Trachéobronchite chez les enfants: causes, premiers symptômes cliniques, méthodes de traitement de la maladie à la maison

La trachéobronchite est une maladie inflammatoire de la trachée et des bronches simultanément. Le plus souvent, ils diagnostiquent une pathologie chez les enfants, leur système immunitaire étant plus faible et incapable de combattre totalement l'infection par rapport à l'organisme adulte, le processus pathologique couvre donc la trachée et les bronches.

Parfois, l'inflammation s'étend au larynx, puis la laryngotrachéobronchite se développe chez les enfants. Toutes ces maladies des voies respiratoires constituent une menace pour la santé et la vie de l'enfant et nécessitent par conséquent un traitement de qualité et en temps voulu.

Raisons

loading...

Le plus souvent, une inflammation de la trachée et des bronches se développe à la suite d'un contact avec les muqueuses des voies respiratoires d'une infection virale. Si l’immunité de l’enfant est forte, le processus pathologique ne se propage pas au-delà de la cavité nasale et du larynx, mais si le corps du bébé est affaibli, l’inflammation se propage davantage, piégeant la trachée, les bronches et parfois les poumons.

Les facteurs prédisposant au développement de la trachéobronchite sont:

  • grippe et ARVI;
  • antibiotiques fréquents, affaiblissant le système immunitaire;
  • dystrophie et avitaminose;
  • l'hypothermie;
  • rachitisme;
  • congestion dans les poumons;
  • tabagisme passif.

Types de trachéobronchite

loading...

Chez les enfants, la trachéobronchite peut être de plusieurs types, en fonction de la durée du processus pathologique et de la nature de la maladie.

Tableau 1. Types de trachéobronchite:

C'est important! Pour que le traitement de la trachéobronchite chez les enfants soit efficace, il est nécessaire de déterminer correctement la nature de l'évolution de la maladie, seul un médecin peut le faire.

Symptômes cliniques

loading...

Les signes de trachéobronchite chez les enfants diffèrent selon la nature de l'évolution de la maladie.

Trachéobronchite aiguë: symptômes chez les enfants

Les symptômes de la trachéobronchite aiguë ressemblent beaucoup au développement d'infections virales respiratoires aiguës. L'enfant devient irritable. La température de son corps peut atteindre 38,0 degrés.

D'autres symptômes apparaissent également:

  • une toux obsessionnelle, sèche et convulsive qui se présente sous la forme de crises épileptiques et augmente la nuit - à la fin d'une quinte de toux, l'enfant peut se déchirer;
  • douleur thoracique sévère;
  • mucus copieux du nez;
  • hyperémie de la membrane muqueuse de l'oropharynx lors de l'inspection;
  • maux de gorge et chatouilles;
  • transpiration excessive;
  • respiration superficielle fréquente;
  • augmentation du rythme cardiaque.

Avec une forme négligée de la maladie, un enfant peut présenter des signes d'hypoxie, comme indiqué par la teinte cyanotique des lèvres, qui s'aggrave lors d'une quinte de toux. Lorsqu'ils sont impliqués dans le processus pathologique du larynx, les symptômes ci-dessus s'ajoutent enrouement, enrouement et toux aboyante.

C'est important! Si une toux aboyante survient à l’arrière-plan de la trachéobronchite, de la cyanose des lèvres ou de la détérioration de l’état général, n’essayez pas de vous soigner, même si ce n’est pas votre première rencontre avec cette pathologie. La progression du processus inflammatoire peut entraîner un laryngospasme et un œdème des voies respiratoires.

Dans les cas de trachéobronchite aiguë, l’enfant se sent malade pendant les deux ou trois premiers jours, puis avec un traitement bien prescrit et le respect de toutes les recommandations du médecin, on constate une amélioration notable.

Trachéobronchite chronique: symptômes

Si la forme aiguë de la maladie n’est pas traitée ou si la thérapie est choisie de manière incorrecte (le plus souvent pendant l’auto-traitement), les symptômes d’inflammation de la trachée et des bronches deviennent mats et la maladie devient chronique. Les symptômes de la trachéobronchite chronique ne sont pas aussi prononcés que dans la forme aiguë de la maladie, mais ils surviennent au moindre rhume, en présence d'une hypothermie et de l'influence de facteurs néfastes sur le corps.

La trachéobronchite chronique chez un enfant se manifeste par les symptômes suivants:

  • écoulement abondant par le nez (mucus clair);
  • enrouement;
  • une légère rougeur du pharynx, une augmentation et une friabilité des amygdales;
  • toux pire la nuit;
  • plaintes de douleur à la poitrine.

La température corporelle peut être dans la plage normale ou atteindre des indicateurs de bas grade. Dans un processus inflammatoire chronique, un enfant développe des modifications destructrices des membranes muqueuses de la trachée et des bronches, qui peuvent à l'avenir être une condition préalable à l'obstruction bronchique et au développement de l'asthme bronchique.

Trachéobronchite allergique: symptômes

Chez l'enfant, la trachéobronchite allergique se manifeste cliniquement, de même que la forme aiguë de la maladie, seuls les indicateurs de la température corporelle restent normaux.

Les symptômes de la trachéobronchite allergique surviennent soudainement, généralement après le contact d'un enfant avec un allergène:

  • inhalation de fumée de tabac;
  • quand dans une pièce avec un moule;
  • en jouant avec des animaux domestiques;
  • inhalation de peinture, vernis, acétone, vapeurs de solvant;
  • en contact avec le pollen de plantes à fleurs.

Le risque de trachéobronchite allergique est que les épisodes de toux avec cette forme de la maladie sont plus graves et que si l'état n'est pas arrêté immédiatement, un œdème laryngé, un bronchospasme et une insuffisance respiratoire aiguë peuvent se développer.

Nous sélectionnons un traitement efficace pour chaque forme de la maladie.

loading...

Le traitement des maladies inflammatoires de la trachée et des bronches doit être complet et comprendre:

  • respect du régime;
  • régime alimentaire;
  • traitement médicamenteux;
  • traitement de physiothérapie;
  • recettes populaires.

Traitement de la trachéobronchite aiguë

En règle générale, les processus inflammatoires des voies respiratoires supérieures chez un enfant sont causés par une infection virale. Par conséquent, afin d'éliminer l'agent responsable de la maladie, des médicaments antiviraux sont prescrits au bébé:

  1. Arbidol - le médicament est autorisé pour les enfants de plus de 3 ans, la dose quotidienne du médicament est divisée en 2-3 doses. La durée du traitement médicamenteux est d’au moins 3 jours, le médecin détermine la nécessité de poursuivre le traitement par un agent antiviral.
  2. Groprinosin est un médicament sous forme de comprimés, approuvé pour une utilisation chez les enfants de plus de 2 ans. La dose de médicament est fixée individuellement par le médecin en fonction des indicateurs de poids corporel, de l'âge de l'enfant et de la négligence du processus inflammatoire.
  3. Viferon (Laferobion, Interferon) - un médicament à base d'interféron leucocytaire humain recombinant, est disponible sous forme de suppositoires et lyophysial pour la préparation d'une solution et son injection par voie intranasale (dans le nez) ou par injection. Ces médicaments sont approuvés pour une utilisation chez les enfants dès les premiers mois de la vie, la dose du médicament est déterminée par le médecin.

Quel est le traitement de la trachéobronchite chronique?

En règle générale, la trachéobronchite chronique se développe dans le contexte de l'ajout de la flore bactérienne. Par conséquent, dans cette situation, il est nécessaire de prescrire des antibiotiques. Pour que le traitement soit aussi efficace que possible, le médecin doit d'abord déterminer l'agent responsable de l'infection et déterminer sa résistance aux médicaments antibactériens.

Pour le traitement de la trachéobronchite bactérienne chronique chez les enfants, prescrire des médicaments appartenant au groupe des céphalosporines, des pénicillines de nouvelle génération et des macrolides:

  • Sumamed - poudre pour la préparation d'une suspension à large spectre. Les instructions jointes au médicament décrivent en détail comment préparer le médicament et comment le donner à l'enfant.
  • Amoxicilline - se présente sous forme de comprimés dispersés et en poudre pour la préparation de suspensions.
  • Cefix - poudre pour suspension. Le médicament fini a une odeur agréable de fraise et un goût sucré, très apprécié des enfants, qui prennent volontiers un antibiotique.

C'est important! Vous ne pouvez pas commencer indépendamment à prendre un antibiotique, si vous ne connaissez pas la nature de la maladie. En cas de trachéobronchite d'origine virale ou de nature allergique, cette thérapie est non seulement inefficace, mais également dangereuse, car les médicaments antibactériens suppriment le système immunitaire.

Trachéobronchite allergique: traitement

En cas de trachéobronchite d'origine allergique, ni les antibiotiques ni les antiviraux ne sont prescrits.

Dans une telle situation, les antihistaminiques sont le seul moyen efficace:

Le prix des antihistaminiques diffère en fonction de la forme de libération et du principe actif dans la composition.

C'est important! Parfois, une crise de toux allergique entraîne le développement d'un laryngisme ou d'un bronchospasme persistant. Dans ce cas, des injections de glucocorticoïdes - Dexaméthasone ou Prednisolone - sont ajoutées au traitement antihistaminique.

Médicaments auxiliaires pour le traitement de la trachéobronchite chez les enfants

loading...

Étant donné que l'inflammation de la trachée et des bronches est accompagnée d'une toux paroxystique douloureuse, il est impératif de prescrire des médicaments contre la toux à l'enfant.

Trachéobronchite allergique chez les enfants

loading...

Trachéobronchite allergique: étiologie

loading...

La trachée est un lien intermédiaire entre les voies respiratoires supérieures et inférieures, elle réagit donc assez violemment aux processus pathologiques qui s'y produisent. La trachéobronchite est une inflammation qui se produit simultanément dans la membrane muqueuse de la trachée et dans l’arbre bronchique, c’est-à-dire qu’il s’agit d’un processus inflammatoire impliquant non pas une, mais plusieurs parties du système respiratoire.

L'étiologie de cette maladie peut être différente:

  • infectieux - lorsque les agents pathogènes sont activés sous l'influence de divers facteurs (infections virales, hypothermie, conditions climatiques défavorables, etc.);
  • allergique - lorsque des agents allergiques pénètrent dans la membrane muqueuse des bronches.

Causes du développement de la trachéobronchite allergique chez les enfants

loading...

La trachéite, ayant une cause allergique, porte le nom de "trachéobronchite allergique". Les allergènes qui peuvent le provoquer, sont divisés en deux types:

  • infectieuses - bactéries (staphylocoques, pneumocoques), champignons protozoaires, helminthes;
  • non infectieux - ménage (poils d'animaux, pollen de plantes), aliments, médicaments.

Chez un enfant, de nombreux facteurs peuvent précéder l'apparition d'une trachéobronchite allergique. Les enfants à risque sont ceux qui présentent les symptômes suivants:

  • rhumes fréquents;
  • des maladies telles que la coqueluche, la pneumonie, la rougeole, la fièvre typhoïde, le rachitisme, le diabète;
  • pathologies du développement de la poitrine, des voies nasales et des sinus;
  • traitement inapproprié ou inadéquat du SRAS ou de son absence;
  • immunité réduite, manque de mesures pour la lever;
  • la nourriture n'est pas adaptée à l'âge, sans les vitamines et les nutriments nécessaires au corps des enfants;
  • la présence de cette maladie chez des parents;
  • propension à l'hyperréactivité des bronches (comme en témoignent les taux élevés d'immunoglobuline E dans l'analyse sanguine);
  • séjour constant dans une pièce à l'air très sec.

Cours de trachéobronchite allergique

loading...

La trachéobronchite allergique est observée chez les enfants de tous les âges, mais le plus souvent chez les enfants d’âge préscolaire et scolaire en raison d’un conflit immunitaire.

Symptômes de la trachéobronchite allergique chez les enfants

Il est souvent difficile de distinguer la forme allergique de la trachéobronchite de la forme infectieuse en raison de la similitude de certains symptômes.

En cas de trachéobronchite allergique, tous les signes de la maladie apparaissent après le contact avec l'allergène:

  • toux sèche, surtout la nuit, la nature de la toux peut être paroxystique;
  • voix enrouée;
  • difficulté à respirer, essoufflement;
  • douleur à la poitrine;
  • faiblesse générale du corps;
  • éruption cutanée;
  • les lèvres peuvent avoir une teinte bleuâtre;
  • diminution de l'appétit;
  • L'élévation de la température à 38 ° C est rarement possible.

Complications possibles

Aux premiers symptômes de la maladie, il est nécessaire de consulter un médecin. Si le traitement ne commence pas à temps, les enfants peuvent présenter les complications suivantes:

  • le développement de la pneumonie;
  • dysfonctionnement du système nerveux;
  • maladies du système cardiovasculaire.

Diagnostic de la trachéobronchite allergique

Lors de l'admission initiale, le médecin procédera à une auscultation (écoute) des poumons et le premier signe de la maladie sera une respiration difficile ou une respiration sifflante. Après cela, il est conseillé de passer un examen par un pneumologue et un allergologue pour clarifier le diagnostic.

Parmi les études de laboratoire visant à déterminer la trachéobronchite allergique chez les enfants, on distingue:

  • numération globulaire complète (le nombre d'éosinophiles et de leucocytes augmentera, la RSE sera également supérieure à la normale);
  • culture bactériologique des expectorations (une éosinophilie est également observée);
  • un test sanguin spécial pour un indicateur spécifique de l'immunoglobuline E, ainsi que pour les allergènes (panels dits pédiatriques).

Les études instrumentales sont effectuées moins fréquemment et uniquement à l'aide d'indications:

  • la fluoroscopie (l'image montrera l'épaisseur des racines des bronches, le renforcement du motif racinaire);
  • laryngotrachéoscopie (une fois réalisée, la muqueuse trachéale œdémateuse sera visible).

Traitement de la trachéobronchite allergique chez les enfants

loading...

Si la trachéobronchite allergique chez un enfant est observée sous une forme bénigne, le traitement peut être effectué à la maison. Une fois que les principales causes de la maladie (allergènes) ont été identifiées, il est d'abord nécessaire de limiter le contact de l'enfant avec elles. Le type de traitement est déterminé par le médecin après toutes les méthodes de recherche (de laboratoire et instrumentale). En général, les prescriptions pour la trachéobronchite allergique seront:

  • antihistaminiques pour soulager les symptômes;
  • expectorants, pastilles contre la toux;
  • avec l'augmentation de la température, il est nécessaire d'utiliser des médicaments antipyrétiques;
  • vitamines complexes;
  • en cas de complications, selon l'agent pathogène (bactérie ou virus), un traitement approprié sous forme d'agents antibactériens est utilisé (administration simultanée de préparations normalisant la microflore intestinale) ou de médicaments antiviraux;
  • la physiothérapie est largement utilisée - irradiation ultraviolette, thérapie au laser (stimuler le processus de création d'anticorps et la formation d'immunité);
  • les inhalations à l'aide de nébuliseurs sont activement utilisées;
  • dans la pièce où se trouve l'enfant, l'air ne doit pas être sec, l'aération est effectuée au moins 2 fois par jour, vous pouvez toujours utiliser un humidificateur.

Important: tous les médicaments doivent être utilisés strictement selon les instructions et sous la surveillance d'un médecin!

Et aussi avec sa permission, vous pouvez essayer de traiter des remèdes populaires (en plus des médicaments essentiels), à condition qu’il n’y ait aucune réaction allergique aux composants. Ces moyens peuvent être:

  • lubrification de la poitrine et du dos du blaireau ou de la graisse d'ours;
  • recevoir une infusion de menthe, de sureau, de banane plantain (1 c. à thé. verser 1 litre d’eau bouillante, laisser infuser);
  • recevoir la décoction de tilleul (2 st. 1. Verser 0,5 litre d'eau bouillante, laisser reposer, filtrer);
  • l'utilisation de lait avec l'ajout de 50 grammes de beurre et 1 cuillère à soupe. l chérie;
  • prendre un mélange de miel et de jus d'aloès dans un rapport 1: 1;
  • au lieu d'utiliser des herbes pour l'ingestion, d'autres options sont possibles: se gargariser avec leurs teintures ou utiliser des inhalations à la vapeur.

De manière opérante, une trachéobronchite allergique chez un enfant n'est pas traitée en raison du fait que le problème est généralement résolu par un traitement médicamenteux.

Prévention de la trachéobronchite allergique

loading...

Toutes les mesures préventives doivent viser à renforcer l’immunité afin d’éviter davantage cette maladie et de créer un environnement favorable. Ils seront comme suit:

  • garder la pièce propre (pour assurer l'absence de poussière, nettoyage humide), ventilation constante, humidification de l'air sec;
  • durcissement des enfants: séjour prolongé à l'air frais pendant les périodes d'activité solaire et de nage en eau libre;
  • les enfants de 3 ans et plus assistent régulièrement à des exercices de thérapie physique;
  • les enfants de moins de 3 ans assistent à un massage de santé général;
  • en l'absence de récurrence de la maladie, la nage thérapeutique est possible;
  • nutrition équilibrée et saturation du corps de l'enfant en vitamines - synthétiques (pharmacie) et naturelles en été;
  • traitement immédiat des ARVI dès les premiers symptômes;
  • vaccinations prophylactiques sont possibles, mais seulement après le début de la rémission persistante.

Prévisions

loading...

Dans la plupart des cas, le pronostic de la trachéobronchite allergique est favorable, en particulier si le traitement a commencé au cours de la période initiale de la maladie. Une condition préalable à une guérison complète est le passage de toutes les étapes du traitement, y compris après la disparition des signes de trachéobronchite allergique. Cela est nécessaire pour prévenir l'apparition de la forme chronique de la maladie.

Conclusion

loading...

Il faut se rappeler que pour que le traitement produise des résultats rapides, il n’ya plus de rechute ni d’autres formes de trachéobronchite, il est important de consulter un médecin à temps et de suivre toutes ses recommandations.

Caractéristiques de la trachéobronchite chez les enfants: qu'est-ce que c'est et comment traiter cette maladie?

loading...

La trachéobronchite est une maladie combinée qui se développe souvent chez les enfants et est une inflammation des bronches et de la trachée.

La pathologie nécessite un traitement complexe et complexe, sans lequel des complications des organes ORL sont possibles.

Trachéobronchite chez les enfants

loading...

Cette pathologie s'accompagne de processus inflammatoires qui s'étendent à la membrane muqueuse de la trachée, aux bronchioles (petites branches de l'arbre bronchique) et aux bronches de tailles moyenne et grande.

Le plus souvent, une telle maladie se présente sous la forme d'une complication de bronchite et de trachéite sous-traitée et s'accompagne d'un gonflement grave de la gorge et d'un dégagement important de mucus.

Les processus pathologiques commencent par les tissus de la trachée et, s'ils ne sont pas traités, la maladie se propage dans la direction la plus basse, affectant d'autres organes du système respiratoire.

Causes de la maladie

loading...

Les causes du développement de la maladie chez les enfants peuvent être:

Les facteurs prédisposant au déclenchement de la maladie sont l'exposition à la fumée de cigarette (tabagisme passif), l'hypothermie, des lésions des voies respiratoires suivies d'une infection et d'irritants chimiques sur les muqueuses.

Les symptômes

loading...

Aux premiers stades de développement, la maladie peut être confondue avec le SRAS ou la grippe en raison de symptômes similaires.

Il est possible de suspecter une trachéobronchite chez un enfant présentant les signes évidents suivants:

  • une maladie fébrile qui ne disparaît pas avant plusieurs jours;
  • accès de toux sèche;
  • transpiration accrue;
  • respiration sifflante dans les poumons lors de la respiration;
  • lèvres bleues;
  • voix enrouée;
  • malaise général, faiblesse et essoufflement;
  • mucus et flegme de la gorge et du nez;
  • douleurs à la poitrine.

La toux dans le même temps dure pendant des semaines, mais ne passe pas de la forme sèche à la forme productive.

Traitement de la toxicomanie

loading...

La trachéobronchite nécessite un appel immédiat à l'ENT, qui choisira le traitement adéquat.

Avec cette maladie, le traitement médicamenteux sera le plus efficace. Dans le même temps, le patient doit fournir les conditions les plus confortables et propices à la guérison.

L'enfant doit rester au lit pendant une semaine. Il doit donner du thé chaud, des infusions aux herbes et du jus de fruits plusieurs fois par jour.

Pendant cette période, il convient d’exclure les marches et les visites à l’école ou à la maternelle: cela évite non seulement à l’enfant d’autres infections, mais permet également d’éviter une épidémie (chez les enfants, ces maladies se propagent très rapidement).

L'essentiel est de respecter les réglementations concernant l'ordre et la posologie des médicaments. Parmi les médicaments prescrits aux enfants:

  1. Antipyrétique.
    Ces moyens ne donnent que lorsque la température dépasse 38 degrés.
    Les enfants de ce groupe de médicaments sont les suivants: paracétamol, panadol, éféroalgan, nurofen.
  2. Agents antibactériens et antiviraux.
    Dans le premier cas, sumamed, azithromycine, amoxiclav, zinnat, amoxiclav, amoxicilline, soljutab de flemoskin sont prescrits.
    En cas d'étiologie virale, des médicaments antiviraux tels que Viferon, Arbidol, Genferon, Aflubin, Cytovir, Anaferon sont utilisés.
  3. La forme allergique de la trachéobronchite nécessite principalement l'exclusion du contact avec les allergènes (ils sont déterminés lors d'activités de diagnostic).
    En tant qu'antihistaminique, soulage les poches et l'inflammation des muqueuses, appliquez rivtagil, fenistil, diprazin, suprastin.
  4. En cas de forte toux, un enfant peut recevoir un sirop à base de racine de réglisse et d'althéa (réservé aux enfants de plus de trois ans).
    Les bébés sont des moyens appropriés: eraspal, ACC, mukaltin, askoril, lazolvan.

Vidéo utile

loading...

Dans cette vidéo, le Dr Komarovsky vous expliquera comment traiter la toux chez les enfants:

Le traitement de la trachéobronchite avec des médicaments bien choisis ne dure pas plus de dix jours.

Plus l'enfant est jeune, plus il est nécessaire d'agir rapidement dès les premiers signes de maladie.

Sous une forme négligée, cette maladie peut devenir chronique et, dans le pire des cas, entraîner le développement de complications telles qu'une insuffisance respiratoire, une obstruction bronchique, une pneumonie et une hyperhémie des voies respiratoires.

Trachéobronchite chez les enfants et les adultes - causes de la maladie, symptômes, diagnostic et méthodes de traitement

loading...

D'après le nom de la maladie, on peut comprendre qu'elle combine deux pathologies: la trachéite et la bronchite. Ils provoquent simultanément une inflammation de la trachée et des bronches, ainsi que des bronchioles. Le processus pathologique commence dans les voies respiratoires supérieures, puis s'étend rapidement aux voies inférieures. Les autres noms de cette maladie sont la bronchite trachéide et la bronchotrachéite. Il peut provoquer des rhumes, des allergies, une immunodéficience. Une bronchotrachéite est souvent observée pendant la saison froide. Le danger de la pathologie est que cela peut entraîner des complications graves telles que la pneumonie.

Quelle est la trachéobronchite

Selon la CIM-10, cette maladie porte le code J 06-J 21. Il s’agit d’un complexe de maladies liées et interconnectées - bronchite et trachéite. La pathologie est une inflammation chronique ou aiguë de l'épithélium de l'arbre trachéobronchique avec infiltration et hyperémie. Le processus implique la trachée, les bronches et leurs processus (bronchioles), le tissu pulmonaire intact. La maladie se caractérise par une évolution sévère, de sorte que le traitement est plus souvent effectué dans des conditions stationnaires.

Agents causaux de la maladie

La pathologie peut être de nature bactérienne ou virale. Dans le premier cas, la cause du développement de la maladie est une bactérie pathogène qui pénètre dans le corps de différentes manières. Parmi ces microorganismes, la trachéobronchite provoque:

  • hémophilus bacille;
  • staphylocoque;
  • mycoplasme;
  • les streptocoques;
  • les pneumocoques;
  • moraxella;
  • Klebsiella;
  • pseudomonades.

La bronchite trachéide peut se développer en tant que maladie secondaire dans le contexte non seulement de pathologies bactériennes, mais également virales. Cela se produit lorsque le corps est endommagé:

  • virus de la grippe;
  • parainfluenza;
  • adénovirus;
  • virus respiratoire syncytial;
  • coronavirus;
  • rhinovirus.

Voies d'infection

Une personne souffrant de trachéobronchite virale ou bactérienne peut en infecter d’autres en cas de contact étroit avec elle. Modes d'infection par cette pathologie:

  1. Aérogène (aéroporté). C’est la principale voie d’infection, observée dans 95 à 97% des cas. Lorsque le patient tousse et parle, des gouttes de salive et de crachats sont libérées, qui se présentent sous la forme d'un aérosol dans l'air.
  2. Bronchogénique. Une autre voie commune d'infection du tissu pulmonaire. La propagation des microorganismes se produit lors de la microaspiration du contenu de l'oropharynx. Cela conduit à une trachéobronchite d'intubation, constatée chez 35 à 40% des patients.
  3. Hématogène. Avec cette méthode d'infection, les particules virales du foyer de l'inflammation pénètrent dans la circulation sanguine du patient et se propagent dans tout le corps.

Types et formes de la maladie

La trachéobronchite a plusieurs classifications. Par la nature du flux, il est divisé en aiguë et chronique. Dans le premier cas, la bronchotrachéite dure environ 10 jours et se caractérise par un syndrome d'intoxication plus prononcé. La forme aiguë se développe en pathologie secondaire en arrière-plan:

Selon les symptômes et la nature de l'écoulement, la bronchite aiguë à trachéide ressemble beaucoup à sa forme allongée. Cela diffère en ce sens que cela dure un peu plus longtemps. La forme chronique de la maladie prend encore plus longtemps. Il peut également accompagner d'autres pathologies des organes ORL. Compte tenu de la nature de la maladie, la trachéobronchite se divise en deux sous-espèces:

  1. Allergique. L'infection se produit lorsque des allergènes pénètrent dans les organes respiratoires.
  2. Infectieux-allergique. Dans ce cas, les organes respiratoires sont affectés d'allergènes sur le fond d'une autre infection ORL.

Trachéobronchite aiguë

Chez la plupart des patients, cette forme de maladie se développe sous forme de complication d'une infection respiratoire aiguë. Dans ce cas, les phénomènes de rhinopharyngite indiquent une trachéobronchite:

  • congestion nasale;
  • maux de gorge;
  • la rhinorrhée;
  • nasopharynx sec;
  • enrouement;
  • douleur en avalant.

Avec la progression de l'infection se propage aux voies respiratoires inférieures. Ceci est indiqué par des sensations douloureuses et douloureuses dans la poitrine, une toux sèche et tendue. Ensuite, ce qui suit se produit:

  • La respiration devient difficile.
  • Avec l'auscultation, des rumeurs sèches commencent à être entendues.
  • Après 2-3 jours, la toux devient productive et humide.
  • La séparation des expectorations mucopuruleuses ou muqueuses commence.
  • Pendant plusieurs jours, la température sous-fébrile est maintenue.
  • Après 8 à 10 jours, la récupération commence.
  • Jusqu'à 3 semaines, une toux résiduelle peut persister.

Stade aigu prolongé

Si les symptômes ci-dessus ne disparaissent pas au bout d'un mois, le patient présente alors une forme prolongée de bronchite trachéide. Le plus souvent, cela est dû à un traitement inopportun ou incorrect du type aigu de la maladie. Le patient peut souffrir de toux sévère, de fièvre. La lutte contre cette forme est plus longue, car l'échange de gaz dans les poumons est perturbé. Si le traitement étiotropique de la bronchotrachéite aiguë dure 7 à 10 jours, un traitement prolongé est traité en moyenne pendant 15 à 30 jours.

Trachéobronchite chronique

Cette forme de bronchite trachéide est caractérisée par un cours récurrent. Au cours de l'exacerbation, les symptômes sont plus prononcés. Dans la phase aiguë apparaissent:

  • condition subfébrile;
  • transpiration;
  • toux d'intensité variable;
  • essoufflement au repos et pendant l'exercice;
  • respiration sifflante;
  • faiblesse

Lorsque vous toussez, des expectorations de couleur et de consistance différentes peuvent être libérées, le plus souvent - purulentes ou séreuses-purulentes. En rémission, les patients remarquent un essoufflement lors d'un effort physique et une toux périodique. L'emphysème ou la maladie pulmonaire obstructive sont des complications possibles de la maladie. La trachéobronchite chronique est plus souvent observée chez les personnes travaillant sous des niveaux de poussière élevés, par exemple les mineurs ou les employés d’ateliers de métallurgie. La même chose s'applique aux personnes ayant de mauvaises habitudes sous forme d'alcoolisme et de tabagisme.

Allergique (obstruction)

Cette forme de la maladie est accompagnée d'une lésion inflammatoire aiguë des voies respiratoires due au contact avec des allergènes. Il est plus souvent touché par les personnes vivant dans des zones à forte concentration de substances toxiques dans l'atmosphère. Un symptôme caractéristique est une toux sèche avec sécrétions muqueuses. Il est combiné aux fonctionnalités suivantes:

  • prurit;
  • la rhinite;
  • diminution de l'appétit;
  • la léthargie;
  • larmoiement.

L'inflammation allergique indique une sensation de douleur et une sensation de brûlure dans la poitrine. La température reste normale, des crises d'asthme peuvent survenir en raison d'une obstruction bronchique. La trachéobronchite allergique peut être associée au rhume des foins, à la dermatite atopique et à d’autres allergies. En examinant le sang, les spécialistes trouvent des taux élevés d’éosinophiles.

Infectieux-allergique

Cette forme de lésion est caractérisée par une combinaison de symptômes de trachéobronchite infectieuse et allergique. Les microbes sont causés par: staphylocoque, streptocoque, pneumocoque. L'allergie se développe en réaction à la reproduction de ces microorganismes. La maladie est accompagnée de:

  • douleur à la poitrine;
  • fièvre
  • toux sèche qui devient humide avec le temps;
  • respiration sifflante en respirant, cela devient plus dur.

La maladie se développe souvent en hiver et des rechutes surviennent chez les fumeurs et les personnes sujettes aux pathologies des voies respiratoires supérieures. Si la maladie se prolonge sous une forme prolongée, d'autres pathologies peuvent également se rejoindre: bronchectasie, sinusite, réactions allergiques. Une complication de la maladie entraîne une hypoxie et un blocage des petites bronches. Ils ne surviennent qu'en l'absence d'un traitement approprié.

Causes de la trachéobronchite

La bactérie et les virus qui violent la microflore de la membrane muqueuse sont la principale cause de la maladie. Ils pénètrent dans le corps de différentes manières: bronchogène, aérogène, hématogène. L'activation de la flore virale ou bactérienne se produit à la suite d'une détérioration des fonctions de protection de l'organisme. Les personnes qui souffrent de sautes d'humeur et d'épuisement nerveux font partie d'un groupe à risque séparé. Ceux-ci incluent les femmes pendant la grossesse. Quel que soit le groupe à risque, l'immunité est affaiblie du fait de:

  • l'hypothermie;
  • lésion de la muqueuse trachéale;
  • sinusite, pharyngite;
  • intoxication par l'iode ou le bromure de potassium;
  • boire et fumer;
  • avitaminose et hypovitaminose;
  • ventilation mécanique prolongée;
  • l'hérédité;
  • inflammation des amygdales - amygdalite;
  • mauvaise écologie;
  • malformations du nez ou de la poitrine;
  • asthénisation du corps;
  • malnutrition;
  • contact avec les patients.

Symptômes et signes

Toutes les formes de trachéobronchite se caractérisent par une toux persistante, une respiration lourde et une respiration difficile. Quand on tousse, les expectorations sont libérées avec du pus et on observe des douleurs dans le sternum. La forme aiguë provoque un certain nombre de symptômes désagréables:

  • fièvre
  • dysphonie;
  • enrouement;
  • difficulté à respirer et expirer;
  • respiration sifflante, respiration difficile et bruyante;
  • bouche sèche;
  • lèvres bleues;
  • douleur dans le coeur.

En cas d'évolution chronique, les symptômes de la trachéobronchite ne sont pas aussi brillants. La toux reste persistante, longue et paroxystique. Dyspnée, respiration sifflante, sensation de brûlure et douleur à la poitrine apparaissent à l'arrière-plan. Les symptômes suivants indiquent également une trachéobronchite chronique:

  • troubles du sommeil;
  • hypertrophie ou atrophie de la muqueuse trachéale;
  • crachats purulents séreux le matin;
  • "Voix enrouée" et laryngite.

La forme allergique-infectieuse se distingue par les symptômes de deux types de bronchite trachéide à la fois, l’organisme développant une réaction négative à l’action des microbes. La bronchite trachéide allergique dure jusqu'à ce que l'allergène soit retiré du corps. Après cela, les signes inflammatoires disparaissent complètement. Un symptôme typique sont des problèmes respiratoires en position ventrale. Autres signes cliniques d'une forme allergique de la maladie:

  • l'apathie;
  • perturbation de l'appétit;
  • fièvre basse;
  • toux sèche et douleur du diaphragme;
  • somnolence, léthargie;
  • diminution de la performance.

Diagnostic de la maladie

La trachéobronchite est une maladie grave qui nécessite un diagnostic préalable. Dès les premiers signes, vous devez contacter un pneumologue et un allergologue. Pendant l'examen, le médecin effectue une percussion et une auscultation pour écouter les poumons. Pour confirmer, le spécialiste désigne un certain nombre de procédures de diagnostic en laboratoire et au moyen d'instruments, telles que:

  1. Trachéobronchoscopie. Cette étude est endoscopique, elle détecte donc la sécrétion purulente, les recouvrements fibrineux, l’hyperémie et l’ulcération de la muqueuse.
  2. Radiographie des poumons. Cette étude n’est pas informative, mais si vous suspectez une forme chronique, elle aide à révéler l’empreinte de la pathologie dans le schéma pulmonaire.
  3. Examen microscopique des expectorations avec la définition des cellules atypiques. Ils aident à confirmer le diagnostic et à différencier la pathologie du cancer du poumon, de la tuberculose et de l’asthme bronchique.
  4. Pulvérisation de crachats Le matériel est utilisé pour identifier la pathologie du pathogène bactérien.
  5. Tests cutanés d'allergie. Leurs résultats confirment la genèse allergique de la maladie.

Traitement de la trachéobronchite chez l'adulte

Les formes simples de bronchite trachéide sont traitées à la maison. En cas de pathologie aiguë, on montre au patient le repos au lit. Le patient doit limiter le contact avec les autres et la pièce dans laquelle il se trouve doit être diffusé régulièrement. Pour les affections bénignes observant l'observance du traitement, des procédures de physiothérapie sont prescrites au patient: inhalation et électrophorèse. Pour rétablir la fonction de drainage des bronches aider à frotter pommades chauffantes, compresses chaudes, plâtres de moutarde.

Une trachéobronchite de forme sévère ou avec complications est traitée dans des conditions stationnaires dans le service de pneumologie. Le schéma thérapeutique comprend les mesures suivantes:

  1. Réception des antitussifs dans les premiers jours, quand tourmentée par une forte toux. Des médicaments tels que le butamirate, la codéine et la prénoxydiazine sont utilisés.
  2. Inhalation alcaline. Favorise la décharge des expectorations.
  3. Réception de médicaments mucolytiques et expectorants tels que Mukaltin, Ambroxol, Lasolvan, Thermopsis.

Selon la nature de la maladie, des médicaments antibactériens, antiviraux ou antihistaminiques sont prescrits. Les vitamines et les immunomodulateurs aident à augmenter la résistance globale du corps. Ajout au régime général de traitement sont les suivants:

  1. Procédures de physiothérapie. Ceux-ci comprennent des massages par vibrations et percussions, une thérapie UV, une électrophorèse thoracique, une thérapie au laser, une halothérapie, des exercices de respiration.
  2. Méthodes folkloriques. Ils ne sont utilisés que comme traitement d'appoint. Le traitement traditionnel consiste à inhaler, à se gargariser, à appliquer des compresses et du plâtre à la moutarde, à l'aide de thés vitaminés spéciaux.

Traitement antibactérien ou antiviral

La trachéobronchite peut être de nature virale ou bactérienne. Pour cette raison, un diagnostic opportun est très important, identifiant l'agent causal de la maladie. Pour le guérir, il est nécessaire d'agir à l'aide de certains médicaments:

  1. Antibactérien. Ils sont prescrits s'ils sont déterminés par analyse que les bactéries sont devenues la cause de la maladie. Certains médicaments sont choisis en fonction de la sensibilité des agents pathogènes à ceux-ci, qui est détectée au cours de la bacposeva. Les antibiotiques sont utilisés dans les groupes des céphalosporines, des pénicillines et des fluoroquinolones: Augmentin, Oxacillin, Amoxicillin. Appliquer et antibactérien local, par exemple, le médicament pour l'irrigation du Bioparox muqueux.
  2. Antivirus. Assigné à la nature virale de la pathologie. Contre les bactéries, ces médicaments sont inefficaces. Des exemples sont l'interféron, l'izoprinosine, le kagocel, l'arbidol.

Thérapie symptomatique

La trachéobronchite est traitée non seulement avec des médicaments antibactériens ou antiviraux. En outre, un traitement symptomatique est effectué. Par son nom, on comprend que ce type de traitement aide à éliminer non pas la cause de la maladie, mais ses symptômes désagréables. Pour la bronchite trachéide, les médicaments suivants sont utilisés à cette fin:

  1. Expectorant. Ce sont des médicaments mucolytiques nécessaires pour faciliter la toux et l'écoulement des expectorations. Ils rendent la toux sèche humide et productive.
  2. Antihistaminiques. L'indication de leur réception est une trachéobronchite allergique.
  3. Anti-inflammatoire non stéroïdien. La réception de ces préparations est indiquée en cas d’augmentation de la température et de la fièvre. L'ibuprofène, le Nurofen et l'Erespal sont efficaces dans cette catégorie.

Traitement non médicamenteux

Un traitement non pharmacologique aide également à guérir la trachéobronchite. Elle est effectuée uniquement après que la température corporelle du patient a diminué. Mesures de traitement non pharmacologiques:

  1. Massages Le type vibrant de cette procédure est particulièrement efficace, ce qui facilite la libération de crachats par les bronches.
  2. L'inhalation. Détenus à l'aide de nébuliseurs et d'inhalateurs prêts à l'emploi. En pulvérisant les plus petites particules de médicament, pénétrez plus facilement les bronchioles et les bronches.
  3. Bains de pieds. C'est une procédure très simple qui réchauffe les membres inférieurs, forçant le sang à se déplacer plus activement. En raison de l'écoulement accru de fluide, le gonflement des muqueuses est réduit - il devient plus facile de respirer, de passer progressivement le mal de tête, la congestion nasale.
  4. Entraînement physique thérapeutique (thérapie par l'exercice). Facilite la libération des expectorations, rétablit la respiration nasale normale. Sans sortir du lit le matin, il est nécessaire d’incliner la partie supérieure du corps vers le bas, comme si elle était suspendue à un lit. Cela aidera à tousser. Il est bon de combiner cette procédure avec un massage à percussion.
  5. Physiothérapie. Grâce à eux, l'inflammation est arrêtée, le gonflement des bronches et de la trachée est réduit et le mucus normal est restauré. L'électrophorèse à la lidocaïne, la magnétothérapie interscapulaire, l'oxygénothérapie et les UV dans le cou et le sternum ont de telles propriétés.

Comment traiter

La trachéobronchite nécessite un traitement complexe. Par conséquent, pour un rétablissement complet, il est nécessaire dans la plupart des cas de prendre plusieurs médicaments à la fois. Les principaux sont des antibiotiques ou des antiviraux. Les fonds restants sont prescrits en fonction des symptômes. Les drogues souvent utilisées sont décrites dans le tableau:

Trachéobronchite chez les enfants: symptômes et traitement

La trachéobronchite est un terme qui unit une lésion inflammatoire de la trachée et des bronches d'un enfant en même temps. Compte tenu de leur proximité, lorsque la trachée pénètre dans les bronches principales, le processus inflammatoire affecte souvent les membranes muqueuses des deux organes, en particulier dans l'enfance, lorsque le système immunitaire ne fonctionne toujours pas à plein régime et est imparfait par rapport à un organisme adulte. Habituellement, le processus débute dans les voies respiratoires supérieures sous forme d'ARVI, sans traitement complet, et «tombe» plus bas dans la région de la trachée et des bronches. Dans certains cas, la lésion se produira avec l’atteinte du larynx ou se formera immédiatement en tant que processus inflammatoire primaire à l’origine de certaines infections ou pathologies. En l'absence de traitement, la trachéobronchite peut menacer la santé des enfants et nécessite un diagnostic complet ainsi qu'un traitement et un traitement sous surveillance médicale stricte.

Causes de l'inflammation

Le plus souvent, le processus inflammatoire dans la région de la trachée et des bronches est formé par la pénétration de virus ou de bactéries à la surface des muqueuses de ces parties du système respiratoire. Avec une forte immunité et une protection locale suffisante des membranes muqueuses, ces agents infectieux sont neutralisés, si les facteurs de protection sont insuffisants ou si l'infection a un degré d'agressivité élevé, une trachéobronchite se développe. Il existe un certain nombre de facteurs et de situations prédisposants dans lesquels cette pathologie est plus probable. Cela devrait inclure:

  • l'incidence fréquente du SRAS et de la grippe transférée récemment, ce qui entraîne une diminution de la réactivité immunitaire
  • réception irrationnelle d'antibiotiques et d'immunomodulateurs, prescription déraisonnable d'antiviraux
  • la présence de rachitisme, la malnutrition, la réduction de l'apport en vitamines, l'anémie, le diabète et d'autres pathologies métaboliques
  • immunodéficience congénitale, pathologie cellulaire et humorale
  • gel des pieds, hypothermie systémique
  • tabagisme passif si le ménage fume avec un enfant
  • défauts anatomiques dans les organes respiratoires, bronchospasme
  • violation du microclimat dans la pièce (air chaud et sec, formation de poussière, présence de moisissure sur les murs).

La trachéobronchite appartient à la catégorie des maladies infectieuses. Ses agents pathogènes sont généralement transmis des enfants malades aux enfants en bonne santé (bien que la forme de l’infection puisse être différente), et ils sont souvent malades des enfants d’âge préscolaire et scolaire. Il est important, si vous pensez que la trachéobronchite se développe, d’isoler immédiatement l’enfant afin de traiter et de ne pas répandre les particules microbiennes et virales chez les enfants en bonne santé.

Dans la très grande majorité des cas, la trachéobronchite est considérée comme une complication des rhumes ou grippes mal traités, ainsi que des pneumonies, des sinusites, des amygdalites ou des infections infantiles (coqueluche, rougeole, varicelle). Souvent, ces complications développent des infections sur le fond de la végétation adénoïde, lorsque l’enfant est contraint de changer de position à cause de la congestion nasale due à la respiration par la bouche. Des difficultés similaires de respiration sont possibles dans le contexte d'anomalies congénitales de la poitrine et des voies nasales.

Peut-être comme option, le développement d'une forme allergique de pathologie par inhalation d'un allergène ayant une cause significative lors de la pré-sensibilisation du corps. Si, dans le contexte de l'allergie muqueuse existante, un virus ou un microbe pénètre, la forme de trachéobronchite la plus difficile à reconnaître et à traiter est formée - allergie infectieuse.

Les enfants ont généralement une forme aiguë de pathologie, un processus chronique se produit dans des cas isolés, sans traitement, une bonne nutrition et des problèmes d'immunité.

Chez les adolescents, les habitudes malsaines peuvent devenir l'un des facteurs de risque: le tabagisme, y compris la vaporisation, la consommation d'alcool, les stupéfiants et les psychotropes.

Types de trachéobronchite chez les enfants et leurs caractéristiques

Dans l'enfance, le développement de la trachéobronchite peut prendre plusieurs formes avec des changements typiques dans la zone des zones touchées. Ils sont divisés en fonction de la gravité du processus, de la durée du parcours et de la nature de l'inflammation:

  • Trachéobronchite aiguë se manifeste généralement par une toux nocturne, avec une inflammation diffuse dans la région de la trachée et des bronches à différents niveaux.
  • Trachéobronchite chronique caractérisé par des périodes de toux et de toux pendant le jour et la nuit. Lorsque cela se produit dans le contexte d'un processus inflammatoire prolongé, il se forme soit un processus atrophique, soit une hypertrophie des parois de la trachée et des bronches.
  • Trachéobronchite allergique se produit sous la forme d'attaques aiguës dans la période de contact avec des allergènes. Il est typique des symptômes moroses et de l’absence de manifestations communes typiques des infections.

Lors de l'examen et l'examen de l'enfant, il est important que le médecin détermine avec précision la cause du développement de l'inflammation. Le traitement sera alors aussi efficace et rapide que possible. Les symptômes de la trachéobronchite chez les enfants diffèrent en fonction de la forme et de l'évolution, et il est utile d'en parler plus en détail.

Symptômes de la trachéobronchite aiguë

Les manifestations de la trachéobronchite aiguë ressemblent généralement aux infections virales respiratoires aiguës de la période initiale: faiblesse de l’enfant, léthargie et irritabilité, élévation de la température, malaise et maux de tête, perte d’appétit. Aussi manifestation typique des symptômes locaux:

  • La toux est sèche, cinglante et obsessionnelle, aggravée par la nuit et aboutissant parfois à une crise de nausée ou de vomissement.
  • Douleur dans la poitrine le long de la trachée et des bronches
  • Écoulement muqueux du nez de la nature abondante
  • Rougeur du pharynx lors de l’inspection de la bouche du bébé, douleur à la paroi arrière et à la déglutition, fourmillements, sensation de brûlure et sécheresse.
  • Respiration rapide, transpiration, pouls rapide.

Dans un état grave et dans une forme négligée de la maladie, l'hypoxie survient chez un enfant. Les lèvres et le triangle nasolabial peuvent alors virer au bleu, ce qui est particulièrement prononcé en cas de toux. Si le larynx est impliqué dans le processus, un enrouement important de la voix, un développement de la toux aboyante et parfois une suffocation due à un œdème laryngé peuvent être ajoutés aux symptômes.

Habituellement, la maladie est particulièrement grave au cours des deux ou trois premiers jours de la maladie. L'enfant commence à se relâcher et à se vider de crachats, il se sent mieux, la toux s'atténue progressivement et l'inflammation disparaît.

Manifestations de bronchite chronique

En l'absence de traitement adéquat de la forme aiguë de trachéobronchite ou de préparations mal choisies, dans le contexte de l'auto-traitement par diverses méthodes traditionnelles, les symptômes deviennent moins clairs et moins distincts, le processus se transforme en une évolution chronique. Habituellement, toutes les manifestations ne sont pas exprimées avec autant de force et de netteté que sur le fond d’un processus aigu, mais elles se manifestent sur le fond de rhumes banals, d’hypothermie, voire de facteurs de stress susceptibles d’influencer le corps. Surgissent immédiatement:

  • Caractère muqueux du nez qui coule abondamment
  • Rougeur de la paroi pharyngée postérieure avec œdème et friabilité de la muqueuse et des amygdales
  • Douleur avec douleur en avalant, d'une voix rauque
  • Les attaques de toux typiques, particulièrement fortes la nuit, développent des douleurs à la poitrine et des difficultés respiratoires.

La hausse de température est faible - des valeurs subfébriles aux nombres fébriles, et dure souvent longtemps. Dans le contexte d'un processus inflammatoire chronique dans la région de la trachée et de l'arbre bronchique, le développement de difformités progressives des bronches, des modifications de la muqueuse de la trachée, qui peuvent devenir un fond prédisposant à d'autres pathologies telles que l'obstruction bronchique ou l'asthme, sont typiques.

Caractéristiques des symptômes et diagnostic clinique

La trachéobronchite débute chez les enfants comme un rhume ou une grippe et constitue souvent une complication ou une forme clinique. Le symptôme principal de la pathologie est considéré comme une toux sèche paroxystique, apparaissant sur un fond de pleurs, de rire ou de respiration profonde. Au début, il peut ressembler à une laryngite et peut donc être confondu.

Il est important que les parents appellent le médecin à la maison ou demandent l'accueil s'il y a une douleur à la poitrine sur le fond de respiration profonde ou après une toux, s'il y a une toux sèche obsessionnelle avec des convulsions, un essoufflement et un enrouement, une peau pâle sur le visage et le corps avec une cyanose aux doigts ou autour la bouche, avec une transpiration accrue, associée aux symptômes courants de la pathologie - faiblesse et irritabilité, manque d’appétit, fièvre.

Lorsque la progression de la toux devient humide, les expectorations des bronches, généralement verdâtres ou jaunâtres, toussent. La gravité de la maladie dépend de l'âge et des caractéristiques de la réponse immunitaire de l'enfant.

L’aggravation des accès nocturnes ou à l’extérieur, l’absence de fièvre et les symptômes courants d’un rhume, d’un mauvais rhume et souvent d’une conjonctivite peuvent être considérés comme des différences de forme allergique.

Pour des diagnostics supplémentaires en présence de telles plaintes, le médecin prescrit une étude des tests généraux de sang et d'urine, une analyse biochimique et parfois même la culture d'expectorations avec détermination d'agents pathogènes. Des prélèvements du pharynx et du nez servent également à déterminer la cause de l'infection, en présence de manifestations allergiques - le niveau d'éosinophiles dans le sang est évalué et des tests d'allergie cutanée ou sanguine sont effectués. Dans le diagnostic différentiel, pour exclure la pneumonie, la radiographie thoracique est indiquée.

Principes généraux de traitement de la trachéobronchite chez les enfants

Le traitement n'est important que sous la surveillance d'un médecin, avec un contrôle de l'efficacité et de la tolérance du traitement sélectionné. Cela inclut nécessairement les procédures générales et le traitement local. Tout d’abord, quelle que soit la forme, la base est le repos au lit avec une transition progressive vers un régime spécial fait maison composé d’aliments et de plats non irritants, riches en vitamines et en minéraux. Il indique également le traitement médicamenteux et la physiothérapie au cours de la période de suivi, les méthodes traditionnelles de traitement non traditionnel ne sont applicables qu’après consultation du médecin, le cas échéant.

Bronchite aiguë: traitement

Le processus aigu est souvent basé sur une infection virale. Le traitement repose donc sur un traitement antiviral et sur le renforcement immunitaire. Appliquer prescrit par un médecin en fonction de l'âge des moyens de dosage en combinaison avec des mesures générales et des moyens symptomatiques.

Bronchite chronique: traitement

Habituellement, dans la bronchite chronique, une infection microbienne secondaire se forme. Par conséquent, des antibiotiques et une immunothérapie sont souvent nécessaires pour stimuler les défenses de l'organisme. Pour que le traitement produise un effet, le médecin détermine d'abord la nature de l'agent microbien et sa sensibilité à divers antibiotiques. Dans le traitement de l'inflammation chronique de la trachée et des bronches, des pénicillines et des céphalosporines protégées ainsi que des macrolides sont utilisés. Ils sont applicables sous forme orale, les injections ne sont pas nécessaires et n'ont pas une efficacité supérieure. Tous les schémas thérapeutiques d'antibiotiques et de médicaments supplémentaires seront prescrits par le médecin, il n'est pas possible de réduire ou de prolonger l'évolution du traitement, de modifier la posologie de manière indépendante.

L'autotraitement aux antibiotiques est interdit, même si vous les avez déjà donnés à des enfants et qu'ils ont été bien tolérés. La bronchite chronique ne nécessite pas toujours de les prendre, surtout si c'est la nature virale de l'inflammation ou des allergies. Lorsque ces médicaments sont contre-indiqués et ne font que blesser. Les réactions peuvent être plus fortes et plus prononcées.

Trachéobronchite allergique: tactiques de traitement

En présence d'une lésion allergique de la trachée et des bronches, il est nécessaire d'utiliser un traitement désensibilisant et des médicaments antiallergiques. Interdits de prendre des antibiotiques et des antiviraux, ils ne font qu'aggraver la situation. Les antihistaminiques administrés par voie orale, à partir de la deuxième génération, seront efficaces sans allergie, ni sédation ni effets secondaires. En présence de bronchospasme ou d'œdème laryngé, utilisation de bronchodilatateurs et de médicaments hormonaux en injections, traitement par inhalation avec bronchodilatateurs et corticostéroïdes, médicaments anti-inflammatoires.

Médicaments et agents supplémentaires dans le traitement

En raison de la présence d'une toux douloureuse, qui nuit considérablement à l'enfant, il est nécessaire de prendre des médicaments pour liquéfier les expectorations et soulager les quintes de toux. Ils utilisent la série protivokashlevogo, qui bloque l'activité du centre de la toux dans le cerveau et conduit à la suppression des attaques de la toux sèche et obsessionnelle avec sa faible tolérance au traitement. Les médicaments applicables sont strictement limités, uniquement dans le contexte de la toux sèche.

En présence d'une toux grasse, ce groupe de médicaments est interdit, ils peuvent menacer le développement de la congestion et de la pneumonie.

Pour faciliter la toux et l'amincissement des expectorations, les médicaments mucolytiques et mucorégulateurs sont indiqués. Ils suppriment l'inflammation, diluent le flegme, aident à la tousser et rendent la toux malsaine et productive. Il est important de ne pas supprimer une toux, mais de la transformer d'une douleur douloureuse et sèche en une toux productive, de tousser des expectorations et de récupérer progressivement.

Correction diététique et régime d'alcool

Au cours de la période d’état aigu, un changement de régime alimentaire et de consommation d’alcool est indiqué afin de donner repos et décharge à l’organisme, afin de contribuer à l’élimination des produits métaboliques et des toxines produites par l’agent infectieux. Il nécessite également une consommation alcaline abondante, ce qui contribue à la séparation et à la liquéfaction des expectorations, apaise la gorge irritée et facilite la respiration. Compotes et boissons aux fruits, eau minérale sans gaz sous forme de chaleur, décoctions de tilleul et d'églantier, lait au beurre et au miel, thé à la framboise sont utiles pour les enfants. Thé noir fort interdit, café, sodas et jus de fruits concentrés concentrés (dilués avec de l'eau à 2/3 du volume).

De la nourriture, en particulier si vous suspectez une composante allergique de l'inflammation, il est nécessaire d'exclure les aliments et les plats qui peuvent être des allergènes potentiels. Ceux-ci comprennent les produits apicoles et le chocolat, les fruits brillants et exotiques, le poisson rouge, le caviar et les noix. Chez les enfants prédisposés, ils peuvent augmenter l'œdème et le spasme bronchiques, ce qui provoque des accès de toux.

Si nécessaire, un traitement antipyrétique, un traitement anti-inflammatoire, un traitement de désintoxication et une immunothérapie sont présentés. Un traitement par inhalation avec bronchodilatateurs, des médicaments pour liquéfier les expectorations et des stimulants de son écoulement est montré. Appliquer l'inhalation que lorsque la toux sèche, sur le fond d'une toux productive humide, ils doivent être annulés.

L'utilisation de la physiothérapie dans le traitement

Après la disparition progressive du processus aigu, il a été démontré que la physiothérapie normalisait les fonctions de ventilation du système respiratoire pendant la période de récupération. Grâce à cela, le flux sanguin vers la muqueuse affectée est amélioré, leur travail est normalisé, la décharge des expectorations est stimulée et la respiration et la saturation des tissus sont activées. Dans la pratique des enfants, massages applicables, exercices de respiration et procédures thermales, thérapie par inhalation avec des préparations et des préparations à base de plantes, électrophorèse avec des médicaments. Tous les rendez-vous sont compatibles avec le médecin et sont effectués à la maison ou à la clinique uniquement en l'absence de température et dans le contexte de la normalisation de l'état général. Le traitement consiste en plusieurs interventions effectuées quotidiennement ou tous les deux jours sous la surveillance d'un médecin.

Alyona Paretskaya, pédiatre, réviseure médicale

1,085 vues totales, 1 vues aujourd'hui