Poumon des alvéoles

Les alvéoles des poumons sont des excroissances en forme de bulles, sur la base desquelles se produit un échange de gaz. Les alvéoles apparaissent au cours de l'évolution en tant que formation progressive chez les reptiles. Au début, le nombre d'alvéoles était faible. Chez les oiseaux, ils sont complétés par des bronches et les poumons acquièrent une structure pliée. Chez les mammifères, toute la surface des poumons est alvéolaire et les bronches sont ramifiées à plusieurs reprises, formant des vaisseaux plus petits. Cela donne beaucoup d'avantages: cela augmente la surface absorbée par l'oxygène et l'émission de dioxyde de carbone, les poumons deviennent plus compacts, l'efficacité des échanges gazeux dans la circulation pulmonaire augmente.

Les poumons humains contiennent plus de 700 millions d'alvéoles. Ils ont une superficie totale d'environ 80 m². L'épaisseur de la couche de cellules est seulement 0.1-0.2 microns. Ceci est réalisé en aplatissant les cellules qui tapissent les alvéoles. Ils s'appellent les alvéocytes. Allouer des alvéocytes grands et respiratoires. La bulle elle-même est divisée par des cloisons qui conservent sa forme et sont des fibres à tissage conjonctif avec un réseau dense de vaisseaux sanguins. Les alvéocytes sont un intermédiaire dans les échanges gazeux entre les capillaires du septum et l'air alvéolaire.

Les cellules respiratoires sont directement impliquées dans les échanges gazeux, et les grandes émettent une substance spéciale, la substance fractante. Il joue un rôle énorme dans le processus de respiration. Le sufractant crée une certaine tension superficielle dans les alvéoles, ce qui empêche sa chute et son adhérence. L'oxygène est absorbé par les alvéocytes après sa dissolution dans le sufractant. En son absence, par exemple chez les prématurés (en particulier ceux nés avant la 26e semaine), le processus de respiration devient impossible, ce qui peut entraîner la mort de l'enfant. Sufractant contient 90% de matières grasses et 10% de protéines. Par conséquent, les personnes assises sur un régime «sans graisse» souffrent souvent d’hypoxie - insuffisance en oxygène, pouvant entraîner des modifications irréversibles.

Alvéoles des poumons au microscope

Dans la paroi alvéolaire se trouvent également des cellules du système immunitaire - les macrophages. Leur présence est nécessaire en cas de présence d'un agent infectieux dans l'air inhalé. Les macrophages sont de grosses cellules tissulaires qui ont la capacité unique de «balayer» toutes les structures du corps et de les distinguer des autres. Lorsqu'un virus ou une bactérie pénètre dans les poumons, le macrophage les identifie avec une étiquette spéciale, ce qui signifie qu'ils doivent être détruits. Ceci est déjà engagé dans d'autres cellules - les soi-disant T-Killers. Certains macrophages ont la capacité de migrer dans la lumière des alvéoles et d’absorber le sous-agent.

Les alvéoles sont remplies de mélange de gaz. Sa composition diffère par la constance, et avec une respiration calme, elle est mise à jour seulement par 1/7. Les échanges gazeux sont dus à la différence de pression partielle dans les capillaires et dans l’air des alvéoles. Il y a 2-3 alvéoles par capillaire. L'oxygène de l'air a une pression de 106 mm Hg. Art., Et dans les veines - 40 mm Hg. st. De la même manière, le dioxyde de carbone est échangé entre les artérioles et l'environnement extérieur. L'oxygène est dissous dans le sufractant, pénètre dans les alvéocytes et de là dans le sang. Le diamètre du capillaire est si petit que les globules rouges (globules rouges porteurs d’oxygène) se faufilent à peine dans un canal étroit. De ce fait, la surface de contact entre l’érythrocyte et la paroi du vaisseau est maximale, ce qui augmente la vitesse et l’efficacité des échanges gazeux.

Alvéolite des poumons

L'alvéolite des poumons est une maladie diffuse des alvéoles de type inflammatoire avec formation ultérieure de fibrose - propagation du tissu conjonctif. Le tissu conjonctif est présent dans les parois des alvéoles, assurant leur élasticité. À l'apparition des alvéoles, les murs sont condensés et ne permettent pas de fonctionner librement. Après un certain temps, une insuffisance respiratoire se développe, de sorte que la quantité nécessaire d’oxygène ne pénètre pas dans les organes, ce qui contribue à la perturbation du métabolisme cellulaire.

Compte tenu des facteurs étiologiques, on peut distinguer les types d’alvéolites suivants:

  • Fibrose idiopathique - une caractéristique dans cette

qui se manifeste dans le contexte de facteurs inconnus, mais il est connu que son développement est influencé par la génétique et le mode de vie.

  • L'allergie exogène est un type d'alvéolite qui se produit en raison de la pénétration d'antigènes dans les organes respiratoires.
  • Alvéolite toxique - se manifestant à la suite d'une exposition à des composants chimiques. Il est assez facile de se débarrasser de cette forme, car il suffit d’interrompre l’interaction avec des moyens chimiques.
  • Selon le moment de la maladie, on distingue ces types d'alvéolites:

    • Chronique - le cours passe progressivement, le diagnostic est donc posé tardivement au moment où la maladie ne peut plus être guérie. L'exacerbation s'accompagne d'une longue période de retraite.
    • Aiguë - les premiers signes de cette forme apparaissent entre 4 et 12 heures.

    Causes des alvéolites pulmonaires

    Chaque type d'alvéolite des poumons implique ses propres causes. Jusqu'à présent, les experts n'ont pas été en mesure de déterminer les facteurs qui contribuent au développement de la maladie. On croit que le virus est la base de la naissance de la maladie. Parmi les principales causes d'alvéolite peuvent être identifiées:

    • Virus - hépatite C, cytomégalovirus, herpevirus, VIH. En interagissant avec le système immunitaire, ils le détruisent, de sorte que le corps est facilement sensible aux stimuli externes.
    • L'hérédité. Il manque des informations précises sur l'effet de l'hérédité, mais malgré cela, les experts ont confiance dans l'influence des gènes sur le développement des alvéolites.
    • Stimulus externe
    • Facteur auto-immunitaire.

    Les stimuli externes incluent les produits chimiques et les ingrédients naturels, tels que les excréments ou les plumes d’oiseaux, l’écorce, la fourrure, les spores de champignons spores, le foin, la sciure de bois, certains types de fromage, le café.

    Une alvéolite peut survenir avec une interaction constante avec un irritant. Dans le cas d'origine naturelle, il contribue aux maladies allergiques, si composants toxiques - maladies toxiques.

    Les symptômes

    Selon le stade de la maladie, il existe divers symptômes d'alvéolite des poumons. Pour la forme aiguë de la maladie se caractérisent par les symptômes suivants:

    • Toux humide
    • Fièvre
    • Essoufflement
    • Nez qui coule

    Si le traitement est correct, cette forme de maladie disparaît instantanément.

    Pour la forme chronique d'alvéolite des poumons, ces symptômes sont caractéristiques:

    • Essoufflement gradué
    • Toux sèche
    • Inconfort pendant la respiration
    • Toux sanglante.

    Si vous n'effectuez pas de traitement, la dyspnée augmente, la pression augmente dans le petit cercle, entraînant le décès de la personne. Cette maladie a un symptôme commun avec d'autres maladies respiratoires, ce qui peut pousser le patient à un diagnostic différent, avec pour résultat que l'auto-traitement sera en vain.

    En outre, cette maladie se caractérise par une fatigue rapide, une perte de poids rapide, une pâleur de la peau, des doigts serrés, l'apparition de la chair de poule sur tout le corps, une respiration sifflante et des sensations douloureuses au niveau de la poitrine.

    Dans le cas de la forme fibrieuse de la maladie, tous les symptômes les plus brillants peuvent apparaître, car il s’agit du stade final du développement de la maladie.

    Symptômes d'alvéolite fibrosante:

    • La dyspnée, qui se manifeste à la suite d'efforts physiques intenses et après un certain temps, peut être observée même avec peu d'activité.
    • Toux avec peu ou pas de crachats.
    • Les oedèmes
    • Perte de poids rapide
    • Fatigue significative
    • La peau peut avoir une teinte bleue.
    • Faiblesse musculaire
    • Augmentation de la température

    L'alvéolite allergique présente les symptômes suivants:

    • Incapacité à respirer profondément
    • Forte douleur dans la poitrine
    • Toux avec expectorations
    • Diminution de l'appétit, entraînant une perte de poids
    • Déformation des doigts
    • Des frissons
    • Augmentation de la température
    • Mal de tête sévère.

    Diagnostic de la maladie

    Souvent, les patients ne remarquent pas les symptômes actuels de l’alvéolite et le confondent avec des maladies complètement différentes.

    En conséquence, le diagnostic d'alvéolite est basé sur un certain nombre de procédures différentes - une conversation détaillée avec le patient sur les plaintes en cours, la détermination du moment des symptômes, la visualisation de l'historique clinique du patient par le médecin, la recherche des causes de la maladie, en fonction de la vie du patient et de ses conditions de travail. Les principaux composants du diagnostic sont les suivants: gaz, biochimie, numération globulaire complète, étude des expectorations au cours de la toux.

    Le diagnostic matériel comprend:

    • Radiographie pulmonaire fournissant des informations sur les troubles pulmonaires.
    • Spirométrie - étude de la fonction respiratoire du patient
    • VRKT - un examen approfondi des changements dans les poumons
    • ECG
    • Biopsie - une partie non significative du tissu endommagé est prélevée pour des expériences microscopiques.
    • La bronchoscopie est une méthode permettant de déterminer la structure interne des bronches.

    Des complications

    Si vous n'effectuez pas le traitement de l'alvéolite des poumons, des complications graves peuvent survenir, notamment un œdème pulmonaire, un cœur pulmonaire et une insuffisance respiratoire en développement. La partie liquide du sang pénètre dans le tissu pulmonaire, entraînant des changements dans les échanges gazeux. Dans une telle situation, le patient devrait immédiatement fournir une assistance médicale pour prévenir la mort. L'œdème pulmonaire peut revêtir différentes formes:

    • Aiguë - se manifeste sur plusieurs

    heures et est la cause de la mort.

  • Fulminant - se développe instantanément, l'état du patient se détériore instantanément et peut entraîner la mort.
  • Prolongé - c'est la forme la plus populaire d'œdème avec alvéolite, qui se forme dans les 12 à 24 heures.
  • Subaiguë - cette forme est caractérisée par une alternance d'amplification et d'atténuation des symptômes.
  • En outre, une maladie évolutive peut entraîner une augmentation de la pression artérielle pulmonaire, une insuffisance cardiaque, une bronchite chronique et un emphysème.

    Traitement alvéolite

    Le traitement des alvéolites est effectué sous la surveillance constante d'un spécialiste. Certains traitements sont prescrits en fonction du type de maladie. Dans le cas des alvéolites toxiques ou allergiques, en plus de l'utilisation de médicaments, il est nécessaire d'éliminer l'irritant externe, grâce auquel la maladie progresse.

    Dans le cas des alvéolites fibrosantes, des glucocorticoïdes sont utilisés. Avec ce type de maladie, le traitement doit commencer rapidement, car le remplacement rapide du tissu fibreux épithélial est la cause de la cessation de l'activité des alvéoles en train de respirer, ce qui peut être fatal. En cas d'insuffisance glucocorticoïde, les immunosuppresseurs sont prescrits et pénicilla.

    Dans le traitement des alvéolites toxiques ou allergiques, on utilise des glucocorticoïdes. Initialement, un irritant externe qui contribue à la progression de la maladie doit être éliminé. Les alvéolites allergiques contribuent à l'apparition de la fibrose. Pour que le traitement soit efficace, en plus des médicaments, prescrit un traitement aux vitamines, certains exercices physiques et des exercices de respiration.

    Méthodes traditionnelles de traitement

    Les remèdes traditionnels thérapeutiques ont peu d’efficacité dans la lutte contre cette maladie.

    • Eucalyptus
    • Camomille et menthe
    • Origanum et Medunitsy
    • Plantain et ortie
    • Agripaume et Aubépine
    • Poivre moulu et cannelle
    • Coriandre
    • Aneth et gingembre.

    Ce sont des décoctions à base de plantes qui aident à apaiser les voies respiratoires irritées, à favoriser l’expectoration et à éliminer l’inflammation, à réduire la toux et l’essoufflement. Pour obtenir le résultat souhaité, vous devez suivre un régime simple:

    1. Buvez beaucoup de liquides, plus de deux litres par jour.
    2. Mangez du bouillon de variétés de viande et de poisson faibles en gras
    3. Produits de lait aigre en grande quantité.
    4. Tous les plats doivent être bouillis, cuits au four ou cuits à la vapeur.
    5. Utilisez des légumes frais et des fruits séchés en grande quantité.

    La prévention des alvéolites pulmonaires implique le respect des normes relatives au travail avec des composants toxiques, à l'élimination des irritants et aux allergies. C'est une prévention qui évitera aux personnes d'éventuels problèmes pulmonaires pouvant être fatals.

    Alvéolite des poumons

    L'alvéolite des poumons est une maladie de nature inflammatoire qui se produit dans les régions respiratoires (alvéoles des poumons), avec remplacement du tissu pulmonaire par du tissu conjonctif.

    Cette maladie peut être à la fois une maladie se développant indépendamment et une conséquence d'une autre maladie:

    1. Hépatite chronique;
    2. La sarcoïdose;
    3. Thyroïdite;
    4. Syndrome de Schenger;
    5. Maladie du tissu conjonctif;
    6. Aides;
    7. L'arthrite;
    8. Lupus érythémateux;
    9. Sclérodermie systémique, etc.

    Souvent, ce sont des personnes malades après 50 ans. La plupart d'entre eux sont des hommes, ainsi que des représentants qui aiment fumer.

    Qu'est-ce qu'une alvéolite du poumon?

    Alvéolite des poumons - qu'est-ce que c'est? Il s'agit d'une maladie diffuse des alvéoles de nature inflammatoire, suivie de la formation d'une fibrose - la croissance du tissu conjonctif. Les alvéoles contiennent des tissus conjonctifs dans leurs parois, ce qui leur permet de maintenir leur élasticité.

    Avec les alvéolites, elles épaississent, ce qui ne permet pas un fonctionnement normal. Cela conduit rapidement à une insuffisance respiratoire, d'autres organes du corps reçoivent moins d'oxygène, ce qui perturbe le métabolisme cellulaire.

    L'alvéolite des poumons en tant que maladie indépendante est appelée primitive.

    Il est de trois types:

    1. Toxique - toxines, produits chimiques, drogues;
    2. Allergique - Allergènes dans les poumons. On le trouve souvent chez les adultes et les enfants, chez qui ils gardent des poissons et des animaux;
    3. Fibrose idiopathique - une maladie transmise génétiquement.

    L'alvéolite des poumons, qui se forme sur le fond d'autres maladies, est appelée secondaire. Ceux-ci incluent diverses maladies:

    1. Maladies du tissu conjonctif;
    2. Maladies auto-immunes: hépatite chronique de type auto-immune, thyroïdite de Hashimoto, vascularite, etc.
    3. Infections fongiques du système bronchique: candidose, cryptococcose, aspergillose, etc.
    monter

    Les symptômes

    Selon la forme du flux, certains symptômes d'alvéolite des poumons sont observés.

    Forme aiguë

    Symptômes de la maladie sous forme aiguë:

    • Augmentation de la température
    • Toux humide
    • Nez qui coule
    • Essoufflement.

    Avec le bon traitement au début de la maladie, le rétablissement peut être total.

    Forme chronique

    Avec une forme chronique progressive, les symptômes sont observés:

    • Toux sèche
    • Essoufflement qui augmente lentement,
    • Hémoptysie,
    • Inconfort pendant la respiration,

    En l'absence de traitement approprié, l'essoufflement augmente, ce qui entraîne une pression élevée dans le petit cercle, une insuffisance respiratoire et, par conséquent, la mort du patient. La similitude des symptômes avec les manifestations d'autres maladies respiratoires (ARVI) peut induire en erreur un patient qui tentera de se rétablir lui-même.

    Il y a aussi une fatigue rapide, une forte diminution de poids, une pâleur de la peau, un renflement de la plaque des ongles, un épaississement du bout des doigts, une transpiration, une apparence de "chair de poule" sur tout le corps, une compression à la poitrine, une respiration sifflante et douloureuse à la poitrine, un retard de croissance.

    La forme fibrotique de l'alvéolite présente des symptômes vifs de la maladie, car il s'agit d'un stade de développement compliqué.

    Causes d'alvéolite

    Selon le type d'alvéolite des poumons, ils libèrent une raison ou une autre. Dans l'ensemble, les scientifiques n'ont pas encore clairement défini les facteurs évidents qui déclenchent l'apparition de la maladie. On croit que le virus est impliqué dans la naissance de la maladie.

    En cas de réaction allergique ou d'intoxication toxique, les produits chimiques deviennent des facteurs provoquants. Il y a des raisons contributives:

    1. Fumer;
    2. L'hépatite C;
    3. Troubles du système immunitaire;
    4. Virus d'Epstein-Barr;
    5. Long séjour dans un environnement pollué;
    6. Reflux - inflammation de la muqueuse œsophagienne;
    7. Prédisposition héréditaire.
    monter

    Diagnostics

    Avant de traiter, vous devez identifier la maladie. Tout commence par les symptômes cliniques existants, qui incitent souvent une personne à demander de l'aide à un médecin.

    Il effectue des radiographies et des examens fonctionnels, immunologiques et cytologiques des poumons.

    Traitement

    Comment traiter les alvéolites des poumons? Tout dépend de son type. Il se tient à l'hôpital, ce qui permettra au médecin d'examiner en permanence le patient. Fondamentalement, le traitement se déroule dans deux directions: l'élimination de la maladie elle-même et la suppression de la croissance du tissu conjonctif.

    • En cas d'alvéolite toxique et allergique, le patient est protégé du contact avec la substance à l'origine de la maladie. Les hormones glucocorticoïdes sont prescrites par inhalation et par voie orale et mucolytique. Les cytostatiques sont attribués lors de l’exécution de formulaires - destinés à supprimer la multiplication cellulaire;
    • Dans les alvéolites fibrosantes idiopathiques, les hormones glucocorticoïdes sont immédiatement prescrites. Des cytostatiques sont prescrits en cas d’inefficacité.

    Pour tout type d'alvéolite, les médicaments suivants sont prescrits:

    • Amincir et enlever le mucus;
    • Complexes de vitamines et de minéraux;
    • Suppresseurs symptomatiques;
    • Exercices de respiration;
    • De faibles doses de prednisone pour éliminer le processus inflammatoire, qui sont prises depuis longtemps;
    • La pénicilline;
    • Utilisation d'un concentrateur d'oxygène;
    • Immunosuppresseurs sous forme fibreuse idiopathique;
    • Plasmaphérèse
    monter

    Méthodes folkloriques

    Le traitement avec les méthodes traditionnelles peut être effectué à la maison, mais il est inefficace sans traitement médicamenteux. Ici, vous devriez suivre un régime qui comprend:

    • boire beaucoup d'eau;
    • produits laitiers: kéfir, lait, crème sure faible en gras;
    • bouillon de viande maigre;
    • la semoule;
    • chérie;
    • des légumes et des fruits;
    • jus de fruits frais;
    • fruits secs: abricots secs, pruneaux, raisins secs, etc.
    • aliments cuits à la vapeur ou bouillis.

    Des inhalations à base de plantes de menthe et de camomille sont utilisées.

    La guérison de cette maladie dans les derniers stades de développement devient difficile, ce qui devrait obliger tout le monde à commencer le traitement rapidement. Le refus de fumer, l'arrêt du contact avec des irritants, la guérison de maladies sur la base desquelles l'alvéolite s'est développée, sont inclus dans le programme de prévention et de traitement.

    Durée de vie

    Quelle est la durée de vie d'une personne atteinte d'alvéoles des poumons? La longévité d'une personne dans une alvéolite des poumons dépend de la rapidité du dépistage et du traitement de la maladie. Le pronostic de la vie devient décevant si la maladie est au dernier stade de son développement.

    La forme de fibrose idiopathique entraîne des conséquences fatales. Combien de patients vivent? Avec le traitement, ils vivent soit encore quelques années avec les poumons atteints (ils suivent en permanence un traitement préventif), ou ils sont complètement guéris.

    Alvéolite: symptômes et traitement

    Alvéolite - principaux symptômes:

    • Mal de tête
    • Douleur articulaire
    • Fièvre
    • Perte de poids
    • Essoufflement
    • Perte d'appétit
    • Des frissons
    • Douleur à la poitrine
    • Toux
    • Faiblesse musculaire
    • Transpiration
    • Fatigue
    • Toux avec expectorations
    • Toux humide
    • Cyanose de la peau
    • Respiration sifflante en respirant
    • Dégradation de la performance
    • Gonflement général
    • Déformation des doigts
    • Veines dilatées dans le cou
    • Incapacité de respirer profondément

    L'alvéolite des poumons est un processus pathologique au cours duquel les alvéoles sont affectées, suivi de la formation d'une fibrose. Dans ce trouble, le tissu de l'organe s'épaissit, ce qui empêche les poumons de fonctionner pleinement et conduit souvent à un déficit en oxygène. Les autres organes, à ce moment-là, ne reçoivent pas non plus complètement d'oxygène, ce qui constitue une violation du métabolisme.

    Selon les espèces, il peut s'agir d'une maladie indépendante ou être associée à d'autres troubles, tels que le sida, l'hépatite, l'arthrite, la sclérodermie ou le lupus érythémateux. Indépendamment de la forme, le trouble peut être aigu ou chronique. Le plus dangereux est l'évolution chronique de l'alvéolite, ses symptômes étant caractérisés par un développement progressif, ce qui conduit dans la plupart des cas au fait que la maladie est détectée à un stade avancé, lorsqu'un processus incurable a débuté dans les poumons. Le diagnostic de la maladie est réalisé à l'aide de la radiographie et du scanner thoracique.

    L'objectif du traitement est d'éliminer l'inflammation des alvéoles et d'améliorer la circulation. Les tâches spéciales et les méthodes de phytothérapie gèrent de telles tâches, grâce auxquelles il est possible d'effectuer un traitement à domicile, mais seulement après avoir consulté un spécialiste. Le pneumologue expliquera ce qu'est l'alvéolite et effectuera toutes les mesures diagnostiques et thérapeutiques.

    Étiologie

    Jusqu'à présent, les causes de la formation de cette maladie n'ont pas été clarifiées. Certains experts dans le domaine de la médecine indiquent un facteur héréditaire, ceux-ci pensent qu’un virus est impliqué dans la naissance de la maladie. Selon le type de maladie, les facteurs provoquants sont les suivants:

    • contact avec des substances toxiques;
    • faible immunité;
    • long séjour ou vivant dans un environnement pollué;
    • l'hépatite C humaine;
    • processus inflammatoires ou infectieux dans la muqueuse œsophagienne;
    • bactéries, champignons et autres microorganismes;
    • prendre certains médicaments;
    • produits alimentaires;
    • antigènes d'origine végétale et animale, par exemple six ou plumes, contact avec le pollen de plantes toxiques.

    Les alvéolites allergiques sont classées en fonction des allergènes, qui peuvent être:

    • foin moisi, raison pour laquelle les travailleurs agricoles sont le plus souvent touchés par cette maladie;
    • les peluches ou les déchets d'oiseaux sont typiques des personnes qui soignent et élèvent constamment des oiseaux;
    • la canne à sucre;
    • la poussière d'orge;
    • utilisation fréquente de climatiseurs, chauffages ou humidificateurs;
    • moule à fromage;
    • spores de champignons.

    Espèces

    En fonction du facteur étiologique, l'alvéolite est:

    • Fibrosant idiopathique - diffère en ce qu'il se produit sur un fond de facteurs incompréhensibles, mais on suppose que sa progression est influencée par une prédisposition génétique et le mode de vie d'une personne;
    • allergique exogène - se produit sur le fond de l'ingestion d'antigènes de nature diverse par les organes respiratoires;
    • toxique - basé sur le nom, est formé en raison de l'influence de certains éléments chimiques. Cette forme est assez facile à traiter, il suffit de cesser d'entrer en contact avec une substance chimique.

    En fonction de l'évolution de la maladie, l'alvéolite est divisée en:

    • chronique - caractérisé par une évolution lente, à cause de laquelle le diagnostic de la maladie est plutôt tardif, lorsqu'il est difficile de guérir la maladie. La période d'exacerbation des symptômes est remplacée par une longue période de recul;
    • aigu - avec cette forme, les premiers signes commencent à apparaître dans l'intervalle de quatre à douze heures.

    Les symptômes

    Les symptômes de l'alvéolite fibrosante sont les suivants:

    • essoufflement qui se produit sur le fond de l'exécution d'un effort physique intense. Aux derniers stades, un tel signe est observé même avec une légère activité;
    • toux sans expectorations ou avec une petite quantité de celle-ci;
    • perte de poids nette;
    • gonflement;
    • douleurs articulaires;
    • respiration sifflante en respirant;
    • une augmentation de la taille des veines du cou;
    • fatigue humaine;
    • la peau prend une teinte bleue;
    • douleur intense dans la poitrine, passant souvent sous l'omoplate;
    • faiblesse musculaire;
    • fièvre.

    Les signes d'alvéolite allergique sont:

    • incapacité à prendre une profonde respiration;
    • douleur intense à la poitrine;
    • toux avec expectorations;
    • diminution de la capacité de travail contre la fatigabilité rapide;
    • diminution ou manque d'appétit complet, en raison de la réduction du poids corporel;
    • transpiration accrue;
    • des frissons;
    • déformation des doigts;
    • augmentation de la température corporelle;
    • le bleu de la peau;
    • accès de maux de tête graves.

    À la fin du contact avec l’allergène, tous les symptômes de l’alvéolite se transmettent d'eux-mêmes.

    Des complications

    Sans diagnostic opportun et traitement approprié, tout type d'alvéolite entraîne la progression des complications suivantes:

    • insuffisance respiratoire, c’est-à-dire manque d’oxygène dans le corps;
    • une augmentation significative de la pression dans les artères des poumons;
    • insuffisance cardiaque résultant d'un processus pathologique dans les poumons;
    • bronchite chronique;
    • emphysème pulmonaire.

    Diagnostics

    Dans la plupart des cas, les patients ne remarquent pas l’apparition de symptômes d’alvéolite ni ne les comparent avec des facteurs complètement différents. C’est pourquoi les mesures de diagnostic englobent toute une gamme d’activités: collecte détaillée des plaintes des patients, détermination de l’heure exacte des symptômes, étude par le médecin de tous les antécédents cliniques du patient, recherche des causes possibles de la maladie, à partir des données de ses conditions de travail et de vie. Le spécialiste doit procéder à un examen complet de la peau du patient en écoutant la respiration pour détecter la présence de bruit. Une partie importante du diagnostic d'alvéolite est la composition générale, biochimique et gazeuse du sang, et l'étude en laboratoire des expectorations sécrétées par la toux.

    La recherche sur le matériel comprend la réalisation:

    • La radiographie pulmonaire, qui permet d’identifier les changements structurels de cet organe;
    • VRKT - est réalisée pour une détermination plus détaillée des troubles pulmonaires;
    • spirométrie - l'étude des fonctions respiratoires du patient;
    • ECG;
    • bronchoscopie - une technique qui permet d'examiner la structure des bronches de l'intérieur;
    • biopsie - prélèvement d'une petite particule du tissu affecté en vue d'un examen microscopique plus approfondi.

    Dans certains cas, vous aurez peut-être besoin d'une consultation supplémentaire avec un thérapeute.

    Après avoir reçu tous les résultats de l'examen, le médecin traitant prescrit les tactiques individuelles de traitement des alvéolites et donne également des recommandations sur le traitement de la maladie à domicile.

    Traitement

    Actuellement, le traitement de cette maladie repose sur l’élimination des symptômes et sur le ralentissement de la croissance du tissu conjonctif. Pour traiter tout type d'alvéolite, des médicaments prescrits pour liquéfier et éliminer le mucus, des complexes de vitamines, permettent d'éliminer les symptômes individuels: prednisone - pour éliminer le processus inflammatoire, les immunosuppresseurs, pour élargir la bronche. Les inhalations d'oxygène sont indiquées. Le traitement des alvéolites par transplantation pulmonaire n’est que rare.

    De plus, il ne serait pas superflu d’utiliser les méthodes traditionnelles de médecine à la maison. Mais ils ne sont utilisés que comme méthodes auxiliaires de traitement de la maladie sous-jacente et réduisent la manifestation des symptômes. Ces techniques incluent la décoction, les infusions et les inhalations de:

    • menthe et camomille;
    • l'eucalyptus;
    • poisson poumon et origan;
    • pied-de-poil et calendula;
    • ortie et plantain;
    • coriandre et réglisse;
    • aubépine et époux;
    • gingembre et aneth;
    • cannelle et poivre moulu.

    Les préparations à base de plantes aident à apaiser les voies respiratoires irritées, à augmenter l'action expectorante, à soulager l'inflammation, à éliminer l'essoufflement et la toux. Pour obtenir le meilleur effet, vous pouvez suivre un régime simple:

    • boire beaucoup de liquides, de préférence des jus de fruits frais, plus de deux litres par jour;
    • utiliser des bouillons à base de viande et de poisson maigres;
    • il y a de la semoule, ainsi que des produits laitiers et des produits laitiers en quantité quelconque;
    • manger beaucoup de fruits secs et de légumes frais;
    • les aliments doivent être bouillis, cuits à la vapeur ou au four.

    En cas de maladie de type toxique et allergique, il est nécessaire, si possible, de limiter complètement le contact avec les substances qui ont provoqué cette maladie - c’est l’essentiel du traitement.

    Si vous pensez que vous avez une alvéolite et les symptômes caractéristiques de cette maladie, votre pneumologue peut vous aider.

    Nous vous suggérons également d'utiliser notre service en ligne de diagnostic des maladies, qui sélectionne les maladies possibles en fonction des symptômes entrés.

    La pneumonie chronique est une inflammation des poumons résultant de l'évolution des tissus mous de l'organe. Il porte un tel nom, car le processus se répète constamment et se caractérise par des périodes d'exacerbation et d'apostats des symptômes.

    La pneumonie focale est une maladie inflammatoire et infectieuse qui ne touche pas tout le tissu pulmonaire, mais seulement une partie de celui-ci. Lorsque cela se produit, la formation d'une inflammation à petite ou grande concentration dans les lobules du poumon. La pathologie peut être à la fois indépendante et secondaire. Dans le premier cas, la source est une bactérie pathogène et dans le second, le flux d'autres maladies qui affectent les tissus de cet organe.

    La maladie, qui se caractérise par la survenue d'une inflammation aiguë, chronique et récurrente de la plèvre, est appelée pleurésie tuberculeuse. Cette maladie a la particularité de se manifester par une infection du corps par des virus de la tuberculose. La pleurésie survient souvent lorsqu'une personne a tendance à souffrir de tuberculose pulmonaire.

    La maladie, qui se caractérise par la formation d'une insuffisance pulmonaire, se présente sous la forme d'une libération massive du transsudat des capillaires dans la cavité pulmonaire et du fait de l'infiltration des alvéoles, est appelée œdème pulmonaire. En termes simples, l'œdème pulmonaire est une situation où le liquide dans les poumons stagne et coule à travers les vaisseaux sanguins. La maladie se caractérise par un symptôme indépendant et peut être formée sur la base d'autres affections graves du corps.

    Les causes de cette maladie du tissu conjonctif ne sont toujours pas entièrement comprises, malgré le fait que ses symptômes affectent la peau d’une personne de l’Antiquité. La sclérodermie peut être qualifiée de maladie de nature diffuse et peu étudiée; avec son développement, des condensations apparentes apparaissent sur la peau, elles peuvent toucher différentes parties du corps ou se répandre dans tout le corps. Ce qui caractérise ce phénomène, comment est-il diagnostiqué et à quel point la sclérodermie est-elle dangereuse - lisez notre article. Nous vous informerons également en détail sur les causes et les symptômes de la manifestation de la maladie, partagerons des conseils précieux pour la traiter, y compris les remèdes populaires.

    Alvéoles pulmonaires

    Alvéole (alvéole latine - alvéole, cavité, vésicule) - partie terminale du système respiratoire du poumon, se présentant sous la forme d'une bulle, ouverte dans la lumière du parcours alvéolaire. Les alvéoles participent à l'acte de respirer en effectuant des échanges gazeux avec les capillaires pulmonaires.

    Le contenu

    Anatomie

    Les alvéoles sont de forme polygonale, séparées par des septa interalvéolaires de 2 à 8 µm d'épaisseur. Les septa interalvéolaires sont représentés par les parois des alvéoles, entre les éléments du tissu conjonctif (fibres élastiques, collagènes et réticulaires) et le réseau de capillaires impliqués dans les échanges gazeux.

    Le nombre total d'alvéoles dans les deux poumons d'une personne est compris entre 600 et 700 millions. Le diamètre d'une alvéole d'un nouveau-né est de 150 microns en moyenne, un adulte de 280 microns et atteint 300 à 350 microns chez les personnes âgées.

    La couche interne de la paroi alvéolaire est formée d'alvéocytes squameux (respiratoires) (alvéocytes de type 1) et de grands alvéocytes (alvéocytes de type 2), de chimiorécepteurs (alvéocytes de type 3) ainsi que de macrophages. cellules (97,5% de la surface interne des alvéoles) impliquées dans les échanges gazeux. Les grands alvéocytes (cellules granulaires, cuboïdes, sécrétoires), ainsi que les alvéocytes respiratoires, sont situés sur la membrane basale; ces cellules produisent un surfactant - un surfactant recouvrant l'intérieur des alvéoles et les empêchant de tomber.

    La barrière aérogématique (air-sang) entre les alvéocytes respiratoires et les capillaires est formée par leurs membranes basales et mesure 0,5 µm. À certains endroits, les membranes basales divergent, formant des fissures remplies d’éléments de tissu conjonctif. Chaque capillaire est impliqué dans les échanges gazeux avec plusieurs alvéoles.

    Des illustrations

    Anatomie de l'arbre bronchique

    Système respiratoire humain

    Voir aussi

    Les sources

    • Sapin M. R., Bryksina Z. G. - Anatomie humaine. Lumières, 1995 ISBN 5-09-004385-X

    Wikimedia Foundation. 2010

    Voyez ce que "alvéoles pulmonaires" dans d'autres dictionnaires:

    veines pulmonaires - (vv. pulmonales) vaisseaux de la circulation pulmonaire qui transportent le sang artériel des poumons à l'oreillette gauche. Il y a un total de quatre veines pulmonaires, laissant deux des portes de chaque poumon. À partir des capillaires qui entrelacent les alvéoles, ils...... Glossaire de termes et de concepts relatifs à l'anatomie humaine

    artères pulmonaires - (aa. pulmonales) sont formés à la suite de la division du tronc pulmonaire. L'artère droite est un peu plus longue et plus large que la gauche. Les artères pulmonaires transportent le sang veineux dans les poumons, aux portes duquel elles sont divisées en lobaires, et plus tard en...... Glossaire de termes et de concepts relatifs à l'anatomie humaine

    POUMONS - POUMONS. Poumons (pulmones latines, pleumon grec, pneumon), organe respiratoire en suspension dans l'air (voir) vertébrés. I. Anatomie comparée. Les poumons des vertébrés existent déjà en tant qu'organes supplémentaires de l'air dans certains poissons (chez ceux qui ont deux respirations,......) Great Encyclopedia Medical

    TUBERCULOSE - TUBERCULOSE. Contenu: I. Essai historique. 9 II. L'agent causal de la tuberculose. 18 III. Anatomie pathologique. 34 IV. Des statistiques 55 V. La signification sociale de la tuberculose. 63 VI....... la grande encyclopédie médicale

    ORGANES RESPIRATOIRES - ORGANES RESPIRATOIRES. Contenu: Anatomie comparée D. o. 614 Physiologie pathologique D. o. 619 Statistiques B.D. d. 625 Anatomie comparée de D. o. Invertébrés D. f. développé différemment en fonction de...... Big Encyclopédie médicale

    POISONS INDUSTRIELS - (plus correctement production ou professionnel), substances qu'un travailleur rencontre dans le processus de son prof. activités et à ry dans des conditions défavorables de l'organisation de la production et du travail, et à l'échec de la...... Grande encyclopédie médicale

    La respiration bronchique - ou le bruit de la respiration bronchique - n’est reconnue que lorsqu’on écoute les poumons. La respiration est similaire au son produit par la suite de la lettre ch. Artificiellement, on peut l'appeler si, avec la bouche entrouverte, le dos de la langue est rapproché du palais dur, comme pour...... le dictionnaire encyclopédique de FA Brockhaus et I.A. Efrona

    Pression atmosphérique - la pression de l'air atmosphérique sur les objets qui s'y trouvent et sur la surface de la terre. À chaque point de l'atmosphère, la pression atmosphérique est égale au poids de la colonne d'air sus-jacente; avec la hauteur diminue. Moyenne A. d. Au niveau de la mer est équivalent à la pression rt. st.... une encyclopédie russe sur la protection du travail

    VESICULES - Des bulles dans les branches du cou et des poumons respiratoires. Dictionnaire de mots étrangers inclus dans la langue russe. Chudinov AN, 1910. vésicules (lat. Vesicula) miel. 1) ampoules cutanées, éruption cutanée; 2) éducation chez les humains et les animaux, ayant... Dictionnaire des mots étrangers de la langue russe

    FABRICATION DE FONDERIE - caractérisée par un certain nombre de prsf. dangers et dangers nécessitant des mesures préventives spéciales. La base des processus de coulée est la propriété des métaux de changer leurs propriétés physiques. état sous l'influence de l'un ou l'autre haut t °. Travaillez dans la fonderie...... Big Encyclopedia Medical

    Symptômes, causes et méthodes efficaces pour éliminer l'alvéolite des poumons

    L'alvéolite des poumons est un processus pathologique dans lequel les lésions des alvéoles se développent avec une base supplémentaire de la fibrose. Avec une telle violation, les tissus du corps deviennent plus épais et ne permettent pas au poumon de fonctionner pleinement, ce qui provoque souvent un manque d'oxygène. Le reste des organes manque également d'oxygène, d'où la dégradation du métabolisme.

    Description de la maladie

    L'alvéolite des poumons est une pathologie inflammatoire caractérisée par une lésion des alvéoles, suivie de la croissance du tissu conjonctif. La maladie peut apparaître seule ou apparaître avec d’autres troubles:

    • hépatite chronique;
    • l'arthrite;
    • Aides;
    • Syndrome de Schenger;
    • la sclérodermie;
    • lupus érythémateux et autres

    La maladie peut se développer de manière aiguë (les signes apparaissent dans les 4-12 heures) et sous forme chronique. La seconde est la plus dangereuse, car les symptômes sont caractérisés progressivement et ne permettent souvent pas de se reconnaître dès les premiers stades et se manifestent déjà lorsqu'un processus irréversible est apparu dans les poumons.

    Les alvéolites sont plus souvent observées chez les personnes de plus de 50 ans et chez la moitié masculine de la population, ainsi que chez les fumeurs. Le traitement implique l'élimination du processus inflammatoire et la normalisation de la circulation sanguine. Cela aidera à faire des médicaments spéciaux, des médicaments à base de plantes, prescrits par un médecin.

    L'alvéolite autoformée est dite primaire et, si elle apparaît dans le contexte d'autres pathologies, elle est secondaire.

    Il existe 3 formes de la maladie:

    1. Allergie exogène - causée par divers agents pathogènes par les voies respiratoires. Il est souvent noté chez les personnes qui ont des animaux domestiques.
    2. Fibrose idiopathique - semble héréditaire.
    3. Toxique - déclenché par la pénétration dans le système respiratoire de substances toxiques et chimiques, de médicaments. Ce formulaire est curable, il est assez simple, vous devez exclure le contact avec l'agent appelé.

    La fibrose idiopathique n'est pas courante, mais est la plus dangereuse. Cette forme d’hypertension d’accouplement, de fibrose pulmonaire croissante, d’incapacité respiratoire.

    Parfois, la forme toxique est associée à l’allergie et s’avère très difficile, et le traitement par alvéolite prend beaucoup de temps.

    Raisons

    À ce jour, les causes des alvéolites n’ont pas été complètement étudiées. Certains indiquent des facteurs génétiques, d'autres suggèrent que le virus est impliqué dans le développement de la maladie. Malgré les types de pathologie, les raisons peuvent être les suivantes:

    • contact avec des substances nocives;
    • la présence de l'hépatite C;
    • l'utilisation de certains médicaments;
    • certains aliments;
    • asthme bronchique (dans l'enfance);
    • système immunitaire faible;
    • lésions bactériennes et fongiques;
    • séjour prolongé dans une atmosphère polluée;
    • stimuli externes (pollen, fourrure animale, sciure de bois, foin);
    • inflammation de la membrane muqueuse de l'œsophage;
    • fumer;
    • expérimenté rayonnement radioactif dans la poitrine.

    La défaite des alvéoles dans les poumons se produit avec une relation régulière avec le stimulus. De par sa base naturelle, il contribue aux maladies allergiques, en cas d'intoxication - aux pathologies toxiques.

    Il convient de noter que l'alvéolite est complètement non infectieuse, car il y a une violation de l'essence du processus inflammatoire, qui entraîne l'apparition de complexes immuns produisant des effets sur les neutrophiles.

    Les symptômes

    Comme il existe une forme aiguë et chronique, les symptômes de l'alvéolite des poumons seront sensiblement différents. La maladie aiguë est caractérisée par:

    • une forte augmentation de la température;
    • dyspnée aiguë;
    • toux humide intense, nez qui coule.

    Ces symptômes s'apparentent à d'autres pathologies des voies respiratoires, par exemple à la pneumonie. Mais pour de telles manifestations, il est impératif de consulter un expert. La forme chronique est exprimée comme suit:

    • respiration difficile et douloureuse;
    • essoufflement qui se produit progressivement;
    • toux sèche intolérable;
    • Expectoration avec des particules de sang.

    Si vous ne commencez pas le traitement à temps, l'essoufflement sera plus fort. En conséquence, il y aura une augmentation de la pression et après une défaillance respiratoire. Tout cela peut mener à la mort. Il est difficile de diagnostiquer que les principaux signes s'apparentent à un rhume, de sorte que le patient risque de ne pas consulter le médecin avant longtemps, ce qui aggrave la situation. De plus, d'autres symptômes se manifestent dans les deux formes d'alvéolite:

    • malaise, fatigue;
    • perte de poids;
    • oppression thoracique;
    • gonflement;
    • transpiration accrue;
    • douleur dans les articulations, la poitrine, à l'écoute, on observe un enrouement;
    • renflement de la plaque à ongles, amincissement des extrémités des doigts;
    • faiblesse musculaire;
    • chair de poule, blanchissement de la peau.

    L'alvéolite des poumons chez un enfant se traduit par un retard de croissance. Tous ces symptômes nécessitent la détermination du diagnostic et la prescription du traitement.

    Diagnostics

    Comme les symptômes ressemblent à d’autres maladies, des mesures de diagnostic reposent sur différentes actions. Le médecin écoute attentivement les plaintes du patient, détermine la période de formation des symptômes, passe en revue le tableau clinique de la personne, recherche des raisons acceptables, en s’appuyant sur les conditions de travail et de vie du patient. La manipulation principale est un test sanguin, l'examen des expectorations, qui se forme lorsque vous toussez.

    • radiographie thoracique;
    • bronchoscopie;
    • examen attentif des modifications de l'organe respiratoire;
    • spirométrie;
    • biopsie.

    En plus des activités ci-dessus, vous devrez peut-être consulter un thérapeute. Après avoir posé le diagnostic et déterminé la cause de l'alvéolite, le pneumologue prescrit le schéma de traitement individuellement dans chaque ordre.

    Traitement

    La thérapie des alvéolites peut être traditionnelle et réalisée à l'aide de recettes folkloriques. La tactique d'élimination dépend du type de maladie. Le traitement a lieu à l'hôpital sous la surveillance d'un médecin. La base est l’élimination de la pathologie elle-même et l’obstruction de la conversion du tissu pulmonaire en tissu conjonctif.

    Dans les alvéoles allergiques toxiques, il est important d’éviter tout contact avec l’allergène, la toxine à l’origine de la maladie. Pour le traitement, le médecin prescrit des hormones glucocorticoïdes sous forme d'inhalation. Les mucolytiques sont affectés à un usage interne. Au stade avancé, les cytostatiques sont utilisés pour empêcher la propagation des cellules.

    La forme idiopathique est traitée avec des agents hormonaux glucocorticoïdes, également sous forme d'inhalation. Si le traitement échoue, des cytostatiques sont utilisés.

    Toute forme d'alvéolite nécessite l'utilisation des médicaments suivants:

    1. Médicaments qui aident à fluidifier le mucus et l’expectoration.
    2. Les médicaments qui suppriment les symptômes.
    3. Médicaments hormonaux (prednisolone) - préviennent l’apparition d’une inflammation. Utilisé en petites proportions sur une longue période.
    4. Immunosuppresseurs - libérés dans le cas d'espèces idiopathiques.
    5. Complexes de vitamines et de minéraux.
    6. Antibiotiques (pénicilline) - détruisent les agents pathogènes.

    Peut-être l'utilisation de méthodes populaires. Ils impliquent l'inhalation de diverses herbes médicinales, un régime alimentaire et nécessitent également des exercices respiratoires spéciaux pour l'alvéolite des poumons, ce qui contribuera à normaliser la santé du patient.

    Méthodes folkloriques

    Les préparations à base de plantes apaisent rapidement le système respiratoire irrité, montrent des effets expectorants, éliminent les attaques de toux et éliminent l'inflammation.

    Le traitement des alvéolites à la maison à l'aide de méthodes traditionnelles est utilisé en complément. Des bouillons, des infusions, des inhalations sont appliqués.

    Pour cuisiner des recettes populaires, utilisez:

    • marguerite, motherwort;
    • l'origan;
    • menthe, eucalyptus;
    • ortie, poivre moulu;
    • aubépine et autres

    Pour de meilleurs résultats, suivez un régime simple:

    • boire au moins 2 litres d'eau par jour;
    • la nourriture est bouillie, cuite à la vapeur et au four;
    • manger plus de légumes, fruits secs;
    • manger des bouillons faibles en gras;
    • manger des produits laitiers.

    En observant un régime simple, un effet positif ne vous fera pas attendre.

    Exercices de respiration

    La physiothérapie respiratoire en pathologie des poumons vise à normaliser la condition humaine - élimination des troubles respiratoires, essoufflement. La gymnastique vise à:

    • renforcement des muscles impliqués dans le mouvement respiratoire;
    • prévention de la privation d'oxygène;
    • restauration du contrôle de l'haleine;
    • normalisation des échanges gazeux dans les poumons;
    • l'établissement de l'état psycho-émotionnel du patient.

    Un ensemble d'exercices de respiration aidera à faire un spécialiste. Chacune de leurs implémentations ne prendra pas plus de 20 minutes.

    Des complications

    En cas d'inactivité, une maladie pulmonaire entraîne des complications. Un œdème organique, un cœur pulmonaire et une respiration difficile et incomplète peuvent apparaître. Le sang pénètre dans les tissus du corps, entraînant une violation des échanges gazeux. Dans ce cas, la personne aura besoin de soins médicaux urgents pour éviter la mort. L'œdème peut être:

    • aigu - est exprimé pendant un certain temps et devient la cause du décès;
    • subaiguë - se produit alternativement, puis augmente, puis atténue les signes de la maladie;
    • prolongé - la forme la plus fréquente, est basé sur 12-24 heures;
    • ultra-rapide - il se développe très rapidement, l'état de santé se détériore soudainement et la mort est possible.

    Les poumons alvéolaires en cours de progression peuvent entraîner une augmentation de la pression, une bronchite chronique et une insuffisance cardiaque.

    Le pronostic du traitement des alvéolites ne sera défavorable que si la maladie est détectée au dernier stade de développement. Habituellement, la forme idiopathique de la maladie est considérée comme fatale. Lorsqu'un trouble pulmonaire est détecté à temps, il est tout à fait possible d'y faire face, bien que cela prenne beaucoup de temps.

    4 types d'alvéolite poumon - comment identifier et traiter la maladie?

    L'alvéolite des poumons est une maladie qui provoque l'inflammation d'une partie de l'organe du système respiratoire, à savoir les alvéoles.

    Par la suite, la maladie modifie le tissu interstitiel en connectif, en raison duquel une personne commence à éprouver des difficultés à respirer, des douleurs à la poitrine, un essoufflement et une toux. Une telle condition est dangereuse pour une personne, une assistance rapide est donc requise.

    L'alvéolite fibrosante idiopathique (ELISA en abrégé) nécessite un traitement complexe, qui comprend l'utilisation de médicaments anti-inflammatoires immunostimulants, ainsi que le traitement par l'oxygénothérapie. Dans les cas graves, une greffe pulmonaire d'urgence est indiquée.

    Qu'est-ce qui se passe dans le corps?

    L'alvéolite est aiguë et chronique. La raison exacte de la formation d'alvéolites fibrosantes est encore incertaine, mais les scientifiques ont tendance à penser à la nature infectieuse de cette maladie. Les patients sont souvent diagnostiqués avec des maladies auto-immunes, par exemple, le VIH, le SIDA.

    Une grande importance est accordée aux facteurs prédisposants, dont le système respiratoire souffre avec une double force. Risques professionnels, tabagisme, localisation géographique - un facteur important pour la santé des poumons.

    Le processus est irréversible et progresse constamment. Une fibrose se forme sur le tissu muqueux tapissant les alvéoles, de sorte qu'elle ne peut plus pleinement remplir ses fonctions. Les premiers signes d'alvéolite pulmonaire apparaissent avec une nouvelle augmentation du tableau clinique.

    Causes et types de maladie

    La base de la formation d'alvéolites fibrosantes des poumons est toujours un catalyseur sérieux qui provoque sa formation. Par conséquent, les alvéolites peuvent être divisées en quatre groupes, chacun étant causé par certains facteurs.

    1) Alvéolite allergique des poumons. Il se développe chez les personnes qui négligent le conseil d'un médecin d'interdire un certain allergène. Souvent diagnostiqué chez des patients ayant des réactions allergiques sévères qui gardent les animaux domestiques à la maison.

    2) toxique. Pour le développement de cette forme de la maladie devrait se produire une exposition constante aux produits chimiques sur le système respiratoire. Cela peut inclure des risques de production. Ces personnes travaillent souvent dans une ferme avec des poussières métalliques ou toxiques, des gaz.

    3) idiopathique. En règle générale, les mutations géniques transmises par des proches sont à la base du développement.

    4) secondaire. Cette variante d'alvéolite se développe comme une complication de maladies infectieuses passées. Par exemple, l'hépatite chronique, la candidose, la pneumonie, etc.

    Il affecte la maladie plus souvent que les hommes que les femmes de plus de 50 ans. Les facteurs prédisposants contribuant au développement précoce des alvéolites pulmonaires avec formation de fibrose sont d'une importance considérable.

    Facteurs prédisposants

    Il est impossible de dire exactement ce qui a déclenché le développement d'une alvéolite fibrosante idiopathique. Cependant, l'anamnèse chez les patients atteints d'un tel diagnostic est en grande partie caractérisée par certains facteurs prédisposants qui affectent indirectement la santé du système broncho-pulmonaire.

    • amour des cigarettes, tabagisme passif sur une base régulière;
    • hépatite C chronique, SIDA;
    • dysfonctionnement immunitaire;
    • maladies du tractus gastro-intestinal, accompagnées de reflux périodique du contenu de l'estomac;
    • être dans le corps du virus de l'herpès (Epstein-Barr);
    • risques professionnels;
    • manque d'hygiène de la maison;
    • abus d'alcool;
    • maladies infectieuses chroniques.

    La présence d'un ou de plusieurs facteurs dans les antécédents d'un patient particulier augmente le risque de contracter cette maladie grave. Tous les problèmes de santé doivent être signalés au pneumologue lors de la consultation. Cela augmentera les chances de trouver la cause exacte et de choisir le traitement nécessaire.

    Symptômes de la maladie

    Les symptômes de la maladie sont modifiés en fonction de sa forme. S'il est aigu, le tableau clinique est prononcé, accompagné d'un essoufflement ou d'une insuffisance respiratoire aiguë. La forme chronique se développe en l'absence de traitement en temps opportun, procède dans le contexte de l'hémoptysie.

    1. Essoufflement grave et toux improductive. Les symptômes ne cessent pas avec les bronchodilatateurs, leur régularité est différente. Au début, la dyspnée inquiète parfois le patient, puis avec la croissance du tissu conjonctif et la défaillance d'une plus grande partie du poumon, il existe des problèmes de respiration au repos ou au moindre exercice.

    2. Douleur à la poitrine. La gêne sous l'omoplate est localisée dans la zone où

    changements irréversibles. En raison de la douleur, le patient ne peut pas respirer à fond. A ce stade, il est important de différencier les alvéolites des poumons de maladies d'autres organes vitaux.

    3. Détérioration générale. Sur fond de défaillance respiratoire, de cyanose ou de pâleur de l'épiderme, de perte de poids spectaculaire sans raison apparente, on observe la formation de "baguettes" de phalanges. La température du corps du patient augmente, la faiblesse, la douleur dans les muscles et les articulations augmente.

    Ignorer ce symptôme conduit à la formation d'une fibrose pulmonaire chronique, en raison de laquelle les signes sont encore renforcés. Chez les patients présentant le dernier stade de la maladie, on observe une hypertension pulmonaire, une insuffisance ventriculaire droite, une dyspnée au repos et une crachats de sang.

    Diagnostics

    Le pronostic dépend directement de la rapidité du diagnostic de la maladie. Si le diagnostic révélait une alvéolite à un stade précoce, les chances de guérison complète augmentaient considérablement. Des conséquences graves, dont l'issue est fatale, sont observées lorsque la fibrose est détectée sous une forme négligée.

    1. Sondage À ce stade, le malade devrait informer le pneumologue de toutes les maladies et affections qui le préoccupent depuis sa plus tendre enfance. Ensuite, un tableau clinique des alvéolites fibrosantes est établi. Le médecin clarifie les plaintes, les symptômes.
    2. Inspection. La présence de cette maladie implique une respiration difficile et une augmentation lors de l'auscultation. L'écoute expose également les râles secs, la tachycardie est observée sur le côté du cœur.
    3. Radiographie Changements observés dans l'image, principalement dans le bas du poumon.
    4. Tomographie des poumons. Cette étude aide à diagnostiquer les alvéolites à un stade précoce, ce qui augmente les chances de guérison complète du patient. Avec l'aide de la tomodensitométrie, la zone dans laquelle le tissu a été modifié est déterminée avec précision. À l’avenir, cette information aidera à identifier le site où il est nécessaire de procéder à une biopsie.
    5. Mesure de la fonction respiratoire. La spirométrie et la débitmétrie de pointe sont effectuées. Ce type de recherche révèle une violation de la ventilation des poumons, détermine la capacité diffuse de l'organe.
    6. Bronchoscopie Il est effectué pour le diagnostic différentiel, aide à exclure une tumeur maligne dans la cavité des alvéoles. Au cours de la procédure, un rinçage de la cavité pulmonaire est effectué pour garantir des tests de laboratoire du fluide biologique.

    En outre, le patient subit une analyse de sang, d'urine et de crachats, ce qui permet une étude de la présence d'agents pathogènes infectieux dans le corps. Ces mêmes indicateurs permettent de déterminer le caractère allergique des alvéolites par l'excès d'éosinophiles dans le sang.

    Traitement

    Plus tôt l'alvéolite fibrosante idiopathique est soumise à une thérapie, plus les chances de guérison complète sont grandes. La thérapie implique la correction du mode de vie du patient, l'élimination des mauvaises habitudes, ainsi que d'autres mesures préventives.

    Dans tous les cas, le traitement médicamenteux prescrit, qui est sélectionné dans chaque situation individuellement.

    Principes de base

    En plus de prescrire un médicament, une alvéolite fibrosante exige le respect de certaines règles thérapeutiques.

    • améliorer, renforcer le système immunitaire;
    • plus souvent en plein air;
    • ne pas prendre de médicaments hormonaux sans consulter un spécialiste;
    • boire plus de liquides chauds;
    • mener à bien la prévention des maladies respiratoires.

    Premièrement, si la maladie est de nature allergique, la cause de la maladie est éliminée. En règle générale, il est recommandé d'éliminer ou de minimiser les contacts avec les animaux, les produits chimiques ménagers, les substances volatiles nocives, la poussière, les moisissures et les gaz.

    Thérapie primaire

    Le traitement des alvéolites fibrosantes pulmonaires est impossible sans prendre un complexe de médicaments. La mise en œuvre de l’oxygénothérapie, de la physiothérapie et de l’utilisation de complexes fortifiés pour renforcer l’immunité est également illustrée.

    • antibiotiques, principalement la pénicilline;
    • mucolytiques, médicaments expectorants;
    • médicaments symptomatiques (analgésiques, antipyrétiques, toniques);
    • médicaments immunostimulants;
    • les glucocorticoïdes;
    • antihistaminiques.

    Dans les cas graves impliquant une insuffisance respiratoire, l’oxygénothérapie au masque est indiquée. Pendant la procédure, le patient respire de l'oxygène, ce qui facilite grandement la respiration. Les formes sévères d'alvéolite nécessitent une transplantation pulmonaire. Cette procédure augmente les chances de récupération de plus de 50%.

    Vidéo

    Vidéo - Comment identifier les alvéolites allergiques

    Prévention et pronostic

    Si une personne présente une alvéolite fibrosante idiopathique, le pronostic de l'évolution de la maladie dépend du stade auquel elle a été détectée. Tout dépend des mesures préventives que le patient doit mener à vie.

    En outre, la prévention est nécessaire s’il existe des antécédents de maladie du système broncho-pulmonaire ainsi que de prédisposition génétique à ceux-ci.

    1. Limiter les risques professionnels. Il est recommandé de modifier la position si elle est liée à l'agriculture, à la production de produits métalliques, au travail avec des acides et des alcalis, ainsi qu'à la poussière industrielle.
    2. Marchez régulièrement au grand air. Pour ce faire, il est préférable de choisir une zone de parc forestier ou une zone proche du réservoir.
    3. Abandonnez complètement l'habitude de fumer. La fumée de cigarette est nocive non seulement en raison de la composition, mais également en raison de sa capacité à provoquer la réaction allergique la plus forte.
    4. Ne bois pas d'alcool. Les boissons contenant de l'alcool sapent gravement l'immunité humaine.

    L'alvéolite fibrosante des poumons est une pathologie grave nécessitant des mesures thérapeutiques urgentes.

    C'est important! Lorsqu'une personne commence soudainement à être dérangée par l'essoufflement et la toux, il est recommandé de consulter immédiatement un pneumologue. Une telle action permettra d'éviter de graves problèmes de santé et de vous sauver de la mort.