Asthme bronchique et tabagisme

Même si parmi les facteurs de risque de l'asthme bronchique, il y a les polluants atmosphériques, la fumée du tabac est un facteur de risque assez puissant provoquant le développement de l'asthme chez les personnes sujettes à cette maladie. Les substances toxiques contenues dans la fumée de tabac affectent négativement la réactivité du système immunitaire, étant de puissants allergènes. Nous proposons d’examiner le mécanisme d’exposition à la fumée du tabac lors du tabagisme actif et passif sur l’asthme, quel que soit son âge. Les statistiques montrent que chez 15% des enfants, l'asthme était dû à la fumée du tabac, conséquence du tabagisme passif.

L'asthme bronchique est une maladie chronique qui touche tout le monde, peu importe son âge ou son sexe. La manifestation principale de la maladie est une crise d’étouffement provoquée par le rétrécissement de la lumière des petites et grandes voies respiratoires, qui se manifeste par une réaction protectrice du corps contre les stimuli externes - les allergènes. Quand ils entrent dans les voies respiratoires, le système nerveux autonome fonctionne, rétrécissant la lumière des voies respiratoires.

Dans l'asthme de nature allergique, les asthmatiques ont un rétrécissement des voies respiratoires et sont si graves que la suffocation survient et que, si elle est retardée, elle peut être fatale. En raison du rétrécissement chronique des voies respiratoires, une grande quantité de mucus s'y accumule, ce qui contribue au rétrécissement des bronches et au blocage des plus petites bronches.

La sévérité de l'asthme chez les fumeurs est due à une violation de l'action des plus petits cils des bronches, ce qui conduit à l'accumulation de mucus sous l'influence de substances toxiques de la fumée de tabac. Au cours de l'accumulation de mucus, la lumière des bronchioles et des bronches diminue. Depuis la fin des ramifications bronchiques - les bronches n'ont pas de base cartilagineuse, elles se bouchent rapidement de mucus, ce qui entraîne des difficultés d'expectoration des expectorations et une respiration lourde.

Fumer du tabac peut provoquer non seulement une augmentation de la sécrétion de mucus, mais également une crise d'asthme, car la fumée de tabac toxique peut agir en tant qu'allergène puissant. En fumant, il y a violation de la réactivité du système immunitaire, qui est causée par une sensibilité accrue du système respiratoire aux substances en suspension dans l'air.

Étant donné que le tabagisme est une habitude dangereuse pour une personne en bonne santé, il constitue le principal facteur de risque de développer un asthme sévère pour les asthmatiques. C'est pourquoi, pour les personnes asthmatiques, il est si important d'arrêter de fumer et d'éviter tout contact avec la fumée du tabac. Quelle que soit la méthode de traitement choisie, le tabagisme ne fera que compliquer les symptômes de la maladie et provoquera des crises fréquentes. Sous l'influence du tabagisme, l'effet des médicaments par inhalation est atténué. Les fumeurs expérimentés sont plus vulnérables aux infections du système respiratoire, qui compliquent considérablement l'évolution de la maladie. La combinaison de l'asthme et du tabagisme peut entraîner des modifications irréversibles des poumons.

Si on vous a diagnostiqué un asthme bronchique, vous devez immédiatement abandonner cette dépendance. Aujourd'hui, il existe un grand nombre de méthodes et de recettes différentes qui vous permettent d'arrêter de fumer, mais l'essentiel est que la personne elle-même comprenne sa propre responsabilité pour sa santé.

Marcher au grand air, faire du sport, faire des exercices matinaux, manger des vitamines, tout cela aidera à arrêter de fumer, ce qui constitue l'un des facteurs de risque les plus importants de l'asthme bronchique - une maladie dangereuse et insidieuse des temps modernes.

L'asthme et le tabagisme

Les maladies cardiovasculaires, les désordres neurologiques et les affections des organes respiratoires sont retrouvés aujourd'hui presque tous les deux ans après 40 ans, selon les scientifiques. Toutes ces pathologies sont également nettement «plus jeunes» et une maladie telle que l'asthme bronchique est de plus en plus courante au tout début. l'âge La combinaison "asthme - tabagisme" est l’une des plus dangereuses dans cette maladie; elle provoque son développement rapide, aggrave considérablement l’état de santé général et peut entraîner des complications graves, même si le patient ne fume pas lui-même, mais est un fumeur passif.

L'asthme et le tabagisme sont un lien dangereux.

Si un asthme bronchique est diagnostiqué chez une personne, le premier événement du programme de traitement est un arrêt complet du tabagisme, y compris passif. De plus, il ne faut pas oublier que chez les fumeurs asthmatiques, le risque de modifications irréversibles des poumons augmente. Fumer pour les asthmatiques est extrêmement dangereux!

Cette mesure catégorique est nécessaire pour un traitement normal et pour stabiliser l'état du patient, car fumer dans l'asthme a simultanément un effet négatif sur l'ensemble du système respiratoire, sur le système immunitaire et sur les réactions protectrices locales dans les poumons.

Des études menées aux États-Unis ont révélé une association claire avec l'asthme: les personnes qui ont découvert cette maladie sont une fois et demie plus susceptibles de souffrir de dépendance à la nicotine ou qui ont déjà fumé. Selon leurs recherches, une personne qui fume activement depuis plus de 10 ans a un risque deux fois plus élevé de contracter l'asthme bronchique et si, parmi ses proches, il y a des personnes souffrant de cette maladie, il est probable que cette pathologie se produise à un moment ou à un autre. égal à presque 100%!

Nature et symptômes de l'asthme bronchique

L'asthme bronchique est une maladie allergique chronique des voies respiratoires supérieures caractérisée par une alternance de crises d'épilepsie et de périodes de rémission. Les modifications de la membrane muqueuse des voies respiratoires et leur réactivité accrue sont à la base de cette maladie. En raison de fréquentes maladies allergiques ou catarrhales, la membrane muqueuse s'épaissit, les voies respiratoires se rétrécissent, le mucus, normalement produit dans les bronches, devient plus épais et plus visqueux, ce qui perturbe les échanges gazeux normaux. La sensibilité accrue d'une telle membrane muqueuse entraîne un léger développement de bronchospasme - une constriction réflexe des bronches lorsqu'un agent irritant pénètre dans les voies respiratoires.

Pour l'asthme chez l'adulte caractérisé par l'apparition progressive, une toux persistante avec des expectorations faibles, un essoufflement, une décoloration de la peau, une détérioration générale de la condition, puis des crises apparaissent.

Une crise d'asthme bronchique peut survenir soudainement ou avant que le patient ne se présente, une «aura» se forme - mal de tête, irritabilité, malaise général, etc. Après un moment, la toux est forte, le patient "tousse" et ne peut pas s'arrêter, l'essoufflement augmente progressivement, à une distance où vous pouvez entendre une respiration sifflante épaisse, avec une respiration difficile. Une telle attaque peut durer de quelques minutes à plusieurs heures et elle est très débilitante pour le patient, laissant derrière elle un mal de tête cassé et une sensation de malaise.

L'effet du tabagisme sur le travail des bronches et des poumons

Le tabagisme a un effet négatif prononcé sur l’ensemble du système respiratoire, des substances nocives contenues dans la fumée de tabac s’accumulent dans les poumons, les contaminant, une inhalation constante de fumée irritant les muqueuses et un grand nombre de résines et d’arômes différents provoquant des réactions allergiques et des effets cancérigènes.

Fumer déclenche des crises d'asthme

L'une des conséquences les plus dangereuses de la relation asthme-tabagisme est le risque constant et élevé de développer une crise. Une crise d'asthme bronchique se développe lorsque l'irritant frappe la membrane muqueuse des bronches. En fumant, les voies respiratoires sont constamment irritées par la fumée du tabac, la nicotine, le goudron et d'autres substances contenues dans un produit du tabac. Cela peut facilement déclencher une crise d'asthme et d'autres changements dans le fonctionnement du système respiratoire aggraveront la situation.

Violation de la protection locale et du système respiratoire

La muqueuse des voies respiratoires est tapissée des plus petits "poils" - processus épithéliaux qui retiennent la contamination des bronches et aident à nettoyer les voies respiratoires. Sous l'influence du tabagisme, l'épithélium cilié se dégrade progressivement, les cils meurent, leur mouvement ralentit, ils ne peuvent plus piéger les contaminants qui pénètrent facilement dans les poumons. Cela provoque également des crises d'asthme et une altération générale de la fonction pulmonaire normale.

Immunité réduite

L'inhalation constante de substances nocives avec la fumée entraîne une réduction significative de l'immunité globale, qui, conjuguée à la violation de la protection respiratoire locale, provoque des rhumes fréquents et le développement de maladies respiratoires. Ceci, à son tour, conduit au développement d'attaques et à la détérioration de l'asthme.

La fumée de tabac - un allergène fort

Les substances contenues dans la fumée de tabac sont de puissants allergènes qui provoquent une irritation constante des muqueuses et provoquent l'apparition d'attaques graves de longue durée qu'il est très difficile d'arrêter, même avec des préparations hormonales.

Augmentation de la formation de mucus

Dans l’asthme bronchique, les voies respiratoires sont rétrécies, il se forme une accumulation de mucus qui interfère avec les échanges gazeux normaux dans les poumons. Le tabagisme provoque une formation et un "épaississement" accrus du mucus, qui obstrue la lumière des bronchioles et des bronches et rend la respiration plus difficile.

Tabagisme passif et asthme

Selon les médecins et les scientifiques, la combinaison asthme - tabagisme passif n’est pas moins dangereuse pour la santé, en particulier pour les enfants en bas âge et les femmes enceintes.

Lorsque vous fumez une cigarette, plus de la moitié de toutes les substances nocives pénètrent dans l’espace environnant et pénètrent rapidement dans les voies respiratoires situées à proximité - parents ou collègues d’un fumeur. Ce qui cause exactement les mêmes effets qu'une cigarette fumée personnellement, cela explique toutes les interdictions de fumer au travail et dans les lieux publics, les personnes soucieuses de leur santé ne veulent pas souffrir à cause de ceux qui continuent à s'empoisonner et à ceux qui les entourent avec de la fumée toxique.

Le tabagisme passif le plus dangereux concerne les femmes enceintes et les enfants. Avec un effet cancérigène, les substances de la fumée de tabac pénètrent facilement dans la barrière placentaire et pénètrent dans le corps du fœtus en développement. Cela peut entraîner la naissance de petits bébés, d'enfants dont le développement mental et physique est lent, de maladies respiratoires et de réactions allergiques.

Les enfants des premières années souffrent également de l'inhalation de fumée de tabac, un organisme incomplètement formé ne peut pas débarrasser complètement les poumons des substances nocives, il accumule du mucus, une irritation constante provoque des rhumes et des ARVI, et ainsi de suite. provoque le développement de l'asthme bronchique.

Pourquoi avez-vous besoin d'arrêter de fumer?

Le tabagisme a des effets néfastes même sur un corps en parfaite santé. Plus de 90% des fumeurs expérimentés souffrent de bronchite chronique ou d'autres maladies pulmonaires, environ 50% des patients atteints d'un cancer du poumon sont des fumeurs. Après 10 à 15 ans de tabagisme continu, le patient se plaint d'essoufflement, d'intolérance à l'effort physique, de toux fréquente, de mauvaise haleine, etc. Les enfants dont les parents fument activement, sont plus souvent malades, à la traîne par rapport à leurs pairs en développement, commencent à fumer plus tôt et se distinguent par des problèmes de comportement.

Seulement 5 à 10 ans après avoir cessé de fumer, le corps retrouve plus ou moins son état antérieur de «non-fumeur». Plus tôt le patient cesse de fumer, plus il a de chances de retrouver la santé et de ne pas ruiner la vie des gens qui l'entourent.

Chez les patients souffrant d’asthme bronchique, le tabagisme est absolument contre-indiqué: s’ils veulent vivre pleinement et ne pas étouffer dans des crises d’essoufflement douloureuses, pratiquement non traitées, ils doivent cesser de fumer. Sinon, le traitement de l'asthme bronchique ne donnera aucun résultat.

Fumer ne donne rien au corps du patient, il ne fait que lui enlever: argent, santé, bonne respiration, vie elle-même. Vaut-il la peine de risquer leur propre santé et celle des autres pour la mauvaise habitude ou d'arrêter de fumer, chacun décide par lui-même. Mais si vous avez reçu un diagnostic d’asthme bronchique, ou si une personne de votre environnement proche est atteinte de cette maladie, vous n’avez pas à choisir, arrêter de fumer est le seul moyen de faire cesser cette maladie.

Vous ne savez pas comment arrêter de fumer?

Obtenez votre plan d'abandon du tabac. Cliquez sur le bouton ci-dessous.

Fumer de l'asthme

De nombreux fumeurs s'intéressent souvent aux effets néfastes du tabagisme dans l'asthme. Il est possible de répondre sans équivoque que l'asthme et le tabagisme ne peuvent être combinés, c'est destructeur pour le patient. On peut en dire autant des fumeurs passifs. La nicotine affecte négativement les organes respiratoires et provoque des maladies chroniques telles que l'asthme, la bronchite et le cancer.

Comment le tabagisme affecte-t-il le développement de l'asthme bronchique?

Les fumeurs développent presque toujours une bronchite chronique avec obstruction, dans laquelle une grande partie du mucus est sécrétée, elle remplit les bronches et perturbe le drainage des poumons. Les toxines de la nicotine sont de puissants allergènes pouvant déclencher le développement de l'asthme.

La fumée de tabac pendant l'inhalation et l'expiration provoque des processus irréversibles dans les bronches et les poumons:

  • la gomme à la nicotine obstrue les parois des poumons, ce qui provoque des changements atrophiques et une perte d'élasticité des tissus;
  • les fumeurs souffrent souvent de processus inflammatoires dans les organes respiratoires, causés par le mucus produit en grande quantité;
  • si une personne a commencé à fumer tôt, ses organes manquent d'oxygène pendant une longue période et, au cours de sa vie, il souffrira de crises de toux et d'étouffement;
  • la nicotine provoque non seulement des maladies du système respiratoire, elle contribue également à réduire l'immunité et le développement de complications pouvant provoquer un asthme bronchique;
  • Les infections virales fréquentes qui pénètrent dans le corps affaibli du fumeur augmentent le risque d'asthme.

L'asthme est une maladie chronique du système respiratoire qui provoque une réaction allergique dans le corps. Les voies respiratoires de l'asthme sont beaucoup plus sensibles que celles d'une personne en bonne santé, elles réagissent donc plus vivement à divers allergènes. La nicotine est un allergène puissant. Par conséquent, le fait de fumer chez les asthmatiques aura toujours des conséquences négatives.

Fumer dans l'asthme: conséquences

Les vapeurs de tabac contiennent plusieurs milliers de substances nocives qui affectent le système respiratoire et provoquent des maladies graves. Les plus toxiques sont:

  • benzène, acétaldéhyde, acétone;
  • formaldéhyde, ammoniac, monoxyde de carbone;
  • alcool méthylique, hydroquinone.

Les fumeurs passifs inhalent également beaucoup de toxines et peuvent donc avoir une attaque suffocante. Ils reçoivent beaucoup plus de substances nocives que le fumeur lui-même. La fumée inhalée par une personne à côté du fumeur contient beaucoup plus de goudron, de nicotine et de monoxyde de carbone. Les enfants sont particulièrement touchés par les effets nocifs d'un système respiratoire non formé et sont constamment intoxiqués et commencent à subir des processus irréversibles qui causent l'asthme bronchique et d'autres maladies graves.

Les vapeurs de nicotine provoquent une toux, à travers laquelle vous pouvez être infecté par une infection bactérienne (tuberculose), pour cette raison, il est interdit de fumer pendant l'asthme. Les voies respiratoires des fumeurs sont plus touchées que l'inhalation d'émissions de voitures et d'émissions industrielles.

Pendant le tabagisme, toutes les substances nocives restent sur la membrane muqueuse du système respiratoire, ce qui contribue au fil du temps au développement du processus inflammatoire, qui peut bien se transformer en asthme. Les cils sont également endommagés à la surface des bronches, ce qui remplit la fonction de protection du système respiratoire, empêchant la poussière de se déposer sur le tissu.

L'intoxication du corps par la nicotine peut avoir de graves conséquences sur l'asthme, en particulier une perte de contrôle des crises. Pour cette raison, cesser de fumer est le meilleur remède contre l'asthme. Sinon, des complications supplémentaires peuvent survenir:

  • La nicotine augmente l'acidité de l'estomac et peut contribuer au développement du reflux gastrique. Cela se produit souvent la nuit, en rêve, ce qui provoque une crise.
  • le tabagisme provoque une obstruction bronchique due à des modifications structurelles des organes respiratoires, même sous l'influence de drogues; l'appareil respiratoire n'est pas complètement divulgué, ce qui provoque également une crise d'asphyxie;
  • le tabagisme systématique conduit à un emphysème pulmonaire et à une insuffisance cardiaque; avec le tabagisme passif, des spasmes des bronches se développent;
  • le fait que la femme fume au cours de la grossesse augmente le risque de développer de l'asthme chez le bébé.

Quel est l'impact des cigarettes électroniques et du narguilé?

Le développement de l'asthme peut provoquer le narguilé et la cigarette électronique. En dépit de l'opinion erronée sur la sécurité de ces dispositifs, ils peuvent nuire à une personne en bonne santé et provoquer une crise d'asphyxie.

Des mélanges spéciaux sont ajoutés au narguilé, qui émet également de la nicotine et des gommes toxiques lorsqu'il fume. De plus, en fumant le narguilé, les organes respiratoires reçoivent une dose considérable de monoxyde de carbone, qui affecte négativement la muqueuse bronchique.

Les cigarettes électroniques utilisent divers additifs ayant une composition chimique. Par conséquent, on peut affirmer sans équivoque que fumer, sous quelque forme que ce soit, ne peut que nuire à l'organisme, en particulier chez les personnes asthmatiques.

Asthme et tabagisme: avantages et inconvénients

Cesser de fumer dans l’asthme bronchique est une chance pour un patient d’apprendre à maîtriser une crise et à vivre avec un tel diagnostic pendant de nombreuses années encore. Si nous pesons tous les arguments, alors personne n’est en faveur du tabagisme et n’est vraiment contre.

Des études scientifiques ont montré que les personnes qui fument depuis de nombreuses années ont une chance d'être asthmatiques deux fois plus que les non-fumeurs, et si elles ont une prédisposition génétique, vous pouvez être sûr à 100% qu'une personne souffrira certainement de la maladie asthmatique.

Chez les patients asthmatiques qui fument également, il est impossible de contrôler la maladie, leur corps ne répond pas au traitement médicamenteux ou réduit leur efficacité.

Les substances nocives reçues par une personne qui fume et affectent non seulement le système respiratoire, provoquent des modifications irréversibles du corps et entraînent éventuellement la mort.

Fumer dans l'asthme bronchique: conséquences

Chaque année dans le monde, des milliers de personnes doivent faire face à un asthme bronchique. Les raisons de cette maladie grave sont une variété de facteurs. Une mauvaise écologie, des conditions de travail néfastes, de mauvaises habitudes apportent leur contribution. Il y a beaucoup d'auteurs de cette pathologie, mais il n'en reste pas moins qu'avec l'avènement de l'asthme, une personne doit complètement réviser et redessiner ses habitudes établies. La vie avec l’asthme bronchique change complètement.

Tout le monde sait que cette maladie concerne les organes du système respiratoire. Par conséquent, il est tout à fait logique que les cigarettes avides se demandent s'il est possible de fumer pendant l'asthme. Est-ce que ça fait mal au malade d'allumer l'évaporation de la cigarette? Et est-il possible d'atténuer en quelque sorte l'effet néfaste de la fumée de cigarette sur les asthmatiques.

L'asthme - le fléau de la modernité

Ce n’est pas pour rien que cette maladie a reçu le nom de «peste silencieuse» dans le corps médical. L'asthme bronchique n'appartient pas aux infections infectieuses et n'est pas capable (comme d'autres pathologies) en peu de temps d'envoyer une personne dans un autre monde ou de le rendre physiquement inadéquat. Mais la vie des asthmatiques est pleine de tourments et de difficultés, incommensurable avec l’existence d’une personne en bonne santé.

Dans notre seul pays, environ 1 million de personnes souffrent d'asthme. Et ce chiffre a une forte tendance à la hausse.

L'asthme est une pathologie complexe du système broncho-pulmonaire à caractère allergique. La maladie est basée sur un rétrécissement anormal et persistant de la lumière des bronches, ce qui entraîne une production accrue de mucus. Le résultat de tels processus est une perturbation globale du métabolisme de l'oxygène dans les systèmes internes. Une personne éprouve de grandes difficultés respiratoires et commence parfois à suffoquer.

En raison de fréquentes attaques chez le patient, la membrane muqueuse des bronches s'épaissit progressivement, ce qui entraîne une formation et un épaississement encore plus importants du mucus. Pour les crises d'asthme caractérisées par le développement progressif et l'apparition de certains symptômes, on parle de son arrivée imminente:

  1. La migraine commence.
  2. Ensuite, le patient subit une attaque d'irritabilité.
  3. L'état général se détériore rapidement et une toux survient.

L'asthmatique ne peut pas tousser ni s'arrêter. Essoufflement avec respiration sifflante lourde et forte rapidement. Une personne ne peut littéralement pas respirer. Cette condition dure de 10 à 15 minutes à plusieurs heures. Une crise d'asthme épuise complètement le patient, le laissant après l'épuisement complet, des migraines et une faiblesse grave.

Caractéristiques de la pathologie

Les médicaments spéciaux utilisés pour traiter une telle maladie permettent d'élargir la lumière bronchique rétrécie et de permettre au patient de respirer correctement. Toutes les personnes asthmatiques souffrent d'inflammation chronique des voies respiratoires, générant une énorme quantité de crachats visqueux.

L’accumulation constante de crachats épais et provoque les symptômes inhérents à cette maladie:

  • toux sévère et improductive;
  • respiration lourde avec respiration sifflante et sifflement;
  • épisodes périodiques de dépression respiratoire et d'étouffement.

Cigarettes - la cause de la maladie

Il est établi que l'asthme bronchique commence souvent par le tabagisme et que les médecins attribuent une évaporation toxique de la fumée du tabac à l'une des causes de l'apparition d'une maladie grave. Comment les cigarettes contribuent-elles au développement de la maladie? Les organes pulmonaires humains sont recouverts de fibres minces, qui sont des processus de tissu épithélial. Leur tâche consiste à nettoyer l'air entrant de divers contaminants.

En fumant, la fumée de tabac toxique et cancérigène pénètre dans les poumons et devient un irritant constant pour ces villosités. Sous l'influence prolongée de la fumée, l'épithélium cilié meurt et périt progressivement. Les contaminants peuvent facilement pénétrer dans les poumons. Le résultat est une perturbation de tout le système pulmonaire et le développement de l'asthme.

Fumer de l'asthme

Guérir un fumeur asthmatique devient une tâche absolument impossible. Le tabagisme et l'asthme sont des choses complètement incompatibles. Les pneumologues, tout en traitant un fumeur asthmatique, font face à un certain nombre de difficultés, en particulier:

  1. La fumée de tabac aggrave considérablement l'évolution de la maladie et affecte négativement l'état général du patient.
  2. Les asthmatiques qui consomment des cigarettes sont beaucoup plus susceptibles de développer des crises d'asthme, qui sont extrêmement difficiles à éliminer.

Les experts ont un avis unanime: il est interdit de fumer pendant l'asthme bronchique. Et la première chose à faire pour un fumeur confronté à un tel diagnostic est de se séparer de la cigarette. Et vous devriez éviter les situations dans lesquelles il y a une chance de devenir un fumeur passif.

Fumer avec l'asthme provoque le développement de crises d'asthme particulièrement fortes et aiguës.

Ici, joue le rôle du fait que la fumée de tabac a un effet négatif sur l’état du système immunitaire. Cela augmente également la sensibilité aux produits chimiques toxiques que le tabagisme entraîne. À propos, le narguilé n'est pas moins nocif. Les asthmatiques devront oublier ce genre de repos pour leur propre santé.

Fumée de tabac et asthmatique

Chez un gros fumeur, la surface muqueuse des poumons peut être comparée à un désert sec et desséché, brûlé par l'air chaud et toxique des cigarettes. Toutes les sections pulmonaires inférieures des cigarettes sont complètement obstruées par des expectorations visqueuses et les cils restants de l'épithélium sont obstrués par du mucus. Et avec la prochaine crise d'asthme, le volume et la concentration des expectorations augmentent plusieurs fois, ce qui rend la crise particulièrement lourde.

Mais non seulement c'est le mal de fumer pendant la maladie. Après tout, la fumée du tabac n’est pas seulement la cause du développement du cancer. Les vapeurs de cigarettes sont des allergènes graves et puissants. Un grand nombre de composés toxiques et toxiques contenus dans la fumée affectent de manière agressive la membrane muqueuse affaiblie de l'asthme et conduisent parfois à la suffocation.

Fumer avec l'asthme bronchique peut provoquer une série d'attaques, chacune devenant encore plus forte et plus agressive.

Une détérioration significative de l'état général du patient et contribue à une baisse importante de l'immunité lors du tabagisme. En effet, la muqueuse des voies respiratoires participe activement au travail du système immunitaire local. L'inhalation constante de vapeurs toxiques réduit considérablement la force du corps et aggrave l'état général du patient.

Les vapeurs de cigarettes sont de puissants allergènes toxiques. La fumée de tabac contient plus de 5 000 éléments chimiques nocifs. Et environ 60 de ces composés ont un effet néfaste sur le travail des poumons, entraînant diverses complications du système respiratoire. Pour les poumons, les plus nocifs sont les composés suivants:

  • l'acétone;
  • l'ammoniac;
  • des benzènes;
  • des acroléines;
  • oxyde nitrique;
  • les hydroquinones;
  • sulfure d'hydrogène;
  • les acétaldéhydes;
  • le formaldéhyde;
  • alcool méthylique;
  • oxyde de carbone;
  • hydrocarbure polycyclique.

Ce qui devra faire face

Conséquence d’une attitude frivole à l’égard de leur propre santé, le tabagisme dans l’asthme devient extrêmement lourd et parfois fatal. Et bien que la majorité des fumeurs ne soient pas intéressés par des informations sur les transformations de leur corps, il est utile de réfléchir aux résultats de leurs passe-temps et de cesser de fumer avant qu'il ne soit trop tard. Alors, à quoi peut s'attendre un homme de cigarette malfaisant qui, sachant qu'il est asthmatique, continue obstinément à fumer et à ruiner sa santé?

Les médecins parlent de près de 100% de probabilité de développer de l'asthme chez les fumeurs, surtout s'il y a déjà des asthmatiques parmi leurs proches.

L'inefficacité de la thérapie

Tout traitement effectué dans l'asthme en fumant perd de son efficacité. Il est prouvé depuis longtemps que sous l'influence de la fumée de tabac cancérigène, le fractionnement et l'élimination de tous les médicaments sont accélérés à plusieurs reprises. Ce qui conduit à l'inefficacité du traitement.

En conséquence, les médecins doivent augmenter la posologie des médicaments et les modifier pour qu'ils soient plus agressifs et plus puissants. Et cela affectera nécessairement le bien-être d'une personne affaiblie. Dans le même temps, les chances de faire face aux effets secondaires de presque tous les médicaments augmentent considérablement.

Il a été enregistré de nombreux cas lorsqu'une autre crise d'asthme bronchique grave chez un fumeur était mortelle. Le patient était en train de s'étouffer.

Le développement de complications supplémentaires

Les médecins ont identifié un lien entre le tabagisme et l'apparition d'un syndrome tel que la maladie de reflux (reflux gastro-oesophagien). Dans le contexte d'un tel syndrome, la nourriture est rejetée avec le suc gastrique de l'estomac dans l'œsophage. Cette pathologie se déclare les symptômes suivants:

  • des nausées;
  • vomissements acides;
  • éructations amères;
  • perte d'appétit;
  • douleur dans la région du sternum;
  • sensation de lourdeur sous la cuillère;
  • douleur ressentie après avoir mangé;
  • brûlures graves (brûlures d'estomac) tout au long de la route œsophagienne.

La présence d'un tel syndrome dans l'asthme bronchique devient particulièrement dangereuse. Cette complication peut déclencher chez un patient une crise d'asthme nocturne, caractérisée par une force et une gravité particulières.

En plus du reflux gastro-oesophagien, les fumeurs asthmatiques risquent de contracter d'autres maladies et syndromes tels que:

  1. Emphysème Modifications pathologiques et irréversibles du tissu pulmonaire survenant dans le contexte de la destruction de la structure des alvéoles. Cette pathologie est incurable et peut entraîner la mort du patient.
  2. Pneumothorax. Syndrome qui se développe avec une forte accumulation de gaz et d'air dans la région pleurale. Cette situation entraîne un collapsus pulmonaire et un collapsus ultérieur (total ou partiel).

Les asthmatiques qui fument sont également sujets au développement rapide de pathologies du système cardiovasculaire. Chez ces patients, le système nerveux central est également extrêmement affecté. Des pathologies supplémentaires apparues sur fond de tabac chez les asthmatiques sont extrêmement difficiles à soigner et, dans la plupart des cas, ne sont plus possibles.

Selon les statistiques médicales, 50 à 60% des fumeurs souffrent du développement de la tuberculose. Cette pathologie à l'origine de l'asthme devient fatale pour le patient.

L'évolution compliquée de l'asthme bronchique sur la base du tabagisme augmente considérablement le risque de développer un bronchospasme. Pneumologues ce syndrome est classé comme "l'hyperactivité à long terme des bronches." De plus, à chaque apparition d'un tel trouble, l'état des poumons et des bronches chez le patient s'aggrave, ce qui augmente le risque de décès.

Quelles sont les conclusions

L'asthme combiné avec le tabagisme est une chose extrêmement dangereuse. Et ce n'est pas simplement une autre histoire effrayante de la série «intimider les gens à cesser de fumer». Ce sont des données réelles issues de la pratique à long terme des pneumologues qui suivent la vie de patients asthmatiques depuis des années et les traitent. Cette opinion a été formée à partir des cas réellement survenus concernant des asthmatiques fumeurs.

Par conséquent, il est très important que les personnes qui n'ont pas encore rencontré une telle maladie, et en particulier déjà dans le cas d'asthme bronchique diagnostiqué, pensent au moment où elles vont se séparer le plus tôt possible. Il faut cesser de fumer immédiatement, sans attendre l’apparition de maladies terribles et parfois incurables, dépendantes d’une fumée toxique.

L'asthme et le tabagisme

Asthme et tabagisme - existe-t-il une relation entre eux? Un grand nombre de personnes dans le monde souffrent de cette maladie, mais l'habitude de fumer peut-elle être à l'origine de son développement?

L'asthme bronchique peut se développer pour diverses raisons: hérédité, problèmes environnementaux, conditions de travail insalubres. Comment cela est apparu - peu importe, il est important de changer votre vie et de vous débarrasser de vos mauvaises habitudes. Fumer dans l'asthme est strictement interdit, car cela peut avoir des conséquences graves. Réfléchissez aux interactions entre asthme et tabagisme persistant et à ce qui peut arriver si vous continuez à fumer avec cette maladie.

L'asthme et le tabagisme

L'asthme bronchique et le tabagisme sont deux choses qui ne devraient en aucun cas être liées. Comme beaucoup de maladies graves, cette maladie n’est pas contagieuse et ne prive pas de la vie en peu de temps. Malgré cela, elle gâche la vie de la personne malade et peut entraîner une invalidité. Qu'est-ce que l'asthme et quelles sont ses conséquences?

Par ce nom, on entend une maladie du système pulmonaire. Au cours de son évolution, il se produit un rétrécissement des bronches, une grande quantité de mucus commence à se produire, ce qui perturbe le métabolisme de l'oxygène dans les tissus, ce qui peut entraîner une suffocation.

Dans cette maladie, il est recommandé de prendre des médicaments qui contribuent à l'expansion des bronches, en aidant à prendre une respiration normale et en améliorant le flux d'air dans les bronches. Les personnes souffrant d'asthme bronchique ont une grande quantité de mucus, son apparence est causée par une inflammation chronique des voies respiratoires. L'abondance de sécrétions entraîne le blocage des voies respiratoires déjà rétrécies. Il en résulte une respiration lourde, une toux sévère et de l'asthme.

Les experts estiment que le fait de fumer sur le corps peut conduire au développement de l'asthme. La fumée de tabac aggrave des problèmes respiratoires déjà graves. Guérir une personne souffrant d'asthme, qui fume également, est très difficile et parfois même impossible. En outre, il est beaucoup plus difficile de supprimer les crises d'asthme chez les fumeurs que chez les non-fumeurs.

Les médecins étrangers et nationaux recommandent aux fumeurs souffrant d'asthme bronchique de ne pas penser à améliorer leur santé. Le fait de fumer avec l'asthme peut entraîner de nombreuses complications. La première étape du processus de récupération consiste donc à abandonner la mauvaise habitude.

Comment la fumée de tabac affecte-t-elle un patient asthmatique?

Le mucus du fumeur est fortement brûlé par le tabagisme constant. Les cils de l'épithélium et des parties inférieures des poumons deviennent bouchés par du mucus. Avec les crises d'asthme, la quantité de mucus commence à augmenter, ce qui les rallonge.

Mais ce n'est pas tout le mal que fumer peut faire. La fumée de tabac n'est pas seulement un élément déclencheur du développement du cancer, mais également un allergène très puissant. Une quantité énorme de substances nocives entrant dans sa composition affecte la membrane muqueuse et l'irrite. Ce qui conduit à l'apparition de nouveaux accès de toux et d'étouffement. De plus, l'épithélium cilié ne supportant pas son travail, les bronches sont donc mal nettoyées de la saleté et de la poussière.

Si vous décidez de vous débarrasser d'une mauvaise habitude, n'oubliez pas que le tabagisme passif est aussi dangereux que l'actif. L'inhalation de fumée de tabac doit être évitée car la fumée inhalée contient de nombreuses substances nocives. Pour cette raison, vous devez cesser de communiquer avec les fumeurs et ne pas vous rendre aux endroits où ils peuvent être.

Quelles sont les conséquences de la maladie?

Pour savoir à quel point fumer est dangereux, vous pouvez trouver de nombreuses informations sur les forums. Habituellement, les fumeurs écoutent rarement les paroles des autres personnes, mais nous avons néanmoins décidé de mentionner les effets du tabagisme sur les asthmatiques:

  • les fumeurs ont un risque d'asthme très élevé;
  • mauvaise habitude réduit l'efficacité des médicaments que prend une personne pour soulager les crises d'asthme. Un fumeur aura besoin de plus de médicaments, ce qui affectera son état de santé général. En outre, la possibilité d'effets secondaires et de réactions allergiques augmente. Une autre attaque peut être fatale;
  • Le tabagisme peut entraîner le développement d'une maladie pathologique telle que le reflux gastro-œsophagien. Avec cette maladie, de l'acide gastrique peut se trouver dans les bronches pendant le sommeil, ce qui entraînera une grave crise d'asthme;
  • les fumeurs asthmatiques développent rapidement des pathologies irréversibles, telles que la pneumosclérose et l'emphysème, conduisant à une altération du système nerveux, une insuffisance respiratoire et la survenue de pathologies cardiaques. Ces maladies ne sont pas traitables.

Toutes ces complications ne sont pas des inventions. Ce sont des exemples donnés par les pneumologues. Par conséquent, il est très important d’abandonner cette dépendance le plus tôt possible.

Si vous voulez guérir de l'asthme, cesser de fumer devrait être votre première étape. Il est également recommandé d'être plus souvent à l'air frais, de changer de régime alimentaire et de faire de l'exercice. Pour ceux qui ont du mal à se débarrasser de leur dépendance, vous devriez chercher des forums pour les anciens fumeurs. Vous y trouverez des conseils utiles et des mots de soutien qui peuvent vous aider à oublier les cigarettes pour toujours.

Le tabagisme et l'asthme sont-ils compatibles?

Puis-je fumer pour l'asthme? Cette question intéresse de nombreuses personnes souffrant de cette maladie.

La réponse est assez prévisible: l'asthme et le tabagisme sont incompatibles. L’effet négatif des vapeurs de nicotine est connu depuis longtemps. Et il est absolument sans importance que le patient fume ou que de la fumée de nicotine inhale la personne debout à côté de lui (fumeur passif).

Cette mauvaise habitude provoque une production accrue de mucus, perturbant la fonction de nettoyage naturelle du système respiratoire. Les composants toxiques de la fumée de cigarette, étant les allergènes les plus puissants, peuvent provoquer une crise d'asthme bronchique aiguë. Tout aussi important est le fait qu’une violation de la réactivité du système immunitaire à la suite du tabagisme augmente la sensibilité aux éléments chimiques libérés par la fumée.

L'effet de fumer sur le système broncho-pulmonaire

Sous l'influence de la fumée de tabac dans le processus respiratoire, vous pouvez observer des changements de cette nature:

  • obstruction de la paroi pulmonaire par des résines toxiques, entraînant leur atrophie et leur perte d'élasticité;
  • les fumeurs sont le plus souvent touchés par des troubles du mucus dans le système pulmonaire;
  • Plus tôt une personne commence à fumer, plus la viscosité des expectorations augmente, ce qui réduit l'apport en oxygène des organes et provoque la toux et l'étouffement;
  • Fumer affecte non seulement le système respiratoire humain, mais réduit également l'immunité et les fonctions de protection de tout le corps.
  • En raison de l'immunité réduite, les fumeurs sont plus susceptibles d'avoir le SRAS et des infections respiratoires aiguës et courent un risque accru de développer une crise d'asthme asthmatique.

L'asthme apparaît à la suite d'une vasoconstriction des organes respiratoires, qui irrite les récepteurs de surface et provoque le développement d'allergies.

Les effets du tabagisme sur le corps

Les couples de tabac sont les allergènes les plus puissants, dans lesquels il y a plus de 4,5 mille éléments chimiques. Plus de 30 de ces composants ont un effet néfaste qui provoque l'apparition de complications dans le système respiratoire.

Les plus nuisibles sont:

  • acétaldéhydes, benzènes, acétone;
  • hydrocarbure polycyclique, hydroquinones;
  • formaldéhyde, sulfure d'hydrogène, oxyde nitrique;
  • alcool méthylique, ammoniac;
  • oxyde de carbone, acroléines.

En fumant une cigarette, les gommes à la nicotine restent à l'intérieur pendant plusieurs jours. Même après la diffusion, il reste des traces de leur présence. Fumer affecte particulièrement les organes respiratoires et provoque des crises d'asthme entraînant une toux sévère et un étouffement.

Dans l'asthme chronique, le tabagisme favorise l'infection microbienne par la toux. Les statistiques indiquent que dans 50% des cas, les fumeurs souffrent de tuberculose. Il est donc strictement interdit de fumer, surtout dans l'asthme. Dans ce cas, l'asthmatique peut être plus nocif que la pollution de l'air.

De plus, il faut se rappeler qu’une crise d’asthme résultant d’une exposition à la nicotine est assez difficile à prévenir. Par conséquent, ces patients doivent cesser de fumer après avoir évalué les conséquences graves de la cigarette.

Effets du tabagisme chez les asthmatiques

L'asthme et le tabagisme sont complètement incompatibles. L'impact négatif de la nicotine au cours de l'asthme bronchique peut provoquer un facteur déclencheur de complications graves. En outre, un patient qui continue à fumer en cas d'affections broncho-pulmonaires a besoin d'un traitement plus complexe et coûteux.

  • De plus, le tabagisme contribue au développement du reflux gastro-oesophagien et à la pénétration d'une petite quantité d'acide gastrique dans les bronches. Le plus souvent, cela se produit pendant le sommeil et provoque une grave crise d'asphyxie;
  • La fumée de nicotine provoque des modifications structurelles du système pulmonaire qui ressemblent à une maladie obstructive qui se développe directement à cause du tabagisme. Cela signifie que les voies respiratoires sont presque complètement rétrécies et ne peuvent pas s'ouvrir même avec un traitement médicamenteux, contrairement à l'asthme bronchique;
  • La complication de l'asthme résultant du tabagisme peut entraîner un emphysème pulmonaire et une insuffisance cardiaque. Même le tabagisme passif augmente le risque de bronchospasmes, qui est classé dans «l'hyperactivité bronchique»;
  • Un autre facteur pouvant expliquer les méfaits du tabagisme et le développement fréquent de l'asthme est le fait qu'une femme enceinte continue de fumer. Dans ce cas, l'enfant augmente le risque d'asthme de 40% par rapport aux mères non-fumeurs.

L'impact des cigarettes électroniques et du narguilé

Il est important de garder à l'esprit que les cigarettes électroniques, ainsi que le narguilé, contrairement à la croyance populaire en matière de sécurité totale, peuvent également entraîner des crises d'asthme. Les cigarettes électroniques impliquent l'utilisation de cartouches spéciales de différentes saveurs, ainsi que de mélanges à fumer ajoutés au narguilé.

Il n’est pas moins nocif et peu importe que le narguilé émette de la fumée, qui contient moins de goudron et de nicotine. Dans ce cas, le monoxyde de carbone, qui est libéré à la suite d'une combustion lente du charbon, a un effet destructeur. Par conséquent, les conclusions sont sans équivoque: le narguilé, ainsi que les cigarettes de toutes sortes, peuvent causer des dommages irréparables au corps et provoquer une crise d'asthme aiguë.

ARTICLE EST EN RUBRIQUE - maladies, asthme.

Est-il possible de fumer dans l'asthme et que se passera-t-il si vous n'arrêtez pas de fumer (les asthmatiques examinent les conséquences)

L'asthme bronchique est une réaction allergique des bronches qui se développe en réponse aux effets de divers allergènes. La question que peut entendre un fumeur asthmatique est donc surprenante: "Est-il possible de fumer dans l'asthme?" effets du tabagisme et prédire son résultat.

Effets sensibilisants des produits du tabac

Dire qu'en cas d'asthme bronchique, il est interdit de fumer, c'est répéter une phrase courante. La cigarette nuit au corps dans toutes les conditions, surtout s’il est contre-indiqué aux asthmatiques. Voyons en détail pourquoi les concepts de «tabagisme» et «d'asthme bronchique» sont incompatibles.

Chez les patients atteints d'asthme bronchique avec une expérience de tabagisme différente et ceux décédés par asphyxie (asphyxie) à l'autopsie, on constate:

  • Poumons enflés.
  • Les bronches étaient «bouchées» par la sécrétion vitreuse, leurs parois étaient épaissies et la muqueuse était hyperémique.

Lorsqu'elle fume, une cigarette émet un certain nombre de substances nocives, à l'état gazeux et sous forme de particules solides. Ils sont eux-mêmes capables de provoquer ces maladies, et avec une immunité affaiblie des patients avec un effet sensibilisant augmente. Selon les statistiques de l'OMS, le risque d'asthme chez les personnes dont le tabagisme dépasse 10 ans, double. Si la famille du fumeur a des patients asthmatiques, la probabilité que cela se produise s’élève à 100%.

Les substances inhalées en fumant des cigarettes agissent en cas d’asthme bronchique, en tant qu’allergène non infectieux qui provoque divers symptômes et types de réactions allergiques. De nombreuses substances provoquent une contraction des fibres musculaires qui, en cas d’asthme bronchique, provoque un spasme et des conséquences graves sous forme de suffocation, de dépression respiratoire et d’aggravation des symptômes.

Cesser de fumer peut aussi déclencher une crise d'asthme. La conséquence du syndrome d'abstinence devient le stress, ce qui provoque les symptômes de l'asthme bronchique chez un fumeur.

Les substances nocives endommagent les cellules adipeuses (c'est pourquoi elles maigrissent). Ils libèrent des substances bioactives responsables de spasmes musculaires, d'œdèmes, de mucus abondant et d'autres symptômes.

Le tabagisme régulier et un grand nombre de cigarettes fumées réduisent l'immunité, ce qui entraîne de fréquentes infections et rhumes. Un parallergène infectieux - bactéries, virus, etc. - rejoint le principal allergène non infectieux de la cigarette: il est impossible de prédire les conséquences de l’effet conjoint des facteurs de résolution sur le corps lorsque l'asthme et le tabagisme sont combinés.

On peut supposer que le résultat sera une condition asthmatique dans laquelle une crise d'asthme ne disparaîtra pas pendant une longue période. Les fumeurs éprouvent un soulagement temporaire après lequel survient une nouvelle attaque, les symptômes deviennent plus durs. Parfois, la conséquence est la mort du patient.

Fumer avec l'asthme est source de mort.

Le tabagisme a de graves conséquences chez les femmes souffrant d’asthme bronchique. Chez les fumeurs, la cause de l'exacerbation de la maladie est une modification des niveaux hormonaux. Les revues de femmes asthmatiques indiquent que les crises sont plus fréquentes et plus difficiles pendant les règles, la ménopause.

Récemment publié un article de scientifiques américains et britanniques. Selon une étude sur la prévalence du tabagisme chez les patients souffrant d’asthme bronchique, le nombre de fumeurs actifs était de 17 à 22%. Ceux qui ont arrêté de fumer - 22-44%. Il n'y a pas de différence dans la durée de tabagisme actif et le nombre de cigarettes fumées par jour entre les asthmatiques et les fumeurs «en bonne santé». Quelle est la raison pour laquelle les asthmatiques continuent à fumer un paquet de cigarettes par jour? Bien que, pour l'asthme, le tabagisme ait des conséquences plus fatales, la nicotine «interdite» provoque une dépendance difficile à surmonter, même en réalisant ces effets.

Ceux qui fument beaucoup et souvent ne remarquent peut-être pas comment la toux habituelle du fumeur se transforme en asthme. Quels symptômes devraient alerter?

Manifestations de pathologie

Les symptômes de l'asthme sont les mêmes que chez les non-fumeurs. La différence est la gravité des symptômes. Le tabagisme et l'asthme s'accompagnent des symptômes suivants:

  1. Des étouffements.
  2. Toux
  3. Sifflement bruyant.
  4. Le patient prend une pose forcée.
  5. Les veines du cou sont gonflées.
  6. Les muscles abdominaux sont tendus.
  7. Le visage acquiert la nuance d'encre.

Une augmentation du rythme cardiaque et une respiration plus lente sont d'autres symptômes. Avec une grande expérience, les symptômes deviennent plus prononcés et la fréquence des attaques et leur durée augmentent. Chez les patients fumeurs, des symptômes d'inflammation sont notés. Les patients qui fument des cigarettes ont une quantité accrue d'éosinophiles dans leurs expectorations. La quantité de NO dans l'air exhalé par les patients fumeurs n'augmente pas, ce qui est un symptôme du fait que la NO synthase est inhibée par la fumée de cigarette.

Fumer la toux est une grave raison de penser à votre santé.

Le symptôme d'une augmentation du niveau d'anticorps IgE chez les asthmatiques qui fument des cigarettes est la preuve d'une altération de l'épithélium bronchique par des polluants. Le symptôme suivant est l'augmentation avec l'âge de l'hyperactivité bronchique chez les asthmatiques qui fumaient des cigarettes.

Dans l'étude des fumeurs bronchiques sur le scanner installé le symptôme suivant - un remodelage fort de la paroi des bronches. Ce symptôme était accompagné de changements irréversibles qui ne sont pas restaurés même avec l'arrêt du tabagisme. Quels effets à long terme sur l'asthme peuvent survenir une cigarette ou un sevrage régulier?

Prédiction de l'état du patient

Avec une longue expérience de la cigarette chez les asthmatiques, les mêmes effets que chez les non-fumeurs sont notés - des complications des systèmes respiratoire, cardiovasculaire, urogénital et endocrinien. Pour ceux qui continuent à fumer, ils apparaissent plus tôt et les conséquences des pathologies associées sont beaucoup plus difficiles.

Les modifications de l'état du système broncho-pulmonaire chez les fumeurs ne se rétablissent pas, le tabagisme a pour conséquence que les situations mortelles d'asthme mortel chez les patients ne dépendent pas de la quantité d'effets thérapeutiques. Les examens effectués par les médecins en témoignent: environ 20% des attaques graves ne peuvent pas être éliminées à l'aide de médicaments. La cause de processus inflammatoires plus graves chez les fumeurs est l'effet inhibiteur de la nicotine sur les cytokines anti-inflammatoires. Les conséquences de la pathologie sont donc plus dommageables.

Les poumons du fumeur pour l'asthme.

Des études de génétique moléculaire ont montré que le tabagisme avait pour effet d'inhiber la fonction des gènes anti-inflammatoires, ce qui explique la résistance des patients aux normes du traitement.

La conséquence d'un échec est la restauration de la contrôlabilité de la pathologie, une diminution de la sévérité et de la fréquence des manifestations d'asthme, qui survient seulement 5 ans après l'élimination d'une mauvaise habitude. Les examens de l'évolution du statut des fumeurs asthmatiques indiquent une période de traitement plus longue et un effet léger.

Des études scientifiques menées sur de grands échantillons de fumeurs asthmatiques en Norvège et au Japon, aux États-Unis et au Royaume-Uni ont prouvé que l'asthme bronchique et le tabagisme sont non seulement incompatibles, mais mortel.

Fumer avec l'asthme bronchique est une habitude dont vous devez vous débarrasser.

Chaque année, des milliers de personnes sont victimes d'une terrible maladie: l'asthme bronchique. La raison en est une mauvaise écologie, hérédité ou mauvaises conditions de travail - peu importe, au moment du diagnostic, l’essentiel au moment du diagnostic est de changer vos habitudes et de commencer à vivre conformément aux nouvelles conditions. Et la première chose à faire est d'arrêter de fumer.

L'asthme et le tabagisme

L'asthme bronchique n'est pas pour rien appelé la "peste silencieuse". Il n’est pas contagieux et ne tue pas une personne en quelques mois, comme c’est le cas pour d’autres maladies plus dangereuses, mais rend la vie du patient insupportable, entraînant une invalidité grave.

L'asthme est une maladie dangereuse du système broncho-pulmonaire, dans laquelle les bronches se rétrécissent, une production accrue de mucus se produit et, par conséquent, le métabolisme normal de l'oxygène dans les tissus est perturbé et la personne commence finalement à s'étouffer.

Une telle abondance de mucus obstrue et rétrécit les voies respiratoires, entraînant une respiration sifflante, un essoufflement et une forte toux.

Les experts considèrent que fumer est l'une des causes de l'asthme. Outre le fait que l'ingestion de fumée de tabac aggrave les problèmes respiratoires existants, il devient extrêmement difficile, voire impossible, de soigner un fumeur d'asthme. En outre, il est beaucoup plus difficile pour les fumeurs d’éliminer les attaques lourdes qui surviennent souvent chez les asthmatiques. Les experts de nombreux pays déclarent ouvertement que les patients fumeurs ayant reçu un diagnostic d'asthme bronchique ne devraient même pas rêver d'améliorer leur qualité de vie. La première chose à faire pour améliorer votre état déplorable est d’abandonner une mauvaise habitude.

Effets de la fumée de tabac sur l'asthme

Chez les fumeurs, la muqueuse des voies respiratoires est semblable à celle du désert brûlé, à tel point qu'elle est brûlée par la fumée de cigarette chaude. Les cils de l'épithélium cilié sont bouchés avec du mucus, ainsi que les parties inférieures des poumons. Si un fumeur commence des crises d'asthme, la quantité de mucus est augmentée plusieurs fois, ce qui entraîne des crises fréquentes et prolongées.

Cependant, les méfaits du tabagisme ne se limitent pas à cela. La fumée de tabac est non seulement dangereuse pour le développement du cancer, mais c'est également un allergène puissant. Des centaines d'éléments toxiques contenus dans la fumée ingérée irritent la muqueuse asthmatique endommagée, provoquant une nouvelle attaque de toux ou d'étouffement. Dans ce cas, des pathologies dans le travail de l'épithélium ciliaire conduisent à un nettoyage difficile des bronches de la saleté et de la poussière entrantes, ce qui provoque une autre attaque.

Cesser de fumer, n'oubliez pas de vous protéger de l'inhalation de fumée de tabac, le soi-disant tabagisme passif. Il est prouvé que les substances nocives contenues dans la fumée exhalée sont bien plus nombreuses que celles inhalées par un fumeur. Par conséquent, afin d'éviter le développement d'une crise d'asthme, il convient d'éviter d'inhaler les produits de la combustion du tabac par tous les moyens.

Les conséquences

Vous pouvez beaucoup parler des causes du tabagisme dans le corps humain. La plupart des fumeurs de chaînes n'ont pas besoin de cette information et ne sont pas intéressés, en particulier parce que les changements négatifs qui se forment progressivement dans le tissu pulmonaire ne sont pas visibles à l'œil nu. Cependant, les effets terribles du tabagisme dans l'asthme devraient semer le doute dans l'esprit des partisans les plus invétérés du tabagisme.

Et les conséquences sont:

  1. La probabilité de contracter cette maladie chez les fumeurs, en particulier ceux qui ont des parents proches de cette maladie, est presque de 100%.
  2. L'efficacité des médicaments qui arrêtent une crise d'asthme en fumant diminue considérablement. Il est prouvé que le métabolisme des médicaments sous l'influence de la nicotine est fortement accéléré. À cet égard, le patient nécessite des doses plus élevées de médicaments, ce qui a un impact négatif sur l'état de santé général. Le nombre d'effets secondaires augmente naturellement et le risque de réactions allergiques augmente. De plus, arrêter une crise chez un fumeur asthmatique est une question très compliquée, souvent une autre exacerbation est fatale.
  3. Le tabagisme devient souvent le mécanisme déclencheur du développement de pathologies telles que le reflux gastro-oesophagien. Pendant le sommeil, de l'acide gastrique avec une telle complication peut pénétrer dans les bronches, provoquant une crise d'asthme grave.
  4. Chez les fumeurs asthmatiques de longue date, la progression de la maladie et la formation de pathologies irréversibles dans les poumons sont beaucoup plus rapides que chez les collègues non-fumeurs. Des complications telles que la pneumosclérose ou l'emphysème des poumons entraînent une insuffisance respiratoire, des troubles du système nerveux, l'apparition de pathologies cardiaques. Guérir ces maladies n'est pas possible.

Le tabagisme et l'asthme sont vraiment un lien dangereux, pas seulement des "histoires d'horreur" pour ceux qui aiment payer une cigarette, mais des cas réels de la pratique des pneumologues qui observent des milliers de patients souffrant d'asthme et d'autres maladies broncho-pulmonaires. C’est précisément en raison du développement d’un grand nombre de complications que les asthmatiques ont un besoin urgent de cesser de fumer le plus tôt possible.

Est-ce que fumer peut provoquer le développement de la maladie?

En général, seul le tabagisme ne provoque pas d'asthme bronchique. Mais avec d’autres facteurs provocateurs, l’habitude destructrice agit comme un facteur puissant contribuant d’abord à l’apparition de la toux, puis aux attaques de suffocation caractéristiques de la maladie.

Ne pas exclure les effets du tabagisme passif. L'absence de punition sévère pour fumer du tabac dans les lieux publics oblige quiconque à inhaler une fumée toxique et à mettre sa santé en danger. Selon les statistiques, la majorité des enfants asthmatiques d’une manière ou d’une autre entre en contact avec la fumée du tabac: la mère d’un enfant malade a fumé pendant la grossesse et pendant l’allaitement ou quand l’enfant est souvent dans une pièce remplie de fumée.

Afin de ne pas devenir victime d'une "peste silencieuse", il est nécessaire de laisser au moins toutes les mauvaises habitudes du passé, de passer plus de temps à l'extérieur, de manger des aliments de qualité et de ne pas se soigner soi-même.