Allergie asthmatique

Le système immunitaire protège le corps humain contre la pénétration de bactéries et de virus nocifs. L'allergie conduit au fait que le corps commence à se battre même avec des substances absolument inoffensives. Cela est dû à un échec de la production d'immunoglobuline. Son niveau dans le sang augmente et, par conséquent, augmente la sensibilité aux allergènes due à la production d'histamine.

L'asthme allergique est la forme d'asthme la plus courante, qui se traduit par une hypersensibilité du système respiratoire à certains allergènes. En inhalant l'allergène, le corps reçoit le signal d'un irritant et la réponse du système immunitaire est déclenchée, entraînant une contraction brutale des muscles situés autour des voies respiratoires. Ce processus s'appelle le bronchospasme. En conséquence, les muscles deviennent enflammés et le corps commence à sécréter du mucus, épais et plutôt visqueux.

L'allergie est une maladie des temps modernes. Plus de 90% des enfants et 50% de la population adulte des grandes villes souffrent de réactions allergiques.

Chaque personne souffrant d'asthme allergique présente à peu près les mêmes conditions que d'autres: détérioration de l'état de santé due à l'exercice physique dans l'air froid, à l'inhalation de fumée de tabac, de poussière ou à de fortes odeurs.

Les allergènes sont assez courants dans l'environnement, il est donc important d'identifier à temps une gamme de stimuli majeurs, empêchant ainsi l'aggravation des symptômes et le développement de la maladie sous une forme plus sévère.

Symptômes de l'asthme allergique Asthme allergique chez l'enfant Attaque de l'asthme allergique Traitement de l'asthme allergique

Symptômes d'asthme allergique

Les symptômes de l'asthme allergique sont principalement associés au travail des voies respiratoires et présentent les caractéristiques suivantes:

la respiration est accompagnée de sifflements;

il y a un essoufflement grave;

l'inhalation et l'expiration deviennent plus fréquentes;

douleur à la poitrine;

la poitrine a une sensation de constriction.

Voici les principaux symptômes que l'un des allergènes courants peut provoquer:

pollen de fleurs (ou pollen d'arbres et de plantes, par exemple duvet de peuplier commun);

les particules de spores de moisissures;

poils d'animaux ou salive (les particules de peau et les plumes d'oiseaux appartiennent à cette catégorie);

présence d'acariens dans l'environnement des excréta.

Une réaction allergique peut être provoquée par tout contact avec une substance irritante. Par exemple, une égratignure entraîne immédiatement des démangeaisons locales et une rougeur de la peau. Dans des cas extrêmes, si une telle substance pénètre dans le corps humain, il peut exister un réel danger, car peut-être l'émergence rapide d'un choc anaphylactique, qui est une crise d'asthme grave.

Le mécanisme de développement de l'asthme atopique peut déclencher non seulement des allergènes. Ils peuvent provoquer une attaque, pas la réaction allergique elle-même.

Alors la cause de l'attaque ne ressemble en rien aux particules irritantes de l'air inhalé:

fumée d'une bougie (y compris aromatique), d'une cheminée ou d'un feu d'artifice;

air froid (y compris lors d'exercices physiques en plein air);

odeurs de produits chimiques et leurs vapeurs;

La gravité des symptômes de l'asthme atopique dépend de la gravité des symptômes: légère, modérée ou grave.

Asthme allergique chez les enfants

La manifestation de l'asthme allergique chez un enfant peut se manifester à différentes périodes, mais le plus souvent, la maladie affecte le corps de l'enfant après un an de vie. Les réactions allergiques de différentes étiologies sont un facteur de risque majeur.

L'asthme atopique dans l'enfance a une caractéristique désagréable - il peut être caché sous les symptômes de la bronchite obstructive. Il est possible d'identifier l'asthme par le nombre de manifestations de la maladie au cours de l'année. Si une obstruction bronchique survient plus de quatre fois par an, il s'agit d'une raison sérieuse de contacter un allergologue ou un immunologiste.

La spécificité du traitement de l'asthme atopique chez l'enfant réside dans l'importance primordiale de l'inhalation comme principal moyen. De telles procédures aident non seulement à éliminer l'allergène qui déclenche la maladie, mais augmentent également les défenses de l'organisme.

Crise d'asthme allergique

Un épisode d'asthme allergique doit être compris comme une réaction du système immunitaire humain dans laquelle un bronchospasme apparaît en réponse à une exposition à un allergène. C'est cela qui est une attaque elle-même, accompagnée d'une contraction du tissu musculaire entourant les voies respiratoires. À la suite de cet état pathologique, les muscles deviennent enflammés et se remplissent de mucus épais et visqueux. Dans le même temps, limitait fortement le débit d'oxygène dans les poumons.

Éliminer l'attaque de l'allergie atopique nécessite toute une gamme d'activités. Tout d'abord, ils sont envoyés pour soulager les symptômes de la maladie. Un état de calme et de détente pendant une attaque est une composante nécessaire: si une personne commence à devenir anxieuse, sa position est aggravée. Des respirations lentes et des exhalations, un courant d'air frais (pas froid), une position horizontale du corps aideront à faire face à une crise d'asthme atopique en quelques minutes.

Idéalement, vous devez avoir un inhalateur de drogue. Son utilisation soulagera rapidement les attaques suffocantes et restaurera le travail des muscles lisses des organes respiratoires.

État asthmatique. Extrêmement dangereux pour la vie humaine, cette forme de manifestation de l'asthme atopique, dans laquelle se développe un état asthmatique, appelé statut asthmatique. Il s’agit d’un long traitement, qui ne se prête pas au traitement de la toxicomanie traditionnel, l’étouffement, dans lequel une personne est simplement incapable d’exhaler de l’air. Cet état passe d'une certaine stupéfaction à sa perte totale. Dans le même temps, le bien-être général d'une personne est extrêmement difficile. L'absence de traitement nécessaire peut entraîner une invalidité et même la mort.

Vous avez trouvé une erreur dans le texte? Sélectionnez-le et quelques mots supplémentaires, appuyez sur Ctrl + Entrée

Traitement de l'asthme allergique

Le traitement de l'asthme atopique doit être effectué sous la surveillance d'un médecin. L'automédication peut aggraver la maladie. Ce type d'asthme est traité avec les mêmes moyens que les autres formes d'asthme, mais il est important de prendre en compte le caractère allergique de la maladie.

La réception opportune d'antihistaminiques peut réduire la manifestation des symptômes et la gravité de l'asthme atopique. Le marché pharmaceutique moderne propose une large gamme de produits de ce type. Choisir le bon produit n'est donc pas si difficile. L'effet antihistaminique est obtenu en bloquant les récepteurs, de sorte que la libération d'histamine dans le sang est soit totalement absente, soit que sa dose est si faible qu'elle ne provoque aucune réponse.

Si une situation survient lorsqu'il est impossible d'éviter les irritations, il est nécessaire de prendre un antihistaminique à l'avance, le risque de réaction aiguë est alors considérablement réduit.

En médecine, il existe une technique dans laquelle la substance allergène est injectée dans le corps humain. Progressivement, le dosage augmente. C’est ainsi que se forme la susceptibilité à un certain irritant, réduisant ainsi le risque d’attaque allergique.

La méthode la plus courante de traitement de l'asthme atopique consiste à utiliser des glucocorticoïdes inhalés et des inhibiteurs des récepteurs α 2 adrénergiques à longue durée d'action. C'est une thérapie de base qui aide à contrôler l'évolution de la maladie pendant une longue période.

Les anticorps antagonistes de l'immunoglobuline E servent à éliminer l'hypersensibilité des bronches et à prévenir une exacerbation possible pendant une période suffisamment longue.

Un groupe de médicaments appelé Croons est activement utilisé dans le traitement de l'asthme allergique chez l'enfant. Cependant, chez l'adulte, le traitement avec ces agents n'apporte pas le résultat souhaité.

Les méthylxanthines sont utilisées dans l’exacerbation de l’asthme atopique. Ils agissent très rapidement en bloquant les récepteurs adrénergiques. Les principales substances de ce groupe de médicaments: l'adrénaline et les glucocorticoïdes oraux.

Dans le contexte de tous les médicaments, la priorité est donnée aux inhalants qui, à l'aide d'un dispositif spécial, pénètrent directement dans les voies respiratoires d'une personne souffrant d'asthme atopique. Lorsque cela se produit effet thérapeutique instantané. De plus, les inhalations sont dépourvues des effets secondaires des médicaments.

L'asthme allergique peut et doit être traité, mais le traitement doit être structuré de manière à prendre en compte les caractéristiques individuelles de l'évolution de la maladie. Cela peut être fait par un médecin qualifié en fonction du tableau clinique de la maladie et des outils de diagnostic. Un traitement tardif ou une thérapie mal construite entraîne un risque énorme de développer des conditions pathologiques dans le corps, à la suite de laquelle l'asthme atopique peut se transformer en une forme plus grave, voire conduire à la mort ou à une invalidité.

En général, le pronostic à vie avec un traitement approprié est plutôt favorable. Les principales complications de l’asthme atopique incluent l’emphysème pulmonaire, l’insuffisance pulmonaire et cardiaque.

À ce jour, il n’existe pas de mesures préventives efficaces permettant d’éliminer complètement les risques d’asthme allergique. Le problème n'est résolu que lorsque la maladie survient et se résume à l'élimination des allergènes et à un traitement adéquat, dont la tâche principale est de stabiliser l'évolution de la maladie et de réduire les éventuelles exacerbations.

L'auteur de l'article: Nadelson Evgeny Nikolaevich, un allergologue, spécifiquement pour le site ayzdorov.ru

L'asthme allergique est le type d'allergie le plus courant. Elle est exposée à la plupart des enfants et à près de la moitié de la population adulte. Il provoque des allergènes - des particules qu'une personne inhale avec l'air. Le terme médical pour cette maladie est atopique. Qu'est-ce que l'asthme allergique? Et comment faire face à cette maladie?

Pathologie caractéristique

L'asthme allergique, dont les symptômes et le traitement nécessitent une étude détaillée, est caractérisé par une inflammation des organes respiratoires. Cette condition provoque la présence d'allergènes dans l'air et dans les aliments. Ces substances irritent les voies respiratoires, ne nuisent pas à la majorité des gens. Mais le système immunitaire de chaque organisme réagit de manière anormale.

La maladie survient généralement chez les enfants. De temps en temps, il se fait sentir pendant toute la période de maturation. Parfois, les adultes sont également sensibles à l’asthme allergique. Il est à noter que le nombre de personnes souffrant de cette maladie a augmenté régulièrement ces derniers temps.

Le développement de la pathologie est comme suit:

Les allergènes pénètrent dans l'organisme par l'air ou les aliments inhalés et irritent les muqueuses des muscles lisses des voies respiratoires. Ce dernier, dans son état normal, est généralement détendu. Cela permet facilement à l'air de circuler et lorsqu'un système irritant apparaît, le système immunitaire y réagit comme s'il s'agissait d'un virus. Des anticorps commencent à être produits pour protéger le corps, ce qui provoque une inflammation.

Causes de la maladie

Les provocateurs à l'origine de la maladie sont répartis dans les catégories suivantes:

Allergènes des locaux. Les coupables de leur apparence peuvent être: des animaux domestiques (laine, plumes); blattes (écailles et fèces); mycélium (champignons et moisissures); acariens de la poussière (leurs déjections, qui flotte dans l'air avec la poussière). Allergènes espace ouvert. Ces provocateurs sont causés par le pollen des arbres et des herbes. En conséquence, la maladie se développe pendant la floraison. Habituellement, c'est le printemps et le début de l'été. Le plus souvent, ils se trouvent dans des produits contenant des antigènes similaires au pollen de plante. Ceux-ci peuvent être des œufs, du lait, des arachides, des palourdes, des fraises et certains types de fruits.

Le type d'asthme allergique le plus rare est une réaction aux irritants alimentaires. Mais en même temps, cette forme de la maladie s'accompagne de très fortes manifestations, impossibles à gérer en ambulatoire. Par conséquent, pour éliminer l'insuffisance respiratoire du patient est hospitalisé. Parfois, l'asthme allergique, déclenché par la nourriture, peut mettre la vie en danger.

Les causes de la pathologie des individus n'ont pas été établies. On pense qu'il s'agit de l'influence de la prédisposition génétique de l'organisme et de l'écologie.

Facteurs prédisposants

En règle générale, une crise se développe très rapidement avec des pathologies telles que l'asthme allergique. Les symptômes apparaissent littéralement dans les minutes qui suivent l’entrée du provocateur dans le corps. Cela est dû à l'hypersensibilité du système immunitaire à ce type d'allergène.

L'hérédité est aussi la cause de la maladie. Selon les statistiques, s'il y a des allergies dans la famille, avec une probabilité de 40%, ses proches auront des réactions similaires.

La progression de la maladie est due aux raisons suivantes:

infections du système respiratoire, tabagisme (passif également), contact étroit avec des allergènes, médicaments à long terme.

Symptômes d'une attaque

Qu'est-ce que l'asthme allergique? Les symptômes sont généralement observés prodromique. Le plus souvent, ils apparaissent dans les heures du soir.

Les signes du seuil de développement d'une attaque sont:

toux sèche, nez qui coule, douleur abdominale.

C'est la première étape de la manifestation de la maladie. Ensuite, l'asthme allergique commence à progresser.

Les symptômes chez les adultes sont les suivants:

essoufflement, essoufflement, respiration sifflante bruyante lors de la respiration, douleur et sensation d'oppression thoracique, toux sèche avec une petite quantité de crachats, qui augmente quand une personne se couche.

L'asthme atopique peut également survenir dans le contexte de maladies des voies respiratoires telles que la rhinite ou la bronchite.

Étendue de la maladie

Il existe quatre formes de développement de l'asthme atopique:

Intermittent La maladie survient environ une fois par semaine. La nuit, les crises ne surviennent pas plus de deux fois par mois. Les manifestations de la maladie dérangent une personne plus d'une fois tous les 7 jours. Pour cette raison, il ne peut pas dormir suffisamment. En conséquence, son activité active diminue. Les symptômes de la maladie se produisent tous les jours. C'est un effet encore plus destructeur sur le sommeil et la condition physique du corps. À ce stade, il est recommandé de prendre le médicament "Salbutamol" pour prévenir tout développement ultérieur de la maladie. La manifestation constante d'asthme allergique, la suffocation fréquente, les crises diurnes et nocturnes rendent impossible l'existence normale d'une personne.

Le plus dangereux est le statut asthmatique sous forme progressive. C'est une forme grave de la maladie appelée asthme allergique. Les signes de cette maladie sont l'augmentation constante des crises et leur durée. Dans ce cas, des soins médicaux d'urgence sont nécessaires, car une personne peut s'évanouir ou même mourir en raison de difficultés respiratoires graves.

Des complications

L'asthme allergique est généralement facilement arrêté. Le traitement prescrit par un médecin vous permet d’arrêter le développement de symptômes négatifs.

Mais il arrive parfois que l'attaque se développe rapidement. En conséquence, des conséquences assez graves peuvent être observées:

Il y a un arrêt soudain de la respiration ou ce processus est extrêmement difficile. Une personne perd conscience. Cette condition peut même entraîner la mort.Interruption du processus respiratoire en raison d'une obstruction - est la cause de l'insuffisance respiratoire. Cette maladie est traitée à l'hôpital, par intubation d'urgence et par ventilation forcée des poumons. Sans ces mesures, la mort est possible et, à l'avenir, une rupture des alvéoles des poumons peut survenir. Mais cela arrive très rarement. Avec cette complication, l'intubation est nécessaire pour éliminer l'air qui empêche l'expansion des poumons de la plèvre.

Diagnostic de la maladie

L'asthme allergique est déterminé en trois doses:

Le médecin découvre tout sur le mode de vie du patient. Examine les symptômes de la maladie. Un examen sanguin des immunoglobulines permet de déterminer la présence d'une maladie. Réalisation de tests d'allergie pour identifier un provocateur spécifique ayant provoqué une réaction désagréable dans le corps.

Comment guérir une maladie

Tout le monde est intéressé s'il est diagnostiqué avec l'asthme allergique, comment traiter une telle maladie.

Pour lutter efficacement contre la maladie ou au moins réduire le nombre d'attaques, il est nécessaire, si possible, de retirer de l'environnement tous les objets qui sont provocateurs.

Les mesures suivantes sont généralement prises:

Tous les objets qui peuvent accumuler de la poussière - tapis, rideaux épais - sont nettoyés. Un nettoyage complet de la maison est nécessaire, il est utilisé pour les matelas et les oreillers recouverts d'un abat-poussière. la maison ne devrait pas dépasser 50%. Lorsque cet indicateur est dépassé, un environnement confortable pour le développement des ticks est créé.

Si les mesures prises ne vous aident pas à vous débarrasser complètement des symptômes de la maladie, appliquez des médicaments. Mais il est important de rappeler que l'asthme allergique n'est pas traité seul. Les médicaments destinés au traitement ne devraient être recommandés que par un médecin.

Traitement médicamenteux

Quels médicaments traitent l'asthme allergique?

Les préparatifs pour la lutte contre la maladie sont divisés en:

L'inhalation, ne produisant pas d'effet thérapeutique, mais soulage simplement la suffocation. On peut recommander au patient le médicament "Terbutaline", "Fenoterol", "Berrotek", "Salbutamol". Médicament pour inhalation, fournissant un traitement et fournissant un effet anti-inflammatoire. Les médicaments efficaces sont "Intal", "Tayled". Thérapie par inhalation. D'excellents résultats permettront d'obtenir des médicaments "Pulmicort", "Serevent", "Oxis". Combinés. Les patients en thérapie comprennent les médicaments "Seretid", "Symbicort". Les antihistaminiques. En cas d'asthme allergique léger, le traitement peut inclure l'utilisation de Zyrtec.

Exercices de respiration

Les méthodes ci-dessus ne sont pas les seules à traiter une maladie aussi grave. Quel est un autre traitement efficace pour le diagnostic de "l'asthme allergique"?

La gymnastique respiratoire a un bon effet thérapeutique dans la lutte contre les symptômes de la maladie. Des exercices spéciaux aident à réduire les crises. De plus, une telle gymnastique est une bonne méthode prophylactique pour prévenir le développement de complications supplémentaires.

Effectuer des exercices de respiration doit être systématique. Sinon, leur efficacité ne sera pas complète. Beaucoup de gens, se demandant (s’ils sont confrontés au diagnostic "d’asthme allergique") comment traiter cette maladie à la maison, ont recours à la gymnastique respiratoire. Après tout, ce complexe vous permet de restaurer la santé. Selon les critiques de personnes et de médecins, il est assez efficace dans la lutte contre une maladie grave.

Un ensemble d’exercices pour les organes respiratoires dans le traitement de l’asthme allergique:

Le matin, sans sortir du lit, allongez-vous sur le dos. Les genoux tirent vers la poitrine. Lorsque vous le faites, faites une bouche d’expiration mesurée et prenez position debout. Jambes - largeur des épaules. Prenez une profonde respiration tout en écartant les bras sur les côtés, au niveau des épaules. Puis expirez brusquement avec la bouche, baissez les bras le long du corps en les frappant contre les cuisses et faites des pas lents. Au premier pas, levez les bras sur le côté. Inspirez lentement. La deuxième étape consiste à expirer avec le bruit en baissant les mains. La position initiale est assise sur le sol. Tirez les jambes en avant. En respirant dans la bouche, levez les bras sur le côté. Remettez ensuite les membres supérieurs dans leur position initiale. Dans le même temps, expirez lentement avec la bouche et émettez le son «F» avec les lèvres légèrement écartées. Inspirez lentement. Ventre bombé simultanément. Puis faites une forte expiration. L'estomac doit être tiré avec force. Lors de l'exercice, une personne doit respirer par le nez et respirer de l'air à l'aide d'une paille. Ensuite, placez-le dans un récipient avec de l'eau et expirez. Exercice à faire pendant la journée, la durée d'une session - 10 minutes. Monte sur tes chaussettes. Les mains levées prennent un peu en arrière. Entrelacez vos doigts. Puis abaissez brusquement tout le pied en vous penchant en avant. Dans le même temps, abaissez vos mains tissées comme si vous coupiez du bois. Assurez-vous de prendre une profonde respiration et de vous tenir debout. Jambes - largeur des épaules. Levez les bras en repoussant un peu. Ouvrez vos paumes comme si vous essayiez de repousser quelque chose. Puis déplacez vos bras brusquement, en vous serrant dans vos bras et en créant du coton sur les omoplates. À ce stade, prenez une profonde respiration et tendez la poitrine. L’exercice «Skieur» est effectué debout. Il faut écarter un peu les jambes. Tenez-vous sur vos orteils, penchez-vous en avant et tendez les bras, les poings serrés. La pose ressemble à un skieur qui descend de la montagne. Puis tenez-vous sur le pied et, en expirant, asseyez-vous. Mains alternativement abaissées et tirées Il est nécessaire d'imiter le mouvement des bâtons de ski. Lorsque vous revenez à la position de départ, prenez une profonde respiration et allongez-vous sur le dos en plaçant vos mains sous les fesses. Faire une lente et profonde inspiration, sucer l'estomac. Puis inspirez avec force. Pousser le ventre, debout sur les orteils, se lever dans les parties de la main. Déplacez-les et reculez. Ensuite, mettez-vous debout, penchez-vous en avant et arrondissez votre dos. Prenez une profonde respiration. À ce moment-là, vous devriez vous serrer dans vos bras. Expirez par la bouche, les dents serrées. Dans le même temps, prononcez «3» ou «F».et. N. - debout, les mains sur les coutures. Relevez lentement les épaules, en comptant jusqu'à quatre. Expirez ensuite avec une grande force en les abaissant tout aussi lentement. Respirez profondément en écartant les membres supérieurs. Ensuite, vous devez réduire les mains, tout en tirant le ventre. Expirez en prononçant le son «Sh.» Exercice «Balls». Assez facile. Il est nécessaire de gonfler les balles jusqu'à ce qu'elles éclatent. Répétez la procédure tout au long de la journée. Il est recommandé de gonfler jusqu'à trois balles par jour.

L'asthme allergique est une maladie assez grave. Cependant, même avec cette pathologie, vous pouvez apprendre à vous en sortir. Pour ce faire, vous devez suivre scrupuleusement les recommandations des médecins, exclure les allergènes de votre vie et pratiquer la gymnastique respiratoire. Il convient de rappeler que seules les méthodes de lutte habituelles apporteront le résultat attendu depuis longtemps.

Asthme allergique

L'asthme allergique est la forme la plus répandue de maladie allergique chez les enfants et les adultes.

Le développement de ce type d’asthme est caractérisé par la propagation d’allergènes. Il est donc important de déterminer en temps utile l’attaque de la maladie. Compte tenu des symptômes, il est nécessaire de commencer un traitement précoce.

De plus, l'asthme allergique est parfois associé à certaines maladies infectieuses, dont les symptômes sont très similaires.

Classification de la sévérité de la maladie

L'allergologue (immunologiste, médecin homéopathe) peut distinguer 4 stades de la maladie, qui déterminent la conduite du traitement médicamenteux.

1. Asthme allergique intermittent. Dans cette forme de maladie, les crises d'asthme sont assez rares. Pendant la journée - pas plus d'une fois en 7 jours. Pendant le sommeil - pas plus de deux fois par mois. Les attaques sont très rapides et n'affectent pas la condition physique du patient.

2. Léger persistant. La maladie est exacerbée plus d'une fois en 7 jours (pas plus d'une fois par jour). La nuit, une attaque peut être observée pas moins de 2 fois en 1 mois. Dans ce cas, le patient souffre d'insomnie et d'une fatigue accrue.

3. asthme persistant (modéré). Une attaque quotidienne de la maladie peut être répétée chaque jour et la nuit plus souvent qu'une fois par semaine. Ceci est accompagné d'une violation de la condition physique.

4. Persistant (grave). Les allergies nocturnes et nocturnes sont répétées presque quotidiennement. L'activité du patient après les attaques de la maladie est considérablement réduite.

Étiologie

L'asthme allergique peut se développer en raison de nombreuses causes.

  • En règle générale, l'asthme atopique se manifeste par de graves manifestations allergiques, ainsi que par une inflammation chronique des voies respiratoires supérieures. Dans les bronches, on observe un processus obstructif, accompagné d’une suffocation, dans lequel il est recommandé d’utiliser un inhalateur. Le plus souvent, l'asthme atopique apparaît lorsqu'un régime déséquilibré est utilisé et que le régime prescrit par le médecin est violé;
  • une grande importance est l'hérédité. Cependant, il convient de rappeler que l'histoire de la maladie ne s'exprime que par une prédisposition à l'apparence;
  • les antécédents de développement d'asthme allergique peuvent être compliqués par des maladies infectieuses du système respiratoire, qui augmentent la sensibilité des parois bronchiques;
  • Une situation environnementale défavorable et une activité associée à des substances nocives peuvent entraîner une crise d'asthme. En outre, il est déconseillé de fumer sous toutes ses formes, y compris passive. L'histoire de la médecine confirme le fait que les parents fumeurs augmentent considérablement le risque d'asthme allergique chez le bébé.
  • dans certains cas, la forme atopique de l'asthme bronchique manifeste des symptômes négatifs, provoqués par une mauvaise alimentation et la présence d'un grand nombre de conservateurs, d'additifs aromatiques et autres. Par conséquent, s’il existe une prédisposition aux manifestations asthmatiques, un régime spécial et une manipulation minutieuse des produits chimiques ménagers sont nécessaires.

Une crise d'allergie avec suffocation peut augmenter avec l'interaction du système bronchique avec des allergènes totalement individuels pour chaque patient.La forme atopique la plus courante d'asthme bronchique peut être déclenchée par des allergènes domestiques. Il arrive souvent que l'asthme atopique survienne à la suite d'un contact avec des spores de champignons.

Symptomatologie

En règle générale, le médecin lors de la première admission découvre les causes de la maladie et les signes caractéristiques. Il s'intéresse aux antécédents médicaux du patient. Les symptômes de l'asthme allergique n'ont pas de spécificité. Ils peuvent ne pas différer de l'asthme avec une étiologie non allergique.

  • principalement l'asthme avec une prédominance de la composante allergique est accompagné d'une toux paroxystique, qui n'est pas propice à un soulagement. Il reste probable que ces symptômes résultent de comorbidités;
  • lors de la toux, une quantité minimale d'expectorations vitreuses (claires) avec une viscosité accrue est caractéristique;
  • respiration sifflante et suffocation avec des allergies. L'asthme allergique avec essoufflement apparaît, quelques minutes après le contact direct avec des allergènes, ainsi que lors d'un effort physique intense. Ces symptômes résultent d'un rétrécissement des voies respiratoires par lesquelles l'air passe;
  • L'asthme avec une prédominance de la composante allergique oblige le patient à adopter une posture spécifique lors d'une crise afin de pouvoir la supprimer le plus rapidement possible. Pour ce faire, le patient s'appuie avec ses mains sur le mur, la table ou la fenêtre.
  • En règle générale, l'asthme atopique dure avec une fréquence et une durée différentes, en fonction du type d'allergène avec lequel le contact se produit. Par exemple, cet allergène peut être du pollen de plantes à fleurs, ce qui est typique des exacerbations saisonnières.

Les symptômes graves nécessitent des soins d'urgence. Si l'attaque n'est pas guérie, en raison d'un apport insuffisant en oxygène, le patient peut tomber dans le coma.

Le cours de l'asthme chez un enfant

L'asthme avec une prédominance de la composante allergique peut se développer à tout âge, mais le plus souvent il est observé chez les enfants à partir d'un an. Cela est dû au risque accru de manifestations allergiques chez les enfants.

L'asthme allergique chez un enfant ressemble souvent à une bronchite obstructive. Si les jeunes enfants ont plus de 4 crises d'asthme par an, consultez un spécialiste hautement qualifié. Un allergologue, un immunologiste et un homéopathe travaillant en contact étroit sont en mesure de choisir les meilleures tactiques pour traiter la maladie.

Tout d'abord, l'allergène le plus brillant est détecté. Souvent, ils ont une alimentation déséquilibrée et une alimentation contenant des substances nocives pour le corps.

Les enfants sont encouragés à s'injecter des drogues en utilisant un inhalateur. Les spécialistes contrôlent tout le processus de traitement: un allergologue et un homéopathe. Il est important de noter que l'inhalateur vous permet de traiter une crise d'asthme aiguë avec une efficacité maximale.

Événements médicaux

Le traitement d'une maladie peut être effectué par des moyens similaires utilisés à des fins prophylactiques et permettant d'éliminer d'autres types pathologiques de la maladie. Une empreinte énorme sur la conduite d'activités thérapeutiques a des antécédents de la maladie, de la nourriture du patient et de son alimentation déséquilibrée. Par conséquent, les aliments et le régime alimentaire doivent être hypoallergéniques, éliminant ainsi le danger accru d’allergie.

  • Il existe une tactique spéciale selon laquelle le médecin homéopathique peut injecter des drogues en quantités croissantes afin de ne pas provoquer de symptômes graves de la maladie. Cependant, malgré le fait que le médecin homéopathique utilise ses moyens, il ne faut pas négliger les méthodes de traitement traditionnelles;
  • le plus souvent, le traitement de l'asthme allergique fournit des antihistaminiques (Claritin, Erius, Zyrtek, etc.) pour soulager les symptômes aigus;
  • Récemment, un inhalateur avec glucocorticoïdes et adrénorécepteurs à libération prolongée a été utilisé activement. Ces médicaments sont essentiels et permettent de maintenir la maladie chez les patients adultes et les enfants sous contrôle strict. Le fait de souffrir d'allergies est éliminé beaucoup plus efficacement par des moyens administrés par un inhalateur. Les médicaments oraux nécessitent une dose plus élevée que celle inhalée par l'inhalateur;
  • Un allergologue, un homéopathe et un immunologiste préfèrent prescrire un médicament en utilisant un inhalateur. Le plus souvent, un nébuliseur d'inhalation est utilisé dans la maladie, dont l'utilisation est simplifiée au maximum et permet de guérir une attaque aiguë au stade initial de développement. Cela évite certains des effets secondaires qui peuvent survenir si le médicament est pris par voie orale. Les médicaments pris dans un inhalateur sont absorbés 20 à 25 fois plus rapidement.

En outre, il est recommandé d'inhaler à l'aide d'un inhalateur, même pour les petits enfants. D'autres types de ceci ne fournissent pas.

Traitement des remèdes populaires

Certains patients préfèrent traiter l'asthme avec des remèdes populaires, ce qui est acceptable si l'historique de la maladie implique un traitement complexe. Par conséquent, pour la période de la maladie, le patient est assigné un régime spécial. L'alimentation limite l'utilisation de sel, de produits laitiers, etc.

Les agents fortifiants peuvent servir d’herbes vendues dans la chaîne de pharmacies et de remèdes populaires autoproduits. En tant que médicament, vous pouvez utiliser la collecte thoracique. Pour ce faire, faites une infusion (1 c. À thé) en ajoutant une petite quantité de miel. Ce remède populaire est infusé pendant 2 heures puis ingéré.

Les premiers signes d'asthme allergique sont souvent neutralisés avec du citron et de l'ail. Pour cela, il est recommandé de hacher 2 têtes d'ail et de les mélanger à 5 citrons, en les passant avec la pelure dans un hachoir à viande. Ce remède populaire est rempli avec 1 litre d’eau bouillante et infusé pendant 5 jours. Ensuite, la solution est prise dans 1 cuillère à soupe. cuillère pendant 20 minutes avant les repas.

À titre préventif, vous pouvez faire une infusion de feuilles d'aloès. Ce remède populaire dans les 2 premiers jours est pris par 1 cuillère à soupe. cuillère 3 fois au cours de la journée, puis réduite à 1 cuillère à café jusqu'à ce qu'un tel traitement populaire ne donnera pas de résultats positifs.

Homéopathie

Récemment, un grand nombre de patients souffrant d'asthme allergique se sont intéressés aux remèdes populaires, qui sont prescrits par un médecin homéopathique. Il est clair que de tels médicaments ne peuvent pas guérir définitivement la maladie. Cependant, ces médicaments pourraient bien être une alternative au traitement avec des agents chimiques.

  • Afin de mettre fin aux symptômes de la maladie, un homéopathe peut prescrire un médicament appelé Sambucus. Cette forme homéopathique est produite en solution et diluée dans la troisième proportion décimale. En outre, ce médicament est capable de guérir une crise d'asthme qui commence le plus souvent la nuit et qui, outre la suffocation, se manifeste par des craintes, une augmentation de la transpiration et des douleurs à l'abdomen.
  • si des antécédents d'asthme sont observés chez les personnes âgées et chez les enfants, l'homéopathe recommande le médicament Lobelia;
  • Dans les cas où les attaques de la maladie, en plus de l’essoufflement, sont accompagnées de vertiges fréquents, de nausées et d’une peau pâle, l’homéopathe recommande l’utilisation d’un médicament appelé Moskus. L’histoire de la maladie indique que ces outils sont fiables.

Il est important de rappeler que l'asthme bronchique allergique nécessite un régime hypoallergénique et un régime spécial excluant les aliments gras et salés ainsi que les fruits et légumes exotiques. Un tel régime n'est prescrit que par un spécialiste hautement qualifié.

ARTICLE EST EN RUBRIQUE - maladies, asthme.

Qu'est-ce que l'asthme allergique? Symptômes de la maladie et de son traitement

Le groupe des maladies respiratoires comprend l'asthme infectieux-allergique. Cette pathologie se développe à la suite d'un contact avec des substances irritantes. Les enfants et les adultes sont malades. Sinon, cette pathologie est appelée asthme atopique. Les attaques d'obstruction bronchique représentent un danger pour l'homme.

Le développement de l'asthme atopique

L'asthme allergique est une maladie chronique non infectieuse caractérisée par des crises d'asthme. Cela est dû à la diminution de la lumière des voies respiratoires. Cette pathologie se développe principalement chez les personnes ayant une prédisposition héréditaire. Ces dernières années, le taux d’incidence a considérablement augmenté.

Il y a plus de 300 000 patients asthmatiques dans le monde. La forme allergique est diagnostiquée le plus souvent. C'est un gros problème médical et social. Beaucoup de patients perdent leur capacité à travailler. L'asthme allergique est présent chez 20 adultes et 10 à 15% des enfants. Les premiers symptômes apparaissent souvent avant l'âge de 10 ans. Parmi les enfants, les garçons sont plus souvent malades.

Les principaux facteurs étiologiques

L'asthme allergique affecte les personnes présentant des facteurs de risque. Si la forme infectieuse de la maladie est en partie due à une exposition au corps des microbes et à leurs toxines, la cause en est alors le contact avec diverses substances (polluants). Sinon, ils sont appelés allergènes. Des facteurs externes et internes sont impliqués dans le développement de l'asthme allergique.

Souvent, les symptômes de la maladie apparaissent au contact de polluants domestiques. Les allergènes suivants sont les plus dangereux pour l'homme:

  • les poils d'animaux;
  • pollen végétal;
  • vers le bas;
  • déchets de insectes et d'acariens;
  • produits alimentaires;
  • nourriture pour le poisson;
  • plumes d'oiseaux;
  • poussière de maison et de rue.

Les allergies peuvent causer des fraises, du chocolat, des noix. Contribue à cette sensibilité accrue du corps. Chez ces personnes, l'immunoglobuline de classe E. est produite de manière intensive.Le début de la suffocation et de l'essoufflement est basé sur la sensibilité accrue de la paroi bronchique aux effets des allergènes.

La maladie a une prédisposition familiale. Le plus souvent, les gènes sont transmis à travers la lignée maternelle. Chez les adultes et les enfants, cette pathologie est plus souvent diagnostiquée en présence du groupe sanguin I. Les facteurs prédisposants sont:

  • fumer;
  • travailler dans des endroits poussiéreux;
  • nettoyage irrégulier de la chambre;
  • conditions de vie insatisfaisantes;
  • la vaccination;
  • infections respiratoires fréquentes (ARVI);
  • inhalation de vapeurs chimiques;
  • forte baisse de température;
  • la présence de grandes entreprises polluantes situées à proximité;
  • toxicose pendant l'accouchement.

Les personnes travaillant dans les industries de la parfumerie, de la métallurgie et de la chimie sont souvent confrontées au même problème. Dans l’asthme bronchique atopique, des réactions allergiques de type 1 se développent.

Pathogenèse de la maladie

Vous devez connaître non seulement les causes de l'allergie, mais également la pathogenèse de la maladie. Il y a les changements suivants:

  • infiltration tissulaire avec diverses cellules (macrophages, basophiles, leucocytes, éosinophiles);
  • développement d'une réaction anaphylactique;
  • production accrue d'immunoglobulines;
  • la libération de médiateurs inflammatoires (histamine, leucotriènes, cytokines);
  • gonflement de la couche muqueuse des bronches;
  • contraction musculaire;
  • augmentation de la production de mucus.

Dans l’asthme bronchique, une réaction allergique entraîne une diminution de la lumière des bronches et une ventilation difficile. Plus tard, l'inflammation se développe. Les cellules caliciformes subissent une hyperplasie. Desquamation de l'épithélium se produit. L'évolution chronique de l'asthme allergique conduit progressivement à la sclérose bronchique. Des changements irréversibles se produisent, c'est pourquoi il est important de commencer le traitement dès les premières plaintes.

Comment l'asthme chez l'homme

Cette pathologie a un tableau clinique spécifique. La manifestation principale est une atteinte d'obstruction bronchique. Avant lui, les symptômes suivants sont souvent observés:

  • toux improductive;
  • nez qui coule;
  • éternuer;
  • se gratter la gorge.

Chez les enfants et les adultes, l'attaque se développe rapidement. Les signes suivants sont observés:

  • sensation d'essoufflement;
  • respiration sifflante;
  • respiration sifflante;
  • essoufflement.

Après l'attaque, expectoration légère flegme. De même, l'asthme bronchique dépendant de l'infection se manifestait. Dans les cas graves, essoufflement grave. C'est surtout prononcé pendant l'exercice. Dans la phase de rémission entre les attaques, il peut ne pas y avoir de plainte. Dans l'asthme bronchique allergique, la suffocation survient principalement la nuit.

Souvent, ces personnes ont une sensibilité accrue aux odeurs fortes et aux changements de température. Les crises d'asthme bronchique allergique se produisent au printemps et en été. À ce stade, les contacts avec la poussière, le pollen et les animaux deviennent plus fréquents. Il y a 4 sévérité de cette pathologie. L'asthme léger est caractérisé par de rares crises.

Les épisodes d'asphyxie nocturne ne dérangent pas plus de 2 fois par mois. Le taux expiratoire est supérieur à 80% de la normale. En cas d’asthme allergique bronchique, les symptômes de grade 2 sont gênants avec une fréquence de 1 à 1 fois par semaine. Les fluctuations du PSV sont plus importantes. Les attaques nocturnes apparaissent plus souvent 2 fois par mois.

L'asthme d'intensité modérée se caractérise par un débit expiratoire maximal de 60 à 80% de la norme, des fluctuations de cet indicateur de 30% pendant le jour et des attaques nocturnes fréquentes. Les symptômes de la maladie sont persistants. Ces personnes ont perturbé leur sommeil. L'asthme sévère est le plus dangereux pour les adultes. Avec elle, les médicaments doivent être pris régulièrement. Les attaques se produisent 3 à 4 fois par jour. Les symptômes nocturnes sont observés 1 fois sur 2 jours et plus souvent.

Complications possibles de la maladie

La présence d'asthme allergique chez les enfants et les adultes en l'absence de traitement approprié peut entraîner des complications. Ceux-ci comprennent:

  • état asthmatique;
  • l'asphyxie;
  • insuffisance pulmonaire;
  • altération de la fonction cardiaque;
  • l'emphysème;
  • atélectasie du poumon;
  • pneumothorax;
  • cœur pulmonaire;
  • le coma;
  • arrêt respiratoire;
  • acidose respiratoire;
  • effondrement (hypotension);
  • hypercapnie.

Une complication dangereuse est le statut asthmatique. La mortalité avec elle atteint 17%. Cette affection est caractérisée par une attaque peu susceptible à un traitement médicamenteux. La base est une forte diminution de la lumière des voies respiratoires. Ceci est accompagné par une difficulté à respirer. Au stade de la décompensation, la concentration de dioxyde de carbone dans le sang augmente.

Cela provoque une acidose. Les réactions de telles personnes sont inhibées. Le pouls devient faible et accéléré. Si le traitement de l'asthme allergique n'est pas effectué, alors le coma se développe. Au stade 3, les symptômes suivants sont observés:

  • confusion
  • respiration rare et superficielle;
  • effondrement.

Les personnes asthmatiques ont besoin de soins d'urgence.

Plan d'examen et de traitement

Avant de traiter l'asthme allergique, il est nécessaire d'exclure une autre pathologie et d'examiner soigneusement la personne. Le diagnostic différentiel est réalisé avec une pneumonie, une pleurésie, une coqueluche, une pathologie respiratoire virale et une bronchite. Les études suivantes sont obligatoires:

  • écoute et percussion des poumons;
  • électrocardiographie;
  • analyses générales de sang et d'urine;
  • spirométrie;
  • analyse des expectorations et des eaux de lavage;
  • tests d'allergie;
  • recherche immunologique (détection d'anticorps);
  • tests de provocation;
  • radiographie des poumons.

Antécédents d'allergie est nécessaire. Il est nécessaire de déterminer le lien entre les attaques et les facteurs environnementaux externes. Il est nécessaire d'identifier le caractère saisonnier des exacerbations et de l'allergène potentiel. En cours de lavage broncho-alvéolaire, un secret est recherché. On trouve souvent des spirales de Kurshman, des cristaux de Charcot-Leiden et des éosinophiles.

Les symptômes et le traitement sont déterminés par le médecin. En cas de crise, des bronchodilatateurs sont utilisés (Salbutamol). Dans les cas graves, des anti-inflammatoires, des glucocorticoïdes et des bronchodilatateurs à action prolongée sont nécessaires. Souvent, lors de crises d'essoufflement, on utilise un médicament tel que Berotek. Dans l’asthme bronchique d’allergie infectieuse, les médicaments du groupe M-cholinolytique sont efficaces. Ceux-ci incluent Berodual et Atrovent.

Les xanthines (Euphyllinum) sont utilisées pour prolonger la rémission. Ces médicaments doivent être pris constamment sous forme de comprimés. Dans le traitement de l'asthme allergique, il est préférable d'utiliser des inhalateurs. Les médicaments hormonaux à base de prednisolone sont utilisés dans les cas graves. Ainsi, la forme atopique de l'asthme est une maladie dangereuse. Le traitement doit viser non seulement à faire cesser les attaques, mais également à réduire la sensibilité du corps aux allergènes.

Asthme allergique chez l'enfant et l'adulte, symptômes, traitement

Aujourd'hui, nous allons parler d'asthme allergique, de ce qui cause la maladie, de sa manifestation, des causes, du traitement et de la prévention de la maladie.

Asthme bronchique

L'asthme bronchique est une maladie résultant d'une inflammation chronique localisée dans les voies respiratoires.

La manifestation principale de la pathologie est une obstruction des bronches conduisant à l'apparition d'asphyxie de gravité variable.

Le nombre de patients asthmatiques augmente d'année en année, selon les dernières données, soit 6% de la population totale de la planète.

Chez les enfants, les cas d’asthme bronchique sont beaucoup plus nombreux; dans certains cas, la maladie est bénigne et le diagnostic correct n’est donc pas posé avant longtemps.

Dans 80% des cas, l'asthme est une réaction allergique. L'asthme allergique a ses formes, ses causes et ses caractéristiques de développement.

Qu'est-ce que l'asthme allergique (atopique)?

Une inflammation chronique des voies respiratoires inférieures avec le développement de l'asthme conduit au fait qu'il existe une condition telle qu'une hyperréactivité bronchique.

Ce terme fait référence à la sensibilité excessive de l’arbre bronchique à divers facteurs externes (allergènes) et se manifeste par un spasme des bronches.

Un œdème inflammatoire, des spasmes et une production excessive de mucus au cours d'une réaction allergique provoquent un épaississement des parois bronchiques et, par conséquent, un rétrécissement de leur lumière.

Le canal rétréci interfère avec les échanges gazeux normaux et conduit à des crises d'asthme.

Les principales manifestations de l’asthme bronchique sont la respiration sifflante, la toux, l’essoufflement et tous ces symptômes de la maladie lors d’une exacerbation s’intensifient souvent la nuit, plus près de la matinée.

Les crises d'asthme sont réversibles. Chez les personnes souffrant d'asthme allergique, elles surviennent après un contact avec un allergène.

Dans les cas bénins, toutes les manifestations de la maladie s'arrêtent d'elles-mêmes, mais si la maladie progresse, l'utilisation de certains médicaments est nécessaire pour faire face à la suffocation.

Dans de rares cas, le statut asthmatique se développe, nécessitant une assistance dans les unités de soins intensifs.

Formes de la maladie

L'asthme bronchique est dans la plupart des cas le résultat d'une réaction allergique du corps, à son tour, l'asthme de nature allergique est divisé en plusieurs formes.

Ce type de pathologie survient lorsqu'une personne a une infection chronique du système respiratoire.

Une inflammation prolongée et l’influence d’agents infectieux entraînent une augmentation de la réactivité bronchique, ce qui les pousse à réagir à divers types de stimuli.

Une forme allergique infectieuse de la maladie est plus souvent détectée chez les personnes en âge de travailler qui ont des antécédents de bronchite chronique ou de maladie pulmonaire obstructive.

Asthme allergique.

L'asthme allergique ou atopique survient dans la plupart des cas pour la première fois chez le jeune enfant.

Le mécanisme de son développement repose sur une prédisposition héréditaire aux réactions allergiques.

Dans l'histoire du patient a révélé la présence de diathèse exsudative, dermatite atopique, divers types d'allergies.

Dans environ la moitié des cas, la première crise d'asthme atopique se développe au plus fort d'une infection respiratoire.

L'exacerbation se produit au contact d'un allergène et la suffocation commence le plus souvent après quelques minutes. Bien que, dans certains cas, des réactions allergiques tardives se produisent - 4 à 12 heures après l'exposition à un irritant.

Pendant la rémission, aucun changement dans les poumons n'est détecté. Au stade initial du développement de l'asthme allergique, les périodes de rémission sont assez longues et les complications se développent tardivement.

Ce type d'allergie se développe après avoir pris des médicaments. La gravité de la suffocation dépend non seulement de la quantité de médicament administrée, mais également de la sensibilité du corps aux substances intolérables.

Remplacer un médicament par un autre ou interrompre le traitement fait que la forme médicale de la maladie a complètement disparu.

Causes de la maladie chez les enfants et les adultes

Les personnes souffrant d'asthme allergique ou infectieux sont plus sensibles aux virus, aux germes et aux spores fongiques. La prédisposition allergique affecte moins le développement de la maladie qu’avec l’asthme atopique.

L'étouffement commence généralement à se développer à un moment où les phénomènes aigus du processus infectieux commencent à s'estomper.

Le stress, les irritants non spécifiques, les réactions allergiques antérieures aux médicaments et aux aliments ont également une incidence sur la rechute de la maladie.

L'asthme bronchique allergique (atopique) se développe lorsqu'il y a hypersensibilité aux stimuli, qui se forment sous forme de réaction immédiate.

Cette hypersensibilité est caractérisée par le fait que les symptômes de la maladie se manifestent plusieurs minutes après l’entrée de l’allergène dans les voies respiratoires. Bien que dans certains cas, il peut y avoir une réaction lente.

Le rôle principal dans le développement de l'asthme atopique appartient à l'hérédité accablée. Près de la moitié des enfants atteints de cette maladie ont un parent relatif avec des antécédents de réactions allergiques.

Mais il faut supposer que ce n'est pas l'asthme lui-même qui peut être hérité - la sensibilité aux allergènes est établie au niveau génétique et sous quelle forme il sera difficile de le prédire.

Plusieurs facteurs contribuent principalement à l'apparition du premier épisode d'asthme allergique, à savoir:

  • Infections fréquentes des voies respiratoires;
  • Un foyer d'inflammation chronique dans les voies respiratoires;
  • Situation écologique défavorable sur le lieu de résidence;
  • Le tabagisme Cela inclut le tabagisme passif, c’est-à-dire un séjour long et constant dans une pièce enfumée (en particulier ce facteur de développement de l’asthme s’applique aux enfants);
  • Risques professionnels;
  • Exposition prolongée à des allergènes agressifs. Donc, l'asthme bronchique peut se développer si une personne habite dans un appartement dont les murs sont affectés par un champignon moisissure;
  • Long médicament.

L'asthme allergique est causé par différents types d'allergènes, la plupart d'entre eux pénétrant dans les voies respiratoires par inhalation.

En fonction du facteur étiologique émis:

  • Ménage (poussiéreux) Asthme. Survenant sur la poussière domestique, les exacerbations surviennent le plus souvent en hiver. Les rechutes de la maladie durent longtemps et le soulagement survient lorsque, pendant un certain temps, une personne quitte son environnement familial habituel. L'asthme poussiéreux est souvent associé à une bronchite d'origine allergique.
  • ASTHME ATOPIQUE FONGIQUE. Ce type de maladie est annuel ou saisonnier, en fonction des caractéristiques de la sporulation. La concentration des spores est plus élevée en fin d'après-midi, de sorte que les attaques et surviennent pendant la nuit de sommeil. La détérioration est possible par temps humide, certains patients atteints de cette forme d'asthme ne peuvent pas tolérer les levures. Si la sensibilité aux champignons saisonniers augmente, l'état de santé s'améliore considérablement après les chutes de neige.
  • ASTHME POUSSIÈRE. Il se produit pendant la saison de floraison des plantes. Habituellement, le patient développe initialement une rhinite allergique et une conjonctivite, et déjà dans le contexte de ces maladies, il existe une crise d'asphyxie. Chez certains patients, les symptômes d'asthme se manifestent à différentes périodes de l'année lors de l'utilisation de certains fruits de légumes - noix, graines de tournesol et céréales.
  • ASTHME ATOPIQUE ÉPIDERMIQUE. Le principal facteur étiologique est constitué de particules de l'épiderme et des poils d'animaux. Dans la plupart des cas, ce type d'asthme se développe chez les personnes qui sont en contact étroit avec des animaux - éleveurs d'animaux, employés de terrains de chasse. Chez les animaux domestiques, les allergies sont le plus souvent causées par la protéine de salive et les poils de chat. Pour plus d'informations à ce sujet, consultez la page http://allergiik.ru/zhivotnyx.html. Le plus souvent, ce type d'asthme atopique est associé à une forme domestique de la maladie. La cause de l'asthme épidermique peut être le contact avec les poissons d'aquarium, avec leur nourriture. Dans ce cas, des allergies alimentaires aux crevettes, aux écrevisses et aux crabes sont possibles.

L'asthme allergique survient dans de rares cas en réaction à un allergène alimentaire. De plus, une crise d'asthme est causée non seulement par l'entrée d'un irritant dans le système digestif, mais aussi par l'inhalation de son odeur.

Asthme allergique et rhinite allergique

Rhinite allergique et asthme, de nombreux allergologues font référence à deux manifestations cliniques de la même pathologie dans les voies respiratoires supérieures et inférieures.

On pense que la rhinite de nature allergique contribue au développement des attaques d’essoufflement et de suffocation, ce qui est particulièrement possible si le temps requis pour le traitement de la première maladie n’est pas suffisamment long.

La cause de l'asthme et de la rhinite sont dans la plupart des cas des allergènes exogènes, vous pouvez déterminer leur apparence en utilisant des méthodes de diagnostic spécifiques.

Il existe deux formes d'asthme et de rhinite allergiques, il est saisonnier et permanent (toute l'année). La fréquence des exacerbations est associée à l'influence d'allergènes externes.

Le développement clair de symptômes lumineux de la maladie au printemps et en été indique une allergie au pollen de diverses plantes ou aux spores de champignons.

Une manifestation d'asthme et de rhinite tout au long de l'année indique que l'irritant principal est l'air, la poussière domestique et les produits de beauté utilisés.

Complications possibles

Le démarrage rapide du traitement de l'asthme bronchique et de l'utilisation de certains types de médicaments peut permettre de maîtriser cette maladie.

Les complications surviennent s'il n'y a pas de traitement et si le patient ne prend pas de médicaments régulièrement. Avec l'annulation brutale de la série de médicaments peut développer un statut asthmatique - une crise d'asphyxie grave.

Si un patient ne traite pas sa maladie, il développe après quelques années un emphysème, une insuffisance cardiaque et pulmonaire.

Les symptômes

L'asthme allergique se manifeste par des crises d'asthme survenant après l'exposition d'un allergène aux membranes muqueuses des voies respiratoires. Vous pouvez déterminer l'attaque à l'aide des symptômes suivants:

  • Il y a difficulté à respirer;
  • Il y a un sentiment de manque d'air et de suffocation;
  • Il y a une respiration sifflante et des sifflements dans la poitrine, ils sont généralement entendus à distance. Avec la respiration profonde, les sifflements augmentent;
  • Une toux prolongée et paroxystique se développe. Le plus souvent, la toux est sèche et ce n’est qu’à la fin de l’attaque que les crachats peuvent être séparés en petites quantités et de consistance visqueuse.

La toux sèche peut être la seule manifestation de l'asthme allergique, il s'agit dans ce cas d'une variante de la toux.

Si l'asthme survient sous forme sévère ou modérée, il se produit alors un essoufflement qui survient après un repos.

Dans la période de rémission de la maladie avec une maladie bénigne, il n'y a pratiquement aucune manifestation.

L'asthme se développe souvent après le contact avec des animaux, alors qu'il se trouvait dans une pièce poussiéreuse et enfumée au moment du nettoyage général de la maison. Elle peut être précédée de démangeaisons dans le nez, d'éternuements, de larmoiements, de maux de gorge.

Les particularités de l'évolution de l'asthme atopique chez les enfants comprennent le développement d'une attaque de la maladie après un effort physique - course à pied, jeux de plein air, sports. Une telle affection est appelée bronchoconstriction ou asthme d'effort.

Pendant la période d'exacerbation, c'est-à-dire la récurrence de la maladie, une crise d'asphyxie peut être déclenchée non seulement par l'allergène lui-même, mais également par des odeurs nettes, l'hypothermie, la poussière et l'exercice.

Le moment et la quantité d'aggravation dépendront principalement de la fréquence des contacts avec l'allergène principal et du type de stimulus.

L'asthme allergique varie en gravité, il existe plusieurs formes de la maladie:

  • Asthme intermittent, c'est-à-dire écoulement intermittent. Cette forme de la maladie correspond à une sévérité légère. Caractérisé par la survenue de crises d'asthme moins d'une fois par semaine. Avec un tel cycle de crises nocturnes, la fonction de la respiration externe n’est pas modifiée en fonction des mesures de spirométrie et de débit de pointe.
  • Asthme léger persistant (persistant). Les attaques se produisent une fois par semaine et plus souvent, mais pas plus d'une fois par jour. Il est possible l'apparition d'asphyxie la nuit. La spirométrie indique des fréquences respiratoires normales. La débitmétrie de pointe conductrice présente de légères irrégularités.
  • Asthme persistant de sévérité modérée. Les crises d’asthme plus souvent qu’une fois par semaine surviennent nécessairement au cours de cette période au moins un épisode d’étouffement nocturne. En période d'exacerbation de la performance altérée. En spirométrie, des troubles modérés de la fonction respiratoire sont détectés.
  • Asthme persistant sévère. Cette forme de la maladie se caractérise par des crises d’essoufflement constantes pendant une journée, ainsi que par une asphyxie nocturne. Travail et performance fortement limités. Des changements significatifs sont révélés lors des mesures de spirométrie et de débit de pointe.

L'une des manifestations les plus dangereuses de l'asthme, quelle que soit sa forme, est la survenue d'un état asthmatique. Le patient développe une suffocation prolongée dans laquelle il y a des difficultés avec l'expiration de l'air.

Le statut asthmatique entraîne une perturbation de l'activité cardiaque, une perte de conscience est possible et, en l'absence de médicament, une issue fatale se produit.

Cette condition est mal contrôlée par l'utilisation des moyens conventionnels utilisés lors d'une attaque normale.

Diagnostic de la maladie

Le diagnostic d'asthme bronchique n'est posé qu'après un examen approfondi du patient.

Tout d'abord, le médecin doit recueillir l'anamnèse lors de l'établissement de tous les symptômes de la maladie, des périodes d'exacerbation, du lien entre l'asphyxie et l'influence d'un éventuel allergène.

Un certain nombre de procédures de diagnostic sont nécessaires:

  • Tests allergiques. Effectuer des tests vous permet de déterminer le type d'allergène.
  • Test sanguin Une réaction allergique augmente le niveau d'éosinophiles. Détection et augmentation des IgE d'immunoglobuline.
  • La radiographie est utilisée pour exclure d'autres pathologies du système respiratoire.
  • Spirométrie - détermination du taux d'expiration et du volume pulmonaire. Dans l'asthme, le taux expiratoire diminue dès la première minute.

Les patients souffrant d'asthme bronchique ont également besoin d'une consultation en pneumologie.

Traitement d'un enfant et d'un adulte

Le traitement de l'asthme bronchique allergique doit commencer par un traitement par élimination, qui consiste à éliminer le contact avec l'allergène.

Afin de se protéger au maximum des effets d'un stimulus, il convient de:

  • Éliminer le contact avec les animaux;
  • Abandonnez chez vous des tapis, des draps de plumes, des peluches;
  • Traiter les sous-sols et les locaux d'habitation avec des agents anti-moisissures;
  • Gardez les livres dans des classeurs fermés;
  • Suivre un régime hypoallergénique;
  • Faites le nettoyage humide aussi souvent que possible;
  • Utilisez des purificateurs d'air.

Dans certains cas, afin de se débarrasser des crises d’asthme bronchique sévères, un transfert dans une autre région est nécessaire, sans effet du pollen allergène ni d’autres facteurs indésirables.

Comment supprimer l'attaque.

Une crise d'asthme est difficile à confondre. En plus des symptômes principaux, le patient adopte une posture caractéristique, il se penche et s’appuie contre le lit, le fauteuil avec les mains.

Cette position vous permet de faire plus d’efforts pour commettre l’expiration. Avec le développement de la suffocation en soi ou un être cher, on devrait procéder comme suit:

  • Asseyez le patient dans une chaise face à son dos. Placez un oreiller entre la chaise et la poitrine.
  • Fournir de l'air frais.
  • Rassurez la personne. Un petit enfant est recommandé de se caresser le dos.
  • Utilisez un inhalateur-doseur, bien sûr, s'il a déjà été prescrit au patient. Utilisez des inhalateurs à action rapide avec des composants bronchodilatateurs, notamment le salbutomol, la terbutaline et le bérotec. Vous devez d’abord procéder à deux inhalations; le soulagement se produit généralement dans les 2 à 5 minutes. Si cela ne se produit pas, deux pulvérisations supplémentaires sont effectuées au bout de dix minutes. Il n'est pas nécessaire d'utiliser plus de doses, car une surdose provoque des maux de tête, des vertiges et une tachycardie.
  • La dyspnée et l'asphyxie sont soulagées par un médicament comme l'Eufillin, il est disponible sous forme de pilule et en solution. Afin d'arrêter rapidement une attaque, il est nécessaire d'injecter de l'Eufilline par voie intraveineuse.
  • Vous pouvez également prendre l'un des médicaments antihistaminiques en une seule dose - Suprastin, Tavegil, Dimedrol. Il est préférable de leur donner au tout début de l'attaque.
  • L'asphyxie grave est supprimée par des médicaments tels que la prednisolone ou la dexaméthasone. Par conséquent, si vous constatez que le traitement entrepris ne vous aide pas et que ces médicaments sont disponibles, leur administration est nécessaire. On peut administrer jusqu'à 150 mg de prednisolone à la fois, mais il est préférable de limiter la dose à 60 mg lors de la première administration.

Lorsqu'une crise d'asthme est nécessaire pour appeler une ambulance, cela est particulièrement nécessaire si l'asphyxie se développe pour la première fois ou chez les jeunes enfants.

Le schéma thérapeutique de l'asthme bronchique allergique doit être choisi par un médecin. L'objectif principal du traitement médicamenteux est de contrôler la maladie.

Des médicaments bien choisis et le respect de toutes les recommandations du médecin pour leur utilisation afin d'éviter les exacerbations de la maladie, d'éliminer ses symptômes - essoufflement, toux, manifestations de rhinite et de conjonctivite.

Les médicaments prescrits aux patients souffrant d’asthme bronchique allergique se divisent en deux groupes:

  • Le premier groupe de médicaments élimine les spasmes musculaires et élargit la lumière des bronches, ce qui facilite grandement la respiration. Ces médicaments sont considérés comme des produits de premiers soins et sont principalement utilisés pour le soulagement de l'asphyxie naissante.
  • Le deuxième groupe de médicaments a des propriétés anti-inflammatoires et empêche la survenue d'une attaque. Ce groupe de médicaments pour l'asthme modéré doit être utilisé régulièrement. Seul un tel schéma thérapeutique permet de maîtriser la maladie. Il n’a pas de sens d’utiliser ces médicaments lors du développement d’une attaque, leur effet se développant progressivement.

Le groupe de médicaments à effet bronchodilatateur immédiat comprend:

  • Inhalants - Berotek, Salbutomol, Astmopent, Berodual, Ventolin.
  • Préparations en comprimés - Eufillin, Teopek, Teofedrin.

Si les médicaments de ce groupe sont utilisés fréquemment, cela signifie que les bronches cessent de réagir et que leur utilisation pendant une attaque est moins efficace.

Pour éviter cela, un traitement continu ou prophylactique avec le deuxième groupe de médicaments et une réduction du contact avec l'allergène sont nécessaires.

Le deuxième groupe de médicaments utilisés dans le traitement des patients souffrant d’asthme bronchique comprend:

  • Stéroïdes produits sous forme d'inhalateurs et de turbuhaleurs - inhalateurs de poudre. Le plus souvent dans le traitement de l'asthme, utilisez Becotid, Fliksotid, Pulmicort, Beclason.
  • Médicaments bronchodilatateurs dotés d'un mécanisme d'action anti-inflammatoire. Inhalateurs Oxis, Serevent.
  • Combinaison de médicaments combinant des stéroïdes et des bronchodilatateurs. Exemple - Symbicort, Seretide.
  • Inhalateurs non stéroïdiens à effet anti-inflammatoire - Intal, Tayled.

Lors du choix d'un schéma thérapeutique, différentes combinaisons de médicaments sont utilisées, lesquelles dépendent des manifestations de l'asthme, de la fréquence des exacerbations, de l'âge du patient. Il est donc impossible de choisir un traitement efficace et sûr sans l'aide d'un médecin.

Le traitement des enfants souffrant d’asthme allergique commence par des médicaments - des dérivés de l’acide de cromoglitse, c’est Intal, Cromohexal, Tayled.

Et seulement si leur utilisation n'a aucun effet, s'ils sont transférés aux stéroïdes inhalés, l'enfant doit absolument choisir la dose de médicament appropriée en fonction de son âge.

L'introduction d'un certain nombre de médicaments à l'aide d'un nébuliseur augmente l'effet thérapeutique à plusieurs reprises et atténue rapidement les symptômes de la crise d'asphyxie débutante.

Une fois que l'enfant a cinq ans, vous pouvez utiliser la thérapie SIT, c'est-à-dire l'introduction progressive des plus petites doses d'allergènes. Si ce traitement est commencé le plus tôt possible à partir du moment de la première crise d'asthme, alors l'élimination complète de la maladie est possible.

Toute vaccination de l'enfant n'est réalisée que lorsqu'il existe une rémission stable. Et la vaccination n’est possible que sous le prétexte de prendre un antihistaminique.

Traitement par des méthodes folkloriques

Le choix des méthodes traditionnelles de traitement de l'asthme bronchique doit être abordé avec beaucoup de soin. Toute plante est un allergène potentiel et, par conséquent, diverses tisanes peuvent provoquer une réaction allergique.

Par conséquent, lors de l'utilisation de diverses recettes de la tirelire de méthodes de traitement traditionnelles, il est nécessaire de commencer à prendre des décoctions, des infusions et d'autres moyens avec de petites doses et de bien enregistrer tous les changements de l'état de santé général.

  • Dans le cas où l'asthme survient avec la conjonctivite et la rhinite, vous pouvez utiliser l'aide du son. On verse deux cuillères de son avec un verre d'eau bouillante, on laisse gonfler puis on mange. Avant cela, vous devriez boire un verre d'eau pure. Le son a des propriétés nettoyantes et par conséquent, il élimine certains allergènes du corps, atténuant ainsi les symptômes de la maladie.
  • Dans un pot de trois litres doit être plié kilogramme d'ail pelé et haché. Ensuite, de l'eau est versée dans le pot avant le cou, ce qui signifie qu'il faut l'infuser pendant un mois dans un endroit sombre et froid. Après cette période, les infusions filtrées boivent une cuillerée à thé préalablement diluée dans un demi-verre de lait chaud. Le traitement est effectué le matin, environ 30 minutes avant les repas. Le cours général ne dure pas moins de 6 mois. Pendant ce temps, vous ne pouvez pas rater une seule prise d'infusion d'ail.

Exercices thérapeutiques de respiration

Les exercices thérapeutiques respiratoires effectués par les patients souffrant d'asthme bronchique peuvent traiter des formes bénignes de la maladie et prolonger de manière significative les périodes de rémission de la maladie.

De nombreuses techniques d'exercices de respiration ont été développées, le médecin traitant sera en mesure de choisir le bon ensemble d'exercices.

Mais quelles que soient les classes choisies, plusieurs facteurs doivent être pris en compte dans le comportement des exercices de respiration:

  • La respiration pendant les cours n’est nécessaire que par la bouche.
  • En cas de maladie compliquée, se traduisant par une accumulation de crachats dans les bronches, l'exercice doit être effectué dans l'intervalle entre l'inhalation et l'expiration.
  • De l'entraînement refuser pendant la toux et le début de la crise d'asphyxie.
  • Les complexes d’exercice sont répétés deux fois par jour.

Traitement Spa

Les personnes souffrant d'asthme bronchique, est montré et traitement de spa. Il est recommandé d'acheter un billet pour un sanatorium traitant des problèmes des organes du système respiratoire pendant la rémission.

Les centres de villégiature en visite sont contre-indiqués en cas d’asthme aigu, une forme grave de la maladie avec des crises fréquentes.

Dans les sanatoriums, des programmes spéciaux de récupération peuvent être proposés aux patients asthmatiques allergiques, notamment:

  • Physiothérapie;
  • Aéroinothérapie;
  • Traitement par halo-inhalation.

L'amélioration de la santé du patient est obtenue en observant la routine quotidienne appropriée, en marchant au grand air et en respectant les procédures de santé en général.

Les patients souffrant d’asthme bronchique peuvent choisir l’une des stations suivantes:

  • "Yeisk." Le sanatorium propose des programmes pour le traitement de diverses allergies, maladies du système respiratoire et autres pathologies. Sur le territoire, il existe des bains de boue, de la balnéothérapie et de la spéléothérapie, ce qui est bénéfique pour les patients asthmatiques. Yeysk est situé près de la mer et le sanatorium possède une plage entièrement équipée.
  • "Touches blanches". Situé en Carélie près du lac Onega. Le sanatorium est situé dans la zone forestière, utilisant de la boue naturelle et des eaux minérales pour le traitement. Les personnes asthmatiques se voient proposer des méthodes générales de guérison et de purification du corps, la balnéothérapie.
  • "Belokurikha". Situé dans le territoire de l'Altaï. Pour le traitement des patients souffrant d’asthme bronchique, des bains à l’eau de radon, une thérapie par nébuliseur, une halothérapie, des complexes d’exercices thérapeutiques de respiration, une physiothérapie sont proposés. L'air curatif des montagnes de l'Altaï a un effet positif sur l'état du système broncho-pulmonaire.

Asthme allergique et grossesse

Pendant la grossesse, les femmes souffrant d’asthme allergique bronchique doivent suivre les mesures pour se créer un environnement hypoallergénique.

Il ne faut jamais oublier que pendant la période d'accouchement, le corps est soumis à une double charge et que, par conséquent, même des stimuli auparavant sans danger peuvent provoquer une attaque.

Les femmes enceintes sont invitées à suivre un régime et le médecin traitant doit choisir les médicaments contre l'asthme qui ne vont pas altérer le développement de l'enfant.

Vous ne devez pas refuser un traitement car cela peut entraîner une grave attaque au cours de laquelle l'enfant va en souffrir.

Une femme ne devrait accoucher qu'à l'hôpital, où elle surveillera en permanence le fonctionnement de son système respiratoire et surveillera l'état du fœtus pendant le travail.

En cas de maladie grave, une césarienne est prescrite.

Prévention des maladies

Excellente immunité, infections respiratoires rares, bonne écologie - avec de telles données initiales, le risque de développer un asthme diminue.

Si vous savez que votre enfant a une hérédité accablée par les allergies, il est nécessaire d'observer plusieurs conditions dès le premier jour de sa naissance:

  • Introduire correctement les leurres, exclure dès les premières années de la vie les produits présentant un degré d'allergénicité élevé;
  • À la maison, créez des conditions hypoallergéniques, c’est-à-dire enlevez les couvertures et les oreillers en plumes, les chiffons et les produits en fourrure, effectuez en permanence un nettoyage humide;
  • Pas besoin de prendre des médicaments
  • Éviter les infections respiratoires;
  • Durcissez l'enfant.

La prévention de la maladie pour ceux qui souffrent déjà d'asthme atopique bronchique, consiste à éviter le contact avec l'allergène.

Veillez à utiliser le traitement prescrit par le médecin pour éviter les crises d'asthme.

À portée de main, à toute heure du jour ou de la nuit, il devrait toujours y avoir un inhalateur de poche nécessaire pour soulager une crise d’asphyxie.

L'asthme allergique est, bien sûr, une maladie grave, limitant certains aspects de différentes activités. Mais la maladie peut être maîtrisée si vous consultez un médecin à temps et suivez toutes ses prescriptions.