Caractéristiques générales des effets résiduels après une pneumonie

Sous les effets résiduels de la pneumonie (inflammation du tissu pulmonaire), comprendre une gamme assez large de changements dans le corps humain. Ceux-ci incluent des dommages aux voies respiratoires elles-mêmes, ainsi qu'à d'autres systèmes d'organes. Les plus importants sont:

  • une bronchite;
  • syndrome asthénique;
  • dysbactériose;
  • immunodéficience.

Il convient de rappeler la présence de tels effets résiduels, leur ignorance pouvant conduire à la réapparition d'une inflammation du tissu pulmonaire.

Bronchite et autres problèmes respiratoires

Dans le développement de la pneumonie, d'autres organes du système respiratoire sont souvent impliqués dans le processus pathologique, à savoir les bronches de différentes tailles et la membrane pleurale. Le degré de leurs dommages est déterminé par la gravité de la pneumonie et la localisation du foyer inflammatoire. La pneumonie croupeuse, qui couvre tout le poumon, est la plus difficile, et les feuilles de la plèvre et une grande partie de l’arbre bronchique sont impliquées dans le processus.

Dans le traitement de la pneumonie, le traitement antibactérien vise principalement à éliminer l’inflammation des tissus pulmonaires. Ce processus est assez facilement contrôlé par rayons X. Les modifications de la plèvre et de l’arbre bronchique sont moins perceptibles. Elles risquent de passer inaperçues si les qualifications du médecin sont insuffisantes ou si la qualité des appareils de radiographie est médiocre.

L'inflammation de différentes parties de l'arbre bronchique et de la plèvre peut disparaître spontanément et peut durer assez longtemps, en particulier avec la fin précoce (précoce) du traitement antibactérien. Dans certains cas, l’inflammation entraîne le remplacement des tissus de la plèvre ou de l’arbre bronchique du connectif. De tels changements conduisent à la détérioration de la fonction respiratoire, les éliminer est radicalement presque impossible.

La présence d'une inflammation persistante (après la fin du traitement antibiotique) indique:

  • réaction de température en cours;
  • toux persistante;
  • douleur dans diverses zones de la poitrine.

La prévention de ces effets résiduels après une pneumonie est une durée suffisante de traitement antibiotique (au moins 10-14 jours), ainsi qu’une approche thérapeutique globale (utilisation d’anti-inflammatoires et de médicaments expectorants).

Syndrome asthénique

Sous ce beau nom sont cachés des symptômes complètement laids, ce qui peut encore s'appeler une panne générale. Les manifestations du syndrome asthénique comprennent:

  • faiblesse grave même lors d'une charge normale;
  • l'incapacité de travailler pleinement, même si la profession est associée au travail mental;
  • fatigue qui survient pendant la journée;
  • sensation de fatigue constante pendant la journée ou même immédiatement après le réveil.

Pour éliminer le syndrome asthénique le plus tôt possible, il est nécessaire de procéder comme suit:

  1. à la fin du traitement antibiotique, commencez à prendre des complexes de vitamines;
  2. le régime alimentaire de la personne en convalescence devrait être riche en fruits et légumes de saison, ainsi qu'en ingrédients protéiques;
  3. il ne faut pas aller immédiatement au travail (même si ce n'est pas difficile), après la fin de la période aiguë, il est nécessaire d'observer un régime doux pendant plusieurs jours supplémentaires (pas moins d'une semaine), augmentant progressivement l'effort physique
  4. des promenades modérées au grand air renforcent la force globale de la personne en convalescence.

Dysbactériose

La violation du ratio de la microflore normale de l'intestin humain peut être considérée à la fois comme un effet résiduel après la pneumonie terminée, comme une complication d'une pneumonie antibactérienne et comme un effet secondaire de l'administration d'antibiotiques puissants. La dysbactériose se manifeste:

  • selles molles sans impuretés pathologiques;
  • gonflement et autres sensations désagréables dans les intestins;
  • éructations, moins de nausées et de vomissements.

La dysbactériose peut être prévenue par l'utilisation simultanée de médicaments probiotiques ou prébiotiques avec des antibiotiques. Les médicaments du groupe des probiotiques sont une variété de bactéries bénéfiques (lacto, bifidobactéries) qui déplacent la microflore pathogène de l'intestin humain. Les prébiotiques sont de nombreux nutriments qui stimulent l'activation de la microflore intestinale humaine.

Si le développement de la dysbiose intestinale n’est pas évité, les mêmes groupes de médicaments (pré-probiotiques) sont utilisés pour la traiter. Il est important de rappeler que le traitement de la dysbactériose est un processus long et laborieux.

Immunodéficience

Après avoir souffert d'une pneumonie, le déficit immunitaire secondaire est souvent formé. Il se manifeste par une sensibilité accrue à divers agents infectieux. Pour éviter cette situation, vous devez:

  • éviter l'hypothermie et la fatigue excessive;
  • prendre un complexe multivitaminé;
  • manger plein.

Les effets résiduels après une pneumonie correctement traitée disparaîtront facilement et rapidement si vous portez toute votre attention sur votre santé.

Asthénie, syndrome asthénique

Asthénie

Asthénie ou syndrome asthénique (grec ancien. Asthénie - impuissance, faiblesse) est un état pathologique qui se manifeste par une fatigue accrue, une faiblesse, une instabilité émotionnelle, des troubles du sommeil et des troubles de l’autonomie.

Le syndrome asthénique est répandu dans toutes les couches sociales de la société et dans tous les groupes d’âge. Mais les femmes constituent le groupe le plus vulnérable et le pic de morbidité par âge tombe entre 30 et 50 ans.

La clinique "Votre santé" pour le diagnostic précis de l'asthénie, déterminant le niveau de déséquilibre du corps, utilise une technique ANS moderne - un spectre basé sur une analyse spectrale du rythme cardiaque.

Symptômes de l'asthénie

  • La fatigue est devenue votre état habituel?
  • Les jours sont-ils divisés uniquement en ceux où vous êtes juste fatigué et fatigué?
  • Le genre d'enfants gambadants, jeunes, vous avez juste une question idiote "Où ont-ils eu tant d'énergie?"
  • Cette impression de vie tu n'as pas le premier jour?
  • Le sommeil a été perturbé et le calcul des moutons et des béliers n'aide pas?
  • Des poches sous les yeux, un regard terne, un sourire forcé, une réticence totale à faire quoi que ce soit?

Cela ne rappelle-t-il à personne? Un patient sur deux vient aujourd'hui chez le médecin avec de telles plaintes.

La différence entre l'asthénie et la fatigue «normale»

La fatigue normale et physiologique survient après une mobilisation intensive et prolongée du corps. En règle générale, elle passe indépendamment après un repos et ne nécessite pas de traitement.

Contrairement à la fatigue physiologique de l'asthénie:

  • Long (peut durer des mois, des années);
  • Cela ne passe pas même après un long repos;
  • Cela nécessite un traitement.

Pourquoi l'asthénie survient-elle (syndrome asthénique)

Aujourd’hui, les scientifiques pensent que l’asthénie est un signe de la surcharge de structures cérébrales spécifiques et de la mauvaise gestion des ressources énergétiques du corps. C'est-à-dire que l'asthénie est un signal SOS qui indique à une personne que ses réserves sont épuisées. La fatigue physiologique résulte de l'épuisement des réserves d'énergie et le syndrome asthénique est le résultat d'une dérégulation de l'utilisation des ressources énergétiques et nécessite un traitement.

Le développement de l'asthénie peut contribuer à:
Stress émotionnel, surmenage, maladies infectieuses et somatiques, blessures antérieures, chirurgie.

Asthénie après grippe / ARVI / bronchite / pneumonie / maux de gorge - assez souvent après avoir souffert de maladies, la boucle dite asthénique subsiste lorsque le patient a déjà subi un traitement, sort de l'hôpital mais se sent toujours malade. Les symptômes de faiblesse constante, fatigue, manque de tonalité générale, incapacité à se concentrer sur le travail sont typiques.

Le syndrome asthénique avec des charges accrues, des situations stressantes - survient le plus souvent chez les employés de bureau, les cadres et les plus jeunes, qui pensent pouvoir travailler à trois sans sommeil ni repos.

Un travail intense, la nécessité de "rompre" entre domicile et bureau, d'éventuels problèmes personnels - tout cela entraîne l'apparition d'un stress interne, l'accumulation de fatigue, des troubles du sommeil, un sentiment de faiblesse et, partant, de graves problèmes au travail et dans la famille. En conséquence, les jours commencent à sembler gris et sombres, et l'avenir est sans espoir.

Asthénie somatogène - survient dans le contexte de la plupart des maladies chroniques. En particulier, dans les maladies du système cardiovasculaire, il existe une prévalence élevée du syndrome asthénique. Outre les plaintes de fatigue, le stress émotionnel (irritabilité, anxiété, etc.), les dysfonctionnements autonomes (dystonie végétative-vasculaire, maux de tête, transpiration, bouffées de chaleur ou frissons, interruptions du travail du cœur, etc.) sont également souvent signalés, ainsi que les ressources d'adaptation de la diminution corporelle..

Échelle d'état de fatigue

L'échelle de l'état asthénique développée par LD Maikova, adapté par T.G. Diable sur la base d'observations cliniques et psychologiques et du célèbre questionnaire MMPI (questionnaire personnel à multiples facettes du Minnesota).

L'échelle comprend 30 points d'énoncés reflétant les caractéristiques du syndrome asthénique. L'étude est menée individuellement dans une pièce séparée et bien éclairée, isolée des bruits parasites.

Instructions pour le test:
Lisez attentivement chaque phrase et évaluez-la par rapport à votre état actuel.

Les points pour chaque réponse sont les suivants:

  • Non, pas juste - 1;
  • Peut-être que oui - 2;
  • Vrai - 3;
  • C'est vrai - 4.

Matériel de test:

  1. Je travaille avec beaucoup d'effort.
  2. Il m'est difficile de me concentrer sur quoi que ce soit;
  3. Ma vie sexuelle ne me satisfait pas;
  4. L'attente m'énerve;
  5. Éprouver de la faiblesse musculaire;
  6. Je ne veux pas aller au cinéma ou au théâtre;
  7. Je suis oublieux;
  8. Se sentir fatigué;
  9. Mes yeux sont fatigués après une longue lecture.
  10. Mes mains tremblent;
  11. J'ai un mauvais appétit;
  12. J'ai du mal à être à une fête ou dans une compagnie bruyante;
  13. Je ne comprends plus si bien ce que je lis;
  14. Mes mains et mes pieds sont froids;
  15. Je suis facilement blessé;
  16. J'ai mal à la tête;
  17. Je me lève fatigué et pas reposé le matin;
  18. J'ai le vertige;
  19. J'ai des muscles qui tremblent;
  20. J'ai un bruit dans les oreilles;
  21. Je suis préoccupé par les problèmes sexuels;
  22. Éprouver une lourdeur dans la tête;
  23. L'expérience de faiblesse générale;
  24. Avoir mal à la couronne;
  25. La vie pour moi est liée à la tension;
  26. Ma tête est tirée par un cerceau;
  27. Réveil facile du bruit;
  28. J'en ai marre des gens;
  29. Quand je m'inquiète, je suis couvert plus tard;
  30. Des pensées agitées me tiennent éveillé.

Le nombre de points possibles varie dans la plage: 30 -120

Les résultats du test peuvent être interprétés comme suit:

  • De 30 à 50 points - "l'absence d'asthénie";
  • De 51 à 75 points - "asthénie faible";
  • De 76 à 100 points - "asthénie modérée";
  • De 101 à 120 points - "asthénie sévère"

Traitement du syndrome asthénique

Dans le traitement du syndrome asthénique, psychothérapie, traitement de physiothérapie, médicaments antiasthéniques.

Le syndrome asthénique nécessite toujours un traitement, quels que soient son étiologie et son stade de développement. Seul un spécialiste vous aidera à comprendre la situation et à vous prescrire le traitement approprié!

Le traitement opportun du syndrome asthénique aidera à «revenir à la ligne», à augmenter l'activité, la performance physique et mentale, la qualité de vie en général!

Effets résiduels de la pneumonie

La pneumonie est une maladie infectieuse aiguë qui survient pour diverses raisons: ses agents pathogènes sont les pneumocoques, les staphylocoques, le bacille de l'hémophilus et les champignons.

Effets résiduels de la pneumonie

Le traitement de la pneumonie comprend l'utilisation de médicaments antibactériens, d'expectorants et de bronchodilatateurs, de multivitamines pour renforcer le système immunitaire. À une température de 38 ° C et plus, les patients prennent des antipyrétiques. Il s’agit d’un traitement normal contre la pneumonie, à la suite duquel une personne retrouve un mode de vie normal.

Mais dans certains cas, la pneumonie est compliquée par des maladies traitées à la fois à domicile et à l'hôpital.

Quels symptômes devraient alerter une personne qui a eu une pneumonie?

  • pendant longtemps la température ne passe pas;
  • la toux continue;
  • il y avait des douleurs dans la poitrine.

Si ces signes apparaissent, vous devez absolument consulter un médecin.

Bactériémie

L'une des maladies graves qui surviennent souvent après une pneumonie peut être une bactériémie. Une maladie caractérisée par la présence d'un grand nombre de bactéries dans le sang.

Symptômes de bactériémie:

  1. Faiblesse
  2. Toux avec expectorations jaunes ou vertes.
  3. L'apparition de haute température.
  4. Début du choc septique (complication de maladies graves pouvant mettre la vie en danger).

Pour le diagnostic nécessite un test sanguin, l'urine et les expectorations.

Ils traitent la bactériémie avec des antibiotiques par voie intraveineuse, parfois un cathéter est introduit dans la lésion, de sorte que le patient doit être dans des conditions stationnaires.

Pleurésie

La pleurésie, une inflammation de la plèvre, n’est pas moins dangereuse. La plèvre a des feuilles externes et internes, entre lesquelles il y a un espace, appelé la cavité pleurale. Les experts distinguent les formes suivantes de la maladie:

  • sec;
  • exsudatif - une grande quantité de liquide apparaît dans la cavité pleurale;
  • purulent - dans ce cas, le contenu du purulent dans la cavité pleurale.

La pleurésie est aseptique, la cause de la maladie peut être une tumeur au poumon ou une blessure à la poitrine, ou une infection causée par une bactérie, un protozoaire ou un champignon.

Symptômes de la pleurésie:

  • toux douleur dans la poitrine;
  • l'apparition d'essoufflement;
  • essoufflement;
  • manque d'appétit;
  • transpiration accrue;
  • augmentation de la température;
  • douleur - articulation ou muscle;
  • dans certains cas, une cyanose de la peau apparaît;
  • parfois il y a une douleur dans l'abdomen (si les parties inférieures de la plèvre sont touchées).

Diagnostic:

  1. Le patient examine le patient, écoute ce qui le gêne, étudie l’histoire de l’évolution de la maladie;
  2. Le patient donne du sang, il subit une radiographie, une tomodensitométrie, une échographie, prend du liquide pleural pour la recherche;
  3. Si nécessaire, consultez un médecin généraliste.

Traitement de la pleurésie doit être complexe, il est important d'éliminer la maladie sous-jacente qui a conduit à la pleurésie, en fonction de cette prescription:

1. Antibiotiques.
2. Des analgésiques.
3. Préparations contre la toux.
4. anti-inflammatoire.
5. Moyens de lutter contre les allergies.
6. La ponction est effectuée lorsque le liquide s'accumule dans la zone pleurale.
7. Parfois, il est nécessaire de retirer chirurgicalement les zones touchées.

Lorsque l'état du patient s'améliore, on lui prescrit de la gymnastique pour la respiration, la physiothérapie.

Endocardite

C'est une maladie de la paroi interne du cœur qui affecte les valves et la couche cellulaire des vaisseaux à proximité. Le plus souvent, c'est une conséquence d'autres maladies, notamment la pneumonie.

L'endocardite peut se développer pendant un certain temps sans signes évidents ou apparaître soudainement, mais dans la plupart des cas, les symptômes suivants apparaissent:

1. Anorexie, faiblesse, maux de tête fréquents.
2. Ganglions lymphatiques enflés.
3. Les phalanges des doigts et des ongles changent.
4. Changer la couleur de la peau.
5. La valve mitrale du coeur est affectée.
6. L'insuffisance cardiaque se développe.

L’apparition de tels symptômes, si au même moment une personne a eu une pneumonie ou une autre maladie peu de temps auparavant, indique le développement possible d’une endocardite.

Diagnostiquer:

  • faire un électrocardiogramme (ECG), il aide à identifier la maladie à un stade précoce, ce qui augmente la réussite du traitement;
  • parfois un cardioviseur est utilisé pour le diagnostic, il peut être utilisé pour détecter des déviations minimes dans le travail du muscle cardiaque;
  • une échocardiographie (EchoCG) est effectuée, elle montre l’état des valves;
  • faire un test sanguin - général, biochimique, immunologique et de stérilité.

Méthodes de traitement:

  • médicaments antibactériens par voie intraveineuse;
  • L'immunoglobuline humaine intraveineuse est utilisée pour détruire les toxines dans le sang, tout comme les sérums antitoxiques.
  • Parfois, une intervention chirurgicale est indiquée - éliminer les foyers infectés et les valves affectées.

La complexité de la maladie réside toujours dans le fait qu'il est difficile à diagnostiquer, parfois pendant 3 mois, les médecins ne peuvent pas se mettre d'accord.

Hypercapnie

L'insuffisance respiratoire est une conséquence très grave de la pneumonie. On sait que les poumons tout au long de la vie devraient, grâce aux muscles respiratoires, monter et descendre. Après une pneumonie, les muscles n’exécutent parfois pas cette fonction et une personne ne peut pas respirer par elle-même. Il est connecté à un ventilateur.

Symptômes de l'hypercapnie:

  1. Augmentation du taux de respiration.
  2. Il y a souvent des sautes d'humeur - d'un état excité à un état opprimé.
  3. Cyanose - la peau prend une teinte bleuâtre.
  4. Transpiration, maux de tête.
  5. Les muscles auxiliaires sont impliqués dans l'acte de respiration.
  6. Tachycardie, arythmie.

Diagnostic:

Au cours de l'examen physique, le médecin détermine la nature de l'essoufflement; la position que le patient est obligé de prendre; comment fait l'acte de respirer? y a-t-il un changement de couleur de la peau (cyanose)?
mesure la tension des gaz sanguins avec un aérotonomètre et un état acide-base (CBS).

Traitement

Tout d’abord, éliminez la cause gênante de la respiration, susceptible d’étouffer la pièce, veillez à ce qu’elle soit bien ventilée, mettez le climatiseur en marche, si possible, sortez à l’air frais. Buvez avec plus de liquide.

Si l'état ne s'améliore pas, vous devez contacter un établissement médical, du oxygène sera administré au patient, des bronchodilatateurs seront fournis, une ventilation sera connectée à l'appareil.

L'étape suivante, s'il n'y a pas d'amélioration significative - on prescrit au patient des antibiotiques, des médicaments anti-inflammatoires, hormonaux et immunostimulants.

Cyanose des muqueuses

Une des conséquences de la pneumonie est la difficulté à respirer et les échanges gazeux dans les poumons. En même temps, le sang est mal approvisionné en oxygène et une cyanose apparaît - la peau prend une couleur bleuâtre.

Diagnostic:

  • faire une numération sanguine complète;
  • mesurer la composition gazeuse du sang artériel;
  • mesurer la vitesse du flux sanguin;
  • faire l'électrocardiographie;
  • tomographie par ordinateur;
  • examiner les fonctions du cœur et des poumons.

Le symptôme par lequel vous pouvez déterminer la cyanose - la surface des muqueuses a une couleur bleuâtre. Plus souvent, les lèvres, les phalanges finales des doigts et des orteils sont décolorées.

Traitement de la cyanose - oxygénothérapie - montre des médicaments qui renforcent l’activité pulmonaire et cardiaque et normalisent le flux sanguin dans les vaisseaux, ainsi que des médicaments spéciaux pour réduire la teinte bleuâtre de la peau.

Syndrome asthénique

La manifestation du syndrome asthénique:

  1. Panne quand une personne ne peut faire aucun travail.
  2. Sensation de fatigue constante, même après le sommeil.

Lorsque le syndrome asthénique, après un traitement avec des médicaments antibactériens, vous devez prendre des complexes de vitamines recommandées par votre médecin;

Les aliments doivent être surveillés - la ration quotidienne doit contenir une grande quantité de fruits, de préférence de saison, des légumes; manger de la viande, de la volaille, du poisson, des produits laitiers, c'est-à-dire des aliments riches en protéines. C’est plus être en plein air, se reposer, dormir au moins 8 heures.

Dysbactériose

La dysbactériose peut être un effet secondaire après la prise d'antibiotiques ou un phénomène résiduel après une pneumonie.

Symptômes:

- vomissements, nausée, éructations;
- selles molles;
- inconfort dans les intestins.

Pour éviter de tels effets désagréables du traitement, vous devez prendre des probiotiques ou des prébiotiques.

Les probiotiques sont non pathogènes (bactéries ne causant pas le développement de maladies) pour les microorganismes humains qui restaurent la microflore des organes et luttent contre les bactéries pathogènes.

Les prébiotiques sont des substances qui favorisent la croissance de micro-organismes bénéfiques, protégeant ainsi les personnes de la dysbiose.

Immunodéficience

L'immunodéficience peut être dangereuse dans la mesure où le corps après une maladie, y compris une pneumonie, est très susceptible à diverses infections. Que faire pour éviter la récurrence de la maladie si possible?

a) Prenez un complexe multivitaminique recommandé par le médecin traitant.
b) Ne pas trop refroidir.
c) Reposez-vous périodiquement, évitez la fatigue excessive.
d) Les repas doivent être complets.
e) pour faire de l'exercice, faites des promenades quotidiennes.

Soyez attentif à votre santé, suivez les recommandations des médecins, menez une vie saine - et ces symptômes disparaîtront assez vite.

Remèdes populaires pour lutter contre les effets de la pneumonie

Dysbactériose:

  • Faites chauffer 500 ml d'eau, dissolvez le miel, ajoutez 2 levures à ce mélange et placez-le dans un endroit chaud à infuser pendant une heure, utilisez le volume entier avant le petit déjeuner. Buvez cette composition 4 à 5 fois.

Syndrome asthénique:

  • prendre 200 g de racines épineuses d'Eleutherococcus broyées, insister dans 1 litre de vodka pendant 15 jours, filtrer et boire 2 fois par jour, 40 gouttes;

Cyanose:

  • Vous pouvez faire un masque sur la zone où il y a des manifestations de cyanose: prenez des quantités égales de jus d'aloès et de miel, appliquez cette composition sur la zone où le bleu de la peau est apparu.

Pleurésie:

  • mélanger 50 g d’huile de camphre et 5 g d’eucalyptus et d’huile de lavande, 5 g chacun, mélanger et frotter contre les plaies (cette procédure peut être effectuée plusieurs fois par jour); faites ensuite une compresse de réchauffement.

Les conséquences de la pneumonie peuvent être graves, mais il ne faut pas désespérer - les médicaments modernes, la mise en œuvre des recommandations des médecins, une bonne nutrition et un mode de vie sain aideront à rétablir la santé et la force.

Rééducation des patients atteints de pneumonie (Alevtina Korzunova, 2013)

Ce livre est consacré aux méthodes populaires de traitement d'une maladie aussi courante que la pneumonie et de ses conséquences, d'une description des remèdes nécessaires au traitement des plantes médicinales, de leurs recettes et de leurs exercices physiques thérapeutiques. Une description des signes et des types de pneumonie est donnée.

Table des matières

  • Introduction
  • Chapitre 1. Description de la pneumonie
  • Chapitre 2. Conditions susceptibles de se développer après une pneumonie
  • Chapitre 3. Caractéristiques de la pneumonie chez les enfants
  • Chapitre 4. Phytothérapie

L'extrait d'introduction cité de l'ouvrage Rééducation des patients atteints de pneumonie (Alevtina Korzunova, 2013) est fourni par notre partenaire de livre, la société litres.

Chapitre 2. Conditions susceptibles de se développer après une pneumonie

Après toute maladie grave, en particulier la pneumonie, diverses conditions se développent généralement, associées à l'épuisement des défenses de l'organisme et du système nerveux. Par conséquent, je présenterai également à votre attention une description des conséquences désagréables les plus fréquentes de la pneumonie grave.

Si vous ne commencez pas à traiter la pneumonie à temps et si vous ne prenez pas les médicaments prescrits par votre médecin, la pneumonie peut devenir chronique ou une complication grave telle que l'asthme bronchique peut se développer.

L'asthme bronchique est une maladie chronique avec une lésion des voies respiratoires, de nature allergique. Un signe obligatoire de cette maladie est une attaque d'asphyxie.

On pense qu'un tiers des patients asthmatiques ont une prédisposition génétique à celui-ci. Dans l'apparition de l'asthme jouent le rôle de bactéries, virus, champignons, à savoir, agents pathogènes de la pneumonie.

Comment l'asthme se manifeste

Cette maladie débute par une toux paroxystique, qui s'accompagne d'une difficulté à exhaler, avec une petite quantité de crachats se retirant.

L'asthme bronchique se caractérise par l'apparition de crises d'asthme. L'attaque est généralement un précurseur (écoulement nasal abondant, éternuements, toux paroxystique). Une crise d'asthme se caractérise par une courte inspiration et une longue expiration, qui s'accompagne d'une respiration sifflante à distance. La poitrine est en même temps dans la position d'inhalation maximale. Les muscles de la ceinture scapulaire, du dos et de la paroi abdominale participent à la respiration pendant une attaque. L'attaque se termine généralement par la séparation des expectorations visqueuses.

Les crises d'asthme prolongées et graves peuvent se transformer en état d'asthme - l'un des cours les plus redoutables de la maladie.

Pour le statut asthmatique caractérisé par une résistance croissante aux médicaments et une toux douloureuse. Il y a plusieurs étapes de développement de cet état.

Au premier stade (initial), les expectorations commencent à mal tomber, la douleur apparaît dans les muscles des épaules, de la poitrine et de l'abdomen.

Dans un deuxième temps, l'état des patients est extrêmement grave. Poitrine enflée. Le pouls dépasse 120 battements par minute. La pression artérielle a augmenté.

Au troisième stade, l'essoufflement augmente, la peau commence à virer au bleu, le patient est brusquement agité, puis s'évanouit, il peut y avoir des convulsions. La pression artérielle est basse.

Le cours de la maladie est intermittent: les crises d'asthme sont remplacées par une amélioration temporaire.

La dépression est une combinaison de l'humeur dépressive, de l'activité réduite d'une personne, d'une diminution ou d'un manque d'intérêt pour les événements actuels, d'une perte d'efficacité. De plus, il y a une violation de la régulation nerveuse du corps, par exemple, il peut y avoir des baisses de la pression artérielle, de l'insomnie, des maux de tête, etc. commencent à tourmenter.

Habituellement, une telle affection se développe après une pneumonie grave à long terme, suivie de complications qui perturbent la vie normale pendant longtemps, quand une personne commence à ressentir son impuissance, sa dépendance à autrui. En outre, les défenses de l'organisme sont épuisées, ce qui aggrave le développement de cet état.

Signes de dépression

La dépression peut être suspectée par les signes suivants. Une personne qui a eu une pneumonie grave a presque toujours une mauvaise humeur ou une perte d'intérêt pour l'actualité, la capacité de vivre des émotions positives est perdue, une humeur dépressive apparaît, plus prononcée le matin. L'indifférence surgit ou le plaisir de faire tout ou presque tous les types de travail est perdu. Une émaciation qui n’est pas liée à la nourriture ou à l’inverse, augmente le poids corporel; changements d'appétit, qui peuvent à la fois diminuer et augmenter, fluctuant presque tous les jours.

On observe souvent des troubles du sommeil - somnolence accrue ou insomnie.

L'excitation mentale ou au contraire l'inhibition presque chaque jour est caractéristique. L'énergie vitale diminue, la personne se fatigue rapidement.

Il est très difficile de ressentir le sentiment d’inutilité vis-à-vis des autres ou de ressentir un sentiment de culpabilité fort et déraisonnable.

Il existe une vision très sombre et pessimiste de l’avenir, des peurs injustifiées ou un pressentiment douloureux et constant de troubles irréparables.

Dans le même temps, une personne pense et comprend plus lentement, ne peut pas se concentrer, hésite, ce qui se produit presque tous les jours.

Ceux qui ont été malades commencent à avoir des pensées suicidaires ou même à tenter de le faire.

Troubles du corps, qui accompagnent généralement l'état dépressif

Régulation nerveuse perturbée du corps. Cela se manifeste par la constipation, la diarrhée, les maux de tête, la transpiration excessive, le rythme cardiaque rapide, les fluctuations de la pression artérielle.

Parfois, la dépression peut être accompagnée de délires et d'hallucinations.

La dépression peut se manifester dans un état tel que la mélancolie. La mélancolie est un type de dépression. Elle se caractérise par une inhibition, l'épuisement du corps, une insomnie le matin, des changements quotidiens de l'humeur et de l'activité.

Le matin, l'état s'aggrave, il y a un sentiment pathologique de culpabilité.

Asthénisation du corps (syndrome asthénique)

Pour le syndrome asthénique, des signes tels qu'une fatigue humaine accrue, une perte réduite ou totale de la capacité à subir un stress physique et mental prolongé sont caractéristiques.

La pneumonie grave transférée est stressante pour le corps humain et s'accompagne de la mise en œuvre de toutes les défenses de l'organisme et d'un épuisement assez grave du système nerveux. La survenue d'un syndrome asthénique est associée à un épuisement du système nerveux lorsqu'il est surmené. Cela permet de parler du syndrome dans certains cas comme une réaction de l’adaptation de l’organisme malade, qui se traduit par une diminution de la capacité de travail de divers systèmes de l’organisme, de sorte qu’il sera ensuite possible de rétablir leur fonctionnement normal.

La caractéristique est l'apparition chez les patients d'une faiblesse dite irritable, ce qui signifie l'apparition d'une excitabilité accrue et d'une panne peu après. Des sautes d'humeur peuvent apparaître, la mauvaise humeur prévalant, avec des traits d'humeur et de mécontentement, une augmentation des pleurs. Lorsque l'asthénie peut provoquer des sensations d'irritation dues à la lumière, aux sons forts et aux odeurs fortes.

En cas de fatigue mentale grave, les patients peuvent ressentir un flux de visions figuratives lumineuses, un afflux de pensées superflues et divers souvenirs qui apparaissent involontairement dans l'esprit du patient.

Les changements asthéniques apparaissent progressivement, mais sont en augmentation constante. Parfois, le symptôme initial du syndrome est la fatigue et l'irritabilité, qui sont combinées à de l'impatience et à un désir constant de toute activité, même lorsque vous pouvez vous détendre.

Dans les cas graves, les troubles asthéniques sont accompagnés de faiblesse et de réticence à bouger. En même temps, des maux de tête apparaissent souvent, le sommeil est perturbé (ou somnolence constante, ou insomnie).

L'état de santé et l'état d'une personne malade peuvent également changer en fonction de l'ampleur de la pression atmosphérique - avec ses fluctuations, la fatigue et la faiblesse irritable augmentent.

L'apparition de ces symptômes indique la gravité du syndrome asthénique: si les troubles asthéniques sont aggravés bien avant le changement de pression atmosphérique, le trouble est plus grave, contrairement aux cas dans lesquels l'état d'une personne change simultanément avec un changement de pression. Lorsque le patient présente déjà des signes de trouble accrus, cette affection est considérée comme moins grave que lorsque de nouveaux signes apparaissent avec des variations de la pression atmosphérique.

Après une pneumonie grave, en raison de l'épuisement des défenses de l'organisme, l'immunité diminue souvent, c'est-à-dire, un état d'immunodéficience se développe.

État d'immunodéficience (immunité réduite) - il s'agit d'un état d'immunité caractérisé par l'insuffisance d'un ou de plusieurs de ses liens. Cela s'exprime par la susceptibilité accrue du corps humain à diverses infections.

La cause de cette affection peut être une pneumonie longue et grave causée par ce stress, un manque de vitamines et de protéines dû à une mauvaise absorption dans l'estomac et les intestins en raison d'une perturbation du fonctionnement normal des organes et des systèmes organiques. L'immunodéficience se développe généralement chez les personnes âgées. L'immunodéficience se manifeste sous la forme de processus inflammatoires et inflammatoires prolongés, souvent aggravants, des poumons, du nasopharynx, des systèmes excréteur et digestif, des yeux, de la peau et du tissu sous-cutané. Par conséquent, des maladies chroniques, souvent exacerbées, de longue durée et difficiles à traiter avec des moyens conventionnels suggèrent qu'une personne a une immunité diminuée.

Table des matières

  • Introduction
  • Chapitre 1. Description de la pneumonie
  • Chapitre 2. Conditions susceptibles de se développer après une pneumonie
  • Chapitre 3. Caractéristiques de la pneumonie chez les enfants
  • Chapitre 4. Phytothérapie

L'extrait d'introduction cité de l'ouvrage Rééducation des patients atteints de pneumonie (Alevtina Korzunova, 2013) est fourni par notre partenaire de livre, la société litres.

Que peut causer l'asthénie - causes, symptômes et traitement du syndrome

Le terme asthénie en médecine désigne un ensemble de troubles se traduisant par une fatigue accrue, des troubles du sommeil, une instabilité de l'humeur, une indifférence à l'égard de la nourriture, une perte d'intérêt pour la vie.

Le syndrome asthénique peut survenir après ou après la maladie, à la suite d'un stress prolongé.

Un questionnement soigneux du patient aide à poser le diagnostic correctement. Après le traitement, l'asthénie disparaît dans la plupart des cas.

Les causes

L'asthénie est une affection psychopathologique, de nombreux médecins estiment que les troubles asthéniques doivent être attribués au stade initial du développement de maladies mentales et neurologiques graves.

L'asthénie doit pouvoir se dissocier de la fatigue ou de la faiblesse normale après une maladie.

Causes caractéristiques communes de l'asthénie:

  • surmenage d'activité nerveuse supérieure;
  • manque de réception des oligo-éléments et des nutriments essentiels;
  • trouble pathologique des processus métaboliques.

Tous ces facteurs, dans différentes périodes d'âge, surviennent dans la plupart des cas dans la vie de chaque personne, mais ils ne conduisent pas toujours au développement de troubles asthéniques.

Les maladies somatiques, les blessures et les perturbations dans le fonctionnement du système nerveux peuvent provoquer le développement de l'asthénie. De plus, les symptômes de l'asthénie peuvent être observés à la fois avant et pendant la maladie et pendant la période de récupération.

L'encéphalopathie hépatique, maladie la plus dangereuse, provoque toute une série de problèmes dans le corps, qui ne sont pas si faciles à gérer. Qu'est-ce que vous devez savoir pour vaincre la maladie?

Parmi les maladies conduisant à l'asthénie, il existe plusieurs groupes:

  1. Infections - SRAS, intoxication alimentaire, tuberculose, hépatite virale.
  2. Maladies du tube digestif - ulcères, gastrite, pancréatite, entérocolite, troubles dyspeptiques graves.
  3. Maladies du système cardiovasculaire - crise cardiaque, arythmies, hypertension.
  4. Pathologie rénale - glomérulonéphrite, pyélonéphrite chronique.
  5. Maladies du système broncho-pulmonaire - pneumonie, bronchite chronique.
  6. Blessures postopératoires.
  7. Troubles neurologiques.

Les troubles asthéniques se développent souvent chez des personnes qui pensent ne pas vivre sans travail et ne dorment donc pas suffisamment et refusent de se reposer. Des signes d'asthénie se manifestent également lors du changement de lieu de résidence, de travail, de problèmes ou d'expériences sérieuses.

Classification de l'asthénie

L'asthénie est acceptée dans la pratique médicale pour être classée de plusieurs manières, il est nécessaire pour le choix de la tactique de traitement.

Pour des raisons d'origine, il est courant de diviser l'asthénie en:

  1. Organique, se développant après des maladies infectieuses et somatiques, après des blessures, des modifications dégénératives du cerveau. L'asthénie organique est détectée dans près de 45% des cas.
  2. L'asthénie fonctionnelle est une affection réversible qui se développe sous la forme d'une réaction défensive au stress, à la dépression, à un effort physique et mental excessif.

Selon la durée de la maladie, l'asthénie est divisée en:

En règle générale, l'asthénie aiguë est le plus souvent fonctionnelle. Progression de la maladie chronique due à des troubles organiques.

Selon les signes cliniques, l'asthénie est divisée en:

  • forme hypersthénique, caractérisée par une irritabilité et une excitabilité accrues chez une personne;
  • forme hyposthénique, se manifestant par une réaction réduite aux stimuli externes.

Pour les causes du syndrome asthénique sont divisés en:

  • post-infectieux;
  • post-partum;
  • somatogène;
  • post-traumatique.

Une classification correcte de la maladie aide le médecin à déterminer correctement la tactique de traitement.

Tableau clinique

L'asthénie a des symptômes caractéristiques qui se répartissent en trois groupes principaux:

  • propres manifestations de l'asthénie;
  • les troubles sous-jacents à la maladie;
  • réaction psychologique du patient à l'asthénie même.

Les principaux signes d'asthénie sont considérés comme:

  1. Fatigue Lorsque l'asthénie ne disparaît pas, même après un repos prolongé, elle ne permet pas à une personne de se concentrer sur son travail, conduit à une absence de conscience et à une absence totale de désir de toute activité. Même le contrôle et les efforts personnels n’aident pas une personne à retrouver le mode de vie souhaité.
  2. Troubles végétatifs. Le développement de l'asthénie entraîne presque toujours des sauts de pression artérielle, une augmentation du rythme cardiaque, des interruptions du travail du cœur, une perte d'appétit, des maux de tête et des vertiges, une sensation de fièvre ou au contraire des frissons de corps. Observé un trouble de la fonction sexuelle.
  3. Perturbation du sommeil Lorsqu’on fait l’asthénie, une personne ne peut pas dormir longtemps, se réveille au milieu de la nuit ou se réveille tôt. Dormir agité, n'apporte pas le bon repos.

Il y a des éclairs d'impolitesse, d'agressivité, des sautes d'humeur marquées et une perte de contrôle de soi. Un long cours d'asthénie conduit à l'apparition d'une dépression et d'une neurasthénie.

Un signe caractéristique de l'asthénie est considéré comme l'état dans lequel le patient se sent plutôt bien le matin et, après le déjeuner, tous les symptômes et les signes de la maladie commencent à augmenter.

En soirée, le trouble asthénique atteint généralement son maximum. Lorsque l'asthénie est également observée, une sensibilité accrue aux sources de lumière vive, des sons nets.

Les personnes de tout âge sont susceptibles aux troubles asthéniques; souvent, des signes de maladie sont détectés chez les enfants et les adolescents. Les garçons et les filles modernes ont souvent une asthénie associée à des substances psychogènes et narcotiques.

Il est nécessaire de prendre l'asthénie très au sérieux, il ne s'agit pas simplement d'une manifestation de fatigue ordinaire, mais d'une maladie grave qui peut avoir des conséquences graves si elle n'est pas traitée.

Aide au diagnostic

Les troubles asthéniques peuvent être suspectés chez un patient par un médecin de n’importe quelle spécialité.

Pour clarifier le diagnostic du patient, il est nécessaire d’enquêter en détail sur les symptômes inquiétants, sur le comportement, la qualité du sommeil, l’attitude à l’égard du travail et de la vie environnante.

L'évaluation de l'état neurologique et psycho-émotionnel est effectuée par un neurologue.

Afin de déterminer la cause sous-jacente du développement de l'asthénie, il est nécessaire de déterminer la présence de troubles pathologiques dans le corps.

Le patient a besoin de consultations avec un cardiologue, un thérapeute, un néphrologue, un gastro-entérologue, un pneumologue.

Analyses de sang prescrites, selon les indications des ultrasons des organes internes, IRM du cerveau, gastroscopie, rayons X des poumons.

Ce n’est que sur la base de toutes les données obtenues lors d’une enquête exhaustive que le choix du schéma thérapeutique est effectué. Le plus souvent, l'asthénie fonctionnelle associée à un traitement rapide dans un établissement de santé est éliminée en quelques semaines.

Traitement du syndrome

Le traitement de l'asthénie se fait en fonction des symptômes prédominants et de la maladie provoquante identifiée.

Pour commencer, il est nécessaire de s'attaquer aux troubles identifiés afin de prévenir leur impact négatif supplémentaire sur la sphère psycho-émotionnelle.

Un certain schéma a été développé, que la plupart des médecins tentent d’utiliser en pratique dans le traitement de l’asthénie. Les étapes du traitement des troubles asthéniques sont les suivantes:

  • Respect du mode du jour. Le patient a besoin d'ajuster son horaire de vie de telle sorte qu'il reste un endroit pour se reposer, se promener au grand air, faire du sport. Utile pour la nage asthénie, douche. Améliore le rejet des mauvaises habitudes. Certains patients aident à changer le champ d'activité.
  • Besoin de réviser votre régime alimentaire. Pour le petit-déjeuner, il faut des céréales ou des aliments qui fournissent de l'énergie pendant longtemps. Du café et du thé fort est préférable d'abandonner. Pour l'asthénie, les aliments contenant du tryptophane sont utiles - fromage, œufs, bananes, dinde, pain à grains entiers. Il est utile d’utiliser constamment des baies et des fruits frais.
  • Le traitement médicamenteux des troubles asthéniques est dans la plupart des cas réduit à la prise d’adaptogènes - ginseng, schisandra, eleutherococcus. Complexes souvent prescrits de vitamines avec des oligo-éléments essentiels - zinc, magnésium, potassium. Dans certains cas, utilisez des substances nootropes, mais leur utilisation est justifiée en cas de violation du cerveau.
  • Les antidépresseurs sont prescrits par un psychiatre en fonction de l'examen du patient et de la gravité de son asthénie.
  • Parmi les méthodes de traitement populaires est souvent recommandé l'utilisation d'herbes apaisantes.
  • Le traitement en station balnéaire et le repos prolongé dans la nature aident certains patients.

Un traitement complet de la maladie sous-jacente et du désordre asthénique conduit à la normalisation du bien-être général d'une personne.

En effectuant un traitement préventif, en évitant les effets du stress et en observant le régime quotidien, il sera possible de minimiser le risque de réapparition de l'asthénie.

Prévisions et conséquences

L'asthénie en l'absence de traitement peut entraîner le développement d'une neurasthénie, d'une dépression, d'une hystérie.

Les troubles asthéniques chroniques entraînent une altération de la concentration et de la distraction. Par conséquent, de nombreuses personnes ne peuvent pas travailler avec un équipement complexe. Dans ce cas, la Commission de la CEE établit le degré d'invalidité et recommande un autre travail.

Le succès du traitement de l'asthénie dépend de l'humeur du patient. Plus le point de vue sur la possibilité de guérison est optimiste, plus les troubles asthéniques seront réels.

L'asthénie peut survenir à chacun de nous, il ne faut pas avoir peur. La principale chose à retenir est qu'une visite opportune chez le médecin aidera dans les plus brefs délais à retourner à la vie habituelle.

Asthénie: symptômes, traitement

Syndrome asthénique ou asthénie (traduit du grec veut dire "manque de force", "impuissance") - il s'agit d'un complexe symptomatique, indiquant que les réserves du corps sont épuisées et qu'il fonctionne à partir des dernières forces. C'est une pathologie très commune: selon différents auteurs, son incidence est de 3 à 45% dans la population. Sur la raison pour laquelle il y a l'asthénie, quels sont les symptômes, les principes de diagnostic et le traitement de cette maladie et seront discutés dans notre article.

Qu'est-ce que l'asthénie?

L'asthénie est un trouble psychopathologique qui se développe dans le contexte de maladies et d'affections qui, d'une manière ou d'une autre, épuisent le corps. Certains scientifiques pensent que le syndrome asthénique est un précurseur d'autres maladies très graves du système nerveux et de la sphère mentale.

Pour une raison quelconque, beaucoup de gens ordinaires pensent que l'asthénie et la fatigue ordinaire sont une seule et même condition, appelée différemment. Ils ont tort. La fatigue naturelle est une condition physiologique qui résulte de l'exposition à une surcharge physique ou mentale du corps, qui est de courte durée et qui disparaît complètement après un bon repos. L'asthénie est une fatigue pathologique. Cependant, le corps ne subit aucune surcharge aiguë, mais il est soumis à un stress chronique dû à une pathologie ou à une autre.

L'asthénie ne se développe pas en un jour. Ce terme est applicable aux personnes qui présentent des symptômes asthéniques depuis longtemps. Les symptômes augmentent progressivement, la qualité de vie du patient diminue de manière significative avec le temps. Il ne suffit pas de se reposer pour éliminer les symptômes d'asthénie: il faut un traitement complet par un neuropathologiste.

Causes de l'asthénie

L'asthénie se développe lorsque les mécanismes de production d'énergie dans le corps s'épuisent sous l'influence de nombreux facteurs. La surmenage, l'épuisement des structures responsables d'une activité nerveuse élevée, associés à une carence en vitamines, en micro-éléments et en d'autres nutriments importants dans les aliments et à des troubles du système métabolique sont à la base du syndrome asthénique.

Nous énumérons les maladies et conditions contre lesquelles, en règle générale, l'asthénie se développe:

  • maladies infectieuses (grippe et autres infections virales respiratoires aiguës, tuberculose, hépatite, infections d'origine alimentaire, brucellose);
  • maladies du tube digestif (ulcère peptique, dyspepsie sévère, gastrite aiguë et chronique, pancréatite, entérite, colite et autres);
  • maladies du coeur et des vaisseaux sanguins (hypertension essentielle, athérosclérose, arythmies, maladie coronarienne, en particulier, infarctus du myocarde);
  • maladies du système respiratoire (bronchopneumopathie chronique obstructive, pneumonie, asthme bronchique);
  • maladie rénale (pyélonéphrite chronique et glomérulonéphrite);
  • maladies du système endocrinien (diabète sucré, hypo- et hyperthyroïdisme);
  • troubles sanguins (notamment anémie);
  • processus néoplasiques (toutes sortes de tumeurs, en particulier malignes);
  • pathologies du système nerveux (dystonie neurocirculatoire, encéphalite, sclérose en plaques et autres);
  • maladie mentale (dépression, schizophrénie);
  • blessures, en particulier craniocérébrales;
  • période post-partum;
  • la période postopératoire;
  • grossesse, en particulier grossesse multiple;
  • période de lactation;
  • stress psycho-émotionnel;
  • prise de certains médicaments (principalement psychotropes), drogues;
  • les enfants ont une situation défavorable au sein de la famille, des difficultés de communication avec leurs pairs, des exigences excessives des enseignants et des parents.

Il convient de noter que le travail monotone prolongé, en particulier avec l'éclairage artificiel dans un espace confiné (par exemple, les sous-mariniers), les quarts de nuit fréquents, le travail nécessitant le traitement en grande quantité de nouvelles informations dans une courte période peuvent être importants pour le développement du syndrome asthénique. Parfois, cela se produit même lorsqu'une personne passe à un nouvel emploi.

Le mécanisme de développement, ou la pathogenèse, l'asthénie

L'asthénie est une réaction du corps humain face à des conditions menaçant l'épuisement de ses ressources énergétiques. Avec cette maladie, tout d'abord, l'activité de la formation réticulaire change: la structure située dans le tronc cérébral, responsable de la motivation, de la perception, du niveau d'attention, assurant sommeil et éveil, régulation autonome, travail musculaire et activité physique en général.

Des changements surviennent dans le travail du système hypothalamo-hypophyso-surrénalien, qui joue un rôle de premier plan dans la mise en œuvre du stress.

De nombreuses études ont montré que les mécanismes immunologiques jouent également un rôle dans le mécanisme de développement de l'asthénie: chez des individus atteints de cette pathologie, certains troubles immunologiques ont été identifiés. Cependant, les virus actuellement connus n’ont pas de signification directe dans le développement de ce syndrome.

Classification du syndrome asthénique

Selon la cause de l'asthénie, la maladie est divisée en fonctionnelle et organique. Ces deux formes se produisent approximativement à la même fréquence - 55 et 45%, respectivement.

L'asthénie fonctionnelle est une affection temporaire et réversible. Il résulte d'un stress psycho-émotionnel ou post-traumatique, de maladies infectieuses aiguës ou d'un effort physique accru. Il s’agit d’une sorte de réaction du corps aux facteurs ci-dessus. Le deuxième nom de l’asthénie fonctionnelle est donc réactif.

L'asthénie organique est associée à ces maladies ou à d'autres maladies chroniques qui surviennent chez un patient particulier. Les maladies susceptibles de provoquer une asthénie sont indiquées ci-dessus dans la section «Causes».

Selon une autre classification, selon le facteur étiologique, l'asthénie est:

  • somatogène;
  • post-infectieux;
  • post-partum;
  • post-traumatique.

Selon la durée du syndrome asthénique, il est divisé en toxicité aiguë et chronique. L'asthénie aiguë survient après une maladie infectieuse aiguë nouvellement transmise ou un stress grave et est en fait fonctionnelle. Chronic est basé sur tout type de pathologie organique chronique et prend beaucoup de temps. Distinguer séparément la neurasthénie: l'asthénie, résultant de l'épuisement des structures responsables d'une activité nerveuse élevée.

Selon les manifestations cliniques, il existe 3 formes de syndrome asthénique, qui sont également trois étapes consécutives:

  • hypersthénique (stade initial de la maladie; ses symptômes sont l’impatience, l’irritabilité, une émotivité erratique, une réaction accrue à des stimuli lumineux, sonores et tactiles);
  • une forme d'irritabilité et de faiblesse (l'irritabilité se produit, mais le patient se sent faible et épuisé; son humeur change radicalement de bon à mauvais et vice-versa; l'activité physique varie également d'une réticence accrue à une réticence totale à faire quelque chose);
  • hyposthénique (c'est la dernière forme d'asthénie, la plus sévère, caractérisée par une capacité de travail réduite presque au minimum, une faiblesse, une fatigue, une somnolence constante, une totale réticence à faire quelque chose et l'absence de toute émotion; il n'y a aucun intérêt pour l'environnement).

Symptômes de l'asthénie

Les patients atteints de cette pathologie présentent de nombreuses plaintes. Tout d’abord, ils sont inquiets de la faiblesse, ils se sentent constamment fatigués, aucune activité n’est motivée, leur mémoire et leur intelligence sont perturbées. Ils ne peuvent pas se concentrer sur quelque chose de concret, distrait, constamment distrait, pleurant. Pendant longtemps, ils ne se souviennent plus du nom de famille, du mot, de la date souhaitée. Ils lisent mécaniquement, sans comprendre et sans mémoriser le matériel lu.

De plus, les patients s'inquiètent des symptômes du système végétatif: transpiration accrue, hyperhidrose des paumes (elles sont constamment mouillées et froides au toucher), sensation de manque d'air, essoufflement, instabilité des pulsations, tension artérielle élevée.

Certains patients remarquent également divers troubles de la douleur: douleur dans la région du cœur, dans le dos, l'abdomen et les muscles.

Sur le plan émotionnel, il convient de noter un sentiment d'anxiété, une tension interne, des sautes d'humeur fréquentes, des peurs.

De nombreux patients s'inquiètent d'une perte d'appétit pouvant aller jusqu'à son absence totale, d'une perte de poids, d'une diminution du désir sexuel, de troubles menstruels, de symptômes prononcés du syndrome prémenstruel, d'une hypersensibilité à la lumière, au son et au toucher.

Parmi les troubles du sommeil, il est nécessaire de noter un endormissement important, des réveils fréquents la nuit, des cauchemars. Après le sommeil, le patient ne se sent pas reposé, mais au contraire se sent fatigué et brisé. En conséquence, le bien-être d’une personne se dégrade, ce qui signifie que sa capacité de travail diminue.

Une personne devient excitable, irritable, impatiente, émotionnellement instable (son humeur se dégrade brutalement au moindre échec ou en cas de difficulté à effectuer une action), la communication avec les gens le fatigue et les tâches à accomplir semblent impossibles.

Chez de nombreuses personnes souffrant d’asthénie, on détermine une augmentation de la température jusqu’à des valeurs subfébriles, des maux de gorge, une hypertrophie de certains groupes de ganglions lymphatiques périphériques, en particulier cervicaux, occipitaux, axillaires, leur douleur à la palpation, leurs muscles et leurs articulations. C'est-à-dire qu'il y a un processus infectieux et un manque de fonction immunitaire.

L'état du patient s'aggrave considérablement le soir, ce qui se manifeste par une augmentation de la gravité de tout ou partie des symptômes susmentionnés.

En plus de tous ces symptômes directement liés à l’asthénie, une personne s’inquiète des manifestations cliniques de la maladie sous-jacente, en plus de laquelle le syndrome asthénique s’est développé.

Selon la cause de l'asthénie, son évolution présente certaines particularités.

  • Le syndrome asthénique accompagnant la névrose se manifeste par une tension des muscles striés et une augmentation du tonus musculaire. Les patients se plaignent de fatigue constante: lors des mouvements et au repos.
  • En cas d'insuffisance chronique de la circulation sanguine dans le cerveau, l'activité motrice du patient diminue au contraire. Le tonus musculaire est réduit, la personne est léthargique, ne ressent pas le désir de bouger. Le patient éprouve la soi-disant "incontinence des émotions" - semblerait-il, pleurant sans raison. En outre, il existe des difficultés et une lenteur dans la réflexion.
  • Avec des tumeurs au cerveau et des intoxications, le patient ressent une faiblesse prononcée, une faiblesse, une réticence à bouger et à s'engager dans quelque chose que même précédemment aimé. Le ton de ses muscles est réduit. Un complexe symptomatique ressemblant à la myasthénie peut se développer. La faiblesse mentale, l'irritabilité, l'hypochondrie et l'humeur anxieusement craintive, ainsi que les troubles du sommeil, sont typiques. Ces violations sont généralement persistantes.
  • L'asthénie, apparue après une blessure, peut être une cérébroscence fonctionnelle - traumatique ou une encéphalopathie organique - traumatique. En règle générale, les symptômes de l'encéphalopathie sont prononcés: le patient ressent une faiblesse constante, note une altération de la mémoire; son cercle d'intérêts diminue progressivement, il y a une instabilité des émotions - une personne peut être irritable, "exploser" pour des bagatelles, mais devient soudain morose, indifférente à ce qui se passe. Les nouvelles compétences s’apprennent difficilement. Signes déterminés de dysfonctionnement du système nerveux autonome. Les symptômes de la cérébrastie ne sont pas aussi prononcés, mais ils peuvent durer longtemps, pendant des mois. Si une personne mène un style de vie correct et ménageant, s'alimente rationnellement, se protège du stress, les symptômes de la cérébroscence deviennent presque imperceptibles, mais s'aggravent lors de surcharges physiques ou psycho-émotionnelles au cours d'infections virales respiratoires aiguës ou d'autres maladies aiguës de la cérébroscence.
  • L'asthénie et l'asthénie post-grippales après d'autres infections virales respiratoires aiguës sont d'abord hypersténiques. Le patient est nerveux, irritable et éprouve un inconfort interne constant. Dans le cas d'infections sévères, la forme hyposténique de l'asthénie se développe: l'activité du patient est réduite, il est constamment somnolent, irrité par des bagatelles. La force musculaire, le désir sexuel, la motivation sont réduits. Ces symptômes persistent pendant plus d'un mois et deviennent moins prononcés au fil du temps, et le déclin de la capacité de travail et la réticence à effectuer un travail physique et mental deviennent évidents. Au fil du temps, le processus pathologique acquiert une évolution prolongée caractérisée par l'apparition de symptômes de trouble vestibulaire, d'une détérioration de la mémoire, d'une incapacité à se concentrer et à percevoir de nouvelles informations.

Diagnostic de l'asthénie

Souvent, les patients croient que les symptômes qu’ils éprouvent ne sont pas terribles et que tout ira mieux tout seul, il suffit de dormir. Mais après le sommeil, les symptômes ne disparaissent pas et, avec le temps, ils ne font que s'aggraver et peuvent provoquer l'apparition de maladies neurologiques et psychiatriques très graves. Pour éviter que cela ne se produise, ne sous-estimez pas l'asthénie, mais vous devriez consulter un médecin si vous développez des symptômes de cette maladie. Celui-ci établira un diagnostic précis et vous indiquera les mesures à prendre pour l'éliminer.

Le diagnostic du syndrome asthénique est basé principalement sur les plaintes et les données de l'histoire de la maladie et de la vie. Le médecin vérifiera avec vous combien de temps ces symptômes ou d’autres symptômes sont apparus; que vous soyez engagé dans un travail physique ou mental pénible, avez-vous récemment été confronté à une surcharge de travail; Associez-vous l'apparition des symptômes à un stress psycho-émotionnel? Souffrez-vous de maladies chroniques (voir - ci-dessus, section "causes").

Ensuite, le médecin procédera à un examen objectif du patient afin de détecter les changements dans la structure ou les fonctions de ses organes.

Sur la base des données obtenues, afin de confirmer ou d'infirmer une maladie particulière, le médecin vous prescrira un certain nombre d'examens de laboratoire et d'instruments au patient:

  • numération globulaire complète;
  • analyse d'urine;
  • analyse biochimique du sang (glycémie, cholestérol, électrolytes, reins, tests de la fonction hépatique et autres indicateurs nécessaires selon l'avis du médecin);
  • test sanguin pour les hormones;
  • Diagnostic PCR;
  • coprogramme;
  • ECG (électrocardiographie);
  • Échographie cardiaque (échocardiographie);
  • Échographie de la cavité abdominale, de l'espace rétropéritonéal et du petit bassin;
  • fibrogastroduodénoscopie (FGDS);
  • radiographie de la poitrine;
  • Échographie des vaisseaux cérébraux;
  • imagerie par résonance calculée ou magnétique;
  • consultations de spécialistes connexes (gastro-entérologue, cardiologue, pneumologue, néphrologue, endocrinologue, neuropathologiste, psychiatre et autres).

Traitement de l'asthénie

Le traitement est principalement axé sur le traitement de la maladie sous-jacente, en plus du syndrome asthénique.

Mode de vie

Il est important de modifier le mode de vie:

  • mode de travail et de repos optimal;
  • nuit de sommeil de 7 à 8 heures;
  • rejet des quarts de nuit au travail;
  • calme au travail et à la maison;
  • minimisation du stress;
  • exercice quotidien.

Souvent, le bénéfice des malades est un dépaysement sous la forme d'un voyage touristique ou de repos dans un sanatorium.

Le régime alimentaire des asthmatiques doit être riche en protéines (viande maigre, légumineuses, œufs), en vitamines du groupe B (œufs, légumes verts), en C (oseille, agrumes), en acides aminés tryptophane (pain complet, bananes, fromage à pâte dure). et d'autres nutriments. L'alcool provenant de l'alimentation devrait être exclu.

Pharmacothérapie

Le traitement médicamenteux de l'asthénie peut inclure des médicaments des groupes suivants:

  • adaptogènes (extrait d'Eleutherococcus, de ginseng, de citronnelle, de Rhodiola rosea);
  • Nootropiques (Aminalon, Pantogam, Gingko Biloba, Nootropil, Cavinton);
  • les sédatifs (néo-passit, sedasen et autres);
  • médicaments proholinergiques (énerion);
  • antidépresseurs (azafène, imipramine, clomipramine, fluoxétine);
  • tranquillisants (phenibut, clonazépam, atarax et autres);
  • neuroleptiques (eglonil, teralen);
  • Vitamines B (neurobion, milgamma, magne-B6);
  • complexes contenant des vitamines et des micro-éléments (multitabs, duovit, berokka).

Comme il ressort clairement de la liste ci-dessus, de nombreux médicaments peuvent être utilisés pour traiter l'asthénie. Cependant, cela ne signifie pas que toute la liste sera attribuée à un patient. Le traitement de l'asthénie est principalement symptomatique, c'est-à-dire que les médicaments prescrits dépendent de la prévalence de certains symptômes chez un patient particulier. Le traitement commence par l’utilisation des doses les plus faibles possibles, qui peuvent ensuite être augmentées avec une tolérance normale.

Traitement non médicamenteux

Outre la pharmacothérapie, une personne souffrant d’asthénie peut recevoir les types de traitement suivants:

  1. Utilisation d'infusions et de décoctions d'herbes apaisantes (racine de valériane, Motherwort).
  2. Psychothérapie. Il peut être réalisé dans trois directions:
    • effets sur l’état général du patient et sur les syndromes névrotiques individuels diagnostiqués chez lui (auto-entraînement individuel ou en groupe, auto-hypnose, suggestion, hypnose); les techniques permettent d'augmenter la motivation pour la récupération, réduire l'anxiété, augmenter l'humeur émotionnelle;
    • thérapie qui affecte les mécanismes de la pathogenèse de l'asthénie (techniques du réflexe conditionné, programmation neurolinguistique, thérapie cognitivo-comportementale);
    • méthodes affectant le facteur causatif: thérapie de gestalt, thérapie psychodynamique, psychothérapie familiale; l'application de ces méthodes a pour but d'aider les patients à comprendre le lien qui existe entre l'apparition d'un syndrome d'asthénie et tout problème de personnalité; au cours des séances, des conflits enfantins ou des traits inhérents à la personnalité à l'âge adulte, contribuant au développement du syndrome asthénique, sont identifiés.
  3. Physiothérapie:
    • Thérapie d'exercice;
    • massage
    • hydrothérapie (douche de Charcot, douche, natation et autres);
    • acupuncture;
    • photothérapie;
    • rester dans une capsule spéciale sous l'influence de la chaleur, de la lumière, des arômes et des effets musicaux.

À la fin de l'article, je voudrais répéter que l'asthénie ne peut être négligée, on ne peut pas espérer que «ça passera tout seul, dormez bien». Cette pathologie peut évoluer vers d'autres maladies neuropsychiatriques, beaucoup plus graves. Avec un diagnostic opportun, le traiter dans la plupart des cas est assez simple. Il est également inacceptable que l’automédication soit auto-administrée: des médicaments prescrits illettrés peuvent non seulement ne pas produire l’effet souhaité, mais également nuire à la santé du patient. Par conséquent, si vous rencontrez des symptômes similaires à ceux décrits ci-dessus, veuillez demander l’aide d’un spécialiste, ce qui réduira considérablement votre journée de récupération.