, un allergologue ou un pneumologue, qui les aidera à traiter la cause de l'affection.

Degrés de gravité

Selon la gravité des symptômes, l'asthme bronchique peut se manifester dans les variantes suivantes:

  1. Forme légère d'asthme bronchique intermittente. Les manifestations de la maladie sont observées moins d'une fois par semaine, les attaques nocturnes peuvent survenir au maximum deux fois par mois et même moins. Les exacerbations dans les manifestations sont de courte durée. Les valeurs de PSV (débit expiratoire de pointe) dépassent la barre des 80% à la norme d'âge, les fluctuations de ce critère par jour sont inférieures à 20%.
  2. Asthme léger persistant. La symptomatologie de la maladie se manifeste à partir d'une fois par semaine ou plus, mais en même temps, moins d'une fois par jour (compte tenu également des indicateurs hebdomadaires des manifestations). La maladie est accompagnée d’attaques nocturnes et, sous cette forme, elles apparaissent plus souvent que deux fois par mois.
  3. Asthme persistant de sévérité modérée. Le patient est poursuivi par des accès presque quotidiens de la maladie. Les crises nocturnes sont également observées plus d'une fois par semaine. Le patient a perturbé son sommeil, son activité physique. VEMS ou PSV - 60-80% de la respiration normale, variation du PSV - 30% ou plus.
  4. Asthme persistant sévère. Le patient est suivi de crises d'asthme quotidiennes et de crises nocturnes plusieurs fois par semaine. L'activité physique est limitée, accompagnée d'insomnie. VEMS ou PSV - environ 60% de la respiration normale, propagation du PSV - 30% ou plus.

Selon le degré de complexité de la maladie, les symptômes de la maladie peuvent être différents:

  • oppression thoracique, ainsi que oppression thoracique,
  • respiration sifflante
  • essoufflement, appelé dyspnée,
  • toux (se produisant souvent la nuit ou le matin),
  • respiration sifflante en toussant
  • attaques de strangulation.

Symptômes d'asthme bronchique

Comme nous l'avons déjà constaté, l'asthme bronchique est une maladie de nature allergique, qui peut être infectieuse et non infectieuse. Dans tous les cas, les symptômes de l'asthme bronchique se manifestent par des crises soudaines, comme pour toute autre allergie.

Avant le début d'une attaque, on distingue une période de précurseurs qui se manifeste par de l'irritabilité, de l'anxiété, parfois de la faiblesse, moins souvent de la somnolence et de l'apathie. Durée environ deux ou trois jours.

  • visage rougeur
  • tachycardie
  • dilatation de la pupille
  • nausée, vomissements possibles

Avec l'augmentation de la réactivité bronchique, on observe les symptômes caractéristiques de l'asthme:

  • essoufflement, respiration difficile, étouffement. Se produire à la suite d'un contact avec un facteur gênant;
  • des accès de toux sèche, plus souvent, la nuit ou le matin. Dans de rares cas, accompagné d'une légère libération d'expectorations muqueuses claires;
  • râles secs - les sons d'un caractère sifflant ou craquant accompagnant la respiration;
  • difficulté à expirer dans le contexte d'une respiration complète. Pour expirer, les patients doivent prendre la position d'orthopnée - assis sur le lit, se collent fermement à son bord avec les mains, les pieds sur le sol. La position fixe du patient facilite le processus d’expiration.

Symptômes en cas de maladie grave

  • Acrocyanose et cyanose diffuse de la peau;
  • Coeur élargi;
  • Symptômes de l'emphysème des poumons - augmentation de la poitrine, affaiblissement de la respiration;
  • Changements pathologiques dans la structure de la plaque à ongles - clous fissurés;
  • Somnolence
  • Le développement de maladies mineures - dermatite, eczéma, psoriasis, rhinite (rhinite).

Il convient de noter que les symptômes de l'asthme sont très différents les uns des autres. Cela s'applique à la même personne (dans certains cas, les symptômes sont de courte durée, dans d'autres, les mêmes signes sont plus longs et plus graves). Les symptômes sont différents chez les différents patients. Certaines personnes ne présentent pas de signes de maladie pendant longtemps et les exacerbations se produisent très rarement. Dans d'autres, les crises se produisent quotidiennement.

Il existe des patients chez qui les exacerbations ne surviennent que lors d'efforts physiques ou de maladies infectieuses.

Quant à la nature de l'évolution de l'asthme bronchique, elle varie en fonction de l'âge du patient:

  • la maladie qui a commencé dans l'enfance commence souvent par une phase de rémission spontanée de la période pré-pubère;
  • Un patient sur trois malade entre 20 et 40 ans présente également une rémission spontanée;
  • dans les 30% suivants, la maladie se prolonge par des périodes alternées d’exacerbation et de rémission;
  • Les derniers 30% des cas de maladie chez les personnes jeunes et d'âge moyen sont caractérisés par une évolution constante et sévère de la maladie.

Diagnostics

Le diagnostic est généralement posé par un pneumologue sur la base de plaintes et de la présence de symptômes caractéristiques. Toutes les autres méthodes de recherche visent à déterminer la gravité et l'étiologie de la maladie.

Pour un diagnostic précis, des tests sont effectués:

  1. Spirométrie Nécessaire pour l'analyse de l'haleine. La personne teste l'air avec force dans un appareil spécial: un spiromètre qui mesure le taux expiratoire maximal.
  2. Radiographie thoracique. Recherche nécessaire prescrite par un médecin pour identifier les maladies associées. De nombreuses maladies respiratoires présentent des symptômes similaires à ceux de l'asthme.
  3. numération globulaire complète (augmentation du nombre d'éosinophiles - plus de 5%);
  4. analyse biochimique du sang (augmentation du contenu en IgE);
  5. analyse des expectorations (on trouve des éléments spécifiques à l'asthme - les spirales de Kurschman, les cristaux de Charcot-Leiden, ainsi que des niveaux considérablement augmentés d'éosinophiles);
  6. ECG (dans la période d'exacerbation de la maladie sur le cardiogramme sont des signes déterminés que les bonnes parties du cœur sont en surcharge);
  7. Une étude axée sur l'allocation d'allergènes spécifiques provoquant une inflammation allergique due au contact avec le patient constitue une orientation extrêmement importante dans l'examen de l'asthme chez des patients. Des tests sont effectués pour déterminer la sensibilité vis-à-vis des principaux groupes d'allergènes (fongiques, domestiques, etc.).

Traitement de l'asthme chez l'adulte

Le traitement de l'asthme bronchique est un travail laborieux et à long terme, qui comprend les méthodes de traitement suivantes:

  1. Le traitement médicamenteux, qui comprend une thérapie de base visant à soutenir et un traitement anti-inflammatoire, ainsi qu'une thérapie symptomatique visant à soulager les symptômes accompagnant l'asthme;
  2. Exclusion des facteurs de développement de la maladie du patient (allergènes, etc.);
  3. Régime alimentaire;
  4. Renforcement général du corps.

Les médicaments

Le traitement de l'asthme bronchique doit être long et complexe. En tant que thérapie, des médicaments de thérapie de base sont utilisés, affectant le mécanisme de la maladie, à travers lequel les patients contrôlent l'asthme, ainsi que des médicaments symptomatiques qui n'affectent que les muscles lisses de l'arbre bronchique et soulagent une crise d'asthme.

Les médicaments symptomatiques comprennent les bronchodilatateurs:

  • β2 adrénergiques
  • xanthines

Les médicaments de la thérapie de base comprennent:

  • corticostéroïdes inhalés
  • Cromons
  • antagonistes des récepteurs de leucotriènes
  • anticorps monoclonaux.

La thérapie de base est nécessaire car sans cela, il y a un besoin croissant d'inhalation de bronchodilatateurs (agents symptomatiques). Dans ce cas et en cas d'insuffisance de la dose de médicaments de base, une augmentation du besoin de bronchodilatateurs est un signe du déroulement incontrôlé de la maladie.

  • Beclazon, salbutamol (inhalateurs);
  • Budésonide, Pulmicort;
  • Tayled, Aldetsin;
  • Intal, Berotek;
  • Ingakort, Bekotid.
  • Singular, Sevent;
  • Oxis, formotérol;
  • Salmeter, Foradil.

Les cromones sont utilisés en thérapie de base, mais ils ne sont pas recommandés pour traiter une crise d'asthme lors d'exacerbations, ni pour les prescrire aux enfants de moins de 6 ans.

Les bêta-2 adrénergiques combinés comprennent:

  • Sérétide, salbutamol;
  • Formotérol, Ventoline;
  • Salmeterol, Foradil;
  • Symbicort, etc.

Les théophyllines (dérivés de la xanthine), qui ont un effet bronchodilatateur, empêchent l'insuffisance respiratoire, éliminent la fatigue des muscles respiratoires.

Bronchodilatateurs, bronches en expansion (fénotérol, salmétérol, saltos). Ils aident à nettoyer le mucus des bronches, fournissent un écoulement d'air libre. Le traitement de l'asthme bronchique s'effectue par bronchodilatateurs à court ou à long terme:

  • Le premier soulage instantanément les symptômes de la maladie, et leur effet se produit après l'introduction du médicament en quelques minutes et dure environ 4 heures.
  • Bronchodilatateurs à long terme sont utilisés pour contrôler la maladie, et l'effet dure plus de 12 heures.

Pour éliminer les expectorations des bronches et de la trachée, deux types de médicaments sont utilisés:

  • expectorants (thym, thermopsis, racines de réglisse, Althea, deviacela). Renforce la contraction musculaire des voies respiratoires, les expectorations sont expulsées. Les médicaments expectorants activent la sécrétion des glandes bronchiques, ce qui permet de réduire la densité des expectorations;
  • mucolytique ("ACC", "Mukodin", "Mistabron"). Réduire la production et liquéfier le flegme, facilitant sa décharge.

Les bronchodilatateurs soulagent les spasmes et facilitent la respiration. Appliquer:

  • inhalation (aérosol) avec des substances à action brève («Barotech», «Hexoprenaline», «Berodual», «Salbutamol») et à long terme («Formotérol», «Salmeterol», «Fénotérol», «Bromure d'Ipratropium»). Dans certaines situations, les médicaments sont combinés. En cas de traitement systémique, «Serevent», «Oxis» sont utilisés pour un effet à long terme;
  • comprimés ou gélules («Euphyllinum», «Teopek», «Teotard»).

L'asthme bronchique survient le plus souvent avec des symptômes allergiques, il est donc recommandé de prendre des médicaments antiallergiques:

Soulagement des crises d'asthme aiguë

Adrenomimetics B2. Ce groupe comprend les médicaments suivants: salbutamol, terbutaline, fénotérol (médicaments à action brève) et salmétérol, formétérol (médicaments à action prolongée). Ce groupe de médicaments a plusieurs effets:

  • détend les muscles lisses des bronches
  • réduire la perméabilité des vaisseaux sanguins, donc réduire le gonflement du mucus
  • améliorer le nettoyage bronchique
  • bloquer l'apparition d'un bronchospasme
  • augmenter la contractilité du diaphragme.

Après le soulagement des crises aiguës, un traitement de base est prescrit, qui a pour objectif de stabiliser la situation et de prolonger la période de rémission. Pour ce faire, utilisez les outils suivants:

  1. éducation informative du patient sur la prévention et le soulagement des crises aiguës;
  2. évaluation et contrôle de l'état du patient par spirométrie et mesure du débit de pointe;
  3. bloquer ou éliminer les facteurs provoquants;
  4. le recours à la pharmacothérapie, l’élaboration d’un plan d’activités bien défini, tant en période de rémission que lors de crises aiguës;
  5. immunothérapie;
  6. thérapie de réadaptation, qui consiste en l'utilisation de médicaments, le traitement de l'asthme dans un sanatorium;
  7. inscription et rester sous la surveillance constante d'un allergologue.

Régime alimentaire

De nombreux patients souhaitent savoir quel régime convient le mieux à l'asthme bronchique et quels sont ses objectifs principaux. Les principaux objectifs du régime en cas d'asthme sont les suivants:

  • réduction de l'inflammation dans les poumons;
  • stabilisation des processus métaboliques dans les poumons;
  • réduction des spasmes bronchiques;
  • améliorer l'immunité.

En outre, un régime bien choisi permet de réduire les réactions allergiques et d’éliminer les allergènes qui déclenchent une attaque.

Un régime hypoallergénique est recommandé à tous les patients asthmatiques bronchiques:

  • Il est nécessaire de limiter la consommation de bouillons de poisson et de viande forts, produits d'extraction;
  • exclure du menu les œufs, les aliments épicés et salés, les agrumes, la moutarde, le poisson, le poivre et autres épices, les crabes, les noix, les écrevisses.
  1. Tous les aliments qui causent des allergies doivent être exclus du régime alimentaire.
  2. Cuire à la vapeur, ragoût après ébullition, cuire et faire bouillir.
  3. Pour certains produits, un prétraitement spécial est requis. Par exemple, les pommes de terre sont d'abord trempées pendant 12-14 heures, les légumes et les fruits - pendant 1-2 heures, la viande est à double bouillie.

Produits autorisés pour l'asthme bronchique

Dans cette maladie, vous devriez manger les aliments suivants:

  • Des pommes Ils contiennent une grande quantité de pectine. Vous pouvez faire de délicieuses pommes de terre en purée à partir de pommes, les faire cuire au four avec d'autres produits.
  • Les légumes. Grâce aux carottes, aux poivrons doux, aux tomates, à la verdure, l’immunité de la personne augmente.
  • Céréales Ils sont une source de vitamine E.
  • Les yaourts qui ne contiennent pas d'additifs fournissent au patient du calcium et du zinc.
  • Viandes faibles en gras. Ils sont riches en substances telles que le phosphore. Cette viande contient des fibres alimentaires saines.
  • Foie De Poulet. Ce produit est riche en vitamine B12. Il améliore le système hématopoïétique, la glande thyroïde.
  • Pain de blé Il contient de grandes quantités de zinc. Le pain de blé augmente la résistance du corps aux allergènes.

Aliments interdits

Le régime alimentaire pour l'asthme bronchique implique l'exclusion de certains produits du régime alimentaire. En cas d’asthme bronchique, il est déconseillé de consommer de tels produits:

  • additifs alimentaires;
  • le sel;
  • assaisonnements épicés;
  • bouillons riches en graisse;
  • la semoule;
  • des oeufs;
  • les noix;
  • agrumes;
  • alcool

Il est également nécessaire de limiter la consommation d'aliments riches en histamine, tels que tomates, viandes fumées, fromages, caviar, épinards. La consommation de sel et de sucre devrait être en quantité strictement limitée, car ces produits contribuent à l'apparition de processus œdémateux dans les poumons et les bronches, pouvant entraîner des crises d'asthme.

Remèdes populaires pour l'asthme

Avant d'utiliser des remèdes populaires, vous devez consulter un pneumologue. L'automédication peut aggraver l'évolution de l'asthme bronchique.

  1. Les expectorations minces et réduire la toux aidera la décoction de viburnum, qui est ajouté au miel Les feuilles vertes d'une plante médicinale sont dans un mortier pour faire une infusion, le même effet peut être obtenu en mangeant 2 têtes d'ail avec 5 citrons par jour.
  2. Bien supprime les symptômes de l'asthme "collection pulmonaire" d'herbes. Il comprend les fleurs de pied de pied, la racine de Devyasila, le thym, la menthe, la banane plantain et la guimauve. 1 cuillère à soupe de la composition verser 250 ml d'eau, laisser sur le feu pendant 5 minutes et laisser infuser pendant 50-60 minutes. Boire trois fois par jour, 100 ml avant les repas. Le cours dure 2-3 semaines.
  3. La perfusion d’elecampane a de bons remèdes immuno-renforçant pour l’asthme bronchique. Pour ce faire, vous aurez besoin de 2 litres de lactosérum, 1 tasse de miel et 100 grammes de racine d’élécampane broyée. Cette infusion se boit une demi-tasse trois fois par jour.
  4. Le légume-racine de navet, qui contient dans sa composition de l'acide ascorbique, du carotène, des multivitamines et des minéraux, est utilisé depuis longtemps pour traiter la toux, la perte de voix pendant le rhume et l'asthme. Pour ce faire, 2 cuillères à soupe de légumes-racines râpés versez un verre d'eau bouillie et laissez bouillir pendant 15 minutes. Besoin de boire 100 ml trois fois par jour. Le cours dure de 2 à 4 semaines.
  5. Application de la collection de poitrine: 1 c. collection de poitrine de pharmacie + racine de réglisse + anis + elecampane. Ajoutez 1 c. À thé aux herbes. miel et prendre une cuillère 3 p. par jour

En général, à l’heure actuelle, malgré l’absence de médicaments qui éliminent complètement le problème, il n’ya pas de pronostic favorable grâce aux médicaments modernes qui atténuent les symptômes.

Un traitement bien choisi permet aux patients souffrant d'asthme bronchique de traiter efficacement les exacerbations de la maladie. Mais le patient doit prêter une attention particulière aux facteurs qui provoquent des crises d’asphyxie et prendre lui-même toutes les mesures nécessaires pour éviter une nouvelle exacerbation de la maladie.

Prévention

Le principal moyen de prévention pour les patients atteints de formes allergiques de la maladie consiste à éliminer l’allergène de son habitat. Il est également nécessaire de suivre ces directives:

  1. nettoyage humide fréquent;
  2. en présence d'une réaction allergique aux poils d'animaux - refuser de garder des animaux domestiques;
  3. n'utilisez pas de produits d'hygiène ni de parfums aux parfums vifs et forts;
  4. en présence d'allergies professionnelles - un changement d'emploi est souhaitable.

L'asthme bronchique doit être traité sous la surveillance d'un pneumologue. Lorsque les premiers symptômes apparaissent, une consultation obligatoire avec un spécialiste et un diagnostic approfondi sont nécessaires. Prenez soin de vous et de votre santé!

Comment l'asthme commence-t-il chez l'adulte? Les symptômes

L'asthme bronchique est en train de devenir un nombre croissant de personnes, ce qui est associé à un environnement pauvre, au contact constant avec divers allergènes et à des facteurs héréditaires. Répondez certainement à la question du début de l'asthme, il n'y a aucune possibilité, car la maladie peut être le résultat d'une inflammation chronique des bronches.

Résumé de l'article

Comment l'asthme commence-t-il chez l'adulte?

Auparavant, l'asthme était considéré comme une pathologie pédiatrique, mais au cours des dernières décennies, la situation a changé et de plus en plus d'adultes apparaissent chez des patients qui remarquent récemment les symptômes d'une maladie naissante. Dans le même temps, des signes d'asthme débutant peuvent survenir à tout âge chez un adulte. L'asthme à l'âge adulte est plus affecté par les femmes et les personnes sujettes à diverses manifestations allergiques.

Les signes d'asthme débutant n'inquiètent pas le patient ou ses proches. C'est pourquoi très souvent, on a recours à des spécialistes lorsque la maladie est déjà à un stade avancé, ce qui rend le processus de traitement très long. De plus, le traitement des symptômes d’une affection négligée, tant chez l’adulte que chez l’enfant, implique la prescription d’un grand nombre de médicaments par un médecin.

Dans la pratique médicale, la forme professionnelle et domestique de la maladie est de plus en plus courante. La forme professionnelle commence à se manifester sous certaines conditions sur le lieu de travail (par exemple, travail associé à des métaux lourds, des produits chimiques ou de la poussière), et la forme ménagère se manifeste en réaction à des squames d'animaux ou à la fumée de tabac. Du fait que l'asthme bronchique est une pathologie broncho-pulmonaire, il commence dans de tels cas:

  1. Lorsque l'œdème ou les processus inflammatoires dans les voies respiratoires.
  2. Si beaucoup de mucus se forme dans les voies respiratoires.
  3. Si les voies respiratoires sont trop rétrécies, en raison de la contraction ou de la contraction des tissus environnants.

Comment commence l'asthme: premiers symptômes et causes de sa survenue chez l'adulte

Les symptômes de base de l'apparition de l'asthme bronchique sont des accès de toux périodiques, accompagnés d'une respiration sifflante et d'une respiration sifflante. Le patient présente un symptôme de toux, alourdi par une sensation de lourdeur dans la poitrine, un manque d'air et une suffocation. La plupart des crises épileptiques se produisent la nuit et immédiatement après le contact avec le provocateur immédiat.

IMPORTANT! Lors d'une attaque, il est préférable de s'asseoir. Et la fin de l'attaque indiquera la séparation d'une petite quantité d'expectorations.

Les raisons du développement des premiers symptômes de la maladie sont les suivantes:

  • l'hérédité, ce qui augmente le risque de maladie jusqu'à 30%;
  • mauvaise écologie dans la région de résidence (pollution de l'air par les entreprises industrielles et gaz d'échappement);
  • fumer (actif et passif);
  • habitudes alimentaires néfastes (consommation d'un grand nombre de produits allergènes: chocolat, noix, agrumes et autres);
  • nocivité au travail.

La toux comme premier symptôme de l'asthme

La toux est le symptôme de nombreux rhumes et non de rhumes. Dans l'asthme bronchique, la toux est due à une irritation de la muqueuse bronchique et a pour but d'éliminer les bactéries ou les substances nocives de la bronche.

Les principales caractéristiques d'une toux en cas de malaise sont paroxystiques, sèches et aggravées par divers facteurs. Il est souvent difficile pour un patient de respirer et d’exhaler de l’air, et de côté, il semble que la personne s’étouffe. Lorsque les quintes de toux sont importantes, les sécrétions sont importantes. Cependant, il existe des cas où les patients ne perdent pas leurs crachats, mais simplement libèrent une faible quantité de liquide clair. Il convient également de noter que chez les adultes, une activité physique excessivement normalisée, le rire et la parole active peuvent tousser.

Sifflement et sifflement

Lorsque seule la maladie débute, seuls le patient et le médecin peuvent entendre une respiration sifflante et des sifflements lors de l'auscultation. Ces symptômes de maladie peuvent également être entendus par d'autres, en raison de la complication de la maladie. En outre, la respiration sifflante présente certaines caractéristiques:

  1. Chez l'adulte, elles surviennent souvent lors d'une activité physique et d'un état émotionnel excité.
  2. Ils peuvent être entendus pendant le sommeil, lorsque le patient est au repos.
  3. Ils font partie intégrante de la maladie, mais leur tonalité diffère selon le stade de la maladie.

La respiration sifflante et le sifflement sont un symptôme auscultatoire de la maladie qui aide le spécialiste à déterminer la gravité de la maladie.

"Crush" dans la poitrine

Un autre premier signe d'asthme est un sentiment de constriction. Les patients se plaignent souvent d'une sensation de forte compression à la poitrine, ce qui rend prétendument difficile l'expiration. Dans cet état, la grande majorité des patients sont pris de panique. La panique, à son tour, provoque un comportement ambigu: le patient entre dans un état de stupeur, a peur de bouger, ou vice-versa, se précipitant dans la pièce d’un côté à l’autre.

IMPORTANT! Essayez d'éliminer la panique et d'aider le patient à se détendre. Dans un état calme et non excité, l'attaque se termine plus rapidement.

Autres symptômes de l'asthme bronchique

Il est à noter que les adultes peuvent présenter d'autres signes de la maladie, car aucune forme de toux de la maladie ne disparaît sans toux, sans suffocation et sans essoufflement. Il est accompagné de tels signes:

  • processus respiratoire inégal / intermittent;
  • bruit audible pendant l'inhalation;
  • apathie et manque total de volonté de bouger;
  • manque de concentration, surexcitation;
  • violation du biorythme et du sommeil.

Dans la plupart des cas, ces symptômes sont inhérents aux enfants et aux adolescents, mais ils surviennent également chez les adultes. Par conséquent, pour de telles manifestations chez un adulte, il est nécessaire de consulter un spécialiste, car il est beaucoup plus facile de guérir la maladie à un stade précoce.

Que faire si vous avez une crise d'asthme?

L'attaque de la maladie peut être décrite comme un processus rapide avec des symptômes prononcés, dans lesquels l'essoufflement apparaît presque immédiatement, la toux surmonte le paroxyste et la respiration sifflante se fait entendre à distance.

Quand une attaque commence, il est préférable que le patient s’assoie, s’apaise et tente de contrôler sa respiration. Les portes et les fenêtres ouvertes contribueront à la circulation de l'air, et le patient, à son tour, devrait essayer d'expirer l'air des poumons autant que possible.

La meilleure option consiste à utiliser immédiatement un inhalateur à action brève. De tels médicaments sont une sorte de "premiers secours" et doivent toujours être à portée de main. Effectuer 1-2 inhalations et, avec soulagement, ajouter 2 autres.

Se promener au grand air, éliminer les allergènes et adopter un mode de vie sain est non seulement un traitement efficace de la maladie, mais également la clé de l'amélioration de la qualité de la vie.

L'asthme comment commencer

L'asthme bronchique chez l'adulte est une maladie chronique d'origine allergique caractérisée par une lésion de l'arbre bronchique, une broncho-obstruction et des crises d'asthme. L'asthme se caractérise par une évolution progressive et un risque élevé de complications graves, à l'exception du fait que la maladie ne peut être guérie complètement.

Pathogenèse de la maladie

Le processus inflammatoire dans les bronches contre l'asthme diffère dans son évolution par rapport à la bronchite et à la bronchiolite. La base de la pathogenèse est une réaction allergique et un déséquilibre immunitaire, ce qui explique les attaques d'asphyxie périodiques chez l'adulte.

Outre la composante allergique, d'autres facteurs expliquent l'évolution de l'asthme:

  • Augmentation de l'activité des composants du muscle lisse de la paroi des bronches. En conséquence, tout effet irritant sur les muqueuses des voies respiratoires entraîne un bronchospasme et une nouvelle attaque d'asphyxie.
  • Certains facteurs environnementaux contribuent à la libération de prostaglandines et de médiateurs inflammatoires dans les bronches, alors que le patient ne présente pas de signes d'allergie en général.
  • Le principal signe d'inflammation dans l'asthme chez l'adulte est un gonflement des muqueuses tapissant les bronches. Cela conduit à une violation des voies respiratoires et au développement d'une attaque d'asphyxie.
  • Pendant le gonflement des bronches et de l'asthme, le patient développe une toux et aucune expectoration n'est sécrétée ou n'est présente en très petites quantités.
  • Dans l'asthme bronchique, dans la plupart des cas, les bronches de moyen et petit calibre, dans lesquelles le cartilage est absent, sont atteintes.
  • À mesure que la maladie progresse, des modifications irréversibles du tissu pulmonaire se produisent nécessairement en raison d'une ventilation insuffisante des poumons.

D'après ces données, l'asthme peut être décrit comme un processus inflammatoire chronique lent qui se produit dans les bronches. Les exacerbations de la maladie et les essoufflements surviennent soudainement selon le type de réaction allergique en réponse aux irritants environnementaux. Au début, de telles crises surviennent rarement, se présentent sous une forme bénigne et s’arrêtent très rapidement, mais à mesure que l’asthme évolue, elles se manifestent de plus en plus souvent, durent plus longtemps et sont plus difficiles à prendre avec des médicaments.

Causes de l'asthme chez les adultes

Un processus inflammatoire de la genèse allergique se produit dans les bronches, ce qui provoque des accès d'essoufflement - tout est individuel pour chaque patient. Les causes les plus courantes d'asthme chez l'adulte sont:

  • Prédisposition génétique - très souvent, la maladie se développe chez les personnes dans la famille d'asthme. Dans ce cas, l'asthme est appelé atopique, la ruse de la maladie est qu'il est presque impossible de déterminer la cause du déclenchement des attaques et de prévenir l'asphyxie. L'asthme atopique peut se développer chez une personne à tout âge, sans aucune raison, dans un contexte de bien-être complet.
  • Risques professionnels - travail dans une production poussiéreuse, dans des chambres froides humides et dans des ateliers où des vapeurs chimiques sont présentes, le risque de développer des maladies broncho-pulmonaires, y compris l’asthme, augmente considérablement.
  • Processus inflammatoires chroniques des voies respiratoires - les bactéries pathogènes et les virus qui provoquent une inflammation des bronches et des tissus pulmonaires peuvent augmenter la réactivité des cellules et des tissus. Très souvent, l'asthme de l'adulte se développe sur le fond d'une bronchite prolongée prolongée avec des signes d'obstruction bronchique.
  • Environnement et écologie - vivre dans des régions contaminées par le froid, l'humidité et les déchets industriels augmente le risque de développer de l'asthme chez une personne présentant une prédisposition génétique.
  • Tabagisme - l'exposition à la fumée du tabac, y compris le tabagisme passif, conduit au développement de processus inflammatoires dans les bronches et à des modifications de la structure des cellules et des tissus. Pratiquement tous les fumeurs souffrent de bronchite chronique qui, avec le temps, peut évoluer en asthme bronchique.
  • Réaction allergique - les médecins ont établi un lien de causalité entre le développement de l'asthme et les effets sur le corps d'allergènes potentiels, en particulier la poussière de maison, le pollen de plantes, l'odeur piquante des détergents pour la lessive ou des détergents qui nettoient la pièce, des poils d'animaux. L'inhalation de poussières ou le contact étroit avec des allergènes potentiels activent les cellules immunitaires, qui émettent une quantité énorme de prostaglandines et de médiateurs inflammatoires dans le sang. Cela conduit au développement de l'obstruction bronchique et de l'asthme chez l'homme.
  • Traitement médicamenteux - L’utilisation incontrôlée à long terme de médicaments, tels que les AINS, l’acide acétylsalicylique ou les médicaments hormonaux, entraîne le développement d’une sensibilité individuelle accrue et, par conséquent, une crise d’asthme en cas de contact répété du corps avec le médicament.

Symptômes et signes d'asthme chez l'adulte

Selon le stade de développement de la maladie, les symptômes d'asthme précoce et tardif chez un adulte sont isolés.

Comment commence l'asthme?

Les premiers signes d'asthme incluent:

  • La dyspnée et les crises d'asthme peuvent survenir dans un contexte de bien-être complet, par exemple après un stress ou une anxiété, mais se développent le plus souvent après un effort physique mineur, une inhalation de fumée de tabac ou un air poussiéreux. Un trait distinctif des crises d'asthme est la soudaineté de leur apparition sur le fond de la santé.
  • Toux sèche - Une crise d'asthme est nécessairement accompagnée d'une toux sèche, qui se produit parallèlement à un essoufflement et qui se caractérise par un affaissement de la poitrine. Les patients ont décrit leur état de santé comme s'ils voulaient tousser, mais ils ne pouvaient pas. À la fin d'une crise d'asthme, la toux devient humide, une petite quantité de crachats visqueux et vitreux est séparée.
  • Changer le rythme respiratoire et la difficulté d'expiration - l'inspiration pendant une crise d'asthme est difficile et l'expiration est presque impossible, par conséquent, elle nécessite un effort considérable de la part du patient.
  • Sifflement et sifflement - lors d'une crise d'asthme, le patient présente un sifflement distinct, entendu de loin, un sifflement est présent lors de l'inhalation.
  • Posture forcée - les médecins l'appellent orthopnée. Il se caractérise par l'occupation par le patient d'une position forcée - assis avec les jambes abaissées, les bras tenant fermement la tête de lit. Ainsi, le patient fixe involontairement les muscles auxiliaires de la poitrine pour faciliter la respiration.

En règle générale, les premières manifestations de l'asthme se produisent la nuit - l'attaque dure jusqu'à 1 minute et passe rapidement sans traitement. Après la cessation de l'asphyxie, la crise peut ne pas se reproduire chez une personne pendant une longue période et seulement avec le temps, sous l'influence de certains facteurs, la maladie acquiert une évolution progressive.

Symptômes d'asthme tardif chez l'adulte

Au fur et à mesure que la maladie progresse et que le nombre d'attaques asthmatiques augmente chez un patient, d'autres symptômes s'ajoutent aux symptômes ci-dessus:

  • faiblesse et indisposition, aggravées pendant et immédiatement après l'attaque;
  • le bleu de la peau - avec des crises d'asthme prolongées souvent répétées, une hypoxie (insuffisance en oxygène) se développe, indiquant une insuffisance respiratoire progressive, tandis que la peau pâlit en premier, puis se teinte en "marbre" bleuté;
  • palpitations cardiaques - lors d'une crise d'asphyxie, la fréquence cardiaque augmente à 130 battements par minute; après l'arrêt de la crise, le patient présente toujours une légère tachycardie pouvant atteindre 90 à 100 battements par minute;
  • changements dans les ongles et les doigts - les ongles sont comme des lunettes de montre et les phalanges lointaines des doigts s'épaississent comme un bâton de tambour;
  • emphysème des poumons - se développe avec un asthme bronchique prolongé et prolongé et se caractérise par une expansion des limites de percussion du poumon, une expansion du volume thoracique, une saillie des régions supraclaviculaires, un affaiblissement de la respiration pendant l'auscultation;
  • cœur pulmonaire - se développe dans l’asthme sévère et se caractérise par le développement d’une hypertension pulmonaire dans le petit cercle, entraînant une augmentation du nombre de cavités cardiaques droites;
  • développement de maladies allergiques - eczéma, dermatite atopique, rhinite, psoriasis.

C'est important! Lorsque des signes d'asthme apparaissent, il ne faut pas ignorer une visite chez le médecin et, en outre, un traitement personnel. La maladie tend à la progression rapide et au développement de complications menaçant le pronostic vital - le statut asthmatique. Avec cet état, une attaque par suffocation peut durer de quelques minutes à plusieurs heures, puis disparaître et reprendre. Dans ce cas, le patient souffre d'un manque aigu d'oxygène, ce qui entraîne l'apparition rapide de processus irréversibles dans le cœur et le cerveau.

Diagnostic de la maladie

Diagnostiquer l'asthme chez un adulte n'est pas difficile pour un médecin. Le pneumologue est impliqué dans la détection, la différenciation et le traitement de cette maladie. Le spécialiste procède à un examen visuel de la poitrine, écoute la respiration et les bruits du coeur, recueille soigneusement l'anamnèse. À mesure que des méthodes de recherche supplémentaires sont attribuées:

  • radiographie de la poitrine;
  • bronchoscopie et bronchographie;
  • analyses de sang et d'urine;
  • spirométrie.

Traitement de l'asthme chez l'adulte

Le traitement de l'asthme chez l'adulte est un processus long et laborieux et, à chaque stade du développement de la maladie, en tenant compte de la gravité du déroulement des attaques, les rendez-vous thérapeutiques peuvent être ajustés si nécessaire. Le schéma thérapeutique standard pour l'asthme bronchique comprend les groupes de médicaments suivants:

  • glucocorticoïdes - sont prescrits sous forme de comprimés ou d'injections, en fonction de la gravité et de la durée des crises d'asthme.
  • Antagonistes de leucotriènes.
  • Anticorps monoclonaux.
  • Xanthines - prescrites sous forme de comprimés (Théophylline, Néofilline) ou sous forme d'injections (Eufilline).
  • Inhalateurs à poche - lors d'une crise, le patient s'injecte lui-même une dose de médicament qui pénètre dans les voies respiratoires et soulage rapidement les spasmes et l'asphyxie. Des médicaments à courte ou longue durée d'action sont utilisés - Ventolin, Berodual, Salbutamol, Berotec. Parfois, on prescrit au patient des inhalateurs à action combinée, qui comprennent plusieurs substances médicamenteuses - parmi lesquels Seretid, Symbicort.

Pour le traitement réussi de l'asthme, une approche intégrée est toujours utilisée, qui implique l'utilisation de médicaments qui non seulement soulagent les symptômes de la maladie, mais désactivent également les mécanismes de la récurrence des crises d'asthme. Le salbutamol ou le Ventolin ne suffisent pas, malgré le fait que leur utilisation a un effet presque instantané. Les préparations du groupe des adrenomimétiques deviennent rapidement addictives chez un patient, l’effet s’affaiblit progressivement, puis s’arrête complètement. C'est pourquoi vous avez besoin d'un traitement complet.

Dois-je utiliser des hormones pour l'asthme?

De nombreux patients chez qui on a diagnostiqué un asthme bronchique refusent souvent de prendre des hormones par peur des effets secondaires. Les agents hormonaux sont utilisés à la fois pour le soulagement d'urgence d'une crise d'asthme et pour la prévention des crises récurrentes. Sous l'influence de médicaments hormonaux, la migration des cellules éosinophiles et leucocytaires vers les bronches diminue, ce qui empêche le développement de réactions dans les voies respiratoires en réponse à la libération de prostaglandines et de médiateurs d'allergie. Les hormones aident à réduire le gonflement des tissus, l'amincissement du mucus et la restauration de la perméabilité bronchique. Avec une sélection de dose appropriée, le risque d'effets secondaires est minime.

Régime alimentaire pour l'asthme chez un adulte

Pour prévenir la récurrence des crises d'asthme et atténuer l'évolution de la maladie, il est conseillé au patient de suivre un régime. Exclus du régime:

  • œufs de poisson et fruits de mer, esturgeons;
  • agrumes (sauf citrons);
  • miel et autres produits apicoles;
  • les noix;
  • du chocolat;
  • saindoux et abats;
  • l'alcool et les cigarettes.

Dans le régime alimentaire devrait être limité à:

  • la semoule;
  • le sucre;
  • porc;
  • lait et produits laitiers avec un pourcentage élevé de matières grasses, beurre;
  • muffin et pain blanc.

Au coeur du régime:

  • soupes de bouillon de légumes;
  • céréales, assaisonnées d'huile végétale;
  • viande maigre (lapin, dinde, poulet);
  • le pain d'hier;
  • des légumes et des fruits;
  • produits laitiers fermentés.

Le repas doit être divisé en 4 à 5 réceptions en petites portions, essayez d'éviter de trop manger. Tous les plats sont servis sous forme de chaleur, cuits à ébullition, cuisson à l'étouffée, cuisson au four sans formation de croûte.

Avec la bonne approche, en évitant le contact avec des allergènes et un environnement psycho-émotionnel favorable, le patient parvient à minimiser la fréquence des crises d'asthme et à améliorer son état général.